AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-60%
Le deal à ne pas rater :
Câble HDMI 4K Plaqué Or en Nylon Tressé – 2 mètres
7.99 € 19.99 €
Voir le deal
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 5 sur 6
[Habitation] Snake's apartment
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard

[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Eléane Lestrange, le  Sam 25 Avr 2015, 12:12

    Eléane était allongée sur le canapé, sa tête posée sur les cuisses de son petit-ami qui lui caressait les joues doucement. Elle apprécia ces douces caresses quelques instant avant de briser le silence environnant et de le questionner sur sa journée. Il la regarda tendrement avant de lui répondre, un sourire aux lèvres que sa journée avait été un peu compliquée à cause de la chaleur et du nombre élevé de clients. La brune ne pouvait que compatir, comprenant tout à fait ce que le jeune homme avait enduré, ayant déjà passé ce genre de journée à courir dans les rayons pour servir un nombre incalculable de clients. Par contre pour la chaleur, cela lui était un peu inconnu car les beaux jours n’étaient arrivés que récemment, et la boutique était très aérée en raison des animaux qu’ils vendaient, il ne fallait pas qu’ils aient trop chaud. Un nouveau silence c’était installé, mais loin d’être gênant ou autre, il était simplement reposant après une journée passée dans un environnement bruyant. La jeune femme se laissa aller aux caresses dans les cheveux que lui prodiguait Alex et qui la détendait totalement. Elle ferma les yeux quelques secondes avant de les ouvrir et de regarder les yeux bleus et pensifs du blond. Il semblait être totalement ailleurs. Mais la demoiselle remarqua que son regard n’était pas voilé de tristesse ou de colère, il était juste dans une profonde réflexion, et bien qu’elle ne soit pas très patiente de nature, elle ne souhaitait pas le sortir de cette réflexion. D’un seul coup, une lueur déterminée s’était allumé dans son regard, qui ne disparut pas quand il détourna son regard du mur pour la fixer à nouveau, mais qui fut accompagné par une étincelle de timidité. La jeune femme attendit qu’il se lance, ce qui ne tarda pas.

    "Mon amour, je ... j'ai ... enfin ... un truc à t'avouer" Ça sonnait mal pour un début aux oreilles de la brune qui commençait à s’imaginer plein de choses pas franchement génial. Seulement si avant de partir dans des réflexions irrationnelles, elle avait fait plus attention à ce qu’il avait dit au début de sa phrase, elle aurait pu s’éviter tout ce tracas. En effet, le bond l’avait appelé "mon amour", surnom qu’il n’avait jamais employé en deux semaines de relation. Un seul geste de la part du jeune homme la fit rapidement se détendre, il lui avait pris la main et lui caressait doucement les doigts. "Je sais pas trop comment m'y prendre cette fois-ci donc je vais essayer d'être le plus clair possible." Cette fois, ses paroles étaient plus confiantes, mais n’arrivaient pas franchement à rassurer Eléane. Elle ne se détendit totalement qu’avec la suite de son discours. "Depuis qu'on est ensemble je suis un autre homme. Tu fais de moi un Poufsouffle comblé de bonheur, je ne pense qu'à toi, je pense à notre avenir, ce qui soit dit en passant n'arrivait jamais avant que je fasse ta connaissance. Bref, tu sais déjà tout ce que tu m'a apporté de bon, tu sais pourquoi je sort avec toi et pourquoi j'aime être avec toi. Maintenant, je me suis rendu compte ... Et je suis sûr de moi ... Je sais que je ..." Après qu’il est dit cela, elle pensait savoir, ou plutôt non, elle savait ce qu’il allait lui dire ensuite. Peut-être que deux semaines c’était trop tôt, mais la brune n’y faisait pas attention, ils vivaient ensemble du matin au soir depuis le début, ce n’était pas une relation comme pourrait l’avoir les autres couples qui ne se voyaient parfois pas tous les jours. C’est pourquoi en voyant de nouveau le stress envahir les traits du visage d’Alex, elle lui renvoya un regard tendre. Ce regard sembla le détendre et il acheva sa tirade par un "Mon amour, je t'aime." plein de sincérité, et d’amour. La brune sentit qu’après avoir dit qu’il l’aimait son cœur avait ralenti ses battements pour revenir au rythme normal tout comme sa respiration. Cependant, bien que ses yeux lui renvoient toute l’affection qu’il avait pour elle, elle y distingua aussi une pointe d’inquiétude.

    L’ancienne Serpentard savait qu’il fallait qu’elle lui réponde, mais elle ne savait pas si les sentiments forts qu’elle ressentait pour le Pousouffle étaient de l’amour. Elle aussi pensait parfois à l’avenir qu’ils pourraient avoir ensemble. Et quand elle était avec lui, elle était heureuse. Lorsqu’il lui faisait ses sourires craquants et qu’il la regardait avec ses yeux brillant de joie, elle fondait. Depuis qu’elle était avec lui, elle aussi avait changé, mais ce n’était pas mauvais. Finalement, en y réfléchissant vraiment, il se pouvait que les sentiments forts qu’elle avait pour s’avèrent être de l’amour, c’était plus que probable même, voir absolument certain. Oui elle en était sûre maintenant. "Je crois, non je suis sûre que… Je t’aime aussi Alex." Elle qui n’avait jamais dit cela à personne, et à qui on ne l’avait jamais dit, car il n’était pas comme cela dans sa famille, elle savait que ses parents l’aimaient à leur manière, mais de là à lui dire, ça non. Et l’émotion qu’elle avait ressentie quand le blond lui avait dit ces trois mots, était indescriptible. Elle était certaine de ses sentiments pour lui malgré la vitesse à laquelle allait leur relation. "Ça ne fait pas longtemps que l’on se connait ou que l’on est ensemble, mais je suis certaine de ce que je ressens pour toi." Son sourire était grand, et montrait tout le bonheur qu’elle ressentait à ce moment-là.
Alex Pearce
Alex Pearce
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Alex Pearce, le  Dim 26 Avr 2015, 19:24

    [Avec l'autorisation d'Eléane pour utiliser son libre-arbitre]

    La relation qu'entretenait les deux sorciers était loin d'être banale puisque dès le début ils vivaient ensemble. Cela pouvait donc expliquer l'amour qu'il avait vite ressenti envers sa partenaire malgré la vitesse à laquelle allait leur histoire. Alex comprit très vite que ses paroles, et sa déclaration surtout, avait intimement touché la brune, elle qui n'avait sans doute pas l'habitude qu'on lui dise cela. Car il se souvenait des longues discussions entretenues les soirs passés, dans le lit avant de dormir, quand elle lui expliquait que dans sa famille, même s'ils s'appréciaient, les sentiments ne s'exprimaient pas avec des mots. D'où le fait qu'elle fut énormément touchée et heureuse de ses sept lettres que lui avait dit son blondinet préféré.

    Pour autant, son inquiétude ne s'évapora pas tant qu'il n'aurait pas de réponse concrète de sa petite-amie. Car, malgré que cela l'ai touchée, elle n'était pas forcée de ressentir la même chose pour lui. Cependant, lui qui y parvenait d'habitude, n'arrivait pas à cerner Eléane car cette dernière semblait être bien pensive elle aussi. Ses yeux allèrent de droit à gauche sans pour autant fixer quelque chose et paraissait être ailleurs psychologiquement. Alex saisit que sa déclaration avait sans doute chamboulé Ely', dans le bon sens du terme, pensa t-il. Puis, d'un coup, le regard de la jeune femme fixa consciemment celui du blond : la brunette fut revenue à elle. Et par la suite, elle lui avoua que l'amour qu'il lui portait était réciproque. Et là, le sentiment que ressentait le sorcier était indescriptible, mais ce dont il était certain c'est qu'il pétillait de joie et ressentait comme une espèce de bonheur totalement différent de l'idée qu'on s'en fait. Ensuite, la petite sorcière appuya ses propos en affirmant que, tout en sachant que leur relation est récente, elle était sûre de ce qu'elle ressentait pour son petit copain, et le sourire qu'elle afficha à la suite de ces mots était grand, sincère et exprimait le bonheur qu'elle pouvait ressentir à cet instant précis.

