AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 5 sur 5
Cours 2 : Les plantes dangereuses
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Haplo Mitrium
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Haplo Mitrium, Dim 13 Avr 2014 - 13:03


Tentant d'ignorer le sentiment cuisant d'embarras qui l'envahissait, Haplo leva un visage stoïque vers sa binôme qui venait dans sa direction. La honte n'était pas un sentiment qui était familier à l'orphelin des îles ; durant son enfance, il avait grandi loin de tous, et depuis son arrivée à l'école il s'était tenu à l'écart de ses camarades, de sorte qu'il n'avait jamais eu à affronter le regard des autres. Peut-être était-ce pour se préserver de pareille humiliation qu'il avait ainsi pris l'habitude d'éviter la compagnie des sorciers, leur préférant créatures marines et plantes lacustres...? Néanmoins, il se surprenait depuis peu à tenter de s'ouvrir, non plus seulement au monde sauvage, mais au monde des hommes également. *Depuis Harel...* songea le jeune homme gagné par un vague à l'âme troublant. Quelque chose dans cette sorcière sombre et taciturne faisait écho à ces meurtrissures qu'il pensait avoir enterrées pour de bon... Les squelettes de son passé refaisaient surface. Adossés à l'ombre de leur stèle funèbre, ils regardaient avec nostalgie les vivants communier dans la célébration de l'existence humaine. La rencontre avec cette jeune femme avait réveillé en lui une part d'humanité oubliée, précisement celle qui avait sombrée dans la mer avec ses parents et son amour du prochain.

A présent assise à ses côtés, Harel inspectait la vérole qui colorait la peau pâle du scandinave. Haplo la regardait faire, se plongeant dans ses prunelles de corneille, lesquelles lui renvoyaient en retour l'image en noir et blanc de sa propre silouhette. Tout semblait opposer le Gryffondor et la Serpentard... Elle était finement taillée dans l'ébène ; lui évoquait un fragment brut d'ivoire. Lui était une force de la nature, alors qu'elle appartenait à l'univers confiné des livres et de l'ombre. Elle versait dans une magie sombre, une magie entropique à laquelle, lui, il préférait l'harmonie mystique de l'ordre naturel. Au delà des apparences, ils étaient cependant fondamentalement similaires. Du moins, c'était ainsi que le scandinave s'expliquait l'inespérée connection qui s'était établie entre eux depuis le jour de leur rencontre dans l'Allée des Embrumes. Ce jour-là, Haplo avait perçu derrière les murailles érigées par la sorcière nippone une colère froide nourrie par  la tragédie de son sort d'orpheline. Et ces murailles, lui-même ne les connaissaient que trop bien. Il aurait même oublié leur présence, ainsi protégé dans son havre de solitude, vaquant tranquillement à son existence contemplative, s'il ne les avaient pas reconnues dans les traits fermés de la brune. Aujourd'hui encore, alors que Harel le dévisageait, une sensation de vertige l'emportait dans des eaux troubles. Exit les serres, les élèves, le professeur, l'expérience désastreuse et l'embarras cuisant. La jeune femme soutenait son regard azur. Un air de compassion passa subrepticement sur son visage.
- C'est douloureux, s'enquérit-elle ?
Sa question était sincère : elle l'avait posée d'un ton monocorde, à voix basse, portée par un regard franc. *Oui, ça brûle comme de l'acide et ça ronge comme du métal en fusion... *était ce que le jeune homme aurait répondu s'il était aussi sincère que sa voisine.
- Le sortilège du prof a bien appaisé la démangeaison... Je suis désolé que cette histoire te retombe dessus, je ne t'en veux absolument pas bien sur, et je ne comprend pas que Smith semble t'en vouloir plus qu'à moi. Après tout, c'est moi qui t'ai entraîné dans ce cirque...

Le professeur de botanique avait regagné l'estrade où Hash finissait sa présentation sur les dangers insoupçonnés du Snargalouf. Aussitôt le Gryffondor de retour à sa place, Smith repris le fil de son cours regardant chacun de ses élèves dans les yeux pour s'assurer de leur attention. Lorsqu'il les posa enfin sur le visage défiguré de Haplo, le professeur s'interompit un instant avant de reprendre la parole en secouant la tête :
- Non, c'est pas possible... je peux pas continuer le cours.
Redoutant de faire l'objet de remontrances, en partie méritées, le Gryffondor se tassa légèrement dans sa chaise. A sa grande surprise, mais aussi à son profond désolement, le professeur de botanique décida de changer son plan de cours pour lui venir en assistance. Une chaleur cuisante envahissait de nouveau les joues blèmes du Gryffondor : si seulement l'épisode embarrassant du vol plané dans les Bulbobulbes avait pu en rester là...! En ce moment précis, il aurait surtout désiré tourner la page quitte à souffrir un peu plus longtemps.

Le professeur Smith délégua à quelques groupes d'élèves le soin d'aller chercher le matériel et les ingrédients nécessaires à la réalisation d'une potion curative. Les uns après les autres, les étudiants sortaient de la serre, et Haplo se tourna vers sa voisine voyant que celle-ci restait assise.
- Je vais rester ici, je crois. Je me suis assez fait remarqué comme ça... ajouta-t-il un brin embarassé. Mais je ne veux pas te retenir. Avec ce soleil, c'est le temps parfait pour faire l'école buissonière et Smith vient d'offrir une occasion en or !
Harel pris acte mais resta sur sa chaise. Avant qu'elle n'est eu le temps de répondre, un Gryffondor fit irruption dans la salle de cours. Il était déjà de retour ! Celui-ci se dirigea vers leur table et posa les brins de lavande qu'il avait été récolter.
- Je crois que c'est ça, dit-il à l'adresse du furoncle sur pattes.
- Merci Hash. J'apprécie. Et désolé que t'ais du courir par ma faute...
Revenir en haut Aller en bas
Antiochus Omega
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens



Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Antiochus Omega, Lun 14 Avr 2014 - 4:46


