AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 2 sur 5
Cours 2 : Les plantes dangereuses
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Klaus Evans
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Klaus Evans, Jeu 27 Mar 2014 - 18:25


Klaus avait passé une grande partie de la nuit à terminer son exposé de botanique. Habituellement cette discipline ne lui plaisait pas plus que cela, ce qui poussa le rouge et or à mettre autant d'ardeur dans ce devoir était le sujet. " Les plantes dangereuses " franchement, ça en jette. Il était sûr d'avoir une excellente note à ce devoir, c'est pas comme si parler devant une classe lui faisait peur. C'était de la rigolade.

Le problème étant que la courte nuit qu'il avait passé ne lui avait pas suffit pour se réveiller à temps pour le petit déjeuner (et dieu seul sait comme il est sacré ). Le réveil fut difficile, mais le combat fut remporté par le jeune homme. Il se leva.
Jetant un œil incrédule par la fenêtre du dortoir Gryffondor, il ne put s'empêcher d'établir un lien entre le fait qu'il faisait un soleil magnifique et celui que les élèves allaient littéralement CRAMER dans la serre. M'enfin, pas le choix. Il enfila un simple tee-shirt rouge frappé de l'écusson de Gryffondor au niveau du pectoraux gauche. Et quels pectoraux, Yeaaah. C'est quand même la classe les tee-shirt prés du corps, c'est un peu comme les mini-short pour les filles. Sauf que là c'est la gente féminine qui en profite.
Vous l'auriez compris, ces quelques mots sont le résumé de la pensée de Klaus en train de se mater devant un miroir.

Après cette petite séance d’égocentrisme, Klaus décida enfin de descendre les escaliers de la tour. Tout en descendant, le Gryffondor ne put s'empêcher de constater que quand même, c'était un peu de la triche d'être aussi désavantager par rapport au autres. Ben oui, les Gryffondors résidaient dans la plus haute tour du château, c'est pas comme si ce dernier n'était pas déjà assez grand ! Alors forcément les élèves de la maison du Lion arrivaient en retard de temps en temps sans AUCUNE considération du prof. S'il avait été Français il aurait surement fait gréve.

Après une longue ascension vers le bas (si, ça se dit et je fais ce que je veux façon), il posa enfin un pied dehors. Il respira un grand coup, l'air pur lui faisait un bien fou. Le jeune homme après une courte pause, reprit sa longue marche vers les serres. Il pénétra celle qui abritait maintenant une dizaine d’élève. L'air ici était beaucoup plus humide et étouffant. Il en venait presque à regretter le dernier cours sous la pluie.
Il s'avança lentement le long des rangées. Il aurait bien voulut se mettre devant pour ce cours, mais la plupart des places étaient déjà prise. D'autant plus qu'il ne connaissait pas grand monde. Bien sûr Klaus avait déjà croisé toute les personnes présente dans cette classe, sans pour autant leur avoir adressé la parole, sauf à Violaine - la préfète - avec qui il avait déjà eut une conversation plutôt intéressante dans la salle commune.
Toute ces réflexions ne l'aidait pas à trouver une place. Les deux rangées de devant étaient occupées par d'un côté un gang de Serdaigle avec un Serpentard et de l'autre un gang de Gryffondor avec une Serpentard. Chose étrange, les Serpentard étaient ceux qui se mélangeait le plus dans cette classe. Faut dire que c'est pas franchement leur genre...
Plus en arrière, encore deux élève. Un garçon de Serdaigle qui avait l'air tout aussi paumé que Klaus et une Serpentard.

Le choix était vite fait, Klaus s'assit près du garçon (Hash). En s'asseyant il salua la classe avec un simple "Salut".  Le jeune homme déballa son exposé et les plaça sur la table. Il se mit en équilibre sur sa chaise, les mains derrière la tête.
Puis il s'adressa à son voisin, sans le regarder.

" - T'as l'air aussi paumé que moi, mon gars. "

Son tact légendaire.


Dernière édition par Klaus Evans le Sam 29 Mar 2014 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Estelleanaure Deleauclair
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Estelleanaure Deleauclair, Jeu 27 Mar 2014 - 20:16


Estelleanaure n'avait pas fermé l’œil de la soirée, trop occupée dans ses bouquins pour dormir. Mais malgré sa elle alla au cours de botanique. Dès qu'elle vue le grand soleil, elle commença à courir. Elle arriva au cours de botanique juste à temps! Elle était aussi très pressé. Tellement qu'elle en avait oubliée de dire son bonjour au professeur. Elle regarda un peu autour d'elle. La plupart étais en groupe mais elle en tout cas n'avait trouvé personne avant. Elle attendit longuement, tête basse. À un moment elle commença enfin à parler.

- Je suis désolé du retard professeur. Je n'avait pas vu le temps passé.

Elle avait eu très peur que son excuse ne marcherai pas. Elle regarda le professeur de son regard le plus convainquant puis s'arrêta et regarda les autre une deuxième fois.
Revenir en haut Aller en bas
Hash Argan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Hash Argan, Jeu 27 Mar 2014 - 21:32


J'étais en train de penser à mon exposer sur les plantes dangereuses tout en faisant des moulinets avec mon crayon.

*Les plantes dangereuses sont comme leurs noms l'indique très dangereuse, elles usent de différent moyens pour...*

Je sortis soudainement de mes pensées en faisans décollé mon crayon qui tomba par terre. Celui qui avait lâcher un "salut" massif à toute la classe avant de s'asseoir et de déposer son exposer sur la table, commença à se balancer, je me retint de ne pas pousser sa chaise en arrière.

- T'as l'air aussi paumé que moi, mon gars. lança-t-il comme si de rien n'était

Je refit le moulinet avec mon crayon que je venais de ramasser jusqu'à ce que je me rappelle des bonnes manières

-Oui, un peu, mais y a exposé alors je récitais dans ma tête. Je m'appelle Hash et toi ?


Dernière édition par Hash Argan le Ven 28 Mar 2014 - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aleor Higgs
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Aleor Higgs, Ven 28 Mar 2014 - 12:56


C'était Spencer McKane qui arriva le premier, l'élève de serdaigle. Aleor remarqua directement l'insigne que McKane tenait sur son vêtement, celle de préfet, insigne qu'il n'avait pas la dernière fois qu'il était présent au cours de botanique. Le professeur avait été prévenu que Spencer et Luna devaient faire leur exposé ensemble. Luna arriva d'ailleurs juste après son camarade. La jeune blonde lui dit d'un ton radieux "bonjour", auquel Aleor ne manqua pas de répondre.
Lorsque la préfète de serpentard, miss Wells, fit son entrée, elle remarqua également l'insigne de Mr McKane, même si la surprise fut accueillie de façon assez énervée. Aleor avait bien remarqué la tension qui existait entre ces deux jeunes sorciers lors du cours précédent, cette tension était en vérité une sacrée rivalité visiblement, peut-être fallait-il leur organiser quelque chose à faire à deux, le résultat pouvait être "marrant", du moins c'est ce que pensait le drôle de professeur.
Vint Damien de gryffondor, qui semblait relativement proche de Heather, c'était eux qui avaient décidé d'affronter le Saule Cogneur ensemble après tout. Cette fois-ci, les deux aussi avaient voulu tenter l'expérience ensemble puisqu'ils avaient prévenu Higgs de présenter leur exposé ensemble.
Aleor répondit au "bonjour" de Damien et détourna de suite son attention vers la préfète des gryffondors, Violette Corrigan, qu'Aleor ne connaissait pas encore. Elle salua le professeur qui en fit de même immédiatement après.
Vint Matthew J. Archer, un jeune élève de serdaigle que Aleor ne connaissait pas encore, celui-ci se précipita sur son collègue Spencer, ne remarquant que faiblement la présence du professeur. Il ne fallait pas en vouloir à ces élèves, beaucoup étaient comme cela, et Aleor l'avait été aussi, préférant la présence de ses amis du même âge au lieu de vieux qui prétendaient tout connaitre.
Le suivit immédiatement Jessica Soyer de Gryffondor qu'Aleor ne connaissait pas non plus.
Harel Chaitan était là également, cette élève qui était restée relativement en retrait du cours sur le Sauel Cogneur, elle qui n'appréciait pas les méthodes de son professeur. Elle était drôle Harel, pour Aleor Higgs, car elle ne critiquait pas sans fondement, elle avait des connaissances et semblait être une brillante élève, et Aleor lui avait fait une remarque qui avait pu la faire "bouder" un peu. Il restait à voir comment elle allait suivre le cours et comment elle allait exposer le sujet qui lui avait été donné.
Les autres élèves qui vinrent furent tous des élèves qu'Aleor ne connaissait pas encore, il s'agissait de Hash Argan de la maison serdaigle, de Lorenzo Denaethor de serpentard et de Klaus Evans de Gryffondor. Tous les trois semblaient un peu perdus, et ne montraient guère grand enthousiasme à l'idée de présenter leur exposé. Aleor n'entendait pas les conversations des élèves mais à l'allure qu'avait pris Lorenzo, il semblait même plutôt paniqué de son passage à l'exposé.
Aleor allait commencer lorsque entra encore Estelleanaure Deleauclair de poufsouffle, une jeune élève relativement timide, qui s'excusa de suite de son retard. Le professeur lui fit un bref signe de tête en guise d'excuse et commença son cours :


