AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 38 sur 41
Se reposer auprès d'un chêne
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
Invité
Invité

Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Invité, le  Mar 19 Sep 2017 - 16:00

Le plus flippant sont ses expressions faciales, lorsque qu'on échange, je vois parfois ses lèvres s'étirer mais il garde un côté pervers sur son visage et ses manières me rebutent. J'essaye de ne pas y prêter attention, après tout il a peut-être juste des expressions faciales étranges, il ne faut pas se fier aux apparences dit-ont.

Il a aussi cette mauvaise attitude de me "tenir", c'est déjà la deuxième fois à présent qu'il me saisit pour me parler. Venant de lui, pour je ne sais quelle raison, je trouve ça déplaisant. Sa présentation ne pouvait pas être plus brève, contrastant avec la mienne et ainsi renforçant une nouvelle fois la sécheresse de l'échange.

- Est-ce que tu crois que j'ai appris ça dans un livre ?

Je hausse les épaules, son ton laisse présager que non, mais ce serait le plus logique oui, et peut-être le plus rassurant aussi ...

- Mes parents organisent des spectacles.  

- Ah c'est pour ça ! - je me laisse emporter par un rire nerveux, me voici libéré de mon inquiétude, tout parait clair et logique maintenant - Ca explique aussi tes dons pour la comédie, je ne suis jamais allé en voir, mais ça doit bien si en plus on y apprend des sortilèges. J'aurais bien aimé en savoir autant que toi.

L'ombre du grand chêne se faisant de plus en plus grande, le soleil commence à tomber, cette rencontre m'a fait oublier la victoire de ma maison.

- Il faut que je file Élius, je veux pas louper la fête dans notre salle commune
- m'adressant au jouet prisonnier des bras du serpentard comme une réelle entité - salut la poupée !

Après un rapide au revoir je cours en direction du château, pressé de participer aux joies des festivités, et peut-être aussi heureux de mettre un terme à cette nouvelle rencontre qui fut des plus étranges.

~ FIN DU RP ~
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Osvald Osborne, le  Dim 8 Oct 2017 - 11:43

Amis des Animaux
avec
🦉Aria Morrison🌳


Ce matin je me suis levé bien avant tout le monde. Je n'avais pas spécialement mal dormi mais le sommeil m'avait fui jusqu'à une heure très tardive et mes habitudes de lève-tôt ne s'embêtent pas de savoir si j'ai fermé les yeux plus de trois heures ou non. Puisque je savais que me rendormir serait impossible, j'étais descendu sans faire de bruit du dortoir et de la salle commune dans l'idée d'aller chercher quelque chose à manger en cuisine.

Alors que je descends le grand escalier, la lumière qui filtre à travers les fenêtres du hall d'entrée me fait changer mes plans. Ce serait trop bête de rater le lever de soleil, à quelques minutes près, pour un morceau de pain ! Je me dirige donc vers l'immense porte sans lancer un seul regard à l'entrée du sous-sol menant aux cuisines, résolu à en prendre plein les yeux avant de me remplir l'estomac.

Une fois à l'extérieur je remplis mes poumons de cet air frais qui me picote légèrement les joues. Je profite au maximum des fragrances naturelles que la rosée accentue par sa présence. J'avance à pas prudents, m'évitant ainsi de glisser sur l'herbe mouillée, vers un endroit que je connais bien et que j'aime tout particulièrement.

J'arrive rapidement à destination et ne perds pas un instant : je prends un petit élan et saute, les bras tendus vers le haut. Quand mes mains se resserrent autour de la branche noueuse, je me hisse de toutes mes forces et une fois stabilisé à ma nouvelle altitude, je recommence l'opération une deuxième fois. Oh je ne suis pas très haut, ce n'est pas le but du jeu, de prendre de la hauteur, c'est juste pour être plus proche de l'arbre en lui-même. Je m'installe confortablement sur la branche où je me trouve et cale mon dos contre le tronc. Je sens bien que mes vêtements deviennent un peu humides, par contact, mais je m'en fiche.

Je fixe l'horizon qui flamboie sous les teintes orange, jaunes, rouges, ... les couleurs chaudes prenant de plus en plus la place de celles, froides, de la nuit. Les quelques taches de mauve et bleu se faisant grignoter à vue d'œil par les rayons du soleil levant. Sans m'en rendre compte mes paupières se ferment doucement toutes seules et je finis par somnoler puis m'endormir aux creux des branches feuillues du chêne.

Mon cerveau se met à produire des images oniriques à toute vitesse, du moins c'est l'impression que j'en ai quand je me réveille soudainement. Entre les éclairs déchirant sans bruit un ciel clair, des nymphes dansant autour de l'arbre sacré et le souvenir d'un escalier, au creux du tronc massif, reliant les monde terrestre et du ciel que je tentais de gravir sans fin, ... je rouvre les yeux un peu déboussolé. Je me redresse et me frotte les paupières en essayant de reprendre contact avec la réalité. Un faible roucoulement me fait tourner la tête vers ma droite.

