AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 3 sur 6
Cours 1 : Le Saule Cogneur
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Estelleanaure Deleauclair
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Estelleanaure Deleauclair, Sam 1 Mar - 15:00


Estelleanaure, un peu perturbée à cause de la pluie, entendit le professeur posé trois question sur le Saule Cogneur. Elle ne pouvait se demanda un peu se qu'il fallait répondre (enfin elle n'a pas beaucoup appris de chose a pars lire des livres). Elle commença à réfléchir un peu plus sur les les livres qu'elle avait lue et elle se souvint de d'un gros livre qui parlait du Saule. Elle revue peu à peu le Saule d'avant. Il était si monstrueux. Mais elle croyait que il faisait sa parce qu'on le dérangeait c'est à dire qu'il n'était agressif. Elle commença à dire tout haut:

-Professeur, je crois que le Saule n'attaque que ceux qui le dérange c'est à dire qu'en faite il n'est pas vraiment agressif.

Peut-être que se qu'elle avait dit est juste? Elle n'était pas encore très sur que cela soit vraiment juste mais elle l'avait dit. Elle commença à attendre si d'autre élèves ou le professeur parle.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Axelle Higgs, Sam 1 Mar - 18:29


- Salut. Je survivrais ne t'en fait pas, je suis simplement trempé et frigorifié... Un peu de chaleur humaine me ferait le plus grand bien je dois l'avouer. Si je ne devais pas faire bonne figure devant le nouveau prof je ne serais même pas venu. Mais c'est gentil de ta part de t'inquiéter pour moi. répondit William avec un sourire en coin.

Ces derniers mots étaient teintés d'ironie, ce à quoi Higgs roula des yeux : était-elle si sans coeur ? Sa réputation de vilaine préfète lui allait si bien ! Dans un sens, ce n'était pas tout à fait faux. Elle lui tapota brièvement la joue :


- Ça va aller, tu n'as pas besoin de chaleur humaine, tu es tellement badass, rétorqua-t-elle, un sourire sournois aux lèvres, difficile à interpréter.

Le nouvel enseignant prit alors la parole, stoppant ainsi l'échange entre les deux étudiants, commençant d'abord par se présenter. Au passage, il laissait sous-entendre qu'il aurait bien choisi une autre matière que botanique, ce qui arracha un sourire à l'une des préfètes des verts et argent. Il poursuivit en annonçant avoir modifié le programme habituel.


- Finalement, avec un prof comme ça je crois que je ne vais pas regretter d'être venu en Botanique, il a l'air cool, fit William, penchée près d'elle afin qu'on ne l'entende pas.

De toute façon, avec la pluie battante, c'était pas très difficile. Higgs la verte hocha la tête, appuyant les propos du garçon. Tandis que Higgs le prof observait l'assemblé devant lui.

Après une brève pause, il avoua ne pas avoir un plan B pour le premier cours et c'et pourquoi il se déroulait sous la pluie. Pfff. On allait faire quoi au prochain cours ? Croisant les bras, s'appuyant davantage sur sa jambe gauche, Axelle suivit du regard le bras du Serpentard qui pointait le saule cogneur. Il le présenta brièvement, puis sorti sa baguette et s'avança vers le tronc :


- Alors qu'il pleut, notre ami le Saule est content : il s'abreuve par les racines. Son tronc, qui s'est épaissi au fil du temps, lui permet une protection optimale contre les plus grands froids qui ont pu frapper ce terrain.

Certaines branches s'agitèrent et, prudent, Aleor revint vers le groupe d'élèves. Il confirma que l'arbre n'allait pas tarder à se réveiller et, histoire de lancer un débat en classe, posa trois questions à propos du saule. Ce fût plutôt réussit et Mélinda, une condisciple de sa maison, apporta des éléments à pratiquement deux des questions. D'autres élèves enchaînèrent, dont William, ce qui étonnant la Serpentard. Il voulait vraiment faire bonne figure.

- Pas juste ce qui le dérange, mais plutôt tout ce qu'il peut atteindre.. On dirait que c'est presque un réflexe de cogner les choses, répondit la Higgs à la suite des interventions des deux Poufsouffles.
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Haplo Mitrium, Sam 1 Mar - 20:07


La question du botaniste amateur s'était noyée dans le bruit de l'averse... D'autres élèves prirent la parole à sa suite mais il ne devinait qu'avec difficulté les mots qui se formaient sur leur lèvres. Calfeutré dans sa parka, Haplose retira dans ses pensées. La pluie battante semblait diluer les sons et les formes donnant à la scène la douceur d'une aquarelle. Il appréciait cette distance entre le monde et lui qui s'établissait par le biais des intempéries. Comme une veille de Noël, quand par temps de neige, les passants s'empressent de rentrer chez eux, leur regard rivé sur le sol glissant et leurs pensées tournées vers leur famille. Ou comme sur ses îles natales, lorsque le vent emporte au loin le tintement solitaire des drisses de bateaux au mouillage. Dans ces moments, Haplo était au centre du monde.

Une silouhette frêle s'approchait de lui au travers du rideau de pluie. Vaguement contrarié d'être ainsi ramené à la réalité, le jeune sorcier constata qu'il s'agissait heureusement d'une figure familière. Harel Chaitan se placa à ses côtés, le joignant en silence dans sa contemplation songeuse du cours. La présence de la jeune japonaise le mettait mal à l'aise comme au jour de leur rencontre. Ils s'étaient alors jaugés pendant de longues minutes dans une boutique sinistre de l'Allée des Embrumes avant de se découvrir un intérêt commun pour les formes de magie étrangères. Aujourd'hui, la confiance semblait s'installer plus aisément et Harel ne tarda pas à rompre le silence:
- Il faut croire que l'école est trop grande, mais l'Angleterre pas assez.

Son regard n'avait pas lâché la petite compagnie d'étudiants ; on aurait dit une tragédienne qui s'exprimait en aparté d'une voix monocorde sur l'ironie du destin. Haplo comprit que la Serpentard voulait éviter d'alimenter le moulin à ragôts de Poudlard. *Et moi de même*, songea Haplo en hochant la tête subrepticement. Il serait regrettable que leurs condisciples, et surtout leur enseignant, n'aient vent de leurs recherches respectives. S'ils n'étaient jamais dans l'illégalité, les sujets qu'ils étudiaient pourraient bien un jour alarmer les sirènes de Phénix un peu trop ardents...

- Ainsi la botanique est aussi un sujet de prédilection, demanda-t-elle ?
- Depuis tout petit, les plantes, mais les bêtes et tout ce qui vit aussi , me fascinent. Je pense, qu'en les étudiant et en les comparant, je comprendrai un peu mieux le rôle que joue la Magie dans l'ordonnancement du Vivant...
Haplo hésita un instant puis se résolut à poursuivre :
- Penses-tu que le professeur réagirait mal si je lançait un sort sur l'arbre pour tester une hypothèse?
Revenir en haut Aller en bas
Aleor Higgs
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Aleor Higgs, Dim 2 Mar - 8:52


Beaucoup de mains se levèrent pour prendre la parole, beaucoup trop, il ne fallait surtout pas paniquer. Aleor écouta ce qu'avait à dire miss Bobbin de la maison des serpentards.

- ...Il... Il fut planté en 1971, l'année où Remus Lupin entra à Poudlard dans un but bien précis.

Le professeur était surpris, son visage ne le cacha pas non plus. Il ne s'était pas attendu à une date si précise, ni le fait de donner le nom de Lupin, un des très nombreux héros qui permit la victoire contre Voldemort. Du temps où il avait été élève, Aleor n'aurait certainement pas su qui était Remus Lupin et encore moins aurait su la date exacte de l'arrivée du Saule Cogneur dans le parc de Poudlard. Ceci dit, la réponse de l'élève provenait certainement d'un livre que Melinda avait du lire en préparation de ce cours puisque le thème avait été donné un peu avant. Elle venait de serpentard en plus, l'ancienne maison d'Aleor, et il était tenté de lui donner plein de points pour cela mais si quelqu'un venait à le savoir, il aurait pu s'attirer quelques problèmes, c'est pourquoi il préféra garder son impartialité.
De plus, les autres élèves d'autres maisons étaient aussi intéressants. Il y avait ce serdaigle, Spencer, qui fournit une réponse courte, sans doute parce qu'il était frigorifié et qu'il souhaitait terminer ce cours au plus vite. Ceci dit, le cours ne faisait que commencer, et le serdaigle allait devoir patienter encore beaucoup de temps avant qu'il ne puisse se réchauffer à l'intérieur du château.
Ce qui était était drôle, c'était l'histoire du jeune West. Aleor ne put s'empêcher d'afficher un sourire qui trahissait le fait que ce qu'avait dit le serpentard était drôle, bien que la pauvre élève avait du un peu souffrir. Mais bien souvent, ce n'étaient-là que des légendes, beaucoup d'histoires de la sorte courraient en rumeurs dans l'école des sorciers. Aleor allait écouter un autre élève lorsque William lui demanda :


"Monsieur, si vous le permettez j'aurais une question... Vous avez dit que le saule était assoupi... Un arbre peut dormir ?"

