AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 4 sur 4
Dans les Pyrénées
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Matthew Buckley
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans les Pyrénées

Message par : Matthew Buckley, Jeu 24 Nov 2016 - 15:58


Face à lui, la jeune femme sortit un baguette de sa poche. Sa manière de la tenir et la phrase qui suivit son action firent comprendre à Matthew qu’elle ne cherchait pas l’hostilité.

-Je pense que… euh … tu peux te détendre

Se détendre ? C’était facile à dire ! Elle n’aurait pas pu lui dire plutôt qu’elle était une sorcière ? Cela aurait évité d’imposer cette tension palpable qui était toujours présente malgré la révélation de cette fille. En tout cas, Matt était content d’avoir répondu qu’il avait chauffer son repas par magie. C’était pourtant bête comme réponse. Mais au moins, elle lui avait avoué être une sorcière.

Du coup, il sortit à son tour sa baguette de sa poche, sans montrer signes d’hostilité. Il était temps de faire redescendre cette pression qui contractait autant la randonneuse que Matthew. Il s’assit alors sur un rocher, un rocher brûlant, le soleil avait dû le chauffer. L’anglais posa sa baguette à côté de lui en signe de paix. Il avait décidé de faire confiance à cette fille. Buckley fixa alors du regard la jeune inconnue. Puis il rigola. Il ne se moquait pas d’elle. Mais de la situation.

-Désolé, c’est tellement grotesque. Je cru que tu étais une moldue ! A trente secondes prêt je te lançais un sortilège d’amnésie

C’était vrai, le sorcier s’apprêtait à lancer le sort. Heureusement qu’elle lui avait avoué être une sorcière juste à temps ! Il espérait maintenant que la sorcière face à lui baisserait également sa baguette, comme lui l’avait fait, et rigolerai de cette situation. Il décida de questionner la fille sur son école. Puisqu’elle était française, elle devait venir de Beauxbâtons.

-Tu viens de Beauxbâtons ?

C’était étrange, une minute avant, Matthew était prêt à engagé le combat, et maintenant voilà qu’il lui demandait d’où elle venait. En fait, cette question avait pour but d’apaiser définitivement la tension créée il y a quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 24 Nov 2016 - 17:21


Alors qu’elle avait encore le bras en l’air et la baguette tendue, le sorcier en face d’elle sortit sa baguette à son tour. Elly se tendis davantage. Dans sa position actuelle il était peu probable qu’elle arrive à riposter s’il était décidé à l’attaquer. Mais les intentions du jeune homme semblaient honnêtes. Il était allé s’assoir sur un rocher et venait de posé sa baguette à côté de lui, Elly s’était alors détendue et avait fait descendre lentement son bras avant de glissé sa baguette dans sa poche arrière, place qu’elle occupait peu de temps avant.

Le sorcier regardait maintenant Elly avec insistance, elle se sentait mal à l’aise face à ce regard inquisiteur d’un bleu profond. La sensation de malaise laissa place à la confusion lorsque le sorcier se mis à rire. Elle en était à penser qu’il était en train de se moquer royalement d’elle lorsqu’il lui dit

- Désolé, c’est tellement grotesque. J’ai cru que tu étais une moldue ! A trente secondes prêt je te lançais un sortilège d’amnésie


- C’est ce que je me disais oui …

Elly avait laissé sa phrase en suspend tout en se déplaçant légèrement de sa position initiale. Elle avait les épaules en feu et le simple fait d’être au soleil lui faisait sentir sa cuisante randonnée. Elle n’était pas vraiment sensible à la douleur, mais l’échange qu’ils avaient eu au soleil avait eu raison de la peau d’Elly. Elle avait l’impression que ses épaules crépitaient sous la chaleur. Elle enleva délicatement le sac de ses épaules et le posa lourdement à ses pieds.

- Tu viens de Beauxbâtons ?

Alors qu’elle regardait l’état de ses épaules, l’inconnu aux yeux bleus lui posait des questions sur son école de magie. Il avait raison, cela était grotesque. Trois minutes avant ils étaient tendus et imaginaient le comportement qu’aurait pu avoir l’autre et voilà que maintenant il voulait discuter de Beauxbâtons. Elle haussa les épaules. De toute manière c’était la seule âme aux alentours, peu de personnes – sorciers ou moldus – ne s’aventuraient aussi loin dans la montagne.

