AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 4 sur 14
Stonehenge
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
Invité
Invité

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Invité, le  Dim 22 Fév - 23:59

Gnark... On marchait... Voilà le délire. On allait pas y arriver, je pensais qu'on n'y serait jamais. Mais voilà, on x'y donnait à fond ! On avait enfin trouvé le doxy. Je pensais que ça serait easy, simple t'as vu, mais même pas ! On se contentait de se défendre... Comme des cacas... En plus, il se mettait à pleuvoir. Non mais WTF ! J'avais envie de pleurer... Toutes ces épreuves, c'était de la grosse m*rde. Pitié ! Pourvu qu'on alait y arriver. Je voulais crever... Bon... Au moins, j'avais trouvé le doxy ! C'était déjà ça... Je voulais comme crever, ça ne changer rien !

Je vous avais dit que je détestais cet endroit ? Comme la peste. Il était en face de nous. On n'allait pas y aarriver... Pitié, je tentais de repenser à Fight Club :
On ne pouvait pas parler avec un flingue dans la bouche... On ne pouvait direque des voyelles... Se frapper était notre seule force, I believe I can fly, je perdais la tête...

1) blessé

2 3) on blesse l'animal
4) il s'en va
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Maître de jeu, le  Dim 22 Fév - 23:59

Le membre 'April Warren' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Stonehenge - Page 4 D-4-3-10
Invité
Anonymous
Invité

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Invité, le  Lun 23 Fév - 0:04

Yeah baby yeah. Décidément on démarait sur les chapeaux (pointus) de balais ! Quelle efficacité ! et le plus surprenant dans tout ça c'était que la grande fille qui avait trouvée cette saleté de fée n'était autre qu'April Warren ! Plus jamais je ne l'appellerais "la serdy ratée" plus jamais je ne dirais que c'est miss toujours à côté de la plaque ou shootée ou dans les vappes ou autre expression qui déprécierait son intellect. Du moins plus jamais de la journée... voir de l'heure. Remarquez si j'arrivais à me retenir les vingt, non les cinq prochaines minutes, ce serait déjà bien et April en serait certainement enchantée. Par contre le truc pas cool dans tout ça c'était que Cliodhna s'était faitre mordre... la hanche. La fée avait des idées bizarres hein quand même. Et du coup comme on avait pas de médicomage sous la main s'était direction Ste Mangouste... Arg Quinn aurait pas pu faire attention ?
Invité
Anonymous
Invité

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Invité, le  Lun 23 Fév - 0:09

Par la barbe de Merlin ! Clíodhna venait de se faire mordre par cette petite vermine et ne savait que trop bien qu'elle n'avait aucun temps à perdre, un antidote devait lui être administré au plus vite, sinon... Sinon quoi, au juste ?! Elle n’en savait rien, mais on lui avait toujours dit que le venin de Doxy était redoutable, alors il n’y avait pas de temps à perdre.

Elle abandonna donc ses copines et transplana directement dans le hall de l’hôpital magique, où elle fut admirable prise en charge par une équipe de Médicomage. Elle l’avait échappée belle… En plus, elle eut la chance de tomber sur un infirmier stagiaire super canon qui lui fit presque oublier qu’elle était plus ou moins engagée avec John. Comme quoi, il pouvait vous arriver des choses positives même dans les pires situations ! Dans son lit d’hôpital, notre héroïne se demandait ce qu'il était finalement advenu de la fée mordeuse et espérait vivement qu’Aby et April ne tarderaient pas à venir la visiter pour lui faire part du récit de ce qui devait probablement être un lamentable échec.


{ Fin du rp }
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Laurae Syverell, le  Mer 6 Mai - 16:33

Rencontre familiale
RP avec Summer Stone




L'air frais de la campagne écossaise venait souffler dans le cou de la native d'Irlande. L'apprentie sorcière avait troqué son habituel blouson de cuir pour un gilet long en laine, et s'était détaché ses cheveux mi-long et quelque peu ondulés, qui s'étalaient en cascades sur ses épaules. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas visité l'immensité de la Grande Bretagne... Et bien que ce petit week-end resterais court, elle commençait déjà à chercher un petit job d'été pour payer ses études. Qu'il soit moldu ou sorcier, elle s'enfichait royalement... Bientôt, elle n'irait plus à Poudlard, et elle aurait besoin d'argent pour se payer un petit studio et se trouver pour plus tard un job professionnel. 

A l'arrivée d'un petit restaurant, aux alentours du superbe site qu'est Stonehenge, elle entra et se dirigea vers le comptoir qui servait d'accueil. Attendant un peu qu'un serveur vienne lui prendre son CV, la jeune femme regardait un peu autour d'elle. Le bâtiment avait une déco un peu Gothique. Il servait de bar aussi. Elle posa sa pile de CV sur le bois du meuble et s'assit sur un siège en hauteur. Un serveur vient lui prendre sa commande, et Laurae en profita pour lui donner une de ses feuille. A l'air ravis du serveur, la jeune femme compris qu'ils recherchait du monde. Le tourisme était présent l'été venu, et ils devaient surement manquer de personne. Le serveur revint avec sa commande, et la jeune femme sirota son Xères triple. Elle avait vraiment soif. 



Stonehenge - Page 4 Gothique-restaurant
Invité
Anonymous
Invité

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Invité, le  Mer 6 Mai - 22:39

Rp with Laurae Syverell


Des vacances approchantes. Une vie de princesse à mener. Des cadeaux grandioses à acheter (l'anniversaire des jumeaux se rapprochait à grands pas, et Summer avait, une fois n'est pas coutume, envie de marquer le coup). Bref: depuis déjà quelques temps, travailler était devenu une nécessité pour la jeune fille, qui devait subvenir seule à ses besoins.
Elle n'avait pas mis longtemps à trouver un job de "pré-saison" dans ce petit restaurant-bar de Stonehenge, qui devenait de plus en plus fréquenté à mesure qu'arrivait la belle saison. Depuis déjà plusieurs semaines, elle s'y occupait du service le week-end, et quelques fois en soirées, lorsque son emploi du temps le permettait. Après tout, une fois juchée sur son balais, le trajet n'était qu'une simple formalité pour la jeune fille !

