AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
229 € 379 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 1 sur 15
[La Grande Salle] : En journée
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
Invité
Anonymous
Invité

[La Grande Salle] : En journée Empty
[La Grande Salle] : En journée
Invité, le  Ven 4 Avr 2014 - 22:20

Autorisation de Luke Belt pour la création de ce sujet.

PV avec Enigmera Prewett

FLASH BACK

Mes yeux étaient vrillés sur ma baguette. Le bois de sycomore luisait doucereusement à la lumière du plafond magique, je la caressais tel un petit animal de compagnie. Je comptais la garder longtemps ma baguette! Jamais je ne deviendrais comme ma soeur! Jamais! Cette bonne fille devenue aussi pale qu'une malade moldue, ne faisait quasiment rien. C'était une loque. Mais moi j'étais une super sorcière! J'en étais sûre... Ce n'était pas parce que le choipeau m'avait envoyé à Serdaigles que j'étais loin d'être "amazing"! Onze ans, et déjà je parlais anglais : J'étais une fille géniale! J'avais la ruse des serpys, le courage des gryffys. Et là je m'apprêtais à prouver à tout le château que j'étais une sorcière extraordinaire!

En effet, j'attendais mon tour assise sur un tabouret. Des détonations retentirent, accompagnés d'explosions de couleurs. Un spectacle magnifique qui me faisait languir le devant de l'estrade. L'excitation quand on arrête un sortilège se dirigeant en pleine tête! Lorsqu'on balance un enchantement parfaitement exécuté!!
C'était juste une des chose les plus magnifiques au monde. Comment se passer de la magie? Mes pensées s'évaporèrent quand une déflagration de cris surgit dans la grande salle. Effectivement, le combat était terminé et tout le monde acclamait le gagnant qui était un jeune serpentard. Il était plutôt mignon, il ressemblait à un prince charmant!
Je le regardais admirative entrain de partir lorsqu'un voix retentit dans les murmurments:
-Veuillez acclamer Era Prewett!

Une slave d'applaudissements résonna, et une grande et jeune fille rousse monta sur l'estrade. Elle avait un grand sourire, et une baguette tenue à la perfection! Elle semblait extraordinaire! J'en avais la bouche béa d'admiration.
-Alors! Qui veut se mesurer à cette jeune gryffondor à l'allure incroyable? Qui sera assez intrépide pour le faire?
Je jetai un coup d'oeil au commentateur. Il était très grand et portait une cravate gryffondor. Quand cet intriguant "mec" avait annoncé cette phrase, je m'étais sentie tout de suite valorisée. C'était pour moi ça! J'étais ce genre de sorcière!! Je replaçai mes cheveux lisses et noires derrière mes oreilles, replissai ma jupe, et battis plusieurs fois des cils pour essayer de rendre mes mirettes plus bleus. Qui sait? Peut-être que j'étais métamorphomage en plus de ça!

-Moi je me propose! M'exclamai-je d'une voix que j'essayais de rendre mature.
Je montai sur l'estrade, et enlevai ma cape, de telle sorte à ce que je me retrouve en petite jupe plissée, accompagné de ma chemise à peine déboutonnée et de ma cravate affichant mon appartenance aux fous de Poudlard... Mais ils allaient voir que je n'avais rien à voir avec Serdaigles! Je brandis ma baguette bien haut et fis le salut, l'air déterminé...

Dwayne Maddison
Dwayne Maddison
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Loup-Garou


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Dwayne Maddison, le  Sam 7 Juin 2014 - 14:18



[ HRPG : Ceci est un RP unique qui n'a aucune incidence sur le message précédent]

Dwayne se levait, il était 4 heures du matin et il avait un devoir à remplir, quelque chose de très important pour lui, mais aussi pour l'Ordre. Il ne devait pas se louper, une révolution se préparait. Nous étions à un tournant de ce monde, il fallait se battre pour ceux qu'on aimait et c'est ce que nous faisions au quotidien. Dans ma chambre, des tas de papiers ne m'appartenant pas étaient entassé. Je lançais un sortilège de désillusion sur chacun d'entre-eux puis les faisaient léviter derrière moi. Je prenais une grande inspiration et enfilait cette cape qui cachait mon corps ainsi que mon visage. J'avançais dans ce couloir vide, personne ne pouvait soupçonner ce que j'allais faire, ce que nous allions faire au quatre coins du pays. J'arrivais dans la grande salle, c'était ici que j'allais déposer les papiers. J'annulais mon sortilège de désillusion puis envoyait magiquement chaque journal devant chaque place disponible. Il y en avait des centaines et des centaines, assez pour chaque élève. Il n'y avait pas assez de place, il me restait deux tas de 50 journaux chacun. Je les entreposais dans un coin de la grande salle, visible pour tous. Ceux qui déjeunerons plus tard devront se diriger vers le tas de trop plein. Discrètement et silencieusement, je sortais de la grande salle, reformant les grandes portes derrière moi. Ensuite, je me dirigeais vers la forêt interdite. J'allais y rester deux ou trois heures, pour ensuite venir déjeuner et découvrir l'information comme tout le monde. Je ferai mine de revenir d'une soirée à Londres et tout se passerait bien. Je n'avais été remarqué par personne, et quand bien même, ils n'auraient pas pu me reconnaître grâce à la cap. J'étais impatient, comme réagiraient-ils à la lecture de ce journal ?

