AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 4 sur 6
Egypte
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Elenna Benson
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Egypte

Message par : Elenna Benson, Dim 8 Fév 2015 - 2:32


Elenna regarda sa proie filer comme elle l’avait déjà quelques minutes, voire heures auparavant. Sa lèvre inférieure se mit à trembler, ses yeux se remplirent de larmes et sa voix se mit à trembler.

" Pika il veut pas v’nir ‘vec nous… "

Car oui, une fois de plus, c’était avec une agilité déconcertante que le sphinx avait esquivé le sort lancé par la jeune femme fortement alcoolisé. Il se la jouait à la Matrix comme l’aurait dit un moldu ou une sorcière élevée parmi eux. Pour le plus grand malheur de la jeune femme, l’animal disparaissait à nouveau. Elle l’aurait un jour, elle l’aurait ! Mais le gars qui était arrivé semblait lui aussi déterminé à capturer la bête. Sans se soucier réellement de qui il était, Elenna s’élança à sa suite, entraînant avec elle July par la main qui criait sur le voleur.

Après plusieurs minutes, elles retrouvèrent enfin le blond qui voulait attraper la bêbête qui était à eux. Il semblait finalement aussi perdu que les deux amies maintenant. Elenna ricana, ravie de voir que si elles ne pouvaient pas capturer le sphinx, lui non plus ne le ferait pas. Il avait haussé les épaules pour répondre à la question de July et la louve plissa les yeux, regardant le gars. Elle le connaissait, très bien même, elle l’avait déjà vu, trop souvent. Mais sa mémoire était engourdie par l’alcool englouti. Coup de chance, d’un coup de pied très calculé, ou pas d’ailleurs, le blondinet ouvrit une pièce secrète où le sphinx s’était tapi, posant sur le trio un regard menaçant. L’avait pas l’air contente la bêbête.

Telle une furie, July poussa le gars du coude pour pénétrer dans la pièce. Pourtant, la rousse n’avait semblé voir que le trésor et pas l’animal. Pas de problème. Elles seraient les gagnantes ! La rousse baragouina un sortilège qui toucha de plein fouet le sphinx et sa copine en profita pour pousser à sa tour l’inconnu pour pointer sa baguette sur l’animal. Elle n’eut pas le temps de réfléchir et le sortilège qui lui vint en mémoire fut celui qu’elle avait lancé auparavant.

" Metalo scencio ! "


    Face : Ceci est un chat dans un filet. Bingo.
    Pile : Ceci est un chat qui ne veut pas rester dans un filet. Bye minou.

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Maître de jeu, Dim 8 Fév 2015 - 2:32


Le membre 'Elenna Benson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: Egypte

Message par : July Swann, Lun 9 Fév 2015 - 18:00


Elenna suivit July dans la pièce cachée, bousculant elle aussi Liam, afin de lui prêter main-forte. Cette fois-ci, son sort fut parfaitement exécuté et un filet en métal s'abattit sur le sphinx. Il se débâtit avec viveur, mais sans succès, il était bel et bien prisonnier. July le regarda un instant, comme si elle avait du mal à analyser la situation. à vrai dire, elle s'attendait à ce qu'il s'échappe une fois de plus, d'une façon tout aussi spectaculaire que les précédentes. Mais après quelques minutes d'attente, elle ne put en venir qu'à la conclusion suivante : le sphinx était à elles. Oh oui, OH OUIIIIIIII !!!!
La sang-mêlé se mit à sautiller en poussant des cris de joie hystériques. Elle attrapa même les mains d'Elenna pour l'inviter à suivre sa danse.
- L'a eut, l'a eut, l'a eut ! ... Chantonna la jeune femme.
La seule chose dommage, c'était l'absence de trésor, mais on ne pouvait pas tout avoir dans la vie, il fallait être raisonnable. Un sphinx c'était déjà ... Le sphinx ?! Où était-il passé, encore ?!

L'Anglaise poussa un cri d’horreur en se précipitant dehors. Elle comprit assez rapidement que la disparition était l'oeuvre de Liam. Elle retrouva d'ailleurs ce dernier à quelques mètres, portant difficilement la lourde créature à l'aide d'un sortilège de lévitation. Non mais pour qui il se prenait, lui ?! C'était elles qui l'avaient attrapé, ELLES ! July s'élança donc sur le garçon et lui fit un placage digne des plus beaux matchs de rugby. S'ensuivit une petite bagarre, puis des négociations. Finalement, les trois jeunes en arrivèrent à la conclusion qu'ils se partageraient le butin.

Ils tournèrent pendant plus d'une heure avant de trouver la sortie. Elenna et July chouinaient comme des gamines, elles étaient toutes les deux fatiguées par cette journée interminable. Miraculeusement, Liam ne perdit pas patience avec leurs jérémiades. Peut-être s'était-il auto-infligé un sortilège d'Assurdiato ? C'est quelque chose que l'histoire ne nous dit pas. Ce que nous savons, en revanche, c'est que les deux amies finirent par retrouver leur lit tant attendu et qu'elles dormirent d'un sommeil lourd et profond.
Elles émergèrent à une heure avancée de l'après-midi, avec un mal de tête plus ou moins prononcé, et ne retrouvèrent jamais la trace du sphinx ni du blond qui les avait accompagné. Même la pyramide s’avéra introuvable ...
Revenir en haut Aller en bas
Evelyne Snow
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Evelyne Snow, Lun 31 Aoû 2015 - 18:15


RP Libre

-Evelyyyyyne ! Attention derrière toi !

Trop tard ! Le temps que la jeune fille se laisse tomber au sol, une poignée de bonbons venait de lui mitrailler l'arrière du crâne. C'était décidé : plus de pitié. Sans prendre le temps de regarder qui était l'auteur de cette lâche attaque, elle sortit sa baguette et murmura : "Impedimenta"  dans la direction d'ou venait le tir ! Le garçon visé chuta instantanément, s'étalant de tout son long dans la nourriture renversé sur le sol. Et de un !

Le réfectoire de la colonie était dans un triste état. De la nourriture de toutes sortes jonchée le sol, le rendant glissant et particulièrement dangereux. De nombreux cris résonnaient dans cette grande pièce qui il y a encore quelques minutes n'était troublé que par les bavardages enjoués des collégiens. Les tables avaient été renversée pour servir de protection et permettre le ravitaillement. Des groupes s'étaient formés et tentaient tant bien que mal de s'organiser pour permettre une offensive des plus efficaces. Les différences linguistiques ne semblaient pas les déranger plus que cela, chacun essayant de faire comprendre à son voisin par des mimes ce qu'il attendait de l'autre. L'absence d'adultes ne semblait choquer personne... où pouvaient-ils bien être ? A l'heure du repas, ils étaient toujours au minimum deux pour encadrer la bande de gamins venu profiter des vacances d'été en Egypte. Mais en pleins milieu de ce désordre, ils manquaient à l'appel. Peut-être se préparaient-ils à intervenir en force, mettant en place une stratégie dans le but de neutraliser le plus d'adolescent possible. A moins qu'ils se joignent au combat ? Qui sait, on est pas au collège, on peut rêver d'un peu de spontanéité et de folie de leur part..

