AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 7 sur 10
Cours n°1 : Introduction
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Luke Belt
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Luke Belt, Jeu 3 Avr 2014 - 14:34


Harshing avait tout d'abord semblé dépassée devant la situation, restant assise au fond de la classe, bouche bée. Mais après les menaces de la professeur concernant nos ASPIC de métamorphose, elle se leva, furieuse, et vint de placer aux cotés du bureau professoral. Peut-être voulait-elle se donner une autorité, mais pour l'instant de mon point de vue, elle était juste comique. Tant elle était en colère, on aurait dit qu'elle allait exploser. Comme une bombe à retardement. C'est d'ailleurs ce qui ne tarda pas à arriver, puisque sa voix énervée s'éleva dans la classe.

Elle demanda aux coupables de se dévoiler, et que si personne ne le faisait, elle n'aurait aucun souci à utiliser du veritaserum, et le fautif se ferait alors virer de Poudlard. Heureusement, elle ne pensait pas que l'action venait d'un groupe d'élèves, puisqu'elle parlait toujours du fautif au singulier. Les menaces n'eurent pas grand effet sur moi. J'étais certain que ce n'était qu'un coup de bluff, elle n'allait sûrement pas renvoyer un élève pour une gaminerie de ce genre. Je décidai donc de ne pas me dénoncer, malgré la dure punition qui planait au dessus de ma tête. C'est alors que j'entendis la voix d'Ethan provenant de derrière moi. Je me figeai, comprenant avec stupeur ce qu'il était en train de faire.

- C'est moi. J'ai déchiré la jupe de Miss Quinn pour.. mettre un peu d'ambiance au cours. Je sais que ce que j'ai fait était complètement puéril et inadmissible et c'est pour cela que je m'excuse Ms. Quinn et Mme Harshing.

Je n'avais pas tourné la tête pour le regarder, ni fait le moindre signe de remerciement. Car un simple geste dans sa direction aurait tout gâché. Les deux adultes auraient pu comprendre que j'avais fait le coup avec le Serdaigle. Mais je n'en pensais pas moins ; d'un coté, je lui étais reconnaissant, car il nous couvrait avec Charli. Mais d'un autre coté, je lui en voulais, car il n'aurait pas dû se dénoncer, il n'aurait pas dû tout prendre pour nous. Cependant, je n'ouvris pas la bouche pour suivre mon meilleur ami dans sa galère. C'était lâche de ma part, surtout que nous avions ensemble fait disparaître la jupe et que nous étions autant impliqués l'un que l'autre. Mais j'étais définitivement un serpentard et nous n'étions pas reconnus pour notre bravoure.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Spencer McKane, Jeu 3 Avr 2014 - 16:11


Miss Quinn laissa les élèves répondre à ses multiples questions, griffonnant quelques notes de temps à autres. Elle se permit bientôt un commentaire sur l’étymologie du mot métamorphose et sur les métamorphoses naturelles, que Spencer inscrivit sur son parchemin sans attendre. Le cours semblait bien partit quand la classe se retrouva plongée dans le noir. Spencer soupira, certain que quelques élèves avaient préparé une de leur plaisanterie. Peut-être qu’il n’aurait jamais dû venir à ce cours finalement. Entendant plusieurs personnes souffler un Lumos, il se garda de faire de même. La lumière reviendrait bien un moment donné. Et effectivement, elle revint. Et le spectacle d’une Miss Quinn sans jupe au milieu de la salle de classe fit siffler Spencer, et il arqua un sourcil devant le visage rouge de honte de la professeur. Celle-ci alla rapidement se cacher derrière son bureau, et le Serdaigle darda un regard curieux sur la directrice, qui semblait sur le point d’exploser. Reportant son attention sur Quinn, il vit qu’elle s’était finalement couverte de sa cape et avait pointé sa baguette en direction de la classe.

« Arcanum Videre ! »

Des filets lumineux désignèrent la rangée de droite, dont Spencer faisait partie. Suivant les directives de Quinn, il se leva et déposa sa baguette sur sa table. L’envie lui prenait de quitter la pièce sans plus attendre. Ce cours n’était décidément pas à la hauteur de ses attentes…

« Je vous préviens, tout ceci ne m’amuse pas du tout, mais alors vraiment pas, et vous ne vous en sortirez pas si facilement ! Mais si vous voulez minimiser la sanction qui vous attend et espérer un jour pouvoir passer votre A.S.P.I.C. de Métamorphose, vous avez tout intérêt à vous dénoncer avant que je ne vous découvre moi-même… »

La directrice se leva alors de son siège, le visage crispé, le regard noir. Outrée était un faible mot pour décrire l’aura qu’elle dégageait. Spencer, devinant que Quinn n’aurait rien à faire de leur baguette finalement, se rassit et commença à dessiner des cercles sur son parchemin, passablement agacé.

« Ca va être beaucoup plus simple que cela Miss Quinn. Que l'élève qui est coupable de cette stupidité puériel se dénonce immédiatement. S'il ne le fait pas tout de suite et que je découvre de qu'il s'agit, il sera virer de Poudlard, sans ménagement et sans retour possible. S’il se dénonce tout de suite, il n’écopera que de plusieurs heures de retenu. Si vous préférez le silence, libre à vous. Mais sachez que je connais très bien votre professeur de potion et qu'il me fournira aisément les doses nécessaires de véritasérum pour interroger l'ensemble de cette classe sur cet incident regrettable. Les cartes sont entre vos mains, il est donc préférable pour le coupable de se dénoncer immédiatement, vous l’aurez compris. »

On craquait une jupe et on se faisait renvoyer du château ? On menaçait ses élèves de leur faire boire du véritaserum ? Harshing couchait peut-être avec le premier ministre, mais elle n’était pas pour autant en droit de faire des choses pareil ! Depuis quand punissait-on l’insolence par de telles méthodes ? Cette femme était vraiment de la vieille école. Ethan ne tarda pas à se lever, et Spencer grimaça. Si seulement ça n’avait pas été un Serdaigle…

« C’est moi. J'ai déchiré la jupe de Miss Quinn pour.. mettre un peu d'ambiance au cours. Je sais que ce que j'ai fait était complètement puéril et inadmissible et c'est pour cela que je m'excuse Ms. Quinn et Mme Harshing. »

Spencer secoua la tête et en revint à son parchemin. La sentence n’allait pas être bonne, si on en croyait la tête de la directrice.
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : William West, Jeu 3 Avr 2014 - 20:57


William observa tour à tour les élèves qui répondaient à sa suite, grimaçant lorsqu'une Serdaigle prononça incroyablement mal un sortilège pourtant incroyablement simple. Miss Quinn la reprit d'ailleurs aussitôt, visiblement encore plus outrée qu'il ne l'était lui-même. Décidément les cours avec cette professeur ne serait pas des plus plaisant si elle continuait sur cette lancée même si pour le coup son énervement était entièrement justifié, l'on apprenait ce sort dès la première année après tout. Quelques élèves continuèrent, donnant des réponses qui convenaient visiblement bien mieux à leur professeur. Personne d'autre n'eut le loisir de répondre que les lumières s'éteignirent pendant que les rideaux se tiraient d'un coup sec, plongeant la pièce dans le noir le plus profond.

*On dirait que ça commence...*

Quelques lumos s'allumaient par-ci par-là mais le serpent ne toucha pas à sa baguette, il ne risquait rien et préférait ne pas faire usage de magie à l'heure actuelle, pas même pour avoir un peu de lumière. Après tout les choses retrouveraient certainement vite leur état normal, ou presque si jamais le plan de ses condisciples fonctionnait, le jeune homme attendait depuis de longue minutes pour savoir s'ils auraient le cran d'aller jusqu'au bout malgré la présence de la directrice et il semblait que cela soit le cas. Le bruit d'un tissu qui se déchire non loin de lui arracha un sourire au vert et argent, ils l'avaient vraiment fait !

*L'instant de vérité ne devrait plus tarder...*

Peu de temps après les lumières se rallumèrent en même temps que les rideaux s'ouvraient de nouveau, ramenant le jour dans la pièce, la lumière semblant tomber droit sur les jambes nues de Miss Quinn. Will ne put retenir un sourire tandis qu'il dévorait sa professeur du regard
.

"Par Merlin..."