En ce samedi soir du début de mois de mai, la jeune Griffy venait d'arriver à son lieu de travail. La soirée venant tout juste de commencer, il n'y avait pas foule, et son collègue semblait très bien se débrouiller seul. Cependant, Summer n'entretenait pas de faux espoirs inutiles: elle savait pertinemment que la soirée allait être difficile.
Adressant l'ébauche d'un sourire à son collègue, elle fonça vers l'arrière cuisine pour s'y changer, et c'est entièrement vêtue de noir qu'elle en ressortit quelques minutes plus tard (restaurant gothique oblige). Les mêmes quelques personnes que lors de son entrée étaient assises dans la salle, mais c'est vers le comptoir que la jeune fille se dirigea d'abord. Autant commencer par le plus simple, et il n'y avait qu'une seule jeune demoiselle, en train de siroter une boisson, vraisemblablement un Xères. Summer s'approcha d'elle, afficha son plus joli (et faux) sourire, et demanda :

"Bonjour ! Avez vous besoin de quelque chose ?"
Remarquant la pile de feuilles posées aux côtés de la jeune fille, la rouge et or espéra que cette question pourrait lui en faire savoir un peu plus...
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Laurae Syverell, le  Ven 8 Mai - 14:47

Le décor de la salle lui prit toute son attention. La jeune irlandaise souriait en pensant qu'elle pourrait bosser ici cet été... près du plus grand site magique ancien, dans l'ignorance totale des pauvres moldus qui s’agglutinaient autour avec des discussion de diverses légendes... Le pire, c'est que parfois, ils étaient proche de la réalité... 

"Bonjour ! Avez vous besoin de quelque chose ?

L'Irlandaise soupira... Elle s'était encore égarée dans ses pensées et n'avait pas entendue arriver le propriétaire de cette voix avec un accent fort d'Australie. Elle se retourna et vit une jeune femme... Plus jeune qu'elle d'ailleurs. La peau pâle, des yeux bleus intenses, et les cheveux blonds. Le regard doré et vert tout aussi intense et insaisissable de Laurae plongea dans les siens... Elle avait la même lueur dans le regard qu'elle. Cependant, un sourire commercial vint briser les pensés de la jeune Blairelle.

- Bonjour à vous...Et bien... Pour être honnête, je cherche du travail pour cet été, et je voulais savoir si c'est possible de vous laisser mon CV? 

Tout en parlant avec son éternel accent irlandais, elle baissa son verre de Xérès, avant de le poser doucement sur le comptoir en bois sombre du restaurant. De son autre main, elle attrapa une de ses feuilles et la lui tandis. Le papier était complet... Bien écrit, différentes cases développait ses compétences. Une photo d'elle pas trop vieille (ce qui était très dure quand on vivait seule dans un châteaux pleins de sorciers) et potable... (ce qui était encore plus dur sachant que la Syverell n'aimait aucunement se faire photographier). Nerveuse, elle tripota sa baguette ranger dans sous sa manche de chemise pour que personne ne la remarque, mais qu'elle puisse la dégainer rapidement en cas de problème. Elle aborda tout de même un simple sourire pour paraître le plus sociable... dans ces métier la l en fallait.. surtout pour un job d'été avec pleins de touristes. 

- Si vous avez besoin d'une quelconque lettre de motivation, ou d'un entretient ou même de plus d'informations, vous pouvez me joindre à cette adresse... vous n'aurez qu'à m'envoyer un hib..mail.. il y  a aussi mon numéro de téléphone, et mon nom. 

Afin de simplifier la lecture, la jeune femme lui montra la disposition de toutes ces informations sur la feuille... Il n'y en avait pas réellement besoin puisqu'il étaient tous inscrit à côté de sa photo. De plus elle a faillit dire "envoyer un hibou"... L'habitude dans le monde sorcier la perdait ! 
Invité
Anonymous
Invité

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Invité, le  Ven 8 Mai - 16:37

Lorsque la jeune fille du comptoir plongea son regard dans celui de Summer, quelque chose d'étrange se passa. Quelque chose de très étrange même... Pour la Griffy, ce fut comme si une force obscure et puissante avait inversé la force gravitationnelle de la terre, et que soudain, tout se concentrait dans ce regard, vert et doré, plongé dans le sien. En effet, l'espace de quelques secondes, elle eut la ferme, et néanmoins dérangeante impression de se tenir face à sa mère. La forme des yeux, la couleur de l'iris, la lueur malicieuse (dont Summer avait d'ailleurs hérité), tout était en tout point identique !
Rien qu'un instant, elle oublia qu'elle s'adressait à une parfaite inconnue, qui plus est cliente du restaurant où elle travaillait, et son sourire devint plus sincère, sans pour autant changer d'apparence. Le décor s'occulta, et, dans l'esprit de la rouge et or, il n'y eut plus que ces yeux, si beaux, et le flot de souvenirs qui les accompagnaient...

Une voix, proche et en même temps si lointaine, la tira de sa rêverie :
"Bonjour à vous...Et bien... Pour être honnête, je cherche du travail pour cet été, et je voulais savoir si c'est possible de vous laisser mon CV ?"
Il ne fallut qu'une seconde pour que cesse cet égarement, et Summer reprit immédiatement le professionnalisme qu'on attendait d'elle. Cette jeune fille n'était pas sa mère, mais bien une cliente, qu'elle se devait de servir.
Elle s’intéressa d'ailleurs de plus près à celle-ci. Assez grande, des cheveux châtains, elle arborait un petit sourire poli. Elle semblait à peu près du même âge que la Griffy, peut-être un tout petit peu plus âgée, et avait l'air gênée, comme si elle n'osait pas s'imposer. Pourtant, elle venait bien postuler pour un job d'été, d'après les bribes de phrases que Summer était parvenue à saisir à travers son état nébuleux...

