AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 14 sur 15
Pendant le repas
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant
Lara Wind
Gryffondor
Gryffondor

Re: Pendant le repas

Message par : Lara Wind, Jeu 2 Nov 2017 - 20:29


With Katerina Bennett

L'année scolaire avait plutôt bien débuté pour Holly, quand bien même elle était stressante. Son passage en cinquième année c'était fait sans difficultés, bien que cela ne soit pas étonnant au final. En effet, l'asiatique est, depuis sa plus tendre enfance, une élève excellente : elle ne s'en vantait pas, bien au contraire, mais Holly remerciait secrètement ses parents d'avoir toujours été très sévères vis-à-vis de l'école. Monsieur & Madame Yang n'ont jamais rien laissés passer quand il s'agit de la scolarité de leurs jumeaux et, depuis la rentrée à Poudlard des enfants, les notes étaient sujets à disputes. Bien que leur fille apportait une attention particulière à la réussite de ses études, James lui, n'en avait rien à faire. Ainsi, les Effort Exceptionnel et les Optimal d'Holly s'opposaient aux Piètre et aux Désolant de son frangin. Autant dire que les discussions étaient animées quand les jumeaux rendraient à Cardiff et qu'ils devaient montrer leurs notes.

Aujourd'hui néanmoins, c'était jour de détente. La Gryffondor avait réussit à prendre de l'avance sur ses devoirs et pour une fois, elle n'allait pas passer sa soirée à la bibliothèque. Certes, il n'était que midi et Holly avait encore cours, mais la rouge et or pensait à ce qu'elle allait pouvoir faire de sa soirée. Sans doute lire ou jouer aux échecs dans la salle commune des Gryffondors... Si elle n'était pas importunée par des élèves ayant besoin de son aide pour faire leurs devoirs. Hélas oui, la sud-coréenne était bien trop gentille et acceptait régulièrement d'aider les autres membres de sa maison dans leurs devoirs si elle avait finit les siens. Et c'est ce qu'il se passa aujourd'hui... Alors qu'elle était en train de déguster ses pâtes avec son poulet tout en lisant un livre, Holly fut dérangée par Oliver, un garçon de septième année qu'elle aidait de temps à autre à la bibliothèque. Ce coup-ci, le jeune homme voulait de l'aide en Potions et insistait beaucoup tandis que la rouge et or essayait de lui faire comprendre tant bien que mal qu'aujourd'hui, elle voulait la paix.« Oliver, je te l'ai déjà dit : je ne peux pas t'aider aujourd'hui. J'aimerai bien me reposer et faire autre chose de ma soirée que d'être plongée dans des bouquins. Alors maintenant, laisse-moi. » Autant dire qu'Holly n'était pas très douée pour s'imposer et ses paroles n'eurent pas l'effet escompté. Jetant quelques regards désespérés aux alentours, l'asiatique s'aperçut qu'il n'y avait personne pour l'aider et qu'une fois encore, elle allait devoir accepter d'aider Oliver. La soirée s'annonçait géniale...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rikka M. Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Pendant le repas

Message par : Rikka M. Bennett, Jeu 2 Nov 2017 - 21:34


Les héros ne portent pas de cape
~ pv Holly V. Yang ~


Poulet rôti et pâtes al dente pour le repas du midi. Pour une fois, les elfes de maison ne s'étaient pas donné du fil à retordre. Katerina soupçonnait les élèves d'avoir fait une pétition pour que certains plats servis en journée soit simples et leur rappellent leur maison. Bien sûr, la métisse pouvait se tromper lourdement, et c'était probablement le cas. Mais la jeune fille aimait bien imaginer des choses, cela lui faisait passer le temps lorsqu'elle n'avait rien d'autre à faire. En ce moment-même, elle chipotait dans son assiette, perdue dans ses pensées, n'ayant personne alentours avec qui discuter à la table des Gryffondor. Ce qui était un peu paradoxal quand on voyait les nombreux élèves devant leurs couverts... Il y avait une raison tout à fait rationnelle à cette situation. Eh oui, Kat avait encore du mal à se faire des amis, bien qu'elle sentait aller dans le bon sens.

La brunette faisait des efforts pour se montrer sociale lors des cours et cela fonctionnait plutôt bien. Les premières semaines passées dans ce nouvel environnement, la lionne s'ouvrait un peu plus puisqu'elle était plus à l'aise. Ce n'était jamais facile d'arriver dans une école en plein milieu du cursus, quand tous les autres s'étaient déjà liés d'amitié lors de leur première année. Kat s'y était résolue mais elle parvenait petit à petit à se faire une petite place. Il lui suffisait de sortir de sa coquille et de faire le premier pas, comme avec Daemon et Yue, des jours auparavant dans la Salle Commune. Nul doute que ses efforts finiraient par payer lourdement.

D'ailleurs, tandis qu'elle regardait devant elle sans vraiment voir les choses, une occasion de nouer un contact avec quelqu'un de sa Maison se présenta. A quelques places de sa position se trouvait une autre lionne, déjà aperçue plusieurs fois pendant les cours et dans la Salle Commune mais dont le nom lui était inconnu. Elle était en train de manger son poulet, un bouquin ouvert devant elle, mais un élève semblait l'importuner. Lui, la métisse le connaissait — tout le monde le connaissait. Oliver, le septième année, qui grattait à gauche et à droite de l'aide pour ses devoirs. Elle savait ô combien il pouvait se montrer lourd. Et la pauvre rouge et or qui lisait semblait en difficulté pour s'en débarrasser.

Laissant son assiette à moitié achevée, Katerina se leva de sa place et fit les quelques pas qui la séparaient de la demoiselle en détresse. D'un air nonchalant, elle passa devant Oliver et se glissa sur le banc juste à côté de la fille.

— Salut ! fit-elle comme si de rien n'était. Qu'est-ce que tu lis de bien ? Faisant mine de remarquer la présence du septième année, la lionne feignit la surprise. Oh, salut à toi aussi... Désolée, mais cette demoiselle est déjà prise !

Elle lui lança un grand sourire innocent et le regarda droit dans les yeux. Oliver hésita quelques secondes avant de marmonner quelques excuses et de tourner les talons, repartant perdant. Satisfaite, la métisse s'autorisa un petit sourire et se tourna vers sa comparse rouge et or. C'était une d'origine asiatique, avec de beaux cheveux que Kat aurait bien jalousés. Elle posa un coude sur la table et poussa un soupir d'exaspération.