Lien du journal

Eiren Whisper
Eiren Whisper
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée Empty
Un été ordinaire
Eiren Whisper, le  Mar 22 Juil 2014 - 20:59

[Je me permets de poster le précédent RP n'ayant pas été actif depuis un moment]


[RP ouvert à tous, ceux qui aiment prendre leur repas tranquille]

Un été ordinaire

Les premiers rayons de l'aube percèrent les nuages et se faufilèrent dans le dortoir des serpentards. Installé en face d'une fenêtre le lit de Whisper les prit de plein fouet, au grand dam du dormeur.
Avec un grognement, le jeune serpent se redressa et chercha à taton ses vêtements. Il faisait une chaleur accablante dans le dortoir, de nuit comme de jour, ce qui poussait la plupart de ses habitants à dormir habillé du strict minimum. Whisper ouvrit des yeux ronds tout en enfilant sa robe de sorcier en voyant que certains de ses camarades avaient bravé leur pudeur, puis il se dirigea silencieusement vers la salle commune.

Whisper fronça les sourcils en remarquant que quelques braises subsistaient dans l'âtre de la cheminée. Quel espèce d'idiot pouvait bien faire un feu par une chaleur pareille? La salle commune était entièrement vide à l'exception d'un serpentard (probablement un 6éme année) étalé de tout son long en plein milieu de la pièce, vêtu uniquement de son caleçon, au milieu de plusieurs bouteilles de Biéraubeurre vides. Encore une victime de ses nombreuses soirées d'été , très prisée par les 5émes et les 6émes années. Tout en l'enjambant nonchalamment comme s'il faisait parti du mobilier, Whisper se demanda comment cet hurluberlu n'avait pas réveillé la moitié du dortoir en s'écroulant sur le sol. Une phrase inaudibles sorties des lèvres du dormeur tandis que le jeune serpentard quittait la salle commune. Pendant un instant Whisper hésita à le remonter jusqu'au dortoir, les serpentards n'étaient pas des tendres et son camarade en prendrait surement pour son grade jusqu'à la fin de ses études. Mais la simple vue du fêtard le découragea, de plus Whisper n'avait aucune envie de le porter sur son dos tout en gravissant les escaliers. La plupart des sorciers l'auraient fait léviter d'un simple sortilège mais pas Eiren Whisper. Il était tout simplement incapable de lancer le plus simple des sortilèges et les quelques rares fois où sa baguette semblait coopérer le sort se révélait tout aussi ridicule qu’inefficace. Il l'abandonna donc à son sort, et se dirigea vers la grande salle , non sans sentir un soupçon de culpabilité lui nouer le ventre.

Qu'est-ce que ça peut faire? Il s'est mis dans cet état tout seul.

Les portes du réfectoires s'ouvrirent lentement et Whisper se dirigea d'un pas vif vers la table de sa maison. Un étrange cliquetis ponctuait les pas du jeunes serpentards et se répercutait dans la salle. Si les sortilèges étaient la faiblesse de Whisper sa maîtrise des potions faisait de lui un redoutable alchimiste. Le serpentard gardait toujours de nombreuses fioles et bavbouless sur lui, dissimulées sous son manteau. Il s'installa à sa place habituelle et se mit à entamer son petit-déjeuner. La grande salle ne tarda pas à se remplir d'élèves et Whisper dut presque jouer des coudes pour garder un semblant d'espace sur le banc.

Insensible au brouhaha Whisper mangeait calmement tout en sirotant son thé. Les remous du liquide qu'il faisait tourner à l'aide de sa cuillère le plongea dans une profonde méditation post-matinale.

Un grand éclat de rire se fit alors entendre, trop strident et forcé pour être un rire de joie. Cet espèce de ricanement rauque et simulé était maîtrisé par les trois-quarts des serpentards , aussi Whisper ne fut nullement surpris de voir un jeune homme brun au couleur de sa maison s’esclaffer devant un groupe de Gryffondor. Qu'un serpent se gausse des membres des autres maisons n'avait rien d'étonnant, pourtant un sentiment de malaise envahit Whisper lorsqu'il vit le groupe de Gryffondor se diriger furieusement vers son camarade.

Des septièmes années...il a pas choisi les plus tendres...

Le chef de la petite troupe de Gryffons  dominait tous ses collèges d'une tête minimum et par extension de la plupart des élèves. L'index bien tendu dans sa direction, il réprimandait sans ménagement le jeune fauteur de trouble. Le sourire de ce dernier inquiéta Whisper, il valait mieux ne pas s'en prendre aux septièmes années...

Excuse toi, excuse toi, baisse la tête et excuse toi. Joue pas au plus malin...

Mais le serpent gardait toujours son sourire narquois, et Whisper comprit bien trop tard la raison de son hilarité. Les pupilles de Whisper se dilatèrent lorsqu'il aperçut un autre serpentard se munir d'un bol de porridge et le jeter à la tête du gryffons.

C'était comme si toute la grande salle c'était retournée. En un clin d’œil les Gryffondors répliquèrent et une pluie de nourriture s'abattit sur la table des Serpents. On dénombrait déjà 549 victimes parmi les brioches quand les Poufsouffles entrèrent en lice lorsqu'un projectile garni de confiture s'écrasa sur la tête d'un fort en gueule. Les Serdaigles, plus raisonnables, ne se joignirent au conflit qu’après avoir remarqué que leur table avait été pillée , le manque de munition étant devenu un fléau.

