AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Support Téléphone Voiture à Fente CD
12.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 28 sur 56
Balade Nocturne
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29 ... 42 ... 56  Suivant
Wena Horner
Gryffondor
Gryffondor

Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Wena Horner, le  Dim 7 Aoû 2011 - 14:05

Il serra à son tour les mains de Wena. Ils se regardait, comme pour se faire passer des messages de réconfort, de désespoir. Ce soir-là, la jeune fille craquait. La pluie qui avait commencé à tomber était devenue froide, et elle ne pourrait pas supporter longtemps les goutes d'eau gelées qui lui glissaient sur la peau. Dolentis dit alors :

- Wena… Tu… Tu es la seule personne vivante qui m’ait parlé ainsi… Qui me regarde ainsi… Et qui attache autant d’importance envers moi… Je crois que… Je ne me suis jamais senti aussi bien qu’avec toi depuis qu’elles sont dans l’autre monde.

Le cœur de la jeune fille fit un bond dans sa poitrine. Comme il était beau à la lumière blanchâtre de l'astre de la nuit ! Ses cheveux noirs qui lui tombaient sur les épaules accentuaient sa peau laiteuse, comme une seconde lune dans cette nuit noire. Il serra encore un peu plus ses mains, et sentit la tristesse et la peur dans cette étreinte. Puis, entre deux larmes il fit :

- Sens-tu comme elles sont froides. C’est trop tard, j’ai déjà sombré. Mon, cœur est anéanti. Je les hais du plus profond de mon être, mais je suis aussi sombre qu’eux. Toi, tu es pleine de bonté, tu illumine le chemin de ma vie. Seulement, il semble que les ombres soient tenaces. Si je tenais tant à ne pas te connaitre, à t’ignorer, c’est parce que j’ai peur d’aimer des gens, car j’ai peur de les perdre. Je ne veux pas te perdre comme je les ais perdu. Tu as déjà trop souffert, je le vois dans ton regard, car c’est le même que le miens. Je ne veux que ton bonheur, et je ne pourrais remplir cet objectif.

Le regard de Wena passait rapidement de l’œil droit du jeune Gryffon à son œil gauche, comme pour chercher quelques chose qui veuille dire qu'il voulait d'elle. Alors, doucement, elle se pencha à son oreille et chuchota dans les ténèbres :


- Je crois que je préfèrerais mourir plutôt que tu ne m'abandonne et que tu ne me rejette en voulant me protéger. S'il te plait, laisse moi venir avec toi, emmène moi. Je saurais te sauver.

Alors, doucement, délicatement et se rapprocha et déposa un long baiser sur les lèvres froides du Rouge et Or. Elle avait bien conscience qu'elle ne devait pas faire ça. Elle était Professeure et lui élève. Mais elle ne pouvait pas s'abstenir. Elle sentait que si elle ne le faisait pas, elle le perdrait à tout jamais.

La jeune femme prolongea cette preuve d'amour, et étreignit le jeune homme avec fougue, caressant fébrilement sa chemise qui recouvrait son torse, déjà trempée par la pluie. Elle passa ses bras autour de son cou et se colla à lui, sentant les battements de son cœur contre sa poitrine, sans décoller sa bouche de celle du jeune homme. Tout ce qu'elle espérait, c'est qu'il ne la rejette pas.
Louis Desaix
Louis Desaix
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Louis Desaix, le  Dim 7 Aoû 2011 - 17:10

Sa désolation n’était qu’accentuée car en voulant se séparer d’elle, Dolentis tuait son bonheur de ses propres mains, pour éviter qu’il ne se fasse tuer lorsqu’il sera plus grand et que sa chute n’en sera que plus violente. Mais alors que le Rouge et Or tournait légèrement son visage, Wena lui chuchota à l’oreille :

- Je crois que je préfèrerais mourir plutôt que tu ne m'abandonne et que tu ne me rejette en voulant me protéger. S'il te plait, laisse moi venir avec toi, emmène moi. Je saurais te sauver.

A ces mots, Dolentis retourna son visage vers la jeune femme et la regarda, avec des yeux qui avaient retrouvé espoir. En entendant cela, des sentiments enfouis au plus profond de son être refirent surface. Ces sentiments qu’il cherchait à tout prix à refouler durant ces tristes années, n’étaient rien d’autre que tendresse et affection. Désormais il aurait pu parcourir le monde entier à ses côtés, sacrifier sa vie, uniquement pour la rendre heureuse, et parce qu’il ne pouvait plus être insensible à sa perte. Ce qu’il cherchait à fuir et à renier avait finalement réussi à le submerger, ce sentiment qu’il craignait tant et qu’il repoussait à contrecœur, c’était l’amour.

