AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 16 sur 17
Une rue tranquille
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
Arnaud Meula
Serdaigle
Serdaigle

Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Arnaud Meula, Dim 01 Juil 2018, 10:25


Une réponse surprenante de la part du vieux monsieur, mais il faut avouer que c'était légèrement agréable d'entendre quelque chose de ce style, de voir quelqu'un s'intéresser à ce que je pouvais être, c'était bien la première fois que je ressentais cette émotion, si particulière.

Du coup... Tara, je... suis assez surpris en réalité de cette situation, je suppose que le fait que vous ayez un.... costume de personne âgés me rappel une autre situation dans un certain Hôpital de Londres, mais volontiers, je ne suis pas contre un peu de discussion avec vous.

Regardant le monsieur avec une curiosité sans nom, je me demandes toujours comment est-ce possible? De "mettre les costumes des autres?"

Parler de soi est légèrement plus compliqué qu'on ne l'imagine, disons que je suis un simple élève de Serdaigle à Poudlard. Je n'ai pas eu la meilleure ni la pire enfance, mes années à Poudlard se sont bien déroulées, j'ai d'assez bonne note dans les sortilèges et la métamorphose et je m'entraine régulièrement dans un endroit à Londres appeler "le Heurtoir" pour m'améliorer dans le duel. J’effectue également des petits entrainement avec des personnes comme Madame Elly Wildsmith ou bien Madame Hilswood, une ancienne championne de Duel et je vise un poste au ministère comme Tireur d'élite de baguette magique par exemple.

Cependant, je me doutais légèrement de ce que cette personne désirait entendre, je ne pense pas qu'elle se soit donné la peine de faire du chemin juste pour entendre un garçon en fin d'adolescence raconter sa vie d'étudiants à Poudlard.

Mais, je pense que vous voulez surement savoir autre chose. Par rapport à ce fameux hôpital de Londres, je suis persuadé que nous nous sommes déjà rencontrés Tara, si c'est bien vous qui m'avez rassurés là-bas, je tenais à vous remercier, votre discours m'a beaucoup aidé et motivé dans ma rééducation. Cette rencontre avec le mage noir reste malgré tout dans des souvenirs et des cauchemars la nuit, des traces restent sur le corps, surement à vie. Concernant cette main gauche, je suis en contact avec un artisan moldu pour une prothèse et une étudiante de Poudlard spécialisé dans la médicomagie, je pense bientôt être opérationnel si vous voyez ce que je veux dire. J'ai une rancœur qui me tiendra jusqu'à la fin de ma vie.

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Rachel Ester Pasca, Lun 02 Juil 2018, 21:26


LA pour faire avancer les pieds

Alors que le jeune homme commençait à parler, Tara acquiesça un sourire énigmatique. Sa remarque prouvait qu'il en avait dans la tête, ce qui ravissait le Phénix qui fit un geste lent de la main pour l'inviter à marcher. Ainsi, il pouvait écouter tout en admirant l’architecture de la rue. Rien de très extraordinaire, mais le vieil homme appréciait le calme qui régnait dans la rue. Ces silences là valait de l'or, car partout ailleurs on ressentait le poids de la guerre et des horreurs. Ici il faisait beau vivre.

Tara acquiesçait régulièrement, mémorisant ce qui lui semblait important. Cependant, le sorcière n'avait encore idée de la raison qui avait put pousser l'Ordre Noir à s'en prendre à Arnaud. Il semblait certes bien réussir ses études, mais rien de très probant. Son envie de travailler au Ministère alors ? Stupide. On changeait vite d'avis à son âge. Peut-être savait-il quelque chose sur l'attaque du Heurtoir ? Avait-on voulu le faire taire ? Tara trouverait bien un moment pour lui poser la question, mais au font il savait que si tel avait été le cas : Arnaud serait mort. Le Phénix garda le silence tout en continuant sa lente marche. Il se fit cependant la réflexion que cette Miss Wildsmith revenait souvent dans ses conversation actuellement. D'abord Elhiya, maintenant lui. Il était peut-être temps de s'intéresser de plus près à la demoiselle qui -il était important de le rappeler- avait quitter bien précipitamment son poste de cheffe tout en étant la fiancée d'un possible mangemort. Pourtant, on n'entendait que du bien de cette sorcière.