    Alex lui rendit le même sourire, remplit du même bonheur, de la même intensité, de la même sincérité et y afficha une émotion particulière. C'était aussi la première fois, hormis les membres de sa famille, qu'on lui avouait cela, expliquant donc le fait que l'émotion et les sensations qu'ils ressentait à l'instant présent furent uniques et nouveaux, à ses yeux. Cela ne faisait que deux semaines, oui, deux petites semaines mais comme dans tous couples, le beau blond s'imaginait faire sa vie avec Eléane, bien qu'il ne pouvait savoir ce que l'avenir lui réservait. Mais il songeait sincèrement au fait que la sorcière était la femme idéale, celle qui lui fallait et il n'allait pas s'en débarrasser, du moins, il ne le souhaitait pas.

    -"Tu peux pas savoir comme je suis heureux." Dit-il d'une voix pleine d'émotion, "Je t'aime Ely, tu peux pas savoir à quel point. Merci, merci d'être une femme aussi bien !" Lui adressa t-il, d'un ton remplit de sincérité avant d'ajouter. "Je crois que de tous les soirs qu'on a passés ensemble, celui-ci restera le meilleur." En riant brièvement. "On ne fait rien comme les autres couples, c'est peut-être pour ça qu'on s'aime avant eux." Cette phrase était belle, et en l'espace de quelques secondes, il en était plutôt fier.

    Non pas sans difficulté, il se baissa jusqu'à atteindre le visage d'Eléane avant de l'embrasser, en serrant plus fermement la main de la jeune femme dans laquelle sa propre main était glissée et cette fois-ci, ce baiser était si intense et émotionnel qu'Alex avait soudain l'impression qu'il s'agissait de leur premier baiser et qu'il redécouvrait les lèvres pulpeuses de sa partenaire. Après quoi, lui faisant les yeux doux, se redressa doucement et se mit debout, prenant soin de décaler la brune de ses genoux et s'en alla dans la chambre. Au bout d'une minutes ou deux, il revint vêtu d'une veste assez chaude et en tenait une autre dans sa main : elle appartenait à la Lestrange, il s'agissait de sa veste préférée, ainsi le sorcier savait choisir les bons vêtements pour les bonnes occasions (et il avait surtout bon goût). La demoiselle le regardait curieusement, lui, il lui tendit sa veste tout en expliquant :

    -"J'ai pas envie d'aller me coucher ce soir, je veux profiter d'être avec toi et je veux t'emmener dans un endroit que je connais très bien, on admirera les étoiles ensemble." Son ton convainquant ne pu que faire acquiescer la sorcière qui se leva, enfila sa veste et fut prête à le suivre où son Don Juan l’emmènerait.

    Main dans la main, ils sortirent doucement de l'appartement. Alex prit soin de fermer la porte à clef afin que personnes ne puissent rentrer et rattrapa vite sa copine qui descendait les escaliers.

    [FIN DU RP à L'APPARTEMENT]
Eléane Lestrange
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Eléane Lestrange, le  Dim 03 Mai 2015, 22:58

PV avec Alex Pearce, Finrod Elensar et Ebenezer Lestrange


Autorisation d'Alex pour son libre-arbitre




Eléane se réveilla ce matin-là d’excellente humeur. Comme depuis un peu plus de trois semaines maintenant, son réveil se passa sous les meilleurs hospices, son corps bien serré contre un second corps par des bras musclés. Ainsi collée contre son petit-ami, elle pouvait s’endormir et se réveiller sereine. Elle adorait la vie de couple qu’elle menait avec Alex, parfois elle avait l’impression qu’elle le connaissait depuis des années, alors que cela ne faisait que presque un mois qu’ils s’étaient rencontrés. De plus aujourd’hui c’était samedi, ce qui ne voulait dire qu’une seule chose, week-end ! Elle pourrait donc profiter pendant deux jours complets du beau blond endormi à côté d’elle, ce constat la rendit encore plus joyeuse. L’ancienne Serpentard resta encore dix minutes à observer le jeune homme dormir avant de caresser tendrement sa joue pour le réveiller en douceur. Une fois ses yeux bleus ouverts, la brune l’embrassa, et le baiser d’abord doux, devint bien plus fougueux lorsque le blond se mit à y répondre, et malgré des mouvements un peu maladroits à cause du sommeil qui venait à peine de le quitter et de leur position, le jeune homme réussit à se placer au-dessus d’Eléane.

Quelques temps plus tard, Eléane se leva du lit, puis se dirigea vers la cuisine suivit d’Alex. Son petit-ami mit la table du petit-déjeuner pendant qu’elle donnait de la nourriture aux deux autres habitants de la maison, son musard Slime et son chaton Righe, Notturna n’étant pas là car elle était partit la veille dans la soirée livrer une lettre à ses parents. Elle s’assit cinq minutes après à table à côté du blond et versa du lait dans son bol puis se tartina un morceau de pain avec du beurre. Le petit-déjeuner se déroula dans le silence, le couple s’échangeant des sourires et des œillades amoureuses de temps à autre. Ayant décidé de profiter de son chéri tout le week-end, la jolie brune s’installa sur les genoux de celui-ci une fois le repas terminé. Après un sourire aguicheur et un petit "je  t’aime" murmuré au creux de son oreille, la demoiselle se jeta sur les lèvres du blond et engagea un baiser passionné qui dura quelques minutes avant qu’elle ne se dirige vers la salle de bain pour prendre sa douche. Alex la suivit presque immédiatement.

Une fois leur douche terminée, les deux amoureux s’installèrent sur le canapé, et pendant que la jeune femme écrivait une lettre à sa mère, le blond prit un livre dans sa bibliothèque et se plongea dans la lecture de celui-ci. Elle ressortit la tête de sa lettre une heure et demi plus tard, le poignet endolori. Elle fit des assouplissements pour le détendre tout en regardant Alex lire. Il ne remarqua même pas qu’elle le regardait tellement il était plongé dans sa lecture. Ne voulant pas le déranger, elle s’installa un peu plus confortablement dans son canapé et partit dans ses pensées. Un soir, en début de semaine, alors qu’elle était seule à la boutique avec Finrod, celui-ci l’avait interrogé sur sa bonne humeur des dernières semaines. Elle avait fini par lui avouer la cause de sa soudaine bonne humeur, sa toute nouvelle vie de couple avec Alex Pearce. Rien qu’à cette pensée un sourire s’afficha sur son visage. Elle avait bien sûr été forcée de dire à Finrod son âge et sa profession, mais il lui avait aussi demandé la maison à laquelle il avait appartenue à Poudlard et la situation de sa famille. Elle aurait pu lui mentir car elle savait que le fait qu’il ait été à Poufsouffle et élevé par les moldus ça n’allait pas lui plaire. Mais après tout, c’est elle qui décidait avec qui elle se mettait en couple, et puis elle ne voulait pas mentir à son meilleur ami. Après tout, c’était son meilleur ami, s’il l’aimait vraiment, il accepterait son choix car Alex la rendait heureuse. Après ses révélations, il n’avait plus rien dit, comme plongé dans ses pensées, et elle était partit une fois son boulot fini sans qu’il n’ait dit un seul mot de plus. Depuis ce jour, ils n’en avaient plus reparlés.

En sortant de ses pensées, elle remarqua l’heure et décida de se mettre à la cuisine pour passer le temps. La brune prépara des lasagnes avant d’appeler Alex pour qu’il mette la table avant de manger. Le jeune c’étant trouvé inutile, mais ne sachant pas vraiment cuisiné, Eléane l’avait réquisitionné pour mettre et débarrasser la table. Le couple mangea une fois de plus dans le silence. Ils ne parlaient pas souvent pendant leur repas, sans savoir pourquoi, ils préféraient s’observer et se sourire. Une fois le repas terminé, et la table débarrassée, les deux jeunes gens allèrent se réinstaller sur le canapé et se mirent à discuter de tout et de rien, puis Eléane demanda au blond de lui raconter quelques histoires de ses années à Poudlard. Il lui raconta pleins d’anecdotes très amusantes qui la firent beaucoup rigoler. Des bruits se firent entendre dans l’immeuble, ce qui intrigua le couple car très peu de personnes habitaient l’immeuble et elles étaient en générale assez discrètes, si bien que même la brune qui vivait dans son appartement depuis deux ans maintenant, ne les avaient jamais vu, et que très peu entendu.
Ebenezer Lestrange
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Ebenezer Lestrange, le  Mer 06 Mai 2015, 01:02

L'histoire du possible embrigadement d'Eléane n'avait pas cessé de lui trotter dans la tête depuis qu'il avait reçu la lettre de Finrod. Sa sœur, éperdument amoureuse d'un poufsouffle pratiquement né-moldu ? Dégoûtant et surtout impossible. Ebenezer n'était pas raciste, il avait même certainement des amis nés-moldus (il ne leur avait jamais demandé) mais sa sœur était quand même réputé pour être plus extrémiste envers les sang-de-bourbe et les gens pleins de bons sentiments. Il y avait donc un problème, un énorme problème qui portait un nom. Alex Pearce, nouvel homme à abattre. Dans d'atroces souffrances si possible. Il n'avait qu'à pas avoir drogué/empoisonné/ensorcelé/aveuglé sa sœur.

