AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 2 sur 6
Egypte
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Créature Magique
PNJ
Créature Magique

Re: Egypte

Message par : Créature Magique, Mer 16 Juil 2014 - 0:18


Spoiler:
 

Le sable fin s'écoulait dans le réservoir inférieur, chaque grains tombaient avec la malice d'entraîner un destin terrible. Du moins, ils l'espéraient tous ? Mais, est-ce que le sphinx l’espérait également ? C'était tout de même bien drôle de voir les visages des deux jeunes filles pliés de concentration. Le sphinx, elle, était aussi tendue que pouvaient l'être les probables victimes. Elle ne savait toujours pas comment réagir face à des individus féminins. Son devoir est de bloquer le chemin, c'est aussi de dévorer ceux qui échouent à l'énigme. Cependant, elle ne devait dévorer que des héros et non des héroïnes... Si tel est le cas, alors, toute bête mythologique qu'elle est, existe-t-elle encore ?

Elle espérait donc que les deux jeunes filles parviennent à trouver les réponses aux énigmes (qui n'étaient pas bien compliquées et plutôt tirées par les cheveux). La plus vielle (pas aussi vieille que le sphinx millénaire) parvint à trouver la réponse, la plus jeune en revanche...

Enfin, le temps fut totalement écoulé. Trop tard... Le sphinx se tourna vers celle qui avait trouvé la réponse :
« - Tu as juste, je vais donc te guider vers la sortie. Elle se tourna vers la deuxième fille. Toi, en revanche, tu vas devoir te débrouiller toute seule. Bon courage. » Le sphinx s'approcha de la plus vive d'esprit et lui prit le bras. Toutes les deux s'envolèrent et arrivèrent en dehors de la pyramide. Avaient-elles transplané ? Il devait s'agir d'une magie inconnue... Le sphinx finit par dire « - Continues ton chemin, héroïne. » Puis, elle se retourna vers la pyramide, retrouvant sa demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Egypte

Message par : Invité, Mer 16 Juil 2014 - 11:36


Les grains de sables semblaient couler tout doucement. J'avais même l'impression de les voir au ralenti, tomber un par un... Le temps était quasiment écoulé, mon coeur battait la chamade, et mes yeux ne pouvaient s'empêcher de s'alarmer en direction de la petite... Je lui serrai la main fort, attendant que des mots franchissent ses lèvres, mais en rien... Elle resta bloquée, à ne rien dire, le temps écoulé...
- Tu as juste, je vais donc te guider vers la sortie. Surgit alors la voix de la Sphinx.

Mon sang battait à mes tempes, tellement que cela m'étonnerait pas que les porcs de ma peau rebondissent au battement de mon coeur... J'avais des sueurs froides, j'étais scandalisée, tétanisée... Incapable de dire quoique ce soit, et avec la sensation déchirante que je ne pouvais malheureusement rien faire pour elle. Attaquer le sphinx serait du suicide, c'était donc d'un regard empli de pitié que j'interpellais la sphinx, en espérant qu'elle nous laisse toutes les deux...
- Toi, en revanche, tu vas devoir te débrouiller toute seule. Bon courage.

La vive créature s'avança dangereusement vers moi, d'une douceur voluptueuse et magique... Mais cela n'empêcha pas l'inquiétude de tortiller mes entrailles, j'étais impuissante... Je me retournai vers la jeune fille, mais j'étais déjà envolée, partie, puis retrouvée devant la pyramide. Retrouvant un soleil éclatant qui me fit l'effet d'une bombe pour mes pauvres petits yeux...
- Continues ton chemin, héroïne. Me souffla la créature mythologique...
Je restais l'air penaud, la regardant partir dans les tréfonds de la pyramide...


Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Egypte

Message par : Dwayne Maddison, Lun 18 Aoû 2014 - 11:16





RPG avec Victoire Grey. Ce RPG sera divisé en mini-RP, chacun d'entre-eux relatant des moments que Victoire et Dwayne ont passés en vacance.

1er jour, arrivée à l'hôtel égyptiens.

Nous y étions enfin, après plusieurs heures de vol en avions moldus nous étions enfin arrivé à destination : l'égypte. A peine étions-nous descendu de l'engin volant que la chaleur m'avait sautée à la gorge. Je n'avais pas prévu un tel changement de température, à la descente je portais toujours mes vêtements anglais qui me protégeait de la pluie et du vent typiquement londoniens. Ici, le pull à capuche n'avait pas lieu d'exister. Très rapidement, j'avais décidé de me diriger vers les toilettes afin de me changer un peu. Une fois arrivée devant les sanitaires, je m'adressais à Victoire.

