AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 4 sur 5
Cours 3 : Les greffes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Aleor Higgs
Serpentard
Serpentard

Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Aleor Higgs, Lun 16 Juin - 16:11


La première élève à répondre au professeur fut Adélaïde de serpentard. Aleor hocha la tête en sa direction afin d'exprimer son accord et écouta ensuite Kyara Blanchet. Cette dernière compléta ce qu'Adélaïde avait dit et le professeur en fut satisfait car elle avait donné un des sortilèges qui pouvaient permettre la greffe.
La préfète des serpentards, Miss Wells demanda ensuite :

Si on veut créer une seconde plante à partir d'une première, il faut pas prélever un morceau de la plante et la remettre en terre après et elle repousse ?

Quelques instants après, elle conclut par dire :

Ah nan, c'est pas ça.

Le professeur remua la tête et lui dit :

En effet, Miss Wells, ce n'est pas tout à fait cela. Toute partie d'une plante ne repousse pas forcément une fois en terre.

Le regard d'Aleor se braqua sur sa nièce Axelle qui lançait un sortilège sur la main de son camarade, Mr West. Il fronça légèrement les sourcils envers sa direction en signe de mécontentement mais celle-ci rangea sa baguette et, tournant la tête vers Aleor, demanda :

Y'a d'autres moyens pour créer des plantes ? Parce que c'est ça la greffe, nah ? Par exemple, à partir d'une potion ? Si cette dernière contient les éléments de la plante et qu'on la verse sur une autre plante, ou dans la Terre.

Aleor fut pris de la question et oublia son mécontentement envers Axelle. La question était intéressante et montrait toute l'ambiguïté du sujet. Aleor répondit :

Et bien pas tout à fait, Ax...

Se souvenant qu'il était en cours et qu'il n'était pas censé connaitre Axelle plus que les autres élèves, il corrigea :

Miss Higgs.

Puis il continua sa réponse :

Il est en effet possible de changer certaines propriétés des plantes par le biais de potions, mais ce n'est plus tout à fait de la greffe. La greffe est véritablement un procédé qui va avoir un lien entre deux plantes.

Le professeur de botanique laissa la place à d'autres élèves. C'est William West qui proposa une question pertinente à laquelle Aleor acquiesça en ajoutant :

Tout à fait Mr West, c'est notamment à cela que la greffe va servir : à ajouter ou retirer certaines propriétés, telles que la résistance à la chaleur ou au froid.

Lena Vertbois vint d'ailleurs conforter William dans ce qu'il avait dit en soutenant l'idée que deux plantes faibles pouvaient se lier et, ainsi, se défendre, Aleor compléta :

Effectivement, il est possible de joindre deux plantes et de n'en faire qu'une seule, Miss Vertbois.

Saoirse de gryffondor apporta des termes plus savants qu'Aleor attendait. Toutefois, la réponse de l'élève était bien trop déructrice à ce qu'était la greffe chez les sorciers, et Miss O'Toole semblait avoir compris que cette explication valait pour les moldus. Aleor lui dit :

Vous avez partiellement raison, la greffe ne vaut pas que pour les fruits des plantes, d'autant plus qu'il ne faut pas forcément deux arbres similaires. Il faut savoir que grâce à des sortilèges et potions, il nous est possible de parvenir à faire de formidables greffes qui nous donnent une possibilité quasi-infinie d'inventer des plantes aux propriétés impressionnantes. Cependant, les plantes ne se soumettent pas si facilement aux greffes et toute la difficulté de l'opération va consister à trouver un bon moyen de parvenir à greffer deux plantes ensemble.

Harel Chaitan, qui n'avait pas encore parlé jusqu'à présent, demanda :

Le simple fait de transférer un corps sur un support souche suffirait à modifier ses propriétés ? Pourtant, admettons que je souhaite améliorer le système défensif d'une mandragore en lui ajoutant le dents d'une tentacula vénéneuse, est-ce que cela fonctionnerait ?

Aleor sourit légèrement et répondit :

Il peut arriver que le transfert soit raté, auquel cas il n'y aura aucune modification. Quant à votre exemple, Miss Chaitan, cela pourrait fonctionner mais il faudrait avoir connaissance du procédé exact qui vous ferait transférer seulement les dents d'une tentacule vénéneuse à une mandragore, qui vous dit que votre greffe ne transférera pas seulement les tentacules ? C'est pour cela que de nombreux chercheurs travaillent en laboratoires afin de parvenir à trouver les meilleurs combinaisons possibles.

Ebenezer demanda s'il était possible de greffer deux greffons ou plus sur une même plante. Aleor lui dit :

Oui, c'est tout à fait possible, Mr, Lestrange. En principe, plus vous voudrez greffer de plantes à une autre, plus cela sera difficile et le risque que la plante souche rejette les greffons sera plus important.

Seth McSoul apporta un aspect historique à la greffe, racontant son évolution à travers le temps, de part l'apport des chinois puis ensuite par les romains et les grecs. Cela était vrai, et Aleor acquiesça le poufsouffle tout en disant :

Ce que vous dites est vrai. Mais les sorciers ont pu prendre une très large avance sur les moldus en matière de greffe, Mr Mc...

Soudain, les plantes posées sur les tables s'envolèrent en direction du professeur et d'autres élèves, certaines s'écrasant même contre les vitres solides des serres. Avant qu'Aleor ne puisse comprendre ce qu'il se passait, il aperçut une mandragore dans son pot qui volait en direction de la vitre. Si le pot se brisait, la mandragore allait être retirée de sa terre et les conséquences pouvaient être dramatiques. Immédiatement, Aleor retira la baguette de sa poche et formula en direction du pot :

Wingardium Leviosa !

Le professeur avait préféré choisir un sortilège simple qui lui permettait de contrecarrer facilement tout autre sort. Il reposa alors la mandragore, se cachant à l'aide de son bras des autres coups des plantes qui l'assaillaient. Une fois la mandragore reposée, il souhaita remettre de l'ordre mais il entendit une voix masculine qui s'écria :

"#Finite Incantatem !"