Le vieil homme s'arrêta devant une vitrine lorsque Arnaud refit une nouvelle fois allusion à leur rencontre à St-Mangouste. Il était un peu déçu de ne pas en avoir apprit plus, car toute cette histoire lui paraissait étrange, comme s'il lui manquait une information importante. Cependant, un fin sourire vînt apparaître sur le sorcier. Les remerciements du petit lui prouvait qu'il avait fait le bon choix. Pas en venant ici, enfin si, mais dans l'esprit du Phénix il était plutôt question de ses récents choix de vie. Comme celle de tendre un piège à l'une de ces plus vieille amie. Mais plus le temps passait, plus elle voyait d'horreur, moins elle regrettait.

- Tu es bien avisé de ne pas te contenter des apparences.

Il baissa son regard vers le jeunot et tenta une nouvelle fois de trouver des réponses dans son regard, puis accorda un clin d’œil. Peut-être que c'était lui, peut-être pas, le plus important étant que ça l'avait aider et que les Phénix pouvaient continuer à l'aider. Qu'il se rapproche d'Izsa c'était déjà une très bonne chose !

- Je me souviendrais toujours de la première fois que j'ai vu Miss Hilswood se battre. C'était durant sa première compétition, elle m'a impressionné. Alors dis-moi... que t'enseigne-t-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Meula
Arnaud Meula
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Arnaud Meula, Jeu 05 Juil 2018, 22:27


Ne faisant pas si attention à mes paroles, je suis cette personne qui prend du plaisir à contempler nos alentours, est-ce qu'il cherchait des potentiels ennemies qui nous voudraient du mal? Je ne pense pas. Il m'écoute alors, raconter ma vie et semble dans ses pensées, comme-ci certains mots avaient plus d'impact que d'autres.

Petit clin d'oeil de sa part accompagné d'une phrase qui me bloque, je le savais! J'en suis sur désormais, à quatre-vingt dix neuf pourcent! Il s'agit de la personne que j'ai rencontré à l'hôpital St-Mangouste! Mais comment ré-aborder le sujet? Dans tout les cas, je garde mes doutes et mes hypothèses, le monsieur me pose à nouveau une question.

La méta dans les combats je dirai, je l'ai contacté, car j'ai un gros projet dans ma vie. En plus de rêver d'un monde de paix, j'aimerai maitriser l'art de "se servir de son environnement pour vaincre plus fort que soi". Peut-même en écrire un livre, mais j'en suis encore loin! Je ne suis qu'un jeune étudiant handicapés comme vous le voyez. Tout est temporaire cependant. Petit regard vers mon moignon, vous savez vos larmes guérissent, bientôt je serai en capacité d'être plus utile et j'aimerai bien vous aider, si vous voyez ce que je veux dire, indirectement bien sur! Je ne suis pas encore prêts.

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
Rachel Ester Pasca
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 11 Juil 2018, 11:41


Tara hocha positivement de la tête, en pleine réflexion. Utiliser la ruse face à un ennemi plus puissant que soit était effectivement une bonne idée, elle-même tentait de mettre cette technique à profit depuis plusieurs années. La force brute et la destruction n'était pas fait pour toutes les baguettes ni pour toutes les personnalités. Cependant un problème pouvait alors survenir : comment faisait-on lorsque cet adversaire, plus fort que soit, était aussi plus intelligent ? Rusé ? Et si l'idée d'écrire un livre plaisait particulièrement à Tara -qui avait lui-même soigné ses maux grâce à un livre-, la possibilité que de futures étudiants se basent sur le livre d'Arnaud sans même avoir cherché à fuir lui faisait peur.

- C'est une bonne idée. Ce concentrer sur un projet comme celui-ci pourrait t'aider à refermer quelques blessures encore ouvertes.

Le Phénix reprit la marche, les mains jointes derrière le dos. Il avait envie de glace. Au citron peut-être bien.

- Mais comment fait-on lorsque celui qui est en face de nous utilise le même stratagème ?