Son regard traduisait une expression qui en disait long sur son ressentiment envers la jeune femme. Il s’y était attaché, et ne pouvait plus l’ignorer maintenant, il ne pouvait pas éloigner ses mains, éloigner son être. Et c’est à cet instant d’attachement que Wena s’approcha et de ses douces lèvres déposa un délicat baiser sur celle du jeune homme.
A ce moment là, le cœur du Rouge et Or frappait sa poitrine la puissance de ses sentiments. Dolentis ne maîtrisait plus rien, son amour agissait à sa place. Le cœur a ses raisons que la raison ignore. Le jeune homme ne fuyait plus l’affection de la jeune femme, et dans ce baiser il lui faisait part de l’affection que lui avait pour elle, qui sans cesse était cachée, sentant sa caresse plus intense que celle du vent.
Elle se colla à lui, Dolentis sentait leur cœur fusionner, dans la danse indomptable de leurs battements. Ce n’était plus une simple sympathie qu’il avait envers elle, c’était de l’amour. Un amour ardent et éclatant, que rien ne pouvait plus briser. Alors il réfléchi un instant, à l’erreur qu’il pouvait faire en fondant ce lien. Que s’il parvenait à être détruit, cela le brisera avec lui. Mais il souffrait trop pour ne plus aimer. Il avait désormais emprisonné son amour dans les prisons de son cœur, celles que la raison n’ouvre pas.

Le jeune homme passa lui aussi ses bras autours du cou de la jeune femme, et caressait avec la sincérité de ses sentiments sa peau douce. Il passa ses mains dans les cheveux de Wena, et espérait seulement que le sentiment d’amour profond était réciproque et aussi intense que lui. Il ne voulait en aucun cas abuser d’elle. Il désirait que la jeune femme soit aussi envoutée que lui dans cet échange de tendresse.

Il se retira doucement de ses lèvres pour contempler son visage, dans un silence qui reflétait la force de son émotion. Il caressa ses joues, son cou, et il finit par descendre lentement le dos de sa main sur la joue de Wena. A travers les vêtements du jeune homme, son médaillon devenait visible. Il le sorti de sa tenue, et observait les motifs, qui se teintèrent de rouge. Alors il remonta ses yeux vers elle et lui murmura en la fixant de son regard qui lui était entièrement dévolu :

-Je veux que tu sois heureuse, qu’importe comment y parvenir. Je peux très bien périr, te rendre amoureuse, mais au fond de moi je le sais, peu importe ma voie. Je ne sais où je vais, mais j’y vais avec toi.

Il sentait que cela était un peu rapide, que son avenir était incertain, mais pour la première fois depuis des années, il sentait autre chose que de la tristesse, du regret de la lamentation et savait de nouveau ce qu’etaient l’attachement et l’affection.
Wena Horner
Wena Horner
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Faucon


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Wena Horner, le  Lun 8 Aoû 2011 - 16:09

L'embrassade dura longtemps. Jamais Wena n'avait était aussi heureuse qu'en cet instant. Elle ne pensait plus à rien, juste à leur baiser, à leur amour, à son amour qui était désormais plus fort que tout. Elle l'aimait, elle le savait. Tant d'années s'étaient écoulées. Jamais elle n'aurait songé à aimer à nouveau un jour !
Il occupait désormais ses pensées, son esprit et son coeur. Il comblait la place qui était resté vide durant tout ce temps, place qui avait été de nombreuses fois convoitée. Mais elle était pour lui, et pour lui seul. Alors, très doucement il retira ses lèvres et caressa le visage de la jeune femme. Elle ferma les yeux et frissonna sous ces douces caresses.

Tout d'un coup, une lumière filtra au travers des vêtements de Dolentis. Elle fut tout d'abord blanchâtre, puis rougeoyante. Son ami sortit alors un médaillon qui pendait à son cou. Il l'observa un instant et reporta son regard dans les yeux émeudaudes de l'Auror. D'une voix calme il dit alors :


- Je veux que tu sois heureuse, qu’importe comment y parvenir. Je peux très bien périr, te rendre amoureuse, mais au fond de moi je le sais, peu importe ma voie. Je ne sais où je vais, mais j’y vais avec toi.

