AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 6 sur 7
Dans les Pyrénées
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Evan
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Dans les Pyrénées

Message par : Evan, Sam 7 Oct 2017 - 16:39







Le même refrain qui se répétait en boucle, comme une musique qui prend place dans la tête, bouscule les sens, ordonne et désordonne tout, mais reste là, comme une reine qui prend plaisir à jouer avec les pensées. Et tout se perd entre illusion et vérité.

J'imaginais, que le chemin qu'elle arpentait devait ressembler un peu à cela, des paysages idylliques recherchés qui prenaient un malin plaisir à se soustraire à sa volonté. Alors qu'il suffisait de l'éclat d'un seul lien pour qu'elle parvienne à s'engouffrer dans ce sillage merveilleux que je gardais en tête. Qui vivait aussi bien au fond de moi qu'au fond d'elle.

Mais ce n'était pas simple, c'était un long chemin tortueux qui la guidait, et je voyais sur son visage ses yeux qui, même clos, semblait bouger sous ses paupières aux cils qui, parfois, évoquaient la complexité de sa tâche d'un mouvement presque imperceptible. Pourtant je restais fermement ancré sur cette vision doucereuse, que je lui offrais en cadeau de mes mains, comme un baiser sur ses lèvres que je soufflerais au vent pour qu'il le porte jusqu'à elle.

Transformé un rempart infranchissable en une cascade limpide. Telle était sa mission, ce qu'elle essayait, encore et encore malgré la fatigue apparente que je décernerais chez elle. Mais c'était une battante, je le savais, depuis nos premiers jours écrits comme à celui-ci qui s'écrivait sous son chaleureux couplet.

Je la sentais vacillante, et elle m'offrit deux mots de ses lèvres, comme si je m'attendais à la voir soudainement rompre. Je vis que quelque chose s'était produit, elle eut un mouvement de recul et je ne sus, l'espace d'une seconde, si c'était qu'elle avait réussi ou si au contraire c'était l'accumulation de la fatigue qui prenait ses droits sur elle.

Je réceptionnais le sourire tendre qu'elle m'offrait, lui renvoyant son miroir, avant de la voir venir se poser contre moi, laissant un remerciement s'échapper de ses lèvres. Il n'y avait nul mot à dire. J'avais toujours cru en elle et ne cesserais de croire en elle. J'avais été là et continuerais de l'être.

M'enlaçant, elle ne tarda pas à sombrer. Je la couvais des yeux comme les étoiles couvaient la lune, heureux d'être près d'elle et de savoir que Demain se lèverait encore à ses côtés pour une nouvelle danse dans ce pays de plénitude, brillant à son éclat.

J'attendais que quelques minutes s'enfuient en silence, perdu à la contemplation de sa beauté que j'avais l'impression de redécouvrir chaque jour. Et je la soulevais délicatement, la portant jusqu'à la coucher sous ses draps qui l'envelopperaient de la douceur qu'elle méritait.

Un instant je restais agenouillé à côté du lit, ma main droite caressant ses cheveux d'or comme les blés de l'été qui donnent à la main un sentiment joyeux. Puis je déposais un baiser sur son front, de secondes qui s'éternisèrent, jusqu'à déposer un murmure. "Repose toi bien ma Belle".

Et je me levais, la laissant dans les bras de Morphée à qui je donnais uniquement le droit de la dorloter comme il se devait, la laissant dans la chambre, partant dans le salon où j'allais m'asseoir sur une chaise, me laissant envahir par des pensées tendres.

♥ Fin du Rp ♥
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans les Pyrénées

Message par : Mathéo Angur, Dim 22 Avr 2018 - 21:15


RP with Elly Wildsmith et Aidan Crey ~ Expéditions vers l'espoir ?

L'attitude amer d'un Mathéo sans âme qui circulait au fil du temps. Tout n'était que duperie et trahison derrière son dos. Que faire contre ça ? Seul, il s'expose au diable... Il s'expose au risque d'y mourir s'il y va. Dans sa tête, son esprit torturé, la douche froide n'en était que plus dure, plus rude. Force de constater qu'on est pas toujours servie par soi-même. Les nerfs lâches et les mots n'arrivent pas à sortir de sa bouche. Au moins aucune bêtise ne sortira de sa bouche aujourd'hui. Mais aujourd'hui, c'était pas une histoire de parole. Mais une histoire de kidnapping. La rage qui l'abîme au fur et à mesure du temps qui passe. Égaré. Lâché par son propre père. Dur coup dans le dos. Tellement de choses impossible. Tellement de retournement de situations. Et pourtant, il en était loin d'en arriver là.

Lui qui pensait n'être plus sous l'emprise de son beau-père moldu. Qui pensait que maintenant, il pourrait vivre sous un nouveau toit, un nouveau chez lui. Loin de tout ce qui se passe un Londres. Une liberté à laquelle il voulait absolument avoir. Tout ça n'est que pur fumée. Par tout ce qui se passe. Au delà de tout ce qu'il entrevoyait. Loin de ce qu'il imaginait faire à ce jour.

Alors de l'aide. Voilà de quoi il avait besoin en ce moment même. De l'aide qui ne peut retrouver qu'avec les personnes qui pourraient lui apporter que du bien. Qui ne verrait pas le dessous de cette triste histoire. Plus le temps passe, plus il perd du temps. Mais qui avait-il maintenant ? Personne qu'il connait si bien pour pouvoir le suivre. L'échec ne fait que durer le temps et l'espace entre lui, sa mère et son père. Pourquoi toujours tant de haine ? Pourquoi toujours autant de colère ?

