AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
22.05 € 149.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 1 sur 15
Pendant le repas
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
Antoni Londubat
Antoni Londubat
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Pendant le repas Empty
Pendant le repas
Antoni Londubat, le  Sam 25 Jan 2014, 21:59

{Veuillez vous référer à ce sujet}

Le Ministère à Poudlard
Pour une fois depuis quatre ans déjà, Antoni allait retourner à Poudlard. Non pas pour y enseigner, y étudier ou autre, mais dans le cadre d'un "Meeting" organisé par le Ministère. Les temps se faisaient difficiles, maintenant. Le retour des Mangemorts était imminent et l'académie sorcière était une cible de taille, jusque-là épargnée. L'école n'avait certes pas été touchée, mais le Massacre du Poudlard Express rendait la situation assez houleuse, surtout pour la Directrice en fonction, Mrs Harshing. La sécurité du domaine avait été remise en question et si les autorités ne faisaient rien, l'école se dépeuplera et, si ça se trouve, devra être fermée. Aujourd'hui, il fallait rassurer les élèves, comme le reste de la communauté. Depuis l'affaire Gringott's, les autorités magiques perdaient la confiance de la populace...

En parlant de la banque, le cambriolage avait fait la une des journaux. Non pas pour le vol lui-même, mais pour la grève que cet acte avait engendré. Les gobelins avaient décidés de stopper les activités de l'établissement bancaire et ce, malgré l'aide apportés par les élitistes. Toutefois, l'enquête avait évoluée depuis, de quoi remonter le moral de Londubat qui grinçait des dents en lisant la Gazette. Il ne prit même pas la peine de finir l'article et jeta le journal dans la corbeille. De toute façon, il était l'heure pour les Aurors et le Ministre d'y aller. Ils se retrouvèrent donc dans l'imposant atrium et se réunirent à l'écart, avant de transplaner vers Pré-au-Lard. Anthéa, Laura et Antoni, ainsi que le Ministre, arrivèrent donc aux alentours de 10 heures dans le village sorcier.

Le chemin qui séparait Pré-au-Lard de Poudlard n'était pas vraiment long, mais qui sait ce qui pourrait se passer en cours de route. Heureusement, il n'y eut rien à déplorer et à mesure que le groupuscule remontait la pente – que l'on traversait généralement en diligences, le Gryffondor appréhendait de plus en plus son retour au château. Une multitude de souvenirs lui revirent en tête lorsqu'il pénétra le portail en fer forgé. Il huma longuement l'air doux, se rendant compte à quel point il était heureux de revenir ici. Il afficha un bref sourire satisfait avant qu'il n'entre dans l'enceinte, se retenant de ne pas sautiller partout jusqu'à la Tour des Gryffondors.

La Grande Salle était déserte, les élèves étant en cours. Il se souvint de ceux de Défense Contre les Forces du Mal et de Métamorphose, qu'il affectionnait tout particulièrement, comme certains des professeurs qui s'étaient relayés. Elles étaient les matières qui l'inspiraient le plus et pour lesquels il éprouvait une certaine curiosité. Il rechignait certes souvent lors des interminables devoirs mais maintenant, on pouvait se rendre compte que ça servirait tôt ou tard. Bref, avant de prendre place à la table des enseignants qui avait été allongée pour l'occasion, les Aurors s'octroyèrent le droit de faire un petit tour du château, alors que le Ministre s'était éclipsé. Ils parcoururent les couloirs – totalement vides, emplis de remembrances, en attendant l'heure du déjeuner. Il allait y avoir foule et le jeune homme espérait vraiment y reconnaître des têtes !

{Ouverture du sujet autorisée par Mia Wilson.}
Petrus Sudworth
Petrus Sudworth
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Petrus Sudworth, le  Dim 26 Jan 2014, 23:14

Petrus marchait, droitement, dans les couloirs de Poudlard, accompagné de Renata. Le « couple » avait de quoi impressionner et les élèves devaient trouver ça étrange de les voir tous deux ensemble dans les couloirs. Cela dit, ils avaient sans doute eu l’information selon laquelle les Aurors seraient présents au château en midi, et ne devraient donc pas être surpris de la visite du ministre. Cela dit, Petrus ne doutait pas du fait qu’ils étaient impressionnants et il s’en délectait.

Il arborait un sourire fier et arpentait les couloirs d’une démarche totalement assurée. Il passa la porte de la Grande Salle accompagné de Renata, toujours impeccable. Heureusement qu’ils avaient coupé court à leur entretien privé, ou elle n’aurait sans doute pas été aussi bien coiffée.

Petrus retrouva son escorte et les gratifia d’un signe de tête. Il était impatient d’entendre ce qu’ils avaient à dire aux élèves. Sauraient-ils les aborder sans les brusquer ? Leur parler, les impressionner et leur donner confiance en même temps ? Les élèves seraient-ils simplement réceptifs au danger qu’ils couraient actuellement ? Petrus se posait beaucoup de questions… Et les réponses n’allaient venir qu’au fur et à mesure. Il s’inquiétait un peu. Mais ce sentiment fut dissipé bien vite par un léger moment d’amusement. Tandis qu’il allait s’asseoir, il se pencha vers Renata et lui demanda, un sourire sur les lèvres :

« As-tu toi-même demandé à ce que nous mangions côte à côte ? »

Il laissa un sourire malicieux s’installer sur son visage, presque suffisant, persuadé de son charme. Il se voyait même rajouter une phrase telle que « Je ne pensais pas t’avoir manqué autant » mais se retint. Il valait mieux éviter de la froisser, il aurait tout le loisir de le faire à la fin du repas… Il attendit donc que le repas apparaisse et que les Aurors effectuent l’intervention qu’ils avaient préparée tout en déplaçant son pied vers celui de Renata, sans même le laisser voir sur son visage. Il cherchait le contact et appréhendait surtout ses réactions… Tant qu’on ne le surprenait pas, il comptait s’amuser.
Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Christopher Branwen, le  Mar 04 Fév 2014, 14:28

William n'avait pas été surpris en découvrant le message sur le panneau d'affichage qui convoquait la totalité de l'école dans la Grande Salle. A vrais dire, certainement comme de nombreux autres élèves, il s'était demandé quand le ministère allait finir par intervenir. L'attaque du train avait parait-il été particulièrement sanglante et pourtant tous ignoraient ce qu'il s'était réellement passé. L'un des rares survivants était à Ste-Mangouste et il ne parlerait certainement pas avant un certain temps. Harradas Spiner, il avait beau savoir qu'il s'agissait d'un Serdaigle qui se trouvait en même année que lui, le Serpentard était incapable de mettre un visage sur ce nom et par conséquent ce sentait incapable d'éprouver la moindre compassion à l'idée que peut-être il ne s'en tirerait pas. Étrange, le serpent s'était une fois questionné sur ce manque d'empathie qu'il ressentait avant de se rendre à l'évidence. Depuis sa plus tendre enfance seuls comptaient réellement à ses yeux ceux qui lui étaient proche. Sa famille donc. Will avait certes ressentit un léger pincement au cœur en apprenant que le train avait été attaqué mais cela avait plutôt un rapport avec le symbole que cela représentait plutôt qu'avec le nombre effroyable de vies perdu.

