AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 9 sur 9
Un port
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie

Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Jackson Emerenziana, le  Ven 17 Aoû 2018, 19:20

Violence

Moche ? Vraiment ? Je me demande bien pourquoi je vais bientôt me marié alors... Ni pourquoi j'ai eu de nombreux amant.es dans ma vie... Ni pourquoi je m'amuse lors des soirées... Un petit rictus apparaît sur mes lèvres. Parce que toi tu n'en est pas un ? Profiter de son statut d'Auror pour terrifier ces semblables... Je crois bien que cela s'appelle être un p*tain de lâche ! La jeune Gryffondor attrape sa baguette magique et lance un Electrocorpus sur le jeune Auror, celui-ci s'effondre à terre, son corps tressaillant sous la douleur. Celle-ci passer, il insulte gratuitement ma protégée avant de se relever, nos yeux se posent sur sa baguette, près de ces pieds. Jeté volontairement par Lore. Je lance un regard colérique vers Lore, les bras en l'air, comme si elle était prête à recevoir un sortilège. Lui dire Arrête Lore avant de se prendre un Bombarda, le mur explosant derrière moi, les pierres tombant sur mon corps, m'écrabouillant presque.

Les bras au dessus de ma tête, j'essaie de me protéger du mieux que je peux, je ne vois plus rien, je ne sais pas ce qui se passe entre les deux jeunes gens. Seul un sortilège parvint à mes oreilles, un sortilège de boule de feu. Je me débat sous les pierres, enlevant les pierres, les poussant loin de moi. Je réussis enfin à me relever, ma baguette en main, Lore... Où est-elle ? Elle vas bien ? Oh mon dieu... Non... Non... Non... Pas elle... Elle n'a rien fait... Elle est innocente... C'est entre toi et moi... Prendre par la gorge Arty, le coller difficilement contre le mur, serrer la prise, grogner Laisse ma famille tranquille ! Si tu veux faire du mal. Prend toi à moi ! RIEN QU'A MOI ! Le lâcher et se précipiter vers la jeune femme, se mettre à genoux et poser ces mains sur elle. Lore... Réveille toi. Allez ! La colère faisant bouillir mon sang, l'adrénaline prenant possession de mon esprit, j'ai envie de le frapper, de le frapper jusqu'à que mes phalanges se cassent. Jusqu'à que le sang coule...
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Loredana Wildsmith, le  Sam 18 Aoû 2018, 16:25



Aidan avait tenté de l'arrêter. Elle ne l'avait pas entendue. A vrai dire, elle avait peut-être fait exprès de ne pas l'entendre. L'inconvénient à se retrouver dans ce genre de situation, c'était que l'on découvrait une nouvelle facette des personnes que l'on ne connaissait pas auparavant. Et Loredana... Loredana n’obéissait pas. Sans éducation, on ne peut pas être parfait. Enfin, elle savait quand elle pouvait enfreindre les règlements et quand elle ne le pouvait pas. Et pour aider Aidan qui était en train de se faire défigurer, elle n'avait pas hésité à plonger dans la gueule du loup, ne sachant pas vraiment si Arty était réellement dangereux où s'il était juste un pauvre gamin qui ne pouvait, tout comme elle, pas contrôler sa colère.

Un sentiment de satisfaction l'avait envahie lorsqu'elle avait touché le sorcier avec son sort. L'électricité se répandait dans son corps et elle pouvait imaginer le genre de sensation qu'il était en train de ressentir. Elle l'avait sans doute rendu furax, mais c'était tout de même remis sur ses pattes, avait attrapé sa baguette. Pour une raison que même elle ne pourrait pas vous donner, la jeune femme n'essaya même pas de se défendre alors qu'elle en aurait eu le temps. Elle voulait être la nouvelle cible, autant lui laisser le loisir de se défouler sur elle tant qu'il en avait l'occasion. Une fille suicidaire ? Non, ce n'était pas vraiment cela. Perturbée était peut-être le mot juste.

Une boule de feu se dirigea vers elle et, à contact, la jeune femme fut propulsée de quelques mètres et tomba, se cognant la tête contre le bitume, inconsciente. Là, il n'y eut plus aucun bruit, plus aucune sensation. Elle était incapable de dire ce qu'il était en train de se passer désormais. Elle ne voyait presque plus, n'entendait presque plus. Elle s'était comme endormie contre sa volonté, mais était seulement à moitié inconsciente. Elle entendait sa respiration régulière, son cœur qui battait à tout rompre et elle reconnaissait la voix lointaine d'Aidan, sans percevoir ce qu'il disait.

Doucement, elle ouvrit de nouveaux les yeux pour répondre aux ordres d'Aidan, mais la douleur dans son crâne l'empêchait de bouger, elle ne pouvait se lever. Elle l'avait cherchée. Elle avait voulu qu'il s'attaque à elle, qu'il oublie l'ancien Serdaigle l'espace d'un instant. D'un geste de la main, elle montra sa tête qui lui faisait atrocement mal. Elle ignorait s'il comprendrait ses gestes. Ce qu'elle ressentait était étrange. La main de la jeune s'agrippa alors au col du sorcier et elle le poussa à se rapprocher. Elle ouvrit la bouche pour enfin parler.