Whisper plongea sur le côté pour éviter un pudding garni de raisins secs. Il fit basculer une des tables pour en faire une barricade de fortune et s'adossa contre le meuble, de peur de recevoir un projectile. Le serpentard sortit en hâte une bavboule de son manteau, prêt à répliquer.

Edit Spencer : Bonjour Eiren. Je te rappelle que, conformément à la Charte du forum, il est formellement et catégoriquement interdit d’effacer un édit de modération. Merci de faire attention à l’avenir. Cordialement.
Lileas White
Lileas White
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Lileas White, le  Mer 30 Juil 2014 - 22:49

Lileas ouvrit les yeux. Derrière la jungle que formaient ses longs cheveux emmêlés retombant sur son visage, elle entrevit la lumière du soleil. Elle souleva la masse capillaire qui lui obstruait la vue, plissa les yeux et regarda autour d'elle. Il n'y avait plus grand monde qui dormait. L'une de ses camarades en était au même stade que la jeune écossaise : réveil difficile, environnement brumeux, envie de retourner se coucher. Elles se regardèrent et se mirent à rire en même temps.

Elles quittèrent très vite le dortoir avant que les dernières dormeuses ne se mettent à ronchonner. Sa camarade se dirigea ensuite vers la salle de bain tandis que Lileas sortait de la salle commune et prenait la route de la grande salle.

Une fois arrivée, elle s'assit à la table des Poufsouffle à côté d'une sorcière apparemment plus âgée qu'elle. Elle la salua brièvement et parcourut longuement du regard la zone autour d'elle jusqu'où ses petites mains pouvaient agripper quelques chose : tartines, brioche, thé, miel, œufs... et tarte à la citrouille! Elle afficha un sourire satisfait et tendit le bras pour tenter d'attraper le grand plat.

Tout à coup, on entendit hausser la voix derrière elle. Elle se retourna pour comprendre ce qu'il se passait. Près de la table des Serpentard, des grands se provoquaient. C'est sans grande surprise qu'elle ne vit que des robes de sorciers aux motifs rouge et or d'un côté, vert et argent de l'autre. Pas très encline à suivre cette histoire, elle revint à ce qui l'intéressait le plus : son petit déjeuner.


« Plus ils sont grands... »

Soudain, une brioche entière s'écrasa sur la belle tarte que Lileas s'apprêtait à entamer. Elle s'immobilisa et ouvrit grand les yeux. Derrière, on entendit une table se renverser, et des cris retentir. Ils n'avaient quand même pas...?

Plaf! Une pâtisserie pleine de crème s'abattit dans la chevelure encore emmêlée de la jeune sorcière.


« Oulàlà, vous allez voir, vous! »

Ça y est, elle était énervée. Ni une ni deux, elle sauta sous la table, se cacha derrière le banc, sortit sa baguette magique, et observa la situation. De la nourriture volait à peu près partout dans la grande salle, c'était chaotique! Au fond, des Serpentard s'étaient même abrités derrière une barricade de fortune... quels imbéciles, toujours là pour lancer les hostilités mais assez froussard au fond. Lileas en remarqua un dont la tête dépassait à peine de la table inclinée. Il essayait peut-être de se cacher.

« Pauvre naze. »

Elle récita une formule que personne n'entendit dans ce vacarme. C'était le sortilège qu'elle avait appris l'avant veille dans l'un de ces nombreux ouvrages pleins de trésors de la bibliothèque. Si elle atteignait sa cible – rien n'était moins sûr – celle-ci régurgiterait son petit-déjeuner.
Helen Coal
Helen Coal
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Helen Coal, le  Sam 2 Aoû 2014 - 2:29

Depuis plusieurs minutes, Helen était réveillée. Elle n’avait pas encore ouvert les yeux. La lumière était si forte ce matin-là, qu’elle pouvait la percevoir à travers ses paupières closes. La tête rousse disparut entièrement sous la couverture. Un petit quelque chose lui recommandait de ne pas se lever, de rester dans les tendres bras de son lit…

Helen entra dans la Grande Salle d’un pas rapide, la robe mal mise et les cheveux à peine en ordre. Elle n’était pas franchement en retard, mais elle s’était levée du pied gauche et une cadence soutenue apaisait sensiblement ses nerfs. Prenant place à table, la jeune poufsouffle gratifia ses camarades d’un « Bonjour » bougon et à peine audible, accompagné d’un grimaçant sourire. Alors qu’elle trempait une madeleine dans son thé, un gros rire retentit, du côté de la table des Serpentards. Puis il y eut les bruits d’une altercation. Mais Helen était trop occupée par sa madeleine pour y prêter attention : elle avait fait tomber le gâteau dans le liquide brûlant et elle essaya de rattraper les morceaux fondus avec une cuiller. D’ailleurs, de telles scènes, dues à la rivalité entre les quatre maisons, étaient fréquentes à Poudlard. Rivalité qu'Helen jugeait stupide et infondée. Pourtant, des exclamations retentirent, indiquant un événement extraordinaire. La jeune fille daigna enfin lever le nez et ce qu’elle vit lui fit lever les yeux au ciel : du porridge dégoulinait le long d’un Gryffondor !