Au bord de la crise. Au bord de perdre une fois pour toute la tête. Plus aucun retour en arrière, plus rien ni personne ne pouvait intervenir sur le déclin final d'un homme en recherche d'aide. Pour une fois qu'il en avait besoin. Pour une fois qu'il fallait faire quelque chose avec une personne. Personne... Personne n'était présent. Personne n'était là en moment où Mathéo en avait le plus besoin. Et... les souvenirs. Souvenir qui jaillit d'une pensée pleine de ressources. Et la lumière reprend le pas sur la pénombre. Elly. Une personne qui ne connait pas bien. Juste des amis d'enfance. Des choses bien futiles mais qui peu avoir là, en ce moment même son importance. Une lettre, voilà ce qu'il lui faut. Prenant la direction de la forêt en écrivant la lettre. Mind sur son épaule. Il en avait besoin, c'était important. Les mots vagues. Mais le sens est partit. Mind s'envole. Puis le doute. N'avait-il pas oublier de mentionner la date et le moment à laquelle il doivent se rencontrer ? Et bien espérons qu'elle comprenne que c'est maintenant et pas dans dix jours.

L'aventure n'avait même pas commencé que le bois le mets déjà mal à l'aise...
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
Elly Wildsmith
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 26 Avr 2018 - 9:54


Des lettres étranges, qui t’avaient laissée perplexe, t’en avait reçu des tas. Des plus secrètes aux plus mystérieuses, des plus envieuses aux plus dangereuses. Oui, les lettres inquiétantes, tu en avais reçu, mais celle-ci, celle que tu avais présentement dans la main, relevait d’un autre niveau. Y’avait de l’inquiétude, de l’empressement, une angoisse perceptible à chacun des mots.

De Mathéo, tu gardes quelques bons souvenirs. Lointains, enfantins. Un arrière-gout de mensonge aussi – car tes parents, à cette époque, n’avait de cesse de te mentir et de te cacher pas mal de secrets familiaux – mais des bons souvenirs qui demeurent pourtant. La vision de deux enfants qui jouent dans l’herbe, dans l’eau. Tu ne sais pas trop pourquoi Mathéo a fait le choix de te contacter toi, plutôt qu’un autre – sans doute était-ce à cause de ton passif d’auror dont il avait entendu parler ?

Toujours est-il que tu y étais partie. Il parlait de la France, des Pyrénées – que tu connaissais suffisamment pour y avoir habité un certain nombre d’années, pour avoir arpenté les chemins de randonnées et les sentiers battus. L’histoire de Mathéo avait l’air compliqué, il parlait d’un enlèvement, de dragon, d’un père destructeur et visiblement machiavélique. Tu ne savais pas trop, tu ne gardais pas de souvenirs de ses parents, peut-être n’avais-tu retenu que les visages sans savoir mettre un nom dessus ?

Dans les mots de Mathéo, il n’y avait ni date, ni heure de rendez-vous, c’est ce qui te fit comprendre que c’était là, dans l’instant, c’était spontanément qu’il t’avait appelé à l’aide, qu’il avait besoin de toi. Tu avais plié le parchemin que tu avais fourré maladroitement dans la poche arrière de ton jean. Tu avais attrapé ta baguette que tu avais glissé le long de ta hanche, dans ton jean. Dans un sac, tu avais mis quelques affaires. De quoi te changer notamment, tu ne savais pas où tu allais, combien de temps tu partais. Tu avais griffonné un mot à la hâte à destination d’Evan « Je reviens bientôt, t’en fais pas pour moi, je t’appelle si besoin ». Il ne mettrait sans doute pas longtemps à comprendre.

Et tu étais partie, simplement. Le sac sur l’épaule – au besoin tu le réduirais par magie pour qu’il entre dans la poche de ton jean – et la baguette contre ta hanche. Le bois au sud de Londres n’était pas difficile à trouver. Tu connaissais bien Londres car cela faisait quelques années déjà que tu y habitais. Tu ne mets guère de temps à trouver le bois, à t’y enfoncer, et là, sur le sentier, tu distingues une silhouette « Mathéo ? ». Faut dire que ça faisait longtemps que vous vous étiez vu, et que t’étais pas vraiment certaine de le reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
Jackson Hartman
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Jackson Hartman, Ven 27 Avr 2018 - 15:25


LA de Mathéo Angur

Il y a quelques jours j'ai fait une drôle de rencontre au sein de mon établissement la Tête de Sanglier. Un jeune Homme du nom de Mathéo Angur était seul à une table, avec un air plutôt triste, n'ayant aucun clients à servir, j'avais décider de m'installer à sa table pour essayer de le réconforter. C'est ainsi que l'ancien Poufsouffle m'explique que son Père à enlever sa Mère, détruit sa maison se situant à Paris et à fuis la Capitale Française. Mathéo avait décider de partir en France, son pays natal, pour retrouver sa Mère et la ramener avec lui. Devant aller en France pour faire des recherches sur le meurtre de mes Géniteurs, j'avais proposer à mon interlocuteur de l'accompagner s'il le souhaiter pour qu'il ne sois pas seul dans ces dures recherches. A ma grande surprise, Mathéo avait accepter et m'avait donner le jour et l'heure de notre voyage en France avant de sortir de la Tête de Sanglier.

C'est ainsi que quelques jours plus tard, mes pieds foulent la terre d'un bois se trouvant non loin de Londres, un sac de voyage sur mon dos et ma baguette accroché à ma ceinture. Je cherche du regard l'ancien Poufsouffle, les bois filtrent la lumière du soleil m'empêchant de bien voir, je sors ma baguette de sa protection et la lève au dessus de mes yeux, chuchotant Lumos une grande lumière sors du bout du bois que je tiens solidement entre mes doigts. J'entend une voix vers ma droite, mais ce n'est pas mon nom qu'on dit, c'est celui de Mathéo, je tourne ma baguette vers le visage de l'inconnu et aperçois une personne déjà rencontrée.

