AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 17 sur 31
[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 24 ... 31  Suivant
Ahlys Maplestone
Serdaigle
Serdaigle

[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Ahlys Maplestone, le  Mer 11 Avr 2012 - 15:40

RP avec Tom Sycar et probablement Luna Lovely.

Ce jour-là, les élèves n'avaient pas cours car ils étaient en week-end. Heureuse de profiter de sa journée libre et du beau temps, Ahlys n'avait pas hésité à sortir de la salle commune des Serdaigle, qui avait pour elle une odeur de vieux livre qu'elle ne voulait pas sentir, préférant respirer à plein poumon l'air pur et vivifiant des environs de Pré-au-Lard. Elle n'avait pris que quelques affaires afin de ne pas perdre son temps pour autant : un ouvrage sur les créatures aquatiques ainsi qu'un bon roman moldu offert par son père avant son départ pour Poudlard.

N'ayant pour le moment pas l'envie de travailler, Ahlys attrapa le roman et s'y plongea comme les quelques passants se pressaient avec plus ou moins de grâce pour rattraper les trains qui arrivaient en gare régulièrement. Page après page, la Serdaigle dévorait goulûment l'histoire écrite avec talent, elle devait l'avouer. Page après page, le temps passait et la gare se vidait, soudainement refroidie par un imposant nuage qui cachait les rayons du soleil.


Dernière édition par Ahlys Maplestone le Jeu 12 Avr 2012 - 14:11, édité 1 fois
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ahlys Maplestone
Ahlys Maplestone
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Ahlys Maplestone, le  Jeu 12 Avr 2012 - 19:30

La première année sursauta lorsqu'elle entendit une voix au ton brutal l'arracher de sa lecture.
- Petite ! Bouge de là ! Je veux m'asseoir pour me reposer !
Ahlys releva la tête. En face d'elle se trouvait un homme assez grand aux yeux marron dans lesquels brillait une lueur qui n'augurait rien de bon. Elle était incapable de dire son âge avec précision, aussi supposa-t-elle qu'il devait avoir une vingtaine d'années, vingt-six tout au plus.

Intimidée par son entrée brutale, Ahlys ne bougea pas immédiatement, n'étant pas tout à fait sûre qu'il s'adressait à elle. Mais son regard insistant lui fit comprendre qu'elle était bel et bien son interlocutrice. Elle attrapa son sac et le posa à ses pieds, faisant de la place à l'homme athlétique. Toutefois, il ne s'assit pas immédiatement ; son visage agressif s'effaça et s'éclaira, le rendant moins effrayant. Ahlys crut que c'était parce qu'elle s'était exécutée qu'il souriait, mais le discours qu'il lui tint montra qu'elle se trompait. Il l'autorisait à rester assise sur ce banc, sous-entendant qu'au départ il comptait vraiment la faire partir. Elle fronça les sourcils. Que lui voulait-il ?
- Sinon ça te dirait de te rallier à moi ? Tu m'as l'air jeune et ambitieuse et moi je pourrais t'apprendre beaucoup de choses très pratiques pour bien commencer ta vie hors école. Ca te dit ?

Ahlys, à nouveau, avait un train de retard, et vu le contexte, c'était le cas de le dire. Comment ça, « se rallier » à lui ? Plus ébahie que timide, la Serdaigle ne comprit pas. Il dut le sentir, car il ajouta soudainement qu'il était là question de magie noire. Cette simple expression fit dresser les poils de sa nuque froide et lisse ; la nuque d'une fillette sage, discrète, sans histoire et surtout, qui ne ferait pas de mal à une mouche.

Angoissée malgré tout par cet homme mystérieux un peu trop avenant, la Serdaigle ne pouvait s'empêcher de jouer avec les coins des pages de son roman. Elle aperçut un train qui arriva en gare et qui n'allait probablement pas tarder à repartir. Ahlys hésita à prétexter devoir le prendre, mais d'une part elle ne savait pas quelle était sa destination et d'autre part ses vêtements de Poudlard la trahiraient ; même si l'homme n'avait pas été élève dans cet école, il se doutait bien que la présence du célèbre château en arrière-plan n'était pas là pour faire joli. Elle préféra opter pour la prudence.
- Je... je suis désolée... J'ai beaucoup de cours...
Il s'agissait là d'un bien piètre argument, mais il avait le mérite de faire comprendre à son interlocuteur qu'elle ne désirait pas poursuivre la conversation.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ahlys Maplestone
Ahlys Maplestone
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Ahlys Maplestone, le  Dim 22 Avr 2012 - 16:11

Le jeune homme ne parut pas vraiment apprécier la dernière réplique d'Ahlys. La première année était absolument incapable de savoir si son visage laissait apparaître un sourire sadique ou si c'était là son apparence normale. L'homme, qui avait à présent tout des allures d'un tyran et d'un persécuteur, laissa planer un silence pendant lequel Ahlys réfléchissait à à toute allure à un moyen plus efficace d'échapper à ses griffes qui, pourtant, se resserraient... au sens figuré comme au sens propre.

L'homme menaça de la tuer si elle ne lui obéissait pas. Les yeux bleus d'Ahlys s'écarquillèrent d'horreur tandis que le tyran faisait résonner un rire machiavélique qui la fit violemment frissonner. Sans qu'elle pût exécuter le moindre geste, il l'attrapa par la nuque et appuya avec force sa baguette contre son cou. Ahlys déglutit avec difficulté, incapable de s'arracher du puissant étau qui se refermait sur elle. Dans les yeux de l'homme brillait une lumière, qui avait tout l'air d'être le reflet de sa baguette. Horrifiée et paniquée, Ahlys se raidit.

Comme elle ne disait rien, l'homme insista, expliquant qu'en temps ordinaires il n'avait jamais recours à la menace. Elle le regarda dans les yeux afin de l'apitoyer, mais cela n'eut absolument aucun effet, puisqu'il renchérit en disant qu'elle apprendrait à se défendre bien plus efficacement qu'avec les enseignements à Poudlard.