Un grand soleil illuminait la journée de l’ensemble des habitants de la grande école de Poudlard. L’air se faisait bon, les parfums de fleurs se répandaient dans les espaces verts du château tandis que les oiseaux, eux, faisaient entendre leurs doux champs le matin, se levant avec l’astre lumineux. Oui, aujourd’hui promettait d’être une journée parfaite, idéale pour vaguer dans les jardins et les parcs de la propriété pour chanter, écrire, pratiquer la magie en paix et pourquoi faire un petit tour dans les environs perché sur un balais magique ? De cette magnifique journée, malheureusement, Antiochus Omega ne pouvait profiter. Le tout récent professeur de potions à l’école de Poudlard avait un nouveau cours à organiser et il se demandait quelle potion il pourrait placer en sujet d’étude pour la prochaine session. Il se trouvait donc dans les cachots du château, dans le bureau qui lui était réservé. Sa table de travail était couverte de parchemins et de livres, il feuilletait différents ouvrages afin de faire son choix d’élixir. Trois grandes torches baignait la sombre et humide pièce d’une lumière tamisée et vacillante mais cela ne faisait rien, Antiochus aimait la tranquillité de cette pièce, située à l’extreme opposé du bruit environnant. Il pouvait alors se concentrer de façon optimale sur ce qu’il faisait ce qui était bénéfique puisqu’il était de nature facilement distraite. A Poudlard, l’on avait toujours étudié dans le cours de potion des breuvages magiques «lambdas», passant de la célèbre, vue et revue, potion de Ratatinage par la sempiternelle potion de Force. Lui avait ramené de ses voyages en terres exotiques de nombreux traités et parchemins qui mettaient à l’aune d’une pratique de la potionologie moderne, à jour de nouvelles potions inédites. Il songeait à présent de plus en plus à en présenter quelques unes à ses élèves, afin de leur faire découvrir des potions d’à travers le monde. Plongeant sa plume de phénix dans son encrier, il nota sur un petit morceau de parchemin un rappel: «Prendre rendez-vous avec la dirlo». Oui, il n’était pas le genre de personne à se confondre en conformité à moins que cela ne soit réellement nécessaire, après tout un sorcier restait un sorcier, quelque soit son âge ou son grade et il ne voyait donc pas l’intérêt de l’usage formel excessif. Il s’était levé tôt ce matin n’ayant pas cours aujourd’hui pour préparer son prochain cours et il était maintenant une heure de l’après-midi. Il était peut-être temps d’aller s’aérer un petit peu l’esprit en allant faire une promenade au dehors. Il mit alors un peu d’ordre sur son bureau, triant les parchemins par ordre d’importance et d’intérets, fit s’envoler d’un coup de baguette magique les livres qui trainaient sur sa table jusqu’à l’armoire ou une étagère était prévue à cet effet et se prépara à sortir. Il chercha son carnet de note ainsi qu’une plume à encre automatique pour pouvoir flâner dans les jardins et laisser ses pensées s’écouler sur la papier. Une fois prêt, il poussa la porte de son bureau. Un courant d’air s’infiltra entre ses cheveux soyeux et un bruit de porte qui se ferme l’informa que quelqu’un s’était introduit dans son espace. Il entendit au loin des voix d’élèves. Curieux et suspicieux, il alla faire un tour dans la réserve où il stockait les ingrédients nécessaires à la préparation des potions. Il balaya des yeux les étagères et rien ne semblait manquer. Il se demanda alors ce que les élèves avaient bien pu venir chercher. Il se précipita donc rapidement à la porte de sortie de la salle de potion et aperçut un jeune garçon accompagné d’une jeune fille, tous deux portaient en mains un chaudron ainsi que du matériel de potion. Il entendit les deux élèves parler d’un incident en cours de botanique ainsi que de bubobulb. Il comprit alors rapidement de ce dont il devait s’agir. Il connaissait quelque peu le professeur en fonction, un certain Smith et, en tant que collègue, il décida d’aller lui prêter main forte. Il retourna donc dans la réserve, attrapa sur son bureau une sacoche de cuir et alla récolter des ingrédients dans la réserve: 9 onces d’essence de belladone, 12 onces de permanganate de potassium, une rhyolite, 3 plumes de faucon bleu de Nouvelle Zélande et une jarre d’eau ferrugineuse. Il plaça le tout dans sa sacoche qui, étant enchantée, stocka tous les ingrédients sans trop de difficulté. Antiochus se mit alors en route vers les serres du château. Il passa par tout un dédale de couloirs avant de finalement arriver à l’entrée des serres. Il poussa la porte et se retrouva en face d’élèves et d’Aleor Smith. Rapidement, il aperçut un élèves dont le visage et les avant-bras étaient couverts de pustules et de brulures. Il ne s’était donc pas trompé. Il aperçut également le chaudron subtilisé par deux élèves ainsi qu’un mortier et un pilon. Il se racla la gorge et fit alors:

- Bien le bonjour Professeur Smith. Je me trouvais dans mon bureau lorsqu’il m'a semblé entendre un couple d’élèves s’introduire dans ma salle de classe afin de prendre du matériel. J'ai cru les entendre parler d’un incident dans votre cours impliquant apparemment le bubobulb … J’ai donc jugé judicieux de passer voir ce qu’il se passait afin de vous aider à soulager l’élève concerné.

Il s’avança vers le jeune homme qui appartenait à la maison Gryffondor et, sans préavis, souleva sa mèche de cheveux afin de se rendre compte de l’étendue des dégâts:

- Montrez moi ça fit-il.

Oui en effet, l’apprenti sorcier était sacrément amoché. Levant les yeux au ciel devant cette catastrophe, il aperçut au plafond vitré quelques fils d’araignée qui semblaient bien étranges … Il se tourna alors vers son collègue et lui demanda:

- Mais que s’est-il donc passé ici ?

Il sourit alors et se retourna de nouveau vers le Gryffondor:

- Nous allons devoir nous occuper de ton cas rapidement, le cas échéant ton visage pourrait ne jamais retrouver son apparence initiale …

Antiochus alla se placer aux côtés de son collègue et lui intima au creux de l’oreille parlant de façon quasiment inaudible:

- Il va en effet falloir s’occuper de lui, un tel incident pourrait ne pas passer inaperçu auprès des parents …

Il se plaça derrière le bureau du professeur et plaça le chaudron au centre de la table.

- Chers élèves, nous allons, moi et le professeur Smith, devoir nous atteler à la concoction d’une potion. Je pense que face à cet état d'inflammation, il va nous falloir préparer une potion qui permettra de désinfecter et nettoyer les plaies afin d’accélérer le processus de guérison.

Il extirpa alors hors de sa sacoche de cuir tout sa panoplie d’ingrédients et patienta alors que son collègue lui donne de plus amples informations quant à ce qui s’était passé durant son cours.


Dernière édition par Antiochus Omega le Mar 15 Avr 2014 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Invité, Lun 14 Avr 2014 - 8:45


Le bal des exposés continuait et Violaine donna une petite tape d'encouragement à Jessica lorsque ce fut à son tour de passer. Ce n'était décidément pas une épreuve facile que de passer sous le regard de la classe. Néanmoins sa compatriote Rouge et Or s'en sortit très bien, elle fit même apparaître un substitut de Mandragore pour illustrer ses dires. Lorsqu'elle regagna sa place, la préfète la gratifia d'un large sourire, qui se voulait rassurant sur la qualité de sa prestation.
Un dernier Serdaigle leur fit part de ses travaux de recherche et le professeur reprit sa place pour faire face à ses élèves. Qu'allait-ils bien étudier aujourd'hui ? Ce n'était pas anodin s'ils avaient dû plancher sur les végétaux dangereux. Dangereux....Violaine se voyait déjà se débattre avec un filet du diable au fond de la serre. Refusant cette idée, elle ferma les yeux un bref instant, non non cette théorie était purement impossible. Le professeur ne permettrait certainement pas qu'il se produise de pareilles choses durant son cours. Et pourtant, avec le Saule Cogneur...