Bien, pour ceux qui ne me connaissent pas encore, je suis le professeur Smith, votre enseignant en botanique.
Je ne vais pas m'attarder trop sur la présentation parce que nous aurons un programme chargé aujourd'hui.

Il se déplaça dans les rangées d'élèves et dit :

J'espère que personne n'a oublié les exposés que vous avez à faire aujourd'hui, sur le thème "Les plantes dangereuses".
Je n'attends pas de vous quelque chose de parfaitement compliqué, je veux que vous présentiez à l'ensemble de la classe le sujet à votre manière.
La suite du cours sera consacrée à l'étude plus approfondie des plantes dangereuses avec un exercice pratique.


Le professeur s'appuya le dos contre une table de la serre et dit :


Et bien que ceux qui se sentent prêts nous présentent leur travail

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Klaus Evans
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Klaus Evans, Ven 28 Mar 2014 - 20:02


Le camarade de Klaus ne semblait pas vraiment apprécier le balancement intempestif de ce dernier. Après qu'Hash ce soit présent, Klaus cessa toute activités dérangeante avec sa chaise puis se présenta à son tour. Ce gars de Serdaigle avait l'air moins coincé que les autres.

" - Klaus. Enchanté. "

Pas la peine d'embêter plus le garçon en pleine révision mentale. Il se posa simplement sur sa chaise sans bouger, écoutant le professeur.
Inutile de se faire un topo mental à part pour s'embrouiller l'esprit. Klaus connaissait son sujet sur le bout des doigts, même si il ne l'avait pas vraiment appris. Le vague sujet donné par le professeur Smith avait permis toute sorte de folie à Klaus. Il était persuadé de faire gagner des points à sa maison. Une bonne occasion de bien passé devant ses camarades Gryffondors qu'il ne connaissait pas encore. D'autant plus que certaine fille était plutôt pas mal.

Lorsque le professeur proposa aux élèves de présenter leur exposé, le silence fût. Klaus émit un sourire de vainqueur et se leva de sa chaise. Pas la peine d'attendre l'approbation du prof, après tout cela devrait être flatteur pour lui qu'un élève prenne la peine de participer avec enthousiasme à son cours.

Il se plaça devant la classe, posa son sujet sur sur le bureau non loin du tableau et dégaina sa baguette. Il prit alors une voix distincte et sans aucune marque d'hésitation.

" - Les plantes dangereuses. C'est assez vague comme sujet, mais c'est ce qui en mon sens, le rend intéressant. "

Klaus marqua une pause, un sourire mi-amusé mi-gêné arboré son visage habituellement neutre. Cette présentation était assez pompeuse. Pas son genre.

" - Même si on les qualifient de vivante, les plantes restent aussi active que les neurones d'un troll des cavernes. Il a fallut pour ses nombreuses espèces florales développer des attributs leur permettant de se défendre de la flore les entourant. A la manière des créatures magique et non magique l'évolution de ces plantes est passée par de nombreuses séquences de mutation. Une mutation, c'est une anomalie dans un gêne qui se caractérise par la modification d'une séquences de nucléotides formant alors une allèle, une variante du gène de base... "

Klaus sentait qu'il perdait la classe avec toute ses explications compliqué. Tant mieux pour eux c'était terminé.

" - Bref, tout ça pour dire qu'une anomalies n'est pas forcément mauvaise. Si celle ci se révèle plus avantageuse pour que l’espèce prospèrent alors ce géne, grâce à la sélection naturelle devient alors un le gène par défaut de la nouvelle espèce. Enfin il remplace l'ancien gène. Fermons la parenthèse du point de vue biologique et plaçons nous plutôt sur la manière dont les plantes se défendent et pourquoi. "

Klaus fit un mouvement de la baguette, une image scintillante se forme alors devant lui. Celle ci prenait la forme d'une simple souche.

" - Je vous présente le Snargalouf ! Ouais je sais, on dirait juste une souche d'arbre. C'est justement le résultat d'une évolution très complexe. Sous ses faux aires de vieille souche pourrie le Snargalouf est une redoutable créature ! Ses multiples racines sont couvertes d'épines et agissent comme des tentacules ! Une autre évolution, le Snargalouf peut mouvoir ses racines, c'est assez impressionnant. Le truc c'est qu'une évolution est forcément utile. Chez cette grosse plante, c'est une but purement défensif, même si il est carnivore. Je dirais que c'est cet aspect défensif qui l'a rendu carnivore. Il tente de protéger des gousses, les mêmes qui produisent le jus de Snargalouf que les sorciers ont l'habitude de boire. Je vais peut être vous dégoutter mais dans ces gousses se trouvent des tubercules de Snargalouf, ouais, des bébés ! Çà ressemble à de gros asticots vert. Une fois cette gousse arrachée, le Snargalouf se calme. Il n'a plus de raison de défendre sa progéniture. C'est un genre destin maternelle quand on y pense... "

Au fil du récit, l'image scintillante s'accorde avec les paroles de Klaus. Un sort qu'il avait préparé à l'avance, plutôt réussi.

" - Un autre exemple flagrant est le Saule Cogneur de Poudlard. C'est purement défensif.
Bien entendu, les plantes évoluent aussi pour attaquer, devenir le chasseur. La Tentacula vénéneuse est un excellent exemple ! Je crois qu'il y en a dans les serre d'ailleurs, vous devez tous connaitre. "


L'image se changea en grande fleur mauve pourvue de multiples yeux globuleux et de grandes dents. Autour d'elle, des tentacules rouges très longues et surplombé d'énormes pointes.

" - En plus d'avoir des dents et des tentacules ultra dangereuse, elle produit des graines vénéneuse. En plus de pouvoir se défendre contre les grosses créatures, Tentacula peut aussi neutraliser les petites bestioles capable de déjouer ses pièges. C'est une sorte de forteresse florale en fait, le meilleur moyen de s'en débarrasser c'est en mon sens d'y foutre le feu. Il existe d'autre plante dangereuse. Pas forcément agressive, mais qui peuvent tout simplement causer des violentes démangeaisons en les frôlant. Comme l'ortie, bien connue des moldues ! "

Klaus reprit son souffle, il était assez fière de sa prestation.

" - Pour conclure une plante n'est dangereuse que parce que c'est son seul moyen d'agir sur le monde qui l'entoure. De part la variété des formes de dangerosité que peuvent prendre une simple plante, je vous recommande vivement de bien vous informer sur la flore local d'un endroit sauvage que vous visitez. Certaines plantes pourraient vraiment vous surprendre. "

Klaus fit disparaître son image scintillante d'un coup de baguette. Puis reprit sa place en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Haplo Mitrium, Sam 29 Mar 2014 - 1:56


Ralentissant sa course, Haplo arriva à bout de souffle devant la porte des serres. Il était en retard : un Gryffondor était en train de faire son exposé. Regardant au travers de la vitre, le sorcier blanc parcoura le groupe du regard. Le cours du Saule Côgneur avait eu du succès : les élèves étaient nombreux aujourd'hui, particulièrement compte tenu du soleil printanier. Lui même se serait volontiers "égaré" en chemin pour profiter de la matinée dans l'herbe. Mais il avait monté un projet sympa et aurait regretté de ne pas avoir l'occasion de ne pas le présenter aux nouvelles recrues du cours de botanique.