A cet instant elle l'aima encore plus qu'auparavant. Elle aurait voulu l'enlacer plus fort, l'embrasser encore et encore, mais elle ne devait pas brusquer les choses. Elle devait attendre, surtout qu'il ne se fasse pas une fausse image d'elle. Lui plaire, c'était tout ce qui contait. Alors, elle se souvint de se qu'il lui avait dit quelques minutes auparavant :


- Tu m'as dit que tu désirait les venger. En ce moment le Ministre recrute des Gardiens pour défendre le Ministère, étant donné que nous, les Aurors devront se charger de tâche différentes. Peut-être qui si tu te dépêche de passer tes ASPICs, tu pourra encore postuler. Sinon, ut peux toujours envoyer une candidature chez nous.
Louis Desaix
Louis Desaix
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Louis Desaix, le  Lun 8 Aoû 2011 - 18:54

Lorsqu’il arrêta de caresser le visage de Wena et qu’il venait de parler, Le jeune homme sentait en lui comme un sentiment de vide revenir. Il l’aimait, mais, il sentait que cette relation n’était pas dans ses objectifs, qu’elle le gênerait plus qu’autre chose pour parvenir à ses fins. Car cet amour récent bien que solide, n’était pas aussi fort et stable que celui qu’il maintenait avec ses relations disparues. Il se posait des questions, était-ce une passion ? N’est-ce que temporaire ? Rien n’est définitif. Cet amour si soudain n’est-il pas qu’illusion que son cœur créé à sa raison pour combler l’absence de bonheur ? Il espérait juste qu’elle ne s’oppose pas à lui dans ses désirs de vengeance. Il se dit qu’elle trouverait facilement quelqu’un d’autre, le bonheur s’en va toujours mieux vivre ailleurs. Quelqu’un qui saura profiter de la vie et lui assurera une existence paisible, sans souffrance. A long terme, c’est ce qu’il a de mieux pour elle. Soudain, Wena la sortit de ses pensées.

- Tu m'as dit que tu désirais les venger. En ce moment le Ministre recrute des Gardiens pour défendre le Ministère, étant donné que nous, les Aurors devront se charger de tâche différentes. Peut-être qui si tu te dépêche de passer tes ASPICs, tu pourras encore postuler. Sinon, tu peux toujours envoyer une candidature chez nous.

Alors il regarda son pendentif, mais il semblait avoir disparu. Il regarda de plus près, et vit les motifs dans la nuit, il était redevenu noir. L’amour qu’il semblait avoir pour elle en instant fut dépassé par la haine. Il prit son médaillon entre sa main et regarda Wena, seule une petite une lueur rouge apparu mais elle ne resta que quelque instant. Il le lâcha et dit d’une voix plus tenante et austère :

-Je ne crois pas que l’usage de la magie noire soit légale au ministère, ni le meurtre… Je me vengerai de la même façon qu’ils me les ont prise. Rien ne pourra m’empêcher de les tuer. De les faire souffrir et qu’ils composent de leur cri de souffrance leur propre requiem. Et lorsqu’ils me supplieront, rien ne m’empêchera de les massacrer jusqu’au dernier... Même pas le ministère. Ni même toi. Seul la mort y parviendrait. Je tiens à rectifier ma phrase, je ne sais pas où je vais, mais je préfère que tu reste à l’écart de tout ça.

Il se leva alors, et lui tourna le dos en reprenant avec la même voix grave et glaciale :

-Nous n’aurions pas du. Dès demain, cela sera comme si rien ne s’était passé entre nous.

Il exprima cela avec quelque peu d'amertume.
Wena Horner
Wena Horner
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Faucon


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Wena Horner, le  Mar 9 Aoû 2011 - 22:42

Wena avait pensé lui faire plaisir, lui ouvrir une issue en lui proposant de devenir Auror ou Gardiens. Cependant, la voix glacée de Dolentis vint mettre fin à toutes ses illusions :

- Je ne crois pas que l’usage de la magie noire soit légale au ministère, ni le meurtre… Je me vengerai de la même façon qu’ils me les ont prise. Rien ne pourra m’empêcher de les tuer. De les faire souffrir et qu’ils composent de leur cri de souffrance leur propre requiem. Et lorsqu’ils me supplieront, rien ne m’empêchera de les massacrer jusqu’au dernier... Même pas le ministère. Ni même toi. Seul la mort y parviendrait. Je tiens à rectifier ma phrase, je ne sais pas où je vais, mais je préfère que tu reste à l’écart de tout ça.

