AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -17%
Vente Flash : Ecran PC Samsung C27R500FHU
Voir le deal
149.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 8 sur 14
[La Grande Salle] : En journée
Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14  Suivant
Karl Willias
Serpentard
Serpentard

[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Karl Willias, le  Jeu 11 Aoû - 1:44

- Dis-donc, à quand le one man show ? *sourire gêné*

Comme je le pensais, ma blague était bidon. Mais au moins elle m'a parlé. Elle ne parle pas beaucoup mais ça ne me dérange pas, au moins ça me pousse à parler, moi qui ne parle pas beaucoup en règle général.

*quelques pas plus tard*

Nous sommes arrivé, nous nous sommes assis. Alors que je n'osais pas la regarder, encore une fois, j'avais remarqué qu'elle m'observait. Que pense t-elle de moi dans ces moments là ? Je donnerais tout pour le savoir. Mais l'heure n'est pas à ce poser plus de questions, je dois d'abord répondre aux questions primordiales.

*Lula rigole*

Pourquoi rigole-t-elle d'un coup ? C'est moi ? Oui ça doit être moi, elle ne fait que me scruter depuis qu'on s'est assis. Je ne dois pas perdre mon sang-froid, je dois me tromper, elle n'a pas l'air du genre moqueuse. Enfin je ne pense pas. Arg... Toute ces questions ! l faut absolument que j'arrête.

- Raconte-moi, Karl. Qui es-tu ? D'où viens-tu ?


Elle me parle. Elle s'intéresse d'où je viens.Dois-je prendre le risque de me livrer maintenant, ou éviter ses questions ? Je pense que je dois prendre le risque. En tout cas je devrais y répondre au moins partiellement.

*la regarde*

Elle est vraiment belle en tout cas. Je n'avais pas remarqué ses lèvre, elle ont l'air pupleuse, hum... Non Karl, arrête ! Ne commence pas à rentrer dans ce jeu, tu sais très bien où ça va mener. Mais je ne peux le nier, elle est plaisante, et quiconque dirait le contraire serait stupide. De long cheveux châtain, avec cette luminosité ça la rend resplendissante. De beaux yeux en amendes, même s'il n'ont pas de couleur particulière, ils sont magnifiques. Un nez charmant. Bref son visage est beau, vraiment. Et sa silhouette rand très bien. Comme je disais elle est agréable à regarder. Arg Karl, tu n'es pas là pour ça.

*après avoir scruter Lula, Karl se décide à parler*

- Excuse moi, j'avais les pensées ailleurs. Sinon pour te répondre, sans te mettre à mal je préfère éviter mon sujet. Enfin... Ce n'est pas que je ne veux pas te dire qui je suis, mais je préfère que tu te fasse ta propre opinion de moi. J'ai un regard très négatif sur qui je suis. Mais je peux te parler d'où je viens. Je suis né au Portugal, à Lisbonne précisément. J'y ai fait mon enfance, même si... si... Ne parlons pas de ça. Après je pourrais te parler des heures sur mes voyages ! J'ai visité deux grandes écoles avant Poudlard. Je suis resté 3 ans à Beauxbâtons, dans les Pyrénées. Étant originaire du Portugal, c'était l'école la plus proche. D'ailleurs elle était magnifique, son château est bien plus grand que Poudlard, et les décors y sont resplendissant. Sinon j'ai fréquenté l'école de Ilvermorny, aux États-Unis, là aussi une école particulière, même s'il je n'y suis resté qu'un an je garde de bon souvenirs. Mais pendant les vacances j'ai pas mal voyagé aussi, Egypte, Roumanie, Japon, Brésil, j'ai vue beaucoup de pays avec leurs traditions magique. Je garde une bonne expérience de mes voyages.

*esquisse un sourire*

Je suis stupéfait de moi. J'ai réussi à parler un bon moment alors que ce n'est pas du tout mon genre, j'espère ne pas l'avoir endormis. Je ne pense pas, elle avait l'air intéressait, je n'ai pas lâché ses yeux une seconde. Je ne sais pas mais il y a quelque chose dans son regard qui me plait, qui me fait sentir à l'aise. Même si nous n'avons pas réellement beaucoup échangé, je l'apprécie de plus en plus. Je sens que je peux compter sur elle, que c'est quelqu'un de confiance mais je n'y arrive pas. Je ne peux pas lui parler de moi et de mon passé, je ne peux pas lui parler de ma mère.

*baisse les yeux*

Mère... Que dois-je faire maintenant ? *une larme s'écoule, mais il l'essuie instantanément* Non Karl, n'y pense pas, ce n'est pas le moment de penser à ça, surement pas. Lève les yeux et regarde ce qu'est la beauté.

*lève les yeux*

- Désolé d'être si pensif, c'est juste un fragment de mon passé qui m'est revenue. Sinon toi, me diras tu qui tu es et d'où viens-tu ? Tu sais, tu n'es pas obligé, je ne te force pas, je ne suis personne pour toi donc c'est normal.

Maintenant je vais peut être avoir des réponses à certaines de mes questions. Pour l'heure, je peux être satisfait de moi, j'ai accomplie bien plus avec elle, qu'avec n'importe qui par le passé.
Lula Nigellus
Lula Nigellus
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Lula Nigellus, le  Jeu 11 Aoû - 13:09

Karl me scrute et ne répond pas. Est-ce trop tôt pour demander ce genre de choses ? Je n'ai pas l'habitude. C'est vrai que c'est un peu direct comme question. Son regard me pèse de plus en plus et je me sens mal à l'aise. Qu'est-ce qu'il pense ? Fait-il la liste de mes défauts ? Est-il simplement perdu dans ses pensées ? Il a l'air dans ses pensées. Soudain je sens qu'il se reprend et il se met à me regarder dans les yeux.


- Excuse moi, j'avais les pensées ailleurs. Sinon pour te répondre, sans te mettre à mal je préfère éviter mon sujet. Enfin... Ce n'est pas que je ne veux pas te dire qui je suis, mais je préfère que tu te fasse ta propre opinion de moi. J'ai un regard très négatif sur qui je suis. Mais je peux te parler d'où je viens. Je suis né au Portugal, à Lisbonne précisément. J'y ai fait mon enfance, même si... si... Ne parlons pas de ça.

Évidemment. Idiote que tu es, Lula. C'est beaucoup trop tôt pour ces questions. Je l'ai mis mal à l'aise et il n'ose pas tout me dire puisqu'il ne me connait pas. Sur le coup, je perds des points.

- Après je pourrais te parler des heures sur mes voyages ! J'ai visité deux grandes écoles avant Poudlard. Je suis resté 3 ans à Beauxbâtons, dans les Pyrénées. Étant originaire du Portugal, c'était l'école la plus proche. D'ailleurs elle était magnifique, son château est bien plus grand que Poudlard, et les décors y sont resplendissant. Sinon j'ai fréquenté l'école de Ilvermorny, aux États-Unis, là aussi une école particulière, même s'il je n'y suis resté qu'un an je garde de bon souvenirs. Mais pendant les vacances j'ai pas mal voyagé aussi, Egypte, Roumanie, Japon, Brésil, j'ai vue beaucoup de pays avec leurs traditions magique. Je garde une bonne expérience de mes voyages.

Karl esquisse un sourire. Enfin je le vois sourire ! Et quel sourire...il doit en faire tomber des filles avec ça. Je n'osais me l'avouer mais ce garçon a un charme fou.
Il a beaucoup voyagé. Tous ces pays sonnent comme un délicieux rêve à mes oreilles. Et même si ça ne se fait pas, je me demande quels secrets il cache. Quoi qu'il en soit, s'il ne veut pas en parler, je ne veux pas et ne peux pas le forcer à le faire. Ça ne me regarde pas.
Il a beaucoup parlé et n'a pas arrêté de me fixer. Moi je me concentrais beaucoup pour écouter ce qu'il disait parce que son regard pèse plus lourd encore sur moi qu'avant. Je ne dis pas qu'il est insupportable non, au contraire, mais il est vraiment déstabilisant. Je n'ai pas l'habitude de tenir le regard des gens, je crois que je donne beaucoup trop d'importance aux yeux et regards...

C'était rapide et discret mais je l'ai vu. Il a essuyé une larme qui coulait sur sa joue. Mon cœur me fait mal (sensibilité quand tu nous tiens...), et je culpabilise presque de lui avoir posé ces questions. Il relève les yeux.

- Désolé d'être si pensif, c'est juste un fragment de mon passé qui m'est revenue. Sinon toi, me diras tu qui tu es et d'où viens-tu ? Tu sais, tu n'es pas obligé, je ne te force pas, je ne suis personne pour toi donc c'est normal.

