AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 3 sur 10
Cours n°1 : Introduction
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Kyara Blanchet, Ven 21 Fév 2014 - 21:20


Liam et Kyara étaient en plein moment yeux dans les yeux, quand Clio prit la parole d'un ton fort. Surprise la brune détourna le regard et constata que son amie était en train de s'en prendre à une gryffondor. Le cours n'avait même pas commencé que l'ambiance était déjà présente ! Apparemment, les gâteaux étant présents n'étaient pas réellement comestibles. Purée, elle venait de manger son bouquin .. vive la digestion ! Apparemment il y avait des rebelles dans la classe, car certains se crurent assez malin pour prendre la parole. Ils étaient fous. Clio réagit au tac au tac avant de se diriger vers Heather et de lui poser des questions avec froideur.

Là, Kyara ne comprenait pas. La préfète n'avait pourtant rien fait dans l'histoire. Est-ce que Clio allait bien ? Elle devait être en train de se laisser avoir par ses émotions. A ce rythme elle risquait de faire un avc avant même d'avoir terminé son premier cours. Il fallait qu'elle se calme et qu'elle reprenne la situation en main. Faisant la moue la serpentard hésita à intervenir pendant quelques secondes. C'était déplacé aussi elle décidé de garder le silence, pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Heather Wells, Ven 21 Fév 2014 - 22:15


La Préfète répondit positivement à la question de son voisin avant de recevoir le regard courroucé d'une Gryffondor. Celle-ci semblait vouloir, elle aussi, s’asseoir à côté de Damien mais fut obligée de choisir une place à côté. Le rouge et or se détourna alors d'elle pour engager la conversation avec la nouvelle venue. Heather ne se vexa pas, trop occupée par la scène qui se déroulait devant ses yeux. Violaine était en train de se faire reprendre par l'enseignante, et c'était, il fallait se l'avouer, assez drôle. Surtout la tête de la Préfète des Gryffondors qui était épique. C'est avec étonnement que l'Irlandaise vit Damien prendre la parole face au professeure. Le septième année venait de prendre la défense de l'élève et la verte et argent sentit de la jalousie pointer son nez. Elle aussi aimerait bien qu'on prenne sa défense, qu'il prenne sa défense. Elle n'avait pas l'habitude de ce genre de sentiment et le cacha rapidement pour le garder secret.

- Qu'est-ce que j'ai manqué ?

La Serpentard n'avait pas bien comprit l'histoire, c'est pourquoi elle avait demandé quelques informations à Damien. Quinn, qui avait retrouvé sa place depuis quelque minutes se releva à nouveau de sa chaise et prit la parole:

« Alors comme ça, on est préfète de Serpentard ? fit-elle, sourire en coin. À quoi vous jouez au juste, mademoiselle ? »

La sixième année n'avait pas comprit qu'elle s'adressait à elle mais Axelle n'était pas encore présente et elle ne savait même pas si elle était censée venir. Elle ne pouvait qu'être la destinataire de ses paroles. Elle planta ses yeux dans ceux de son professeure. Elle ne comprenait absolument pas ce qu'elle pouvait bien lui reprocher. Elle n'était pas la seule à discuter et puis le cours n'avait même pas commencé...

- Euh... Oui... répondit la brune. Pourquoi ? Ça pose un problème ?

Elle était complètement perdue, et se demandait bien ce qu'elle avait put faire de travers. Peut-être que l'enseignante cherchait une nouvelle tête de turc, ou bien qu'elle ne supportait tout simplement pas les Préfètes. D'abord Violaine, puis Heather... A qui le tour ?
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : William West, Ven 21 Fév 2014 - 22:27


William releva la tête vers la professeur qu'il n'avait pas vu se diriger vers Violaine. En sept années de scolarité, c'était la première fois qu'il voyait un ou une professeur se déchaîner aussi rapidement sur une élève, c'était le premier cours et il n'avait même pas encore débuté ! Quoi qu'il en soit, le gâteau lui semblait bien moins appétissant maintenant qu'il connaissait sa véritable nature. Le Serpentard eut un regard désolé vers la Gryffondor en train de s'asseoir sur un tabouret ridiculement petit et probablement des plus inconfortable. Toutefois sa compassion disparut rapidement, Miss Quinn avait visiblement décidé de s'en prendre à lui.

« Quant à vous, Mr West, si j'étais vous j'éviterais d'en rajouter. Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne chose que je connaisse déjà votre nom, mais il faut dire que votre réputation vous précède... J'ignore d'ailleurs si le plaisir de cette rencontre est partagé »

William serra les dents en soutenant le regard de la prof un court instant, celle-ci repartant aussitôt vers l'estrade. Rarement il ne s'était énervé aussi rapidement. Jamais il n'avait manqué de respect à un professeur, la métamorphose était l'une des quelques matières dans lesquelles il tâchait de se montrer un élève exemplaire car le sujet le passionnait mais malgré cela, le jeune homme venait de se faire littéralement détruire sans la moindre raison. Le serpent avait la mâchoire crispé, luttant de toutes ses forces pour ne pas cracher son venin. Certes ce qu'elle lui avait dit n'était rien comparé à la situation dans laquelle se trouvait désormais la préfète des Gryffondor mais le Serpentard ne pouvait s'empêcher de se sentir persécuté.

Un Gryffondor eut la mauvaise idée de dire tout haut ce que chacun pensait tout bas, la réaction de Miss Quinn ne se fit pas attendre et celle-ci lui demanda le plus poliment du monde de désormais la fermer sous peine d'être envoyé chez la concierge. Certes elle y avait mis les formes mais le résultat était le même. Le regard d'émeraude du serpent continuait de fixer la professeur, non plus avec envie mais avec une colère non dissimulée, lorsque celle-ci descendit une fois de plus de l'estrade. Personne n'avait pourtant rien dit ou en tout cas pas suffisamment fort pour qu'on puisse le distinguer clairement. Le Serpentard ne put s'empêcher de croire qu'il serait à nouveau la cible de sa colère, pour un simple regard.

Mais il n'était bien évidemment pas sa cible, elle le dépassa sans même un regard et se dirigea vers Heather, l'une des préfètes de sa maison. Que pouvait donc bien avoir cette professeur pour s'en prendre ainsi aux élèves ? Surtout quelqu'un comme Heather qui n'était absolument pas du genre à perturber un cours, quel qu'il soit. Au contraire, la jeune femme faisait toujours en sorte d'être un exemple à suivre pour les autres membres de sa maison, voir pour la totalité des élèves.

William serra le poing, difficile de laisser passer tout ceci sans réagir pourtant il devait absolument faire profil bas. Son attitude face au Ministre allait suffisamment lui causer de soucis, nul besoin d'en apporter plus à sa maison. Toutefois qu'elle s'en prenne à une membre de sa maison l'énervait plus encore, surtout Heather qui n'avait vraiment rien fait pour la contrarier, à moins qu'il n'ait manqué quelque chose bien entendu.

*Mais des problèmes... Je n'en aurais que si je me fais prendre.*

Mauvaise idée, très mauvaise idée. Il ne devait surtout pas céder à la tentation.