J'arrive tout de suite, j'ai beaucoup trop chaud comme ça, faut que je me change.

Je l'embrassais doucement puis ouvrait ma valise en me plaçant sur le côté. J'en sortais un simple t-shirt blanc ainsi qu'un short de couleur beige. Je prenais également une autre paire de chaussette, plus courte que celle que je portais avec mon jeans. J'allais également changé de chaussure, mes paladiums n'étant pas adapté pour être portées avec un short. Je prenais mes chaussures blanches puis partait enfin en direction des toilettes hommes, mes vêtements sous le bras. Et peut-être aussi tout les regards pointés sur moi. Cinq minute plus tard, j'en sortais. Je me sentais mieux.

Pfouaaah ça fait du bien. Même si j'ai encore un peu chaud. Je crois qu'on doit prendre le taxi moldu maintenant. Je sortais mon téléphone moldu sur lequel je consultais le temps de trajet entre l'aéroport moldu et l'hôtel spécial sorcier égyptiens. On en a pour encore 30 minutes et après, on est tranquille. Mon père était moldu, j'avais déjà pris la voiture, mais cela devait faire 15 ans que je n'étais plus monté sur une de ses machines, c'était pourquoi j'étais anxieux à l'idée de monter là-dedans pour 30 minutes. Je souriais à Victoire et lui prenait la main. Après l'attaque de Poudlard, nous méritions bien nos vacances. Il fallait que l'on en profite un maximum.

Revenir en haut Aller en bas
Victoire Grey
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Egypte

Message par : Victoire Grey, Jeu 28 Aoû 2014 - 14:45


Je m’envolais petit à petit. Sur le côté, j’entrevoyais une lumière éclatante, blanche, au doux parfum de nuages cotonneux. Les minutes étaient semées au vent.

A partir du zénith, je n’essayais même plus de reconnaître le réel parmi les choses absurdes de la fièvre qui m’emportait plus vite que les hélices de cet avion.

Le ronronnement du moteur se faisait pesant. Mon corps, tordu, gisait dans cet enfer bouillonnant de rêves. Je commençais même à ne plus voir y voir très clair ou plutôt je voyais toutes les choses en noir. Mes larges lunettes glissaient sur mon nez.

***
L’aéroport était la scène d’un étrange spectacle ; des monstres gravitaient autour d’une fontaine surplombée par un monde de cuivre.

Je mis un chapeau rose sur mes cheveux relevés en chignon informe. Mes lèvres roses se posèrent sur celles de Dwayne quand il partit se changer. J’attendis une minute à la même place, devant la fontaine, et puis de cette fournaise au dehors, de ces monstres, surgit une brusque avalanche de femmes absolument belles. Elles étaient toutes drapées de noir, on ne voyait que leurs yeux. Je pensais toucher au vif de mon pèlerinage.

Quelques minutes nous séparaient de l’hôtel. Ma main était glissée dans celle de Dwayne. Mes souliers foulèrent les carreaux de l’aéroport, les portes s’ouvrirent alors sur la fournaise qui me saisit, qui me décrocha de mon rosier. Les voitures rugissaient au-devant, les taxis nous épiaient, souriants. J’en ai appelé un avec force, puis nous sommes rentrés à l’intérieur. Je souris à Dwayne. Le chauffeur nous regardons, le visage agressé par le soleil. Je lui ai donné un petit papier. « Nous souhaitons aller à cet hôtel. » Il me répondit, dans un accent chaud et amusant, qu’il allait nous y conduire.

Mes yeux restaient figés sur la vitre, les paysages se mouvants au rythme du moteur qui crachotait une épaisse fumée noire. Je songeais au sérieux, à ne pas entamer tout de suite ma petite réserve de monnaie. Je n’avais pas beaucoup de monnaie. Je n’osais même pas la compter. Je n’aurais pas pu d’ailleurs, je voyais difficilement sous ce rideau de chaleur. Je les sentais minces, mes billets craintifs coincés dans une poche de mon sac.