Un fragment de son passé...c'est si mystérieux dit comme ça.

À mon tour maintenant. Je lui ai infligé ça alors j'imagine que je dois aussi y passer, mais sans tout révéler. J'en serais incapable de toute façon.

- C'était un peu direct comme question. Je ne voulais pas que tu te souviennes de mauvaises choses à cause de moi. Je suis désolée.

*lève les yeux*

D'habitude je m'excuse rarement et encore moins pour ce genre de choses, mais sa larme m'a vraiment touchée. Allez, je me lance...

- Comme tu le sais déjà, je m'appelle Lula. Je suis née à Oxford, en Angleterre. Je suis sang-pur et j'ai toujours vécu dans un monde plein de magie puisque mes parents sont des sorciers, comme ma famille. Mes parents ont fait le tour de l'Europe avec moi quand j'avais trois mois. Du coup je ne m'en souviens pas...mais un de mes objectifs dans la vie est de partir faire le tour du monde toute seule. Enfin quand je dis toute seule, j'imagine que je serai obligée de demander de l'aide à des gens quand mes pouvoirs ne pourront m'aider...mais bon, on verra bien. Même si je viens d'Angleterre, comme tu peux le voir, je n'arrive à Poudlard qu'à mes 17 ans seulement. C'est parce que j'étais à l'Institut de Durmstrang, en Scandinavie. C'est compliqué. Mais bon, je suis là maintenant. J'aime les couchers de soleil, j'aime la mer et les créatures fantastiques, j'aime manger et lire. Quand j'étais petite, chez les moldus, j'allais aux endroits où ils mettent de l'essence dans les voitures uniquement parce que j'en adorais l'odeur. Je voudrais devenir quelqu'un d'important. Et grandir. De quelques centimètres. Parce que je fais 155 centimètres seulement et que c'est handicapant parfois.

Il se trompe en disant qu'il n'est personne pour moi. Je me livre rarement comme cela et je ne peux me souvenir de la dernière fois que je l'ai fait. Quel flot de paroles... j'ai dit tant de choses inutiles. Mais au moins, j'ai parlé, et comme rarement. Mes yeux toujours plongés dans les siens, j'attends une réaction de sa part : va-t'il me prendre pour une folle ou pour une enfant ?
J'ai l'impression de le regarder depuis si longtemps que j'en perds mes moyens : je baisse les yeux. J'ai dit tellement de choses, j'espère qu'il a suivi...
Karl Willias
Karl Willias
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Karl Willias, le  Jeu 11 Aoû - 14:53

- C'était un peu direct comme question. Je ne voulais pas que tu te souviennes de mauvaises choses à cause de moi. Je suis désolée.

Lula est sensible, mais elle ne doit pas être désolé. Ce n'est pas grave, je doit affronter mon passé si je veux le surmonter. C'est juste que je ne me sens pas prêt à en parler. Peut être un jour je parlerais de ça avec elle. Quoi qu'il en soit, à l'heure actuelle, j'aime partager avec elle. Je me sens libre et à l'aise. Que va t-elle dire alors ? Elle m'avait dit aimer les voyages, a t-elle voyagé aussi ?

- Comme tu le sais déjà, je m'appelle Lula. Je suis née à Oxford, en Angleterre. Je suis sang-pur et j'ai toujours vécu dans un monde plein de magie puisque mes parents sont des sorciers, comme ma famille. Mes parents ont fait le tour de l'Europe avec moi quand j'avais trois mois. Du coup je ne m'en souviens pas...mais un de mes objectifs dans la vie est de partir faire le tour du monde toute seule. Enfin quand je dis toute seule, j'imagine que je serai obligée de demander de l'aide à des gens quand mes pouvoirs ne pourront m'aider...mais bon, on verra bien. Même si je viens d'Angleterre, comme tu peux le voir, je n'arrive à Poudlard qu'à mes 17 ans seulement. C'est parce que j'étais à l'Institut de Durmstrang, en Scandinavie. C'est compliqué. Mais bon, je suis là maintenant. J'aime les couchers de soleil, j'aime la mer et les créatures fantastiques, j'aime manger et lire. Quand j'étais petite, chez les moldus, j'allais aux endroits où ils mettent de l'essence dans les voitures uniquement parce que j'en adorais l'odeur. Je voudrais devenir quelqu'un d'important. Et grandir. De quelques centimètres. Parce que je fais 155 centimètres seulement et que c'est handicapant parfois.

Quelle réponse; je ne m'attend pas à ça. C'est incroyable. Je pourrais l'écouté des heures. Elle a voyagé déjà dans toute l'Europe, et elle rêve de faire le tour de monde; comme moi. J'aime ce sentiment que te procure les nouveaux endroits, quand tu regarde de nouveaux paysage tu te sens renaître, tu te sens comme une nouvelle personne et ça te permet de te confronter à tes réels sentiments. Elle a raison de vouloir voyager, c'est une des meilleure chose que ce monde nous propose.

*Lula baisse les yeux*

Elle est allé à Durmstrang... Là bas ils apprennent l'art de la magie noire. Je pourrais peut être lui demander conseil sur ça, sur des sorts de magie noire ? C'est peut être trop tôt, elle va me prendre pour quelqu'un de noir. Mais au moins je sais qu'elle pourra m'aider par la suite. Plus je l'entend plus elle m'intéresse, et elle s'intéresse aussi. J'ai peut être bien plus de chose en commun que notre simple maison et notre goût pour le voyage. La magie noire en est un ? D'un coté ça me fait peur et de l'autre, ça me fascine. Etrange sensation que je ressens là; ça me plait.

Autre chose fascinante, c'est son admiration pour de petites choses futiles, manger ? *sourit et fais un petit rire discret* Ca me fait rire. Moi aussi j'aime manger. Lire ? Une passion que je ne partage pas forcement, mais que je comprend. L'essence ? Je n'ai pas vraiment vécu dans un monde moldu, je ne sais pas ce que c'est... Un jour je lui demanderais aussi. Quand au faite de grandir, je ne pense pas qu'elle ait besoin de beaucoup plus grandir, cette taille lui va bien. Enfin, c'est mon coté homme qui parle là. Elle est déjà belle comme ça. Je suppose que c'est à mon tour maintenant.

- Tu en fais des choses quand même ! C'est vraiment super. *sourit bêtement, l'air fasciné* Tu sais, Durmstrang...

Devrais-je en parler maintenant alors ? Non.. Mais maintenant que j'ai commencé je vais devoir dire quelque chose.

- Durmstrang est un endroit qui me fascine. Une des écoles que j'aurais voulu voir. Sinon, tu veux devenir une grande sorcière, c'est-à-dire ? Du genre Auror ? Parce que moi, si tu veux tout savoir, je n'ai pour le moment qu'un objectif, ce n'est pas forcément de devenir un grand sorcier mais de résoudre un mystère.

Résoudre la mort de ma mère. Elle ne le méritait pas. Une moldu, tué par un sorcier. Si je le trouve.

- D'ailleurs, j'aimerais un jour m'entrainer avec toi ! J'ai pas pris ma baguette avec moi, mais j'aimerais te voir à l'œuvre. Tu as l'air de bien savoir magner la baguette !

*baise les yeux*

J'arrive à parler aisément, je n'ai même plus besoin de réfléchir. J'ai passer une étape je pense.

*lève les yeux*

- Tu sais... Je t'aime bien, j'aime ce moment partagé avec toi et si je te le dis ce n'est pas pour te mettre mal à l'aise mais pour, je l'espère, continuer à te voir.

Je ne m'attend plus à rien, tout ce que j'espère c'est qu'elle m'apprécie aussi. A voir maintenant ce qu'elle va dire, tout ça me met sous tension.
Lula Nigellus
Lula Nigellus
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Lula Nigellus, le  Jeu 11 Aoû - 16:10

Karl paraît encore une fois en pleine réflexion ou perdu dans ses pensées. L'air qu'il adopte dans ces moments-là est indescriptiblement captivant. Il sourit et rit discrètement. C'est la première fois que j'entends son rire et c'est magnifique. J'espère simplement qu'il ne se moque pas de moi... parce qu'après ce que j'ai dit, il y a de quoi.

- Tu en fais des choses quand même ! C'est vraiment super.

*Karl sourit bêtement, l'air fasciné*

Et c'est vraiment mignon. Ma voix intérieure m'ordonne de me calmer directement...

- Tu sais, Durmstrang...

Il s'intéresse à Durmstrang, alors ? Peut-être, je n'en sais rien. Il a l'air d'hésiter sur la suite de ses mots.