A ces mots il se leva. Wena observa son ami, les larmes recommençant à couler à flot sur son visage. Elle le regarda, le cœur rongé par la tristesse. Non ! Il ne pouvait pas dire ça. Elle recula alors contre le tronc, et l'observa avec une certaine peur dans le regard. Elle n'avait pas peur de lui. Non, ça, elle savait se défendre. Elle avait plutôt peur de ses mots tranchants, emplis de hargne et de colère, de désir de vengeance. La phrase qui prononça alors fit l'effet d'un coup de poignard dans l'âme à la jeune Animagus. Les mots lui glacèrent le sang, lui solidifiant les veines, le cœur. Même ses larmes semblaient être gelées. Elle ne pouvait plus pleurer, elle ne sentait qu'un immense vide en elle. Car ces mots venaient de tuer un partie de son être :

- Nous n’aurions pas du. Dès demain, cela sera comme si rien ne s’était passé entre nous.

Intérieurement, elle le supplia, n'osant s'approcher de lui, de peur de déclencher sa colère envers elle. Elle le regarda d'un regard suppliant, mais si vide à la fois. Elle y avait cru un instant. Elle avait cru pouvoir aimer à nouveau, et voilà qu'il venait de démolir ses illusions, ses beaux rêves. Alors, d'une voix où perçaient les sanglots, elle lui dit, s'efforçant en vain d'avoir l'air digne :


- Je ne te force pas. Si tu juge que c'est mieux ainsi, je respecte ton choix.

Alors, elle fit quelques pas lents sur l'herbe humide du Parc, se dirigeant vers le portail de fer qui lui permettrait de sortir du château et de rentrer à Wood Stuff. Mais elle espérait au fond d'elle même qu'il la retiendrait.
Louis Desaix
Louis Desaix
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Louis Desaix, le  Mar 9 Aoû 2011 - 23:46

Le jeune homme sentait la situation devenir glaciale et terne. Après avoir prononcé sa dernière phrase, il était conscient que sa souffrance allait être prolongée, et qu'il en était le responsable.

- Je ne te force pas. Si tu juge que c'est mieux ainsi, je respecte ton choix.

Il sentait qu'il venait de briser ce qu'il commenait à peine de construire. Mais les fondements de l'édifice n'étaient pas détruit, et en l'entendant partir en pleurant quelque peu, il resongea à ce moment inoubliable. Elle était ce qu'il lui restait de bon, d'incroyablement bon. Alors il se retourna et dans la hâte il lui pris le bras.

-Wena, attends ! Tu ne comprends pas ! Ma vengeance n'a rien à voir avec toi. Tu n'es pas un objet provisoire que j'utilise pour combler mon manque d'amour, je ne veux pas te mêler à ma colère, te conduire dans la même haine qui ronge mon coeur.
je t'aime Wena. Te faire du mal me fais autant mal à toi qu'à moi. Cela ne pourra jamais être comme si rien ne s'était passé entre nous, pour la plus simple et sincère raison que mon coeur bat pour toi. Mais il battait pour d'autres êtres avant toi, et je ne serai jamais heureux tant que je saurais que leurs meurtriers respirent. Je ne veux pas te perdre. Le seul malheur irréparable, c'est la mort de ceux qu'on aime. J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière.
Une larme perla sur sa joue mais ne changeait en rien la teneur de sa voix. Je suis prêt à utiliser n'importe quelle magie pour les venger, pour te protèger. Je ne pourrais supporter de ne plus voir l'éclat de tes yeux, de voir ton sourire. Je t'en supplie, ne m'abandonne pas.

Il lâcha son bras dans un caresse incroyablement intense et reprit :

-Tout à l'heure tu disais preférer mourir plutôt que je ne t'abandonne, mais je ne pourrais pas supporter ta disparition. Ce moment que l'on vient de passer, a été l'un des plus merveilleux de ma vie, après cela je peux me dire que si je devais mourir demain, je pourrais partir en me disant que j'ai aimé dans ma vie.

Son amour et sa raison, plutôt que de se contredire, avait désormais fait la paix et il pouvait parler avec son coeur sans craindre de faire des erreurs dans sa raison.