— Il devrait apprendre à se débrouiller tout seul, celui-là. Tu crois que sa mère l'aide à lui lacer les chaussures ? dit la jeune fille en riant. Ah, qu'il est énervant ! Elle croisa les bras devant elle. Au fait, moi c'est Kat.

Et voilà le travail. De la spontanéité. Etre soi-même. Il n'y avait rien de mieux pour se créer des contacts !
Revenir en haut Aller en bas
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pendant le repas

Message par : Lara Wind, Dim 5 Nov 2017 - 18:21


Les héros ne portent pas de capes


With Katerina Bennett

Qu'on se le dise, Holly est une personne gentille et patiente, toujours prête à aider ces camarades. En général. Ce coup-ci, sa patience atteignait son paroxysme : non, elle ne voulait pas aider Oliver ce soir puisque c'était un des rares moments de détente pour la jeune fille depuis le début de l'année. Néanmoins, le septième année n'avait pas l'air d'avoir conscience de l'agacement de sa cadette qui commençait à céder à ses demandes pour pouvoir finir de manger et de lire en paix. La rouge et or savait que ce n'était pas bon de l'aider à chaque fois mais, il fallait le dire, Oliver faisait clairement pitié. Il n'était pas capable de faire ses devoirs ou de réaliser un sort sans l'aide de quelqu'un, que ce soit élève ou enseignant. Il était même surprenant qu'il ait réussit ses BUSES avec un Acceptable et sans redoubler une seule fois. Comme quoi, les miracles existent...

Alors qu'elle ouvrait la bouche pour accepter, non sans regrets, la demande d'Oliver, une élève de sa maison débarqua pour la sortir de ce mauvais pas. Merlin soit loué, quelqu'un avait vu sa détresse ! L'élève en question était fille de sa maison, fraîchement débarquée d'Ilvermony. Holly ne lui avait jamais parlé mais elle semblait être une bonne élève et, secrètement, Holly l'enviait. Hormis qu'elle était très jolie, l'autre Gyffondor avait une certaine assurance que l'asiatique n'avait pas. Ou, en tout cas, elle en avait beaucoup moins que sa camarade qui venait de faire fuir Oliver et de sauver Holly d'une soirée déprimante. Soufflant de soulagement, la rouge & or se tourna vers Kat' qui venait de se présenter. Kat' ? Katerina Bennett, bien sûr ! L'espace d'un instant, le nom de l'Américaine ne lui revenait pas et elle aurait pu paraître vraiment bête à la regarder avec des yeux ronds « Merci de m'avoir sauvée d'Oliver... Il est tellement insupportable quand il s'y met ! Moi c'est Holly. Tu viens juste d'arriver d'Ilvermony non ? »


©Holly
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rikka M. Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Pendant le repas

Message par : Rikka M. Bennett, Lun 6 Nov 2017 - 16:07


Les héros ne portent pas de cape
~ pv Holly V. Yang ~



Étrangement, l'intervention de Katerina avait fait un bien fou à cette dernière. Enfin elle se reconnaissait ! La coquille qu'elle portait depuis son arrivée à Poudlard, à peu près deux mois plus tôt, s'était fissurée pour finir complètement craquelée, laissant apparaître la lionne qu'elle était. Spontanée, franche et gaie. Maintenant qu'elle avait refait surface, la métisse se sentait enfin capable de soulever des montagnes et de vivre pleinement sa nouvelle scolarité. Avoir fait fuir Oliver avait été un déclic ; l'engrenage manquant pour que la machine tourne.

— Merci de m'avoir sauvée d'Oliver... Il est tellement insupportable quand il s'y met ! dit l'asiatique.

Bien que la rouge et or n'eut été abordée qu'à une reprise par l'élève de septième année depuis son arrivée à Poudlard, elle avait déjà entendu parler de lui comme étant le meilleur tire-au-flan de Gryffondor. Il avait essayé d'amadouer Katerina, toute fraîchement débarquée, pour faire d'elle une subordonnée. A l'époque, la métisse, très timide et renfermée, l'avait envoyé balader sans beaucoup de tact et depuis lors, Oliver l'évitait. Grand bien lui fasse ! Toutefois, il tenait d'autres élèves plus jeunes sous sa coupe. Il avait quelque chose d'insistant pour que les autres cèdent. Cette fois, la brune était parvenue à en tirer une de ses griffes.

— Moi c'est Holly. Tu viens juste d'arriver d'Ilvermony non ?

Ainsi donc, son identité n'était pas inaperçue... Katerina fit la moue.

— Je t'en prie, en espérant que tu n'auras plus trop de souci avec lui... répondit la jeune fille. Enchantée Holly ! Je vois que ma réputation n'est plus à faire... ajouta-t-elle en riant. Est-ce qu'on parle de moi dans les couloirs ? fit-elle, un brin horrifiée.

Apprendre que son nom pouvait être facilement reconnu comme dévoilant l'identité de celle qui était la nouvelle n'enchantait pas forcément la brune. Elle qui avait espéré s'intégrer tranquillement, voilà qu'elle était peut-être connue de toute l'école ! Oh, bien sûr, Katerina n'y croyait pas trop, sa Maison était sans doute toute au courant de sa provenance, mais de là à penser que tout Poudlard l'était aussi... En tout cas, elle ne voulait pas qu'une simple réputation fasse d'elle ce qu'elle en déciderait. C'était à Kat et à elle seule de se faire connaître.

— Quoi qu'on puisse dire sur mon compte, il ne faut surtout pas les croire ! plaisanta la jeune fille. Dis-moi, Holly, ça te dérangerait si je terminais de manger en ta compagnie ? Pour être sûre qu'Oliver ne viendra plus profiter de toi, et puis je serais ravie de discuter avec une nouvelle tête...

