AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 12 sur 12
[La Grande Salle] : En journée
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
Elina Peterson
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor

Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Elina Peterson, Jeu 25 Mai 2017, 15:07


Je finis par comprendre que la femme qui s'occupe de nous est l'infirmière, Miss Shields et l'horreur me submerge... Si elle n'a pas réussi à me rendre la vue qui peut le faire? Mered me rassure en me disant qu'elle va bien que grâce à moi elle à tenue le coup. Ses paroles m'inondent le coeur, douce chaleur qui fait un bien fou et apaise mes craintes, je culpabilise toujours autant de l'avoir incité à étudier ici... Elle voulait qu'on se retrouve dans la bibliothèque et moi j'ai pas voulu... C'est à cause de moi si elle s'est retrouvé ici blessée... Mais d'un autre côté je ne connais pas les autres endroits qui ont été visée, la bibliothèque à même peut être été attaqué... Mered va bien  c'est le principale... J'essaye de me convaincre mais je sens que ça ne suffira pas et que le contre coup de l'attaque risque d'être très violent pour moi...

- Mes flammes brûlent mais mes larmes guérissent. Voilà qui je suis.

Mon coeur rate un battement, cette énigme... un phénix.... C'est homme est un phénix... Si j'avais encore la vue je crois que je l'aurais dévisagée tellement je suis sous le choc... J'avais senti qu'il faisait partie des gentils lorsqu'on l'avait entendu proposer sa protection j'avais raison... Je pouvais lui faire une confiance aveugle ce qui malheureusement était clairement le cas... je maudissais mon manque de réactivité et de prévoyance si j'avais eu ma baguette j'aurais pu utiliser un sors de protection et je n'aurais pas perdu la vue et... Non pas forcement... Parce que comme dit maman avec des si on referait le monde et c'est pas le cas. Le destin est fait ainsi...

Mered me sort de mon état de choc... Oui oui je suis plus choquer par la présence d'un phénix à mes côtés que par ma perte de vision, je suis très logique comme fille... m'aide à me lever et me soutient, ah oui ma cheville, douloureux rappel de mon atterrissage dans les décombres. L'homme se met à parler et à défaut de le voir je l'écoutes. Une chose est sur si je le croise un jour je dois être capable de me souvenir de sa voix pour pouvoir le remercier comme il ce doit.

-Que tout ceux en état de marcher aident ceux qui ont du mal à le faire. Je veux que vous restiez vigilent. Si vous remarquez quelque chose d'étrange, signalez-le moi au plus vite. Nous allons nous rendre jusqu'à l'infirmerie qui est un lieu sûr. Sachez que je ne vous laisserai pas tomber et que nous y arriverons, et tous ensemble. Soyez unis et surtout, surtout, ne faîtes rien d'inconscient. Ce qui se passe est bien réel et dangereux. Vous pourriez être blessés inutilement. Bien. Maintenant mettons-nous en route. Et encore une fois : faîtes attention !

- T'inquiète Mered ça va le faire, dit moi juste si il y a des obstacles car c'est toujours le noir complet... Les soins de Miss Shields ont pas l'air d'avoir bien fonctionnés... Mais bon elle peut pas faire des miracles... Pour le moment on va essayer d'aller vraiment en sécurité d'accord? Je me tourne vers je suppose l'infirmière et la fille qui s'appelle Harmony. Merci milles fois pour tout ce que vous avez fait et ce que vous faites....

Puis Je suis prête à suivre ce phénix où bon lui semblera et j'espère bien qu'après tout ça je croiserais de nouveau son chemin... Car il me fait de plus en plus pensée à l'un de ses super héros que les jeunes moldus, dont j'ai fait partie, idolâtrent. Et j'espère vraiment pouvoir le voir une nouvelle fois dans d'autres circonstances.