Tout s’enchaîna rapidement. Les hostilités commencèrent d’abord entre Serpentards et Gryffondors. Puis les Poufsouffles entrèrent en guerre. Enfin les Serdaigles se virent contraint de prendre part au combat. Au milieu de toute cette pagaille, Helen était au désespoir. Elle haïssait ce que l’on appelle communément les « batailles de bouffe ». Non pas parce qu’il « na faut pas jouer avec la nourriture et estimez-vous heureux d’en avoir ! ». Non, ce n’était pas le caractère sacré de la nourriture qui la préoccupait. Mademoiselle Coal trouvait simplement ce genre d’activités d’une vulgarité sans pareille. Et Mademoiselle Coal détestait se rabaisser à une telle animalité. Alors elle faisait ce qu’elle pouvait pour se protéger, tentait d’éviter les innombrables attaques. Il était en tout cas parfaitement hors de question qu’elle lance la moindre céréale !

Mais la bataille faisait rage, et comme nombre de ses camarades, Helen fut victime des assauts sans fin des lignes adverses. C’était un projectile du type « tarte à la citrouille » qui atteignit le flanc gauche de sa chevelure. Helen sentit la colère l’envahir. D’autant qu’elle crut entendre une voix dire que sur ses cheveux, on ne remarquerait même pas les dégâts causés par la citrouille. La jeune fille eut bientôt les joues aussi rouges que sa coiffure. Aveuglée par son courroux, elle se saisit d’une brioche et la lança aussi loin qu’elle le put. Mais Helen n’était pas douée pour ce sport et elle dû s’y prendre à plusieurs fois avant d’atteindre une cible. Pour son malheur, la première personne qu’elle réussit à toucher était de Poufsouffle. Enfin Helen parvint à atteindre le camp des Serpentards. La part de flanc s’était écrasée sur une table qu’un serpent avait érigée en rempart. Elle se rapprochait dangereusement de l’objectif. Encore un coup et elle viserait un ennemi avec justesse.

Helen se tourna vers la table pour recharger les munitions. C’est là qu’elle distingua une petite frimousse sous la table, cachée derrière un banc.  La jeune Poufsouffle pointait sa baguette en direction de quelque Serpentard et il sembla à Helen que ses lèvres remuèrent.

« Ah non ! NON, arrête ! On n'a pas besoin de ça en plus ! » cria-t-elle à son adresse, même s’il devait déjà être trop tard.

Ce qu’Helen redoutait au plus haut point, c’était bien que cet affrontement ne dégénère avec des sortilèges. Dans ce cas, elle devrait sûrement s’avouer vaincue, elle qui n’affectionnait pas la magie et qui était si peu douée pour envoyer des sorts. Puis elle aurait aimé éviter que toute la Grande Salle ne se mette à cracher des limaces baveuses. Cependant, de tels basculements devenaient sans doute inévitables à l’école des sorciers.
Eiren Whisper
Eiren Whisper
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Eiren Whisper, le  Ven 15 Aoû 2014 - 10:08

[Désolé du retard]

Bien planqué derrière son abri de fortune , Whisper observait le chaos de la grande salle avec une fascination presque malsaine. Des projectiles volaient de tous les côtés et le serpentard aperçut même quelques élèves lancer des sortilèges.

C'est le moment de filer à la Whisper...

Les doigts toujours crispés sur sa bavboule , le vert et argent scruta la salle dans l'espoir de trouver une zone épargnée par les projectiles. Ses yeux s'agrandirent lorsqu'il vit deux gryffondors ramper sous leur table pour atteindre la porte de la grande salle. Une idée potentiellement salvatrice si la totalité des élèves de Serdaigle ne les avait pas repérés. Comme un seul homme les Serdaigles envoyèrent un raz de marée de nourriture sur les deux compères, et Whisper abandonna bientôt tout espoir de quitter la salle. Un flan s'écrasa alors sur sa barricade et lui éclaboussa le visage. La texture gélatineuse lui donna un haut le coeur.

Qui ose???!!!

Le projectile avait été lancé par une Poufssouffle à la chevelure rousse que Whisper ne connaissait pas. Sa bavboule prit alors son envol en direction de sa cible. La petit boule de verre éclata et un liquide verdâtre et visqueux recouvrit la jeune fille.

-Tiens! Mange ça!

Whisper n'allait pas se laisser faire par quelques Poufssouffle. Il ouvrit son manteau et récupéra d'autres potions de bavboules, prêt à en découdre.

Un éclair bleu atteignit soudain sa poitrine et le serpentard vacilla, pris d'une incontrôlable nausée. Whisper dut se plier en deux pour ne pas rendre son petit-déjeuner.

Respire, respire un grand coup... brlbbb...

L'intégralité du repas de Whisper se retrouva à l'air libre, au grand dam  de son possesseur. L'estomac toujours retourné,  Whisper dévisagea la poufssoufle qui lui avait jeté son maléfice.

Tu vas le sentir passer ma belle!

Une bavboule fusa alors dans la direction de Lileas, le produit qu'elle contenait la recouvrirait d'une brume noirâtre qui la suivrait pendant les 10 prochaines minutes, la rendant alors totalement aveugle pendant ce laps de temps (la brume est parfumée à la fraise).
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Shela Diggle, le  Sam 30 Aoû 2014 - 14:09

HRPG: Message unique, ne contrariera pas le RP en cours.