- Barre toi, je me débrouille, rentre, tu ne vas plus tenir à force... S'inquiétait davantage pour les autres que pour elle-même, c'était l'un de ses traits de caractères. Si certaines personnes se demandaient pourquoi elle avait été admise chez les Gryffondor, ils avaient désormais leur réponse.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Artemis Wildsmith, le  Dim 19 Aoû 2018, 00:22

Les éclats de rire qui viennent inonder la ruelle – ou champ de bataille. C’est que secouer les côtes de manière extrêmement amusée servait à faire ralentir le rythme cardiaque qui, accéléré, favorisait le surgissement maudit. Il se moque, se gondole, remarquant à peine que l’Adulte venait de le flanquer contre le mur. Envahi intégralement d’une frénésie violente, il ne retient pas ses doigts qui grattent les yeux, démangeaison de la folie monstrueuse qui prenait possession de ses neurones extrêmement – beaucoup trop - pugnaces. Les vaines paroles de Cray n’avaient même pas chatouillé les tympans enflammés du Louveteau, c’est que les faux courageux, ça ne l’intéresse pas tellement. Il essaie de calmer sa poitrine palpitante, mais le spectacle offert par les deux victimes-protagonistes est bien trop prenant, admirable. Quelques instants plus tard, Odette toujours dans la main, il parvient à applaudir devant la scène absolument touchante qu’ils lui offraient. Il ne peut entendre les paroles chuchotées à l’oreille de l’Ennuyant, il devine pourtant, et son sourire étire ses zygomatiques déjà douloureux.
Parce qu’un Arty spectateur ça n’est jamais fameux, et ne présage rien de bien folichon. Le devant de la scène lui tend alors les bras, l’appelle gracieusement et lui, ne se fait pas attendre.

Déjà fatigués ? Qu’il crie à ses agressés, se décollant d’un bond du mur sur lequel il avait été placardé. Quelques pas sautillés, il pourrait tourner autour d’eux, ainsi allongés tels des proies à dévorer, déguster. Allez bouge toi ! #Levicorpus qui vient élever le Fatiguant dans les airs, Arty refuse de lui faire plaisir en lui envoyant davantage dans la figure, il avait eu sa dose, il attendrait son tour dorénavant, il l’ignore donc. Pas de jaloux. Après tout, l’ancienne Préfète n’avait pas été si gravement touchée. Lève toi Spock ! Apprendre le nom de ceux qui le tourmentaient, il le noterait sur sa liste de mauvaises idées. Lève-toi j’ai dit ! Impatience expulsée, il ne peut attendre, emporté par l’adrénaline euphorique. Odette fulmine un #Acidileus bien plus déchaîné que prévu vers la brune. Il n’en démord pas, ne s’arrête pas. Intégralement dominé par une fureur incontrôlable et ce besoin malsain qu’il avait de les voir souffrir de sa main, de les entendre crier. Tout ça à cause de quelques mots de travers et cette façon qu'ils avaient eu de lui tourner le dos - légère susceptibilité.
A aucun moment il se dit que deux tarabustants c’est beaucoup trop, que ça allait vraiment mal se terminer, qu’il y risquait beaucoup. Beaucoup comme se retrouver enfermé dans une cellule au milieu des mers inconnues. Pas le moindre regard pour les dégâts qu'il était en train de provoquer, pire, ça n'estompait pas son sourire délirant. Mais il faudrait donc qu’il pense à s’en aller, bientôt tout prochainement, c’est qu’un Auror agresseur, c’est pas bon pour la réputation. Artemis le tuerait.
Jackson Emerenziana
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Jackson Emerenziana, le  Mar 21 Aoû 2018, 15:20

LA Loredana

Je ne sais combien de minutes passèrent, les yeux scrutant un seul geste venant de Loredana, la colère faisant bouillir mon sang, puis enfin... Les yeux de la jeune femme s'ouvrent, elle me montre sa tête, je pose une main dessus, regardant la plaie. Je soupire de soulagement, ce n'est pas une grosse blessure, le saignement n'est pas énorme. Lore c'est juste évanouie sous le choc, rien de bien grave. Mais... Qu'est-ce que tu fait Lore ? Je m'approche afin d'entendre ce qu'elle veut me dire. Ren... Rentrez ? Jamais au grand jamais ! Je ne vais pas te laisser là ! Tu peux rêver... Je reste avec toi. Ma mâchoire se crispe en entendant le jeune Auror rire puis applaudir. On dirait un vrai spectacle... Voir même une scène de film moldu.