- Oui, je viens de Beauxbâtons mais je ne vais pas y rester longtemps


Et oui, lorsque l’été serait fini Elly rejoindrait Poudlard. Ce n’était pas évident pour elle mais elle n’avait guère le choix. Comme d’habitude, Elly ne souhaitait pas que le sujet de conversation s’éternise sur elle, alors elle dévia la conversation en interrogeant le jeune homme

- Et toi, tu fais quoi ici …


Elle laissa sa phrase en suspens comme si elle allait ajouter quelque chose, elle haussa les épaules en souriant et rajouta finalement :

- A part te servir de la magie pour faire chauffer tes légumes ?


Cette fois-ci Elly ria franchement, d’un rire cristallin et sincère. De toute façon, la situation était bizarre, leur rencontre était particulière. Une fois le fou-rire passé, Elly pris le temps d’observer plus en détail le sorcier. Il ne faisait nul doute qu’il était charmant, ses yeux bleus laissaient Elly pantoise. Avant de paraitre impolie, Elly baissa rapidement les yeux sur ses chaussures, réaction typique d’une fille qui ne voulais pas être surprise à trouvé quelqu'un particulièrement charmant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Matthew Buckley
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Matthew Buckley, Mar 29 Nov 2016 - 9:48


La situation c’était vraiment apaisée. La randonneuse, qu’il prenait quelques minutes avant pour une moldu, posa son sac à ses pieds. La crispation et l’anxiété des deux jeunes gens avaient laissé place à un brin de confiance. C’était bien mieux ainsi. Tout en rangeant sa baguette, Matthew observait la jeune femme qui regardait ses épaules, rougis par le soleil qui était vraiment fort aujourd’hui.

-Oui, je viens de Beauxbâtons mais je ne vais pas y rester longtemps

C’était tout de même drôle, peu de temps avant, ils étaient prêts à se lancer dans un combat et maintenant, les deux montagnards se parlaient naturellement sans animosité. En tout cas, Matt compris que cette fille avait fait une partie de sa scolarité dans l’école de sorcellerie française mais qu’apparemment soit elle avait fini ses années d’études, soit elle changeait d’école. Lui ne connaissait pas grand chose de Beauxbâtons. Il avait été tellement à Poudlard au sein de sa maison de Serdaigle, qu’il s’était peu intéressé aux autres écoles qui pouvaient exister dans le monde. Bien sûr, il en connaissait les noms, mais ne savait pas comment la scolarité se passait dans ses écoles.

-Et toi, tu fais quoi ici … A part te servir de la magie pour faire chauffer tes légumes ?

Face à lui la jeune fille éclata littéralement de rire. Ses pauvres légumes. Il avait faillit lui coûter un combat ! En tout cas, le jeune Buckley s’était retrouvé dans les Pyrénées plus ou moins par hasard. Cette dernière destination de son périple autour du monde, marquait la fin d’un voyage. Et les Pyrénées et ses magnifiques montagnes l’avait particulièrement attiré. Bientôt, il allait devoir retourner à Londres et adopter la même routine que tout le monde, boulot-dodo.

Matthew ria de bon coeur avec la jeune femme de la situation avant de lui répondre.

-En fait, je viens de faire un voyage autour du monde. C’était vraiment génial ! Et là je faisais une pause dans mon ascension histoire de manger un peu ! Et toi tu as l’air de bien connaître la montagne ?

Pour la première fois, Buckley prit le temps de regarder un peu la jeune femme. Elle était belle. Ses traits étaient fins et jolis. Bien qu’un peu jeune au goût de Matthew, mais c’était une belle femme. Il se rapprocha alors d’elle et lui tendit la main.