Je baillais à m'en décrocher la mâchoire. La rentrée s'approchait à grand pas, et je n'avais toujours pas retrouvé un rythme scolaire. Ma mère nous avait pourtant renvoyé ici, une semaine avant le grand jour, dans ce but. Cela n'avait pas écourté mes vacances; j'avais pu retrouver des amis, recommencer des papotages interrompus par l'été et m'endormir à pas d'heure. Au fond, comme d'habitude. J'allais le regretter, mais l'idée seule d'aller me coucher alors que d'autres festoyaient m'insupportait. Bientôt les cours, devoirs et autre allaient se succéder avec monotonie; je n'étais pas prête à quitter la saison des vacances. Bien qu'il fasse déjà un temps automnal. De gris nuages filaient dans le ciel, et la Forêt Interdite commençait déjà à se parer d'or et d'orange. Le faux ciel de la grande salle, lui, montrait une mauvaise pluie. Je m'assis lourdement à ma table. Il devait avoisiner dix heures; peu de sorciers étaient encore à leur petit déjeuner. Tant mieux pour moi. A m'importuner tôt en matinée - oui, enfin bon - je me récoltais une journée pourrie. Débiter un flot de paroles inutiles de si bon matin était exclu de mes capacités. Je me concentrais plutôt sur ce qu'il restait sur la table. Je me servi généreusement en lait froid et me tartina du pain de confiture de mûre - un délice. Tout en mordillant dans mon pain, je réfléchis à ce que j'allais faire aujourd'hui. Il ne faisait pas assez beau pour aller se promener dans le parc, et la paresse me retenais d'envisager une sortie à Pré-au-Lard. Il y avait bien deux trois recoins à farfouiller ici et là dans le château, et j'avais une revanche à prendre aux échecs. Mais tout cela ne m'intéressait guère. Je me bornais donc à m'occuper de mes tartines.

Mon regard fut bientôt attiré par un mouvement venu du ciel. Je plissais les yeux et reconnu un volatil bien encombré. A cette heure-ci? m'étonnais-je. Les postiers ailés remplissaient leur boulot bien plus tôt. Je me rendit vite compte qu'il n'y en avait qu'un. Et qu'il se dirigeait vers moi. Avec un paquet qui semblait peser deux fois son poids, ce qui le fit plonger droit vers les soucoupes et pots à demi pleins. Dans un réflexe de survis, je plongeais en avant et attrapa le hibou - un gros animal qui me semblais familier. Dans un concert d'hululement et de verre brisés, je m'affalais sur la table, et plus précisément sur un morceau de beurre, des couverts et assiettes sales et ma dernière tartine de confiture. Je me relevais aussi vite que possible et relâchais l'hibou sur le banc. Je marmonne un flot d'injures et sortit ma baguette. Le sortilège Récurvite nettoya toute trace de gras et de sucre, mais d'abstraites taches violettes ornaient toujours mon pull. Génial. Je m'assis, de très mauvaise humeur, pour faire face au hibou de ma mère. J'avais eu le temps de le reconnaître. Lui semblait aussi fâché que moi, battait des ailes et me lançant des regards furibond.

« Oh, la ferme hein. C'est pas toi qui t'es pris les restes de cette table, grognais-je. »

J'entrepris de décrocher le lourd paquet de sa patte, et me pris un furieux coup de bec. Je me retint de frapper l'animal, qui s'envola bien vite dès que j'eu terminé ma tâche. Une lettre chiffonnée était coincée sur le dessus du présent, lui aussi amoché. Je lu le mot en vitesse.

Bonjour ma chérie!
C'est maman. Je voulais te passer le bonjour en espérant que ta rentrée se passerait bien. Je n'en ai pas eu le temps durant ces vacances, mais je souhaitais te faire un petit cadeau pour tes travaux cet été. Et aussi pour avoir un petit quelque chose de moi près de toi. Je suis sûre que vous vous entendrez bien. Je t'embrasse fort!


Vous vous entendrez bien? Ma colère s'envola un instant. Parlait-elle de ma soeur? J'observais le paquet. Il eu un soubresaut, et j'eu un mauvais pressentiment. Très mauvais. Lentement, je portais une main sur le carton, qui trembla de plus belle. Oh non. Pas ça. La pauvre bête, quelle qu'elle soit, n'avais pas du aimer le voyage par les airs. Mais à quoi pensait-elle donc? Je levais les yeux au ciel. Ma mère n'était pas ce qu'on pouvait appeler un exemple en terme de présents. Je n'étais pas sûre de pouvoir m'occuper d'un animal magique. Il faudrait lui acheter nourriture, et peut être d'autres trucs obligatoires. Je me rassurais en sachant qu'elle n'aurait jamais pris une bête interdite au commerce, donc trop dangereuse. J'ouvris donc le paquet.