Elina et Mered suivent Morgan ( J'ai le LA de Mered)
Revenir en haut Aller en bas
Nash Weezer
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Nash Weezer, Sam 15 Juil 2017, 08:27


PV, Artemis

J'avais mal à la tête, et faim aussi, mon ventre gargouillait. Drôle de mot. 13 heures. Youpi j'avais pas cours. Alors je décidais de retourner dans la Grande Salle, un peu énervé de m'être pointé en divination alors que y'avait pas de prof pour nous accueillir. Peut-être malade, ou peut-être des histoires à régler, qui sait. En-tout-cas, mains dans les poches et sac sur le dos, je descendais les escaliers le plus lentement possible. Tout le monde s'était déjà barré, ils savaient quoi faire eux. Bibliothèque, salle commune, parc, lac, pré-au-lard, y'avait quand même de quoi faire pendant les heures de trou.

Bizarrement les couloirs étaient bien silencieux. Les tableaux n'oubliaient pas de me dévisager et un fantôme m'était même passé à travers. Super. J'avais vraiment une vie nulle. Mon ventre s'agitait encore alors je commençais à presser le pas. J'espérais qu'il restait encore de la nourriture. C'est vrai, j'étais idiot, je m'étais pas pointé à midi, j'avais loupé le repas. Pourquoi faire ? Fallait que je vende deux trois trucs dans le dos des préfets, que voulez-vous, fallait bien faire des affaires de temps en temps. Au moins j'avais enfin récupéré des gaillons, assez pour m'acheter mon prochain compagnon, j'avais hâte.

La Grande Salle était ouverte mais y'avait pas beaucoup de monde. Il y avait une table sur laquelle on pouvait encore voir un peu de nourriture. Parfait. Les trois autres tables servaient de table de travail, d'étude, un peu comme la bibliothèque mais sans tous les livres. Sans façons pour moi. Je me dirigeais vers la table la plus à gauche donc. En temps normal c'était celle des serpents, mais là y'avait plus de couleur. Je me mettais un peu à l'écart des autres, pour rester dans mon coin, et je me servais en viande et pomme de terre. Je levais la tête et je voyais que sur le mur face à moi y'avait toujours ces affiches de l'ordre du phénix, je soupirais. J'ignorais et continuais mon repas, jusqu'à ce qu'une nouvelle tête vienne faire apparition.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Artemis O'Toole, Jeu 20 Juil 2017, 05:14


Petit soleil, avec en dessous-en un ours, les joues rondes, des mains menues, pour un ours c’était peut-être pas courant. La plume grattait le parchemin, venait dessiner des choses et d’autres, des motifs aux traits enfantins. Gribouiller le temps qui passe pour l’effacer justement, éviter de s’ennuyer. Arty n’avait rien à faire, ou plutôt, rien qui ne lui donne vraiment envie. D’où sa présence, dans la Grande Salle, à cette heure creuse, vide, ou rien ne se passait. Littéralement, rien. Les élèves vaquaient plus ou moins à leurs occupations, et lui restait ici, à la table des Poufsouffle. Le repas était terminé, depuis quelques temps maintenant, mais il était planté là tout de même. Il soupirait toutes les quinze secondes, son petit ours avait des copains maintenant, une famille même. Peut-être pouvait-il lancer un sortilège pour les faire bouger, sortir de la feuille et vivre leur vie, ce serait un peu trop cool. Oh mais, il sortit un bouquin de son sac, rapidement, qui se trouvait à côté de lui. A tous les coups il y avait quelque chose comme ça. Le sourire lui revint alors soudainement, il allait donner vie à ses petits ours.
Il regarda autour de lui, voir si personne ne pouvait l’espionner, mais non. Les autres étaient occupés, ou absents. #Encaustum Corpus !