-Par allégeance, et par choix je suis lié aux aurors et aux forces du bien. Mais s'il le faut, j'explorerai la magie dans son intégralité. Mais je ne veux pas que tu y sois mêlé, la seule chose que je veux partager avec toi, c'est le peu de bonheur que je vois en ce monde et mon amour pour toi, qui brûle d'un brasier ardent et enflamme ma raison d'être.
Wena Horner
Wena Horner
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Faucon


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Wena Horner, le  Mer 10 Aoû 2011 - 17:48

Alors qu'elle s'apprêtait à repartir au QG des Aurors, Dolentis lui saisit le bras avec douceur. La jeune femme se retourna et regarda le jeune homme. Lorsqu'elle l'avait attendu dehors tout à l'heure, elle avait retiré ses talons et avait oublié de les remettre. Sans les quelques centimètres qui lui offraient en plus ses chaussures, elle était maintenant un peu plus petite que lui. Le Rouge et Or lui dit alors d'une voix douce :

- Wena, attends ! Tu ne comprends pas ! Ma vengeance n'a rien à voir avec toi. Tu n'es pas un objet provisoire que j'utilise pour combler mon manque d'amour, je ne veux pas te mêler à ma colère, te conduire dans la même haine qui ronge mon cœur. Je t'aime Wena. Te faire du mal me fais autant mal à toi qu'à moi. Cela ne pourra jamais être comme si rien ne s'était passé entre nous, pour la plus simple et sincère raison que mon cœur bat pour toi. Mais il battait pour d'autres êtres avant toi, et je ne serai jamais heureux tant que je saurais que leurs meurtriers respirent. Je ne veux pas te perdre. Le seul malheur irréparable, c'est la mort de ceux qu'on aime. J'ai peine à croire qu'en perdant ceux qu'on aime on conserve son âme entière.

La jeune fille distingua une larme qui coulait de son œil. Mais sa voix garda la même intonation lorsqu'il reprit :


- Je suis prêt à utiliser n'importe quelle magie pour les venger, pour te protéger. Je ne pourrais supporter de ne plus voir l'éclat de tes yeux, de voir ton sourire. Je t'en supplie, ne m'abandonne pas.

Même si ses paroles la rassurait, elle ne voulait pas que son ami ne sombre dans la magie noire pour venger les siens. Elle l'observa, son regard jonglant toujours d'un œil à l'autre et sans parvenir à tenir d'avantage, elle se jeta dans ses bras et sanglota sur son épaule. Puis, elle décolla sa tête de son dos et l'embrassa avec fougue et passion.

Lorsque leur baiser prit fin, elle décolla ses lèvres des siennes et, le regardant des les yeux, lui dit avec une extrême prudence, pesant chacun de ses mots :

- Il est possible de se venger de manière terrible sans... sans avoir recours à la magie noire. Je saurais t'apprendre les maléfices qui te seront nécessaires. Je veux et je peux t'aider. Mais jamais je ne pourrais me résigner à aborder l'art de la magie noire si ce n'est pour la légilimencie.

Elle s'arrêta et tenta de le convaincre de ses yeux émeraudes.

- Je ne veux pas te perdre et être condamnée à t'envoyer moi-même à Azkaban si tu utilise l'art noir. Je t'aime trop cour cela ! Je t'en pris, fais-moi confiance, laisse-moi t'apprendre ce que je sais. Avec tous ces éléments, tu pourras leur faire autant de mal que tu voudras. Et de plus, si tu travaille pour le Ministère, tu pourras les faire souffrir... légalement !

L'Auror le serra encore une fois contre elle, avec plus d'intensité, de force, tentant de lui transmettre son amour par ce simple contact physique. Il lui semblait que si elle le lâchait, elle sombrerait dans un océan de torpeur et de ténèbres, qu'elle ne réussirait pas à se sortir de ces peurs qui la harcelaient.

Louis Desaix
Louis Desaix
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Louis Desaix, le  Mer 10 Aoû 2011 - 19:52

Dolentis l’observait en train de le regarder, il pouvait aisément comprendre ce que les gens ressentaient rien qu’en observant leur regard. Wena était la seule personne en qui il voyait en même temps tristesse et amour. La jeune femme se jeta dans ses bras et sanglota sur son épaule. Il lui caressa le derrière de la tête comme lorsque l’on vient de retrouver quelque chose que l’on a perdu. Puis elle l’embrassa de manière passionné et intense. Il répondit à sa fougue et lui pris son visage entre ses mains et lui rendit la même passion dans ce baiser. Ensuite, lorsqu’ils éloignèrent leurs lèvres, elle se prononça :

- Il est possible de se venger de manière terrible sans... sans avoir recours à la magie noire. Je saurais t'apprendre les maléfices qui te seront nécessaires. Je veux et je peux t'aider. Mais jamais je ne pourrais me résigner à aborder l'art de la magie noire si ce n'est pour la légilimencie.