Trop tard, William sortit sa baguette et jeta un #Amplificatum informulé sur le tabouret de Violaine ; elle passerait certainement une bonne partie du cours sur ce tabouret alors autant être à l'aise, puis pointa sa baguette vers le bureau. Après une courte hésitation il l'abaissa, les conséquence serait trop grande s'il faisait ce qu'il avait en tête. Changeant de plan, il choisit plutôt de s'asseoir d'une manière bien moins académique, allongeant ses jambes au maximum et se penchant légèrement en arrière. S'il avait eut un oreiller le jeune homme aurait été prêt pour une sieste.

*Si elle continue à s'énerver contre les élèves, c'est la crise de nerf qui l'attend la pauvre. Bon, donnons lui une véritable raison de me détester maintenant.*


"Finalement tu peux garder le gâteau Violaine, je n'ai plus faim."

Après une courte pause, William souhaitant être sûr d'avoir capté l'attention, il reprit la parole.

"Mademoiselle Quinn, je suis flatté que vous connaissiez déjà mon nom. Que ma réputation me précède est un honneur. C'est vrais que je suis un excellent élève mais rassurez vous je suis certains que vous avez de nombreuses choses à m'apprendre."

A commencer par la modestie. Le serpent faisait tournoyer sa baguette entre ses doigts pendant son petit discours, un exercice qu'il appréciait visiblement et qui ne semblait pas lui coûter le moindre effort.

"Quand au reste... Je peux vous assurez que si vous me connaissiez mieux, le plaisir serait plus que partagé."

La colère avait disparut de son visage tandis qu'il parlait, remplacé par un sourire non dissimulé. Le serpent reposa sa baguette sur la table et tendis un bras vers son sac pour sortir son livre de cours.
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Damien J. Eales, Ven 21 Fév 2014 - 23:50


--------Cours 1: Introduction.


Comme c'était à prévoir, la professeure se ficha totalement de ce que j'avais pu dire, restant fidèle à son idée et pensant même que ce n'était rien... bah tiens donc ! Exhiber Violaine comme une bête de foire sur un tabouret loin d'être confortable et ce devant tout le monde, c'était digne d'un professeur peut-être ? J'aurais pu répliquer en continuant sur ma lancée, mais j'étais du genre à être en mesure de garder mon sang froid et j'allais donc appliquer ceci pour ne pas finir expulser du cours d'aujourd'hui, ce serais tout de même dommage de finir de cette façon après le premier cours... Lançant un regard d'excuse à Violaine signifiant que je ne pouvais rien faire de plus pour elle, je ne put réprimer un léger soupir tout en reportant mon attention sur autre chose. C'est à ce moment-là qu'Heather prit la parole, me faisant tourner la tête en sa direction pour l'observer et écouter ce qu'elle avait à dire. Une fois qu'elle eut terminée, je me penchais légèrement vers elle pour dire le plus discrètement possible - vu que j'avais déjà eu un avertissement de la prof, autant me tenir à carreau - à ma voisine.


D A M I E N    E A L E S.
Violaine a mangée un gâteau qui se trouvait au premier rang et qui était en réalité le manuel du cours d'aujourd'hui.


Oui, oui... la professeure faisait bien tout une histoire pour si peu au final... Avait-elle vraiment le tempérament pour être prof ? Savait-elle que tout n'était pas tout rose lorsque l'on exerçait ce métier et qu'il fallait avoir du sang froid et de l'autorité ? Car d'après ce que je pouvais voir, elle manquait clairement du premier ! Pensant que tout était à présent terminé, je me trompais lourdement. Car c'est alors qu'elle s'approcha de notre bureau. Au début, je pensait qu'elle venait pour moi et je me demandait ce que j'avais pu faire, mais non, pas du tout. Cette dernière s'était approchée d'Heather lui demandant à quoi elle jouait tout en lui lançant un regard de défi. Pour la première fois depuis très longtemps, je sentis mon sang ne faire qu'un tour. Elle se prenait pour qui celle là ?! Surtout que là, son comportement n'était même pas justifiée, la brune n'ayant absolument rien fait ! Ouvrant légèrement la bouche, prêt à dire le fond de ma pensées, je me mordis la lèvre inférieure pour me forcer à me taire, si fort qu'un peu de sang perla de celle-ci. Ce n'était pas vraiment discret, mais de toutes façon, la prof ne pouvait pas le remarquer, bien trop occuper à fixer ma voisine pour faire attention à ce genre de détails... Calme-toi... calme-toi... je ne cessais de me répéter cette phrase dans ma tête, ne sachant même pas pourquoi exactement est-ce que j'agissais de telle façon en constatant qu'elle s'en prenait à Heather, moi qui avait pourtant su garder mon sang froid juste avant. Sentant la colère redescendre légèrement et sachant pertinemment qu'il valait mieux que je me taises, je ne pu cependant m'empêcher de dire - en faisant un gros effort cependant - sur le ton le plus calme et respectueux du monde en m'adressant à la professeure.


D A M I E N    E A L E S.
Professeure, Heather n'a absolument rien fait.


La tentation de rajouter un "donc arrête d'être parano ma grande" me brûlait les lèvres, mais autant je pouvais potentiellement m'en sortir puisque que cette fois-ci, je n'avais rien dit d'offusquant et je n'avais pas remis en cause les méthodes employée par celle-ci, mais si j'avais eu le malheur de rajouter cette phrase-là... je pense que j'aurais eu le ticket gagnant pour une visite surprise à la concierge ! Alors que là "normalement" je ne risquais rien étant donné que la pointe d'arrogance dont j'avais pu faire preuve tout à l'heure en défendant Violaine n'était ici par présente du tout, je me contentais juste de donner mon "témoignage" pour qu'elle fiche la paix à Heather, rien de plus... surtout qu'elle n'avait même pas préciser ce qu'avait pu faire la vert et argent, non, elle était simplement venu la provoquer inutilement, à croire que ça l'amusait au final de s'en prendre aux élèves pour tout et n'importe quoi... si ça commençait sur cette lancée, je pense que je n'allais pas beaucoup apprécier cette professeure qui pourtant, aurait pu être sympathique si seulement elle n'était pas si enclin à la parano et si elle était en mesure de conserver son sang froid, mais bon... après tout, peut-être que c'était le stress dû au fait qu'il s'agissait de son premier jour de cours et qu'elle allait se montrer plus sympathique par la suite, du moins, je l’espérait.



DAMIEN J. EALES.--------
Revenir en haut Aller en bas
Darwin Van Dreaden
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Darwin Van Dreaden, Sam 22 Fév 2014 - 1:44


Enfin l'après-midi. La journée semblait longue, Je viens juste de terminer mon repas. dans peu de temps, les cours reprendront, ainsi que le cours de métamorphose. Il avait été stoppé subitement pendant un mois, sans raison apparente. Mais ce n'est pas le soucis, ça ne me regarde pas de toute façon.
Ce qui est important, c'est que le cours a repris, c'est une matière que j'aime bien, je trouve ça réellement marrant et rudement pratique.

Une fois vachement étalé sur une chaise dans la grande salle, la cloche sonne. C'était l'heure des cours et donc de celui de métamorphose et j'avais hâte d'y aller, mais j'aime prendre mon temps et ne pas arriver en premier. J'aime voir les autres se dépêcher d'aller en cours, par peur d'être en retard et pour bien paraitre, moi je prends mon temps, de toute manière, les cours ne commenceront pas sans pas mal d'élèves.