Madame Wildsmith... Que faites-vous là ?
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans les Pyrénées

Message par : Mathéo Angur, Sam 28 Avr 2018 - 17:14


Les airs sombres de la forêt ne l'aidait pas à penser clair. Pourtant le bois n'était pas forcément très disparate par rapport au Mathéo qui s'y tenait de force. Point de départ, obligation de commencer ici. Là où tout commence, où rien n'est encore fini. Là où la preuve que où les épreuves les plus difficiles commence mais où l'on voit pas la fin. Normal. Son père pouvait déjà être à  des milliers de kilomètres de là. Et pourtant, il était encore seul, seul devant un pin plutôt mal vieilli par le temps, montrant ses signes de fatigues. Fatiguer comme il l'était à cet instant. Fatiguer moralement.

Mais l'espoir est toujours là. Toujours présent vu qu'il a demander de l'aide. Mais l'aide viendra-t-il ? Qu'adviendra-t-il de Mathéo si son esprit s'égare seul dans cette forêt. Personne ne pourra le savoir. Lui, le sait. Il deviendrait encore plus fou qu'il ne l'est. Une folie acharné. En tête de tout brûlé. D'un seul coup. Plus de bois qu'il lui met mal à l'aise. Plus de foutu arbre qu'il lui fait penser à sa forêt natale. Plus rien !

Mais de toute sa vie, il n'oserait pas. Pas le bon moment de montrer ses mauvais côté. Et si Elly arrivait pendant qu'il brûlerait le petit bois ? Il était fini, au bord du gouffre et ne s'en tira plus. Azkaban sera sa seul porte d'entrée. Et la mort sa porte de sortie au plus profond des ténèbres de la prison maudite. Pensé ravageuse balayant l'esprit d'un homme torturé. La haine toujours en lui.

Il avait vraiment besoin de quelqu'un...

Mathéo ?

Sursaut. Une personne se tenait là derrière lui. Se retournant pour savoir qui lui parle et que son cœur arrête de le tambouriner aussi vite. Elly ? Espérant que ça soit elle et pas quelqu'un d'autre. Qu'il ne s'est pas trompé d'adresse. Qu'il ne s'est pas trompé de souvenirs. Les souvenirs brouillons qu'il gardait en lui. L'enfance heureuse qu'il avait. Être adulte c'est pas facile... Les souvenirs vaguent de deux enfants s'amusant il y a une éternité. Deux "amis" d'enfance qui peuvent se retrouver après tellement de temps. Mais était-ce la réalité ? C'était-il perdu dans le sentier et tomber sur une connaissance qu'il n'avait penser voir. Ça ne l'aiderait pas.

Le regard vague envers la nouvelle personne qui se tenait devant lui. Pas de tête reconnu. Sûr de lui. Les visages, ça le connait. Il était sûr de ne pas avoir vu se visage à Londres. Car malgré l'ancien statut d'auror d'Elly. Mathéo ne l'avait jamais vu, jamais penser qu'un jour il aurait besoin d'elle. Et ne pensait à aucun moment que ces souvenirs le rattraperait.

Elly ?

Peut pas faire mieux qu'elle à ce niveau là. Tellement de temps que les deux ne s'étaient pas vu qu'ils ne se reconnaissaient même plus. Mais quelque chose où quelqu'un va le ramener vite sur terre. Et surtout faire comprendre qu'Elly était vraiment devant elle.

-  Madame Wildsmith... Que faites-vous là ?

Oubli. Les rencontres de Mathéo ces derniers temps n'étaient pas forcément facile. Il avait vidé son sac à un inconnu et avait totalement oublier qu'il lui avait demander de l'aide. Voilà ce qu'il se passe quand on va dans les bars et qu'on raconte tout et n'importe quoi à n'importe qui. Mais apparemment ce quelqu'un connaissait Elly. Plutôt une bonne nouvelle. Lui évitera des explications trop longue.

Il se sentait pas bien. Pourtant, c'est lui qui doit les guider pour en finir avec cette histoire.

- Merci d'être venu tout les deux. J'avoue avoir oublié t'avoir donner rendez-vous. Même oublier ton nom. Mais qu'importe. Vous êtes tout les deux aujourd'hui les personnes qui devront m'aider à retrouver mon père. Plus tard pour les explications. La route va être longue. Je vais avoir tout le temps de vous la raconter. En attendant. La première chose que je sais c'est qu'il est partit depuis ce bois. Et qu'il est partit vers la France.

Montrant une lettre en français à ces deux nouveau compagnon de voyage :

T'attend pas à récupérer ta Femme. Je l'ai ramené en France là où tu ne pourras pas la récupérer !
Je te souhaite une horrible vie !


Pas de nom, mais très explicite. Que penserait ces compagnons de voyage ? Et puis. Jusqu'où ira cette histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
Elly Wildsmith
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elly Wildsmith, Dim 29 Avr 2018 - 16:25


Mathéo te répond, mais tu entends quelque chose alors tu bascules ta tête. T’as des réflexes qui ne se perdent pas, alors, quand une branche craque quelques mètres à côté de toi, tu diriges immédiatement ta baguette vers le bruit « Madame Wildsmith … que faites-vous là ? ». Tu clignes des yeux, avant de reconnaitre ce gars-là, croisé au Ministère. T’avais mangé son nom mais sûr que ça pourrait revenir en réfléchissant un instant.