Une chouette me regarde de ses yeux dorés, la tête un peu penchée sur le côté. Elle ne doit pas avoir l'habitude de croiser des singes sans poils dans les cimes des arbres ! La boule de plumes ne semblait pas effrayée, juste surprise, alors je la salue en tendant amicalement la main vers elle : « Bonjour toi ❤ »
Alors qu'elle se laisse facilement câliner, mon ventre commence à gargouiller de mécontentement, vexé d'avoir été complètement oublié ! La chouette se rapproche de moi et j'en profite pour lui caresser tendrement le haut du crâne. Je jette un œil sur le ciel : quelle heure est-il ? Depuis combien de temps je suis là ?
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Aria Morrison, le  Lun 9 Oct 2017 - 18:00

Assise au pied d’un arbre et adossée contre son tronc, je ferme les yeux pendant quelques secondes et profite des quelques rayons de soleil qui caressent mon visage en apportant un peu de chaleur sur mes joues. Baissant les yeux vers le sol, je regarde la couverture de mon livre que je viens d’achever de nouveau. Un petit bonhomme aux cheveux blonds comme les blés. Le Petit Prince. Un classique que j’aime lire et relire. J’adore la leçon de vie qu’on peut en tirer à travers ces différentes pages. Je crois que je ne m’en lasserais jamais.
 
Me vient d’un coup une idée, je pourrais peut-être le faire lire à Brann ? Peut-être que ce livre pourrait lui donner goût à la lecture, qui sait ? J’ouvre mon sac pour y retirer la lettre de mon mystérieux inconnu ainsi qu’une feuille de parchemin et une plume. Après avoir relu son mot, je lui réponds en lui demandant de bien vouloir lire mon bouquin. J’espère vraiment qu’il le fera ! Une fois ma lettre finie, je rassemble mes affaires et me lève pour me rendre dans les toilettes de Mimi Geignarde. C’était la bas que je devais cacher ma lettre et mon livre.

Un bruit qui m’est familier me fait lever ma tête. Mitsy, ma belle chouette Harfang, venait d’arriver près de moi et m’apporter un petit colis qu’elle me dépose sur mes mains. En la caressant, je la remercie :

- oh, merci ma belle ! Je suppose que ce sont encore des gâteaux faits par ma mère ?

Elle adore m’en envoyer et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre ! Ils sont tellement bons !

Fouillant dans mon sac avec ma main libre, je lâche un petit : "attend" pendant que j’attrape du miam-hibou. J’ai toujours une boite dans mon sac au cas où. Après lui avoir donné un petit morceau, elle s’envole derrière moi. Je me retourne et la regarde se poser sur un autre arbre un peu plus loin. Ah bah c’est sympa ça ! Tu ne veux pas de ma compagnie, c’est ça ?

Examinant un peu plus en détail, j’ouvre grands les yeux. Je crois rêver... il y aurait-il quelqu’un assis sur une branche d’arbre ? Je m’avance doucement et mes doutes se confirment de plus en plus. Faisant quelques pas vers le garçon, je m’aperçois que je le connais. Il s’agit d’Osvald, mon voisin de classe à l’examen de potion. L’image de Jace et de ce qui s’est passé après ce cours me vient immédiatement en tête. Je me force à penser à autre chose pour ne pas laisser la colère m’envahir de nouveau. Je me concentre donc sur lui qui caresse ma petite Mitsy et qui ensuite, regarde en l’air. D’un air amusé, je lui demande :

- Alors ? On joue au singe?
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Osvald Osborne, le  Ven 13 Oct 2017 - 16:15

Le soleil était déjà assez haut dans le ciel, à vue de nez je peux dire que ma petite sieste a tout de même duré une heure ou deux. Au moment où je me dis que je vais descendre de mon perchoir pour aller chercher un petit quelque chose à manger, une voix me fait sursauter.

- Alors ? On joue au singe ?

Bête réflexe mais j'ai d'abord regardé autour de moi d'un air surpris avant de me rendre compte que c'était moi qui étais à une hauteur inhabituelle et de baisser la tête. Mon visage se fend d'un sourire quand je reconnais celle qui m'a interpellé. Aria ! Je la salue du haut de mon perchoir.

« Coucou ! En vrai je jouais plutôt à l'opossum ! »
Je me décale un peu sur ma branche, me plongeant plus facilement dans ses yeux si bleus. Le moins que l'on puisse dire est que notre première rencontre a été tumultueuse ! Entre les gaz toxiques, les explosions, l'accouchement ou presque, ... c'était la panique totale ce cours de potion. Je ne sais pas si je serais à jamais à nouveau serein de retourner dans cette classe après ce qui s'y est passé. Ou alors en me mettant très loin des deux apprentis potionistes maladroits ? De toute façon je serais bien obligé d'y retourner d'ici quelques jours.