Aleor allait répondre lorsque le gryffondor Haplo le devança en disant :

Excusez moi professeur j'aimerais apporter un élément de réponse Il me semble qu'on ne peut pas à proprement parler dire que le Saule Cogneur est endormi ou assoupi puisque ca impliquerait qu'il soit, comme chez les mamifères, plongé dans un état de conscience alternatif, dans un monde onirique en somme. 
En revanche, la comparaison avec une créature animale se défend tout à fait si on fait le rapprochement avec un ours qui hiberne : son fonctionnement interne est réduit au strict minimum, la sève se réfugiant dans les profondeurs du tronc comme le sang du mamifère pour éviter la gêlure du froid hivernale. 

Sortant sa baguette, l'élève continua son hypothèse :

Je me demande ce qu'il se passerait si on le soumettait au sortilège de Lumos Solem... Se laisserait-il berner par cette lumière magique? Sortirait-il de son hibernation croyant au retour du printemps?

Aleor, ne cachant pas son étonnement, s'approcha rapidement de l'élève et décalant la baguette de Haplo vers le sol, il lui dit d'un air paraissant sec voire sévère :

Ce qui est certain M. Mitrium, c'est que les arbres n'hibernent pas, vous aurez l'occasion d'utiliser votre baguette dans un instant, et j'espère que vous aurez plus de fantaisie qu'un Lumos Solem...

Directement, le gryffondor, M. Eales, reprit la parole et compléta les réponses précédentes des élèves.

Je ne penses pas que le Saule Cogneur est agressif, du moins, ce n'est pas aussi simple que cela... c'est plus nuancé. Je le vois plus comme étant un arbre dont la fonction première est d'avoir un comportement défensif, une espèce de gardien qui veut à tout prix protéger ce qu'il cache quitte à mettre des coups à tout êtres s'approchant de lui. Et j'imagine que ceci à un lien direct avec votre deuxième question, n'est-ce pas ?

Aleor sourit à l'élève sorcier, il commençait à toucher du bout des doigts la réponse qu'Aleor attendait. Les réponses de tous les élèves étaient bonnes, du moins partiellement, mais il manquait encore une dernière chose.

Annika Lavoie, la jeune élève de serdaigle, posa encore une question :


Professeur, si vous le permettez, j'ai une question. Comme mademoiselle ici présente, je me demandais en quel but précis ce saule avait été planté?

Là encore, le professeur allait répondre mais une autre serdaigle, Miss Flynn leva la main et Aleor lui fit signe de parler :

"Pour ce qui est des circonstances qui ont marqué l'implantation de cet arbre dans la parc, elles sont longtemps demeurées obscures; aujourd'hui, on sait que ce n'est pas un Botaniste fou qui nous a légué ce splendide spécimen, mais qu'en fait, il servait à éloigner les curieux de l'entrée du souterrain qui se trouve toujours sous ses branches. Ce souterrain était utilisé par le loup-garou Remus Lupin, par ailleurs fameux pour son action au sein de l'Ordre du Phénix, lors de ses transformations, afin de ne pas mettre en danger la vie de ses camarades au temps où il faisait ses études ici. Il conduit dans la Cabane Hurlante, qui n'a été déclarée hantée que pour expliquer les hurlements que l'on pouvait y entendre les soirs de pleine lune... Lupin s'y rendait accompagné de ses amis, Pettigrow, Black et Potter, qui étaient des Animagi non-déclarés."

Aleor n'eut que le temps de lancer un sourire en direction d'Evangeline puisque Harel Chaitan de serpentard intervint pour poser une nouvelle question :

Vous avez dit que les Saules Cogneur n'étaient pas nombreux. Est-ce que l'on sait où sont implantés les autres et s'ils ont une fonction particulière ? Puisque sa particularité consiste à défendre, est-il possible d'en rencontrer au sein d'une forêt quelconque ou de toute autre environnement naturelle ? Ou bien n'est-ce que le produit de l'homme comme les Accromantules ?

Après son intervention, Harel se tourna vers son camarade, Mr. Mitrium, ce qui perturba Aleor qui rétorqua de suite d'un air légèrement autoritaire, qu'il n'avait pas l'habitude de prendre :

Je répondrais à votre question miss Harel, mais encore faut-il que vous écoutiez ma réponse voire celle de vos camarades car certains semblent vraiment renseignés.

Aleor n'en voulait pas à Harel, lui-même n'avait que rarement écouté un professeur lorsqu'il avait été professeur à Poudlard, il l'a comprenait même, et puis elle semblait tout autant intéressée au cours au vu de sa question pertinente. Aleor l'avait repris seulement parce qu'il jugeait cela "amusant", de faire preuve d'un peu d'autorité, lui qui en avait tant subit lors de sa scolarité.
Le professeur de botanique laissa encore les élèves intervenir, attendant notamment une éventuelle réponse à la question d'Harel.
C'est miss Wells de la maison serpentard qui intervint en posant une nouvelle question :


Monsieur, j'ai entendu dire qu'une plante qui possédait des capacités exceptionnelles était toujours équilibré par un moyen de le stopper. Est-ce que vous pensez que le Saule Cogneur en a un aussi ? Une sorte de bouton off ? 

L'élève avait fixé les branches de l'arbre et cela avait attiré le regard d'Aleor qui s'aperçut que le Saule Cogneur commençait à bouger, ce que Heather remarqua à son camarade Damien.
Aleor approuva d'un signe de tête et répondit :


Dans notre monde, miss Wells, tout dispose d'un moyen d'être stoppé. Le Saule ne dispose pas de boutons sur lui, bien qu'il ait quelques noeuds, mais qui ne vous permettront pas de l'arrêter s'il vous agresse. Mais il est possible d'arrêter cet arbre par bien des façons, c'est notamment l'objet du cours d'aujourd'hui.

Après cette légère réponse qui allait être complétée par la suite et après cette petite blague qui n'avait peut-être pas du faire rire les élèves, Aleor laissa continuer l'intervention des élèves.
C'est miss Green qui compléta ce qu'avait dis Damien quelques instants auparavant :


En effet, je suis d'accord avec ce que dit ce garçon de Gryffondor. Les plantes ne sont pas agressives. Elles se défendent dès qu'elles se sentent agresser. Elles ont un cercle vital comme les être humains. Quand quelqu'un est trop proche de nous on aime pas trop. Pareil pour cet arbre. Je pense aussi que ça a un lien avec la deuxième question.

Estelleanaure Deleauclair ajouta encore :

Professeur, je crois que le Saule n'attaque que ceux qui le dérange c'est à dire qu'en faite il n'est pas vraiment agressif.

Vint la préfère des serpentards et sa filleule secrète, Axelle Higgs, qui compléta ce qu'avaient dis les deux poufsouffles.

Les mains étaient toutes baissées, Aleor put enfin répondre aux questions et continuer le cours. Il dit :

Alors pour tout reprendre, l'arbre a été en effet planté dans les années 1970, bravo à miss Bobbin pour la précision que je ne demandais même pas.
Miss Lavoie, je pense que votre camarade Evangeline a répondu à votre question. Le Saule Cogneur protège un souterrain qui se trouve en dessous de lui qui conduit à la Cabane Hurlante, utilisée autrefois pour réfugier Mr Lupin, membre de l'Ordre du Phénix qui était un Loup Garou.
Miss Harel, les Saules Cogneurs existent naturellement, ils ne proviennent pas d'un phénomène anthropique, c'est-à-dire qu'ils n'existent pas par la volonté de l'Homme. En revanche, ces arbres magiques sont très rares. Cependant, ils répondent à toute condition climatique et peuvent donc se trouver n'importe où. Certains disent qu'il vient de loin, moi je suis de ceux qui pensent qu'il provient tout simplement de la forêt magique. Imaginez-vous le nombre de sorciers qui durent immobiliser l'arbre tout en le déplaçant, l'arbre ne pouvait être déplacé que de quelques miles.


Il se déplaça un peu entre les élèves, pour être entendu, et continua :

S'agissant de son agressivité, vous avez tous raison, l'arbre n'est pas par nature agressif. Ce qui n'empêche pas, miss Green, que certaines plantes sont agressives, qu'elles vous poursuivent pour vous croquer, vous empoisonner ou pire encore...

Le professeur de botanique avait semé une ambiance un peu effrayante sous cette pluie battante mais il rassura, tendant la main vers les élèves :

Mais ce n'est pas le cas du Saule Cogneur.

Aleor continua sa petite marche et dit :

Le Saule Cogneur n'est agressif que si l'on dépasse un certain périmètre qu'il se borne à défendre à tout prix.
Certains sont parvenus à se défendre voire à pénétrer dans le tunnel caché et c'est ce que nous allons voir aujourd'hui.


Aleor s'était rapproché dangereusement de l'arbre magique, bien que ce dernier ne bougeait que bien peu, puis il regarda les élèves et dit d'une voix plus haute.

Vous m'avez demandé si un arbre peut dormir, oui, il le peut. Il est difficile de comparer un arbre magique à des animaux, Mr Mitrium, et je me permettrais plus à comparer le Saule Cogneur à un humain, car qui ne serait pas énervé si on lui marchait sur les pieds ?