Finalement je me lève pour me diriger vers la salle de classe. il n'y avait plus personne dans les couloirs, les escaliers étaient vides pour atteindre le cours qui se trouvait aux étages au-dessus. Je trouvais ça plaisant de me balader seul dans les couloirs, sans personne autour.

j’atteins la salle de cours. j'entre sans trop me poser de question si le cours avait débuter ou pas. Apparemment, il n'avait pas commencer. il y avait cependant du brouhaha, les élèves se prenaient-ils déjà la tête avec la professeure ? J'aperçois rapidement Violaine, ma préfète qui est assise sur un tabouret près du pupitre sur l'estrade. Qu'est-ce qu'elle a fait encore ? j'imagine qu'elle a dû faire une bêtise. je me mit a rigolé tout seul. Je m'avance ensuite de quelques pas avant de dire :

" Bonjour Miss Quinn. " dis-je d'un ton maladroitement froid.

Je regarde ensuite la professeure et remarque son style vestimentaire très coquet et son laisser aller. Mais je ne la fixe pas très longtemps pour éviter de me faire trop d'idée. Depuis quelques temps, je fais une fixette sur les jolies filles, sans raison apparente. Je pense à des choses... Que moi, Darwin, ne devrait pas penser. Mais je ne devais en aucun cas me faire divertir pendant le cours par la "modeste" jupe de notre chère professeure.

Je cherche donc rapidement ma place en essayant de ne penser à rien. Il reste une place au dernier rang et beaucoup de places devant. Bah tu m'étonnes. je vais me mettre devant, au moins, je ne risque pas de déranger qui que ce soit. Je me met donc en bout de table, pose mon sac et sort mes affaires. Encre, plume, parchemin, et tiens ma baguette toujours prête. Ensuite, je m'installe avachi sur ma chaise en attendant que le temps passe et que le cours commence.


Dernière édition par Darwin Van Dreaden le Sam 22 Fév 2014 - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Invité, Sam 22 Fév 2014 - 12:01


~ Cours de Métamorphose ~

Le début du cours se vit pas mal agité, effectivement Violaine venait de mangé le manuel du premier cours. Gabriel ne pu s'empêché de ricané, sacré préfète. Comme punition à cela, la professeure fît apparaitre un petit tabouret, qui a l'air vraiment inconfortable, la pauvre. Enfin, Gabriel ne bougeait pas et regarda un peu ce qui se passait autour de lui, lorsqu'Eléna lui répondit. Le jeune West arrêta de tourné la tête a droite et a gauche puis il se concentra sur la Gryffondor assise a côté de lui, il l'écouta parlé dans un premier temps.

-Salut Gabriel, je vais très bien et toi ? Non ça va je n'attendais personne. En parlant d'hier, avec Violaine on a traînés un peu dans la grande salle avant de partir et je t'ai vu aller parler à monsieur Londubat, tu lui voulais quoi ?

Une fois qu'elle eu fini Gabriel lui répondit tout sourire.

Et bien écoute ça va très bien aussi. Ah, et bien je voulais lui posé deux trois question, car j'ai l'ambition de devenir Auror, et comme ce n'est pas tout les jours qu'on n'a l'occasion de leur parlé, j'en ne suis profité pour me renseigné directement auprès de l'un deux.

Et il avait eu ce qu'il voulait, cette petite discussion avait été un peu bénéfique, même si ce n'était pas forcement ce a quoi s'attendait l'Auror. Il devait s'attendre a un témoignage par rapport au ressent accident. Enfin, Clio s'approcha de William et lui parla sur un ton que Gabriel n’appréciait pas forcement. Il l'écouta donc ce qu'elle avait à dire au Serpentard. Elle avait déjà mal parlé a sa voisine qui lui avait très bien répondu d'ailleurs, mais a première vue la professeure semblais tendu et énervé.

« Quant à vous, Mr West, si j'étais vous j'éviterais d'en rajouter,  Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne chose que je connaisse déjà votre nom, mais il faut dire que votre réputation vous précède... J'ignore d'ailleurs si le plaisir de cette rencontre est partagé »

Gabriel observa William, pourvu qu'il ne fasse pas de connerie, il le vit se crispé, s'énervé. Bon d'un côté il y'avait de quoi. Elle ce prenait pour qui ? Manqué de respect a un élève, alors que celui-ci n'a absolument rien fait. Pour le moment, le Rouge et Or essaya de gardé son calme et ce dit que ça passerais peu être. Puis elle se mit a parlé a la préfète des Serpentard.

« Alors comme ça, on est préfète de Serpentard ? À quoi vous jouez au juste, mademoiselle ? »

Alors là, personne ne comprenait son comportement, déjà William avait rien faire mais la, Heather, elle avait vraiment rien fait. La plus part des élève se demandais ce qu'il ce passait. Soudain, la chaise de Violaine devenait un agréable siège. Le Rogue et Or tourna la tête vers son cousin qui avait sa baguette de sorti. Sacré Will', tu ne pouvais pas t'en empêché. Maintenant grâce à lui, la préfète des Rouge et Or était plutôt bien installé. Mais il manquait encore quelque chose estima Gabriel.

Il sortit a son tour sa baguette et lança un Accio-Coussin informulé. Clio étant le dos tourné, le coussin vient se posé à côté de Violaine. Le Rouge et Or l'observa et trouva que ce n'était pas encore suffisant. Pas de souci il allait vite régler le problème, il pointa sa baguette en direction de l’oreille et lança un Amplificatum informulé. Le tous dans la plus grande discrétion bien entendu pour évité que la professeure ne sache d'out out ceci provient.

La préfète Gryffondor se retrouvait maintenant installée comme une Reine. Avec cinq a six coussins autour d'elle et une place plus que confortable. Gabriel observa William et lui fît un clin d’œil, histoire de lui montré que c'était lui qui venait de faire cella. D'ailleurs son cousin était installé d'une manière très provocatrice et après cette petite série de sortilège provenant des deux cousins il répondit a la Clio.


"Mademoiselle Quinn, je suis flatté que vous connaissiez déjà mon nom. Que ma réputation me précède est un honneur. C'est vrais que je suis un excellent élève mais rassurez vous je suis certains que vous avez de nombreuses choses à m'apprendre." "Quand au reste... Je peux vous assurez que si vous me connaissiez mieux, le plaisir serait plus que partagé."

Sacré William, il était tous fière et rien ne pouvais venir casser son égo surdimensionné. Enfin Gabriel voulait bien dire deux trois mots lui aussi a la professeure qui tour a tour manquais de respect a ses camarade de classe, il se leva donc sans permission, regarda Clio et se met a dire.

Excusé moi professeur, mais je serais vous je me détendrais un peu. Ah et vous voulez parler de respect et de leçon de moral a ma camarade qui est juste assise a côté de moi, mais et vous alors ? Qu'en n'est t-il ? Je ne vois pas ce que William et Heather vous on fait pour que vous leur manquiez de respect comme ça, ce n'est pas parce que ils sont a Serpentard qu'il faut les traités ainsi. Je crois que vous devriez vous calmé ou sinon votre cours risque de partir en sucette. Donc si vous voulez qu'on vous respect, respectez nous aussi et tout ira pour le mieux.

Gabriel se rassis dans le plus grand des calme et vient sourire a sa voisine puis il tourna sa tête vers William et lui fît un signe de tête. S'il fallait avoir une alliance entre Serpentard et Gryffondor, cela se ferait sans problème. Ah, Gabriel se leva de nouveau et dit.