Il avait dû ronger son frein jusqu'au week-end pour rendre une visite à l'Allée des Embrumes. Kholov n'aimait que très moyennement que les élèves sortent du château et encore moins qu'ils ratent des cours. Le samedi enfin arrivé, Ebenezer boucla tout ce qu'il avait à faire le matin, sauta le déjeuner et fit un petit tour dans le local de quidditch. Venir en moto volante ne serait pas très approprié vu la mission du jour et la discrétion qu'elle imposait. Il opta donc pour le traditionnel balai avec supplément battes de quidditch. Elensar ne lui avait pas répondu quand il lui en avait proposé une. Du coup, il en aurait pas, le brun n'avait pas particulièrement de s'encombrer. Baguette, balai, batte alias les trois B ou le minimum syndical. Un regard sur sa montre, il était temps d'y aller. Il enfourcha son balai, envoya un coup de pied au sol et décolla. Volant le plus vite possible et après sortilège de désillusion préalablement lancé, il prit cap sur Londres, son quartier sorcier et plus particulièrement son allée mal-famée.

Il arriva à destination dans un temps record, le vent arrière aidant. Maintenant, il n'avait plus qu'à mettre la main sur le dénommé Finrod Elensar. L'homme avait beau être le meilleur ami d'Eléane, il ne l'avait jamais croisé de sa vie. Il rétrécit son balai pour pouvoir le mettre dans sa poche, cala sa batte sur son épaule et partit à la recherche de l'ex-serpentard. Il fit rapidement le tour des poivrots du coin mais aucun ne se prénommait Finrod. Peut-être que l'homme lui avait fait faux-bond ou que cette histoire était vraiment un canular. Dans le fond, ça l'arrangerait. Il s'apprêtait à tourner les talons quand il vit un type immense débarquer. Eléane lui avait dit que son ami était grand, mais pas à ce point. Avec son mètre 70 de gamin qui n'avait pas fini de pousser, il se sentait tout petit. Ça doit être galère pour lui faire la bise... Mais comme Ebenezer ne s'amusait à faire la bise à personne, le problème était réglé et il n'avait plus qu'à aller demander au type son identité.

- Vous êtes bien Finrod Elensar ?

Pas de "bonjour", ni d'"excusez-moi", l'heure était grave, ils prendraient le thé plus tard. Il fit signe à l'homme de le suivre, ne sachant pas s'il était déjà aller dans l'appart de sa sœur. Ça faisait d'ailleurs un bout de temps que le brun n'y avait pas mis les pieds. Eléane était décidément bien trop rancunière. Il grimpa les escaliers sur la pointe des pieds, évitant les marches qui grinçaient pour ne pas se faire repérer avant qu'il ne décide de vérifier la solidité de la rampe en foutant un coup de batte dedans. Pour un truc tout fissuré, elle tenait bien le coup, c'était bon à savoir. Ça serait bête que l'immeuble leur tombe dessus s'ils y allaient trop fort. Arrivé au bon étage, il déverrouilla la porte de sa soeur d'un coup de baguette et l'ouvrit.

- A vous l'honneur !

Il s'effaça pour laisser l'homme passer, sourire peu rassurant aux lèvres. Les plus menaçants d'abord, règle numéro un de toute tentative d'intimidation.
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Finrod Elensar, le  Mer 06 Mai 2015, 20:12

L'état d'urgence avait été mis en place. Eléane LESTRANGE était avec un poufsouffle élevé par des moldus. Rien de pire! Lorsque Finrod Elensar, sang-pur, élitiste et méprisant les sans-magies, avait appris la nouvelle, il ne se demandait pas si sa jeune amie n'était pas sous l'emprise de l'imperium ou d'un philtre d'amour. Elle avait fait la grande annonce, car l'ancien serpentard l'avait quelque peu questionné au vue de sa joie continuellement affichée depuis quelques semaines. Pour éviter tout embrouille, il s'était abstenu de tout commentaire, mais ce n'était pas l'envie qui lui manquait. Il était parti de la boutique, laissant à la sorcière le soin de fermer derrière elle, une fois qu'elle aurait fini son travail. Il avait ruminé durant tout le trajet qui menait chez lui et une bonne partie de la soirée. Lorsqu'une idée lui vint à l'esprit. Ebenezer, le frère d'Eléane, pourrait éventuellement lui venir en aide. Bien que les deux jeunes hommes ne se soient jamais rencontrés, Finrod en avait assez entendu pour savoir qu'il pourrait trouver de l'aide auprès de ce membre de la famille Lestrange. Et ce fut le cas. Motivé à bloc, le Serdaigle s'était laissé convaincre rapidement. Il proposait des battes de Quidditich, sport que Finrod n'avait jamais pratiqué. L'ancien vert et argent n'avait pas pris la peine de répondre, sa baguette suffirait largement ou ses poings étaient toujours là en dernier recours.

C'était donc un samedi que l'O.S.E.P.M.C (opération de sauvetage d'Eléane contre un pouffy mielleux et collant) avait lieu. Les deux sorciers s'étaient accordés pour se retrouver dans l'Allée des Embrumes. Le Fourchu, vêtu de son capuchon noir habituel, sa baguette dans sa poche, avait demandé à Saïca de le suivre discrètement, on ne savait pas comment la situation pouvait évoluer et trahir son secret serait le cadet de ses soucis vu ce qu'il se tramait. Sans un mot, l'air sérieux, les deux sorciers en mission spéciale se dirigèrent, après s'être retrouvé comme prévu, vers l'appartement de l'ancienne Serpentard et de son vulgaire Poufsouffle Alex Pearce... L'immeuble ne payait pas de mine, comme tous les autres de la rue. Les entrées se ressemblaient toutes et celle-ci ne faisait pas exception. Ebenezer semblait connaître les marches par cœur pour éviter d'annoncer leur arrivée. Mais Finrod, vu sa taille et donc le poids qui allait avec, faisait quand même craquer les planches de bois. Les deux jeunes gens se stoppèrent devant une porte et le jeune Serdaigle fit le nécessaire pour que le chemin soit dégagé, il aurait mieux fait de casser la porte, mais il ne fallait quand même pas oublier que c'était l'habitation de sa meilleure amie. Le Fourchu passa la porte et cria de sa forte voix grave:

- ELÉAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANE!!!!!!! Cherchant du regard quelqu'un, quelque chose contre lequel il pourrait se défouler. Il continua d'avancer dans l'appartement pour trouver les deux tourtereaux (immonde vision) dans le canapé. Il sortit sa baguette et la pointa sur l'homme qui devait être le fameux Pearce.

- TOI! Hurla-t-il. Tu t'éloignes d'elle immédiatement. Sans quoi ta cervelle va repeindre ces magnifiques murs de votre hoooorrible nid douillet qui pue l'amour à plein nez.

La bête Finrod était lâchée. Il ne lâchait pas du regard le fameux namoureux de son amie. Il fallait reconnaître qu'il n'était pas moche, mais bon un Poufsouffle... Cela suffisait à réduire en cendres le peu qu'on pouvait lui trouver de bien... L'ancien vert et argent remarqua que le petit frère Lestrange l'avait suivi sans un mot. Ce petit coup d’œil furtif lui permit de voir aussi que Saïca venait de se glisser dans l'appartement sans se faire repérer, elle attendait sous un meuble que son maître ait besoin d'elle.

- Ma chère Eléane, tu te sens bien? ça va? Tu te sens comment? Tu réalises ce qu'il se passe? Que t'a-t-il fait? Tu me reconnais? Dis moi que tu n'es pas consentante. Questionna-t-il son amie, mais avec un regard féroce sur le sorcier qui le regardait d'un air ahuri comme s'il ne comprenait rien à ce qu'il se passait... En même temps, il ne fallait pas trop en demander à un Pouffy. L'anglo-roumain espérait que son amie se défasse de l'enchantement ou de ce qui la retenait attachée à cette tête de merlan frit.


