AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions
Page 4 sur 8
Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Invité
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Lun 7 Juil - 20:30

Une fois tout rentrer dans l'ordre, d'autres élèves arrivèrent. Je m'ennuyais un peu là tout seul sur ma petite table. Au moins, on vient pas déranger mon espace vitale ! J'aimerais bien savoir comment il va rendre son cours intéressant William.

Bonjour, vous savez tous déjà ce que je vais vous dire alors on va faire simple. Je suis William West et serait votre nouveau professeur de potion. Celui qui m'appellera autrement que professeur ou monsieur en cours perdra des points. En dehors des cours on pourra éventuellement y réfléchir. Je ne vais pas vous demander de vous présenter chacun votre tour, cela serait mortellement ennuyeux et affreusement long. Comme vous avez put le remarquer si vous êtes arrivé tôt, je tolère les bavardages avant le début du cours mais une fois celui-ci commencé, j'apprécierais le silence et la concentration, surtout durant la pratique. Une potion mal préparé peut se révéler désastreuse et je n'ai aucune envie de ramasser des cadavres durant ce cours.

Le blabla habituel et fort inutile au bout d'un moment. Il n’empêche que j'écoutais absolument tous ce qu'il disait. Des cadavres ? Oh, il y va un peu fort là, mais il a raison après tout. C'est comme avec la chimie moldu, ça explose pas, mais ça peut faire mal. William posa ensuite deux questions qui me parurent idiote, mais asse intéressante car je n'avais aucune réponse à donner. Deux élèves répondirent l'une après l'autre et l'une d'elle proposa l'ouïe comme réponse. Bien sûr que ce n'est pas la réponse, enfin selon moi, car si on entend la potion faire du bruit, ce qui est inhabituel d'ailleurs, l'ouïe est très utile ! Le goût ensuite, je sais pas. Je n'ai rien à dire là-dessus.

Excellente réponse Mlle Samson, 10 points pour Serpentard. En effet, il ne faut jamais goûter une potion dont l'on ne connait pas les effets. Qui sait ce qu'elle pourrait contenir ? Quand à l'ouïe, Mlle Stormer je peut comprendre votre réponse, en effet il est rare de se servir de ses oreilles pour identifier un ingrédient ou même une potion.
Toutefois cela arrive, imaginons par exemple que vous êtes en train de préparer du polynectar et qu'au moment d'ajouter un ingrédient, la potion émet alors un sifflement strident. Nul besoin d'être très doué pour se rendre compte que c'est mauvais signe n'est-ce pas. Alors faîtes moi plaisir, ne goûter pas à n'importe quelle potion sans raison. Si vous souhaitez en connaître les ingrédients, servez vous du Révélasort de Scarpin, très efficace et bien plus sûr.


Le révélasort ? Un nouveau truc à tester pour moi !

Bon, quelqu'un est-il capable d'identifier l'une de ses potions ? Celle de votre choix, pas besoin de les trouver dans l'ordre.

Une potion à identifier, bien sûr ! Moi je veux bien. Mon cerveau marchait à toute allure, choisir quel chaudron et en même temps réfléchir vite ! Mais une fille me prit de vitesse et parla de l'élixir d'euphorie, tandis qu'une autre parla de veritaserum, aller encore d'autre chaudron !

-Moi, je veux bien ! Fis-je en me levant.

Je partis regarder les différentes potions pour voir leurs textures, à quoi elle ressemblait surtout. Mais aussi les renifler un peut. Finalement, je reconnus facilement le dernier chaudron. Qui me rappelait fortement quelqu'un. Je me ressaisis et dis :

-Celle là je crois que c'est de l'amortentia, c'est un filtre d'amour qui nous fais éprouver une profonde attirance pour une personne. Elle a une odeur différente pour chacun de nous.

Une fois satisfais de ma réponse, je retournais m'asseoir.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Lun 7 Juil - 20:51

"Bonjour, vous savez tous déjà ce que je vais vous dire alors on va faire simple. Je suis William West et serait votre nouveau professeur de potion. Celui qui m'appellera autrement que professeur ou monsieur en cours perdra des points. En dehors des cours on pourra éventuellement y réfléchir.

Je ne vais pas vous demander de vous présenter chacun votre tour, cela serait mortellement ennuyeux et affreusement long. Comme vous avez put le remarquer si vous êtes arrivé tôt, je tolère les bavardages avant le début du cours mais une fois celui-ci commencé, j'apprécierais le silence et la concentration, surtout durant la pratique. Une potion mal préparé peut se révéler désastreuse et je n'ai aucune envie de ramasser des cadavres durant ce cours."


Au début de son discours, la bouche d'Holly s'était fermée et plus aucun son n'y en sortait. Puis, en entendant la fin, Holly avait excisé un sourire amuser. Des cadavres, se seraient amusants non ?. Puis il posa deux questions, Holly avait la réponse aux deux. La première était bien évidemment le gout, qui est l'idiot qui goûterait une potion sans avoir un minimum d'informations sur celle-ci ? Holly fronça les sourcils quand une élève de Serpentard prononça le mot ouïe, il est très rare d'utiliser ce sens quand on fabrique une potion, mais il faut l'utiliser comme pour le Veritaserum. Son parchemin n'était plus vierge et trois élèves venaient de répondre à la deuxième question, elle décida alors de présenter la dernière potion à identifier.


- " Le chaudron numéro deux contient du Philtre de mort-vivant, un puissant somnifère reconnaissable grâce à sa couleur extrêmement pâle. L'antidote de cette potion est la potion Wiggenweld."
Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Christopher Branwen, le  Lun 7 Juil - 21:29

Il semblait que Stormer souhaite réparer son erreur précédente en répondant aussitôt, identifiant l'élixir d'Euphorie se situant dans le premier chaudron. La réponse était tout à fait exact.

"En effet il s'agit bel et bien d'un élixir d'Euphorie, 10 points de plus pour Serpentard Mlle Stormer. Comme vous l'avez si bien dit la menthe permet d'en atténuer les effets secondaires qui ont tendance à rendre celui qui en bois absolument insupportable pour son entourage. Toutefois elle n'est pas obligatoire, bien que personnellement je la recommanderais fortement. Excellente réponse."

La suivante à proposer une réponse fut Elizabeth Austen, celle-ci s'attaque au troisième chaudron, celui dont William attendait particulièrement la réponse. Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu'il l'entendit.