Comme pour appuyer cette pensée, la jolie brune lui tendit une feuille de papier. Vraisemblablement un CV. Il avait l'air parfait: complet, bien présenté, il comportait même une photo récente. La rouge et or le survola sommairement et, avant qu'elle n'ait pu faire le moindre commentaire, son interlocutrice reprit la parole:
"Si vous avez besoin d'une quelconque lettre de motivation, ou d'un entretien ou même de plus d'informations, vous pouvez me joindre à cette adresse... vous n'aurez qu'à m'envoyer un hib..mail.. il y a aussi mon numéro de téléphone, et mon nom."
Elle avait failli dire hibou: c'était donc une sorcière. Sans doute encore élève à Poudlard, puisqu'elle ne devait pas avoir plus de 17 ans. Le sourire de Summer, ravie d'avoir affaire à l'une de ses semblables, s'élargit, et elle prit enfin la parole:
"Vous savez, je ne travaille ici que le week-end, je ne suis donc pas en mesure de prendre la décision de vous engager ou non... Mais je conserve votre CV, et je le transmettrai à mon patron d'ici demain... En tout cas, merci d'être passée, mademoiselle......"
Réalisant qu'elle ne connaissait pas le prénom de sa jeune partenaire, la rouge et or baissa les yeux sur la feuille qu'elle tenait encore entre les mains.
"..... Syverell !"

Soudain, tout prit un sens. Ce regard en tout point semblable à celui de sa mère. Cette impression de déjà vu. Cette inflexion dans la voix, pareille à la sienne.
Syverell.
Le nom de jeune fille de sa mère.
Laurae Syverell.
Sa cousine. Sa cousine avec laquelle elle s'était montrée très proche pendant sa toute petite enfance. Sa cousine avec laquelle elle n'échangeait plus que de rares lettre depuis environ 13 ans. Sa cousine qu'elle pensait ne plus jamais revoir.
Sa cousine qui se tenait désormais en face d'elle, qui souhaitait travailler au même endroit qu'elle.

C'était tellement improbable, que Summer faillit éclater de rire. Puis, se mettre à pleurer. Puis tomber dans les pommes. Et c'est en refoulant toutes ces émotion, les dissimulant derrière un masque (presque) impassible, qu'elle tenta de mettre des mots sur la situation:
"Laurae... On se... Je... Je m'appelle Summer... Summer Stone... On se connaît... Tu es ma... Ta tante est ma mère... Destiny Stone... Destiny Syverell... Je... Tu es ma cousine..."
Contournant le bar, la jeune serveuse prit place aux côtés de celle qu'elle savait désormais être sa cousine. Elle posa lourdement sa tête dans ses mains, gardant le regard fixé sur Laurae pour observer sa réaction. Sa cousine... C'était tellement bizarre !
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Laurae Syverell, le  Ven 8 Mai - 18:37

Vu le sourire qu'avait effectué la serveuse au moment ou Laurae avait fourché, c'était irrémédiablement une sorcière. D'ailleurs, son sourire était moins commercial et plus franc. Toutefois, elle semblait être dans ses pensées quand la jeune Syverell l'avait regarder dans les yeux. 

"Vous savez, je ne travaille ici que le week-end, je ne suis donc pas en mesure de prendre la décision de vous engager ou non... Mais je conserve votre CV, et je le transmettrai à mon patron d'ici demain... En tout cas, merci d'être passée, mademoiselle......"

Evidemment, ce n'était pas à une mineure de décider pour le patron, c'était sûre. La Blairelle vida d'un trait son verre. Oui, il était dans les 14h et oui elle buvait de l'alcool fort... et non ça ne la dérangeait pas ! C'"tait une fille de marin bon sang! Elle avait du sang de matelot dans les veines. Et les pêcheurs, et bien ça buvait... Et ça tenait l'alcool! L'Irlandaise remercia la jeune fille d'un signe de tête et d'un sourire courtois avant de prendre son sac et de partir... Toutefois, quelque chose lui fit tourner à nouveau les talons vers une serveuse complètement bouleversée... devant son CV... Quoi? il y avait un problème? Elle avait pourtant bien vérifier que tout était bon... Mais bon, peut être une étourderie?

"Laurae... 

Les oreilles de la Syverell tintèrent. Depuis quand on appellait par les prénoms? Elle était plus étonnée que vexée, donc elle laissa la jeune fille continuer sa tirade pour le moins.. hésitant. 
"Laurae... On se... Je... Je m'appelle Summer... Summer Stone... On se connaît... Tu es ma... Ta tante est ma mère... Destiny Stone... Destiny Syverell... Je... Tu es ma cousine..."
..Je.. Pardon?

Des yeux ronds s'ouvrirent. La silhouette féminine devant elle contourna le comptoir et s'assit à ses côtés. Les mains portant sa tête. "Destiny...Stone?...Non..Syverell...Stone... Summer..." Elle réfléchit comme une flèche dans sa petite tête... Et es souvenir de son frère s'étaient estompée pour laissé place à ceux de son père en compagnie d'une belle dame aux mêmes yeux dorés et verts que Laurae... A l’enterrement de Carmin... Le frère jumeau de la jeune femme.

- Non... Pas Summer...

Elle se souvint d'une jeune fille toute petite encore... dans les 10/11 ans qui lui avait pris la main, a elle... Qui venait de perdre son frère quelques mois après son arrivée dans une autre école de magie. Qui l'avait protégée et laissée seule quand elle en avait besoin... A qui elle avait envoyé des lettres pendant un certains temps avant que tout devienne noir et qu'elle passe dans son côté sombre et haineux de ses 13 ans... Et avait tout oubliée quand elle était venu à Poudlard.

- Je t’appelais Sun... 

Oui, Sun... un soleil qui avait réussit à illuminer un peu sa vie après la mort de son frère. Elle sourit, en y repensant. Comment avait elle pu oublier ? Elle ne le se pardonnera jamais... Ces yeux brillants de gratitude et de reconnaissance croisèrent à nouveaux ceux de sa cousine. La fameuse Summer Stone qui l'avait autant aidé, et qu'elle avait autant aimé autrefois, la fameuse Sun ou l'amour qu'elle avait eu pour son frère était immédiatement porté sur elle...lui promettant de toujours la protéger et de ne jamais l'oublier... Une promesse qu'elle avait rompu quelque temps après suite à sa douleur... Après avoir réellement réalisé la mort de son jumeau, et en avoir subit le manque. 

