AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -60%
Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
60 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 9 sur 15
[La Grande Salle] : En journée
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 15  Suivant
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard

[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Vanille Fleury, le  Sam 22 Oct - 20:48

Le petit gryffondor que j'avais remarqué fait volte-face, il se lève et marche vers moi les yeux brillant de colère. J'aime beaucoup ce petit, sa manière de réagir, son petit visage… C'est bizarre, j’éprouve une sorte… D'affection, oui, c'est ça de l'affection. Ce sentiment m'était totalement inconnu auparavant et je me surprends à sourire intérieurement, il est vraiment trop minions !!

Il essaye de parler, de dire quelque chose. Impossible, c'est cordes vocales sont figées par mon sortilège. La frustration se lit on ne peut plus clairement dans son regard. Dommage… Deux autres petits se lèvent de la table.

Soudain, dans un geste complètement inattendu et surprenant l'enfant me vole ma baguette. Mes pensées se bloquent, mon organisme se fige… Et puis lentement, le sang recommence à circuler dans mes veines. Je pourrais récupérer ma baguette sans le moindre effort, faire du mal au jeune sorcier, le manipuler, le…

Le sourire naît sur mes lèvres sans que je ne l'aie vu venir, naturellement. Je recule soudain, un… Sourire ? Je pensais jusqu'alors ignorer la signification même de ce mot. Et ce petit qui se tient en face de moi, sait-il que je viens de lui offrir mon premier sourire depuis tellement longtemps que je ne m’en souviens plus…

Je commence à avoir peur, qui est-ce que je deviens ? Mon visage se fige à nouveau en une expression neutre que j'ai l'habitude d'adopter. Je ne laisserais perso percer ce manteau d'indifférence et de méchanceté dans lequel je me sent en sécurité. Pourtant quand mon regard croise à nouveau le sien, je meurs d'envie de recommencer.

Doucement, je tends la main vers lui. Paume ouverte, confiante…

-Rends-la-moi s'il te plaît.

Ma voix… La froideur qui en sortait sait dissoute, mon ton est à la limite du chaleureux. Je n'y suis pas habituée. Toutes les fois où j'ai essayé de chasser la glace de mes phrases sans y parvenir… L’émotion me monte aux yeux et je détourne le regard. Qui est cet enfant ? Comment parvient-il à me changer à se point ? Mon regard est attiré par les deux autres enfants et mes pensées redeviennent glacées. Eux, je ne les apprécie pas ! Cela me rassure, je n'ai pas perdu ma personnalité. Seul cet enfant arrive à me troubler.

Ma main toujours tendue, je me demande si le jeune griffondor va me la rendre. Je me promets intérieurement que s'il le fait, je les libérerai du sortilège. Mais je me stoppe, j'ai beau n'éprouvez aucune animosité envers le petit, je reste tout de même l'ennemie, la méchante. Ce rôle qui m'allait à merveille me dégoûte soudain… MAIS POURQUOI ?!
Invité
Anonymous
Invité

[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Invité, le  Dim 23 Oct - 19:32

Avec Ellana Lyan et Zephir Riley


Les voies excitées des premières années résonnaient dans la grande salle, m’empêchant de me concentrer sur mon livre. Fronçant les sourcils, je relisais pour la quatrièmes fois la même phrase sans en saisir le sens, trop occupée à ruminer intérieurement, quand Ellana mit ses mains sur ses oreilles. Je connaissais bien la quatrième année, et je savais qu’elle n’appréciait guère le bruit, et encore moins qu’on la dérange.

La salle n’était pas tellement remplie, les rares élèves présents lisaient ou faisaient leur devoirs calmement en attendant le cours suivant. Certains discutaient, d’autres s’entêtaient à essayer de calmer les Gryffondor qui s’excitaient avec leurs nouveaux joujoux magiques.
Moi, j’étais classée dans la partie « sèchage de cours ». J’avais réussit un peut plus tôt à m’échapper discrètement du cours de botanique, et discrète comme j’étais, personne n’avait remarqué mon absence et celui-ci devait se dérouler comme d’habitude : c’est à dire bruyamment.

Les plaintes incessantes des autres élèves et les vaines tentative de calmer le petit groupe de Gryffondors commencent à m’agacer, et je ne suis pas seule. Ellana se lève soudainement, sa baguette à la main. Elle observe quelques secondes les premières années. Je ne sais pas si elle en observe un en particulier, ce qui risque de se passer par la suite m’intéresse trop pour m’en préoccuper. Elle s’accorde quelques secondes de plus, la connaissant, elle se demande peut-être ce qu’elle va leur faire subir.

Elle lève alors lentement sa baguette et la pointant vers eux, prononce la formule.

« SILENCIO ! »

Le silence s’installe presque immédiatement dans la grande salle, et sa voix résonnant sur les murs profite de cette place. Les têtes se tournent alors vers elle.
Je ris intérieurement : Les premières années doivent se sentir assez impuissants contre un tel sortilège. Je devine que je serais moi-même incapable de prononcer le moindre son avant de longues secondes.

Un Petit Gryffondor se tourne alors vers elle, la fixant d’un air furieux : S’approchant de nous d’un pas rapide, il se tient en face de l’auteur du sort, la regardant droit dans les yeux, et ouvrant la bouche comme pour lui crier dessus (ce qui est assez ridicule étant donné la différence de taille et d’âge. Prenant conscience qu’il ne peut prononcer un mot, le petit, dans un élan de frustration, arrache sa baguette des mains d’Ellana.

Je grimace. Je sais pertinemment qu’il ne faut pas énerver la Serpy, mais ce que vient de faire ce petit… J’ai peur pour la suite.
Pourtant, un sourire se dessine quelques secondes sur le visage de celle-ci, puis disparait d’un coup, remplacé par une lueur d’effroi, comme ci ce qui venait de se produire chez elle était surnaturel. Elle tend lentement la main vers lui, et, à ma grande surprise, lui parle de manière douce, comme pour ne pas l’effrayer, ce qui est absolument impossible étant donné qu’Ellana est Ellana.