Soudain, Aleor leva son pied et l'écrasa brutalement contre une des grosses racines qui dépassait du sol. Tout-à-coup, le Saule Cogneur se mit à gesticuler de tous les sens, et le professeur du faire un bond en arrière pour éviter un coup de branche. Heureusement, Aleor avait prévu le coup et tous se trouvaient hors de portée des coups de l'arbre. En revanche, les branches secouées envoyèrent des giclées d'eau sur tout le monde, y compris sur Aleor dont le visage était totalement trempé et son grand parapluie, tracté par les bouffées de vent venant de l'agitation de l'arbre magique, perdit son utilité à ce point qu'Aleor préféra le plier et le mettre de côté.
Le professeur de botanique, l'eau coulant de son chapeau pointu, devant ses yeux, lança aux élèves :


Voilà le courroux du Saule Cogneur, il ne risque pas de se calmer. Vous allez oublier la pluie car à présent, votre objectif est de passer outre la défense du Saule pour rejoindre le tunnel, j'y ait placé des chocogrenouilles qu'il vous suffira de récupérer.

Notamment pour ceux qui avaient peur, ou les plus jeunes, il proposa :

Vous pouvez également me dire comment vous comptez vous y prendre.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Spencer McKane, Dim 2 Mar - 15:55


Les réponses fusèrent de part et d’autres du groupe, et le professeur sembla quelque peu désarçonné par l’engouement que ses questions avaient créé. Les élèves étaient pour beaucoup bien renseignés, et ils tenaient à faire gagner des points à leur maison. Spencer tenait surtout à ce que le cours se termine rapidement, qu’il puisse rentrer au château et apprécier la chaleur d’un bon feu de cheminée.

« […] me demande ce qu’il se passerait si on le soumettait au sortilège de Lumos Solem… Se laisserait-il berner par cette lumière magique ? Sortirait-il de son hibernation, croyant au retour du printemps ? »

Spencer haussa un sourcil en voyant que le Gryffondor joignait le geste à la parole. Smith réagit immédiatement et abaissa prestement la baguette de l’élève.

« Ce qui est certain M. Mitrium, c’est que les arbres n’hibernent pas, vous aurez l’occasion d’utiliser votre baguette dans un instant, et j’espère que vous aurez plus de fantaisies qu'un Lumos Solem... »

Pas d’expérimentation alors. En même temps, expérimenter sur un Saule Cogneur n’était pas une brillante idée en soi. Spencer laissa courir son regard sur l’arbre, qui n’était plus aussi figé qu’auparavant. Le Serdaigle se demanda ce que Smith avait prévu pour la suite. Ils allaient devoir utiliser leur baguette ? Dans quel but ? Il imagina tous les scénarios probables, mais aucun ne l’enchanta vraiment. Il aimait apprendre, dans les livres comme par la force des choses, mais sous cette pluie torrentielle c’était tout autre chose.

« Alors pour tout reprendre, l’arbre a été en effet planté dans les années 1970, bravo à miss Bobbin pour la précision que je ne demandais même pas. Miss Lavoie, je pense que votre camarade Evangeline a répondu à votre question. Le Saule Cogneur protège un souterrain qui se trouve en dessous de lui qui conduit à la Cabane Hurlante, utilisée autrefois pour réfugier Mr Lupin, membre de l'Ordre du Phénix qui était un Loup Garou. Miss Harel, les Saules Cogneurs existent naturellement, ils ne proviennent pas d'un phénomène anthropique, c'est-à-dire qu'ils n'existent pas par la volonté de l'Homme. En revanche, ces arbres magiques sont très rares. Cependant, ils répondent à toute condition climatique et peuvent donc se trouver n'importe où. Certains disent qu'il vient de loin, moi je suis de ceux qui pensent qu'il provient tout simplement de la forêt magique. Imaginez-vous le nombre de sorciers qui durent immobiliser l’arbre tout en le déplaçant, l’arbre ne pouvait être déplacé que de quelques miles. »

Spencer s’imagina un groupe de sorcier autour du Saule, baguette levée, psalmodiant sortilège sur sortilège pour le déplacer de quelques pouces. Voilà qui avait dû être plus que frustrant. Pleuvait-il lorsqu’il l’avait apporté ici ? La pensée fit frissonner le garçon, et il se dit qu’il avait tort de se plaindre de son sort. On ne lui demandait, après tout, que de suivre un cours sous la pluie. Pas de faire des miracles vertueux avec sa baguette. Smith se mit à arpenter le sol avant de poursuivre.

« S’agissant de son agressivité, vous avez tous raison, l'arbre n'est pas par nature agressif. Ce qui n’empêche pas, miss Green, que certaines plantes sont agressives, qu’elles vous poursuivent pour vous croquer, vous empoisonner ou pire encore… Mais ce n'est pas le cas du Saule Cogneur. Le Saule Cogneur n'est agressif que si l'on dépasse un certain périmètre qu'il se borne à défendre à tout prix. Certains sont parvenus à se défendre voire à pénétrer dans le tunnel caché et c'est ce que nous allons voir aujourd'hui. Vous m'avez demandé si un arbre peut dormir, oui, il le peut. Il est difficile de comparer un arbre magique à des animaux, Mr Mitrium, et je me permettrais plus à comparer le Saule Cogneur à un humain, car qui ne serait pas énervé si on lui marchait sur les pieds ? »

Le professeur était à présent arrivé tout près du tronc du Saule, et il parlait d’une voix forte pour couvrir le bruit de la pluie. D’un mouvement vif, il leva le pied et écrasa une racine qui sortait du sol, sous le regard halluciné des élèves. La réaction de l’arbre fut immédiate, et Smith dut s’écarter d’un bond pour éviter de se faire fracasser par une branche. Sans même y penser, Spencer s’écarta d’un pas, alors même qu’il était hors de portée du saule. A l’esprit, une phrase. Ce professeur est complètement fou.

« Voilà le courroux du Saule Cogneur, il ne risque pas de se calmer. Vous allez oublier la pluie car à présent, votre objectif est de passer outre la défense du Saule pour rejoindre le tunnel, j’y ait placé des chocogrenouilles qu'il vous suffira de récupérer. »

Des chocogrenouilles. Ben voyons. Il pensait sérieusement que ses élèves allaient se jeter sous les branches du Saule pour une friandise ? Il n’était pas fou, il était inconscient ! Plus d’un avait fini à l’hôpital depuis son implantation… Les Gryffondors allaient sans doute se jeter dans la bagarre sans y penser, courageux comme ils étaient. Lui, n’avait pas encore pris sa décision. Il avait besoin de réfléchir à la manière dont il allait s’y prendre, d’être certain qu’il ne finirait pas la tête fracassé contre la pelouse ou un bras en moins. Surtout pour un chocogrenouille.

« Vous pouvez également me dire comment vous comptez vous y prendre », ajouta Smith en dévisageant les élèves les plus récalcitrants.

Ah, voilà qui était un peu mieux. Ils n’étaient pas obligés d’y aller. Spencer avait tout de même envie de trouver un moyen, aussi il observa le mouvement des branches avec intérêt, réfléchissant à la manière la plus simple de passer dessous. Et pour aller où ? Le passage secret se trouvait quelque part sous l’arbre. Il devait y avoir un passage, visible sans doute ? Un élève avait parlé de boutons, le professeur avait corrigé le terme par autre chose. Des noeuds. Des noeuds comme des boutons ? La solution était donc peut-être d’appuyer sur l’un des noeuds de l’écorce. Mais lequel ? Spencer étudia le Saule d’un oeil vif, sa tête légèrement penchée et ses doigts martelant sa cuisse avec nervosité. Le noeud devait se trouver quelque part entre les racines. Il ne pourrait sans doute pas le voir d’ici. Mais l’idée de traverser la zone que défendait le Saule ne le mettait pas en joie. Déjà, les rameaux de l’arbre s’étaient serrés pour former des poings menaçants, et son écorce craquait sous le vent.

Spencer inspira profondément, incapable de décider s’il devrait y aller ou non. S’il se jetait là-dedans, il risquait de finir assez amoché. Mais Smith devait avoir un plan pour le cas où un incident surviendrait non ? D’un autre côté, il pouvait aussi expliquer calmement ce qu’il pouvait faire et ne pas faire un pas de plus vers le Saule. Parler ou agir. Le Serdaigle finit par grommeler dans sa barbe. Il détestait ne pas aller au bout des choses. Il fallait qu’il en ait le coeur net. Cela faisait bien deux minutes qu’il cogitait sans bouger. Il fit un pas, puis un autre, et se mit à courir en direction de l’arbre sans un regard en arrière. Il sentit quelque chose d’énorme effleurer son crane et se baissa à la dernière minute. Son coeur battait la chamade, mais ses pieds refusaient de reculer. Maintenant qu’il y était, il n’allait pas repartir en arrière. Il arriva rapidement au niveau du tronc, et observa les racines sans arrêter de bouger, de peur de se prendre un coup de la part du saule. Bientôt il vit un croisement suspect entre les racines. Au même instant, un grincement menaçant se fit entendre, et il vit une forme s’abaisser vers lui à une vitesse hallucinante. Sans plus réfléchir, il sortit sa baguette et appuya sur le noeud avec force. Un trou s’ouvrit entre les racines, et l’arbre sembla se figer tandis que Spencer se précipitait à l’intérieur de l’arbre pour s’y réfugier.

Haletant, le garçon jeta un regard circulaire autour de lui. Il avait fait une chute de quelques mètres, et l’endroit était sombre. Il entendait distinctement le croassement de quelques grenouilles, et il se baissa pour en attraper une. Bon, maintenant, s’agissait de trouver comment remonter. De toutes évidences, pas par là où il était arrivé. Il leva sa baguette.