Non, c'est pas possible... Je peux pas continuer le cours

Alléluia ?
La rouquine fut à deux doigts de pousser une exclamation de joie alors que ses pensées de lianes carnivores disparaissaient peu à peu. Son sourire disparut bien rapidement cependant, lorsqu'elle posa les yeux sur le pauvre Haplo. Celui-ci donnait l'impression d'être passé au four à pain tant son visage était détérioré.
Dans un élan de pitié, Monsieur Smith se mit en tête de lui préparer une décoction visant à éradiquer l'infection. Pour cela, il leur ordonna d'aller se procurer les divers ingrédient dont il avait besoin en scindant la classe en petits groupes de recherche.
D'un coup d’œil entendu, le groupe de Violaine fut vite mis en place. Daminet, Jessica, Wells et elle-même. C'était étonnant de voir les deux préfètes dans la même équipe car les deux collègues se détestait cordialement, depuis le jour où elles avaient dû s'affronter en duel quelques années plus tôt. Violaine était rancunière et gardait toujours un souvenir amer de ce fameux jour où Heather lui avait fait subir toute une cascade de sortilèges coup sur coup.
Mais aujorud'hui, elle allit devoir passer au-dessus de tout ça pour venir en aide à son camarade. Et puis, puisqu'elles avaient un bouc émissaire en commun, Spencer, peut-être allaient-elles finir par trouver un terrain d'entente et commenceraient-elles à s'apprécier ? En tout cas, il était clair que les deux insignées partageaient le même attrait pour les mauvaises blagues...c'était déjà pas si mal !

Allons-y ! répondit-elle à la proposition de la Serpentarde.

Sans plus attendre, le quatuor se mit en route : objectif Moly.

- Dîtes, j'espère que vous savez où on peut trouver du Moly j'espère ?
Comment dire...hum, pas du tout ? Une plante ? Un champignon ? Une chose était sûre, la préfète n'en avait jamais entendu parlé. Heureusement, Damien vint à sa rescousse et proposa de se rendre dans les cachots.
Pensive, la rousse acquiesça et donna un petit coup de coude à Heather en désignant d'un signe du menton, Spencer McMachin qui se dirigeait lui aussi vers le château. Un rictus de mauvaise augure apparu sur ses traits alors qu'elle sortit sa baguette de sa poche et emboîta le pas de ses compères.
Quel petit sortilège amusant pourrait-elle utiliser cette fois ci ? Aucun professeur en vue, des cachots probablement vides, elle ne pouvait laisser passer une occasion comme celle-ci. D'autant plus que pour une fois, elle pourrait surement faire preuve d'un peu plus d'originalité, avec Heather à ses côtés...
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Harel Chaitan, Mar 15 Avr 2014 - 15:37


- Ne te préoccupe pas de ce que Smith pense, répliqua-t-elle en jetant un coup d'œil à l'enseignant qui reprenait son cours passablement irrité. Plutôt que d'être spectateur de ses cours, il est maintenant contraint d'y participer un peu plus activement, ce doit être cela qui l'excède.

Et, ils évitaient par la même de se confronter à un exercice de son cru qui consistait cette fois-ci à affronter un spécimen désigné sous le terme " dangereux ". Sauf qu'après la démonstration de ces réflexes ou plutôt son impassibilité face à une situation qui s'était dégradait à vue d'œil, cela ne lui semblait pas plus mal qu'il modifia ses plans. De plus cela porterait assistance à Haplo qui avait mauvaise mine. Malgré tout, il ne se départissait pas de sa prévenance, et de son amabilité. A cet instant, il ressemblait à un chiot qui venait de mastiquer un rosier, avant qu'une épine ne se loge dans l'une de ses pates. Conscient d'avoir fait une bêtise, il adoptait une attitude d'apaisement envers celui qui le grondait tout en ignorant la douleur de sa pâte. Une manière comme une autre de sauver sa dignité. Puis, le chiot, piteux, restait tranquillement dans son coin, tentant de se faire oublier pendant que l'on s'affairait un peu plus loin à réparer les dégâts.

Smith avait réparti les tâches afin que le contre temps n'empiète pas sur la journée entière. Contrairement à lui, leurs camarades se réjouissaient de quitter la serre pour une brève promenade en autonomie. Tous les yeux convergèrent vers le Norvégien avant de s'en aller. Harel ne se précipita pas, non pas par esprit revanchard seulement parce qu'elle n'avait plus d'énergie. De plus, goûter à un peu de liberté ne rendrait le retour encore plus pénible. Et quoi qu'en pense son voisin, la Serpentard ne le délaisserait pas dans un tel état, ça lui semblait injuste. Par ailleurs, l'asiatique se demanda jusqu'à quel point son indulgence n'éclipsait autre chose, comme de la douleur, la honte. L'agressivité était sa réponse à l'embarras tandis que lui dégoulinait de gentillesse.

- Ne t'excuse pas, si tu ne regrettes rien. Tu as fait ce que tu souhaitais, et je t'ai montré ma désapprobation d'être un phénomène de foire. Il n'y a rien à pardonner, juste à assumer. La prochaine fois évites la démonstration public.

Elle entendit la remarque quant à la remarque de l'école buissonnière, néanmoins s'abstint d'y faire suite. Effectivement, la loyauté était une notion assez vague pour la jeune femme, du fait de la pauvreté de ses liens amicaux, et affectifs en général. Mais, il y avait toujours des exceptions pour confirmer la règle. Silencieusement, elle patienta à ses côtés que les étudiants reviennent avec les ingrédients nécessaires à la potion. Ce malheureux incident permettait un exercice très concret liant botanique et potion dévoilant une autre facette de l'une et l'autre des matières, liées par certains aspects.

Le premier à revenir fut un Serdaigle qui déposa la lavande sur leur table. Haplo le remercia, et s'excusa pendant que Harel saisissait, délicatement, entre ses doigts pâles la fleur odorante qu'elle porta à son nez. L'étudiante en sixième année n'appréciait pas particulièrement les potions, cependant les compositions étaient à chaque fois une source d'étonnement. Surtout, lorsqu'elles comptaient des ingrédients tout à fait inoffensifs et banals tels que la lavande. C'était une excellente métaphore : il ne fallait rien sous estimer, chaque chose, et chacun avait son rôle à jouer.

