AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 3 sur 6
[Habitation] Snake's apartment
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle

Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 3 Aoû 2014 - 17:54


L'Allée des Embrume et son ambiance n'inquiétaient absolument pas Ebenezer. Déjà, ses parents l'y amenaient depuis qu'il était tout petit, ensuite, il n'avait jamais eu peur du noir ou des gens bizarres et enfin, il était bien trop occupé à chercher un nom pour sa nouvelle chouette. Il en était d'ailleurs à Daenerys. Il secoua la tête, exaspéré. Non, définitivement, ça ne convenait absolument pas à une chouette. Il passa alors à son répertoire de noms de déesses antiques. Artemis, Athena, Isis, Gaïa, Nyx, Junon,... Il jeta un coup d’œil à son animal qui, toujours perché  sur son épaule, n'avait pas bougé d'un millimètre depuis que le brun était sorti de la boutique d'animaux magiques. L'oiseau s'était, purement et simplement, endormi, bercé par le mouvement de la marche de son propriétaire. Incrédule, le garçon observa le volatile. Il aurait presque juré que celui-ci ronflait. Repassant la liste précédente dans sa tête, son choix s’arrêta sur Nyx. Pour une chouette apparemment narcoleptique, quoi de mieux que le nom d'une déesse de la nuit? Content d'avoir finalement trouvé un nom bien que son oiseau semblait un peu défectueux, Ebenezer se mit limite à gambader sous les yeux surpris des passants qui n'avaient pas vraiment l'habitude de voir des jeunes absolument pas terrorisés dans cette rue.

Il arriva rapidement devant l'immeuble où habitait dorénavant sa sœur. Vu de l'extérieur, l'endroit semblait miteux au possible et avait l'air de pouvoir s'écrouler à cause d'une simple pichenette. Sauf que ce n'était absolument pas le genre d'Eléane d'habiter dans des taudis. Poussant la porte d'entrée, il constata que l'intérieur était déjà beaucoup plus salubre. Grimpant les marches à pas de loup, Ebenezer réfléchissait à la façon d'embêter le plus possible sa sœur pour se venger de son œil au beurre noir sans pour autant se faire mettre à la porte. Une chose était sûre, c'était que son séjour au "Snake's apartment" allait être mouvementé. Arrivé devant la porte d'entrée de l'appartement, il constata que celle-ci n'était que simplement verrouillée. Habitué à la quasi-paranoïa de sa sœur qui piégeait la porte de sa chambre du manoir familial dés qu'elle en sortait cinq minutes, il sut immédiatement qu'elle était à l'intérieur. Un petit sourire se dessina sur son visage tandis qu'il murmurait un #Alohomora tout en farfouillant dans ses poches.

Il ouvrit la porte tout doucement et constata avec satisfaction que la salle sur laquelle il avait débouchée était vide. Il tira alors de sa poche un bout de papier et écrivit, gribouilla plutôt, trois mots: Je suis là. Il réveilla alors sa chouette d'une pichenette dans l'aile, lui donna le bout de parchemin, et, celle-ci étant visiblement beaucoup trop endormie pour décoller, la balança à travers l'appartement. Nyx, d'un hululement courroucé, fonça donc vers la destinatrice du message tandis qu'Ebenezer commençait son inspection des lieux. Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était luxueux et beaucoup trop blanc à son goût. Après avoir fait un tour dans la cuisine en piquant une pomme qui traînait au passage, il arriva dans le salon. Là, il s'affala sur un des fauteuils, la tête sur un accoudoir, les pieds sur l'autre et avisant un Sorcière Magasine qui traînait à côté, il s'en saisit et commença à le lire. Il entendit les pas de sa sœur s'approchaient et avant que celle-ci n'ait le temps de parler ou même de s'énerver, il se tourna vers elle et lui fit son plus beau sourire.

- Salut Ely! Tutto bene?
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Eléane Lestrange, Mar 18 Nov 2014 - 22:18


Après ce long temps d'absence, me revoilà pour répondre


En cette belle journée d'été, Eléane était tranquillement allongée sur son grand lit, elle lisait l'un des livres que son père lui avait donné lors de son dernier voyage au Manoir Lestrange, il parlait des grands sorts de magie noire. Plus elle le lisait et plus il l'intéressait. Mais il faut dire qu'au bout de presque une journée entière de lecture, Eléane commençait sérieusement à s'ennuyer. Sa colocataire était partie pour quelques jours, et elle n'avait pas vraiment envie de sortir, faire les magasins seule n'était pas vraiment amusant.

En plus elle commençait à avoir chaud avec toutes les fenêtres fermées. Alors elle lança un sort de refroidissement sur la pièce qui revint enfin à une température acceptable. Elle reprit sa lecture si passionnante. Mais au bout de quelques minutes, elle jeta son livre sur son lit et se décida à prendre une bonne douche pour enlever la légère pellicule de sueur qui collait à sa peau du au coup de chaud qu'elle avait eu précédemment.

Une fois sa douche prise, elle se posta devant son armoire pour choisir des vêtements propres. Elle fouilla quelques minutes avant de trouver enfin son bonheur, une légère robe d'été bleu roi attaché dans le cou. Elle regarda la couleur et rigola toute seule en se disant qu'elle faisait honneur à  son Serdy de petit frère. Elle se rallongea dans son lit et attrapa son livre pour continuer sa lecture là où elle c'était arrêté tout à l'heure. Mais elle s'endormit quelques instants plus tard.

Elle fut réveillé peu après par un hululement quelque peu énervé et un bruit de battement d'aile se rapprochant d'elle. Elle vit une chouette grise et inconnue arriver vers elle et celle-ci se posa sur son lit. Elle lui tendit un petit papier sur lequel une écriture en patte de mouche était gribouillée "Je suis là". Eléane connaissait cette écriture, mais elle n'était pas encore assez bien réveillée pour réfléchir correctement. Elle se décida donc à aller voir l'inconnu qui n'en ai pas vraiment un et à le virer à coup de #Doloris cet impoli qui osait s'inviter chez elle ainsi.

Eléane se leva de l'endroit où elle était assise et parti dans le salon rapidement sans plus vraiment faire attention à la chouette. C'est là qu'elle vit son frère affalé dans un des fauteuils les pieds sur l'accoudoir, une pomme -sûrement piqué dans sa cuisine vu qu'il y en avait un panier plein- dans une main et l'un des magazines de Melinda dans l'autre. Avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, Ebenezer se tourna vers elle et lui fit son sourire de "moi, mais j'ai rien fait" et de lui lancer un :

"Salut Ely! Tutto bene?"

"Eben' mais qu'est-ce que tu fais là ? Tu ne m'as même pas prévenu de ton arrivé, et tu ose débarquer comme ça chez moi, et t'installer comme si tu étais chez toi ! Je pensais que tu avais une bien meilleure éducation, mère et père seraient bien déçus !" Eléane termina sa tirade outrée, fière d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 30 Nov 2014 - 22:08


Le Sorcière Magazine n'était pas vraiment passionnant, Ebenezer ne s'intéressait que très moyennement aux vêtements féminins et aux philtres d'amour maison, hormis la partie horoscope. Il aimait bien les horoscopes et tout ce qui était divination, il trouvait ça super intéressant et y croyait dur comme fer. Tout le monde avait ses petits défauts et lui, il était un peu superstitieux. Il lit donc son signe astrologique attentivement et ses vacances seraient apparemment catastrophiques... Il pouvait s'y attendre vu la façon dont elles avaient commencées avec l'attaque des mangemorts et son cher père.

Il se tourna vers sa sœur, croquant sa pomme à pleine et se rassit correctement. Eléane n'avait pas changé, d'un côté ça ne faisait que deux semaines qu'ils ne s'étaient pas vus, l'air endormi, elle était vêtue de bleu. Il lui sourit de nouveau, enfin un membre de sa famille qui ne lui en voulait pas d'avoir fini chez les aigles.

- Eben' mais qu'est-ce que tu fais là ? Tu ne m'as même pas prévenu de ton arrivé, et tu ose débarquer comme ça chez moi, et t'installer comme si tu étais chez toi ! Je pensais que tu avais une bien meilleure éducation, mère et père seraient bien déçus !

Et voilà du Eléane tout craché. Grand discours moralisateur, air fier et du "j'vais le dire à papa" plus ou moins conscient. Ebenezer finit sa pomme tranquillement et tendit le bras vers sa chouette qui revenait vers lui. En moins de trois secondes, Nyx était calée sur son épaule et complètement endormie. Il reposa le magazine là où il l'avait trouvé avant de se donner la peine de répondre.

- Arrête Ely, je suis sûr que tu t'ennuyais mortellement sans ton petit frère adoré... Et puis tout ce qui est à toi est à moi, tu le sais bien! En ce qui concerne père, c'est plus à cause de lui que je suis là. Pas que je serais pas passer te voir à l'improviste, hein... Il attendit quelques secondes avant d'annoncer la nouvelle à sa soeur, il n'était d'ailleurs absolument pas convaincu qu'elle le prenne bien. En fait, je me suis fait "congédier" du manoir. Le blason de mon uniforme n'a toujours pas été digéré...

Il passa sous silence le fait qu'il avait un peu aggravé son cas en faisan remarqué que, s'il n'avait pas été à serpentard, ce n'était pas forcément parce qu'il était moins rusé et fourbe que les autres mais peut-être juste parce qu'il avait l'intelligence en plus. Comme tout ce qui sortait en général de la bouche de son cadet, Adrian Lestrange le prit très mal et le fit dégager vite fait à coup de #Doloris. Heureusement que la présence de sa femme à ses côtés l'obligeait à mal viser. Ebenezer préféra cependant changer rapidement de sujet de conversation avant que sa sœur ne commence l'interrogatoire qui allait avec sa déclaration.