Finalement, t’as pas besoin de répondre parce que Mathéo le fait pour toi. Faut dire que le « Madame Wildsmith », ça t’hérisse le poil. Ça te renvoie à cette image que tu laissais paraitre au Ministère, la femme droite et intègre que tu étais. Qui avait disparue il y a de cela bien longtemps. Mais qu’importe, tu dis rien, tu diras quelque chose si la conversation continue en ce sens.

Mathéo vous montre une lettre que tu parcours rapidement. C’est qui le type qui se permet ce genre d’écriture ? Tu soupires. Tu sais pas où ça va te mener, mais y’a de grande chance qu’on découvre ici tes quelques talents cachés pour le duel. Tu ne dis rien pour commencer, te contente de lever les yeux au ciel, de t’éloigner quelque instants, puis tu reviens « Nous y allons ? J’imagine que tu ne veux pas que cette histoire traîne Mathéo ». C’était étrange de lui parler comme si vous aviez continué à vous voir au fur et à mesure des années.

Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
Jackson Hartman
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Jackson Hartman, Dim 29 Avr 2018 - 17:53


L'Auror baisse sa baguette et se tourne vers notre ami commun lorsque celui-ci nous interpelle, le jeune Homme qui nous as demandés de venir nous remercie, même si entre temps il avait complétement oublier qu'il m'avais inviter à venir ainsi que mon nom. Je hausse les épaules pour lui signifier que ce n'était pas bien grave et que nous avions plus important à faire. Mathéo nous montre une lettre écrite en Français, après que Madame Wildsmith l'es lu je la prend dans mes mains pour essayer de déchiffrer ces mots qui me sont presque inconnu. Je m'adosse contre un arbre et met ma baguette entre mes dents pour y voir clairement, mon doigt parcourant l'écriture, traduisant le mieux que je pouvais. Cela ne faisait quelques temps que j'apprenais le français, ce qui fait que certains mots de cette magnifique langue m'était inconnu ou bien compliqué.

Après avoir réussi à déchiffrer la lettre, je me relève et la tend à son propriétaire. Je regarde Madame Wildsmith qui était parti un peu plus loin. En revenant elle nous demande si nous pouvons y aller. Je dépose mon regard sur celui de Mathéo. "Mon nom est Aidan Cray. Je suis prêt à partir, je vous suis." Je me poste près du jeune Homme, baguette toujours à la main. Nous allons rejoindre la France, un pays si lointain et si proche, à la fois, des Anglais. Mathéo trouvera-t-il réponse à ces questions ? Et moi ? Trouverais-je les miennes ? Nous verrons bien...
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans les Pyrénées

Message par : Mathéo Angur, Dim 29 Avr 2018 - 19:02


Être seul. Maintenant à trois. Voilà qui devrait l'aider à se sentir mieux. A se sentir du moins rassuré par la suite. En vrai. Pas du tout. Malgré le passé d'Elly. Les doutes sont présents. Au final, qu'est-ce qu'il connait d'elle ? Pas grand chose. Mais de toute façon, une ancienne auror ne peut qu'être utile et une aide précieuse. Mais quand est-il d'aujourd'hui ? Qu'est-elle devenu ? N'est-elle plus auror pour une bonne ou une mauvaise raison ? Mauvaise pensée.

Et puis le gars qu'il a invité. Un homme qu'il connait encore moins que la précédente. Pire, il ne savait même rien de lui. Souvenir difficile.  En quête de réponses qu'il ne veut pas savoir. De toute manière, sa vie en est déjà assez rempli de questions. Pas besoin d'en rajouter plus. Encore moins quand on connait pas du tout la personne. Mais alors pas du tout. Grave quand même. A quoi il joue maintenant ? Invitant des gens sans même les connaître. Mauvaise pensée.

Et puis cette lettre qu'il montre. Comme s'il leur faisait déjà confiance. Comme s'il était sûr de lui que c'était les bonnes personnes. Alors que deux secondes avant il se posait la question de savoir qui ils étaient. Le trou noir béant dans sa tête et ses choix tout aussi bête et aussi inutile. Empressé par le but final. Il n'avait pas l'envie de l'affronter. Pas seul en tout cas. Pour ça qu'il en est là maintenant. Pour ça qu'il est avec deux presque inconnu. Possible. Mauvaise pensée.

D'ailleurs cette foutu lettre qu'il a reçu des mains de son beau-père la veille. Incitant à Mathéo à aller droit vers le piège. Peut importe maintenant. Cette ordure osait le défier et même défier celui qu'il haïssait avant tout. Ironique comme histoire. Croyant que son beau-père était le mal et que son vrai père le bien. Voilà qu'on change les rôles en si peu de temps. Jamais il ne penserais qu'il aurait autant de pitié pour celui qu'il n'aimait vraiment pas. Mauvaise pensée.

Puis maintenant une phrase. Celle d'Elly. La hâte empressaient les deux personnages. Peut-être même l'inconnu qui lui aussi avait son objectif en tête. Semblant qu'il en a parlé ce soir là. Déjà oublier. De toute manière il en reparlera sûrement pendant le voyage. Voyage qui en était toujours à ces débuts. Ils étaient toujours à Londres. D'ailleurs, c'était déjà trop long d'attendre et elle avait raison. Mathéo ne voulait pas que cette histoire se traîne beaucoup trop longtemps. Mauvaise pensée.