- Durmstrang est un endroit qui me fascine. Une des écoles que j'aurais voulu voir. Sinon, tu veux devenir une grande sorcière, c'est-à-dire ? Du genre Auror ? Parce que moi, si tu veux tout savoir, je n'ai pour le moment qu'un objectif, ce n'est pas forcément de devenir un grand sorcier mais de résoudre un mystère.

Il est donc fasciné par Durmstrang, exactement comme moi. Mais de quel mystère parle-t-il ? Dois-je lui demander ? En me souvenant de sa larme, je penche plutôt pour un non.

- D'ailleurs, j'aimerais un jour m’entraîner avec toi ! J'ai pas pris ma baguette avec moi, mais j'aimerais te voir à l'œuvre. Tu as l'air de bien savoir magner la baguette !

Pour le coup, c'est un magnifique compliment. Karl baisse les yeux, avant de les relever quelques secondes plus tard. Je trouve ça beau quand il fait ça. Il me regarde dans les yeux et ouvre la bouche :

- Tu sais... Je t'aime bien, j'aime ce moment partagé avec toi et si je te le dis ce n'est pas pour te mettre mal à l'aise mais pour, je l'espère, continuer à te voir.

Même si c'est pas pour me mettre mal à l'aise, ça n'a pas manqué de le faire, je crois que je suis ce genre de fille toujours intérieurement gênée quand je prends ne serait-ce qu'un dixième d'importance pour quelqu'un. Et je l'admire énormément pour avoir réussi à me dire ça et, en plus, le tout en me regardant intensément. Arrête Lula...

*rougis*

Et voilà, je ne peux m'en empêcher... trahie par son propre corps. Quelle tristesse.

- Durmstrang est une école magnifique. Elle me fascine aussi, tu sais. Tu adorerais cet endroit et cette atmosphère qui y règne. C'est tellement captivant.

*regarde Karl dans les yeux*

- Je ne veux pas devenir Auror... mon grand objectif serait plutôt de rejoindre l'Ordre des Mangemorts ou de réussir à devenir une grande mage noire. Je dis ça mais on est tellement à vouloir devenir des gens importants et, soyons honnêtes, on sera si peu à l'être. Mais sans espoir et sans but, on n'est plus rien.

Plus je parle et plus ça va mieux. Je me sens moins gênée en le regardant, alors j'en profite, car ça ne va sûrement pas durer, je me lance :

- Je suis contente d'avoir rencontré quelqu'un comme toi. Je t'avoue que c'est rare quand je tisse des liens avec de nouvelles personnes, alors j'aimerais aussi continuer à te voir, ça me ferait plaisir. Et je serais ravie de m'entraîner avec toi, j'ai encore beaucoup à apprendre tu sais, je suis sûre qu'on peut s'entraider pour ça.

*souris*

Je suis presque fière d'avoir réussir à dire des choses qui, tant c'est inhabituel, me paraissent si profondes et précieuses. Ce garçon est vraiment à part, dans le bon sens du terme.
Karl Willias
Karl Willias
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Karl Willias, le  Ven 12 Aoû - 0:03

*Lula rougit*


Elle rougit, ça ne me rend pas insensible. Elle est mignonne, vraiment. J'aime ça, ça veut dire qu'elle pense la même chose, sinon ça n'aurais fait aucun effet. Ca veut aussi dire qu'elle est sincère et c'est quelque chose d'important pour moi.

- Durmstrang est une école magnifique. Elle me fascine aussi, tu sais. Tu adorerais cet endroit et cette atmosphère qui y règne. C'est tellement captivant.

C'est sûr que j'aurais aimé cet endroit. J'aurais appris des choses qui m'aurait vraiment aider je pense, alors que dans mes deux autres écoles; ce n'était pas fameux. Elle ne sais pas que je me suis fais renvoyé deux fois. En même temps, quelle idée de m'entrainer à lancer des sorts interdit.

*Lula regarde Karl dans les yeux*

Elle me fixe... Je n'ai pas envie de confronter encore son regard, il est lourd et me pèse. Non pas parce que je ne veux pas qu'il me pèse mais parce que je me connais. Je tombe trop facilement dans ce genre de jeu. Je tombe trop facilement dans ce jeu que les filles jouent, elle aimes manipuler les homme. Je suis faible. Faible face à ça. Karl... Que fais-tu ? Je dois résister, c'est tout. Même si je ne pense pas que ses intention sont mauvaise, je dois rester aguerrie. Après tout, vaut mieux prévenir que guérir et j'ai déjà trop souffert.

- Je ne veux pas devenir Auror... mon grand objectif serait plutôt de rejoindre l'Ordre des Mangemorts ou de réussir à devenir une grande mage noire. Je dis ça mais on est tellement à vouloir devenir des gens importants et, soyons honnêtes, on sera si peu à l'être. Mais sans espoir et sans but, on n'est plus rien.

Elle ne devrait pas dire ça à haute voix. *regarde à droite, à gauche* Personne... Ouf. Ca aurait été bête d'avoir des ennuies après ça. Alors comme ça elle veut rejoindre ses gens là. J'y ai déjà pensé aussi, ils pourraient m'aider; eux - même s'ils usent de moyen peu conventionnel -. Et puis, comme je l'ai dis, je serais près à tout trouver le tueur. Je vais garder ce qu'elle vient de me dire dans un coin. Je pense que ça me sera utile. Pour le moment je dois lui dire de faire attention à ce quelle dit. Même si je ne dirais rien, ce n'est pas dit que si quelqu'un entend ça il le gardera pour lui.

- Je suis contente d'avoir rencontré quelqu'un comme toi. Je t'avoue que c'est rare quand je tisse des liens avec de nouvelles personnes, alors j'aimerais aussi continuer à te voir, ça me ferait plaisir. Et je serais ravie de m'entraîner avec toi, j'ai encore beaucoup à apprendre tu sais, je suis sûre qu'on peut s'entraider pour ça.

*Lula sourit*

Son sourire est charmeur, j'en aurais presque oubliez les jolies mot qu'elle vient de me dire. Je pense que sur ce point là nous sommes identique; nous avons du mal avec "les autres". C'est peut être aussi pour ça qu'on s'entend bien. Je suis heureux, et ça fessait bien longtemps. *Karl sourit à son tour* Cette Lula est incroyable. Je ne vois pas le temps passé avec elle, c'est magique.

- Je te crois sur Durmstrang... Dommage que le lieu est tenu secret, et qu'ils effacent la mémoire de l'emplacement de leurs écoles aux élèves avant de les laisser partir. Sinon, quand à ta petite histoire de *il murmure* Mangemort *il reparle normalement*, tu devrais le garder pour toi. Je ne pense pas que les autres apprécieront de t'entendre dire ça. En tout cas, pour tu-sais-quoi, et bien moi aussi j'y ai pensé. Ca pourrait être une de mes solutions aussi, mais rien n'est sûr. Je verrais comment les prochaines années se déroule et puis peut être je songerais à ça.

*Karl souris en repensant à la dernière phrase de Lula*

- Tu es b...

Non Karl ! Ne dit pas ce que tu vas dire. Ce n'est pas le moment.

- ...ienveillante !

Je me suis coupé dans mon élant. Je ne sais plus quoi dire, j'ai l'air bête maintenant.

*Karl rougit*

Rattrape toi maintenant, essaye de lui poser des questions, au moins tu ne te met pas en danger à sortir des bêtises.

- Sinon, toi qui à vécu au milieu des Moldus, comment sont-il ? Agissent t-ils bizarrement ? Étant donné que je n'ai été élevé que par mon père, sorcier, je n'ai jamais réellement vue le monde Moldu.

*Karl s'étale sur la table, tel fasciner par ce que Lula va dire, sans même qu'elle eut commencer à répondre*
Lula Nigellus
Lula Nigellus
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Lula Nigellus, le  Ven 12 Aoû - 14:22

*Karl sourit à son tour*

Le sourire lui va définitivement bien au teint. Je me demande s'il est toujours comme ça avec tout le monde.

- Je te crois sur Durmstrang... Dommage que le lieu est tenu secret, et qu'ils effacent la mémoire de l'emplacement de leurs écoles aux élèves avant de les laisser partir. Sinon, quand à ta petite histoire de *il murmure* Mangemort *il reparle normalement*, tu devrais le garder pour toi. Je ne pense pas que les autres apprécieront de t'entendre dire ça. En tout cas, pour tu-sais-quoi, et bien moi aussi j'y ai pensé. Ça pourrait être une de mes solutions aussi, mais rien n'est sûr. Je verrais comment les prochaines années se déroule et puis peut être je songerais à ça.