#Lumos

Il était sous terre, voilà bien la seule chose qui était sûre. Un passage souterrain, qui s’il en croyait les livres, menait à la cabane hurlante. Sauf qu’il était sensé avoir été bouché, alors la seule sortie devait être celle du Saule Cogneur. Spencer réfléchit quelques secondes et finit par se dire qu’il était mieux ici que dehors. Au moins, il ne pleuvait pas. Le garçon s’assied en tailleur et attendit patiemment l’arrivée d’une autre personne. A deux, ils trouveraient bien une solution pour se tirer d’ici. En attendant il n’allait pas se mettre à ramper dans le tunnel. Surtout que si quelqu’un d’autre s’y jetait, il risquait bien de se le prendre en pleine poire…
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : William West, Dim 2 Mar - 16:51


William leva les yeux au ciel à la réplique d'Axelle après que la demoiselle lui eut tapoté la joue, contrairement à ce qu'elle disait un peu de chaleur humaine ne lui aurait pas déplut, même si actuellement il n'en avait guère envie. La pluie et le froid n'étant pas les choses les plus motivantes qui soient, bien au contraire. Les réponses s'enchaînaient, le professeur ayant visiblement opté pour la solution qui consistait à laisser les élèves débattre durant quelques minutes avant de répondre à tous en même temps. A moins que ça ne soit simplement les élèves eux-même qui ne le laissait pas en placer une.

Mr Smith finit toutefois par reprendre la parole, incitant ainsi les élèves au calme, chose qui n'était toutefois pas bien difficile, le début étant bien plus constructif que virulent. Le saule s'agitait de plus en plus tandis que le professeur confirma les explications données selon lesquelles l'arbre avait été planté pour protéger l'entrée d'un passage secret menant à la Cabane Hurlante, passage qu'utilisait Remus Lupin pour se transformer sans menacer la vie des autres élèves, ingénieux. Il restait tout de même un point sur lequel William aurait trouvé à discuter, l'arbre n'était pas réellement agressif mais ne faisait que défendre un territoire, un territoire mesurant très exactement la portée de ses branches. Se penchant une nouvelle fois vers Axelle, Will ajouta :


"Je suis persuadé que s'il pouvait se déplacer, il ne se contenterait pas de défendre un trou."

La suite surpris le Serpentard qui vit son professeur s'approcher de l'arbre et écraser une racine d'un bon coup de pied, bondissant aussitôt en arrière pour éviter une branche, le Saule venant alors de littéralement se déchaîner. Après cette rapide mise en bouche, Mr Smith les informa que le travail du jour consisterait à s'introduire dans le tunnel ou, pour ceux ayant trop peur d'essayer, à lui expliquer comment ils feraient.

*Alors qu'il vient de l'énerver ? Ce prof est complètement taré... Ouais... Il est cool en fait.*

Hors de question de se contenter d'expliquer comment il ferait, le Saule n'était pas si dangereux que ça après tout, William se jugeait parfaitement capable de passer sans encombre. Restait à trouver la manière d'agir, il pourrait probablement immobiliser l'arbre lui-même le temps de passer mais ça manquerait de panache. Le serpent songea que le plus impressionnant serait de bloquer les branches une par une lorsqu'elle tenteraient de l'attaquer.

Pendant qu'il réfléchissait à cela, un élève se lança finalement. A la surprise du jeune homme, qui aurait pensé qu'un Gryffondor irait en premier, sans même réfléchir à un plan, ce fut un Serdaigle qui se lança. Will reconnu Spencer et observa celui-ci courir jusque l'arbre, bondissant pour esquiver les branches au dernier moment. Une fois arrivé au niveau du tronc, l'aiglon sembla hésiter, continuant à esquiver les branches, jusqu'à finalement enfoncer sa baguette au niveau d'un nœud que semblait former les racines. L'arbre s'immobilisa alors et Spencer put se glisser dans un trou qui s'était ouvert au pied du Saule. A peine eut-il disparut que le ballet infernal reprit, prêt à s'occuper de sa prochaine victime.

*Bon, tant pis pour mon idée, là je pourrais pas faire plus impressionnant, il a tout esquivé sans même se servir de magie, ce mec à une sacré chance.*

William s'avança alors et pointa sa baguette sur le sommet de l'arbre, face à lui. Toutefois il était hors de question de formuler le moindre sort, pourquoi aiderait-il les autres élèves ? Après une seconde d'hésitation, le jeune homme visa le vide se trouvant entre lui et l'arbre, il verrait rapidement s'il avait réussit ou non de toute façon.

*#Arresto Momentum*

Le serpent ne vit aucun changement et avança d'un pas tranquille vers l'arbre. Les branches s'abattirent aussitôt mais s'arrêtèrent à mi-chemin, laissant le Serpentard continuer sa route. Le piège avait donc fonctionner. Durant les prochaines trente secondes l'arbre serait coincé sans pouvoir ni terminé son attaque, ni reprendre sa position défensive. Le Serpentard arriva au niveau du tronc et chercha l'endroit où avait put appuyé Spencer. Un grand fracas retentit dans son dos, une branche énorme venait de s'abattre sur le sol, là où il se trouvaient quelques instants plus tôt. Visiblement le sort ne faisait déjà plus effet. Will enfonça sa baguette dans le nœud alors que l'arbre se préparait pour une nouvelle attaque et se glissa à son tour dans le trou. Se retrouvant quelques secondes plus tard face à Spencer qui tenait sa baguette à la main.


"Courir jusque l'arbre sans le moindre sort ? T'es mon nouveau héros mec, faut être taré pour faire ça !"

Will avait dit cela en riant, se retrouver au sec venait de remonter son humeur de façon drastique. Se penchant pour saisir une grenouille, il la mangea sans attendre et observa la carte qu'il venait de dénicher. Hermione Granger ! L'une des rares qu'il n'avait pas encore, décidément le vert et argent avait bien fait de venir. Allumant à son tour sa baguette, le Serpentard s'écarta de l'entrée du tunnel au cas où quelqu'un en jaillirait un peu plus vite que prévue.

"Bon... Tu pense qu'on doit ressortir juste après ou attendre les autres élèves ? A mon avis on ne sera pas les seuls à réussir, ce n'est pas si difficile que ça après tout."
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Damien J. Eales, Dim 2 Mar - 17:02


--------Cours 1: Le Saule Cogneur. [Autorisation d'Heather Wells pour le libre arbitre]


Un à un, presque tout les élèves prirent la paroles pour tenter de répondre aux questions posées par le professeur, mais ce n'était pas tout, non. D'autres questions germaient dans l'esprit de chacun et certaines d'entre elles étaient d'ailleurs très intéressantes. Globalement, je trouvais les dires de chacun assez pertinent... dur de croire qu'on se trouvait en plein cours de Botanique d'ailleurs, vu l'engouement présent chez tout le monde. J'avais pris le soin d'écouter chacun et chacune en redoublant d'attention lorsque ce fut Heather qui demanda s'il était possible de stopper le Saule Cogneur. Mais, à ma grande surprise, ce n'était pas tant les dires de la vert et argent qui avait captivée mon attention, non... c'était la personne en elle-même... qu'est ce qui n'allait pas chez moi à ce niveau-là ? Pourquoi est-ce que je n'avais de cesse d'enchaîner les réactions étranges en la présence de cette jolie brune ? A vrai dire, je n'en savais absolument rien et je n'eut pas le temps de méditer là-dessus d'avantage puisqu'elle venait de s'approcher de moi pour me faire remarquer que l'arbre se réveillait. Intrigué, mon regard se posa sur ce majestueux Saule qui, en effet, commençait à se dégourdir. Fort heureusement, le professeur semblait avoir prévu le coup puisque, apparemment, nous n'étions pas dans la zone à danger, étant donc à l’abri de cet arbre pouvant faire énormément de dégâts si on avait le malheur de s'approcher un peu trop. M'approchant un peu plus de la verte et argent, je lui dit assez faiblement, pour qu'elle soit la seule à entendre mes dires. 

D A M I E N    E A L E S.
Mon intuition me dit que c'est ce que le prof voulait.

Et apparemment, je ne m'étais pas du tout trompé puisque ce dernier ne tarda pas à écraser une racine du Saule Cogneur qui sembla être déchainé après cela, essayant de frapper le prof qui s'écarta de là d'un seul bond, à croire qu'il avait tout prévu depuis le début. C'est officiel, ce professeur me plait beaucoup ! Je sens que je vais me faire une joie de suivre les prochains cours de Botanique s'il s'avère qu'ils sont tous dans le même style. Après cela, il expliqua rapidement ce que l'on devait faire : foncer en direction de l'arbre pour passer dans le tunnel menant au passage qu'il s'obstine à protéger afin de récupérer des Chocogrenouilles qui nous attendent pour ensuite remonter à la surface... parfait ! Commençant à examiner le terrain au lieu de foncer bêtement comme l'auraient fait certain membre de ma maison, j'en vient rapidement à la conclusion que faire tout ceci seul présentait bien trop de risques. C'était possible, certes, mais autant se montrer un peu plus inventif et ne pas faire cela tout seul. D'autant plus que je savais parfaitement avec qui m'associer sur le coup...

D A M I E N    E A L E S.
Heather, ça te dit qu'on s'entre-aide pour réussir cette épreuve ?