Dernière édition par Finrod Elensar le Sam 23 Mai 2015, 17:00, édité 1 fois
Alex Pearce
Alex Pearce
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Alex Pearce, le  Dim 10 Mai 2015, 20:12

    La journée, ou du moins le week-end, avait très bien commencée. En effet, le jeune couple,qui était ensemble depuis un mois, s'était réveillé doucement, accompagné de doux sourire (un réveil surtout recouvert de baiser), puis par la suite avait pris un petit déjeuner, s'était douché ensemble et enfin s'était installé sur le canapé. La brunette s'occupa d'écrire une lettre, à un proche sans doute, tandis que le blondinet lui, sélectionna un livre dans la bibliothèque que possédais sa petite-amie. Un livre sur la magie tient, ça sera l'occasion pour le sorcier d'approfondir ses connaissances en la matière, histoire de rattraper les nombreux cours qu'il avait raté lorsqu'il était encore étudiant. Le jeune homme commença à feuilleter le bouquin, juste pour faire passer le temps, puis au fur et à mesure, se mit à le lire avec une réelle imprégnation.

    Ce qu'il faut savoir, c'est que quand un livre plait à Alex, ce dernier est capable de le lire d'une traite et ce, avec une extrême rapidité. Ainsi, il ne lui fallut pas moins d'une demie heure pour terminer ce livre. Lorsqu'il tourna légèrement le regard vers sa petite-amie, il constata que celle-ci était également à fond dans la rédaction de sa lettre, et ne voyait pas que son amoureux avait déjà mit fin à sa lecture. De ce fait, le Pearce s'adossa un peu plus contre le canapé, et garda le livre ouvert à la même page, à savoir la dernière. Cependant, ses yeux scrutaient la fenêtre, ce qu'il y avait à travers la fenêtre. Vous l'aurez sans doute compris, le regard interrogateur et lointain : l'anglais réfléchissait. Oui, le petit amie de la sorcière repensait sans cesse à leur histoire, à leur rencontre et à la vie qu'ils menaient tous les deux. Alex ne voulait surtout pas que cela s'arrête car ils étaient si bien et allaient si bien ensemble. Chaque réveils, chaque journées et chaque baisers ou autre était totalement nouveau au fur et à mesure que cela arrivait. Cela avait même pu se confirmer le jour où les tourtereaux s'étaient avoués les véritables sentiments qu'ils ressentaient pour l'autre. Depuis ce jour, leur aventure était devenue sérieuse et s'était transformée. C'est donc depuis ce jour que le londonien fut d'autant plus heureux de sortir avec Ely'. D'ailleurs, faudrait qu'il songe à la présenter à sa famille, et qu'elle en fasse de même ... Bon, pour elle c'était un peu plus problématique, c'est vrai, il va donc sans doute patienter encore quelques temps.

    Voilà qu'il fut de nouveau interrompu dans ses pensées par sa petite-amie à laquelle il adressa un grand sourire, en se tournant vers elle ... Sauf qu'elle n'était plus assise à ses cotés. Alex avait tellement médité qu'il ne s'était alors même pas rendu compte qu'Eléane fut parti à la cuisine afin de préparer le déjeuner. Ainsi, le blond se leva et lui adressa cette fois un sourire, avant d'être certain qu'elle soit dans son champ de vision. La Lestrange lui avait demandée de mettre la table, tâche qu'Alex accomplissait à quasiment tout les repas. N'étant pas très doué pour ce qui est de la cuisine, c'était sans doute la seule chose qu'il était capable de faire correctement. Le sorcier se hâte à sa mission, et une fois qu'elle fut accompli et que les lasagnes dûment préparée par sa brunette sexy furent prête, ils passèrent tous deux à table. Comme toujours, le repas fut silencieux. Non pas qu'ils n'aimaient pas discuter, bien au contraire, ils papotaient à longueur de temps, seulement ce n'était pas vraiment le cas pendant les repas. A la place, ils préféraient se sourire, se regarder d'un air complice et déguster leur assiettes.

    Une fois qu'ils eurent finit et que la table fut débarrassée, les deux amoureux retournèrent s'installer sur le canapé puis se mirent à discuter. Eléane lui demanda qu'il lui raconte quelques anecdotes qu'il avait de ses années à Poudlard. Cela tombait bien, puisque le jeune sorcier en avait des tonnes à raconter. Avec enthousiasme donc, il commença à lui conter ses aventures, sa petite-amie, le regard béant et amoureux, le sourire aux lèvres, l'écouta avec admiration. Bien sûr, ses petites histoires furent courtes, mais faisaient beaucoup rire la jeune femme. Et, tout en la regardant, Alex ne pouvait s'empêcher de l'admirer de se dire à quel point elle était sublime. D'un seul coup, l'alchimie qui unissait le couple le poussa à lui sauter dessus, comme si le Pearce en était devenu accro ... Il mit donc fin à ses histoires et l'embrassa fougueusement en se jetant sur elle. Bon, en vérité, il ne se jeta pas réellement sur elle, mais l'invitait plutôt à s'asseoir sur lui en l'attrapant par les hanches, en la soulevant légèrement jusqu'à qu'elle puisse s'installer sur lui. Désormais, la brune paraissait plus grande que lui. Ils s'embrassaient, et s'échangeait des sourires. En plus, ils faisaient cela presque chaque week-end, quand ils n'avaient pas grand chose à faire, pourtant ils ne s'en laissaient absolument pas, car c'était une espèce de redécouverte à chaque fois. Les baisers qu'Ely lui rendaient fur si émotionnel, agréable et violent à la fois que le blondinet en poussait des gémissements de plaisir.... Leur câlin se stoppa net !

    Ils s'étaient arrêtés brusquement, et s'échangeaient des regards. Alex fut rassuré, car cela confirmait qu'il n'avait pas rêvé mais qu'ils avaient tous deux entendu la même chose : des bruits de pas dans les escaliers assez inhabituel, ne correspondant pas à ceux des voisins. Les pas s’arrêtèrent pile à cet étage, ce qui semblait très étrange. Doucement, le sorcier demanda à sa copine de se pousser pour qu'il puisse se remettre sur son séant. Instinctivement, il attrapa sa baguette magique posée sur la table basse et se mit en garde devant la porte, tout en restant assis, car tout cela ne sentait pas bon du tout. "Chérie, ne fais rien surtout" dit-il à l'adresse de l'ex-Serpentard, assise près de lui sur le canapé. Peut-être s'affolait t-il pour rien, mais dans ce genre de cas, valait mieux être prévoyant.

    LA PORTE S'OUVRIT, faisant sursauter l'ancien Poufsouffle, toujours armé, et un crie se fit entendre "ELÉAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANE!!!!!!!", et la silhouette ayant hurlé ce nom chercha sa propriétaire du regard. Alex se tourna également vers elle, d'un air vraiment curieux, interrogateur et remplit de colère. Il y avait de quoi l'être, sa copine connaissait celui qui s'était introduit ... Ou plutôt CEUX qui s'étaient introduit, car ils étaient deux !!! L'inconnu, pour le Pearce, qui avait crié le nom de sa petite-amie s'adressa soudainement à lui, comme s'il parlait à un chien. D'une voix inquisitrice, il lui demanda de s'éloigner immédiatement d'elle sous peine de ... ce qu'il fallait retenir c'est qu'il avait été menacé, et Alex n'avait pas pris la peine d'écouter les menaces jusqu'au bout car il n'avait tout simplement pas peur. Mais ne connaissant pas les sorciers, et ne sachant pas de quoi ils pouvaient être capable, il préféra les obéir, avant d'en savoir un peu plus, pour agir. A ces mots, le même individu s'adressa à Eléane d'une manière très étrange, comme si cette dernière avait été ensorcelé par le Pearce et qu'ils étaient venu pour la sauver. A entendre ce type, c'est à Alex qu'il en voulait. Et c'est là que le blondinet commençait à comprendre, la brunette lui avait racontée que sa famille était généralement contre les moldus, par déduction, ces deux mecs étaient de sa famille, avaient appris leur liaison et Alex étant un fils de moldus forcément cela ne devait pas leurs plaire.