A propos de nouvelles têtes et de plus anciennes, le jeune homme apercut une habituelle botaniste de chez Serpentard. Harel, comme à son habitude, se tenait en retrait des autres étudiants... et pour une fois, ce n'était pas du fait de sa difficulté à s'ouvrir aux autres. Non, la sorcière nippone avait tout bonnement l'air d'avoir tête dans le coltard, avec son regard creux ainsi fixé sur l'exposant. Mais peut-être était-elle en réalité captivée par le discours du rouge et or. Du peu que Haplo parvenait à enttendre au travers des vitres, l'exposé tournait autour des innovations offensives mises en place par les plantes magiques au cours de l'évolution... Fascinant ! Des dessins naturalistes défilaient sur le tableau illustrant le propos enthousiaste du Gryffon. Haplo ne pouvait qu'espérer que son exposé serait aussi divertissant.

Le retardataire profita de ce que l'exposé venait de finir pour s'introduire discrètement dans la salle. Il s'agissait de perturber le cours le moins possible ; le professeur Smith ne semblait pas l'avoir en odeur de sainteté depuis le dernier cours. Et puis, c'était pas correct d'interompre quelqu'un lors d'un discours. Alors que reprenaient temporairement les conversations à voix basses, Haplo rejoint la sorcière nippone et lui glissa dans une messe basse :
- Pssst... La nuit a été studieuse on dirait. Tu as planché sur tes recherches ou bien sur l'exposé d'aujourd'hui ?
A voir le sourcil de sa voisine se hausser avec ironie, Haplo comprit que "non, elle ne passait pas ses nuits à préparer des cours". L'ambitieuse sorcière avait donc poursuivi sa quête d'érudition jusqu'au petit matin, la laissant dans un état d'apathie.
- J'ai préparé quelque chose qui va te réveiller. Joins toi à moi pour la présentation et improvises, lui proposa Haplo en joignant un sourire à l'invitation.
Les pensées de la japonaise semblait tourner au ralenti derrière ses prunelles noires ébènes.
- Prends ton temps et fais moi signe quand tu seras prête. Enfin, si tu souhaites m'assister...


Dernière édition par Haplo Mitrium le Lun 31 Mar 2014 - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Invité, Dim 30 Mar 2014 - 0:38


Quelques élèves arrivèrent encore et s’empressèrent de s'installer aux dernières places libres. Parmi eux,son amie Jessica qui prit place à côté de la préfète et Klaus à qui elle adressa un amical signe de la main. Elle était sûre qu'il serait présent, il avait eut l'air passionné par cette matière la dernière fois qu'elle avait discuté avec lui dans la salle commune.
Alors que chacun commençait à bavarder dans son coin, le professeur décida qu'il était temps d'entrer en scène. Il se présenta et presque aussitôt leur rappela qu'ils avaient un exposer à livrer. Rabat-joie. Ce n'était pas un exercice dans lequel Violaine excellait particulièrement, en fait elle préférait de loin prendre des notes que d'avoir à s'exprimer en public. Mais la consigne était claire : elle devrait donc s'y plier comme tous les autres.
D'ailleurs, c'est Klaus qui ouvrit le bal. Il fallait bien un premier et la rousse fut soulagée qu'il choisisse d'endosser ce rôle. Rôle qui lui allait comme un gant ! Pas timide pour deux noises, il parlait avec aisance et fit un exposé du tonnerre ! Enfin...Violaine le trouva intéressant, on sentait que le Gryffondor s'était bien documenté et qu'il aimait beaucoup cette matière. Et puis le sortilège qu'il avait utilisé, c'était une belle trouvaille didonc ! Un peu comme les hologrammes Moldus....de la belle magie.
Puis l'interrogé retourna à sa place et une onde de panique parcouru le corps de Violaine. Mince, il fallait que quelqu'un prenne la place...et après une entrée en matière comme celle-là, ça n'allait pas être facile.
Quoique..la partie qu'elle avait choisi de traiter complétait parfaitement celle qui venait d'être expliquée puisqu’elle avait décidé de parler des plantes vénéneuses. Klaus n'avait traité que les végétaux qui avaient des moyens de défense concrets.

Prenant une grande respiration, elle se leva à son tour et se tourna vers la classe qu'elle avait désormais devant les yeux.
Elle se racla la gorge, soudain intimidée :

- Aheum...bonjour. Comme l'a dit Klaus, une plante peut être qualifiée de 'dangereuse' pour plusieurs raisons. Certaines peuvent vous asphyxier, vous étrangler ou encore vous lacérer....hum bref.  Vous pouvez trouver la liste complète des végétaux classés 'X' dans les registres du ministère. D'ailleurs, je m'en suis inspirée pour vous parler aujourd'hui des plantes dites vénéneuses. Car oui, certaines peuvent vous tuer autrement que par des attaques de branches inopinées....

Elle pensa au Saule Cogneur et aux énormes bosse qu'arboraient les élèves du cours précédent . Un sourire en coin se peignit sur son visage avant qu'elle ne poursuive :

- En effet, certaines plantes ont d'autres moyens de vous empoisonner la vie, haha. Plusieurs espèces sécrètent des substances qui sont nocives pour nous autres humains. Bien sûr, toutes ne tuent pas et on ne se retrouve pas sur son lit de mort en passant à côté d'un coquelicot inoffensif. La plupart des cas, l'empoisonnement se fait par ingestion ou par transition sanguine, autrement dit : piqûres, coupures... Et puis n'oublions pas dans la plupart des cas, seuls certains extraits de ces plantes sont concernés, et qu'il est souvent nécessaire de les diluer ou les assembler avec d'autres ingrédients pour en faire quelque chose de nocif. Enfin...ceci est du domaine des potions.

Décidément, elle n'était pas très à l'aise en public. Une dizaine de paire d'yeux la fixaient, si bien qu'elle eu la bouche sèche et elle se tortilla les doigts avec gêne. Après quelques instants de pause, elle reprit :

- Cependant, vous n'êtes pas sans savoir que pour chaque végétal nocif, nous pouvons utiliser ses propriétés magiques pour fabriquer un remède ou un contre-poison qui neutralise les effets premiers de la substance. Prenez le Bubobulb par exemple. Tout le monde sait qu'il peut produire des dégâts importants lorsqu'il est en contact avec la peau, jusqu'à la parsemer de furoncles jaunes pas très joli-jolis... Et bien cette même plante peut à l'inverse se révéler utile pour soigner toutes les formes d’acné. Comme quoi, on peut trouver du bon, même dans les choses les plus nuisibles.

C'est sur cette belle parole que la préfète s'empressa de retourner s'asseoir en adressant un bref hochement de tête au professeur en passant. Elle n'avait rien pour illustrer ses propos et pourtant, les idées n'avaient pas manqué. Mais elles étaient toutes plus infaisables les unes que les autres...la dernière en date avait été de demander au professeur de Potions des extraits de Belladone et de ciguë mais celui-ci avait poliment refusé, lui servant un discours bien senti sur les danger d'une telle possession. Ce qui était compréhensible.

Attendant la suite, Violaine observa les plantes qui étaient présentes un peu plus loin. En espérant qu'ils n'auraient pas à s'en approcher...
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Matthew Keynes, Dim 30 Mar 2014 - 19:00


(Chouchou / Lorenzo m'a gracieusement accordé son libre-arbitre pour à peu près tout.  MDR)

Ses deux camarades de Serdaigle lui répondirent, Spencer en riant et le saluant de la main tandis que Luna lui répondit immédiatement. Même s'il ne connaissait pas beaucoup cette dernière, Matthew préférait être en bon termes avec les gens, d'autant plus s'ils se trouvaient être de la même maison ! Il jeta un regard au parchemin de son nouveau préfet lorsqu'il les dépassa pour prendre place et crut reconnaître un croquis d'aconit. L'ami McKane se retourna vers lui après avoir réglé quelques détails avec sa compagne d'exposé :

- Tu le fais avec qui toi Matthew ? Et sur quel sujet ?