Il a raison, je devrais faire plus attention. On ne sait jamais qui peut entendre quoi et ce qui peut nous arriver. Je viens d'arriver à Poudlard, je ne vais quand même pas commencer à me faire remarquer...
Karl reste très mystérieux sur ses objectifs. Il a parlé d'un mystère...mais quel est-il ? Est-ce grave ? Ça concerne quoi ? Pourquoi dit-il solution ? Solution pour le mystère ? Tant de questions pour finalement aucune réponse.

Puis Karl sourit une nouvelle fois.

Oui, ça lui va vraiment bien, toujours aussi bien, même encore plus...stop.

- Tu es b...

Il s'arrête soudainement et ne termine pas sa phrase. C'est comme s'il prenait conscience de quelque chose.

- ...ienveillante !

Je suis...bienveillante. Moi ? Pourquoi est-ce qu'il me dit ça ? En quoi suis-je bienveillante ? Je lui parle de Mangemort, de magie noire et je suis bienveillante ? *Karl se met à rougir* Je ne comprends absolument plus rien. Il me dit que je suis b...ienveillante et il rougit. Et pourquoi s'est-il arrêté en pleine phrase ? Et pourquoi ça me stresse autant ?

- Sinon, toi qui à vécu au milieu des Moldus, comment sont-il ? Agissent t-ils bizarrement ? Étant donné que je n'ai été élevé que par mon père, sorcier, je n'ai jamais réellement vue le monde Moldu.

Je suis contente qu'il dise ça, je me serais retrouvée bête à le remercier de m'avoir qualifiée de bienveillante. Il a été élevé par son père, alors ? Et sa mère ? Ça ne me regarde pas, mais je me pose la question.
Dois-je vraiment lui raconter en détails pourquoi j'ai presque vécu dans le monde moldu ? Dois-je lui parler de mes 6 jours à errer seule dans les rues d'une ville Scandinave moldue ? Sans pouvoirs, sans parents ? Heureusement, j'avais déjà l'âge de me débrouiller un petit peu, sinon je ne serais pas là aujourd'hui.

*Karl s'étale sur la table, l'air fasciné*

Honnêtement ? Là, comme ça, il est trop mignon.

- Tu as raison, j'aurais dû faire plus attention en en parlant. Plus imprudente que moi tu fais pas, ça craint...

Oui, vraiment mignon.

- Je n'ai pas vraiment vécu au milieu des moldus. Enfin, si...pendant l'espace de six jours, enfin je n'avais pas trop le choix.

Le pauvre, il ne doit rien comprendre...

*Prends une grande inspiration et regarde Karl dans les yeux*

- Bref, pendant six jours j'étais dans une ville moldue en Scandinavie, juste avant d'aller à Durmstrang, et j'étais seule. J'avais onze ans, je savais tout de la "relation" entre les sorciers et eux. C'était la première (et dernière jusqu'à maintenant) fois que j'étais dans un monde moldu. J'ai rencontré une famille moldue très gentille qui s'est occupée de moi. Évidemment, ils n'ont jamais su qui j'étais vraiment et pourquoi j'étais là. Personne ne m'aurait cru de toute façon. Allez leur expliquer que, du haut de vos onze ans, vous êtes super content d'être en âge d'entrer en école de magie et de "faire des potions en lançant plein de sorts !", et on vous enverra plutôt chez un médecin.

*s'arrête*

Pourquoi je parle autant pour ne rien dire ? Je devrais aller droit au but.

- Donc, les moldus... ceux chez qui j'ai vécu étaient très gentils, vraiment. Une famille moldue tout à fait basique qui se déplace sur des voitures qui roulent sur du béton et qui les rechargent avec un carburant que l'on appelle essence. Tout le monde là-bas dit que ça pue mais j'en adore vraiment l'odeur. De toute façon j'aime plein de choses que les gens détestent. Pour en revenir aux moldus, oui, rien ne m'a vraiment semblé bizarre...ah, si, tu vois nos balais ? Ils les prennent à deux mains et enlèvent la poussière avec. *en riant* À part ça on va dire que tout va bien.

Ce garçon me fait beaucoup parler. Ça change de d'habitude...
Je pense qu'à cet instant même il doit me prendre pour une grande folle, mais je suis quand même heureuse d'être là avec lui, de regarder ses beaux yeux verts et ses cheveux en bataille.
Karl Willias
Karl Willias
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Karl Willias, le  Ven 12 Aoû - 19:40

- Tu as raison, j'aurais dû faire plus attention en en parlant. Plus imprudente que moi tu fais pas, ça craint...

Bon, l'important dans un moment comme celui là c'est que personne ne t'ai entendu. Je n'image pas ce que ça aurait pu devenir. la salle se serait retrouvé dans tout les sens, des élèves qui aurait peur, d'autres qui enverrais des hiboux à leurs famille pour les prévenir et tout ça sans compter ton renvoie direct et définitif de Poudlard, ce qui t'aurais voulu le droit de perdre ta baguette. Mais bon ne parlons pas de chose qui fâche, puisque tout ça ne sait pas passé ! Et puis... Je n'aurais pas pu te connaitre. C'est triste tout ça !

- Je n'ai pas vraiment vécu au milieu des moldus. Enfin, si...pendant l'espace de six jours, enfin je n'avais pas trop le choix.

Comment ça ? Étrange comme situation, comment a-t-elle pu finir seule ? J'ai hâte d'en savoir plus. Je ne peux pas rester comme ça, elle doit me prendre pour un con.

*Se redresse*

*Lula prend une grande inspiration et regarde Karl dans les yeux*

Après tout, si elle commence à parler de chose qui lui son propre, alors que moi j'ai fuis lâchement mes responsabilité. Pas dans le sens où j'aurais dû agir, mais dans le sens que ça aurait dû être à moi de commencer à me confier. Tout ce que je veux dans le fond c'est que notre relation avance, qu'elle ne soit pas que le fruit de mon imagination - plus que déstabilisé - et que ça ne finisse pas mal. Parce que maintenant, ce qui m'importe lui plus, c'est son bonheurs. Difficile d'exprimer mes sentiments à l'heure actuelle et c'est aussi peut être dû à sa beauté, mais elle me plait. Bien plus qu'une simple relation. J'avais du mal à me le faire avoué, mais maintenant j'en suis sûr que c'est ce que je veux. Avant tout je dois savoir ce qu'elle pense de moi. Ouh ! Je suis partie loin alors que ça n'avait rien à voir avec la situation actuelle. Je trouverais un moyen d'aborder ça plus tard. Pour le moment concentre toi sur elle.

- Bref, pendant six jours j'étais dans une ville moldue en Scandinavie, juste avant d'aller à Durmstrang, et j'étais seule. J'avais onze ans, je savais tout de la "relation" entre les sorciers et eux. C'était la première (et dernière jusqu'à maintenant) fois que j'étais dans un monde moldu. J'ai rencontré une famille moldue très gentille qui s'est occupée de moi. Évidemment, ils n'ont jamais su qui j'étais vraiment et pourquoi j'étais là. Personne ne m'aurait cru de toute façon. Allez leur expliquer que, du haut de vos onze ans, vous êtes super content d'être en âge d'entrer en école de magie et de "faire des potions en lançant plein de sorts !", et on vous enverra plutôt chez un médecin.

*elle s'arrête*


- Donc, les moldus... ceux chez qui j'ai vécu étaient très gentils, vraiment. Une famille moldue tout à fait basique qui se déplace sur des voitures qui roulent sur du béton et qui les rechargent avec un carburant que l'on appelle essence. Tout le monde là-bas dit que ça pue mais j'en adore vraiment l'odeur. De toute façon j'aime plein de choses que les gens détestent. Pour en revenir aux moldus, oui, rien ne m'a vraiment semblé bizarre...ah, si, tu vois nos balais ? Ils les prennent à deux mains et enlèvent la poussière avec. *en riant* À part ça on va dire que tout va bien.

Elle a énormément parlé. Au début elle ne parlait pas comme ça, elle parlait peu. Maintenant je sens qu'elle arrive à se livrer un peu plus à chaque instant. C'est bien, en tout cas ça veut dire que les choses avance, en bien. Pour en revenir à ce qu'elle a dit, c'est triste, très triste. Déjà, comment ce fait-il qu'elle était seule ? Ce monde est tordu vraiment mais au moins les moldu qui l'ont recueilli ont été bienveillant à son égard. Peut être ne sont t-il pas si bizarre que ça. Ah ! Si, en faite si ! Des voiture qui roule, ça doit être lent comme pas possible ! Des balais, que tu tiens à deux main pour passer la poussière ? Ca doit être long aussi. Les Moldus serait alors très lent si j'en crois ce qu'elle dit ! Au moins ils prennent leurs temps de bien faire les choses.