J'ai pas le temps d'esquisser un seul geste que je me retrouve dans les airs, Arty s'approchant de la Gryffondor, lui criant dessus, lui ordonnant de se lever. De l'affronter. Baguette contre Baguette. Sorcier contre Sorcier. Non ! NOOON ! LOREDANA !!! Pousse toi vite ! Heureusement la jeune femme arrive à éviter de justesse le sortilège, de là-haut je ne peut rien faire... Je ne sais même pas où est ma baguette... Je la cherche vivement en priant de ne pas l'avoir fait tomber. Où est-elle ? Où est-elle... OUI JE L'aI ! Magnifique ! Tu vas voir mon coco prend toi un bon #Ango Nubes dans ta face !

HRPG : Arty, tu fait comme tu veux par rapport au sortilège. Tu le reçois en plein fouet, je le rate. Bref. Fait toi plaisir ;-)
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Loredana Wildsmith, le  Jeu 23 Aoû 2018, 05:44



Évidemment, Aidan avait catégoriquement refusé de rentrer et de la laisser se débrouiller seule. C'était peine perdu, elle le savait au fond d'elle. Malgré tout, elle aurait essayé et elle ne chercha pas à insister davantage. Ce serait du temps perdu pour rien. Surtout que, de l'autre côté, l'autre semblait plutôt s'amuser et n'avait pas envie d'arrêter. Aussi, il força Lore à se lever car pour lui, le combat n'était pas fini. Il lui lança un jet d'acide qui aurait pu lui faire très mal. Toutefois, elle était parvenue à se pousser légèrement, laissant le sort la blesser uniquement à la main droite, ce qui lui arracha tout de même un cri, tant la douleur était vive. C'était toujours mieux qu'autre chose, malgré tout. Pendant qu'elle prenait sa baguette et qu'elle se relevait difficilement, Aidan prononça une formule qu'elle n'entendait pas de suite, tant la colère s'était emparée d'elle et tant elle avait envie d'en finir avec ce gamin pourri.

Sa tête lui faisait mal, mais cela restait supportable. D'abord sonnée, le fait d'être restée à terre un instant lui avait permis de souffler et de récupérer un peu d'énergie. Pas dans sa totalité, malheureusement. L'adrénaline était bien présente et s'il voulait qu'elle se lève, alors elle se lèverait, tant qu'il laissait Aidan de côté. Elle lança un #Fitilla droit sur sa petite gueule. L'énergie n'était pas vraiment à son apogée et elle doutait que les douleurs soient vraiment intenses. Pourtant, ce n'était pas l'envie qui manquait. Elle ignorait si elle était encore utile dans ce combat. Affaibli dés le départ, elle servait juste de bouclier humain à l'ex-Serdaigle, mais savait que ce dernier se rendrait vite compte de ce qu'elle était en train de faire et qu'il la stopperait net. D'un geste rapide, elle lança un #Episkey sur le visage d'Aidan, espérant réparer le plus de dégâts possibles.
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Artemis Wildsmith, le  Ven 24 Aoû 2018, 21:58

Il n’avait pas eu la totalité des points qu’il aurait pu gagner s’il avait correctement visé. Pour la main, combien exactement ? Quelques uns tout de même, agrémentés du cri de douleur de l’ancienne Gryffondor. Le voile de démence recouvrant ses iris clairs l’empêche de discerner la réalité, c’est qu’il est sacrément opaque ; pour s’embrunir davantage, il se nourrit de la souffrance de la jeune fille qui n’était clairement pas le but final. Alors quel était-il ? De les voir tous les deux à l’agonie ? Le gamin ne saurait même pas répondre, contrôlant à peine les gestes victorieux de ses mains qui se trémoussent dans les airs. Trop occupé à célébrer, se délecter de la cicatrice que Loredana allait sûrement devoir regarder every single day, il n’avait plus fait attention au Singe qui lévitait par le pied, juste à côté. Ses mèches folles n’ont pas le temps de se ruer, vers l’arrière du crâne, terrorisées à l’idée d’étouffer, que la main d’Arty se saisit de sa gorge. Celle-ci le gratte, le démange, le bloque et sa bouche grande ouverte ne parvient pas à récupérer l’air environnant. Ses poumons se crispent, se fracassent contre sa poitrine pour hurler au nez d’essayer de respirer, rien n’y fait. Il allait crever étranglé. Ce n’est pas la première fois, que ses yeux s’élargissent tant devant la perspective crépusculairement funeste de mourir. Mais là, de la baguette de Cray, tout simplement, ça le révoltait. Et puis quoi encore. Les neurones pas encore asphyxiés, soudainement encouragés par l’idée de ne jamais se laisser écrabouiller par un tel Soporifique, agitent les doigts autour d’Odette. De l’air, de l’air, de l’air et la baguette parvient enfin à informuler un #Eollo Procella miraculeux.