-... ça fait si longtemps... Pourras-tu jamais me le pardonner?

Elle s'en voulait... car ne pouvait dire que son Soleil lui avait manqué, l'ayant totalement oublié dans sa haine.
Invité
Anonymous
Invité

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Invité, le  Ven 8 Mai - 20:36

"..Je.. Pardon ?"
Oui, c'était logique. Elle ne pouvait pas avoir compris cette tirade hésitante entrecoupée de balbutiements. Elle ne pouvait pas avoir compris quelque chose d'aussi énorme. Il fallait du temps pour ces choses là. Il fallait de la réflexion. Des explications. En tout cas beaucoup plus que trois mots, qui certes possèdent du sens séparément, mais qui ne veulent rien dire une fois mis ensemble.
Summer voyait très clairement réfléchir la jeune femme, qu'elle hésitait encore à appeler sa "cousine". Ses beaux yeux étaient plissés, sa bouche pincée dans un rictus d'incompréhension. Les rouages de son cerveaux étaient presque visibles, et tournaient sans aucun doute à plein régime. Son sourire poli, qu'elle n'avait pourtant pas quitté depuis le début de leur entretien, était maintenant aux abonnés absents. Elle ne cherchait vraisemblablement plus à être engageante, ni sérieuse, ni quoi que ce soit d'autre, tout comme la Griffy, qui avait abandonné sa bienséance commerciale, et qui se tenait désormais avachie sur le bar, le dos ployant sous le poids de ces retrouvailles.

Depuis qu'elle avait lâché cette bombe, elle n'avait pas quitté la jeune brunette des yeux. Par peur de la voir s'écrouler, ou de la perdre encore une fois peut-être. Ou parce que le flot de souvenirs douloureux qui l'assaillait la retenait immobile, fixée sur ce regard si évocateur, pour elle comme pour Laurae.
Laurae qui avait un frère jumeau. Collin. Non, Carmin. Oui, c'était Carmin. Il lui ressemblait terriblement. Il avait les mêmes yeux, les yeux Syverell. Les yeux de leur père. Les yeux de leur tante. Il était beau Carmin. Et gentil, et intelligent. Ils formaient un trio de choc tous les trois, faisant les quatre-cent coups à chaque fois que l'occasion se présentait. Leurs parents les appelaient "Summinae". Un mélange un peu dissonant de leurs trois prénoms, mais qui évoquait tellement de choses à cette époque.
"Non... Pas Summer..."
Et puis il y a eu la tempête. Le bateau qui chavire. La mort. Le chagrin. La destruction. L'enterrement. Laurae, mais sans Carmin. "Summinae", mais sans le "min".
Sans s'en rendre compte, Summer avait baissé la tête, et ses yeux avaient quitté ceux de Laurae. Avant, le temps avait fait son travail, et le chagrin s'était estompé, mais le seul fait de revoir sa cousine avait fait ressurgir ces malheurs oubliés. Le malheur d'avoir perdu son cousin, bien-sûr, elle l'aimait tant. Mais aussi celui d'avoir perdu sa cousine, que le chagrin et la haine avaient fini par consumer entièrement...

"Je t’appelais Sun..."

Elle aussi se souvenait visiblement. La mine détruite qu'elle affichait désormais le confirmait. Sun... Oui, c'était une petite Laurae détruite qui avait inventé ce surnom, que tous les amis de Summer utilisaient depuis. C'était en lien avec ce que la blondinette avait tenté d'être pour sa cousine: un soleil, un phare dans la nuit, une bouée de sauvetage... Même si elles ne pouvaient pas se voir, à cause de la distance, elles s’arrangeaient pour être toujours en contact, comme si elles ne pouvaient pas respirer l'une sans l'autre... Elles étaient si liées alors...
Puis, du jour au lendemain, la Griffy n'avait plus reçu aucune nouvelle. C'était comme si l'épisode de la mort de son cousin se répétait avec sa cousine. Sur le coup, ça l'avait détruite. Puis, c'était passé. Et maintenant, tout ressurgissait.

La rouge et or menaçait d'exploser tellement ses pensées étaient décousues. Elle qui avait toujours eu un minimum de rigueur dans la tête, là, c'était pire que tout. Elle décida de se lever, histoire de se bouger un peu, mais dû se retenir au bar pour ne pas tomber. Elle se demandait si elle allait pouvoir s'en remettre un jour lorsque, une fois encore, sa camarade reprit la parole:
"... ça fait si longtemps... Pourras-tu jamais me le pardonner ?"
Un instant, elle se demanda de quoi sa cousine (désormais, le mot lui faisait moins peur) voulait parler. Puis, la douleur qu'elle avait ressenti à la suite de ce qu'elle considérait comme un abandon lui revient en mémoire. Ah.
"Il n'y a... euh... Il n'y a rien à pardonner. Tu étais détruite. Nous l'étions tous, mais toi, c'était pire. Tu as craqué. Ça arrive. Ce n'est pas grave..."
Si, c'était grave. Tout était grave en fait. Mais ce n'était pas le moment de rendre les choses plus compliquées qu'elles ne l'étaient déjà...
"Ça te dirais de sortir un moment ? Je crois vraiment qu'on a besoin de prendre l'air..."
De l'air frais... Cela semblait être le seule moyen pour la Gryffone de retrouver ses esprits, et elle avait véritablement besoin de ses esprits...
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Laurae Syverell, le  Sam 9 Mai - 9:32

Le sourire faux et commercial commençait vraiment à manquer à Laurae... Elle voyait le visage de sa cousine se décomposer comme un château de carte, son moral aussi. Laurae se pinça les lèvres doucement. Avant, elle aurait su quoi faire. Avant Carmin les aurait fait sourire toutes les deux, et puis ils auraient ris. Maintenant, il y avait de la gène, de la tristesse... Et une pression étouffante. L'irlandaise avait du suivre un psy pendant longtemps. Elle explosait souvent des objets via sa colère. Et puis, elle s'était bloqué... Comme traumatisée par ce qui s'était passé et ne se souvenait plus de grand chose... Et après réflexion, c'est depuis qu'elle avait à nouveau entendue le nom et vu sa cousine que tout lui était revenu en mémoire. 