Ma peau collait au cuir du siège. Le chauffeur écoutait la radio, d’où s’échappait une longue complainte féminine accompagnée par le son d’un instrument que je ne connaissais pas. Cette voix s’élevait, diminuait, elle faisait vibrer la corde sensible de mon cœur. « L’Egypte est à nous maintenant. » Et ma tête se posa sur l’épaule de Dwayne.

Le taxi s’arrêta et j’ai donné des billets au chauffeur. Sortant à toute vitesse, faisant rouler ma valise sur le sol irrégulier, j’ai fini par rejoindre le porche de l’hôtel. Surement suivie par Dwayne. Ma légère robe blanche coulant dans cet air chaud et lourd.

Le portier nous ouvrit la porte. Le hall était aussi imposant qu’une cathédrale, l’arabe résonnait contre les murs de pierres noires et luisantes. Nous nous sommes approchés du comptoir et mon doigt se déposa sur le sommet d’une sonnette. Un boy arriva, vêtu d’un uniforme violet et d’un chapeau rouge. « Nous avons réservé au nom de Grey et Maddison. – Chambre 107, il déposa un trousseau de clés sur le comptoir. Il y a un spectacle tous les soirs dans la salle des fêtes, n’hésitez pas à venir y faire un tour. – Avec plaisir. »

Il n’y avait pas beaucoup de vieux dans le hall, simplement des jeunes hommes recouverts d’un chapeau. Les vieux étaient dehors, ils se battaient avec le soleil et la faim.

On nous conduisit dans l’ascenseur. Ses portes s’ouvrirent. Il y avait un miroir devant nous, mon regard caressa le corps de Dwayne, puis, je suis tombée sur ma silhouette. Mon chapeau et mes lunettes tombèrent sur le sol marbré. Le boy me les ramassa.
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Egypte

Message par : Dwayne Maddison, Jeu 16 Oct 2014 - 22:48




Nous étions dans cette voiture, je laissais Victoire donner les différentes indications au chauffeur. Je ne m'en sentais pas vraiment capable. Il roulait assez vite ce gars, j'étais pas du tout à l'aise à l'arrière de son véhicule. Pourtant, je ne laissais rien transparaître. Certainement par fierté, après tout ça le faisait mal d'avoir peur en voiture moldue. Victoire semblait tellement sereine que je trouvais ma peur presque débile, elle s'appuyait sur mon épaule et lorsqu'elle m'échangea quelques mots je ne pus que lui sourire, sans jamais pouvoir lui donner une réponse. Ma main droite tenait fermement la portière, c'était par elle que je laissais sortir tout cette peur. Victoire était posée sur mon épaule gauche, je tentais de décontracter au maximum cette partie de mon corps. J'avais l'impression d'y arriver, la jolie rousse ne m'adressant aucune remarque. Le voyage fut long et éprouvant, mais enfin nous étions dehors. Rapidement, nous passions du taxi à l'entrée de l'hôtel. Mon visage commençait à reprendre de belle couleur.

La langue du pays n'était pas spécialement belle à entendre, tout en raclement de gorge on dirait. Malheureusement pour moi, l'impact de chaque son était décuplé par mon ouïe de loup-garou. Je savais qu'en restant à cet endroit précis une journée entière, je ne pourrais qu'avoir des migraines. Un homme vint nous trouver, il parlait formidablement bien l'anglais. Même si son accent se faisait entendre. D'ailleurs, je ne pus réprimer un sourire.

- Nous avons réservé au nom de Grey et Maddison.

– Chambre 107. Il y a un spectacle tous les soirs dans la salle des fêtes, n’hésitez pas à venir y faire un tour.

Je n'avais pas beaucoup parlé depuis notre entrée dans l'hôtel, les sons me parvenant étant beaucoup trop nombreux, j'étais déconcentré. Naturellement, une fois entrée dans l'ascenseur, tout redevenait à la normale. Comme si nous étions, subitement, retourné en Angleterre. Là où tout était calme. Ici, les gens étaient beaucoup plus chaleureux, mais plus bruyant également. Il me faudrait un peu de temps pour m'habituer. L'homme de l'accueil nous avait suivit, peut-être allait-il nous montrer notre chambre ? Nous prenait-il pour des enfants ? Victoire venait de se trébucher, j'étais un peu en retrait je n'avais pas su l'aider. Et cet homme vint l'aider, ramassant ses affaires tombées au sol. Il était jeune, employé de saison très certainement. Il venait ici et draguait les étrangères venues en vacance. Pas celle-ci. Je le bousculais légèrement. Puis m'excusait. Je posais ma main droite sur le bas du dos de Victoire , j'étais maintenant à côté d'elle.