Mais là n'était pas le principal problème d'Evelyne, ce qui lui importait était de toucher juste. Sa main droite tenait fermement sa baguette – devenu glissante par les différents jus et aliments qui l'avaient arrosé - tandis que l'autre était occupé à former une boule de nourriture avec ce qui l'entourait. Ne restait plus qu'à trouver une cible...qui serait l'inconscient qui se dresserait devant elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Astrid N. Reckless
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Astrid N. Reckless, Ven 4 Sep 2015 - 20:03


❝ Bataille de nourriture.
RP libre. (veneez qu'on vous mange :3 (avec amour))


Astrid Reckless était dans son élément ; la connerie, en l’occurrence dans le cas présent, dans une bataille de nourriture endiablée. Plongeant sa main dans un bol de caramels mous, elle regarde à gauche, à droite, aux aguets. Et quand enfin, elle aperçoit sa cible, un sourire espiègle étire ses lèvres charnues alors qu'elle lance la poignée de friandises sur le visage d'un jeune homme qui doit bien mesurer deux mètres de haut et qui l'avait battu à plat de couture au volley-ball. Son égo en avait prit un coup. Et son fort accent qu'elle n'arrivait pas à identifier l'agaçait. Le genre premier d'sa promo', fils à papa, snob, canon et absolument parfait -du moins en apparence. Le genre qu'elle n'arrivait pas à blairer, v'voyez ? Celui-ci dégaina aussitôt sa baguette, en passant une main dans ses cheveux enduis de gel (dégueulasse, n'est-ce pas ?) d'une manière ridicule. Plus rapide, plus souple, Reckless formula un #Experlliamus et, évitant de justesse un projectile non identifié, elle se laissa tomber sur le sol, derrière une des tables renversées. Les cris, les rires, les hurlements pulsaient à ses oreilles. Son cœur battait fort. L'adrénaline coulait dans ses veines.
Elle se sentait bien, la main collante et le pantalon taché. Elle se redressa, balaya du regard le réfectoire, la main pleine d'abricots juteux. Elle lança le tout sur une camarade avec qui elle prenait un malin plaisir taquiner les gosses avec des histoires de fantôme sordides. Les cheveux en batailles, un sourire victorieux et du jus de cerise sur la joue, debout sur une table, elle avait l'air d'une lionne farouche plus que jamais. L'élégance en moins. ❝ RECKLESS ! ❞ 
Olivier la regarde, les sourcils froncés, les joues rouges de colère, des éclairs dans les yeux. ❝ OK, OK, c'est peut-être moi qui a commencé MAIS... ❞ La rouquine l'amadoue avec un sourire, une moue boudeuse, en vain, faut pas pousser mémé dans les orties, Olivier est sans doute le moniteur le plus pénible (ou alors c'était elle, la plus pénible ? bref. passons.) de la colo' de vacances. Et celui qui la connaissait depuis qu'elle avait six ans parce qu'elle passée ses vacances ici, sous le soleil égyptien comme chaque été. Connue ici, pour ses idées extravagantes et ses envie irrésistibles d'enfreindre le règlement, elle avait rapidement bâti une réputation de terreur et d'emmerdeuse. ❝ Reckless... ❞ il marmonne, mi-menaçant, mi-risible. Il a ce regard, là, celui-là, voilà, vous voyez ses deux billes noirs ? Ce regard qui annonce rien de bon, celui qu'il a quand la situation est hors de contrôle et quand tout dégénère, celui qu'il avait quand il lui avait fait récuré toutes les chiottes. Profitant d'un lancé de glace (pas terrible, effectivement), elle s'esquiva et partit en courant, aspergée de nourriture des quatre coins de la pièce. Et p'is, elle aperçoit Evelyne, alors elle trottine vers elle -soit pour s'allier avec elle contre les autres, où pour qu'elle lui serve de bouclier humains, la rouquine a pas encore décider, franchement. La poisse lui colle aux fesses, vous savez ? Et bien, elle est tellement incrustée, qu'elle glisse à cause d'une trainée de riz poisseux, entrainant la serdaigle dans sa chute. La première chose qu'elle capte, c'est qu'elle a incroyablement mal au postérieur et qu'il y a une chose sur elle -plutôt quelqu'un. Lyne. ❝ Bouge ! ❞Se levant d'un bond, elle tendit sa main gluante à la bleu et bronze, une amie qu'elle appréciait, douce et calme, son opposé. 'Fin, étrangement, elles s'entendent très bien. La minute d'après, elle entraina de nouveau la jeune fille sur le sol, évitant de justesse une lancée de soupe de poisson. Elle hurle, tranquille, sur le mec qui a osé s'en prendre à elle, avec des injures colorées. Se relevant tan bien que mal, dos à dos, les jeunes femmes font face, prête à riposter. Les yeux de la rouge & or pétillent de malice.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Egypte

Message par : Hayleah Moonrose, Ven 4 Sep 2015 - 22:49


Ça avait commencé avec des bonbons et des abricots juteux puis ça avait vite dégénéré et des soupes de poissons et du riz gluant s'étaient mêlés à la danse. Malgré les interjections répétées d'Oliver, le moniteur du camp de vacances, la plus grosse bataille de nourriture à laquelle Hayleah avait jamais assisté était en train de tourner au pugilat. Des fruits volaient à travers le réfectoire, s'écrasant en bouilli contre des murs ou des visages, au choix. Elle crut vaguement reconnaître une autre fille de Gryffondor et même une préfète de Serdaigle ramper au sol, mais avec toute cette nourriture qui valdinguait devant ses yeux, la jeune fille n'aurait pas pu identifier sa propre mère avec certitude. Elle avait réussi à s'en sortir jusque-là, mais cela ne durerait pas. Comme pour corroborer ses dire, quelque chose de mou s'écrasa contre sa nuque et se mit à dégouliner. Hayleah porta la main à son cou et toucha la matière visqueuse. C'était une mangue trop mure, qui avait apparemment percuté quelqu'un d'autre avant elle. Elle virevolta, à la recherche du lanceur de fruit. C'était un garçon un peu grassouillet et les cheveux en bataille qui semblait s'en prendre à tout le monde pour le simple plaisir de balancer tout ce qui était encore mangeable ou non.
Ni une ni deux, Hayleah se saisit de la première chose qui lui passa sous la main, et jeta une franche poignée de flan au potiron dans sa direction. Touché ! Tout de même pas suicidaire, la sorcière s'accroupit et alla se cacher à quatre pattes derrière une table qui avait été renversée et qui faisait déjà office de barricade à d'autres personnes. Elle sortit sa baguette, prête à riposter aux tirs.

- C'est vraiment n'importe quoi !


Hayleah tenta un regard par dessus la table, et rebaissa la tête juste à temps pour éviter une portion de ratatouille qui alla s'écraser contre le tablier de l'une des cuisinières.

- Très bien...puisque c'est comme ça...