"Aussi clair que de l'eau, totalement inodore et n'ayant pas plus de goût qu'un peu d'eau... Ce chaudron est en effet rempli d'eau. Tout simplement. Toutefois la réponse attendu était bel et bien le Veritaserum car c'était ce que j'espérais que vous devineriez, 10 points pour Serdaigle. Et qu'aucun de vous n'essaye de me faire croire qu'il avait deviné qu'il s'agissait en réalité d'un chaudron d'eau sinon je le lui fait avaler, moi-même je me serais fait avoir. Le Veritaserum est en effet impossible à distinguer jusqu'à ce qu'on y soit soumis.
Vous vous demandez peut-être pourquoi ne pas en avoir préparer pour le cours ? La réponse est extrêmement simple, le Veritaserum nécessite un mois entier de préparation, hors il y a un mois j'ignorais encore que je serais votre professeur aujourd'hui et donc que je serais amené à vous faire ce cours. Toutefois si certains ont véritablement envie de voir cette potion à l'oeuvre, qu'ils se portent volontaire, je devrais bien pouvoir trouver une fiole dans la réserve dont je pourrais me servir pour le prochain cours."


Ce fut ensuite au tour d'Hash Argan, le nouveau préfet des Serdaigle de ce lancer, celui-ci choisissant de parler du quatrième chaudron et du filtre d'amour qu'il contenait, le plus puissant qui soit, à l'odeur si particulière.

"Très bonne réponse Mr Argan, il s'agit en effet d'Amortentia, sa couleur nacré et ses vapeurs en spiral sont parfaitement reconnaissable, sans oublier bien sûr cette odeur..."

Le parfum de Valentina commençait à lui monter à la tête, le laissant rêver durant un instant. Se reprenant, le professeur se plaça près du seul chaudron encore non-identifié.

"Vous rapportez 10 points supplémentaire à votre maison Mr. Argan."

William espérait que la prochaine personne à répondre serait un ou une Serpentard et surtout que sa réponse serait correct, pourtant il ne fut pas exaucé, Holly Smythe de Serdaigle identifiant correctement le Filtre de Mort-Vivante.

"Excelle réponse Mlle Smythe, une seule goutte de cette potion enverrais chacun d'entre vous dire bonjour au marchand de sable pour un très long moment... Le seul et unique antidote est comme vous l'avez dit, la potion Wiggenweld qui est tout aussi difficile à préparer que le somnifère qu'elle combat. Vous rapportez également 10 points à votre maison."

Le professeur posa un couvercle sur chacun des chaudrons avant d'éteindre les feux d'un simple mouvement de sa baguette, puis il s'assit simplement sur son bureau.

"Avant de passer à la partie pratique, j'aurais une dernière question, ou plutôt vous proposer un petit débat. Quelle est selon vous, parmi ces quatre potions, celle qui est la plus dangereuse et pourquoi ?"

Avant que les hostilités ne soient ouvertement lancé, le serpent tint à préciser un certain point.

"Je tiens à vous dire qu'il n'y a pas forcément de bonne réponse à cette question. Je veux VOTRE avis et non pas ce que vous aurez lut dans un livre où ce que vos parents vous on dit, qu'est-ce que vous en pensez vous ? J'ai un avis sur la question et vous avez le votre, il se peut que nous ne soyons pas d'accord. Pourtant, vous n'aurez pas forcément faux. Retenez bien cette phrase car c'est la seule fois que vous l'entendrez, le reste du temps, considérez que je détiens la vérité absolue lorsque nous sommes en cours."

Le professeur se demandait vraiment quel serait les réponses donné, il se demandait si chacun oserait dire ce qu'il pensait réellement, après tout chacune de ses potions pouvaient se révéler dangereuse, peut-être même l'élixir d'Euphorie.


[HRPG : Comme je l'ai dit, c'est un débat, vous êtes donc libre de réagir aux propos des autres si jamais vous n'êtes pas d'accord, ou au contraire si vous trouvez que votre condisciple a tout à fait raison. Essayez d'être crédible dans vos réponses et même imaginatif, ne cherchez pas une réponse qui fera plaisir à mon personnage soyez vous-même ! Je répondrais lorsque je trouverais que le sujet à suffisamment avancé Wink ]
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Lun 7 Juil - 21:57

Les Serpentard avaient rapidement participé et fait leur part du boulot mais les Serdaigle avait vite eu fait de reprendre la parole et ce n'était pas viable, les serpents étaient et devaient être les meilleurs. Il fallait se ressaisir, la préfète cria intérieurement aux autres de se bouger les fesses, au niveau du débat que proposait le professeur Clarissa avait deux idées qu'elle commença à développer.

Au niveau de la potion la plus dangereuse, je pense qu'il faut parler de temporalité dans ce cas, on a une potion d'amortentia qui peut d'un coup rendre quelqu'un fou, et en tombant dingue de la mauvaise personne, personne qui voudrait la mort de l'autre, la personne ayant ingéré la potion peut mourir au bon vouloir de son ennemi, mais sur ce fait il y a une notion de chance, car en tombant sur quelqu'un de bon, aucun problème. Mon choix s’orienterait plus alors vers l’élixir d'Euphorie, oui oui bien cette potion , de base elle ne peut pas être létale mais après plusieurs consommations elle doit pouvoir créer le même effet que ce que les moldus appellent drogues, c'est-à-dire de graves dépressions en l'absence du produit et une grande dépendance qui in fine mènera probablement à la mort.
En conclusion j'opterai pour l’élixir d'euphorie pour le fait qu'il puisse toucher n'importe qui voulant un bon moment et pour sa létalité très bien dissimulée.  


Clarissa avait cette deuxième théorie de l'ancienne préfète Axelle qui un jour avait développé tout ce raisonement, pour quelle occasion bonne question mais la brune était là. Elle la remercia dans sa tête .
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Lun 7 Juil - 22:15

Elizabeth sentit ses lèvres s'étirer en un sourire satisfait, mais discret, quand le professeur confirma sa réponse. Elle se sentit légèrement désappointer en apprenant qu'il les avait tous dupés avec de l'eau, mais il avait raison, personne n'aurait pu voir la différence. Son sourire revint à chaque bonne réponse de ses camarades Serdaigle. Les aigles semblaient en forme aujourd'hui, c'était bon signe !

Le cours continuait, mais avant de clore complètement le chapitre, le professeur leur proposa un débat : quelle potion était la plus dangereuse d'après nous ? Vaste programme ! Elle écouta la proposition de sa camarade serpentard avant de lever la main à son tour.