Il se releva d'un coup, faisant tomber Nyx au passage et retourna dans la cuisine jeter son trognon de pomme. Il décida ensuite de visiter entièrement l'appartement, rentrant dans chaque pièce sans la moindre gêne.

- Et sinon, tu t'y fais à la vie d'adulte? demanda-t-il, un poil moqueur, en songeant que le déménagement d'Eléane au beau milieu de l'Allée des Embrumes était tout récent.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Eléane Lestrange, Sam 6 Déc 2014 - 21:06


Eléane vit son petit frère mordre dans sa pomme avec ce petit air de défi qu'il avait tout le temps, celui qui signifiait "essaye de m'en empêcher un peu pour voir" Il airait tout aussi bien pu lui tirer la langue après avoir croqué dans le fruit, de toute façon elle ne voulait pas se battre avec lui et encore moins pour une simple pomme. Mais au moins il s'était rassit un peu plus dignement pour un Lestrange. Il la regarda puis lui fit un sourire dont elle ne connaissait pas la raison, mais elle le lui rendit, après tout on a pas besoin d'une raison pour sourire à sa sœur ou son frère. *Merlin, Morgane, Salazar aidez-moi, voilà que je vire Poufsouffle !*.

Ebenezer finit rapidement sa pomme et tendit le bras pour y faire atterrir sa chouette qu'Ely' n'avait même pas entendu revenir. Celle-ci s'endormit à peine eut elle posé une patte sur l'épaule de son jeune maître. Eléane trouva cela ahurissant, jamais elle n'avait vu une chouette faire cela, son frère lui avait peut-être donné une potion de sommeil, ou testé une de ses expériences étrange sur elle, cela ne l'étonnerait même pas. Son petit frère ragea le magazine à sa place initiale avant de se redresser légèrement signe qu'il allait prendre la parole.

"Arrête Ely, je suis sûr que tu t'ennuyais mortellement sans ton petit frère adoré... Et puis tout ce qui est à toi est à moi, tu le sais bien! En ce qui concerne père, c'est plus à cause de lui que je suis là. Pas que je serais pas passer te voir à l'improviste, hein... En fait, je me suis fait "congédier" du manoir. Le blason de mon uniforme n'a toujours pas été digéré..." Il c'était arrêté avant de lâcher la dernière information. D'ailleurs celle-ci mit Eléane dans une rage folle qu'elle contint de son mieux pour ne pas trop le laisser voir. Elle n'osait même pas imaginer comment il l'avait "congédié" et préférait penser qu'il lui avait simplement demander de sortir.

La jeune fille eut le temps de sa calmer puisque son frère préféra aller visiter l'appartement sans demander en commençant par la cuisine. Il fit le tour, pièce par pièce, ne restant jamais vraiment longtemps dans la même. Il s'était levé si vite qu'il fit tomber sa chouette qui ne s'en formalisa pas, trop occupée à dormir. Eléane décida de faire sourire son frère, qui n'avait pas l'air très bien. Il revient enfin dans le salon et se rassit dans le fauteuil avant de reprendre la parole sans qu'elle ne put le faire elle même et en changeant de sujet.

"Et sinon, tu t'y fais à la vie d'adulte?"

"Crois-moi, père va entendre ma façon de penser, tu n'es même pas majeur par Salazar ! Comment tu vas faire sans magie ! Bon tu dormiras dans le canapé et tu restera ici jusqu'à la rentrée de Poudlard, je vais faire en sorte que tu puisse retourner au Manoir pour les prochaines vacances." Bien ça c'était dit. "Mais oui mon Eby d'amouuuuur tu m'as tellement manqué, durant ses deux semaines sans toi, le temps m'a paru siiiii long !" Dit la jeune fille avec un faux air éploré. "Non plus sérieusement, tu as vu j'ai pensé à toi en m'habillant ce matin, je me suis dis et si je faisais honneur à mon petit frère de serdy tient, qui sait si il ne passera pas me voir aujourd'hui. Et tu vois, j'avais raison." Elle lui fit un sourire, le plus sincère qu'elle avait en stock. "Tu parles d'une vie d'adulte, je ne fais rien de plus qu'avant sauf que je ne vais plus en cours et que père me rappelle les devoirs d'une Lestrange par lettre plutôt qu'en face. Et toi qu'as-tu l'intention de faire pendant tes vacances ?"
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Ebenezer Lestrange, Mar 20 Jan 2015 - 11:41


Il hésita à aller se rechercher une autre pomme, elles n'étaient pas si mauvaises que ça alors que pourtant, ce n'était pas vraiment la saison. A tous les coups, elles avaient été dopées aux sorts de croissance des botanistes sorciers. Pas sûr que ça soit hyper bon pour la santé mais au pire, s'il y avait encore des résidus de magie, il n'avait rien contre gagner quelques centimètres. Il se releva donc du fauteuil pour en chercher une autre tout en écoutant sa soeur d'une oreille.

Et vas-y que je passe par toutes les émotions de l'arc-en-ciel en moins de quinze secondes. D'abord, il avait eu droit à la Eléane outrée qui se demandait comment son pauvre petit frère pouvait survivre tout seul sans magie. Lui même ne s'était même pas pas posé la question, il squatterait chez sa soeur, point barre. Elle avait un appart, autant que ça serve à quelque chose et sans qu'il n'est eu besoin de demander, il était déjà autorisé à dormir sur le canapé. Pour pouvoir retourner au manoir aux prochaines vacances, il était nettement moins chaud. D'abord parce qu'il s'y introduisait comme il voulait, avec ou sans permission, et ensuite parce qu'il était pas sûr de vouloir revoir la tête de son charmant père avant au moins une bonne centaine d'années. Les vacances à Poudlard, ce n'était peut-être pas si mal que ça.

Après la colère et le brusque sursaut de compréhension envers sa propre personne, solidarité fraternelle et amnésie sélective, quand tu nous tiens (il lui avait quand même pété le nez et traficoté un verre de jus de citrouille), il eut le droit au passage niais avec la robe bleue mise grâce à une inspiration divine en son honneur. Beaucoup plus pragmatique et passant outre le passage du "mon Eby d'amouuuuur", il pencha pour l'explication que c'était la seule robe propre qu'il lui restait. Il lui sourit quand même, il préférait quand sa soeur lui balançait des trucs du genre que des sortilèges à la figure. Et il compatissait fortement pour les lettres. Adrian Lestrange avait lâché l'affaire des "devoirs des Lestrange" depuis très longtemps avec son premier fils qui parlait à n'importe quel sorcier tant que celui-ci était un minimum intéressant, sang de bourbe ou non. Il n'avait plus qu'à répondre à la dernière question qu'il soupçonnait être une sorte de test.

- Honnêtement, je sais pas encore... Je vais peut-être profiter de mon temps libre pour réviser la métamorphose.

Hmm, pratiquement cliché de serdaigle sa phrase. Mais il n'allait quand même pas lui sortir qu'il comptait expérimenter toutes sortes de trucs dont des poisons explosifs à envoyer à l'autre vieux râleur raciste anti-bleus. Surtout qu'il faisait tout foirer régulièrement et que ce n'était pas génial pour l'environnement proche, qui serait en occurrence l'appartement de la brune.

- Le canapé? T'es sûre? Y a une chambre vide à disposition, je peux pas la prendre? demanda-t-il l'air de rien, en croquant sa pomme.


Quelques jours plus tard...

Ebenezer avait pris ses marques bien comme il faut dans l'appartement luxueux de l'Allée des Embrumes, ses affaires traînant un peu partout, on pouvait même dire qu'il s'était clairement étalé. Sa soeur n'avait pas eu l'air de trop sans préoccuper, il y vit le feu vert pour le démarrage de ses expérimentations. Il attendit que celle-ci sorte faire du shopping ou vaque à une autre occupation de ce genre, c'est à dire hautement inutile, pour déménager le salon. Il vira les meubles immaculés qui encombraient l'espace, laissa le tapis par pure flemme et déballa son matériel de potion. Il prévoyait d'envoyer au père Lestrange, ou de faire passer, ce qui serait bien moins louche, une de ses boissons préférées légèrement arrangée en guise de "rachat". Il tourna les pages de son grimoire une par une jusqu'à arriver à la "Goutte du Mort-Vivant". Pas de meurtre au venin d'acromentule mais un trèèès long sommeil en perspective. Il avait déjà piqué les ingrédients nécessaire par-ci par-là en plus de deux trois feuilles de mandragore car, selon l'expression "le bébé dort comme une mandragore", la plante devait avoir des vertus soporifiques.

Tout se déroulait globalement bien, la mixture collait un peu trop au fond et sa couleur n'était pas exactement la même sur le bouquin mais ce n'était pas très préoccupant. Plutôt content, le brun laissa bouillir un peu avant de rajouter son ingrédient novateur. Il hacha d'abord les feuilles en petits bouts avant d'ajouter le tout à la potion en mélangeant petit à petit. C'est à ce moment là que ça commença légèrement à dégénérer. La potion vira à l'orange pétard et commença à crachoter. Ebenezer, n'ayant pas le droit de faire de magie, ne put éteindre le feu et ainsi empêcher le tout d'exploser. Il se contenta donc de reculer le plus loin possible et se cacha derrière un fauteuil poussé face au mur dans un coin de la pièce. BOUM!!! La véritable expression lui revint à l'esprit: "le bébé hurle comme une mandragore" et non "dort". Trop tard, le salon n'était plus si immaculé que ça, tant mieux parce qu'il n'aimait pas le blanc et pas mal de bibelots avaient été cassés par le souffle de l'explosion... Eléane allait le tuer.