Malgré tout le discours du Ministre et des Aurors l'intéressait au plus haut point. Le vert et argent avait hâte de découvrir ce qu'ils pouvaient bien avoir à leur dire, il était pourtant évident que si quelqu'un avait eut la moindre information, cette personne serait immédiatement aller voir les autorités. Enfin à condition d'avoir encore confiance envers le ministère.

William s'était donc dirigé vers la Grande Salle dès la fin des cours le lundi suivant. Les autorités étaient déjà présente ainsi que quelques élèves. La salle se remplissait lentement et le jeune homme se dirigea aussitôt vers sa table, avançant le plus prêt possible de la table des professeurs, ne voulant pas rater une miette du discours à venir. Le repas n'étant pas encore servit, le serpent se plaça dos à la table, pouvant ainsi observer les élèves entrant dans la salle tout en gardant un oeil sur les Aurors prêt de la table des professeurs, il était clair que ce serait eux qui prendrait la parole. Le Ministre lui-même était déjà assis aux côtés de la directrice. Choix logique, il était important de montrer que les deux autorités en présence allaient collaborer main dans la main contre la menace du moment.
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Enigmera Prewett, le  Mar 04 Fév 2014, 19:57

Era s'activait. Elle était en retard. Pour la première fois, elle avait eu une tuile dans son emploi du temps, et avait perdu toute notion de l'heure. Grosse erreur que son statut d'Auror ne lui permettait pourtant pas...

Engloutie dans le tourbillon étouffant du transplanage, son coeur battait à la chamade. Elle détestait être à la bourre, encore plus lorsqu'il s'agissait de son boulot. Ses pensées se bousculaient, elle n'avait pas réellement préparé de discours, et avait seulement gravé dans sa mémoire les éléments importants dont elle voulait faire part aux élèves. Certains auraient pu la penser brouillonne et peu ordonnée, alors que d'apparence le Ministère se devait d'être consciencieux et méticuleux. Mais en réalité Era avait cette faculté de ne retenir que les choses importantes, et elle savait qu'elle saurait transmettre l'essentiel au moment propice. L'ex Gryffondor avait toujours fonctionné ainsi et elle s'en était bien tirée jusque ici.

La fin de son voyage approchait. Ses pieds touchèrent enfin le sol et elle avança dans le parc à vive allure, après qu'une personne lui ait ouvert le portail donnant accès à l'école. En s'approchant du château, la rouquine fut frappée par divers souvenirs. Des joies, des peines, des angoisses, du stress... Toute sa scolarité lui revenait en mémoire. Mais rapidement elle chassa la nostalgie qui menaçait de l'envahir, et se préoccupa de rejoindre fissa ses collègues et le Ministre, en espérant qu'ils n'avaient pas encore commencé...

Elle poussa les lourdes portes du château et se mêla au flot des élèves qui commençaient à s'agglutiner dans la grande salle, sa longue cape noire flottant derrière elle.

Fouler à nouveau le sol de cette salle qu'elle avait autrefois tant traversé la rendit nerveuse. Les temps avaient changé. Les mages noirs frappaient de nouveau, le monde des sorciers était menacé. L'ambiance était tendue. Ça et là, les élèves bavardaient, d'autres préférant se faire plus discrets, murmuraient ou chuchotaient des choses aux oreilles de leurs copains. La rouquine jeta un coup d'oeil à la salle et la vit se remplir rapidement. Le souffle court, elle vint finalement se placer à la seule place encore disponible, à côté de son collègue, Antoni. Les copieux mets de Poudlard n'allaient pas tarder à apparaître dans les assiettes impeccables et scintillantes.

- Désolée du retard, s'excusa-t-elle.

Antiochus Omega
Antiochus Omega
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens



Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Antiochus Omega, le  Mar 04 Fév 2014, 22:07

Antiochus était confortablement installé dans le fauteuil de son bureau à Poudlard, ses jambes entrecroisées reposant gracieusement sur la table de bois lustré. Il avait tiré les rideaux avant d’allumer d’un coup de baguette magique sa lampe à huile. Il lisait le journal paisiblement éclairé à la lumière vacillante et chaude de la flamme emprisonnée derrière une fine tour de verre. Il était à la page des mots croisés qu’il complétait à l’aide d’un crayon à papier, tentant de finir cinq grilles avant que la cloche annonçant l’heure du repas ne sonne. Il se gratta le nez et fronça les sourcils devant une définition particulièrement subtile qui lui donna du fil à retordre avant de finalement trouver le mot qui entrait dans la case. Il aimait faire fonctionner ses méninges entre les interclasses et remettait toujours au lendemain, depuis qu’il était arrivé à Poudlard tout du moins ce qui ne remontait pas à si longtemps que ça, d’aller saluer ses collègues professeurs. Il n’avait croisé qu’une seule fois l’un d’entre eux, enfin il présuma qu’il était un de par ses cheveux en broussailles et son air ahuri. Ce dernier ne semblait pas l’avoir reconnu, il était que Antiochus paraissait particulièrement jeune et qu’il était facile de le confondre avec un élève. Une fois sa grille de mots croisés achevée, il se lassa de ce jeu et décida de tourner quelques pages du journal magique afin de se renseigner sur l’actualité. Il passa d’office un article qui faisait la promotion de la sortie du livre d’une sorcière connue pour ses talents de cuisinière, survola rapidement la page nécrologique avant de s’arrêter sur la page 10 qui parlait du récent cambriolage de la banque de Gringotts. Il grogna à la lecture du titre «Gringotts en grève suite à un cambriolage désastreux». Il trouvait tout bonnement inadmissible qu’une banque de cette ampleur décide de fermer ses portes à l’ensemble de ses clients par pur état d’âme, sans la confiance de leurs clients, qu’étaient-ils au final ? Antiochus avait pensé à réunir le personnel de Poudlard afin de protester contre cette initiative mais le temps lui avait manqué, entre les cours et un certain nombre de tâches qu’il avait effectué afin de finaliser son déménagement au sein de l’école. Il n’en demeurait cependant pas moins révolté. Il tourna encore une fois la page, se contrefichant des explications creuses et orgueilleuses prononcées par les créatures en charge de la banque. Il tomba sur un énième article et lorsqu’il aperçut en survolant le papier le mot «Poudlard». *Poudlard ?* pensa-t-il. Il continua de survoler les mots et aperçut, entre autre, d’écrit «Ministère», «Visite officielle». Son inquiétude monta. C’était donc cela que la note laissée sur la porte de son bureau tenait à lui annoncer, il n’avait pas pris le temps de la lire et en était par conséquent bien incommodé. L’article indiquait la date de la visite officielle et il s’agissait de la date d’aujourd’hui, plus précisément à l’heure du repas qui allait débuté dans une quinzaine de minutes.