    Le jeune adulte s'était levé et installé derrière le canapé, un peu à l'écart, pendant qu'il laissait l'inconnu s'adresser à Eléane. Il ne fit rien, et resta silencieux, tenant fermement sa baguette à la main. Puis, finalement décida de ne pas s'écraser. Bien qu'il pouvait comprendre la réaction des deux autres potentiels Lestrange, il n'était pas quelqu'un qui s'éxécutait lorsque l'on donnait un ordre, jamais il n'avait fait cela à Poudlard, ce n'est pas maintenant qu'il allait commencer. Le blondinet changea donc de tactique, et d'un seul coup ouvrit la bouche, mais cette fois sa voix n'était ni douce, ni calme et encore moins gentille.

    -"Non mais je peux savoir qui vous êtes et ce que vous faites ici ?! Vous semblez connaître Eléane OK c'est bien, j'peux savoir ce que vous me voulez, parce qu'apparemment vous en avez après moi !!" Puis, pointant sa baguette vers le seul individu qui avait ouvert la bouche jusqu'ici, "TOI tu t'éloigne de ma petite-amie, ta cervelle peut aussi repeindre les murs, croit moi, je peux aussi faire des menaces, allez bouge toi !!!" Dit-il, tout en s'approchant à nouveau de sa petite-amie, tel un héros prêt à risquer sa vie. "Maintenant, je vous laisse deux minutes pour vous expliquer !" En pointant cette fois sa baguette vers les deux individus, alternant l'un et l'autre. "Eléane, toi aussi tu devrait t'expliquer." Conclut-il son temps de paroles d'une voix assez ferme.
Eléane Lestrange
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Eléane Lestrange, le  Lun 11 Mai 2015, 22:50

Les bruits de pas qui se faisaient entendre précédemment dans l’escalier venaient tout juste de s’arrêter devant la porte de son appartement. Alex s’était visiblement mis en mode mâle protecteur, il lui demanda de se pousser pour qu’il puisse s’asseoir, en effet, Eléane était assise à califourchon sur lui qui était allongé sur le canapé. En se redressant le blond attrapa sa baguette posée sur la table basse et il demanda à la jeune femme de ne rien faire. Les deux jeune gens étaient là, tous les deux assis sur le canapé du salon et leurs regards tournés vers la porte d’entrée de l’appartement. L’attente de voir ce qui allait se passer faisait accélérer le cœur de la brune. Et soudain, la porte s’ouvrit à la volée faisant sursauter le couple toujours assit sur le canapé. Une première très grande silhouette entra dans l’appartement suivi presque immédiatement d’une seconde bien plus petite. Ces deux personnes, Eléane les reconnu au premier coup d’œil. Un sourire en coin désabusé vint fleurir sur ses lèvres, la Lestrange savait bien que Finrod n’en serait pas resté là quand elle lui avait annoncé qu’elle était en coule avec un Pouffy né-moldu, mais de là à ce qu’il se ramène avec son frère chez elle, alors que les deux ne se connaissaient même pas, c’était n’importe quoi. Un cri la sortit de ses pensées.

"ELÉAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANE!!!!!!!" C’était Finrod qui avait hurlé son prénom, il ne l’avait apparemment pas vu alors qu’elle était assise juste en face de lui, seul le dossier du canapé les cachaient quelques peu elle et Alex, mais vu sa grande taille, l’ex-Serpentard ne devait pourtant n’avoir aucun mal à les voir. En y réfléchissant, c’était déjà la seconde fois qu’il lui faisait ça, à cette pensée, la brune eut envie de se moquer un peu de lui et de sa vieillesse, mais elle s’abstint, ce n’était pas le moment de rire. Le géant finit par enfin les remarquer et il s’adressa à Alex sur un ton mauvais qui ne plût pas du tout à Eléane tout en pointant sur lui sa baguette. "TOI! Tu t'éloignes d'elle immédiatement. Sans quoi ta cervelle va repeindre ces magnifiques murs de votre hoooorrible nid douillet qui pue l'amour à plein nez." Et en plus il le menaçait, non mais on aura tout vu ! Après un dernier regard menaçant vers son petit-ami, Finrod se tourna vers elle. "Ma chère Eléane, tu te sens bien? ça va? Tu te sens comment? Tu réalises ce qu'il se passe? Que t'a-t-il fait? Tu me reconnais? Dis moi que tu n'es pas consentante." Et après il s’adressait à elle comme si elle était une attardée mentale ou une gamine. Il devait sûrement penser qu’elle avait été ensorcelée par le blond. En même temps elle pouvait le comprendre, elle qui était une fervente défenseuse des sangs-purs, et une Serpentard fière de l’être, en couple avec un Poufsouffle élevé par des moldus, y a de quoi s’inquiéter. D’ailleurs, trop prise par ses pensées et ce que Fin lui disait, elle n’avait pas remarquée qu’Alex s’était éloigné tant que ça d’elle. D’ailleurs celui-ci se décida à prendre la parole avant qu’elle-même n’en ai eu le temps.

"Non mais je peux savoir qui vous êtes et ce que vous faites ici ?! Vous semblez connaître Eléane OK c'est bien, j'peux savoir ce que vous me voulez, parce qu'apparemment vous en avez après moi !! TOI tu t'éloigne de ma petite-amie, ta cervelle peut aussi repeindre les murs, croit moi, je peux aussi faire des menaces, allez bouge toi !!! Maintenant, je vous laisse deux minutes pour vous expliquer ! Eléane, toi aussi tu devrait t'expliquer." Son ton montrait toute la colère qu’il ressentait, et la brune le comprenait car elle aussi était en colère. Le blond c’était de nouveau rapprochée d’elle et avait lui aussi pointé sa baguette sur Finrod et sur Ebenezer. D’ailleurs le petit brun était resté à l’écart et n’avait encore rien dit, il avait toujours sa batte de quidditch dans la main et restait planté là. La Lestrange de décida enfin à agir et pris la main libre d’Alex dans la sienne espérant le calmer de part son contact.

"Aucune cervelle ne va retapisser les murs, ce salon est très bien comme il est, pas besoin de refaire la déco merci !" Dit la jeune femme montrant ainsi sa colère face à l’intrusion de Finrod et Ebenezer dans sa vie privée. En plus elle avait toujours en tête l'évènement qui lui avait fait refaire totalement la décoration de son salon, et elle était persuadée qu'Eben s'en rappelait aussi. "Et Finrod, je me sens très bien, oui je te reconnais, et oui je suis consentante, je ne suis pas ensorcelé par Alex. Et arrête de me parler comme à une idiote." Elle se retourna ensuite vers Alex. "Mon cœur je te présente Finrod Elensar, mon meilleur ami, et Ebenezer Lestrange mon petit frère." Présenta-t-elle les deux intrus en les désignant chacun leur tour. "Fin, Eby, je vous présente Alex Pearce mon petit-ami." En montrant à son tour le blond. "Maintenant puis-je savoir ce que vous faites ici ? Depuis quand vous vous connaissez ? Et surtout pourquoi tu as ta batte de quidditch Eby ?" La Lestrange posa ces questions sur un ton doucereux, bien pire que si elle avait hurlé et avec un pointe interloquée.
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Finrod Elensar, le  Sam 23 Mai 2015, 16:59

Apparement le Pouffy n'avait pas beaucoup d'inspiration, car la menace qu'il fit à Finrod était une simple copie que celle qu'il venait de faire... Ce manque d'inventivité le fit ricaner. Il s'apprêtait à lui répondre sur un ton sec et mordant, surtout qu'il s'imaginait pouvoir donner des ordres à l'ex Serpentard, énorme blague, que ce n'était pas que de simple menace mais Eléane, qui était quand même la cause principale de ce rendez-vous improvisé (invasion serait plus correct comme mot), prit la parole. En l'entendant prononcer un "mon cœur", l'ancien vert et argent mima une expression de dégoût profond, cela était horripilant! Si le grand homme possédait encore des cheveux, ceux-ci se seraient dressés sur son crâne. Comment pouvait-elle vouloir de lui, de ce vulgaire et ridicule sorcier (bien bâti, il fallait le reconnaître). Ok pour une fois, pour s'amuser, deux fois s'il est doué au lit, mais de là à sortir avec et l'appeler "mon cœur" il y avait un pas, un fossé voire même une vallée!  De plus, Eb' semblait dans les choux et restait sans rien dire, Finrod aurait pu amener un pot de fleur, lui attacher une batte de Quidditch à une branche, cela aurait été pareil... Puis l'attention de l'Elensar revint sur le discours de son amie. De ce qu'elle disait, la Lestrange était parfaitement saine d'esprit (Finrod en doutait fortement vu ce qu'elle venait de dire). Elle osa demander ce que lui et son jeune frangin faisaient ici:

- Je vais te dire ce que l'on fait ici! On vient te secouer ma pauvre fille. Où est passée la jeune Lestrange pleine de fougue et prête à dézinguer le premier Pouffy qui lui tombait sous la main? Qui insultait ces vulgaires sans-magies qui se croient tout permis? La lignée de sang-pur! Qu'est-ce que tu fais de ton éducation? Dit le sorcier d'une voix forte.