Fin du RP pour moi, encore désolée pour le retard... Tu vires Eb' comme on l'avait dit et on passe à autre chose? Ange
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Eléane Lestrange, Mar 20 Jan 2015 - 20:37


Une semaine, une semaine que son frère Ebenezer était venu lui demander l’asile, enfin demander…Il s’était plutôt imposé. Mais la famille reste la famille, alors Eléane avait accepté la présence de son frère cadet chez elle. Mais ça allait, sa présence n’était pas si envahissante que ça, quoique, Eléane n’était pas encore franchement habituée à voir traîner des affaires masculines un peu partout dans l’appartement, ni même des parchemins de cours remplit de l’écriture un peu brouillonne de son frère. Mais bien que ses affaires traînaient un peu partout, lui restait quasi-exclusivement dans la chambre vide laissée par l’ancienne colocataire de la Serpentard. Eléane ne cherchait pas vraiment à  savoir ce qu’il y faisait, préférant penser qu’il révisait ses cours en vue de la prochaine rentrée à Poudlard, comme le voulait son statut de Serdaigle, plutôt que d’imaginer qu’il préparait encore l’une de ses sordides expériences de nécromancie.

Laissant le jeune Serdaigle à ses « révisions », la jeune fille fila de son appartement pour profiter d’une après-midi avec sa mère. Laisser son frère seul à l’appartement, une bêtise ? Mais non voyons, il est assez adulte et responsable pour ne pas faire quelque chose de regrettable durant son absence. Eléane partit donc rejoindre sa mère au point de rendez-vous convenu quelques temps plus tôt par lettre. L’ancienne Serpentard s’absenta un peu plus de trois heures. Trois heures durant lesquelles elle avait discuté avec sa mère, de tout, de rien, mais surtout de la prochaine soirée qu’elle prévoyait de faire au Manoir Lestrange dans les semaines qui suivent. Mais aussi, elles avaient toutes deux parlées de la situation dans laquelle se trouvait Ebenezer, sa mère lui avait avoué qu’elle s’était douté que le Serdaigle se trouvait chez elle. Son fils chéri lui manquait d’ailleurs énormément, bien que les disputes fréquentes entre lui et leur père ne lui manquent absolument pas, mais selon elle, le manoir est trop calme et trop vide sans la présence des deux aînés de la fratrie Lestrange. Car seul le petit dernier, Williamson, qui avait été répartit à Serpentard au plus grand bonheur d’Adrian Lestrange, était encore présent au manoir familial.

La jeune femme finit par abandonner sa mère sur le Chemin de Traverse pour retourner à son appartement, sans oublier de faire un détour pour acheter quelques pommes – Ebenezer avait mangé toutes celles qui étaient chez elles. Elle rentra dans l’Allée des Embrumes et avança en direction de son immeuble, lorsque, en bas de celui-ci, elle entendit comme un bruit d’explosion. Elle monta les marches menant à son appartement à toute allure et entra chez elle dans un grand fracas. Le spectacle qu’elle découvrit la cloua sur place. La jeune fille resta planté là, sur le pallier, la porte grande ouverte, sans savoir quoi penser, quoi dire, quoi faire, le sac de fruit qu’elle portait précédemment, étalé sur le sol. Elle observait, choquée, ce qui restait de son bel appartement.

Cet appartement qui était autrefois si blanc, si bien rangé, si luxueux, ressemblait maintenant à l’intérieur d’une citrouille géante. Les murs et le sol étaient recouverts d’une substance visqueuse d’un orange à vomir. Tous les objets de décorations étaient soit collés aux murs par la mixture dégoûtante, ou  brisés sur le sol. Les meubles étaient eux aussi dans un mauvais état. Eléane tournait la tête dans un sens et dans l’autre. Un léger mouvement dans un coin de la pièce attira son attention, c’était Ebenezer, il était en partie caché derrière l’un des grands fauteuils qui composaient autrefois le salon. En voyant son frère ainsi, une colère sourde prit place dans le corps de la jeune femme. Elle l’acceptait chez elle, faisait en sorte de rétablir sa situation plus que précaire, et lui que faisait-il ? Il saccageait son appartement !

Elle s’avança alors dans sa direction d’une démarche froide, déterminée, prête à le faire souffrir de milles façons différentes. Elle était tellement en colère qu’elle n’eut même pas la présence d’esprit de sortir sa baguette, un comble pour une Lestrange. Elle l’attrapa par les cheveux et le sortit de sa cachette pitoyable, toujours sans prononcer un seul mot, elle avait juste  son regard tueur, dans lequel brillait une lueur de folie. Elle poussa son frère qui tomba sur le sol collant et visqueux, il lui était resté une touffe des cheveux de son frère dans sa main après sa manœuvre. Elle sortit enfin sa baguette, mais il s’était relevé et partait en courant de l’appartement, elle eut tout de même le temps de lui lancer quelques sorts cuisants, mais aucun ne le toucha, car prise dans sa colère elle ne visait pas correctement. Une fois Ebenezer partit, elle s’assit sur un endroit du sol du salon épargné par la mixture orange et tenta de se calmer pour réfléchir à comment remettre de l’ordre dans les lieux. On ne la reprendrait plus jamais à accepter d’héberger ce microbe, cette ordure de Serdaigle qui lui servait de frère, plus jamais !

- FIN DU RP -
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Eléane Lestrange, Ven 23 Jan 2015 - 23:06


Début d'un nouveau RP, désolé pour le double-post

RP avec Ebenezer Lestrange et Williamson Lestrange

Il n’avait fallu qu’environ six mois à Eléane pour rompre la promesse qu’elle c’était faite à elle-même, celle qu’elle c’était faite à la suite de la destruction de son appartement par son connard de petit frère. En effet, elle brisait sa promesse et pas plus tard qu’aujourd’hui, car Ebenezer allait venir passer son weekend avec elle, il venait avec Williamson, le benjamin de la famille. Au contraire d’Ebenezer, Williamson était un Serpentard pure et dur, et bien qu’il n’est que 15 ans, il dépassait ses deux aînés de quelques bons centimètres. En tout cas Eléane n’avait pas prévu de sortir de son appartement ce weekend, tout du moins pas sans ses frères. Hors de question qu’il y en est un qui reste sans surveillance une seule minute, surtout pas le Serdaigle.

Malgré tout cela, la jeune fille était heureuse de revoir ses frères qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps, encore plus pour le plus jeune puisqu’elle n’était pas beaucoup retournée au Manoir de ses parents depuis son déménagement au début de l’été. Eléane finissait de ranger son salon, salon qui soit dit en passant avait changé depuis la dernière visite d’Ebenezer. Avant il était blanc, mais la substance orange qui avait recouvert les murs et le sol était plus tenace qu’elle le pensait, et même avec plusieurs sorts pour nettoyer ou blanchir les murs, ceux-ci restait légèrement orangés, alors elle avait changé la décoration du tout au tout. Les murs étaient maintenant gris, un grand tapis noir recouvrait le sol au milieu de la pièce, et une table basse en verre se trouvait dessus. Un grand canapé vert anis se trouvait d’un côté de la pièce, des coussins noirs se trouvaient dessus. Il y avait aussi deux fauteuils noirs entourant une bibliothèque de la même couleur.




Après son rangement Eléane s’assit sagement dans son canapé, très confortable pour la lecture, avec un livre très intéressant sur l’idéologie des Sang-Purs prit dans sa bibliothèque. Il ne lui restait plus qu’à attendre les deux mini-Lestrange.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Alex Pearce, Jeu 16 Avr 2015 - 17:30


    RP avec Eléane Lestrange [Avec son autorisation]

    Alex sortait du travail. Son premier jour de travail. Voilà deux semaines qu'il était revenu à Londres après son long voyage à la recherche de sa famille biologique, peu de temps après avoir quitté le chevet de sa mère, souffrante à l'époque, mais, dieu merci, guérie désormais. Le jeune blondinet n'avait pas de logement ni de travail, ainsi il dormait où il pouvait. Cependant, après avoir rencontré Merit Sullivan (qu'il connaissait déjà de Poudlard) alors qu'il venait tout juste de remettre le pied à Londres, elle lui proposa de travailler pour elle à la Boutique d'Accessoires de Magie Noire située dans l'Allée des Embrumes. Ce fut une invitation qu'il ne pu décliner et qu'il accepta avec joie. Le sorcier était un "touche à tout" et le poste de vendeur était un poste qui lui convenait parfaitement. Sa première journée de travail ne fut pas très compliquée, et il n'avait pas eu énormément de client à la boutique. Le plus dur était donc à venir. Il quitta donc la boutique, laissant la gérante la fermer après son départ, et n'ayant pour le moment nul part où aller, il décida de faire un petit tour sur le Chemin de Traverse.

    Cela faisait un moment qu'il n'était pas venu ici, la dernière fois ce fut pour les retrouvailles avec sa cousine Lyria, encore étudiante à Poudlard. Ils s'étaient rencontrés dans l'Allée des Embrumes, et s'étaient d'ailleurs retrouvés ici même il y a quelques jours. Les boutiques n'avaient pas changées, c'est comme s'il n'était jamais parti. Pendant cette petite escapade, il ne vit pas le temps passer et lorsqu'il vit l'heure qui s'affichait sur sa montre il se dit qu'il était temps de "rentrer", rentrer pour lui signifiait trouver un endroit où dormir, et sans doute une chambre d'hôtel moldue, non lui de son lieu de travail. Le soir tombait, le ciel s'assombrissait, il devait se dépêcher. Néanmoins, nostalgique du bon vieux temps, il retourna rapidement sur l'Allée des Embrumes juste revoir la petite ruelle dans laquelle il avait rencontré sa cousine. Car cette ruelle était devenue mythique, symbolique et importante pour lui.