Hop. Le plus grand des ours se mit à bouger ses pattes, le soleil secoua ses rayons lumineux, puis plus rien. Normal. Il fallait de l’entraînement, il leur fallait peut-être aussi plus d’éléments, de choses à faire gesticuler. Ça y’est, il allait donner des copains aux ours, un astronaute. C’était bien ça. Oh, et puis une étoile à côté du soleil. De nouveau, #Encaustum Corpus. Le tout commença à remuer, légèrement puis de plus en plus vivement. Sur la feuille de parchemin. Petit cri d’enthousiasme du jeune Artemis. Un Yes, avec le poing serré, he did it. L’astronaute prit un petit ours dans ses bras et s’envola, vers l’étoile, qui se réveillait doucement. Le soleil la regardait, il n’était pas content, sa compagnie le dérangeait un petit peu. Les autres ours craignaient pour la vie du petit qui s’en allait vers le ciel. Puis de nouveau rien. La scène de vie s’était terminée. Ça ne pouvait pas continuer indéfiniment comme ça, évidemment. Arty retenta le sort, et cette fois, il se plaça en spectateur de ce dessin théâtral. La tête sur les poings. Tout ce qu’une baguette magique pouvait faire. Grandiose.
Il aurait voulu soudainement quelqu’un à côté de lui, montrer ce qu’il avait réussi à faire, même si ce n’était pas grand chose, cela l’amusait. Il releva alors le menton, cherchant une connaissance.

C’est là qu’il vit un élève, pour le coup qu’il ne connaissait pas, qui allait s’installer pour manger. C’est vrai ça, il était tout à fait l’heure de manger un deuxième déjeuner, pour le plaisir. Arty prit alors ses affaires et se dirigea vers l’adolescent inconnu. D’un coup, il avait hyper faim, lui aussi. Aucune personnalité, il fallait qu’il copie les autres, ce qu’ils faisaient, ça lui donnait envie de faire pareil. Sans rien demander, il s’installa donc face à son nouveau camarade, et lui servit, comme à son habitude, son sourire d’ange. Il choppa alors une fourchette et mangea directement quelques morceaux de pomme de terre dans le plat. La bouche pleine, il ressortit son dessin, pointa de nouveau Odette sur lui, #Encaustum corpus. Maintenant il le connaissait bien, comme quoi, l’ennui pouvait entraîner la magie. Épique.

- Regarde, ça, on va dire que le bébé ours c’est Doudoutoudou, il veut partir dans l’espace, alors il a appelé, heu Meynard, l’astronaute pour l’emmener. Chouette inh ? Il lança un regard brillant à son voisin d’en face, il se demandait si ce qu’il venait de faire relever de quelque chose de cool ou pas, dans les yeux des autres. En même temps, il décrivait les personnages qui gigotaient sur la feuille de parchemin, sa petite œuvre d’art. J’voulais pas te voir manger tout seul, alors j’t’apporte ma compagnie.

C’est vrai, c’était triste. Si l’autre voulait être seul, ça, Arty ne se posa même pas la question, ce n’était pas intéressant de toute manière, être tout seul. Bouah. Et puis bon, cette histoire d’astronaute, pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kalén Bloom
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Kalén Bloom, Ven 01 Sep 2017, 16:07


Kalén entra dans la Grande Salle, peu de temps avant l'heure du dîner. Discrète comme une ombre, la petite blairelle se faufila derrière l'imposante porte de bois, son sac de cuir en bandoulière serré contre son flanc.

Elle était aux anges. Son cœur de petite fille battait la chamade alors que qu'elle extirpait d'une main tremblante le papier qu'elle avait reçu la veille d'un hibou du Ministère.
Et, comble de la félicité, l'article qu'elle avait envoyé à la Chef des Aurors figurait dans le tract qu'elle s'apprêtait à afficher. Que d'honneur pour la petite blairelle ! Ses joues rosirent lorsqu'elle lut à nouveau les mots qu'elle avait envoyé à Mrs Wildsmith. Elle s'était montré si bienveillante, Kalén n'en revenait toujours pas.

La petite mit quelques secondes avant de trouver l'emplacement idéal pour le parchemin aux lueurs d'espoir. Elle se voyait mal le dupliquer pour en distribuer sur toutes les tables du réfectoire. Ce n'était pas un vulgaire tract publicitaire. C'était un véritable appel à la Justice. Il était unique et, en cela, se devait d'être mis en valeur.
Elle opta finalement pour la porte d'entrée. Ce ne serait pas la première chose que les élèves verraient en arrivant, mais ils ne pourraient pas le manquer en sortant de la salle. Certains l'apercevraient peut-être même une fois assis.