Mon regard plongé dans celui de mon amie, j’espérai sincèrement qu'elle réponde favorablement à ma requête et ce fut d'ailleurs le cas ! Lui offrant un sourire suite à cela, j'observais rapidement les alentours afin de concocter un plan pour qu'on puisse passer sans encombres, mais sans avoir besoin de lui dire quoi que ce soit, Heather fit diversion en faisant léviter je ne sais quel objet en direction du Saule Cogneur. Ce dernier se mis alors en tête de s'agiter dans tout les sens pour tenter de frapper l'objet que la verte et argent maniait à la perfection. Toujours un sourire au coin des lèvres, je me mis alors à courir comme un dératé en direction de l'arbre, m'arrêtant juste devant le tunnel pour me retourner vers la jolie brune. Sortant ma baguette, je la pointa dans les airs, visant l'objet que faisait léviter Heather pour prendre le relais à l'aide d'un Wingardium Leviosa. Maintenant que je me trouvais juste devant le tunnel, je devais prendre le relais et m'assurer qu'Heather puisse me rejoindre afin de nous engouffrer tout les deux là où se trouvaient déjà deux autres élèves.


DAMIEN J. EALES.--------
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Spencer McKane, Dim 2 Mar - 18:32


Spencer n’attendit pas longtemps avant qu’une autre personne émerge par le tunnel. Il reconnut William, un Serpentard de septième année.

« Courir jusque l’arbre sans le moindre sort ? T'es mon nouveau héros mec, faut être taré pour faire ça ! »

Le jeune homme riait, et Spencer ne pu s’empêcher de l’imiter avec légèreté.

« Disons que j’avais la foi. Et hâte de me mettre au chaud… »

Spencer était surtout persuadé avant de se lancer que les sortilèges ne feraient rien au Saule. De toutes évidences il avait tort, West devait en avoir utiliser un pour s’étonner ainsi de la manière avec laquelle il était passé. Le Serdaigle n’était tout de même pas partit à l’aveuglette ; il avait un but, le noeud du Saule. Et sa baguette en main, prêt à se projeter lui-même en dehors de la zone de défense de l’arbre en cas de problème majeur.

Il vit William se pencher pour ramasser sa chocogrenouille, qu’il mangea immédiatement. Spencer le regarda en grimaçant. Il n’aimait pas ces trucs. Voyant la carte des sorciers que le Serpentard avait gagné avec, il se rappela qu’il n’avait même pas regardé la sienne. Qu’importe. Il regarderait ça plus tard. West éclaira lui aussi sa baguette d’un Lumos, et il s’écarta de l’entrée du tunnel pour rejoindre Spencer.

« Bon… Tu pense qu'on doit ressortir juste après ou attendre les autres élèves ? A mon avis on ne sera pas les seuls à réussir, ce n’est pas si difficile que ça après tout. »

Spencer hocha la tête. En fin de compte, ça avait été plus difficile de rester debout à écouter le cours sous la pluie que de courir sous les branches du Saule Cogneur.

« Je suppose qu’il faut attendre tout le monde, puisque la seule sortie est ce tunnel. On ne va pas remonter en sachant que quelqu’un peut débouler à tout moment… Le passage est bouché de l’autre côté il me semble. »

Le sorcier s’assied contre la paroi la plus proche, loin de l’ouverture, et sortit la carte qui était accolée à sa chocogrenouille. Un sourire étira ses lèvres tandis qu’il reconnaissait avant même de lire son nom le visage de Dumbledore. Il en avait déjà beaucoup à son effigie. L’homme était intemporel. Il le glissa dans sa poche et sortit la grenouille en chocolat, qu’il tendit à West.

« Au fait, si tu la veux… j’aime pas ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Heather Wells, Dim 2 Mar - 23:40


Autorisation de Damien pour le libre arbitre et de Spencer pour le sortilège.
Et désolée pour le pavé, j'ai pas fait exprès :$

La pluie continuait de tomber, inlassablement tandis que le saule se réveillait petit à petit, ce qui, selon Damien, était le but de l'enseignant. Mr Smith répondit à chacun de ces élèves, mais il avait une idée bien précise derrière la tête. Le professeur ne voulait pas faire un cours uniquement théorique, il voulait y intégrer de la pratique. C'est ce que l'Irlandaise comprit lorsqu'elle le vit s'approcher de l'arbre pour lui écraser brutalement une racine. Le saule, qui était encore à moitié endormit, se réveilla brusquement dans des sinistres bruits de craquements, des branches se dirigèrent avec une vitesse phénoménale vers l'enseignant. Celui-ci semblait avoir prévu le coup puisqu'il s'écarta d'un bond mais tout le groupe d'élèves reçu une giclée d'eau en pleine figure.

Maintenant que le Saule Cogneur était pleinement réveillé, et surtout dans une fureur noire, le professeur leur demanda d'aller chercher des chocogrenouilles qui se trouvaient dans le passage secret sous l'arbre. Un sourire carnassier recouvrit le visage de la jeune femme. Enfin un défi à la hauteur de se qu'elle pouvait espérer. Si tout les cours de Mr Smith étaient ainsi, Heather deviendrait la première abonnée. Elle retira sa cape qu'elle jeta par terre, laissant ses cheveux sous la pluie. Damien lui proposa une alliance pour faire l'épreuve à deux. La brune s'empressa d'acquiescer, heureuse qu'il lui ai proposé.

- Je te couvre, vas-y, et après tu m'aides à passer, commença la Serpentard sans vraiment savoir se qu'elle pouvait faire pour l'aider.

Elle aperçut ensuite, quelques mètres plus loin, une branche épaisse qui semblait provenir de l'arbre lui-même, sans doute brisée après qu'un imprudent ou fou soit passé trop près de lui. Elle lança un Wingardium Leviosa, même si le sortilège était basique, la jeune femme le maîtrisait à la perfection et la lourde branche s'éleva rapidement dans les airs. Le saule repéra rapidement l'objet sur lequel il concentra ces attaques. Une branche s'écrasa dessus et malgré tout les efforts qu'elle fit, sa baguette vrombissant à cause de la puissance, elle ne parvint pas à arrêter l'arbre. Il était trop fort pour elle.

Elle dégagea la branche, histoire que celle-ci ne se brise pas en rencontrant le sol. Si elle ne pouvait stopper la fureur du saule, elle pouvait néanmoins utiliser sa force contre lui même. Alors qu'elle fit redécoller le bout de bois, une branche se dirigea droit sur lui. D'un habile coup de baguette, Heather réussit à dévier la branche de sa trajectoire en la poussant avec le bout de bois. Elle n'eut même pas besoin de faire signe à son ami, il avait comprit et courut jusqu'à l'arbre. Elle dévia une première branche qui s'écrasa à quelques centimètres de Spencer.

- Dommage, j'aurais bien aimé, songea-t-elle quelques secondes à l'idée de voir le Serdaigle se faire écraser par le Saule Cogneur, avant de se reconcentrer sur son objectif: permettre à Damien d'arriver sain et sauf.

Elle dévia d'autres branches et le rouge et or arriva au tronc. Maintenant, c'était au tour de la brune de traverser. Son ami reprit alors la branche et la jeune femme partit en courant. Elle devait faire le plus vite possible. Le bleu et bronze avait déjà disparu dans le tunnel et quelques pas devant elle se trouvait William. Elle ne savait quel sortilège celui-ci avait utilisé mais aucune branche ne l'atteint. L'une d'elle fut même déviée à un millimètre d'elle. Lorsque l'arbre voulut retirer cette branche pour assommer un autre élève, celle-ci frappa la Serpentard au niveau du dos et elle tomba à plat ventre, le souffle coupé par le choc et les larmes lui montant aux yeux. Damien trop occupé avec une autre branche qui voulait, elle aussi, la transformer en omelette, n'avait rien pu faire pour l'aider. Mais si Heather avait fait plus attention, elle l'aurait vu venir et un simple bond sur le côté aurait pu empêcher cela. Se maudissant pour son manque d'attention, elle se releva elle reprit son chemin et, en quelques pas, elle fut au côté du beau rouge et or.

- Ne traînons pas, viens, cria-t-elle pour ce faire entendre à travers la pluie.

Elle attrapa sa main, entrecroisa leurs doigts dans le feu de l'action et l'entraîna dans le tunnel. Ils glissèrent sur la terre meuble et atterrirent à l'intérieur du passage. Le bleu et bronze était déjà là, William également. Ils étaient donc arrivés en troisième position. Remarquant qu'elle tenait toujours la main de son ami, elle la lâcha à contrecœur. Recouverte de boue des pieds à la tête à cause de son vol plané, personne ne put la voir rougir.

Les deux élèves déjà présent éclairaient l'endroit d'un lumos tandis que les bruits de pluie leur parvenait de manière étouffé.Les chocogrenouilles les attendaient un peu plus loin, il suffisait juste de dépacer William et Spencer qui discutaient. Elle sortit sa baguette et, sans ménagement, lança un Petrificus Totalus sur le Serdaigle qui s'écrasa sur le sol. La grenouillle en chocolat qu'il tenait du bout des doigts profita de cet instant pour s'enfuir en courant vers le fond du passage secret.

- T'es toujours sur mon chemin, toi, commenta la sixième année en lançant un regard méprisant à l'élève figé sur le sol.