La sorcière pointa sa baguette en direction d'un bol de porridge et murmura #Accio . Elle plongea la main dans le bol, se releva assez pour avoir une bonne vue du réfectoire et balança sa poignée de porridge avant de replonger derrière la table. Elle espéra qu'Oliver n'avait pas vu qui lui avait envoyé ça sur la figure.
Revenir en haut Aller en bas
Eva Fox
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Eva Fox, Sam 12 Sep 2015 - 11:43




Encore une fois Eva arriva en retard pour le repas. Elle ne savait pas si c'était le décalage horaire mais elle avait vraiment du mal à s'adapter aux heures de la colonie. Elle se dirigea lentement vers le réfectoire. Elle se demandait vraiment qu'est ce qu'elle faisait ici car en plus de ne connaitre personne, elle s'ennuyait comme un vieux rat mort du fait qu'il ne se passait jamais rien. Alors qu'elle poussa les portes du réfectoire, elle se senti partir en arrière et se retrouva en moins de deux secondes par terre. Elle venait de glisser sur une immense flaque de soupe. Eva leva la tête et aperçut les jeunes colons pris dans la plus grande bataille de nourriture de tout les temps. *Enfin quelque chose d’amusant* pensa-t-elle.
Au centre de la pièce, Olivier, le moniteur de la colo venait de se prendre du porridge en pleine face. "Ahah bien fait" murmura-t-elle. Olivier, la jeune sorcière ne le supportait pas. Elle avait déjà du mal avec l'autorité, mais avec lui c'était pire.
Eva se releva et se dirigea discrètement vers une corbeille de fruit. Elle saisit le plus mou qu'elle puisse trouver et le jeta de toute ses forces. Vu le monde qu'il y avait dans le réfectoire, il finirai bien par atteindre une cible. Alors qu'elle observait le trajet de son projectile, Eva sentis un léger choc sur sa tête, et un liquide chaud coula sur ses long cheveux de flamme, et le long de son visage. Elle voulu jeter un regard noir à la personne qui avait fait ça, mais à vrai dire, elle n'avait aucune idée de qui il s'agissait. Il faut dire qu'il y avait tellement de personne entrain de lancer de la nourriture un peu partout, que cela aurait pu venir de n'importe qui. Aussi, elle sourit et déclara d'un air sournois "C'est parti."
Elle prit sa baguette et la pointa vers une énorme marmite. Elle ignorait ce qu'il y avait dedans, mais cela n'avait pas d'importance. "Wingardium Leviosa". La marmite s'éleva doucement dans les airs. Elle la fit lévitait doucement jusqu'au centre de la pièce, où il avait le plus de colons, et aussi Olivier. D'un mouvement de baguette, elle renversa le contenu de la marmite, et toutes les personnes au alentours furent éclaboussé d'un liquide rouge qui s’éparpilla ensuite sur le sol, faisant glisser ainsi, un grand nombre de sorciers.
Eva rigola, se mêla à une foule de personne, afin de ne pas se faire démasquer. Sa baguette toujours en main, elle était prête à continuer cette bataille, qui promettait de beaucoup l’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Jade Wilder, Mer 16 Sep 2015 - 14:33


Non mais qu'est-ce que c'était encore que ce bordel ? Sérieusement ? Une bataille de nourriture ? Jade, qui avait pourtant approximativement le même âge que ceux présents dans le réfectoire, était loin d'être dans le même état d'esprit. Elle n'était pas en camps de vacance elle, elle n'était pas là pour s'amuser. Elle était là pour travailler, et prenait ça vraiment très à coeur. Non parce-que trouver un travail pas trop énervant, qui rapportait un minimum et surtout, acceptant une adolescente, ça ne courait pas les rues. Elle avait même eu beaucoup de chance de pouvoir faire partie du personnel.

C'était partit d'une simple annonce. Honnêtement, Jade n'avait regardé que la fonction et le montant du salaire, les autres formalités ne l'intéressaient pas. Enfin jusqu'à ce qu'elle soit choisie après avoir envoyé le nécessaire. En Égypte. Dans un camp de vacances. Avec, pour la plupart, des ados de son âge. La blonde aurait préféré qu'il y ait plus de petits, les enfants c'était son truc. Par contre, elle avait vraiment du mal à fréquenter les autres adolescents. Ce n'était pas contre eux hein, mais juste que.. bah elle n'avait pas les mêmes attentes, les mêmes objectifs. Elle avait toute une vie à gérer, pas le temps pour des gamineries. Mais bon. Une semaine dans un camps de vacances, à travailler en cuisine en plus, ça n'allait pas la tuer ! Non, mais par contre, mettre ses nerfs à rude épreuve, sans doute. Sauf qu'en acceptant, Jade était loin de se douter que les choses tourneraient ainsi.

C'était son dernier jour. Pourtant, tout s'était bien passé jusque là ! Elle était tranquille dans ses cuisines, parfois elle devait faire deux trois autres choses mais rien de bien méchant. Et voilà, dernier jour et il avait fallut que quelqu'un commence une bataille de nourriture. Non mais sérieusement.. Parfois l'Italienne se demandait comment elle pouvait avoir le même âge que tous ceux là, c'était navrant. Pour ne rien arranger, elle avait été désignée pour être derrière les bars de service, chose tranquille normalement, il suffisait simplement de remplir les assiettes. Sauf que là, du coup, elle se retrouvait au coeur même de la bataille et la peau de son visage avait déjà commencé à virer au rouge. Quelle bande de fous !

- HÉ ! C'est pas un jeu !

Heureusement qu'elle connaissait ces mots là en Anglais, manquerait plus qu'elle se mette à gueuler en Italien. Là, ça pourrait faire peur. En revanche, elle avait plutôt l'impression de gesticuler pour rien. L'agitation était générale, personne ne l'écoutait, d'ailleurs personne n'écoutait personne, trop occupés à se lancer des pâtes et autres gelées. Yeurk..

- Mais stop !

Inutile.


HRPG: Libre à qui veut de lui balancer quelque chose, histoire d'attiser la flamme Ange
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Astrid N. Reckless
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Astrid N. Reckless, Ven 18 Sep 2015 - 21:21


❝ Bataille de nourriture.
RP libre. ❞


Son pied était lourd. Peut-être parce que ses Converses suintaient de jus de raisin et d'un quelque chose de non-identifiable, bien qu'elle pria intérieurement pour ne pas que ce soit de la purée ou du jus de viande. Alors, oui, Astrid Reckless, songeait à ses chaussures dégueulasses en plein milieu du réfectoire. Pas qu'elle était superficielle ou qu'elle se soucia réellement pour une pauvre paire de chaussures, elle s'promenerait tranquille dans les rues de Londres en pyjama que ça ne la dérangerait pas, mais une idée venait de lui passer par la tête. Subitement. Comme un coup de fouet. Qui connait un minimum la rouquine saurait que cet éclat vif de malice dans son regard ambré était l'début des emmerdes. Plus qu'à trouver la parfaite cible. Toujours dos à Evelyne, elle se déplaça légèrement sur la gauche, esquiva un lancé de gratin -à chier, jugea t-elle- et envoya le contenu d'une corbeille de fruits sur une horde d'bambins hystériques. ❝ Avoue, j'suis trop douée. ❞ lança t-elle d'un air taquin, à l'adresse de la bleu et bronze. Au même moment, distraite, elle reçu une poignée de cup-cakes en pleine poire. Y en faut pas plus pour attiser la fougue de la rouge & or, d'un geste brusque elle dégaine sa baguette et formule rapidement un sort vers un ado' à la drôle de dégaine qui la toise tout fier. La s'conde d'après, il crache, régurgite, des limaces, spectacle assez morbide. A la guerre, comme à la guerre ! Astrid retrousse ses manches, scanne la pièce du regard, farouchement. C'est comme jouer à la guerre quand on est p'tits, c'est excitant, sensas' de faire comme les grands, si innocemment. Tellement qu'on finit par s'y croire vraiment, derrière le voile de notre imagination.