    Il s'y rendit donc, d'un pas déterminé ... Mais quelque chose le freina, ou plutôt quelqu'un ! En effet, l'ex-Poufsouffle entendit comme des bruits de pas derrière lui, alors que quelques minutes auparavant, il semblait être seul, les boutiques étaient fermés et personnes ne traînaient dans cette partie là du Chemin de Traverse à cette heure-ci. Il ne se retourna pas pour autant, mais avança cette fois-ci prudemment et mit sa main à la poche droite, là où était cachée sa baguette magique, juste au cas où. Ce n'était peut-être rien, mais Alex avait ses raisons d'agir de la sorte. Cependant, fit-il quelques pas encore que soudain, les pas derrière lui s’accélérèrent, il se retourna vivement et vit une silhouette se précipiter sur lui. Instinctivement, le blondinet se mit également à courir, le plus vite qu'il ne put. Il n'arrivait pourtant pas à semer cet inconnu, qu'il lui voulait quelque chose, peut-être le dépouiller ? Enfin peu importe, il ne pensa plus à rien et ne cessa pas de courir. A sa gauche se situait un bâtiment et par chance, la porte du hall était ouverte. Sans prendre le temps de réfléchir, il s'y précipita et franchit les quelques marches amenant aux étages. Il finit par s'arrêter à l'un d'eux, pensant avoir semer le type. Le jeune adulte reprit son souffle quelques instants ... Et entendit ces mêmes bruits de pas dans les escaliers. Le mec l'avait suivi. C'est alors que Mr. Pearce se mit à paniquer, il n'avait pas envie d'avoir d'ennuie, c'était pas le jour où il fallait l'emmerder. De plus, il ne parvenait plus à réfléchir, atteint par la panique. Il se retourna dans tous les sens lorsqu'il vit, ou plutôt lorsqu'il prêta attention aux portes d'appartements. C'était pas bien de faire ça, faudrait-il encore que la porte soit ouverte, mais là il ne s'agissait pas de bonne conduite ou non, il s'agissait surtout de sauver sa peau.

    Il sauta sur l'une des deux portes au hasard, tourna la poignet et .... miracle, c'était ouvert ! Il entra donc précipitamment dans l'appartement et referma la porte sans un bruit. Maintenant, il n'avait plu qu'a espérer que le mystérieux inconnu n'allait pas fouiller chaque appartements pour retrouver sa trace. Soulagé, le blond aux yeux bleus s'adossa à la porte, tentant de reprendre son souffle. Son t-shirt blanc était trempé de sueur, et n'en parlons pas pour son jean, il retira sa veste et la posa à terre. *Un bon footing, rien de mieux pour le cardio* Pensa t-il. Il patienterait ici quelques minutes, espérant ne pas avoir réveillé le /la propriétaire, ou le/la locataire. Ce délai passé, il s'en irait aussi vite qu'il était arrivé. Son dos posé contre la porte, il était tourné donc vers l'intérieur de l'appartement, posa ses mains sur ses genoux et se cambra légèrement afin de reprendre son souffle, car cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas autant couru. Le pire était derrière lui se dit-il, lorsque la lumière de l'appartement s'alluma, et que des bruits de pas approchèrent .... *Et Mer** !*, le Pearce allait s'attirer de sérieux ennuies ...
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Eléane Lestrange, Sam 18 Avr 2015 - 0:16


Eléane s’était levée d’un très bon pied ce matin-là, son futur voyage en Roumanie dans la famille de l’un de ses plus vieux amis approchait à très très grands pas. En fait, la brune comptait les jours depuis presque un mois, et aujourd’hui elle rentrait dans la dernière ligne droite, plus que sept jours avant son départ. Et elle était vraiment pressée d’y être, déjà parce que les deux jeunes gens allaient sûrement pouvoir avancer dans leurs recherches sur la magie noire, mais aussi et surtout car Finrod, où en tout cas ses parents puisque que le jeune homme vivait maintenant pas loin de chez elle, vivait dans une réserve de dragon. Et donc la jeune femme avait hâte de voir tous pleins d’espèces de dragons différentes qui seront sans aucun doute tout aussi magnifique les uns que les autres. Mais avant de prendre sa semaine de congé, il fallait qu’elle aille à la Boutique d’Animaux Magiques travailler. Elle avait été embauchée quelques semaines plus tôt, c’était son premier travail, et elle s’y plaisait vraiment bien, bosser avec les animaux c’était super. Tellement bien qu’elle avait acheté deux animaux en plus, trois si on comptait le moke qu’elle avait offert à son petit frère Ebenezer. Elle avait donc un chaton blanc rayé de noir, un peu comme un zèbre, Righe, un hibou moyen duc femelle appelée Notturna et enfin un musard qu’Eben lui avait offert pour noël, Slime.

Sa journée au boulot se passa plutôt tranquillement, il y avait du monde dans la boutique, mais ils étaient assez nombreux pour ne pas avoir à courir dans tous les sens à la rencontre de chacun des clients qui entraient dans le magasin. Mais pour une fois en Angleterre, la journée était belle, et elle n’avait envie que d’une seule chose, sortir dehors et profiter du magnifique soleil qui brillait dans le ciel bleu azur. C’est d’ailleurs ce qu’elle fit quand vient enfin l’heure de rentrer chez elle. Mais avec ce superbe temps, elle décida d’abord d’aller faire quelques boutiques et peut-être aller se boire une bonne boisson bien fraîche dans un bar. Elle se balada donc sur le Chemin de Traverse rentrant de temps à autre dans un des magasins de vêtements ou dans les librairies, histoire de garnir son placard et sa bibliothèque.

Une fois rentée dans son appartement, elle vaqua à ses habituelles occupations, c’est-à-dire rien de bien intéressant, ranger un peu l’appart qui était quelque peu en désordre, faire la cuisine pour son repas du soir, nourrir Righe, Notturna et Slime. Donc rien de réellement fun. Et puis elle commença aussi ses valises, enfin ça faisait trois jours qu’elle faisait ses valises puis les défaisait puis les refaisait, en ainsi de suite, c’était l’impatience qui la fait agir comme ça. Alors elle continuait à faire ce rituel tous les jours qui passaient, ainsi elle avait l’impression que le temps passait plus vite. D’ailleurs, n’ayant pas grand-chose à faire ce soir-là étant en pleine semaine, elle décida d’aller lire un des livres qu’elle avait emprunté à la bibliothèque du manoir de ses parents en Ecosse lors de sa dernière visite. Eléane ouvrit la fenêtre pour laisser sortir Notturna qu’elle aille chasser, et la chaleur étant présente, elle la laissa ouverte, ainsi son hibou pourrait rentrer quand elle le souhaiterait. Righe s’installa dans son panier à côté du lit et s’endormi immédiatement. La jeune femme se coucha dans son lit et ouvrit son livre. Un bruit soudain dans l’appartement la sortit de sa lecture passionnante, elle regarda autours d’elle et vit son chat toujours endormi et Notturna n’était pas rentré. Méfiante l’ancienne Serpentard se leva et attrapa sa baguette qui se trouvait sur sa table de nuit à côté de son lit. Puis silencieusement elle s’avança en direction de la porte de sa chambre, l’ouvrit doucement et avança vers l’entrée. Voulant surprendre l’intrus qu’elle voyait bouger près de sa porte d’entrée, elle alluma brusquement les lumières et brandit sa baguette sous le nez de l’homme qui venait de rentrer dans son appartement. En même temps elle se fustigea d’avoir encore une fois oublié de fermer sa porte d’entrée, un jour, comme là par exemple, il allait lui arriver un truc de mauvais. Revenant au présent, elle s’adressa à l’inconnu indésirable.

"Qui êtes-vous ? Que faites-vous chez moi ? Sortez d’ici avant que je ne vous lance un sort !" La jeune femme essaya de ne pas montrer l’inquiétude qu’elle ressentait dans sa voix, et de rester ferme, froide et hautaine. Mais malgré toutes les précautions qu’elle prenait pour cela, elle était certaine que son inquiétude se reflétait dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Alex Pearce, Sam 18 Avr 2015 - 19:27



    Une silhouette féminine brune s'approcha de lui, baguette en main, pointée vers lui. Comment allait-il pouvoir se sortir de cette situation ? Car, bien sûr, le jeune homme avait un alibi mais aux yeux de la demoiselle qui se présentait à lui, il n'était pas un innocent mais bien un coupable, entré par effraction dans le but de cambrioler cet appartement. Mais vous vous en doutez, si vous avez bien suivi l'aventure du jeune Alex, ci-dessus, c'est parce qu'il n'avait pas d'autres alternatives qu'il se retrouva dans la propriété de la sorcière. Ainsi, il la regarda approcher et ne savait quoi dire, ni quoi faire, car bien qu'étant "traqué" par je ne sais qui, l'ancien Poufsouffle était en tord face à la loi, dans ce cas précis.

    Elle approcha jusqu'à atteindre sa hauteur. De son mètre presque quatre vingt dix, le blondinet était facilement remarquable et il fut notable de remarquer que la brunette était plus petite que lui. Elle pointait sa baguette sur lui, cette dernière touchant presque son buste. Dès lors, il ne tenta aucun gestes brusques ni quoi que ça soit d'autres sous peine de s'attirer encore plus d'ennuies. Naturellement donc, la jeune sorcière, car oui, elle semblait bien jeune, Alex estimait son âge à environ 20 ans peut-être un peu moins, prit la paroles d'un ton à la fois menaçant mais aussi inquiet. L'inquiétude se voyait surtout à son regard. Effectivement, comme vous le savez sans doute, Alex avait la particularité de lire dans le regard d'autrui comme dans un livre ouvert et il pu voir alors ce que ressentait vraiment la demoiselle à qui appartenait la demeure dans laquelle il avait mis les pieds. Tout d'abord, elle lui demanda de se présenter. Enfin, elle ne lui demandait pas non plus ça parce que ça l'intéressait vraiment, non c'était surtout une manière de savoir à qui avait-elle à faire ! Après quoi, elle lui demanda la raison de sa présence ici, et cette question avait bien lieu d'être et entre nous, le Pouffy s'y attendait. Et comme il s'y attendait également, elle conclut son petit discours par une menace, non pas qu'elle faisait peur au jeune homme mais il ne savait pas non plus à qui il avait à faire et il valait mieux de rien tenter parce qu'elle serait très bien capable de mettre sa menace à exécution. Décidément, ce n'était pas sa journée. Et cette journée lui restera dans la mémoire. Il s'agissait de sa première journée de travail, et de sa première fois où il entrait chez quelqu'un par effraction. Cette simple pensée le fit sourire, mais ne voulant pas faire croire n'importe quoi à son interlocutrice, le faux cambrioleur tenta de toutes ses forces de dissimuler le sourire qu'il avait tant envie d'afficher. Sortant de ses pensées, il revint à l'instant présent.