Ah t une dernière chose, je sais que vous allez me le demandé, je me prénomme Gabriel West Mademoiselle, et je ne tolère pas qu'on manque de respect a mon cousin, surtout gratuitement et sans raison.

Puis il se réinstalla et continua de préparer ses affaires, en espérant que le cours commence et que la salle ne se retrouve pas vidé de tout les élèves présents suite a un coup de folie de la professeure.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Merry K. Harper, Sam 22 Fév 2014 - 16:16


Essoufflée et en sueur, Merit ressortait d'une séance d'entrainement personnelle avec son balai. Levée tôt le matin pour profiter de sa matinée sans cours, la lionne avait décidé de se rendre jusqu'au terrain de Quidditch pour perfectionner sa façon de voler. Ayant eut l'autorisation de se servir du vif d'or, la jeune femme l'avait enfermé dans une boîte pour l'utiliser au moment propice. C'est comme ça que Merit avait du voler pendant des dizaines et des dizaines de minutes pour récupérer la sphère dorée qui lui était si précieuse durant les matchs officiels. Une fois sa technique de vole remise à niveau, l'australienne avait finalement rangée l'objet et était repartie vers le château pour se préparer avant le premier cours de la journée.

Après une bonne douche et une fois sûre que toute trace de fatigue eut disparu, la jeune femme s'habilla sans tarder, prépara ses affaires de cours et fila jusqu'à la grande salle pour prendre un rapide déjeuner. Ses camarades de maisons étaient quasiment tous là mais la plupart avaient déjà finit de manger. La lionne préféra prendre son temps et se mis à manger tranquillement. Elle avait le temps de toute manière... Enfin, elle n'allait pas non plus tarder, elle ne voulait pas vraiment arriver en dernière devant toute la classe. Attrapant un morceau de pain entre les dents et son sac, Merit sortie donc en trombe de la Grande Salle et fila jusqu'à la salle de cours.

En entrant dans la pièce, la lionne remarqua avec étonnement que Kaëlie n'était pas encore arrivée. Et tous le monde hurlait dans la salle. Merit cru apercevoir Violaine assise sur un tabouret posé sur l'estrade et la professeur était entourée de nombreux élèves. Sans chercher à comprendre ce qu'il se passait, Merit alla s'installer à côté de Darwin assit à une table seul, ne cherchant pas à saluer sa camarade de l'équipe de Quidditch qui avait vraiment l'air très en colère. L'australienne repensa à la journée d'hier passée avec Violaine pour préparer leur plan machiavélique. En effet, elles avaient prévu de bien accueillir leur nouvelle professeur de métamorphose. Les deux compliques avaient préparé une quantité immense de beuglante durant plusieurs minutes. Tous les hiboux et chouettes du château avaient participé. Même la jolie chouette de l'australienne qui avait prit la tête du convoi jusqu'à l'appartement de leur professeur. Merit espérait que la raison de la présence de Violaine sur l'estrade n'était pas du à la découverte de ce plan. Sa coéquipière de Quidditch lui en voudrait sans doute un moment s'il elle devait l'apprendre.

- Dis Darwin, tu peux m'expliquer ce qui se passe là ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Renata Harshing
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Renata Harshing, Sam 22 Fév 2014 - 21:41


Harshing avait ses talons qui claquaient sur le sol. Elle venait de se saisir, presque machinalement, de sa montre à gousset et semblait inquiétait par les aiguilles qui ne cessaient d'avancer plus rapidement qu'elle ne l'aurait voulu. La Directrice de Poudlard avait parfois tellement de chose à faire qu'elle se demandait si un retourneur de temps suffirait à apaiser son emploi du temps surchargé. Pourtant ce mardi là en début d'après-midi, elle avait décidé par elle même de prendre quelques heures de son temps pour se rendre au premier cours de Métamorphose dispensé par Mademoiselle Cliodhna Quinn qu'elle avait récemment recruté pour pallier à l'absence d'Azphel. Alors qu'elle montait les escaliers frénétiquement, elle constata qu'un tableau n'était pas aligné aux autres. Elle le prit alors délicatement entre ses doigts tandis que son habitant se plaignait déjà

« Madame la Directrice, avec tout le respect que j'ai pour vous, vos élèves sont parfois un peu trop brutaux et leurs nombreuses chamailleries déteignent sur nous alors qu'on ne demande rien d'autre qu'un peu de paix et...
- Je sais ma chère Bergère, et vos moutons doivent être bien dérangés, mais que vous voulez-vous, il faut que jeunesse se fasse ! Quant à moi, je dois vous abandonner, un cours m'attends. »

Elle coupa court à la conversation avec son interlocuteur inopiné, faisant comprendre à cette dernière qu'elle n'avait pas de temps pour continuer de papoter de ce genre de futilité. La jeune femme semblait pourtant vouloir continuer à déblatérer quelques inepties inintéressantes, se baladant de tableaux en tableaux mais Harshing n'avait strictement que faire de tout ça. Fort heureusement, elle arriva à l'endroit tant attendu et la porte se trouvait déjà ouverte. C'est à ce moment là qu'elle entendit :

« Ah et une dernière chose, je sais que vous allez me le demander, je me prénomme Gabriel West Mademoiselle, et je ne tolère pas qu'on manque de respect a mon cousin, surtout gratuitement et sans raison. »


Renata écarquilla les yeux. Ce premier cours risquait de promettre. Peut être que la dame du tableau avait finalement raison, la jeunesse n'était plus ce qu'elle était. Ce monsieur West qui se permet de parler ainsi, sans respect aucun, à une personne ayant autorité sur lui. La Directrice de Poudlard n'appréciait pas ça du tout. Mais alors pas du tout.

« Bonjour Miss Quinn. Je me permets d'assister à votre premier cours, si vous me le permettez. Quant à vous Monsieur West - à croire que c'est de famille - vous viendrez me voir dans mon bureau à la fin de votre cours ; je ne tolère absolument pas qu'au sein de mon école un tel manque de respect envers un professeur qui a autorité sur vous existe ! »


Elle l'avait fixé droit dans les yeux, agacée par ce jeune homme à qui il semblait manquer un peu d'éducation. C'était visiblement de famille puisque son cousin avait lui même fait l'objet d'une punition quelques jours auparavant pour avoir manqué de respect au Ministre de la Magie lui même. Harshing s'assit donc à la dernière table de la salle de classe, voulant se faire discrète et rajouta simplement avec un sourire :

« J'assisterai donc à votre premier cours en tant que simple spectatrice, je vous laisse commencer dès que tout vos élèves seront arrivés. »
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Aiko Wilkerson, Sam 22 Fév 2014 - 22:55


Les élèves étaient quasiment tous arrivés et la salle de classe commençait à bouger, Eléna venait de poser une question à Gabriel, en attendant que celui-ci réponde, la rouge et or scrutait les environs, le cours n'avait pas encore commencé, madame Quinn n'avait pas répondu à Eléna, elle n'avait pas été très gentilles l'une envers l'autre pour la première rencontre, mais la Gryffondor voulait bien lui prouver qu'elle était à la hauteur de ses espérances, puis Gabriel répondit à Eléna.