Aidan. Voilà le nom de l'inconnu. Parfait, lui évitera de le traiter d'inconnu. Bien qu'il le soit encore aux yeux de Mathéo. Il fait maintenant partie de l'équipe. Tu parles d'une équipe de choc. Un fou, une ancienne auror et un serveur. Bien. Voilà qui est parfait pour être à la recherche du kidnappeur. Peur que tout se repose sur les épaules d'Elly. Puis m*rde. Il est plutôt bon en duel. Pas comme s'il n'avait pas fait deux concours de duel d'Angleterre et pleins de duels à Poudlard. L'expérience pourrait être de mise sur cette affaire. Oui mais bon, depuis le temps que tu n'a rien fait comme magie... Sombre pensée.

Alors on y va ! Je vous préviens, la première étape sera une maison en ruine. Il est possible qu'il s'y trouve. C'est l'endroit où je l'ai vu la dernière fois. Où j'ai fais l'erreur de ne rien faire avant qu'il fasse ce que vous savez déjà...

Une forêt, une maison en ruine. C'était la destination que voulais prendre Mathéo en premier. Mais, il le sait au fond de lui qu'il ne se cacherais pas là-bas. Trop facile. Et surtout trop voyant. Il se remet en face de ces deux camarades. Va lui falloir de l'aide. Transplaner c'est pas son truc et là maintenant il demanda «Par contre, je sais pas transplaner. Quelqu'un peut le faire ?»  Pas inquiet pour savoir que l'un des deux pouvait le faire à sa place. Mais le gros problème et que Mathéo ne veut pas c'est qu'il a peur qu'on se retrouve au mauvaise endroit. Obscur pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
Elly Wildsmith
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elly Wildsmith, Sam 12 Mai 2018 - 21:51


LA Aidan / Mathéo

Tu te demandes, l’espace d’un instant, si tu n’aurais pas dû venir avec Evan. Les deux hommes n’ont pas l’air de se connaitre mais comptent faire voyage ensemble, et toi tu te retrouves au milieu pour aider un ami d’enfance – si on peut appeler ça ami car, pour le coup, tu n’avais pas eu plus de nouvelle après. Tu soupires un instant, tente de te reprendre. Il ne fallait pas rester sur ce genre de mauvaise impression. Tu avais décidé d’aider Mathéo, il fallait donc t’y tenir.

Néanmoins, il parle d’une maison en ruine, et évoque ensuite le fait qu’il ne sache pas transplaner. Cela n’était pas un souci puisque tu savais parfaitement bien transplaner, ce ne serait pas la première fois. Le souci étant surtout que tu ne savais pas par où aller, la France était un grand pays. Alors tu interroges Mathéo « Si je nous amène en Bretagne, là où nous nous sommes rencontrés, cela irait ? ». Il hoche la tête sans mot dire. Et tu sens tes entrailles qui se serrent. « Allons-y ».

Sans attendre la réponse de tes deux comparses, tu te saisis de leurs avant-bras et les fais transplaner avec toi. Dans ta tête, les images d’une belle forêt que tu sais en Bretagne, espérant que ce soit celle dont Mathéo t’avait déjà parlé. Le transplanage fait toujours un petit effet et après quelques minutes vous êtes arrivés à destination. Tu les regardes « Tout va bien ? » tu t’inquiétais tout de même de leur état, tu savais que le transplanage d’escorte ce n’était pas le must en terme de voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
Jackson Hartman
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Jackson Hartman, Dim 13 Mai 2018 - 13:24



 ❝Expédition vers l'Espoir ?❞
Elly & Mathéo


Mathéo nous explique qu'elle est notre première destination, une Maison en Ruine quelque part en Bretagne, il vas falloir transplaner, et bien sûr je n'ai pas mon permis ! Il faut vraiment que je le passe, ça sera beaucoup plus utile que de prendre un Avion. Je regarde Elly qui demande à son ami où elle doit nous amener et quelques secondes après sa main s'agrippe fermement à mon bras. Nous atterrissons quelques minutes plus tard dans une forêt où les rayons du soleil peinent à passer, ma baguette est toujours dans ma main, je la range et m'approche d'un arbre. Mon estomac est tout retourné, je vois flou et mes entrailles font un remue-ménage à l'intérieur de mon corps. Elly nous demande si nous allons bien, je lève mon pouce pour toute réponse puis me relève difficilement. « Mal à l'estomac... Mais si je marche c'est bon. » Je gratifie la jeune Femme d'un sourire pour la rassurée puis regarde l'environnement alentour.

De grands arbres m'entourent, leurs feuilles filtrant les rayons du Soleil, mais nous arrivons quand même à voir autour de nous. Des feuilles mortes forment un chemin, des cailloux sur les côtés, un chemin de terre vite fait par les Hommes pour pouvoir s'y retrouver. Ayant d'un seul coup froid, je prend une veste roulé dans mon sac à dos et prend un même temps un sachet de chocolat que je tend à mes camarades d'un jour. « C'est cadeau ! »
@Eques sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans les Pyrénées

Message par : Mathéo Angur, Jeu 17 Mai 2018 - 16:14


Un petit oubli dans sa petite tête. Encore une fois. Esprit trop occupé à chercher une solution au problème. Jusqu'où cette aventure va se poursuivre ? Toujours la même question inutile et ch*ante. L'envie de partir était plus forte. L'envie de s'enfuir, s'échapper, transplaner loin. C'était là où il oubliait les léger détails de la situation. Il y a tant de maison en ruine en France.. Que ce soit n'importe laquelle. Folie pur d'un instant où il est nul. Esprit préoccupé, l'ai dit déjà mille fois. Mais, ça se répète encore et encore. Une histoire qui va l'emmener à ces folles limites. Il doit le faire, il doit aller plus loin de ces limites. Shae lui à dit. Sauve là.. Sauve toi-même.. Mais là, il est encore loin. La petite aiguille dans sa botte de foin. Du moins, une botte de foin légèrement trop grande. Qui pourrait faire la taille de Londres à ce niveau là. Mais là, il y a des indices à aller chercher. Et ces ruines sont le vrai point de départ.