Sa baguette était toujours pointée sur le fameux Alex Pearce. Pour l'instant, Finrod n'en avait que faire de lui. Il fallait qu'Eléane réalise ce qu'elle avait entrepris. Saïca était restée tapie dans l'ombre, prête à entrer en action. D'ailleurs, l'ancien vert et argent était étonnée qu'elle n'ait pas agi lorsque la tête de nœud de petit ami de la sorcière avait pointé sa baguette sur son maître. Elle devait attendre que ce dernier ne lui en donne l'ordre ou alors que le Pouffy commence à prononcer une formule magique. Il se retrouverait avec un taïpan du désert amplifiée et long de deux mètres sur la tronche. Situation peu recommandée. Mais c'était les conséquences à envisager lorsque l'on se mesurait à un Fourchelang. Encore fallait-il être au courant que son adversaire était capable de parler aux serpents.

Attendant une réponse d'Eléane ou une réaction d'Ebenezer, mais en tout cas pas un signe de vie de l'autre Pearce, les yeux émeraudes du sorcier glissaient entre sa meilleure amie et l'homme à (a)battre. Il fallait être sur qu'il ne tente rien de stupide.

Ebenezer Lestrange
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Ebenezer Lestrange, le  Lun 01 Juin 2015, 18:58

Désolé pour le retard, oraux à réviser...

Ça gueulait de tous les côtés, c'était juste fatigant. Pas l'ombre d'une source quelconque d'amusement. Les adultes étaient bizarres et offraient un spectacle au mieux pathétique, au pire d'un ennui mortel. Peut-être qu'il ferait mieux aller se chercher une pomme dans la cuisine puis d'aller faire une sieste dans la chambre de feu la colocataire d'Eléane. D'ailleurs, où celle-ci était vraiment passée ? Zigouillée dans le noir pour que le sieur Pearce ait plus de place ? Le brun s'étira tranquillement, son trajet en balai l'avait tout engourdi.

Et ça continuait à parler et Ebenezer observait. Le savoir était le pouvoir, surtout quand on avait ni la force, ni l'expérience avec soi. Ainsi, il apprit qu'Elensar n'était pas la discrétion incarnée. Il avait tout de la grâce du pachyderme énervé quand il entra dans l'appartement en hurlant. Il avait aussi un côté protecteur assez amusant, frôlant le paternalisme et la niaiserie. Un comble pour quelqu'un n'ayant pas l'air d'apprécier l'"hoooorrible nid douillet qui pue l'amour à plein nez". Pearce, quant à lui, réagit au quart de tour. Il aurait été dans la maison des rouges que ça n'aurait pas étonné le brun. Il manquait de diplomatie le garçon, c'était en aucun cas à lui de poser des questions et de leur demander ce qu'ils faisaient ici. On avait besoin de justifications maintenant pour visiter sa sœur et son copain ? Aucun respect. Il n'aimait pas ce mec.

C'était à qui mettrait hypothétiquement le plus de cervelle de l'autre sur les murs tous repeints. Juste des techniques d'intimidation, du montrage de crocs et le manège habituel. Il reporta son attention sur sa sœur. Elle avait l'air d'être tout à fait normal et c'était ça qui était inquiétant. Le ton employé, la référence à la décoration du salon et même les surnoms employés... Quelque chose clochait et Ebenezer préférait sincèrement penser que c'était juste une mise en scène et que la sorcière était sous imperium. Il grimaça à l'entente du "Eby", après tout il n'avait plus quatre ans, et posa sa batte contre le mur en attendant le moment propice. Finrod s'accapara de celle-ci et se mit à lui poser tout un tas de questions bateaux et désuètes. Le brun n'avait plus qu'à arrêter de faire tapisserie et d'aller voir ce que Pearce avait dans le ventre.

Sourire aimable vissé au visage, Ebenezer s'avança d'un pas nonchalant jusqu'au poufsouffle. Après tout, il n'avait rien contre les nés-moldus, il était même l'intrus de sa famille à cause de son manque d'égard envers les arbres généalogiques de ses camarades. Et il n'avait pas l'air bien dangereux non plus, l'innocence incarnée. Il se passa la main dans les cheveux, parcourut le salon du regard (encore bien trop rangé à son goût, il arrangerait peut-être ça), et réajusta sa chemise. Pearce les prenait pour des sang-pur sectaires alors autant le conforter dans cette idée en jouant au fils d'aristo ne se souciant que de son apparence.

- Veuillez nous excuser pour notre impolitesse. L'entrée en matière n'était pas des plus convenables, j'en conviens. Reprenons du début ? Ebenezer Lestrange, le petit frère, enchanté.

Il ponctua ses premiers mots depuis son entrée dans l'appartement en tendant sa main droite vers la cible à abattre. Pendant ce temps là, sa baguette glissait malencontreusement dans son autre main. Contrairement à lui, Pearce avait une grande partie des chances d'être droitier, et dans ce cas-là, s'il avait la politesse de lui serrer la main, il serait légèrement handicapé pour la suite... Et s'il ne voulait pas, ce qui serait logique, Eléane ne serait pas super contente que son petit-ami refuse les excuses du serdaigle. Sans compter que l'ex-préfet aurait une raison plus que valable pour faire un home-run avec sa tête de blaireau en guise de balle.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Eléane Lestrange
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Eléane Lestrange, le  Dim 23 Aoû 2015, 23:38

Eléane essayait de se concentrer sur les expressions de toutes les personnes présentes dans la pièce histoire d’essayer de parer au mieux une attaque si elle venait. Elle eut donc tout le loisir d’observer le dégoût se peindre sur le visage de Finrod lorsqu’elle appela Alex mon cœur, surnom qu’elle n’utilisait normalement que quand ils étaient tous les deux mais qui lui avait échappé sur le moment, puis vint l’expression outrée lorsqu’elle osa lui demander ce qu’il faisait ici avec Eb. Elle avait tout de même le droit de s’interroger devant cette soudaine apparition chez elle. Son meilleur ami lui répondit avec une voix d’où perçait une note de colère.

"Je vais te dire ce que l'on fait ici! On vient te secouer ma pauvre fille. Où est passée la jeune Lestrange pleine de fougue et prête à dézinguer le premier Pouffy qui lui tombait sous la main? Qui insultait ces vulgaires sans-magies qui se croient tout permis? La lignée de sang-pur! Qu'est-ce que tu fais de ton éducation ?"

En effet cela pouvait paraitre étrange pour ceux qui la connaissait, mais ce n’est pas parce qu’il y avait Alex qu’elle avait changé ou renié son éducation, bien au contraire. De plus, elle savait très bien que si le Poufsouffle n’arrivait pas à accepter cette partie d’elle, elle ne pourrait pas continuer sa relation, même si cela serait sûrement dur pour elle, elle ne pouvait pas abandonner ses idéaux. Pour l’instant il disait que ce n’était pas grave, qu’elle pensait ce qu’elle voulait, mais cela ne faisait qu’un mois qu’ils étaient ensemble, et elle se doutait bien qu’ils ne comprenaient pas encore bien jusqu’où allaient ses convictions.

"Finrod, je n’ai pas changé, je suis toujours la même, pas plus conciliante qu’avant. Je dézinguerais toujours le premier pouffy qui me passera sous la main, j’insulte toujours les sangs de bourbes."

Elle utilisait volontairement cette insulte pour lui montrer la véracité de ses propos.

"Je n’ai pas renié mon sang pur et ma lignée, ni même mon éducation, et je ne le ferais jamais ! Alex c’est juste Alex, c’est le seul que j’accepte parce que c’est comme ça, je n’y peux rien, je l’aime. Il m’accepte comme je suis, qu'importe ce que je pense, enfin pour l’instant."