D'autres élèves refirent leur apparition notamment ceux qui s'étaient désignés pour ramenait le matériel de potion. Harel se décida à apporter sa pierre à l'édifice en amenant les tiges surmontaient de clochettes violacées, prés du chaudron. Son regard ne fuyais pas celui réprobateur de Smith. Pour une fois que son cours prenait une tournure en cohérence avec le programme de botanique. Même Fitzgerald, très proche des préjugés qui pesaient sur les professeurs de divination, matière controversée, la questionnait moins que ce prétendu botaniste. Cela lui rappela le dernier cours de métamorphose encadré par Azphel, avant qu'il ne disparaisse mystérieusement, maintenant remplacé par Quinn. Elle restait persuadée que cet homme n'avait aucune compétence particulière en métamorphose, ce dernier cours avait été une improvisation totale.

Revenant sur ses pas, Omega, le professeur de potion, fit irruption dans la serre.

- Bien le bonjour Professeur Higgs. Je me trouvais dans mon bureau lorsqu’il m'a semblé entendre un couple d’élèves s’introduire dans ma salle de classe afin de prendre du matériel. J'ai cru les entendre parler d’un incident dans votre cours impliquant apparemment le bubobulb … J’ai donc jugé judicieux de passer voir ce qu’il se passait afin de vous aider à soulager l’élève concerné.

A ce train là, à l'heure du déjeuner la nouvelle se rependrait comme une traînée de poudre. Un bourgeon de culpabilité éclos au creux de son ventre, et le comportement dénué d'empathie du dernier arrivé, l'arrosa généreusement. Une fois encore sa manière d'être l'agaça au plus au point, Harel s'étonnait que la taille de son égo lui eut permis de franchir autant de porte, dont celle de la serre. Sa baguette glissa dans sa main, lorsqu'elle le vit soulever une mèche de cheveux d'Haplo, sans doute pour observer de plus prés " l'incident " qui poussait des élèves à subtiliser du matériel de potion. Une démonstration de discrétion digne des plus grands maîtres. Pendant, une seconde, l'asiatique l'imagina plonger, à son tour tête la première parmi les Bubobulb. En partageant la vedette le Scandinave ne serait plus le centre d'attention, et les ardeurs d'Omega s'en trouverait grandement refroidit. Toutefois, la jeune fille s'abstint craignant les représailles en s'en prenant directement à un représentant du corps enseignant. Mieux valait pas, non plus, sous-estimé les réflexes des deux sorciers responsables.

Lorsqu'il s'éloigna, elle réintégra sa place le bois de sa baguette toujours contre sa paume. La silhouette massive d'Haplo se ratatina un peu plus.

- Eh bien, il y a du monde pour te porter assistance, sourit-elle pour essayer de le réconforter, maladroitement, pour finalement prendre un ton affecté. Si, j'avais su ... excuse-moi.

Son geste prenait des proportions inattendues, et mettait son ami dans une position inconfortable. Son apparente amabilité, et ses sourires forçaient n'atteignaient pas ses prunelles azur, voilée. Chaitan s'en voulait d'avoir éteint l'enthousiasme qui caractérisait le Gryffondor. Etouffé par la chaleur qui augmentait sous la serre, ses mains tirèrent sur son pull. Un soupir résigné lui échappa lorsqu'elle initia un mouvement pour remonter ses jambes contre sa poitrine, avant de se souvenir que sa tenue se composait d'une jupe.
Revenir en haut Aller en bas
Aleor Higgs
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Aleor Higgs, Mer 16 Avr 2014 - 8:05


Les élèves s'étaient répartis les rôles et étaient partis dans différents directions. Aleor avait d'ailleurs jeté un regard envers la préfète de gryffondor et de serpentard et envers celui de serdaigle en leur disant :

Et ne m'apportez plus d'autres contusions !

Soudain, quelqu'un entra dans les serres, c'était Antiochus Omega, professeur de potions. Aleor s'étonna de la venue de son collègue qu'il ne connaissait encore que très peu, quelques mots avaient été échangés seulement auparavant. Aleor se redressa et vint vers le professeur qui semblait tomber à pic, ce dernier lui dit :

Bien le bonjour Professeur Smith. Je me trouvais dans mon bureau lorsqu’il m'a semblé entendre un couple d’élèves s’introduire dans ma salle de classe afin de prendre du matériel. J'ai cru les entendre parler d’un incident dans votre cours impliquant apparemment le bubobulb … J’ai donc jugé judicieux de passer voir ce qu’il se passait afin de vous aider à soulager l’élève concerné.

Aleor lui serra la main et répondit :

Bonjour Professeur Omega, on peut dire que vous tombez bien, l'élève est tombé dans le bubobulb en effet, tout ça à cause...


Aleor lança un regard envers Harel Chaitan qui était responsable de cet incident. Il était énervé contre l'élève qui n'en faisait qu'à sa tête et qui se prenait peut-être pour quelqu'un de supérieur aux autres, à présent, elle ne faisait plus rien et toute responsabilité était retombée sur le professeur Smith. Ce qui était étrange, c'est que Haplo n'en voulait visiblement pas autant à sa collègue d'exposé, alors Aleor devait-il tant en vouloir à l'élève de serpentard ?

A cause de la malchance, c'est un incident qui arrive !

Aleor détourna le regard d'Harel. Il avait décidé de ne pas officialiser la faute de l'élève.
A présent, il fallait retourner au cas de Mitrium.
Après avoir examiné le visage du gryffondor, le professeur Omega dit tout bas à Aleor :


Il va en effet falloir s’occuper de lui, un tel incident pourrait ne pas passer inaperçu auprès des parents …:

Le professeur de botanique acquiesça d'un signe de tête et lui répondit :

Je lui ai donné un elixir qui a permis de stopper la progression de l'infection et les séquelles devraient être moins importantes, à nous de faire pour que l'incident passe totalement inaperçu.

Omega ajouta aux élèves :

Chers élèves, nous allons, moi et le professeur Smith, devoir nous atteler à la concoction d’une potion. Je pense que face à cet état d'inflammation, il va nous falloir préparer une potion qui permettra de désinfecter et nettoyer les plaies afin d’accélérer le processus de guérison.

Le professeur de potions était prévoyant et avait ramené les ingrédients nécessaires à la potion. Omega prévoyait en réalité une autre potion que celle d'Aleor à la base, mais après tout aucune potion n'était destinée directement à la guérison des infections dues au Bubobulb. De toute façon, rien n'empêchait de multiplier les chances en utilisant les ingrédients qu'Aleor avait prévu et que les élèves étaient allés chercher, surtout le Moly qui ne pouvait qu'aider Haplo. Aleor demanda aux élèves :

Avez-vous trouvé les plantes que je vous ai demandé ?
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Keynes
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Matthew Keynes, Dim 20 Avr 2014 - 14:36


Après que Lorenzo et Matthew eurent fini leur exposé, le professeur Smith leur adressa des remerciements ainsi qu'une légère pique en direction du Serpentard, qui ne fit que sourire ce dernier tandis qu'ils regagnaient leur place et s'asseyaient. Juste après eux passèrent un groupe qui proposa à la classe un autre exposé sur le Filet du Diable, ce qui amusa l'Écossais qui écouta distraitement avec un petit sourire narquois. Pas de bol !