Je dirais qu'elle représente toutes, utilisées avec de mauvaises intentions, un danger potentiel, plus ou moins grand selon les situations. Mais personnellement, j'aimerais développer le danger représenter par l'Armotentia. Comme l'a dit Clarissa, l'utilisation de cette potion peut avoir de graves conséquences, pour celui qui l'ingère qui peut être amener à commettre des actes de folie comme elle l'a si bien dit, mais pas seulement. Je pense qu'il y a également un danger pour celui qui l'a fabrique et la donne à boire à une personne.
Par nature, l'amour ne peut être forcé, contrôler ou créer artificiellement. Tomber amoureux de quelqu'un c'est naturel et incontrôlable, on ne choisit pas qui ni où ni quand on tombe amoureux. Vouloir forcer se sentiment pur est d'une part contre nature, mais aussi assez dangereux pour la personne qui le fait. Malgré le fait que ses sentiments soient payés de retour, la personne sait, au fond d'elle, que ces sentiments sont fictifs. Si au départ, elle peut être heureuse, elle deviendra de plus en plus frustrée, et potentiellement dangereuse pour l'autre comme pour elle.


Le professeur leur avait demander d'être sincère, elle l'avait été, elle avait parlé avec son cœur. Ses joues avaient légèrement rosies pendant son discours. Elle savait que le choix de la potion n'était pas forcément conventionnel, et d'un point de vu strictement scolaire, elle n'aurait pas choisi celle-ci. Mais sur le sujet de l'amour, elle laissait ses opinions et ses valeurs prendre le pas sur sa raison. D'une nature extrêmement romantique, elle s'insurgeait que quelqu'un puisse obliger une personne à éprouver des sentiments pour une autre.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Lun 7 Juil - 23:16

Holly avait écouté attentivement le discours d'Elizabeth, elle sourit légèrement et hocha la tête en signe d'approbation. Mais Holly n'allait pas choisir l'amortentia, certes il pouvait rendre fou et fait perdre tous contrôle à la personne qui l'a ingurgitait, mais Holly pensait qu'une autre potion était plus dangereuse.

- " Je rejoins l'avis de Clarissa et d'Elizabeth sur l'amortentia. Cette potion fait perdre tous contrôle à la personne qui l'ingurgite, elle se focalise que sur le fait de trouver celui qui lui a donnait cette potion. Et puis, elle est souvent utilisée par des gens gorgés de mauvaises attentions, ils possèdent alors le contrôle total sur la victime qui est prête à tout pour satisfaire son "âme-sœur". Mais, je me penche plus sur le Veritaserum. De mon point de vue, c'est la potion la plus dangereuse d'entre les quatre car cette potion peut faire dire des informations capitales en un clin d'œil à n'importe qui. Et généralement, ce sont des gens malveillants qui utilisent cette potion sur quelqu'un qui détient par exemple, la position d'une personne que les gens malveillants cherchent à tuer. Bref, j'espère que vous m'avez compris."

Elle soupira, elle avait dit tout ce qu'elle pensait. C'était exactement ce qu'elle pensait du Veritaserum, une personne malsaine pourrait faire cracher le morceau à n'importe qui et ainsi, elle pourrait savoir où se trouve sa victime. Et la personne pourrait ainsi transformer en Inféri ses victimes.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Lun 7 Juil - 23:21

Les réponses fusaient. Chacun argumentait de façon juste ou non. C'était tout à fait ... confus. Le Professeur donna des explications ou des informations qui complétaient les dires de certains. N'oubliant pas de noter tout ceci, Linae écouta attentivement la suite. Les Serpentard n'avaient pas à cet instant, l'avantage. La Préfète en chef donna son avis sur la potion la plus dangereuse. Un débat ... Que dire de plus sur ces babillages qui font avancer la société ? Sans eux, les gens resteraient butés à jamais. La question était telle : quelle est la potion la plus dangereuse. Elle commença donc à commenter son avis sur l'une de ses préparations, tout en contrant l'avis d'une élève de Serdaigle.

- Il est vrai que ces potions sont toutes dangereuses les unes aux autres pour leurs effets plus au moins différents qui, dans l'excès, peuvent nuire à l'état moral comme physique d'une personne. Cependant, je ne suis pas tout à fait d'accord quant à la façon de pensée d'Austen. Après avoir ingéré de l'Armotentia, des sentiments apparaissent sur la personne visée, c'est exact. Mais je ne sais pas tout à fait d'accord contre le fait que la personne qui a donné cette potion soit déçue, même pire. Les sentiments éprouvés par sa bien-aimé ne sont pas tout à fait fictifs. Et puis, qu'ils le soient ou non, où est la différence ? Est-ce que les sentiments sont tous réels ? Pas du tout. La personne ne peut être que comblée, n'est-elle pas égoïste sinon ? Elle a eu ce qu'elle voulait.


Ce qu'elle dit était finalement, assez confus, mais l'idée principale y était. Parlons donc de sa propre interprétation :

- Concernant mon avis, je trouve que la potion la plus dangereuse reste le Veritaserum. La potion en elle-même ne l'est pas, mais plutôt ses conséquences. Dire la vérité est dans certains cas, quelque chose de périlleux. Le mensonge abrite l'esprit de beaucoup de gens, sans celui-ci, nous ne serions plus vivants. N'y-a-t-il pas plein de choses à découvrir qui ne sont cachées que par le mensonge ? Bien évidemment. Si un jour la vérité venait à éclater à cause d'une potion, la déception serait immense et le chaos surviendrait. Imaginons-nous dans une autre situation, un jeune élève cache un sombre secret à l'une de ses amies. Celle-ci le découvre grâce à cette potion. Est-ce une bonne chose ? Si ce secret est des plus horribles et que ce garçon se retrouve seul, n'a-t-il pas comme seule solution, la dépression ? Il est lâche, c'est exact, mais telle est la nature humaine. Alors, à mes yeux, cette potion que révèle la vérité ne peut être que nuisible, bien que parfois, elle peut être d'une grande utilité.


Parler, elle n'avait fait que cela. Certaines de ses paroles allaient être très certainement, mal interprétées, mais jamais elle ne les comprendrait, alors qu'en est-il de les faire partager ?
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Mar 8 Juil - 0:55

« Bonjour, vous savez tous déjà ce que je vais vous dire alors on va faire simple. Je suis William West et serait votre nouveau professeur de potion. Celui qui m'appellera autrement que professeur ou monsieur en cours perdra des points. En dehors des cours on pourra éventuellement y réfléchir.

Je ne vais pas vous demander de vous présenter chacun votre tour, cela serait mortellement ennuyeux et affreusement long. Comme vous avez put le remarquer si vous êtes arrivé tôt, je tolère les bavardages avant le début du cours mais une fois celui-ci commencé, j'apprécierais le silence et la concentration, surtout durant la pratique. Une potion mal préparé peut se révéler désastreuse et je n'ai aucune envie de ramasser des cadavres durant ce cours. »


Il était franc et direct. Enfin, c'est mieux qu'un prof qui ne se fait même pas respecter par ses élèves. Justin s'ennuyait assez maintenant. Il posa sa tête sur ses bras en attendant que le cours commence.