La jeune femme ne se laissa pas impressionner bien longtemps et noua sa cape autours de sa taille après s'être réfugié derrière un pupitre qui ne cachait bien heureusement pas grand chose de là où le Serpentard se trouvait. Miss Quinn brandit ensuite sa baguette et lança un sort de détection de magie, bien pensé, c'était plus rapide afin de voir qui étaient les derniers à avoir lancé un sort, le jeune homme avait bien fait de ne pas toucher à sa baguette. La professeur demanda à toute une rangée de déposer leur baguette sur leur table puis à Violaine de les lui amener, menaçant alors les élèves des pires sanctions si jamais ils ne se dénonçaient pas sur le champs.

*Dommage que tu ne soit absolument pas crédible...*

Ce fut alors au tour de la Directrice d'entrer en scène, celle-ci se dirigea immédiatement vers l'estrade en ayant visiblement du mal à contenir sa colère. Harshing semblait sur le point d'exploser.


« Ca va être beaucoup plus simple que cela Miss Quinn. Que l'élève qui est coupable de cette stupidité puéril se dénonce immédiatement. S'il ne le fait pas tout de suite et que je découvre de qu'il s'agit, il sera virer de Poudlard, sans ménagement et sans retour possible.  S'il se dénonce tout de suite, il n'écopera que de plusieurs heures de retenu.

Si vous préférez le silence, libre à vous. Mais sachez que je connais très bien votre professeur de potion et qu'il me fournira aisément les doses nécessaires de véritasérum pour interroger l'ensemble de cette classe sur cet incident regrettable. Les cartes sont entre vos mains, il est donc préférable pour le coupable de se dénoncer immédiatement, vous l'aurez compris. »


Will en était bouche-bée, presque effrayé pour la première fois depuis bien des années. Son instinct lui disait que cette harpie était tout à fait capable d'utiliser le véritasérum sur la classe entière, il était clair qu'elle ne se contenterait pas de la rangée appelée par la professeur de métamorphose. Si on lui posait la question sous cette potion il donnerait certainement les noms des coupables et ne pourrait pas cacher qu'il est impliquer également, même si ce n'était qu'en promettant un peu d'argent si jamais ils le faisaient vraiment.

Si les questions s'arrêtaient là peut-être qu'il s'en sortirait sans trop de dommage mais que faire si jamais elle poussait l'interrogatoire plus loin ? Il finirait sûrement par dire qu'il s'était totalement moqué du Ministre dans son bureau et qu'il n'était absolument pas en colère à cause de l'attaque du train, cela n'avait été qu'un prétexte pour le manipuler et jouer un peu avec lui.

*Le message de Zoey... La réunion dans les docks à la fin de la semaine, c'est évident que ce sont les mangemorts qui organisent ça... Si on m'interroge à ce sujet, comment expliquer que je n'ai rien dit aux autorités alors que j'ai entendu parler d'une telle réunion... Je serais aussitôt affilié comme l'un d'entre eux sans même en être un, c'est risible... Je ne peux pas courir ce risque.*

Ce que le serpent s'apprêtait à faire lui déplaisait au plus haut point mais il n'avait pas le choix. Il devait les dénoncer, ou en tout cas se contenter de dénoncer Ethan et Liam afin de couvrir ceux de sa maison qui étaient impliqués. Ainsi la directrice n'aurait aucune raison de recourir à la potion de vérité car il ne faisait aucun doute qu'elle n'hésiterait pas une seule seconde à le faire.

*Désolé les gars, c'est pas contre vous...*

La voix d'Ethan l'empêcha de se lever pour prendre la parole, le Serdaigle venait de se dénoncer, prenant sur lui l'entière responsabilité des événements. L'aigle avait plus de courage que beaucoup d'entre eux. Will tourna la tête vers lui, se donnant un air surpris. Puisqu'il leur en donnait l'occasion, autant jouer le jeu. Le Serpentard tâcha toutefois de se rappeler de le remercier et le féliciter plus tard.

*Ce gars mérite la totalité de la récompense...*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Invité, Ven 4 Avr 2014 - 12:01


Debout sur l'estrade, Violaine observait la professeure d'un œil intrigué. Alors comme ça elle avait encore besoin d'elle ? Ne venait-elle pas à l'instant de préciser qu'elle s'était assez donné en spectacle comme ça ? Miss Quinn s'était empressée d'approuver pourtant...
Un frisson secoua la préfète. Assurément, il s'agissait d'une exhibition "d'exemple" pour la punir de sa plaisanterie.
Se mordillant la lèvre, elle échangea un regard avec Kaëlie, pleine d'appréhension.

Alors qu'elle cogitait à plein régime, Gucci avait repris son habituel ton sec et s'était enfin mise à interroger le reste de la classe sur leurs connaissances. C'était bien pour ça qu'il étaient venus, non ? Et visiblement, il y en avait qui avaient des choses à raconter. Quelques mains se levèrent et ses studieux camarades déblatérèrent leurs brides de savoir chacun leur tour. Son regard oscillait entre la professeur qui prenait des notes -certainement pour attribuer les points aux diverses maisons- et la directrice qui écoutait avec attention, agrémentant parfois la justesse d'une réponse d'un petit hochement de tête.
Ce qu'elle devait avoir l'air d'une gourdasse, plantée comme ça en arrière-plan, tel un pan de tapisserie ! Bien sûr, elle aurait pu elle aussi participer, mais contrairement aux autres, elle n'avait pas eu le loisir de pouvoir feuilleter le manuel, trop occupée à régurgiter celui de la prof. Avec un goût horrible dans la bouche, elle grimaça à l'idée de devoir manipuler son livre.
Se balançant légèrement d'avant en arrière, la préfète remarqua que les messes-basses allaient bon train dans le fond de la classe. Le carré Belt/Riu/Proulx/Wood semblait en proie à un échange particulièrement amusant et passionnant, au vu des petites sourires en coin qu'ils arboraient dès que l'un d'entre eux prenait la parole.

Et d'un coup d'un seul, plus rien.

Les volets s'étaient rabattus à l'unisson, et régnait maintenant dans la salle une obscurité totale et opaque. Totale ? Pas tout à fait. Un petit point lumineux luisait dans la pénombre, telle une luciole fragile. Un élève avait eu la présence d'esprit d'utiliser un Lumos, espérant sans doute apercevoir quelque chose. Violaine quand à elle, n'esquissa pas le moindre mouvement, ne voulant point être de nouveau accusée d'un quelconque méfait. Le silence était de maître durant les quelques secondes d'ombre. Puis, aussi soudainement qu'elle était partie, la lumière revint. Avec une surprise des plus divertissantes à la clé.

Miss Quinn se tenait là, devant eux, sa jupe haute-couture gisant par terre.
Essayant de rester impassible, la rousse ne pouvait que se réjouir de la mésaventure de la professeur, qui avait été si désagréable lors de leur première rencontre et dont la détestable rancune se répercutait aujourd'hui. Ah ! A quoi cela sert-il de se pavaner en accoutrement de luxe si ceux-ci se désagrégeaient lorsqu'on les mettait sur soi ? Et les Louboutins, elles tenaient le choc ?
La déculottée se rua derrière son bureau, à quelques pas de Violaine qui eut la malchance de pouvoir profiter du dégoûtant spectacle plus longtemps. Et sous un autre angle, tout aussi déplaisant.
Heureusement, Quinn se confectionna une espèce de paréo grossier avec la cape qui trônait sur son siège. Avec un ricanement intérieur, la rousse se dit alors qu'elle comprenait maintenant, pourquoi la prof se devait de posséder des affaires de haute-couture et hors de prix : elle avait l'air d'une parfaite sans-abri lorsqu'elle revêtait des habits plus simples. La pauvre, ça ne devait pas être facile tous les jours !

Amusée, Violaine l'écouta proférer des menaces aussi volatiles qu'inutiles et enfonça ses mains dans ses poches. Elle était pas prête de bouger de son point d'observation, vu les circonstances. Devant elle, se dressaient des têtes toutes plus innocentes les unes que les autres.