La douleur lancinante que subissait la Préfète depuis quelques minutes, ajoutée à la rancœur qu'elle nourrissait toujours depuis l'épisode de la bibliothèque l'avait poussé à lancer le sortilège. Le pauvre élève avait fait une grossière erreur l'autre jour, il allait peu à peu le comprendre. La verte et argent n'était pas du genre à pardonner facilement.

La brune dépassa William, et recueillit deux chocogrenouilles. Elle salua son camarade de Maison à qui elle n'en voulait pas pour la branche, elle savait que ce n'était pas intentionnel, et sans doute ne l'avait-il même pas remarqué. Cela ne l'empêcha pas pour autant d'avoir mal et quelques difficultés pour respirer. Un détour par l'infirmerie à la fin du cours s'imposait. Elle tendit une des cartes à son ami avec un sourire crispé. Avec l'adrénaline causé par la situation, l'Irlandaise n'avait pas sentit tout de suite, mais maintenant qu'elle était au calme, son dos lui faisait de plus en plus souffrir.

- On y va tout de suite ou tu veux attendre?

Elle avait hâte de sortir d'ici. Dans un premier temps car elle voulait avoir l'honneur d'être parmi les premiers à sortir, et dans un deuxième temps car il y avait peu de chance pour que toute la classe rentrent tous dans ce minuscule passage. D'ailleurs, la sixième année libéra le Serdaigle pour qu'il n'y ai pas plus de témoins qu'il n'y en avait déjà. Comment aurait-elle pu expliquer le fait qu'un élève était saucissonné sans raison valable.
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Damien J. Eales, Lun 3 Mar - 1:25


--------Cours 1: Le Saule Cogneur. [Autorisation d'Heather Wells pour le libre arbitre]


Toutes mon attention devait impérativement être sur ce Saule Cogneur, ce n'était absolument pas le moment pour me laisser distraire par quoi que ce soit. Heather me faisait confiance en mettant sa santé entre mes mains, car oui, en l’occurrence, si elle se faisait frappée par l'arbre par ma faute, il était clair qu'elle le sentirait passer. Mais ce cas de figure n'aurait pas lieu ! Redoublant de concentration en bougeant le bois de bout que je faisait à présent léviter, je déviait les branches du Saule qui tomba bêtement dans le panneau, bien trop occupé à essayer de redevenir maitre de la situation qu'à se préoccuper de la verte et argent qui commençait à me rejoindre. Sentant que tout se passerait superbement bien, un évènement que je n'avais pas du tout prévu se déroula devant mes yeux. La belle brune venait d'être touchée dans le dos par une branche et se trouvait à terre, à plat ventre. Me maudissant intérieurement de ne pas avoir vu le coup venir, je me hâta de faire léviter en vitesse ma branche en direction de celle de l'arbre qui désirait apparemment aplatir mon amie ce qui, moi vivant, n'était pas prêt d'arriver ! Priant intérieurement pour qu'elle se redresse au plus vite, c'est ce qu'elle fit malgré la douleur que je pouvais aisément deviner puisqu'elle s'était tout de même pris un violent coup au niveau du dos. En quelques instants à peine, Heather se retrouva à mes côtés, ne me laissant pas le temps de m’inquiéter une seule seconde puisqu'elle m'annonça qu'il ne fallait pas trainer. J’eus à peine le temps de baisser mon bras, relâchant ainsi mon sortilège, que sa main se referma sur la mienne en entrecroisant nos doigts. L'instant qui suivit, la jeune femme m'entraina en direction du tunnel. Là-bas, nous glissons tout les deux jusqu'à finalement arriver à destination. Je put alors remarquer que j'avais bel et bien raison, seul deux élèves étaient déjà présent en ces lieux. William West, d'après ma mémoire, un élève de Serpentard ainsi que Spencer McKane, qui, lui, se trouve être à Serdaigle. Deux personnes que je ne connais que de vue en somme. La main d'Heather s'échappa de la mienne et la première chose que je fis après cela fut de ramasser ma baguette qui se trouvait au sol. Par chance, cette dernière ne s'était pas brisée durant notre glissade et encore heureux ! J'en prenais soin depuis que je l'avais obtenu, à mes onze ans, alors ce n'était pas maintenant qu'elle allait me lâchée. Relevant ensuite la tête vers les autres, mon regard se posa sur Heather pile au moment où cette dernière venait de balancer un sortilège sur le Serdaigle en y allant de son commentaire... bah... j'imagine qu'elle avait une bonne raison de faire ça après tout ! C'est alors qu'elle s'approcha de moi, sourire aux lèvres afin de me donner une des deux cartes que je pris, rangeant directement cela dans l'une de mes poches tout en restant à l'écoute de la Serpentard qui me demanda si je voulais y aller directement ou attendre un peu


D A M I E N   E A L E S.
Attends, laisse moi le temps de tenter quelque chose.


Nettoyant ma baguette avec le pan de ma chemise, je pointa celle-ci contre le dos d'Heather, espérant que ce que je m'apprêtais à faire fonctionnerais... mon but était d’apaiser sa douleur au dos, car certes, elle ne m'avait rien dit, mais un simple regard échangé avait suffit pour que je comprenne sans que je ne sache vraiment comment. C'est donc pour cette raison que je me servis de ma baguette pour lui lancer un Curo As Velnus informulé. En théorie, même si je ne soignais absolument rien en cas de blessure, cela devrait au moins apaiser la douleur et lui faire du bien. Un léger sourire d'excuse de ma part lui fit sans doute comprendre que c'est tout ce que je pouvais faire et que j'espérais sincèrement que le sortilège produise l'effet désirer.


D A M I E N    E A L E S.
Bien, à présent, il faut trouver un moyen pour sortir d'ici... j'imagine que vous n'avez rien trouver ?


Cette phrase était prononcé à l'intention de William et Spencer - étant donné que ce dernier venait d'être libéré par la préfète - et j'imaginais bien qu'ils répondraient négativement... alors c'était bien vrai ? Le passage secret menant à la cabane hurlante était condamné ? Hum... il fallait faire preuve d'un peu d'inventivité... remonter le passage en rampant était risqué, sans parler du risque de se faire foncer dedans par le premier élève qui passerait. Non, sur ce coup, on allait devoir faire preuve d'ingéniosité et c'est sans doute ce que le prof attendait... hé... mais oui ! C'était pourtant évident ! Sans la prévenir, j'attrapais délicatement Heather par la taille afin de la serrer au maximum contre moi, effectuant quelques pas en arrière tout en levant ma baguette, prenant bien soin de visé en direction de la sortie... maintenant, je n'avais plus qu'à prier très fort pour que ça marche...


D A M I E N    E A L E S.
On se revoit plus tard les gars !


J’enchainais ces paroles avec un Ascencio qui me propulsa à une vitesse incroyable à l'extérieur du tunnel en compagnie de mon amie que je tenais fermement contre moi pour éviter qu'il lui arrive quoi que ce soit. Quelques secondes à peine suffirent pour se retrouver à nouveau dans le parc du château, se trouvant par chance assez loin du Saule Cogneur pour que celui-ci ne nous attaque pas et heureusement d'ailleurs ! Car autant dire que nous étions dans une position assez vulnérable... moi étant allongé sur le dos, au sol avec Heather qui se trouvait sur moi, toujours prise dans mon étreinte. Un profond soupire s'échappa de ma bouche malgré moi, soulagé d'avoir réussi cette épreuve sans trop de casse... je n'étais pas prêt de bouger à présent. Enfin... c'est ce que je me disais avant de croiser le regard de mon amie, réalisant soudainement à quel point la situation était gênante. Sans tarder, je la bouscula gentiment pour finalement me redresser tout en l'aidant à en faire de même. Une fois tout les deux sur pied, le moment était à présent venu de vérifier si son état s'était améliorer grâce à mon intervention.


D A M I E N    E A L E S.
Tout va bien ?



DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Luke Belt, Lun 3 Mar - 12:28


J'avais quelque chose de mou sous ma tête. C'était moelleux, comme un chamallow. Et puis la matière était duveteuse, un peu comme un nuage, ou du coton. Bref, c'était très agréable. Au loin, peut-être dans un autre monde, ou dans un rêve, un bruit régulier, semblable à un gazouillement d'oiseau, se fit de plus en plus fort. Mais j'étais bien, avec la matière douce. Et puis j'étais au chaud, comme dans un cocon. Alors j'oubliai le léger bruit, et repartais dans mon sommeil.

Un claquement de porte me fit soudainement ouvrir les yeux. Je relevai ma tête de mon oreiller, et entrouvrai les yeux. Une lumière éclatante m'aveugla alors. Un imbécile avait dû allumer la lumière en plein milieu de la nuit. Je grognai légèrement pour exprimer mon mécontentement. Mon esprit encore embrumé par le sommeil ne semblait pas vouloir parler dans un language civilisé. Seulement, au bout d'un moment, je finis par me rendre compte que ce n'était pas le milieu de la nuit, et que ce n'était pas une lampe. Je n'entendais pas le ronflement systématique des autres, et la lumière était verdatre, comme... en pleine matinée, quand le soleil était levé depuis un moment et que la lumière passait à travers le lac.