"Il n'y a... euh... Il n'y a rien à pardonner. Tu étais détruite. Nous l'étions tous, mais toi, c'était pire. Tu as craqué. Ça arrive. Ce n'est pas grave..."

Pas grave... La jeune sorcière lui fit un petit sourire de reconnaissance, mais elle savait bien au fond qu'elle n'en resterais pas là... Toutes ses années de silence valait bien une heure d'embrouilles de cris et de pleurs puis de réconciliation. La Syverell sentait sa baguette vibrer sous son avant bras. Mince, trop d'émotion.. Il fallait qu'elle sorte avant que tout le restaurant n'explose. Oui, elle avait changer, ses crises d'émotions étaient violentes depuis bien longtemps.

"Ça te dirais de sortir un moment ? Je crois vraiment qu'on a besoin de prendre l'air..."

La jeune femme sourit à nouveau, elle aussi ressentait l’oppression? Bien. Elle se leva, pris la main de sa cousine et replaça une mèche derrière son oreille de l'autre main. Elle espérait que ses gestes soient rassurant, comme autrefois. Ensuite, de son fidèle accent irlandais, elle murmura quelques mots.

- Oui, ça me va... Mais ton boulot? Tu peux prendre ta pause? 

La jeune Syverell était inquiète, si le professionnalisme de sa cousine n'était pas au top, elle pouvait être virée alors autant demander à avancer sa pause. Avec un peu de chance, elle arriverait dans quelques minutes. La main sur la joue de sa cousine la quitta pour se remettre sur la hanse de son sac, mais l'autre main dans la sienne ne la quittait pas, et la serrait fort. En sortant, la jeune femme pourrait se permettre plus de familiarité, ici, dans le boulot de Sun... Valait mieux pas.

- Je t'attends...

Oui elle l'attendrais, dix ans si il le fallait, comme elle l'avait attendue toute ses années. Et c'est avec un sourire sincère et réconfortant qu'elle affirma ses paroles. Elle l'attendrait, c'était certain. 
Invité
Anonymous
Invité

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Invité, le  Sam 9 Mai - 12:09

Un contact. Un contact charnel. Une main dans la sienne, une autre sur sa joue. Summer restait pétrifiée, seulement parcourue par quelques frissons. Si le regard de Laurae avait été une épreuve en soi, son contact était pire que tout. Une nouvelle vague de souvenirs assaillit la jeune Griffy, qui ne pouvait rien faire, sinon laisser ces images détruire un peu plus ce qui restait de sa raison.
C'était dans un jardin, lors de l'une des rares réunions de famille que les Stone parvenaient à organiser chez eux, à Sydney. Les trois cousins, alors inséparables, n'avaient pas plus de 4 ou 5 ans. Summer, plus petite et frêle que les autres, avait trébuché, poussée par Carmin, et avait déchiré son collant. Elle lui en avait alors terriblement voulu: c'était son collant préféré, le violet. Elle s'était mise à pleurer. Et puis sa cousine était arrivée. Elle lui avait souri, lui avait dit "C'est pas grave, on te le réparera ton collant, ce n'est qu'un petit trou !". Et c'était vrai, Laurae l'avait réparé elle même, d'un simple petit coup de baguette. Elle était si douée... Et puis, tous deux lui avaient pris la main, et avaient replacé son éternelle mèche rebelle derrière son oreille...
La même scène se reproduisait alors, de nombreuses années plus tard. Et cette fois, ce qui rendait la rouge et or si malheureuse ne se trouvait pas être une simple histoire de collant déchiré...

"Oui, ça me va... Mais ton boulot ? Tu peux prendre ta pause ?"

La Gryffone ne l'avait pas remarqué jusqu'alors, mais l'accent Irlandais de sa cousine semblait s'être intensifié avec le temps. Parfois, les fins de ses phrases étaient presque inintelligibles, et elle roulait un peu les "r". La jeune blonde se rappelait que, petite, elle avait essayé d'imiter cet accent, sans y être jamais parvenu. Cela avait d'ailleurs été source de nombreux éclats de rires...
Préférant chasser ces souvenirs pour tenter de se concentrer, la rouge et or secoua la tête, envoyant ainsi valser la main qui était posée sur sa joue. Sa cousine avait raison, il fallait qu'elle prévienne son collègue, quelqu'un. Il ne fallait pas qu'elle sorte comme ça, ce n'était pas correct...

Plongeant de nouveau son regard bleu dans celui de Laurae, elle amorça un léger mouvement de recul, sans pour autant se dégager de la main qui la tenait. Elle avait l'impression que chaque mouvement nécessitait énormément de précautions, comme si quelque chose menaçait de se briser à tout instant si ses gestes étaient trop brusques.
Alors, Laurae sourit, d'un sourire si sincère et tellement chargé d'émotion, que Summer faillit se mettre à pleurer. "Je t'attends", ajouta-t-elle d'une voix douce.
Je t'attends... Cela sonnait un peu comme un changement de rôle. La Griffy avait attendu un signe pendant toutes ces années, guettant le moindre détail justifiant que sa cousine était encore en vie. Elle avait attendu, et maintenant, Laurae l'attendrait. Cela semblait être un juste retour des choses...

Une seconde suffit pour que la jeune fille retrouve l'assurance qui lui manquait. Ses jambes se remirent à fonctionner, ses yeux à cligner, et son cerveau à tourner. Elle l'attendrait... Ça prendrait du temps, peut-être, ce serait difficile. Mais tout finirait par rentrer dans l'ordre, tout irait bien, et cette certitude redonna à Summer l'énergie qui, jusqu'ici, l'avait désertée.
Elle sourit à Laurae, d'un sourire timide, mais bel et bien sincère. N'ayant plus peur de la voir partir, elle tourna les talons, et chercha son collègue des yeux. Il était occupé à servir un couple de moldus, installés tout au fond de la salle. Quand il eut terminé, la Gryffone, fonça vers lui: elle ne voulait pas lui laisser le temps d'entamer autre chose. La salle n'était pas pleine, contrairement à ce qu'elle avait imaginé. Elle était même plutôt vide ce qui, avouons-le, l’arrangeait bien.  