« Miss Corrigan, puis-je vous demander de m'apporter les baguettes s'il vous plaît ? Si possible, évitez de les mélanger. Je m'en chargerais bien moi-même, mais je ne voudrais pas qu'il arrive un autre accident... »


Ah bah non finalement. Enfin elle pourrait regagner sa place. La brune avait auparavant lancé le sortilège qui permettait de cerner par e minces filaments lumineux, les sorciers qui avaient usé de magie récemment. Après, elle se chargerait surement de faire régurgiter les sorts des bâtons de bois un à un. Un travail particulièrement long. Bref, ils n'étaient pas prêts d'apprendre quelque chose aujourd'hui.
Lentement, Violaine retira ses mains de se poches et s'apprêta à descendre de l'estrade, mais dû faire un violent écart, manquant de se faire percuter par la directrice qui se rua près du bureau professoral. Un silence de mort planait au-dessus d'eux alors qu'elle leur déversa un discours lourd de menaces.
Violaine, qui s'était retrouvée contre le mur, profita de ce moment opportun pour regagner sa place en catimini, espérant ainsi échapper à la future humiliation que lui réservait Quinn.

Alors qu'elle venait de se faufiler au-travers des rangées de tables, une voix qu'elle ne conaissait que trop bien s'éleva contre le mutisme général :

- C'est moi. Dit-il simplement. J'ai déchiré la jupe de Miss Quinn pour.. mettre un peu d'ambiance au cours. Je sais que ce que j'ai fait était complètement puéril et inadmissible et c'est pour cela que je m'excuse Ms. Quinn et Mme Harshing.

Violaine manqua de s'asseoir à côté de son siège tant elle était sous le choc. Ethan, son Ethan...
Respirant avec difficulté, elle se demanda alors quelle sentence allait être prononcée contre son petit-ami. Harshing bouillonnait de l’intérieur et elle mettrait sa main en gloire pour parier que le Serdaigle regretterait amèrement ce petit écart. Mais que lui était-il passé par la tête ? Était-ce pour épater la galerie ? Faire le dur devant ses copains ? Ou alors la motivation était-elle ailleurs ? Cliodhna Quinn avait beau avoir un caractère de cochon, et un goût de troll pour se vêtir, elle n'en restait pas moins une jolie sorcière....
D'un geste de la main, la préfète balaya cette idée. L'heure n'était pas à la jalousie..
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Kimberly Lightstorm, Ven 4 Avr 2014 - 12:52


Tout se déroulait comme quiconque l'aurait prévu dans cette salle, Lightstorm voulait s'endormir sur son parchemin, la situation devenait grotesque voire pathétique. Quand Violaine regagna sa place en catimini en étant presque renversée par la Directrice, Kim soupira.
*Et voilà, on va tous écoper des bêtises débiles des autres élèves*
Le tonnerre Harshing ne tarda pas à gronder, lançant des menaces sur toute la classe, il fallait que le coupable se dévoue s'il ne voulait pas être expulsé illico. Cette fois-ci, les deux mains de Kimberly durent soutenir sa tête. Ethan Wood venait de se dénoncer.
*Non mais il est sérieux l'autre là? Pour mettre de l'ambiance?*
Le début du cours avait été des plus animés avec les pics et les remarques de la prof et il voulait mettre de "l'ambiance"? Assurément, notre jeune élève ne comprenait pas la blague du Serdaigle...

Elle lança à Violaine un geste amical, compatissant aux tourments qu'elle avait dû subir par le professeur de Métamorphose. Depuis leur escapade dans le cimetière et l'attaque du Mangemort, leur amitié s'était renforcée et les deux complices ne manquait pas de s'accorder du temps pour se mettre à la recherche de choses et d'autres pour satisfaire leur curiosité.
Lightstorm se remémora alors, que le Serdaigle "coupable" était... rien d'autre que le petit ami de Vio'... Les yeux ronds, elle observait le Wood.
*Comment t'as pût faire ça alors que ta dulcinée est présente dans les rangs?*
Secouant la tête, la lionne revint au spectacle donné par Mrs Harshing sur l'estrade, aux côtés de Miss Quinn qui essayait de faire bonne figure.
Balayant du regard le reste de la classe, elle y vit des visages étonnés et d'autres exaspérés, le sien était excédé par le comportement immature de la mauvaise blague. Car à cause de ça, le cours allait dépasser l'heure prévue.
*Pourvu que tout se finisse au plus vite. J'aurais dû être malade et à l'infirmerie.*
Au moins elle n'aurait pas été le spectateur de ce ramassis d'âneries de la part de ces camarades masculins, qui avaient sûrement fait un pari.

Au fait, finalement, elle s'en fichait, ce n'était pas un condisciple de Gryffondor qui avait fait le coup, mais, elle applaudissait quand même le courage d'Ethan pour s'être dénoncé bien que le responsable aurait été déniché par les deux sorcières aînées.
Haussant les épaules, Kimberly reprit son occupation, elle effaça les gribouillis sur son parchemin et dessina un phénix pour faire passer le temps.
Tendant l'oreille, elle écoutait en attendant la suite des événements...
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Liam Riu, Ven 4 Avr 2014 - 22:25


Liam avait eu une pointe d'espoir en essayant de semer le doute dans l'esprit de ses camarades, comme une dernière tentative. Mais il n'avait pas attendu de véritables résultats, et c'est exactement ce qu'il se passa. Soit. Au moins, ils assisteraient à une belle intervention, même si Harshing compliquait vraiment la tâche. Dans un petit soupir, il se remit à sa place, la main toujours dans celle de sa copine et écouta Quinn commencer son cours.

Etant très mauvais élève en Métamorphose, il ne prit pas le risque de participer aux différentes questions posées et se contenta d'apprendre d'une oreille distraite les réponses apportées. C'était incroyable la connaissance qu'avait la plupart des élèves sur un sujet aussi abstrait pour le Poufsouffle. A croire que tous ici avaient déjà lu tout leur manuel. La plupart des réponses venaient de Serdaigles ou de Gryffondors. Étonnant ? Pas vraiment.

C'est alors que la machine se mit en marche. La seule chose qui mit la puce à l'oreille du Phénix fut Charli s'approchant de ses deux compagnons pour lancer les festivités. Un coup de baguette et la salle se retrouva dans le noir complet. Liam dut se retenir pour ne pas éclater de rire. Il sentait Ethan se faufiler dans les rangs, il se l'imaginait plutôt. Il fallait dire que les bruits de surprise et les paroles de leur professeure couvraient l'avancer des deux amis. En un rien de temps, la luminosité se fit plus forte forçant les sorciers à plisser les yeux.

Liam évitait soigneusement de fixer le Belt et le Wood, ne souhaitant pas éveiller les soupçons sur eux. Non ses yeux se posèrent soigneusement sur la jeune professeure qui se retrouvait les jambes à l'air, dévoilant une anatomie avantageuse et une belle petite culotte. Paniquée, la brune se cacha immédiatement derrière son bureau. Il était difficile d'empêcher un sourire d'apparaître sur la face angélique du Blaireau, aussi il se focalisa sur la classe. Tous étaient plutôt surpris et amusés. A part pour la directrice. Il n'osa qu'une petit regard vers elle, mais son expression refroidit immédiatement le blond.

Elle se releva, visiblement aussi agacée que Harshing et commença par demander à Violaine de prendre les baguettes de la rangée de droite. Ce qui incluait qu'elle devait se douter de quelque chose. Comment avait-elle fait? Heureusement, il y avait plusieurs élèves sur cette rangée, il serait plus difficile pour elle de trouver le coupable. Mais elle ne semblait pas prête à en démordre.

- Je vous préviens. Tout ceci ne m'amuse pas du tout, mais alors vraiment pas, et vous ne vous en sortirez pas si facilement ! Mais si vous voulez minimiser la sanction qui vous attend et espérer un jour pouvoir passer votre A.S.P.I.C. de Métamorphose, vous avez tout intérêt à vous dénoncer avant que je ne vous découvre moi-même...

Niveau ASPIC, il était évident qu'il était plutôt mal parti. Il allait s'avancer, suivre Luke en se levant, quand la vieille Renata décida d'agir cette fois. Sa réaction était inévitable, étant donné les circonstances et le point de colère auquel elle était arrivée. De sa voix sèche et maîtrisée, elle s'exprima sur les sanctions qu'elle-même avait décidé de prendre, à la place de la professeure.