Quand on voit une marmite volait dans les airs, chez les sorciers, c'est moins étonnant que voir un vioc se baladait en couche culotte sur sa pelouse, au mieux on lève les yeux, au pire on gueule. Sauf quand on ne voit pas la dite-marmite mais quand on sent plutôt son contenu. D'un air offusqué, Astrid balaya le liquide de son visage à l'aide de sa manche. Déjà, ses yeux papillonnent, cherche le coupable. Elle manque de trébucher mais aperçoit enfin la responsable, la chevelure vermeille se fond dans la foule, s'éclipse à pas de velours. Trop tard, la rouquine l'a vue. Et aussitôt, elle s'élance. ❝ ET TOI, LA TROLL ! ❞ elle s'époumone, se souciant peu d'attirer tous les regards de l'assemblée, en poursuivant Miss Fox d'un pas endiablé. P'is soudain elle l'a perd de vue. Ça l'agace, elle déteste perdre. Elle est néanmoins ragaillardie lorsqu'elle aperçoit une chaaarmante demoiselle. Asiatique, un rouge et or ça elle le sait, mais son prénom lui échappe... Amy...? Alice ? Elle l'a sur le bout d'la langue, elle arque les sourcils s'humecte les lèvres. ❝ Hayleah ! ❞ elle s'exclame d'un air enjouée, un sourire victorieux aux lèvres. Son ton laisserait presque entendre qu'elle connait la demoiselle, qu'elle est contente de la voir, qu'elle l'apprécie même. Goutte, elle n'lui jamais adressée plus que deux mots. Mais elle est du genre sociable, à s'lier avec n'importe qui, à parler haut et à rire fort, du genre sympa et familière, du genre avec qui on n'aime bien traîner avec elle. Même si on la trouve parfois pénible et emmerdante, exubérante. Elle a c'charme là, Astrid. Un peu décalée. Elle la jauge du regard, un sourire qui annonce rien d'bon scotché aux lèvres. Elle est pas bien touchée, la mistinguette, pas bien entâché par cette bataille. Alors elle l'attire subitement dans ses bras, lui colle deux baisers sur les joues de ses lèvres poisseuses, étale d'la purée et du jus de pastèque sur ses cheveux, loin d'être une tentative d'affection mais une manière comme une autre de filer la crème anglaise sur son t-shirt -comme par magie- sur celui d'la Moonrose. Et v'là une bonne chose de faite ! Elle s'éloigne en trottinant, comme si de rien n'était.

❝  Mais stop ! ❞ Elle fronce son petit nez en trompette lorsqu'elle voit la cuisinière -du moins c'est c'qu'elle croit- s'égosiller. Pas bien plus âgée qu'elle. Mais pourtant tellement crispée, tellement sérieuse, tellement tendue, tellement coincée ! Y faut y remédier. Peut-être qu'un bon voup sur la tête l'aiderait ? Ni une ni deux, elle ôte sa chaussure pleine de nourriture et de boisson et la balance sur le ventre -après réflexion c'était plus judicieux que sur la tête- de la Poufsouffle. Par la force des choses, elle se retrouve éclaboussé de raisins et de caramel qui n'était ni du jus de viande ni d'la purée ! Elle sourit, tranquille. Et quand elle aperçoit Fox qui se faufile juste à côté d'elle, elle se jette de son poids plume sur son dos.  ❝  TOI. elle s'exclame simplement. Sauf que maintenant sur le dos de la jaune et noir elle sait plus trop quoi faire. Idiote. Franchement, ça devient pas un peu du n'importe quoi là ? Quel sacré bazar qu'elle avait semée ! Qu'elle en était fière, l'emmerdeuse !
 

HRPG : Eva (j'ai une amie qui s'appelle comme ça même qu'elle a aussi les cheveux rouges ! -aucun rapport), on offre les ingrédients et on prête le four, t'as l'droit de faire des cookies seulement si tu files 80% des biscuits, capich ? :3 vivi, c'est une nouvelle règle, vii, j'ai oubliée de le préciser.
Et qu'est ce que t'en dis de ça, Jadou, ça suffit pour attiser la flamme ? x)
 
Revenir en haut Aller en bas
Eva Fox
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Eva Fox, Dim 27 Sep 2015 - 17:21


De plus en plus de bruit retentissait à l'intérieur du réfectoire qui devenait de plus en plus salle. Il n'y avait presque plus un seul carreau de carrelage propre. Les murs étaient recouvert de toute sorte de nourriture, et on pouvait même voir quelques tâches sur le plafond.
Après le coup de la marmite Eva voulu continuer de s’amuser un peu, le plus discrètement possible bien sûre. Car si la jeune pouffy trouvait cela très amusant de jeter de la nourriture sur les autres, s'en recevoir dessus, en revanche, n'était pas la chose la plus plaisante qu'il puisse exister. Seulement voilà, être discrète, ça, elle n'avait jamais su le faire. Ben oui elle avait beau être assez petite pour pouvoir se faufiler un peu partout, ses cheveux de flamme ne passait pas vraiment inaperçu. La preuve, une des victimes de la marmite avait de suite repéré la blairotte, et s'écria "Et toi, la troll ! ". Le visage de la jeune sorcière lui était vaguement familier. Une Gryffondor lui semblait-il. Quoi qu'il en soit, elle ne perdrai rien pour attendre, car personne ne traitait Eva de troll. La jaune et noir s'enfonça dans la foule, afin de trouver un petit quelque chose à jeter à la figure de la rouquine. Tout projectile étant évidemment le bienvenu. Eva n'était pas du genre susceptible, ni même rancunière. Elle n'était pas du tout vexée. A vrai dire, elle était plus amusée qu'autre chose, mais bon, c'était une question de fierté (et dieu c'est que de la fierté, elle en avait, peut être un peu trop même. Et très mal placé en plus). Elle ne pouvait pas se laisser faire sans riposter.

Alors qu'elle se faufiler au milieu de tout les colons, tout en évitant les projectiles, elle entra à l'intérieur des cuisines. Ici elle était sûre de trouver des choses à jeter. Et pour le coup, Eva ne sut quoi choisir, tellement il y avait le choix. Finalement, elle opta pour un énorme pot de glace à la vanille, qui commençait légèrement à fondre. De retour dans le réfectoire, elle avait totalement perdu sa cible de vue. *C'est pas de chance* pensa-t-elle déçu. Mais ce n'était pas une raison pour ne pas continuer la bataille. La pouffy fit la moue durant une demi seconde, puis prit une grosse poignée de glace et la lança à travers la salle. Celle ci atterrit sur la tête d'une jeune asiatique. *oups, encore une Gryffondor, pensa-t-elle, ils vont croire que j'en veux à leur maison*. Eva sourit, bien déterminée à continuer. Elle ne voulait surtout pas cela s'arrête. Le peu d'ambiance dans cette colo était bonne à prendre.