- Si je nous amène en Bretagne, là où nous nous sommes rencontrés, cela irait ?

Bien sûr, voilà le petit oubliqui aurait pu mettre le groupe dans un véritable problème. Bien.. Il hocha la tête comme pour dire qu'il avait pas fait exprès d'omettre ce petit détail qui aurait pu lui coûter du temps. Et du temps, ils en ont de moins en moins. Surtout qu'ils en perde bêtement à discuter de ça. Une phrase de trop c'est facilement vingt secondes de perdu. Mais n'en faire pas trop quand même. Ne perdons pas espoir trop vite et perdre du temps fait partis des aléas de ce monde.

Le transplanage. Un exercice que Mathéo ne contrôle pas mais qui le dérange pas quand il est transplané par d'autres personnes. Le transplanage d'escorte n'est pas forcément le meilleurs moyen de voyager, il reste certes plus rapide et c'est ce qu'ils leur faut pour gagner du temps.

Petit fourmillement en arrivant à destination. Disant que ça allait au deux autres. On voit que ça faisait longtemps qu'il n'avait pas été transplaner de la sorte. Mais l'arriver était bien là, dans une forêt. Dans la bonne ? Il ne met que quelques secondes pour être sûr que c'est celle-ci. Des souvenirs lointain remonte. Là où il rencontrait Elly des années et des années auparavant.  Qu'est-ce qui lui à pousser de l'inviter sans même lui reparler ou même lui dire qui il est aujourd'hui. Il ne connait rien d'eux comme eux ne connait rien de lui.

Puis un sachet de chocolat lui est montré. Aidan à eu la bonne idée de ramener de quoi manger. Mais c'est là où Mathéo gagne en intelligence. Lui aussi il avait ce qu'il faut à ce niveau là. Il à déjà fait la bêtise une fois de ne pas s'être bien préparé à ce type de voyage qui risque d'être long. Affamé il était avant de revenir à Londres. Mais ces provisions sont maintenant nombreuses et il a pris aussi de quoi s'occuper au cas où.

Sans un mot il prit un bout de ce fameux chocolat et secoua légèrement sa tête en avant en guise de merci. Mais il faut pas ce préoccupé de chocolat. C'est pas vraiment le bon moment. Et si avec de la chance il était encore là.

Après la pause chocolat. Il décide de prendre le chemin qui menait à son ancienne maison. Les ruines se voyaient de loin pour Mathéo mais pas forcément pour ces camarades. Protection magique, cette maison ne devrait pas se trouver ici. C'est un endroit sombre pour eux, alors que la lumière pénétrait fort ce lieu. Il leur donna le secret pour pouvoir voir ce lieu magique et impénétrable. Elle devait sûrement être protégé par sa mère par le sortilège de Fidelitas pour les protéger de son père. Et il a du découvrir le lieu. Mais ça c'est une autre histoire. Il était encore protéger malgré tout et seul lui aujourd'hui pouvait le voir. Mais maintenant ces deux autres camarades le pouvaient aussi.

Sol rempli de cendres, il n'avait pas pris la peine d'aller plus loin dans ces recherches la dernière fois. Mais la maison lui paraissait pas aussi détruite qu'il ne le pensait. Les murs de pierres pouvaient s'effondrer à n'importe quel moment. On pouvait voir que le feu avait brûlé tout ce qu'il pouvait autour de lui. Mais les arbres sont toujours là. Puissant et robuste. Surement parce que le dragon ne voulait détruire que la maison. En bois elle était. Juste quelques morceaux de pierres et les fondations qui ne l'était pas. Mais, il en restait plus grand chose. Il avança dans la maison. Espérant découvrir quoi que ce soit. Et en ce mettant à l'endroit où il y avait la porte. Des traces de pas. Surement récente, de quelques jours seulement peut-être. Sinon, elles auraient déjà disparu. "Là, des pas, ici, venez voir !" Et en les regardant, il demande. "Vous avez trouvé autre chose sinon ? Parce que ces pas veulent dire qu'il est passé par là."

HRPG: Voilà, je vous laisse de l'imagination pour trouver des indices contre le père de Mathéo. Que je fasse pas le rp seul quoi x) Si vous avez des questions n'hésitez pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
Elly Wildsmith
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elly Wildsmith, Sam 19 Mai 2018 - 21:30


LivaLA

Le transplanage se passe bien, tu laisses les deux hommes se remettre de leurs émotions et remercie Aidan pour le chocolat, quand bien même tu n’en prenais pas : le transplanage tu finissais par avoir l’habitude et il fallait bien qu’ils s’y fassent eux aussi. Ou qu’ils y pensent, en tout état de cause.

Le sol était rempli de cendre et dans l’atmosphère régnait l’odeur du feu éteint, tout juste mourant, c’était étrange, mais tu en avais vu d’autre. C’était étrange en fait, toute cette rencontre, ce chamboulement, c’était … et puis là, tu le vis, alors que Mattéo était en train de parler, alors que tu ne l’entendais que de loin, tu vis le petit renard argenté. Un cri de surprise s’extirpa de tes lèvres tant le renard ressemblait à ta forme animagus « Evan ! ».