La fumée dispersée, le gamin est pris d’une toux violente, remise en route douloureuse des voies respiratoires. Il s’abaisse, s’accroche à ses propres genoux pour ne pas tomber. Les épaules secouées l’empêchent de rester immobile, et c’est sûrement ce qui le sauve d’une  atroce brûlure au visage. Évidemment, c’est celle de droite – d’épaule – qui est touchée par le sort de la Rouge & Or, faisant des trous dans ses vêtements. Sa peau rougit dangereusement, il ne parvient pas retenir un bref déchirement douloureux, incitant les doigts à venir vérifier l’état de la zone consumée. Comme quoi, même le feu pouvait l’abîmer, légèrement. Il grimace, ce n’était pas joli.
La respiration toujours difficile, ses yeux cherchent une solution devant ses deux adversaires. L’autre était toujours suspendu et bénéficiait des soins de la brune, c’était le moment où jamais. Profiter de son attention détournée, trop accaparée à arranger le blessé. Il n’hésite pas, ne se dit même pas que décidément, ses #Sectumsempra n’étaient jamais très loyaux, quand bien même Loredana ne lui tournait pas tout à fait le dos, presque. Mais pas question de se faire avoir une nouvelle fois, Arty n’attend pas de voir si l’éclair a touché la jeune fille. Rapidement, il s’enroule sur lui-même pour s’évanouir dans un CRAC résonnant. Les dernières paroles provocatrices restent coincées dans son gosier encore picotant.

Il s’effondre sur l’herbe qui entoure la Cabane, épuisé. Les rétines rivées sur le ciel, il tente de contrôler ses halètements bouleversés. La colère s’était effacée devant la peur d’y rester. Sûrement qu’il s’était montré lâche en quittant de la sorte le combat, peu lui importait, il avait déjà trop encaissé. Nerveusement, Arty éclate alors de rire tandis que les souvenirs lui fendent stroboscopiquement le front. Mazette, il s’était encore mis dans de beaux draps.


Arty's out 😎 merci à vous deux pour ce RP !
Jackson Emerenziana
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Jackson Emerenziana, le  Sam 25 Aoû 2018, 13:45

LA Loredana


Pourquoi les jeunes sont aussi têtu ? Non mais sérieusement ils ne peuvent pas de temps en temps écouter les adultes ?!? Ceux qui connaissent la vie ! B*rdel de m*rde ! Et en plus faut qu'elle en rajoute une couche... On n'arrivera jamais à s'en sortir comme ça... Et le gamin s'enthousiasme devant cette scène de souffrance et de douleurs... Il a réussi à se tirer d'affaire, la fumée noire filant rapidement à travers vent. L'Auror est à terre, peut-être que je pourrais l’immobiliser mais Loredana esquisse un geste avant moi, brûlant le jeune homme à l'épaule. Une petite vengeance de la cicatrice que tu m'a laisser mon p'tit...

Pendant qu'il "agonise" sur le sol, la jeune Gryffondor me lance un sortilège de soin, nous détournant ainsi tout les deux du jeune Poufsouffle. Et ce qui devait arriver, arriva... La jeune femme se prend en pleine face le maléfice sanglant, impossible d'en réchapper après ça... L'Auror disparaît dans un fracas assourdissant, je tombe aussitôt à terre, me rattrapant comme je peux. Filant vers Loredana, mes mains sur sa gorge, vérifiant que son cœur bat toujours. A l'aide de mes mains j'essaie de stopper les plaies du mieux que je peux.

Il me faut de l'aide... De St-Mangouste... Je peux rien faire pour elle... J'ai aucune expérience en médicomagie... Et j'ai pas mon permis de transplanage... Que faire ? Que faire ? Qui appeler ? Son petit ami... Son nom... Quel est-il déjà ? Mon dieu non... non... non... Rappelle toi Aidan ! Rappelle toi ! La vie de Loredana en dépend ! Damien ? Denis ? Daemon ! Prenant ma baguette entre mes doigts tremblants, le souvenir de la naissance de ma petite sœur en tête, je lance un #Patronus, un majestueux aigle apparaît aussitôt et pars en direction du jeune Daemon.

Je lâche ma baguette pour reposer ma main sur la plaie, des larmes coulent le long de mes joues. Cette fois-ci tu ne vas pas t'en tirer Arty Wildsmith... Je vais devoir porter plainte... Tu ne mérite pas d'être un Auror... Tu ne doit connaître qu'un seul lieu : Azkaban. Et s'il le faut, je n'hésiterais pas à user de la force pour t'amener devant la Justice Magique. Le Chalet, Loredana... Que vas-tu faire de plus ? Toucher à Ariana ? A ma belle-sœur ? Ma belle-fille ? Dans ce cas-là, seul la mort t'attend...
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Loredana Wildsmith, le  Sam 25 Aoû 2018, 16:42



