AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 17 sur 17
Une rue tranquille
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Dim 13 Jan 2019, 20:06


Elhiya parle, mais je n'entends plus. L'anxiété grimpe, la bête est là. Tapie. Pour l'heure, elle se tient sage, mais un rien pourrait la faire s'échapper… Quelle idée aussi de parler d'addictions ! J'aurais mieux fait de parler de boursouflets. Mon esprit déforme la moitié des mots entendus pour les remplacer par une menace, une crainte.

Ses mains sont plus explicites. Un biscuit… Le réflexe premier est de l'imaginer empreint de quelque dangereuse potion. Les tentatives d'empoisonnement, c'est tellement basique dans le monde magique, et je crois qu'au fond c'est aussi le cas chez les moldus. A croire qu'on leur partage les meurtres et les autolyses ; ne sommes-nous pas plus proches que le Ministère veut nous le faire croire ? Je ne veux plus de ce "séparés mais égaux"…

D'un regard distrait, je bégaie un "ça va". Je ferme la paupière et expire. Au royaume des illusions, un mouchoir peut être une île flottante. Lequel des mirages de ton visage est fiable ? Auquel puis-je me confier ? Ton regard, ton sourire ? Je croque le sablé, et sa texture un peu farineuse m'est presque difficile à mâcher.

L'avantage c'est que je peux me concentrer sur la sensation, placer toute mon énergie dedans, et oublier le reste. Plus intelligible, je répète :
— Oui oui, ça va.
L'humour revient du coin des lèvres, et je tente :
— Je dois être enceinte
Essaie de rigoler s'il te plait, ça serait moins gênant.
— Enfin non, j'ai donné dans ce secteur déjà. En parlant de grossesses, t'as vu le nombre de façons dont les moldus peuvent réaliser un avortement en toute sécurité ? On a tellement de retard…
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une rue tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Dim 20 Jan 2019, 18:46


Enceinte? J'avais souri avec douceur, hésitant entre lui demander si c'était vrai ou si c'était une blague. Dans le doute, je pourrais un peu, la réponse était bien trouvée quand même, et quoi qu'il en fut, autant aller s'assoir. La pile de bouquin dans les bras je lui adressais un coup d'oeil curieux avant de lui montrer une table libre non loin de nous.

-Leurs méthodes? Je dois bien avouer que je ne m'y suis jamais intéressée, je n'ai jamais eu à interrompre de grossesse du coup.. aucune idée... ils ont plus leur méthodes? Chimique je suppose ? Comme on le ferait nous avec des options non?

C'était un sujet que je n'avais jamais pris le temps de regardé. Je ne m'étais jamais sentie concernée alors qu' en me lançant dans la medicomagie je devrais forcément me pencher sur le sujet. Curieuse j'avais regardé lizzie avec intérêt, me demandant comment elle avait pu avoir vent des avancées moldues sur ce sujet. Peut être avait elle eu besoin de leur savoir? L'idée m'attristait et faisait parler la curiosité.

-Comment tu sais? Tu as eu besoin de leur .. méthode?

Il pouvait y avoir plusieurs raisons pour en venir à mettre fin à une grossesse mais dans une vision idéaliste un enfant etait forcément désiré et ne méritait pas d'être supprimé. D'ailleurs... chez nous, on faisait comment? Je doutais fort d'un avare conditionnel pour atteindre le foetus...

-Et de notre côté? On fait comment? Tu as déjà dû. .. effleurer les options?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Sam 09 Fév 2019, 22:01


Ses interrogations se poursuivent, et je reste silencieuse. Je ne sais ce que je peux lui dire ou lui taire. Oui, je m’étais posé la question avec les enfants. C’était une grossesse non désirée, et je ne connaissais pas le père. Mais en même temps il était un Mangemort, et je craignais qu’il ne me le pardonne pas. Si j’avais su qu’il s’agissait d’Ashton, aurais-je agi différemment ?

A l’époque, j’étais précaire. J’avais cumulé tant de petits boulots que le burn out s’était assis sur le bout de mon nez et n’en avait pas bougé pendant plusieurs mois. Je n’avais pas osé. Le peu que j’avais cherché était resté si flou que j’avais abandonné. Je n’avais ni la force ni le temps de tout ceci.

Silencieuse, je la regarde. Où débute, où s’arrête ma confiance en elle ? Je n’en suis pas sûre. La trivialité des mots, ce n’est pas que dans la grossièreté et la légèreté avec laquelle on pioche le vocabulaire dont meubler son puzzle. La trivialité c’est aussi la simplicité avec laquelle on distribue des mots importants. Je maitrise la première mieux que la seconde ; j’ai mal choisi le placement de mon cadenas.