Je sortis d'un bond du lit, tout sommeil envolé. Ce n'était pas le week-end aujourd'hui, j'avais cours ! Presque paniqué, je cherchais mon emplois du temps, mais il ne voulait pas être trouvé. Je n'arrivais pas à mettre la main dessus, et je n'avais donc aucune idée du cours que j'avais, et qui avait sûrement déjà débuté. Finalement, au bout de plusieurs minutes, je finis par remettre la main dessus. L'emplois du temps avait glissé entre deux feuilles de parchemin... Toujours était-il que j'avais appris que j'avais botanique. De mon point de vue, la pire des matières enseignées à Poudlard. Ce fut donc un profond soulagement que je ressentis. Je n'allais pas être en retard au cours d'un prof sévère, mais dans celui d'un inconnu, puisqu'il était nouveau. Il n'y avait donc nul besoin de se presser, avoir de bonnes notes ou être bien vu par le prof de botanique n'était absolument pas une de mes priorités.

C'est donc d'un pas tranquille que je me dirigeai vers la salle de bain, pour me préparer. Je constatai alors que le temps était pluvieux, maussade. Vraiment pas l'idéal pour un cours de botanique... Me réveiller encore plus tard, aurait finalement été bien mieux. Le moral au plus bas, à cause du temps, je pris tout mon temps pour me préparer, n'ayant aucune motivation. Après reflexion, j'enfilai une de mes nombreuses paires de chaussures qui ne craignaient pas grand chose, mais je pris tout de même le temps de les imperméabiliser avec un sortilège. Une fois dans la Grande Salle, où il n'y avait presque plus personne, chose logique au vu de l'heure, je pris mon petit déjeuner sans me presser. L'idée de faire cours sous la pluie ne m'enchantais pas. Pas du tout. Alors je retardai tout autant que possible.

Au bout d'un moment, je fus cependant obligé de me diriger vers le cours, qui avait lieu à proximité du Saule cogneur. Tous les élèves étaient déjà présents et le cours semblait avoir commencé depuis déjà un bon moment. J'avais sûrement dû battre mon record de retard. Plus j'approchais, plus je sentais les regards se poser sur moi. Il fallait dire que je n'avais rien fait pour arriver discrètemement. J'avançais d'un pas assuré, comme si arriver en retard était tout à fait normal. Arrivé à la hauteur du prof, je fis un sourire, et lançai d'un ton décontracté :

- Bonjour !

Habituellement, ça passais toujours, avec un sourire, parce que j'avais une bouille d'ange. Enfin quand j'étais petit, ça passais toujours, mais là, avec mes 17 ans, et le fait que le prof soit un homme, je ne savais pas. Je me dirigeai ensuite vers le groupe d'étudiants et remarquai plusieurs têtes familières, dont Axelle et Kyara. Nous n'avions d'ailleurs pas vraiment discuté, depuis que nous avions découvert notre lien de parenté. J'avais notamment planté Kyara dans la salle commune, après avoir découvert qu'elle était ma cousine, et je ne savais pas si elle l'avait pas mal pris. Et puis il fallait aussi que je lui dise que j'avais informé Axelle de cette découverte. Je passais devant la préfète, qui était en compagnie de William, et les saluai, avant de me diriger vers l'attrapeuse.

- Salut Kyara ! C'est une très belle journée, hein, pour un cours en extérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Melinda Bobbin
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Melinda Bobbin, Lun 3 Mar - 13:18


Après avoir balancé sa réponse, Melinda remarqua que le professeur était plutôt supris de sa réponse drôlement précise. En effet, la passionnée de littérature avait, suite aux informations concernant le cours de botanique, fouiné dans la bibliothèque pour trouver quelques informations sur ce spécimen très intéressant. Ensuite, la jeune femme écouta attentivement tous les autres élèves qui, contrairement à elle, répondaient par des phrases longues et posaient des questions. Certaines réponses étaient un peu vagues, d'autres plus poussées, la verte et argent trouvait que ce cours était plutôt intéressant. Après avoir entendu la majorité des élèves, le professeur pu enfin intervenir.

"Alors pour tout reprendre, l'arbre a été en effet planté dans les années 1970, bravo à miss Bobbin pour la précision que je ne demandais même pas.

Elle sourit au professeur d'un aire fière. Puis l'homme continua.

Miss Lavoie, je pense que votre camarade Evangeline a répondu à votre question. Le Saule Cogneur protège un souterrain qui se trouve en dessous de lui qui conduit à la Cabane Hurlante, utilisée autrefois pour réfugier Mr Lupin, membre de l'Ordre du Phénix qui était un Loup Garou.
Miss Harel, les Saules Cogneurs existent naturellement, ils ne proviennent pas d'un phénomène anthropique, c'est-à-dire qu'ils n'existent pas par la volonté de l'Homme. En revanche, ces arbres magiques sont très rares. Cependant, ils répondent à toute condition climatique et peuvent donc se trouver n'importe où. Certains disent qu'il vient de loin, moi je suis de ceux qui pensent qu'il provient tout simplement de la forêt magique. Imaginez-vous le nombre de sorciers qui durent immobiliser l'arbre tout en le déplaçant, l'arbre ne pouvait être déplacé que de quelques miles.


Il avança un peu au milieu du groupe et poursuivit.

S'agissant de son agressivité, vous avez tous raison, l'arbre n'est pas par nature agressif. Ce qui n'empêche pas, miss Green, que certaines plantes sont agressives, qu'elles vous poursuivent pour vous croquer, vous empoisonner ou pire encore...

L'ambiance était devenu un peu plus tendu, la pluie continuait de tomber, c'était presque effrayant.

Mais ce n'est pas le cas du Saule Cogneur.
Le Saule Cogneur n'est agressif que si l'on dépasse un certain périmètre qu'il se borne à défendre à tout prix.
Certains sont parvenus à se défendre voire à pénétrer dans le tunnel caché et c'est ce que nous allons voir aujourd'hui.


Le professeur s'approcha de l'arbre.

Vous m'avez demandé si un arbre peut dormir, oui, il le peut. Il est difficile de comparer un arbre magique à des animaux, Mr Mitrium, et je me permettrais plus à comparer le Saule Cogneur à un humain, car qui ne serait pas énervé si on lui marchait sur les pieds ?

Suite à ses mots, il écrasa un morceau de racine qui dépassait du sol et le saule cogneur bougea brusquement, comme si on venait de le réveiller.

Voilà le courroux du Saule Cogneur, il ne risque pas de se calmer. Vous allez oublier la pluie car à présent, votre objectif est de passer outre la défense du Saule pour rejoindre le tunnel, j'y ait placé des chocogrenouilles qu'il vous suffira de récupérer.
Vous pouvez également me dire comment vous comptez vous y prendre.


Melinda regarda alternativement le professeur et l'arbre qui gesticulait dans tous les sens. Certains élèves courraient déjà vers l'arbre, se jetant des sorts pour arriver premier, d'autres se faisaient percuter par d'immenses branches. La jeune femme ne se découragea pas pour autant. Mais comme à son habitude, elle réfléchit avant d'agir. Elle se souvint de ce qu'elle avait entendu par rapport à celui ci. Le grand Rémus Lupin avait réussi à l'immobiliser quelques instants grâce au sortilège d'Immobulus. Mais si celle-ci jetait ce sort, tous les élèves pourraient passer, elle faciliterait donc la tâche à tout le monde.

Elle courut en direction du tronc mais une énorme branche la fit voler à quelques mètres. Mais elle n'abandonna pas et essaya une seconde fois. Cette fois, elle ne fut pas surprise par les branches et en évita quelques une puis elle sauta au dessus des autres. Elle remarqua que quelques élèves avaient réussis à traverser et tenta donc le sortilège de blocage. Après avoir sortit sa baguette elle la pointa en direction du tronc et hurla la formule:

- Immobulus !"

Le saule s'immobilisa quelques instant, juste assez longtemps pour permettre à la serpentard de traverser. Elle ramassa quelques chocogrenouilles au passage puis la saule se remit à bouger. Encore une fois, elle sauta au dessus d'une branche se qui lui permetta enfin d'arriver à destination. Elle était essoufflée mais elle y était arrivé.

HRPG:
 


Dernière édition par Melinda Bobbin le Lun 3 Mar - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Renfort AdminHarryPotter2005
Renfort Admin
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Kyara Blanchet, Lun 3 Mar - 14:25


Kyara attendait en se balançant légèrement d'avant en arrière quand Axelle fit son apparition. La demoiselle salua la brune et la complimenta sur ses bottes avant de se diriger vers un autre élève, abandonnant ainsi la Française. Ce fut à cet instant que le professeur commença le cours en se présentant puis en entrant dans le vif du sujet en parlant du saule cogneur. Il termina par des questions que la serpentard n'écouta que d'une oreille. Elle était plus occupée à se placer aux côtés de sa cousine. Lui adressant un sourire, elle s’intéressa ensuite aux réponses des élèves sans pour autant participer.

Après avoir écouté toutes les réponses, le professeur reprit la parole et écrasa une des branches de l'arbre. La brune recula rapidement de quelques mètres, car elle savait la conséquence de l'acte de l'homme. Aussitôt, l'arbre prit vie et commença à secouer en tout sens ses racines. Ca rappelait le bon vieux temps, quand il y avait des défis débiles comme toucher le tronc de l'arbre sans qu'il vous envoie à l'infirmerie. Aléor donna alors un exercice aux élèves. Ils devaient passer par le passage secret et recuperer des chocogrenouilles. Ce fut alors que Luke arriva et se dirigea vers la Française.