Les plantes tombèrent alors par terre. Aleor retira alors son bras, avec sa manche bien déchirée d'ailleurs, et observa les plantes à terre puis ensuite la classe. Il vit William West, la baguette à la main, et en déduit qu'il avait lancé le sortilège d'annulation. Adélaïde avait même une tache d'encre sur elle, était-ce une plante qui avait renversé son encrier ? Elle semblait quand même bien trop radieuse pour être innocente. Puis Miss Chaitan, qui semblait assez énervée, ajouta :

Veuillez excuser Evans pour son comportement Professeur, elle s'est levée du mauvais pied ce matin.

Les yeux d'Aleor fixèrent alors Miss Evans qui semblait bel et bien être à l'origine du sortilège qui avait fait s'envoler toutes ces plantes dans toutes les directions.

Même Kyara avait réagit :


Non mais faut arrêter le whisky pur feu hein, ça vous fait pas du bien du tout ! 

Ce qui était drôle, au final, c'est que la plupart des élèves, tout particulièrement les serpentards, ne furent pas satisfait du comportement de Miss Evans. Pendant ce temps, le professeur de botanique ne disait rien, il regardait ses élèves et Adélaide en particulier.
Soudain, il tourna son regard vers sa manche déchirée et dit d'un air étrangement calme :


Oui... Il faut essayer de se lever du bon pied pour venir en cours de botanique, les conséquences peuvent être dramatiques.

Il regarda alors la mandragore posée contre un coin de la serre puis la fit léviter jusqu'à la table des élèves. Pendant ce temps, les autres plantes étaient couchées par terres, certaines essayaient même de ramper. Aleor releva la tête et dit à ses élèves comme si rien ne s'était passé :

Pour résumer, la greffe va permettre de greffer une plante ou une partie d'elle sur une tout ou partie d'une autre plante. La greffe peut-être réalisée par divers moyens. Ceux qui sont les plus efficaces sont les potions et les sortilèges. Le sortilège que nous a donné Miss Blanchet, greffio, est un sortilège classique qui va nous permettre d'obtenir des résultats intéressants.

Au final, personne ne savait ce qu'Aleor allait faire avec l'élève perturbatrice, Miss Evans. Il se déplaça vers la table des élèves en se prenant le pied dans une longue racine d'une plante qui était allongée par terre, il ajouta d'un ton lassé :

Oh, Miss Evans, veuillez ranger tout cela, on n'arrive pas à marcher convenablement.


Il avança une des mandragores posées sur la table et d'une tentacule de tentacula vénéneuse qui se trouvait dans une boite au milieu de la longue table, il y en avait une pour chaque élève. Aleor annonça :

Nous allons greffer aux mandragores une tentacule de tentacula vénéneuse grâce au sortilège greffio, afin de leur en faire une langue. Grâce à cela, nos mandragores ne pourront plus faire leur cri. Mais attention, une fois que vous aurez terminé, ne retirez pas vos casques, car si votre sortilège a été mal lancé, la tentacule peut-être rejetée par la mandragore.

Le professeur indiqua aux élèves de mettre leurs casques pour prévenir des cris de la mandragore. Il mit le sien en place et sortit sa baguette. Il retira alors la mandragore une fois s'être assurée que chacun avait mis son casque. Un cri aigu sortit de la racine de la plante, un cri perceptible même par le casque. Il plaqua alors la mandragore contre la table et plaça la tentacule dans la bouche de la première plante et lança d'une voie forte :

Greffio !

Le cri cessa alors, le professeur enleva son casque et regarda avec amusement la plante qui tirait sa nouvelle langue et faisait des bruits semblables à ceux d'un nourrisson, le résultat était drôle à voir.
Aleor se tourna alors vers ses élèves et dit :


A vous de jouer à présent.

Puis il remit son casque sur ses oreilles.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : William West, Lun 16 Juin - 22:16


William était plus que satisfait, les Serpentard s'étaient montré solidaire les uns envers les autres pour réparer la connerie d'Evans. Ce fut finalement au professeur d'intervenir, celui-ci se montrant particulièrement sympathique en ne prenant pas la peine de punir l'élève, se contentant de lui demander de ranger un peu le tout avant de poursuivre ses explications.

Nous allons greffer aux mandragores une tentacule de tentacula vénéneuse grâce au sortilège greffio, afin de leur en faire une langue. Grâce à cela, nos mandragores ne pourront plus faire leur cri. Mais attention, une fois que vous aurez terminé, ne retirez pas vos casques, car si votre sortilège a été mal lancé, la tentacule peut-être rejetée par la mandragore.

Finalement ! Will allait enfin pouvoir se servir de sa baguette et l'idée de faire un peu de métamorphose sur ces pauvres petites mandragore lui plaisait au plus haut point, lui faisant oublier la fatigue durant un moment. Mr Smith passa ensuite à la pratique, saisissant la plante pour donner l'exemple à ses élèves, leur indiquant la marche à suivre d'une manière qui fit sourire le serpent, l'image d'une mandragore doté d'un tentacule à la place de la langue étant particulièrement exquise à ses yeux.

Une fois le feu vert donné, William s'assura que son casque était correctement ajusté puis s'approcha d'un pot de terre. Il trifouilla un instant à l'intérieur puis en extirpa cette sale petite bestiole nommé mandragore qui se mit aussitôt à hurler à plein poumon. Son autre main saisit l'un des tentacules préalablement préparé par le professeur puis le serpent retourna à sa table, posant le tentacule dessus avant de plaquer la mandragore avec force contre le bois.


"Tu vas la fermer bon sang ? Par Merlin, même avec le casque je t'entend brailler."

S'arrangeant pour lui maintenir la bouche ouverte, le serpent y enfonça le tentacule ; non sans une légère grimace lorsqu'il plia son doigt encore légèrement blessé ; avant de saisir sa baguette dans la main droite, la pointant directement sur la plante.