Kalén brandit sa baguette et fit léviter le précieux papier en direction de la porte. Elle l'accrocha un peu au dessus de la hauteur d'homme pour que tout le monde puisse le lire. Un fois le tract placé, elle le fixa un moment, ses yeux brillant d'émotion.

Dans quelques instants, les premiers élèves entreraient dans la Grande Salle pour dîner.
Dans quelques instants, le message des Aurors serait connus de tous.


Lumos !

Note d'information

Sorcières et sorciers de Grande-Bretagne,

Nous faisons aujourd'hui appel à vous pour nous aider à mieux vous protéger. Ces derniers temps, de nombreuses attaques ont eu lieu un peu partout sur notre territoire. Si certaines de ces attaques ont étés menées par des groupuscules mineurs, la majorité de ces actes restent au forfait de l'Ordre Noir ainsi qu'à ses partisans et ses sympathisants. Malgré toutes ces attaques, nous n'avons reçu que très peu de témoignages et de plaintes de votre part.

Nous sommes pleinement conscients de l’existence d'un second ordre répondant au doux nom de l'Ordre du Phénix et nous savons également que certaines et certains d'entre vous accordent davantage leur confiance à ses sorcières et sorciers plumés qu'aux membres du Bureau des Aurors. Pourtant, là où les flammes du Phénix repoussent temporairement la noirceur, la lumière de la Justice enferme à jamais toute obscurité. Donnez nous les moyens de vous protéger et nous saurons nous montrer digne de votre confiance.

Si au delà d'informations à nous transmettre ce sont nos rangs que vous souhaitez rejoindre, n'hésitez pas à vous rapprocher du Bureau des Aurors, nous sommes constamment en attente de sorcières et sorciers capables et dignes d'incarner l'Ordre et la Justice. Alors n'attendez plus, contactez le Bureau des Aurors !

Artemis Lhow

Règles de survie élémentaire

En ces temps troubles, la menace terroriste est plus que présente. Néanmoins, nous ne sommes pas tous préparés face à ces risques. Ce court guide vise à informer les plus vulnérables sur la bonne démarche à suivre en cas d’attaque de Mangemorts.

1) Mettez-vous à l’abri : la priorité étant votre sécurité, il est primordial d’assurer votre protection au moyen de la dissimulation ou de sortilèges de défense (le plus accessible étant ‘Protego’). Cependant, les sortilèges de protection sont éphémères.

2) Ne vous mettez pas en danger : les Mangemorts sont des sorciers surentraînés et très puissants. Les comportements à risque tels que des duels vous exposent à de très grands dangers. L’option la plus sûre reste la fuite.

3) Repérez les issues des lieux dans lequel vous vous trouvez : ce conseil semble inapplicable, mais, hélas, il est nécessaire pour pouvoir fuir rapidement et vous mettre en sécurité.

4) Contactez les Aurors le plus vite possible : le plus sûr est de le faire au moyen d’un patronus. Il y a toujours un Auror de garde qui peut intervenir. Mais ceci ne peut se faire que si nous sommes au courant qu’une attaque s’est produite. Ainsi, contactez-nous le plus vite possible une fois que vous êtes à l’abri.

5) Évitez les endroits à risque : cette règle n’est pas à appliquer durant une attaque mais pour l’éviter. En effet, au cours des années, les Aurors ont pu établir une liste de lieux à risques : l’Allée des Embrumes, les endroits environnants Pré-au-Lard (comme la Cabane Hurlante), les docks de Londres. Hélas, Poudlard est aussi un endroit à risques. Le plus sûr étant de vous réunir dans le parc de Poudlard en cas d'attaque accompagnés de vos préfets et professeurs.

Rosie Peltz

Ils sont là, parmi vous ...

Je n'ai jamais aimé les forces du mal. La moitié de ma famille, en exerçant la magie noire et en pactisant avec les forces obscures, a largement contribué à mon aversion pour cette part de la magie. A l'âge de six ans, je prenais ma décision : je servirai le bien et la justice. Je savais qu'entrer à Poudlard me permettrait de rencontrer du monde et de mettre en application ma volonté d'aider le Monde Magique.