Tu n’as pas d’yeux pour tes acolytes, non, il n’y a que le renard argenté qui t’intrigue et t’intéresse. Le message retentit « Elly rentre vite, Etoile ne va pas bien ». Clignement d’yeux, il savait que tu partais, s’il t’appelait c’est qu’Etoile ne devait vraiment pas aller bien, au-delà de cela, il s’agissait de ta louve, ton enfant. « Je … »

Tu regardais un instant les deux hommes, ils étaient tous les deux, tu étais certaine qu’ils pouvaient très bien s’en sortir tous les deux « Je suis déso … » et tu ne finis pas ta phrase que tu avais déjà transplané en direction de ton appartement londonien pour être au chevet de l’animal auquel tu étais très attaché.

- Départ d'Elly -

Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
Jackson Hartman
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Jackson Hartman, Ven 25 Mai 2018 - 13:58


Mathéo

Le jeune Homme me remercia pour le bout de chocolat avant de nous emmener vers une maison, plus bas sur le chemin de terre, l'odeur du feu règne encore sur l'environnement, comme s'il venait juste d'être arrêter, les murs sont encore là, mais je suis sûr qu'au moindre coup de vent violent ils reposeront à jamais sur le sol noirci par les flammes. Mathéo s'approche de la porte, désormais en cendre, et nous interpelle Elly et moi. A ces pieds se trouvent des traces de pas, toute fraîche, la personne qui était là a dû partir quelques minutes seulement avant notre arrivée. Soudain, la jeune Femme parle seule, je me retourne pour apercevoir un renard argentée, une excuse non complétée et notre accompagnatrice disparaît. Nous sommes seuls... Et sans aucune possibilité de revenir en Angleterre... Je soupire avant de commencer à faire le tour du bâtiment, mes doigts touchant délicatement les murs de pierre, mes yeux cherchant quelque chose, mais quoi ? Je n'ai aucune idée ce que je doit chercher... Mon pied passe dans une racine et je trébuche, m'écrasant dans la cendre, devant mes yeux se trouve un collier. Je le prend entre mes doigts et me relève. Mathéo ! Viens par ici ! J'ai trouvé quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans les Pyrénées

Message par : Mathéo Angur, Ven 27 Juil 2018 - 13:38


Catastrophe.. Le mot était léger quand tu sais à quel point ton espoir faufile et s'amenuise quand l'un des seuls à pouvoir te sortir de là s'en va. Les déboires ne faisait que commencer et l’accalmie partie en cendre. Sur les traces d'un monde perdu d'avance. A quoi ça sert de continuer maintenant hein ? Le sauvetage de quoi ? De rien du tout ? Laisse tomber la pression, fini de vivre comme ça dans l'illusion. A quoi s'attendre ?..

Les rêves dilués par les mots. Durs elles sont. Mais le repos n'en ai loin. Revient sur terre. Revient là où tu es. Tu n'es pas seul. Pas encore. Mais la question tourne dans ta tête. Aidan suivra-t-il cette aventure ou fera-t-il comme celle qu'il croyait connaitre. Peu importe. S'il la revoit, elle risque de passer un sale quart d'heure. Qu'importe son excuse. Car rien, pas une explication. Un simple désolé ? Et encore pas formulé.. Commence à faire beaucoup contre elle. Peut-être avait-elle oublier un petit détail ? Ni Mathéo, ni Aidan ne sait transplaner ! On est coincé ! Par la faute à qui ? L'expression de colère emplit le coeur de Mathéo. Trop de fois qu'on lui fait fausse route. Trop d'emm*rde. Trop de personne qui font demi-tour et qu'il le laisse dans ses déboires. Bordel, ça coûte quoi de l'aider un peu ? Il aurait du écouter Shae. L'emmener avec lui. Iel ne l'aurait pas abandonner comme ça.

Bref, ce n'est pas en s'attardant ainsi et comme ça qu'on y arrivera. Ce renard disparu en même temps que la porte de sortie lui fait maintenant détester ce petit animal. Qui pourtant adorait ça. Mais sa colère l'empêche de penser clair. Agir, vite. Trouver. Des indices. Comme les traces de pas fraîche. Un instinct qui lui fait comprendre qu'il est venu chercher quelque chose ici. Mais pas de trace de lutte. Aucune trace que ces pas. Possible qu'il l'est laissé plus loin. Ou alors il aurait omis de les effacer. Dur pour un sorcier qui veut se cacher.

L'espace d'un instant, Mathéo avait totalement oublié le seul rescapé de ce cauchemar. Aidan. Qui tranquillement était en train de faire le tour de la maison. Au moins, il avait cœur à rester l'aider. Et c'est plutôt une bonne nouvelle.

Et là. Il fit un bon. Trouvé ? Trouvé quelque chose ? Courir vite dans la direction de cette chose qu'Aidan à trouvé. Parfait, espérons que c'est pas quelque chose d'inutile. Mais la vision de cette mystérieuse découverte le fit faire un tour.

Ce collier.. Impossible. Surement la raison de sa venue ici. A la recherche de se bijou lui tenant à cœur. Car oui, ce collier est celle qu'il avait offert à sa compagne avant qu'elle ne parte. En sécurité. Il est venu reprendre ce qu'il lui appartient. A son avis, il n'y a pas que ce collier, mais il a déjà du trouver les autres objets de valeur.

- Merci Aidan, garde le ce collier. C'est un indice de taille. Ça veut dire qu'il reviendra ici pour venir le rechercher. A mon avis, ça ne doit pas être la première fois qu'il revient en boucle ici.

Regardant le collier de plus prêt. Mathéo comprend pourquoi il n'arrivait pas à le trouver si facilement. Il était protéger par la magie. Et un simple accio n'avait donc aucun effet sur lui.