    Alex aurait aimé pouvoir se pincer, puis de se réveiller et de se rendre compte que tout cela n'était qu'un mauvais rêve. Car malgré son don pour la belle paroles, il ne voyait absolument pas comment il pouvait s'en sortir. Depuis l'apparition de la propriétaire dans la pièce, son visage montrait également de l'inquiétude, et l'on pouvait lire la peur dans son regard. Généralement, le londonien n'était pas quelqu'un de spécialement peureux mais disons qu'il n'avait jamais connu ce genre de situation, il y avait donc de quoi être inquiet. D'ailleurs, il paniquait encore plus qu'il y a quelques secondes quand il se demandait encore comment allait-il pouvoir échapper à l'inconnu. Paradoxalement, en échappant à cet inconnu, sa situation s'était empirée et s'enfoncer dans les problèmes n'était pas non plus sa spécialité. Il fallait donc croire que cela faisait parti de la nouvelle vie qu'il essayait de mener depuis son retour au pays.

    Néanmoins, son inquiétude était un signe pour la sorcière qu'il n'était pas un cambrioleur, car ces derniers ne réagiraient pas de cette manière. Il convenait pour Alex de répondre aux questions de la demoiselle, doutant que ses explications changeraient quoi que ça soit. D'une voix timide et frêle, il s'expliqua.

    -"Je m'appelle Alex ..." Se raclant la gorge, "Je ne vous veut aucun mal" A ces mots, il posa la main sur sa baguette magique, rangée dans sa poche, la sortit, lui montra puis la posa à terre à côté de sa veste, en se baissant puis se relevant tout doucement "Regardez" Dit-il, montrant qu'il n'essayerait pas de riposter à un mauvais sort. Ce genre d'attitude était risquée pour lui, mais il jugea que c'était la meilleure façon de montrer qu'il n'était pas quelqu'un de mauvais. Par la suite, il enchaîna, d'une voix légèrement plus confiante et beaucoup moins timide, "Je ne voulais pas entrer ici et je ne suis pas un cambrioleur ... Je travail dans cette rue, je retournait à Londres lorsqu'on ma courut après. Je me suis réfugié dans votre immeuble, mais n'étant pas encore sûr d'avoir semer celui qui me courait après, j'ai tourné la poignée et je suis entrer dans le premier appartement qui se présentait à moi, j'ai agit sans réfléchir et je m'en excuse, je ne voulais pas vous importuner, vraiment ! Je ... je m'en vais ... Je vais partir ..." Expliqua le jeune sorcier de la manière la plus simple possible.

    Ces derniers mots ressemblaient plus à une question qu'à une affirmation. Au fur et à mesure de son explication, il avait levé les mains en l'air, au dessus de sa tête, comme lorsque la police moldue interpellait justement les moldus. C'était une procédure à laquelle il avait souvent assisté en voyageant à travers l'Europe, ainsi cela lui paraissait logique d'agir ainsi. Et d'un autre coté, cela prouvait, dans un certain sens, son innocence ainsi que la véracité de ses propos. Il se tut et attendit le verdict de la sorcière, car il comprendrait très bien qu'elle refuse de le croire ou bien qu'elle lui demande de réparer le préjudice causé.

    Il jeta un bref coup d'oeil autour de la sorcière, car depuis son entrée il n'avait pas prit la peine d'observer cet appartement. Fallait dire qu'il ne s'attendait pas à voir quelque chose d'aussi moderne que ça, il aimait la modernité, ce style était précisément le siens. Ensuite, son regard se détourna de l'appartement pour se consacrer à son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Eléane Lestrange, Sam 18 Avr 2015 - 22:30


L’intrus était grand, vraiment très grand, peut-être pas autant que Fin’, mais pas loin. Eléane avait donc deux têtes de moins que lui et pour pouvoir le regarder dans les yeux, la jeune femme devait pencher sa tête vers l’arrière. C’est une chose qu’elle détestait car cela la faisait se sentir vulnérable, mais elle en avait l’habitude vu que son mètre soixante lui permettait rarement de pouvoir regarder de haut une personne. Le jeune homme était plutôt mignon, blond avec de magnifiques yeux bleus, une légère barbe de quelques jours lui encadrait le bas du visage, ce qui lui donnait un petit air négligé mais plutôt classe. De ce que la brune pouvait voir il semblait assez musclé, mais pas trop non plus. Il avait l’air plus vieux qu’elle, mais elle ne saurait donner son âge exact, bien qu’il semble toujours dans la vingtaine. En le regardant plus attentivement, l’ancienne Serpentard remarque que l’intrus semblait apeuré, et il ne lâchait pas du regard la baguette qu’elle pointait toujours dans sa direction, à cette vision, la jeune femme eut un léger sourire sadique, un peu moqueur aussi, qui sait ce qu’elle était capable de faire avec sa baguette, lui en tout cas n’en savait rien. Finalement la Lestrange trouvait ça amusant. A un moment, perdu dans ses pensées, un léger sourire s’afficha sur ses lèvres, sourire qui disparut quand il revint à la réalité, bien qu’elle remarqua que le coin de ses lèvres semblait crispé comme si il essayait de retenir le sourire apparut plus tôt. En réfléchissant à l’attitude du jeune homme, Eléane avait du mal à croire qu’il s’agissait d’un voleur ou d’un tueur, mais comme le dit le dicton, il faut se méfier des apparences, elle attendait donc de pouvoir entendre les explications qu’il avait à lui fournir concernant son identité et la raison de sa présence dans son appartement et à une heure aussi tardive alors qu’ils ne se connaissaient même pas. Explications qui arrivèrent enfin après un temps de silence de l’étranger

"Je m'appelle Alex ... Je ne vous veut aucun mal" Après avoir dit cela d’une voix timide, la brune le vit mettre une main à sa poche, et pensant qu’il allait attaquer, la  jeune femme se prépara à riposter. Il sortit en effet sa baguette, mais juste après il se pencha et déposa celle-ci au sol avant de se relever. Il semblait sincère mais Eléane préféra lancer un #Accio pour récupérer la baguette au sol histoire d’être sûre qu’il ne l’utiliserait pas contre elle. Si ses explications la satisfaisait, elle la lui rendrait. "Je ne voulais pas entrer ici et je ne suis pas un cambrioleur ... Je travail dans cette rue, je retournait à Londres lorsqu'on ma courut après. Je me suis réfugié dans votre immeuble, mais n'étant pas encore sûr d'avoir semer celui qui me courait après, j'ai tourné la poignée et je suis entrer dans le premier appartement qui se présentait à moi, j'ai agit sans réfléchir et je m'en excuse, je ne voulais pas vous importuner, vraiment ! Je ... je m'en vais ... Je vais partir ..." Il leva ses mains, dans un geste qu’Eléane ne comprit pas mais qui semblait montrer qu’il n’attaquerait pas. De plus, ses explications étaient tout à fait plausible étant donné qu’ils se trouvaient dans l’Allée des Embrumes, une allée malfamée où se côtoyait les sorciers les plus dangereux. Pendant sa  courte réflexion, la Lestrange remarqua que le jeune homme regardait son appartement avant de se retourner de nouveau dans sa direction, attendant sûrement qu’elle parle.

"Vu l’heure tardive, si vous retourner sur l’Allée des Embrumes, vous n’aurez pas le temps de retrouver le Chemin de Traverse que vous serez sans aucun doute dépouillé et on retrouvera votre cadavre demain dans un tas d’ordures. Ou alors on vous poursuivra de nouveau et vous serez une fois encore obligé de rentrer chez quelqu’un par effraction, et je ne vous garantis pas que la personne soit aussi indulgente que moi." Le ton qu’elle avait utilisé pour la fin de sa phrase était un peu moqueur. "Donc Alex, c’est ça ? Je vous propose de dormir dans la chambre d’ami. A moins que vous ne souhaitiez retourner sur le Chemin de Traverse en connaissant le danger. C’est à vous de voir. Au fait, je m’appelle Eléane Lestrange, et je vous propose que l’on se tutoie." La brune termina sa phrase en lui faisant un sourire charmeur, faut dire que le blond était tout de même vachement canon. Elle se rapprocha un peu plus de lui et lui rendit sa baguette en le regardant dans les yeux du mieux qu’elle le pouvait de par leur différence de taille, et toujours avec son sourire quelque peu séducteur.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Alex Pearce, Dim 19 Avr 2015 - 10:54



    La jeune femme qui venait de se présenter sous le nom d'Eléane, lui rendit sa baguette. En effet, à peine avait-il posé sa baguette à terre qu'à l'aide d'une incantation, la sorcière le lui prit, sans doute afin d'être sûr qu'il ne tenterait rien contre elle. Dès qu'elle ouvrit la bouche, Alex comprit immédiatement qu'elle lui accordait le bénéfice du doute. A cet effet, vu l'heure tardive (lorsque la sorcière l'affirma, il jeta un bref coup d’œil sur sa montre car avec les derniers événements il ne savait pas l'heure qu'il pouvait bien être), elle lui proposa de rester dormir dans son appartement. L'anglais trouvait cette proposition étrange au départ, étant donné leur rencontre inattendu dans de telles circonstances, mais n'ayant pas vraiment un chez lui à proprement parlé, il trouva judicieux d'accepter cette proposition. D'autant plus que son interlocutrice avait tout résumé en une phrase, en repartant il prenait le risque de se faire dépouiller ou de se faire courser par le même, ou non, inconnu.