« J'aurais deux questions pour commencer. La première, lorsque l'on prépare ou que l'on cherche à identifier une potion, il est absolument nécessaire de nous servir de chacun de nos sens, à une seule exception. Laquelle et pour quelle raison ?
La seconde question, chacun de ses chaudrons contient une potion différente. Quelles potions, comment les reconnait-on et quelles en sont les effets ?
Rassurez vous, ses potions sont tellement facile à identifier que même une bande de cucurbitacées y arriverait sans problème, vous n'êtes pas des cucurbitacées n'est-ce pas ? »


Des questions trop basique qui ne donnèrent même pas au vert et argent la simple envie d'y répondre, il continua simplement d'écouter au cas ou quelqu'un dirait de la me***. Il serait surement le premier à rire - le seul peut-être - , il se connaissait trop bien. À son grand étonnement, la première réponse vint de la fille à côté de lui, Ivy Stormer.

« Je pense que le sens qui n'est pas nécessaire à l'identification d'une potion est l’ouïe. Le toucher sert à définir la texture, le gout, l'odeur et la vue servent à définir les ingrédients de la potions. Si l'on connait les ingrédients, alors on peut connaitre la potion. L’ouïe ne servira jamais à identifier un quelconque ingrédient. »

L'ouïe ? Il sourit légèrement mais essaya de cacher son expression faciale. Certains seraient d'accord mais le seul moyen de reconnaître un veritaserum serait de poser des question, et par la présente écouter les réponses. Flou comme justification mais c'est la seule à laquelle il pensa immédiatement. Suite à la réponse d'Ivy, Clarissa, la préfète, elle, tenta une autre hypothèse.


« Je pense plutôt que pour identifier notamment une potion il ne faut surtout pas la goûter donc ne pas se servir du goût à cause des risques que cela peut encourir ! »

Ah, si l'on voit la chose de cet œil, c'est en quelque sorte la vérité... Il releva la tête cette fois et regarda rapidement la salle. Il n'avait nullement l'envie de répondre mais si l'envie l'en prenait il ne se ferait pas désirer. À nouveau une voix résonna dans la salle, cette fois celle de William.

« Excellente réponse Mlle Samson, 10 points pour Serpentard. En effet, il ne faut jamais goûter une potion dont l'on ne connait pas les effets. Qui sait ce qu'elle pourrait contenir ? Quand à l'ouïe, Mlle Stormer je peut comprendre votre réponse, en effet il est rare de se servir de ses oreilles pour identifier un ingrédient ou même une potion.
Toutefois cela arrive, imaginons par exemple que vous êtes en train de préparer du polynectar et qu'au moment d'ajouter un ingrédient, la potion émet alors un sifflement strident. Nul besoin d'être très doué pour se rendre compte que c'est mauvais signe n'est-ce pas. Alors faîtes moi plaisir, ne goûter pas à n'importe quelle potion sans raison. Si vous souhaitez en connaître les ingrédients, servez vous du Révélasort de Scarpin, très efficace et bien plus sûr. »


Déjà des points pour son ancienne maison ? Le serpent ne se faisait pas attendre. M'enfin. Il parla ensuite du Revelasort, une base pour tout bonne élève de potion, si simple et pratique. Maintenant le professeur souriait, il semblait assez satisfait à vrai dire.

« Bon, quelqu'un est-il capable d'identifier l'une de ses potions ? Celle de votre choix, pas besoin de les trouver dans l'ordre. »

Il rabaissa sa tête. À l'évidence il connaissait toutes les potions mais avait une certaine envie de comment dire... Tester la classe ? Du moins voir leur niveau, aussi faible soit-il

« Il me semble que la potion se trouvant dans le premier chaudron est un élixir d'Euphorie. Cet élixir est reconnaissable à sa couleur jaune vive et à son odeur de menthe, qui entre dans la composition afin d'éviter des effets secondaires comme une trop forte envie de chanter. »

A nouveau sa voisine Ivy avait voulu participer en tentant de répondre à la nouvelle question de Willy West. Quelques autres élèves répondirent mais Justin n'y fit pas attention jusqu'à ce que le professeur pose une nouvelle question. Avant sa question il donna quelques points à des Serdaigles mais rien de bien méchant.

« Avant de passer à la partie pratique, j'aurais une dernière question, ou plutôt vous proposer un petit débat. Quelle est selon vous, parmi ces quatre potions, celle qui est la plus dangereuse et pourquoi ?
Je tiens à vous dire qu'il n'y a pas forcément de bonne réponse à cette question. Je veux VOTRE avis et non pas ce que vous aurez lut dans un livre où ce que vos parents vous on dit, qu'est-ce que vous en pensez vous ? J'ai un avis sur la question et vous avez le votre, il se peut que nous ne soyons pas d'accord. Pourtant, vous n'aurez pas forcément faux. Retenez bien cette phrase car c'est la seule fois que vous l'entendrez, le reste du temps, considérez que je détiens la vérité absolue lorsque nous sommes en cours. »

Tiens tiens... Un débat ? Justin écouta les arguments de certains élèves qui s’avéraient intéressants, très intéressants... Sa bouche s'ouvra d'elle même et depuis le début du cours il participa enfin

« Pour ma part je me joins à Dementia. Le veritaserum est la pire de toutes. Une ou deux gouttes peuvent créer des conflits moldus globaux, utilisez ça sur un ministre ou un président lui faisant avouer tout les secrets des agences secrètes, peu-être même faire découvrir notre secret au grand public. Ensuite imaginez que vous l'utilisiez sur un proche et lui poser des questions le faisant ainsi tout vous dire et vous faire part de secrets beaucoup trop dérangeants. Je n'utiliserais jamais cette potion peut-être à moins que j'y sois contraint. Une potion empêchant celui qui la boit de mentir, ça fait froid dans le dos. »
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Mar 8 Juil - 8:20

« Avant de passer à la partie pratique, j'aurais une dernière question, ou plutôt vous proposer un petit débat. Quelle est selon vous, parmi ces quatre potions, celle qui est la plus dangereuse et pourquoi ?
Je tiens à vous dire qu'il n'y a pas forcément de bonne réponse à cette question. Je veux VOTRE avis et non pas ce que vous aurez lut dans un livre où ce que vos parents vous on dit, qu'est-ce que vous en pensez vous ? J'ai un avis sur la question et vous avez le votre, il se peut que nous ne soyons pas d'accord. Pourtant, vous n'aurez pas forcément faux. Retenez bien cette phrase car c'est la seule fois que vous l'entendrez, le reste du temps, considérez que je détiens la vérité absolue lorsque nous sommes en cours. »


Ivy était tout à fait d'accord avec les réponses de ses camarades. Pour elle aussi l'Amortentia était une potion très dangereuse, mais pas forcément la plus dangereuse des quatre. Il allait sans dire que l'elixir d'Euphorie avait des effets secondaires plus amusant que dangereux. Le philtre de Mort Vivante lui aussi était dangereux si l'on considérait qu'un somnifère puissant était dangereux. Le Veritaserum n'avait pour Ivy, rien de dangereux. Il servait juste à faire cracher la vérité à n'importe qui. Effectivement, l'Amortentia semblait la plus dangereuse des potions.