Un silence plana quelques instants avant que du coin de l’œil, la brune vit bouger Ebenezer de son poste d’observation qu’il avait pris dès son entrée dans l’appartement. Il s’avança, un sourire aimable, dont seules les personnes qui le connaissaient bien pouvaient remarquer la fausseté, plaqué sur les lèvres. Il passa sa main dans ses cheveux et fit tout pour paraitre le plus innocent possible, ce qui n’était pas bien dur vu sa carrure. Et hop que je remets ma chemise en place, que je m’avance sûr de moi et nonchalant, la jeune femme reconnaissait là l’air qu’il prenait lors des dîners de gala où il était forcé d’assister bien qu’il détestait ça. Il jouait son petit aristo.

"Veuillez nous excuser pour notre impolitesse. L'entrée en matière n'était pas des plus convenables, j'en conviens. Reprenons du début ? Ebenezer Lestrange, le petit frère, enchanté."

La Lestrange avait bien envie de ricaner, mais ne voulais pas gâcher l’effet que son frère avait mis dans sa présentation et dans ses excuses. Si cela pouvait servir à calmer tout le monde, elle ne disait pas non. Bien qu’elle sache qu’au moindre mot de travers, au moindre geste suspect, la situation déraperait complètement. Elle espérait bien sûr qu’Alex accepterait la poignée de main que lui proposait son frère sinon ça ne passerait pas. Et c’est là qu’eut lieux une chose tout à fait invraisemblable, mais extrêmement amusante. Face, sa collègue et nouvelle colocataire qui venait de sortir de Poudlard, débarqua de sa chambre en petite culotte avant d’aller se réfugier derrière la table comprenant qu’il y avait des « invités » ou plutôt des incrusteurs. La nouvelle venue salua tous les gens présent dans le salon un peu timidement, avant de débiter quelques phrases à toutes allures bien qu’entrecoupées de quelques instants de silence gêné. Puis elle s’enfuit rapidement par là où elle était venue en demandant de ne rien saccager, et Eléane lui en fut reconnaissante bien qu’elle savait que si l’envie prenait à l’un des gars de tout cassé il casserait tout.

Cependant la tension dans son corps se relâcha d’un coup et elle explosa de rire, sans pouvoir s’arrêter. La pauvre Face s’était mise dans une situation des plus hilarantes. Après quelques minutes à se tordre de rire, toujours assise sur le canapé, la brune reprit ses esprits et cria à l’attention de Face un :

"Merci de ton intervention Face !"

Un petit rire la secouait encore de temps en temps en repensant à cette scène qui fut suivit d’un long silence. Cependant la Lestrange n’osait plus intervenir, attendant que quelqu’un d’autre ne prenne la parole.
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Finrod Elensar, le  Sam 05 Sep 2015, 12:12

Non mais il se passait quoi là ? Est-ce qu'il était tombé dans un piège, une sorte comédie grotesque où il était le seul à ne pas être au courant de ce qu'il se tramait ? Parce qu'entre Eléane qui affirmait avoir toute sa tête, ce qui n'est pas avoir grand chose, mais c'est déjà un début, l'autre Serdaigle de Lestrange qui se la joue aristocrate et poli avec sa batte de Quidditch, paradoxal non pas le moins du monde puis l'autre Pouffy amorphe qui reste là sans rien dire et cerise sur le gâteau, Face, une des ses employées, qui débarque en petite culotte... Cela devait être un numéro de "sorcier caché" (l'équivalent des caméras cachées moldues). Parce que là, c'était mais N'IMPORTE QUOI ! L'ancien Serpentard resta sans rien pendant un moment... Que quelqu'un dise quelque chose du genre "SURPRIIIISE ! C'était une blague..." La situation était tellement abracadabrante, même pour des sorciers. Mais non, rien... Du coin de l'oeil, le gérant fit comprendre à son serpent que, dès que l'occasion se présenterait, elle pourrait partir. Finrod n'allait pas tuer quelqu'un en présence d'autant de témoins... Et hors de question de tous les tuer, bah oui il avait besoin d'eux à la boutique quand même et recruter des nouvelles personnes était déjà assez pénible comme ça.

Le Fouchelang déglutit et regarda d'un air provocateur et arrogant son amie.

- Ce sont de bien jolis mots qui sonnent dans mes oreilles, mais alors explique moi ce que l'autre fait ici ?! Il désigna d'un coup de tête Alex. "Non mais parce que là, ça m'échappe ce qu'il se passe. Et Face vit avec toi ? Et Alex ? Vous faites un ménage à trois ou bien ?"

Finrod regarda la porte par laquelle s'était enfuie Face. C'était sur et certain, les femmes se n'étaient pas faites pour lui. Vraiment pas. Après s'être remis de cette vision (d'horreur). Le Sang-Pur regarda le frère Lestrange. Trop jeune pour lui mais pas si moche que ça.

- Et toi ? C'est tout ce que tu as à dire ? Avec tes faux airs de diplomate... Tu crois que t'es crédible avec ta batte ?

Le sorcier ne savait plus quoi faire. La situation était tellement improbable ! Et il ne pouvait pas tuer Alex, pas avec autant de témoins. Et deux étaient ses employés, à l'idée de devoir recommencer les entretiens pour engager du nouveau personnel l'empêcha de lever sa baguette pour faire couler le sang, il avait bien de la chance le Pouffy, parce que malgré sa grand bouche (avec une grande langue ? Si c'était le cas, Ely était bien chanceuse), car il n'aurait pas fallu longtemps à l'ancien Serpentard pour le réduire en quatre heure pour Saïca.

- Il va se passer quoi maintenant? Vous allez vous marier et nous faire plein d'affreux enfants qui vont ADORER le monde moldu... Et y emménager aussi pendant qu'on y est ou bien ?

L'ironie c'était sympa, mais Finrod espérait que les réponses qui viendraient n'allaient pas être une mauvaise surprise... Parce qu'il avait donné pour aujourd'hui.
Ebenezer Lestrange
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Ebenezer Lestrange, le  Mer 21 Oct 2015, 14:37

Pearce ne connaissait pas le concept du serrage de main. Lightwood, que foutait-elle ici d'ailleurs ? l'était plus à Poudlard ?, ne connaissait pas le concept du "je-ne-me-mêle-pas-de-la-vie-des-gens". Le QI moyen des gens de cette pièce ne devait pas voler très haut. Heureusement que lui et quelques insectes étaient présents pour le remonter un peu. La pouffy était en culotte, charmant spectacle, il avait juste envie de gerber. Il la regarda de haut en bas, air dégoûté et laissa retomber sa main que l'autre c*n ne serrerait pas.

- Exactement, c'est pas ton problème alors va te rhabiller avant qu'on ne finisse tous traumatisés. répondit-il froidement à l'empêcheuse de tourner en rond qui venait de partir, pour se suicider avec un peu de chance.

Eléane qui remerciait la squatteuse, Elensar qui se remettait à blablater, il ne manquait décidément que le thé. Pearce jouait au rôle de légume et donnait une irrépréhensible envie de le dégommer. Genre à l'aide d'une batte, comme celle qu'Ebenezer avait. Limite, il pouvait la lui faire bouffer d'un seul coup pour voir à quel point un œsophage humain était résistant puis après, il pourrait...

- Et toi ? C'est tout ce que tu as à dire ? Avec tes faux airs de diplomate... Tu crois que t'es crédible avec ta batte ?

Haussement d'épaules, entre Eléane qui avait eu l'air de croire qu'il avait fait ça pour calmer le jeu et Elensar, on pouvait dire que les serpys n'y connaissaient rien en stratégie. La seule raison pour laquelle Ebenezer avait été prêt à se salir la main en touchant Pearce juste pour l'occuper le temps de lui foutre un #Fitilla informulé dans les parties. Une diversion bête et méchante quoi. Puis pour qui il se prenait le père Elensar avec ses faux airs de donneur de leçons trop bavard ?

- Il va se passer quoi maintenant? Vous allez vous marier et nous faire plein d'affreux enfants qui vont ADORER le monde moldu... Et y emménager aussi pendant qu'on y est ou bien ?

Et encore du papotage. L'ami de sa sœur était décidément garant de toutes les vieilles coutumes sang-pur, racistes et ennuyeuses. Le brun commençait presque à piquer du nez. Bon, il était venu pour quoi déjà ? Vérifier l'état de santé de sa sœur et voir ce qu'on lui avait fait. Bilan: elle avait l'air normal, trop normal pour une sorcière de son genre qui sortait avec un abruti fini. Ça nécessitait des recherches prolongées et là il perdait du temps. Alors pendant que les deux potos parlaient et que Pearce regardait dans le vide, il empoigna fermement sa batte et décocha un coup dans la figure du blaireau. Bim! Des dents en moins avec un peu de chance.