Juste après Damien et Heather, ce fut au tour de Spencer et de Luna. Le préfet de Serdaigle se mangea magistralement et Matthew, qui n'avait pas vu que son camarade avait été victime d'un sort, éclata de rire. Le stress, Spencer ? Leur exposé fut plutôt intéressant mais le brun remarqua bientôt que l'insigne de son compagnon de dortoir avait été modifiée pour indique "benêt" au lieu de "préfet". C'était... vachement gamin comme blague. Ça devait être un coup des commères qui médisaient sur McKane.
Un autre groupe passa bientôt : celui du type tout blanc et d'une fille de Serpentard asiatique. Leur exposé commença sur sur un point histoire et mythologie qui Matthew trouva très intéressant, pour se terminer sur l'envol de la Serpentard et l'atterrissage du Gryffondor dans un bon gros massif de Bubobulb qui vit bientôt sa peau se cloquer au contact prolongé du pus libéré par les plantes, ça avait l'air assez horrible et l'Écossais jeta de fréquent coups d’œils à Haplo qui semblait plutôt mal en point.
Deux personnes présentèrent leurs travaux, dont Jessica que l'Archer connaissait pour avoir partagé avec elle une délicieuse balade nocturne, mais l'attention de la classe semblait tournée vers Haplo et sa peau cloquée. Décidant qu'il ne pouvait plus faire cours, le professeur Smith préféra envoyer ses élèves quérir différents ingrédients à la préparation d'un élixir qui permettrait de soulager le garçon.

C'est aussi ce moment-là que Lorenzo, son voisin de table, choisit pour se sentir mal et déclarer qu'il préférait se rendre à l'infirmerie. Toujours prêt à aider, Matthew se leva et demanda la permission au professeur Smith de l'accompagner à l'infirmerie et, par la même occasion, de ramener de l'essence de Belladone qu'il avait requis. L'enseignant donna son accord et le Serdaigle put, en compagnie du Sang-Pur, quitter les serres en direction du château.

Les deux garçons firent la route en silence et, lorsqu'ils arrivèrent à l'infirmerie, Matthew laissa son camarade et s'arrangea avec l'infirmière pour prendre de l'essence de Belladone de la part du professeur de botanique. Une fois la substance en main, il salua Lorenzo et repartit au pas de course en direction des serres. Ces dernières étaient plutôt loin de l'infirmerie et Matthew risquait d'arriver en retard, ce qu'il préférait éviter. Une fois arrivé, l'Écossais remarqua la présence d'une nouvelle personne à côté de Mr. Smith : le professeur de potions qui était en train de prendre la parole :


- Chers élèves, nous allons, moi et le professeur Smith, devoir nous atteler à la concoction d’une potion. Je pense que face à cet état d'inflammation, il va nous falloir préparer une potion qui permettra de désinfecter et nettoyer les plaies afin d’accélérer le processus de guérison.

Ah ok. C'était prévu qu'il s'invite à la fête ? Et dire qu'il pensait suivre un cours de botanique, c'était raté ! Le bronze et bleu s'avança dans la serre et, lorsque le fameux professeur Smith demanda aux élèves s'ils avaient les ingrédients requis, il s'avança pour déposer devant lui l'essence de Belladone qu'il rapportait de l'infirmerie en répondant :

- J'ai ramené l'essence de Belladone, monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Heather Wells, Mer 23 Avr 2014 - 17:50


Damien envisagea d'aller fouiller la réserve du professeur de potion pour récupérer du Moly. Cette idée était la plus logique qui soit. La brune prit naturellement la tête du groupe puisqu'il fallait se rendre dans les cachots et qu'elle les connaissait mieux que tout le monde. Tandis qu'elle marchait tranquillement, Heather sentit un coup dans ses côtes. C'était Violaine. Pour qui elle se prenait celle-là ? Mais elle se retint de lui rendre la reprendre lorsqu'elle vit qui la Gryffondor voulait lui montrer. Spencer aussi rejoignait les cachots. La rouge et or semblait tout aussi ravi que sa collègue à l'idée de jouer un petit tour au Serdaigle surtout qu'il n'y aurait pas le moindre professeur aux alentours. Le pauvre avait très mal choisit ses ennemis.

Le petit groupe traversa donc le parc puis emprunta les couloirs des cachots. Ils avaient cette habituelle et agréable fraîcheur que l'Irlandaise aimait tant. A cette-heure-ci, le couloir était encore vide puisque les cours n'étaient pas encore terminé et cela leur permit d'avancer assez rapidement. La verte et argent voulut demander à Omega l'autorisation d'emprunter du Moly lorsqu'elle le croisa mais il semblait si pressé qu'il ne lui accorda même pas un regard. Peut-être même qu'il ne l'avait pas entendu. Tant pis, elle prendrait sans son consentement. Ils continuèrent donc en direction des réserves du professeur de potion. Au détour d'un couloir, la brune aperçu Spencer et une Serdaigle, les bras chargés, sortir de ladite réserve. Ils ne les avait pas encore vu... La Sixième année lança donc un regard interrogatif à sa partenaire de crime du moment pour savoir quoi faire. Passer son chemin? L'attaquer tant qu'il ne les avait pas encore vu ? Chercher l'affront ? Sachant que le bleu et bronze voudrait sans doute se venger de leurs petites blagues en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Invité, Jeu 24 Avr 2014 - 7:34


Direction les cachots du château !
Une fois le grand hall hors de vue, le quatuor s'était appliqué à descendre dans les sous-sols de l'école, prenant bien garde à enjamber les marches dites "défectueuses". Le moment n'était pas au ridicule, surtout devant Heather qui lui avait déjà mis une déculottée la dernière fois. Ce souvenir ne l'avait pas quitté et était se languissait toujours dans un coin de la tête de Violaine. Bientôt, bientôt...
Pour l'heure, la victime du jour venait d’apparaître devant eux, les bras occupé par un grand chaudron. Ha ! Non seulement il était inoffensif sans sa baguette, mais en plus il ne les avait pas encore vu. Quel Serdy prévenant !
Après avoir donné le léger coup de coude à sa collègue, les deux préfètes échangèrent un regard...hum....complice ? C'était bien la première fois. Cette journée était décidément bien singulière.

En tout cas, il était tout simplement hors de question de laisser passer une occasion comme celle-là !
S'arrêtant au coin d'un couloir, Violaine murmura son plan à l'oreille de Wells et attrapa Damien et Jessica par le bras :

-Tenez-vous prêts à courir ! La réserve se trouve au bout du couloir à droite...

Une fois le petit groupe paré, elle sortit sa baguette et se postant derrière une colonne elle souffla les formules à toute vitesse, ne laissant que quelques secondes d'intervalle entre les deux, pour que le résultat soit du plus bel effet.