Aria. Je me suis renseigné depuis ce jour-là. Pour mieux savoir qui cette fille pouvait bien être. Le prénom, s'il est bien choisi, reflète l'âme de son porteur ou de sa porteuse.
Aria.
La mélodie. La chanson. La ritournelle magique. Son prénom lui allait comme un gant !

Comme pour accompagner mes pensées, la chouette à mes côtés se met à hululer doucement, comme si elle chantait un petit air. Je tends à nouveau la main vers la boule de plumes et lui grattouille la tête. L'oiseau se rapproche en sautillant puis regarde elle aussi la lionne.

« Je me suis fait une nouvelle amie en me réveillant de ma sieste ! » puis j'ajoute tendrement à l'intention de la chouette « C'est mon amie Aria, tu lui dis bonjour ? »
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Aria Morrison, le  Dim 15 Oct 2017 - 13:54

Bon, apparemment, il se prenait plutôt pour un opossum et non un singe. En soit, ce n’est pas bien important. La vraie question était plutôt de savoir ce qu’il faisait percher en haut d’un arbre. Il faut dire que ce n’est pas très commun pour un être humain, même si en réfléchissant, Tarzan le faisait aussi. Mais bon, son excuse à lui est qu’il avait été élevé par des singes donc en soit, cela parait tout à fait logique qu’il se comportait de la sorte. En voyant Osvald se décaler un peu sur sa branche, je me dis que si ça se trouve, il a été élevé lui-aussi par des singes ? Petit sourire, je divague complètement là.

Comme pour m’interrompre dans mes idées loufoques, Mitsy se met à hululer pour attirer notre attention. L’aigle tend alors sa main de nouveau vers elle et la caresse en m’annonçant qu’il s’est fait une nouvelle amie en parlant de ma chouette. Il me présente ensuite à elle sans se douter qu'elle est à moi. A peine eut-il fini sa phrase que Mitsy s’envole vers moi pour venir se poser sur mon épaule. Elle passe sa tête sous mon cou pour se frotter tout contre moi. J’adore quand elle fait ça. Avec mon menton, je caresse sa petite tête puis lui dépose un petit baiser lorsqu’elle se redresse. Je lève ma tête pour regarder Osvald et lui dis en souriant :  

- On se connait déjà elle et moi. En fait, elle s’appelle Mitsy et c’est ma chouette.

En entendant son nom, elle me mordille l’oreille. Elle ne me fait pas mal, c’est tout simplement sa façon à elle de me demander un petit gâteau. Je plonge alors ma main dans mon sac pour reprendre un morceau de miam-hibou et le lui tend. Elle s’empresse de me le prendre des mains puis se tient tranquille sur mon épaule. Montrant mon colis à Osvald, je lui explique :

- Elle est venue m’apporter des gâteaux de ma maman. Tiens d’ailleurs, tu veux en goûter un ?
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Osvald Osborne, le  Ven 20 Oct 2017 - 16:03

Pour le coup je devais vraiment ressembler à une chouette, perché sur ma branche, les yeux arrondis de surprise.

La scène affectueuse se déroulant sous mes yeux me fit un petit pincement au cœur. L'amour inconditionnel qui peut lier de la sorte deux êtres à la fois si différents et si semblables, c'est beau. La quasi-totalité des élèves de l'école avaient au moins un animal de compagnie. La plupart adoptés mais beaucoup d'achetés aussi. Lors du dernier cours de soins il y avait eu pas mal d'histoires similaires, surtout en ce qui concernait les oiseaux. Les gens les achètent pour des raisons pratiques, le courrier, puis s'y attachent, se rendent compte que les oiseaux sont des animaux comme les autres et s'en occupent comme on le ferait avec un chat ou un chien.

Ici la chouette blanche, Misty, ne tarissait pas de tendresse pour son humaine de compagnie ! Elle la câlinait sans retenue et ça me fit sourire. D'aucuns se demanderaient quelles étaient les chances pour que cette chouette-là précisément vienne me voir sur cet arbre en particulier, au bon endroit, au bon moment, moi je me dis juste *Que le destin est bien fait !* Je suis sûr que si, en me réveillant, j'avais plongé ma main dans ma poche et pioché une -
Je sens mon sourire se crisper sur mon visage malgré moi. Je secoue la tête pour évacuer les pensées sombres qui pointent le bout de leur nez. Non, ça va bien se passer. Je ne les ai pas encore retrouvées mais ça ne saurait tarder ! Il n'y a pas de quoi s'inquiéter et tout ira bien. Il y a forcément une raison à tout ça...

- Elle est venue m’apporter des gâteaux de ma maman. Tiens d’ailleurs, tu veux en goûter un ?