"Je suis également d'accord avec l'Amortentia. Mes camarades ont bien expliqué ses effets et pourquoi elle était la plus dangereuse. Effectivement, quand on a absorbé de l'Amortentia, le comportement change et peut se révéler dangereux. On fait tout pour la personne convoitée, et c'est là que ça peut-être dangereux. On a plus de contrôle sur soi-même, ce qui fait que l'on peut avoir des attitudes dangereuses, sans pouvoir les contrôler. Mais si l'on se concentre sur les conséquences de ces potions, alors elles sont toutes dangereuses. Pour chacune d'elle il peut y avoir de graves conséquences, comme celles que mes camarades ont citées. Je vais donc rester sur l'Amortentia moi aussi."

L'Amortentia, cette potion qui effrayait autant qu'elle fascinait la vert et argent. Très peu de potions faisaient cet effet sur elle. Elle était difficilement impressionnable, mais des potions comme l'Amortentia ou bien le Veritaserum intéressaient beaucoup. En particulier la deuxième, mais uniquement d'un point de vue théorique. Elle n'avait absolument pas l'intention d'en fabriquer elle. Pas le moins du monde.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Mar 8 Juil - 8:38

-Avant de passer à la partie pratique, j'aurais une dernière question, ou plutôt vous proposer un petit débat. Quelle est selon vous, parmi ces quatre potions, celle qui est la plus dangereuse et pourquoi ?
Je tiens à vous dire qu'il n'y a pas forcément de bonne réponse à cette question. Je veux VOTRE avis et non pas ce que vous aurez lut dans un livre où ce que vos parents vous on dit, qu'est-ce que vous en pensez vous ? J'ai un avis sur la question et vous avez le votre, il se peut que nous ne soyons pas d'accord. Pourtant, vous n'aurez pas forcément faux. Retenez bien cette phrase car c'est la seule fois que vous l'entendrez, le reste du temps, considérez que je détiens la vérité absolue lorsque nous sommes en cours.


Un peu bizarre lui, je lâchais un petit sourire amicale en réfléchissant à sa question. Pendant que je réfléchissais encore une fois, d'autres élèves participèrent. Un débat venait de s'ouvrir je dirais, mais j'étais à la fois de leur avis, mais pas vraiment en même temps. C'est vrai, si on regarde toutes ses potions posées sur la table, d'un autre point de vue, elles sont tout autant dangereuses. L'amortentia fait éprouver de l'attirance pour quelqu'un, la goutte du mort vivant est un puissant somnifère qui sert à nous faire passer pour mort, le vertaserum, sert à faire dire la vérité tout le temps. L'euphorie quant à elle change aussi le comportement en mettant de bonne humeur une personne. Mais laquelle est la plus dangereuse ?

-Je ne suis pas tout à fait d'accord sur vos avis, mais je le suis un peu quand même, vos réponses sont toutes bonnes je pense. Mais et les autres ? La goutte du mort vivant n'est pas dangereuse selon vous ? Cette potion qui vous fait tomber dans un sommeille si profond que l'on pourrait croire que vous êtes mort ? Pour moi, les potions présentes sur cette table sont toutes dangereuses.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Mar 8 Juil - 12:41

Le serdaigle se présenta comme Spencer McKane, je lui adressa un petit sourire en signe de réponse avant de me replonger dans mon dessin. J'esquissais tranquillement mon dragon complètement dans un autre monde avant que le professeur ne commence à parler. Je glissa mon carnet dans mon sac et me fis attentive. Il commença par se présenter, puis il parla de la manière dont on devait lui parlait, puis des potions qui pourraient être désastreuses. Plus douée que moi en potions désastreuses, tu meure, marmonnais-je de manière à ce qu'eu seule moi l'entende et malheureusement j'aurais du me taire car mon voisin de table semblait avoir parfaitement compris ma phrase. J'aurais dû me présenter ainsi : Astrid Reckless, complètement nulle en potion et toi ?

« J'aurais deux questions pour commencer. La première, lorsque l'on prépare ou que l'on cherche à identifier une potion, il est absolument nécessaire de nous servir de chacun de nos sens, à une seule exception. Laquelle et pour quelle raison ? » Lança le Professeur.

Facile ! Il faut absolument pas goûter les potions. Comment je le sais ? J'ai déjà tentée l'expérience lors de mon tout premier cours en cette matière. J'ai passé le reste de la journée à l'infirmerie, j'ai été complètement traumatisée par les cachots pendant le mois qui suivit et j'avais appris ma toute première leçon en cet abominable cours de potion.

« La seconde question, chacun de ses chaudrons contient une potion différente. Quelles potions, comment les reconnait-on et quelles en sont les effets ?
Rassurez vous, ses potions sont tellement facile à identifier que même une bande de cucurbitacées y arriverait sans problème, vous n'êtes pas des cucurbitacées n'est-ce pas ? »
Continua Monsieur West.

Je me sentis particulièrement visée en plus d'être vexée. Je ne suis pas une cucurbitacée, m'sieur ! Mais je n'aurais, au grand jamais, dis que je n'avais pas su identifiée toute les potions.  Une serpentarde répondit à la première question. Puis une autre verte et argent identifia l'élixir d'Euphorie. Puis une serdaigle trouva le veritaserum. Oh que ça serait bien de refiler cette potion à ma pire ennemie... Puis le préfet des piafs reconnu l'amortensia.  Ensuite une autre Serdaigle identifia le Philtre du Mort Vivant, un puissant somnifère. Un frisson me parcourut en me disant qu'à forte dose on pouvait peut-être ne plus se réveiller...

« Avant de passer à la partie pratique, j'aurais une dernière question, ou plutôt vous proposer un petit débat. Quelle est selon vous, parmi ces quatre potions, celle qui est la plus dangereuse et pourquoi ?
Je tiens à vous dire qu'il n'y a pas forcément de bonne réponse à cette question. Je veux VOTRE avis et non pas ce que vous aurez lut dans un livre où ce que vos parents vous on dit, qu'est-ce que vous en pensez vous ? J'ai un avis sur la question et vous avez le votre, il se peut que nous ne soyons pas d'accord. Pourtant, vous n'aurez pas forcément faux. Retenez bien cette phrase car c'est la seule fois que vous l'entendrez, le reste du temps, considérez que je détiens la vérité absolue lorsque nous sommes en cours. »


C'était clair. Que le débat commence ! Je me mis à réfléchir tout en gribouillant des notes sur mon parchemin.