- Mer** !

Il repassa rapidement sa main dans ses cheveux pour les coiffer, suça un bonbon à la menthe pour conserver son haleine fraîche, enfila son manteau et quitta la pièce en n’oubliant pas d’attraper son paquet de cigarette qui trainait sur son bureau au passage. Il dévala tout un labyrinthe d’escaliers afin d’atteindre à l’heure la Grande Salle. C’était en effet la première fois qu’il s’y rendait car la plupart du temps il préférait chiller en paix dans sa chambre et récupérer un morceau à grignoter plus tard dans la journée. Il s’agissait donc d’une première pour lui. Il profita d’allumer sa cigarette au passage et arriva cinq minutes plus tard devant les grandes portes d’entrée de la salle de festivités. Convaincu qu’il n’y aurait encore personne avant l’heure d’ouverture, il poussa la porte après avoir préalablement écrasé son mégot. Il referma délicatement la porte derrière lui. Il se retourna alors pour aller prendre place et aperçut alors un groupe de personnes installées à la table des professeurs. Il reconnut de loin le ministre de la magie, accompagné d’Aurors. Ils ne semblaient pas être au complet. Il s’avança alors calmement vers la table. Il se présenta en premier lieu au premier ministre en lui tendant la main:

- Bonjour Monsieur le Ministre. Je suis sincèrement enchanté de faire votre connaissance. Je me présente, Antiochus Omega, nouveau professeur de potion à Poudlard. J’espère que votre visite vous permettra d’avancer dans votre enquête sur l’affaire du Poudlard Express ..

Antiochus, de manière générale, ne portait pas spécialement les politiciens dans son coeur. Il tenta de paraitre cordiale cependant afin de ne pas paraitre impolis, il en allait également de la réputation de la directrice de Poudlard après, qu’il respectait beaucoup. Il salua par la suite poliment les autres personnes présentes à la table, tout particulièrement la directrice de Poudlard qui avait pris place aux cotés du ministre et prit place.


Dernière édition par Antiochus Omega le Mer 05 Fév 2014, 14:00, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Invité, le  Mer 05 Fév 2014, 13:31

~ Repas avec le Ministre de la Magie et les Aurors ~


Le jeune West traîna dans les jardins du château, c'est ce qu'il faisait lorsqu'il n'avait pas spécialement envie d'allé en cours ou de révisé. Il était quand même habillé assez chaudement car il faisait froid, au moins il ne neigeait pas, c'était déjà pas mal. Le jeune Rouge t Or se baladait tranquillement au bord du lac, qui était un peu gelé, mais juste sur les bords. La tête en l'air et toujours aussi pensif, il avançait sans forcement regardé l'heure, mais son ventre lui rappela qu'il allait bientôt falloir manger.

C'était aujourd'hui que les Aurors serait présent a Poudlard, pour parlé des derniers événements qui c'était produit, notamment l'attaque du Poudlard Express qui avait choqué la plus part des élèves. A vrai dire il n'y avait eu aucun survivant de cette attaque sauf un, et d'après ce qu'il se dit, la personne est pas en état de parlé et celle-ci était loin de pouvoir le faire. Tout ceci inquiéta Gabriel, même si il savait très bien qu'il était en sécurité a l'intérieur de Poudlard, ce n'était pas forcement le cas des amis qu'il connaissait et qui n'y était plus. Bien sur le jeune garçon pensa a Luia dans un premier temps, ce qui était normal, puis a sa famille si il se faisait attaqué, pas sur que le jeune West s'en remettrait.

Il devait assister a cette réunion, pour avoir plus de détails, et je pense qu'il allaite n avoir, après tout ce n'est pas pour rien que les Aurors c'était déplacé avec le Ministre de la Magie en personne. Mais Gabriel n'y allait pas que pour cette raison, il avait peut être une occasion de pouvoir parlé avec un Auror, car après c'est ce qu'il voulait devenir et voilà une belle occasion pour le Rouge et Or pour en rencontré un et avec un peu de chance pouvoir parler avec l'un deux. Enfin, il arriva devant l'entrée de Poudlard et il poussa la lourde porte pour pénétrer à l'intérieur du château, après quoi il se dirigea vers la grande salle.

Une fois que celui-ci se trouva dans la grande salle il observa autour de lui, il vit son cousin, installé a sa table et il lui fit un signe, avant de se dirigé vers la Table des Gryffondor. La directrice était assise a côté du Ministre de la Magie et a leur côté se trouvait les Aurors. Tous attendait certainement l'arrivé de tout les élèves du château avant de pouvoir commencé. En tous cas on pouvait déjà entendre les élèves parlé entre eux en murmurant et chuchotant.
Haerilia Gallowsraven
Haerilia Gallowsraven
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Haerilia Gallowsraven, le  Mer 05 Fév 2014, 19:56

Au grand bonheur des élèves affamés, la sonnerie tonitruante de l’école annonça l’heure du déjeuner. Le brouhaha habituels des livres rangés à la va vite, des chaises tirés et des « Au revoir Professeur !» la succéda rapidement. Haerilia Gallowsraven quitta tranquillement son cours de Défense Contre les Forces du Mal avec un sourire satisfait indéfectible, puis traversa le labyrinthe de couloir et d’escalier afin de se rendre à la Grande Salle. Son sac glissé nonchalamment sur une épaule, elle n’eut aucun mal à attraper une pomme en plein vol. Elle gratifia  le lanceur d’un sourire amusé avant de croquer dans le fruit à pleine dent. Elle adorait les pommes… Allez savoir pourquoi ! Saluant de la main les têtes connues, elle s’installa rapidement à la table des Gryffondor. Elle n’avait pas spécialement faim et se serait bien volontiers éclipsée pour éviter d’avoir à subir les « Hey, tu savais que Truc sortait avec Machin ? » et les « Tu ne trouves pas que j’ai pris du poids ces derniers temps ? »… Bon sang ! Elle n’en avait tout bonnement rien à faire ! Quelque chose la coupa net alors qu’elle s’apprêtait à gentiment remballer une quatrième année un peu trop collante. Une rumeur circulait sur une éventuelle venue des Aurors à Poudlard. C’était une blague non ? Ils avaient mieux à faire que se coltiner une bande de gosses insupportables ! Interloquée, la jeune femme se pencha pour mieux entendre la conversation. Elle comprenait mieux à présent… Cette visite avait tout d’officiel et, de toutes évidences, était d’une grande importance. Peut-être allait-il enfin révéler la vérité au grand jour ! Les Mangemorts étaient de retour, plus déterminés que jamais. Elle perdit aussitôt son sourire et se leva avant la fin du repas, laissant derrière elle des adolescents surpris et une assiette encore pleine.