- Bien, ce que je te propose c'est de ne pas rester ici, il pourrait revenir d'un moment à un autre. Posons nous dans les bois cette nuit et mettons en place une stratégie. C'est bon pour toi ? Ou tu préfère faire autrement ?
Revenir en haut Aller en bas
Jackson Hartman
Jackson Hartman
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Jackson Hartman, Sam 28 Juil 2018 - 13:48


Le jeune homme cours vers moi se figeant quand ces yeux se posent sur le collier, il me demande de le garder précieusement, ce que je fait en le mettant avec le bijoux que je porte déjà autour de cou. Un collier où se trouve une photo de mes parents venant de ce mariés. Mathéo me propose de dormir dans les bois, non loin de la maison en ruine, mais de façon à être cachés. J'accepte d'un hochement de tête et marche à travers les arbres calcinés par le feu. Une petite clairière se trouvant à quelques mètres semble être un bon lieu pour se posé, de toute façon nous n'avons pas d'autres choix... Miss Wildsmith est parti sans nous laisser le temps de dire quoi que se soit. Ni l'un ni l'autre ayant notre permis de transplanage nous sommes bloqués ici.

Je prend mon sac à dos et en sort une tente, elle est assez grande pour nous permettre de dormir et de ne point être vus par quelconque passant à côté. D'un simple #Erigo la voilà monté ! Je n'ai plus qu'à y placer les lits de camps et les quelques nourritures que j'ai apporté et un ou deux livres pour passer le temps. Une fois tout ceci fait je m'assois sur l'un des camps, posant mon sac à côté et prenant une carte.

- On n'a plus qu'à attendre qu'il revienne. On fera des tours de garde, je prend le premier si tu veux.

Le jeune homme devrait se reposer, avec tout ce qu'il vient de subir et le fait que Miss Wildsmith nous est abandonné... Cela fait beaucoup d'un seul coup.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
Elly Wildsmith
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans les Pyrénées

Message par : Elly Wildsmith, Dim 23 Sep 2018 - 22:48


A la recherche du passé
Lïncouz Felagünd



LA de Lïnwe

Renouer les liens familiaux, tenter de comprendre pourquoi, les mensonges, les non-dits. Elle avait crue être fille unique, elle avait découvert que ce n’était pas le cas. Elle avait cru que tout était simple, que sa famille se contentait de son père, de sa mère, d’une famille d’apparence heureuse. Et puis elle avait découvert, au détour d’une lettre, d’une missive écrite par un cousin. Un cousin dont elle ne savait rien, si ce n’est qu’il avait cette douceur dans le regard qu’elle ne trouvait pas ailleurs. Elle avait voulu cherché ses parents, avait posé les questions qu’elle voulait, mais elle s’était frotté à un mur. Un indescriptible besoin de savoir et de comprendre s’était emparé d’elle, mais elle avait toujours veillé à aller contre ses propres pensées.

Jusqu’à sa tentative de suicide. C’était devenu alors une quête d’elle-même, une introspective nécessaire pour qu’elle puisse voir plus loin. Comprendre cette famille, ces liens familiaux qui lui échappaient. Qui coulaient entre ses doigts. Qu’elle saisissait parfois du bout des ongles mais qui finissaient par s’égrener. Comme du sable fin qui s’échappe pour ne jamais revenir. Et puis, alors qu’elle était perdue entre ses multiples démons, elle l’avait revu. Au Manoir de Spero, avec sa chevelure blanche, ses yeux transcendants. Son cousin.

Elle avait alors compris, elle devait savoir, comprendre et connaitre. Pour envisager éventuellement la suite de sa vie sereinement. Appréhender au mieux le passé pour filer vers un avenir plus serein, c’était ce qu’elle espérait. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’elle avait proposé à Lïnwe une escapade. Une recherche de la vérité, des affiliations sanguines qui permettent d’expliquer leurs liens, ce qu’ils étaient réellement. Ce qui les reliait réellement. Une recherche de la vérité à peine touchée, à peine dévoilée, qu’elle faisait déjà peur. Plus encore que l’Ombre de la nuit.

Alors, entre deux mots à peine murmurés, entre deux regards à peine voilés d’une teinte brumeuse, les esprits avaient échaudés un plan, une visite, des rencontres. Au creux des Pyrénées. Chercher des noms, remonter un arbre dont ils ne savaient rien – du côté Wildsmith en tout cas. Quelque part, au fond d’elle, il y avait une appréhension. La peur de perdre le jeune cousin si fraichement débarqué, la peur de découvrir d’autres secrets, plus tumultueux encore. Ils avaient convenus de se retrouver à Londres, devant le Heurtoir, un samedi matin. Ils espéraient ne pas en avoir pour trop longtemps, mais aucun d’eux n’auraient su dire ce qu’ils espéraient trouver lors de cette escapade.

Des salutations, quelques petites connivences entre cousins, comme s’ils avaient grandis ensemble alors qu’au final, il n’y avait que quelques rencontres, quelques mots échangés entre eux deux. Rien qui ne ressemble à une relation quasi fraternelle entre cousins éloignés. Elle n’en savait rien, lui non plus. Quoique, c’était lui, après tout, qui l’avait retrouvé. C’était étrange. Si jeune, et déjà en recherche de ce qu’il était, de ce qui le composait. Quand elle avait mis plus de temps à cette même recherche. Des regards, des soupirs, et un transplanage plus tard ils étaient rendus face au mas provincial qui avait vu grandir la brune. Des mots qui s’extirpent difficilement, des « Voilà où j’ai grandi ». Face à la bâtisse vieillissante, laissée à l’abandon par le départ précipité des parents Wildsmith pour Londres il y a de cela des années. « Je ne sais pas ce que l’on va trouver ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans les Pyrénées

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 7

 Dans les Pyrénées

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.