Lorsqu’elle arriva devant son collègue, un jeune moldu de 20 ans, brun avec une silhouette athlétique (qui, soit dit en passant, serait à tomber si il n'était pas aussi bête), elle réalisa qu'elle n'avait aucunement préparé ce qu'elle allait dire. Elle ne pouvait décemment pas lui raconter toute l'histoire, il ne comprendrait pas... Tant pis, il fallait qu'elle tente quelque chose...
"Euh... Tom ! Salut ! Dis euh... J'ai une urgence, genre, vraiment urgente ce soir... C'est pas quelque chose que je peux décaler tu vois ? Et du coup, comme il n'y a vraiment pas beaucoup de monde, je me demandais si tu pouvais... Euh... Si tu pouvais assurer le service tout seul, juste pour ce soir ? Ah oui, et dire au boss que je suis malade aussi, ce serait vraiment super... En contrepartie, je le ferai seule demain soir si tu veux ! Et même le week-end prochain !"
Elle espérait l'avoir convaincu, mais ne se faisait pas trop de soucis: à partir du moment où on lui proposait de réduire ses heures de boulot, c'était gagné d'avance !

Sans grande surprise, il accepta. La rouge et or le remercia en l'embrassant sur la joue (elle espérait que ça le distrairait suffisamment pour ne pas qu'il songe à changer d'avis, sait-on jamais), et fila dans l'arrière salle pour y récupérer son sac. Elle prit le temps de boire un verre d'eau fraîche, afin de s'éclaircir les idées, puis, elle sortit par l'arrière. L'air frais acheva de lui remettre les idées en place, et c'est avec confiance qu'elle contourna le petit restaurant pour retrouver sa cousine, qui l'attendait probablement à l'avant...


Dernière édition par Summer Stone le Sam 9 Mai - 13:41, édité 3 fois
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Laurae Syverell, le  Sam 9 Mai - 13:09

Le sourire de Sun emplissait le cœur de l'irlandaise d'une douce chaleur. Elle s'en rendait compte maintenant... Cette chaleur lui avait manqué. Était-ce par peur de la perdre aussi que Laurae s'était réfugié dans les méandres les plus sombres de sa personnalité? Surement. Elle ne s'en souvenait que partiellement, le traumatisme étant encore trop présent."tu l'aimes... tu n'as jamais cessé" Oui c'est vrai, elle n'avait jamais cessé de l'aimer, et cet amour avait même finit par traverser la haine. La blairelle en avait pour preuve cette douleur qui lui tenaillait le ventre, et ce cœur devenu si gros qu'il pouvait exploser à tout moment.

Comme promis, la jeune femme se tenait debout et l'attendait. Et si il faut attendre aussi que les émotions et le pardon reprennent leurs place respectives, la jeune femme attendrait aussi. Elle espérait cependant que Summer accepterait parfois son côté bourrue qu'elle avait garder d'autre fois. Et elle savait que ce serait le cas, un jour. Un jour nouveau. Ce qui se passait maintenant devant ses yeux, ce n'était pas la perte d'un enfant, d'un frère, d'un cousin d'un amis, ni celle d'une petite fille qui avait fait un trou dans son collant et qu'elle avait réparer sous les yeux de Carmin. C'était le souvenir de jours heureux passés ensemble. D'une Laurae qui la prenait comme sa petite sœur, et d'un Carmin qui les embêtait joyeusement toute les deux. La Syverell avait vu dans les yeux de sa cousine des larmes bourrés d'émotions. Tristesse? Joie? Douleur? Reconnaissance? Surement un peu de tout cela. La Syverell revoyait le sourire de sa cousine qui avait tourner les talons pour se préparer. Ce sourire? Jamais plus elle ne le transformerais en grimace triste. Sun était devenue une belle jeune fille. Son visage un peu rond d'enfant s'était allongée, encadré de ses beaux cheveux blonds, et cerclé par deux yeux intensément bleu... D'un bleu océanique... D'un bleu ou Laurae voulait se noyer à nouveau... Un bleu ou on y voyait encore le sourire de Carmin. 

C'est donc, à la devanture du restaurant que Laurae attendait, dominant le site de Stonehenge de ces yeux verts, couleurs d'espoir... devenu encore plus dorés par le soleil qui illuminait le site, et le regard tendre d'une Laurae apaisée après temps d'années... Visiter le site avec sa cousine était dans ses projet, mais plus tard. Maintenant, il fallait seulement qu'elles se retrouvent, qu'elles soient ensemble et qu'elles soufflent le même air frai de l'écosse.  En parlant d'air frai, le vent soufflait d'une douce brise, qui caressait la nuque de l'irlandaise. D'une main, elle réajusta le col de son long gilet de laine couleur bordeaux, afin qu'il puisse protéger sa peau, étrangement devenue sensible. Les quelques tâches de rousseurs sur sa frimousse mate, qui était les mêmes que sa mère se voyait un peu plus au Soleil. Elle attendait... Et attendrait. C'était une promesse. Un serment inviolable. L'attaque du mangemort arrivée quelques semaine auparavant lui revint en mémoire. Son nouvel objectif aussi. Violent, comme un coup de tonnerre. Elle sourit, Summer sera protéger de tout ce qui pourrait lui faire du mal, car sa cousine était à nouveau avec elle. Et la Syverell était devenue plus forte. "Pour Carmin, pour Sun... Pour moi..." elle attendrait, et elle la protégerais autant qu'elle l'aimait. 