C'est à ce moment précis que l'ex préfet estima qu'ils auraient dû s'arrêter dès l'entrée d'Harshing dans la pièce. Ils auraient dû se méfier d'une telle sorcière. Poudlard était pour beaucoup d'entre eux une maison, le sanctuaire d'un savoir qui leur permettrait d'entrer dans la vie active d'un sorcier. Peut être que cela était égal à tous ces sang-purs ici présent, que leur expulsion ne pouvait que leur apporter une occasion de rentrer chez papa et maman. Mais pour le né-moldu qu'était Liam, il était hors de question qu'il retourne chez lui. Même s'il était assuré de garder contact avec la magie grâce à l'Ordre, il ne pouvait laisser tous ses amis ici.

L'Ordre également... Voilà qui compliquait encore plus les choses. Si la directrice allait jusqu'au bout de ses paroles et décidait d'utiliser de Veritaserum, le Riu ne serait plus capable de contrôler ses paroles et il se mettrait à tout raconter à propos des Phénix. La situation était critique. Il n'osait pas lancer de regard à Kyara ni à Ethan, tous deux étaient au courant. Kyara était sortie d'affaire, elle n'avait pas participé d'une quelconque manière à cette farce. Ethan était encore trop jeune en tant que Phénix, il n'avait pas encore eu vent de toutes les activités des Phénix mais connaissaient tous les membres. Quant à Liam... Il était en plein dedans. Et des secrets, il en avait. La plupart pourrait compromettre ses plus proches amis et il se retrouverait entre les mains des Détraqueurs plus rapidement qu'il n'aurait pu le croire.

Bon. Oui, il dramatisait un peu l'histoire, mais cela n'enlevait rien au fait qu'il soit dans une mauvaise posture. Cependant, le Wood sauva la situation en se dénonçant.

- J'ai déchiré la jupe de Miss Quinn pour.. mettre un peu d'ambiance au cours. Je sais que ce que j'ai fait était complètement puéril et inadmissible et c'est pour cela que je m'excuse Ms. Quinn et Mme Harshing.

Cela le soulagea en quelque sorte. Le Serdaigle allait prendre pour tout le monde, si personne ne désignait. Aucune autre réaction, ni de Charli, ni de Luke ne vint. Aucune solidarité, des Serpentards. Peut-être voyaient-ils cela bien mais le Blaireau ne pouvait laisser son ami là, face aux deux furies. S'il était parti pour des heures de colle, alors autant qu'il les fasse avec un peu de compagnie. Haussant les épaules, le Suédois se tourna vers les deux femmes, et s'exprima d'une voix vive, sans aucune émotion apparente:

- A vrai dire, c'était un pari entre nous deux, et j'en suis à l'origine.

Il lança un regard au Wood, juste le temps d'une seconde puis reposa ses yeux sur les fenêtres. Son esprit divagua un moment sur les différentes heures de colle dont ils pourraient écoper et ce qu'il adviendrait des deux autres participants. Rien probablement, puisqu'elles avaient leurs coupables. Peu importe. La seule chose que redoutait Liam était le Veritaserum. Kyara le comprenait, il en était sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Aiko Wilkerson, Dim 6 Avr 2014 - 21:12


Le cours avait l'air de s'être calmé. Les élèves répondaient correctement aux questions posées et Cliodhna les corrigeait si le besoin s'en fessait sentir. La réponse d'Eléna avait l'air d'avoir plus alors que celle d'une jeune fille avait marqué Quinn. Le fais de mal prononcer la formule avait un peu énervé la prof.

Tout se passait bien, ou presque. La salle se plongea dans le noir, les rideaux se fermèrent et lorsque tout se ralluma, la professeur de Métamorphose était en sous-vêtement. Sa jupe et sa chemise avaient disparues. Elle se cachât derrière son pupitre pour pouvoir faire réapparaître les vêtements. Elle se redressa sur les nerfs. Clio demanda à la préféte des Gryffondors de prendre les baguettes des élèves de la rangée droite. Heureusement qu'Eléna n'était pas dans cette rangée.

« Je vous préviens. Tout ceci ne m'amuse pas du tout, mais alors vraiment pas, et vous ne vous en sortirez pas si facilement ! Mais si vous voulez minimiser la sanction qui vous attend et espérer un jour pouvoir passer votre A.S.P.I.C. de Métamorphose, vous avez tout intérêt à vous dénoncer avant que je ne vous découvre moi-même... ».

L'ancienne Gryffondor avait tout dit. Elle regardait la directrice de l'école pour espérer trouver un soutien. Celle-ci se leva et rejoignit miss Quinn. Elle regarda tous les élèves de la classe et surtout ceux de la rangée droite. *Ils vont se faire découper* pensa Eléna en voyant le regard foudroyant d'Harshing. La directrice balança ses conditions.

« Ca va être beaucoup plus simple que cela Miss Quinn. Que l'élève qui est coupable de cette stupidité puériel se dénonce immédiatement. S'il ne le fait pas tout de suite et que je découvre de qu'il s'agit, il sera virer de Poudlard, sans ménagement et sans retour possible. S'il se dénonce tout de suite, il n'écopera que de plusieurs heures de retenu ».

Plusieurs heures de retenue ! Heureusement qu'il n'y avait pas beaucoup de Gryffondor dans la rangée droite, car les points auraient descendue. Quelques minutes plus tard un Serdaigle prit la parole. Ethan Wood venait de se dénoncer.

- J'ai déchiré la jupe de Miss Quinn pour.. mettre un peu d'ambiance au cours. Je sais que ce que j'ai fait était complètement puéril et inadmissible et c'est pour cela que je m'excuse Ms. Quinn et Mme Harshing.

C'était donc lui l'auteur de cette mauvaise blague ? Le préfet des Serdaigle ? Eléna n'aurait jamais imaginé ça de sa part. En faite, tout le monde était choqué. Mais ce n'était pas fini. Liam Riu, un Poufsouffle prit à son tour la parole. Il avoua que lui aussi était dans le coup. Il ne laissa donc pas son ami affronter ces difficultés tous seul.

- A vrai dire, c'était un pari entre nous deux, et j'en suis à l'origine.


Eléna n'en revenait pas. Miss Cliodhna Quinn allait-elle pouvoir finir son cours tranquillement ?
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 10 Avr 2014 - 18:11


L'ambiance semblait être tout à coup lourde et tout d'un coup, sans crier gare Ethan se leva. Il se dénonça alors avant de s'excuser. Ouf, ils ne passeraient pas tous sous Véritasérum. Kyara trouvait qu'il était courageux de la part du serdaigle de prendre la responsabilité sur ses épaules. Curieuse, elle regarda alors les autres élèves, passant ses yeux sur les autres fautifs. Charli et Luke ne semblaient pas vouloir faire acte de courage. C'était des serpentard en même temps, il ne fallait pas leur en demander trop. Liam par contre semblait être tendu, qu'est-ce qui se passait dans la tête du poufsouffle ? Le suédois haussa alors les épaules et la brune comprit ce qu'il allait faire avant que les mots ne franchissent ses lèvres. Il allait aussi se dénoncer.

Bim, dans le mille, Liam avoua aussi sa participation. Il était vrai qu'une seule personne pour tout mettre au point pouvait paraître louche, heureusement qu'il se savait de se servir de son cerveau lui. Maintenant il ne restait plus qu'à voir la sanction et peut-être qu'après ils continueraient enfin le cours ?
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Harel Chaitan, Ven 11 Avr 2014 - 22:40


Les articulations enroulées autour de sa baguette blanchirent. Le spectacle de Quinn en sous-vêtement lorsque la lumière chassa l'obscurité devant l'ensemble de la classe fit grimper une colère qui atténua momentanément les effets de son rhume. Certains d'entre eux avaient un goût pour les coups tordus, un peu trop prononcé, et complètement tordu. L'enseignante géra rapidement sa gène avant d'intervenir. Ses mâchoires se contractèrent en réalisant qu'on la soupçonnait directement d'avoir participé à échauffourée. Quel intérêt avait-elle à la déshabillés ? Des sous-vêtements féminins, elle en portait, et en voyait tous les jours. L'humilier en présence de la Directrice ne lui apporterait rien de plus, même pas la satisfaction d'un méfait accomplit.