Petit sourire, il voulait tester ses connaissances encore un peu, voir ce qu'il avait peut-être appris avec Izsa. Tara resta d'ailleurs volontairement de marbre quant aux aveux du jeune homme. Ce n'était pas une conversation pour tout de suite. Il fallait laisser le temps à cette idée de fleurir dans l'esprit de tout le monde et surtout laisser le temps à Arnaud de se rétracter s'il en éprouvai le besoin. Sa cheffe serait aussi capable de lui en dire plus sur lui. Faisait-il ça par conviction ? Ou à cause du traumatisme qu'il avait vécu ?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Sam 01 Sep 2018, 18:57


Pv Lizzie
Mon LA accordé
Plus de un mois et demi je pique

Retour de bibliothèque, quelques livres de plus dans les bras, le regret simple de n’avoir pris mon courage à deux mains pour entrer dans la bibliothèque moldue. Sans Mered, comme guide je n’avais pas osé y aller, et n’avais même pas rendu les bouquins qu’on avait emprunté à son nom. Elle allait finir par recevoir une lettre lui demandant de payer des frais de retard avec un joli retour car personne ne répondait à sa porte. J’avais tenté, quand même, d’aller frapper à sa porte, l’adresse sur l’enveloppe d’un de ses courriers passés. Mais rien, pas un bruissement d’aile, le silence le plus complet et le courrier moldu qui s’amassait dans la boite aux lettres. J’aurai du prendre contact avec sa mère, après tout j’avais demandé à Azénor les coordonnées de la maman chez qui je devais passer des vacances, mais ça aussi, je n’y arrivais pas. A la place, des quoi noircir des pages de notes et occuper mon esprit ne lui permettant pas de trop penser à des « mais elle est où ».

J’avais fini par réussir à me mentir à moi-même là plus part du temps, m’accrochant juste à mon envie de lui prouver que je pouvais y arriver, et qu’elle avait raison d’insuffler quelques brides de confiance en moi. Peut-être que si j’arrivais à lui montrer qu’elle avait eu raison de croire en moi elle réapparaitrait comme magie… Stupide espoir enfantin, un des rares qui faisait du bien même si je savais qu’il ne verrait jamais le jour. Alors c’était avec un enthousiasme certain que je retournais chez moi, commençant à feuilleter le premier ouvrage que j’avais sous les yeux.

N’ayant pas vraiment touché à ce qui traitait de la psychologie dans mon monde magique, j’avais trouvé intéressant de me pencher enfin dessus, surtout que mes notes sur le rêve éveillé et partagé avec Fanch attendaient toujours sur mon bureau. Déambulant entre les personnes je continuais ma marche sans regarder trop ce qui se passait
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Dim 16 Sep 2018, 18:07


J'ai dans la tête une scientifique qui s'amuse à monter des hommes avec des eaux. Pas des os, non, juste de l'eau, qu'elle assemble sous toutes ses formes. Un peu comme des bonhommes de neige dont la peau aurait la couleur de la chair humaine mais la température de la glace. Et cette femme, cette femme, elle me hait de tout son être. Elle sait combien je suis une catastrophe en médicomagie. Elle sait combien j'ai peiné, une fois, à aider 67 à se remettre sur pied… Il faut que je m'améliore. C'est une priorité. Ne plus être le maillon faible de l'Ordre, cela veut aussi dire travailler sur ses faiblesses. Et la mienne a toujours été le soin.

Alors bon, ce n'est sans doute pas en sortilèges que j'arriverais à corriger ça. Mais déjà, si j'apprendre, si j'essaie de mieux comprendre comment ça marche, le corps humain, peut-être que je pourrais me faire des alternatives liquides. Des bonhommes dans des chaudrons. Peut-être qu'à partir de ça, je pourrais être suffisamment potable en médicomagie pour servir le maître que j'adorais, ainsi que ses frères et soeurs d'arme. C'est dans cette idée que j'empruntais une rue tranquille du labyrinthe londonien, en direction de l'une de ses plus célèbres bibliothèques moldues.

J'aurais pu poursuivre ma route avec cet élan de motivation, mais j'aperçus quelqu'un en chemin. Quelqu'un qui m'était familier. Magnifique. J'avais un prétexte pour ne pas aller dans cette salle de malheur. Pour ne pas me confronter à mes faiblesses et à mes peurs. Le saisissant tout de go, je pressais le pas en direction de la blondinette.
— Elhiya ?
Je retiens le "C'est toi ?" que j'ai sous la langue. Il y avait quelques temps maintenant qu'elle avait quitté Poudlard, mais quand même. Elle, je la reconnais, surtout avec un oeil valide. Elle n'est pas n'importe qui.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Sam 22 Sep 2018, 14:15


Elhi a 18ans


Il y’avait tellement de chose dans les livres moldus qui m’échappaient que j’avais hâte de revoir le docteur Follet et lui montrer mes notes. J’ignorais s’il avait essayé d’aborder la psychologie sorcière ou non, mais les zones de floues étaient si larges qu’il me faudrait plus que quelques heures à ses côtés pour arriver à en comprendre l’essence de base.  Les mots filaient sous les mirettes, les bruits de la ville s’étouffaient à mesure que j’avançais dans mon ouvrage, mais mon nom, extirpé de je ne savais où me forçait à lever le nez.