Je hoche la tête avec enthousiasme à la proposition de mon amie. « Oh oui ! Avec plaisir ! » C'est vrai qu'elle m'en avait parlé en cours de potion, avant qu'il ne se transforme en véritable catastrophe. Je me relève à moitié de ma branche et me rapproche du tronc, puis entame ma petite descente. Après m'être rapproché du sol d'un mètre à peu près je me laisse simplement tomber et plie les genoux à l'atterrissage pour amortir le choc. C'est toujours l'erreur que l'on fait quand on saute : ne pas plier les genoux ! Je l'ai appris à mes dépens, je ne compte plus le nombre de fois où je me suis vraiment fait mal en me délogeant d'un perchoir improvisé.

Une fois les deux pieds sur le sol, je me retourne et m'avance vers Aria en époussetant les brindilles, feuilles et autres végétaux accrochés à mes vêtements. C'est à ce moment-là que mon ventre décida de gronder une fois de plus et si fort que c'était comme si c'était pour approuver ma décision, la gentillesse d'Aria, le fait que sa maman cuisine et même jusqu'à l'existence des pâtisseries en ce monde. La gêne me colore les joues en rose et je passe maladroitement la main dans mes cheveux tout en m'excusant - et riant un peu - « Désolé, j'ai rien mangé depuis ce matin et il faut croire que la nourriture spirituelle ne satisfait pas vraiment mon estomac haha »


Dernière édition par Théo Osborne le Sam 4 Nov 2017 - 16:05, édité 2 fois
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Aria Morrison, le  Mar 31 Oct 2017 - 11:03

Acceptant ma proposition, je le regarde s’approcher d’abord du tronc puis descendre de l’arbre. Je suis étonnée de voir à quel point ses gestes sont précis et contrôlés. A croire qu’il a fait ça toute sa vie. Je suis persuadée que moi, à sa place, je n’aurais pas su comment faire pour descendre aussi facilement de cet arbre. Lui, en tous cas, n’a pas eu l’air de se poser de question. Une fois à terre, il s’approche de moi et j’entends alors son ventre gargouiller. Amusée par la situation, je souris pendant qu’il s’excuse en m’expliquant qu’il n’a pas mangé ce matin. Je m’exclame :

- Eh bien, il faut croire que j’arrive au bon moment !

Alors que Mitsy décide de quitter mon épaule, je m’assois près du pied de l’arbre et lève la tête pour regarder ma chouette se poser sur la branche où Osvald était assis quelques minutes plus tôt.

Pendant je m’occupe de défaire l’emballage de mon paquet, je dis en rigolant :

- J’espère qu’il y a bien des gâteaux là-dedans, parce qu’en fait, je t’avoue que je n’ai pas encore ouvert le paquet !

En fait, cela m’étonnerait vraiment que ce soit autres choses que les cookies de ma mère étant donné que le paquet ressemble énormément aux autres colis que j’ai reçu jusqu’à présent. En tous cas, je vais vite le savoir. J’ouvre la boite et découvre une feuille ainsi que pleins de cookies aux pépites de chocolats. Je lis rapidement en diagonale la lettre de ma mère et constate que tout va bien à la maison. Puis, je la range dans mon sac en me disant que je la lirais entièrement tout à l’heure quand je serais toute seule. Je regarde ensuite le Serdaigle et lui tends les biscuits en souriant :

- Tiens, prends-en ! Tu verras, ils sont délicieux !

Je prends un également et pose ensuite la boite au sol. Curieuse, je l'interroge :

- Comment ça se fait que tu n'as pas pris de petit-déjeuner ce matin ? Ne me dis quand même pas que tu as dormi ici ?
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Osvald Osborne, le  Mer 15 Nov 2017 - 16:26

Ma gêne s'envole face au sourire de mon amie et je la suis alors qu'elle s'assoit, comme le petit animal affamé que je suis actuellement. Alors qu'elle déballe son colis, j'ai presque l'impression de sentir mes pupilles s'élargir à l'image de celles d'un chat. Nouveau gargouillement sonore. J'ai le réflexe de mettre ma main contre mon ventre et de dire un peu par réflexe « Oups, désolé »
De quand date la dernière fois où mon estomac a râlé de la sorte ? D'habitude je peux passer plusieurs jours en mangeant le strict minimum, quelques fruits par-ci par-là, comme quand je suis en escapade dans la nature, à la recherche d'une plante spéciale ou autres. La dernière fois que je suis rentré à la maison, j'ai passé deux jours en grignotant simplement quelques collations sans problème. Pourquoi là d'un coup je - ?

Le paquet désormais ouvert, je peux confirmer sans la voir qu'il y a bien de la nourriture dedans. Je me mets à saliver au milieu de mon interrogation et alors qu'Aria lit une feuille accompagnant les sucreries je me demande si mon rêve n'avait pas été un peu plus prenant que ce que j'ai cru en me réveillant. Des escaliers sans fin au creux d'un chêne...