-Au fait, je m’appelle Matthew.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elly Wildsmith, Sam 3 Déc 2016 - 11:44


L’homme inconnu qui venait de faire chauffer ses légumes par la magie et qui l’avais prise pour une moldue était désormais en train de lui tendre la main en se présentant. Matthew. Joli prénom. Quelques instants plutôt, il lui avait expliqué qu’il faisait le tour du monde, quelque chose qui aurait pu faire rêver Elly. Plutôt que de rêvasser, Elly attrapa la main du sorcier pour la lui serrait

- Ravie, moi c’est Elly. Pour répondre à ta question j’habite juste en bas de cette montagne, dans l’oliveraie. Tu as visité beaucoup de pays dans ton tour du monde ?

Le contact avec le sorcier fut rafraichissant pour Elly. Et c’est là qu’elle pris conscience de la douleur qui la tenaillait. D’ordinaire elle qui ne sentait pas la douleur mais ses épaules commençaient à la faire vraiment souffrir. Elle jeta un œil dessus, ouch. En effet. Des cloques commençaient à apparaitre.  Elle jeta un œil au sorcier puis décida de se lancer

- Tu n’aurais pas … hmm, une idée pour faire disparaitre ça ?


Elly avait dit cela en montrant ses épaules en feu, espérant que Matthew est une solution – magique ou non – pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Matthew Buckley
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Matthew Buckley, Mar 6 Déc 2016 - 9:07


-Ravie, moi c’est Elly. Pour répondre à ta question j’habite juste en bas de cette montagne, dans l’oliveraie. Tu as visité beaucoup de pays dans ton tour du monde ?

Cette jeune femme s’appelait donc Elly. Jamais il n’avait rencontré de fille portant ce prénom, c’était la première. Tout en se présentant, elle lui avait serré la main comme pour celer cette rencontre qui avait été plus ou moins étrange.

Matthew songea à la question qui venait de lui être posé. Oui, il avait visité beaucoup de pays au cours de ces derniers mois. Pour lui ça avait toujours été un rêve de voyager comme ça. De découvrir le monde, de voir de nouveau horizons. C’était pour lui une expérience super enrichissante. Le jeune homme qu’il était lorsqu’il avait commencé ce voyage en sortait grandit, sûrement plus mature qu’avant et plus sûr de lui. En fait, il était nostalgique de ce temps passé à voyager, de ses rencontres, fantastiques pour la plupart et malencontreuses pour d’autres.

Alors qu’il était plongé dans ces songes, Elly lui montra ses épaules, rouges. Sûrement brûlantes. Le soleil avait fait beaucoup de dégâts. Il était à peine croyable qu’elle vivait dans cette région, où le soleil brûlait souvent. Mais bon, peut-être que Beauxbâtons était situé dans un coin peu ensoleillé et qu’elle n’avait pas encore eut le temps de s’habituer à cette chaleur et cette lumière rayonnante.

-Tu n’aurais pas … hmm, une idée pour faire disparaitre ça ?

Le sorcier réfléchissait alors. Il ne connaissait pas de sort pour faire disparaître les brûlures. Il fallait dire qu’au niveau de la magie médicale il n’était pas particulièrement calé. Il en avait peu l’utilité. Par contre, il avait acheté une crème solaire dans une de ces boutiques moldus. Ils appellent ça supermarché. Buckley prit alors son sac et entreprit de chercher le flacon, qu’il trouva rapidement.

-J’ai ça si tu veux. Si tu veux je peux t’en mettre sur tes épaules qui ont l’air bien rouges.

En faisant sa proposition, il lui montrait le flacon de crème solaire, attendant la réponse de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Artemis Lhow, Mar 9 Mai 2017 - 22:05


La leçon de transplanage

avec Elina Peterson

LA mutuel pour ce RP


Après quelques longues secondes d'une compression abdominale atroce, le jeune auror sentit ses deux pieds se poser sur une structure qui, à première vue, était aussi froide qu'instable. La jeune Elina semblât sur le point de trébucher, mis un genou à terre et, prenant appui sur le bras que lui tendait le jeune homme, se relevât, grelotante. Elle lui posa alors une question qui fit froid dans le dos du rouge et or ...