Cependant, je ne pensais pas que cette opportunité se présenterait si tôt. J'ai eu la chance d'être acceptée parmi les alliés des Aurors. Ces garants de la justice, droits et incorruptibles. De véritables modèles. Rejoindre un jour leurs rangs constitue pour moi un objectif ultime et un accomplissement total.

Mais demain, demain je serai de ceux qui combattent corps et âmes dans la lumière, qui livrent les batailles et qui protègent le Monde. Demain je participerai à la recherche de cette paix que nous souhaitons tous. Si, grâce à mon humble contribution, des gens peuvent être sauvés des griffes du mal, alors je dormirai tranquille. Alors j'aurai le sentiment du devoir accompli. Alors, j'aurai la sensation d'avoir fait reculer les ténèbres.

Pour moi, Auror n'est pas seulement un titre assigné à quelques personnes. Ce n'est pas seulement un insigne brillant sur une robe de sorcier. Non, l'Auror est l'incarnation même de la lumière, le symbole de notre liberté et de notre foi en l'humanité. Il est le lien qui unit les êtres magiques et non-magiques, indifférent à leur sang ou à leur nom. Il est l'intégrité et le courage dont nous avons besoin.

Kalén Bloom

L'aurore

L'Aurore se lève sur Londres,
Berce la ville de ses lumières,
Des lueurs qui sont secondes,
Scintillent sur les belvédères.

Le jour dessine à son sein,
Le refrain d'une plénitude,
Née à l'abri des desseins,
D'un chant que rien n'élude.

De mille éclats brille le soleil,
Qui haut et fort carillonne,
Sur son trône posé dans le ciel,
Où il est le Juge qui fredonne.

~

Les Aurors eux aussi se lèvent,
Se dressant tous ensemble,
Un rempart pour que les rêves,
Toujours vivent et s'assemblent.

Ils sont la lance de la Justice,
L'épée à la main du Ministère,
De la paix ils sont les complices,
Les Gardiens des Mystères.

Ils sont garants de la sécurité,
Les piliers face aux Ténèbres,
De la magie ils sont la pérennité,
Qu'ils tissent tels des orfèvres.

Evan

Horoscope

Vous êtes mangemorts, ascendant psychopathe : ne dormez pas sur vos deux oreilles ! Vos ennemis veillent, tapis dans la nuit, prêts à vous bondir dessus à la moindre erreur. Les masques sont durs à porter par les temps qui courent, prenez garde, lorsque vous l’enfilez ... qu’un agent ne soit pas derrière vous, baguette à la main.

Vous êtes phénix, ascendant justicier : si vos intentions peuvent paraitre louables au plus grand nombres, certains (les Aurors) ne seront pas dupes et tenteront par tous les moyens à leurs dispositions de vous arrêter. Prenez garde lorsque vous sortez, ils seront discrets, marcheront sur vos pas, deviendront votre ombre.

Vous êtes civil, ascendant même-pas-peur : vos pères et mères disaient sans doute que la peur n’évite pas le danger. Néanmoins cessez de prendre des risques inutiles et inconsidérés ! Vous pourriez être amené à le regretter par la suite.

Vous êtes civil, ascendant g-la-trouille : vos pères et mères vous disaient très certainement que prudence est mère de sureté, mais attention à ne pas tomber dans l’excès ! L’ombre veille, mais les Aurors aussi ! Vous finirez par regretter de ne pas être sortis pour aller chercher vos chocogrenouilles.

Elly Wildsmith

Merci à Lïnwe Felagünd pour les bannières
Merci à nos contributeurs pour leurs articles
Merci à l'ensemble des Aurors pour leur implication
Journal des Aurors - Première édition



Info HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Théo Osborne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Théo Osborne, Mar 10 Oct 2017, 08:05


Rp avec
🙠 Marjorie Lunas 🙢


Je me suis toujours demandé ce qu'ils faisaient avec les restes de nos repas en cuisine. Chaque matin, midi et soir, les tables de la grande salle sont recouvertes d'un nombre si extravagant de plats que je m'étonne à chaque fois qu'elles ne craquent sous le poids de l'opulence. Et même avec des centaines d'élèves remplissant généreusement leur assiette, les plats finissent toujours par retourner en cuisine sans qu'on ait pu en voir la couleur du fond. C'est sur cette pensée que le bol de pudding à la vanille devant moi disparaît sous mes yeux en même temps que résonnent dans toute la pièce le bruit des bancs qui raclent le sol et les mélodies des conversations.