Un éclair gris en sauta et atterrit sur mes genoux. Un minuscule chaton gris tigré faisait dos rond, feulant à qui mieux mieux. J'écarquillais les yeux. C'était donc cela! Pauvre chat, transporté dans ce bout de carton durant je ne sais combien de temps... Lui aussi était furieux, et semblait croire que c'était moi, la pilote de son voyage. Je le soulevais, et ce sauvageon me griffa. Je lui soufflais sur le museau, ce qui le surpris plus qu'autre chose. Puis il me toisa de ses prunelles ambrées. Nous restâmes un moment comme cela, immobiles, lui tenus à bout de bras, puis je marmonnais:

« Eh bien, s'il le faut, tu sera mon chat. Je jetais un coup d'oeil au fond de la boite. Pas de nom, mais un signe caractéristique. Tu es un petit mâle. Nous verrons plus tard pour ton nom. »

Je l'emportais alors vers la salle commune des Serpents, où le petit devra élire domicile.
Joshua Durrant
Joshua Durrant
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée Empty
RP Hayden
Joshua Durrant, le  Sam 1 Nov 2014 - 13:08

Le lendemain du match opposant Gryffondor à Serpentard, dans la soirée,


Machinalement, Hayden se dirigea ce soir-là vers la grande salle afin de dîner le plus promptement possible pour aller se réfugier tôt dans son dortoir. Pour être honnête, le jeune homme ne connaissait pas les jours les plus gais de sa vie. Cette déception était due à cette défaite injuste qui avait résulté du match entre les deux maisons les plus rivales de l'école. Il broyait incessamment du noir et était animé d'une tristesse obscure qu'il n'avait que très rament connue.

D'un pas lent, il traversa le bruyant hall où se croisaient les élèves et prit place à la table des lions. Adroitement, il s'était assis loin de son groupe d'amis qui ne l'avait étrangement pas remarqué. Evidemment, il n'avait pas, en cette soirée de vendredi, un grand appétit. Aussi, il ne se servit qu'une unique côtelette qui trônait honteusement au centre de son assiette. Puis, à l'aide d'un sortilège attraction plutôt contrôlé, il happa la carafe remplie de jus de citrouille et versa une quantité abondante du liquide dans son verre.

Enfin, il déposa son bouquin sur les sortilèges offensifs à sa droite et poursuivit flegmatiquement sa lecture. Peut-être que quelqu'un allait le rejoindre?
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Evelynn Kayne, le  Mer 5 Nov 2014 - 13:44

La journée venait de s'achever par un cours de soins aux créatures magiques plutôt compliqué. Après avoir eu deux heures de potion, une de métamorphose, une de médicomagie et une d'enchantement, Eléna était plutôt fatigué. Elle retourna à la tour des Gryffondors pour poser ses affaires et se reposer un peu. La lionne s'installa dans l'un des fauteuils situés près du feu. Elle n'allait pas tarder à descendre dans la grande salle.

En quittant de la salle commune, Eléna sortir de la tour é prenant un escalier qui se dirigeait vers le bas. Elle repensait à la journée d'hier. Le match opposant les Serpenatrd au Gryffondor avait été raté. Les Serpentards avaient bien gagné le match, leur attraper avait fait fort. Zoey était dégouté et les joueurs rouges et ors avaient dur s'en prendre pleins la figure dans les vestiaires. La lionne espérait croiser l'un des joueurs dans la grande salle, elle lui demanderait.

Arrivée dans la grande salle, la brunette se dirigea vers la table des Gryffondors. La salle était remplie d'éleves et les professeurs étaient presque tous là ainsi que le personnel de Poudlard. Juste le gardien était absent. Qu'était-il en train de faire ? Eléna espérait qu'il n'avait pas mît la main sur un Gryffon en train d'enfreindre le règlement. Avant de s'installer, Eléna vit quelqu'un au fond de la table. C'etait Hayden. Sans réfléchir elle alla le voir.

-Hé salut.

Lui dit-elle avec son plus beau sourire. Elle aimait bien ce garçon.
Joshua Durrant
Joshua Durrant
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Joshua Durrant, le  Jeu 6 Nov 2014 - 21:22

Hayden donnait des coup fébriles de fourchette dans sa côtelette dont il ne parvenait pas à tirer des morceaux. Tandis que les autres élèves se badinaient et esclaffaient des rires joyeux, lui restait la tête plongée dans son jus de citrouille. La couleur orangée de ce dernier procurait au poursuiveur une répugnante envie de vomir qu'il arriva à contrôler en détournant son regard de son verre.

De temps à autres, il jetait vaillamment des coups d’œil à la table de la maison rivale et voyait les joueurs illuminer leurs visages de sourires fiers qui ne semblaient pas s'être évanouis depuis que le sifflet final du match ait retenti dans le stade. Cette victoire des moins humbles tordait les boyaux du sixième année qui éprouvait désormais de la colère à son égard, il avait manqué plus d'une occasion; comme ses collègues somme toute, mais tout de même.

Soudainement, une voix douce le sortit de ses songes et instinctivement il releva la tête. Eléna se tenait parfaitement droite devant lui et affichait une risette gaie qui réconforta étonnement le jeune homme.

"Oh, Eléna, je ne t'avais pas vue entrer, comment vas-tu? L'interrogea-t-il en ornant ses lèvres d'un sourire forcé. Assieds-toi, je t'en prie. Dit-il par la suite en effectuant un mouvement courtois du bras."