« Où sommes nous ? »

Sortant sa baguette, le jeune homme prononça rapidement « Lumos ! » et examina les environs. Grand bien lui fasse, ils étaient aux bords d'un précipice dont il ne pouvait déceler la profondeur. A en juger par les sommet dont ils ne distinguait la pointe et la neige qui lui arrivait aux genoux, ils avaient atterris dans les montagnes. « Atshum Draconis ! » une gerbe de morve immonde vint se poser tels une flaque de bouse entre nos deux protagonistes tandis que la lumière que projetait la baguette mourut, brisée par ce dernier sortilège. « Incendio ! » La morve prit feu.

Une chaleur intense se propagea et une lumière dense et chatoyante inonda les parois du renfoncement de roche près duquel ils se trouvaient. Une crevasse devant, les parois d'une montagne à peine creusée derrière et un sentier étroit et sinueux de chaque côté ... voilà donc l'endroit qu'elle souhaitait montrer ? Ou c'était-elle trompée comme le laisser penser son regard vide et agars ?

« Excuse moi, mais c'est à moi de te poser la question : où sommes nous ? »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elina Peterson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elina Peterson, Mar 9 Mai 2017 - 22:36


Sensation de vertige, Elina eut l'impression d'être dans une machine à laver en mode essorage. Son estomac était réduit en bouillit, heureusement qu'elle n'avait rien avalé sinon elle aurait surement rendu son diner. Lorsque enfin elle senti quelques choses sous ses pieds ce n'était pas du tout la sensation qu'elle avait quand elle marchait sur les gravillons et ce froid... genoux à terre car la tête lui tournait trop elle s'agrippa à la main que lui tendait l'Auror. Elle senti sous ses doigts... de la neige?

- Où sommes nous? lui demanda t'elle inquiète en regardant un peu autour d'elle même si elle n'y voyait absolument rien.

Un #lumos de la part d'Artemis lui permit de voir qu'elle n'était pas du tout, mais alors pas du tout là où elle souhaitait être. Il fit fondre la neige dans laquelle ils avaient atterri à l'aide de deux autres sortilèges. Elina était congelée, quelle idée elle avait eu de s'habiller aussi légèrement... Elle avisa le vide devant elle. À quelques centimètres près et c'était la chute... Belle performance pour une première elle avait réussi son coup....

- Excuse moi, mais c'est à moi de te poser la question : où sommes nous ?

Elina leva des yeux d'incompréhension vers son professeur du soir. Elle n'en avait pas la moindre idée, elle pensait qu'il avait dévié le transplannage, apparemment ce n'était pas le cas elle avait donc fait une erreur... Elle se remémora la scène. Fixer son esprit sur les lieux... Elle avait pourtant fait tout ce qu'il avait dit... La terreur voila ce qu'elle ressentait à ce moment-là.

- Artemis... Je... Je n'en sais rien... dit elle complètement perdu. Je suis désolé c'était une mauvaise idée... T'a faillit faire une chute à cause de moi... Il aurait pu t'arriver n'importe quoi.... Je ne sais pas ou je me suis loupé....

L'angoisse, voila ce qui submergeait la lionne à ce moment là. Se mettre en danger c'était une chose, risquer la vie de quelqu'un s'en était une autre et elle s'en voulait. Elle n'était pas prête. sa vie ressemblait à un gouffre devant lequel elle était bloquée... Le gouffre... Elle avait pensé à l'école juste avant... elle s'agenouilla et prit sa tête dans ses mains pour essayer de reprendre le dessus sur ses émotions. Ne fallait pas qu'elle perde le contrôle manquerait plus qu'elle fonde en larmes devant son ainé pour perdre toute crédibilité. Elle respira profondément. fermer son coeur, bloquer ses émotions... reconstruire le mur. Voilà ça allait mieux. elle se redressa et tourna un regard désolé vers le jeune homme.

- Tout est de ma faute... Excuse moi j'ai laissé dévier mes pensées quelques secondes... On oublie le transplannage. Je veux pas recommencer... Pas avec toi... Je prendrais pas de nouveau le risque de te mettre en danger.