Continuant à balancer des boules de glaces, elle aperçut une jeune sorcière derrière le bar à service, qui elle, par contre, ne jouait pas du tout. Et cela ne semblait pas la faire rire non plus. On pouvait la voir gesticuler, et l'entendre s’époumoner. "Mais stop". C'était une Poufsouffle, ça Eva en était sûre. Par solidarité de maison elle ne pouvait rien lui jeter à la figure. Oh et puis tant pis, pas de solidarité, et puis de la glace à la vanille ce n'est pas bien méchant. La jeune sorcière posa le pot de glace sur le sol et à l'aide de sa baguette fit une énorme boule de glace, le genre de boule que l'ont peu faire pour une bataille de boule de neige à la montagne, et la jeta sur la Poufsouffle. Alors qu'elle savourait ses talents en bataille de nourriture une voix retenti derrière elle. "toi ". Elle n'eut pas le temps de se retourner qu'elle sentit quelqu'un se jeter sur son dos lui faisant tomber sa baguette magique sur le sol. Eva se débattit comme elle pouvait avec ses mains pleines de glaces à la vanille. "Lâche moi, espèce de vieille goule." Sa baguette au sol, il ne lui restait plus qu'a utiliser une technique bien moldu. Enfin plus animal que moldu. Ben oui quand on s'appelle Fox, on est obligé d'avoir un coté animal qui ressort de temps en temps. Aussi, elle attrapa le bras de la rouge et or et la mordit. Pas trop fort, elle n'était pas ici pour se faire des ennemis. Mais tout de même, la Gryffondor risquait de garder un petit moment sur son bras, la jolie emprunte de la belle dentition de la blairotte.

hrpg : Laisse tomber les cookies, je vais manger une pomme, c'est meilleur pour la santé Razz
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Jade Wilder, Jeu 1 Oct 2015 - 15:16


La situation partait totalement en steack. Le réfectoire n'avait plus rien de rangé, encore moins quelque chose de propre, tout était en bordel et apparemment ça ne risquait pas de s'arranger. C'est qui qui allait se taper le nettoyage le soir venu hein ? Bah c'était elle, comme une idiote elle allait devoir réparer les bêtises de ces gamins ! Non mais on rêve. Et après, on s'étonne que la jaune et noire préférait rester éloignée des autres adolescents de son âge. Même des enfants étaient plus sages et responsables que les personnes présentes dans la salle. Qu'est-ce qu'ils foutaient les animateurs, c'était pas son job de s'occuper d'eux là ! Elle, elle était là pour la cuisine. Cuisine assaillie par les perturbateurs d'ailleurs, qui ne se contentaient pas du contenu de leurs plateaux visiblement.

Jade ne savait plus où donner de la tête, regardant à droite, à gauche, dans tous les sens, essayant d'arrêter la bataille qui s'était engagée. Mais c'était peine perdue, tout le monde était survolté, aucun neurone en action chez ces jeunes bon dieu. C'était navrant. Et une marmite renversée sur une élève, une ! D'ailleurs, Jade était persuadée qu'il y avait des sorciers dans la salle. Un garçon qui lui était inconnu - comme tout le monde dans ce camp de vacances - s'était mit à vomir des limaces. Fallait pas être devin pour savoir que c'était pas naturel. Pas normal. Pas moldu en tout cas.

Recherchant des yeux la moindre trace d'une baguette, Jade hésitait également à dégainer la sienne. Mais non, ce ne serait pas raisonnable, on pourrait la voir. Pis elle ne pourrait de toute façon pas arrêter le chahut sans risquer de tous leur éclater la tête d'un coup de baguette. Elle avait encore beaucoup de progrès à faire avant de réussir tous ses sorts et.. non, elle ne prendrait pas le risque.

Soudain, la blonde eut le souffle coupé, ne réalisant même pas ce qu'il s'était passé l'espace de quelques secondes. Ce n'est que lorsque son regard ambré fut attiré par la chaussure tombée à ses pieds et par la même occasion, par les tâches dégueulasses que cette dernière avait causé sur ses vêtements, qu'elle comprit. Oh Purée, elle allait les tuer. Elle allait vraiment les tuer ! C'était.. yeurk ! Il ne lui fallut pas bien longtemps pour repérer la coupable, les filles qui se trimbalent avec une seule chaussure, il n'y en avait pas cent. Si Jade aurait pu continuer à s'égosiller inutilement, elle avait plutôt envie de faire payer cet affront à la brune. Ça allait saigner ! Cherchant des yeux un bon projectile, l'Italienne n'eut aucunement le temps de faire quoi que ce soit, alors qu'un impact glacé avait rencontré son épaule et la naissance de son cou, lui provoquant un violent tremblement. Qui. avait. osé ? Un regard enflammé fut lancé à la jeune fille responsable, pourquoi avait-elle décidé de la prendre pour cible, elle, spécifiquement ? Elle allait faire un massacre, vraiment.

Empoignant une jolie tarte à la crème, Jade s'extirpa du comptoir, prenant pour cible les deux responsables. D'ailleurs, elle était pratiquement sûre de les avoir déjà vues à Poudlard, ça ne serait pas étonnant. Oh mais quelle aubaine, elles étaient là, toutes les deux, à se quereller. L'occasion était trop belle. Fusant parmi la foule, évitant du mieux possible les projectiles - en tout cas ceux à hauteur de sa tête - la blonde récupéra au passage un bol de soupe puis ne passa qu'en un éclair auprès des deux adolescentes, l'une se retrouvant avec le visage couvert de crème, l'autre les cheveux dégoulinant de potage. C'était dégueulasse.

- Cadeau !

Ne souhaitant pas franchement connaitre le même sort, la jaune et noire fila en quatrième vitesse, n'en ayant pourtant pas fini avec ces jeunes. Maintenant qu'elle était lancée et bien dégueulasse, Jade avait envie de se défouler. Zigzaguant entre les corps, l'Italienne attrapait, lançait, trébuchait, se rattrapait pour mieux faire tomber quelqu'un d'autre avec elle. Un bordel incommensurable.