« Rends-la moi s’il te plaît »

Mes lèvres s’étirent alors en un sourire malicieux. Ohhh, je vois, c’est le coup de foudre ! On dirait qu’on a trouvé la perle rare, ce petit en a de la chance…
Ellana, quant à elle, semble surprise du ton qu’elle a prit. Apparemment, on ne lui a pas apprit la pitié ou compassion. Je peux presque voir le désespoir qui anime ses pensées à l’idée de faire preuve de gentillesse. Je décide alors d’agir, histoire qu’elle ne commence pas à se parler à elle même - c’est le dernier stade avant qu’elle pète un plomb.

« Waw, dis, c’est moi où tu viens presque d’être aimable ? (Je me retient de dire que je pouvais appeler l’infirmière et ajouta à l’intention du Gryffondor) En même temps avec sa bouille toute mignonne… C’est quoi ton nom, petit ? »

J’avais prononcé ces paroles d’un ton chaleureux, imprégné d’une once de malice, la même qui brillait au fond de mes yeux.
Invité
Anonymous
Invité

[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Invité, le  Lun 24 Oct - 18:50

Le teint légèrement rougie par la colère, Zephir s'attend à une riposte peut-être violente de la propriétaire de la baguette qu'il vient de voler. Se préparant au pire, celle-ci à sa surprise tend simplement sa main : « Rends-la moi s'il te plait ».

“Ahahahah, celle qui quelques secondes auparavant venait de me jeter un sortilège se mettait à me demander poliment de lui rendre sa baguette. Pourquoi devrais-je lui rendre ? C'est elle qui avait cherché la première, et puis j'ai envie de lui donner une bonne leçon, je vais pas me laissé faire, avec tous les autres gryffondors qui me regardent en plus ... Je pourrais casser, nan, c'est trop, mais je pourrais lancer sa baguette au loin, elle irait pathétiquement chercher sa baguette après m'avoir attaqué.”

Serrant la baguette un peu plus fort, la machoire crispé pendant qu'il pense à tous les moyens dont il pourrait laver cet affront, c'est lui avait les cartes en main à présent. Puis soudain il fut surprit par une nouvelle voix : « Waw, dis, c’est moi ou tu viens presque d’être aimable ? » parvient aux oreilles de Zephir. Dans sa colère, il était resté focaliser sur sa rivale, ne remarquant même pas la nouvelle arrivante se tenant à côté d'elle, une autre serpentard aussi. Pour la première fois il quitta du regard les yeux de la méchante serpentard pour regarder sa copine, toutes les deux avaient l'air d'avoir le même âge, mais celle qui venait de parler contrastait avec son ami par des cheveux bruns, entourant un visage encore quelque peu enfantin.

“Elle vient de dire qu'elle est aimable là ? Si c'est vrai, c'est une chance pour moi d'être libéré du maléfice ! Après tout, si je ne lui rends pas la baguette, il est vrai que je ne sais pas combien de temps je resterais la voix éteinte, mieux vaut-il peut-être lui redonner en espérant qu'elle inverse le sortilège.”

Pendant que Zephir passait en révisions ses options, pensant probablement à oublier toute idée de vengeance ou la remettre à plus tard pour le moment, la fille aux cheveux foncés repris la parole : « En même temps avec sa bouille toute mignonne… C’est quoi ton nom, petit ? ». La peau jusqu'ici rosée de Zephir empira encore à l'écoute de ces compliments flatteurs, mais il ne devait pas fléchir, ne pas se laisser amadouer, il n'est pas aussi stupide ... Trop tard, sans même s'en rendre compte il était déjà entrain de déposer la baguette dans la main de sa propriétaire, attendant la fin du maléfice pour répondre un rapide « Zephir Riley » d'une voix un peu plus aigu qu'à l'habitude.

Intérieurement Zephir était vexé d'avoir aussi rapidement perdu sa colère, il en avait presque oublié la raison de la querelle, était-il si facilement manipulable ? Involontairement, son visage se détendit légèrement, il se repris vite en main en adoptant à nouveau un air mécontent, pour montrer une colère dont il essayait lui même de se convaincre à présent.
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Vanille Fleury, le  Lun 24 Oct - 20:11

-Waw, dit, c’est moi où tu viens presque d’être aimable ?
Je tourne la tête. C'est Raven qui m'a rejointe sans que je ne l'aie entendue. J'aime bien cette serpentard, mais, elle a une façon de s'adresser à moi en mélangeant ironie et provocation qui me déplaît fortement. Je meurs d'envie de lui refermer son claquet, mais elle reprend en s'adressant eu petit Gryffond.

-En même temps avec sa bouille toute mignonne… C’est quoi ton nom, petit ?

Le petit rougis et mon cœur se serre. Que se passe-t-il ? Je ne serais quand même pas… Jalouse ? Non cet impossible, je ne suis jalouse de personne et surtout pas d'un morveux des Gryffonds ! Les mots de Raven semblent toucher le petit droit au cœur. Je vois qu'il est sensible à sa flatterie et je serre les dents. D'un mouvement qu'il semble redouter directement après, il me rend ma baguette.

-Zéphir Riley.

-Merci Zéphir.

Mes paroles n'ont pratiquement été qu'un murmure, pourtant mon ton aimable m'est resté. Cela me fait bizarre de n'éprouver aucun animosité pour cet enfant. Il semble furieux contre lui-même de m'avoir rendu ma baguette aussi vite. Il s'en veut, j'en suis sure. Néanmoins, je décide de tenir ma promesse silencieuse.

-Finit incantatem.