- Tout va bien ? Je me tournais vers l'homme de l'accueil. Merci, je m'en occuperai moi-même.

Je lui prenais les lunettes et le chapeau de Victoire des mains. Pas violemment, mais avec assez de poigne pour lui faire comprendre que ma copine ne deviendrait pas la sienne. Il n'avait peut-être pas l'intention de "s'attaquer" à Victoire, mais j'agissais ainsi pour qu'il fasse passer le mot. Je savais comment marchait les moldus, j'étais parti en vacance dans toutes les régions du monde avec mon père et ma défunte mère. J'avais vu comment ces saisonniers marchaient. Un petit bruit me rappelait à l'ordre. La porte face à nous s'ouvrait, d'un geste de la main l'homme nous signalait la direction à suivre. Au-dessus de chaque porte se trouvait un numéro, je cherchais après le nôtre. 107.

Nous y étions, les clés de toute à l'heure, où était-elle ? Je fouillais dans ma poche droite, je décalais mon porte-feuille et y trouvait au fond ce que je cherchais ; le trousseau. J'ouvrais cette porte, qui grinçait lorsqu'on la poussait, et découvrait notre chambre. J'en était satisfais, elle n'était pas trop sophistiqué mais pourtant il en ressortait une ambiance assez classieuse. On sentait qu'elle n'était pas à la portée de tout le monde financièrement parlant. J'appréciais ça. Après tout, ce n'était pas cet homme qui pourrait s'offrir une telle chambre ?

- Merci Monsieur. Nous nous reverrons très bientôt, je présume. J'attendais qu'il s'en aille, mais il semblait résigner à rester quelques instants de plus, pourquoi donc ?

- Vos affaires vous seront apportées dans les minutes qui suivent.. Il ne s'en allait toujours pas, que cherchait-il ? Je réfléchissais rapidement, puis je me souvenais. Chez les sorciers, cela ne se passait pas comme ça, j'avais donc oublié cette manière de procéder. Il voulait un pourboire. Je retins un soufflement d’agacement, puis tendait trois ou quatre pièces typique du pays vers l'homme.

- A toute à l'heure, donc.

Il souriait, heureux de son butin, puis s'en allait. Je n'en revenais pas, aucune classe. Il nous obligeait presque à en donner, j'avais complètement effacer cette façon de faire. Je me tournais maintenant vers Victoire. Puis lui souriait. Comme elle l'avait si justement dit dans le taxi, l'Egypte s'offrait à nous. Qu'allions-nous bien pouvoir faire lors de notre première journée ? Même si cette dernière commençait tout doucement à laisser sa place. Je commençais un petit tour de la chambre tout en lançant une discutions avec Victoire.

- Alors. Tu souhaite te rendre à la "soirée spectacle" ce soir ? Je sais pas trop ce qui est prévu. J'sais bien que les moldus aiment bien faire croire qu'ils font de la magie en faisant apparaître des lapins. Je souriais. C'était plutôt marrant, il faisait sortir des lapins d'un chapeau là où certains d'entre-nous, comme Victoire, était capable de se transformer en animal. Malgré tout, je trouvais ça amusant, distrayant même.


Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Egypte

Message par : July Swann, Dim 1 Fév 2015 - 2:23


July adorait les voyages. Nouveaux paysages, nouvelles cultures, nouvelles connaissances ... C'était toujours stimulant et très positif. L'ancienne Poufsouffle aimait apprendre, elle ne voulait pas se limiter aux connaissances magiques de son pays, elle voulait toutes les découvrir. C'était donc avec un enthousiasme démesuré que l'Anglaise avait prévu un voyage entre filles, avec sa meilleure amie. Toutes les deux avaient besoin de prendre l'air, d'oublier le quotidien et leur métier prenant.
Direction, l'Egypte ! Ce pays avait une histoire magique riche et les filles étaient impatientes de visiter les célèbres pyramides.

Elen' et July étaient arrivé par portoloin, par un après-midi caniculaire. Elles s'étaient immédiatement rendu à l'hôtel où elles séjournaient, pour déposer leurs affaires, puis avaient commencé par visiter de bar de l'établissement. Il faisait bien trop chaud et la déshydratation commençait déjà à se faire sentir.
Riche de ses connaissances de médicomagie, July conseilla à Elenna de ne pas boire l'eau locale, sous peine de finir bien malade. Elles s'étaient donc rabattu du du wisky-pur-feu. Ce n'était pas très locale, mais elles auraient bien le temps de gouter les spécalitées plus tard.