Elle lui proposait de l’aider dans sa vengeance, mais il avait fait de cela une affaire personnelle. Après tout elle ne ferait que lui apprendre des choses, comme ce qu’elle était, un professeur. Le Rouge et Or se demandait si on pouvait vraiment faire de terribles choses avec de la magie claire. Il sentait que c’était une voie plus adéquate, mais qu’il pouvait aussi à n’importe quel moment se laisser corrompre et faire usage de magie noir en voulant aller trop loin. Il devait faire très attention à se contrôler.

- Je ne veux pas te perdre et être condamnée à t'envoyer moi-même à Azkaban si tu utilise l'art noir. Je t'aime trop cour cela ! Je t'en pris, fais-moi confiance, laisse-moi t'apprendre ce que je sais. Avec tous ces éléments, tu pourras leur faire autant de mal que tu voudras. Et de plus, si tu travaille pour le Ministère, tu pourras les faire souffrir... légalement !

Elle serra Dolentis contre elle. Le jeune homme passa ses bras autour de Wena, voulant lui faire comprendre qu’il ne voulait pas qu’elle disparaisse et que même si son coeur était flétri par le désir de vengeance, il l'aimerait. Recevoir tant d'amour de la part de quelqu'un était pour lui une renaissance, cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Il pensait déjà à son futur proche avec elle, et ne le voyait plus sans elle.

-Je crains que je ne m’éloigne de la tâche qui me serait confiée. Nul ne sait si dans ma fureur je n’utiliserai pas de la magie obscure. J’arrive actuellement à me contrôler, mais je ne sais pas si j’arriverai à continuer. Tu les as rejoins dans mon cœur, mais je ne veux vraiment pas que tu les rejoignes dans l’autre monde. Je veux te faire confiance, rester dans le bon côté, mais si jamais ma colère prend le dessus je deviendrais inhumain, là je serais perdu. Tu veux me protéger d’eux, mais sauras-tu me protéger de moi ?
Nicolas Savel
Nicolas Savel
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Nicolas Savel, le  Ven 12 Aoû 2011 - 21:45

Nicolas et Axelle sortaient alors du château main dans la main et arrivèrent dans le parc, la lune éclairait les jardins et les fleurs mouillées a cause du mauvais temps déverssaient leurs doux parfums. Nicolas sentait qu'en lui à présent le calme régnait puis il dit :

Je me sens....différent, vois-tu Axelle je pense que cette rencontre avec toi m'a véritablement changé. Je crois qu'il est temps pour moi de faire une croix sur le passé, et de regarder les choses telle qu'elles sont des tas d'opportunité me sont offertes il faut que j'en choisise une...

Nicolas était à présent sur de ce qu'il fallait qu'il fasse il regarda Axelle et lui dit :


Et toi que va-tu faires ?
Axelle Higgs
Axelle Higgs
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Axelle Higgs, le  Ven 12 Aoû 2011 - 22:20

Nicolas n'avait pas lâché la main de la préfète, ce qui finit par la mettre un peu mal-à-l'aise. Finalement, il la lâcha et se tourna vers elle :

- Je me sens....différent, vois-tu Axelle je pense que cette rencontre avec toi m'a véritablement changé. Je crois qu'il est temps pour moi de faire une croix sur le passé, et de regarder les choses telle qu'elles sont des tas d'opportunité me sont offertes il faut que j'en choisise une...

Tout ses révélations la surprirent. Elle n'avait pas joué un bien grand rôle, sauf si ce n'était que de le surprendre en dehors du couvre-feu dans les couloirs. Elle leva donc un sourcil, signe de son interrogation. De quelles opportunités parlaient-ils ?

- Et toi que vas-tu faire ?

Encore une fois, Axelle resta étonnée. Elle ne comprenait pas trop où il voulait en venir.

- Euh... Je compte bien rentrer, j'ai un examen d'histoire de la magie demain. Je dois réviser.

La serpentarde passa une main dans ses cheveux, trouvant sa réponse somme tout stupide. Mais elle ne comprenait pas les allusions de Nicolas et encore moins comment elle avait pu changer le garçon à un tel point en moins d'une heure.
Nicolas Savel
Nicolas Savel
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Nicolas Savel, le  Sam 13 Aoû 2011 - 23:33

Nicolas regardait aux alentours pour voir si personne ne pouvait les surprendre, mais il savait pertinemment que personne ne se trouvait dans le parc à cette heure là et encore moins les prefets qui en général étaient trop frileux pour sortir à moins qu'ils aient une bonne raison. Axelle répondit alors à son monologue, car oui ce qu'il disait était plus destiné a lui-même qu'à elle. Il avait juste pensé a voix haute ce qui ne lui ressemblait pas elle lui dit alors :

- Euh... Je compte bien rentrer, j'ai un examen d'histoire de la magie demain. Je dois réviser.