L'intervention Harshing lui glaça le sang. Quelle raison justifier l'utilisation du Veritaserum ? La japonaise n'y avait jamais eût à faire, mais chaque étudiant connaissait sa qualité de persuasion. Aucun mensonge ne semblait lui résister. Or, Harel se s'interrogeait jusqu'à quel point cette potion déliait les langues ? C'était ce qui l'inquiétait le plus, des révélations compromettantes.

Tandis que Corrigan regagnait sa place, plutôt que de ramasser les baguettes des étudiants assis sur les rangés situés à droite de la salle, le préfet des Serdaigles Wood, se livra. Décidément, il n'en loupait pas une celui-ci. Apparemment, cela ne lui suffisait pas d'avoir bêlé en plein cours d'enchantement, avant de mâchonner les parchemins sur le bureau de Warren. Incurable ! Ce jour-là, elle n'aurait pas dû se contenter de le pétrifier, mais l’assommer pour lui remettre les idées en place.

Puis, un second jeune homme se dénonça. La gente masculine, et les courbes féminines, ça manquait cruellement d'originalité. Enfin peut-être que le cours allait pouvoir reprendre, sans encombre cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Invité, Sam 12 Avr 2014 - 22:33


Dressée sur son estrade avec sa jupe improvisée, Clíodhna guettait une réponse de la part de son assemblée. Elle voulait savoir qui était derrière ce mauvais tour, qui venait de l'humilier en la déshabillant en plein cours.

Bien sûr, elle ne manqua pas l'air indigné de la directrice et, lorsque celle-ci se leva pour la rejoindre sur l'estrade, elle fut la première à redouter ce qu'elle allait bien pouvoir faire : elle craignait qu'on ne la renvoie pour incompétence, car elle éprouvait de toute évidence des difficultés à se faire respecter par ses élèves. Les autres professeurs avaient-ils tous été gratifiés d'un tel accueil ou était-elle une privilégiée ?

Toutefois, il n'en fut rien et Mrs Harshing se contenta d'appuyer ses propos, d'une voix sèche qui trahissait son agacement :

« Ça va être beaucoup plus simple que cela, Miss Quinn, avait-elle commencé, avant de se tourner vers la classe. Que l'élève qui est coupable de cette stupidité puérile se dénonce immédiatement. S'il ne le fait pas tout de suite et que je découvre de qui il s'agit, il sera viré de Poudlard, sans ménagement et sans retour possible. S'il se dénonce tout de suite, il n'écopera que de plusieurs heures de retenue.

Si vous préférez le silence, libre à vous. Mais sachez que je connais très bien votre professeur de Potions et qu'il me fournira aisément les doses nécessaires de Véritasérum pour interroger l'ensemble de cette classe sur cet incident regrettable. Les cartes sont entre vos mains, il est donc préférable pour le coupable de se dénoncer immédiatement, vous l'aurez compris »
, avant de soutenir un regard menaçant qui eut le don de calmer même les éléments les plus dissipés.

Un court silence s'installa alors dans la pièce. Tous les élèves tâchaient de discrètement scruter les visages de leurs camarades afin de déceler qui se cachait derrière tout ça et, au vu de certaines réactions, certains redoutaient que les menaces de la directrice soient mises à exécution. La tension était palpable...

Pour sa part, Clíodhna guettait, en vain, tout signe qui pourrait trahir les responsables, mais ne se faisait, malheureusement, pas beaucoup d'illusions sur le fait que l'un d'entre eux se dénonce. Lâches comme ils étaient, c'était certainement peine perdue. Elle ne manqua par contre pas de remarquer que la jeune Violaine, loin de collaborer en allant récolter les baguettes de la rangée de droite, pris le parti de retourner à sa place... Cette petite était décidément irrécupérable !


Contre toute attente, ce fut une voix masculine que la jeune enseignante ne connaissait que trop bien qui finit par briser la glace :

« C'est moi, avait déclaré Ethan, le plus simplement du monde. J'ai déchiré la jupe de Miss Quinn pour... mettre un peu d'ambiance au cours. Je sais que ce que j'ai fait était complètement puéril et inadmissible et c'est pour cela que je m'excuse Miss Quinn et Mrs Harshing », ce qui fut un vrai coup de couteau pour notre héroïne.

Un couteau dont la lame acérée lui lamina la chair, lui broya les os, pour finalement transpercer son cœur. Enfin, l'image est sans toute un peu forte, mais c'était l'idée : elle s'était sentie trahie. Jamais elle n'aurait cru ça de lui et elle se sentait stupide d'avoir pensé un instant qu'il put être un allié, un ami. Un peu d'ambiance ? Elle allait lui en donner, de l'ambiance ! Quel débile, il pouvait aisément deviner qu'une première journée de cours était quelque chose de suffisamment difficile en soi, sans en plus avoir à en rajouter. Mais après tout, il ne faisait que se comporter comme ce qu'il était, c'est-à-dire un gosse, ce qui confirmait que leur petite aventure avait été une erreur.

Sa déclaration terminée, tous les regards étaient rivés sur lui. Il sembla soudainement réellement confus, mais c'était trop tard et la brunette pris le parti de détourner le regard pour ne pas avoir à en supporter davantage. C'était trop facile, il ne s'en sortirait pas à si bon compte.

C'est alors qu'un autre jeune homme se leva et, à son tour, se confessa :

« À vrai dire, c'était un pari entre nous deux, déclara le blondinet. Et j'en suis à l'origine », ce qui n'excusait en rien le comportement d'Ethan (c'était encore pire, il n'était qu'un vulgaire suiveur...).

Mais puisque Mrs Harshing semblait décidée à prendre les choses en main, la jeune enseignante ne réagit pas et préféra s'écraser pour le moment. Elle aurait tout le loisir, plus tard, lorsque la directrice ne serait plus là pour la réprimander, de trouver une manière de se venger de ces deux imbéciles. De toute façon, la Quinn avait toujours été de ceux qui dégustaient leur vengeance bien froide, voire glaciale... Cette perspective fit naître un léger sourire, assez vicieux, sur le coin de ses lèvres, et elle ne put s'empêcher de viser tout particulier le jeune Wood. Rirait bien qui rirait le dernier !


Lorsqu'elle comprit que plus personne ne se dénoncerait, Renata répondit sur un ton glacial, plein de retenue :

« Sachez, messieurs, que je suis déçue, leur lança-t-elle, descendant doucement de l'estrade pour se rapprocher d'eux. Extrêmement déçue. Je suis affligée par votre comportement puéril et inapproprié, indigne de cet établissement. Surtout venant de votre part, Mr Wood, vous en qui j'avais placé ma confiance en vous confiant le poste de préfet... Je vous attends tous les deux dans mon bureau dès la fin de votre cours, vous écoperez de dix heures de retenues et vous venez dès à présent de faire perdre 200 points à vos maisons respectives ».

Elle s'interrompit alors un court instant, le temps que les élèves de Pousouffle et de Serdaigle aient le temps de digérer le coup, puis poursuivit :

« Je m'en vais tout de suite trouver Ms Grey et Mr Flitwick, votre concierge et votre garde-chasse, afin de nous mettre d'accord sur les punitions qui vous seront attribuées », conclut-elle, après quoi elle salua son auditoire d'un simple hochement de tête et se dirigea vers la sortie, le visage impassible.

Mrs Harshing n'était pas le genre de femme particulièrement expressive, mais il ne faisait aucun doute que, intérieurement, elle fulminait. Cela se lisait sur les traits de son visage qui étaient normalement tendus. Clíodhna aurait même juré avoir vu ses mains trembler, au point que c'en était presque inquiétant. La bonne nouvelle en tout cas, c'était qu'elle s'était enfin décidée à déguerpir. Pour le coup, il fallait bien reconnaître qu'elle avait été d'un grand secours à l'ancienne Gryffondor, mais sa présence était à double tranchant. En effet, Clíodhna ne pouvait s'empêcher de faire preuve d'une certaine retenue, soucieuse de plus à sa supérieure. Mais maintenant qu'elle était partie... Il en irait autrement.

Juste avant de passer l'embrasure de la porte, la directrice ajouta :

« Quant à vous, Mr West, je ne vous oublie pas, avait-elle lancé, haussant la voix pour s'assurer que l'intéressé l'entende. Vous viendrez également dans mon bureau, je vous attends dès demain », après quoi elle fit claquer la porte derrière elle.