Le Serdaigle était en train de déballer ses affaires : de quoi écrire, sa baguette magique qu'il posa sur la table et son parchemin d'exposé. Une fois sa tâche finie, il reposa son regard sur Spencer tout en remarquant l'arrivée de nouveaux élèves du coin de l’œil, ils étaient presque en retard. Parmi eux, Lorenzo Denaethor, un pote de Serpentard. Le brun ouvrit la bouche pour répondre à son camarade de dortoir :

- Là j'fais cavalier seul. J'ai choisi le Filet du Diable, j'avais une idée de présentation pas mal mais je veux pas te gâcher la surprise !

Il lui fit un clin d’œil signifiant clairement "Attend de voir". Il s'était remémoré les films Disney et autre de son enfance alors qu'il essayait de trouver des indices pour préparer une présentation originale et intéressante sans être trop compliquée à mettre en oeuvre. Un nouveau regard en direction de l'entrée lui apprit que Lorenzo avait apparemment décidé de se mettre à côté de lui. Le Serpent lui tendit une main qu'il serra avant d'ajouter avec un clin d’œil :

- Ça va Loulou ? J’ai rien raté ? Rassure moi, t’as ton livre, ou on est deux con sans matériel ?

Loulou. C'était le surnom que Lorenzo lui avait donné. Le vert et argent était presque un stéréotype péjoratif de sa maison d'après certaines rumeurs de couloirs qu'il avait pu entendre : un connard prétentieux, narcissique et enclin à la discrimination envers les sorciers nés-moldus tels que Matthew. Cependant, l'Italien et l'Écossais entretenaient bizarrement une relation amicale, le Serdaigle préférant se fier à ce qu'il voyait à l'instar de Saint-Thomas. Il lui répondit sur un ton plus aigu que la normale :

- Oh Chouchou, tu t'es pas couché trop tard hier soir ? Reprenant sa voix habituelle, il continua : Non, Smith a pas encore commencé et tu me connais, j'ai toujours mes affaires !

Bien sûr, c'était faux. Il lui arrivait d'être tête-en-l'air et d'oublier des choses, mais c'était heureusement assez rare. Se penchant sur sa chaise, il saisit son manuel de botanique alors que Lorenzo saluait ses autres connaissances d'un air plus ou moins provocateur. Lorsqu'il se releva, le "sang-pur" lui sauta presque dessus pour lui demander précipitamment, une lueur de panique dans le regard :

- C’était pour aujourd’hui l’exposé sur les plantes dangereuses.. ?!

Matthew répondit par l'affirmative, apparemment quelqu'un avait oublié de faire son travail. Avec un petit sourire, le brun fit glisser son parchemin sur le Filet du Diable en direction de Lorenzo. Entre potes, on se laissait pas mettre des sales notes si on peut l'en empêcher. Pour occuper ses mains libres, il saisit sa baguette de la main gauche et se frappa un à un les doigts de la main droite, silencieusement. Accompagnant la parole par le geste, il proposa à son voisin de table :

- Si tu veux, tu peux passer sur le Filet du Diable avec moi. Le contenu est assez basique mais j'ai préparé des illustrations au tableau.

Au même moment, les derniers retardataires firent leur apparition et le professeur Smith put débuter son cours. Il commença par se présenter rapidement à la classe avant de parler des exposés. Le botaniste n'attendait apparemment pas de sujet trop détaillé, ce qui rassura légèrement Matthew qui ne savait pas s'il avait bien fait. Un autre annonce vînt réveiller un peu les apprentis sorciers : les exposés ne prendraient sûrement pas énormément de temps et le reste du cours serait dédié à la pratique ! C'était toujours une bonne nouvelle pour les élèves de savoir qu'ils allaient avoir des TP au lieu de gratter un parchemin pendant une éternité, s'endormant plus ou moins selon l'intérêt qu'on portait à la matière. Rapidement, un Gryffondor que Matt ne connaissait pas se leva et débuta son exposé dont le bronze et bleu prit quelques notes sur un bout de parchemin. Il ne notait que quelques éléments qu'il trouvait intéressant en s'interrogeant sur leur véracité. Après tout, les élèves se trompaient plutôt fréquemment. Le Serdaigle regagna un peu d'intérêt lorsque Klaus utilisa sa baguette pour faire apparaître des images lumineuses en accompagnement avec ce qu'il disait, une démonstration magique accompagnant les exposés était toujours un plus et le Gryffondor semblait l'avoir bien compris.

La fin du premier exposé fut ponctuée par l'arrivée d'un dernier retardataire : un grand type tout blanc de chez Gryffondor. En parlant de la maison au Lion, leur préfète se leva et monta sur l'estrade en essayant de ne pas paraître trop intimidée. Elle était mignonne la petite Corrigan avec son teint pâle et ses cheveux roux, pas étonnant que Wood ait voulu sortir avec elle. Matthew essaya de l'écouter en aillant l'air le plus intéressé possible, mais l'atmosphère lourde et chaude de la serre n'aidait pas le bronze et bleu. Au bout de quelques instants, il ne se contenta plus que de la regarder se tortiller les doigts d'un air rêveur. Cependant, la jeune fille ne resta pas trop longtemps sur l'estrade et reprit rapidement sa place.

Avec un léger coup de coude dans les côtes destiné à Lorenzo, le brun se leva de sa chaise en veillant à la faire grincer sur le sol, montrant à tout le monde qu'il souhaitait être le prochain. Déboutonnant rapidement sa robe de sorcier pour éviter de mourir de chaud, il murmura à son voisin : 


- Tant qu'à faire, mieux vaut passer dans les premiers.

L'Écossais déposa sa robe noire sur le dossier de sa chaise, gardant sur son dos sa chemise blanche et sa cravate aux couleurs de sa maison. Il se saisit de sa baguette magique et se dirigea vers l'estrade, veillant à ce que le Serpentard le suive. Une fois devant toute la classe, le jeune homme sentit son rythme cardiaque accélérer. Même s'il était du genre plutôt à l'aise à l'oral, se retrouver devant toute la classe avait de quoi mettre mal à l'aise la plupart des gens. Retroussant les manches de sa chemise au dessus de ses coudes et s'éclaircissant la voix, le Serdaigle commença :

- Salut, moi c'est Matt pour ceux qui ne me connaissent pas. C'est plutôt bien, on va pouvoir enchaîner : Violaine avait parlé des plantes qui peuvent asphyxier ou étouffer et c'est justement ce qu'on va vous présenter. Une en particulier.

Le jeune homme se saisit d'une craie et se tourna vers le tableau sur lequel il commença à dessiner une grande masse tentaculeuse puis, à côté, une plante en pot avec de longues lianes pendouillantes. Les deux dessins étaient assez gros pour que tout le monde puisse les voir.

- Voilà deux formes que peuvent prendre un Filet du Diable : le premier dessin représente la plante arrivée à maturité tandis que le deuxième représente une bouture pas encore adulte.

Matthew leva son bras droit qui ne tenait pas la craie et tapota du bout de sa baguette magique les deux illustrations qui commencèrent à s'animer. Le Filet du Diable adulte se mit à grouiller de façon assez répugnante tandis que les lianes de la plante en pot commencèrent à s'agiter. Le sortilège était de plutôt bonne qualité malgré les dessins assez douteux et le rendu final agissait comme un vieux film d'animation, agréable à regarder.

- Le Filet du Diable est une plante constrictrice. C'est-à-dire qu'elle va détecter et enrouler ses lianes autour de tout corps étranger pour l'étrangler... Lorenzo prit la parole et ajouta : le broyer, l'asphyxier, l'écraser...

- Ouais, enfin, je vais pas vous faire un dessin. Quoique...

Le Serdaigle se retourna vers le tableau et dessina grossièrement deux bonhommes, un à côté de chaque plante. Celui de gauche marcha droit dans le Filet du Diable adulte et se retrouva empêtré dans ses vrilles en tentant vainement de se dégager tandis que le deuxième s'approcha un peu trop près du végétal en pot qui se dressa avant de se jeter sur lui tel un serpent pour essayer de l'étouffer.

- Cette plante repère ses victimes grâce à la chaleur corporelle qu'ils produisent car elle y est très sensible. De plus, elle fonctionne un peu comme un nœud coulant : plus vous vous débattez, plus vite elle vous écrasera. En revanche, si vous restez tranquille...

- Vous aurez peut-être une chance de vous en sortir.