"#Greffio !"

Le sort réussit sans aucun doute puisque le cri cessa soudain, pour le plus grand bonheur du serpent qui saisit la plante par ce qui lui servait de cheveux, la soulevant à hauteur de visage.

"Alors ? On l'ouvre moins hein ?"

*T'es pas sérieusement en train de lui parler ?*

"Qu'est-ce qui se passe ? Elle te convient pas ta nouvelle langue ? C'est dommage ma grosse, tu vas la garder un bout de temps, ptet même qu'on va te rempoter avec, ça te plairait ça ?"

*Ok, j'en ai ma claque, je démissionne ! Que tu soit un pervers narcissique impulsif égocentrique souffrant de trouble explosif intermittent passe encore, je peux comprendre c'est pas si grave et ça se soigne... Enfin surtout le dernier point, le côté pervers arrogant là c'est peine perdu...
MAIS LA T'ES JUSTE EN TRAIN DE PARLER A UNE FOUTUE PLANTE ! Elle va pas te répondre crétin ! C'est bon, ça me saoule, je me casse. Je veux sortir de ta tête ! Pourquoi il a fallu que je tombe sur un malade ?*


Son monologue intérieur terminé, Will reposa la plante sans lui adresser la parole, cette malpolie ne prenant même pas la peine de répondre c'était presque insultant.
Revenir en haut Aller en bas
Adélaïde Evans
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Adélaïde Evans, Mar 17 Juin - 18:19


" Oh, Miss Evans, veuillez ranger tout cela, on n'arrive pas à marcher convenablement.

Ouf ! Elle n'avait pas récoltée une très grosse peine ! Enfin, pour le moment... ne manqua pas de lui rappeler son double intérieur. Malgré son soulagement, Adélaïde se permit de grommeler d'incohérentes paroles tout en se baissant pour nettoyer ses dégâts.

- Nous allons greffer aux mandragores une tentacule de tentacula vénéneuse grâce au sortilège greffio, afin de leur en faire une langue. Grâce à cela, nos mandragores ne pourront plus faire leur cri. Mais attention, une fois que vous aurez terminé, ne retirez pas vos casques, car si votre sortilège a été mal lancé, la tentacule peut-être rejetée par la mandragore. "

La Verte et Argent s'en fut vite prendre un casque afin de ne pas entendre les cris des mandragores puis retourna à sa tâche. L'adolescente ramassa les pots, puis lança le sortilège # Récurvite. Une fois le ménage fini, la blonde s'approcha d'une mandragore et la prit dans ses mains. La plante se mit aussitôt à hurler à tue-tête. La cinquième année poussa un grognement, réajusta son casque, puis se saisit d'une tentacule de tentacula vénéneuse. Elle maintint fermement la bouche de la fichue plante ouverte, y introduisit la tentacule et formula # Greffo ! Simple comme bonjour, se dit-elle en commençant à retirer son casque. Au dernier instant, elle s'aperçu toutefois que la mandragore n'avait pas encore cessé de brailler. La Serpentard remit en toute hâte son casque et se caressa pensivement le menton, se demandant où était son erreur. Je n'ai peut-être pas prononcer la bonne formule... songea-t-elle. Elle refit donc tout le procédé en articulant bien cette fois-ci # Greffio ! La mandragore s'arrêta tout de suite de crier et la Serpent sentit un sourire pervers se dessiner sur ses lèvres. On fait moins la maligne ! Elle ne se paya toutefois pas le luxe de retirer son casque, ayant très peu de confiance en la mandragore et en son sortilège.


Edit:
 


Dernière édition par Adélaïde Evans le Mar 17 Juin - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Kyara Blanchet, Mar 17 Juin - 19:37


Aléor semblait prendre avec philosophie ce que venait de faire la serpentard. Tout le monde n'aurait pas réagi ainsi au niveau du corps professoral. Enfin, Kyara n'allait pas non plus s'en plaindre, la maison ne perdrait pas des points comme ça, même si elle n'aurait pas dit non pour quelques heures de colles à l'autre inconsciente.

Nous allons greffer aux mandragores une tentacule de tentacula vénéneuse grâce au sortilège greffio, afin de leur en faire une langue. Grâce à cela, nos mandragores ne pourront plus faire leur cri. Mais attention, une fois que vous aurez terminé, ne retirez pas vos casques, car si votre sortilège a été mal lancé, la tentacule peut-être rejetée par la mandragore. 

Faire une langue ? Pas mal, pas mal surtout s'il n'y a plus de cris à la clef. Aléor fit alors signe aux élèves de mettre les casques. Kyara s'exécuta rapidement ne voulant pas finir dans les pommes ou sourde. Elle prit grand soin de bien se le fixer et lorsque tout le monde fut prêt, le professeur montra l'opération qu'ils allaient devoir réaliser.

Il retira la mandragore qui se mit à hurler, malgré le casque la brune l'entendait très bien et grimaça tout en se faisant la réflexion que ce devait être bien pire en vrai. Planquant la plante contre la table, Aléor fourra la tentacule dans la bouche et hurla un greffio. La plante cessa alors de crier et en voyant que le prof venait d'enlever son casque, la serpentard en fit de même. Satisfait, il demanda ensuite à ses élèves de faire l'exercice. Kyara replaça son casque sur ses oreilles et tira sa baguette de sa poche.