La Gryffondor avait un peu appuyé le mot nouvelle pour signifier l'ironie de son utilisation. Holly n'était une nouvelle élève, c'était plutôt Kat qui se trouvait dans ce cas. Non, le terme avait été choisi parce que la métisse venait de se faire une nouvelle connaissance Et c'était une bonne chose pour elle, de partir enfin sur le bon pied. Seulement si l'asiatique était favorable à cela, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pendant le repas

Message par : Lara Wind, Mer 8 Nov 2017 - 16:46


Les héros ne portent pas de capes


With Katerina Bennett

A l'annonce qu'Holly savait d'où venait Katerina, celle-ci fit la moue. Peut-être avait-elle peur que des rumeurs tournent sur elle ? Bien évidemment, c'était faux. Les Gryffondors avaient appris que Katerina était américaine puisqu'elle était leur nouvelle camarade de dortoir mais les autres maisons n'avaient pas été mis au courant. Si l'américaine voulait que d'autres personnes soient au courant, cela serait de son initiative puisque la direction de Poudlard semblait comprendre que la jeune fille pouvait ne pas avoir envie d'attirer l'attention. Surtout qu'elle semblait croire que des rumeurs tournaient sur elle dans les couloirs du château et avant qu'il y ait tout malentendu, Holly s'empressa de rassurer sa camarade « Non non, je te rassure rien ne tourne sur toi dans les couloirs de l'école. Seule notre maison sait que tu viens d'Ilvermony ! »

D'un côté, Holly comprenait l'autre Gryffondor. Les rumeurs allaient tellement vite dans cette école qu'une réputation pouvait être ruinée en l'espace d'une journée. L'asiatique n'en avait jamais fait les frais, hormis qu'on pouvait penser qu'elle était un peu trop studieuse et timide, ce qui n'était pas forcément faux. Il y avait pire comme réputation et l'asiatique était bien chanceuse, contrairement à certaines de ses camarades qui passaient pour de véritables pestes. Holly espérait vivement qu'une telle réputation ne collerait jamais à Katerina, qui semblait être une jeune fille adorable puisque le courant semblait bien passer entre les deux jeunes filles.  « Dis-moi, Holly, ça te dérangerait si je terminais de manger en ta compagnie ? Pour être sûre qu'Oliver ne viendra plus profiter de toi, et puis je serais ravie de discuter avec une nouvelle tête... » La jeune fille appréciait le fait que Katerina semblait vouloir la « protéger » d'Oliver et après tout, manger tout en discutant lui ferait du bien et la sortirait un peu de sa solitude. « Oui bien sûr ! Je serai ravie de discuter avec toi également et je t'avouerai que je suis curieuse que tu m'en dises plus sur Ilvermony si tu es d'accord ! »
       

©Holly
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rikka M. Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Pendant le repas

Message par : Rikka M. Bennett, Dim 12 Nov 2017 - 13:56


Les héros ne portent pas de cape
~ pv Holly V. Yang ~




La jeune lionne, lorsque l'asiatique avait fait mention de sa provenance d'Ilvermorny, avait eu quelque peu peur des bruits de couloir. Dans une école, remplie d'adolescents en pleine croissance, les rumeurs pouvaient très vite circuler et une réputation pouvait se faire en un tour de mains. Katerina le savait bien, puisque pas, plus tard que l'année précédente, une histoire avait été lancée au sujet d'un élève de sixième année venant Womatou ; le pauvre s'était retrouvé victime de sifflements et de médisances. Evidemment, l'incident n'avait pas été produit par une majorité mais parfois, les minorités pouvaient faire plus mal. Connaissant le malheureux élève, la métisse avait été attristée pour lui, surtout quand on connaissait la vérité. Alors, même s'il ne s'agissait ici que de son appartenance passée à Ilvermorny, la jeune fille n'avait pas envie d'être vue comme une bête de foire.

Heureusement, Holly la rassura en répondant que seuls les élèves de Gryffondor étaient au courant. Bien entendu, d'autres élèves provenant d'autres Maisons devaient l'être actuellement, Kat ayant parlé à quelques-uns depuis la rentrée. Néanmoins, il n'existait apparemment aucune rumeur ni autre chose la concernant. Elle en fut soulagée et jeta ses inquiétudes à la poubelle ; pas la peine de se tracasser plus pour quelque chose qui n'existait pas. Aussi, la brunette proposa à sa camarade rouge et or de terminer le repas en sa compagnie. D'un côté, cela permettrait une bonne fois pour toutes à la jeune fille d'être tranquille avec Oliver, que l'on connaissait être quelqu'un de têtu, et d'un autre côté, Katerina aurait l'occasion de faire plus ample connaissance avec Holly.

— Oui bien sûr ! Je serai ravie de discuter avec toi également et je t'avouerai que je suis curieuse que tu m'en dises plus sur Ilvermony si tu es d'accord ! fit Holly.

Décidément, tout le monde ou prou était curieux à propos de l'école de magie des États-Unis ! Quelques nuits plus tôt, Katerina avait fait la connaissance de Donovan, un élève de Poufsouffle de septième année, dans les cuisines de Poudlard. Lui aussi avait posé des questions sur Ilvermorny. Mais qui pouvait les blâmer d'en savoir plus ? Il était tout naturel de poser des questions sur quelque chose que l'on ne connaissait pas et de se montrer curieux. Kat sourit à sa camarade lionne.

— Super ! dit-elle en se relevant.

La métisse fit quelques pas jusqu'à son ancienne place et récupéra son assiette à moitié entamée avant de rejoindre Holly et de s'installer confortablement. Mine de rien, elle avait faim et ce repas, bien que simple, était quand même délicieux. La brunette prit sa fourchette et réfléchit à ce qu'elle pouvait bien dire pour commencer sur Ilvermorny. Il y avait pas mal de choses à raconter... Kat prit une bouchée de poulet.

— Que voudrais-tu savoir ? demanda-t-elle finalement. Je ne sais pas par où commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pendant le repas

Message par : Lara Wind, Mar 14 Nov 2017 - 10:41


Les héros ne portent pas de capes


With Katerina Bennett

Les rumeurs, quoi de plus destructeur ? Au final, tout le monde y était confronté au moins une fois dans sa scolarité et ce n'était pas forcément des plus agréables. Holly n'y avait jamais été confronté mais pour avoir vu ses effets destructeurs, elle n'avait pas spécialement envie d'y goûter. Qu'on se le dise, en règle général, les rumeurs qui couraient autour de tel ou tel personne n'était jamais des choses positives, bien au contraire. Ainsi, quand Katerina avait eu cet air inquiet, la jeune lionne avait senti que c'était son « devoir » de la rassurer. De toute manière, quand bien même il y aurait eu des rumeurs sur l'Américaine, l'asiatique n'aurait sans doute pas été au courant : trop dans la lune à rêvasser ou à réviser. Incorrigible la Holly...

Dans tous les cas, bien qu'Holly aime rester seule, la proposition de Katerina de venir finir son repas avec elle fit plaisir à Holly. Déjà, car elle était sûre qu'Oliver ne viendrait plus l'importuner car le jeune homme était connu pour être têtu et très insistant et enfin, Katerina mettait en confiance la coréenne. La Gryffondor ne saurait pas dire pourquoi mais sa camarade dégageait quelque chose de rassurant et plein d'assurance, ce qui mettait en confiance Holly. Pourtant, la jeune fille n'était pas du genre à se lier d'amitié, trop méfiante, mais ce coup-ci, ce n'était pas le cas. Aucune crainte, aucune méfiance vis-à-vis de Kat'. C'était bon signe non ?

