AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 5 sur 7
Balade entre amis
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Leo Keats Gold
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Balade entre amis

Message par : Leo Keats Gold, Jeu 21 Jan - 19:13


Réponse à Lïnou
Suite de ce RP
Keats a 21 ans


Conserver son sérieux en sortant de la Tëte du Sanglier n'avait pas été chose facile... Mais attendre de s'être suffisamment éloigné avant de commencer à rire relevait quasiment de l'impossible. Il y parvint cependant, jusqu'à ce que son jeune acolyte lâche la phrase de trop:

- Félicitations. J'suis pas certain qu'un jour on puisse remettre les pieds ici ahah !

Haha, non effectivement, ils ne seraient certainement pas super bien accueillis à leur prochaine visite à la Tête de Sanglier... D'autant que le jeune serveur n'avait pas particulièrement semblé apprécier les deux moldus sudistes... Le Keats aurait aimé au moins connaître son nom, ne serait-ce que pour lui envoyer par hibou la photo collector qui dormait bien au chaud dans son appareil photo moldu... Faudrait d'ailleurs qu'il se renseigne sur la façon dont il pourrait la récupérer.

Il commença à flaner dans la rues sous les regards surpris des rares sorciers qu'il croisa, ah oui, c'est vrai, la tenue... C'était pas très courant dans un village sorcier, il faudrait qu'il pense à se changer, c'était presque qu'il se dégoûtait lui même. Presque un... Enfin...

Il se tourna vers le jeune lion qui l'accompagnait, c'est qu'il avait grandi lui depuis leur dernière entrevue, le temps passait, fallait s'y faire. Se rendant compte que le silence durait depuis déjà un moment, le Keats prit la parole:

- Alors dis moi, comment se passe ton année ? Le château  me manque, je veux tout savoir !


Dernière édition par Leo Keats le Dim 31 Juil - 14:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade entre amis

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 21 Jan - 22:21


Entrer dans un pub sorcier habillé en ces moldus touristes était chose faite. Se faire passer pour des moldus était chose faite. Se faire passer par le même coup, pour un con, c'était chose faite. Faire peur à un serveur à l'aide d'un appareil photo d'occasion était également chose faite. Avant que l'employé ne leur envoie un sortilège dans la tronche, les deux amis sortirent rapidement mais non moins d'une manière théâtrale de la Tête de Sanglier, petite auberge qui se remarquait à travers les masures de Pré-au-Lard.

- Félicitations. J'suis pas certain qu'un jour on puisse remettre les pieds ici ahah ! laissa échapper Lïnwe. Les voilà qu'ils déambulaient dans une rue adjacente à l'avenue principale. Revoir son grand ami, son frère, son parrain spirituel était exceptionnel. A présent, les deux lions ne se voyaient plus par l'intermédiaire de l'école Poudlard. Même si une grande différence d'âge les distançait, Leo en était pas moins le meilleur ami du Felagünd. Depuis sa nouvelle rentrée, il lui avait manqué et le désir de le revoir n'avait fait que de s'accroître depuis quelques jours lorsqu'il avait échangé quelques lettres avec le Keats.

- Alors dis moi, comment se passe ton année ? Le château  me manque, je veux tout savoir ! demanda finalement le plus grand.

- J'veux bien te croire qu'il te manque, le château. C'est notre maison après tout !
Bah, je peux te dire que les expulsions et les arrivées des professeurs dans le corps enseignant ne cessent jamais. J'sais pas ce qu'il cherche le mec à virer tout le monde à la chaîne. Kholov n'hésite pas à faire une inspection surprise dès le premier jour du nouveau prof. C'est sympa tu trouves pas ?
commenta-t-il d'un ton narquois. On ne l'oubliera jamais ce Koko, par Merlin ! Comme tu le sais, j'ai intégré l'équipe de Quidditch de Gryffondor, et pis la Radio des Lions aussi. Et enfin... Voilà que je dois te l'avouer maintenant, attention, je te suggère de t'agripper au poteau là, ajouta-t-il en pointant du doigt le lampadaire nocturne. Bon bah voilà... J'suis dans l'Elite du dirlo ! Non, c'est pas une blague, promis.
En fait, je sais pas pourquoi il m'a envoyé une lettre officielle hein, mais il m'a fait une proposition par correspondance et j'ai accepté bien évidemment. Tu me connais, moi et la Liberté. J'ai pas fais ça par simple culte de notre barbu fétiche, y'a des privilèges accordés pour son club. Et ça, je parie que tu ne connais pas le coin réservé aux membres du Club ahah. Partie cachée du château
, fit-il fièrement. Il jeta un regard sur le côté pour vérifier que son ami n'avait pas décampé.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Balade entre amis