La coinçant, elle attrapa alors le pot et tira avec force la mandragore qui montra son mécontentement en hurlant. Rho, mais elle pouvait pas se taire non ?! La bloquant contre la table, la brune prit la tentacule et la plaça sans délicatesse dans la bouche de la crieuse. Récupérant sa baguette, Kyara lança ensuite son greffio. La mandragore cesse alors de crier, mais continuait de gigoter pour montrer qu'elle n'était pas contente du tout ! Kyara elle l'était et libéra la chose tout en surveillant qu'elle ne se fasse pas la malle.
Revenir en haut Aller en bas
Aleor Higgs
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Aleor Higgs, Jeu 19 Juin - 11:52


Ce qui attisa la curiosité d'Aleor, c'est que Sofia Lavoie, de la maison poufsouffle, vint aider Adélaïde à ranger les plantes qui étaient par terre. Etait-ce une simple aide ? Non, cela semblait plutôt être de la solidarité : Evans n'était pas seule responsable de tout le dérangement qui avait été occasionné en cours de botanique.
Mettant ses mains dans son dos, le professeur marcha derrière les élèves pour voir les résultats de leur exercice pratique.
Avant cela, passant à côté d'Adélaïde et de Sofia, Aleor leur dit :


Je vois que Miss Lavoie semble aussi trempée dans cette affaire. Ça tombe bien car je n'aime pas sanctionner qu'une personne devant toute la classe. Mais là, vous êtes deux, ce n'est plus pareil.

Le professeur s'arrêta et continua sa marche d'un pas lent et prenant un malin sourire, il leur dit :

Allez, samedi après-midi avec le concierge, deux paires de mains ne lui seront pas de refus.


Aleor se déplaça ensuite dans le dos de ses élèves pour observer ce qu'ils faisaient. William avait réussi du premier coup son sortilège, et l'élève semblait fier du résultat. Kyara aussi avait bien réussi mais sa mandragore ne semblait pas satisfaite car elle gigotait dans tous les sens. Quant aux deux rebelles, Adélaïde et Sofia, elles réussirent également leur sortilège. Mais Adélaïde s'était trompée dans la prononciation et du recommencer une deuxième fois.

Si seulement vous réussissiez vos exercices comme votre sortilège Piertotum Locomotor, Miss Evans.

Lui dit d'un ton ironique Aleor. Décidément, le professeur n'était pas prêt de lâcher les deux élèves perturbateurs.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nagaï Arasi Vikal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Nagaï Arasi Vikal, Jeu 19 Juin - 14:50


La voix quelque peu hypocrite de Saroise parvint à arracher un sourire ironique à Eiyline, la brune ne prit pas la peine de lever les yeux vers la jeune fille. Pour sa part l'histoire était pratiquement close, ne restait que la claque que l'impertinente lui avait donner, et elles seraient quitte! *J'adore ta façon de voir les choses!*, elle aimait bien aussi, c'était la seule manière de rester tranquille par la suite pour sa part.
La lionne se décida à offrir un sourire amusé à sa compatriote en guise de réponse.
Le professeur prit la parole et leurs posa des questions en rapport à la signification d'une greffe, le mot symbiose vint lui chatouiller la langue, cependant aucun mot ne franchit la barrière de ses lèvres.
La jeune femme vit du coin de l'oeil une serpentard comploter avec une poufsouffle. Elle haussa un sourcil ennuyé. Elle sentait qu'elles allaient faire quelque chose de stupide à leur image! Visiblement elle ne se trompait pas puisque l'instant d'après les plantes mues par la magie créèrent un véritable chaos dans la serre.
Eiyline soupira, elle n'était pas contre un peu de bêtises pour mettre un minimum d'ambiance mais il fallait pouvoir reconnaître lorsqu'il y avait un danger! Les plantes présentent dans la serre n'étaient pas quelconques! Certaines étaient dangereuse!
Eiyline laissa les serpents s'occuper des stupidités de leur compatriote, et se redressa pour écouter la suite du cours.

Nous allons greffer aux mandragores une tentacule de tentacula vénéneuse grâce au sortilège greffio, afin de leur en faire une langue. Grâce à cela, nos mandragores ne pourront plus faire leur cri. Mais attention, une fois que vous aurez terminé, ne retirez pas vos casques, car si votre sortilège a été mal lancé, la tentacule peut-être rejetée par la mandragore.

La lionne sourit enfin de la pratique! La brune écouta avec attention le professeur, puis son casque bien en place, la jeune femme se saisit d'une mandragore pour l'arracher d'une main ferme de son pot. Immédiatement le cri perçant et caractéristique de la mandragore. Eiyline sourit regardant la mandragore doucereuse

Crie ma belle tant que tu le peux

Délicatement mais fermement la brune plaqua la mandragore sur la table, l'obligeant à ouvrir la bouche tout en s'emparant d'une tentacule de tentacula vénéneuse. Sans plus attendre la sorcière glissa la tentacule dans la bouche ouverte de la madragore, se saisit de sa baguette et prononça distinctement et calmement GREFFIO.
La mandragore se tue enfin. Eiyline glissa doucement ses mains relâchant la pression sur la plante. Elle attendit un instant et sourit satisfaite, il n'y aurait pas de rejet.
La lionne fit glisser ses doigts légèrement sur la mandragore silencieuse.

Là...c'est mieux non?
Revenir en haut Aller en bas
Jay Levinson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Jay Levinson, Jeu 19 Juin - 18:20


" Nous allons greffer aux mandragores une tentacule de tentacula vénéneuse grâce au sortilège greffio, afin de leur en faire une langue. Grâce à cela, nos mandragores ne pourront plus faire leur cri. Mais attention, une fois que vous aurez terminé, ne retirez pas vos casques, car si votre sortilège a été mal lancé, la tentacule peut-être rejetée par la mandragore. "

Bon, un peu de magie. J'enfilai mon casque, qui n'était pas très confortable, ça me grattais un peu derrière l'oreille. Mais bon, comme ci c'était grave.

Je pris environ cinq secondes afin de me préparer mentalement à ce que je m'apprêtais à faire, et j'empoignai fortement la mandragore, avant de la tirer vers le haut. Même avec le casque, je l'entendais assez distinctement, et mon oreille faisait mal. Essayant de ne pas me déconcentrer, je pris ma baguette, qui me glissa des doigts le premier coup. Je la repris, plus fermement cette fois, et je dis la formule de façon claire:
#Greffio!