« Au niveau de la potion la plus dangereuse, je pense qu'il faut parler de temporalité dans ce cas, on a une potion d'amortentia qui peut d'un coup rendre quelqu'un fou, et en tombant dingue de la mauvaise personne, personne qui voudrait la mort de l'autre, la personne ayant ingéré la potion peut mourir au bon vouloir de son ennemi, mais sur ce fait il y a une notion de chance, car en tombant sur quelqu'un de bon, aucun problème. Mon choix s’orienterait plus alors vers l’élixir d'Euphorie, oui oui bien cette potion , de base elle ne peut pas être létale mais après plusieurs consommations elle doit pouvoir créer le même effet que ce que les moldus appellent drogues, c'est-à-dire de graves dépressions en l'absence du produit et une grande dépendance qui in fine mènera probablement à la mort.
En conclusion j'opterai pour l’élixir d'euphorie pour le fait qu'il puisse toucher n'importe qui voulant un bon moment et pour sa létalité très bien dissimulée. »


J'écouta avec attention les paroles de la verte et argent, à peu près d'accord sur à peu près tout. Vint ensuite les nombreuses paroles des différents élèves sur les dangers de ces potions que j'écoutais avec attention tout on notant ce qui avait l'air juste. Brrr, pas très guilleret, tout ça ! Et puis pour la première fois depuis le début du cours, je pris la parole d'une voix assurée.

« Personnellement, je pense que toute ces potions sont toutes autant dangereuses placé entre de mauvaises mains et de mauvaises intentions. D'après moi l'Elixir d'Euphorie peut être dangereux seulement si on en prend trop ou si on devient accro, mais si l'on avale juste une petite dose une seule fois dans notre vie, il nous arrivera rien de catastrophique. Pour l'amortensia, j'ai le même avis que Miss Austen et Stormer... Cette potion ne sert qu'à se bercer d'illusions, n'est ce pas ? Le veritaserum est dangereux utilisé par une personne ayant de mauvaise intention mais ça reste utile pour les Aurors si c'est pour mettre des criminels en prison, non ?  Et puis sérieusement le Philtre du Mort Vivant, tomber dans un sommeil si profond qu'on vous croirez mort, comme l'a dit Argan. Si on a un brin d'imagination, cette potion peut être dangereuse, par exemple avec du polynectar, quelqu'un peut très bien prendre votre identité pendant que vous dormez... Même si c'est tiré par les cheveux. En soit, toute ces potions sont toutes autant dangereuses, tout dépends de la manière dont on les utilisent et de nos intentions. »

Aussitôt ma dernière phrase finit, je me replongeais dans mon parchemin et me remit à mes notes, soudain moins sûre de moi et pas très sûre de ce que je venais de dire.


Désolé, c'est long, mal écrit et vous pouvez vous contentez de lire les paroles.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Mar 8 Juil - 12:51

Quelques instants plus tard, lorsque tous les élèves furent enfin installés, le professeur West prit la parole.

« Bonjour, vous savez tous déjà ce que je vais vous dire alors on va faire simple. Je suis William West et serait votre nouveau professeur de potion. Celui qui m'appellera autrement que professeur ou monsieur en cours perdra des points. En dehors des cours on pourra éventuellement y réfléchir.

Je ne vais pas vous demander de vous présenter chacun votre tour, cela serait mortellement ennuyeux et affreusement long. Comme vous avez put le remarquer si vous êtes arrivé tôt, je tolère les bavardages avant le début du cours mais une fois celui-ci commencé, j'apprécierais le silence et la concentration, surtout durant la pratique. Une potion mal préparé peut se révéler désastreuse et je n'ai aucune envie de ramasser des cadavres durant ce cours. »


Aerin apprécia les paroles du professeur. En effet, il n'y avait rien de mieux que le silence pour se concentrer et réussir, surtout en potion. Mais elle-même n'avait pas pour habitude de bavarder durant les cours. Elle avait hâte de commencer et fut heureuse qu'ils rentrent directement dans le vif du sujet. Elle se redressa sur son siège, toute son attention dirigée sur le professeur. Celui-ci reprit la parole.

« J'aurais deux questions pour commencer. La première, lorsque l'on prépare ou que l'on cherche à identifier une potion, il est absolument nécessaire de nous servir de chacun de nos sens, à une seule exception. Laquelle et pour quelle raison ?
La seconde question, chacun de ses chaudrons contient une potion différente. Quelles potions, comment les reconnait-on et quelles en sont les effets ?
Rassurez vous, ses potions sont tellement facile à identifier que même une bande de cucurbitacées y arriverait sans problème, vous n'êtes pas des cucurbitacées n'est-ce pas ? »


Ca y est. Les questions étaient posées. Elle voulut répondre à la première, mais ce fut Ivy et une autre élève de Serpentard qu'Aerin reconnut comme une préfète, qui furent les plus rapides. Non, décidément, ils n'étaient pas cucurbitacées avait pensé Aerin en souriant. Les Serpentard avaient déjà gagnés dix points grâce à la réponse de Clarissa. Après avoir félicité les élèves qui avaient donnés une bonne réponse, il leur demanda d'identifier les potions présentes dans les chadrons. Là encore, Aerin connaissait les réponses. Elle avait déjà lu toutes les caractéristiques de chacune de ces potions.

Cette fois-ci ce fut des elèves de Serdaigle qui furent les plus rapides. Ils avaient fait gagner une trentaine de point à leur maison. Aerin en fut enchanté. Une fois toutes les potions identifiées, le professeur West reprit la parole et posa une dernière question.


"Avant de passer à la partie pratique, j'aurais une dernière question, ou plutôt vous proposer un petit débat. Quelle est selon vous, parmi ces quatre potions, celle qui est la plus dangereuse et pourquoi ?
"Je tiens à vous dire qu'il n'y a pas forcément de bonne réponse à cette question. Je veux VOTRE avis et non pas ce que vous aurez lut dans un livre où ce que vos parents vous on dit, qu'est-ce que vous en pensez vous ? J'ai un avis sur la question et vous avez le votre, il se peut que nous ne soyons pas d'accord. Pourtant, vous n'aurez pas forcément faux. Retenez bien cette phrase car c'est la seule fois que vous l'entendrez, le reste du temps, considérez que je détiens la vérité absolue lorsque nous sommes en cours."


Cette fois, elle avait bien l'intention de répondre et de donner son avis. Aussitôt, de nombreux élèves prirent la parole, et exposèrent leur opinion sur la question. Beaucoup avaient un avis commun, et trouvaient que l'Amortentia était la potion la plus dangereuse. Elle prit alors la parole pour la première fois depuis que le cours avait commencé.