Souriant à l'intervention du Serpentard, l'Aigle observa le bonhomme de gauche qui était prit au piège avec la plante adulte continua à se débattre mais celui de droite s'immobilisa... avant de réussir à échapper à l'emprise de la bouture... et de commencer à faire des sauts périlleux sur toute la surface du tableau pour fêter ça. Un léger rire secoua Matthew qui reprit rapidement :

- Cependant, le Filet du Diable est coutumier des endroits sombres et humides.

- Des forêts, des grottes ou des marais par exemple.

- C'est pour cela que, si vous n'êtes pas trop à l'aise avec la méthode consistant à ne rien faire, une forte lumière comme celle du soleil ou une source de chaleur peut vous aider à vous échapper.

Le bronze et bleu dessina un soleil avec plein de rayons lumineux et un visage digne des Teletubbies en son centre. Il tapota une nouvelle fois sa création du bout de sa baguette et l'astre solaire commença à parcourir la surface du tableau et souriant d'un air enchanté. Tout de suite, le Filet du Diable mature qui retenait toujours prisonnier le bonhomme de gauche se recroquevilla avant de le laisser s'en aller quelques secondes plus tard. La petite silhouette s'éloigna joyeusement et rejoignit sa sœur, traversant le tableau noir de part en part en continuant leurs saltos. Toujours souriant, l'Écossais conclut :

- Bon, je pense qu'on a tout dit ! Merci pour votre attention.

Le sujet de l'exposé n'était pas forcément intéressant, mais Matthew espérait que sa présentation sous forme de dessin animé avait plu à ses camarades. Saisissant une brosse, il effaça les deux bonhommes en pleine action ainsi que le soleil au visage souriant et les deux Filet du Diable. Jetant un coup d’œil à Lorenzo, il descendit de l'estrade et regagna sa place. Le "Sang-pur" n'avait quasiment pas parlé, intervenant juste pour apporter des précisions qu'il avait lu sur le parchemin de Matthew mais ce dernier était plutôt content d'avoir pu l'aider. C'était toujours mieux que rien.

Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo Denaethor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Lorenzo Denaethor, Dim 30 Mar 2014 - 19:25


- C’était pour aujourd’hui l’exposé sur les plantes dangereuses.. ?!

D’accord, si son voisin de table lui répondait encore une fois par l’affirmative, il était foutu. Lui qui d’habitude ne négligeait pas son travaille il devait s’avouer vaincu, il avait complètement oublier de préparer ce fichu exposé. Grognant dans son coin, Lorenzo ne remarqua que quelques secondes plus tard que Matt’ lui passait discrètement une feuille bien remplie. Septique, l’italien saisie le bout de papier et commença à y jeter un coup d’œil, c’était son exposé.

- Si tu veux, tu peux passer sur le Filet du Diable avec moi. Le contenu est assez basique mais j'ai préparé des illustrations au tableau.

Le Sang pur se détendit presque immédiatement, il lui revaudra ça dès que possible. C’est donc dans un franc sourire amicale vers le né-moldu que Lorenzo accepta volontiers sa proposition. Reportant son attention sur la feuille entre ses mains dont il devait rapidement s’imprégner afin de pouvoir en dire deux ou trois mots, le jeune homme ne remarqua pas que Violaine passait à son tour au tableau ne faisant même pas attention à quel était son sujet, au point où il en était il pourrait très bien prendre les notes de son sauveur.

Plusieurs minutes devaient-être passé car Lorenzo reçu un petit coup de coude dans les côtes, douloureux d’ailleurs, s’il ne savait pas se tenir il aurait pousser un petit crie tout sauf viril. Foudroyant légèrement du regard son camarade, comprenant que leur tour était venu, le jeune homme se leva de sa place pour suivre le Serdaigle. Celui-ci c’était débarrassé de sa robe de sorcier, Lorenzo avait prévu le coup et ne l’avais pas prise du tout. Souriant d’un air amusé, le Serpentard se nota mentalement de ne pas oublier de faire un commentaire sur le roulage de cul de son camarade qui était tout sauf discret. Une vrai gonzess’.

Laissant Matthew prendre ses repères devant la salle, Lorenzo se contenta d’appuyer son dos contre le mur et de croiser les bras sur son torse attendant le bon moment pour en placer une. Il observait avec intérêt les dessins que faisait le jeune homme et ce qu’il disait. Au final ces notes ne lui servait à rien puisqu’il ne lisait même pas sa feuille, bon point.

- Le Filet du Diable est une plante constrictrice. C'est-à-dire qu'elle va détecter et enrouler ses lianes autour de tout corps étranger pour l'étrangler... A ce moment là, Lorenzo en profita pour ajouter : le broyer, l'asphyxier, l'écraser...

Bon, ce n’était trois fois rien mais au moins on pouvait entendre le magnifique son de sa voix. Matt’ continua encore et encore jusqu’à ce qu’il en arrive au sujet de la défense vis-à-vis de l’attaque de la plante.

- Cette plante repère ses victimes grâce à la chaleur corporelle qu'ils produisent car elle y est très sensible. De plus, elle fonctionne un peu comme un nœud coulant : plus vous vous débattez, plus vite elle vous écrasera. En revanche, si vous restez tranquille...

- Vous aurez peut-être une chance de vous en sortir.

Cette remarque, dîtes avec un grand sourire ironique signifiant très clairement que, de toute façon, si cela devait arriver à l’une des personnes de cette salle, elle ne manquerait à personne, fit sourire son compagnon de devoir. C’est en lui rendant son sourire que Lorenzo remarqua que le bonhomme magique exécutait une danse de la joie.

- Cependant, le Filet du Diable est coutumier des endroits sombres et humides.

- Des forêts, des grottes ou des marais par exemple.

- C'est pour cela que, si vous n'êtes pas trop à l'aise avec la méthode consistant à ne rien faire, une forte lumière comme celle du soleil ou une source de chaleur peut vous aider à vous échapper.

Suite à ces mots, le Serdaigle dessina un soleil avec.. un .. visage de bébé .. ? Peut importe. Un soleil, qui força la plante à relâcher le deuxième bonhomme qui se mit à courir avec l’autre. C’était marrant à voir. Sur ces dernières paroles, Matt’ conclu l’exposé. Lorenzo lui lança un dernier regard reconnaissant de l’avoir repêché, même s’il n’avait pas fait grand-chose, au moins, il n’aurait pas un 0. Il regagna donc sa place avec le jeune homme non sans piquer la plume de Violaine Corrigan qui avait le dos tourné. Une fois assis à sa place, le Sang Pur se pencha à l’oreille de Matt’ pour le remercier une dernière fois.

- Encore merci mec. J’te revaudrai ça.

Lui adressant un clin d’œil, il se remit bien droit et se mit à recopier les notes que celui-ci avait prit des précédents exposé avec la plume de la Gryffondor. Pas mal, cette plume.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Heather Wells, Dim 30 Mar 2014 - 19:27


Merci de bien vouloir attendre le post de Damien avant de répondre au message.


Heather avait bien du mal à s'imaginer ce qu'elle venait d'apprendre. Elle était désormais obligée de côtoyer Spencer puisqu'ils étaient devenus collègue. Cette idée donna envie de vomir à la brune qui préféra ne pas répondre à sa tentative de provocation. Elle s'était laissée entraînée dans son jeu une fois et ça c'était très mal fini, surtout pour lui d'ailleurs.

Lorsque Damien arriva, il vint prendre place à ses côtés. D'ailleurs, c'était à nouveau ensemble qu'ils allaient affronter ce cours de botanique. Ils avaient travaillé ensemble sur leur exposé de botanique et ils allaient passés à l'oral devant tout le monde aujourd'hui. Violaine s'assit non loin à son tour.

- Ça va, et vous ?

La rouge et or chuchota ensuite une phrase à l'oreille de l'Irlandaise, phrase avec laquelle elle ne pouvait qu'être en accord. Cela faisait leur deuxième point commun, le premier étant leur amitié avec Damien. Après tout, elles n'avaient pas l'air si différente l'une de l'autre. Ce n'était d'ailleurs pas étonnent que la Gryffondor le traite d'imposteur, après tout, il avait voler le post de son petit-ami.

- Ouais y parait. C'est ridicule.