A jeun et grisé par ces belles vacances qui s'annonçaient, les deux filles finirent saoule assez rapidement. Elles furent aidées par deux voyageurs charmants qui leur offrir plusieurs verres. Mais les demoiselles n'étaient pas là pour draguer -Elen était d'ailleurs sur le point de se marier-, elles les abandonnèrent donc, prétextant des courses à faire.
Les deux amies parcoururent une partie du petit village dans lequel elles avaient atterri. Elles ne marchaient déjà plus très droit, pourtant elles achetèrent une bouteille d'alcool -local cette fois- et continuèrent leur périple.

De fil en aiguilles, elles finirent par se retrouver devant une imposante pyramide. Il faisait presque nuit, mais elles décidèrent d'entrer, trop heureuse de faire leur première visite.
C'est armées de leur baguette -pour les éclairer- que les deux filles s'engouffrèrent dans le tunnel noir. Leurs pas et leurs éclats de rire résonnaient contre les paroies lisses. à la première bifurcation, elles prirent à droite. Puis à gauche, puis ...

1- C'est alors qu'au détour d'un couloir, les Anglaises tombèrent sur ... Un sphinx !
2- Il est long ce tuel ... Long et noir ... Ce n'est pas si intéressant que ça les pyramides.
4- - Eho ! Eho ! Y A QUELQU'UN ? Youhouuuuu !!!!! ... Jully s'amusait à écouter l'écho de sa voix mélodieuse.
3- - Qu'est ce qui s'allonge et rétrécit en même temps ?, demanda une voix, sortie de nulle part. July plissa les yeux et après plusieurs secondes minutes de réflexion, elle en arriva à la conclusion fatidique : elles se trouvaient devant un sphinx ! Ouaouuuuu !


Dernière édition par July Swann le Mer 11 Nov 2015 - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Egypte

Message par : Luke Belt, Dim 1 Fév 2015 - 2:26


Lancer de dés pour July
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Maître de jeu, Dim 1 Fév 2015 - 2:26


Le membre 'Luke Belt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Egypte

Message par : Elenna Benson, Dim 1 Fév 2015 - 6:48



Le mystère est le meilleur artisan du merveilleux.


Chaaauuud... Bouaaaare… Voilà comment avait commencé le début d’après-midi. Et toute l’après-midi finalement. C’était fou ce qu’il pouvait faire chaud dans les pays d’Afrique et plus particulièrement en Egypte. C’était une vraie canicule et c’était tout simplement irrespirable. Il faisait chaud, il faisait sec et il faisait vraiment un temps différent de celui de Londres.

Elenna n’avait pas l’habitude de ces températures d’une extrême chaleur qui caractérisaient à la perfection les pays africains. Après tout, il n’y avait pas des déserts pour rien là-bas, n’est-ce pas ? La jeune femme avait réussi à prendre deux jours de repos au Ministère de la Magie, laissant à ses collègues le plaisir de la remplacer alors qu’elle partait se dorer au soleil avec sa meilleure amie July. C’était lors d’une discussion tout à fait banale que les deux jeunes femmes avaient décidé sur un coup de tête de partir en voyager et de visiter l’Egypte. La destination avait été choisie par la rousse et l’autre avait accepté sans rechigner, lui faisant totalement confiance. Elles avaient donc pris un portoloin, direction les pyramides !

A peine arrivées à l’hôtel, les deux anciennes Poufsouffle posèrent leurs affaires et se dirigèrent vers le bar de l’établissement pour hydrater leur gorge qui commençait à souffrir de cette chaleur sans nom. Malheureusement, l’eau du pays n’était pas de très bonne qualité alors elles se rabattirent directement sur le whisky des sorciers. Mais il était bien connu qu’alcool et estomac vide ne faisaient pas bon ménage. Rapidement, le duo de copines se retrouva fortement alcoolisé, riant pour un rien et exprimant leur amitié avec un peu trop de bruit au comptoir de l’hôtel. Bruit qui d’ailleurs attira deux beaux voyageurs, avides de faire connaissance et de payer leur tournée. Et de bon cœur en plus ! Alors elles burent encore. Quoi, il faisait bien chaud non ?