J'entends quelques soupirs et puis quelques murmures reprennent. Je fixe le petit. Mes yeux se perdent tandis que mes pensées me ramènent en enfance. Je voudrais les oublier, les retenir. Mais mes souvenirs déferlent sur moi sans que je ne puisse opposer la moindre résistance. Larmes, cris, douleurs. Parents occupés, professeur particulière trop sévère. Trop injuste. Enfance solitaire, gamine incomprise. Noire, gris… Solitude. Tristesse, colère, pluie. Enfance malheureuse, souvenirs douloureux. Je serre les dents et par un monumental effort de volonté repousse tous ces souvenirs dans un coin de ma tête.
Il faut que j’arrête, je ne dois plus ressasser indéfiniment mon passé. Il est temps de reprendre mon présent en main, c'est d’ailleurs ce que je m’efforce de faire. Masquer mes sentiments, toujours.

Mais la présence de ce petit me rend heureuse et donc vulnérable, quant à ma jalousie envers Raven… Je n'ose pas imaginer les conséquences d'un tel défaut. Le plus gros de tous selon moi, c'est celui qui offre le plus de failles. Il faut que je m'éloigne, que je parte. Pourtant, mes jambes restent clouées au sol… Des sentiments contradictoires embrouillent mon esprit et je respire un grand coup pour tout calmer.
Invité
Anonymous
Invité

[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Invité, le  Ven 28 Oct - 11:58

Le petit rougit, il semble touché par mes et dépose la baguette dans la main de Ellana. Le sort de celle ci s’affaiblit peu à peu, et le Gryffondor en profite pour lui répondre.

« Zephir Riley »

Un voix aïgue, une voix mignonne de première année, je ne peux m’empêcher de sourire tandis qu’Ellana se renfrogne. Les regardant tour à tour, je les examine. Ils ont tous les deux l’air de mener un combat intérieur, le premier a l’air frustré de ce qu’il vient de faire, pourtant, ses traits de détendent quelques instants, avant de reprendre un air boudeur et mécontent, plus mignon qu’autre chose. Il semble avoir paumé dans un coin de son esprit, la raison pour laquelle il s’était énervé.

Ellana quand à elle, me toise d’un regard mauvais, elle semble mécontente du ton chaleureux que j’ai employé. Elle remercie pourtant le petit d’une voix douce et aimable. Je la soupçonne d’éprouver de la jalousie. Je n’ai pourtant qu’adressé la parole au Gryffondor… Mais c’est Eliana, que voulez-vous ?

« Finit incantatem »

Quelques élèves profitent de cette action pour soupirer et quelques conversations reprennent, plus discrètement cependant : après tout, on ne sait jamais ce qui passe par la tête de son aînée. Raven, elle profite du bruit pour s’effacer de nouveau, après s’être adressé à Ellana et Zéphir dont le combat de regard prend fin.

« Boooon, ben moi je retourne en cours, je vous laisse tout les deux, bonne journée ! »

Je prends mon livre et sort de la salle d’un pas léger. Je devrais me dépêcher, le prof du cours suivant remarquera sûrement mon absence, et le connaissant, je n’ai pas intérêt à être en retard. Je souris, repensant à ce u’il vient de se passer. Ellana jalouse, ce moment est mémorable. Qu’elle se prenne d’affection pour quelqu’un est encore plus surprenant. Ahhh, si seulement j’avais un journal, j’en aurais des choses à écrire…


HRP:
 
Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Lydie Nouël, le  Sam 31 Déc - 2:57

PV Keira et Gwen
So weird Lydie a 11 ans.


Une pause, enfin.
Depuis qu'il avait découvert un intérêt dans les cours sorciers, le cerveau de la tête rousse savourait pleinement les instants de repos. En effet, à chaque fois il entrait dans une activité démesurée, actionnait mémoire interne et régions de sa personnalité où la curiosité s'exprimait. A l'écoute, elle s'intéressait, enregistrait, comprenait et imprimait. Ce monde nouveau n'était que découverte.

Pour la première fois de sa vie, Lydie avait varié les fréquentations. Piqûre de gustation avant de s'établir sur une plante hôte. Elle avait découvert la bande du train et les relations avaient évolués, en bien ou non. Elle avait surtout noué des liens amicaux avec des membres de sa maison, tout en conservant une entente avec quelques jeunes sorciers, principalement grâce aux cours.

Certes, elle n'avait aucun mal à faire le premier pas avec des inconnus. Son impulsivité et sa sincérité faisait le travail. Bien souvent, son instinct lui soufflait le reste: si ça allait coller ou non. Sans donner plus d'explications.

Elle se retrouvait donc à arpenter les couloirs avec une jeune sorcière qu'elle fréquentait, de temps en temps, à l'occasion de ses activités qui stimulaient son cerveau d'un sens nouveau, autre fois routine moldue désagréable. Elle n'avait que très peu d'informations sur sa camarade, leurs conversations n'exploraient pas plus loin que le présent et Lydie s'en accommodait, ne souhaitait pas rentrer par effraction dans la sphère privée de la jeune Serpentard, préférait que ce soit celle-ci qui fasse ce premier pas en particulier.

A l'entrée dans la Grande Salle, la rumeur des conversations en cours monta aux oreilles de la Lionne. Elle avait été, dans un premier temps, fascinée par le faux plafond majestueux de la pièce. Maintenant, l'opressement de la grandeur des lieux l'emportait. Elle ne voulait s'y attarder longtemps, se forçait à poursuivre la discussion en cours avant de rejoindre la table de sa maison pour le déjeuner.
Keira Sanders
Keira Sanders
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Keira Sanders, le  Sam 31 Déc - 23:23

La jeune Sanders, alors élève de seconde année, était fière d'elle : elle avait réussi à se faire une autre amie qu'Alice. Enfin, peut-être que le mot amie était trop fort ? Etaient-elle déjà amies, ou encore connaissances ? Elles discutaient bien, ensembles. Et elles semblaient bien aller de paire, même si Lydie venait d'une maison que la Keira de l'époque n'appréciait pas particulièrement. Elle ne savait pas ce qui définissait l'amitié. Etait-ce de traîner ensembles, de rigoler ensembles, ou de se faire des confidences ? La barrière lui semblait tellement floue : elle ne comprenait rien du tout.