Très bien, voilà qui était fait. Presque instantanément, toutes les têtes pivotèrent en direction de la professeure, attendant ce qui allait se passer ensuite. Et la pauvre Clíodhna en fut affreusement embarrassée. Où en étaient-ils, déjà ? Pas très loin... Ce nouvel incident lui avait fait complètement perdre le fil de ses idées et il lui fallut un instant pour se rappeler où reprendre.

Particulièrement mal à l'aise, elle s'éclaircit la gorge et alla s'asseoir sur sa chaise, derrière son bureau, ce qu'elle jugea plus prudent au vu de ce qui venait de se produire :

« Très bien, à moins que Mr Wood et son acolyte ne tiennent à ce que je poursuive ce striptease jusqu'au nu intégral, nous allons reprendre le cours là où nous l'avions laissé, débuta-t-elle en tâchant d'ironiser les choses, même si le cœur n'y était plus vraiment. Je m'étonne de ne pas vous avoir entendu citer ce que je qualifierais d'un sortilège de métamorphose universel, du moins concernant les objets les plus basiques. L'un d'entre vous a-t-il une idée du sort auquel je fais référence ?

Enfin, Miss Corrigan... C'est le moment où j'aurais aimé présenter le mille-feuille au reste de la classe, mais, étant donné que vous n'en avez fait qu'une bouchée, nous allons devoir nous contenter de votre témoignage. Pouvez-vous, je vous prie, nous faire le récit de ce qu'il vous a inspiré, lorsque vous l'avez mis en bouche ? Son apparence, son goût, étaient-ils ceux d'un gâteau ordinaire ? Tâchez d'être précise afin que vos camarades aient une idée de ce qu'a été votre expérience... »
.



NB : Ce post a bien évidemment été rédigé en complicité avec Renata Harshing qui me fait savoir que les points retirés n'ont qu'un rôle RPG et que, si un véritable retrait est à prévoir, celui-ci sera moins conséquent. Bons rps à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Kyara Blanchet, Dim 13 Avr 2014 - 15:26


La réaction de Renata ne se fit pas attendre. Elle décida en quelques secondes seulement du sort des deux fautifs. Ils avaient gagnés dix heures de retenues et une perte de 200 points chacun. Outch, en fait heureusement que Luke et Charli avaient été lâches, sinon ça aurait fait 400 points en moins pour les serpentard et ils n'en avaient pas besoin actuellement. Les serdaigle et les poufsouffle non plus d'ailleurs. La punition était sévère, se mordillant la lèvre, la brune passa une main sur le dos de son copain pour le réconforter. Son acte de bravoure venait de lui coûter cher. Il allait certainement oublier les paris pendant un long moment.

Toisant la classe de son regard froid, Renata rappela à William qu'elle n'avait pas oublié son cas et qu'il devrait aussi passer la voir. Ça allait barder dans son bureau ... les interventions de la directrice étaient rares, mais c'était radical. La s'en alla alors sans rien dire de plus. Le silence tomba de nouveau sur la salle de classe pendant quelques secondes jusqu'à ce que Clio le rompe afin de reprendre son cours.

« Très bien, à moins que Mr Wood et son acolyte ne tiennent à ce que je poursuive ce striptease jusqu'au nu intégral, nous allons reprendre le cours là où nous l'avions laissé. Je m'étonne de ne pas vous avoir entendu citer ce que je qualifierais d'un sortilège de métamorphose universel, du moins concernant les objets les plus basiques. L'un d'entre vous a-t-il une idée du sort auquel je fais référence ?

Clio prenait la chose avec légèreté en apparence, mais intérieurement cela devait être tout autre chose. Il manquait donc un sortilège universel, la brune ne voyait pas, ça devait être quelque chose de super simple en plus, mais elle cherchait trop compliquer elle en était sure ....

Enfin, Miss Corrigan... C'est le moment où j'aurais aimé présenter le mille-feuille au reste de la classe, mais, étant donné que vous n'en avez fait qu'une bouchée, nous allons devoir nous contenter de votre témoignage. Pouvez-vous, je vous prie, nous faire le récit de ce qu'il vous a inspiré, lorsque vous l'avez mis en bouche ? Son apparence, son goût, étaient-ils ceux d'un gâteau ordinaire ? Tâchez d'être précise afin que vos camarades aient une idée de ce qu'a été votre expérience... ».

Kyara se tourna alors vers Violaine curieuse de savoir si le gout était le même qu'une vraie pâtisserie. Avant d'apprendre qu'elle était en train de manger un objet elle ne semblait pas montré des signes de dégoûts ...
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Heather Wells, Dim 13 Avr 2014 - 21:29


Aussi brutalement que la lumière avait disparut, elle réapparut, laissant un troublant spectacle aux élèves. Heather, qui s'était attendue à voir un dessin pervers au tableau ou une phrase écrite dessus découvrit avec étonnement une Miss Quinn sans jupe. Elle n'était pas seulement tombée, elle avait carrément disparue. Il n'en restait plus une seule trace. Quelques secondes plus tard, la professeure, rouge de honte et en petite culotte, se jeta derrière son pupitre. Lorsqu'elle en ressortit, s'étant couverte avec sa cape, elle brandit sa baguette et lança un sortilège. Coincée comme elle l'était, au bout de sa rangée, la Sixième année ne pouvait voir quoi que ce soit, gênée par toutes ses têtes. Mais le sortilège avait l'air d'avoir marché puisque l'enseignante réclama instantanément que les élèves de la rangée de droite se lèvent. La brune faillit se lever avant de comprendre que c'était la rangée à la droite de Quinn, donc celle de gauche, qui devait le faire.

Quinn sortit les phrases typiques pour effrayer un élève dans l'espoir qu'il avoue. La Directrice, dont la brune avait complètement oublié la présence, s'en mêla à son tour. La vieille était prête à aller jusqu'au Véritasérum pour connaitre les coupables. La Serpentard était complètement révolté, elle n'avait aucunement le droit de faire ça. Violation de vie privée, ça lui disait quelque chose ? Mais la Préfète ne pouvait rien dire, sinon elle prendrait autant que les autres. Mais la menace fut efficace. L'Irlandaise vit avec effarement Ethan se dénoncer. Lui ? Ce devait être une erreur ? Il était Préfet en plus, comment avait-il pu faire ça ? Mais la Sixième année était persuadée qu'il n'avait pas agit seul, ou peut-être qu'il cherchait à protéger un ami ? Le regard scrutateur de la brune sonda chacun des visages sans pour autant parvenir à un résultat.

Entre-temps, Violaine avait discrètement rejoint sa place. Lorsqu'Ethan avait avoué, la verte et argent avait vu que la Gryffondor n'avait pas l'air bien. Elle ne savait pas trop qu'elle était la nature de leur relation, mais d'après ce qu'elle avait pu en déduire au bal, ils sortaient plus ou moins ensemble. La Serpentard ne l'aimait pas particulièrement mais ne pu s'empêcher de prendre en pitié sa collègue. Mais son attention ne resta pas bien longtemps focalisée sur celle-ci puisqu'un autre élève se dénonça. Riu, un Poufsouffle, étrange. La Sixième année attendit, voulant savoir si un autre allait se dénoncer, mais ce ne fut pas le cas. Harshing annonça alors les sanctions: dix heures de retenue et deux cents points en moins pour leurs Maisons. Heather fut soulagée qu'aucun des fautifs ne soient à Serpentard. Ou tout simplement avaient-ils eu l'intelligence de fermer leur bouche pour ne se faire attraper. Puis la vieille quitta la salle en claquant la porte, furieuse.