(…)


Le reste de la journée n’avait rien d’exceptionnel. Les cours s’enchainaient avec une monotonie mortelle, ce qui était loin de l’aider. Ses pensées devenaient plus sombres d’heures en heures… Même l’excitation générale ne parvenait pas à lui changer les idées. Normal, puisque le principal sujet de conversation était celui de la venue du Ministre de la Magie et des Aurors. Tous les élèves étaient conviés à l’évènement qui devait se dérouler le soir même, lors du diner. Elle était tellement absorbée par ses réflexions qu’elle n’entendit que d’une oreille distraite son professeur dicter les dernières lignes de cours. Elle les rattrapera plus tard. La journée terminée, il lui restait une heure à tuer avant de devoir se rendre à la « conférence ». Sans hésiter une seconde, elle choisit de se rendre dans le dortoir des dernières années pour se changer. Non, elle n’était pas une de ces filles superficielles toujours prête à se faire une petite beauté ! Elle désirait simplement porter autre chose que son uniforme brulé à cause du sortilège raté d’un de ses camarades. Son choix fut vite fait, elle n’avait pas envie de se casser la tête. Elle s’habilla d’un jean et une chemise de couloir noir assez jolie et plutôt simple, et chaussa ses bottines à talons. Elle n’eut qu’à nouer la cravate aux couleurs de sa maison et le tour était joué. A son grand étonnement, elle était en avance. Bon… Au moins, elle aurait de la place. La sorcière se rendit donc dans la Grande Salle et la traversa de sa démarche féline, scrutant du coin de l’œil les « célébrités ». Les battements de son cœur s’accéléraient au fur et à mesure qu’elle se rapprochait de la table des Professeurs. Oui, elle voulait être au plus prêt pour ne rien rater. Son regard se posa alors sur la table des Rouges et Or à la recherche d’une place libre. Elle finit par s’asseoir à côté d’un jeune homme dont elle ne se souvenait pas du nom, le saluant d’un timide bonjour. Ensuite, la brune sortit une plume à papote récemment achetée et en suçota l’extrémité. L’outil sembla alors sortir de sa torpeur et se dressa sur un rouleau de parchemin, prête à prendre en note tout ce qui se dirait. Grâce à elle, elle pouvait totalement se consacrer au discours que prononceraient les Aurors, voir même le Ministre en personne. Peut-être avait-il déjà dit quelque chose d’ailleurs ? Elle en doutait mais on n’est jamais sûr de rien. Prenant son courage à deux mains, elle demanda alors à ce voisin inconnu :


« Excuses moi mais tu es là depuis longtemps ? Tu sais s’ils ont déjà dit quelque chose ? »


Un sourire gêné apparut sur son visage alors qu'elle lui tendait la main.


« Au fait, je m’appelle Haerilia Gallowsraven. Je suis en dernière année, tout comme toi si je ne me trompe. »
Victoire Grey
Victoire Grey
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Victoire Grey, le  Mer 05 Fév 2014, 21:54

La mousse volait. Il y en avait partout. J’étais recouverte de cette mousse blanche. L’air était bon et sur le vitrail dansait une jeune fille, seule dans un champ de prèles, l’éclat de sa voix transperçait le verre, avançait doucement dans cet air chaud et bouillonnant et se déposait délicatement sur mes oreilles. Et ce son, ce rire, se répercutait en des échos incessants dans mon crâne. Ce rire était mien. Un rire d’enfant.

Je flottais dans cette eau écumeuse et limpide, mon corps blanc semblait n’être qu’une branche abandonnée, une branche arrachée par la mer, par les flots. Branche que j’étais, je coulais. Le bois se meurt dans l’eau. Mes cheveux étaient comme possédés, énervés par cette chaleur étouffante. Leurs mouvements possédaient de la grâce et idiote comme j’étais je trouvais ça beau et plaisant. C’était un peu comme voir un ballet. Car ce n’étaient autre que les poils d’un balai que j’avais sur la tête, rêches, qui ne servent qu’à balayer. Ah ! ça, balayer je sais faire ! Je dois le faire ! mais pour ce qui était de penser c’était une autre histoire ! On ne me demande pas de penser, moi. Je ne demande pas à penser, moi. Ce que je souhaite c’est balayer. Balayer, c’est ce que je fais de mieux. Toute ma vie, j’ai balayé. Ah ! ils peuvent trouver ça ridicule, mais ces ridicules ne me trompent pas, j’en suis consciente et je le vois. Car j’ai des yeux aussi et aussi idiote que je puisse être, mes yeux voient tout. Le savaient-ils ? Je n’en sais trop rien, d’ailleurs je ne me le demandais pas vraiment, je ne suis qu’une simple idiote bonne à balayer, et à écouter. Car je peux écouter, pour sûr. Ça on ne peut pas me le retirer. Je ne veux pas qu’on me le retire. Ah ! ils peuvent bien rire de moi si ça leur chante mais de mon idiotie je ris aussi, n’y a-t-il pas plus amusant que la décadence effrayante ?

J’étais un peu malade, je dois l’avouer, la grippe me guettait depuis quelques jours et là quand je nageais dans cette eau chaude, je crois que j’avais le souffle d’un mort. Alors mon corps blanc revint à la surface et j’happais l’air comme si cela me rendait plus vivante, mais j’avais tort. Cet air là c’était du poison au goût sucré. Je le savais bien. J’étais étourdie, à cause de la grippe mais aussi parce que la soleil tout entier prenait peu à peu place dans cette salle de bain. Il était venu. Alors une lanterne oscillante dans le coin du mur s’éteignit, elle qui m’inondait de sa lueur trouble et incertaine.

Enfin, quand mon corps avait assez bu, je pris une brosse et je me frottais le dos. Violemment. Il fallait que je me lave, que j’enlève cette odeur, ça puait. Et quand ma peau me brûla, je m’arrêtai. Je sortis de l’eau. Je sentis mon bras. Ça puait.