Elle dit que tout va bien. J'espère que tout c'est arrangé maintenant même j'ai une net impression que non.

*l'air inquiet*

- Tu es sûr que tout va bien ? Quand même laisser une petite fille, seule ?! Si tu as besoin de parler n'hésite pas, vraiment... J'aimerais pouvoir t'aider.

*sourit et prend les mains de Lula*

- Les souvenirs, c'est puissant n'est-ce pas ? C'est tout ce qu'il reste du passé, tout ce qui compte pour avancer dans le future. N'est-ce pas ? Les souvenirs sont plus puissant que la magie, que l'amour. Les souvenirs définissent qui nous sommes et qui nous deviendrons. Ils sont étroitement lié à notre caractère, notre personnalité. C'est ça qui unis les différentes personnes. Les souvenirs. Tu sais, je pense sérieusement que la seul chose qui peut changé une personne ce sont de nouveau souvenirs, de nouveaux moment s inoubliable qui nous marquent. Ils ne doivent pas être beau, mauvais. Ce doit juste être des moments. Et pour moi, toi, tu seras présent dans mes souvenirs. Crois le, ou pas, tu es une bonne personne dans le fond.

*lâche les mains de Lula*

C'est vrai. Les souvenirs peuvent tuer une personne, je suis bien placé pour le dire. Mais il ne faut pas laisser les souvenirs prendre le dessus. Nous pouvons construire de nouveaux souvenirs qui peuvent, à leurs tour, prendre le dessus sur les anciens. Le tout c'est d'avoir un souvenir puissant. C'est un peu comme le sort du Patronus au final.

- Oublions ça ! Ne parlons plus de passé, c'est trop triste ! Tu as vue qu'en ce moment il y a le Ministre de la Magie qui fait un discours ? Je me demande bien comment ça va finir. Même s'il y a les protections nécessaire ça peut finir mal cette histoire. J'ai hâte d'en entendre parlé.

Bon, de la Politique, pourquoi pas !
Lula Nigellus
Lula Nigellus
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Lula Nigellus, le  Sam 13 Aoû - 13:06

*Karl prend un air inquiet*

- Tu es sûre que tout va bien ? Quand même laisser une petite fille, seule ?! Si tu as besoin de parler n'hésite pas, vraiment... J'aimerais pouvoir t'aider.

C'est rare qu'on s'inquiète comme ça, ça me fait plaisir. Le pauvre, j'ai été tellement vague que je l'ai laissé croire que j'ai été abandonnée, je ne voulais pas ! Il ne mérite pas ça. Je devrais lui raconter la chose plus en détails.

*Karl sourit et prend mes mains*

Pourquoi prend-il mes mains ? Je suis confuse, je ne comprends pas. C'est vraiment agréable mais j'en perds mes moyens.


- Les souvenirs, c'est puissant n'est-ce pas ? C'est tout ce qu'il reste du passé, tout ce qui compte pour avancer dans le futur. N'est-ce pas ? Les souvenirs sont plus puissants que la magie, que l'amour. Les souvenirs définissent qui nous sommes et qui nous deviendrons. Ils sont étroitement liés à notre caractère, notre personnalité. C'est ça qui unit les différentes personnes. Les souvenirs. Tu sais, je pense sérieusement que la seule chose qui peut changer une personne ce sont de nouveaux souvenirs, de nouveaux moment inoubliables qui nous marquent. Ils ne doivent pas être beaux, mauvais. Ce doit juste être des moments. Et pour moi, toi, tu seras présente dans mes souvenirs. Crois-le, ou pas, tu es une bonne personne dans le fond.

*il lâche mes mains*

Wow...je ne le savais pas aussi hypnotisant. Il a tellement raison. Vraiment. Je me demande s'il fait cela à toutes les filles... mais si c'est le cas, ça doit marcher à tous les coups. Il a dit que je serai présente dans ses souvenirs, moi, alors que nous nous connaissons à peine. Et c'est si touchant. Je découvre une nouvelle facette de ce garçon au cœur plus tendre encore que ce que je m'imaginais. Toi aussi tu seras dans mes souvenirs tu sais... nous avons peu parlé mais, pour moi, c'est déjà énorme. Je crois qu'il m'a changée.

- Oublions ça ! Ne parlons plus de passé, c'est trop triste ! Tu as vu qu'en ce moment il y a le Ministre de la Magie qui fait un discours ? Je me demande bien comment ça va finir. Même s'il y a les protections nécessaires ça peut finir mal cette histoire. J'ai hâte d'en entendre parler.

Je suis toujours dans le vague, depuis l'instant même où il m'a pris les mains. Je n'avais pas eu ce contact depuis si longtemps et je crois que c'est aussi le fait que ce soit lui, Karl, et non quelqu'un d'autre. Il faut bien me l'avouer...

- Non, je ne voulais pas que tu t'inquiètes comme ça. Tu sais, à part ces 6 jours je n'ai jamais vécu seule ou quoi que ce soit, mes parents sont formidables. J'ai juste été stupide...

*regarde Karl dans les yeux*

- Ce que tu as dit sur les souvenirs...c'est magnifique. Et c'est surtout vrai. Les souvenirs sont notre richesse. Les secondes passent et tout se change en souvenir. Ils nous forment et nous constituent plus que quiconque. Tu sais, Karl, tu ne seras pas dans mes souvenirs. Tu seras un souvenir à toi tout seul.

*baisse les yeux*

Je ne me savais pas aussi rose, tiens. Je me suis laissée emportée mais je ne le regrette pas. Il a réveillé une partie de moi que je pensais éteinte pour toujours et je ne sais pas encore si c'est une bonne chose ou non.

- Oui, ce discours peut très mal tourner... je suis curieuse d'en apprendre plus. Je pense que ce sera marqué dans la Gazette du Sorcier.

*après quelques secondes*

- Alors, il y a de jolies filles à Beauxbâtons, n'est-ce pas ?

Inutile de me demander à quoi je joue...je n'en sais absolument rien.
Karl Willias
Karl Willias
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Karl Willias, le  Sam 13 Aoû - 14:34

- Non, je ne voulais pas que tu t'inquiètes comme ça. Tu sais, à part ces 6 jours je n'ai jamais vécu seule ou quoi que ce soit, mes parents sont formidables. J'ai juste été stupide...

Alors c'était de sa faute ? C'était-elle enfuie ? Je ne peux le dire à cent-pour-cent mais en tout cas, une part d'elle regrette son geste. Passer une semaine à airer dans une ville Moldu ça doit faire son effet quand on a pas l'habitude de vivre avec des Moldus, je suppose.

*elle me regarde dans les yeux*


Elle va me dire quelque chose, elle veut m'atteindre sinon elle me fixerais pas comme ça.

- Ce que tu as dit sur les souvenirs...c'est magnifique. Et c'est surtout vrai. Les souvenirs sont notre richesse. Les secondes passent et tout se change en souvenir. Ils nous forment et nous constituent plus que quiconque. Tu sais, Karl, tu ne seras pas dans mes souvenirs. Tu seras un souvenir à toi tout seul.


*baisse les yeux*

Je suis gêné à cet instant. Mon petit discours sur les souvenirs était sortie tout seul, je ne l'avais pas en tête. Mais pourtant il a eu de l'effet et puis... Si elle dit que je suis un souvenir à moi tout seul ça me touche vraiment. Ce n'est pas quelque chose qui te rend insensible, loin de là. Ce genre de phrase ça sort tout droit du cœur et ça réchauffe l'atmosphère... Effectivement je commence à avoir chaud là. Un peu trop même. Je me demande si je ne devrais pas la laisser... Je n'ai clairement pas envie de lui faire du mal. Elle est touchante, ravissante et me plait énormément. Mais serais-ce juste de blesser une tel personne. Surement pas ! Ce n'est pas mon genre que de faire du mal à une fille pareille.

- Oui, ce discours peut très mal tourner... je suis curieuse d'en apprendre plus. Je pense que ce sera marqué dans la Gazette du Sorcier.

Ah oui, j'en avais presque oublié cette histoire qui se pense en ce moment, ce fameux discours du Ministre de la Magie. Oui elle a raison, on aura tout les détails très bientôt. Ca va faire la une de tout les journaux, et donc de la Gazette du Sorcier.

*Lula s'arrête de parler et prend une pause*

Elle ne parle plus. A quoi pense-elle exactement ? C'est drôle. Je suis là, à attendre qu'elle réagisse, comme si je voulais qu'elle me dise quelque chose. Comme si j'attendais que ça se passe. Mais quoi ? Ah toute ces questions m'embrouille l'esprit. Lula m'embrouille l'esprit. Elle n'est pas pareille que toute les autres. Pourquoi ça doit arriver dès le début ?