La tête de l'Irlandaise se tourna alors vers Miss Quinn, dans l'attente de savoir ce qui allait se passer. Elle remarqua au passage que celle-ci avait métamorphosé sa cape en jupe, mais sans doute qu'elle l'avait déjà fait depuis un petit moment et qu'elle ne l'avait pas encore remarqué. L'enseignante tenta une touche d'humour pour reprendre son cours en main. Cours qui s'avérait sans doute être un des pires de l'histoire de Poudlard. La brune avait une irrésistible envie de partir, elle n'avait rien apprit et risquait de ne rien apprendre jusqu'à la sonnerie. Cette heure était une perte de temps. Elle écouta la professeure avait un profond ennuie. Ne sachant pas trop quoi répondre à sa question, elle préféra s'abstenir.
Revenir en haut Aller en bas
Kimberly Lightstorm
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Kimberly Lightstorm, Mar 15 Avr 2014 - 11:01


« Très bien, à moins que Mr Wood et son acolyte ne tiennent à ce que je poursuive ce striptease jusqu'au nu intégral, nous allons reprendre le cours là où nous l'avions laissé. Je m'étonne de ne pas vous avoir entendu citer ce que je qualifierais d'un sortilège de métamorphose universel, du moins concernant les objets les plus basiques. L'un d'entre vous a-t-il une idée du sort auquel je fais référence ?
Le professeur de métamorphose reprit le cours en main, Harshing avait quitté la salle, tout le monde était calme, et apparemment, Miss Quinn avait encore  des questions à poser et des choses à démontrer aux élèves.
Enfin, Miss Corrigan... C'est le moment où j'aurais aimé présenter le mille-feuille au reste de la classe, mais, étant donné que vous n'en avez fait qu'une bouchée, nous allons devoir nous contenter de votre témoignage. Pouvez-vous, je vous prie, nous faire le récit de ce qu'il vous a inspiré, lorsque vous l'avez mis en bouche ? Son apparence, son goût, étaient-ils ceux d'un gâteau ordinaire ? Tâchez d'être précise afin que vos camarades aient une idée de ce qu'a été votre expérience... ».

En entendant le nom de sa préfète, Kim' releva la tête et tenta alors que rechercher au fond de sa mémoire de jeune fille qui ne connaissait pas grand chose en la matière. Elle n'avait jamais été douée pour la métamorphose et c'était pour elle une branche de la magie difficile et demandant beaucoup de rigueur et surtout (du moins c'est ce que pensait Kim') du talent. Ce qu'elle n'avait évidement pas eu depuis ses débuts à Poudlard où la plupart de ses notes en Méta' oscillait de Piètre à un simple acceptable... Mais en penchant plus vers le nullissime. Pourtant, cette année, elle voulait que ça change, Kimberly voulait vraiment faire un effort et obtenir de bonnes connaissances avec des bases solides.
A ce moment même, elle voulait de tout son cœur répondre à la question, mais, elle ne voulait pas paraître idiote aux yeux de toute la classe et à cause de son ignorance, faire perdre des points à sa Maison. Déjà qu'ils avaient échappé à la perte de points monumentale des Serdaigleset des Serpentard, Kim' ne voulait pas en rajouter pour Gryffondor en balançant une réponse à côté de la plaque. Elle ouvrit la bouche, puis la referma aussitôt. Mieux valait se taire et écouter attentivement, au lieu de se lancer à corps perdu dans une discipline où elle n'avait jamais briller. Elle se contenta donc de prendre des notes, le plus proprement possible afin de retenir tout ce qui pouvait être important. Notament, l'explication de la prof concernant les métamorphoses "naturelles" avait beaucoup plut à la lionne qui avait acquiescé d'un hochement de tête affirmatif. Et puis, avec la mauvaise blague des garçons, l'intervention de Harshing et le silence qui planait dans la classe, Kim' ne voulait pas "casser" l'ambiance avec une remarque à deux gallions...
*Finalement, je vais attendre de pouvoir répondre à une question, il y en aura bien une dont je connaîtrais la réponse...Mais vu que je ne connais même pas le sort basique dont parle Miss Quinn, je penses pas aller bien loin.*
Et elle reprit son activité, en prenant soin de ne rien laisser échapper à ses oreilles et de noter tout ce qui avait rapport au cours, car évidement, elle ne pouvait pas écrire QUE ce qu'elle ne connaissait pas trop bien, puisqu'elle ne connaissait la Méta que TROP mal !
Soupirant exaspérée de son incapacité à donner une explication à Quinn, elle lança un regard à son voisin Darius...Espérant avec espoir que des gryffondors seraient un peu plus brillants qu'elle. Jetant un coup d’œil à son frère, elle remarqua alors, que... Mais oui ! Effectivement ! La voisine de Damien ressemblait étrangement à la prof... Ouvrant des yeux ronds, les yeux de Kimberly se reportèrent de Quinn à Heather, au moins une dizaine de fois, en toute discrétion. Elle devait avoir de la famille en commun ? Du polynectar ? Lightstorm mettait ses espoirs dans le fait que ce n'était pas une blague (encore) de mauvais goût de la part de l'élève.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Invité, Mar 15 Avr 2014 - 11:16


Beaucoup de têtes se retournèrent vers le coupable lorsque celui-ci se dénonça. Mais ce qui mit Violaine mal à l'aise, ce furent les quelques regards qui dévièrent vers elle. Oui elle était un peu déçue mais que pouvait-elle faire sinon attendre ? La sanction viendrait bien assez tôt de la part de la directrice, inutile d'en rajouter une couche sur le pauvre Ethan qui ne serait pas au bout de ses peines. Déjà qu'il venait de faire perdre deux cent points aux Aigles, ce n'était pas le moment de déclencher une dispute entre eux.
Mais la préfète garderait cependant toute cette histoire dans un coin de sa tête....mettre un peu d'ambiance, mon œil !

La directrice termina son speech avant de prendre la direction de la sortie, ce que provoqua une onde de soulagement dans les rangs. Violaine elle-même n'était mécontente de la voir s'en aller, car il fallait avouer que Harshing lui foutait la pression. Elle avait décidé de lui accorder un poste de préfet, ça n'était pas pour la voir faire le clown en mangeant des manuels de cours. Evidemment elle ne l'avait pas fait exprès, mais le résultat avait été le même. Avant de refermer la poste derrière elle, Mme.Mme. Harshing accorda une dernière entrevue à Gabriel, pour son insolence lors du début de l'heure.
Eh ben, c'était réunion tupperware pour toutes les maisons dans le bureau du grand manitou !

Devant l'air dépité de West-le-rouge, Violaine ne put s'empêcher de lui chuchoter :

- Si c'est pas un rendez-vous ça...elle veut te voir dès demain, haha.

Là encore, il était inutile de réprimander Gabriel, d'autant plus qu'il semblait déjà regretter ses paroles et il en ferait surement les frais.
Secouée d'un petit rire silencieux, la rousse sursauta lorsqu'elle entendit son nom.

Enfin, Miss Corrigan... C'est le moment où j'aurais aimé présenter le mille-feuille au reste de la classe, mais, étant donné que vous n'en avez fait qu'une bouchée, nous allons devoir nous contenter de votre témoignage. Pouvez-vous, je vous prie, nous faire le récit de ce qu'il vous a inspiré, lorsque vous l'avez mis en bouche ? Son apparence, son goût, étaient-ils ceux d'un gâteau ordinaire ? Tâchez d'être précise afin que vos camarades aient une idée de ce qu'a été votre expérience... ».

Consciente du reste de la classe qui l'observait, Violaine rougit jusqu'aux oreilles et lança un regard haineux vers la prof qui lui avait pourtant juré ne la laisser en paix et ne plus la donner en spectacle. Son sourire disparut instantanément et elle réfléchit sur ce qu'elle avait ressentit lorsqu'elle avait absorbé le gâteau. Ce n'était pas chose facile car à ce souvenir se mélangeait l'image des livres sur leurs tables et son récent mérycisme.
En tout premier lieu, il était vrai qu'elle n'avait pas été troublée le moins du monde alors qu'elle mâchonnait la chose, ce qui portait à croire qu'elle n'avait rien décelé d'inhabituel dans la pâtisserie.
Alors elle se leva et obéit à la professeur qui quand même, l'avait débarrassé de ce corps étranger :

- Euh et bien...c'est exact. Le manuel avait tout à fait l'apparence d'un innocent mille-feuille. Non, je ne pouvais soupçonner là un enchantement. Une fois en bouche, je ne pouvais là encore, rien déceler de particulier car l'objet conservait tous les attributs de la pâtisserie, j'entends par là que le goût, la consistance et la matière en étaient exactement similaires. En aucune façon, il m'eut été donné de penser que j'avais par erreur avalé autre chose qu'un feuilleté. Elle fit une petite pause afin de rendre enfin sa réponse constructive. De ce fait, je peux affirmer que lorsqu'on métamorphose un objet quelconque en quelque chose de nouveau, celui-ci ne se contente pas de se revêtir de son apparence telle une couverture, il en prend également toutes les propriétés qu'elles soit gustatives, olfactives ou faisant appel aux autres sens.