Mais plus il tentait de faire pression sur lui, moins elle risquait d'accepter sa prétendue proposition, d'autant plus que si elle était ainsi paralysée, elle était incapable de répondre par l'affirmative, bien que ce fût là le dernier de ses souhaits. Au bout d'un moment, son propre visage commença à prendre une légère teinte violette, signe évident qu'elle manquait d'air. Dans un mouvement fébrile, la première année attrapa sa baguette et s'efforça à lancer le premier sort qui lui venait à l'esprit :
- Stupé... commença-t-elle.
Mais elle se tut, se rendant compte qu'immobiliser son adversaire n'était pas une bonne solution pour la laisser respirer. Aussi tenta-t-elle un autre sort, consciente que l'homme était prêt à riposter. Sans sans rendre compte, elle informula pour la première fois un sortilège, chose que l'on apprenait à un niveau de magie plus élevé. Mais le temps n'est pas à l'émerveillement. Expulso !

Ahlys était prête à prendre la fuite dès que son adversaire relâcherait son emprise. Allait-il au moins le faire ?
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ahlys Maplestone
Ahlys Maplestone
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Ahlys Maplestone, le  Jeu 26 Avr 2012 - 12:26

Le sortilège lancé par Ahlys avait atteint sa cible. L'homme fut propulsé quelques mètres plus loin. Il était encore près d'Ahlys, mais au moins il avait lâché son emprise. La Serdaigle se leva d'un bond et se mit à courir pour tenter de fuir son agresseur sans même prendre la peine de récupérer son livre qui gisait sur le banc. La fillette tenta de crier pour appeler à l'aide, mais sa gorge se noua. Seul le silence franchit ses lèvres. De surcroît, la sirène du train qui partait aurait couvert ses cris.

Ahlys eut à peine le temps de faire quelques pas qu'elle entendit derrière elle l'homme qui rugissait :
- Petrificus Totalus !
Le sort qu'il avait lancé en traître n'eut qu'à moitié l'effet escompté, sans doute parce qu'il était sous l'emprise de la colère, ou peut-être même de la surprise d'avoir été désarçonné. Ahlys ne fut paralysée que quelques secondes, mais celles-ci durèrent suffisamment longtemps pour permettre à l'homme de remonter à son niveau. La Serdaigle était au sol, tentant de se relever, quand son agresseur la rejoignit. Il profita de cet avantage repris pour enflammer légèrement la cape de la première année. Celle-ci, paniquée, ayant même une pensée pour sa mère qui risquait d'être hors d'elle en apprenant que d'autres achats vestimentaires étaient nécessaires, regarda avec impuissance les flammes ronger petit à petit sa cape noire. Que pouvait-elle bien faire ? Elle chercha à toute vitesse un sortilège qui pouvait éteindre le feu grandissant, mais son esprit était trop embrouillé. Elle tenta un Immobilus, qui alla se perdre dans la nature. De toute manière, le sort n'aurait eu aucun effet puisque son agresseur était visiblement un sorcier. Son cœur lui martelait la poitrine, sa respiration était pénible et difficile.
Luna Lovely
Luna Lovely
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Luna Lovely, le  Jeu 26 Avr 2012 - 17:52

La belle brune ferma la porte de sa boutique à clé. Elle rangea ensuite sa baguette dans sa poche arrière, souriante. Elle allait sûrement rentré directement à Slytherin House, avant de peut-être passé une heure ou deux au QG. Son ventre de femme enceinte avait beau avoir beaucoup grossit – normal, après 6 mois de grossesse -, la future mère avait une pêche d'enfer et bougeait tout à fait normalement. Elle marcha donc tranquillement dans la rue, passant comme chaque jours devant la gare de Pré-Au-Lard. Elle se demanda si Slytherin House serait leurs seul logement. Elle aurait bien aimé vivre à Londres également, mais c'était plus pratique pour les deux parents de vivre dans le petit village sorcier. Elle se doutait que leurs enfants devrait quand même faire le départ à Londres, la tradition...

Mais la phénix s'arrêta devant l'étrange spectacle plus que surprenant devant elle. Un homme, grand, brun, pale, dans l'âge de Luna menaçait un visage pas inconnu à la jeune femme. Une jeune blondes de serdaigle, Ahlys, avec qui elle avait parlé dans sa boutique, quelques mois auparavant. Ses réflexes de phénix nouvellement acquis ne se firent pas attendre, sa baguette était dégainé dans un geste plus rapide qu'un sorcier tout à fait normal, tandis qu'elle s'avançait.

Heureusement, la petite avait de bons réflexes, et expulsa bien vite l'homme loin d'elle. Cependant, celui ci retourna un petrificus contre la jeune-fille, qui la fit tomber à terre. Il s'avança ensuite, et mit le feu à la robe d'Ahlys d'un geste cruel. N'attendant plus, la jeune-femme s'avança, ses yeux marrons flamboyants de rage, prêt à faire des dégâts sur l'importun.

D'un geste sec de baguette, la jeune femme informula un #expulso avant même d'arriver sur le quai de gare ou étaient présents le bourreau et sa victime. Sous le coup de la colère, la puissance du sortilège fut doublé. Elle s'approcha ensuite, et un jet d'eau fin et précis sortit de sa baguette grâce à un #auguamenti. Elle arrêta ainsi le feu qui se créait sur la robe de sa protégée. Elle espérait qu'elle n'était pas trop brûlée. La jeune phénix se souvenait de sa jambe carbonisée suite à son entraînement, la brûlure étant une véritable torture en soit. Elle s'adressa ensuite à l'homme :

    Maintenant dégage, ça vaut mieux pour toi.


Elle comptait ensuite ramener Ahlys à l'abri de sa boutique, pour finalement demander à Aymeric de venir la chercher. Elle s'inquiétait, et pas qu'un peu pour la jeune-fille. Etait-ce la première fois que cet homme l'agressait ? Quoi qu'il en soit, le dit-agresseur était maintenant en joug par Luna, la baguette levée. Il lui suffirait d'un sortilège bien placé, et celui ci pouvait en prendre pour cher, très cher et il n'aimerait certainement pas ça. Elle murmura ensuite :

    Viens Ahlys.