Mais le fait était là : elle était fière d'elle. Elle marcha donc en compagnie de la rousse en direction de la grande salle. Les ventres criaient famine à cette heure-ci. Il fallait dire que quand on était (pré)adolescents, l'estomac était réglé comme une pendule. Ou au contraire, absolument déréglé ; c'était parfois un micmac à s'en frapper la tête contre un mur. « Tu es une jeune fille en croissance, il faut manger, mais équilibré », cela résonnait dans sa tête ; les paroles de sa mère, qui d'une voix sévère et ferme radotaient tous les midis et tous les soirs. Et pendant la journée aussi. Lucy s'était tellement appliquée à noyer sa fille de "bonnes" paroles que la brune en était hantée.

« Pfff... » elle traînait légèrement des pieds, épuisée, alors que la journée n'était qu'entamée de moitié. « Ce cours  était pénible à souhait ! Je m'en fiche, moi, d'apprendre à m'occuper d'un hippogriffe. Je ne compte pas en dresser ! », s'exclama-t-elle de mauvaise foi. Ce n'était pas qu'elle n'appréciait pas la matière en question. Seulement... ce n'était pas sa préférée.  Les créatures semblaient ne pas l'aimer. Elle n'avait peut-être pas le truc pour ça. « Mais Blanchet a de l'allure, tu trouves pas ? Je pense que ma mère l'aimerait beaucoup. » Et voilà, elle pensait encore à Lucy. A ce qu'elle penserait, si elle voyait sa fille. Heureusement, quelques années plus tard, la Serpentard aura appris à s'en défaire.
Gwen McLee
Gwen McLee
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Gwen McLee, le  Lun 2 Jan - 13:10

Pv Keira Sanders et Lydie Nouël



Mon ventre gargouille comme pas possible, ça m'apprendra à ne pas manger le matin. En même temps à l'heure du petit-déjeuner rien ne me donne envie, bien qu'il y ait un choix absolument remarquable. Je suis comme ça, je préfère attendre plus tard. La majorité des gens me répètent sans cesse que ce n'est pas bien ce que je fais mais franchement qu'ils se mêlent de leurs affaires une bonne fois pour toute !

Je me dirige d'un pas rapide vers la Grande Salle afin de rejoindre la table des jaunes. Je viens tout juste de terminer le cours de Soins Aux Créatures Magiques. Ce n'est pas que je le déteste ce cours mais j'ai du mal à le suivre. Je suis complètement à la ramasse. Je ne comprend pas pourquoi car je révise sans cesse chaque cours et je fais mes devoirs bien sagement. Mes notes sont une catastrophe, que va penser mon père ? Même la prof pense que je n'aime pas les animaux magiques alors que pas du tout. Bref j'ai vraiment envie de penser à autre chose que mon échec total dans ce cours.

En franchissant la porte de la Grande Salle, j'aperçois en premier temps le fameux plafond magique qui m'impressionne toujours autant. Je jette un coup d’œil rapide à la salle quasiment vide. À cette heure, pas grand monde traîne ici, en général ils vont plutôt s'entasser à la bibliothèque. Mon endroit favoris mais avec lequel j'ai du mal à réviser ces temps-ci. Le temps n'est pas approprié à ce que les élèves sortent au parc voilà la raison. En voulant m'avancer vers les tables vide je surprend une conversation qui m'interpelle directement. Je tourne ma tête en direction d'une voix féminine. Tiens je me disais bien que j'avais déjà entendue cette voix à quelque part. Les deux filles en question sont en pleine discussion, elles parlent du cours de SAM.  Cours que nous venons toutes trois de quitter. Moi qui ne voulait plus en entendre parler c'est grillé. Je n'ai jamais eu encore l'occasion de pouvoir discuter avec. Il y a une Serpentarde et l'autre est une Gryffondor.

"Pfff...Ce cours  était pénible à souhait ! Je m'en fiche, moi, d'apprendre à m'occuper d'un hippogriffe. Je ne compte pas en dresser !" lance la verte l'air complètement blasée.

En l'écoutant, j'ai l'impression que c'est moi qui parle. C'est vrai que malgré le fait que j'adore les hippogriffes, ce n'est pas pour autant que j'aime les étudier. Je ne peux pas m'empêcher de me rapprocher des deux demoiselles et de mettre mon grain de sel. C'est plus fort que moi.

"Tu as raison, ce cours est minable, ennuyeux et ça ne rapporte pas de bonnes notes en plus" lui répondis-je en souriant et en regardant également la rouge. "Excusez-moi de débarquer comme ça à l'improviste mais je suis tellement du même avis que toi."

Je ne sais pas quelle va être leur réaction, j'espère ne pas les frustrer. Mon intention n'est pas mauvaise, je veux simplement faire de nouvelles connaissances. J'aime ça. C'est tout.

Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Lydie Nouël, le  Mer 15 Fév - 12:13

Sorry i'm very très late j'avais oublié pardonnez moi + c'est bof gneuh

Les deux jeunes sorcières s'échangaient quelques mots, Lydie répondait platement, histoire de combler les blancs. Elle pensait surtout à son repas. Elle avait hâte de combler les désirs de son estomac. Lorsqu'il s'agissait de nourriture Lydie ne comptait pas, elle ingurgitait massivement jusqu'à être rassassiée, n'en culpabilisait jamais, ne comprenait pas comment l'on pouvait s'en vouloir de se faire plaisir. La balade qui suivait souvent ses repas ne servait qu'à accompagner la diggestion et non à éliminer les calories ingérées. Borborygme d'abdomen accompagné d'un sourire amusé.

Ce cours était pénible à souhait ! Je m'en fiche, moi, d'apprendre à m'occuper d'un hippogriffe. Je ne compte pas en dresser ! La rouquine se laissa un temps pour songer aux mots de sa camarade Serpentard, les yeux levées au plafond, pensive. Elle n'était pas d'accord et, avant qu'elle parvienne à manifester cette pensée, une nouvelle personne fît une intervention. Eclair roux, elle était aussi dans le cours de SAM. Lydie ne lui avait pas accordé d'attention particulière, ne portait aucun jugement à son sujet, mais était toujours curieuse, voulait en découvrir plus. Tu as raison, ce cours est minable, ennuyeux et ça ne rapporte pas de bonnes notes en plus Encore un désaccord. Excusez-moi de débarquer comme ça à l'improviste mais je suis tellement du même avis que toi.

