AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 54 sur 54
Balade Nocturne
Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Balade Nocturne

Message par : Elhiya Ellis, Ven 27 Oct 2017 - 14:51




Falling stars can feel lost too


[https://youtu.be/dE1eCoj2D1s]♫♫[/url]
Pv Ulysse amour
LA Mutuel


Un regard... Son regard, si terne, si différent, des nuances qu’elle ne lui connaissait pas, des couleurs  qu’elle n’avait jamais vus. Son regard sur lequel elle ne s’était jusqu’alors jamais penché et dont elle ne pouvait se défaire à l’instant. Miroir d’âme, reflets de pensés, le regard était si prompt à dévoiler ce qu’on ne voulait pas écouter. Son regard n’y faisait pas exception, elle aurait préféré ne pas lire en lui, ne pas amoindrir la barrière qui les séparaient, ne pas sourire faiblement, troublée par ce qu’elle comprenait.

… un battement de coeur…

De sa main retirée avec douceur, le blond était à nouveau l’écho de ses décisions. Les même choix, les mêmes fardeaux, étoiles jumelles sous une lune d’argent se délectant des grains de poussières s’apercevant des similitudes qui les berçaient.

… deux battements de coeur…

Aucune autre palabre supplémentaire n’était nécessaire. Sa main dans la sienne, la danse de son pouce contre sa peau fraiche avait repris son lent tempo. Autrefois coupable des impulsions d’une brindille de bois, désormais responsable d’un réconfort interdit prodigué. L’ironie faisait fois dans la vie des enfants apprenant à ouvrir les yeux.

… trois battements de coeur…

Avancer, le lâcher, l’abandonner, perdre la chaleur de leur lien éveillé entre leurs doigts noués. Ne pas le chérir, ne pas le conserver.  Laisser à cet instant volé à la nuit un gout d’irréel, d’exceptionnel. Retrouver sa branche et la quiétude de la nuit, le silence et l’oubli. Etre soit, entière, avec sa sensibilité usuellement cachée, avec sa tendresse débordante et son affection grandissante, même pour un petit loup rarement esseulé.

… un souffle de vie…

Un dernier sourire, si doux, trop doux, si naturel né dans l’effleurement de ses lèvres sur sa joue rebondie. Un songe de promesse, un mensonge d’acceptation. Ses ombres grandissantes, elle ne voulait les offrir à personne, et plus à lui,  il y’avait déjà gouté. Elle lui prendrait les siennes, les accepterait, les lui soulageraient, mais ne lui permettrait pas de se perdre plus à cause d’elle.

…Naissance d’existence…

Contact rompu, adieux imminents. Deux mains glissant sur son torse pour l’élever sur la pointe des pieds. Pulsion de tendresse. Comme une plume brisée tombant au sol,  un baiser léger s’était déposé, délicatement sur la joue du jeune homme. Nouvelle écho des plus logiques pour se défaire de sa présence qu’elle risquait te trouver agréable.

… sous des trais d’anges brisés..

Pas un mot, pas un regard, juste cette caresse, et le vide de la nuit. Ses pas discrets se fondant dans les ténèbres stellaires, enorgueillis d’avoir enfin compris.
Etre,
Paraitre,
Disparaitre.
Renaitre pour eux.
Etre soit,
Enfin soit,
Affublé d’une paire d’ailes noires parsemée de brisures invisibles.
Incapable de voler,
Dépendance de leur présence,
Auréolant leur être de lumière,
En laissant derrière soit quelques plumes grisâtres arrachées


[Fin du Rp pour Ulysse & moi – Merci Ulysse :kiss: j’ai adoré ces textes]
Revenir en haut Aller en bas
Matt Jayer
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Balade Nocturne

Message par : Matt Jayer, Jeu 23 Nov 2017 - 2:15




Sous les étoiles ~

Pv ~ Alhena Peverell



LA d'Alhena pour dire que Matt la remarque observant les étoiles.

Comme souvent, le sommeil ne vient pas, il s'attarde, s'envole, survole mais, ne se pose pas, il m'ignore après cela, partant, arpentant mur et plafond vers une autre victime de ma maison. Je deviens insomniaque, je ne sais pas pourquoi, tourment, déraison, manque d'occupation, quelque chose qui m'apporte bouclier, protection contre mes pensées. Mon esprit est torturé nuit après nuit, seconde après seconde sans m'apporter de raison, sans m'offrir de solution. Je suis las, fatigué. Et je marche.