Malgré ses paroles douces, elle ne quittait pas des yeux son potentiel adversaire. Il était tombé sur une phénix, et il valait mieux pour lui ne pas faire trop de vague. Au pire, elle n'hésiterait pas à se fourvoyer, et à le dénoncer aux Aurors.
Ahlys Maplestone
Ahlys Maplestone
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Ahlys Maplestone, le  Ven 27 Avr 2012 - 18:03

Le miracle qu'Ahlys n'attendait plus arriva enfin. Elle ne sut pas trop quel était le cours des événements, mais elle sentit soudain de l'eau sur sa robe, stoppant net les flammes qui avaient commencé à la dévorer au niveau des cuisses. La Serdaigle leva les yeux au ciel, méfiante, mais sa peur s'estompa lorsqu'elle reconnut la gérante de chez Honeydukes, Luna, cette belle femme au ventre rond et au sourire maternel.

La première année l'entendit menacer son agresseur, mais elle se doutait bien que l'homme ne se laisserait pas abattre si facilement ; il ne manquait plus qu'il fût un tantinet misogyne, et elles en étaient bonnes pour engager un vrai combat, ce qu'Ahlys ne souhaitait absolument pas, d'autant plus que ses chevilles et mollets la faisaient souffrir, bien qu'ils ne fussent pas gravement brûlés.

Luna invita Ahlys à se relever et à quitter les lieux d'une voix douce, mais sèche, probablement pour faire comprendre à son agresseur qu'il ne valait mieux pas qu'il continue de la menacer ainsi. La première année posa ses mains sur le sol et se releva, grimaçant de douleur en s'appuyant sur sa cheville, qui, en plus d'avoir été blessée par le feu, avait dû se tordre lorsqu'elle était tombée. En boitant, elle s'approcha de Luna, qui continuait de pointer sa baguette en direction de l'homme. Ahlys, toujours sous le choc, était incapable d'articuler le moindre mot, aussi se contenta-t-elle d'adresser un signe de tête à sa sauveuse. Intérieurement, elle maudit son incorrigible solitude, qui lui avait causé tant de malheurs. A présent, elle n'avait qu'une hâte : être en sécurité.
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Enigmera Prewett, le  Mar 8 Mai 2012 - 15:23

{Flashback de la rencontre entre Taylor et Era}


La jeune sorcière sortait du bar des Trois balais où elle avait passé quelques petites heures à approfondir ses connaissances, le nez plongé dans ses livres, devant une bonne bierraubeurre. Elle prenait à présent la direction des quais de la gare, toutes ses affaires soigneusement rangées dans son sac en bandoulière. Le vent soufflait fort ce jour là, et le soleil commençait à céder sa place à une lune ronde et brillante. La jeune gryffondor marchait contre le vent, tête baissée pour se protéger les yeux. Les rues étaient plutôt désertes, et il lui fallait traverser la gare de Pré-au-Lard pour retourner chez l'amie qui l'hébergeait depuis maintenant plusieurs années. Malgré le poids des bouquins, le sac se retourna à cause d'une rafale de vent violente, déversant son contenu sur le sol humide.

- Et zut !

Era s'agenouilla et commença à ramasser ses affaires avant de les mettre, en vrac, dans son sac. A peine redressée, une seconde rafale vint faire valdinguer la besace, mais cette fois Era serrait ses affaires contre elle, et rien ne tomba. Dans sa hâte à partir, elle ne se rendit pas compte qu'un de ses livres avait atterrit un peu plus loin derrière elle. Elle traça sa route sans se retourner, le vent lui fouettant toujours le visage.


Dernière édition par Enigmera Prewett le Mar 8 Mai 2012 - 17:11, édité 1 fois
Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Taylor Malëan, le  Mar 8 Mai 2012 - 16:22

Huit heure s'annoncer à la montre ronde du vagabond. Le ciel prenait son aspect rosâtre, parsemé de rouge et de bleu, ce magnifique instant où le soleil , se couche, laissant apparaître l'astre blanc, lumineux dans un ciel dégagé de tout nuages grâce au vent. De bonnes rafales soufflaient et Taylor venait tout juste d'arriver à pré-au-lard. Il revenait de Bulgarie, alors le temps lui paraissait plus chaud, et bien moins humide. Dans un petit geste, il referma son manteau sur lui, et abattit sa capuche. Il était à présent une silhouette noire, perdu au milieu des étroites rues de la ville. Ce soir il n'avait pas pu amasser d'argent pour manger, et se payer une chambre à l'auberge. Alors, il alla aux trois ballets, et se commanda un copieux repas, profitant de la chaleur ambiante, avant de passer sa nuit dehors.
Se soir, il allait falloir aller planter sa tante dans le petit bois d'à côté. Il profita un moment de l’accueillante serveuse, lui redemandant plusieurs fois du pain et de l'eau, comme si l'attente de son plat était insupportable.
Beaucoup de regard s'étaient tournés vers le vagabond à son entrée, mais peu le fixer encore. Il se sentait pourtant observé. En mal être, il décida de quitter sa table. Il paya la serveuse, et s'enfuit presque en courant de l'auberge.

-Qui sont-ils, que me veulent-ils ? l'endroit n'est pas sûr.

Taylor, prit d'un violent sentiment désagréable se mit à marcher plus vite. Silencieux dans la semi obscurité. Le vent faisait battre les pans de son long manteau, dans des claquement semblable à ceux des fouets. L'air devenait plus lourd, plus oppressant, quelque chose ou quelqu'un le suivait.
Il marchait droit devant, en réfléchissant à comment semer ses poursuivants. Il lui fallait étudier minutieusement son plan, afin de découvrir ce qu'on lui voulait. Le problème, c'est qu'il ne voyait personne. En faite il n'était même pas sûr que quelqu’un le suivie, mais son intuition ne l'avait jamais trompée, alors pourquoi aujourd'hui ?
Au bout de cinq petites minutes de marche, le vagabond aperçue au milieu de la route, une silhouette féminine. Elle avait de long cheveux rouge, et une cape de sorcier noires. A sa taille un petit sac en bandoulière vibrait au rythme du vent, vide, son contenu se trouvant aux pieds de la jeune femme. Elle essayait de les ramasser, mais de nombreuses mèches de cheveux lui fouettait le visage. Agacé, et dans la précipitation, la jeune sorcière oublia l'un de ses livres et continua sa route en courant.
Alors, Taylor eu un coup de froid, une sueur froide venait de lui remonter du bas du dos jusqu'à la nuque, le faisant frémir sous d'énorme frisson. Deux ombres se mouvaient derrière la jeune inconnue. Un brassard rouge vif éclatait sur leurs bras droits.