"Pour ma part, je rejoins l'avis d'Hash et de Miss Reckless. Je pense que toutes les potions ici présentes ont leur part de dangerosité. Utilisées avec de mauvaises intentions, elles peuvent faire de nombreux dégâts, évoqué par exemple par Miss Dementia, Ivy ou Miss Austen. La goutte du Mort Vivant a été très peu mentionnée, mais je pense pourtant qu'elle est aussi dangereuse que l'Amortentia ou l'Elixir d'Euphorie. Quant à dire que l'une ou l'autre est la plus dangereuse, je ne sais pas, je pense qu'elle se valent toutes."
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Mar 8 Juil - 18:49

Bientôt, tous les élèves furent présents, et West ferma la porte d’un coup de baguette magique. Son introduction fut brève, mais explicite. Trêve de bavardage, concentration et respect du professeur. L’ex-serpent se plaça ensuite devant les quatre chaudrons et leur demanda quel sens devait être laissé de côté lorsque l’on s’attelait à la préparation d’une potion. Stormer et Samson furent raides à la détente, et c’est la nouvelle préfète des serpents qui apporta la bonne réponse, somme toute logique. Qui prendrait le risque de léchouiller un liquide aux effets inconnus ? West demanda ensuite à l’assemblée d’identifier les potions contenues dans les chaudrons. Spencer n’en avait reconnu qu’une, l’Élixir d’Euphorie. Encore une fois, Stormer fut plus rapide que lui, et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, les noms des quatre potions étaient sortis. Apparemment, Spencer était un cucurbitacé en puissance. Il n’avait absolument pas reconnu l’Amortentia, ni la Goutte du Mort-Vivant, ni le Veritaserum. Il savait piler des ingrédients, et plus ou moins suivre une recette donnée, mais ses talents s’arrêtaient là.

Le professeur lança ensuite un débat sur le danger de ces potions. Lequel était le plus éminent ? Tous allèrent de leur petite théorie. L’Amortentia était l’arme des faiblards du sentiment, et pouvait avoir de terribles conséquences sur le long terme. L’Élixir d’Euphorie était la solution parfaite des dépressifs, mais présentait au moins autant de soucis. Le Veritaserum incluait beaucoup de larmes et de frustrations, et le Goutte-du-Mort-Vivant… Cette potion là semblait la moins dangereuse du lot. Enfin, tout dépendant de ce que l’on appelait danger. Comater, ça devait pas être si terrible que ça pour la victime si ? On souffrait pas en dormant…

« Professeur, qu’entendez-vous exactement par dangereux mmh ? Parce que oui, bien sûr, toutes ces potions peuvent être dangereuses mais… à différents niveau. Il y en a qui ont un impact sur pas mal de monde autour de la victime, il y en a qui n’agisse vraiment que sur un cercle restreint. Genre la Goutte-du-Mort-Vivant, c’est dangereux parce qu’on est à la limite de la mort, mais au final, le comateux il souffre pas. Pis c’est pas dangereux pour son entourage. L’Elixir d’Euphorie par contre, ça peut être terrible ! Mettons que quelqu’un y devienne accro, il fera tout et n’importe quoi pour en avoir d’autre, quitte à agresser d’autres gens qui ont rien demandé ça Et là, c’est dangereux pour le mec et pour la populace. L’Amortentia, c’est un peu pareil, la personne qu’en a bu fera tout et n’importe quoi pour l’autre, et deviendra un danger pour tout le monde. Et le Veritaserum, c’est un danger pour les gens qui vivent dans le secret, genre secret grave, mais ça l’est pas pour quelqu’un qui est à la base honnête. La potion aura quasiment pas d’effet. A mes yeux les plus dangereuses potions dans cette pièce, parce que je peux pas choisir entre les deux, c’est l’Amortentia et l’Élixir d’Euphorie. Parce qu’elles rendent les gens différents, et donc imprévisibles. »
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Mer 9 Juil - 17:07

Le début du cours avait été l'hôte d'un questionnaire sur l'origine des potions que contenaient les quatres chaudrons. La première était un Philtre d'euphorie, le second un philtre de mort-vivante, mais le troisième m'étonna un peu. Il contenait de l'eau, par contre West nous avertit que le Véritasérum était très puissant et qu'il pourrait en utiliser contre nous si on en avait envie. Il finit ensuite par le quatrième chaudron, qui contenait de l'amortentia.

Après avoir finit de répondre aux élèves, M. West lança un débat pour savoir quelle potion était la plus dangereuse. Plusieurs élèves lancèrent leurs hypothèses, affirmant que l'amortentia, le Véritasérum et le philtre d'euphorie faisaient parti des potions les plus dangereuses. Pour ma part, je croyais que c'était le Véritasérum.

- Moi je crois en le pouvoir du Véritasérum. C'est vrai que toutes les potions ici sont dangereuses, mais si une vérité dangereuse est avouée, c'est plus grave. Si, par exemple, quelqu'un devient accro d'un philtre d'euphorie, il peut mourrir, mais seulement lui est affecté. Si on révèle, disons, par exemple, la cachette d'une arme puissante, non seulement le révélateur peut se faire tuer, mais tout ceux qui seront soumis à l'arme. Le Véritasérum est donc la plus dangereuse de ces potions, à cause de son effet boule de neige.

Voilà une réponse assez digne de moi. Pensez aux autres avant soi-même. J'attendis de voir ce que répondrait les autres.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Jeu 10 Juil - 16:09

HRPG:
 

« Excuses acceptée Mr. Hopye, faîtes simplement plus attention la prochaine fois. »

C'était bon, on pouvait passer à autre chose. Monsieur West ne lui avait pas enlevé de point, c'était juste un avertissement. Mark lui sourit, toujours très gêné en le remerciant. Il pouvait maintenant se concentrer pleinement sur le cours, sans se préoccuper de ce que pourrait dire les autres, si jamais il avait fait perdre des points à sa maison. Il aurait été bien trop ennuyé par cela et n'aurait pas réussi à se concentrer durant tout le cours de Potion.

Les derniers élèves arrivaient dans la classe, s'asseyant sur les dernières chaises encore disponibles. Personne n'était en retard et le cours pu commencer ensuite. Mark se redressa légèrement, essayant d'être le plus attentif possible et le plus réactif. Le professeur expliqua sa façon d'enseigner. Il avait l'air d'être bon, d'avoir de bonnes bases. C'était déjà un début pour quelqu'un qui faisait cours pour la première fois. Il posa ensuite plusieurs questions.