*après quelques secondes elle se relance*

- Alors, il y a de jolies filles à Beauxbâtons, n'est-ce pas ?

Alors là, je ne m'y attendais pas. Après avoir brièvement lancer un sujet sur la politique, voilà qu'elle y coupe cours, net. Je sais que mon sujet sur la politique était surement hors propos. Non j'en suis sûr que c'était hors propos et, d'ailleurs, inutile à savoir mais de là, à me demander ça. Il se trame quelque chose j'en suis sûr. Elle me rend perplexe. Que dois-je répondre ? Lui dire que oui, qu'elle était toute plus belle les-unes que les-autres ? Que je suis sortie avec plusieurs d'entre-elles ? Ou alors lui mentir ?... Je ne peux lui mentir, pas à elle. Je dois rester honnête jusqu'à la fin. Pour elle ! Elle le vaut.

- Je vais pas te mentir. Il y en avait beaucoup ! En même temps, c'était le truc de l'école les filles, même si les hommes étaient accepté. Et... Je suis sortie avec quelques-unes d'entre elle. Mais elles étaient trop superficielles, elles se croyaient au dessus de tout et de tout le monde. J'ai été stupide de me mettre en couple avec des personnes qui n'avais peu, ou même pas d'intérêt à mes yeux quand j'y repense.

Je pense m'en être bien sortie. L'honnêteté marche. Il suffit d'y croire après tout.

* se met à rire *

- Pendant que j'étais dans une école majoritairement de fille, toi tu étais à Durmstrang, une école majoritairement de garçon ! Il devait y avoir de beaux garçons aussi, non ?

Pourquoi je demande ça moi ? Pourquoi... Qu'est que je cherché à savoir ? Même moi j'en savais rien... Tout ce que je sais, c'est que si ça continue comme ça, il risque de se passer quelque chose.
Lula Nigellus
Lula Nigellus
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Lula Nigellus, le  Sam 13 Aoû - 20:50

- Je vais pas te mentir. Il y en avait beaucoup ! En même temps, c'était le truc de l'école les filles, même si les hommes étaient acceptés. Et... Je suis sorti avec quelques-unes d'entre elles. Mais elles étaient trop superficielles, elles se croyaient au-dessus de tout et de tout le monde. J'ai été stupide de me mettre en couple avec des personnes qui n'avaient peu, ou même pas d'intérêt à mes yeux quand j'y repense.

Bon, j'en étais sûre. Comment un type aussi gâté par la nature pourrait ne sortir avec personne ? Quand il dit quelques-unes, il veut dire quatre élèves ou quatorze ? Vingt-quatre ? Je me pose la question mais, évidemment, je ne vais pas lui demander ça. Il n'aime pas les filles superficielles, donc ? Tant mieux, ce serait inquiétant sinon. Il dit qu'il s'est mit en couple avec des personnes qui n'avaient pas d'intérêt à ses yeux. Mais pourquoi sortir avec quelqu'un pour qui nous n'éprouvons pas de sentiments ? Je trouve ça totalement stupide. Au moins, c'est honnête de sa part, mais vient-il de me révéler sans le vouloir sa véritable facette ?

Non, il a lui même dit qu'il avait été stupide. Si c'est son passé, soit. Je crois qu'on a tous une partie de notre passé qu'on voudrait aspirer, broyer, déchiqueter.

*Karl se met à rire*

Je pourrais écouter cette mélodie pendant des heures entières sans jamais m'en lasser.

- Pendant que j'étais dans une école majoritairement de filles, toi tu étais à Durmstrang, une école majoritairement de garçons ! Il devait y avoir de beaux garçons aussi, non ?

C'est légèrement ironique, c'est vrai... et puisqu'il a l'air de m'avoir dit la vérité, je crois que je lui dois bien ça.

- Il y avait des garçons magnifiques. Les filles louchaient dessus à chaque fois.

*lève les yeux*

- Je ne suis sortie avec aucun d'entre eux. J'ai toujours eu du mal avec les gens. Honnêtement, j'ai eu une histoire avec un garçon de là-bas. Il a été mon premier amour et le seul, d'ailleurs. Mais nous n'avons pas vraiment été ensemble pendant longtemps, non, on ne peut pas dire ça. C'était trop compliqué, je crois. Mais c'était une histoire d'amour quand même et nous nous aimions beaucoup.

*baisse les yeux*

- Le reste du temps, j'ai refusé. *sourit* Bon, c'est pas comme si on m'avait demandé trente fois de sortir avec moi, juste quelques unes, mais je ne vois pas l'intérêt de sortir avec quelqu'un pour qui on éprouve rien.

Ça, c'est de l'honnêteté. Je viens de le rencontrer, j'ai envie de partir sur de bonnes bases, pas de mentir.

*regarde Karl dans les yeux*

- Karl, tu dis que tu es sorti avec des filles qui n'étaient absolument pas importantes à tes yeux. T'as jamais été amoureux ?

Curiosité, quand tu nous tiens...
Karl Willias
Karl Willias
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Karl Willias, le  Jeu 18 Aoû - 3:01

- Il y avait des garçons magnifiques. Les filles louchaient dessus à chaque fois.

*Lula lève les yeux*

Forcément, c'était exactement comme à Beauxbâtons. A-t-elle eu des rapports plus qu'amicaux avec ces hommes ? On m'a raconté que ce n'était que des barbares, vidé de tout sens morale et plus brute encore que des gorilles. Rien que d'y penser j'ai envie de me les faire. Je ne supporte pas ce genre de personne.

- Je ne suis sortie avec aucun d'entre eux. J'ai toujours eu du mal avec les gens. Honnêtement, j'ai eu une histoire avec un garçon de là-bas. Il a été mon premier amour et le seul, d'ailleurs. Mais nous n'avons pas vraiment été ensemble pendant longtemps, non, on ne peut pas dire ça. C'était trop compliqué, je crois. Mais c'était une histoire d'amour quand même et nous nous aimions beaucoup.


Elle n'est donc pas du genre facile. Je crois qu'au fond ça me plait. Les femmes facile ne sont juste que des trophées, des amuse bouche pour se prouver, qu'au fond nous restons des hommes et que la lois de la nature règne. Mais ce n'est pas ce que je veux au fond de moi. Ce n'est pas ce que je désire, c'est pour ça que je n'ai jamais réussi à rester avec une femme. Elles ne pensaient qu'à plaire. Et plaire pour plaire ça n'a aucun sens. L'amour ce n'est pas seulement de la séduction, les sentiments ne sont pas seulement un jeu. Ils agissent bien plus profondément et impact notre façon d'être. Arg... Si seulement je l'avais connue avant, je n'aurais pas fait toute ces conneries de sortir avec des filles peu fréquentable.

*Lula baisse les yeux*

- Le reste du temps, j'ai refusé. *elle sourit* Bon, c'est pas comme si on m'avait demandé trente fois de sortir avec moi, juste quelques unes, mais je ne vois pas l'intérêt de sortir avec quelqu'un pour qui on éprouve rien.

Elle a compris bien avant moi ce genre de chose futile mais qui a de l'importance. Pourquoi ce précipiter alors que la personne en face ne nous plait pas. Ce n'était qu'un jeu que je me donner. Ah le con que je suis ! Et c'est maintenant, face à une fille que je viens à peine de connaitre, de qui je ne sais -presque- rien, que je prend conscience de chose aussi importante que ça. C'est une fille en or. Je ne la laisserais tombé pour rien au monde. Je crois que je viens de prendre ma décision. Je ne lâcherais Lula pour personne. Elle arrive à me faire avancer au lieu de me faire reculer. Je pense que c'est ce qu'il me faut, une bonne claque dans ma gueule pour me dire "Stop, ça c'est de la Mer**".

*elle me regarde dans les yeux*

- Karl, tu dis que tu es sorti avec des filles qui n'étaient absolument pas importantes à tes yeux. T'as jamais été amoureux ?


Et voilà, la question... La question que j'ai toujours attendu je crois. La question qui me fais réfléchir. Elle a un don... Le don de me rendre heureux et de me faire prendre conscience des choses réellement importante.