Lydie se retrouvait face à deux personnes d'avis différent du sien et ne tenait pas particulièrement à lancer un débat. Pourtant, son caractère faisait qu'elle ne pouvait se résoudre au silence, sa bouche s'exprima malgré elle. Je pense que ces cours sont parmi les moins ennuyants. En fait, j'aime découvrir de nouvelles choses, créatures. Tu vois, je ne connaissais rien des hippogriffe avant aujourd'hui. La tonalité de sa voix n'affichait aucune hésitation avant la phrase qui suivit. Enfin, être né moldu change la vision des choses, seulement au début j'espère. Elle scrupta les jeunes élèves, craignant leur réaction.
Keira Sanders
Keira Sanders
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Keira Sanders, le  Sam 18 Fév - 15:47

La petite brune fut surprise lorsque, à la place de Lydie, ce fut une inconnue qui répondit à sa plainte. Elle avait surgit de nulle part comme une fleur au milieu du désert, et s'était glissée entre les deux camarades. Un instant, Keira l'écouta d'un air interloqué : elle lui parlait d'un ton si amical et si sociable, qu'elle en était envieuse. La future préfète était discrète et avait tendance à rester un peu trop à sa place. C'était sans aucun doute la raison pour laquelle elle n'avait qu'une ou deux amies. Elle n'arrivait juste pas à se lancer ; mais une fois que la fusée était partie, elle tissait des liens jusqu'à la Lune.

La Gryffondor, elle, divergeait de par son avis. Elle mentionna le fait d'être née-moldue. Il était vrai que ça changeait la donne. Ces pauvres avaient une tendance insupportable à s'émerveiller de tout et n'importe quoi, à l'école. Pour les premières années, du moins. Après, cela semblait s'estomper. A la mention de l'impureté du sang de son camarade, Keira eut un léger mouvement de recul. Elle fronça les sourcils, songeant à sa mère. Si elle était là, elle lui aurait dit de ne pas traîner avec cette vermine. En soi, la métamorphomage ne voyait pas une vermine en la lionne. Elle avait l'air sympathique... Mais, et si sa mère avait raison ? Et si elle devait s'en éloigner pour son bien ? Son handicap pourrait-il la gêner, elle ?

« Ça doit être bizarre. As-tu l'impression d'appartenir pleinement à ce monde ? », interrogea-t-elle Lydie, sans exclure la poufsouffle qui était arrivée. « Ma mère me dit toujours de ne pas fréquenter les moldus... », commenta-t-elle. Elle était bien trop jeune pour réaliser son erreur, qui malheureusement pourrait lui coûter une amitié.

Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Hugh Dey, le  Mar 28 Mar - 9:53

RP précédent

C’était encore la nuit. Plus pour très longtemps. Une heure au plus. Ca tombait bien, c’était ce qu’il me fallait pour terminer mon action de ce soir. Moi je commençais à fatiguer, mais Felix était encore partant pour la suite. C’était génial d’être si confiant en soi-même. Si certain de sa réussite. Et si passionné envers la cause que je défendais aujourd’hui, en secret, sans que personne ne le sache.

Cela allait bien avec mon personnage de la nuit. Car j’étais Sergeï Kholov, encore et toujours, comme je le répétais maintenant depuis le sixième RP et j’espérais que vous l’aviez compris. Ma première mission en ces lieux, avant même de les piéger, était de les protéger. Car plus que tout nous avions convenu d’une action non violente. La Grande Salle étant un lieu qui allait être particulièrement amoché, nous souhaitions prendre nos précautions.

La limite d’âge que j’allais donc tracer était la plus importante de toute. Car c’était elle qui garantirait toute la sécurité de notre opération. Elle éloignerait immédiatement des tables que j’allais truquer quelques instants plus tard.

Je me concentrais fortement. Félix lui aussi, était aux abois, et il me prêtait main forte. J’avais presque l’impression qu’il tenait ma baguette avec moi, et qu’il mettait toute sa volonté dans les mots que j’informulais. Licens Saeculum Nobstatis Condicionalis. Encore un sortilège conditionnel. Felix ne permettait pas de réduire le temps nécessaire à leur réussite, mais il me permettait d’être certain de ce que je faisais. La limite d’âge n’était pas visible, pour le moment. Elle ne le deviendrait qu’au moment voulu. Que lorsque la condition serait remplie. Lorsque le signal sonnerait.

En attendant… En attendant, tout le monde pouvait circuler. Pour le moment. Car dès que celle-ci serait activée, aucun élève, aucun professeur, aucun être humain de moins de 87 ans ne pourrait entrer dans la Grande Salle. Et il valait mieux. L’heure à laquelle se déroulerait l’action permettait d’éviter tout élève à l’intérieur de celle-ci. Car avec ce que j’allais coller sur les tables

[RP Unique. Les sortilèges décrits ne se déclencheront qu’au signal. Vous verrez bien quand il apparaîtra.]
Invité
Anonymous
Invité

[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Invité, le  Sam 1 Avr - 11:56

Attaque de Poudlard

La nuit avait été courte mais productive pour Alicia. En effet, récemment, elle avait eu l'idée de faire un cours un peu spécial et il lui avait fallu corriger les copies. Les élèves lui avaient longuement réclamés les résultats mais étant donné qu'elle avait été absente plusieurs weekend d'affilés pour son statut de Chercheuse , la jeune professeure n'avait eu le temps de s'y atteler que pendant la nuit. Heureusement qu'Aslinn, son elfe de maison, était sa fournisseuse de café et gâteaux en tout genre. Cela lui avait permis de tenir pour pouvoir tout faire et rattraper son retard, joie...