Nicolas fit une tête assez étrange il regardait Axelle un sourcil froncé et l'autre levé en l'air ce qui donnait l'impression qu'il était interrogativement étonné, car il pensait que l'histoire de la magie avait été supprimée du programme scolaire de Poudlard, mais apparemment il semblerait qu'elle ait été réintroduit Nicolas pensa alors *il faudrait que j'aille voir ces cours*.

C'est alors que Nicolas se souvint qu'il l'avait vu sur le panneau d'affichage dans la grande salle et qu'il y avait de grands professeurs dont un était ministre. Les yeux de Nicolas dérivaient sur la gauche ce qui signifiait qu'il était pensif en passant une main dans sa barbe de trois jour qui lui donnait un air négligé alors qu'il l'entretenait, puis il se dit * je vais partir dans un monologue de pensé et il vaut mieux que je réponde à Axelle*. Alors il releva la tête en direction de Axelle et lui dit avec un sourire :

"C'est étrange tu ne trouves pas...j'ai l'impression que tu me mens, alors que je n'ai aucune preuve... "

Effectivement pensa Nicolas la matière venait juste de commencer et il y avait déjà un examen. Certes certains professeurs étaient sévaires, mais a ce niveau ça ressemblait plus a du sadisme pur et simple ou à un mensonge de la part de sa cousine. Or le mensonge Nicolas haïssait cela il regarda pour la seconde fois Axelle, mais cette fois son sourire avait disparu et un air grave s'était installé sur son visage et il lui dit avec une étrangement grave :

"Axelle j'espère que tu ne me mens pas, car tu sais que je déteste les gens qui me mente et encore plus les membres de ma famille. Alors si je t'embête dis le moi je te laisserais partir. Il est vrai que cette rencontre est assez bizarre, mais tu me connais je suis assez lunatique, mais si tu veux partir rien ne te retient, mais sache que je resterais encore un peu ici, car je me plais très bien et la lune éclaire très bien le parc vu qu'il n'y a aucun nuage. "

Il tendit le bras pour expliquer en geste qu'il laissait le choix à Axelle bien qu'il aurait voulu lui parler pour avoir des nouvelles, car elle lui avait tellement manquée, lorsqu'elle partait après la fin des vacances il se rendait sur les lieux de là où ils avaient joué pour s'imbiber de ces moments de bonheur. Ses yeux bleus océans fixaient la Serpentarde qu'il trouvait très attirante. Puis il joua avec sa barbe en faisant glisser son index dedans en attendant la réponse d'Axelle.
Nick Sutorn
Nick Sutorn
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Nick Sutorn, le  Jeu 18 Aoû 2011 - 20:35

Il faisait nuit quand Nick arriva au parc. Il n'arrivait pas à dormir, ses parents lui manquait énormément il s'assit contre un grand chêne de plusieurs mètres de haut. Son tronc marron était énorme. Ses feuilles de couleurs marron aussi tombaient au dessus de sa tête. La nuit était étoilée, il n'y avait pas de vent. Une belle nuit d'été. Nick se sentait seul depuis un bon moment. Il avait envie de rentrer chez lui par moment mais l'amour de Poudlard était plus fort que l'envie de partir. En plus il venait de rencontrer une charmante Gryffondor. Nick ferma ses yeux un petit moment et écouta les doux bruits du silence jusqu'a ce que un bruit de craquement ce fit entendre donc Nick sorti sa baguette

- Il y a quelqu'un?