*soupir et baisse les yeux*

- Lula... Je crois... Non je suis sûr ! *regarde Lula dans les yeux* Que j'attend cette question depuis longtemps. Tes quelques mots m'ont fais réfléchir. Tu sais, franchement je n'en sais rien pourquoi je recherchais ça. Je cherchais quelqu'un qui pouvais me faire ressentir de l'amour et c'est pour ça que je chercher des relations. Des filles faciles, simplet, qui ne posaient aucune questions et qui étaient là juste pour faire jalouser les autres. Mais tout ça je m'en foutais, tout ce que je voulais c'étais d'être aimé. Je crois bien qu'au finale, personne ne m'a réellement aimé. J'ai aimé moi ! Oh que oui j'ai aimé. L'amour est une chose qui me rend fragile tu sais. Un sentiment qui me fais peur mais qui en même temps me permet de me dépasser. Je suis prêt à tout pour l'amour, tout ! Mais personne ne m'aime à moi.

*s'arrête de parler un instant*

- Tu sais Lula, je ne te remercierais assez de tes quelques mots. Tu viens de m'apprendre beaucoup sur moi en quelques secondes. Merci d'être qui tu es. J'espère qu'un jour tu trouveras une personne qui te mérite parce que tu es... Tu es juste formidable. Encore merci.

*prend la main de Lula et la baise*

Au première abord je ne l'aurais pas dit, mais c'est quelque chose cette fille. Au delà de l'apparence il y a bien plus. Beaucoup plus même que je n'avais remarqué chez personne d'autre. Ce n'est même plus mon cerveau qui parle mais bien mon cœur. Et maintenant je veux tout savoir d'elle. Elle m'intrigue, me fascine. Je pourrais bien rester tout le temps qu'il faudra mais j'arriverais à trouver une faille, une faille qui me permettra de savoir qui elle est réellement.

- Lula... Dis-moi... Pourquoi n'as-tu pas eu d'autre relations ? Tu n'arrives plus à éprouver de sentiments ? Une très belle fille comme toi ça ne cour pas les rue, il y a, j'en suis sûr, plein de garçon qui te couraient après. Il devait bien y en avoir avec qui ça se passé bien.

Elle me surprend de phrase en phrase. Son physique n'est en rien révalateur de qui elle est. Pas comme toute les autres. Elle est définitivement différente.
Lula Nigellus
Lula Nigellus
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Lula Nigellus, le  Dim 21 Aoû - 19:20

Je vois Karl soupirer et baisser les yeux. Aurais-je touché un point sensible ?

- Lula... Je crois... Non je suis sûr ! *regarde Lula dans les yeux* Que j'attends cette question depuis longtemps. Tes quelques mots m'ont fait réfléchir. Tu sais, franchement je n'en sais rien pourquoi je recherchais ça. Je cherchais quelqu'un qui pouvait me faire ressentir de l'amour et c'est pour ça que je cherchais des relations. Des filles faciles, simplet, qui ne posaient aucune question et qui étaient là juste pour faire jalouser les autres. Mais tout ça je m'en foutais, tout ce que je voulais c'était être aimé. Je crois bien qu'au final, personne ne m'a réellement aimé. J'ai aimé moi ! Oh que oui j'ai aimé. L'amour est une chose qui me rend fragile tu sais. Un sentiment qui me fait peur mais qui en même temps me permet de me dépasser. Je suis prêt à tout pour l'amour, tout ! Mais personne ne m'aime moi.

Des relations superficielles, alors ? Karl était-il comme cela ? Non, il l'a été. Il ne l'est plus, il l'a dit lui-même. J'imagine que beaucoup ont eu cette...phase ? Il est facile de tomber dedans quand on a un physique avantageux. Karl avait donc cherché à combler un manque d'amour tout en, inconsciemment, en creusant un autre bien plus profond.

- Tu sais Lula, je ne te remercierai jamais assez de tes quelques mots. Tu viens de m'apprendre beaucoup sur moi en quelques secondes. Merci d'être qui tu es. J'espère qu'un jour tu trouveras une personne qui te mérite parce que tu es... Tu es juste formidable. Encore merci.

Il me touche dès qu'il ouvre la bouche ; c'est incroyable. Ce garçon à l'allure si badboy, comme diraient les moldues, aurait-il pourtant un cœur d'artichaut ? Vient-il de se trouver ? Grâce à moi ? Des questions commencent à se bousculer dans ma tête et je me sens chamboulée par ce qu'il vient de dire.


*Karl prend la main de Lula et la baise*

Mon cœur marque un arrêt : je ne m'y attendais définitivement pas. Je reste là, idiote, la bouché à moitié ouverte et le cœur battant.

- Lula... Dis-moi... Pourquoi n'as-tu pas eu d'autres relations ? Tu n'arrives plus à éprouver de sentiments ? Une très belle fille comme toi ça ne court pas les rues, il y a, j'en suis sûr, plein de garçons qui te couraient après. Il devait bien y en avoir avec qui ça se passait bien.

En voilà une question simple en apparence mais pourtant si compliquée. Il y a dix minutes de cela, jamais je n'aurais pensé en parler avec lui, et encore moins en parler tout court.

- Je n'ai pas eu d'autres relations parce que je n'étais pas amoureuse d'eux et je ne suis jamais sortie avec quelqu'un que je n'ai pas aimé, la preuve, je n'ai eu qu'un copain et c'était mon premier amour ! Peut-être qu'ils m'aimaient, sûrement pas, peut-être un, oui, mais pas moi. Je ne ressentais pas ce besoin de trouver à tout prix quelqu'un quand j'étais seule. Peut-être que ne ne suis pas souvent amoureuse...en tout cas, quand je le suis, je le suis vraiment.

*lève les yeux*

- Karl, ce que tu m'as dit... ça me touche. Je suis contente si notre discussion t'est utile. C'est important de se connaître soi. Tu disais que les souvenirs nous forgeaient et si je t'ai aidé, alors ce souvenir te forgera. Ça me rend heureuse de savoir ça.

*Lula s'arrête*

En effet, je viens de remarquer quelque chose : ma main est toujours dans la sienne.[/color]
Invité
Anonymous
Invité

[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Invité, le  Dim 16 Oct - 12:34

{RP privé avec Ellana Lyan}

La grande salle était presque vide à cet instant, on était un jour de cours, en après-midi, la majorité des élèves étaient dispatchés dans des salles de classes à cette heure-ci. Zephir s'était retrouvé dans la grande salle en attendant le prochain cours, le dernier avait été soporifique pour lui, histoire de la magie, un enfer, un insupportable ennui qui dura deux heures consécutives.

Le petit groupe gryffondor de première année était assis à leur table, et commentait pour la plupart, négativement, le cours qu'ils eurent il y a vingt minutes encore : « Il explique mal » ; « Même le professeur avait l'air de s'endormir » ; « Ca sert à rien on utilise même pas nos baguettes ». Zephir contribuait grandement à la conversation animée qui avait lieu à cette table Gryffondor bruyante, agitant les bras, sautillant sur son banc. Il avait de la confiture de framboise sur quelques endroits du visage, profitant d'un goûter improvisé, beaucoup des jeunes élèves en avaient profiter pour reprendre des forces avant le cours de soin aux créatures magiques dans une trentaine de minutes.

Après avoir finit de cracher leur venin sur l'histoire de la magie, les élèves sortirent leurs baguettes pour voir qui est celui qui pouvait produire la plus forte lumière grâce au sortilège Lumos appris la semaine dernière. Zephir s'était un peu entraîné dans la salle commune le soir après le repas, mais il était loin d'égaler certains de ses camarades, les plus impressionnants étant les serdaigles. Dans un cours commun avec eux, il put les voir à l'oeuvre le jour de l'apprentissage du sort, ils apprenaient beaucoup plus vite que les autres. Il en était un peu jaloux au fond quand il y repense, lui aussi aimerait pouvoir être doué comme eux pour lancer des sorts.

Zephir sortit sa baguette d'une poche intérieur de sa robe, il avait eu encore trop peu d'occasion de s'en servir à son goût, bois de prunellier, ventricule de dragon, un peu plus de vingt-trois centimètres, peu élastique. Il avait retenu toutes les caractéristiques de sa baguette à l'instant même où la vendeuse de chez Olivender's le lui avait communiqué. En profitant d'un moment de plus où il put la tenir en main, il se joignit aux cris de « LUMOS ! », sa baguette s'illumina alors d'un couleur claire, tirant vers le jaune-orangé. Etait maintenant venu le moment du débat, chez qui la lumière était-elle la plus éblouissante ? Un débat qui s'éleva fortement dans la grande salle, attirant l'attention de quelques autres élèves dispersés à d'autres tables, d'où certains essayaient leurs lançaient « Chuuuuut » avec un doigt sur la bouche ou encore « Moins fort ! ». Mais aucun des jeunes gryffondor n'avaient l'air d'entendre ou de se préoccuper des regards noirs qu'on leur lançait, ils étaient tous beaucoup trop absorbés pour élire le meilleur sorcier du groupe.
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Vanille Fleury, le  Lun 17 Oct - 17:03

-LUMOS !! LUMOS !!