    La jeune femme termina son discours d'un sourire charmeur, Alex ne la connaissait pas mais il semblait comprendre qu'il  lui plaisait. Lui aussi pouvait en dire autant. Jusqu'ici, gagné par la peur et la panique il n'avait pas vraiment fait attention à celle qui était en face de lui, et avait même perdu ses moyens. Mais maintenant, le voilà rassuré et regagna sa tchatche habituel. De ce fait, il examina de haut en bas la propriétaire. Brune, mais ça il l'avait déjà remarqué, de magnifique yeux verts, un bon mètre soixante et tout comme il l'avait supposé auparavant, environ la vingtaine. Son sourire ne lui laissait pas indifférent. Son intuition le fit penser qu'elle souhaitait "jouer" avec lui, et cette pensée se confirma lorsqu'elle s'approcha tout prêt de lui, presque collée à son buste afin de lui rendre sa baguette, en lui souriant de nouveau et en l'observant de ses yeux de biches. Doucement, il tendit la main et récupéra son bien, tout en effleurant de ses doigts la peau douce de la brunette. Ce simple contact entre leur peau lui donna alors quelques frissons. Et en rangeant sa baguette dans sa poche, il rendit son beau sourire à la sorcière. Il fallait bien avouer qu'elle aussi était canon, et lui plaisait beaucoup ... mais il ne la connaissait pas.

    Durant son long voyage à travers l'Europe, Alex avait eu de nombreuses conquêtes, mais jamais rien de bien sérieux. Parfois il s'agissait d'histoire d'un soir, puis d'autres fois d'une histoire qui dura seulement quelques semaines. A cette époque là, il n'avait pu s'engager dans une aventure sérieuse de part le fait qu'il ne restait jamais plus d'un mois dans la même ville ou dans le même pays. Mais aujourd'hui, si l'occasion se présentait, il souhaitait s'engager plus sérieusement étant donné qu'il n'allait plus bouger de Londres, pas pour le moment en tout cas.Les deux inconnus était toujours face à face, presque collés l'un à l'autre et, tout en lui lançant son plus beau sourire, lui répondit d'une voix, confiante cette fois-ci, et douce :

    -"Tu as raison, c'est plus convivial de se tutoyer." Dit-il, en repensant aux frissons ressentit en effleurant sa peau, mourant d'envie de retenter l'expérience, avant d'enchaîner, " Enchanté de faire ta connaissance Eléane, et désolé pour le mal occasionné, si je peux faire quoi que ça soit, n'hésite pas ..." D'une voix charmeuse, lui aussi voulait jouer avec elle, voir ou cela pouvait bien le mener, et il conclut par cette belle paroles, "Je te remercie pour ta proposition que j'accepte avec plaisir, je n'ai pas encore de logement et j'avais l'intention de dormir à l'hôtel, mais ici ça me va très bien. En plus tu as un bel appartement."

    Alex avait l'habitude d'être gestuelle en parlant, il faisait, pour ainsi dire, vivre son discours. De ce fait, il montra l'appartement lorsqu'il le mentionna. Après quoi, il plongea son doux regard dans celui de la brune, qui l'observait toujours d'un œil séducteur. C'était tout de même incroyable ce retournement de situation. Les deux jouaient avec l'autre, alors que quelques secondes avant, la sorcière menaçait cet inconnu qui s'était introduit chez lui. Une alchimie particulière régnait entre eux, et il n'avait jamais ressenti cela auparavant, du moins, pas qu'il s'en souvienne.

    Le silence s'estompa lorsque le sorcier s'écarta de la porte d'entrée en lançant un léger "Excuse moi" en direction de sa "nouvelle amie". Il récupéra sa veste qui était à terre, et se dirigea vers le canapé. Après le sprint qu'il venait d'endurer, le jeune homme était trempé, et son t-shirt était en sueur. Ainsi, non pas qu'il soit pudique mais ne souhaitant pas déconcentrer la brunette qui essayait de le charmer, Il lui tourna le dos quelques instants puis retira son t-shirt, le posa sur le canapé puis enfila sa veste, sans prendre la peine de l'attacher car il ne voulait pas non plus crever de chaud, chopa son t-shirt et se tourna de nouveau vers son hébergeuse.

    -"Où puis-je faire sécher mon t-shirt ?" Demanda t-il. Eléane quant à elle semblait être ébahit par le torse du jeune Pearce, qui n'affichait pas un gramme de graisse. Cela lui fit sourire à nouveau, car leur petit jeu continuait. Il ne parvenait pas à faire disparaître son sourire de son visage, car il aimait ce genre de moment, lui était un challenger et aimait jouer. Et outre ce petit jeu, il était heureux que la situation ne se soit pas mal terminée pour lui et qu'au contraire, elle est tournée à son avantage.

    L'ancien Poufsouffle jouait donc de ses atouts de part son beau sourire et ses magnifiques yeux. Alex était un tombeur né, et cela lui plaisait. Mais il n'était pas pour autant un frimeur ou quelqu'un de superficiel, son côté tombeur était un rôle qu'il aimait endossé auprès des filles. D'ailleurs, il n'avait jamais presque eu besoin de séduire, généralement c'est le sexe opposé qui s'en chargeait, ce qui fut également le cas ici. Effectivement, Eléane cherchait à le faire succomber de son charme, et cela allait-il sans doute fonctionner. Il la regarda, de son plus beau regard, celui vide de toutes pensées, juste concentrer sur ce qu'il observait, et qui faisait généralement craquer les filles, avec un léger sourire, celui-ci étant désormais un peu plus discret. Le sorcier connaissait les mimiques de son visage par cœur et savait lesquels utiliser en fonction de la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Eléane Lestrange, Dim 19 Avr 2015 - 17:05


Eléane avait remarqué qu’après qu’elle est parlée, le jeune homme l’avait regardé de haut en bas, et son regard était devenu appréciateur, il semblait aimer ce qu’il voyait. Quand elle lui tendit sa baguette après s’être approché jusqu’à être quasiment collé à son torse, il l’attrapa en effleurant ses doigts doucement, ce qui lui provoqua des frissons d’appréciation. Lui aussi sembla victime de cette réaction à leur contact, il lui fit un sourire charmeur. Alex se décida à lui répondre leurs deux visages pas très loin l’un de l’autre et leurs corps toujours presque collés. Sa voix douce mais grave et séductrice lui donna de nouveau des frissons.

"Tu as raison, c'est plus convivial de se tutoyer. Enchanté de faire ta connaissance Eléane, et désolé pour le mal occasionné, si je peux faire quoi que ça soit, n'hésite pas ... Je te remercie pour ta proposition que j'accepte avec plaisir, je n'ai pas encore de logement et j'avais l'intention de dormir à l'hôtel, mais ici ça me va très bien. En plus tu as un bel appartement." Il bougeait en même temps qu’il parlait, chose qu’elle connaissait très bien étant à moitié italienne, et il était bien connu que les italiens bougeaient en parlant, peut-être avait-il lui aussi des racines de ce beau pays. Les œillades qu’il lui lançait étaient tout aussi séductrices que son beau sourire. Cet homme était vraiment plein de charme.

"Enchanté aussi Alex." Lui sourit-elle. "Je réfléchirais à ta proposition et je te dirais." Elle lui fit un clin d’œil."Merci beaucoup, je suis contente que mon appartement te plaise." Elle fit son sourire ravageur. Elle était assez étonnée, mais aussi heureuse de ce qui se passait entre eux alors que c’était plutôt mal partit au début. La brune continua à regarder Alex dans les yeux, ils étaient d’un bleu assez étrange, pas comme celui de la plupart des gens. Ça lui rajoutait quelque chose d’unique et mystérieux, ce qui plaisait énormément à la jeune femme. Soudain il se recula en s’excusant, il se dirigea vers le canapé, lui tourna le dos et fit une chose à laquelle l’ancienne serpentard ne s’attendait pas, il enleva son t-shirt. Toujours de dos, il enfila sa veste, Eléane s’en sentit un peu déçue, mais elle remarqua avec plaisir lorsqu’il se retourna qu’il n’avait pas fermé sa veste et donc que son torse était apparent. La jeune femme resta bouche bée devant se torse musclé à souhait, des abdos bien dessinés. Elle revint à la réalité quand il lui demanda où pourrait-il sécher son haut. Son sourire était moqueur, et cela agaça un peu la jeune femme, un peu contre lui, mais surtout contre elle, elle qui avait laissé voir ses émotions contrairement à son habitude. Toujours un peu agacée mais ayant elle aussi décidé de jouer, elle lança un #Consectetuer Dryer, et le tissu sécha immédiatement. La brune alla elle aussi en direction du canapé et invita le jeune homme à s’y asseoir en même temps qu’elle le faisait. En s’asseyant avec grâce sur le confortable canapé, sa nuisette violette plutôt courte remonta plus haut sur ses cuisses découvrant ses jolies et fines jambes encore plus. Elle lui fit ensuite un joli sourire aguicheur.