- Tiens, prends-en ! Tu verras, ils sont délicieux !
Je réponds à son invitation par un gigantesque sourire et prélève de leur boite non pas un mais deux cookies d'un coup. Un pour moi et un pour mon estomac, en espérant que ça le calmera un peu dans ses accès d'humeur. Je croque dans le premier dans une si grande bouchée que je l'avale presque en entier du premier coup. Alors que les pépites de chocolat entrent en contact avec ma langue, un « Mmmmh » de plaisir remonte dans ma gorge et je hoche vigoureusement la tête vers la Gryffondor comme pour approuver ses dires : ils sont effectivement délicieux. Je me lèche le pouce et l'index en écoutant sa question et croque plus modérément dans le second cookie en souriant.
Même si j'avale avant de parler, je mets quand même la main devant ma bouche pour lui répondre. Je n'ai vraiment pas envie de prendre le risque de projeter des miettes de biscuit dans la foulée...

« Ah non pas cette fois ! Je voulais juste voir le lever de soleil et je me suis endormi là après... »
Et quel spectacle ça avait été ! Je crois que je ne m'en lasserais jamais. Maintenant c'est vrai qu'il faut le vouloir pour le voir, surtout qu'après on n'a pas toujours l'occasion de faire une sieste l'après-midi. Les images de mon rêve me reviennent en tête mais je les repousse pour me concentrer sur le moment. J'aurais tout le temps du monde plus tard pour en étudier les significations, pour l'instant je veux juste profiter, manger des sucreries, parler avec Aria, ...

Le deuxième biscuit fini je m'installe un peu plus confortablement auprès de mon amie. « Ils sont vraiment super bons, ta maman est très douée ! »
Un jour il faudra que je m'essaie à la cuisine « normale », certains disent que ce n'est pas plus compliqué que de préparer des potions mais j'en doute un peu.


Dernière édition par Osvald Osborne le Lun 20 Nov 2017 - 15:43, édité 1 fois
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Aria Morrison, le  Ven 17 Nov 2017 - 12:56

Il s’installe près de moi et prends des cookies. Après les avoir mangé, il m’informe qu’il les aime bien et que ma mère est très douée. Je les trouve vraiment délicieux moi aussi et c’est vrai qu’à chaque fois que je les fais gouter aux autres, on me dit aussi la même chose. J’espère juste que les gens sont sincères. Parce que parfois, on a tendance à mentir pour ne pas vexer la personne. En tous cas, je ne vais pas le forcer à les manger. S’il a envie d’en reprendre, je le laisse faire avec plaisir. Je reprends un autre et lui réponds entre deux bouchées :

- Oui, je trouve aussi qu’elle est très douée. On lui a déjà dit qu’elle devrait se lancer dans la pâtisserie mais elle a peur de ne pas avoir assez de clients. Donc elle en fait pour le plaisir, ce qui me va aussi très bien.  

Je finis ma phrase en souriant. Ce n’est pas moi qui vais l’empêcher d’en faire surtout si elle m’en envoie à chaque fois. Finissant mon cookie, j’entends un battement d’ailes au-dessus de moi. Je lève la tête et vois Mitsy quitter sa branche dans laquelle elle était posée et s’éloigner de nous en hululant. Je rigole et indique à Osvald :

- Ah bah apparemment, ma chouette n’a pas trop envie de rester avec nous.

Je sais très bien que c’est dans son caractère, elle aime bien être solitaire. Par contre, ce qui est étrange et assez contradictoire, c’est que ça ne la dérange pas de rester avec moi si je suis toute seule. Après, elle n'est pas agressive avec les autres puisqu'elle reste très câline et affectueuse. Elle préfère juste rester seule par moment. Je tourne la tête vers le Serdaigle et me demande s’il a lui aussi un volatil ? Peut-être que ce dernier fait la même chose que lui ? Je l’interroge donc :

- Et au fait, je crois que tu ne me l’as jamais dit, mais tu as des animaux toi ? Un hibou peut-être ?
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Osvald Osborne, le  Sam 25 Nov 2017 - 17:38

Pendant qu'Aria parle sa boîte de biscuits se vide. Je plaide coupable pour ça. Non, pas de circonstance atténuante votre honneur, juste coupable. Tandis que la Gryffondor m'explique l'histoire de sa maman, je hoche la tête en signe de compréhension tout en mangeant mon cinquième (sixième ?) cookies. C'est vrai que c'est toujours un peu effrayant de se lancer dans un commerce, surtout dans le domaine du « fait-maison » ! Je me rappelle que ma sœur était terriblement angoissée à l'idée d'ouvrir sa boutique, alors qu'elle comptait vendre des potions communes, classiques, pas de l'artisanal pur. L'image de Lætitia se rongeant les ongles se demandant si elle allait avoir des clients le jour de l'ouverture m'accompagne alors que je tends, presque machinalement, la main pour me resservir.