Message par : Leo Keats Gold, Ven 19 Fév - 2:45


Le château manquait réellement au Keats, il n'y était pas tant attaché par les souvenirs, mais plus parce qu'il représentait pour lui, une stabilité et une protection qui l'avait pris sous son aile jusqu'à ce qu'il atteigne sa majorité. L'entrée dans le monde des adultes avait été brutal, sans pitié, au point que le jeune homme s'était même senti obligé de quitter la grande Bretagne quelques temps, histoire de souffler un peu. Désormais de retour, il s'était empressé d'écrire une lettre au jeune lionceau pour qui il s'était pris de sympathie au cours de sa scolarité. Ils étaient désormais là, dans la rue, à discuter de tout et de rien, comme si tout était normal. Hors ça ne l'était plus. Plus le Keats écoutait Lïnwe parler du château, plus il se sentait détaché de tout cela, comme si la page avait enfin commencé à ce tourner. Il serait temps.

-... Bon bah voilà... J'suis dans l'Elite du dirlo ! Non, c'est pas une blague, promis.
En fait, je sais pas pourquoi il m'a envoyé une lettre officielle hein, mais il m'a fait une proposition par correspondance et j'ai accepté bien évidemment. Tu me connais, moi et la Liberté. J'ai pas fais ça par simple culte de notre barbu fétiche, y'a des privilèges accordés pour son club. Et ça, je parie que tu ne connais pas le coin réservé aux membres du Club ahah. Partie cachée du château
.....


Hein ? Lui ? Dans l'élite ? C'était le truc le plus improbable qu'il ait été donné d'entendre au Keats... Comment était-ce possible? Soit le lionceau excellait dans l'art de donner le change, soit le directeur de Poudlard avait complètement perdu la tête. Malheureusement, la première solution semblait la plus probable, et nul doute que Kholov siégerait encore longtemps à la tête de l'école... Il n'apportait vraiment que du mal à cette école, et ces actions n'avaient pour l'instant eu pour résultat de plonger encore plus la prestigieuse école dans l'instabilité... C'est du moins ce que pensait actuellement Leo, car ironie du sort, il ignorait encore que pas plus tard que dans deux ans, ce même Kholov lui offrirait un post qu'il ne saurait refuser.

- Haha, non tu as raison, ça n'est pas vraiment le genre d'endroit dans lequel j'ai déjà eu la chance de mettre les pieds... Mais si comme tu l'as dit, le règlement est assoupli pour toi, ça me parait super, j'espère que tu en profites bien ! Et sinon, dis moi, comment as-tu pu convaincre le directeur lui même de t'intégrer dans son élite ?  

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade entre amis

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 21 Fév - 21:16


Quel plaisir de revoir son ami Leo. Quel plaisir que de parler avec lui. Le simple fait d'être avec lui. Lui. Son grand ami. Parrain spirituel. Ou encore grand frère protecteur en passant par collègue de conneries. D'ailleurs en repensant à lui, v'là qu'il avait un cadeau dans son dos, bien au fond de son sac noir ! Il avait bien failli oublier. Le con. En plus, en vue de son nouveau poste, il ne pouvait qu'apprécier le cadeau qu'allait lui faire le garçon... enfin... Espoir quoi.