Elle était contente oui. Contente de l'avoir touché et de l'avoir blessé ne serait-ce qu'un peu. Elle ne se sentait pas vraiment dans son assiette, autant ne pas se mentir. Elle avait envie qu'il abandonne, qu'il se trouve un autre jouet avec lequel s'amuser et qu'il les laisse en paix. De toute façon, il avait réussi. Leur journée était gâchée et il était hors de question d'aller se manger une glace en souriant après ce qu'il venait de se passer. Elle ne pourrait pas faire semblant.
Il s'étouffait par la brume épaisse que lui avait lancé Aidan quelques minutes plus tôt. Comment avait-il fait pour se sortir de tout cela ? Un sortilège informulé, probablement. Loredana était quelque peu déçue que ça ne l'ai pas touché plus que ça. Une simple vilaine toux qui lui gratterait la gorge encore quelques jours. Le sort de l'ancienne Gryffondor ne fit malheureusement pas beaucoup de dégât. Touché à l'épaule, elle l'entend brièvement réagir à la douleur. Pyromane ne veut pas dire immunisé contre les brûlures. Elle le fixe. Ne sourit pas. Même pas par provocation, parce qu'elle veut qu'il s'en aille. Ils ont tous eu leur dose. Il fallait stopper.

Et puis, se fut enfin au tour du bouquet final, le spectacle que l'on attendait tous. La fin d'un chapitre qui se termine mal pour l'un des héros de l'histoire. Elle ne s'y attendait pas, vraiment pas. En une fraction de seconde, elle fut prise de douleurs sur l'ensemble de son corps. Elle eut juste le temps de voir Arty disparaître avant de s'effondrer, le visage crispé par la douleur. Elle essayait de parler, mais ne parvenait même pas à desserrer les mâchoires. Elle sentait son corps couvert de profondes plaies et le sang coulait, tachant sa chemise de nombreuses tâches rouges. Elle savait qu'elle ne devait pas rester ici, où elle se viderait de son sang. Elle voyait Aidan, penchait au-dessus d'elle, vérifiant sûrement que son pouls battait encore. Elle aurait voulu lui faire signe, mais bouger était trop douloureux. D'ailleurs, la douleur devenait de plus en plus vive et la respiration de Lore devenait compliquée. Elle respirait fort, elle suffoquait, avait l'impression qu'elle allait finir par étouffer.

Aidan posa sa main sur l'une des plaies. Ça lui faisait mal, mais elle savait qu'il voulait empêcher le sang de couler. Allait-il parvenir à trouver de l'aide ? Entrouvrant légèrement les yeux, elle eut le temps d'apercevoir le patronus qu'il venait d'envoyer. Vite. Qu'ils arrivent vite. Allongée sur le bitume, elle se sent inutile. Elle est inutile, mais au moins, Aidan était encore en vie. Elle ne sut pas si quelqu'un était venu jusqu'à eux, ni à qui il avait envoyé son patronus messager. Les paupières closes, la respiration de nouveau régulière, la tête lui tourne. Elle sombre.

[Lore étant désormais inconsciente, fin du RP pour moi aussi, merci à vous deux ♥]





Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Daemon Stebbins, le  Sam 25 Aoû 2018, 21:35






Loredana SparksAidan Cray
“Seul le danger mortel est incolore.”
♫♫



Intervention à la demande de Loredana et Aiden.

Sauvetage

En recevant le patronus, j'avais cru que mon cœur allait exploser. Pour le moment, ce qui me préoccupait le plus, c'était l'état de Loredana. Et puis que faisait-elle avec ce prof ? Depuis quand avait-elle une relation si proche avec ce type pour se retrouver mêler à une attaque ? A ce moment, certains images de la mienne m'étaient revenues en tête. Toutefois je ne devais pas me focaliser la-dessus. Sans plus attendre, j'avais transplané sans prêter plus d'attention aux sensations désagréables que je percevais lors de chaque déplacement magique. Je me contrefichais des lieux et du danger. Une seule pensée persistait et était cohérente dans mon esprit, ma peur de perdre ma petite amie.

J'apparaissais enfin au lieu indiqué. J'avais la vision légèrement troublé par la peur et en fond, la colère pointait un bout de son nez également. Je me précipitais vers une forme que je pensais être eux. Je courrais comme un fou ayant perdu sans nul doute toute maitrise de moi. J'arrivais à la hauteur et la première chose qui me frappait à cette seconde était le sang autour de ma déesse. La seconde, c'était le professeur penchait sur elle qui posait ses mains sur une plaie des plaies d'où le liquide rouge s'échappait. Ma première réaction était de dire au sorcier :

- Poussez-vous !

Je m'emparais du corps de ma petite amie alors et la prenait contre moi en la soulevant dans mes bras. Puis avant de transplaner, je me tournais vers lui en lui intimant:

- Accrochez-vous.