La présence de la brune était, je vous l'assure, apaisante. Discuter avec quelqu'un lui ferait du bien, après tout, ce n'était qu'un match de sport... Enfin, pas pour Hayden!
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Evelynn Kayne, le  Lun 10 Nov 2014 - 19:31

"Oh, Eléna, je ne t'avais pas vue entrer, comment vas-tu? L'interrogea-t-il en ornant ses lèvres d'un sourire forcé. Assieds-toi, je t'en prie. Dit-il par la suite en effectuant un mouvement courtois du bras."

Lorsque la lionne entra dans la grande salle elle décida de s'installer aux côtés d'Hayden qu'elle avait remarqué en arrivant. Le jeune homme était aussi seul, Eléna se demandait pourquoi. Elle s'installa juste à côté avec un sourire aux lèvres, elle aimait bien ce garçon, mais elle ne savait pas pourquoi.

-Je vais bien et toi ?

La rouge et or avait un peu faim, alors elle prit des sandwich et les mit dans son assiette. Ouais, ce n'était pas très saint tout ça, mais la Gryffondor avait faim et rien de mieux que ça pour se remplire l'estomac. Eléna venait de se souvenir qu'Hayden fessait parti de l'équipe de Quidditch. Alors, après réflexion, il n'était peut-être pas si joyeux que la gryffondor.

-Enfin, ça va peut-être pas si bien que ça si ? Vous avez perdu.

La brunette sentit que ce qu'elle venait de dire n'avait servi à rien. Après-tout c'était son ami et un Gryffon, elle voulait lui remonter le morale. Malheureusement, à part faire du sarcasme, la lionne n'avait pas la fibre ironique. Elle ne préféra pas lui faire de blagues nulles, elle était déjà assez ridicule comme ça.

Alors, sans trop réfléchir elle prit Hayden dans ses bras, lui fit un bisou sur la joue, et se redressa. Elle regarda le garçon dans les yeux. Était-il content à présent ?
Joshua Durrant
Joshua Durrant
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Joshua Durrant, le  Lun 10 Nov 2014 - 20:34

Le sourire impérieux de la jeune femme semblait, d'une certaine manière, comme la Lune, parfaitement impossible à décrocher. Après cette comparaison rondement menée, notez que la lionne prit place en face du poursuiveur avant de se servir abondamment en sandwich dont le pain avait été décroûté avec finesse. Elle possédait cet air à la fois candide et magiquement lucide dont la combinaison avait fait d'elle une écolière heureuse, très heureuse, sérieuse et épanouie.  

Quant à Hayden, il restait la tête plongée dans son assiette dont il connaissait à présent la moindre imperfection. D'une oreille seulement, il écoutait la brunette qui, très généreusement, lui rappela la défaite qui le tourmentait sans cesse. Une grimace para donc son visage et, à vrai dire, si un autre membre de sa maison lui avait dit cela, la réplique aurait surgi aussitôt. Là, c'était différent. Le sixième année aimait bien cette pimpante camarade dont la voix sonnait comme une mélodie.

Avant qu'il n'ait eu le temps de rétorquer, Eléna tira Hayden vers elle et soudainement, baisa sa joue. Lorsque son emprise se relâcha, le poursuiveur sentit que ses pommettes avaient modérément rosi. Ses yeux d'un émeraude intense était désormais plongés dans ceux de son interlocutrice qui le fixait aussi. Une risette allègre et rebelle vint alors illuminer son visage innocent et fit totalement disparaître la mine maussade qui assombrissait son minois auparavant.

"Je... Tu... Oh oui, le match. Sois honnête, qu'en as-tu pensé? Bredouilla-t-il sans la lâcher des yeux."

Leurs regards étant toujours mêlés, Hayden put observer le visage de la lionne. Ses lèvres rosées préludaient un nez fin, tout comme ses traits, surmontés pas de longs cheveux clairs et lisses. Sa cravate était nouée au cou avec force, son pull en laine et sa chemise étaient adroitement repassés. Il la trouvait belle, délicieuse-même. Surprenant, non?
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Evelynn Kayne, le  Mer 12 Nov 2014 - 13:08

Eléna venait d'embrasser le Gryffon sur la joue et de le lui faire un câlin. Elle se redressa et fixa Hayden. Elle se demandait s'il était content et si la lionne lui avait un peu remit le sourire. En-tout-cas, le garçon fixait la brunette, cela avait dû lui plaire, car il semblait déboussolé. Eléna rigola et prit un sandwich, qu'est-ce qu'ils étaient bons. Il fallait que la lionne aille voir les elfes en cuisine.

"Je... Tu... Oh oui, le match. Sois honnête, qu'en as-tu pensé?" Bredouilla-t-il sans la lâcher des yeux.

Il était mignon ahah. Mais Eléna était toujours honnête voyons. Le match? Mmh c'était un match banal quoi. La lionne ne s'y connaissait pas tellement que ça, les règles et tout ce n'était pas son trip, au Quidditch elle aimait juste voler sur un balais. Alors, honnêtement, chaque match de Quidditch sont différents, les Gryffondors sont plutôt doués certes, mais leurs rivaux, les Serpentard le sont aussi même voir plus. C'était vraiment incroyable de voir comment ces maisons étaient toujours en compétition. Ça en devenait vraiment lassant.

-Le match ? L'équipe a été super, franchement. Même si vous avez perdu vous vous êtes donnés à fond.