Déroutée une seconde, à chercher qui avait bien pu m’appeler un sourire se dessinait naturellement sur mes lèvres en apercevant la supposée responsable de cette intervention.

– Ho Lizzie ! Bonjour ! Tu te perdais vers la bibliothèque ?

Pas que cela fut réellement étonnant en soit, les enseignants devaient forcement fouiner dans les nouveaux ouvrages selon moi. Quoi que pour le vol, j’avais un doute. Par contre, coté moldu, je doutais fort que Lizzie trouve son bonheur concernant des techniques de balais –à supposer que ça existait- Mine ravie de la croiser, je m’arrêtais un instant, serrant mes ouvrages contre moi pour ne pas en échapper un en discutant.

– Ça faisait un petit moment.. Comment vas-tu ?

Poudlard ne me manquait pas réellement, c’était juste des pointes de nostalgie de temps à autre qui venait entacher mon humeur. Faute à ceux qui y étaient encore, ou du moins au manque que leur absence provoquait forcement en moi. Mais force était d’avouer que les cours étaient relativement divertissant au final, et que celui de Lizzie, malgré mon peu de capacité en la matière était amusant si j’y repensais bien. Enfin, dans le sens rigolo en fait, vu que je ne trouvais pas pratique de « voler » contrairement à Ethan qui semblait dans son élément dans ces moments. Un détail qui ne me frappait que maintenant, pas étonnant qu’avec mon départ du château nous n’avions plus grand-chose à échanger... Un soupire m’échappait, me forçant à chasser cette observation de ma tête et revenir sur mon ancienne enseignante, lui adressant un sourire lumineux malgré tout.  J’étais contente de la voir en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 11 Oct 2018, 13:35


contenu sensible

Elhiya sembla me reconnaitre, et je cueillais son sourire avec malice.
— Je me perdais loin de la bibliothèque, plutôt.

On s'approche, se cherche, à coup de regards et de mots et de reniflement de son odeur. Elle me rappelle le cèdre, quelque chose de très boisé mais de très doux. Comme si une brume de lumière l'enveloppait ; l'effet de son affection, de l'amour qu'elle portait au monde.

— Ecoute, ça va, j'ai juste l'impression de fuir mes devoirs de chercheuse ces derniers jours… A croire que la flemmardise scolaire finit par me contaminer !
soufflais-je avec un sourire.

Il suffisait d'un sourire, d'un mensonge, d'une fuite en avant. Se couvrir de projets, de rêves des autres, se mettre mille choses en tête pour ne jamais penser à ce qui préoccupe réellement. Oh, j'y excelle à tout cela. Je me crée un emploi du temps qui ne laisse aucun moment pour moi. Je me protège de toute réflexion pouvant donner à mes démons l'occasion de sortir.

J'ai le coeur qui rit — jaune. Les paupières qui cillent, contrefont un petit éblouissement face au soleil de septembre pour dissimuler l'amertume qui me voile l'oeil valide. Qui essaie de taire mon dégoût face à cette vie dont je ne veux plus, depuis longtemps.

J'ai pas vraiment le choix. Je dois continuer d'avancer. J'ai des enfants, on abandonne pas ses enfants car on est pas assez fort face à la vie. Mais j'ai plus la force, ptn, j'ai juste plus la force. J'me contente de sourire, de souhaiter aux imbéciles de s'en retourner danser le flamenco sur des legos, je verrouille tout. Et le pire, c'est que ça marche. Ils n'y voient que du feu.

— Tu t'y connais, toi, en médecine moldue ?

Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Ven 12 Oct 2018, 11:39


Elhiya a 18ans


Une pointe d’humour, de celle cachant, la vérité mais à laquelle je souriais avec douceur malgré tout étant bien mauvaise dans le rôle de confidente quel qu’en fut le niveau. Des bribes de compatissance en la regardant esquisser un faible rayon de soleil sur ses lèvres qui déchirait le cœur. J’aurai aimé lui demander ce qui la tracassait, mais savoir si c’était réellement par vraie empathie ou pour oublier moi-même ce à quoi je ne voulais penser, je n’aurai su dire. Je m’abstenais pour le moment, bien trop d’hypocrisie chez les sorciers et de convenances pour m’y plier quand mes pieds ne foulaient plus un règlement scolaire désuet. Néanmoins, fermer les paupières, les coudre, n’avaient jamais été mon fort pour les personnes que j’appréciais.