-Les traqueurs ? Ici ?

La jeune fille avancer en courant, ne se doutant pas que derrière elle se trouvait un petit gang Londonien de voleur de baguette,et de chasseur de prime. Le vagabond entrepris la poursuite, au cas, où les choses dégénéreraient.Ce n'était pas son genre de se mêler des histoires des autres, mais maintenant qu'il savait ce qui allait se passer, il ne pouvait se résoudre, à laisser la jeune fille allez à des violences certaines, sans bouger le petit doigt.
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Enigmera Prewett, le  Mar 8 Mai 2012 - 17:33

Le ciel s'était obscurcit rapidement. A présent les rues étaient plongées dans la pénombre, et la jeune femme continuait d'avancer avec difficulté, en serrant sa besace contre sa poitrine. Complètement plongée dans ses pensées, elle ne s'aperçu pas tout de suite qu'elle était suivie. C'est seulement lorsque des éclats de voix lui parvinrent qu'elle s'immobilisa, son coeur battant à la chamade. Elle se retourna lentement et distingua deux silhouettes plus loin derrière elle.

- Il y a quelqu'un ?

Ils ne bougeaient pas eux non plus, et riaient à présent à gorge déployée. Era déglutit avec difficulté. Elle aurait préféré que son esprit lui joue des tours et que les sons qu'elle avait entendu ne soient que les fruits de son imagination débordante portée par le vent qui hurlait. Elle n'avait aucune raison de se montrer méfiante, mais savoir qu'il y avait des inconnus derrière elle suffisait à l'inquiéter. Elle reprit alors sa marche, se faisant violence pour braver les bourrasques qui tentaient de la ralentir. Elle faisait de grandes enjambées, sa longue cape noire flottant derrière elle. Les hommes la suivait toujours, elle entendait les voix se rapprocher.

*Arrête, ils sont seulement en train de se promener...*

La jolie rousse tentait de se rassurer comme elle le pouvait. La maison était proche, mais elle ne voulait pas s'y rendre de peur que les inconnus n'y pénètrent durant son sommeil... Era se sentait ridicule de penser à ça, mais c'était tout elle... voir le mal partout, surtout lorsqu'il faisait nuit, et qu'elle était seule dans les rues désertes de Pré-au-Lard sans être mesure de savoir affronter deux hommes si ceux-ci correspondaient bien à l'image que son esprit lui envoyait... Sans rebrousser chemin, elle bifurqua dans une longue rue étroite qui menait à nouveau aux commerces du petit village. Seule la lune illuminait son chemin, et la jeune femme accéléra, pressée de se rendre à nouveau aux Trois Balais, à l'abri dans la petite auberge chaleureuse et encore occupée de ses clients affamés à cette heure de la soirée.


Dernière édition par Enigmera Prewett le Mar 8 Mai 2012 - 17:43, édité 1 fois
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Enigmera Prewett, le  Mer 9 Mai 2012 - 21:29

La jeune femme venait de prendre une attitude nouvelle. Avait-elle remarquée leur présence? Elle continuait son chemin, toujours suivit de pret, mais elle marchait beaucoup plus énergiquement à présent. Ses poursuivant toujours le livre en main l'accosterent au carrefour d'une petite route en cul de sac.

-hé !! Mademoiselle !!
La jeune sorcière se retourna d'un bond. Baguette en mains elle faisait gaffe à chaque geste des silhouette face à elle. Savait elle qui ils étaient ?

-hé tout doux !! On veut pas de problème, vous aviez juste perdu votre bouquin. On voulez vous le ramener mais on à du vous faire peur. Veuillez nous en excuser.

l'homme qui parlait avait une voix douce et agréable, rassurante elle avait fait baisser sa garde à la jeune femme, qui vit alors sauter sa baguette de dedans sa main, pour aller s'écraser contre le sol cinq mètres plus loin.

-Après tout, j'avaiS peut etre raison de me méfier ?

Apeuré, la jeune sorcière tremblait de tous ses membres. Ses dents claquaient à toute vitesse. Le jeune homme rit alors à gorge déployé. Il dit voler la baguette d'Era jusque dans sa deuxième main, réduisant ses chances de fuite à zéro. Passif, taylor assista à une petite scène de torture. La jeune lione volait à présent à deux mètres du sol, tete en arrière. Les deux sorciers amusés s'employaient à tripoter la belle,sans défense et à présent en larme, au milieu de la rue déserte. Le vagabond savait qu'il allait s'attirer des ennuis. Mais à la vue des larmes de la jeune fille, il ne put se controler.

-impédimenta !!

une détonation se fit entendre, et une lumière jaune vint heurter l'homme aux deux baguettes, qui vint s'écraser violemment dans un mur. La jeune fille tomba à terre. Alors qu'elle tentait de voir dans l'obscurité à présent totale, qui lui venait en aide, elle vit son deuxième agresseur se faire clouer au sol par d'immense fil de roche.