"Voilà ce n’était pas compliqué à sécher. Donc Alex, comment cela se fait-il que tu n’aies aucun endroits où aller ?" Sa voix était douce et laissait poindre une légère curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Alex Pearce, Dim 19 Avr 2015 - 18:22


    La belle Eléane le remercia de trouver cet appartement à son goût, ce compliment sembla la toucher puisque presque immédiatement après, la brunette lui fit un de ses sourires qui ferait tomber n'importe quel homme à terre. Cette fois, c'était sûr, Alex tomba totalement sous son charme et ne pu s'empêcher de lui rendre ce beau sourire. C'est tout ce qu'il avait à offrir, ils s'amusaient tous deux depuis quelques minutes à se faire une bataille de qui fera le plus beau sourire, ce qui était assez amusant. D'autant plus que le blondinet n'avait jamais flirté, car cette situation ressemblait beaucoup à du flirt, avec des sorcières, cela lui ajouta donc une nouvelle expérience. Apparemment, la brune semblait satisfaite de ce qui se passait entre eux. En effet, elle paraissait contente de sentir cette alchimie particulière qui les unissait, et elle avait également réagit au contact de leur peau, ainsi donc, le bel anglais ne rêvait pas.

    Concernant son t-shirt, il pu remarquer qu'elle lui sourit cette fois-ci d'un air moqueur et le bel homme enchérit avec une tête d'innocent, ce qui était comique en général. La belle demoiselle sortit sa baguette magique et à l'aide d'une incantation lui sécha son t-shirt. Au moins, le problème était réglé. Son regard toujours fixé sur sa musculature se tourna cette fois vers le canapé dont elle invita l'ancien Poufsouffle à la rejoindre. Sans dire un mot, il approcha et tous les deux s’essayèrent côte à côte alors qu'ils avaient de la place pourtant. Ils se plaisaient à jouer à ce petit jeu. Une seconde fois, il lui fit le coup du regard, histoire d'essayer de la faire succomber elle aussi, qui ne tente rien n'a rien comme on dit. De surcroît, lorsque Mlle Lestrange s'était assise, le londonien remarqua que sa nuisette violette, assez courte à la base, remonta un peu plus, laissant apparaître ses jolies jambes. Décidément, elle aimait surenchérir celle-là ! Puis, comme si cela ne suffisait pas lorsqu'il détourna son regard de ses jambes vers son beau visage, il vit le sourire aguicheur qu'elle lui lançait.

    Pour Alex, ce n'était pas chose aisée de résister à une telle proie. Néanmoins, il n'était pas un garçon facile, ni superficiel et de ce fait, n'essaya de laisser transparaître aucune émotion. Pourtant, il bouillonnait à l'intérieur, il sentait l'excitation monter en lui petit à petit. Son sourire ne s'effaça pas, au contraire il était encore plus joyeux, et ses yeux pétillait d'une émotion particulière, unique. Désormais, le blondinet se retrouvait coincé car il ne savait comment enchérir sans passer à l'étape supérieur. Cela lui paraissait compliqué, mais il n'eût pas le temps de réfléchir que son adversaire pris la paroles, la voix douce, laissant une pointe de curiosité.
    *Eureka* Pensa t-il alors, car il semblait savoir comment continuer ce petit jeu, au plus grand plaisir de deux jeunes gens.

    C'est donc, avant de répondre, qu'il s'adossa doucement contre le dossier du sofa, puis allongea son bras sur le haut du canapé en effleurant une nouvelle fois la peau de sa partenaire. Son bras touchait donc quasiment la nuque de la jeune femme. Il tourna sa tête malicieuse vers elle, collé presque contre le corps d'Eléane. D'une voix sensuelle, et de ses yeux doux, il lui répondit :

    -"Merci pour le t-shirt." Ses doigts caressait le haut de sa nuque, lui provoquant le même type de frissons qu'auparavant, trouvant cela agréable, il continua tout en ajoutant : "Si je n'ai nul part où aller c'est parce que je suis de retour à Londres depuis une semaine, ou deux. J'étais en Europe, pour une histoire familiale." Expliqua le beau brun à cette jolie créature. Il n'avait pas eu envie de lui raconter toute son histoire en détail, ce résumé suffisait amplement. Surtout qu'il appréciait ce qui se passait et ne voulait pas tout gâcher en étalant sa vie.

    Les deux amis étaient suffisamment proche l'un de l'autre, leurs visages également proches. Ils se regardaient tous les deux, sourire aux lèvres, les yeux plongés dans ceux de l'autre. Ce n'était pas à son habitude, mais Alex sentit alors une force invisible et supérieure le pousser à faire ce qu'il allait faire. Ce dernier tenta de résister mais sans grande réussite. Alors, il déposa son bras autour de sa nuque, son autre main se déposa sur la joue de la sorcière, chaque contact avec sa peau lui provoquaient les mêmes frissons. Son cœur se mit à battre si fort que le sorcier crut qu'il allait jaillir hors de lui. Les sensations qu'ils ressentit à cet instant semblait unique, et agréable à la fois. La chair de poule s'empara de toute sa chair, et enfin le moment qu'il redoutait arriva.

    Le visage du jeune homme s'approchait doucement de celui d'Eléane, les minutes paraissaient être des secondes, et les secondes semblaient infinie. Ses lèvres touchèrent doucement celles de son amie, et ce contact renforça l'alchimie qui les unissait, pour enfin se poser dessus. Oui, vous avez bien compris, Alex embrassait la femme chez qui il s'était introduit. Et pour l'instant, elle n'avait pas l'air de le repousser. Cependant, il ne put affirmer combien de temps ce baiser dura puisque le temps n'existait plus. Il passa doucement doucement sa main sur les jambes de la belle brune accentuant son baiser.

    Ce moment était agréable, et aurait pu durer une éternité. Ce qu'il ressentait en cet instant pour Eléane, était un sentiment inédit qu'il n'avait alors jamais ressenti pour qui que ce soit d'autres. Était-ce de l'amour ? Il n'en savait rien, et pour tout avouer Alex en doutait dans la mesure où il ne se connaissaient à peine. Mais il ne pouvait rien affirmer, et il n'avait jamais été réellement amoureux ce qui l'empêchait de confirmer s'il s'agissait bien de cela. Peu importe, de toute façon l'ancien Pouffy s'en moquait, il profitait simplement du moment présent, ne sachant pas si cela allait durer bien longtemps. Il continuait de l'embrasser sensuellement, en passant sa main dans ses cheveux, tout en continuant de caresser ses douces jambes. Alex ne comprenait pas ce qui se passait, il avait perdu son propre contrôle et jamais il n'aurait osé agir de la sorte, mais qu'importe, l'anglais profita de ce qui lui était agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Eléane Lestrange, Dim 19 Avr 2015 - 21:13


Eléane ne savait même pas ce qui la poussait à agir ainsi, ce n’était pas à son habitude de se mettre à draguer les gens comme ça, et encore moins les inconnus. Ou au pire elle le faisait de façon subtile, presque pas perceptible. Mais là ça se voyait comme le nez au milieu de la figure qu’elle flirtait. Et le pire, c’est qu’elle adorait ça et était impatiente de voir là où ça les mèneraient. Elle espérait en tout cas ne pas avoir l’air d’une fille facile ou superficielle, car c’était bien l’opposé de ce qu’elle était. Mais la brune ne pouvait pas lutter contre l’attirance qu’elle avait pour le jeune homme, il lui plaisait bien plus qu’aucun autre homme. La jeune femme n’avait jamais réellement flirté avec quelqu’un, en général, on la draguait et elle repoussait le sorcier un peu trop entreprenant, mais là c’était elle qui avait commencé. Elle espérait intéresser autant Alex que lui l’intéressait, mais comment le savoir ?

Le sourire d’Alex était vraiment magnifique et attirant. Et une fois qu’il fut assis, c’est sous son regard que la jeune femme fondit totalement. Mais elle avait aussi remarqué son regard sur ses jambes découvertes cela semblait lui plaire, et la brune en était heureuse. Mais la Lestrange savait qu’ils jouaient, alors rien n’était gagné, elle avait mis la barre haute avec la nuisette qui remonte et le sourire aguicheur. Elle le sentit s’adosser au dos du canapé et quelque chose lui chatouiller la nuque, en tournant légèrement sa tête vers Alex, elle remarqua que c’était sa main qui lui caressait le cou. Ce geste lui envoya d’agréables chocs électriques dans tout le corps. Eléane lui sourit doucement appréciant la caresse. Et d’une voix sensuelle, il la remercia pour le t-shirt avant de lui expliquer son absence de logement. La jeune fille préféra ne pas y penser plus, préférant se concentrer sur l’instant.

Alors que son regard c’était de nouveau perdu dans celui du jeune homme en face d’elle, la jeune femme sentit la main qui lui caressait la nuque s’arrêter et s’appuyer plus fermement. Alex posa ensuite sa main sur sa joue doucement. Eléane se doutait de ce qui allait arriver, mais le regard hypnotisant du blond l’empêcha de bouger, pas qu’elle en eut l’envie non plus. Elle attendait qu’il se décide à s’approcher, ce qu’il fit, lentement, semblant profiter du moment. Et soudain, leurs lèvres se touchèrent, d’abord léger le baiser s’approfondit rapidement lorsque la jeune femme y répondit. La main du jeune homme qui se trouvait sur sa joue descendit sur l’une de ses cuisses que la nuisette remonté avait laissée dénudée.  Ce qu’elle ressentait à l’intérieur d’elle-même était une vraie tornade d’émotion, se mélangeait de la joie, du plaisir, mais aussi de l’incertitude, après tout il ne se connaissait que depuis très peu de temps, elle ne savait rien de lui si ce n’est son prénom. Il y avait aussi un petit quelque chose d’autre derrière tous ces sentiments, un quelque chose qu’elle ne saurait décrire, mais ce n’était pas mauvais, bien au contraire. La main qui se trouvait sur sa nuque remonta et passa dans ses cheveux. Eléane avait quant à elle mit une main sur le torse chaud d’Alex et l’autre caressait ses cheveux blonds. La jeune femme sentait le cœur du jeune homme battre très vite, tout comme le sien. Un gémissement sortit de sa bouche mais fut étouffé par le baiser.