Je suspends néanmoins mon geste. La gentille chouette partait se dégourdir les ailes mais non sans nous dire au revoir en hululant. Je rigole avec Aria. Les oiseaux sont des animaux incroyables et je pense qu'on peut aisément comprendre leur besoin constant de liberté. Si un animal devait représenter ce mot, liberté, ce serait à coup sûr un oiseau. En un coup d'aile te voilà parti, porté par le vent, les astres et les nuages en compagnons de route, aucune limite, aucune frontière. Un champ des possibles illimité. Et pourtant beaucoup d'entre eux décident de rester au même endroit, comme ici, à l'école. On dit que l'amour donne des ailes mais pour ceux qui en ont déjà l'amour donne une raison de rester.

- Et au fait, je crois que tu ne me l’as jamais dit, mais tu as des animaux toi ? Un hibou peut-être ?
La question me surprend un peu. Un hibou ? Oh j'aimerais bien ! Comme avec n'importe quel autre animal en fait. Les cours de Soins aux Créatures Magiques sont vraiment géniaux mais j'en ressors souvent avec un pincement au cœur. Pourtant je sais que c'est égoïste, de désirer la compagnie d'un animal si fort qu'on est prêt à brider la liberté de celui-ci... Les créatures de la nature lui appartiennent et les y arracher pour un plaisir personnel me semblout bonnement absurde, c'est pour cette raison que j'ai toujours refusé d'en acheter. « En acheter », comme si c'était un objet au même titre qu'un livre ou une bouteille d'eau ! Bien sûr, peu importe leur « provenance » tout animal se trouvant dans mon champ de vision se verra chouchouter comme un prince ! Pour ça d'ailleurs je ne remercierais jamais assez mes parents de s'être installés dans une maison en bordure d'une forêt.

« Oh non pas vraiment... en fait, sans être à moi, tous les animaux sont mes amis. » La dernière fois que j'ai fait une déclaration du genre, la fille de l'eau m'avait regardé comme si j'étais fou puis avait ri en disant que ma phrase suintait autant de niaiserie que de sincérité. Elle a le don de dire des choses agréables de façon détournée comme ça... Une caractéristique de l'eau, j'imagine.
J'espère qu'Aria ne trouvera pas ça trop stupide, je rougis un peu d'embarras à l'avance. Mais bon, au moins la gêne me fait arrêter de m'empiffrer de biscuits ! Je n'avais pas vraiment comme intention de vider ainsi son colis à peine ouvert.
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Aria Morrison, le  Ven 1 Déc 2017 - 13:17

Il m’indique ne pas avoir d’animaux. Enfin… pas vraiment comme il dit. Il m’explique que tous les animaux sont ses amis. Mais alors, s’il aime autant les animaux, comment ça se fait qu’il n’en a pas un à lui ? Est-ce un choix parce qu’il a peur de ne pas avoir le temps de s’en occuper ou est-ce pour des raisons financières ?

Pour ma part, il est vrai que je n’ai eu Mitsy que quelques temps après cette rentrée. Je rêvais d’avoir une chouette comme elle mais je n’arrêtais pas de repousser le jour où je devais aller à la Boutique des Animaux Magiques. Et un jour, je m’étais enfin décidée à y aller. Je me souviens encore de quand je l’ai vu, c’était comme un coup de foudre entre elle et moi, ou du moins entre moi et elle. Je savais que c’était elle que je voulais, j’étais tombée sous son charme. Et depuis, je ne regrette absolument pas de l’avoir.

Je regarde Osvald et m’interroge toujours à son sujet. Pourquoi n’a-t-il pas lui aussi de volatile ? Il a pourtant l’air de les aimer et était super à l’aise avec ma chouette. A moins qu’il soit allergique aux acariens comme mon père, dans ce cas-là, j’avoue que ce serait une excellente raison. Curieuse, je me permets de lui demander :

- Mais… je ne comprends pas vraiment… s’ils sont tes amis, comment ça se fait que tu n’en as pas alors ? T’en veux pas ?

Ma question n’était pas dans le but de juger mais réellement dans le but de rassasier ma curiosité. J'attrape un biscuit dans ma boite en constatant qu'il ne m'en restait presque plus. Ce n'est pas bien grave, je suis persuadée que je recevrais bientôt une prochaine tournée de cookies. Je mange donc mon biscuit en écoutant la réponse d'Osvald.
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Osvald Osborne, le  Mar 5 Déc 2017 - 11:29

Je pousse un autre « Mmh » mais cette fois-ci pour marquer ma réflexion et non mon plaisir gustatif. Déjà je suis soulagé qu'Aria ne m'ait pas ri au nez ou trouvé ridicule, ce simple fait me réchauffe plus que les rayons du soleil filtrant à travers les feuilles du chêne au pied duquel on est assis. C'est que c'est assez difficile à expliquer, comme ressenti... et ça ne date pas d'hier, j'ai toujours été comme ça. Mes parents en ont malheureusement fait les frais de nombreuses fois mais je ne supporte pas que l'on considère un autre être comme « à soi » et donc en disposer comme on l'entend. D'accord dans le cas des animaux domestiques ce n'est pas non plus horrible mais ça reste dérangeant pour moi. Tout le monde devrait avoir le choix, le dressage des oiseaux pour les habituer à la présence des humains et leur apprendre à obéir à leurs ordres sans se soucier de leurs besoins à eux, ce n'est pas un choix.