Je reste assis un moment, le temps que le plus gros de la foule sorte, avant de me lever à mon tour. Je ne suis pas pressé aujourd'hui puisque exceptionnellement les deux dernières heures de ma journée sont libres ! Je vois quelques amis se dépêcher d'atteindre la sortie car ils doivent encore se rendre à un cours ici ou là. Je leur fais un petit signe d'encouragement en espérant qu'ils ne s'endorment pas en cours. Il faut dire qu'en ces périodes de fêtes de Noël, non seulement les repas sont royaux mais en plus le château est surchauffé ! Le cocktail parfait pour piquer du nez en toutes circonstances !

Une fois la voie dégagée je sors de la grande salle et vais chercher le dernier colis reçu par ma sœur. Le plus dur a été de redescendre depuis la tour des Serdaigle jusqu'au rez-de-chaussée avec la boîte dans les bras, le tout sans trébucher ! Une fois de retour à la case départ (j'aime bien cette place, juste en face d'une grande fenêtre) je dépose le grand carton sur la table et commence à l'ouvrir sans prendre le temps de m'asseoir.

En écartant les pans de carton je me mets à trépigner d'excitation. *Des papiers à lettres imprimés ? Des ingrédients spéciaux ? De l'oliban peut-être ?* Je lui avais dit qu'il m'en manquait depuis longtemps et que je n'avais pas encore réussi à aller en cueillir moi-même. *Ou alors carrément un assortiment de potions en tous genres venant de sa boutique ? Oh ! Oh et si c'était des échantillons de ses potions à elle ?*

Une vague de déception me gagne quand, une fois le colis ouvert, je me rends compte que ce n'était vraiment rien à ce à quoi je m'étais attendu. Un plateau en damier beige et brun, des boîtes de même couleurs brunes et une carte rouge. Je prends le petit mot et soupir en tombant sur le banc en le lisant.



On passe Noël chez tonton Alain cette année, tu sais ce que ça veut dire !
Bon entraînement p'tit frère !
L.


Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Marjorie Lunas, Mar 10 Oct 2017, 20:02


Echec et Mat
RP avec Théo Osborne

LA du bleu pour ce message, je lui donne mon LA pour le reste du RP


Enfin un peu de tranquillité ! Les cours avaient été assez dense en cette fin d'année, et j'avais passé pas mal de temps à réviser. Je me sentais complètement larguée. Je voyais les autres sorciers de mon âge mouvoir habilement leur poignet en récitant les formules, attraper les ingrédients des potions sans la moindre hésitation. Tandis que pour moi c'était un vrai calvaire, avant de lancer un sort, il fallait déjà que j'en entende parler. Idem pour les ingrédients, avant même de pouvoir me lancer dans les recettes, je mettais un temps phénoménal pour reconnaître l'ingrédient dont il était question. Une moldue chez les sorciers... ça pourrait être le titre de mon autobiographie... Je passais donc mes soirées à apprendre les noms des sortilèges et des drôles de plantes afin de combler mon retard.

Mais voilà, aujourd'hui était en fin une journée tranquille, je n'avais pas cours de l'après-midi. Après avoir mangé mon copieux repas, et me sentant lourde comme une baleine, je parti m'échouer sur mon lit, prenant avec moi Amon, mon petit furet, et jouant avec lui. J'étais allongée, me reposant, et le petit diable s'amusait à me grimper dessus, me faisant au passage mille et une chatouilles. Après un rapide bisou sur son museau, je le repose dans sa cage, enfile une veste, prit un petit livre et part à l'assaut du château, je trouverai bien un coin pour lire sans me morfondre dans la solitude. La salle commune était vide, et au fond de moi, j'avais bien envie de voir du monde... Je m'engouffra dans le couloir menant au hall d'entrée, et le froid glacial annonçant l'hiver me fit enfouir ma tête entre mes épaules. Je ne savais pas où j'allais, mais je n'allais pas rester ici bien longtemps. Une fois dans le hall, la chaleur accueillante de la grande salle m'ouvrait ses bras, pas trop d'agitation, mais pas trop calme non plus. Parfait ! Ni une, ni deux, me voilà déambulant entre les tables, cherchant un petit coin tranquille pour lire.