HRPG:
 
Invité
Anonymous
Invité

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Invité, le  Sam 9 Mai - 19:13

Elle était là, debout juste devant le restaurant. Elle avait attendu, comme promis. Dressée de toute sa hauteur, dans une posture évoquant la détermination et le changement, elle semblait vouloir dominer les pierres de Stonehenge. Ses longs cheveux bruns flottaient derrière elle, ondulant au gré du vent léger qui soufflait, comme c'était souvent le cas en Grande-Bretagne. Summer avait fini par s'y habituer, à ce vent continuel, mais ça n'avait pas été facile, elle qui adorait tellement le soleil et la chaleur de l'été australien... Elle s'était d'ailleurs demandé comme Laurae faisait pour supporter le climat de son Irlande natale, c'était tellement... Improbable !

La Gryffone était arrivée sans faire de bruit, si bien que sa cousine ne l'avait pas remarquée. Ne souhaitant pas l'effrayer plus que de raison, elle ne prit pas la parole tout de suite, et se contenta d'aller se poster à côté de la brunette, en gardant sa douceur habituelle. Maintenant qu'elle avait retrouvé un semblant de lucidité, elle souhaitait prendre son temps, pour que tout se passe bien. Elle ne voulait pas s'énerver, ni se mettre à pleurer, ni quoi que ce soit d'autre qui révèle son bouleversement extrême. Comme à son habitude, elle préférait garder la discrétion protectrice qui la caractérisait, et qui dissimulait efficacement le fond de sa pensée...

Elle tourna la tête vers Laurae. Pour la première fois depuis leurs retrouvailles mouvementées, elle s’intéressa de plus près à son visage. Elle n'avait pas changé tant que ça, si ce n'est que ses bonnes joues avaient laissé place à un visage plus creusé, plus mature. Les taches de rousseur qu'elle avait toujours possédé semblaient pourtant s'être atténuées avec le temps, bien que le soleil les mettent en exergue. Elle avait toujours ce long nez fin, qu'elle tenait de sa mère, et ce regard qui, bien-sûr, lui venait de son père.
Malgré la présence bien nette de la douleur passée dans ce visage autrefois si paisible, elle était belle, et son regard si pur apportait une once de douceur à l'ensemble. Once de douceur loin d'être superflue dans ce visage en profondeur si meurtri.

S’arrachant d'elle-même à ses réflexions, la rouge et or inspira une grande goulée d'air frais pour se donner du courage, puis, entama la conversation:
"Alors c'est après toutes ces années que je retrouve ma Lau... Et ici en plus... C'est tellement....."
Improbable ? Fou ? Horrible ? Génial ? Si Summer avait bel et bien retrouvé de l'assurance dans la voix, et si son ton était plus posé, les mots continuaient cependant à lui manquer. Après tout, dans certaines situation, le fait de mettre des mots l'un après l'autre ne suffit pas à exprimer un état d'âme, et, dans ce cas précis, il aurait fallu bien plus que de simples phrases à la jeune Griffy pour décrire avec exactitude ce qu'elle ressentait. Elle préféra donc ne rien dire, et, à la place, choisit de pousser un soupir évocateur, donnant involontairement une certaine portée mélodramatique à sa phrase laissée en suspend. Non non, pas de mélodrame, il fallait se reprendre, ou tout allait tourner exactement comme ce qu'elle avait redouté...
"Enfin bref, tu vois de quoi je parle..."

Et voilà, le trou noir. Le blanc. Le silence. Plus rien à dire. L'horreur. Il fallait trouver quelque chose. Maintenant.
"Ça va sinon ?"
Oh mon dieu. Avait-elle vraiment prononcé ça à voix haute ? Elle se croyait au café ou quoi ?? Bien sûr que non ça n'allait pas ! Ou peut-être que si d'ailleurs. Peut être que Summer était la seule à être aussi bouleversée, peut-être que pour Laurae, ce n'était que des retrouvailles comme les autres, sans rien de spécial...
Levant des yeux désolés vers sa cousine, la Gryffone tâcha de décoder sa réaction, afin d'évaluer si la fuite en courant était une option à sérieusement considérer...
Laurae Syverell
Laurae Syverell
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Laurae Syverell, le  Dim 10 Mai - 13:23

Un mouvement sorti l'irlandaise de ses pensées, c'était Sun, qui surplombait le cercle de pierre de ses yeux aussi. D'un coup d'oeil, Laurae comprit que ce n'était pas encore le temps de parler, et profita de ce moment d'absence pour se concentrer sur sa présence à ses côtés. Ce silence voulait tout dire, c'était ce même silence qu'elles avaient eux depuis des années après la "disparition" de la Blairelle... Mais avec un ton plus flou. Maintenant qu'elle se sont retrouvés alors quoi? Que faire? ou aller? Quels but? Soudain, le silence fut briser par cette voix mélodieuse et australienne.

"Alors c'est après toutes ces années que je retrouve ma Lau... Et ici en plus... C'est tellement....."

La voix de la jeune femme était timbrée de doute, d'hésitation. Ouais, il n'y avait pas de mot pour définir les sentiments qu'elles avaient a présent, Laurae tenta et ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit pour définir le gros qui lui pesait sur le coeur. 

"Enfin bref, tu vois de quoi je parle..."

- Oui, je vois..

Quoi? Seulement ces trois mots qui lui sont parvenu jusqu'à sa bouche? Elle avait un roman à lui dire, une vie, des années à lui décrire, une absence, un soulagement et une douleur, puissante et a la fois douce qui lui brouillait les pensées... est-ce qu'elle le sentait aussi? 

"Ça va sinon ?"

La jeune femme ne fut pas surprise de cette question, la jeune fille en face d'elle tentait de rétablir le contact en supprimant ce silence lourd de souvenirs. Elle sourit, elle comprenait... C'était aussi dure pour Sun que pour elle. Même plus... Un sourire pas moqueur, non, pas hautain non plus. Un sourire tendre et protecteur, un sourire bourré de chaleur qui pourrait retirer l'effroi et la peur d'une réaction qui se lisait dans les yeux de sa cousine. 