Puis je soufflais plus discrètement à cause de l'inquiétude :

- Merci

Avant de disparaître à nouveau pour Sainte Mangouste...
Code By Daemon


(Fin de l'intervention pour moi)
Jackson Emerenziana
Jackson Emerenziana
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Jackson Emerenziana, le  Jeu 30 Aoû 2018, 06:25

Secondes... Minutes... Heures ? Sang... Douleur... Mort ? Le temps passe... Personne ne vient... Être seul... Attendre l'inévitable ? Non ! Je ne doit pas abandonner ! Elle ne doit pas abandonner ! Chaque vie est précieuse. Nous comptons tous pour quelqu'un... Loredana doit se battre ! Quelqu'un viendra. J'en suis sûr. On ne peut pas rester là... Je peux pas te transporter... Pas dans mes bras... Que diront les Moldus ? Des policiers m'arrêteraient... Croiront que c'est moi qui t'es fait du mal... Se demanderons comment tu t'es fait ça... Et puis je ne peux pas prendre de risque ! Tu a peut-être des hémorragies internes... Aaaaaaaaaaaah pourquoi j'en sais pas plus sur les blessures ?!?!? Soudain un corps se penche à mes côtés, m'intimant de me pousser, le corps de ma protégée se pose dans dans bras, à l'abris. Un regard, un remerciement. Je m'approche au jeune homme, le petit ami de Loredana. Et nous voici disparaissant dans un CRAC sonore en direction de St Mangouste.

Merci beaucoup pour ce RP :kiss:
Sélène
Sélène
Chef de l'Ordre du Phénix
Chef de l'Ordre du Phénix
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Sélène, le  Dim 20 Jan 2019, 19:51

[RP Unique]



Sélène transplana sur un quai, bien qu'elle sache parfaitement que ce qu'elle cherchait ne s'y trouverait pas. Elle resta un instant à apprécier l'air marin. Un vent glacial frappait son visage, ce qu'elle aimait bien sur le coup mais qui n'allait pas tarder à la faire frissonner. Après avoir passer plusieurs heures dans Dublin, le calme de Teignmouth lui permis de se retrouver un instant.

Faire un pause, ne penser à rien en sondant l'eau. Regarder la façon dont les vagues déformaient les lignes que le vent faisait frissonner. L'écume qui semblait presque bouillir. D'ici quelques minutes, il allait se mettre à pleuvoir, alors elle penserait à bouger. En attendant, elle profitait de l'agitation simple qui pouvait parcourir la nature en cette période hivernale.

Puis, elle fit demi-tour et se dirigea vers la ville. Teignmouth était très moldue, bien sûr, mais quelques familles sorcières y vivaient, depuis une ou deux générations. Godric's Hollow et Loutry Ste Chaspoule, deux des villages semis-sorciers les plus connus, avaient déjà été fouillés. Les Phénix étaient donc passés à des lieux un peu plus informels, dans les mondes sorciers.

Franchement, si ils ne trouvaient pas Petrus très rapidement, Sélène n'était pas sûre de savoir se contenir. Elle irait se défouler contre un mannequin d'entrainement, et, le jour où l'ancien Ministre serait découvert, il deviendrait également son punching-ball. Juste un peu, hein, histoire de lui faire comprendre à quel point elle ne l'aimait pas. Disons rien de méchant, elle était du côté des gentils, après tout.

1. Izsa sourit. En fin de compte, sa chance n'est pas si mauvaise que ça. Elle aura à peine eu le temps de se décourager, et voilà que les choses intéressantes commençaient enfin.

2 - 10. Mauvaise nouvelle, leurs recherches n'avancent toujours pas. Bonne nouvelle, elle aura fait une super petite balade dans la ville. Cela pourrait presque lui donner envie de continuer sur sa lancée.


Dernière édition par Sélène le Dim 20 Jan 2019, 19:53, édité 1 fois
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Maître de jeu, le  Dim 20 Jan 2019, 19:51

Le membre 'Sélène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 10 faces' :
Un port - Page 9 Da_pro17
Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Lydie Nouël, le  Sam 16 Mar 2019, 16:31

[RP libre]

Rencontre silencieuse


Un pied qui gratte l'eau de sa surface, envoie du bout de l'orteil voltiger quelques gouttes salées, qui reflètent un bref instant la lumière lunaire. Assise sur le rebord en bois d'une cale, l'air chaud qui lui monte aux narines la détend, la rend d'humeur joviale, presque taquine. L'heure est avancée dans la soirée et les berges du port commencent à se vider. Le soleil est déjà couché et a emporté dans sa descente le chant des oiseaux marins. Seule subsiste cette mer noire et apaisée, en aller-retour régulier, qui vient taper contre ses pieds, s'échoue contre la pierre des quais desséchés.

Voilà quelques mois qu'elle ne s'est pas montrée. Elle ne sait ce qui l'a poussée à sortir de sa tanière, ou du moins ne veut l'entendre. Elle se persuade que les loups aussi, passe dans les rues la nuit. Que ces espaces ne sont que des axes, en passage régulier, pas un endroit où s'implanter. Pourquoi s'est elle arrêtée, dans ce cas ? Pourquoi joue-t-elle avec la mer, comme si elles étaient en toute intimité ? A quel moment a-t-elle arrêter de vouloir se cacher ?