Une fois Katerina revenue avec son assiette tandis qu'Holly se perdait dans ses songes, celle-ci rangea son livre pour écouter ce qu'avait à lui dire l'autre lionne « Que voudrais-tu savoir ? Je ne sais pas par où commencer... » Piquant des pâtes dans son assiette, l'asiatique se mit à réfléchir. Que voulait-elle savoir précisément ? Tout, justement ! La curiosité d'Holly était à son paroxysme et mille et une question lui traversaient l'esprit. La seule difficulté était de choisir par où commencer « Mmh... Comment se passe la répartition là-bas ? Comme à Poudlard ? Vous avez le même système de maisons ? » On avait dit une question Miss Yang !


©Holly
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rikka M. Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Pendant le repas

Message par : Rikka M. Bennett, Jeu 16 Nov 2017 - 16:02


Les héros ne portent pas de cape
~ pv Holly V. Yang ~


Il était difficile pour Katerina de trouver par quoi débuter ses récits sur Ilvermorny tant il y avait de choses à dire. Un élève de Poudlard aurait été dans la même situation si les rôles avaient été inversés. De fait, la jeune fille aurait compris le dilemme car en voyant l'école de sorcellerie de Grande-Bretagne, on se rendait compte que tout ne tenait pas dans un mouchoir de poches. C'était pareil pour l'établissement aux États-Unis ; chaque petite chose, qui pouvait paraître moindre aux yeux d'étrangers, était importante et avait une histoire qui lui était propre. En tout cas, la lionne ferait de son mieux pour répondre aux questions que lui poserait Holly.  

— Mmh... Comment se passe la répartition là-bas ? Comme à Poudlard ? Vous avez le même système de maisons ?

Prenant une bouchée de son assiette, la métisse eut un petit rire et manqua de s'étouffer avec un bout de pâte. Elle toussa et attrapa un gobelet en face d'elle, peu importait à qui il appartenait, et but une gorgée d'eau pour libérer l’œsophage. Les larmes aux yeux, Katerina toussota comme si rien ne s'était passé et sourit à sa camarade. Elle avait ri car celle-ci semblait tellement curieuse et avide de connaître les réponses que c'en était adorable. Et puis, les sujets demandés étaient souvent mis sur le tapis, aussi la brunette avait réagi avec sa spontanée joie.

— Ahem... C'est drôle, tout le monde pose ces questions au début ! dit-elle en continuant son repas. Alors... il y aussi un système de Maisons, et il y en a quatre comme ici ! Sauf qu'elles ne portent pas le nom de leur fondateur mais plutôt le nom de leur créature fétiche. Nous avons : Oiseau-tonnerre, Serpent cornu, Puckwoodgenie et Womatou. J'ai été répartie dans la première. Chacune a sa statue dans le grand hall d'entrée et c'est là que se passe la Répartition.

Tandis que Katerina expliquait tout ça, elle revoyait l'école défiler devant ses yeux et le souvenir de sa propre répartition revint à ses souvenirs. Quel moment de stress pur et d'attente tendue ! Tous les regards des balcons posés sur elle, plantée au milieu de ce hall... Et les quatre statues immobiles.

— Un à un, les nouveaux élèves doivent s'avancer jusqu'au centre du hall où l'emblème de Ilvermorny est gravé. Et là, on doit attendre que l'une des statues se manifeste pour savoir quelle sera notre Maison ! Je me souviens que j'étais tétanisée à l'idée qu'aucune ne veuille de moi... Comme je suis une née-Moldue, comme vous dites ici, j'avais peur qu'on se soit trompé sur mon compte. Et au final, l'Oiseau-tonnerre a battu des ailes. Le soulagement !

La jeune fille rit à ce souvenir. Elle avait failli pleurer tant elle était soulagée qu'une statue ait bougé ! Avant d'entrer dans le hall, Kat avait entendu dire qu'il était possible que plus d'une statue pouvait se manifester et que c'était à l'élève de choisir dans quelle Maison il voulait être parmi celles qui avaient montré un intérêt. Si le cas s'était produit pour elle, la lionne n'aurait pas su comment réagir ni quel choix réaliser.

— Il peut arriver qu'il y ait plus d'une statue qui bouge et alors l'élève doit décider... Pas évident, hein ? Est-ce que ça arrive aussi au Choixpeau Magique ? Tu es contente qu'il t'ait envoyé à Gryffondor ?

Lors de sa propre mini répartition en secret, la lionne avait senti que l’artefact pensait. Peut-être connaissait-il des hésitations dans certains cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Lara Wind
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Pendant le repas

Message par : Lara Wind, Jeu 16 Nov 2017 - 17:30


Les héros ne portent pas de capes


With Katerina Bennett

Les questions d'Holly eurent pour effet de faire rire Katerina, qui manqua de s'étouffer avec une pâte. Regardant sa camarade interloquée, l'asiatique eu pour réflexe de se saisir de son verre pour le tendre à sa camarade mais celle-ci avait été plus rapide qu'elle. Les questions de la rouge et or étaient ridicules à ce point ? Ou alors, c'était le genre de questions qui revenaient continuellement, ce qui avait pour effet de faire rire l'Américaine. Pour se rassurer, Holly répondit au sourire de l'autre lionne et l'écouta « Ahem... C'est drôle, tout le monde pose ces questions au début ! Alors... il y aussi un système de Maisons, et il y en a quatre comme ici ! Sauf qu'elles ne portent pas le nom de leur fondateur mais plutôt le nom de leur créature fétiche. Nous avons : Oiseau-tonnerre, Serpent cornu, Puckwoodgenie et Womatou. J'ai été répartie dans la première. Chacune a sa statue dans le grand hall d'entrée et c'est là que se passe la Répartition. » Eh bien dis donc, les maisons là-bas avaient de trop de noms ! Les Américains et leur excentricité.. Quoique, nommer les maisons en fonction des animaux fétiches des fondateurs n'étaient pas une mauvaise idée. Après tout, les emblèmes des maisons à Poudlard représentaient bien des animaux également.