Le lendemain, bien qu'assez épuisée en essayant de le cacher tout de même, l'ancienne Directrice assurait tant bien que mal ses cours. Plus jamais des nuits pareilles, c'était une promesse à elle-même. Au pire, Aslinn n'aurait qu'à l'assommer pour la faire dormir si nécessaire. Sortant ainsi de sa salle de cours et ayant une grande faim bien que ça ne soit pas l'heure, la Wind se dirigeait paisiblement vers la Grande Salle. Néanmoins, en arrivant dans le hall, elle entendit des explosions provenant de ladite salle et se précipita pour aller voir ce qu'il se passait. Courant à toute allure, la professeure fut repoussée violemment quand elle tenta de rentrer dans la salle de repas. Les tables explosaient les unes après les autres et plus loin, des hurlements retentissaient dans Poudlard. Cela ne pouvait pas être l'oeuvre d'un petit plaisantin mais que de quelques personnes : les Mangemorts. Appelant Aslinn à toute vitesse, l'elfe ne tarda pas à venir auprès d'Alicia :

"Aslinn, dépêches toi d'aller au QG Phénix. Préviens les autres de venir immédiatement, Poudlard est attaqué !!"

Une courbette affolait plus tard, le serviteur transplana en urgence. Bien, réfléchis Wind, réfléchis. Il fallait protéger les plus jeunes et c'était du ressort des alliés que l'Ordre comptait au sein des élèves. Serrant son gallion d'urgence, elle les appela:

"Grande salle, venez vite. Wind, ne posez pas de questions"
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Amy Shields, le  Sam 1 Avr - 13:37

L.A d'Alicia accordé.



Nuit courte. Comme d'habitude lorsqu'elle dormait dans son bureau. En même temps elle n'avait pas trop le choix. Son job lui imposait d'être un minimum présente pour les élèves si il y avait quelconque soucis. Et quel soucis.. Se réveillant le matin assez fatiguée, elle s'empressa de boire une potion énergisante pour tenir la journée. Fatigue, fatigue. C'était dur. La matinée passa, longue, interminable. Pas un seul blessé à l'horizon. En un sens c'était bien. Mais d'un autre, les heures étaient longues pour elle. M'enfin elle n'allait pas se plaindre. Il fut bientôt l'heure où son estomac cria famine. Oui bon quand on ne boit qu'une simple potion sur la journée, normal que le corps dise me*de. Direction le manger. Nom nom. Avait faim. Malheureusement, pas le temps de manger.

Une explosion retentit. Oh. Kécécé ? Un farceur ? Heu, vu le bruit de l'explosion, un élève seul ne pouvait être impliqué là dedans. Oh punaise. Idée qui surgit. Et quelle idée. Mauvaise idée, mauvaise nouvelle. Dites moi que ce n'est pas.. Bordel ça brûle !! Denouveau, brûlure que trop connue. Cette chaleur qui crâme la peau de la cuisse. Le Gallion. Oh punaise. Craintes confirmées. Très très mauvaise idée. La brunette sortit le Gallion et lu ce qu'il était mis dessus. Wind. Elle y était déjà. Elle devait certainement avoir déjà envoyé quelque ou quelque chose pour le restant de l'Ordre. Se précipitant à la porte de l'infirmerie, elle sortit en trombe. Courant dans les couloir pour rejoindre l'endroit du rendez vous. Vérifiant en passant que les élèves n'avaient rien et leur criant d'aller se mettre à l'abris dans les dortoirs.

Les deux grandes portes se dessinèrent à l'angle d'un couloir. Yes. L'une était ouverte, Wind était devant.Arrivée à sa hauteur, un simple regard suffit pour les salutations. Pas le temps de se faire la bise ou quoi que ce soit d'autre. Une fine brume faisaient le tour de la pièce. Quelques idées vinrent dans la tête d'Amy pour essayer de comprendre ce que c'était. Il ne fallut au final pas plus de deux minutes que pour se souvenir de ses vieux cours. Limite d'âge. C'était tout de suite plus embêtant. Se tournant vers sa compagne blonde, elle sourit un peu stressée.

- On va essayer d'enlever ça à deux. Parce que vu la taille du machin, seule c'est pas possible.

C'est parti. Après un accord assez vite mis en place. Ribambelle de sortilèges furent lancés contre la barrière. C'était mieux avant que les élèves n'arrivent. Histoire qu'ils ne se retrouvent pas avec un quelconque sortilège ou poison dans la tronche. Miss Wind en envoyait de part et d'autre, forcément plus à l'aise tandis qu'Amy y allait plus à tâton qu'autre chose. Bah quoi. Elle c'était la Medicomagie, qu'est ce qu'elle pouvait faire de plus que l'experte en enchantements d'à côté ? Bah pas grand chose. Il n'empêche qu'après plusieurs minutes d'acharnement, la barrière céda, la légères brume s'évapora pour laisser une pièce nette. Enfin net. Si on faisait pas gaffe au fait que tout avait explosé. Mais ça c'était un autre histoire. La Phénix se tourna vers son amie.

- Les alliés ne vont pas tarder. Je vais aller voir si il y a des blessés pour les soigner et mettre les autres à l'abris. Je serai plus utile là-bas qu'ici. Bonne chance. Fais super gaffe à toi. Si besoin d'aide, tu sais comment appeler.

Regard ferme et déterminé vers la professeure en montrant le gallion avant de le remettre dans sa poche. Elle tourna les talons pour sortir de la grande salle. Il fallait maintenant trouver les blessés les plus graves. Et même les autres en fait. Aller Amy, journée fatiguante jusqu'au bout. Cours, Amy.


Fin de ce rp pour moi


Dernière édition par Amy Shields le Sam 1 Avr - 13:46, édité 1 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Peter McKinnon, le  Sam 1 Avr - 13:43

Attaque de Poudlard
LA de Merry et de Galway accordés

HRPG:
 


Quelles mornes journées que celles se rapprochant du mois de juin ... Peter avait du, bien malgré lui, se mettre à l'étude de ses ASPICs. Il s'était remis à fréquenter la bibliothèque et c'était loin de lui faire plaisir. Toujours trouvait-il du réconfort dans l'idée qu'il s'agissait de ses derniers moment dans cette horrible salle ! Il avait toujours aimé les livres, là n'était pas le problème, mais il avait toujours détesté le travail ou encore détesté que l'on le force à ingurgiter des ouvrages qu'il n'aurait, de prime abord, jamais saisir sur une étagère.