-Et bien écoute ça va très bien aussi. Ah, et bien je voulais lui posé deux trois questions, car j'ai l'ambition de devenir Auror, et comme ce n'est pas tout les jours qu'on n'a l'occasion de leur parlé, j'en ne suis profité pour me renseigné directement auprès de l'un deux.

Heureusement qu'il allait bien, la mauvaise humeur n'aurais pas été la bienvenu autour d'Eléna. Gabriel voulait donc devenir auror ? Une belle ambition ! La rouge et or n'avait encore aucune idée de ce qu'elle voulait faire, mais Gabriel venait de lui donner une idée, tout un coup le métier d'auror intéressait Eléna, mais elle avait encore le temps pour penser à tous ça, elle ne s'attarda pas trop sur ça en voyant de l'agitation devant.

Violaine la préfète des Gryffondors venait de manger quelque chose, mais Eléna n'avait pas vue de quoi il s'agissait, madame Quinn ne lui avait pas forcement très bien parlé, au moins Eléna ne se sentait pas seule. Cliohdna se dirigea ensuite vers William West, un Serpentard, mais aussi le cousin du voisin d'Eléna.

« Quant à vous, Mr West, si j'étais vous j'éviterais d'en rajouter, Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne chose que je connaisse déjà votre nom, mais il faut dire que votre réputation vous précède... J'ignore d'ailleurs si le plaisir de cette rencontre est partagé »
"Mademoiselle Quinn, je suis flatté que vous connaissiez déjà mon nom. Que ma réputation me précède est un honneur. C'est vrais que je suis un excellent élève mais rassurez vous je suis certains que vous avez de nombreuses choses à m'apprendre." "Quand au reste... Je peux vous assurez que si vous me connaissiez mieux, le plaisir serait plus que partagé."

Alors, lui c'était vraiment un Serpentard, du moins il l'avait assez bien remballé, le cours du professeur Quinn avait apène commencé qu'il partait déjà dans tous les sens, s'ils ne voudraient pas risquer de finir en colle, les élèves de cette classe devraient se calmer. Eléna qui n'avait rien fait de particulier ne voulait pas être punie, pauvre professeure, c'est son premier jour et elle doit déjà faire la police, intérieurement, Eléna lui souhaitait bonne chance.

-Excusé moi professeur, mais je serais vous je me détendrais un peu. Ah et vous voulez parler de respect et de leçon de moral a ma camarade qui est juste assise à côté de moi, mais et vous alors ? Qu'en n'est t-il ? Je ne vois pas ce que William et Heather vous on fait pour que vous leur manquiez de respect comme ça, ce n'est pas parce que ils sont a Serpentard qu'il faut les traités ainsi. Je crois que vous devriez vous calmé ou sinon votre cours risque de partir en sucette. Donc si vous voulez qu'on vous respect, respectez nous aussi et tout ira pour le mieux.

Gabriel se rassis dans le plus grand des calmes et vient sourire à sa voisine qui lui rendit aussitôt, il avait vraiment du courage pour se lever comme ça, il n'était pas non plus à Gryffndor pour rien lui aussi, puis il tourna sa tête vers William et lui fît un signe de tête. Les deux élèves allaient-ils une fois de plus créer une alliance Serpentard et Gryffondor ? Gabriel se releva afin d'en rajouter une couche.

Ah et une dernière chose, je sais que vous allez me le demander, je me prénomme Gabriel West Mademoiselle, et je ne tolère pas qu'on manque de respect à mon cousin, surtout gratuitement et sans raison.

Oh là là, Gabriel avait un peu manqué de respect à la professeure cette fois-ci, Eléna n'imaginait même pas la réponse de la prof dans sa tête, celle-ci devait être sans l'ombre d'un doute interloqué ! Derrière et devant plus personne ne parlait, Gabriel avait dû scotcher les élèves, Eléna entendu des pas dans le couloir, surement la concierge qui passait par là pensait Eléna, mais non quelques minutes après la principale Renata entra dans la salle de classe, le premier réflexe d'Eléna fut de se pencher vers Gabriel afin de lui chuchoter quelques mots à l'oreille.

«-Si elle t'a entendu t'es foutu, espérons que c'est pas le cas..»

La directrice de Poudalrd n'avait pas l'air dans sa joie la plus totale.

« Bonjour Miss Quinn. Je me permets d'assister à votre premier cours, si vous me le permettez. Quant à vous Monsieur West - à croire que c'est de famille - vous viendrez me voir dans mon bureau à la fin de votre cours ; je ne tolère absolument pas qu'au sein de mon école un tel manque de respect envers un professeur qui a autorité sur vous existe ! »

Bon bah c'était trop tard, elle avait effectivement bien entendu Gabriel, le pauvre, dans le bureau de la directrice, ça n'allait pas être de tout repos, espérons qu'il ne lui arrive rien et qu'il ne fasse pas trop perdre de point à la maison, Eléna aurait dû l'empêcher de parler, il n'aurait pas récolté d'ennuis...

« J'assisterai donc à votre premier cours en tant que simple spectatrice, je vous laisse commencer dès que tout vos élèves seront arrivés. »

Renata alla s'installer au fond de la classe, le cours allait-il devenir plus calme ? Avec les deux West au bord des nerfs, ce n'était pas si sur.
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Charli Proulx, Dim 23 Fév 2014 - 1:23


Charli était en train de baver, se rinçant l'oeil allègrement face au postérieur de Miss Quinn. C'était d'ailleurs la seule et unique raison qui faisait qu'il s'était placé au premier rang, pour mater en paix. Il était tellement obnubilé qu'il ne remarqua même pas tout le vacarme qui se passait autour de lui. Un gâteau avait été mangé et apparemment, le drame était lié à ça. Bien sûr, il fallait y rajouter quelques élèves qui voulaient faire leurs malins.

Le serpent ne fut tirer de ses pensées que lorsqu'il entendit quelqu'un qui s'adressait à lui. Il s'agissait de Thalia. Ca faisait un bail qu'il ne l'avait pas vu et il était même plutôt content de la revoir. Il la salua à son tour et alors qu'il allait entamer la discussion, il reçut une boulette de papier sur la tête qui tomba à ses pieds. En la regardant de plus prêt, il y aperçut quelques mots écrits dessus. "Yo Proulx, viens derrière avec nous. T'auras tout ton temps pour observer le joli p'tit c*l de Miss Quinn. Et puis, j'ai une bien meilleure idée pour qu'on puisse s'rincer l'oeil. Ethan." Oyeah. Comment refuser une invitation pareille ? Impossible. Il n'avait plus qu'une solution, rejoindre son camarade au fond de la classe. Il se retourna alors et il lança un regard qui signifiait qu'il arrivait.

Mais les choses n'allaient pas être aussi simple que prévu. Harshing venait de rentrer dans la salle, en profita pour pousser une gueulante auprès du gryffond West puis signala qu'elle allait assister au cours. Du coup, ça changeait un peu plus les plans et il allait être moins simple de changer de place comme ça, surtout avec la vieille peau au fond qui devait sûrement surveiller les agissements des élèves. Ni vu ni connu, Charli plongea sous sa table et se mit à longer le mur tout en rampant, tel un ver de terre en quête d'un truc à manger. Au passage, il trouva une paire de chaussure dont les lacets étaient défaits et fit donc une pause de quelques minutes pour les attacher ensemble. Bien évidemment, il fit cela avec grande discrétion. Puis, il reprit son chemin et arriva enfin à destination. Comme par magie, le serpentard refit son apparition, sur la chaise vide aux côtés d'Ethan.