Puis elles se retrouvèrent dehors, sans qu’Elenna sache vraiment comment. Les deux jeunes femmes titubaient légèrement en riant un peu trop, s’émerveillant devant chaque nouvelle maison qu’elle découvrait. Pour la route, elles achetèrent une bouteille d’alcool égyptien et recommencèrent leur périple. La nuit tombait petit à petit et une silhouette monstrueuse se dessinait maintenant devant elles. La seule chose que pu échapper la louve fut un : «  Waaaahou, cey drôlement bow quand même. » avant qu’elles continuent leur avancée vers la forme triangulaire. Elles rentrèrent dans la pyramide, leur baguette en main pour les éclairer et se mirent en route pour l’aventure, même si elles n’étaient pas totalement en état.

" Hey Ju’, tu t’rouves que j’suis blonde ? J’suis pas blonde hein, faut pas m’ppeler blondie. "

Bras dessus, bras dessous, July et Elenna prirent des chemins sans aucune logique, une fois d’un côté, puis une fois de l’autre…


    1. Elenna regarda en l’air quelques secondes avant de trébucher et de tomber à genou. Ce n’était qu’un malheureux caillou.

    2. C’était quoi ce gros truc tout moche qui bloquait l’avancée des filles ? Makeskecey… Un sphinx non ?

    3. Elenna alternait entre souffler comme l’aurait fait une gamine trop impatiente et pouffer pour rien. Vive l’ambiance.

    4. « Quelque chose se trouve dans ma poche mais ma poche est vide. Qu’est-ce ? » Oh ! Y avait une bê-bête qui posait des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Maître de jeu, Dim 1 Fév 2015 - 6:48


Le membre 'Elenna Benson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Egypte

Message par : July Swann, Dim 1 Fév 2015 - 11:30


- Hey Ju’, tu t’rouves que j’suis blonde ? J’suis pas blonde hein, faut pas m’ppeler blondie, s’inquiéta la jeune femme aux cheveux blancs.
- Meuuuuh naaaaaon !, répondit la rousse avec conviction, tpa blooonde ! C'eu blanc comm' la neig' l'hiverrt ...
Les  deux amies avançaient maladroitement, bras dessus, bras dessous, quand se présenta à elle une statue imposante. Ah !, enfin ! Ce n'était pas trop top. July commençait à penser que les pyramides étaient vides, qu'on lui avait menti sur l'intérêt de ces édifices millénaires.
C'était une drôle de création, une éspéce de chat avec une tête d'homme. Un sphinx ! Waaa ! Il avait une expression tout à fait désagréable, un peu féroce. July n'était pas vraiment convaincue. L'artiste aurait pu faire quelque chose de plus sympathique, un Drico, par exemple.

L'Anglaise s'apprêtait à faire un commentaire sur le manque d'esthétisme de cette statue lorsque la-dite statue se mit à parler :
- Si vous voulez passer, étrangères, vous devrez répondre à mon énigme ... Je suis un homme, je suis une femme. Je ne suis ni un homme ni une femme. Qui-suis-je ?
Mais alors .... C'était un vrai sphinx ?! Jully le regarda un moment, la bouche ouverte, avant de laisser exploser sa joie :
- Ouaaaaaou !!! Un sphincs !!! T'as vu Elen', un vrai ! Il parl' étout ! J'en avais j'mais vu ! Toi oui ?! Naaaon ! L'a pas l'air gentil, par contre, ajouta-t-elle à mis voix, pour son amie. Et j'aim' pas trop les énigmes. Tu crois on fait d'mi-tour ou ?... Y a p't'être un trésor là-bas ... T'veux boir' un p'tit coup ?, demanda-t-elle à la créature, en levant la bouteille à moitié vide qu'elle avait à la main. C'était pour le faire patienter en attendant qu'elles se décident sur la stratégie à adopter.