« Un à un, les nouveaux élèves doivent s'avancer jusqu'au centre du hall où l'emblème de Ilvermorny est gravé. Et là, on doit attendre que l'une des statues se manifeste pour savoir quelle sera notre Maison ! Je me souviens que j'étais tétanisée à l'idée qu'aucune ne veuille de moi... Comme je suis une née-Moldue, comme vous dites ici, j'avais peur qu'on se soit trompé sur mon compte. Et au final, l'Oiseau-tonnerre a battu des ailes. Le soulagement ! » Des statues qui bougeaient pour manifester leur intérêt pour un élève ? Voilà qui était bien plus ludique que le Choixpeau de Poudlard. Certes, celui-ci était vieux comme le monde et remplissait son rôle à merveille mais Holly ne pouvait s'empêcher d'envier cette façon de faire. Sur le coup, elle pensa même qu'il serait intéressant de faire un échange scolaire entre les deux écoles magiques. Enfin ça c'était dans ses rêves les plus fous... Néanmoins, la mention que Kat' avait ressenti à sa répartition fit sourire doucement la coréenne. Oui, ce sentiment, elle l'avait également connu bien. Pourtant, ses pouvoirs magiques s'étaient manifestés et elle était Sang-Mêlée mais elle n'avait pas pu s'empêcher de penser qu'elle aurait très bien pu être une Cracmolle. Dans ce cas-là, elle aurait vécu paisiblement une vie de moldue banale tandis que son frère aurait été à Poudlard. Piquant dans son assiette pour chasser ses idées farfelues, Holly continuait d'écouter sa camarade. Ainsi donc, plusieurs statues pouvaient se manifester et c'était à l'élève de choisir. Original ! A Poudlard, le Choixpeau pouvait avoir quelques hésitations et il demandait plus ou moins l'avis à la personne concernée mais c'était lui qui avait le dernier mot. « Est-ce que ça arrive aussi au Choixpeau Magique ? Tu es contente qu'il t'ait envoyé à Gryffondor ? » D'avoir des hésitations ? Ouhlà, bien sûr que oui mais ça, Kat' l'ignorait. Holly en était la preuve vivante : le vieux Chapeau avait hésité longuement à l'envoyer à Serdaigle mais c'était décidé pour Gryffondor. Allez savoir pourquoi... « Le Choixpeau aussi hésite, j'en suis la preuve vivante ! Il a hésité entre Serdaigle et Gryffondor mais il a fini par trancher pour les Lions. Et pour répondre à ta question, oui je suis contente bien qu'un peu surprise du résultat 5 ans après. Mon frère jumeau a atterri à Serpentard lui ! déclara t-elle avec un grand sourire. Dis, sans vouloir paraître indiscrète, qu'est-ce qui t'amène à Poudlard ? »



©Holly
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rikka M. Bennett
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Pendant le repas

Message par : Rikka M. Bennett, Jeu 23 Nov 2017 - 14:49


Les héros ne portent pas de cape
~ pv Holly V. Yang ~


La métisse était toute à ses souvenirs concernant sa propre répartition en secret. Le Choixpeau Magique était un artefact vraiment fascinant, comparé aux quatre statues d'Ilvermorny. Lui seul décidait dans quelle Maison envoyer l'élève qui le coiffait ; quel enchantement puissant pour doter cet objet d'une conscience ! D'autant plus qu'il paraissait vraiment réfléchir sérieusement à la question. Lorsqu'il était sur sa tête, Katerina avait senti sa présence et une sorte d'hésitation. Finalement, il n'avait pas mis bien longtemps à crier Gryffondor ! alors qu'il n'avait prononcé qu'une seule phrase dans la tête de la jeune fille. Il avait dit qu'il ne voyait pas d'autre Maison qui lui correspondrait. Et pourtant, il avait semblé à la métisse qu'il avait eu une petite pointe de réflexion au tout début.

— Le Choixpeau aussi hésite, j'en suis la preuve vivante ! Il a hésité entre Serdaigle et Gryffondor mais il a fini par trancher pour les Lions, répondit Holly, confirmant ainsi les paroles de sa camarade. Et pour répondre à ta question, oui je suis contente bien qu'un peu surprise du résultat 5 ans après. Mon frère jumeau a atterri à Serpentard lui !

Tout en continuant à manger son assiette, la brunette hocha la tête et se demanda quelles différences il y aurait eues si le Choixpeau avait envoyé Holly à Serdaigle, et s'il l'avait envoyée elle aussi vers une autre Maison. Chacune avait ses particularités et il était indéniable que les Maisons forgeaient les futurs adultes que les élèves allaient en devenir. D'après Katerina, tout tenait à la composition des Maisons : si Holly avait été répartie à Serdaigle, elle aurait fait d'autres connaissances et aurait très bien pu évoluer différemment. Et si elle avait été dans la même Maison que son jumeau, un autre présent aurait pu voir le jour.

— Je t'avoue qu'il y a eu aussi pour moi de la surprise, que ce soit à Ilvermorny ou à Poudlard, fit la métisse. On se dit qu'on ne correspond peut-être pas aux principes que met notre Maison en avant. Mais en fin de compte, on se rend compte que c'est peut-être la vérité... Je me demande si le Choixpeau, et les statues à Ilvermorny, n'en savent pas plus long sur nous que nous-mêmes ! S'il a envoyé ton frère à Serpentard, c'est pour une raison.

Et bien que la jeune fille connaissait les rivalités entre leurs deux Maisons, elle n'avait aucun sentiment à l'égard des vert et argent. Si le frère jumeau de Holly y était, cela ne voulait pas forcément dire qu'il était mauvais. Elle ne connaissait pas, mais il ne fallait pas juger les gens sans les connaître. L'habit ne fait pas le moine, comme le disait un célèbre proverbe.

— Dis, sans vouloir paraître indiscrète, qu'est-ce qui t'amène à Poudlard ? demanda l'asiatique.

Katerina prit une gorgée d'eau et tourna la tête vers elle.

— Mon père a eu une opportunité de carrière en Écosse, répondit la brune en souriant. Du coup, nous avons déménagé dans le coin et il était plus simple pour moi de faire les études à Poudlard plutôt que dans le Massachusetts ! Mais tu sais, ma mère a vécu ici toute son enfance et je suis même née ici. Alors, on peut dire que je suis de retour au bercail ! fit-elle en riant.

La jeune fille avait en vérité beaucoup de cultures en elle. Déjà, celle de l'origine de sa mère et ses grands-parents maternels, qui venaient du Liberia, puis celle de son père originaire de Norvège. Ensuite, elle était de souche écossaise car elle y était née, et enfin il ne fallait pas oublier la touche américaine. Kat était fière de tout ce mélange.

— Et toi, dis-moi, tu es originaire d'Asie ? Tu as de la famille là-bas ? demanda-t-elle. Enfin, si tu veux bien me raconter un peu ton histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kanakis
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pendant le repas

Message par : Haiko Kanakis, Dim 21 Jan 2018 - 13:49


Pas de réponses depuis un mois, je prends, MP si sushi !