Voilà l'animal c'était stopper devant l'obstacle et n'arrivait pas à passer au-dessus de ses peurs. Trop d'enjeux trop de risques elle n'y arriverait pas. Admettre ses faiblesses c'était une première pour elle mais elle n'avait pas le choix sa fierté de lionne avait des limites et la vie de quelqu'un en faisait partie.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Artemis Lhow, Mer 10 Mai 2017 - 17:24


Le jeune homme fut frapper par les mots de la jeune fille plus encore que lorsqu'elle tentait vainement de l'attaquer à la cabane hurlante. Le ton de sa voix trahissait une réelle détresse. Il crût un instant qu'elle allait fondre en larmes puis semblât se reprendre. Elle baissa la tête et sa voix se fit plus sûre lorsqu'elle s'adressa à nouveau à lui, le regard pleins d'excuses.

« Il n'est pas toujours drôle de prendre des risques n'est-ce pas Elina ? Tu as l'impression d'être allée trop loin en tentant de transplaner alors que tu n'as pas pris plus de risque en faisant cela qu'en sortant du château, je dirais même que tu en pris moins dans la mesure où tu es avec moi. Les risques, ne résident pas en ce que l'on décide de faire, mais en ce que l'on a pas forcément prévu qu'il nous arrive. C'est l'imprévu, ce facteur traitre, qui nous fait prendre le risque de trop. L'attaque des Mangemorts à Poudlard, c'est un imprévu qui apporte de nombreux risques qui ont été contre balancés par un autre imprévu ... notre présence sur les lieux. Voilà pourquoi je pense et maintiens que tu ne devrais pas quitter le château en pleine nuit, la vie nous impose suffisamment de risques sans qu'on en prenne d'avantage inutilement. La vie est précieuse et tu as encore bien des choses à découvrir, tu as survécu à l'un des pires imprévus qui puisse t'arriver, ne gâche pas cette chance ... »

Artemis avait dit cela d'une traite, d'une voix calme et douce qui se voulait rassurante sans être dans la réprimande ce qui, il l'avait découvert à ses frais, ne portait rien de bon avec la demoiselle. Tout en prononçant ces mots, il l'avait remise sur pied et la tenait à présent dans ses bras. Il n'y avait aucune connotation en ce geste, aucune arrière pensée, juste de la tendresse, comme on pourrait en avoir devant un animal blessé. Elle pourrait-être sa sœur ... cette idée le fit sourire un instant. Cessant son étreinte, il recula pour la laisser reprendre ses esprits.

Elle avait dit ne plus vouloir recommencer ... chez les moldus, une vieille expression disait qu'après une chute de cheval, il fallait de suite remonter en selle sans quoi la peur paralyserait nos moyens. Une idée germa en lui et il en fit part à la demoiselle. Avant cela, il avisa sa tenue, courte et légère et d'un élégant mouvement du poignet changeât tout cela en une tenue chaude et plus adaptée.

« Voilà qui est mieux ... tu vas en avoir besoin si tu ne veux plus transplaner, car c'est toi qui nous a mené ici et c'est toi qui nous fera repartir. Si tu ne souhaite pas recommencer, alors je te conseil d'économiser tes forces car la nuit sera longue. »

Un sourire aux lèvres, il s'installa devant le feu et y réchauffa ses mains, le regard plongé vers ses flammes rouge et or.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elina Peterson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elina Peterson, Mer 10 Mai 2017 - 19:16


Elina senti des mains l'attraper, la relever et l'enlacer. Elle eut comme premier réflexe de résister mais la douceur avec laquelle il commença à lui parler, apaisa toute tentative de résistance. En si peu de temps il avait comprit son fonctionnement. Comment faisait il pour la déchiffrer aussi facilement? Elle entendait le coeur de l'Auror battre régulièrement dans sa poitrine. Boom.... boom... boom... Mélodie rassurante, comment faisait il pour être si calme. Il lui tenait chaud aussi... c'était agréable... Elle se détendit aussitôt. Les paroles qu'il prononça trouvèrent écho au fond elle. Mais elle n'était pas encore prête, la douleur était encore trop présente et le traumatisme trop violent pour réussir à le surmonter pour le moment. Il la relâcha lorsqu'il eut fini de parler. Il observa sa tenue trop légère et d'un coup de baguette lui fournit des vêtements bien plus chaud et confortable.