HRPG: Oh mais tout à fait, merci bien Astrid ! Ange
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erundil Trismegiste
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Manumagie (Niveau 1)
Permis de Transplanage


Re: Egypte

Message par : Erundil Trismegiste, Dim 15 Mai 2016 - 19:35


[Aucune suite depuis plus d'un mois, lançage d'un RP]





[Rp avec Angel Daft, Riri Vacuitas, Malena Kane, Ebenezer Lestrange, Emily Sinclair]



Un coup d'Oculus dans le pif du Sphinx






Avant d’arriver à aujourd’hui, voici le topo :

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un courrier de ma mère. Elle me raconte dans sa lettre que son travail l’emmène actuellement en Egypte. Il semble qu’il se trame quelque chose de louche là-bas, car une créature gigantesque a été repérée par des moldus. Il y a beaucoup de travail, et pour une fois, elle ne travaille pas seule. Bon, ça lui est déjà arrivé de ne pas travailler seule, certes. Quoi qu’il en soit, connaissant ma passion pour les anciennes civilisations, elle s’est dite que ça me ferait plaisir de me retrouver dans un pays où il fait 35°C à l’ombre, ou les chevaux ont une ou deux bosses sur leur dos, et où les gens parlent une langue que je ne connais pas du tout. A part pour la température, c’est vrai que cette aventure me plait. J’ai découvert avec la lettre de quoi acheter non pas une, mais quatre places en avion (car les déplacements moldus seraient plus sûrs en ce moment, d’après elle), jusqu’au Caire. Je sais très bien qu’elle le faisait exprès, elle insinue à travers ce message qu’il faudrait que j’invite quelqu’un, histoire de me rapprocher de quelqu’un. La chose étant que des amis, je peux les compter sur une seule main. Et ici dans cette école, peut-être même sur un seul doigt…

Donc c’était soit Riri, soit une fille pour qui j’ai une certaine attirance, mais à qui je n’ai jamais parlé. La logique et la raison l’emportent, j’ai proposé à Riri. C’est avec une forte ambition qu’il m’aura répondu non dans un premier temps. Enfin, pas vraiment non, simplement que les hautes températures n’étaient pas sont truc. Mais après tout, il y a des lieux puissants magiquement dans le coin, là-bas. Je pense que c’est ça, qui l’a motivé vraiment. Alors il s’est décidé de m’accompagner. Ce sera plus amusant à plusieurs. Pour les autres, il se trouve que le hasard a bien fait le choix. Une fille que je ne connaissais que trop peu, et que je vais pouvoir apprendre à connaître un peu. Emily Sinclair qu’elle s’appelle. Elle se trouvait pas loin de nous à ce moment, à côté d’une certaine Angel Daft. Comme nous, elles semblent attirées et curieuses par tout ça. Notre esprit de camaraderie a prit le pas sur notre timidité, *A Fond les Serdys !!*

En arrivant en Egypte, ma mère nous a accueillie. J’ai pu passer quelques jours en sa compagnie. Nous l’avons accompagné dans une ville du nom de El-Hara, petite bourgade en plein milieu de l’Egypte. Elle m’a expliqué que c’était dans une ville un plus à l’Ouest, un croisement commercial, où avait été repéré la créature. Il semblerait que ce soit en réalité un groupe d’hippogriffes. Mais aucune explication de leur présence dans le coin. Tard dans la nuit, alors que Riri semblait dormir, et que les filles étaient dans une chambre à côté, elle m’a fait part de son inquiétude, et m’a expliqué qu’il est fort probable que ces majestueuses créatures ne soient pas là par hasard, mais ont été menées par des sorciers.

Le lendemain de cette fameuse soirée, nous la quittions pour la grande ville. Cela faisait quelques jours maintenant que nous étions dans ce coin un peu paumé. Nous avions pour objectif de remonter vers le Caire, et de visiter les monuments historiques, pleins d’histoires et de magies. Cette ville était tellement immense que chaque quartier semblait être un ville. Peut-être, tout simplement que la ville avait grandit au point d’avaler les villes alentours. En tous les cas, ça faisait quelques jours que nous étions ensemble, avec Angel, Emily et Riri. C’est pourquoi nous avions décidé, en ce début de matinée, de passer la journée chacun de notre côté, à visiter les différents quartiers de la ville, ou du moins ce qui nous intéressait, pour nous retrouver en début d’après-midi, devant le grand sphinx de Gizeh.

J’avais décidé, pour ma part, de longer un peu le Nil, sur plusieurs kilomètres. Puis, au bout de quelques heures, j’avais décidé d’aller au point de rendez-vous. J’y ai mangé là-bas, dans un restaurant nommé Abou Shakra. Un restaurant tout ce qu’il y a de plus moldu, et de plus local. Pour les gourmets, j’y ai pris une soupe de champignon et une Baladi Salad, accompagné d’un vin d’Egypte plutôt raffiné. Ne faisant pas du tout mon âge, ils ne se sont pas demandés un seul moment si j’étais majeur ou non. Un repas délicieux, un peu cher, mais qui valait le coup. Je partais désormais au point de rencontre, sur la place devant le Grand Sphinx.


Me voici sur cette place. J’ai bien mangé. Trop peut-être. Ce soleil aura ma peau. Nous sommes en plein printemps. L’astre domine complètement la ciel, la terre, et mon crâne. Je suis en surchauffe. La matinée aura été épuisante. J’ai encore soif. Boire est très important. Boire est vital. J’ai pu remplir ma bouteille dans un petit restaurant. Ils sont sympas dans le coin. Plutôt conviviaux. Je me mets à l’ombre d’une stèle, m’assoie par terre. Je ferme les yeux. J’arrive à imaginer un peu de fraicheur. Le sable, à cet endroit est plus frais. Ou bien est-ce la stèle ? Peut-être lui a-t-on jeté un sort ?

Un sort bien sûr !

Je regarde aux alentours. Personne ne semble me remarquer. Ils sont tous fascinés par la bestiole en pierre qui se trouve un peu plus loin. C’est moi où il me regarde ? C’est ma tête qui ne lui revient pas ? C’est parce que j’ai un nez et que t’en as pas ?

- Qu’est-ce que je raconte…


Je me reprends. Décidément, cette chaleur me fait perdre la nez. La tête ! Bon, donc, personne ne me remarque. Je le fais discrètement alors.

#Fria.

Sort parfaitement lancé. Une fois sur la chemise à manche courte, couleur du sable, que je me suis acheté ce matin, et sur ces superbes sandales que maman m’a offert en arrivant en Egypte. Elle est toujours pleine d’attention.

Je me sens plus à l’aise…. J’ai juste l’impression qu’il ne fait que 30°C … Ce qui est encore beaucoup trop ! Mais je ne me vois pas trop le refaire, et prendre le risque de me changer en statue de glace devant tout le monde. Ou mourir d’hypothermie.

Il ne me reste plus qu’à attendre les autres, et aller défier ce sphinx, et les Pyramides de Gizeh aussi. Peut-être ? Peut-être pas ? Pourquoi ce Sphinx n’a pas de nez ?
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Riri Vacuitas, Mar 17 Mai 2016 - 5:25


Qu'est-ce que j'avais fais ce jour là ? Ha oui je m'en rappel. Faisons un petit retour dans le passé. Erundil m'avais proposé d'aller en Égypte. Je lui avais dis que je n'étais pas contre, mais que la chaleur et moi .. Bah c'est pas mon truc du tout. Mais j'avais quand même accepté de le suivre. Pour la simple et unique raison que nous apprécions ou nous supportions. Je l'avais donc suivit sans raisons particulière, juste pour le suivre. Lui prêtant ainsi mon allégeance. Nous voilà partis pour un voyage dans un pays très très chaud. Nous avions prit un transport moldu, l'avion. C'est un truc avec des ailes comme l'aigle de serdaigle. Sauf que c'est du métal, et sa vole sans magie. Enfin c'est ce qu'ils disent, mais moi je ne les crois pas trop. Sa se trouve les moldu savent que la magie existent, ils ne le disent juste pas. Nous sommes donc passé au dessus de mon ancienne vielle. Paris. J'ai essayé de lui montrer la tour Eiffel, mais il y avait des nuages J'avais pris des vêtements léger, tels des chemise à manche courte pour ne me changer de mon code vestimentaire habituel à manche longue. J'ai peur à l'idée d'affronter cette chaleur. Quelle horreur. Là-bas j'ai rencontré ça mère. Mouais, je vais pas dire que je m'en foutais un peux. Mais disons que je m'en foutais carrément en fait. Je ne la connaissais pas. Mais je me forçais à sembler sociable lorsqu'elle me parlait, il était inutile d'avoir quelqu'un sur le dos constamment pour se demander comment était notre état de santé. Qu'est-ce qu'il faisait chaud … Ho mon Merlin … L'Egypte c'est vraiment nul. Sérieusement, qui c'est le type qui à décidé qu'il allait faire chaud ? En plus on à rencontré des filles Serdaigle là-bas. Déjà que j'ai du mal avec les être humain, alors des filles … Bref. Je dormais très mal le soir, j'avais chaud et je me retournais constamment. La sensation de coller à mon matelas. Ne pas utiliser la magie était dur. Fichu moldu.