- Bon, tout ceci était fort sympathique mais il est plus que temps pour moi de me tirer. Sur ce, à la prochaine et Eléane, fait pas de conneries avant que je trouve avec quoi il t'a lobotomisée...

Coup d’œil méprisant au Pearce, hochement de tête à peine poli en guise d'au-revoir au géant, il partit de l'appartement en claquant la porte.

Fin du rp pour moi
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Finrod Elensar, le  Dim 24 Jan 2016, 10:22

La venue du frère d'Eléane n'avait pas été si inutile que ça finalement. Bon, loin d'être très efficace quand il s'agissait de réveiller sa sœur, car la jeune femme ne semblait pas vouloir mettre fin à la relation qu'elle entretenait avec son passif de petit ami. En effet, ce dernier ne disait mot. Il restait là, silencieux... Étrange pour quelqu'un qui venait de recevoir un coup de batte dans la tronche...

Interloqué par la surprise du geste, Finrod regarda partir le Lestrange sans le retenir. En même temps, l'ancien Serpentard pensait avoir fait le tour. Répéter encore et encore les mêmes choses n'apportaient rien au final. Il avait exprimé ce qu'il pensait, sans y avoir été invité, à sa meilleure amie et estimait qu'à présent sa présence en ce lieu n'était plus nécessaire.

- Je vous laisse. J'ai fait ce que je pensais nécessaire. Eléane, on se revoit sans ton impur de petit-ami. Réfléchis bien aux conséquences que cela peut avoir. Bye.

Dans un mouvement de cape théâtrale, oui parce que dans ce genre de situation il fallait l'être, le Fourchelang tourna les talons et emprunta les escaliers que venait de prendre le jeune sorcier joueur de quidditch. Quelque peu déçu par son amie, le sorcier allait se calmer et lui en parler entre quatre yeux et lui faire retrouver la raison.

Fin du Rp pour moi
Ebenezer Lestrange
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Ebenezer Lestrange, le  Lun 01 Aoû 2016, 15:48

Avec Eléane et Finrod
Vol éhonté du LA d'Eléane mais elle est prévenue...


L'invitation avait été acceptée un peu par erreur. Il avait croisé Eléane par hasard, chose rare alors qu'ils habitaient à une rue d'intervalle, elle s'était mise à lui parler, il avait répondu par des "Oui" mécaniques sans rien écouter et elle l'avait quitté sur un rappel de l'heure et de la date du rendez-vous. Oups... L'avantage est qu'il aurait droit à un repas gratuit. L'inconvénient es qu'il aurait également le droit de supporter sa sœur. Joie et boursouflet. Il fuyait sa famille depuis quoi ? Presque deux ans et il arrivait à tomber nez-à-nez avec elle. Il fallait qu'il fasse plus attention. Heureusement que ce n'était qu'Eléane et pas ce sale petit morveux de Williamson.

Il était à peu près bien habillé, à peu près coiffé aussi. Juste pour jouer au petit frère qui avait bien grandi, qui réussissait dans sa vie pour qu'elle lui foute la paix. Toute façon, il s'en tiendrait aux éléments légaux de sa vie, ceux qui étaient racontables. Il ne s'étendrait pas sur ses beuveries quotidiennes à la TS, les gueules de bois qui ne l'atteignaient même plus le matin, son bras gauche encré, Il resterait au stade "je travaille à la TS pour me faire un peu d'argent et les études vont bien". Voilà. Il était dix-neuf heure, un samedi soir comme un autre, il avait prévenu Monroe qu'il ne serait pas là pour bosser et était déjà tout prêt. Tant pis, il serait à l'heure, voire en avance. Il prit une des bouteilles qui traînaient , formant une ligne parfaite dans la chambre qu'il partageait avec Delaube, et claqua la porte du studio en partant. Ce serait rhum ce soir.

Il traversa l'Allée des Embrumes d'un bon pas. Ça faisait un petit bout de temps que la rue ne lui faisait ni peur ni ne lui donnait le contentement de faire un truc pas très conseillé. Il s'en foutait maintenant, seul fuir l'ennui comptait. Puis faire de la magie aussi. Bref, il arriva devant l'immeuble d'Eléane, ignorant royalement le sorcier louche qui essayait de lui voler la bouteille qu'il avait dans la main et ouvrit la porte d'un coup de baguette. Il savait encore monter les escaliers menant à l'appart sans en faire grincer les marches pourtant, il lui semblait que ça faisait un siècle qu'il n'était pas venu.

La baraque d'Eléane était toujours mal-fermée, ou alors la sorcière n'avait pas pensé à la protéger contre les méthodes d'intrusion de son frère cadet. Il entra facilement, posa sa bouteille sur la table du salon, fureta par-ci par-là pour trouver les trucs nouveaux avant de se souvenir qu'il était sensé dire bonjour. Pour se faire pardonner, il piqua deux verres dans la cuisine vide, les remplit de rhum et ajouta du citron vert. Fallait toujours commencer les apéros par quelque chose de costaud, histoire de se réveiller. Vu qu'il n'avait croisée aucune frangine ni dans la salle, ni dans l'entrée, ni dans la cuisine, il toqua à la porte de sa chambre. Ouais, c'était presque poli de faire ça, mais c'était plus pour pas se faire traumatiser par la vision de sa sœur en culotte que par bonne éducation.

Hôtesse prévenue de son arrivée. BA accomplie, il se jeta sur le canapé et commença à boire son verre. Avec un peu de chance, le repas ne durerait pas trop longtemps.
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Finrod Elensar, le  Jeu 06 Oct 2016, 12:49

Bien qu'Eléane ne se connecte plus, on va essayer de donner un sens à ce rp



Cela faisait un moment que Finrod n'avait pas été invité chez sa meilleure amie. Il fallait dire que la dernière fois qu'il y avait mis les pieds, c'était pour lui remonter les bretelles. Elle s'était entiché d'un né-moldu mou du genou qui n'avait rien trouvé à dire face à ce que le Fourchelang disait. Il pensait avoir trouvé un allié en la personne du frère d'Eléane, Ebenezer. Mais comme gamin insupportable on ne faisait pas pire. Le sorcier avait impressionné de l'attitude du Serdaigle, pas dans le bon sens du terme. Insolant, irrespectueux, inutile aussi. Bref un duo qui n'avait pas duré bien longtemps au plus grand bonheur des deux sorciers.

Mais aujourd'hui, pas d'affreux avorton dans les pattes. Juste un repas entre amis. Son serpent n'était pas de la partie. Aucune raison de venir accompagner de son animal venimeux. L'ex-Serpentard s'était vêtu sobrement, une simple cape noire couvrant un pull de la même couleur. Un pantalon près du corps ainsi que des bottes en cuir. Le crâne chauve à l'air libre. Il n'avait pas beaucoup de distance à parcourir vu que les deux amis vivaient dans la même rue. Quelques minutes avant l'heure, Finrod sortit de chez lui et se retrouva dans la célèbre Allée des Embrumes. De part sa taille, il n'avait jamais eu de problème. Il était un commerçant respecté de surcroît. Il croisa les habitués qui erraient sans but sur les pavés salis de la ruelle. Il ne leur accorda pas un regard, droit et marchant d'un pas décidé. L'ambiance avait un peu changé. Les élèves s'aventuraient moins en ces lieux ou alors il était bien trop occupé pour remarquer ce genre de choses. Il arriva dans l'immeuble d'Eléane et grimpa rapidement les escaliers pour toquer à la porte. Et puis mince, elle savait qu'il venait, le jeune homme pouvait entrer sans risquer de la brusquer.

- Eléane, je suis arrivé.

La bonne humeur de Finrod s'envola comme une mouette effrayée par un gamin bruyant qui lui courrait dessus. L'insupportable Ebenezer était là. Pourquoi ? À quoi jouait Eléane

- Tu es là... Génial. Le dernier mot fut un murmure. La dernière fois que les deux jeunes homme s'étaient rencontrés, les choses s'étaient mal passées et ce n'était pas en ces lieux non. Quelque chose de plus sombre et secret.

- Où est Eléane ?
Contenu sponsorisé

[Habitation] Snake's apartment - Page 5 Empty
Re: [Habitation] Snake's apartment
Contenu sponsorisé, le  

Page 5 sur 6

 [Habitation] Snake's apartment

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.