- Voilà qui est mieux ... tu vas en avoir besoin si tu ne veux plus transplaner, car c'est toi qui nous a mené ici et c'est toi qui nous fera repartir. Si tu ne souhaite pas recommencer, alors je te conseil d'économiser tes forces car la nuit sera longue.

Dieu que cet homme était têtu... Aussi têtu qu'elle à vrai dire et ça l'agaça au plus haut point. Il la mettait devant le fait accomplie, soit elle recommençait soit ils resteraient la... cruelle dilemme. Il s'était installée devant le feu réchauffant ses mains. Elle hésita puis l'appel des flammes fut trop grand. Elle s'approcha et s'installa à ses côtés. Pas trop proche mais pas trop loin non plus de toute façon il n'y avait pas énormément de place ou s'assoir si elle voulait être proche du foyer. Elle respira un moment l'air de la montagne. Au moins un point positif ils ne risquaient pas de tomber sur des moldus.... Elle soupira et se mit à parler d'un ton calme.

- Tu risques de me prendre pour une folle mais la sensation que je ressens quand je prends des risques est grisante... Je me sens... Vivante... surtout parce que je sais que s'il m'arrive quelque chose je serais la seule dans le pétrin... Je sens que j'ai enfin le contrôle... Ce qui vient de ce passer... là... Ca me rappelle trop la sensation de culpabilité que j'ai ressenti après l'attaque... cette impuissance...Tu sais j'étais avec une jeune serdaigle ce jour la, elle avait onze ans... je l'aidais pour un cours auquel elle avait beaucoup de mal... Elle voulait étudier à la bibliothèque et moi j'ai pas voulu... Je lui ai proposée la table dans la grande salle... Quand elle a voler en éclats j'ai essayer de la protéger mais c'était pas suffisant... on à été projeté... Elle a eut le bras transpercé par un morceau de bois... Elle a même perdu connaissance parce qu'elle avait perdu beaucoup de sang... Heureusement Miss Shields à pu intervenir et la soigner mais... C'est ma faute si elle a été blessée... Si on avait été dans la bibliothèque comme elle le souhaitait tout ça ne serait probablement pas arrivée.... Et ce soir c'est toi que j'ai mis en danger... Je peux pas nous ramener je me le pardonnerais jamais si je te blessais... ou pire... finit elle la voix tremblotante les yeux perdu dans les flammes

Voila... Elle en avait enfin parlé à quelqu'un d'autre que son mentor. Mais ça avait fragilisée ses défenses. Ses émotions menaçaient encore de prendre le dessus tel une bombe à retardement. Durant des mois elle avait été renfermé, angoissée au moindre bruit suspect. Elle avait même fini par aller voir son mentor qui ne s'était pas gêner pour lui remonter les bretelles. Ses paroles blessantes et encourageantes à la fois l'avait aidé. La lionne courageuse avait reprit le dessus... un peu trop même. Mais pour cela elle avait dut verrouiller son coeur et son âme. Bloquant ses émotions pour ne pas s'effondrer à nouveau.

- reformer le mur... reformer le mur... murmura t'elle la tête cacher dans ses bras posé sur ses genoux.

Elle soupira plusieurs fois pour se concentrer et visualiser son salut. Ce mur la protégeant de ses souffrances, empêchant tout sentiments d'atteindre son coeur... de la toucher...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Artemis Lhow, Mer 10 Mai 2017 - 20:37


« Un mur ? Penses-tu vraiment pouvoir te protéger avec une barrière mentale alors que celles de Poudlard n'y sont pas parvenue ? Je ne te prend pas pour une folle Elina, je connais cela et c'est tout à fais compréhensible, d'autant plus lorsqu'on arbore les couleurs de Gryffondor. Mais, au même titre que pour celle des autres, ta vie est précieuse et tu ne dois pas la mettre en péril pour te sentir vivante.Car, si péril il y a, tu prends le risque de ne plus te sentir vivante ... du tout. »

Ces propos lui avaient comme échappés, naturellement, sans qu'il ait besoin de relever la tête des flammes. Il sentait le vent sur caresser le visage, ses jambes frémir sous l'effet glaçant de la neige, ses mains brûler sous l'effet cuisant du feu, son cœur battre lentement au fond de sa poitrine. N'étais-ce pas suffisant pour se sentir vivant après-tout ?