La bouche entrouverte allait se permettre de proposer une boisson chaude et vaporeuse pour proposer une pause de quelques instants où il était possible de mystifier dans le sucre les pensées martelant la tête. Mais une question inattendue tuait l’offre à sa naissance, l’envoyant balader loin si loin que la surprise simple s’envolait.

–Ho ? J’essaye de me pencher dessus…. N’étant pas d’une famille composée de non sorciers, je commence à peine fouiller dedans. Tu t’y intéresses ?

A la lueur éveillée dans mes mirettes, je ne pouvais cacher mon intérêt enfantin à l’idée de partager ce qui me semblait utile de récupérer de ce monde moldu pour l’intégrer chez nous d’une manière ou d’une autre. S’ils ne possédaient pas le bois conducteur de magie, leurs techniques étaient loin d’être inutiles et inintéressantes. J’enviais leur savoir-faire qui différait de nos complexes potions et onguents et regrettais toujours un peu plus de n’avoir plus me perdre avant dans leur savoir-faire.

Serrant les livres contre moi pour en dévoiler le titre de l’un d’entre-eux, une esquisse mutine prenait place sur mes joues encore rebondies.

- Tu veux regarder ? Ce ne sont peut-être pas les meilleurs sur le sujet vu que je ciblais quelque chose de précis aujourd’hui. Mais si tu veux la bibliothèque n’est pas bien loin.

Un mouvement de mèches blondes en arrière, vers la bâtisse quittée quelques minutes auparavant. La proposition flottait jusqu’à elle, me rappelant succinctement la finalité du camp auror.

– Comment va ton bras d’ailleurs ? C’est dans ce genre de situations que les petites pilules moldues auraient tout leur intérêt quand même… On pourrait économiser pas mal d’énergie en s’en servant
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Ven 09 Nov 2018, 21:59


Par chance, je tombe sur la bonne interlocutrice : c'est aussi un sujet qui l'intéresse !
— Eh bien, étant une brêle en médicomagie, j'essaie d'espérer qu'il y a des rudiments moldus que je peux apprendre…

Elle me propose d'examiner son livre, et je m'en saisis d'une main gourmande. C'est très intéressant tout ça… Mais il est vrai que ce n'est pas exactement ce que j'avais en tête.
— Ouah, ça a l'air pas mal mais je partais de quelque chose de beaucoup plus basique !


Elle faisait la maline mais… Connaissait-elle, pourtant, le plus grand organisme vivant référencé à l'heure actuelle ? Parce qu'au fil de mes recherches en potions, j'ai appris que ce n'était ni la baleine bleue, ni le séquoia géant… En vérité, un champignon de la famille des Armillaria solidipes a été découvert dans l'Oregon. Né il y a 2500 ans, il arrive à s'étendre sur près de 8.9 km²… Son poids n'est pas en reste, estimé à 100 tonnes.

Les moldus l'appellent le "Humongous Fungus" mais moi je dis le Champython. Car je me le figure comme une créature un peu mystérieuse, mi-lichen mi-reptile, capable de ramper sur des kilomètres de forêt et d'avaler les voyageurs trop curieux… Avait-il une préférence d'âge ou de genre face à ses victimes ? Ou de groupe sanguin, peut-être n'acceptait-il que le sang AB comme engrais… Et comment pouvait-il connaitre le groupe sanguin des êtres vivants avant de les goûter ?

Peut-être qu'il avait des types, comme les humains. Une préférence pour les êtres roux aux yeux verts, par exemple, ou pour les spécimens de plus de 50 kilos, plus nourrissants. Ou alors, il ne voyait pas les humains. Peut-être que ses capteurs arrivaient à estimer d'autres choses, comme le signe du zodiaque du passant.

Y avait-il des circonstances particulières à respecter ? Genre il ne pouvait se nourrir d'humains que si la constellation vibrant le plus à leur naissance était visible à cet instant ? Oh, qui sait quels mystères entourent ce charmant prédateur…

Enfin bref, tout ceci n'est que conjectures, revenons à nos moutons — à nos mammouthons. La bibliothèque moldue, hein… J'aurais bien prétendu que je savais pas que c'était dans le coin, mais je venais de lui dire que je cherchais à fuir la bibliothèque, alors bon.