- Yo mec ! Alors, c'quoi l'plan ?

[HRP : Pour les lacets, si quelqu'un veut se retrouver les pieds attachés, libre à lui de dire qu'il était la cible]
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Ethan Wood, Dim 23 Fév 2014 - 10:34




Cours de Méta' N°1 ~ Miss Cliodhna Quinn
Ne nous en veut pas Viktouuush ♥

Ce cours tournait vraiment à la débandade et visiblement, Cliodhna n'arrivait pas à faire régner l'ordre sans hausser la voix. C'était dommage, il fallait qu'elle s'affirme un peu plus au lieu de toujours leur crier dessus. C'était dommage mais la nouvelle génération n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et pour réussir à les dompter, fallait un minimum de caractère. Chose que possédait Clio' mais qui, malheureusement, ne savait pas l'utiliser à bon escient. Des fois, des paroles dures et dites calmement, d'un ton froid sont plus douloureuses que toutes les insultes du monde réunies en un cri. Reprends-toi Clio', tu vois pas qu'ils ont rien dans le froc tous ceux-là ? Pensa-t-il en croisant les doigts sous sa table. La méta' était son cours préféré et animé par Cliodhna, cela promettait mais la tournure des évènements avaient fait que le déroulement de celui-ci ne serait pas aussi idyllique qu'il l'avait imaginé.

Heureusement, quelqu'un vint sortir Wood de cet ennui. Charli Proulx alias Tignasse d'enfer. Il avait répondu à sa petite "missive" d'un regard qui signifiait qu'il n'allait pas tarder à arriver. C'es à ce moment-là que Harshing se pointa. Remettant à sa place quelques élèves qui continuaient de mettre Clio' sur les nerfs. Finalement, elle confia à la Quinn qu'elle allait passer le cours en leur compagnie. Elle était obligée de se pointer maintenant ? Alors que mes économies de toute une vie sont en jeu ? Heureusement, celle-ci se casa au dernier rang laissant une distance de plusieurs tables entre lui, Kyara et Liam serviraient de bouclier étant donné qu'ils étaient assis juste au milieu. Il se pencha vers Liam et lui dit en murmurant :

J'm'avoue pas vaincu pour si peu. C'est pas parce-que Renata se pointe maintenant que j'vais laisser tomber le pari. Bien au contraire, ça mettra du piment au jeu, puis il se tourna vers Kyara et reprit d'une voix normale sans être non plus entendu par toute l'assistance, toi aussi t'vas nous aider Miss, on a Proulx avec nous et tu connais son éternelle discrétion... Et oui, t'auras ta part.

Il espérait que ce dernier argument suffirait à appâter la Serpentard qui semblait accrochée à Liam comme une huître à son rocher. Poufsouffle sort de ce corps ! La jeune femme avait vachement changé depuis qu'ils étaient ensembles et Liam avait grandement contribué à ce changement. Il faisait d'elle une femme meilleure et désormais, les seules fois où elles devaient cracher son venin, c'était pour ceux qui l'avaient vraiment cherché et non pour s'amuser. L'anglais espérait tout de même qu'il restait encore en elle, une part mesquine qui n'attendait qu'une occasion pareille pour se réveiller et ressurgir à la surface.

Ethan tourna la tête vers Charli pour voir s'il s'était finalement décidé à le rejoindre malgré la présence de Harshing. Et ce n'est pas assis sur sa chaise qu'il la trouva mais à quatre pattes en train d'attacher ensemble les lacets d'un pauvre type qui ne se doutait de rien. Décidément, il ne pouvait s'en empêcher. Ethan réprima un sourire quand il le vit se faufiler à ses côtés en frôlant le sol et glissant sur celui-ci comme si des détecteurs de mouvement étaient présents dans chaque recoin de la pièce. Proulx, arrête de te la jouer à la Mission Impossible, la seule menace qui pèse dans cette classe ce sera mon attitude si jamais je perds le pari. Vraiment, le brun ne voulait pas, mais alors, vraiment pas perdre ce pari. Pourquoi avait-il accepté alors s'il doutait de le remporter ? Tout simplement parce-que ce n'était pas dans son tempérament de refuser un tel pacte et de plus, il ne voulait pas qu'une réputation de poule mouillée le suive jusqu'à la fin de sa scolarité.

Yo mec ! Alors, c'quoi l'plan ?

En fait, il en avait aucune idée. Dans sa tête, c'était le trou noir. Le néant. La seule pensée qui le suivait c'était ses gallions qui s'envolaient pour rejoindre Liam. Quelle horreur ! Il fallait vraiment qu'il se bouge, sinon, ce pari serait perdu d'avance. De plus, les aiguilles avançaient à une allure folle comme si tous les objets de la salle s'étaient alliés pour qu'il ne mène pas à bien sa quête. La chance, ça a jamais été pour les Wood, c'est bien connu.. Mais.. J'y pense.. Une idée germa dans sa tête, alors qu'il se pencha sous son pupitre pour ouvrir son sac, il découvrit sa cape et un léger cri de joie s'échappa de sa bouche. Halléluiah ! Le Saint-Graal ! Dissimulant bien son vêtement sur ses genoux afin que personne ne puisse le voir, il le montra à Proulx, un large sourire aux lèvres. Pour une fois qu'il dépensait son argent à bon escient.

Y'a l'blondinet là, dit-il en désignant Liam de la tête faisant tout pour qu'il l'entende, qui a eu l'idée de me lancer un pari. Déchirer la minijupe de Quinn avant la fin du cours. Bien sûr, tu m'connais, j'ai pas pu résister. Et voilà, t'es là pour m'aider. Il marque une légère pause et reprit. Le plan, j'en sais foutre rien. Mais regarde c'que j'ai entre les mains. Ça mon cher, c'est c'qui va nous mener jusqu'à la réussite. Et vider le compte en banque de notre Pouffy' adoré.

La cape, il ne savait pas vraiment comment l'utiliser mais ça, ce n'était qu'une détail. Déjà, il l'avait en sa possession et ils étaient toujours incognito. Manquerait plus que Renata vienne leur confisquer ou un truc dans le genre. C'était impossible, elle commençait à se faire vieille et son ouïe devait sûrement commencer à la quitter. Du moins, c'était ce que ses cheveux blancs laissaient ressentir. Et de toute façon, qu'il soit dans cette classe ou à l'aile opposée, il n'allait pas se laisser faire. En plus, avec tignasse d'enfer et langue de vipère à ses côtés, c'était sûr que son plan allait être couronné de succès.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Trystan J. Harper, Dim 23 Fév 2014 - 16:59




Dans un mouvement brusque, je me redressai subitement dans ma couette et mis encore un bon moment avant que le voile du sommeil qui brouillait mon regard se dissipe enfin. Comme gravées dans ma cornée, les dernières images de ce cauchemar s’accrochaient farouchement à la frontière du réel – brouillant tous mes sens et me faisant prendre conscience bien plus tard, que j’étais complètement trempé par la sueur. Le cœur battant la chamaille et le souffle saccadé je m’empressai de repousser mes draps alors que ma vue, puis mon ouïe revenaient tranquillement au moment présent. Autour de moi, tout était plongé dans l’obscurité que seuls les rayons argentés de l’astre lunaire venaient percer par les fenêtres. Tout aurait dû être d’un calme apaisant... mais à l’inverse, mon agitation avait tôt fait de réveiller le petit cadran qui gisait jusqu’alors immobile sur ma commode. Sautillant à présent dans tous les sens, le Pierréveil vrillait nos tympans de son horrible sonnerie dont je mis brutalement fin d’un coup de paume bien placée. Des grognements mécontents s’élevèrent rapidement des lits à baldaquin de mes collègues – laissant même échapper quelques insultes pour s’être fait ainsi réveiller au beau milieu de la nuit. Puis, graduellement, les plaintes cessèrent et le calme revenu tel à son habitude alors que tous semblaient retrouver le sommeil qu’ils avaient quitté prématurément...