La mandragore arrêta de crier. J'étais assez content de moi, par contre, après quelques secondes de triomphe, le cri reprit de plus belle. Étonné, je me retournai, pour voir que la langue que j'avais greffé à la mandragore était à moitié implantée, elle pendait un peu dans le vide. C'était très peu appétissant. Je pointait à nouveau ma baguette vers la plante, et décidé à la faire taire cette fois, je dis:
#Greffio!

Cette fois-ci, je gardai les yeux sur la langue de la mandragore. Elle avait l'air d'être bien fixée, et je pu enfin me permettre de retirer mon casque pendant quelques secondes pour me gratter l'oreille, mais par peur d'entendre d'autres cris, je le remis. Je regardai ensuite autour de moi, et je m'aperçut que je n'étais ni le premier, ni le dernier à avoir terminé ma greffe. Satisfait de moi, je remis la mandragore dans son pot, et j'observai les péripéties des autres élèves qui n'avaient pas encore réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Seth McSoul, Jeu 19 Juin - 20:25


Quelques minutes seulement après l'intervention douteuse d'Adélaïde Evans, l'affaire était réglée et le cours avait repris.

- Nous allons greffer aux mandragores une tentacule de tentacula vénéneuse grâce au sortilège greffio, afin de leur en faire une langue. Grâce à cela, nos mandragores ne pourront plus faire leur cri. Mais attention, une fois que vous aurez terminé, ne retirez pas vos casques, car si votre sortilège a été mal lancé, la tentacule peut-être rejetée par la mandragore.

Monsieur Smith conseilla aux élèves de poser leurs casques sur leurs oreilles afin de ne pas être effrayés par les cris de ces plantes hurleuses. Seth s'exécuta à contrecœur, ce cours l'ennuyant toujours autant, même si l'action arrivait peu à peu. À peine l'adolescent eut-il installé le casque que la mandragore qui lui avait été confiée commençait à gémir. Aussitôt, le garçon se saisit de sa baguette et lança à son tour :

- Greffo !

La créature cessa immédiatement son cri. Seth avait fermé les yeux, toujours dégoûté par ces immondes plantes vénéneuses. Lorsqu'il les rouvrit, il tenta de relever les lèvres de la mandragore pour voir si elle avait obtenu une langue. Toutefois, à peine eut-il réussi cet exploit que la plante avait recommencé à hurler tel un vulgaire bébé. Il avait mal prononcé le sortilège. Jamais Seth n'avait été aussi dégoûté par un cours de botanique, et jamais il ne s'était comporté aussi médiocrement en classe...

- Greffio ! lança-t-il à nouveau pour faire taire définitivement cette créature des enfers.

Et la créature des enfers se tut. Enfin, il avait réussi. L'adolescent esquissa un grand sourire, fier de lui. Il jeta alors un coup d’œil à son voisin, le jeune Jay Levinson. Ce-dernier était depuis longtemps parvenu à lancer ce sort. Ainsi, le sourire sur le visage de Seth s'effaça.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse O'Toole
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Saoirse O'Toole, Jeu 19 Juin - 23:07


Son sang bouillait intérieurement, et un peu à l'image des Mandragores elle avait envie de faire un scandale. Quoi, cette harpie de Evans n'allait avoir qu'une légère remontrance? Et Lavoie, à ses côtés, qui l'aidait, comme animée d'un air mauvais, rien du tout? Saoirse ne pouvait s'empêcher de taper furieusement du pied. Non pas que les dégâts n'aient été bien méchants, mais elle avait trouvé cette action tellement gamine, tellement ridicule qu'elle se sentait tout à fait hors d'elle. Comme si elle avait assisté à un spectacle particulièrement déplorable sans avoir eu la satisfaction finale de lancer des tomates. Elle ne comprenait pas comment Smith pouvait à ce point garder son sang froid.

La mise en pratique, heureusement, ne tarda pas; ce qui lui permettait d'enfoncer sur ses oreilles un casque assez puissant pour la couper de tous les bruits du monde quelques minutes. C'était peut être ça, finalement, le secret de Smith: se couper assez souvent du monde pour se concentrer sur le calme et la verdure de... Bon, le calme et la verdure d'une Mandragore, c'est tout relatif. Elle approcha d'elle le pot qui lui était dédié, et dévisagea un instant cette plante si laide. Autour d'elle, dans un silence ouaté, elle voyait déjà les autres élèves s'activer. D'un geste, elle remonta ses manches, et se saisit de cette langue qu'ils étaient sensé greffer. Peu ragoûtant.  

Elle se sentait soudain parfaitement idiote: comment était-elle supposée maintenir la langue dans la mandragore et formuler le sort correctement? Pourquoi est-ce que les autres avaient-ils l'air de s'en sortir si bien? Après une minute de reflexion, Saoirse se décida à tirer hors de son pot sa petite Mandragore qui avait apparemment tant de choses à lui dire, et d'un mouvement ferme la plaqua contre la table avec son coude gauche, au niveau de ce qui semblait être son cou. De cette manière, elle était - pour quelques instants du moins - totalement bloquée et sous le contrôle de la rouquine. Vivement, la jeune femme se saisit de la langue qu'elle avait reposée sur le côté de la main droite et l'enfonça dans le gosier de la plante. Sa main gauche vint faire relais de sa main droite; elle maintenait d'un équilibre précaire le greffon et le ... arh, quel était le terme, déjà? Bref, la langue et la bouche. Sa main droite à nouveau libre, Saoirse se plongea sur sa baguette et, un petit sourire aux lèvres, formula le #greffio nécessaire.