Au commencement
Pv Mary Drake

Au commencement était le bruit,
ensuite vint le silence. Comme
écrasant après le fracas de la bataille,
plus douloureux encore qu'un millier de rires.

Haiko Kanakis.

Le ciel tremble, mes doigts aussi
et j'avance. Le poids des regards qui me brûlent
sans pitié me lacère le dos. Masque de marbre.
Un indifférence voulu à toute épreuve et pourtant.

Cesser de réfléchir, il fallait oublier les désirs de fuite. Relever la tête pour se montrer un peu plus fort qu'en réalité et tenter par milles moyens de faire comme si autour plus rien n'existait que ces regards ce n'est pas sur moi qu'il s'appuyait. Imaginer l'impossible pour garder contenance même quand tout semble perdu. Parce qu'au milieu de cette foule de visage il n'y avait pas meilleur mot. Les pieds avancent, comme le condamné qui marche jusqu'au buché, mon ventre se tord. Un instant je ferme les yeux et formule une rapide prière à Athéna dans l'espoir qu'elle m'insuffle un peu de courage et de sérénité. Arrivée à l'endroit prévu. Je m'assieds.

Mon cœur tremble, se serre, explose. Une main pose un vieux chapeau sur ma tête et je ferme les yeux le plus fort dont je suis capable alors que mes doigts se crispent contre le petit tabouret. Hé bien voilà un jeune sorcier bien apeuré. De quoi as tu peur mon petit ? Figé je n'ose faire le moindre geste alors qu'une voix retenti dans ma tête par je ne sais quel phénomène étrange, sans oser répondre j'ai brusquement envie de tout laisser tomber. les larmes contre mes jours prêtes à couler. Moui je vois, après tout si tu ne désires pas t'exprimer c'est ton choix ça changera de tout ces enfants agaçant qui piaille à longueur de journée. Je ne sais plus que faire, l'impression désagréable qu'il lit dans ma tête m'est insupportable. Je tente de lever les yeux et le regrette amèrement, autour de moi les élève sont comme figé dans l'attente de la décision du choixpeau.  

Calme, réfléchit, introverti, intelligent. Le choix n'est pas bien difficile. Tu trouveras facilement ta place chez... La tension en moi est palpable. Devenu le centre de l'attention je ne sais plus que faire pour fuir cette situation. Je prie pour qu'on ne me remarque plus jamais de la sorte dans toute mon existence. Serdaigle ! Explosion d'applaudissement à une des tables. Je retire le plus vite possible ce vieux chapeau de malheur avant d'avancer d'un pas hésitant vers ces élèves à l'uniforme bleu et bronze qui semblent vouloir m’accueillir.

Ravalant doucement ma salive je me glisse sur un blanc et baisse la tête en tentant de me faire le plus petit possible. Je me ronge doucement les ongles, les yeux fixés sur mes pieds alors qu'autour de moi vole quelques félicitations auxquelles je ne peux répondre. Dans combien de temps se rendront-ils donc compte qu'il n'est pas si merveilleux de m'avoir à leurs côtés ?
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pendant le repas

Message par : Mary Drake, Mer 24 Jan 2018 - 17:03


J'enlève Emye pour Adèle du coup

Aujourd'hui il cavale plus que d'habitude. L'aube de ma dernière année approche. Je ne sais pas si je dois crier enfin ou bien malheureusement. Non pas que j'aime être ici. Loin de là. Mais ma fin raisonne comme le début d'Adèle. Ma petite sœur qui échappe enfin aux griffes cornues de sa mère. De notre mère. Aussi. Maintenant je peux veiller sur elle sans redouter le moment où maman passera ses nerfs sur ses pauvres épaules, parce qu'elle aussi est une sorcière et pas cette femme odieuse. En ce moment il n'y a plus personne dans ma tête, j'ai fais le vide complet la peur la plus intense prenant chaque bribe de ma poitrine.

Il faut qu'elle soit à serdaigle. Il n'y a pas d'autres solutions. Je veux pas qu'elle fasse partie d'une de ces autres maisons. La seule autre possibilité serait sans nul doutes gryffondor étant donné que là-bas je ne connais personne personnellement qui pourrait lui nuire rien que parce qu'elle est ma petite sœur et étant donné la mentalité des terrifiantes personnes qui hantent le vert et le jaune je ne peux m'empêcher de paniquer. Je ne me souviens pas vraiment de ma répartition. Je crois que j'étais heureuse d'être là. Mais que je redoutais déjà les prochaines vacances. En jetant un coup d'oeil à Adèle je me rends compte qu'elle est juste triste de quitter le foyer familiale mais à la fois contente de découvrir ce monde, puis un peu paniquée aussi parce que l'air de rien il faut passer devant pas mal d'élèves sur une estrade et avoir un chapeau qui radote sur sa tête quand on a vu de la magie deux fois dans sa vie ce n'est pas rien.

Les premiers noms sont appelés, a, b, c et d. A. La première des D. Adèle Drake, dit-il. Tout se passe un peu trop vite à mon goût. Elle s'avance. L’appréhension monte quand je vois qu'elle tremble. J'ai envie d'aller la rassurer, de la prendre dans mes bras, mais je n'en ai pas le droit. Le choixpeau termine vite sur sa tête. Il parle mais je n'entends pas il y a un peu trop de brouhaha à notre table. J'suis aux extrémités, déjà prête à l'accueillir. Mais il n'en est rien. Poufsouffle ! clame-t-il quand mon visage automatiquement se décompose pour une moue terrifiée. Elle est avec cet horrible être. Les noms ne me reviennent pas mais ils sont gentils, d'habitude chez eux. Respiration. Je lui rends son sourire quand elle s'avance toute timide vers la table des jaunes puis me prends la tête entre les mains. Ce n'est pas juste !

Les noms passent, des corps bougent et je n'écoute plus rien. Applaudissements sur applaudissement l'inquiétude me ronge peut-être un peu plus qu'elle ne le devrait mais il ne faut pas oublier que c'est ma sœur. Le monde change autour. Fuuuu.