« J'aurais deux questions pour commencer. La première, lorsque l'on prépare ou que l'on cherche à identifier une potion, il est absolument nécessaire de nous servir de chacun de nos sens, à une seule exception. Laquelle et pour quelle raison ? »

Mark se fit le schéma rapidement dans sa tête. Le toucher est indispensable, pour les ingrédients. En potion, s'est essentiel. L'odorat. Bien entendu, c'est aussi essentiel. On peut deviner l'évolution de la potion avec l'odeur. Le goût. Pas sûr. Mieux ne vaut pas goûter une potion si elle n'est pas encore terminée et si elle dangereuse. L'ouïe. Ah, ça demande réflexion. La vue. Obligatoire, on peut deviner une potion grâce à sa couleur. Finalement, c'était sans aucun doute le goût, qui n'était pas utile. Mark allait répondre mais on le devança, il avait été bien trop long, pour construire sa réponse.

On proposa tout d'abord l'ouïe. Mark n'était pas d'accord, mais il n'avait pas réussi à prouver pourquoi ce sens était essentiel. Il n'essaya pas de débattre avec elle sur l'utilité des cinq sens et de toute façon une autre élève répondit qu'elle pensait que c'était le goût, qui était inutile. Oui c'était ça. Le professeur lui accorda quelques points et expliqua qu'il ne fallait surtout pas goûter une potion. L'ouïe servait rarement, elle mais était tout de même utile dans des potions comme le Polynectar. Le professeur passa ensuite à sa deuxième question. Il fallait identifier chaque potion dans les différents chaudrons et décrire leurs effets.

Mark n'avait en début du cours qu'identifié le chaudron le plus prêt de lui. C'était une potion d'euphorie. Alors qu'il s'éclaircissait la voix, afin de répondre, une élève s'exclama encore une fois avant lui. On ne voulait vraiment pas qu'il participe. Il ne réussirait pas à participer à ce  cours. Ça l'énervait et il lança un regard noir à la Serpentarde, qui avait donné sa réponse. Rapidement les trois autres potions furent donnés. Ce fut trois Serdaigles qui répondirent par la suite et leur maison gagnaient donc 30 points. Bien joué. Le professeur expliqua chacune des potions. Il y avait effectivement la potion d'Euphorie, mais aussi la potion de Veritaserum, d'Amortensia et le filtre de Mort-Vivant. Que des potions dangereuses apparemment. Justement, sa question suivante portait sur le sujet.

« Avant de passer à la partie pratique, j'aurais une dernière question, ou plutôt vous proposer un petit débat. Quelle est selon vous, parmi ces quatre potions, celle qui est la plus dangereuse et pourquoi ? »

C'était un débat ils pouvaient tous participer librement. Mark réfléchi à sa réponse et écouta silencieusement les autres élèves qui avaient déjà parlé. Enfin il expliqua son avis.

« Je ne sais pas vraiment qu'elle est la potion la plus dangereuse. En tout cas je ne pense pas que le Veritaserum soit vraiment dangereux. Je pense que ça pourrait être un mal pour un bien. Si on prend ça à petite échelle, ça n'a rien de très grave, de dire la vérité et ça permet de repartir sur de bonnes bases, sans se cacher des choses. Je pense qu'à plus grande échelle c'est exactement pareil. Politiquement, si un Président ou un Ministre disait toute la vérité, peut-être serait-ce au début, catastrophique et dévastateur. Mais ensuite ? La vérité a éclaté et on peut repartir sur de bonnes bases. C'est un mal pour un bien. La potion d'Euphorie ne me semble pas particulièrement dangereuse, mais ce n'est que mon avis. La potion de Mort-Vivant, oui, elle est plutôt dangereuse. Un sommeil profond d'une personne peut causer des ennuis. Imaginez, une famille qui cherche désespérément son enfant. Elle commence à accuser tout le monde de l'avoir tuer et devient complètement hystérique. Elle peut ensuite faire des ravages. Après, c'est aussi du cas par cas, certains ne diraient rien et se contenterait de pleurer en silence. Mais allié à du Polynectar, ça devient beaucoup plus intéressant. Des Mangemorts pourraient connaître les secrets des Mangemorts, ou autre, comme l'a dit hum... »

Il ne connaissait pas le prénom de la Gryffondor qui avait dit cela. Il essaya de se reprendre.

« Bref, oui c'est dangereux comme potion. Enfin, la potion d'Amortensia me semble aussi dangereuse. L'aimé a le contrôle total sur sa victime et peut lui faire faire n'importe quoi. Mais après réflexion, c'est sûrement le filtre de Mort-Vivant, la potion la plus dangereuse...» conclu Mark.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Invité, le  Ven 11 Juil - 11:59

Sangohmy était donc arrivé juste à temps en cours puisqu'à peine assisse, la sonnerie retentie. Le prof ne perdit pas de temps pour commencer son cours, présentation d'usage, comment il fonctionne et on se lance enfin dans le vrai sujet du cours. Il commença par poser des questions basiques pour sa matière et des réponses commencèrent à tomber peu de temps après serpentard serpentard et des points en plus pour notre maison ça commence bien. Deuxième question qu'elles sont les potions devant nous. Les réponses ne tardaient pas à arriver. Le prof posa alors une question intéressante "Quelle est selon vous, parmi ces quatre potions, celle qui est la plus dangereuse et pourquoi ?"Sangohmy aimait bien ce genre de question tout le monde pouvait y répondre chacun pouvait avoir une réponse qui lui était unique et qui en même temps révélait beaucoup de la personnalité de chacun. Plusieurs réponses tomba, mais Sangohmy avait l'impression de presque toujours entendre la même, juste des personnes qui osaient pas s'exprimer et qui disait suis d'accord avec tel personne. Et les réponses qu'elle entendait étaient bien loin des idées que sa famille lui avait apprises. Allait-elle participer à ce débat comme les autres ou rester la, dans son coin comme à son habitude ... Mais finalement elle se décida à participer, des personnes l'énervait, celle qui ne voulait pas ce prononcer mais qui voulais faire genre j'ai un avis.

-Pour moi c'est la goutte du mort vivant la plus dangereuse pour moi. Une fois que la personne la bu elle ne peut plus rien faire pour se sauver toute seule ou se défendre contre ce qu'on peut lui faire alors que les autres ne rendent pas la personne aussi vulnérable. La goutte du mort vivant est ce qui se rapproche le plus de la mort et a rien de pire que la mort à mes yeux.

Au moins le ton était donné, sûrement très différent des autres élèves, mais elle avait arrêtée de ce bercé d'illusion depuis longtemps.
Contenu sponsorisé

Cours de potions n°1 : Entrée en matière. - Page 4 Empty
Re: Cours de potions n°1 : Entrée en matière.
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 8

 Cours de potions n°1 : Entrée en matière.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.