Les larmes troublaient la vue de la jeune femme. Elle tentait d'apercevoir celui où celle qui avait mis fin à son attaque, mais à travers les larmes et dans l'obscurité la plus totale elle ne voyait rien. Elle se releva alors rapidement en sanglotant bruyamment , et tâtonna le sol à la recherche de sa baguette. Elle la trouva près de son premier agresseur, la ramassa vivement avant de reculer de plusieurs pas. Toujours sous le choc elle ne pensa pas à remercier son sauveur invisible et couru ventre à terre jusqu'à la petite auberge. Elle y pénétra en larmes, et se réfugia dans les toilettes pour que personne ne puisse la voir. À la lumière de la petite pièce elle constata que plusieurs boutons de son chemisier avaient sautés, laissant apparaître la peau de la jeune sorcière. Era frissonna et serra sa cape au maximum pour cacher son corps. Elle ressortit de l'auberge 10 minutes plus tard, après avoir subit les foudres du gérant qui disait ne pas être un moulin et qu'elle aurait du consommer... À l'extérieur le vent soufflait toujours, et la jolie rousse se mit à trembler à nouveau. Allait-elle recroiser ses agresseurs ? Avaient-ils réussi à se libérer de leurs maléfices ? Ou allait-elle croiser son sauveur ? Elle aurait bien aimé le remercier mais au fond d'elle elle espérait ne pas le croiser. L'attaque était encore trop fraîche, elle aurait sûrement réagit d'une manière violente sans comprendre qu'elle avait a faire à la personne qui venait de la sauver... Elle reprit alors sa marche, plus méfiante que jamais.


Totalement perdue, la jeune sorcière récupéra sa baguette, tendit les pans de sa robe au mieux pour se recouvrir , puis courut dans la direction des trois balai.

-Si vous avez un contrat sur elle. Oubliez la. Elle est ma cible. Et si jamais vous vous approchez à nouveau cher amateur, vous n'aurez meme pas le temps de savoir qui vous attaque.

avant de la perdre de vue, le vagabond ramassa le Grimoire qui était par terre, et suivit sa trace. Maintenant qu'il s'était interposé, il voulait etre sur de l'état de santé de la victime. Il vit une petite silhouette disparaitre dans le bar. Patient, il se mit en tailleur sur un petit mur juste en face de l'entrée. Dix minutes passèrent. Le vent soufflait toujours aussi fort et ses cheveux voulaient en bataille, lui fouettant le visage et la nuque. Il ouvrit le livre pour en voir le contenu. Il le connaissait. C'était le livre d'histoire de la magie de dernier cycle à poudlard. Ainsi donc la jeune sorcière était étudiante ? Mais que faisaient elle si loin du chateau, à une heure aussi tardive ? Inquiet mais ne sachant pas vraiment pourquoi, le jeune homme décida qu'il valait mieux vérifier l'état de bien etre de la jeune fille. A cet instant, cette dernière sortit de l'auberge, poursuivit par le barman, qui lui criait après. La porte se ferma, l'air frais semblait bruler la peau de la sorcière, bien que couverte au maximum par sa robe. Elle tomba genoux à terre au seuil de la porte. De grosses larmes perlaient sur son visage, encore sous le choc elle venait à peine de réaliser ce qui venait de lui arriver.

-Tu devrais etre plus prudente, si tu veux te promener la nuit, tu n'es pas censé etre à l'école ?

La jeune fille leva la tete. Elle avait l'air terrorisé. Croyait elle à une nouvelle attaque ? Derechef elle leva sa baguette, qui une fois encore s'échappa de sa main.

-Allons allons, c'est ainsi que l'on remercie son sauveur ?

Le vagabond lui sourit. Il lui tendit la main, ce qui dit trembler la jeune fille, qui sursauta de peur.

-Allez. Résaisi toi, et suis moi. Je vais te raccompagné, ça sera plus sur ainsi. Peu sur d'elle. La jeune fille essaya son dernier sanglot et saisi la main du jeune homme.


Ainsi donc c'était lui son sauveur ? Un homme d'apparence mystérieuse, caché derrière son manteau et son capuchon. C'est du moins tout ce qu'elle pouvait voir dans l'obscurité. Era se releva avec son aide et commença à avancer en direction de la maison. L'homme la regardait avec insistance, que voulait-il ? Elle se rappela alors qu'il avait mentionné le fait d'être loin de l'école.

- je ne suis plus étudiante depuis plusieurs années. Je suis en train de faire quelques recherches et j'avais besoin des livres de poudlard... Je vis de l'autre côté de la gare, vous n'aurez pas à m'accompagner longtemps... Mais merci...

Elle ne savait pas réellement comment remercier le vagabond. Un simple merci lui semblait bien peu suffisant au regard du fait qu'il venait de lui sauver la vie...

- je... Je peux peut-être vous inviter à boire quelque chose. Pour vous remercier. S'empressa-t-elle d'ajouter.


Il était tard, taylor savait qu'il allait passer la nuit dehors et la respective de boire quelque chose de chaud dans une maison l'intéressé beaucoup. Fatigué de son voyage, il aurait bien aimé pouvoir se reposer un peu avant de monter sa tante.

-c'est avec joie que j'accepte votre invitation. Allons de bon train, le vent souffle fort ce soir, il ne faudrait pas tomber malade.

Ils accélèrent le pas, et en quelques minutes, ils étaient au seuil de la maison d'Era. Persuader de faire une erreur en accompagnant la jeune fille, taylor ne put s'empecher de penser à ceux qui le poursuivait lui, et qui l'avaient obligé à quitter son ancien campement.

-ça à l'air très agréable chez vous, vous vivez la depuis longtemps ?

La jeune lionne lui expliqua que ce n'était pas sa maison, et pourquoi elle logeait ici . Elle était un peu timide, mais déjà plus rassuré que tout à l'heure. Faible, elle tremblait comme une feuille en hiver, mais après tout c'était normal, si taylor n'était pas là. Surement aurait-elle était violé,volé puis tué. Les traqueur n'étaient pas connu pour leurs gentillesse, mais pour leur mépris des règles. Seul l'argent comptait pour eux, et tout les moyens était bon pour en obtenir. Habituellement on ne les trouvent pas aux abords de préauxlard et leur présence paru quelque peu étrange.

-Vous ne devriez vraiment pas sortir seul à ces heures. Est-ce que ça va allait ?

La jeune fille perturbée ne répondait pas. Elle était perdu dans ses pensées renvoyant en boucle la scène de son attaque. Taylor ce décida à prendre les choses en mains et se m'y à fouiller dans les placard des leur entrée dans la cuisine. Il finit par trouver deux petites tasses, et de quoi faire du thé. Les deux jeunes se présent, croisant leur regard, Era avait la désagréable impression, que ce n'était pas la première fois qu'elle le rencontrait.