Pourtant, de mon côté, les images de ce mauvais rêve avaient eu beau s’effacer de ma vision, elles n’avaient toutefois pas quitté mes pensées et ne m’avait pas accordé le loisir de reprendre ma nuit perdue. C’était les mêmes scènes d’horreur dans lesquelles je revoyais les cadavres de mes parents morts ensanglantés et qui avait autrefois hanté chacune de mes nuits. Mais si j’avais réussi à les tenir éloigner pendant près d’un an, l’annonce du retour des Magemorts avait tôt fait de les ranimer. Non pas que je voyais nécessairement un lien entre ces Mages Noirs et l’assassinat de mes parents, mais j’y voyais toutefois un lien avec ma crainte que ce danger atteigne mon frère et me l’arracher beaucoup trop tôt également. Jamais je ne pourrais supporter de le perdre alors qu’il était la dernière famille qu’il me restait. Renonçant alors à replonger dans une nuit sans cauchemar, j’avais fini par m’extirper de mon lit et balancé mon Pierréveil dans le fond de ma valise que je refermai rageusement par-dessus. Il avait fini de nous embêter avec ces alertes au moindre petit mouvement dans le dortoir et tant pis si Violaine le prenait mal... Ce n’était pas contre elle, mais plutôt contre la sensibilité exagéré de son cadeau.

J’avais passé le reste de la nuit à errer dans la fraicheur du parc. Laissant le vent frais et la senteur de l’hiver mettre un peu de baume sur mon esprit mutilé – ne parvenant toutefois pas à en chasser totalement ses tourments. Le soleil avait fini par se pointer le bout du nez alors que ses premiers rayons faisaient étinceler les cristaux de neige déposée au sol et je m’étais enfin décidé de regagner la Salle Commune malgré mon humeur des plus moroses. C’était avec une teinte à mi-chemin entre l’azure et le lilas que mes iris n’avaient cessé se promener tout l’avant-midi sur mes camarades – se posant parfois avec agressivité, parfois avec douceur en venant témoigné de l’instabilité de mon caractère en ce jour. Toutefois, le gros du combat se jouait en mon for intérieur alors que je me démenais de toutes mes forces pour tenter de retenir le démon prisonnier en moi. Il était hors de question que je le laisse sortir et reproduire les ravages qu’il avait déjà commis. Il était hors de question que je perdre de nouveau le contrôle bien que j’avais littéralement l’impression de marcher sur un fil de fer qu’une simple bourrasque de vent pouvait me jeter dans l’abysse.

L’après-midi avait finalement débuté à la suite d’une pincette de Violaine pour me signaler que le cours de Métamorphose allait bientôt commencer. Me frictionnant le bras – davantage par contrariété que par douleur, j’avais lancé un de ces regards meurtriers à ma collègue. Heureusement d’ailleurs, elle avait tourné les talons avant de voir cette réaction démesurée de ma part et je m’étais contenté de lui lancé qu’un : «Vas-y, je te rejoins plus tard». En fait, j’avais simplement eu besoin de déambulé un peu seule dans les couloirs du château pour tenter de laisser couler cette frustration grandissante qui me brûlait de l’intérieur et j’avais rejoint le cours que quelques minutes avant son début. Entrant dans la Salle, j’avais pourtant arrêté net mon avancé en voyant nul autre que la Directrice de l’école s’installer au dernier rang. Haussant les sourcils de surprise et la dévisageant un instant, je m’étais ensuite empressé de reprendre mes esprits.

    - Bonjour Mme. La Directrice, j’offris un sourire poli à cette première avant de tourner mon regard vers le bureau de l’enseignante, et bonjour Mme. Quinn...


J’eus toutefois une certaine hésitation dans la voix alors que je saluais cette dernière. Plusieurs élèves étaient debout dans la classe et semblaient avoir été surpris par l’arrivée de la directrice au beau milieu d’une confrontation... ou du moins d’une agitation évidente tournée vers l’avant. Puis, mon regard s’était arrêté sur un fauteuil près du bureau de Quinn, mais davantage sur la fille qui y était assise. Sur le bord de la crise d’angoisse, Violaine semblait vouloir se fondre littéralement dans sa chaise... Mais qu’est-ce qu’elle faisait là?! J’avais l’étrange impression d’avoir raté quelque chose d'important, mais quoi? Repérant – sur un bureau près de celui de Damien, les choses laissées à eux même de la Préfète Gryffondor, je m’empressai de les rejoindre et jeta mon dévolu sur la place à leurs côtés. Je n’avais toutefois pas cessé de fixer ma collègue et attendant de croiser enfin son regard, j’avais remué les lèvres en une question muette lui étant réservé : «Ça va?». J’avais ensuite reporté mon attention sur le Rouge et Or près de moi.

    - Psst! Damien? Qu’est-ce que j’ai raté au juste?!
Revenir en haut Aller en bas
Darwin Van Dreaden
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Darwin Van Dreaden, Dim 23 Fév 2014 - 19:28


Gabriel semblait énervé, surtout pour répondre de telles choses à un professeure. Je ne comprends pas bien ce qu'il se passe, mais ça a un rapport avec Violaine en tous cas. Du moins ça a l'air d'être la cause.
Quelqu'un entre dans la salle de classe. Je me retourne et vois Merit. Dans un certain sens, j'avais plaisir à la voir, étant donné que j'avais déjà partagé un bref moment avec elle, en plus que de se voir en cours. C'était rien du tout et pourtant déjà beaucoup pour moi.
Je la vois s'avancer et venir s'asseoir à ma table. Je fut un moment surpris, puis me souviens qu'il n'y a presque plus de table libre. Elle me demande ensuite :

" - Dis Darwin, tu peux m'expliquer ce qui se passe là ? "

Le fait qu'elle s'assoit à côté de moi était volontaire ? Moi qui d'habitude est solitaire, ça me fait un choc. Et en même temps plaisir. A croire que les choses finissent par changer...

Au moment où j'allais lui répondre, quelqu'un d'autre entre dans la salle. C'est la directrice. Gabriel continue cependant d'engueuler la professeure comme si c'était elle qui avait fait quelque chose de mal.
La directrice prends ensuite la parole :

« Bonjour Miss Quinn. Je me permets d'assister à votre premier cours, si vous me le permettez. Quant à vous Monsieur West - à croire que c'est de famille - vous viendrez me voir dans mon bureau à la fin de votre cours ; je ne tolère absolument pas qu'au sein de mon école un tel manque de respect envers un professeur qui a autorité sur vous existe ! »


Elle s'assoit au fond de la classe et reprends :

« J'assisterai donc à votre premier cours en tant que simple spectatrice, je vous laisse commencer dès que tout vos élèves seront arrivés. »


Je pense que ça a calmé la classe. elle en avait bien besoin, ça partait mal, et j'avais vraiment pas envie que le cours se déroule comme ça.