- #Glisseo , #Gemino

Aussitôt, les escaliers s'étirèrent jusqu'à en devenir lisse et le Serdaigle qui se trouvait dessus eut vite fait de dégringoler jusqu'à leur base : les pieds en avant, comme s'il s'adonnait à une partie de toboggan. Et pour ne pas en rester là, le second sortilège eut pour effet de décupler inlassablement le chaudron que celui-ci avait dans les mains, provoquant un tintamarre inouï qui résonnait sur toutes les pierres des cachots. Vérifiant que le Bleu et bronze était enseveli sous l'acier Violaine piqua une pointe dans la direction inverse, et remonta précipitamment les escaliers qui avaient repris leur forme initiale.
Vite, la réserve du professeur de Potions !

Une fois sur place, la rouquine s'empressa de chercher parmi les innombrables bocaux, quelque chose qui ressemblerait à du Molly : une boîte étiquetée par exemple.
Régulièrement, elle se retournait. A la fois pour surveiller les recherches des autres, mais aussi pour voir si Mckane les avait suivies et s'il leur offrirait des représailles...

-Hey, c'pas ça du Molly ?

Incrédule, Violaine agitait sous le nez de Damien une espèce de champignon blanc, assez semblables à ceux que mangeaient les Moldus.


[Accord de Spencer pour Heather et moi]
Revenir en haut Aller en bas
Aleor Higgs
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Aleor Higgs, Lun 28 Avr 2014 - 12:53


Hash Argan avait demandé qu'allait faire la potion, Aleor lui répondit que c'était pour guérir Haplo se toute son infection. Il ne lui précisa pas toutefois qu'il fallait agir vite si l'on ne voulait pas avoir de séquelles irrémédiables.
Tous les élèves n'étaient pas revenus avec les ingrédients, mais l'essentiel était là, la belladone surtout. Omega avait veillé à prendre le reste.
Le cours se transforma à présent en cours de potions et les deux professeurs se mirent à la tâche.
Aleor ajouta toutefois aux élèves :


Prenez leçon de ce cours, voilà ce qui arrive quand on néglige les effets d'une plante. Parfois, la magie ne suffit pas à guérir des plaies et ce sont alors les plantes qu'il faut utiliser, parfois sous forme de potion. Je vous ai demandé d'apporter du Moly car cette plante est connue pour ses effets guérisseurs, mangez-en dès que vous avez une contusion, ça ne vous ferra pas de mal.

Hélas, les élèves qui devaient aller chercher du Moly n'étaient pas revenus et le professeur de botanique n'avait pas pu en donner à Haplo.
Le professeur continua tout en mélangeant l’élixir qui commençait à bouillir :


Vous voyez à quel point le cours de potion est lié à celui de botanique, ce sont les attributs des plantes qui donnent de grands effets aux potions.

Pendant ce temps, la potion avait viré au violet. Aleor versa la potion dans un pot qu'il mit dans une eau froide afin que l’élixir baisse de température. Une fois que la vapeur eut fini de s'élever, le professeur tendit le pot à Haplo et lui indiqua de l'appliquer sur les endroits infectés.
Les cloques se mirent à diminuer à vue d’œil : la potion faisait son effet ! Aleor confia le reste de la potion à Mr Mitrium et lui indiqua de l'appliquer régulièrement. Il fallait espérer que toutes les blessures pouvaient être guéries.
Aleor remercia également le professeur Omega de son aide. En conclusion du cours, il dit :


Merci pour vos exposés, nous résumerons vos idées au prochain cours (hrp : que nous ne ferrons pas en RP). Vous avez pu vous apercevoir vous même de la dangerosité de certaines plantes et de la nécessité de garder ses précautions, encore plus quand on ne connait pas les effets d'une plante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Spencer McKane, Mar 29 Avr 2014 - 6:47


Ses poches. Ses poches étaient vides. Spencer fronça les sourcils et, décidant d’en avoir le coeur net, déposa son chargement au sol et entama une fouille frénétique à travers le tissu. Mer**. Il jura plusieurs fois avant de récupérer le chaudron fourré d’ustensiles.

« Luna, j’te rejoins là-bas ok ? »

Il repartit en courant vers le château et descendit les escaliers deux à deux, scannant le sol du regard. Mais pourquoi il n’y avait rien ? Et pourquoi avait-il reprit tous ces trucs encombrants alors qu’il aurait pu les déposer près des serres ? Idiot. Il repéra un renfoncement dans le mur, et glissa ses doigts dans les profondeurs avec espoir. Une exclamation de joie lui échappa tandis qu’il mettait la main sur un parchemin. Son parchemin. Il reconnut immédiatement l’écriture penchée de Lee, et glissa la missive dans la poche intérieur de sa veste avant de se relever. Par Merlin, comment cette lettre avait-elle pu quitter le fond de son pantalon alors qu’il marchait ? Spencer repartit sans se presser en direction du hall, le chaudron au creux des bras, un sourire soulagé sur les lèvres.

Quelle ne fut pas sa surprise lorsque, sous ses pieds, les marches commencèrent à s’étirer ! Les escaliers de Poudlard se déplaçaient, mais ils ne se transformaient pas en toboggan à ce qu’il sache ! Déséquilibré, Spencer dégringola de tout son long, laissant tomber le chaudron dans un immense fracas. Chaudron qui commença à se décupler sous les yeux horrifiés de Spencer. Moins d’une minute plus tard, le Serdaigle était enterré sous une masse incalculable de récipients cuivrés. Jurant entre ses dents, il se dégagea du fatras avec de grands gestes agacés. Le bruit lui donnait mal au crâne. Il savait très bien qu’il venait d’être victime d’une farce, sans doute de la part d’Heather et de son groupe d’amis. Mais le temps qu’il se dépêtre des chaudrons, il n’avait plus le temps de partir à leur recherche. Rirait bien qui rirait le dernier. Les garces.

Spencer rejoignit les serres d’un pas lent. La chute avait du marquer son corps de bleus, et son visage présentait plusieurs rougeurs sur les joues et sous le menton. Soupirant, le Serdaigle entra et déposa le chaudron sur une table avant de retourner s’assoir près de Luna. Il remarqua la présence d’Omega, leur professeur de potions, qui s’affairait avec Smith. Ce cours partait vraiment en cacahuète. Il agrémenta ses actions de petits commentaires sur le lien entre la botanique et les potions, termine son mélange et soigna Haplo avant de lui confier l’intégralité de la préparation. Après quoi il leur donna congé, et Spencer s’empressa de quitter la pièce. Heather et sa clique n’était pas revenus, à son grand regret. Il aurait aimé les coincer à la sortie du cours. Peut-être même que Luna l’aurait aidé ! Et Matthew ! Rabattant sa sacoche sur son épaule, Spencer vérifia la présence de sa lettre dans la poche de sa veste et se dirigea vers son prochain cours.