- Salut Kyara ! C'est une très belle journée, hein, pour un cours en extérieur...
- Salut Luke ! Je trouve aussi, brillante idée, en plus maintenant on doit faire mumuse avec un arbre meurtrier.

Faisant la moue, la brune regarda ses camarades qui s'en sortaient pas mal. Fronçant les sourcils, elle reprit alors la parole.

- D'ailleurs je trouve qu'ils ont beaucoup de chance .... Se tournant vers le professeur, elle reprit. Monsieur ? On prend le chocolat et on sort ? Ou il faut faire comme les autres et attendre la fin du déluge bien au sec ?
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : William West, Lun 3 Mar - 18:41


William allait saisir la grenouille que lui tendait Spencer lorsque celui-ci tomba à la renverse, laissant échapper la précieuse sucrerie. Le jeune homme tourna la tête vers l'entrée du tunnel et vit qu'Heather venait d'en jaillir, pointant sa baguette sur le Serdaigle au sol. Visiblement la préfète n'appréciait pas l'aiglon et Will fut bien aviser de ne pas faire le moindre commentaire, l'observant simplement ramasser deux chocogrenouilles tandis que Damien, un Gryffondor, enjambait à son tour le corps pétrifié. Ils discutèrent rapidement puis Heather libéra Spencer du sort. Le Rouge et Or les salua alors tout en prenant la préfète dans ses bras, la serrant contre lui, avant de pointer sa baguette vers la sortie.

*Un sort d'ascension... Logique oui.*

Le Serpentard tendit la main au Serdaigle pour l'aider à se redresser et observa un instant la sortie. Hésitant quand à rester ou non, après tout ici il était à l'abris de la pluie et il aurait aimé voir qui arriverait ensuite.

"Je sais pas qu'elle mouche l'a piqué mais on dirait qu'Heather t'en voulait. En tout cas on ferait mieux d'y retourner, baguette en avant au cas où un élève tenterait de rentrer... Un sort d'expulsion devrait suffire si jamais quelqu'un nous fonce dessus d'un coup."

S'il avait été accompagné d'une jolie fille et s'il s'était agit d'un autre professeur, William aurait bien entendu plutôt proposé de rester un peu et d'explorer le tunnel plus en profondeur, histoire de voir s'il était réellement bloqué ou non mais Spencer n'était pas du tout son type et puis le professeur Smith faisait une bonne impression au Serpentard alors autant ne pas se faire mal voir en passant le reste du cours au sec pendant que les autres se trouvaient sous la pluie.

Pointant sa baguette vers le tunnel, Will réfléchit quelques instants au sort qu'il pourrait utiliser, le Glisseo permettait de changer des escaliers en toboggans mais quel était le contre sort ? Il devait bien en exister un ? Ne trouvant pas immédiatement, le Serpentard se mit à songer qu'un sort de modelage ferait très certainement l'affaire.


"#Plasticinum !"

Le tunnel pour remonter vers la surface se mit à ondoyer, formant rapidement des marches jusqu'à devenir un véritable escalier.

"Parfait, on se revoit là haut Spence'."

William émergea du passage secret quelques instants plus tard pour voir l'arbre être immobilisé par un Immobulus des plus sonore. Le serpent en profita pour sortir du champs d'action du Saule et rejoindre les autres élèves et le professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Spencer McKane, Lun 3 Mar - 18:56


#Petrificus Totalus

West n’avait même pas pu esquisser un mouvement pour récupérer la chocogrenouille que Spencer se retrouvait projeté violemment au sol dans une posture figée, la friandise s’évadant dans les profondeurs du tunnel.

« T’es toujours dans sur mon chemin toi »

Heather Wells. Il aurait du s’en douter. La Serpentard avait la rancune tenace. La vision trouble, il vit la silhouette de la jeune fille s’éloigner de quelques pas et rejoindre quelqu’un. Tandis que les deux élèves disparaissaient à travers le plafond de la cavité, il se retrouva libéré du sortilège. Il jura dans un grognement et resta un instant plié au sol. Sa hanche le lançait terriblement.

« Saleté de Wells », siffla t-il.

William lui tendit une main, et il gratifia le Serpentard d’un regard avant de se relever.

« Je sais pas qu'elle mouche l'a piqué mais on dirait qu'Heather t'en voulait. En tout cas on ferait mieux d'y retourner, baguette en avant au cas où un élève tenterait de rentrer... Un sort d'expulsion devrait suffire si jamais quelqu'un nous fonce dessus d'un coup »

Spencer hocha la tête, passablement énervé après Heather. Elle ne perdait rien pour attendre. Il rangea sa baguette dans la poche intérieur de son uniforme tandis que William ouvrait d’un sort de modelage un escalier dans la roche. Malin.

« Parfait, on se revoit là haut Spence' »

Le Serdaigle avait à présent la tête comme dans un étau, et sa main ne quittait plus son côté. Il adressa un signe de tête à West.

« J’te suis »

Il emboîta le pas du Serpentard, maudissant mentalement Wells et imaginant une vengeance pour leur prochaine rencontre. Arrivé sur la pelouse du parc, Spencer se renfrogna. Il pleuvait toujours à grosses gouttes. Il rejoignit le groupe d’élèves toujours attroupé autour de Smith et du Saule Cogneur. Certains semblait hésiter à se lancer, d’autres fomenter un plan pour éviter la casse. N’hésitant pas une seconde, Spencer s’assit en tailleur hors de portée du Saule Cogneur, arrachant l’herbe dans des mouvements rageurs. Son regard vrilla Wells avec haine. Il savait qu’elle avait de quoi lui en vouloir pourtant, mais il ne pouvait pas s’en empêcher, surtout après ce qui venait d’arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Betty Green
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Betty Green, Lun 3 Mar - 19:44


Pink écouta le professeur répondre à toutes les questions des élèves, et elle sortit un calepin et une plume auxquels elle avait jeté un sort afin qu'ils ne soient pas mouillés. Elle commença a prendre des notes très intéressée par le cours. En effet ce prof était complètement fou, mais en même temps il savait beaucoup de choses. Au bout d'un moment, il répondit à ce qu'elle-même avait suggéré comme réponse :

- S'agissant de son agressivité, vous avez tous raison, l'arbre n'est pas par nature agressif. Ce qui n'empêche pas, miss Green, que certaines plantes sont agressives, qu'elles vous poursuivent pour vous croquer, vous empoisonner ou pire encore...

Elle qui adorait les plantes et la botanique, elle resta quelques secondes la bouche ouverte. Incroyable. Certaines plantes sont vraiment mauvaises... Ca, c'était quelque chose qu'il fallait qu'elle retienne. Cependant, il avait l'air assez satisfait du début de sa réponse et Pink se dit qu'elle avait sans doute fait gagner des points à sa maison.

Alors qu'elle continuait à noter sur son calepin tout ce que disait le professeur, elle le vit marcher sur l'une des racines de l'arbre dans le but, visiblement, de l'énerver. Sous la secousse, le calepin de Pink tomba par terre et elle eu bien du mal à ne pas se faire piétiner les doigts en allant le rechercher.

Puis, le prof fit encore quelque chose de plus stupide que de réveiller un arbre qui se défend : il leur demanda de l'esquiver.

- Voilà le courroux du Saule Cogneur, il ne risque pas de se calmer. Vous allez oublier la pluie car à présent, votre objectif est de passer outre la défense du Saule pour rejoindre le tunnel, j'y ait placé des chocogrenouilles qu'il vous suffira de récupérer.

Voyant sans doute que tous les élèves ici présents n'avaient pas envi de mourir dans d'atroces souffrances, il ajouta :

- Vous pouvez également me dire comment vous comptez vous y prendre.

Trop aimable.

Donc voilà les deux solutions qui s'offraient à la Poufsouffle et ses camarades de classe : soit ils pouvaient rester à mourir de froid et donner une idée irréalisable de ce qu'ils feraient pour ne pas mourir aujourd'hui, soit ils prenaient leur courage à deux mains, fermaient les yeux et allaient se battre avec un arbre gigantesque. Trop cool. Où sont passés les bon vieux cours bien au chaud dans les serres ? Au début, ce cours clandestin avait plutôt plu à la jeune fille, mais à présent, elle en était presque dégoutée de sa matière préférée ! Presque...

Bon, tout d'abord, il fallait trouver une solution. Elle vit des élèves utiliser toutes sortes de sortilèges, d'autres y aller carrément à l'aveuglette, mais elle, elle voulait faire quelque chose de réfléchi. Une plante a toujours un point faible mais malheureusement, et malgré tous les bouquins de Botanique qu'elle avait pu lire, elle ne connaissait pas celui-là.

Ca faisait à présent bien longtemps qu'elle était là à réfléchir et elle décida de dire au professeur le peu de réflexion qu'elle avait eu.

- Je pense qu'il faut trouver son point faible. Malheureusement je ne le connais pas et je ne sais pas si quelqu'un ici le connait mais les plantes, comme les créatures, ont des points faibles. Par exemple un chien à trois têtes s'endort s'il entend de la musique. Je pense que détourner son attention, comme ces deux élèves l'ont fait, est une bonne idée aussi.


Ce n'était pas très pertinent, surtout qu'elle commentait l'idée de quelqu'un d'autre mais pour l'instant rien de plus ne lui vint à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours 1 : Le Saule Cogneur

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 6

 Cours 1 : Le Saule Cogneur

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.