Dans ce château, au-dessus de tout le monde, triomphait la patronne. Ses employés et ses élèves osaient à peine respirer quand il daignait abaisser son regard jusqu’à leurs personnes. Mais aujourd’hui, il y avait quelqu’un d’autre. On se tannait pour le voir. Moi je n’en avais véritablement rien à fo*tre, mais il était plaisant de voir autant de monde admirer un simple personnage, ça avait quelque chose de religieux. Alors, j’y allais, même si j’avais la grippe au ventre, j’y allais.

Une cape m’habillait et mes cheveux avaient cette légèreté aérienne, comme cette mousse. J’avais le visage livide et mes yeux semblaient jaunes. Je courrais dans les couloirs pour ne pas être en retard. Ça me faisait peur d’être en retard.

‘‘ Tous les élèves sont consignés dans la Grande Salle. ’’ Ma voix était faible et je crachais un peu de sang. Dans cette course, je pensais un peu à Dwayne. Je ne l’avais pas beaucoup vu ces derniers temps mais c’était parce que j’étais malade et qu’il semblait bien trop occupé.

Je m’arrêtais devant les grandes portes et j’entrais dans la Grande Salle, la tête basse. Je m’assis sur la table des professeurs. Et j’attendais. Je regardais. Spectatrice. J’étais gênée, ils étaient tous là, juste à côté de moi. Mais j’étais ici pour écouter et pour manger. Je n'avais pas faim.
Invité
Anonymous
Invité

Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Invité, le  Mer 05 Fév 2014, 23:35

Mais c'est pas possible ! Qui s'est encore permis d'encombrer le panneau d'affichage de ses affichettes à deux mornilles ? Violaine avait passé la soirée précédente à tout remettre en ordre dans la Salle commune des Gryffondors. Au niveau de la paperasse bien sûr, le ménage c'était pas son truc. Et à quoi donc serviraient les elfes de maison si ils ne pouvaient même plus faire les poussières en paix ?
Cependant, en observant plus attentivement, la préfète remarqua que le parchemin ne ressemblait pas aux autres âneries qu'elle avait l'habitude de voir, il semblait plus...officiel.
Nom d'un Cracmol, c'est vrai ! La missive du Ministère ! Elle avait complètement oublié que la réunion se déroulait aujourd'hui. Et tous les élèves étaient tenus d'y assister. Purée, il faudrait encore aiguiller, compter et rameuter tous les premières années de sa maison. Heureusement, pour ne pas faire comme les instituteurs Moldus et faire ranger les nouveaux deux par deux, Violaine avait une méthode bien à elle. Pas toujours très bien vue, mais qui était plus ou moins efficace :

- TOII ! s'écria-t-elle à un minuscule Gryffondor qui tentait d'ouvrir un pétard magique. Grande salle, maintenant !
Elle accompagna sa réplique d'un petit coup de baguette qui fit disparaître le jouet et le regarda traverser le portrait de la Grosse Dame.
Qu'il était bon d'être préfète lorsqu'on pouvait se permettre de telles choses ! Mais malheureusement, cette technique ne semblait fonctionner que sur les premières années. Il faudra qu'elle trouve le moyen d'étendre son autorité sur les plus âgés. Car elle était une des responsables de sa maison, mais une jeune responsable qui allait bientôt passer ses Buses seulement.
Passant la tête dans le dortoir des filles elle hurla à nouveau aux dernières années qui espéraient travailler un peu pour leurs examens :

- A Taaable ! Y'a du ministre à manger !

Avec un dernier regard circulaire, elle passa à son tour le portrait et descendit en direction du lieu de la réunion.

*****

La rousse pénétra dans la gigantesque salle derrière la concierge, qui semblait malade, agonisante même. Tseuh, c'est à croire qu'on se choppait de drôles de trucs, à vadrouiller dans les couloirs pour traquer les méfaits des étudiants.

Le Ministre de la Magie était là, comme prévu accompagné de ses Aurors. Bien sûr, Renata aussi était là, et observait ses petits protégés d'un œil vif. Que du beau monde !
C'était intimidant.
Alors c'est d'un pas rapide que Violaine traversa les longues tables pour aller, presque en courant vers celle de sa maison. Elle n'aimait pas se sentir observée et espérait plus que tout se fondre dans la masse. Repérant une ou deux tête connues elle décida de s'incruster .Elle prit donc place entre Haerilia et Gabriel, jouant des coudes pour qu'ils lui fassent une petite place. Mine de rien elle les salua comme si elle avait agi de la manière la plus naturelle qui soit.
Avisant le superbe parchemin que son amie Hae' avait sorti ainsi que sa plume à papote, apparemment neuve, Violaine se mordit la lèvre.
Elle n'avait rien pris pour écrire, de toute façon qu'est ce que le ministre allait leur dire ? De faire attention ? De se méfier de son voisin et de ne pas chercher les ennuis ?
Inutile de prendre cela en dictée.

Néanmoins elle sortit un stylo bleu "made in Moldu" et vola un bout de parchemin à sa voisine.

Au cas-où...lui souffla-t-elle. Traduisez par "Pour faire bonne figure devant tout ce gratin magique".

La mine grave, elle attendit comme tout le monde, que quelqu'un de la table des professeurs prenne la parole.
Ethan Wood
Ethan Wood
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Ethan Wood, le  Sam 08 Fév 2014, 14:38

Les derniers élèves qui traînaient dans les couloirs prirent rapidement leurs jambes à leur cou quand ils entendirent au loin des pas lourds frappant le sol. Le Wood arrivait et il était bien décidé à ne pas vouloir gâcher cette soirée officielle. En effet, le Ministère débarquait à Poudlard ce soir et tous les élèves et personnel de Poudlard étaient confiés. Ethan était bien décidé à ne pas arriver en retard, il fallait absolument qu'il fasse bonne figure devant ces gens respectueux, qui leur faisaient l'honneur de leur présence, s'il voulait bien assurer son avenir. Bien sûr, ce n'est pas avec quelques relations par-ci, par-là que le brun pourrait se trouver un bon travail, c'est en travaillant dur. Seulement, dans le monde d'aujourd'hui, les relations servaient beaucoup et c'est ainsi que des écervelés peuvent se retrouver Directeur d'un Département au Ministère sans en avoir les capacités.