« Tu te trompe Elina, ce n'est pas de ta faute si cette jeune Serdaigle a été blessée. Je dirais plutôt que c'est grâce à toi si elle est encore en vie. Sans ton sortilège pour vous protéger, elle serait sans doute morte à l'heure actuelle. Quant à savoir ce qui se serait passé si vous étiez allé à la bibliothèque, qui te dit qu'une poutre ne vous serez pas tombé dessus en chemin ou si vous n'auriez pas croisé un Mangemort en route ? Même les sorciers les plus sages ne peuvent prédirent toutes les éventualités, alors ne te blâme pas pour ce qui vous est arrivés, mais réjouit toi pour ce à quoi vous avez échappés. »

Il posa son regard sur elle, tendre, protecteur et fraternel. La tempête ne semblait pas prête de se calmer, le vent soufflait fortement, la neige tombait drue et le froid se faisait mordant. Il avait beau forcer le regard, le jeune homme ne pouvait voir au delà des quelques mètres qui les séparaient de la crevasse. Passer une nuit ici serait aussi dangereux que tenter de s'infiltrer chez les trolls avec les bras attachés dans le dos. Il observa la jeune fille à nouveau et attendit une réaction de se part, il ne voulait pas la ramener tout de suite, mais ne pouvait prendre le risque de l'exposer au froid plus longtemps que nécessaire. Si elle ne reprenait pas contenance rapidement, il devrait les ramener de lui même vers un endroit plus sûr.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elina Peterson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elina Peterson, Mer 10 Mai 2017 - 21:14


- Ca m'aide à me protéger de moi-même... de mes démons... si je lâche prise je vais m'effondrer... Je ne gère pas du tout ce trop pleins d'émotions J'ai juste pas encore trouvé comment me protéger de mes cauchemars... a part en dormant le moins possible et en évitant d'être dans le château la nuit... Et tu sais je suis prudente quand même enfin des fois je réfléchit pas trop avant d'agir comme tout à l'heure dans la cabane hurlante mais ça reste exceptionnelle....

Elle écouta ses paroles, ce n'était pas sa faute et tout le reste mais in n'empêche que ce sentiment de culpabilité qu'elle ressentait était bien présent... lui voyait le côté positif elle le négatif. Elle se rendait compte de tout ce que cette attaque lui avait volée... Son innocence, ses nuits, son optimisme... sa confiance en elle.

- J'avais pas ma baguette... Elle était dans mon sac au moment de l'explosion... j'ai juste pu la pousser pour l'éloignée et du coup mon corps a plus ou moins fait barrage... J'ai perdu la vue suite au choc... pendant plusieurs jours j'ai été dans le noir complet... Et petit à petit c'est revenue...

Elle commençait à avoir froid ici même si elle se sentait bien dans cet endroit la tempête faisait rage et la magie ne les protégerait pas éternellement. Elle savait que l'Auror ne lâcherait pas et il allait finir par tomber malade ils devaient allez dans un endroit plus chaud...

- Amènes nous ailleurs s'il te plait... on va attraper la mort ici... On réessayera plus tard ensemble si tu veux... OK? Mais pas maintenant... Je maîtrise pas encore tout à fait mes émotions et je suis pas sure de réussir... Je veux vraiment pas te blesser... je ne le supporterais pas...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Artemis Lhow, Mer 10 Mai 2017 - 21:35


Un grommellement à peine audible s’échappa de la gorge du jeune homme en signe d'approbation.

« Tu es digne de la maison Gryffondor. Tu as protégé une élève impuissante en utilisant ta vie comme unique rempart. C'est aussi courageux que stupide, mais c'est signe d'une grande noblesse. »

Se levant, il tendit la main à celle qu'il considérait inconsciemment comme sa petite sœur d'un soir. Elle se releva, prenant appui sur lui. Elle devait s'attendre à ce qu'ils transplanent ensemble aussitôt, mais Artemis avait la tête dure. Il posa sa baguette contre la tempe d'Elina et informula « Amotio Memoriae ! ».