— Je comprends rien au jargon médical, mais sans doute oui. Je n’y ai jamais eu recours, mais j’y avais un peu pensé — genre juste un peu —

Il y a ce blanc, gêné. Je ne suis pas sûre de pouvoir lui dire le reste de mon histoire, et de toute façon, elle ne m’appartient pas tout à fait. Que puis-je révéler sans mettre à mal l’identité du père ?

— Je suis une grande fouineuse, j’avais découvert que ça existait et cherché des alternatives sorcières… Je n’avais rien trouvé de ce côté. J’avais pas trop compris les détails, mais je pense que y a des réflexions possibles autour de ces questions.

Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une rue tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Dim 17 Fév 2019, 14:10


Silence opprimant les interrogations. Curiosité peut-être mal placée vue de l’extérieure, mais il n’était pas question de connaitre sa vie privée. L’adjectif signifiait bien que ce genre de détails n’étaient pas pour moi. Le questionnement était bien purement instructif. Je ne m’étais jamais penché sur le sujet, n’avais jamais eu besoin de le faire, et les lacunes tant côté magique que moldu demandaient à être comblées. Nous étions dans une bibliothèque, c’était le moment de trouver un bouquin dessus au final, surtout que Lizzie expliquait juste y avoir pensé.

Un acquiescement de tête de ma part, je cherchais des yeux le rayonnage qui pouvait traiter du sujet. Bien que sans Theya avec moi, j’avais du mal à repérer l’ordre de classification. Trop de trucs divers et variés qui méritaient surement que l’on s’attarde dessus. A ce rythme, on était bonne pour dormir ici. Alors, récupérant quelques ouvrages de médecine classique supplémentaire, j’en tendais un à Lizzie, en gardait un pour loin et esquissais un sourire en coin.

– Je pense, qu’idéalement, il faudrait pouvoir coupler les deux savoir. Ils ont des connaissances qui nous manque, et nous avons des méthodes plus rapides que les leurs pour tout ce qui est soin d’urgence. D’ailleurs, t’as essayé de t’entrainer un peu de ton coté ? On peut essayer de faire une petite pharmacie de secours, ça tient dans la poche leur médecine, ca prend moins de place que des fioles et surtout en cas d’épuisement magique on peut s’en servir de suite !

La miniaturisation des produits m’avait toujours intéressée. Il serait plus qu’intéressant de combiner ça a non pots d’onguents et filtre divers. J’en avais parlé un peu avec Rikka, et devant me renseigner un peu plus avec Theya pour voir comment ca fonctionnait. Si on pouvait éviter un reducto, je trouvais le principe vraiment pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Mer 06 Mar 2019, 19:37


Bientôt, Elhiya s’enflamme. On se rejoint en une chose : la fougue avec laquelle on sait parler de nos idées. J’aimerais apprendre à mettre la même sincérité pour déclarer mes sentiments, amicaux comme amoureux. Je suis sortie avec Jean plusieurs années, mais ce sont des mots qu’il n’a jamais - de la même façon qu’il n’a jamais rencontré mes enfants.

Bon okay. C’est sans doute extrême de ne pas présenter Braeden et Squirtle à un homme que j’ai fréquenté deux ans durant. Que voulez-vous : j’ai des problèmes de confiance. En autrui, pas en moi évidemment. Je m’aime, je m’aime tant et tant que je peux le crier sur les toits. En revanche prendre ta main, te regarder droit dans les yeux et poser des mots sur les sentiments qui me lient à toi, ça c’est au-dessus de mes forces. Qu’importe. On a tous nos défauts, non ?

Pour en revenir à la flamme de nos idées, donc je hoche la tête avec vigueur.
— Totalement ! Ce n’est qu’en combinant nos savoirs et en coopérant qu’on a une chance d’améliorer les chances de survie de l’être humain. Et de la planète sur laquelle on vit, accessoirement.


En revanche, je suis un peu plus réticente à l’idée d’utiliser une pharmacie de secours. Déjà parce que je sais pas ce que c’est.
— C’est quoi une famarcie ? Désolée, j’y connais vraiment rien… Mais les potions médicomagiques, je pense que c’est par là que je peux apporter ma pierre à l’édifice.