Les enfants déguerpirent bien rapidement et les premières années qui n'étaient pas encore conscients de ce qui allait se passer, restaient là, regardant leurs camarades fuir avec des yeux ronds. Une fois arrivés à leur hauteur, Ethan s'abaissa à leur hauteur et en les décoiffant d'un geste amical, les accompagna jusqu'à leur dortoir pour qu'ils enfilent des habits plus convenables. Il fallait qu'ils se mettent sur leur 31 pour accueillir leurs invités. Alors que les petits montaient les marches menant à leur dortoir, quatre à quatre, Ethan se laissa tomber sur un vieux fauteuil qui l'avait accueilli six années plus tôt. Ces agréables moments qu'il avait passé près du feu en compagnie de ses amis, les chocolats chauds qu'ils avaient partagé en se passant leur devoir de Potions pour corriger les fautes de l'autre. Ces agréables moments qui étaient désormais finis, les temps avaient changé et avec l'attaque du Poudlard Express plus personne n'était d'humeur à rire ou à festoyer. Seuls les premières années ne semblaient pas concevoir qu'un tel drame aurait pu se produire, ils vivaient dans leur petit monde, dans leur petite bulle qui les préservait de toute attaque extérieure. Ethan aurait tout donné pour retomber dans le monde de l'enfance où tout ce qui vous importe est de savoir ce qu'il y aura au menu pour le repas dans la Grande Salle.

Des petits pas précipités qui résonnaient dans l'escaliers et arrivèrent bientôt aux tympans du Wood lui indiquaient que les enfants avaient fini de se préparer. Tournant la tête pour apercevoir ce qu'ils appelaient leurs tenues de soirée, Ethan éclata de rire. Ils portaient tous des habits qui les faisaient ressembler à des pingouins, l'un avait superposé une cravate et un noeud papillon, l'autre laissait dépasser sa chemise à travers son jean mal boutonné et le troisième s'était coiffé avec un pétard, les cheveux complètement en bataille et bourrés de gel. Quel trio de choc ! Ethan se releva de son fauteuil et se dirigea vers eux, leur air insouciant montrait qu'ils ne réalisaient pas qu'ils ne ressemblaient à rien vêtus de la sorte. Le brun se décida finalement à les aider un peu histoire qu'ils ne laissent pas au Ministre une image pittoresque de leur maison. Donnant un coup de brosse au troisième, invitant le second à rentrer sa chemise dans son pantalon et à remonter la fermeture éclair de son pantalon et détachant la cravate du premier qui lui serrait trop la gorge, le brun lui laissa tout de même le noeud papillon auquel il semblait y tenir comme à la prunelle de ses yeux et rangeant la cravate. Ils partirent ensemble en direction de la Grande Salle.

À mi-chemin, le Wood se fit devancer par les enfants qui rejoignirent en courant leurs amis qui eux aussi, trottinaient en direction de la Grande Salle, le Wood n'eut le temps de leur rappeler qu'une seule fois que leur tenue était propre et qu'il ne fallait pas la salir que déjà, ils avaient disparu à l'intersection de deux couloirs. Regardant sa montre, le brun accéléra le pas, il n'était pas en retard mais il n'était pas en avance, il lui restait une dixaine de minutes pour faire son apparition dans la salle.

Avant de pousser les portes de chêne massif, le Wood passa une main dans ses cheveux, ajusta une dernière fois sa cravate et épousseta son manteau avant de pénétrer dans la Grande Salle. Au loin, le Wood put apercevoir Renata Harshing et Petrus Sudworth, la directrice de Poudlard et l'actuel Ministre de la Magie. Que du beau monde avait été convié ce soir ! Rejoignant d'un pas assuré sa table, le Wood se plaça le plus près possible du Ministère. Baissant cérémonieusement la tête en direction de la directrice et du Ministre, le brun s'assit finalement en rajustant sa veste. En un regard, Ethan put apercevoir Violaine qui était assise en compagnie d'autres Gryffondor. Il lui fit un signe de la main et lui sourit.

Regardant l'heure, le Wood s'inquièta. Mis à part lui, la table des Serdaigle était vide et l'heure du rendez-vous approchait peu à peu. Il ne fallait pas qu'il soit le seul, ce serait vraiment faire mauvaise figure. Heureusement, les premières années qu'Ethan avait escorté pointèrent finalement le bout de leur nez. Impeccable. Il espérait du moins que des septième années ou autre feraient honneur de leur présence, ce serait un immense manque de respect pour le Ministère s'ils ne pointaient pas le bout de leur nez. Après tout, la raison de ce repas devait en intéresser plus d'un, l'attaque du Poudlard Express par les Mangemorts. Ce serait un bon moyen de se renseigner sur ce qu'il s'était vraiment passé et les circonstances de la raison du départ de leur ancien Préfet.
Heather Wells
Heather Wells
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Heather Wells, le  Dim 09 Fév 2014, 00:33

La Préfète profitait de la quiétude de la salle de bain des Préfets pour se préparer au repas de se soir. En effet, le Ministre de la Magie en personne, accompagné par les Aurors viendraient prendre le dîner parmi les élèves. Heather était loin d'être narcissique mais prêtait beaucoup d'attention à son apparence, surtout en présence de personnes aussi importantes... La jeune femme avait troqué son habituelle uniforme de Serpentard contre une jupe moulante et un haut blanc et ample. Elle portait également ses bottines à petits talons. Elle appliqua ensuite une légère touche d'eye-liner et de mascara sur ses yeux. Ensuite, elle attacha ses cheveux en chignon, laissant deux mèches lisses et libres encadrer son visage. La sixième année voulait paraître sérieuse mais pas strict. Elle ne savait pas précisément de quoi ils allaient parler, mais au moins, si ils voulaient échanger, pour une raison ou pour une autre, un mot avec les Préfets, elle serait correctement vêtue. Elle s'observa une dernière fois dans le miroir avant de se rendre dans la Grande Salle.

La verte et argent arriva en avance, peu de monde était présent mais la Directrice de Poudlard et le Ministre de la Magie semblaient en pleine discussion. Elle les salua poliment d'un signe de tête mais ne savait pas bien s'ils l'avaient vu. Ensuite, elle se plaça en début de table, pour ne pas perdre une miette de ce qui allait se passer. La Serpentard avait cette impression, au fond d'elle-même, qu'elle était en train de vivre un événement qui marquerait l'Histoire. Peut-être que d'ici de nombreuses années, les écoliers de Poudlard étudieraient ce discours dans les cours d'Histoire de la Magie. Après tout, entre l'attaque du Poudlard Express et le braquage de la Gringott's qui avait entraîné la grève des Gobelins, le ministère avait de quoi être occupé et nul doute qu'ils leur serviraient un bon discours de propagande pour les rassurer.