Son sourire s'élargit un peu plus au regard de la Mandragore complètement coupée de sa voix si délicieuse. Saoirse la saisit plus ou moins délicatement, et la releva au niveau de ses yeux pour admirer son oeuvre. Hum, si le sortilège était bon, la plante aurait pu être dans un meilleur état; elle avait perdu quelques feuilles et un peu de rondeur sous le coude de la Gryffone. Rien de catastrophique, mais ce n'était pas du travail propre. Elle hocha la tête à la négative, doucement. Elle aurait dû trouver un moyen magique de l'immobiliser, mais elle ne se souvenait plus de ses cours de botanique précédent; impossible de mettre le doigt sur le sortilège d'immobilité à usage des végétaux. Et elle n'avait pas voulu risquer de sortilège humain. Alors, ç'avait été à la bonne franquette; à la moldue, comme toujours.

D'un geste flou, elle essaya de remettre d'aplomb la partie la plus amochée, et abandonna. Après tout, elle n'était pas si abîmée que ça. Le casque toujours sur les oreilles, savourant le calme, la jeune femme détacha son attention de sa plante pour la porter, à nouveau, sur ses camarades, lutant comme elle pour la survie de leurs tympans.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Heather Wells, Dim 22 Juin - 0:09


La voisine de table de la fautive fit disparaître la tâche puis les deux élèves fixèrent la Préfète d'un œil noir. Heather était à deux doigts d'exploser de rire, si elles croyaient qu'elles allaient lui faire peur. Même les yeux bandés, la Sixième année les battait à plate couture. Mais la brune ne fut pas la seule à réagir à cette pseudo tentative d'assassinat. Si certain élèves sortirent leur baguette pour se protéger des plantes, d'autres choisir au contraire de viser les auteures de la farce. Tout comme Harel qui leur prit leur baguette pour éviter tout autre plan foireux. Cela n'étonna pas tant que ça l'Irlandaise qui savait son professeur apprécié. Après tout, il réussissait à rendre la botanique plus intéressante à chaque cours et ce n'était pas donné à tout le monde. S'en prendre à un professeur apprécié n'était pas la plus intelligente des actions.

Mais ce qui étonna réellement la verte et argent, ce fut la réaction de l'enseignant. Elle fut soulagée qu'il choisisse de ne pas retirer de point à sa Maison. Il fut peut-être influencé par la vague de mécontentement qui était montée chez les verts et argents. Mais Heather espérait que les faiseurs de trouble ne prendraient pas cela pour un signe de passivité de la part de Smith et qu'ils penseraient pouvoir être tout permis. Le cours reprit donc son rythme habituel puis ils passèrent rapidement à la partie pratique. Le but de l’expérience était de coller une tentacule sur une mandragore et ainsi, les empêcher de crier. La brune ne perdit pas de temps et glissa immédiatement son casque sur ses oreilles. Elle regarda le professeur expliquer la démarche puis en fit de même avec sa propre mandragore. La brune retira la plante de terre qui se mit alors à hurler à plein poumons. Elle se servit de son bras pour plaquer la mandragore par terre, glissa ensuite sa baguette entre ses dents puis la tentacule dans la bouche de la mandragore. Elle maintint ensuite le tout en place avec sa main gauche avant de reprendre sa baguette et de prononcer:

- Greffio.

La verte et argent n'entendit plus la mandragore crier. Elle s'approcha donc et vit que la greffe avait prit. Avec l'arrivée de Smith, la Serpentard s'était rendu compte que son niveau en botanique augmentait rapidement et cela lui faisait plaisir. Sûre de la qualité de sa greffe, elle ne retira néanmoins pas son casque, ne faisant absolument pas confiance aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Axelle Higgs, Lun 23 Juin - 2:45


L'enseignant de botanique apporta de nombreuses précisions aux différentes interventions. Il prit le temps de répondre correctement à tout le monde. Alors qu'il répondit à Seth McSoul, un élève issus de la maison de poufsouffle, il fût soudainement interrompu. Sur la table, les plantes bondirent.

Ça se passa vite et Higgs ne réagit pas. D'autres le firent à sa place et elle les remercia mentalement. Non mais, elle se prenait pour qui cette pauvre fille ? songea-t-elle en lança un regard haineux à la fautive. Non seulement elle s'attaquait à son parrain, un homme qui en quelque temps avait prit une place importante dans la vie d'Axelle, mais elle s'en prenait également à un Serpentard, l'un des leurs. La verte et argent garda le silence, le regard vissé sur le professeur. Comment allait-il réagir ? Sur ce côté-là, il ne ressemblerait sans doute pas à Clyde Higgs, le père d'Axelle. Non, Aleor était moins colérique, contrôlait plus facilement ces émotions. Cela ne l'empêcherait pas d'être cinglant, mais il ne serait pas aussi violent que l'aurait été le père des jumelles.

Aleor Smith resta calme, demandant à Evans de ramasser les dégâts qu'elle avait causé. Quand Sofia se leva à son tour, pour aider son amie, la préfète des verts et argent secoua la tête, comprenant ce qui venait de se passer. C'était sa complice.

Détournant le regard, la sorcière préféra s'intéresser à son exercice et enfila le casque sur sa tête. Bon, ce ne serait pas bien compliqué, n'est-ce pas ? D'un geste vif, elle sortit la mandragore, la plaqua sur la table, la sonnant un peu. Une anesthésie, genre, à défaut d'avoir le nécessaire. Tentacule dans la main gauche, elle l'enfonça dans la bouche de la plante créature. Pointant sa baguette sur la plante qui s'époumonait, la Serpentard articula lentement le sortilège destiné à effectuer des greffes.

- Greffio ! ordonna-t-elle plus qu'autre chose.

À  ses côtés, Will semblait vouloir amorcer une discussion avec la mandragore. Lui adressant un drôle de regard, Axelle le toucha sur l'épaule pour attirer son attention.


- 'tain Will, tu déconnes ? Faut te greffer une langue à toi aussi ? On peut faire ça m'sieur ? demanda-t-elle à l'enseignant. Greffer des tentacules à Will ? Ça va lui plaire je suis certaine. Pis, c'pour le bien de la botanique n'empêche.