Heather avait une raison de plus pour détester le Serdaigle. Elle comptait lui en faire voir de toute les couleurs. Sans doute que Violaine se rallierait à sa cause pour lui en faire baver et ne serait certainement pas dure à convaincre. Le plus dur pour elle était de le voir parler avec des membres de sa Maison. La verte et argent était persuadée qu'il parlait d'elle. Il devait sans doute être fière de lui et se moquer d'elle de la même manière qu'elle avait envie de le faire de lui. Peut-être ne se souvenait-il pas de ce qu'il c'était passé la dernière fois qu'il avait croisé sa route. Il fallait peut-être qu'elle le lui rappelle. Glissant sa main dans son sac, elle retira sa baguette magique. Elle visa le "Préfet" en faisant attention à ce que personne ne le remarque, c'est pourquoi elle laissa sa baguette sous la table. Elle s'en fichait éperdument que les Gryffondors la voit faire, elle savait qu'ils ne la dénoncerait pas. Mais rien n'en était moins sur des Serdaigles. La Serpentard profita du fait que tout le monde était concentré sur l'arrivé de Lorenzo pour lancer un Legglutten sur une des chaussures de Spencer. Celle-ci se colla alors au sol. Il aurait l'air fin, le "Préfet", quand il voudrait se lever pour aller au tableau. Il allait sans doute se manger devant toute la classe.

Lorsque le dernier élève arriva, Smith lança enfin le cours. Il fallait que tout le monde présente son exposé au tableau. Un premier Gryffondor, Corrigan, puis un Serdaigle et Lorenzo passèrent l'un après l'autre. Heather les écoutait avec une attention plus ou moins constante tout en prenant quelque notes. Lorsque le groupe reprit sa place, la sixième année jeta un coup d’œil à son ami pour savoir s'il était prêt à y aller. Il en avait tout l'air.  Elle se leva et prit place au tableau. Heather prit une voix forte et clair qui trahissait néanmoins son accent:

- Bonjour à tous. Pour commencer, il faut savoir qu'une plante plante peut être considérée comme dangereuse pour diverses raisons. Elle peut posséder de moyen de défense comme du poison qui peuvent, pour certaine, tuer un homme. Nous pouvons citer la belladone dont les baies empoisonnées sont même connues des moldus. D'autres plantes ont une capacité magique de défense et d'attaque qui les rendent extrêmement dangereuse. Nous pouvons penser au Saule Cogneur que nous voyons tout les jours mais nous allons vous présenter une autre plante tout aussi menaçante: le Filet du Diable. Nous savons que le groupe précédent en a déjà parlé, mais nous avions travaillé le même sujet. Toutefois, nous avons une approche différente de cette plante.

La Serpentard fit une légère pause pour se remémorer ses notes, le fait que le groupe précédent ai choisit le même sujet qu'eux l'avait un peu désarçonné même si elle ne l'avait pas montrer. Jusqu'à présent, son débit de voix était correct, ni trop lent ni trop rapide.

- Le Filet du Diable tient sans doute son nom de son apparence physique. Elle est dotée d'innombrables vrilles qui forme comme une sorte de tapis. Je pense qu'il n'ai pas nécessaire de vous la remontrer puisque le précédent groupe l'a déjà fait. Ce sont ses vrilles, que vous pouvez plus ou moins comparez aux tiges d'une plante non grimpante, qui sont les plus dangereuses. Une fois que vous êtes tombé dans les filets de la plante, ses tentacules vont s'entortiller autour de vos membres et vous étouffer peu à peu. Plus vous vous débattrez pour lui échapper, plus son emprise sur vous va se resserrer et vous mourrez donc bien plus vite.

Heather fit un signe au rouge et or pour lui signaler qu'elle avait finit sa partie et qu'il pouvait commencer la sienne.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Damien J. Eales, Dim 30 Mar 2014 - 21:44


--------Cours 2: Les Plantes Dangereuses.


Peu après mon arrivé, à peine avais-je eu le temps de toucher quelques mots à Heather que Violaine, ma meilleure amie, venait de faire irruption à nos côtés. Celle-ci ne rata pas l'occasion de me taquiner concernant ma ponctualités qui semblait s'améliorer au fil du temps. Lui rendant le sourire qu'elle me lançait je cru alors bon de lui répondre.


D A M I E N ---E A L E S
Ça va parfaitement bien pour ma part ! Concernant ma soudaine ponctualité, il suffit de se trouver une bonne motivation et ça aide pas mal.


... Est-ce que je venais, par pur hasard, de me démasquer auprès de ma meilleure amie ? ... Indirectement, oui ! Le tout était de ne pas croiser le regard d'Heather pendant quelques secondes pour ne pas que Violaine puisse faire le rapprochement, mais étant donné qu'elle me connaissait à la perfection, je me doutais bien qu'elle avait compris. Fort heureusement pour moi, ma meilleure amie et la verte et argent semblaient être plongée en pleine discutions et Jessica venait de faire son apparition dans la salle de classe. Ma sauveuse ! Celle-ci salua le groupe pour se mettre auprès de nous, tournant la tête vers elle, je lui dit en affichant un léger sourire narquois.


D A M I E N ---E A L E S
Hé, Jessica, toi, en cours ? Avoue, je rêve ?


Après cela, le professeur lança le cours officiellement et tout le monde allait devoir passer afin de présenter leurs exposés. Pour ma part, je devais le faire avec Heather ce qui était la raison pour laquelle je ne m'étais pas précipiter directement pour faire l'exercice et être tranquille par la suite. Le premier à passer était un Gryffondor dont je ne connaissait pas du tout l'identité et qui avait fait un exposé ma foie assez intéressant malgré le fait que plusieurs sujets étaient réunis en un seul ce qui donnait un certain côté brouillon à la chose. Ce fut ensuite le tour de ma Vio' de passer et j'écoutais attentivement ses dires, celle-ci se débrouillait assez bien selon moi malgré le fait qu'elle ne semblait pas à l'aise devant tout le monde et je pouvais parfaitement la comprendre.

Par la suite, un Serpentard et un Serdaigle passèrent et là, j'eus soudainement envie de me cogner la tête contre le bureau avec force. Mince ! Le filet du diable... c'était notre sujet et Heather et moi... pas le choix, on allait malgré tout devoir faire avec... j'écoutais attentivement ce qu'ils disaient pour déceler ce qu'il manquait d'important. Après tout, quitte à avoir le même sujet, autant apporter les informations qu'ils oublieraient, quitte à faire un peu d'improvisation. Une fois terminer, Heather me lança un regard auquel je répondis par un hochement de tête positif. Entre nous, il n'y avait même pas besoin de mot, un simple regard suffisait à me faire comprendre qu'elle souhaitait savoir si j'étais prêt et c'était bel et bien le cas. Tout en me levant, je murmurais discrètement à l'attention de la Verte et Argent.



D A M I E N ---E A L E S
T'en fais pas, on va se débrouiller.


D'autres élèves avaient eu le même sujet que nous et alors ? J'étais parfaitement sûr qu'on pouvait malgré tout apporter une certaine complémentarité qui ferait que notre exposé ne serait pas du tout superflus et apporterait des choses qu'ils n'avaient pas prit la peine d'apporter. Me plaçant aux côtés d'Heather, juste devant le tableau, je laissais cette dernière prendre la parole. Après tout, la première partie était réserver pour elle, moi, je me chargerais de la suite. Durant toute la durée de son discours, mon regard était rivé sur elle, m'assurant de la "soutenir" de cette façon et d'être là pour rattraper une potentielle bourde même si je lui faisait pleinement confiance là-dessus.

Je pris tout de même le temps de trier dans ma tête tout les éléments que je devais traiter et en ajouter d'autres si j'en voyais la nécessité. Car oui, j'avais pris des notes, mais je n'allais pas tout baser là-dessus, non. Bien entendu, j'allais ajouter la touche "Eales" à mon discours, c'est à dire me servir de mon aisance et de mon talent d'improvisation pour rattraper la situation dans laquelle nous étions. Mais bon... en même temps, c'était couru d'avance que quelqu'un d'autres parlerait de cette plante, non ? Une fois la partie d'Heather terminée, celle-ci me fit un signe pour m'encourager à prendre le relais. Répondant discrètement à mon signe, je tournais donc le regard en direction des élèves pour afficher un faible sourire et dire sur un ton débordant d'assurance.