Je place mes mains sur mes oreilles pour essayer de diminuer le bruit des incessants cris et bavardage du petit groupe de Gryffondor qui s'amuse avec leurs baguettes. Mes yeux sont rivés sur le vieux livre poussiéreux que je dois lire afin de comprendre mon devoir de métamorphose. Mais les cris incessants du groupe des premières années me déconcentrent et m’empêchent de comprendre ce que je lis. Je recommence trois fois la même ligne, en saute une, les mots perdent tout leurs sens et s'emmêlent dans ma tête jusqu’à former un brouhaha de phrase indescriptible.

La salle est presque déserte et les quelques sorciers qui essaye de faire taire la bande de gamins à coup de « chuuut » ne se font guère écouter. Je ferme mon livre presque à regret. Je vais devoir m'occuper de réduire au silence ce petit groupe. Ça ne m'enchante pas de devoir faire ça, mais je dois avouer que jouer la méchante à toujours été un de mes rôles de prédilection.

Je me lève, quitte le banc et sors ma baguette. Je respire un coup, replace une mèche de mes beaux cheveux tirant sur le blanc derrière mon oreille et avance de quelques pas. La table des chahuteurs se trouve à moins d'un mètre de moi lorsque je le remarque. Des cheveux blonds en bataille, un air malicieux, quelque tache de rousseur, des yeux d'un beau bleu-vert. L'enfant s’agitait et parlait avec les autres gamins qui comparaient la luminosité de leurs baguettes.

J’eus un soudain élan d'affection pour ce petit, cela m'arrivait peu pour ne pas dire jamais. En effet, j'ai plutôt tendance à détester les petits, leurs cris, leurs bavardages et leurs facilités à se faire manipuler. La plupart des premières années que j'avais rencontrés cette année avaient vite compris qu'il valait mieux pour eux de garder leurs distance avec moi. Et au-delà de l'âge bien d'autres sorciers préféraient ne pas croiser mon chemin. Froide, manipulatrice… Que voulez-vous ? Personne n'est parfait.

Presque à regret, je tends ma baguette vers le petit groupe. Ma baguette constituée de crochet de serpent… Je me demande un instant si elle porte du venin en son cœur. Du venin, moi aussi, je dois en avoir au fond de moi et pas qu'en petite quantité si je vois les horreurs qui sortent parfois de ma bouche sans passer par mon cerveau. Au fond, si, elles passent bien par ma tête, mes paroles doivent simplement s'égarer dans une partie obscure de ma conscience. Une partie que je ne maîtrise pas, mais que j'éprouve quand même du plaisir à utiliser.

Du plaisir ? Un frisson d'horreur me parcourt l'échine. Suis-je à se point démoniaque ? Enfuie dans les ténèbres ou la magie noire ? Si avide de puissance ? Je calme les tremblements qui parcourent ma main m'empêchant de la tenir droite. Calme-toi Ellana ! Je commence à me parler à moi-même ça va mal. Je respire un coup, me concentre sur la bande des Gryffondor et lance mon sortilège.

-SILENCIO !!

Tant de force placé dans un seul mot… Le son de ma voix résonne sur les murs de la grande salle tendis qu'un silence écrasant s'installe. Doucement, je remets ma baguette dans ma poche.
Invité
Anonymous
Invité

[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Invité, le  Sam 22 Oct - 19:32

Alors que tout le groupe de première année était en grand débat, et que Zephir élevait la voix, il fut violemment coupé dans son dialogue « C'est la mienne la plus ... », sa voix ainsi que celle de ses amis s’éteignit en même temps, alors qu'une voix féminine résonna entre les murs de la grande salle « SILENCIO ».

Zephir fit volte-face pour observer qui leur avait jeté ce mauvais sort, et observa une serpentard, plus âgée que lui, elle lui ressemblait un peu en plus pâle d'un point de vue grossier : blonde, visage assez fin, la peau un peu plus claire que lui. Il put alors observer que tous les élèves présents à cet instant les regardaient, il remarqua même quelques-uns d'entre eux acquiescer d'un signe de tête comme pour approuver le mutisme qu'ils venaient de subir. Il compris alors la raison de cette "attaque" mais il ne prit pas le temps de comprendre si cette action était justifiée ou non.

Il se révolta, se levant de son banc, s'approchant de son nouvel ennemi à quelques mètres à peine, il leva sa voix et ... rien. Sa voix refusait de lui obéir, ses cordes vocales étaient comme endormis, refusant de vibrer, d'émettre le moindre son. Cet effet le rendit alors encore plus colérique, sa fureur enfermé au creux de sa gorge, il était maintenant face à elle, frustré de paraître si impuissant.

Il leva les yeux pour la fixer d'un regard très mécontent. Mince, sa baguette était resté sur la table dans sa hâte de se déchaîner sur l'adversaire. De toute manière, en y repensant, il n'aurait pas pu l'utiliser sans parler, il se devait de répondre sans la magie, et corriger cette fille qui l’agressait ! Il s'approcha alors d'elle encore plus près et arracha de la main la baguette de la fille d'un geste inattendu et rapide. Deux autres gryffondor s'étaient aussi levés de leurs bancs dans la révolte mais il fut seul à fondre sur elle pour agir.

Une nouvelle baguette à la main, il ne savait pas ce qui l'avait poussé à agir comme cela, mais ne pouvant expulser sa colère par la voix, il avait perdu toute réflexion et avait agit sans réfléchir. Il se trouvait à présent face à une serpentard plus grande que lui, avec une baguette inutilisable.
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Vanille Fleury, le  Sam 22 Oct - 20:48

Le petit gryffondor que j'avais remarqué fait volte-face, il se lève et marche vers moi les yeux brillant de colère. J'aime beaucoup ce petit, sa manière de réagir, son petit visage… C'est bizarre, j’éprouve une sorte… D'affection, oui, c'est ça de l'affection. Ce sentiment m'était totalement inconnu auparavant et je me surprends à sourire intérieurement, il est vraiment trop minions !!

Il essaye de parler, de dire quelque chose. Impossible, c'est cordes vocales sont figées par mon sortilège. La frustration se lit on ne peut plus clairement dans son regard. Dommage… Deux autres petits se lèvent de la table.

Soudain, dans un geste complètement inattendu et surprenant l'enfant me vole ma baguette. Mes pensées se bloquent, mon organisme se fige… Et puis lentement, le sang recommence à circuler dans mes veines. Je pourrais récupérer ma baguette sans le moindre effort, faire du mal au jeune sorcier, le manipuler, le…

Le sourire naît sur mes lèvres sans que je ne l'aie vu venir, naturellement. Je recule soudain, un… Sourire ? Je pensais jusqu'alors ignorer la signification même de ce mot. Et ce petit qui se tient en face de moi, sait-il que je viens de lui offrir mon premier sourire depuis tellement longtemps que je ne m’en souviens plus…

Je commence à avoir peur, qui est-ce que je deviens ? Mon visage se fige à nouveau en une expression neutre que j'ai l'habitude d'adopter. Je ne laisserais perso percer ce manteau d'indifférence et de méchanceté dans lequel je me sent en sécurité. Pourtant quand mon regard croise à nouveau le sien, je meurs d'envie de recommencer.

Doucement, je tends la main vers lui. Paume ouverte, confiante…

-Rends-la-moi s'il te plaît.

Ma voix… La froideur qui en sortait sait dissoute, mon ton est à la limite du chaleureux. Je n'y suis pas habituée. Toutes les fois où j'ai essayé de chasser la glace de mes phrases sans y parvenir… L’émotion me monte aux yeux et je détourne le regard. Qui est cet enfant ? Comment parvient-il à me changer à se point ? Mon regard est attiré par les deux autres enfants et mes pensées redeviennent glacées. Eux, je ne les apprécie pas ! Cela me rassure, je n'ai pas perdu ma personnalité. Seul cet enfant arrive à me troubler.

Ma main toujours tendue, je me demande si le jeune griffondor va me la rendre. Je me promets intérieurement que s'il le fait, je les libérerai du sortilège. Mais je me stoppe, j'ai beau n'éprouvez aucune animosité envers le petit, je reste tout de même l'ennemie, la méchante. Ce rôle qui m'allait à merveille me dégoûte soudain… MAIS POURQUOI ?!
Contenu sponsorisé

[La Grande Salle] : En journée - Page 8 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Contenu sponsorisé, le  

Page 8 sur 14

 [La Grande Salle] : En journée

Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.