Peter était donc là, entre deux cours, assis seul à une table, en train de s'endormir devant un manuel d'Histoire de la Magie. Après trois jours à jongler entre les salles de cours et la bibliothèque, Peter avait atteint un stade proche de la dépression nerveuse. Son teint était d'ailleurs bien plus pâle qu'à l'ordinaire ... Il releva une nouvelle fois sa tête qui venait de faire un plongeons en avant et la reposa sur son poing droit. Peter se prit alors à penser tout bas « Si quelqu'un peut m'entendre, faites qu'il se passe quelque chose, n'importe quoi, pour que je me tire loin d'ici ! ». Il poussa alors un long soupir. Bien sur que non, personne ne pouvait l'entendre !

A ce moment là, toute la pièce se mit à trembler. Peter jeta instinctivement un regard vers le sol, mais ce n'était pas là son premier problème, des flots de livres commençaient à se répandre des longues étagères de la bibliothèque. Des élèves se levaient de partout en hurlant, avant de s'écrouler lamentablement par terre, sous l'effet du tremblement. Par réflexe, Peter, qui avait été à l'école primaire moldue, se glissa de sa chaise pour se réfugier sous la table de travail. Il ressentit alors une vive douleur à la cuisse.

*Mais qu'est-ce qui se passe enfin ?!*

A taton, Peter réussit à extrair de sa poche, une pièce de métal très chaude. « Grande salle, venez vite. Wind, ne posez pas de questions ». Peter laissa sortir un juron synonyme de plus vieux métier du monde et tira alors Phaesporia de sa ceinture. Il allait falloir qu'il trouve un moyen de sortir de là. Il jeta un coup d'œil à la porte de la pièce, son objectif principal pour l'heure. Il sortit de sous sa table en dégageant une chaise du pied. Il se mit alors en route en laissant là ses affaires qui jonchaient à présent le sol. Il opta pour une marche rapide vers son salut, malgré le fait que les secousses l'envoyaient se cogner par endroit sur des chaise ou des tables sur lesquelles il s'écrasait pitoyablement. A chaque fois qu'il arrivait à hauteur d'un élève, il lui criait de rejoindre sa salle commune le plus rapidement possible. Mais il était pratiquement inaudible, dans la bibliothèque c'était la panique !

Enfin sortit, il se mit à courir dans les couloirs et les escaliers. A certains embranchements, il entendait des bruits d'explosion venant de différentes directions, il se fit violence pour ne pas y prêter attention et poursuivre sa route. Il dévala les dernières marches des escaliers et tomba sur un flot d'élèves, apparemment pas spécialement au courant de ce qui était en train de se passer. Il fallait dire que Peter n'était pas spécialement en train de réaliser non plus, mais il avait suffisamment d'intuition pour sentir que l'on avait besoin de lui. Il essaya de se frayer un chemin tant qu'il put parmi le groupe, mais il tomba nez à nez avec Galway, son nouveau collègue préfet.

- Ah ! Galway, tu tombes bien ! Il se passe un truc pas net. Il faut que tu réunisses tous les serpentards que tu trouves et que vous vous barricadiez dans la Salle Commune ! Moi je ... j'ai un truc à régler avant !

Mais comment allait-il faire pour rester en contact avec ce préfet, bien plus jeune et bien moins expérimenté que lui ? L'idée surgit dans la tête de Peter quasiment instinctivement ! Après qu'il eut crié son nom, Ralf, l'elfe de Peter apparut.

- Bien, voici Ralf, c'est mon elfe de maison, bien que je n'aie pas de maison ... Il va venir avec toi et si tu dois m'envoyer un message, Ralf transplanera jusqu'à moi. En plus il a travaillé ici aux cuisines, il connait Poudlard par cœur !

Et, sans autre cérémonie, Peter laissa là son collègue et son elfe. Baguette au poing, il termina de dépasser le groupe d'élèves. Mais tout d'un coup, une voix l'appelant le retint. Il fit volte-face. S'il y avait bien une personne qu'il n'avait pas envie de voir lorsque tout le monde se trouvait dans une situation de danger qui le faisait hésiter entre son devoir de préfet et celui d'espion de l'ordre, c'était bien sa petite-amie ...

- Merry, va vite à ta Salle Commune ! Je suis désolé ...

Peter était embêté de la planter là. Elle n'avait d'ailleurs pas spécialement l'air contente de le voir se faire la malle s'en même venir l'embrasser mais il avait perdu assez de temps comme cela ! Il lui semblait qu'il s'était passé une éternité depuis que son gallion d'alerte avait chauffé ! Il finit par entrer dans la Grande Salle. Ce n'était pas tellement plus beau à voir, les tables des quatre maisons étaient dans un état pitoyable ! Il aperçut alors le Professeur Wind et courut à sa rencontre.

- Ah, Professeur Wind, vous être là !

Arrivé à sa hauteur, sans plus rien ajouter, il lui montra discrètement son gallion d'alerte.
Invité
Anonymous
Invité

[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Invité, le  Sam 1 Avr - 14:36

Suite d'ici et avec le LA d'Aza. Ils ont mon LA pour la suite de l'attaque (Alex et Aza)

Le sol se met à trembler.  C'est l'horreur. J'adresse un regard plein d'incompréhension à Alex, il se passe quoi là ? Je jette un oeil partout pour entendre des cris venant de partout. Poudlard est attaqué ? Pour de vrai ? C'est pas croyable ça, ils ont fait fort. J'ai à peine le temps de bouger qu'Alex nous a déjà protégé tous les deux, je lui adresse un signe de tête pour le remercier, il m'a sauvé la vie pour le coup. Enfin il aurait pu quoi, c'est déjà pas mal. Je sens que tout se passe mal, des élèves passent devant moi pour se diriger vers la salle commune. Un seul en fait, c'est Peter, je me dis qu'il faut aller voir, aider quoi.