Elle songea un instant au Poudlard Express. Tous ces élèves innocents qui étaient mort dans d’atroces souffrances... Mais ce ne sont que de vagues connaissances de Heather qui moururent ce jour-là, personne d'indispensable. De toute façon, personne n'était irenplaçable pour elle. Si, il y avait bien quelqu'un... Quelqu'un de tellement essentiel que, même dix ans après, la blessure était toujours aussi douloureuse.

- Salut, fit-elle a l'intention d'un Serpentard assis à quelques places d'elle, histoire de se changer les idées.

La sixième année n'en pouvait plus de cette douleur, elle voulait s'en affranchir mais ne savait pas comment. Et plus elle y pensait, plus ça la rendait triste. Son ventre gronda de faim et elle se demanda dans combien de temps elle pourrait manger.
Axelle Higgs
Axelle Higgs
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Axelle Higgs, le  Dim 09 Fév 2014, 06:55

Aujourd'hui était un jour spécial. Les aurors, la sécurité magique, était en visite à la célèbre école de Sorcellerie. Que voulaient-ils ? Protéger les élèves contre les dangers les entourant ? Après tout, même si certains sorciers se sentait à l'abris de tout, c'était loin d'être le cas. C'est donc pourquoi le ministre avait cru bon de lancer un vent de panique, afin que même le plus jeune des sorciers quitte l'innocence de l'enfance et son balai jouet et fasse face à la musique.

Des messages plaquaient les corridors du château. Il était impossible de manquer l'évènement. Afin que les Serpents fassent bonne figure, la préfète de ceux-ci fit une légère tournée dans la salle commune. Elle intima, d'une voix mielleuse, qu'une nouvelle d'une importance capitale allait être annoncée dans la Grande Salle. Axelle en profita pour faire un arrête à la salle de bain, histoire de se refaire une beauté. Ses pupilles azurés étaient souligné d'un trait noir impeccable et bordées d'épais cils recourbés. Appliquant une nouvelle couche de rouge à lèvres couleurs framboise, elle s'adressa un sourire dans la glace, tout en ébouriffant ses cheveux d'une main. Puis, elle sortie du repaire des Serpentards, adressant un dernier regard qui voulait tout dire à ses compères qui se trouvaient toujours dans la salle.

Devant l'entrée de la la Grande Salle, Axelle croisa la concierge : Victoire Grey. Elle semblait si faible et les élèves se méfiant très peu d'elle. Pauvre femme, elle ne semblait pas avoir eu un passé facile. Passant en coup de vent devant elle, la préfète se dirigea vers la droite, avec une assurance hors-pair.

À la table des verts et argent, Higgs reconnut quelques visages, dont celui de sa collègue. Elle avait troqué son uniforme scolaire pour des vêtements plus chics. Chose certaine, elle se démarquait à travers ses camarades, mais Axelle se demandait si Renata n'allait pas interpréter son geste comme étant de la rébellion. Mais, ça, ce n'était pas son problème.

Elle s'installa donc face à sa partenaire de crimes et la salua d'un sourire. À sa gauche, elle remarqua alors William West, un sorcier du même âge qu'elle. Ils ne s'étaient jamais vraiment parlé, mais si ses souvenirs étaient bon, Zoey avait déjà mentionné son nom au travers d'une conversation. Elle le salua également, tandis que son regard se dirigea vers la table situé à l'avant de la salle. Outre Petrus Sudworth, avec qui elle avait eu la chance de poser l'hiver dernier, la Serpent ne pouvait mettre un nom sous aucun des nouveaux visages.
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Evelynn Kayne, le  Dim 09 Fév 2014, 10:26

Aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres, le repas risquait d'être particulier. En effet, quelques aurors et le ministre de la magie venaient dans la grande salle à l'heure du déjeuner pour nous prévenir des différentes attaques mises en place par les mangemorts. Il y avait eu une agression dans le Poudlard express puis un cambriolage à la banque Gringotts, il vaudrait mieux faire quelques choses. Eléna ne comprend pas pourquoi les aurors ne sont pas venus défendre la banque des sorciers lorsqu'elle fût attaquée.

Il ne fessait pas très chaud dehors, mais Eléna se promenait tous de même à la lisière de la forêt interdite. Elle aurait bien été tenté d'y entrer, mais elle était interdite et maintenant que des mangemorts traînaient un peu partout, le garde chasse et pleins de créatures magiques surveillaient la forêt, il serait donc impossible d'y rentrer. En revanche, rien n'interdisait à Eléna de se promener à côté. Pour le moment la maison du garde chasse était vide, il devait se promener dans la forêt peut-être à la recherche d'élèves ou bien.. Il était dans la grande salle ! Eléna avait complètement oublié que les aurors venaient à Poudlard aujourd'hui. La rouge et or remonta toute la colline en courant, passant devant les serres elle emprunta un raccourci qui menait directement aux tours puis elle se dirigea vers celle de Gryffondor. Arrivé devant le tableau de la grosse dame, elle marmonna le mot de passe essoufflé puis passa la porte, celle-ci entra en trombe dans la salle commune sous le regard de quelques premières années puis la jeune fille fila dans le dortoir des filles afin de se changer et de mettre des habits plus propres. Maquillé puis toute prête elle quitta la salle commune tranquillement sans se faire remarquer comme elle était entrée puis sorti en douce comme un chat.

Les escaliers étaient vraiment chiants. Aucun d'eux ne voulaient s'arrêter devant Eléna, celle-ci dût en prendre un à l'arrache. Presques personnes ne se promennaient dans les couloirs, la rouge et or se sentait seul. Elle sourie à quelques tableaux puis elle sauta les trois dernières marches de l'escalier pour arriver plus vite sur le sol du hall d'entrer, elle courra un petit peu sans se faire remarquer puis elle vit que la porte d'entrer était ouverte, elle entra doucement, mais elle était remarquée, tous les regards se tournèrent vers elle. La rouge et or senti son visage rougir, caché derrières ses cheveux qui tombaient sur son visage elle alla s'asseoir avec ses amis de Gryffondor. La gryffondor était assise à côté d'un septième années nommé Gabriel. Ils étaient dans le même cour en défense contre les forces du mal. Elle regarda les aurors et le ministre qui se tenaient à la table des professeurs, leurs discours n'avaient pas commencés.
Bluenn Northington
Bluenn Northington
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Bluenn Northington, le  Dim 09 Fév 2014, 11:06

Bluenn était d'une humeur particulièrement morose aujourd'hui. Cela faisait près de 2 semaines qu'elle attendait une réponse à la lettre qu'elle avait envoyé à sa famille, et elle commençait à s’inquiéter. Avec toutes les horreurs qui s'enchainaient dans le monde magique en ce moment, elle avait peur que le Ministère ne tire des conclusions trop hâtives sur le commerce pas très clair de son père. En effet, la famille Northington s'était enrichie sur le trafic d'écaille de dragon et ingrédients rares difficiles à avoir en Grande-Bretagne. Pas très légal le business, donc. Mais la riche famille avait toujours réussi à se dépêtrer des inspections du Ministère grâce à quelques pots de vin ingénieusement dispersé par-ci par-là. Mais dans le contexte actuel, la sécurité avait été doublé et une chasse contre la corruption avait été lancé. La blondinette avait donc peur que son père n'ait pas réussi à passer entre les filets de la justice cette fois.