-Nous sommes nous déjà rencontré ? Ou votre aide n'est du qu'à un pur hasard ?

-et bien à moins que vous ne voyagiez en bulgarie hier, nous ne nous sommes jamais rencontré. Vous etes sur que tout vas bien ? Vous voulez peut etre qu'on parle de ce qui c'est passé.


Le vagabond avait agit comme s'il s'était trouvé chez lui. Il avait réussi à trouver de quoi préparer un thé bien chaud et il lui proposait à présent de parler de ce qui venait de se passer.

- c'est à la fois flou et clair dans ma tête. J'ai l'impression de les entendre derrière moi sans arrêt... Vous savez qui ils sont ?

Le vagabond lui expliqua que c'était des traqueurs, prêts à tout pour dépouiller leurs victimes...

- mais ne vous en faites pas, ils ne devraient pas recommencer.

Il paraissait sur de lui et un sourire vint illuminer son visage. Levant la tête de sa tasse fumante, Era dévisagea son invité pour la première fois. Il était grand et mince, ses longs cheveux emmêlés à cause du vent. Mais c'est en plongeant ses yeux dans ceux de l'homme qui se trouvait assit en face d'elle que la jeune femme fut soudain troublée. Ils étaient d'un vert intense et profond. Jamais de sa vie la jeune femme n'avait vu des yeux pareils. Elle aurait pu rester longtemps à les contempler, mais elle se ressaisit et réalisa soudain qu'elle ne connaissait pas le nom de son sauveur et qu'elle n'avait pas annoncé le sien.

- au fait, je m'appelle Era.

-je suis heureux de faire ta connaissance Era. Pour ta propre sécurité, je ne te donnerais pas mon nom. Si tu veux me nommer, appelle moi vagabond.

A nouveau l'homme sourit. Il but une petite gorgée de son thé, avant de reprendre.

-Bon il serait temps que je parte. La nuit est totalement tombée et j'ai encore un campement à monter.

A ces mots, la jeune perdit le peu de couleur qu'elle avait reprise et comme sortie d'un doux reves, elle parla d'une petite voix,qui trahissait la panique.

-Vous ne voulez pas une autre tasse de thé ?

-C'est très gentil de ta part mais je dois t'avouer qu'une seule me suffit amplement. Ne te sens pas obligé de me remercier, je ne l'ai pas fait pour toi. A dire vrai ils étaient une de mes cibler et il me fallait m'occuper d'eux. Tu as juste eu de la chance de m'avoir à ce moment là.

Il mentait bien sur. Mais il n'avait aucune envie de paraitre sympathique de peur qu'elle lui demande de rester un peu plus. Il avait déjà perdue assez de temps, et après tout. Il avait déjà assez de problème pour ne pas se meler de ceux des autres.

-Allez. Prends soin de toi d'accords ?

Le vagabond fouille ses poches et sortit deux roches plutot volcanique.

-Prend ça avec toi. C'est de la poudre noir du pérou. Si jamais quelque t'attaque. Tu n'auras qu'à fermer les yeux et en jeter une au sol. ça te sera toujours utile.

- je vous en supplie ne partez pas.

La jeune fille pleurait à nouveau. Elle était seul chez elle, et cette respective l'effrayait beaucoup. Si jamais ces agresseurs revenaient ? Ou si il y en avait d'autre ? Une larme sur la joue elle posa sa tete contre ses bras croisés. Refermée sur elle meme, la peur et la tristesse l'abattait tellement, qu'elle était prete à faire confiance à n'importe qui. Toucher par la faiblesse de la demoiselle, le vagabond ne put se résoudre à partir. Il déposa les pierres sur la table, et s'assit de nouveau face à sa tasse.

-Va pour un autre thé...


La jeune femme se redressa vivement et se précipita dans la cuisine pour aller chercher l'eau encore bouillante et le thé. Sans oser regarder le vagabond, elle murmura un "merci" à peine audible.

Elle ne connaissait cet homme que depuis peu de temps, mais elle ne pouvait se résoudre à le laisser partir. Il avait précisé dormir dans une tente... La jeune femme voulait lui poser les questions qui lui brûlaient les lèvres, mais s'il rechignait déjà à lui donner son prénom, elle était certaine de n'avoir aucune réponses à ses interrogations. Les deux jeunes gens burent leur thé en silence, se lançant parfois quelques regards gênés. Soudain le vent fit claquer un volet mal attaché et Era sursauta si violemment qu'elle en renversa sa tasse sur le sol. Le vagabond pouffa d'un léger rire.

- pas de panique, ce n'est que le vent !

Era se sentait ridicule mais n'osait pas l'avouer. Sa peur prenait le dessus, mais la présence du vagabond la rassurait.

- oui, le vent...

Tout en nettoyant le sol, elle repensa à ce qu'avait dit son invité un peu plus tôt.

- vous étiez en Bulgarie ? pour des vacances ?

À nouveau le vagabond sourit et regarda la jeune femme d'un air malicieux.

- je ne connais pas ce mot mademoiselle. Non j'étais en Bulgarie pour... Affaires personnelles.

Décidément cet homme l'intriguait au plus haut point. Mais comme elle l'avait imaginé, il refusait de parler...

- s'ils reviennent... Ces hommes... Je...

Era n'arrivait plus à trouver ses mots. Elle connaissait des sorts basiques et elle avait à présent en sa possession les deux pierres que son sauveur lui avait donné. Elle n'avait aucune raison de le retenir et pour autant elle ne souhaitait pas le voir partir.


- Je vous l'ai dit mademoiselle, ils ne reviendront pas. Ecoutez, si ça peut vous rassurer je serais...

Il réfléchit un instant. Les yeux braqués sur la jeune femme. elle était suspendue à ses lèvres, comme si elle attendait qu'il prononce des mots qu'elle avait attendu toute sa vie.

- Je serais d'accord de rester de rester avec vous ce soir, si vous le désirez. Je veillerai sur vous et je partirais demain. D'un autre côté cela m'arrangerait de ne pas dormir dehors par ce temps. Ainsi tout le monde sera gagnant et avec un peu de chance la peur vous sera passée demain.