[Départ de Spencer. J’ai coupé court du coup !]
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Harel Chaitan, Ven 2 Mai 2014 - 15:26


Force était d'admettre que la mixture de Smith fonctionnait. Captivée, Harel observa les boutons purulents disparaître les uns après les autres, sans toutefois déserter complètement la surface lisse. Attrapant un bout de papier, et un stylo la sang pur élevait parmi les moldus retranscrire rapidement les ingrédients nécessaires à la préparation, puis les différentes étapes. Cette douloureuse expérience n'avait pas été vaine. Ils récupéraient une antidote, rapide à préparer, contre les effets de la plante ressemblant à un tas de limaces enchevêtrées. A présent, elle se demandait s'il n'était pas possible de reproduire ces effets autrement que par un contact tactile, en extrayant la molécule ou la substance à l'origine de la réaction cutanée. Par voix aérienne par exemple ou en l'incorporant à de l'alimentation. Peut-être Haplo pourrait-il la renseigner sur ce point, sinon l'aider à l'éclaircir.

Du bout de ses doigts le norvégien appliquait le remède, tout en tâtant son visage pour s'assurer de son rétablissement. Soulagé, son visage regagna, en partie, son en train. Il ne semblait pas à la jeune femme qu'il fut rancunier, néanmoins, elle se montra prudente en adoptant une attitude légèrement en retrait lui laissant le choix de l'ignorer ou non. Avant de quitter la chaleur étouffante des serres par cette journée ensoleillée, elle nota que Smith n'avait pas fait mention de sanctions à son encontre, ni même de sa participation à l'incident au professeur de potion. Etait-ce de la clémence ? Seul le temps le dirait.

Son ventre émie un gargouillement plaintif. Pourtant, elle n'irait pas prendre son déjeuné préférant profiter d'un ciel sans nuage, et du calme du parc, alors que la grande salle bourdonnerait de bruits.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Invité, Dim 4 Mai 2014 - 15:47


Violaine n'attendit pas la réponse de Damien pour mettre l'étrange champignon blanc dans sa poche. En fait, elle mettait à peu près tout ce qu'elle trouvait dans ses poches ou dans son sac, si bien ce celui-ci débordait d'une multitude de bocal et d'herbes en tout genre.
Sans savoir ce qu'était le Molly, il valait mettre toutes ses chances de son côté et peut-être que dans le lot, il y aurait ce dont le professeur avait besoin.
L'écho d'un chaudron qui tombait sur les pierres se fit entendre au loin, et Violaine ne pu retenir un léger rire. Assurément, il s'en souviendrait le Spencer de ce cours de Botanique. Il avait vu le sol, mais ce n'était pas pour cueillir des fleurs, le pauvre !

Dans un concert de tintements divers et variés, la préfète laissa ses collègues à leurs recherches et balaya une dernière fois la réserve des yeux. Elle avait emporté beaucoup de choses, et certaines étagères étaient vides désormais.

Elle haussa les épaules. Qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire avec de l'herbe cramoisie ou des pétales séchées et racornies ? Bien sûr qu'elle allait tout rendre ! Elle avait autre chose à faire que de se constituer un herbier magique.
D'ailleurs, il fallait se dépêcher, ou Haplo ne serait plus qu'un tas de lambeaux en décomposition à son retour !
Pressant le pas, elle traversa le parc à la vitesse d'un tourbillon de flammes vieux nimbus 200 d'il y a cent ans et arriva, hors d'haleine devant la porte de la serre.
Elle ne toqua pas et eu la surprise de voir le professeur Omega aux côtés du Botaniste.

J'ai le...!

...ce sont les attributs des plantes qui donnent de grands effets aux potions.

Se faisant petite, Violaine regagna sa place et ne termina pas sa phrase. Visiblement, la préparation avait commencé depuis un moment et le Molly n'était pas une denrée nécessaire à la confection de la potion.
Au cas-où, elle sortit un à un les bocaux qu'elle avait "emprunté" et les étala devant elle. Il y en avait tellement ! Du coin de l'oeil, elle vit Spencer, affublé d'un énorme bleu sur la joue gauche, ce qui échaira son visage d'un sourire triomphal. Peut-être avait-il un coquart en préparation ? En tout cas, il ne sembla pas la voir et après que le professeur leur eut donné congé, celui-ci quitta les lieux sans se retourner.

Immédiatement, Violaine accouru voir Haplo et s'enquit de son état. La potion semblait avoir fait son effet, heureusement. Il devrait cependant observer un traitement spécial pendant quelques-jours encore. Tout rentrerait finalement dans l'ordre après une belle frayeur ! La préfète lui tapota l'épaule et le laissa rassembler ses affaires.

Elle aussi avait des affaires à rassembler, mais ce n'était pas les siennes.
Dans la logique inverse, elle rangea les bocaux et s'approcha des deux professeurs. Elle toussota :

- Hum...excusez-moi, professeurs. Elle se tourna vers Omega. J'étais à la recherche de Molly et dans la précipitation, j'ai emporté avec moi quelques-unes de vos affaires. Mes collègues sont encore dans votre réserve, en train de chercher la fameuse plante....*elle se mordit la lèvre inférieure* J'ai voulu faire au plus vite, pour aider Haplo...je suis désolée...

Violaine lui remit son sac qui contenait tout ce qu'elle avait emprunté. Tout y était, enfin si elle n'avait rien perdu en chemin. Elle jeta un regad d'excuse au maître des potions et chuchota à l'intention de Monsieur Smith :

- Le problème est que je ne sais pas ce qu'est du Molly...

Fixant ses chaussures, elle n'osa pas regarder son professeur qui devait en ce moment, avoir une bien piètre opinion d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Haplo Mitrium, Lun 5 Mai 2014 - 16:58


- Merci Professeur.
La préparation à base de lavande et de belladone faisait déjà effet : Haplo sentait sous ses doigts se résorber les pustules douloureuses qui lui couvraient le visage. Smith lui recommanda d'appliquer l'onguent jusqu'à ce que les dernières marques disparaissent. Cette mésaventure n'occasionerait donc pas de cicatrices autre que la vive humiliation et la leçon de pondération qu'il en tirerait. Surement était-ce la raison pour laquelle le professeur de botanique n'avait distribué de réprimandes à aucun des deux turbulents apprenti-sorciers. Sa binôme de Serpentard semblait partager son soulagement, aussi bien physique qu'émotionnel, mais avait repris cette attitude de retrait que le Haplo lui connaissait avant qu'ils ne deviennent plus familiers. Sans doute cette distance venait-elle de l'accrochage qui venait d'avoir lieu et l'adolescent à la peau vérolée tourna un visage fraternel vers la sorcière nippone :
- C'est mon tour d'être un “phénomène de foire”, comme tu dis, et de me retrouver barbouillé de pommade... ironisa-t-il ! Au passage, il n'y a pas d'excuses qui tiennent entre nous, parce qu'autant que je sache, il ne peut y avoir de méfaits commis intentionellement entre personnes qui se respectent. Des maladresses seulement... Si moi je m'excuse, c'est comme tu le sais sans doute desormais, une réaction à une situations embarassante... un réflexe plus qu'une réelle demande de pardon.