Un matin nous avons décidé de tous se séparé. Les filles et nous, nous et moi. Erundil est partis dans son coin. Moi je savais où aller. J'allais aller au rayon surgelé d''un super marché. La bonne idée. Une fois que j'y était, je me contentais de faire le tour du rayon. Les gens me regardaient bizarrement à force. Certains parlaient tout bas. Dire que chez nous j'avais juste besoin d'un Fria. Pendant que je tournais tels un cheval dans son manège. Je pensais

* Qu'est-ce que je suis venus faire ici ? Puis se sont qui ces filles là ? J'ai pas vraiment établis de contacte avec elle. Enfin si, mais un regard plein de désintérêt et de méprise sa compte ? Je sais pas trop. Erundil à intérêt à avoir une vrais idée en tête. Prendre des vacances c'est bien. Mais ce n'est pas ma grande passion. Je crois que je suis juste venus par dévaution. Bon alors, je dois le retrouver où ? *

« Mais monsieur ! Que faite vous ! Lâchez moi ! WO ! Hé ! »

Je venais de me faire virer du super-marché. Ils m'avaient trouvé bizarre à force de tourner autour. Ils se disaient que j'étais drogué, enfin c'est ce qu'il m'a dit. Si seulement ils avait que je pouvais lui faire subir plein de chose juste à l'aider d'un bout de bois en ébène. Les vigiles n'ont vraiment rien dans le crâne. J'avais essayé de m'opposer mais rien n'y fait. Bon bah il ne me reste plus cas aller au sphynx. Sur mon chemin je croisais des gens normaux. Des gens pressé, des gens amoureux, des gens heureux et des gens malheureux. De tout en fait, je me demandais si je croisais d'autres sorciers. Je fini par y arriver. Je vois Erundil assis au loin. Que fait-il ? Je ne sais pas. Y a t-il des gens ? Je ne crois pas.

« #Fria, #Fria, #Fria, #Fria, #Fria »

Tout en me déplaçant vers Erundil le crocodile au bord du Nil. C'était l'occasion de la placer celle-là. Je regardais ces grandes bâtissent. Pas grand-chose m’intéressaient dans le monde. Mais ces bâtiments étaient entouré de mystères. C’était justement ça qui me plaisais. Tout leur mystère, leur origines, leur raisons d'exister. Elles ont survécus à des millénaire, des guerres et elles sortent toujours de terre en presque parfait état. Fascinant. J'avais une sorte de grand foulard blanc sur tout la ma partie supérieur. Tête et corps. Une façon de combattre le soleil. En dessous, une chemise blanche également, le blanc renvois le soleil. Ainsi j'ai moins chaud. En fait, j'étais tout en blanc, de la tête au pied. L'éclat de glace au milieux du désert. Je fini par m’asseoir à coté d'Erundil. Sans rien dire, aucuns mots. J'avais pourtant milles questions à lui poser. Mais je n'avais pas envie de parler. Regard blasé scrutant l'horizon. J'attendais. Je faisait le point sur mes récent changement. Les cours, les directions prise. Vivement que les entraînement commencent.


« #Fria, #Fria, #Fria, #Fria, #Fria »
Revenir en haut Aller en bas
Angel Daft
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Angel Daft, Ven 20 Mai 2016 - 9:53


Je me posais sur mon lit, à côté de moi était une valise prête à être refermée. Pourquoi je l'avais fait déjà ? Ah oui, Erundil, un autre serdaigle souvent croisé en cours, m'avait proposé d'aller en Egypte. Bien-sûr que oui, j'avais accepté. Mais, lorsque j'avais découvert que je n'étais pas seule, je me suis sentie un peu chamboulée ; deux filles, dont une que je connais, et un autre garçon allaient aussi nous accompagner. Bon, il faut bien faire avec, même si je n'apprécis pas les nouvelles rencontres. Je bouclais ma valise, mis Sky à disposition des autres élèves dans la Volière et Pinkie sur mon épaule et alla vers l'aéroport le plus proche pour rejoindre les autres serdys.

Ce fut un long voyage. Je n'avais pas l'un de mes appareils pour écouter de la musique. Argh ! Maudit Poudlard qui fait buger les appareils ! Je dois vivre sans écouter de nouvelles chansons créés par mes artistes préférés ? Ce n'est pas possible !
Nous arrivons à la maison de la mère de notre hôte, certe, elle est très sympa. Même si elle est maman-poule. Mais bon, ce qui compte est qu'elle produit du bonheur pour son fils, ce que je n'ai pas vraiment eu. La chaleur n'arrêtait pas de taper, heureusement que j'avais pris de la crème. Nous avons dormi chez elle, évidemment. J'étais dans la même chambre que les autres filles, là où nous nous sommes pris de connaissance.

Sachant que nous avons une journée de libre avant de se rejoindre, j'en ai profitée pour faire le tour d'un petit quartier proche de La Caire. J'avais décidée de faire un peu de photographie avec mon appareil photo jetable, trouvée dans un des marchés. Paysages, habitants, bâtiments, aliments... Rien ne m'a échappé !

Voyant l'heure sur ma montre, je me dirige vers le lieu du rendez-vous, Riri et Erundil sont déjà là, à se jeter des Fris sur la tronche.

- Alors, on utilise de la magie sur un lieu moldu ? C'est très mauvais, les enfants.

Un petit rire s'échappa de ma bouche et je m'assit aussi par terre, profitant de ce sable frais.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Sinclair
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Egypte

Message par : Emily Sinclair, Sam 21 Mai 2016 - 23:32


L'Egypte c'est bien ! En Egypte il fait beau ! En Egypte il fait chaud ! Surtout chaud, d'ailleurs. Ce voyage avait été totalement imprévu, ayant entendu une conversation dans la salle commune des Serdaigles , une chose en avait entraînée une autre et voilà qu'elle se trouvait dans ce pays qu'elle n'avait jamais visité auparavant. Pour cette matinée, le groupe avait décidé de se séparer, ce qui n'était pas forcément une mauvaise idée. Au contraire, après avoir passé quelques jours entouré des mêmes personnes, valait mieux respirer un peu.