Je me retourne ensuite vers Merit et en murmurant lui réponds enfin :

" Apparemment, Violaine a fait une connerie qui a pas plu au professeure et après, Miss Quinn s'est faite canardée par les élèves. C'est ce que j'ai compris, je suis arrivé à peine un peu avant toi. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Invité, Dim 23 Fév 2014 - 20:06


Sagement assise, les mains nouées sur ses genoux, Violaine suivait la professeur des yeux, inquiète. Ceux qui avaient essayé de lui venir en aide s'en retrouvaient sévèrement réprimandé. Ce qui ne faisait qu'accroître le sentiment d'impuissance qu'elle ressentait à ce moment-là, seule, sur son minuscule tabouret.
Ainsi exhibée, la préfète se sentait vulnérable, honteuse et culpabilisait pour sa gourmandise. Et pourtant, aucune moquerie n'avait été entendue. C'est à croire qu'elle avait l'approbation de ses camarades. Cela la réconfortait un petit peu.

Car jamais encore, elle n'avait entendu une pareille histoire. N'y avait-il donc personne qui avait avalé de livre, même par accident ? Pourtant les erreurs de ce genre ne manquaient pas dans le monde des sorciers. Certains se retrouvaient avec des chaussures mordantes, des écharpes étrangleuses....cela voulait-il dire que personne n'était en mesure de raconter sa mésaventure ? Pouvait-on mourir avec un ouvrage dans le ventre ? Violaine se rongea un ongle.
Peut-être la professeure savait qui était à l'origine de l'attaque des Beuglantes nocturnes et qu'elle voulait maintenant la lui faire payer en lui infligeant des souffrances indicibles ? Espérons que non. Et si elle lui faisait un lavage d’estomac public ? Une métamorphose directement sur elle, dans son corps ? La rouge et Or se voyait déjà, se tordant de douleur, son visage embrassant le plancher de l'estrade sous le regard de ses amis et collègues des autres maisons. Un autre ongle y passa.
Elle croisa le regard d'Ethan qui lui fit silencieusement comprendre qu'il ne pouvait rien pour elle avant de reporter son attention sur le postérieur de la prof. Ceci la peina profondément, rajoutant à son malaise. Elle était désormais au bord de l'apoplexie.

Soudain, elle sentit du mouvement sous ses fesses et se retrouva légèrement plus en hauteur. Et mieux assise. Aux aguets, elle remarqua William West qui rangeait sa baguette. Pas de doute, il était l'auteur de ce sortilège de croissance plus que bienvenu. Violaine le remercia d'un hochement de tête accompagné d'un petit sourire lorsqu'il adressa la parole à Mrs.Quinn. Décidément, il n'avait pas la langue dans sa poche ! Mais cette fois, la rousse ne pouvait que l'approuver.

Quelques minutes plus tard, elle dû bouger son bras car elle sentait que quelque chose poussait son coude, puis son dos et c'est avec stupeur qu'elle se retrouva confortablement assise, tel un maradja dans son palais. Tout n'était que coussins et draperies.  Et bien, elle avait un admirateur dans la salle. Maintenant elle dominait tout le monde depuis l'estrade où elle était postée et pouvait observer chaque personne en détail. Cependant,, elle n'osait parler de peur de régurgiter des bouts du manuel.
Merit fit son entrée, et posa un regard interrogateur sur elle. Avec une moue anxieuse, Violaine lui intima au silence : elles n'étaient pas encore démasquées. Mieux valait faire comme si de rien n'était, ce n'était pas la cause de cette grotesque mise en scène. Celle-ci pris place à côté de Darwin, qui était arrivé pendant que la préfète contemplait son nouveau siège.

Puis, alors que Gabriel incendiait copieusement leur professeur, une autre représentante de la discipline de l'école fit son entrée. Renata Harshing.
Instinctivement, Violaine se mit debout lorsqu'elle passa la porte, mais ne descella pas les lèvres. Elle était peut-être la seule à montrer ce signe de respect, mais en tout cas chez les Moldus ça se faisait beaucoup. Et puis, peut-être que cela permettrait de se faire oublier un moment. Elle se donnait assez en spectacle comme ça.

Se rasseyant, elle écouta le discours de la directrice. Aie, Gabriel ! Pourquoi n'as-tu pas tenu ta langue ?! Pendant ce temps, l'ex-préfet des Serpentard, Charli, se jeta littéralement  à plat ventre par terre et rampa jusqu'à la table voisine de celle d'Ethan. Avait-il quelque chose à redouter de la Harshing ?
Le stress la gagnant de nouveau, Violaine croisa le regard de celle-ci : que devait-elle penser de tout cela ?
Et si Mrs.Quinn ne se calmait pas et qu'elle lui ferait passer un sale quart d'heure ? Elle était déjà assez tourmentée de ne pas savoir ce que le cours lui réserverait, alors maintenant que la directrice était présente. Banche comme un linge, la rousse chercha un moyen de se sortir de ce pétrin.

En vain.

Bonjour Mme. La Directrice, et bonjour Mme. Quinn...

Kaëlie. Elle s'était assise sur la place vacante que Violaine lui avait gardé, à côté de ses affaires de cours qu'elle avait dû abandonner sur place. Les larmes aux yeux, la préfète des Gryffondors répondit par un hochement de tête négatif à la question muette que lui réservait la blonde. Non, ça n'allait pas. Pas du tout. Elle était en train de digérer : Les secrets de la Métamorphose, Tome I.



Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Spencer McKane, Dim 23 Fév 2014 - 23:38


Spencer entendait les élèves chuchoter autour de lui, le regard perdu dans les sillons de sa table. Ses doigts martelaient ses cuisses dans un rythme rapide, et l’impatience du garçon grandissait à mesure qu’il entendait les plaintes de plusieurs élèves. Quinn était à son premier jour d’enseignement, et donc forcément sur les nerfs. Quel intérêt à la pousser dans ses retranchements ? La réplique de West se terminait quand la directrice fit son entrée dans les classes, ses talons claquant sèchement sur le sol. La surveillance était décidément resserrée dans le château !

« Bonjour Miss Quinn. Je me permets d'assister à votre premier cours, si vous me le permettez. Quant à vous Monsieur West - à croire que c'est de famille - vous viendrez me voir dans mon bureau à la fin de votre cours ; je ne tolère absolument pas qu'au sein de mon école un tel manque de respect envers un professeur qui a autorité sur vous existe ! »

Elle alla s’assoir dans le fond de la classe. A son passage, Spencer glissa un bonjour poli, puis il s’en retourna à son parchemin. Ses doigts se remirent à frapper sa cuisse, et il retraça de sa plume les contours du titre inscrit sur son parchemin. Ce cours allait-il jamais commencer ? La présence de la directrice allait sans doute changer la donner pour Quinn. Spencer espéra que ça ne l’empêcherait pas de faire un minimum dans l’originalité et de rendre son cours aussi passionnant que l’étaient ceux du précédent professeur.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 10

 Cours n°1 : Introduction

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.