Le teint de la jeune lionne reprit sa couleur habituelle. Ce plan semblait lui convenir rien que par le sourire qu'elle affichait.

- Après je comprendrais tout à fait que vous n'acceptiez pas...

- C'est d'accord !! Restez avec moi, je vous en supplie.

Le vagabond hocha la tête. Au moins il n'avait plus à se soucier d'où il allait dormir ni de comment il allait se nourrir demain matin. Mais l'état de la jeune fille l'inquiétait. Elle était si terrifiée qu'elle semblait prête à faire confiance à n'importe quel inconnu du moment qu'il prétendait être son sauveur.

- Bien, si nous devons passer la nuit ensemble, je pense qu'il serait intéressant de sortir un peu.

Après tout cela faisait un moment que Taylor n'avait pas mit un pied à Pré-au-Lard, il n'était pas tard, et son combat lui avait donné un petit coup de fouet qui dissipa toute fatigue de son voyage.

- Il y a un endroit que vous appréciez particulièrement ? Ca vous ferez peut-être du bien de vous changer un peu les idées.


Heureuse de la proposition du vagabond, Era se détendit instantanément.

- Il y a bien les Trois balais...

Elle avait hésité avant de parler de la petite auberge. Elle en était sortit pourchassée par le gérant à peine une heure auparavant. Accepterait-il qu'elle y remette les pieds ? Mais elle n'avait pas mieux à proposer à l'homme qui se tenait à ses côtés. Celui-ci sembla satisfait également, et c'est d'un pas enjoué qu'il s'approcha de l'entrée.

- Tu viens ?

Era se leva, un peu blême, et c'est à nouveau à deux qu'ils bravèrent le vent violent de cette nuit si spéciale. Ils arrivèrent bien vite à la petite auberge, et lorsque le patron reconnu Era, il ne put s'empêcher une remarque acerbe.

- Ne me dites pas que vous venez encore seulement profiter des toilettes. Si vous ne mangez pas, sortez tout de suite !

Avant qu'Era n'ai pu ouvrir la bouche, le vagabond avait prit la parole.

- Nous venons manger effectivement. Pour 2 personnes.

Son ton était sec et ne souffrait d'aucune discussion. Les yeux du voyageurs lançaient des éclairs, et le patron agita sa baguette vers une table disponible où les assiettes, les verres et les couverts se déposèrent un peu en désordre. Une fois installés, le jeune homme tendit une carte à Era pour qu'elle choisisse ce qu'elle allait commander. Elle n'avait pas spécialement faim et choisi donc un simple bol de soupe. Le voyageur observa la carte à son tour. Era le regarda un moment avant de lui demander :

- Vous avez choisi ? Je vous invite.


- Je prendrais une soupe aux pois, en espérant qu'ils n'aient rien changé à sa fabrication depuis la dernière fois. Monsieur !

Le serveur rappliqua immédiatement. Il semblait avoir reconnu Taylor qui avait passé une bonne partie de ses sept ans d'études à Poudlard, ici, avec son meilleur ami, à trafiquer on ne savait quoi.

- Par la barbe de Merlin ! Taylor ! Ca fait un sacré bout de temps qu'on ne t'avait pas revu ! Mais qu'est-ce que tu fais là ?

- Eh bien comme tu peux le constater je suis de retour. J'ai finit ce que j'avais à faire pour le moment, et il me fallait revenir au pays dans l'espoir de revoir Oliver. Vous avez des nouvelles de lui ?

- Pas une depuis des années. Lui aussi a disparu de la surface de la terre. Alors qu'est ce qui vous ferez plaisir ? C'est la maison qui offre.

Les jeunes gens passèrent leur commande. Era semblait mieux à présent, et le fait d'avoir entendu le nom de l'homme qui l'accompagnait l'avait rassuré un peu. Au moins, quelqu'un connaissait le vagabond.

- Alors ainsi vous vous nommez Taylor ?

- C'est l'un des nombreux noms que l'on me donne en effet. Mais n'allez pas le crier sur tous les toits.

La soirée allait de bon train. Quelques minutes après avoir passé commande, les plats étaient arrivés et le repas pu commencer. La taverne se vidait peu à peu, et les discussions partaient de tout et de rien. En fait, ça ressemblait beaucoup à un interrogatoire. Le vagabond essayait de faire la conversation mais refusant de révéler quoi que ce soit de lui à la jeune fille, c'était plus ou moins lui qui finissait par poser une série presque interminable de questions sur la vie de la jeune lionne, l'avancée de Poudlard, et d'autres nouvelles concernant le monde moldu. A force de paroles, ils se retrouvèrent avec les pilliers de bar, qui les prirent pour un jeune couple, et qui insistèrent pour leur payer une tournée. Après un bon repas suivit d'un bon digestif, les deux jeunes quittèrent l'auberge en remerciant chaleureusement tout le monde pour leur accueil et leur gentillesse.

- Bien, maintenant il commence à se faire vraiment tard. Il est temps de rentrer.

Bien couverts dans leur cape respective, ils avançaient dans le froid en direction de la maison.


La soirée avait été bonne et les deux jeunes étaient maintenant de retour dans la maisonnette. Taylor déposa son manteau dans l'entrée mais Era garda le sien. Elle ne s'était toujours pas changé, et son chemisier était toujours à moitié ouvert.

- Venez, la salle de bain est par là, si vous voulez en profiter...

Elle guida le vagabond jusqu'à une petite pièce exiguë. Taylor la remercia et après qu'il eu refermé la porte, la jeune femme entendit de l'eau couler. Elle se rendit dans sa chambre et se chargea de dénicher un nouveau chemisier qu'elle enfila rapidement. Moins gênée maintenant qu'elle ne portait plus sa cape, la jeune femme rangea dans un coin de son bureau tous les livres et parchemins qui inondaient son lit. Taylor réapparu alors.

- Et bien. Tu bossais dur on dirait. Tu travailles sur quoi ?