Elle lui souria et retourna à son assiette. Elle termina son sandwich et en prit un autre. Elle se retourna vers Hayden. Le garçon la regardait encore. C'était trop mignon de voir sa petite bouille observer celle de la brunette. Il la regardait encore et encore, Eléna avait dans la moitié de son repas et l'autre dans la bouche.

-Quoi ? T'es de la police des sandwichs ? Elle finit son repas et rigola. À moins que tu aimerais un autre bisou.
Joshua Durrant
Joshua Durrant
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Joshua Durrant, le  Mer 12 Nov 2014 - 21:09

Le sixième année n'avait que très rarement rencontré une personne aussi gaie que celle qui lui faisait face. Elle était de ces jeunes femmes bienheureuses que le simple fait de vivre satisfait totalement. Elle était de ces jeunes femmes qui enjolivent chaque jour leurs visages d'un sourire et qui parviennent, ne cherchons point comment, à léguer cette joie de vivre aux autres êtres humains qui les entourent. Oui, elle était de ces jeunes femmes ivres de bonheur, ivres d'allégresse.

Hayden continuait de la fixer le plus profondément possible. Eléna croquait dans ses sandwiches avec appétit, c'était, reconnaissons-le, une image attendrissante. Elle les dévorait comme une petite fille qui déguste au goûter son carreau de chocolat. La risette qui parait les lèvres du poursuiveur semblait indestructible et s'amplifia brusquement. Désormais, toutes ses belles dents blanches étaient visibles. Il écoutait toujours la brunette qui termina son repas sur un rire qu'elle communiqua à Hayden.

"T'es vraiment trop rigolote. Lança-t-il d'une voix enjouée. Un autre bisou? Pourquoi pas, mais plus tard. Je ne veux pas qu'on croit qu'il se passe quelque chose entre toi et moi. Tu imagines? Moi, Hayden James, le plus charmant des joueurs de quidditch avec toi? S'enquit-il avec une fausse condescendance."

Le minois de son interlocutrice s'assombrit et aussitôt, ses yeux semblèrent se remplir d'une haine meurtrière. Puis, Hayden explosa dans un rire qu'il ne put contrôler.

"Je plaisante voyons! J'ai cru que tu allais faire une attaque cardiaque... Ce serait l'inverse qui serait surprenant; Eléna Gilbert, la plus belle et la plus sérieuse de la maison Gryffondor avec le poursuiveur de l'équipe qui perd des matchs. Alala... Tu aurais dû voir ta tête... Dit-il d'une voix aussi joueuse que rieuse."

Le jeune homme avait l'air de retrouver, peu à peu, minute après minute, le moral. Ce douloureux souvenir de sa première rencontre de quidditch s'évanouissait progressivement, et puis, Eléna était là. Tandis que ses prunelles étaient toujours plongées dans celles de cette dernière, ses pommettes s'étaient légèrement rosées, et ses mains jusqu'alors dans ses poches retrouvèrent la table jonchée par sa baguette et son autorisation de sortie pour la prochaine escapade à Pré-au-Lard.
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Evelynn Kayne, le  Jeu 13 Nov 2014 - 17:37

La rouge et or termina son repas, d'ailleurs un repas pas très original. La lionne avait envie d'un dessert, mais elle ne savait pas trop quoi prendre. Elle replongea son regard dans celui d'Hayden. Ce garçon était.. Il était. Eléna ne trouvait pas les mots pour le décrire. Elle savait juste qu'elle se sentait bien avec lui et qu'elle adorait son sourire.

"T'es vraiment trop rigolote. Lança-t-il d'une voix enjouée. Un autre bisou? Pourquoi pas, mais plus tard. Je ne veux pas qu'on croit qu'il se passe quelque chose entre toi et moi. Tu imagines? Moi, Hayden James, le plus charmant des joueurs de quidditch avec toi? S'enquit-il avec une fausse condescendance."

Eléna eut un frisson. Elle changea de tête. Personne ne lui avait jamais dit ça. La rouge et or se tourna vers son assiette vide. Elle ne voulait plus regarder le brun, la brunette boudait. Miss Gilbert n'avait plus envie de se plonger dans les yeux du poursuiveur. Elle n'était pas du genre à se vexer, mais là elle faillit se lever et quitter la grande salle.

"Je plaisante voyons! J'ai cru que tu allais faire une attaque cardiaque... Ce serait l'inverse qui serait surprenant; Eléna Gilbert, la plus belle et la plus sérieuse de la maison Gryffondor avec le poursuiveur de l'équipe qui perd des matchs. Alala... Tu aurais dû voir ta tête... Dit-il d'une voix aussi joueuse que rieuse."

Elle était flattée c'était mignon de sa part, mais la lionne fessait toujours la tête au garçon. Elle avait fait une petite moue mignonne sur son visage, elle se retourna et regarda Hayden. Elle avait juste sur son visage un petit sourire en coin. La rouge et or avait un peu envie de bouger d'ici, dehors il fessait nuit et elle avait envie d'aller au parc, ça lui était venu d'un coup. Beaucoup d'autres élèves venaient d'arriver et la lionne voulait partir. D'ici dis minutes elle allait bouger, avec Hayden de préférence.

-Ça te dis d'aller au parc ?
Contenu sponsorisé

[La Grande Salle] : En journée Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 15

 [La Grande Salle] : En journée

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.