Un doux déni, qui l'empêche de formuler la vérité. C'est un manque qu'elle s'efforce d'ignorer. Un besoin qu'elle s'applique à passer au second plan, second degré, depuis quelques années. Mensonge. Mais il est trop tôt. Trop tôt pour s'écouter, s'admettre la terrible vérité, sa fatale, et humaine, dépendance.
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Castielle Colt, le  Sam 16 Mar 2019, 17:46

Libre ? Je m'incruste alors ~

La porte claque dans son dos en étouffant à demi le bruit des conversations embrumées et des rires gras. Castielle était arrivée sous un soleil de plomb et la voilà maintenant de retour sur le pavé, avançant à la lumière des lampadaires et de la lune. Le pas un tout petit peu titubant, la brune n'avait pas trouvé ce qu'elle cherchait. Que des moldus. Que des ivrognes. Mais surtout : que des abrutis. En quelques heures, elle avait failli en venir aux mains plus d'une dizaine de fois et avait donc noyé sa frustration dans des boissons à prix réduit. Privilège de marin, un atout commercial pour cet établissement portuaire plus que moyen.

En arrivant, elle comptait dormir à l'hôtel. Mais maintenant que le temps s'est affranchi, que le vent lui souffle sur ses joues rouges et brûlantes de sa soirée, elle n'a qu'une envie c'est de se jeter sur son matelas à elle. Le Mary Oliver lui coûterait moins cher à la nuit, par contre elle devra faire son propre petit déjeuner. On ne peut pas tout avoir !
Alors retour au port, il faut sortir du dédales de vieilles rues sans réveiller la population de bonne composition qui dort déjà à cette heure-ci de la nuit. Dommage pour tous ces gens bien, ils ratent la meilleure partie. Castielle préfère de loin ce calme assombri que le bruit ensoleillé de tout à l'heure.

Longeant le ponton où son bateau est arrimé, Castielle se sent prête à s'effondrer. Elle avait tenu la barre trop longtemps aujourd'hui, impatiente qu'elle était de revenir à la civilisation pendant suffisamment assez longtemps pour s'en dégoûter à nouveau et repartir le cœur léger et le sourire aux lèvres. C'était sa façon de faire, et ça lui réussissait jusque là. Bien sûr elle devrait bientôt repartir à l'école, à un moment donné, mais elle avait encore quelques jours pour rebrousser chemin et filer vers le sud.

Une fois à bord, Castielle tourne la clef de sa cabine, prête à fermer les yeux le plus vite possible. Sauf qu'au moment d'en ouvrir la porte, rien ne se précipita entre ses jambes. Pourtant elle bloqua l'accès à l'extérieur par réflexe, comme elle avait appris à le faire depuis quelques mois maintenant. Mais là, rien. Pas de bruit de petites pattes galopant sur le sol pour s'enfuir, pas de petit couinements irrités, juste le silence. Et c'était pas bon signe. D'un rapide coup d'oeil dans la pièce et son erreur lui saute aux yeux : la petite fenêtre près de la table de travail, là où il y a toutes ses cartes papiers, avait été laissée ouverte.
" Et m*rde ! "

C'est l'histoire d'une fille qui a laissé son noueux s'échapper dans une ville qu'elle ne connait pas et qui doit passer le reste de sa nue à arpenter les environs pour le retrouver avant qu'il ne mette sans dessus dessous tous les jardins du coins. Une histoire hilarante, pour qui n'est pas la fille en question. Non, elle, elle fulmine contre la bestiole et l'appelle en sifflant entre ses dents " Bulle ! Bulle revient ici tout de suite espèce de shkrrnieumpffraaaah ! ".
Lydie Nouël
Lydie Nouël
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Lydie Nouël, le  Lun 18 Mar 2019, 17:34

un son, arrière plan du tableau, derrière même l'endroit de la prise de vue
qu'elle ne saisit pas immédiatement
des pas discrets qui grattent le bois, du bout des griffes
avec prudence, hésitation
rebroussent chemin.

La jeune femme continue d'inspecter les ondulations de la mer, danse avec elles du bout de ses phalanges et semble ignorer que son corps rafraîchit, doucement, et qu'elle devra bientôt récupérer le pull léger, abandonné au sol à quelques planches, pour couvrir ses bras nus.

Subitement, dans son champ de vision, s'introduit une petite masse sombre, qui trottine, innocemment, le long de la berge, sur le quai de pierres qui lui fait face, légèrement surélevées.

Tout sourcil levé, la rouquine arrache son pied à l'humidité, attrape en vol, au sol, son pull d'été, puis se met à poursuivre la petite créature, qui suit et longe la ligne du bord de port.