Un peu gênée, la jeune femme rougit avant de répondre qu'elle s'était prise de passion pour une créature magique, le flereur. La beauté et l'intelligence de la créature féline l'intéressait beaucoup. Elle s'était rappelée un passage dans ses livres scolaires concernant l'utilisation de ces animaux dans une époque lointaine, et elle avait voulu y remettre la main dessus. Son récit terminé, elle proposa à Taylor de dormir dans la chambre voisine, réservée aux invités. Il s'apprêtait à sortir lorsqu'il revint sur ses pas.

- Ne t'inquiètes pas, je veille au grain. Personne ne viendra cette nuit.

Il lui lança un clin d'oeil et referma la porte derrière lui.


Il était dans les alentours d'une heure du matin maintenant et Taylor, fatigué de la longue journée qu'il avait passé, s'apprêtait à aller se coucher après une rapide toilette. Era venait tout juste de fermer la porte de sa chambre, et l'on avait pu entendre le loquet de sa porte se verrouiller. Au moins, elle avait retrouvé assez ses esprits pour se méfier un minimum du vagabond. Sur la pointe des pieds, le vagabond s'apprêtait à aller dormir quand il entendit le silence rompu par des pleurs. Une fois seule face à elle-même, la jeune fille venait de se rendre compte de la gravité de la situation. Bien que saine et sauve, elle avait reçu de lourds chocs émotionnels, assez perturbants pour la renfermer sur elle-même, au point de vivre seule, recluse, de peur de vivre ça à nouveau. La petite maisonnette était tranquille, et la chambre dans laquelle il allait loger était agréable. Munie d'une petite fenêtre, il l'ouvrit avant de passer sa tête à l'extérieur et de contempler les étoiles. Il resta un long moment à écouter Era pleurer. Ce n'est qu'au bout de quelques heures qu'elle cessa. Trop fatiguée, elle était probablement tombée de sommeil. Alors, comme si c'était ce qu'il attendait, le vagabond sortit sa baguette et partit de sa chambre pour rejoindre celle d'à côté.

- Alohomora.

La porte s'ouvrit dans un petit cliquetis et l'homme tomba face à la jolie demoiselle qui s'était endormie à genoux sur le sol, la tête contre le lit. Les draps étaient totalement inondés de larmes. Taylor vint poser sa baguette contre la tempe claire de la jeune fille, et fit utilisation du sortilège de contrôle de la mémoire. Alors comme pour la décharger d'un énorme poids, il fit oublier toute cette soirée à la jeune femme, puis disparu de la maison dans le silence absolu, ne laissant derrière lui que les pierres du pérou et une tasse de thé encore tiède. Il rejoignit la clairière où il avait prévu de passer la nuit, et déplia sa tente. Une fois à l'intérieur, il s'apprêtait enfin à aller dormir quand il se souvint que le livre d'histoire de la magie était toujours dans sa poche... Il le posa sur son bureau et sortit un parchemin.

- Mademoiselle, vous ne me connaissez pas...
Alix Malefoy
Alix Malefoy
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Alix Malefoy, le  Lun 16 Juil 2012 - 16:50

Alix n'avait pas dormi du trajet, tellement son esprit était soucieux. Elle n'avait eu personne dans sa cabine à qui parler, à sa grande joie ; elle était effrayé de devoir révéler son passé et espérer devoir le faire le plus tard possible.

Arrivée à Pré-au-Lard, elle descendit sur le quai et se dépêcha de courir pour s'embarquer dans une calèche, comme elle l'avait fait autrefois. Celle dans laquelle elle grimpa était vide et rouillée. Alors que les roues avançaient sur le chemin terreux, un autre sorcier couru pour la rattraper, et monta dans la calèche aux côtés d'Alix.
Kyle Kross
Kyle Kross
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Kyle Kross, le  Mer 18 Juil 2012 - 14:48

Kyle avait passé le trajet jusqu'à Poudlard en sillonnant le train, s'arrêtant quelques fois faire la connaissance d'élèves de son âge. Auparavant, il était dans une école privée Américaines, mais son père n'avait entendu que du bien de Poudlard, alors pour l'année du Brevet Universel de Sorcellerie Élémentaire (BUSE), il avait décidé d'inscrire son fils à Poudlard.

L'adolescent avait discuté de potions et de botanique avec un sixième année, chanté des chansons moldues avec d'autres cinquièmes années avant de finir le voyage seul dans un cabine à apprendre un nouveau sortilège de métamorphose spécial ASPIC, car Kyle était excellent en cette matière.

Arrivé aux quais, il se sentit un peu perdu tandis que les élèves se dispersaient. Il vit des calèches sans chevaux partir sur un sentier en emmenant des élèves, qui discutaient ou se chamaillaient. Kyle comprit rapidement que c'était pas là qu'il devait aller pour arriver à Poudlard. Il sprinta derrière une calèche contenant une seule fille, pour tenter de la rattraper. Il était très rapide, ce qui compensait son manque de force. Comme disait son père : « Tu seras attrapeur plutôt que Batteur... enfin qui voudrait de toi comme attrapeur tu n'as pas le niveau ! Hahaha ! »
Chassant les pensées de son odieux père, Kyle arriva à la hauteur de la calèche et la fille remarqua enfin sa présence. Kyle poussa sur ses jambes et d'un bond grimpa sur la calèche et s'assit en face de la fille, qui le toisait d'un air mystérieux. Kyle lui fit un grand sourire :

-Salut ! Je suis désolé de m'incruster comme ça, mais je suis tout nouveau je n'étais pas à Poudlard alors je ne savais pas trop où aller et je suis arrivé un peu en retard.

La jeune fille le regardait toujours.

* Elle me mate ?! * songea Kyle en plaisantant.

-Je suis Kyle Kross, et j'entre en cinquième année. Et toi ?

Kyle détestait les silences, et les comblaient toujours en parlant. IL fit un sourire en coin à la jeune fille qui s'apprêtait à répondre.
Contenu sponsorisé

[Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais  - Page 17 Empty
Re: [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais
Contenu sponsorisé, le  

Page 17 sur 31

 [Gare de Pré-au-Lard] Sur les quais

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18 ... 24 ... 31  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.