Il est tard, tant pis, je test l'aventure hors du château, me baladant vers les coins extérieurs. Ce n'est pas comme si je ne l'avais jamais fait, non. Mais pour une fois, je ne savais pas réellement quoi faire ni si j'allais juste faire un tour et retourner sous la couette, ou rester dehors à chercher un coin pour dormir sous le froid d'automne présent entrelaçant brise et souffle vibrant.

Soupçon d'intelligence, je ne suis pas sorti sans rien, baguette dans une main pour pouvoir m'éclairer au besoin, vêtement de simple humain, jean et chemise réchauffé d'une cape de sorcier, rien de mieux pour combattre froideur et humidité. Le parc s'élance sous mes pas, mes pieds sillonnent les chemins dessiner ainsi que ceux qui ne le sont pas, puis. Là je m'arrête car non loin quelqu'un se détache de la noirceur qu'éclaire la lune et autres amies, éclats de lumière voyageant dans les hauteurs.

Pas besoin de me demander qui elle est, c'est une de mes professeures. Mme Peverell. Elle enseigne une matière intéressante même si parfois j'ai du mal à rester attentif, l'être humain est d'un tel divertissement que souvent mes yeux et pensées s’envolent pour quelques décolletés plus poignants qu'une histoire de gobelin ou autres vieux temps passés. Juste à sa silhouette j'arrive à la distinguer, elle est intrigante là, seule dans le parc. Elle observe là-haut. Le ciel. « Hum... » Une bêtise plus ou de moins autant m'annoncer que partir en courant risquant d'être repéré et me faire engueuler, ou pire, punir et sanctionner. « Professeure... Bonsoir... » Pas très à l'aise je m'approche encore, me justifiant comme je le pouvais. « Je n'arrive pas à dormir. » Quelle justification digne d'un maître. « Vous observez quoi ? » Parce que au final, elle m'intriguait quand même, quoi que la réponse semblait logique. J'attendais planté comme un piquet, prêt à devoir retourner en courant dans le château, le feu aux fesses, une punition suspendue au-dessus de ma tête. Mais j'espérais quand même savoir, car le savoir c'est le pouvoir.

~ ❤ ~



Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Balade Nocturne

Message par : Alhena Peverell, Mer 6 Déc 2017 - 19:29


PV Matt

Une nuit étrange, aux odeurs si particulières. Indéfiniment délicates, qui laissent place aux souffles frais parfumés d'une brise. Le coeur battant à vive allure, assise sur l'herbe bien trop froide, elle se laisse aller à l'observation des étoiles. Il y a quelque chose de si particulier, de si mélancolique pour elle. Cela lui rappelle tant de chose, tant de moment qu'elle ne pouvait pas oublier, imprégné à jamais dans ses veines.

Laissant frissonner sa chair, elle ferme les yeux un instant. Seule, avec un léger clair de lune qui inonde le monde. Il y a des bruits, des murmures de la nature qui s'échappent pour bercer les étudiants amoureux. Elle n'ira pas les cherche, elle n'a pas la force de réellement faire son travail en cette soirée. Elle a juste envie, de profiter, de laisser les autres faire. Pour une fois, elle laisse les mondes s'entrechoquer, elle laisse l'interdit prendre le dessus dans les âmes de château.

_Elle dévore l'instant présent

Elle a la bouche pâteuse, les doigts qui s'entrelacent aux grains d'herbes. La terre respire et le bruit du lac n'est pas très long. Elle relève la tête afin de faire briller le fond de ses émeraudes. Le regard perçant observe, il imagine, il se remémore des paroles. Il contemple les rêves éteints, les lumières décadentes que l'on croit si belles et si puissantes.
_Mais ce ne sont que de foutues boules de feu déjà mortes

Soudainement, elle est propulsée hors de son monde. Ses pensées se dégradent petit à petit pour laisser place à une voix, à des pas, une respiration. Lentement, elle tourne la tête et fait face à un gamin. Elle reconnaît ses traits, sa façon d'être. Elle se souvient d'un nom, quelque chose de lointain dans son esprit. Faisant un effort, elle étire ses lèvres. Elle s'en fiche, de savoir pourquoi il est là. Elle n'a pas envie de s'énerver.

Des rêves éteints, tu veux te joindre à moi ?

Une proposition au goût étrange, qui la laisse de marbre. Elle se laisse vivre, du moment qu'il ne la dérange pas plus que cela. Elle veut juste retrouver ces constellations, ces noms et prénoms, de familles interdits. Elle se cherche, à travers les étoiles. Celle qui porte son nom, celle qui guide sa vie depuis sa naissance.
Mais toute étoile, déjà brillante, est déjà morte. Alors que le semblant de surface s'éteint, que fera-t-elle ?


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Balade Nocturne

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 54 sur 54

 Balade Nocturne

Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.