Alors que j'avançait vers une place libre bercée par le soleil timide, quelque chose tomba juste devant moi. Je rattrapa l'objet d'un reflexe qui me surprit moi même. Je vis que c'était une petite figurine représentant un chevalier. Je tourna la tête vers la source et vit un jeune homme tenant dans la main une boite où d'autres figurines reposaient. Je compris alors que la figurine n'en était pas vraiment une mais était plutôt une pièce d'un échiquier. Je tendis le fugueur au jeune homme :

- Tiens ! Une de tes pièces est tombée ! Je crois que c'est le cavalier, mais je suis pas sûre parce que j'en ai jamais vu des comme ça ! Tu fais une partie ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Théo Osborne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Théo Osborne, Jeu 12 Oct 2017, 10:01


De toutes les traditions familiales que les Osborne ont, celle-ci est bien la pire. Pour moi. Depuis que je suis tout petit, les visites chez mon oncle du côté de mon père ont toujours été assez pénibles, pour moi. Ma sœur l'adore, elle le trouve drôle. Forcément c'est facile de trouver quelqu'un amusant quand toutes ses petites «blagues» ne portent pas sur sa propre personne. Jamais rien de «méchant» en soi, mais des petites piques à répétition depuis l'enfance. Systématiquement.

Je soupire de plus belle en fixant le carton signé par Lætitia tout en prenant distraitement une ou deux pièces d'échec en main. J'entends déjà la voix de mon oncle, « Et alors le petit Théo ? Comment il va le petit Théo ? Toujours à s'occuper de niaiseries plutôt que d'aller sortir comme un homme le petit Théo ? »
Trop petit, trop gentil, trop rêveur, trop distrait, trop affectueux, trop calme, ... peu importe ce que je faisais, ce n'était jamais assez bien pour lui. Et il ne se prive jamais de me le faire remarquer ! Papa dit que c'est sa façon à lui de me taquiner mais qu'il ne faut pas que je pense qu'il ne m'aime pas. Facile à dire !

À ses pensées mes doigts se crispent et une pièce m'échappe.
« Tiens ! Une de tes pièces est tombée ! Je crois que c'est le cavalier, mais je suis pas sûre parce que j'en ai jamais vu des comme ça ! Tu fais une partie ? »

Je lève les yeux vers la fille qui me rend gentiment la pièce tombée. Une petite fille avec des jolies taches de rousseur sur le visage.
« Oh ! Merci ! »
Je reprends le cavalier qu'elle me tend et lui répond avec un sourire : « Non je ne joue pas vraiment. Les échecs ce n'est pas mon truc, je suis très mauvais à ce jeu... »
Car c'était bien de ça dont on parlait : un jeu. Juste un jeu. Alors pourquoi dans ma famille on prenait ça trop au sérieux ?

Je remets le cavalier en rang à côté de ses compagnons d'armes, sur le plateau, du côté des bruns. « Au moins les pièces de celui-ci sont jolies ! » Finement ouvragés, tout en bois clair et poli, chacun des éléments du plateau de jeu était magnifique à regarder. Ce n'était pas non plus les formes de pièces standard. C'était un bel échiquier de sorciers, les pièces paraissaient si réalistes qu'on penserait facilement que leur état naturel est d'être en vie et qu'on les figeait juste pour le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Marjorie Lunas, Sam 14 Oct 2017, 20:50


Je regarde le jeune homme poser la pièce sur le plateau, rejoignant ainsi ses coéquipiers.