Mes souvenirs sont ponctués d'images de créatures en tous genres s'envolant et s'enfuyant des cages que j'ai ouvertes sous les cris de colère des adultes, comme ce soir de Noël par exemple...
« Eh bien c'est plutôt euh ... »
Je ne sais pas comment le formuler correctement, ce sentiment, et j'ai toujours peur que les gens s'énervent en pensant que je dis que eux maltraitent leurs animaux parce qu'ils les ont achetés. Alors que ce n'est pas du tout ça ! Ah c'est compliqué ...
« en fait je n'aime juste pas l'idée de ... euh »
L'idée comme quoi si j'étais moi-même une petite bête mignonne, que j'avais passé une bonne partie de ma vie en cage, qu'on m'avait nourri que lorsque j'obéissais à « des assis, debout, couché, apporte le courrier », pour ensuite n'être libéré que si j'obéissais à un autre vivant me considérant comme « à lui » et bien moi aussi j'obéirais et je resterais sans me dire que je peux partir si j'en ai envie. Mais je ne peux définitivement pas dire ça. Alors : « je préfère qu'ils choisissent de faire un bout de chemin avec moi et d'être entièrement libre plutôt que de les forcer à rester ... »

Au final quand on y pense j'ai eu plusieurs animaux de compagnie. Un lapin, plusieurs oiseaux mais principalement des corneilles et quelques chats. Ils ne sont jamais resté très longtemps mais ils revenaient souvent, quand ils voulaient, quand ils le souhaitaient, quand je leur manquais. En étant totalement libre de partir sans jamais se retourner, l'action de revenir est encore plus belle.
« Parfois c'est difficile parce que j'adorerais avoir un ami inséparable que je pourrais chouchouter non-stop en sachant que quoi qu'il arrive il reviendra toujours mais... en vrai mon besoin d'affection est moins important que leur nature et les brider ne me paraît pas juste. »
Wahou ! Une phrase complète et cohérente ? Je m'étonne moi-même sur ce coup-là ! Enfin c'est surtout le sujet qui est déjà assez abstrait dans mon cœur, le transmettre avec des mots à quelqu'un d'autre n'est pas un exercice facile.

Le soleil se fait plus intense mais s'amuse à cache-cache avec les nuages. Heureusement que le vent n'est pas trop fort, sinon on aurait froid. La journée s'annonce plus que belle en tout cas.
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Aria Morrison, le  Mer 20 Déc 2017 - 13:09

Je regarde Osvald pendant qu’il essaie de m’expliquer pourquoi il n’a pas d’animaux. Après quelques hésitations pour chercher ses mots, je comprends la vraie raison. En fait, il n’aime pas savoir qu’un animal est privé de sa liberté et qu’il est, par exemple, enfermé dans une cage. Ce qu’il me dit est parfaitement compréhensible. Je ne supporte pas que Mitsy reste enfermée dans sa cage. D’ailleurs, quand je pars ou reviens de Poudlard, je la laisse venir me rejoindre là où je suis. Elle prend son temps en volant à son rythme et arrive toujours près de moi quoiqu’il arrive. Je sais qu’elle préfère de loin cette façon de faire que le fait que je l’emmène avec moi, enfermée telle une prisonnière.

- Je te comprends Osvald, mais tu sais que justement, le fait que tu en ais à toi, ça permet que tu t’occupes d’eux comme il se doit, en leur apportant par exemple, cette liberté dont ils pourraient être privé.

Je ne sais pas vraiment s’il comprenait ce que je voulais dire mais malheureusement, certaines personnes ne se soucient pas du bien-être des animaux et de ce fait, ils n’ont aucun scrupule à les laisser enfermés toute une journée dans une cage.

- Tu pourrais…

Je m’interromps en entendant les coups de cloches retentir. Non, il est déjà neuf heures ? Ce n'est pas possible, le temps à défiler à une vitesse ! Je me lève d’un coup en balbutiant quelques mots d’excuses :

- Oh non… désolée… mon cours…

Je rassemble mes élèves et reprends :

- Je vais être en retard à mon cours d’enchantements, je suis vraiment désolée, il faut que je me sauve !

Puis, tout en m’éloignant, je lui dis en parlant plus fort :

- On reprendra notre conversation plus tard Osvald ! Salut !

Mon cours devait débuter maintenant, et j’étais encore loin de la salle. J’espère vraiment que mon enseignante n’est pas encore arrivée ou qu’au moins, elle me laissera entrer en cours ! Les affaires dans mes bras, je me mets à courir le plus vite que je peux pour tenter d’arriver rapidement à ma salle de cours.