Explique-moi comment fonctionne ce monde, Elhiya. J’ai tant à apprendre à tes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une rue tranquille

Message par : Elhiya Ellis, Ven 15 Mar 2019, 14:50


On parlait la même langue. Enfin oui, c’était normal, mais je voulais dire les idées se suivaient sur le mélange nécessaire des techniques de soin. La dernière fois que j’avais vu quelqu’un d’aussi enthousiaste c’était… Je ne savais pas en fait, mais c’était plaisant. J’avais souri chaleureusement et acquiesçais à cette histoire de survie de l’être humain. Savoir qu’à mes yeux la race humaine était perdue dans tous les cas n’avait aucune espèce d’importance au final, le sujet était autre : une flamme d’espoir à allumer en brisant un peu plus la différence des mondes qui nous entourait. Ça me plaisait. Autant que son innocence face à quelques produits moldus. Je n’ y étais pas coutumière avant de me pencher dessus pour Eurydice, Lucy et Ulysse… Pour ceux qui n’usaient pas de la magie en continue… Pour… Pff oublions, mauvais lieu, mauvais moment, pas le même style d’ambiance.

– C’est une petite boite qui comporte des mini potions et mini onguents transportables en fait. Ça permet de les amener partout. Et sans sort pour les miniaturiser !

Comme ca pas de crainte que le sortilège ne fasse plus effet et que pouf on se retrouver avec 15 fioles tailles normales à s’entrechoquer les unes contre les autres. La metamagie… toujours pas ma préférence pour les potions, elle avait surement oublié, mais ce n’était qu’un détail.

– Atta, il doit y en avoir une ici contre un mur, on m’a montré une fois

Ouai une fois, c’était mieux que pas du tout, par contre, ce jour, j’étais avec Theya et on était parti sur plus intéressant qu’une boite ne plastique contre un mur avec une croix rouge dessus. Les yeux plissés, je cherchais le précieux objet.

[Ellipse]

On avait laissé couler plusieurs jours et on se revoyait les week end, je montrais à Lizzie ce que la copine du moment de Jace m’avait montré de son coté, et présentais mes notes de ce que j’avais conclu sur les produits qui seraient interessant de coupler à nos potions. Ne manquait que les achats à la vraie phramacie, je n’avais pas encore pris le temps et avait besoin de Theya pour remplir une fameuse armoire à pharmacie. Aucune idée d’où je la rangerai soit dit en passant, mais ce n’était pas bien important pour l’heure.

– Et hop tiens, j’ai noté ce qu’il serait sympa de faire en mélange de compétence de soin. T’en pense quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Une rue tranquille

Message par : Lizzie Bennet, Dim 24 Mar 2019, 23:22


Notre belle expérience vint se conclure sur la question d’une boîte de secours. Quoique à titre personnel j’aime bien l’idée de les miniaturiser, je comprenais ce qu’elle voulait dire en termes de risque de changement de taille du réceptacle. Et puis, dans les situations d’urgence, on n’a pas besoin de dix litres de potions non plus – quelques fioles suffisent, une par type de risque principal. Oui, l’idée n’était pas mauvaise. Je la suivis, enthousiaste, et elle m’expliqua le fonctionnement d’une de ces boîtes de secours. Il est clair que cela donnait des idées… Nous avions sans doute beaucoup à apprendre les uns des autres, oui.

Nous nous revîmes régulièrement dans cette même bibliothèque, et d’une discussion à l’autre nos réflexions se firent plus poussées. Nous apprenions de plus que des apports potentiels de la communauté moldue : nous apprenions l’une de l’autre. L’évolution était lente – nous ne nous étions pas jetées dans les bras l’une de l’autre sur un simple instinct. Dès Poudlard, un lien privilégié s’était établi, mais il restait marqué de nuances. C’était moins un coup de foudre qu’un attachement progressif au cours duquel on s'accoutume à la façon d’être de l’autre.

C’était la force de l’habitude, la régularité qui poussait à mieux comprendre le fonctionnement de chacune, et ainsi à l’apprécier. Parfois, je pouvais même prédire la qualité de sa journée sans que son sourire de circonstance ne puisse me voiler la face. Et Merlin sait combien il était agréable d’évoluer en compagnie d’une sorcière dont la pensée était marquée d’une telle acuité. Un jour en particulier, elle me présenta une prise de notes personnelle sur les produits moldus qui pourraient gagner à être mêlés à notre nécessaire de potions.

– Pas mal, pas mal. Est-ce qu’il y a des risques dans l’interaction de certains ? Je sais pas si la science et la magie font toujours bon ménage… Autant avec le pouvoir curatif de plantes traditionnelles, on ne prend pas trop de risques, autant cette gélule-là je n’ai pas assez d’expérience pour savoir comment elle se couple avec les potions du kit. Tu les as testés ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une rue tranquille

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 17 sur 17

 Une rue tranquille

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.