Bluenn respira un grand coup puis chassa ces idées de la tête. Aujourd'hui était un jour particuliers, car apparemment le Ministre de la Magie lui même viendrait se joindre aux étudiants pour le déjeuner. La jolie blonde imaginait déjà le long et assommant discours des agents officiels, qui sont toujours pleins de bonne volonté mais qui s'attaquent toujours au mauvaises cibles (comme dirait papa Northington).

Lors de son dernier cours de la matinée, elle sortit en avance car elle termina son TD de potion avant la plupart de ses camarades. Elle se dirigea alors vers la Grande Salle seule, ses amis étant encore rivés sur leur feuille de travail. Elle s'avança aussitôt vers la table des verts et argent qui n'étaient pas encore beaucoup remplies, et alla s'asseoir près des étudiants présents. Elle ne les connaissait pas personnellement, mais les croisait régulièrement dans la Salle Commune. Ils devaient tous être environ une année au dessus d'elle, et il y avait même la préfète.


- Salut ! lança-t-elle en affichant un sourire carnassier, je peux m'asseoir ? question rhétorique car elle s'était déjà assise.

Ayant une fin de loup, elle bougonna en voyant que la table était vide de toute nourriture et que le discours serait certainement sans fin. Elle jeta alors un coup d’œil à la table des professeurs, qui étaient allongées pour l'occasion. Elle reconnu aussitôt le Ministre qui faisait régulièrement la une de la Gazette avec ses directives solennelles, mais elle était très peu calée en auror.  Son regard s'attarda sur un grand brun au sourire ravageur.


- Si tous les aurors sont aussi séduisants, je veux bien qu'ils montent la garde devant mon dortoir ! lança-t-elle en pouffant à l'attention de ses camarades vert et argent.
Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Christopher Branwen, le  Dim 09 Fév 2014, 16:30

William était visiblement arrivé en avance, les élèves affluaient dans la salle à un rythme de plus en plus soutenu et même le professeur de potion était arrivé après lui, ainsi qu'une autre membre du ministère, probablement une Auror. Le serpent observait les autres élèves, la plupart d'entre eux entrait dans la salle d'un pas traînant ; visiblement déjà déprimé de devoir écouter un discours du Ministre.

"Quel bande d'imbéciles..."

Will n'avait put s'empêcher de siffler cela entre ses dents. Le jeune homme aperçut ensuite son cousin lui faire signe dans la foule avant de se diriger vers sa propre table, cela lui rendit le sourire tandis qu'il lui rendait son salut. Gabriel, probablement l'unique personne dans ce château en qui il pourrait toujours avoir une confiance totale et absolue, tout deux s'entendaient parfaitement malgré le fait qu'ils étaient totalement différents sur de bien nombreux points. Le vert et argent reporta son attention sur le reste des élèves, apercevant que la table des Serpentard se remplissait également petit à petit.

Il vit notamment sa préfète s'installer non loin de lui, la jeune femme avait troqué l'habituel uniforme de Poudlard contre des vêtements qui, en tout cas au yeux du serpent qui la dévora des yeux un très court instant, la mettait bien plus à son avantage. Elle le salua rapidement et Will répondit en souriant.


"Salut Heather, le moins qu'on puisse dire c'est qu'on te remarque tout de suite sans ton uniforme. Si tu veux impressionner c'est réussi."

William n'eut guère le temps d'en ajouter plus qu'Axelle Higgs, la seconde préfète de sa maison ; ou première ? ; venait à son tour de s'installer avec eux, bien que de l'autre côté de la table, tout en les saluant d'un sourire. Pas forcément très bavarde mais elle savait se faire respecter. Bien que tout deux ne se soient jamais vraiment parlé, il se souvenait d'avoir vu quelques première années qui n'en menait pas large après qu'ils aient eut affaire à elle. Ce souvenir le fit rire intérieurement, au moins ils s'étaient ensuite rapidement intégré au sein des serpents. Le jeune homme se tourna complètement vers la table pour leurs parler, tournant dorénavant le dos aux professeurs et membres du Ministère. Il n'aurait qu'à leur prêter de nouveau attention lorsque le discours commencera.

"Salut Axelle ! Deux préfètes pour moi ? Je ne pensais pas avoir d'ennuis pourtant... Vous allez bien toutes les deux ?"

A peine avait-il terminé sa phrase qu'une troisième jeune fille arriva. Bien entendu il la connaissait de vue, comme la quasi-totalité des membres de sa maison, mais Will ignorait totalement son nom. Elle demanda si elle pouvait s'asseoir sans tenir compte de leur réponse puisqu'elle avait déjà joint le geste à la parole sans laisser à quiconque le temps de répondre. N'importe quel bleu, rouge ou jaune ayant agis de cette façon se serait déjà retrouvé par terre mais la solidarité que devait montrer les Serpentard força Will à ne même pas envoyer de remarque cinglante, hochant légèrement la tête comme pour approuver.

- Si tous les aurors sont aussi séduisants, je veux bien qu'ils montent la garde devant mon dortoir !

Il était bien entendu évident que cette phrase ne lui était pas le moins du monde adressée mais l'occasion était trop belle. Will ne pouvait pas passer à côté de ça.

"Merci du compliment mais je ne suis pas Auror ma petite. Et je n'ai aucune envie de monter la garde où que se soit, bien trop ennuyeux comme boulot."

Le jeune homme commençait à avoir faim. Vivement que le discours commence qu'il puisse se mettre quelque chose sous la dent. Le serpent allait se contenter d'attendre une réponse des filles lorsqu'une autre chose lui vint à l'esprit, un détail qu'il pourrait être intéressant de dire à la préfète.

"Ah en fait Axelle, j'ai croisé Zoey l'autre jour on a un peu discuté. Je me suis sentit bête, je n'avais absolument pas réalisé que c'était ta sœur."

Inutile de dire quoi que se soit de plus, Axelle était probablement déjà au courant et si elle ne l'était pas, ce n'était pas à lui de le lui raconter.
Contenu sponsorisé

Pendant le repas Empty
Re: Pendant le repas
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 15

 Pendant le repas

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.