- Si je te dis que les gens les plus intéressants que j'ai rencontré jusqu'à maintenant sont les personnes qui viennent de déclencher ça, tu me suis ?

Là je suis effectivement. Il pense que l'attaque vient des mangemorts, peut-être à raison (Lisk a pas vu les masqués dont Alex parle) alors je lui souris, lève le poing. Un ami dans ce monde détruit. On va s'entendre. J'en suis sûr, je regarde plus loin. Tout s'enchaînes très vite, Alex lance aux élèves présents de s'en aller le plus vite possible. Ce serait notre responsabilité de les aider. Mais si il dit la vérité y'a un autre soucis, il faut aider l'attaque en cours. Je souris avec toutes mes dents dans sa direction. Puis un message apparaît, message nous montrant bien qu'en fait c'est une attaque de l'ordre noir. Je frémis d'impatience.

- On est sur la même longueur d'onde alors, viens on va les aider !

Je me dirige alors vers l'entrée du grand hall où se tient actuellement notre prof d'enchantement et Peter, je les regarde un instant, ils sont de quel côté eux ? J'sais pas, on va voir. Je me retourne pour voir que celui qui fait toujours le malin en cours a décidé de nous suivre, je hausse les épaules, si ça lui plait tant mieux, je me rapproche de Peter.

- Miss Wind. Peter. On est là pour aider. Jade s'occuper de mettre les Poufsouffles en sécurité.

Deux mensonges en une phrase, déjà si ils sont pas de notre côté on va pas les aider, puis j'ai pas vu Jade depuis le début...du coup tant pis, ils ont pas de raison de douter de moi, c'est surtout pas le moment en fait. Le sol tremble là, c'est la galère, faut qu'on voit quoi faire. Tout le monde doit être terrifié et aucune d'entre nous sait ce qu'il se passe actuellement, ils ont géré l'attaque pour l'instant, reste à savoir jusqu'où ils iront.
Invité
Anonymous
Invité

[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Invité, le  Sam 1 Avr - 18:36

Il faut que tu réfléchisses trente seconde. Tu te souviens de ta rencontre avec les Mangemorts dans la Cabane Hurlante. Puis de ta rencontre avec la masquée dans ton arbre. Et plus récemment, ta rencontre avec 39. Toutes ces rencontres avaient testées déjà plus ou moins ta foi en eux. Dans la Cabane, tu leur avait même dit que tu étais prêt à prendre des risques pour eux et à partager leurs idées avec les personnes qui pourraient être intéressées. Tu viens de voir que Liskuvo vient de te suivre. Tu l'entends te dire que vous êtes sur la même longueur d'ondes. Très bien, cela te fait déjà un nom à donner à l'Ordre Noir. Maintenant, pour prouver ta bonne foi, il fallait que tu les aides du mieux que tu pouvais.

Le problème, c'est que tu n'as aucune idée de comment le faire. Tu tiens trop à ton poste et à ta scolarité pour monter sur les tables et crier à qui veut bien l'entendre la parole des Mangemorts. Tu tiens trop à ta vie pour attaquer des professeurs et les ligoter afin qu'ils ne puissent pas intervenir. Et puis tu as trop d'âme pour attaquer des élèves sans raison. Te rapprocher des Mangemorts serait aussi une mauvaise idée, tu n'es pas sur qu'ils aient besoin de personnes dans les pattes.

Tu entends derrière toi que Liderick vous suit. Le pauvre a l'air complètement perdu. Tu sais depuis la cabane qu'il partage les mêmes idées que toi. Du coup, ton point de vue envers lui a légèrement changé. Tu te dis que même s'il est un peu débile, il reste de l'espoir avec lui. Après, un membre comme lui chez les partisans, est-ce vraiment un atout? Mais ce n'est pas à toi de te poser la question, il faut que vous vous entraidiez. Clochette contre ta gorge, tu lances un #Sourdinam et attends qu'il te rattrape avant de lui lancer un simple: "Prêt?" Après quoi tu repars vers Lisk qui a rejoint Miss Wind et McKinnon, déjà présents dans la salle.

Tu l'entends dire que Jade s'occupe d'évacuer les Poufsouffle vers la salle commune. Gros mensonge mais au moins vous allez pouvoir rester là et continuer à essayer de vous rendre utile. Tu reprends ton souffle en appuyant tes mains sur les côtes. Il faut que vous dégagiez la professeure d'ici. Vous êtes trois donc si vous tombez contre des élèves vous pouvez tenter de vous en sortir mais avec elle vous ne pouvez rien faire. Ton cerveau fonctionne à toute vitesse, dopé par l'adrénaline. Tu décides alors de l'envoyer vers une fausse piste, vers un endroit du château à l'opposé de là où sont partis les Mangemorts. Tu la regardes sans ciller et lui dit, encore essoufflé:

"Les... Les attaquants... Je les ais vus. Ils sont trois et... Et ils sont partis là bas."

En disant cela, tu montres l'exact contraire du chemin emprunté par les trois silhouettes masquées un peu plus tôt. En espérant qu'elle tombe dans le panneau et vous laisse tranquille. Un regard à Liskuvo, appuyé d'un clin d'oeil puis tu te retournes vers le préfet des Serpentards pour lui demander:

"Tu penses que ce sont les Mangemorts?"

Il faut bluffer jusqu'au bout, faire comme si tu n'étais au courant de rien. C'est pour toi le meilleur moyen de te protéger. Si personne ne se doute de votre affiliation et de vos idéaux, vous pourrez alors agir tranquillement.
Contenu sponsorisé

[La Grande Salle] : En journée - Page 9 Empty
Re: [La Grande Salle] : En journée
Contenu sponsorisé, le  

Page 9 sur 15

 [La Grande Salle] : En journée

Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.