Nick sentait une petite frayeur même si il savait qu'il n'y avais rien à craindre vu qu'il était à Poudlard , toujours la baguette à la main Nick essaya de voir si quelqu'un venait mais avec l'obscurité de la nuit il ne voyait pas plus loin que son nez
Amélia Dimitrov
Amélia Dimitrov
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Amélia Dimitrov, le  Jeu 18 Aoû 2011 - 20:43

Encore une fois, Amélia avait décidé de sortir prendre l'air. Le matin comme le soir, elle aimait se promener aux alentours de Poudlard. En sortant du château, elle avait repéré une tête bien connue devant elle, et l'avait suivi discrètement et silencieusement. Quand le jeune homme s'assis sur un tronc d'arbre, elle se plaça derrière, se faisant la plus discrète possible. Cependant, les arbres perdent des feuilles, et lorsqu'elles sèchent et qu'on marche dessus, on peux toujours oublier la discrétion. Elle regarda Nick qui agitait sa baguette devant lui et ne put s'empêcher de rire.
- Il y a quelqu'un?
La jeune fille apparut d'un coup devant lui.
- BOUH !
Elle sourit et rigola doucement, même si elle était sure que sa petite plaisanterie ne lui ferait ni chaud ni froid.
- Alors comme ça, on joue le solitaire et on vient s'installer au pied d'un arbre ? Quelque chose te tracasse ?

Nick Sutorn
Nick Sutorn
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Nick Sutorn, le  Jeu 18 Aoû 2011 - 20:49

Nick souri en voyant que c'était Amélia qui essayer de lui faire peur mais sans aucun succès. Nick ne savait pas quoi dire par contre, il regardait les yeux d’Amélia puis se rasseyais par terre. Il regarda autour de lui quand même voir s’il n'y avait pas quelqu'un d'autre. Le vent s'était levée et il faisait plus froid que tous à l'heure heureusement il avait une veste sur lui ce qui le réchauffa à petit peu.

Non je ne joue pas du tout mon solitaire mais j'avais envie de prendre l'air ce soir. Ce qui me tracasse? Ce n'est pas important ne t'inquiètes pas je serais y faire face

Nick se releva pour marcher deux petites secondes car il avait des Fourmies dans les jambes. La lune qui éclairées bien les deux jeunes élève de poudlard commençait à se voiler derrière les nuages. Puis Nick s'approcha de Amélia , Pour mieux entendre ce qu'elle allait dire
Amélia Dimitrov
Amélia Dimitrov
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Amélia Dimitrov, le  Jeu 18 Aoû 2011 - 21:06

Non je ne joue pas du tout mon solitaire mais
j'avais envie de prendre l'air ce soir. Ce qui me tracasse? Ce n'est pas
important ne t'inquiètes pas je serais y faire face
Amélia n'était absolument pas satisfaite par cette réponse. C'était quoi cette mode de jouer les garçons ultra mystérieux ? Elle était une personne de confiance et elle avait l'impression que personne ne lui accordait sa confiance justement ! La jeune fille pensait qu'en parlant on pouvait se libérer, et qu'elle arrivait très certainement à le consoler ou le réconforter. Elle leva les yeux au ciel puis dit :
- Très bien. Alors tant mieux pour toi.
Elle s'assit à côté de lui, et regarda autour d'elle. Il y avait plusieurs groupes d'élèves, et les petits couples d'amoureux qui la faisait rêver. Combien de fois n'avait-elle pas rêvasser sur le fait de trouver enfin l'homme de sa vie ? Elle s'y prenait tôt et elle savait qu'elle ne le rencontrerait pas tout de suite, mais elle aimait y penser et penser à son avenir avec l'homme parfait qu'elle voyait dans ses songes.
Nick Sutorn
Nick Sutorn
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Nick Sutorn, le  Jeu 18 Aoû 2011 - 21:16

Nick voyait comment Amélia regardait les autres élèves qui était entrain de s'enlacer. Nick ne savait vraiment pas quoi faire ni quoi dire il était perdu dans ses pensée. La nuit il aime écouter les hiboux ou les chouettes chanter ou bien encore entendre le vent qui frappe contre les feuilles ou aussi entendre le doux murmure du silence mais là ce qui l'aimais après tout c'était la présence de Amélia il était si content qu'il perdait ses mots quand il était en face d'elle maintenant il la regardait sans pouvoir placer un seul mot , Il lui lança un sourire puis retomba dans ses pensée jusqu'a ce qu'il puisse enfin parler

-Et toi ta un amoureux d'en ta vie ? Un moldu ou un sorcier ?

Nick avait enfin réussi à placer une phrase mais il ne voulait pas exactement dire sa c'étais sorti tous seul donc il se senti gêné d'avoir parlé de sa car si elle regarder les autres c'est peux être qu'elle avait quelqu'un qui est restée dans un autre pays ou autre encore
Contenu sponsorisé

Balade Nocturne - Page 28 Empty
Re: Balade Nocturne
Contenu sponsorisé, le  

Page 28 sur 56

 Balade Nocturne

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29 ... 42 ... 56  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.