Imaginant son ami plein de tentacule, Axelle éclata de rire. Mais ça serait bien plus drôle sur Evans ou Lavoie, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Harel Chaitan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Harel Chaitan, Lun 23 Juin - 17:38


Insensible à l'invective, Harel se contenta de rendre les deux baguettes avant de tourner le dos à la blonde. Confisquer son jouet à un enfant le rendait toujours de fâcheuse humeur. Un détail retint momentanément son attention : Lavoie venait-elle, par ce geste, d'avouer sa collaboration à la parenthèse précédente ? Combinaison étrange, Serpentard - Poufsouffle, et peu fructueuse de toute évidence. Oubliant rapidement les doux mots de la Poufsouffle, elle saisit le casque pour se protéger de l'arme très perfectionnée des Mandragores : leurs codes vocales.

En jetant un coup d'œil aux autres étudiants, Chaitan se fit la réflexion que l'exercice ne devait pas être bien difficile. Plusieurs avaient déjà achevé de faire taire les cris, et ne craignaient pas d'ôter leur casque. N'était-ce pas un peu risquer ?

D'un geste sec, elle tira la plante de son pot, puis la plaqua sur la table en pressant sa gorge, et le haut de son abdomen. Les poumons ne devaient pas être une particularité biologique dont disposait les Mandragores, donc elle ne risquait pas de l'étouffer. Attrapant, la tentacule de sa main libre, Harel la fourra entre les lèvres de la plante, avant de récupérer sa baguette posée sur le plant de travail. Pointant l'élément à greffer et se concentrant sur la bouche, l'asiatique prononça la formule étudiée. Peu sûr de la réussite de l'exercice, et pas réputée pour sa témérité, elle préféra attendre que Smith vérifie le résultat.

Tout en patientant, une question la taraudait.

- Professeur, est-ce que les Mandragores ont besoin de respirer pour vivre ?

Formulé à haute voix, ça semblait complètement stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Lena Vertbois
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Lena Vertbois, Mer 25 Juin - 17:34


-Nous allons greffer aux mandragores une tentacule de tentacula vénéneuse grâce au sortilège greffio, afin de leur en faire une langue. Grâce à cela, nos mandragores ne pourront plus faire leur cri. Mais attention, une fois que vous aurez terminé, ne retirez pas vos casques, car si votre sortilège a été mal lancé, la tentacule peut-être rejetée par la mandragore.

Après l'explication du professeur, la Serdy avait l'impression que tout le monde avait oublié ce qui c'était passé juste deux minutes auparavant, pour s'afférer à leur plante. Le concept était sympa, le résultat pourrait être assez marrant. Et le sortilège à prononcer n'avait pas l'air d'une difficulté extrême. Mais en regardant ses camarades, Lena avait remarqué qu'une simple petite erreur de prononciation, et le résultat obtenu n'était pas celui attendu.
La bleue et bronze s'apprêtait à s'occuper de sa mandragore, quand son voisin, qui avait remarqué que Lena était vexée, eut un petit geste d'excuse. Ce simple geste fit sourire Lena. Ebenezer était peut-être simplement de mauvaise humeur aujourd'hui.
La brunette vérifia que son casque était bien ajusté, puis elle prit la mandragore et l'extirpa de son pot. La plante poussa un cri strident, qui était étouffé par le casque, mais que la jeune fille arrivait à percevoir. Elle plaqua la mandragore contre la table, prit la tentacule et la mit dans la bouche de sa plante. Elle s'empara de sa baguette, et prononça correctement
- Greffio!
Elle écouta attentivement, et n'entendit plus rien! Satisfaite et fière d'elle, elle posa sa baguette sur la table, et lâcha la plante muette qui continuait de se débattre, puis poussa un grand soupir.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Ebenezer Lestrange, Jeu 26 Juin - 11:27


Ebenezer, perdu dans ses pensées suite à la réponse de Smith, contemplait sans les voir les plantes disposées sur la table. Il ne se rendit pas de suite compte que celles-ci s'étaient mises à flotter, puis à essayer de l'attaquer. Le temps qu'il réagisse, les plantes étaient déjà retournées à leur place. Il se tourna alors vers la serpy qui manigançait quelque chose depuis le début du cours. Remarquant que sa maison s'était déjà occupée de son cas, le brun se contenta de lui faire un sourire moqueur avant de se retourner vers le prof qui recommençait à parler.

-Nous allons greffer aux mandragores une tentacule de tentacula vénéneuse grâce au sortilège greffio, afin de leur en faire une langue. Grâce à cela, nos mandragores ne pourront plus faire leur cri. Mais attention, une fois que vous aurez terminé, ne retirez pas vos casques, car si votre sortilège a été mal lancé, la tentacule peut-être rejetée par la mandragore.

Bon, ça semblait plutôt facile. Ebenezer observa ses camarades à la dérobée. La plupart des élèves avaient réussi au bout de deux reprises maximum et à part un serpentard qui s'amusait à parler à sa mandragore, tout semblait normal. Même sa voisine avait réussi en lui faisant un petit sourire. Il était peut-être temps qu'il s'y mette. Il rajusta son casque, empoigna sa mandragore et la sortit de son pot. Celle-ci se mit à hurler immédiatement. Prenant le greffon, le brun l'approcha de la mandragore mais celle-ci, le voyant arrivé, ferma la bouche. Pour le coup, le serdaigle fut surpris. Il renouvela plusieurs fois l'opération et à chaque fois cette fichue plante criait tant que le greffon était loin et fermait sa bouche dés qu'il était à moins de dix centimètres. Au bout de la cinquième fois, la mandragore décida de tout simplement garder sa bouche close. Ebenezer soupira, un peu plus et il jurerait que la mandragore avait tout simplement compris ce qui était arrivé à ses congénères. Il reposa alors la tentacule sur la table et prit sa baguette. La plante, croyant certainement qu'il avait abandonné, se remit à hurler à pleins poumons, la bouche grande ouverte. Grosse erreur. Le garçon pointa sa baguette vers elle avant de murmurer #stupéfix. La mandragore était maintenant figée la bouche grande ouverte. Le brun fourra alors sans ménagement la tentacule dans sa bouche.