-C'est dommage ça ! Tu sais, c'est pas parce qu'on est pas très fort qu'on ne prend pas plaisir à jouer ! Moi non plus je suis pas très forte, je perd tout le temps quand je joue avec mon papa, mais j'adore réfléchir ! Il faut réfléchir où peuvent aller les pièces, qui elles peuvent battre mais le tout sans se faire manger elle-même par les pions adverses !

J'entreprend alors de l'aider à positionner les pièces de son plateau. Il avait fini de placer les pièces brunes, je m'occupes alors des pièces claires. Mais il se trouve que cela est plus compliqué que je ne le pensais, tout simplement parce que je suis bien incapable de savoir qui est le fou, le roi et la tour... Je prend alors en exemple la composition du camp adverse.

- Au moins les pièces de celui-ci sont jolies !

- Je suis bien d'accord avec toi ! J'en ai vraiment jamais vu des comme ça... C'est d'ailleurs la première fois que je vois un jeu d'échec avec des figurines ressemblant vraiment à des personnages, d'habitudes ce sont des représentation simplistes... Tu as dû le payer super chère, il est tellement bien fait qu'on dirait que les pièces sont vivantes !

Le jeu est maintenant en place, les pièces se faisant face. Mes pulsions d'enfant prennent le dessus, j'en ai marre de devoir me comporter comme une grande, et je cède à mon envie.

- Tu veux pas faire une petite partie ? Juste pour essayer ? C'est trop bête d'avoir un si beau jeu d'échec si c'est pour ne pas y jouer ! Je te laisse même les blancs ! Comme ça c'est toi qui commence !

Je me souviens alors d'un petit détail qui n'en ai pas vraiment hein. Alors que je viens de passer sous la table pour me poster face au jeune homme, je lui lance :

- Oups ! Je me suis pas présentée, mais je m'appelle Marjorie ! Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Théo Osborne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Théo Osborne, Ven 20 Oct 2017, 09:40


Dans l'enthousiasme de la petite Poufsouffle, je ne peux m'empêcher de la suivre. On sous-estime grandement l'aspect contagieux de la bonne humeur, alors qu'il n'y a rien de plus rapide et facile à transmettre aux autres qu'un sourire ! C'est vrai que le jeu est plaisant, quand on n'attache pas une importance capitale à qui va gagner la partie, en combien de temps et combien de coups. Je hoche vigoureusement la tête quand elle me propose de faire une partie. Si c'est dans de telles conditions et avec elle pour partenaire, alors l'idée de se lancer dans la bataille des rois ne me crispe pas tant que ça ! Enfin je crois.

« Moi c'est Osvald ! »
Mon regard se pose sur le plateau de jeu. Les blancs. Ceux qui engagent les hostilités. Il paraît que l'on peut déterminer la fin d'une partie d'échecs rien qu'en regardant le premier mouvement des joueurs. Et évidemment, le premier détermine le second. Autrement dit, si le premier coup du premier joueur est mauvais, il signe son arrêt de mort la partie à peine commencer.

Mes yeux passent d'une pièce à l'autre. Le pion ? Le cavalier ? La tour ? ... comme à chaque fois je sens une légère sueur froide sur mon front. Que faire ? D'un geste maladroit mes phalanges survolent la rangée de pion. Lequel ? D'une ou de deux cases ? J'essaie de me calmer en relevant la tête et en regardant Marjorie. Je lui souris timidement et profite de son interrogation pour gagner un peu de temps. Je n'ai pas très envie de paraître gauche devant elle, avec son visage tout illuminé d'amusement à l'idée de jouer.

« Je ne sais pas combien il a coûté, c'est ma sœur qui me l'a envoyé »
Nouveau mouvement de poignet, hésitant au-dessus du cavalier sur ma gauche. « mais il est assez classique, à part les couleurs qui d'ordinaire sont noir et blanc... » Voulant mettre fin au supplice je prends le pion le plus proche et l'avance de deux cases, dévoilant ainsi le cavalier à ma droite.

C'était sûrement une ouverture idiote... mais je ne peux m'empêcher de soupirer de soulagement parce que, au moins, c'était déjà un coup de fait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [La Grande Salle] : En journée

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 12 sur 12

 [La Grande Salle] : En journée

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.