Ils parlent quand ma poitrine pleure
Ils crient quand mon coeur se brise
Ils applaudissent lorsque les larmes tombent
Ils ne se rendent pas compte à quel point c'est terrible

Quand je relève la tête pour la première fois je remarque qu'un petit garçon Haiko murmurent mes oreilles s'avancent à notre table et se pose à côté de moi, sous la clameur des autres aigles. Il ne parle pas, le seul geste qu'il fait n'est autre que ronger ses ongles et je ne parviens pas à savoir si il est heureux, paniqué, ou juste blasé un peu comme mon ex collègue préfet Riri qui ne sourit absolument jamais à la vie. J'attends patiemment que l'attention des uns et des autres se rabattent sur un autre oiseau pour essayer de lui glisser quelques mots à l'oreille, dans un murmure imperceptible. Tu veux qu'on parte ?
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kanakis
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pendant le repas

Message par : Haiko Kanakis, Ven 26 Jan 2018 - 7:29


Je suis coincé. Au milieu du mouvement, leurs corps se balancent et explosent de rire. Je tente de me fondre dans le banc. Disparaitre de leurs regards et à jamais dans cet univers où tous semblent si dangereux. Ça vibre, ça tremble et se brise. Autour de moi entre les éclats de voix, je vois cette ligne de silence tordue dans tout les sens alors que mes yeux s'affolent et tentent de trouver une solution. Piégé. le tunnel se resserre et je doute et j'ai peur. Sensation d'étouffement, je dois être pieds et poings liés.

L’atmosphère déchante. C'est que ça me blesse de devoir être moi dans cet univers. Il serait plus simple de me comporter en héro, d'avoir le sourire aux lèvres et les admirateurs à mes pieds. Mais j'ai pas droit à l'étiquette, juste au coin de la pièce le plus sombre possible pour me fondre dans le décor parce que je ne veux pas, je ne sais pas leur parler. Faire sortir les sons de mes lèvres, un rire, un cris simplement prouver que je suis bien en vie. Existence rythmée comme un robot. Je suis un peu trop là, pantin au corps fin pris dans l'immense balancier de la foule, je n'ose regarder devant moi.

Alors mes yeux restent sur mes pieds et je tente de m'envoler. dans ma tête c'est plus facile que du sol. Au fond je suis déjà un peu plus haut que ce que les humains ont prévu avec leurs jambes. Et il faut atterrir, un peu trop souvent. Sinon on tombe des nues, on tombe... Tu veux qu'on parte ? sur une nouvelle ingénue ? La tête se tourne.

Je ne peux pas la décrire, ce sont mes yeux qui savent quand je découvre la jeune fille. Elle a pleuré. Réflexion stupide. Pourquoi ? Et pas la moindre idée. Ça fait peur parce que c'est à moi qu'elle parle. Et elle intimide aussi avec ses deux yeux crevés de douleur. Ça donne presque envie de reculer ou de serrer dans ses bras mais la vérité c'est que les deux chemins sont impraticable alors au final rien en moi ne réagit à son invitation.

Sensation nouvelle. Comme un million depuis l'arrivée en barque. Le feu d'un projecteur ou deux lumière éclairé de son regard sous la douce brulure de ses yeux. Le monde à une saveur étrange. Je fronce les sourcils quand un badge qui scintille sur sa poitrine attire mon regard. Je pointe l'objet du doigts comme pour lui demander ce qu'elle en fait. Au fond je ne suis pas expert des règles mais je crois savoir que quitter la salle pendant la répartition c'est plutôt interdit. Il faut manger d'abord, non ? J'avais un peu faim mais je devais surtout ne pas oublier de garder un peu de nourriture pour les dieux si je ne voulais pas plus d'ennuis chose dont je me passerais avec une facilité déconcertante de mon point de vue. J'en oublie que personne ne comprends mes mains.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pendant le repas

Message par : Mary Drake, Mar 6 Fév 2018 - 20:12


J'ai envie de lui
--------dire
tu sais petit moi aussi je sais pas ce que je fiche ici

je n'aime pas les regards qui percent la peau
à la manière des rayons lasers
Les applaudissements
Les sourires un peu trop rayonnants
Au fond on veut tous se casser
partir en foulant de la terre nos pieds

J'veux plus sentir la présence d'Adèle sans pouvoir la serrer dans mes bras. La savoir loin vers des démons qu'on ne voit même pas. Si je reste ici je risque de sentir ma tête partir, mon coeur trembler et mes mains s'emballer. Je vois ta détresse et j'y vois comme une porte de secours. Y aller sans prévoir en avance le retour. Sentiment de ne pas paraître lâche et égoïste. Juste t'aider, avec moi par la même occasion. Je n'en peux plus de cette ambiance, de ces répartitions. J'veux que le gong sonne la dernière heure pour enfin partir dans ce fameux toujours qui se transformera en plus jamais. Il ne me reste plus qu'une idée qui sonnera à mes oreilles comme la fin d'un supplice.

Tu sais petit je sais plus ce que je veux
maintenant que j'y pense rien que deux secondes de plus
je me dis que le quart de celle-ci quand j'ai cru t’apercevoir
ne peut pas m'avoir indiqué ce que tu penses
ton regard crie détresse
mais mes interprétations sont peut-être maladresse

Il montre mon insigne du doigt. Je ne comprends pas trop. Non pas son geste, mais ce qu'il fiche encore là. Je me souvenais pas l'avoir accroché - haussement d'épaules - ce n'est pas grand chose, simplement une étoile qui veut dire que j'ai plus d'autorité qu'un lambda mais je m'en fiche un peu. Je retire ce qui prend la forme d'un soleil et le glisse dans la poche de ma robe, à côté de ma baguette. Disparue. Par contre il fait ensuite des gestes étranges que je n'arrive pas à comprendre. Cependant : des signes. Il n'a pas dit un seul mot. Es-tu muet petit ? Il a compris quand je parlais pourtant. Et un de ses gestes faisant vaguement penser à manger.

J'hésite. J'veux pas brusquer. Faire quoi que ce soit qui peut l'embêter. J'ai mal. Alors je sais pas. Comme tu veux fin je crois ? Si t'as envie de euh, manger ? et je mime l'idée en mordant mes doigts. Un peu fort.

Le sang
---------perle
et je le regarde
hypnotisée

Avant de me détourner et de couvrir la plaie d'une main. C'est effrayant ça non ? pensée solitaire qui se déploie s'étend et s'épanche sur la courte surface qui me permet encore de réagir. La table se garnit ensuite. De longs fils de fumée s'étirent jusqu'à mes narines. Mais je n'ai pas faim. Je veux rien toucher. Rien penser. J'ai juste envie de ressentir ce vide troublant mais au moins clair et net qu'il y avait avant. Bon appétit je murmure à Haiko. Le repas à beau être chaud, j'ai l'impression d'être toute refroidie.
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kanakis
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pendant le repas

Message par : Haiko Kanakis, Dim 4 Mar 2018 - 20:11


LA pour que la folle miam pas

C'est étrange
plus je regarde et plus
j'ai l'impression qu'ils sont perdus

le tableau est beau, il y a cette lumière de vie qui s'en émane
mais dans les recoins, des moues comme. des. tâches.
noires. Trous dans la foule qui vibre
d'une énergie dévastatrice

je fuis
ça fait peur
comme les regards trop sérieux
ceux qui demandent la voix vers les cieux
les enfants qui crient ne pas être heureux

décadence qui casse - qui déchire
elle est loin, trop loin
je sens le vide ouvrir un gouffre sous mes pieds
alors que le monde semble gentil
peut-être un peu trop ?