Sur ces quelques mots, le Gryffondor s'affaira à rassembler ses quelques affaires et la potion concoctée par Smith avant de se pencher pour ouvrir son sac. Deux pieds de femmes se pointèrent devant son nez. Haplo releva la tête, son regard remontant le long des jambes qui appartenait à … Violaine, la préfète de sa maison. Miséricorde ! Heureusement, la lionne semblait plus soulagée de voir que l'histoire s'était achevée sans retrait de points pour la maison rouge et or qu'elle n'était d'humeur à lui passer un savon. Celle-ci lui assura son soutien d'une tape amicale dans le dos et son condisciple lui répondit d'un sourire poli. Ils ne se connaissaient que peu et le jeune scandinave appréciait le geste. A son grand regret, il vit la préfète s'éloigner en direction du bureau professoral avec dans sa besace les bocaux qui renfermaient du Molly...entre autres herbes et ingrédients magiques. Il semblait que la sorcière avait dévalisée consciencieusement la réserve du Maitre des Potions...!

Haplo ramassa son sac et se leva simultanément. Tout en rangeant ses affaires, il informa Harel qu'il se rendrait au réfectoire après un passage dans les dortoirs. Peut-être la verait-il là-bas... Finalement, il se dirigea vers la porte, croisa le chemin des deux enseignants dont il se congédia d'un signe de tête, et pris la direction du château.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Heather Wells, Dim 11 Mai 2014 - 13:18


La Gryffondor leur recommanda de se tenir prêts. Heather comprit qu'elle avait une idée de farce en tête. Elle ne lui demanda pas ce qu'elle comptait faire, préférant avoir la surprise. La brune se cacha à son tour lorsqu'elle vit ma rouge et or se glisser derrière une colonne, puis Violaine lança le premier sortilège. Spencer, qui ne s'y attendait pas, eu la belle surprise de voir les marches sur lesquelles il marchait se transformer en immense toboggan. Son sourire satisfait mourut immédiatement sur ses lèvres. Mais sa collègue qui n'en avait pas finit avec lui lui lançant un second sortilège. Le chaudron que le bleu et bronze avait lâché en tombant se dupliqua un très grand nombre de fois et le Serdaigle disparut parmi tout ce cuivre.

Violaine s'élança la première et le groupe la suivit aussitôt. Tous courraient jusqu'à la réserve de professeur de Potion. Le regard de l'Irlandaise se posa alors sur sa collègue tandis que la réserve se rapprochait. Elle était devenue bien plus forte qu'avant, la verte et argent ne devait plus la sous-estimer. La dernière fois, c'était encore une gamine et lui mettre une raclée n'avait pas été compliqué. Mais maintenant, elle était sans doute devenue un adversaire coriace.

Le petit groupe s'engouffra dans la réserve et partit immédiatement à la recherche du Moly. Enfin, façon de parler en ce qui concernait Heather. Celle-ci se tenait légèrement en retrait, se contentant d'observer à distance les ingrédients présents, là où Violaine fouillait et déplaçait des bocaux. De toute façon, la brune ne savait absolument plus à quoi ressemblait du Moly, à quoi pouvait-elle bien servir ? Était-ce cet espèce de champignon blanc que la rouge et or agitait sous le nez du beau Damien ? Aucune idée...

Des bruits de métal se firent entendre au loin et la Serpentard, devinant Spencer en train de se dépêtrer des chaudrons, ne put s'empêcher de sourire. La Préfète des rouges et ors se mit ensuite à remplir ses poches de chaque ingrédients qu'elle trouvait puis celle-ci s'en alla seule en direction des serres.

- Elle aurait put nous attendre quand même... commenta la brune. Avec tout ce qu'elle a prit, elle doit bien avoir du Moly. On retourne en botanique ?

Elle laissa tout de même le temps au Gryffondor de récupérer des ingrédients s'il le voulait puis il prirent à leur tour le chemin des serres. L'Irlandaise espérait que Violaine se soit perdue quelque part dans les cachots. Même si ce cours s'était plutôt bien passé, elle ne lui faisait toujours pas confiance. Mais quand elle franchit la porte de la serre, la rouge et or était belle et bien là. Tant pis, une prochaine fois peut-être ? La salle était presque vide et le malade avait disparu, cela ne pouvait dire qu'une seule chose, soit il était mort, soit il allait parfaitement bien. Laissant Violaine se débrouiller pour expliquer aux professeurs pourquoi les trois quarts de la réserve de potion se trouvait dans ses poches, la Sixième année prit ses affaires et se dirigea vers son cours suivant. D'ailleurs, elle serait partit même si elle ne les avait pas laissés en plan.
Revenir en haut Aller en bas
Hash Argan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Hash Argan, Dim 11 Mai 2014 - 13:35


Pauvre Haplo, il ressemblait vraiment à un troll avec ses boutons, surtout que d'autres boutons continuaient de pousser

-Prenez leçon de ce cours, voilà ce qui arrive quand on néglige les effets d'une plante. Parfois, la magie ne suffit pas à guérir des plaies et ce sont alors les plantes qu'il faut utiliser, parfois sous forme de potion. Je vous ai demandé d'apporter du Moly car cette plante est connue pour ses effets guérisseurs, mangez-en dès que vous avez une contusion, ça ne vous ferra pas de mal.

Oh ça, pour les notes, j'en ai pris pleins tu peux pas savoirs ! Les autres élèves ne devraient pas tarder à arriver je pense. Mr Smith préparait la potion, c'était la première fois que je voyais un professeur autre que celui des potions en préparer une. La potion était censé guérir Haplo si j'avais bien compris donc normalement elle devrait faire effet quand elle sera terminé. Je croisais les doigts secrètement pour que ça marche.

-Vous voyez à quel point le cours de potion est lié à celui de botanique, ce sont les attributs des plantes qui donnent de grands effets aux potions.

Oui, c'est vrai, mais c'est un peu logique car pas de plantes, pas de potion ! La potion était maintenant violette et sentait un peu fort mais bon c'est pas grave ! Après tout si ça peu guérir Haplo. Une fois finie, la potion se présentait sous une forme d'onguent et il fallait l'appliquer sur les plaies. Les pustules de Haplo disparaissaient à vu d’œil, mais il en restaient un peu.


-Merci pour vos exposés, nous résumerons vos idées au prochain cours. Vous avez pu vous apercevoir vous même de la dangerosité de certaines plantes et de la nécessité de garder ses précautions, encore plus quand on ne connait pas les effets d'une plante.

Bon, bah si c'est finie moi je m'en vais. Je fis un clin d’œil à Haplo, rangea mes affaires et partis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours 2 : Les plantes dangereuses

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 5

 Cours 2 : Les plantes dangereuses

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.