Emily avait exploré la ville, toujours en quête d'un petit coin d'ombre car la température était tout simplement insupportable. N'étant pas habituée à faire face à une si grande chaleur, la sorcière avait vite déchanté quand elle s'était rendue compte que même à l'ombre il faisait chaud. Mis à part cette fournaise infernale, tout se passait bien, la ville était jolie, les habitants sympathiques, la nourriture était bonne... Mais le temps avait passé et il était pratiquement l'heure de rejoindre les autres.

Problème: Emily + Sens de l'orientation = 0. Mais on va faire avec, de toute façon y a pas le choix. Le lieu de rendez-vous se trouvait sur la place devant le grand Sphinx. Bon ça devrait pas être bien compliqué à trouver, doit surement y avoir quelques panneaux pour les touristes perdus comme elle.

Bon, apparemment, la notion de panneau était inconnue à ce pays (dans le coin où elle se trouvait en tout cas). Mais après avoir erré pendant une dizaine de minutes, Emily avait fini par suivre la lumière et apercevait maintenant le point de rendez-vous. La chance était de son côté apparemment, tant mieux, espérons que cela dure. L'endroit était impressionnant, entouré de grandes bâtisses antiques qui étaient surement bien plus vieille que l'on pouvait se l'imaginer.

"#Fria, #Fria, #Fria, #Fria, #Fria"

C'était Riri ça, en train de jeter des Fria pour se refroidir, pourquoi n'y avait-elle pas pensé? Enfin, maintenant qu'elle était arrivée à hauteur du groupe, la sorcière pouvait s'estimer heureuse: au moins, elle ne s'était pas perdue au fin fond de l'Egypte.

"Alors, on utilise de la magie sur un lieu moldu ? C'est très mauvais, les enfants."

Pas faux, mais les circonstances étaient critiques et la solution de facilité est parfois la meilleure.

"C'est très mauvais, mais c'est pas bête !"

Pendant qu'elle parlait, Emily s'était assise elle aussi histoire de se reposer un peu. Elle en profita pour jeter elle-même un #Fria , même s'ils n'étaient pas censés utiliser la magie dans le monde moldu, parfois c'est juste pas possible de résister.
Revenir en haut Aller en bas
Malena Kane
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Egypte

Message par : Malena Kane, Mar 7 Juin 2016 - 23:12


Fumer une cigarette après une longue et intense partie de jambe en mer était l’un des rares plaisirs à la jouissance calme, et auquel tu t’abandonnais à cet instant. Tu te tenais droit-e à l’avant du bateau, droit-e certes quoique hésitant-e car ébranlée par toute la fatigue accumulée lors de ce voyage qui te menait de l’Italie jusqu’en Egypte.

La mer, qu’on voit danser, remuait les souvenirs de vos ébats parfois doux, souvent torrides. Ils remontaient à l’orée de ton corps, faisaient frémir ta peau. T’étais certain-e de voir la mer sourire-amusée, sourire-complice, en voyant l’effet que ça te faisait : de te rappeler. Elle te baladait au grès de ses envies, et te faisait danser comme un petit oiseau en équilibre sur des petits talons aiguilles.

La mer, qu’on voit danser, tu l’avais chevauchée des jours et nuits durant, sans ménagement et avec énergie ; elle, la mer, qu’on voit danser, t’avait prise dans tes rêves à coups de vagues et remous. Son odeur s’était infiltrée par tous les pores de ta peau, et glissait sous le flocon de ta peau où sont enfermés ton coeur et ton cerveau. Tu l’avais en toi à présent. Elle avait pris toute la place. Envoyer balader les soirées d'angoisse avec des Hommes au sourire de valse. Elle avait pris toute la place, et tu trouvais ça agréable, rassurant, réconfortant.

Tu avais chaud ; très chaud. Aussi, dans une énième étreinte, la mer te baisait de caresses, calmait la brûlure argentée de ta main droite - souvenir douloureux du tournoi de duel. La mer était d’humeur coquine. Elle respirait autour de toi, et le souffle de son vent commença à remonter le long de ton bras, à s’insinuer sous ta chemise, à flirter avec ton ventre, tes hanches, ta poitrine, ton épiderme tel une main invisible et fraiche.

Tu souris, attendrie, fragile comme de la porcelaine, mais déjà les côtes égyptiennes brisaient la perspective d’un horizon enflammé et mouvementé. La fin du voyage approchait. Déjà. Dernière étreinte, une mèche de cheveux virevolte, la fumée de la cigarette s’envole. Quoi de plus délicieux comme au revoir que de voir le soleil brûlant fondre au creux de son dos… à la mer, qu’on voit danser…

****

Les premières rues proches du port étaient envahies par une nuée de gens en tout genre - des locaux comme des touristes en uniforme de vacances. Des moldus, des sorciers, impossible de faire la différence. On pouvait aisément te situer dans la deuxième catégorie, ta baguette dépassait outrageusement de ta poche de pantalon. La discrétion n’était pas ton fort, ni ta qualité, et, au fond, tu t’en fichais.

Tu te s’rais bien promené-e nu-e dans ces rues brûlantes - la tentation de sentir le soleil bouffer ta peau était forte. Très forte. Presque irrésistible. Mais, Raison, qui avait pour une fois gagner combat, t’avait habillé-e d’une chemise blanche, et d’un pantalon noire. T’avais réussi à lui faire accepter que les boutons de ta chemise soit tous, ou presque, détachés. Compromis.

Déjà plusieurs minutes que tu marchais, ébahi-e par la beauté des lieux. Tu te dirigeais vers un endroit précis, un lieu de rendez-vous où te retrouverait Eb’, ancien camarade de Poudlard, futur complice d’événements grandioses. Bon, t’avais eu des instructions, t’aimais pas être dirigé-e, de quelques manières que ce soit, mais Hasard t’avait convaincu de les suivre. Il avait fallu sur une ancienne correspondance entre ta défunte cousine et une employée du Ministère en Egypte, qui portait le nom Trismegiste ; ainsi que l’arrivée d’une lettre portant le sceau de la Mort. Tes envies et celles de Masqués concordaient. L’alignement des étoiles avait parlé.

Ce qu’on ne prévoit pas avec Hasard, c’est qu’il te fait parfois prendre des chemins contraire aux routes qu’il semblait te tracer. Il avait suffit d’un rien, d’un simplement mouvement de tête, ou d’yeux, d’un grand et majestueux sphinx sans nez, pour que tu changes de trajectoire. Une question, « Où est passé son nez ? », et un regroupement de jeunes gens criant à coup de #Fria. Ta curiosité fit le reste. Eb’ attendrait bien un peu. Et peut-être bien que Hasard l’amènerait lui aussi à faire étape ici.

Du groupe, tu n’en connaissais aucun… mais certains visages avaient laissé en toi une trainée de souvenirs fugaces. Tu les avais déjà vu. Mais. Où ? Quelque part. Londres surement. Ils paraissaient plutôt jeune. En âge d’être à Poudlard. Bon. Ne pas hésiter. C’est pas dans tes gênes de toute manière non ? Tenter le coup. « Alors intéressé-es par les mystères de l’Egypte ? Vous êtes loin de chez vous. », tu leur lances en sortant une cigarette.



[si soucis, Mp]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Egypte

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 6

 Egypte

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.