— En vrai un tour à la bibliothèque me ferait pas de mal, c'est clair… Oh et merci de t'en soucier, je me shoote un peu aux philtres mais sinon ça va ahah. Pis merci d'avoir aidé aussi à l'époque…
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Lun 12 Nov 2018, 17:35


Elhiya a 18ans
Mon LA accordé

Une brêle ? l’expression m’arrachait un pouffement amusé, bien que rien ne soit vraiment drole en fait. A moins de trimballer une pharmacie moldue avec soi, avoir des bases de médicomagie m’était semblé essentiel dès lors que je passais mon temps à me faire mal en continu au château. Mon livre récupéré, les pensées partent ailleurs. Du basique, c’était une bonne idée, toujours très pratique de commencer par les bases, souvent des choses simples utilisables tout le temps, comme l’ épiskey qui servait à tout et à rien de nos jours. Un peu comme les surconsommations de philtres de toute évidence. A ses propos, je ne lui déconseillais pas pour autant, j’aurais été franchement mal placée pour dire quoi que ce soit avec ma consommation … d’autre chose..

Un sourire abandonné à ses remerciements, je tournais les talons pour repartir dans le sens de la bibliothèque. J’avais toujours apprécié avoir de la compagnie quand j’y allais, surement pour avoir l’impression de ne pas avoir pour seul interlocuteur des bouquins depuis que j’avais quitté Poudlard. Mais eux au moins, s’ils se barraient je savais pourquoi. C’était juste que quelqu’un d’autre les avait empruntés, rien de plus, pas besoin de tergiverser à se demander dans quelle vie ils pouvaient bien évoluer désormais. Triste pensée quand même, un peu comme cet enthousiasme soudain dessiné sur les lèvres à l’idée qu’elle vienne avec moi se perdre dans les rayonnages couvert d’ouvrage en tout genre.

Si je n’arrivais pas à me débrouiller avec l’ordinateur de recherche, j’avais de toute façon repéré assez vite la zone médecine chez les moldus, tout comme la section médicomagie chez nous. Deux rayons à dévaliser au grès des questions, sans nécessairement trouver des réponses à ce que je voulais, mais au moins, l’esprit ne tournait pas en rond, perdu sur quelques interrogations laissées en suspens jour après jour.

– Ho je t’en prie. Tu prends quoi comme filtre du coup ?

Tant qu’à faire, que je sache ce qu’elle jugeait les plus utiles en tant que consommatrice
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Mer 28 Nov 2018, 13:11


La jeune femme sembla se moquer, grand bien lui fasse. Le rire, c’est bon pour la santé ! Ou alors c’est juste un mythe urbain. Elle doit le savoir d’ailleurs, vu qu’elle s’intéresse de près à la médicomagie… J’hésite à l’interroger, mais on a mieux à faire, et puis j’ai pas besoin de savoir que c’est bon pour ma santé pour rire, je pense que de toute façon, le rire ça me fait du bien au corps, du bien dans les tripes, du bien jusqu’à en avoir mal aux joues et au diaphragme, et c’est tout ce qui m’importe.

Nous pénétrons la bibliothèque et esquivons soigneusement la zone numérique. J’ignore si elle cherche à m’éviter une rencontre désagréable avec la technologie ou si elle est aussi mécréante que moi dans ce domaine, mais ça me va tout à fait et je la remercie intérieurement. Encore un domaine auquel je ne connais rien… Les mathématiques, la santé, tout ce qui touche à la technologie, vous imaginez un peu si j’avais dû me retrouver à vivre chez les moldus ! Si mon père avait quitté ma mère, par exemple, pour se mettre avec celle d’Emily, le brave bazar qu’aurait été ma vie…

Et pourtant, pourtant éviter tout ceci, faire comme si de rien était, se protéger, c’était un peu faire l’autruche. Objectivement, je n’aimais pas ça. Subjectivement, je n’avais pas le courage de faire autrement. Ou alors, un pas à la fois. Avec les potions de médicomagie, déjà, je pouvais tirer lentement mon bec du sable…