- Je ne sais pas si je peux vraiment répondre à cette question Sun... Tout ce que je sais, c'est que cette retrouvaille est... si floue, bourrées de souvenirs... et en même temps si magique que j'en perds mes mots... J'en suis désolée, j'espère que tu le comprends...

Son regard vert et dorées se posa sur le bleu océan de ses yeux. On pouvait y lire le coeur de Laurae à cette instant. Le même amour envers sa cousine qui n'avait pas changer. Le même sourire tendre qui pouvait repousser toutes formes de malaises envers elle. La Syverell n'était plus une étrangère. Elle avait demeuré sa cousine tout au long de ces années. 

- Raconte moi un peu ta vie Sun. On a du temps à rattraper !

Sur ces mots, elle s'avança dans l'herbe et s'asseya, invitant sa cousine à faire de même. 
Invité
Anonymous
Invité

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Invité, le  Dim 10 Mai - 18:34

Visiblement, Laurae n'était pas choquée par le manque de présence d'esprit de Summer. Pas de plissements d'yeux, ni de grimace de désapprobation, ni même de sourire moqueur à l'horizon. Il y avait bien un sourire qui se dessinait sur les lèvres de la brunette, mais celui-ci était bien plus compréhensif et amical que méchamment calculateur. C'était le genre de sourire qui possède le pouvoir de faire disparaître les ondes négatives, pour les remplacer instantanément par une atmosphère de douceur protectrice.
C'était le genre de sourire que Laurae avait toujours possédé, d'aussi loin que les souvenirs de la Griffy pouvaient remonter...

A ce sourire franc succéda une réponse, aussi évasive que l'était la question. En effet, et la jeune fille en était maintenant consciente, ce n'était pas par un simple "non", ni même par un simple "oui", que la situation actuelle pouvait se résumer. Encore une fois, il aurait fallu beaucoup plus que des mots pour que la retranscription soit précise, et malheureusement, les deux jeunes filles ne disposaient pas de moyens alternatifs...
"Je ne sais pas si je peux vraiment répondre à cette question Sun... Tout ce que je sais, c'est que cette retrouvaille est... si floue, bourrée de souvenirs... et en même temps si magique que j'en perds mes mots... J'en suis désolée, j'espère que tu le comprends..."

Bien sûr qu'elle le comprenait. Elle comprenait absolument tout, pour la simple et bonne raison qu'elle était exactement dans le même état d'esprit. Comme autrefois, les deux cousines se trouvaient être sur la même longueur d'onde. C'était d'ailleurs ce qui avait rendu tous leurs échanges si faciles, si limpides à l'époque. Ce devait également être ce qui les avait séparées, leurs ressemblances ne mettant que trop en valeur la tragédie qui les liaient à leur insu...

Leurs regards se croisèrent, et, une nouvelle fois, le centre de gravité de la terre sembla s'être inversé, se retrouvant maintenant en plein cœur de ce regard vert et doré. Mais cette fois, la jolie blonde ne se laissa pas avoir, et préféra détourner son propre regard avant d'en être incapable. Elle savait très bien comment tout cela allait se terminer sinon: les souvenirs remonteraient, amenant avec eux un flot incontrôlable et infini de tristesse oubliée. Non merci, il valait mieux laisser cette tristesse enfouie là où elle l'était...

"Raconte moi un peu ta vie Sun. On a du temps à rattraper !"
Cette fois, il y eut comme un changement d’atmosphère. Cette fois, la voix cristalline de Laurae sonna comme le début de quelque chose de neuf, de beau, comme un renouveau pur après toutes ces années souillées. Cette fois, Summer était décidée à redevenir cette "Sun" à laquelle sa cousine n'avait de cesse de faire référence, ce repère, ce rocher dans une mer agitée, ce phare dans une nuit noire...

La jeune brune s'était assise dans l'herbe verte, et semblait inviter la rouge et or à la rejoindre. Cette dernière accepta l'invitation, et s'assit en tailleur, faisant face à sa partenaire. Sans prendre le temps de chercher ses mots (après tout, si elle avait bien compris une chose, c'est qu'elle n'allait en aucun cas se faire juger), elle s'éclaircit discrètement la gorge, et débuta son récit:
"Eh bien... Je ne sais pas vraiment pas quoi commencer... Un peu avant mes 11 ans, je suis entrée à Poudlard. Ça devenait trop dur à la maison: les jumeaux captaient toute l'attention, et mes parents ne s'en sortaient plus, alors je ne pouvais pas m'empêcher de leur mener la vie dure (tu sais très bien comment était mon esprit de contradiction...). Mais ça devenait invivable, pour eux comme pour moi, et c'est pourquoi j'ai décidé de partir, le plus loin possible de chez moi. C'est comme ça que je suis arrivée ici, en Grande Bretagne. Ça n'a pas été facile au début: j'avais le mal du pays, je ne parlais plus à ma famille, et je souffrais beaucoup de cette situation, mais plusieurs années d'éloignement m'ont permis de prendre du recul sur ma situation, et aujourd'hui tout est redevenu presque normal. J'ai été répartie à Gryffondor, j'étais tellement fière ! Je me suis fait plusieurs amis à Poudlard, des gens géniaux, qui ont su comprendre ma situation et gérer mes sautes d'humeur, mes drôles de délires, tout ça... Comme tout le monde j'ai grandi, j'ai mûri. J'ai repris contact avec mes parents et les jumeaux, et je m'efforce maintenant de construire un cadre familial normal pour ma nouvelle petite sœur, qui n'a que quelques mois. Et puis voilà, tout ça nous amène à aujourd'hui et à... Toi..."
Volontairement, la Gryffone n'avais pas du tout parlé de sa cousine, ni de Carmin. Elle avait peur de donner une information erronée, ou blessante, ou quoi que ce soit qui puisse détruire l'harmonie fragile de leur discussion.
"Voilà, tu sais les grandes lignes... A toi maintenant !"
Ces paroles prononcées, elle attendit patiemment que la jeune Syverell débute à son tour le résumé condensé de sa vie...
Contenu sponsorisé

Stonehenge - Page 4 Empty
Re: Stonehenge
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 14

 Stonehenge

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.