- Greffio! susurra-t-il, vengeur.

La greffe sembla prendre. Il tira quand même une ou deux fois dessus pour s'assurer que la langue ne se décollait pas. Il avait réussi même si c'était pas tout à fait dans les règles de l'art. Mais de toute façon, seul le résultat comptait.
Revenir en haut Aller en bas
Aleor Higgs
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Aleor Higgs, Ven 4 Juil - 16:58


Bien Miss Drow, très bien ! S'exclama Aleor alors qu'il voyait de loin Eiyline réussir l'exercice.

Juste après l'intervention de l'élève de gryffondor, le professeur se déplaça derrière les élèves jusqu'à venir derrière le dos de Jay Levinson de poufsouffle. Ce dernier du s'y prendre à deux reprises afin de réussir l'exercice qu'Aleor avait demandé. En effet, le poufsouffle avait bien lancé le sortilège mais, visiblement, il avait mal placé le tentacule dans la bouche de la mandragore.

Ne vous concentrez pas seulement sur le sortilège greffio, il faut aussi s'occuper de bien mettre en place les deux plantes, conseilla à haute voix Aleor.

Le collègue de Jay, Seth, avait également fait deux tentatives, la première avait échoué à cause d'une mauvaise prononciation. Lorsque McSoul réussit l'exercice, Aleor le regarda et pencha la tête vers l'élève en signe d'approbation.

Miss O'Toole semblait avoir des difficultés au départ pour se saisir à la fois de la plante et de la baguette. Il était vrai que l'exercice nécessitait une certaine ingéniosité pour pouvoir tenir les deux plantes dans une seule main et dans l'autre la baguette seule. Toutefois, l'élève de gryffondor réussit le sortilège du premier coup, malgré le fait que quelques feuilles de la mandragore étaient un peu amochées à cause du plaquage contre la table. Aleor dit à Saoirse d'une voix haute :


De toute façon, les mandragores n'ont jamais été connues pour leur beauté.

La préfète des serpentards, Heather Wells, réussit parfaitement le sortilège greffio et Aleor n'eut rien à commenter si ce n'était qu'il lui fit un signe de tête avec un léger sourire. Une voix s'éleva dans le dos de Smith :

 On peut faire ça m'sieur ?

Aleor se retourna, c'était Axelle Higgs, le sourire aux lèvres. Elle s'expliqua :

Greffer des tentacules à Will ? Ça va lui plaire je suis certaine. Pis, c'pour le bien de la botanique n'empêche.

Par taquinerie, et peut-être pour répondre au fait que sa nièce ne lui avait pas dis bonjour lorsqu'elle était entrée dans la serre, Aleor répondit :

C'est à vous que l'on va greffer des tentacules si vous ne cessez de dire des âneries, Miss Higgs, car oui, c'est possible, avec de la patience et du talent évidemment.

Aleor s'approcha de la préfète des serpentards et regarda sa plante et ajouta :

Au passage, vous avez bien réussi l'exercice, vous pouvez toujours essayer la même chose avec votre collègue, M. West.

Le professeur fit un bref clin d’œil à Axelle et se déplaça vers Harel Chaitan qui se trouvait non loin de Miss Higgs. Il hocha la tête en regardant le travail de Miss Chaitan et dit :

Bon travail.

L'élève de serpentard lui demanda :

Professeur, est-ce que les Mandragores ont besoin de respirer pour vivre ?

Aleor eut un léger rire étouffé et répondit :

Ne vous en faites pas, Miss Chaitan, vous n'étoufferez pas la mandragore de cette manière. Les plantes respirent, certes, mais pas à notre manière. Généralement, elles respirent grâce à leurs feuilles, ce qui est le cas en l’occurrence.

Après sa réponse, Aleor se dirigea vers les élèves restants. Miss Vertbois de serdaigle avait réussit à greffer la tentacule à la mandragore qui se débattait autant qu'elle le pouvait. Le professeur ajouta simplement :

Tenez la bien, et faites en sorte qu'elle ne tombe pas, Miss Vertbois.

Le dernier élève dont Aleor vérifia le travail était Ebenezer. Celui-ci avait réussi à sa deuxième tentative en utilisant de façon intelligente le sortilège stupéfix afin de d'immobiliser la mandragore pour faciliter la greffe.

Très habile, Mr Lestrange, très habile... indiqua Mr Smith à son élève. Le professeur aimait lorsque ses élèves ajoutaient leurs propres idées aux exercices qu'il leur confiait.

Aleor se déplaça ensuite au bout de la longue table, puis il enleva son casque après s'être assuré que l'exercice avait fonctionné pour tout le monde. Il dit ensuite :


Très bien, vous connaissez à présent la base de la greffe, et nous reviendrons certainement sur cela dans les cours à venir. Maintenant que nous connaissons le côté pratique, il nous convient de connaitre l'aspect théorique de la greffe, sortez vos cahiers s'il vous....


Il s'interrompit en voyant un groupe d'élèves qui vint attendre près de l'entrée de la serre. Aleor se souvint que le cours de ce jour-là n'avait été prévu que pour une demie heure car il avait un deuxième cours à assurer juste après. Hélas, cela signifiait qu'il n'avait pas le temps pour le cours théorique à donner aux élèves, sans doute ceux-là allaient s'en réjouir.
Le professeur haussa les épaules et dit :


Je vois que le temps nous a largement rattrapé, nous n'aurons pas le temps pour la théorie cette fois-ci...

Avant que les élèves ne se lèvent précipitamment et s'enfuient de la serre, il ajouta :

Avant de partir, veuillez replanter les mandragores dans leurs pots et rangez-les au centre de la table. Je vous souhaite une bonne journée.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours 3 : Les greffes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 5

 Cours 3 : Les greffes

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.