« Ferme les yeux, oublie ton mur, laisse tes sentiments t'envahir et prendre le dessus, remémore toi chaque détail de cette attaque, chaque parcelle de souvenir qui te fais souffrir, n'oublie aucun détails et fais moi une confiance absolue. »

Tout en prononçant ses paroles, il éloignait petit à petit la baguette de la tempe de la demoiselle. Le souvenir de cette nuit en fut petit à petit extrait. D'abord vacillant filin d'histoire puis, au fil de ses propos, vaste toile immortalisant une nuit de cauchemar. La manipulation faite, il prit une fiole dans sa cape et y glissa le souvenir. Elle avait besoin d'un esprit libre de toute souffrance pour parvenir à transplaner, alors elle aurait un esprit libre de toute souffrance ... un temps.

«Je ne peux les garder ou même les détruires Elina, il te faudra les récupérer au terme de la soirée, mais pour le moment je veux que tu te concentre sur l'endroit de ton choix. Penses-y de toutes tes forces et ne pense plus qu'à cela. Ne t'inquiète pas du danger, je serai la pour le contrer, quoi qu'il arrive. Imprègne toi de ce lieu et comme pour toute à l'heure je me charge du reste. Je te fais pleinement confiance, tu vas y arriver ... »

Il avait prononcer chaque mot avec une infinie tendresse et pensait chacun d'eux, elle allait y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elina Peterson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elina Peterson, Mer 10 Mai 2017 - 22:54


Après l'avoir plus ou moins complimenter sur son geste, même si elle avait senti qu'il n'approuvait pas vraiment le fait qu'elle est fait rempart avec son propre corps, il se leva et lui tendit la main qu'elle attrapa avec plaisir, toute réticence avait disparue. Mais au lieu de sentir le vertige étrange et désagréable il posa sa baguette sur sa tempe.

- Ferme les yeux, oublie ton mur, laisse tes sentiments t'envahir et prendre le dessus, remémore toi chaque détail de cette attaque, chaque parcelle de souvenir qui te fais souffrir, n'oublie aucun détails et fais moi une confiance absolue.

Elle le regarda les yeux emplit de terreur. Oublier son mur? Non c'était pas possible, il ne savait pas à quoi il se risquait en lui demandant ça. Lui faire confiance... Ok ça elle pouvait le faire... Elle hésita longuement mais ce lança s'il le lui demandait ce n'était pas pour la faire souffrir. Elle obtempéra, elle effaça le mur, les émotions lui arrivèrent en pleine figure tel une tornade de douleur... Elle eut le réflexe de les repousser mais se rappela les parole d'Artemis. Elle ouvrit son esprit et se remémora chaque moment, essayant d'en oublier aucun même ceux qu'elle avait tant voulu effacer de sa mémoire. Elle senti peut à peut son corps se détendre. Elle se souvenait de tout mais elle ne souffrait plus en y pensant. Elle regarda l'Auror surprise. Il déposa un filament dans une fiole.

- Je ne peux les garder ou même les détruires Elina, il te faudra les récupérer au terme de la soirée, mais pour le moment je veux que tu te concentre sur l'endroit de ton choix. Penses-y de toutes tes forces et ne pense plus qu'à cela. Ne t'inquiète pas du danger, je serai la pour le contrer, quoi qu'il arrive. Imprègne toi de ce lieu et comme pour toute à l'heure je me charge du reste. Je te fais pleinement confiance, tu vas y arriver ...

Ce sentiment n'était donc que temporaire... que se passerait il si elle refusait de les reprendre? si elle les détruisait? stoppant la ses réflexions elle écouta la suite de son discours. Ok il voulait qu'elle recommence... Cet homme ne s'avouait donc jamais vaincu... Elle soupira, il avait confiance en elle, cool ça faisait au moins un sur deux. Elle se tint très fort à son bras et se concentra de nouveau sur cette plage qu'elle aimait tant. Plage de gravillon, mer sombre ou la lune se reflétait... falaise autour et un petit sentier de gravillon...Elle mémorisa même la petite brise marine venant s'engouffrer dans ses cheveux. Prête... Murmura t'elle et ça commença.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Dans les Pyrénées

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4

 Dans les Pyrénées

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.