Je secoue un peu la tête quand elle me tire de mes pensées avec une nouvelle question.
— Mh, mon meilleur ami est le Philtre Calmant, clairement ! Mais il m’arrive de tricher un peu, d’améliorer ma qualité de sommeil avec des Potion Sans Rêves voire des Potions Anti-Abandon. Y a rien d’aussi réparateur qu’une cure de sommeil, tu crois pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Dim 02 Déc 2018, 15:23



Déambuler entre les rayonnages à la recherche de quelques livres de pharmacie et de psychologie, j’offrais à Lizzie une attention des plus attentive à sa réponse. Un philtre calmant semblait découler la logique même, quand bien même je n’en avait jamais pris. Quant à la potion sans rêves et celle anti-abandon c’était une alternative laissant bien moins d’effets indésirables au réveil que ce que je pouvais prendre. Je validais forcement.

– Ho oui, plus que d’accord même ! Le sommeil est important, malgré le nombre de fois où il est sous-estimé. Pas de dépendance aux mélanges de potion au fait ? Il y’a bien des dépendances possibles à tous les produits capables d’apaiser les sens et l’esprit après tout, alors .. les potions peuvent peut être avoir cet effet néfaste aussi.

Simple constat, le café pouvait bien devenir une drogue pour certains, alors pourquoi les plantes distillées dans nos mixtures magiques ? Le chocolat et le sucre aussi savaient créer un endoctrinement à la douce sensation qu’ils pouvaient apporter… Si ce ne faisait pas parti de mes sujets de prédilection, je réalisais que me pencher sur ce genre d’accoutumance pourrait s’avérer utile. Laissant le regard se balader de nouveau sur les tranches des livres, je reportais mon intérêt sur Lizzie, et lui tendais l’ouvrage moldu « soigner les petits mots au quotidien »

– Tiens, si tu t intéresses au savoir moldu, ce bouquin ressemble pas mal à ce qu’on peut faire avec nos potions et nos onguents. Bien sur ce n’est pas ce qu’ils utilisent en premier lieux, si j’ai bien compris, mais les quelques similitudes sont toujours appréciables à découvrir… Après… j’étais tombé sur ca avec Rikka

Un ouvrage intitulés les médicaments pour les nuls, intéressant du peu que j’avais feuilleté avec l’ancienne gryffondor. Lizzie y trouverait peut-être des bases qui lui plairait.

– Le genre de chose qu’on devrait pouvoir reproduire, ce serait bien plus pratique que se balader avec des fioles dans les sacs quand même… Puis pour les bases… hum il doit bien y avoir un truc qui traine ici…. J’avoue que généralement ce sont les filles qui cherchent les bouquins pour moi, c’est pas toujours pratique de se repérer sans un accio… Tu voulais des bases moldues pour compléter nos bases ? ou juste pallier à la médicomagie par la médecine pour quand l’épuisement empêche tout sort efficace ?

Pour le coup, ce n’était pas la même chose
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Ven 04 Jan 2019, 13:58


J'en ai trop dit, sans doute. Je me rétracte dans ma carapace, coupable. Je ne parlerai plus de moi. Des potions, oui, mais pas pour moi. Enfin, ça durera cinq minutes, étant donné que j'ai des côtés narcissiques, égoïstes et mégalomanes le "je" reviendra au galop.
— Sans doute, oui. Mais existe-t-il vraiment des choses qui ne sont pas addictives ? N'est-ce pas notre rapport aux choses qui nous rend dépendant d'elles ?


Je me saisis du texte et le feuillette. Ses questions m'effraient un peu. C'est quoi son problème, à toujours poser les mots justes comme ça ? Elle est infirmière ou psychologue sérieux ? En tout cas, elle a l'habitude de lancer les interrogations qu'il faut pas. Les choses se remuent et l'émotion me gagne. Suis-je déjà dépendante à ces potions ? Puis-je éteindre le loup qui sommeille en moi, en l'assommant aussi des mélanges adaptés ?

L’oeil presque révulsé, je sens une douleur saillir dans ma poitrine. C’est comme si des ongles grattaient l’intérieur de mon corps, laissant ma chair ouverte et couverte d’hémorragies internes. Oui, c’est ça. Libérez moi de cette violence fugace qui menace de m’arracher au réel. Décrochez-moi d’ici...

Et, soudain, la raison prend le dessus. Ce n’est pas de la douleur anodine, une crise de panique ou les réminiscences d’un rêve. C’est la bête qui, tapie au creux de ma moelle épinière, se prépare à jaillir. La transformation me guette et si je n’y prends garde bientôt mes os se rompront un à un. Saisie d’effroi, je n’attends pas que mes côtes se renversent à l’intérieur de moi. Je respire et m’attache à contrôler mon émoi.