Fin de RP pour moi
Merci pour ce RP Osvald :kiss:
Je te laisse clôturer ta partie Wink
Osvald Osborne
Osvald Osborne
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Osvald Osborne, le  Sam 13 Jan 2018 - 16:36

Les nuages éparpillés comme des feuilles de papier déchirées en mille morceaux, peu à peu se rapprochent les uns des autres, s'assemblent, se collent, pour n'en former qu'un et se sentir moins seuls.

Je les comprends, moi aussi à ce moment je me sens moins seul. La réponse d'Aria me réconforte. Il n'y a pas pire sentiment que de livrer à quelqu'un un petit morceau de soi et de se sentir totalement incompris et rejeté. Malheureusement la réalité nous rattrape et il est l'heure de reprendre le petit train-train quotidien d'élève de Poudlard. Dommage, j'aurais voulu faire durer ce moment encore un peu.

Tandis que la Gryffondor se lève et retourne à toute vitesse vers le château, moi j'hésite sérieusement à me lever. J'ai quand même le temps de lui lancer un « Bon cours, on se revoit bientôt ! » avant qu'elle ne soit hors de portée de voix. Cours d'enchantement... et moi j'ai quoi en premier dans mon emploi du temps ? Et est-ce que ça vaut vraiment le coup que je regarde ?
Dans un soupir je cale mieux mon dos contre le tronc de l'arbre et lève le nez vers le ciel. Je m'attarde dans la contemplation des nuages puis me tord un peu plus le cou pour regarder encore plus haut.

À travers les fines branches et feuilles du chêne le spectacle est encore plus fascinant. Comme si elles formaient une sorte de cadre où évoluent des taches de couleurs, comme laissées par des coups de pinceaux distraits, entraînées par le vent dans une danse improvisée. Je suis bien tenté de rester là, à cet endroit, sans trop de raison si ce n'est le simple plaisir d'y être, mais une vague sensation de froid dans le dos me fait me lever.

Combien de cours j'ai déjà séchés cette semaine ? Trois ? Quatre ?
M'éloignant de quelques pas je me retourne vers le chêne et laisse un bref instant mon regard fixer le tronc de l'arbre puissant. Des escaliers sans fin... Mais ce n'est qu'un rêve pas vrai ? Juste un rêve, pas de quoi en faire une histoire, ni de quoi s'inquiéter.
Je tourne le dos à ces interrogations et me dirige vers le château à mon tour.

Abandonnant la nature pour aller m'enfermer entre des blocs de pierre je me dis que peut-être que je n'irais pas en cours, encore, mais plutôt à la bibliothèque. Il doit bien y avoir quelques livres sur la signification des rêves parmi les milliers d'ouvrages rangés sur les innombrables étagères en... chêne ?


Fin du RP
Merci Aria
 :kiss:
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Aria Morrison
Aria Morrison
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Aria Morrison, le  Mar 30 Jan 2018 - 9:20

LA de Mered


Assise dans un coin de la bibliothèque, je relève la tête et regarde l’heure. Mes yeux s’ouvrent en grand lorsque je me rends compte qu’il est déjà presque 17h00 ! Comment n’ais-je pas vu le temps passer aussi vite ? D’un bond, je me lève et rassemble toutes mes affaires que j’enfouie à la va-vite dans mon sac. En quelques secondes, j’étais hors de la bibliothèque et me dirigeait vers l’extérieur du château pour aller retrouver Mered. Hier, elle m’avait envoyé un hibou pour que nous nous voyions très rapidement. Elle avait apparemment quelque chose d’important à me dire. J’espère vraiment qu’il n’y a rien de grave.

Me dirigeant vers le gros chêne, j’aperçois la rousse, debout qui m’attend. Elle allait clairement me manquer... Mais il ne fallait pas qu'elle remarque que cela m'attriste parce que cela lui causera encore plus de peine. Je sais qu’elle est déjà inquiète pour ce qui pourrait se passer dès la rentrée prochaine étant donné qu'elle est persuadée que nous ne nous verrons plus dès lors qu’elle aura quitté le château. Ça va être différent, oui, mais je suis sûre que nous garderons le contact et que nous arriverons encore à nous retrouver. Peut-être que si je lui proposais de fixer un jour pour nous voir, ça la rassurerait ? Il faudrait un jour facile à se rappeler comme par exemple, le premier dimanche matin du mois ou même le dernier, peu importe. L'essentiel est qu'on arrive à se voir.

Je m’approche d’elle en souriant et lui dis d’une voix ravie : « Coucou ! », juste avant la serrer dans mes bras. Je pose ensuite mon sac par terre et m’assoie en attendant qu’elle m’imite.
Contenu sponsorisé

Se reposer auprès d'un chêne - Page 38 Empty
Re: Se reposer auprès d'un chêne
Contenu sponsorisé, le  

Page 38 sur 41

 Se reposer auprès d'un chêne

Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.