Son pied nu laisse quelques traces sur le bitume, à mesure qu'elle suit, discrètement, ce qui semble être un hérisson égaré. L'animal peut aussi se mêler au noueux, impossible à déterminer, d'où elle se tenait. Les petits pas rapides des deux, elle et la bête à pics, les mènent à s'éloigner des plus grandes structures flottantes, sans pour autant perdre l'eau de vue.

Et si la créature était magique? La mener vers une haie ne serait suffisant. Cela annoncerait-il la présence d'un sorcier? Depuis qu'en n'en n'avait-elle pas rencontré? Une agitation, mêlée à une exaltation dissimulée, s'empare d'elle, et la distance plus que raisonnable qu'elle gardait entre elle et l'animal semble se réduire subitement.

Un sifflement

bref arrêt sur l'image
des deux corps au trot
qui cherchent provenance
aux bulles flottantes
dans l'air marin


Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Castielle Colt, le  Sam 13 Avr 2019, 10:19

Depuis combien de temps la petite bestiole s'était fait la malle ? Grande question. Si Castielle y trouvait réponse, elle aurait une idée de la distance parcouru par le noueux et donc visualiserait plus facilement le périmètre dans lequel continuer les recherches. Ça, ça aurait été le plan intelligent à mettre en place. Mais la sorcière des mers était bien trop fatiguée et énervée pour réfléchir, tout ce qu'elle comptait faire c'est d'attraper Bulle pas la peau du cou dés qu'elle le verrait. Dangereuse manoeuvre quand on parle d'un hérisson, mais ça elle l'avisera le moment voulu. Où est-ce qu'il aurait pu aller, cet abruti ?

Gagné lors d'un jeu concours, l'hérisson magique avait perdu à la loterie. De tous les sorciers complètement gagas des animaux de cette planète, il avait fallut qu'il se retrouve dans les mains de Castielle Colt. L'Américaine aime les animaux, là n'est pas la question. Elle adore observer les prédateurs bondissant à la gorge de leur proie, le tout en haute définition dans les magasins de technologie de pointe. La crème de la crème étant d'assister à la scène avec une installation hologrammique ultra connectée. Mais ça, c'était pas encore à sa portée. Enfin, tout ça pour dire, qu'elle n'avait rien contre les boules de poils ou de plumes ou d'écailles ou de ce que vous voulez. Juste elle n'aime pas s'en occuper, tout simplement.
Et vas-y qu'il faut veiller à la bouffe, à l'eau, à l'exercice pour pas qu'ils prennent de poids, les visites chez le véto, les règles de sécurité, faire en sorte qu'ils ne marquent pas leur territoire sur toutes ses affaires, supporter les bruits, les demandes de balades même quand elle n'a pas envie de sortir, etc. L'enfer ! Pour Castielle, devoir s'occuper d'un animal de compagnie, quel qu'il soit, c'était la mort de sa liberté individuelle. Et ça, c'est absolument hors de question.
Heureusement pour elle, des quelques concours et tombolas qu'elle a faite, ce noueux était le seul lot vivant de tous ses gains.
Et il n'a pas le mal de mer, coup de bol incroyable ! Sans ça, elle l'aurait depuis longtemps refilé à ses parents ou bien à Osvald. Le Serdaigle adorant ça, les animaux, il n'aurait pas pu refuser. Puis de toute manière il n'aurait pas eu le choix.
Bref.

" Bulle ! ", le E final étant chargé de toute sa colère à l'égard de la boule de piques. Voilà maintenant bien dix minutes qu'elle marchait et toujours rien en vu. La mer d'un côté, la ville de l'autre, et Castielle qui fulmine entre les deux. Ah vraiment, quelle soirée hein ! Mais n'ayant pas d'autre choix, la sorcière continue d'avancer. Avec un peu de chance, elle trouvera un jardin retourné centimètre carré par centimètre carré et elle saura enfin l'attraper. Pour le moment, pas de rosier saccagé dans son champs de vision, juste une silhouette un peu plus loin. La Colt accélère le pas, se fichant de paraître complètement tarée aux yeux de cette personne qu'elle ne reverra de toute façon jamais de sa vie puisque dès l'aube elle sera repartie.
" Hé ! Vous auriez pas vu un héri- "
Et là, c'est le graal.
Une Bulle qui renifle les pavés à la recherche de la senteur de la fleur la plus proche. Et qui sursaute violemment quand sa maîtresse s'écrie : " -sson ! OH pu*ain je te tiens ! "
Trop empressé pour penser à s'inquiéter de qui est moldu et de qui ne l'est pas, Castielle ramène à elle son noueux d'un Accio bien visé. Une fois dans ses mains, elle est tiraillée entre l'engueuler comme jamais, le secouer ou simplement le fourrer dans une des poches de sa veste pour aller (enfin) se coucher.
Contenu sponsorisé

Un port - Page 9 Empty
Re: Un port
Contenu sponsorisé, le  

Page 9 sur 9

 Un port

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.