Il y avait déjà cette fille dans le wagon
celle aux cookies qui sentent si bon
puis la bleue qui propose de filer
plus loin du monde qui danse sur le mauvais pied.

Explication qui tombe presque directement
c'est pas se genre de choses auxquelles je suis habitué
parfois c'est plus facile de voir les regards se détournés
quand les autres estiment que je suis trop idiot

idiot pour comprendre
idiot pour répondre
idiot pour exister
t'aurais pas du être né

c'est dommage
ça
j'en pouvais
rien

c'est une étoile. mais elle s'en fiche.
étrange
vraiment très
étrange

ce doit être une mauvaise étoile
sinon elle s'agenouillerait devant
à moins qu'elle ne soit un peu trop haute
mais dans ce cas pourquoi m'adresse t-elle la parole ?
je ne réfléchi plus

elle l'enlève - je regarde l'étoile disparaitre
il fait tout noir. Non. Elle brille.
Je souris timidement
elle a menti : en fait c'est elle l'étoile
trop humble pour l'avouer - je comprends

je veux bien manger
oui
elle mord ses doigts
un peu pour m'imiter moi
nouveau sourire

les plats se remplissent
comme mes yeux s'agrandissent
je remplis mon assiette
pour la colorer
c'est bien plus joli ainsi

mes couverts se portent à ma bouche plusieurs fois
ça fait du bien de manger - se sentir exister
je tourne la tête vers la demoiselle qui à parlé
elle, n'est pas en train de se régaler
mes sourcils se froncent
pourquoi elle n'avale pas ?

Je l'aime bien alors je veux pas
qu'elle reste comme ça
qu'elle oublie comme on peut
de s'alimenter pour courir
c'est important et elle a l'air
épuisée.

Mes doigts volent son assiette pour la remplir
de toutes les couleurs - bonheur
ça sent bon, ça l'est aussi
mais la grande n'a pas d’appétit

je m’empare de sa fourchette
la rempli pour porter la nourriture à ses lèvres
avant d'ouvrir les miennes
lui montrer l'exemple - rôle inversé
c'est elle l'enfant et il faut manger
pour grandir, rire et être
finir fort, faible, fou mais contre tout
se dresser et avancer
je veux pas te voir reculer.
Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pendant le repas

Message par : Mary Drake, Dim 11 Mar 2018 - 14:48


Miamiam

Je ne sais plus
Qui je préserve
entre lui et moi
c'est - compliqué
Les mots s'écrasent contre nos fronts
les regards aussi
nous voilà dans une bulle
----à deux
sans les autres serdaigles, sans personne pour nous dire quoi faire
j'sais que j'fais mal mon rôle
Préfète et je ne me soucie que de toi petit
mais en soit n'est-ce pas la vie
ces bouts d'égoïsme
j'ai pas envie de gâcher cette malice
dans leurs yeux
avec mon visage triste
t'en rendre une c'est
-beaucoup
--plus
---important

Nous sommes deux - et c'est déjà beaucoup. Le bruit des couverts qui martèlent les assiettes de porcelaine démarre doucement entre les clapotis des voix qui se retrouvent enfin c'est un - renouveau, ce qu'il se passe ici à un pied est merveilleux mais n'en faisant pas partie je ne rejoins pas les sourires des retrouvailles oui j'ai beaucoup trop peur de ce que ça pourrait induire. Ce qu'ils appellent tous " avoir une vie " ne m'intéresse pas. Coup d'oeil vers Adèle - elle si apparemment. J'ai peur de devenir jalouse de cette gamine qui est protégée de tout. Grâce à moi, ou plutôt grâce au bon vouloir de maman. Elle a dû se dire que me garder entre ses griffes par la violence ça n'a pas fonctionné, alors petite Adèle mais voyons, changeons de stratégie. Des fois je lui en veux un peu. J'aimerais être la petite et elle la grande. Pour mieux vivre le fait de grandir. Un an et je serai enfin livrée à moi-même, pour le meilleur sûrement mais aussi pour le pire malheureusement.

J'veux me boucher les oreilles
rendre le monde - sourd d'inexistence
je peux pas
j'ai les mains en sang
et je dois les essuyer
sur ma robe sombre
de serdaigle attitrée
du rouge
sur le noir
comme si j'étais un vampire
assoiffé
- stupide idée
Un peu d'eau entre mes mains pour frotter
dos tourné aux gens
trop dangereux
et la peur de leurs regards - effrayés
j'veux pas qu'ils se sentent - menacés
j'veux pas qu'ils me pointent de leurs doigts gras

J'frissonne sous la monotonie des idées, idéogénie mon c*l j'change jamais de disque ça tourne tangue foire et j'peux même pas remettre la petite barre pour que ça commence ils finissent tous rayés c'est - désolant. Le petit enfant choisit de manger, qu'il en soit ainsi. J'essuie mes pauvres mains comme je peux en regardant les lampes qui inondent le plafond de petites flammes, c'est joli. Puis je retombe vers le bas - océan de couleur dans des assiettes. Je n'ai pas f.... aucunement moyen d'en placer une, la fourchette est dans ma bouche. Nourrie comme si c'était moi l'aiglon et lui ma maman. Baume sur le coeur si mignon et je mâche consciencieusement en le voyant lui-même se nourrir. La nourriture ne veut pas s'avaler - ce dégoût d'avoir quelque chose à manger dans la bouche. Pourtant je continue. Exemple c'est ce que je suis sensée donner alors je poursuis en mangeant à mon tour malgré les hauts le coeurs qui ne veulent rien entendre je continue épaules tremblantes.

Elle a
des dents pointues
Elle a
des tiges qui peuvent
----toucher le ciel
elle a
un univers
autour duquel
j'ai peur
et pourtant
je prends
je mange
et j'avale
en essayant d'y retrouver
- goût.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Pendant le repas

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 14 sur 15

 Pendant le repas

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.