D A M I E N ---E A L E S
Nous en savons désormais un peu plus concernant cette plante. Mais une question importante n'a pas encore été mentionnée... où est-ce que nous pouvons trouver le Filet du diable ? Par chance, il faut vraiment le vouloir pour se retrouver nez à nez avec cette plante ô combien affectueuse qu'elle vous fera une étreinte aimante jusqu'à ce que mort s'en suive pour la simple et bonne raison qu'elle n'est trouvable que dans des lieux obscurs et humides, inutile de vous donner des exemples puisque cela a déjà été fait. Pourquoi est-ce qu'elle vit dans un tel habitat ? La raison est très simple : elle déteste la lumière ! Celle-ci est en quelque sorte son point faible et pourrait même la détruire si l’intensité de la lumière s'avère être assez importante. Mais ce n'est pas le seul moyen de s'en débarrasser, loin de là. Elle craint aussi le feu et se recroqueville dès qu'elle voit celui-ci, ainsi donc, un simple sortilège de flamme permet à n'importe qui de se libérer de son emprise si jamais elle vient à l'attraper. Pour une plante censée être effrayante, elle se trouve finalement assez... ridicule.


Quelques informations que je venais de donner ne se trouvaient pas dans mes notes et j'étais assez satisfait de moi-même, d'autant plus que j'étais parfaitement à l'aise devant les autres élèves et m'était donc permis quelques tournures de phrases assez peu communes. Toujours avec le sourire, il était à présent temps d'apporter une conclusion sur le sujet.


D A M I E N ---E A L E S
Je tiens aussi à faire une petite précision. Contrairement à la croyance populaire, je ne suis pas vraiment certain qu'il suffit de se détendre pour que le Filet du Diable se décide à vous relâcher. Pourquoi est-ce qu'une telle plante agirait ainsi ? Non, je penses que la seule différence sera qu'elle tuera beaucoup moins rapidement ce qui laisse cependant le temps de se défendre à l'aide d'un sortilège comme je l'ai dit auparavant. En conclusion, bien qu'elle a la réputation d'être très dangereuse, un sorcier qui s'avère être renseigner sur le sujet peut se sortir d'une situation assez fâcheuse avec une aisance remarquable de cette plante qui, comme toutes les autres, possède une faiblesse quelque part, il s'avère juste que celle-ci est plus facile à exploiter que d'autres.


Après avoir terminer cette phrase, je fit signe à Heather que l'exposé était à présent terminer et c'est ainsi que je me dirigeais à nouveau vers nos places, espérant grandement avoir réussi cet exposé qui avait eu la particularité d'être fait par un autre groupe qui, comme si ça ne suffisait pas, était passer juste avant nous. Comme quoi, la chance, tu l'as ou tu ne l'as pas !


DAMIEN J. EALES.--------



[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Harel Chaitan, Dim 30 Mar 2014 - 22:10


Harel se rembrunit un peu plus, après l'introduction de Smith. L'exposé lui était complètement sorti de l'esprit, par conséquent, elle n'avait rien préparé. Ce n'était pas le genre de la jeune fille de ne pas s'acquitter de ses travaux scolaires, de ce fait, l'agacement la gagna. Fatiguée, elle devait en plus réfléchir à la dernière minute au sujet : les plantes dangereuses. D'une oreille distraite, elle écouta le premier volontaire qui ne manquait pas d'aisance, rendant son exposé attractif, et dynamique. Dommage, qu'il se fut égaré dans des explications qu'il ne maîtrisait pas en faisant mention de mutation. En outre, il semblât à Chaitan que le Gryffondor mettait en avant un point intéressant. Effectivement, si ces caractéristiques nocives étaient le fruit d'une adaptation au milieu, alors pourquoi les définir comme dangereuse ? Ce n'était ni plus ni moins que des armes naturelles, une façon personnelle de se défendre contre les menaces extérieurs. Finalement, on qualifiait " plantes dangereuses " celles qui représentaient d'une manière ou d'une autre, un danger pour les sorciers.

A la fin de la présentation, Harel relâcha quelque peu sa concentration, bercée par la chaleur humide des lieux. Tandis qu'une de ses mains se portait devant sa bouche pour étouffer un bâillement, une ombre rompit son isolement. La silhouette imposante, et les mèches pâles l'informèrent quant à l'identité de son voisin. Pour autant, le brouillard de ses pensées de se dissipa pas, ainsi elle ne répondit à ses interrogations qu'à l'aide de mimiques faciales.

Le second volontaire auto-proclamé fut Corrigan. La courage des Gryffondors était à l'honneur. La Serpentard se perdit dans ses réflexions. Difficilement, elle réfléchit à la proposition d'Haplo. Il lui semblait peu honnête de l'accompagner dans son exposé, alors qu'elle n'avait, en rien, participer à son élaboration. Elle se faisait l'impression d'être une opportuniste. De plus, elle craignait de devenir le spécimen dangereux à étudier, l'exemple pour illustrer le propos. Le Gryffondor avait suffisamment de connaissances en la matière pour se passer de sa collaboration, sauf que se replier dans le mutisme n'avait pas plus d'intérêt, si ce n'était mettre à mal sa dignité devant les autres étudiants. Elle préférait encore écoper d'une sanction quelconque. Par conséquent, accepter l'invitation s'était accepter de se mobiliser intellectuellement, non pas de suivre passivement, afin de profiter du travail du scandinave.

Et puis, celui-ci était suffisamment bavard, et passionné pour lui offrir la possibilité de compléter ce qu'il avait préparer. Sans doute était-ce aussi cela faire confiance ...

La préfète des Gryffondors acheva son exposé, avant de délaisser rapidement la place angoissante de celui que tout le monde écoute. Un binôme Serdaigle/Serpentard, enchaîna dessin grossier à l'appui. Suivit, par Wells et un Gryffondor avec lequel on la voyait souvent ces derniers temps. A l'évidence, le Filet du Diable était un spécimen prisé.

Malgré une attention contestable, l'insomniaque qui était bien incapable de répéter ce qui venait de se dire à propos de cette espèce magique qui se développait au sein d'environnement sombre et humide, un détail la gênait. Plusieurs de ceux qui s'étaient exprimés considéraient les plantes comme des organismes inertes. Elle nourrissait, pour sa part, le sentiment inverse.

Harel profita d'un moment entre deux interventions, pour poser son regard sur son voisin. Celui-ci devant se sentir observer tourna ces perles azurs dans sa direction, interrogateur. Aucun son ne sorti de la bouche de la japonaise qui préférait se réserver pour l'exercice oral à venir. Ils se connaissaient peu, mais elle espérait qu'il comprenne, sa réponse muette. " Je te suis ".
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Aiko Wilkerson, Lun 31 Mar 2014 - 17:58


- Purée c'est froid !

Le réveille de la rouge et or n'avait pas sonné à l'heure, mais à peu près vingt minutes plus tard. Elle avait sauté de son lit comme une folle puis la Gryffondor s'était précipité dans la salle de bain des filles et avait prit une douche. L'eau n'avait pas eu le temps de chauffer et la jeune femme tremblait sous les gouttes d'eaux glacial qui lui coulaient sur le dos. Après cela, la rouge et or mit son uniforme puis elle se maquilla avant de descendre dans la salle commune chercher un livre. Oui, Eléna avait étudié tard le soir pour un petit examen d'enchantement, elle ne voulait pas obtenir une mauvaise note.. Lorsque son livre fut mit dans son sac, Eléna demanda à une première année si elle pouvait lui prendre un des toasts posés près d'elle car le ventre de la jeune femme criait famine.

Boum boum boum... Gilbert avait balancé son sac dans les escaliers pendant qu'elle finissait les deux toasts que la petite fille lui avait gentiment donné. Lorsqu'elle le ramassa, celle-ci passa devant les tableaux qui lui dirent "bonjour", elle leurs adressa un signe de la main puis elle pressa le pas afin de ne pas arriver trop en retard. La Gryffondor courra dans les couloirs qui étaient totalement désert puis elle traversa le parc en direction des serres. Les beau-temps revenaient, mais le matin à huit heures il fallait un peut se méfier.

Eléna toqua puis rentra dans la serre où le cours avait lieu. Celui-ci avait sûrement commencé depuis quelques temps et la majorité des élèves étaient déjà présents sur les lieux. La rouge et or s'approcha de son professeur toute gêné puis elle lui chuchota quelques phrases afin que les autres élèves ne puissent pas entendre.