Suite à ce petit discours dont elle se serait bien passée, Violaine se rassit silencieusement et attendit la réaction de Miss.Quinn.
Assurément, elle s'en souviendrait de ce premier cours de Métamorphose ! Elle espérait apprendre de nouvelles choses pour combler ses béantes lacunes mais elle était à cent-mille lieux de penser que c'était de cette façon qu'elle le ferait. Une boule au ventre, la rousse regarda son propre manuel qui attendait sur sa table, n'osant l'ouvrir. Jamais plus elle ne le regarderait de la même façon...
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Spencer McKane, Mar 15 Avr 2014 - 20:01


Un poufsouffle se leva à son tour après Ethan. Liam Riu. Il dénonça le pari qui s’était joué entre eux, et Spencer fit la moue en voyant Harshing fulminer plus encore qu’avant. Était-ce seulement possible ? La pauvre femme semblait sur le point d’exploser. Et effectivement, elle explosa. Une explosion douce et macabre, qui fit l’effet d’un vent froid sur toute la classe. Convocation dans le bureau de la directrice, de multiples heures de retenues et deux-cent points de moins pour les maisons des deux garçons. Il fallait que l’un d’eux soit de Serdaigle. La punition était rude de la part d’Harshing. Elle punissait l’intégralité de la maison plutôt qu’un élève. Elle cherchait quoi, à ce qu’il soit mal vu par ses camarades ? C’était aussi sévère que stupide si on lui demandait son avis. La directrice quitta ensuite la pièce d’un pas vif, laissant Quinn reprendre son cours. Pas trop tôt. Bien heureusement, elle n’ajouta rien, bien que Spencer crut déceler l’espace d’une seconde sur son visage un sourire froid et mesquin à l’encontre des deux fautifs. Ou bien n’était-ce qu’Ethan ? Les choses étaient décidément louches entre ces deux là.

« Très bien, à moins que Mr Wood et son acolyte ne tiennent à ce que je poursuive ce striptease jusqu'au nu intégral, nous allons reprendre le cours là où nous l'avions laissé. Je m'étonne de ne pas vous avoir entendu citer ce que je qualifierais d'un sortilège de métamorphose universel, du moins concernant les objets les plus basiques. L’un d’entre vous a-t-il une idée du sort auquel je fais référence ? Enfin, Miss Corrigan… C'est le moment où j'aurais aimé présenter le mille-feuille au reste de la classe, mais, étant donné que vous n'en avez fait qu'une bouchée, nous allons devoir nous contenter de votre témoignage. Pouvez-vous, je vous prie, nous faire le récit de ce qu'il vous a inspiré, lorsque vous l'avez mis en bouche ? Son apparence, son goût, étaient-ils ceux d'un gâteau ordinaire ? Tâchez d’être précise afin que vos camarades aient une idée de ce qu’a été votre expérience… »

Spencer n’ayant aucune idée du sort dont parlait Quinn, décida d’attendre la réponse de la Gryffondor, qui n’en menait pas large. Celle-ci se leva et prit la parole sans beaucoup de conviction.

« Euh et bien… c’est exact. Le manuel avait tout à fait l'apparence d'un innocent mille-feuille. Non, je ne pouvais soupçonner là un enchantement. Une fois en bouche, je ne pouvais là encore, rien déceler de particulier car l'objet conservait tous les attributs de la pâtisserie, j'entends par là que le goût, la consistance et la matière en étaient exactement similaires. En aucune façon, il m'eut été donné de penser que j'avais par erreur avalé autre chose qu'un feuilleté. De ce fait, je peux affirmer que lorsqu’on métamorphose un objet quelconque en quelque chose de nouveau, celui-ci ne se contente pas de se revêtir de son apparence telle une couverture, il en prend également toutes les propriétés qu’elles soit gustatives, olfactives ou faisant appel aux autres sens. »

Le Serdaigle arqua un sourcil, légèrement surpris. La conclusion de Corrigan tenait debout, l’objet métamorphosé avait du prendre les propriétés de ce en quoi il avait été métamorphosé. Il ignorait que ce fut possible, et se demanda si c’était ainsi pour toute métamorphose. Il inscrivit quelques notes sur son parchemin et attendit les commentaires de Quinn avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Invité, Mer 16 Avr 2014 - 17:00


Lorsqu'il s'agissait de chahuter, de l'ouvrir quand on les remettait à leur place ou encore d'orchestrer des blagues de mauvais goût, tous les élèves signaient présents. Par contre, pour ce qui était de participer au cours et de répondre à des questions, pourtant simples, il n'y avait plus personne. Leur arrivait-il au moins de consulter le grimoire de sortilèges ? Après avoir laissé s'écouler un instant, la jeune enseignante dût se rendre à l'évidence qu'elle n'obtiendrait pas de réponse...

« Vous n'avez donc jamais entendu parler de Turn, le sortilège de transformation primaire ? s'était-t-elle étonnée, se disant qu'elle avait peut-être bien fait après tout de reprendre les choses à la base. Il est pourtant simple, il suffit d'appliquer la formule suivante : {Forme de base} turn {Forme d’arrivée}, en visualisant le plus précisément possible l'objet d'arrivée. Il s'applique surtout aux petits objets ou aux objets les plus basiques, mais je vous propose de l'expérimenter par vous-même à la fin du cours, ça vous fera un petit exercice sur lequel je pourrai vous noter.

Mais avant ça, j'aimerais revenir sur un peu de théorie, nous sommes loin d'avoir fait le tour. Miss Corrigan, nous vous écoutons...


– Euh et bien... c'est exact, répondit maladroitement la jeune préfète en se levant ; elle faisait moins la fière maintenant que tous les regards étaient rivés vers elle. Le manuel avait tout à fait l'apparence d'un innocent mille-feuille. Non, je ne pouvais soupçonner là un enchantement. Une fois en bouche, je ne pouvais là encore, rien déceler de particulier car l'objet conservait tous les attributs de la pâtisserie, j'entends par là que le goût, la consistance et la matière en étaient exactement similaires. En aucune façon, il m'eut été donné de penser que j'avais par erreur avalé autre chose qu'un feuilleté.

De ce fait, je peux affirmer que lorsqu'on métamorphose un objet quelconque en quelque chose de nouveau, celui-ci ne se contente pas de se revêtir de son apparence telle une couverture, il en prend également toutes les propriétés qu'elles soit gustatives, olfactives ou faisant appel aux autres sens »
.

Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Clíodhna qui, satisfaite de la réponse de la rouquine, allait récupérer son morceau de parchemin sur lequel elle indiqua un signe positif à côté de son nom, ce qui ne tarderait pas à se transformer en un gain de points pour sa maison.

« Merci, vous pouvez vous rasseoir, lui répondit-elle alors. Je suppose donc je mérite mon titre de professeure, puisque ma métamorphose de livre semble plus que satisfaisante... Voilà qui est très intéressant en tout cas, même s'il reste à savoir pourquoi cela a finit par vous donner la nausée. Quelqu'un a-t-il une hypothèse à avancer ?

Néanmoins, même en admettant que je sois exceptionnellement douée, pensez-vous vraiment qu'on puisse créer de la nourriture par le biais de la métamorphose ? Je veux bien entendu parler de qualités nutritives, intrinsèques, pas simplement de ce qui fait appel à nos sens. Est-ce que l'un de vous a quelque chose à dire à ce sujet ? Une idée de là où je veux en venir... ? »
, avant de jeter un regard circulaire à la classe, attendant qu'un bras se lève.



NB : Pour rappel, vous avez le droit de considérer que je vous donne la parole et il n'est donc pas nécessaire d'attendre mon prochain post pour donner votre réponse. N'hésitez pas à compléter les réponses de vos camarades si vous le jugez utile, voire à débattre si vous en avez envie. À votre tour, vous avez bien sûr le droit de poser les questions que cette thématique vous inspire. Bons rps, prenez soin de vous et à très vite ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°1 : Introduction

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 10

 Cours n°1 : Introduction

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.