1- Les filles parlent tellement que le Sphinx commence à avoir mal au crâne ...
2- Le sphinx accepte le breuvage, quoiqu'un peu méfiant. Il boit, mais ce n'est vraiment pas quelque chose fait pour lui, le breuvage le rend un peu malade.
3- Vexé par l'attitude totalement irrespectueuse des deux amies le sphinx arrache la bouteille des mains de July en lui entaillant le bras. Ehhhh, mais ça fait maaal !
4- Une vraie plaie ces touristes, le sphinx préfère s'éclipser et les laisser errer dans le labyrinthe qu'était la pyramide.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Maître de jeu, Dim 1 Fév 2015 - 11:30


Le membre 'July Swann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Egypte

Message par : Elenna Benson, Dim 1 Fév 2015 - 15:55



Hips ! Ce fut un hoquet mémorable qui se mit à faire vibrer tout le corps d’Elenna. Chaque remontée d’air la faisait sursauter alors qu’elle laissait échapper un petit jappement aigu qui trahissait son haleine aromatisée et son sang dilué dans de l’alcool. Entre chaque sursaut, elle pouffait discrètement, s’amusant toute seule de la réaction de son corps. A noter sur son carnet : ne pas boire l’estomac vide, au risque de finir perdue dans une pyramide en Egypte avec sa meilleure amie. Ça c’était le bon point, c’était même le point génialissime. Cela faisait longtemps que les deux jeunes femmes n’avaient pas pu prendre un peu de temps ensemble pour profiter et s’amuser, parler et s’écouter, rire et parfois même pleurer.

Quoique là, elles riaient plus qu’autre chose.

" Meuuuuh naaaaaon ! tpa blooonde ! C'eu blanc comm' la neig' l'hiverrt ... "

" Bah faud’ait p’tête que les gens apprennent à vouar alors pasceke on m’pelle blondie. J’suis pas blonde. "

Alors qu’Elenna faisait une vraie fixation sur sa couleur de cheveux, sans aucune raison valable d’ailleurs, les deux jeunes femmes continuaient leur ascension dans le monument égyptien. Mais c’était vide, c’était pas plein, c’était nul. Appuyées l’une sur l’autre, elles tanguaient dans une danse qui avait perdu toute élégance et d’une cohérence inexistante. Comme si leur cerveau leur donnait un ordre mais que leur corps faisait autre chose. Heureusement, quelque chose vint enfin pimenter l’aventure des deux copines. Devant elle, une statue semblant bien réelle les fixait avec sa tête d’humain, son corps de lion et sa tronche de cake. Oui, la bête n’avait pas l’air très gentil. D’ailleurs, quand elle prit la parole, elle avait l’air vachement vivante… Mais du coup, c’était pas une statue non ?

" Si vous voulez passer, étrangères, vous devrez répondre à mon énigme ... Je suis un homme, je suis une femme. Je ne suis ni un homme ni une femme. Qui-suis-je ? "

" Ouaaaaaou !!! Un sphincs !!! T'as vu Elen', un vrai ! Il parl' étout ! J'en avais j'mais vu ! Toi oui ?! Naaaon ! L'a pas l'air gentil, par contre. Et j'aim' pas trop les énigmes. Tu crois on fait d'mi-tour ou ?... Y a p't'être un trésor là-bas ... T'veux boir' un p'tit coup ? "

Du coup, elle était vivante nan la bête ? La demoiselle fronça les sourcils, affichant un air plein de réflexion comme si toute la concentration qu’on lui demandait était un effort surhumain. Heureusement qu’elle était sorcière dis donc !

" C’toua la tête July, moi je fais la bagarre alors tu réfléchis à l’énigme moi j’suis trop nulle à ça. Pask’imagine y’a un trésor derrière la bêbête, on s’ra riche. Et on p’rra avoir une pièce entièèèèèrement remplie de boursouflets. C’tentant hein ? … Par contre j’ai souaf moua. "

Elenna saisit la bouteille des mains de sa meilleure amie, déposant un baiser sur sa joue au passage et remuant un peu sa baguette magique en espérant qu’elle fasse plus de lumière. Portant le goulot à ses lèvres, elle eut un dernier hoquet et avala quelques gorgées, glissant la bouteille son bras avant d’entamer une discussion bien poussée avec la rouquine. Piaillant pendant plusieurs minutes les amies finirent par se rendre compte que le sphinx tirait une tronche d’environ deux mètres, fatigué par leurs cris d’hystériques qui leur semblaient à elles être une conversation tout à fait normale. D’un coup, la belle se pencha vers la médicomage pour murmurer à son oreille.

" Et si on r’menait la bêbête à la maison pour la mettre au zowoho ? Ce sera notre ca’do ! "

Ni une ni deux, la fille aux cheveux de neige bondit sur place, adoptant une position digne des plus grands ninjas moldus avant de pousser un petit cri aigu, pointant sa baguette magique sur le sphinx.