-Bonjour monsieur, tout d'abord excusez-moi pour mon retard, je commence assez mal avec vous, car je n'étais pas présente au cours précédent, elle marqua une pause avant de reprendre, je n'ai donc pas pu faire mon exposé. Je m'excuse d'avance.. je vais essayer de me rattraper.

Elle attendit la réponse du prof puis une fois qu'elle fut donnée elle prit place dans la serre.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Spencer McKane, Jeu 3 Avr 2014 - 19:12


HRPG:
 

« Là j'fais cavalier seul. J’ai choisi le Filet du Diable, j’avais une idée de présentation pas mal mais je veux pas te gâcher la surprise ! » répondit Matt.

Spencer hocha la tête, intrigué par ce qu’allait sortir le Serdaigle. Les élèves furent bientôt au complet, et le professeur commença le cours, rappelant qu’aujourd’hui ils devaient présenter leur exposé. Spencer se demanda si qui que ce soit avait oublié ça. Heureusement qu’il s’y était pris tôt avec Luna, leur présentation serait simple, limpide, et sans doute très fluide.

« Et bien que ceux qui se sentent prêts nous présentent leur travail »

Klaus fut le premier à se lever, et son exposé sur le Snargalouf fut des plus complet. Les moyens de défenses des plantes dangereuses… Violaine prit sa suite, et fit tout un speech sur les plantes vénéneuses. Elle n’avait pas d’illustration, au contraire de Klaus, mais son discours tenait la route. Puis ce fut le tour de Matt, accompagné finalement d’un Serpentard nommé Lorenzo que Spencer ne connaissait que de vue. Leur présentation était fraîche, naturelle, et Spencer félicita son camarade d’un signe de tête. C’était bien mieux que de réciter son encyclopédie. Lorsque Heather et Damien se levèrent pour prendre leur suite, Spencer soupira et fit mine de rien écouter. Son oreille enregistra pourtant toutes les informations, et il dû bien admettre que leur exposé avait de l’intérêt. Ils se rassirent, et Spencer bouscula Luna du coude avec légèreté, désignant le tableau d’un signe de tête. Il sentit qu’elle était prête et se leva, la Serdaigle à sa suite. La chute fut rude. Encore un coup de la préfète des serpents ça ! Spencer, rouge de colère, arrêta le sortilège d’Heather avant de reprendre sa route comme si de rien n’était. Avant qu’il ne commence à parler, une Gryffondor fit son entrée dans les serres. Pas très ponctuelle pour le coup. Pendant qu’elle prenait place, il incrusta son dessin sur le tableau d’un sort. Il entama enfin l’exposé d’une voix forte et déterminée.

« Bonjour, d’abord. Luna et moi avons décidé de faire notre exposé sur une plante qui a acquis au fil des siècles une grande gamme de noms folkloriques : Casque bleu, Casque de Jupiter, Wolfsbane ou Tue-Loup, Monk’hood ou Napel. On dit qu'elle ressemble à un char, on l’a donc déjà souvent associé au Chariot de Vénus ou au char de Cupidon, une association faite soit parce que les fleurs ressemblent aux colombes qui tiraient le char d'Aphrodite, ou parce que les sorcières étaient censées utiliser aconit dans leur produit le plus populaire : les philtres d'amour. Vous l’aurez deviné, notre exposé sera sur l’aconit, aussi appelé napel ou tue-loup. Cette plante très vivace entre dans la composition de plusieurs potions, dont la potion Tue-Loup, qui permet de soulager les symptômes les plus terribles de ceux qui deviennent des loups-garous à la pleine lune, et la potion de l’Œil Vif, qui empêche le sommeil ou fait reprendre connaissance après une sédation ou un coup sur la tête. Luna, je te laisse prendre la suite ! »

S’écartant d’un pas pour laisser la place à Luna, il reporta son regard sur son parchemin, histoire de ne rien oublier.


Dernière édition par Spencer McKane le Jeu 3 Avr 2014 - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luna Telrunya
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Luna Telrunya, Jeu 3 Avr 2014 - 19:54


Plusieurs élèves passèrent les uns après les autres. Luna écoutait attentivement et, plus les élèves défilaient, plus son angoisse montait. Au bout d'un moment, Spencer bouscula un peu la Serdaigle. Luna comprit le message : c'était leur tour. Elle déglutit péniblement et s'avança à la suite du préfet.

« Bonjour, d’abord. Luna et moi avons décidé de faire notre exposé sur une plante qui a acquis au fil des siècles une grande gamme de noms folkloriques : Casque bleu, Casque de Jupiter, Wolfsbane ou Tue-Loup, Monk’hood ou Napel. On dit qu'elle ressemble à un char, on l’a donc déjà souvent associé au Chariot de Vénus ou au char de Cupidon, une association faite soit parce que les fleurs ressemblent aux colombes qui tiraient le char d'Aphrodite, ou parce que les sorcières étaient censées utiliser aconit dans leur produit le plus populaire : les philtres d'amour. Vous l’aurez deviné, notre exposé sera sur l’aconit, aussi appelé napel ou tue-loup. Cette plante très vivace entre dans la composition de plusieurs potions, dont la potion Tue-Loup, qui permet de soulager les symptômes les plus terribles de ceux qui deviennent des loups-garous à la pleine lune, et la potion de l’Œil Vif, qui empêche le sommeil ou fait reprendre connaissance après une sédation ou un coup sur la tête. Luna, je te laisse prendre la suite !

Spencer se poussa pour la laisser parler et lui lança un regard en biais. Oups... C'était son tour. Elle s'humecta les lèvres et inspira un bon coup. Finalement, elle lança un sourire éclatant à la classe et commença d'un ton assuré :

- Merci Spencer. Bien. L'aconit est une plante herbacée, dressée, vivace par une racine tubérifiée. Cette racine comprend habituellement deux tubercules : le tubercule principal, le tubercule secondaire. Au fur et à mesure de la floraison le tubercule principal va dégénérer tandis que le tubercule secondaire va grossir, c'est ce dernier qui va accumuler les substances de réserve pour l'année suivante et qui assurera la pérennité de l'espèce. Les fleurs, de couleur bleue, sont regroupées en grappes. Le calice est formé de cinq sépales ; le sépale postérieur, bien distinct des quatre autres, a une forme caractéristique de casque. »


L'Aigle sourit à nouveau et fut étonnée de voir que ses jambes ne tremblaient pas, qu'elle ne transpirait pas et qu'elle ne rougissait pas. Surprise mais fière de son assurance, elle se décala de quelques centimètres pour laisser parler Spencer. Finalement, ce n'était pas si horrible.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Spencer McKane, Jeu 3 Avr 2014 - 20:06


Spencer avait les yeux rivés sur Wells quand Luna finit sa partie, certain qu’elle préparait encore un mauvais coup. Un silence de quelques secondes le fit revenir à ses parchemins, et il rougit de nouveau.

« Hum, désolé. Il adressa un sourire à Luna et reprit d’une voix claire. L’aconit est extrêmement dangereux. Monk’hood, que l’on traduit par napel, signifit capuchon de moine. Une appellation qui n’est pas sans rappeler la forme de la fleur. L'intrigue médiévale Monk's Hood de Ellis Peter, une histoire moldue, est une excellente histoire faisant référence à cette plante et nous informe sur les effets à la fois positifs et négatifs de cette plante. Le botaniste Cadfael fabriquait à partir de cette plante une huile utilisée pour masser les articulations douloureuses, mais si elle était absorbée directement par n'importe quel orifice de la peau, l'huile pouvait être mortelle. En fait, toutes les parties de la plante sont toxiques, alors il faut la manipuler avec soin ; toujours porter des gants, se laver les mains après l’avoir touché… Le poison peut être absorbé par la peau, qu’il s’agisse de la tige, de la sève, des pétales ou des racines.

Il reporta de nouveau son attention sur Luna, et se promit de ne plus se laisser distraire par les garces du troisième rang. De toutes façons, elles finiraient bien par se griller toutes seules avec Smith nan ? Spencer caressait l’idée d’une revanche dans la seconde partie du cours. Si seconde partie il y avait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 5

 Cours 2 : Les plantes dangereuses

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.