Après un moment, le baiser ralentit un peu, et les lèvres de la brune se séparèrent à regret de celles du jeune homme, elle y déposa quelques baisers rapides avant de se reculer un peu plus et de poser son front contre celui d’Alex pour reprendre son souffle. Sa respiration était saccadée et rapide, et elle eut du mal à la calmer. Quand se fut enfin fait, la Lestrange se recula encore plus et fit un sourire aguicheur et elle était certaine que ses yeux brillait de joie et que le plaisir qu’elle avait pris avec le baiser qu’ils avaient échangés s’y lisait aussi.

"Waow… C’était juste… Waow." Eléane ne savait plus vraiment quoi dire si ce n’est qu’elle avait adoré. "Je ne sais pas ce qui t’as pris, mais je m’en contre fiche." Rit-elle. Ne lui laissant même pas la possibilité de répondre, elle lui lança un regard de braise avant de se jeter de nouveau sur ses lèvres pour un autre baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Alex Pearce, Lun 20 Avr 2015 - 15:15



    Alex caressait avec tendresse et douceur les cuisses dénudées de sa partenaire tandis que cette dernière posa d'abord un main contre le torse chaud  de l'anglais, puis l'autre dans ses cheveux blonds. A l'intérieur de lui, une multitude d'émotions et de sentiments se succédaient pour enfin laisser place au plaisir, dans tous les sens du terme. Sa langue touchant la sienne lui envoya de petites décharges équivalentes à des décharges électriques sauf que celles-ci lui faisait un bien fou, rien n'était aussi agréable à ses yeux que ce qui se passait entre eux. Malheureusement, au grand regret des deux sorciers, le baiser prit fin lentement, ce qui déçu légèrement l'ancien Poufsouffle. La déception pouvait se lire à travers ses traits faciales, mais son regard restait remplit de joie. Eléane écarta doucement ses lèvres de celles du jeune homme, avant d'y déposer quelques baisers rapide qui lui rendit avec tendresse.

    Pour lui, il imagina que la situation se terminerait ainsi et donc ces derniers petits baisers étaient les derniers instants qui lui permettait encore de s’accrocher à elle, et après cela il irait se coucher, mais bien entendu, cela ne se passa pas du tout comme il venait de l'imaginer. Après quoi, la belle femme se recula un peu et posa son front contre celui de l'ancien Poufsouffle. Ainsi, cela leur permettaient de reprendre leur respiration saccadée et rapide. Le blondinet déposa quelques caresses sur les joues de la belle brune, à l'aide de ses doigts, puis celle-ci  plongea de nouveau son regard vers lui, les yeux pétillant de bonheur et lui lançant le même sourire aguicheur qui avait provoqué le bel homme à agir de cette façon. Lui aussi ne cessait de l'admirer, ses yeux reflétaient l'excitation et la joie qu'il ressentait en cet instant. De plus, le sourire qu'il afficha progressivement sur son son visage était plus sincère que jamais.  L'ancien californien avait toujours ses mains posées sur l'une des jambes et de la jeune femme et l'autre sur sa nuque dont il se remit à caresser tendrement, après avoir stoppé les caresses sur ses douces joues. Encore une fois, il était incapable de définir combien de temps ce silence dura car, ils avaient quittés le monde ordinaire et étaient plongés dans leur bulle, la notion du temps n'existait plus. Les sorciers s'observaient mutuellement, cherchant sans doute quoi dire, mais ne voulaient pas gâcher ce moment intense de pure émotion.

    Cet homme restait tout de même perplexe, car bien que la jolie Lestrange lui plaisait énormément, il se rendit compte qu'il ne connaissait pourtant rien d'elle, mis à part son nom et son appartement. Mais très rapidement, cette pensée s'évacua aussi vite qu'elle était arrivée car ce qui comptait c'était de profiter, qui sait peut-être que dans cinq minutes ce petit jeu prendrait fin, et ils reprendraient tous deux leurs esprits, se rendant compte que tout cela n'était qu'une erreur. Le moment présent devait être savouré avec ferveur, il fallait croquer dans la vie comme dans une pomme, à pleine de dents, chose qu'il avait faite avec la sorcière en lui mordillant légèrement la lèvres quand ils s'étaient embrassés quelques secondes plus tôt.

    Le cœur du londonien commençait à retrouver un rythme cardiaque normal. Doucement, il retira sa main posée sur la cuisse d'Eléane et se recoiffa rapidement. Une fois ce geste accompli, il entendit son interlocutrice prendre la paroles, rompant ainsi le silence.  Elle ne parvenu pas à décrire ce qu'elle avait ressenti, mais d'après le ton employé, la demoiselle avait adorée, ce qui fit sourire à nouveau le jeune adulte, fier de lui, signe qu'il n'embrassait pas si mal que ça. Puis, elle expliqua qu'elle ne savait pas ce qui lui avait pris mais qu'au fond elle s'en moquait, ce qui était également bon signe. A ces mots, le bel anglais ouvrit la bouche mais n'eut le temps de sortir le moindre son, qu'Eléane se jeta de nouveau sur ses lèvres.

    Ce second baiser était encore plus torride que le premier, et beaucoup plus sensuel aussi. Alex s'éloignait des lèvres de sa partenaire, le temps de lui déposer de petits baisers dans le cou, avant de les retrouver vite. Il attrapa l'une de ses cuisses et se mit à la caresser fermement, mais avec tendresse, de son autre main il retira précipitamment sa veste en la jetant quelque part dans la pièce. Le jeune adulte, désormais torse nu, bouillonnait à l'intérieur de lui, il était, pour ainsi dire, en transe. Il fut encore plus excité qu'auparavant et ne se lassait absolument pas des lèvres de la jeune femme. Il fallait dire qu'elle embrassait si bien, qu'il était impossible de s'en lasser. Et au fond, pour le moment il s'en fichait de bien la connaître ou non, d'ailleurs il n'eut pas le temps de penser car toute son intention fut porté sur elle, et uniquement sur elle. Le sentiment étrange qu'il avait ressenti, et qui lui était encore inconnu se manifesta à nouveau, encore plus fort que la première fois. De ce fait, ce nouveau baiser mélangeait une passion sincère des deux amis mêlée à une grande tendresse.

    Le blondinet était assis à l'extrémité du canapé, tandis que la brune avait de la place de son côté, tout doucement donc il allongea sa partenaire de tout son long puis se colla à elle, s'allongeant sur elle en faisant bien attention de ne pas y mettre tout son poids. Il lui mordilla légèrement l'oreille, lui fit quelques suçons sur le cou puis l'embrassa à nouveau, attrapant cette fois la cuisse qu'il ne cessait de caresser, la plia en déposant le bas de sa jambe sur son dos à lui. Cette position était beaucoup plus agréable pour s'embrasser. Il fut important de noter que l'anglais n'avait jamais pris autant de plaisir avec une femme qu'il n'en prenait en ce moment-même avec Eléane. Et en plus de cela, les deux appréciaient ce qui se passait, ce qui les avaient encouragés à continuer. Ayant repris ses esprits, Alex estima que cette embrassade dura au moins cinq bonnes minutes, et aucun des deux ne souhaitaient y mettre fin, pourtant sa mâchoire fatiguait légèrement. Il s'éloigna doucement, à son plus grand regret, des lèvres de sa dulcinée, souhaitant juste prendre une petite pause, posa son front contre le siens, leur nez se touchant presque, le regard plongé dans celui de l'autre et lui fit un sourire aguicheur à son tour.

    -"Moi non plus je sais pas ce qui m'a pris, mais j'aime ce qui se passe entre nous. Je ne sais pas pourquoi, mais tu compte beaucoup pour moi déjà ... " Lâcha t-il dans un murmure, dans un beau sourire charmeur avant de déposer de multiples baisers autour du cou de sa partenaire qui, elle aussi, semblait apprécier cela et en redemandait même !

    Le beau blond laissa échapper un gémissement qui fut étouffer par les baisers qui lui portait. Ce dernier ressentait comme une espèce d'adrénaline qui l'empêchait de s'arrêter. Car y mettre fin signifierait retourner dans le monde réel, sortir de leur bulle, or ils étaient si bien tous les deux, dans cette situation et allonger, prenant plaisir dans ce petit jeu, bien qu'ils étaient certainement sorti du jeu maintenant. Et ils n'avaient pas l'air d'avoir envie que cela s'arrête, et après tout Eléane et Alex avait toute la nuit devant eux. Il déposa ensuite de petits baisers rapide sur ses lèvres, à peine l'avait-il quittée que la bouche pulpeuse et douce de la Lestrange lui avait manqué, comme s'il en était devenu addict. Jamais ô grand jamais il n'avait ressenti de pareil sensations, c'était un truc de fou, lui-même ne comprenait absolument pas ce qui se passait en lui. C'est alors qu'il songea à se demander s'il n'en était pas tombé amoureux. Mais une fois de plus, il interrompit ses pensées, et continua ses petits baisers sur son cou avant de s'arrêter histoire de reprendre son souffle une nouvelle fois saccadée, et posa son front contre celui de son amie en restant silencieux cette fois-ci.

    Il arrêta progressivement ses caresses et glissa ses doigts dans l'une des mains libre de la jeune femme et se mit ensuite à caresser avec amour chaque doigts d'Eléane, ce nouveau contact entre eux lui infligea des frissons, mais chaque parties de leurs corps qui n'étaient pas encore entré en contact lui provoquait des frissons différent à chaque fois, le frisson était plus ou moins intense, et le point commun qu'ils partageait c'était qu'ils étaient aussi agréable et unique les uns que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Snake's apartment

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 6

 [Habitation] Snake's apartment

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.