    Face : Petrificus Totalus ! Un vrai jeu d’enfant, un sphinx à ramener en souvenir, un !
    Pile : Pf pf pf… Bredouillant, Elenna n’arriva pas à articuler un sort et bêbête en profita pour filer.

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Maître de jeu, Dim 1 Fév 2015 - 15:55


Le membre 'Elenna Benson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Egypte

Message par : July Swann, Dim 1 Fév 2015 - 21:21


Elen' laissa à July le soin de répondre à l'énigme. Pourtant, la rousse n'était pas douée du tout pour ce genre de chose. Décoder des symptômes pour identifier une maladie était un exercice bien différent.
- Un homme et pas une femme, une femme et pas un homme. Non, un homme et une femme mais pas un homme et une femme ..., bafouilla July, un air de concentration intense sur le visage et pourtant, le regard totalement perdu.
Son esprit était embué par l'alcool et elle n’arrivait pas à se concentrer. Elle avait déjà du mal à se souvenir de l'intitulé exacte de l'énigme ... Si ce n'était pas un homme et une femme, ça pouvait être pleins de choses. Objets, animaux ... Un sphinx ?...
July fit part de ses hypothèses bancales à Elenna. Malheureusement, elles ne parvinrent pas à se fixer sur une réponse et leur discussion dévia du sujet initial.

Les filles s'étaient transformées en de vraies pipelettes. D'ordinaire, July n'était pas très bavarde, mais avec quelques grammes d'alcool dans le sang, sa langue se déliait complètement. Surtout avec Elenna en qui elle avait une confiance aveugle. Elles piaillaient telles des pies, riaient comme des gourdes et faisaient de grands gestes maladroits pour étayer leurs propos.
C'est le regard d'Elenna vers le sphinx qui rappela à July la présence de la créature. Il n'avait vraiment pas l'air content et la rousse se demanda un instant s'il n'allait pas les attaquer. Histoire de le calmer, elle lui adressa un sourire qui se voulait poli, mais qui lui donna en fait un air tout  à fait bêta.
- L'énigm', ui, euh ...
- Et si on r’menait la bêbête à la maison pour la mettre au zowoho ?, proposa Elen' qui s'était penchée vers July, un air de conspiratrice sur son visage poupin, Ce sera notre ca’do !
- Oh mais ouiii, répondit July dans un chuchotement surexcité.

En moins de temps qu'il ne le faut pour le dire, Elenna pointa sa baguette sur le sphinx, dans un mouvement théâtral. Elle agita sa baguette pour réaliser un ... Un ... Un quoi au juste ? Son mouvement ne ressemblait à rien de connu, de même que la formule bafouillée. D'ailleurs, il ne se passa rien. Et le sphinx en profita pour s’enfuir ! Quel lâche, quel froussard quel ...
- Nan mais attennnnnnds !, Cria July dans l’espoir de le faire revenir. Elle plaisantait. C'tait une blaaague ! ... ç'a aucun humour ces bêt'. Faut qu'on l'retrouv', vient !
Les amies se remirent en route, bien décidées à ramener un beau sphinx dans leurs valises.
- P-e-tit, p-e-tit ! ... Le chaaaaaat, euh, le sphiiiinx ! ...


1- De nouveau, les couloirs de la pyramide étaient désespérément vides. Il était où le trésor dont la créature avait parlé, hen ?!
2- Au détour d'un couloir, les filles tombèrent de nouveau sur le sphinx. Si la première fois, July ne lui avait pas trouvé un air sympathique, ce n'était rien comparé à l'expression rageuse qu'il arborait maintenant. Il allait attaquer là, non ?...
3 - Les deux amies s’engouffrèrent dans un tunnel qui s'avéra être un cul-de-sac. Par chance le sphinx s'y était retrouvé bloqué. Plutôt que de se mesurer à des sorcières, il tenta une énigme :
- Si vous arrivez à répondre correctement à mon énigme, je vous suivrai où vous voulez, mais si vous échouez, vous quitterez cette pyramide et ne reviendrait jamais. On me trouve 3 fois dans l'année et pourtant 1 fois par semaine, qui suis-je ? ...
4- - Eho !! Le sphiiiinx !! ???
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Maître de jeu, Dim 1 Fév 2015 - 21:21


Le membre 'July Swann' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Egypte

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 6

 Egypte

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.