J'entends à grand peine la dernière phrase de la jeune femme et m'appuie à l'étagère pour reprendre un peu le contrôle.
— Je sais pas exactement. Mais je crois que le croisement des deux a un potentiel certain. Après tout, vu le nombre de potions à usage médicomagique, c'est sans doute l'un des domaines où on peut apprendre les uns des autres…

Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 10 Jan 2019, 21:11


Les addictions.. voilà un sujet sur lequel je ne m'étais jamais vraiment penchée.. c'était bien plus simple pour rester aveugles aux miennes.. que ce soit celles buvable, celles qui friquaient sous la dent, ou celles pour  la consommation de l'âme ou du moins l'esprit, je ne voulais savoir les causes reeles d'une addiction. Lizzie tapait juste, seul le rapport avec les choses nous rendait dépendant... quand bien même les choses en questions n'étaient qu'un simple sourire... l'image de celui de mon blond enserre le coeur doucement avant que je ne le chasse de ma tête pour la raison de notre venu.

Médecine de base et... possible croisement? L'idée dessinait un sourire à mes pensées  là où le mouvement de mon ancienne enseignante m'interpellait. Appuyée sur l'étagère elle semblait partiellement en proie à un étourdissement, ou une fatigue qui pesait? Sans plus d'information dur de savoir, mais dans le doute...

-Ca va? T'as mangé aujourd'hui? Tu veux aller t'assoir?  Ce serait plus simple si la fatigue te poursuit... il faut écouter son corps... et je doute qu'il te dise de fusionner avec cette étagère alors.... tiens

Un biscuit de ma confection tendu, les opales cherchaient la table la plus proche pour qu'elle puisse s'assoir.

-La tête te tourne? Quand bien même mêler médecine et medicomagie serait vraiment intelligent, je ne crois pas qu'autre chose que le repos puisse être vraiment efficace en cas d épuisement.... mais le sucre aide un peu à tenir. Rien de bien magique là dedans..  Ça va aller?

Pas que je ne voulais pas m étaler plus sur l intérêt plus que certains de coupler avancée moldue et savoir sorcier, mais qu' elle perde connaissance en pleine bibliothèque était à  éviter. Transplaner d'urgence jusqu à sainte Mangouste ne passerait pas inaperçu... alors le regard doux la couvait, attendant de savoir quels mots l'accaparaient dans le silence conservé
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Dim 13 Jan 2019, 20:06


Elhiya parle, mais je n'entends plus. L'anxiété grimpe, la bête est là. Tapie. Pour l'heure, elle se tient sage, mais un rien pourrait la faire s'échapper… Quelle idée aussi de parler d'addictions ! J'aurais mieux fait de parler de boursouflets. Mon esprit déforme la moitié des mots entendus pour les remplacer par une menace, une crainte.

Ses mains sont plus explicites. Un biscuit… Le réflexe premier est de l'imaginer empreint de quelque dangereuse potion. Les tentatives d'empoisonnement, c'est tellement basique dans le monde magique, et je crois qu'au fond c'est aussi le cas chez les moldus. A croire qu'on leur partage les meurtres et les autolyses ; ne sommes-nous pas plus proches que le Ministère veut nous le faire croire ? Je ne veux plus de ce "séparés mais égaux"…

D'un regard distrait, je bégaie un "ça va". Je ferme la paupière et expire. Au royaume des illusions, un mouchoir peut être une île flottante. Lequel des mirages de ton visage est fiable ? Auquel puis-je me confier ? Ton regard, ton sourire ? Je croque le sablé, et sa texture un peu farineuse m'est presque difficile à mâcher.

L'avantage c'est que je peux me concentrer sur la sensation, placer toute mon énergie dedans, et oublier le reste. Plus intelligible, je répète :
— Oui oui, ça va.
L'humour revient du coin des lèvres, et je tente :
— Je dois être enceinte
Essaie de rigoler s'il te plait, ça serait moins gênant.
— Enfin non, j'ai donné dans ce secteur déjà. En parlant de grossesses, t'as vu le nombre de façons dont les moldus peuvent réaliser un avortement en toute sécurité ? On a tellement de retard…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Une rue tranquille - Page 16 Empty
Re: Une rue tranquille

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 16 sur 17

 Une rue tranquille

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.