- Haha, non tu as raison, ça n'est pas vraiment le genre d'endroit dans lequel j'ai déjà eu la chance de mettre les pieds... Mais si comme tu l'as dit, le règlement est assoupli pour toi, ça me parait super, j'espère que tu en profites bien ! Et sinon, dis moi, comment as-tu pu convaincre le directeur lui même de t'intégrer dans son élite ? Le Felagünd était à la fois fier et amusé. Lui aussi n'y croyait pas... mais pas du tout la première fois qu'il avait lu la lettre officielle de S. Kholov. Et vu la tête de son ami, il n'y croyait absolument pas non plus. C'était assez comique à voir d'ailleurs !

- Ouais, tellement. J'ai l'immunité face aux Préfets en plus. J'ai hâte de les faire chier avec ça tiens...
Bah... à part remporter pas mal de points en cours ou dans les animations du château, j'ai rien fait de si exceptionnel. J'ai de très bon résultats, même en Potions j'ai l'impression de m'améliorer. 'fin c'est une impression. Mais vu l'historique de mes infractions, ça me paraît bizarre mais honnêtement, je pense qu'il n'y a pas beaucoup de communication entre les Préfets et le dirlo !
expliqua-t-il, marquant une pause. Figure-toi que je n'ai rien demandé. Un soir dans la salle commune, j'ai reçu une lettre portant le sceau de l'école. Et j'ai appris par la même occasion que Koko me faisait une proposition pour rentrer dans son club. Du total wtf, j't'avoue... ! Au début avec ma sœur, on a pensé qu'il voulait me surveiller de prêt. Mais en y repensant, j'en suis vraiment pas certain... Il ne donnerait pas des privilèges à quelqu'un qu'il déteste, c'est pas son genre, bien qu'il soit sadique hein. T'en penses quoi, toi ? Le meilleur avis serait bien celui de Leo — et de sa p'tite sœur. Il pouvait enfin parler librement, lâcher toute la pression qui pesait sur les épaules. Tout. Avec lui.

- Au fait ! dit-il en sortant de son sac le cadeau. J'ai une p'tite surprise pour toi. Marquée à ton nom, ajouta-t-il en lui tendant le paquet cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Balade entre amis

Message par : Leo Keats Gold, Sam 19 Mar - 19:43


A la tête du jeune lion, le Keats devina que lui même était surpris de se retrouver dans l'élite... Mais il brillait également dans son regard une petite lueur de fierté, c'était chouette de voir que le garçon s'accomplissait, Poudlard était fait pour ça aussi, on gagnait plus ou moins en maturité, et le personnel savait mettre en valeur les élèves qui le méritaient... Et punir les petits malins. Keats avait lui même fait les frais de la fureur de Kholov. Faut dire qu'il était sacrément con à l'époque, puis pas très futé non plus. Rentrer de soirée complètement torché dans un château silencieux, c'était pas vraiment le meilleur plan qu'il soit. Mais bon, Lïnwe semblait possédé un QI nettement plus élevé que le sien, puis il était plus sérieux, il avait de l'avenir le petit gars. Ce faisait du bien de voir sa personnalité se construire petit à petit, puis de voir qu'il traçait son propre chemin.

- Ouais, tellement. J'ai l'immunité face aux Préfets en plus. J'ai hâte de les faire chier avec ça tiens...
Bah... à part remporter pas mal de points en cours ou dans les animations du château, j'ai rien fait de si exceptionnel. J'ai de très bon résultats, même en Potions j'ai l'impression de m'améliorer. 'fin c'est une impression. Mais vu l'historique de mes infractions, ça me paraît bizarre mais honnêtement, je pense qu'il n'y a pas beaucoup de communication entre les Préfets et le dirlo ! Figure-toi que je n'ai rien demandé. Un soir dans la salle commune, j'ai reçu une lettre portant le sceau de l'école. Et j'ai appris par la même occasion que Koko me faisait une proposition pour rentrer dans son club. Du total wtf, j't'avoue... ! Au début avec ma sœur, on a pensé qu'il voulait me surveiller de prêt. Mais en y repensant, j'en suis vraiment pas certain... Il ne donnerait pas des privilèges à quelqu'un qu'il déteste, c'est pas son genre, bien qu'il soit sadique hein. T'en penses quoi, toi ?


Ce qu'il en pensait ? Beaucoup de chose.. Kholov était si fourbe du temps où il était élève que le Keats avait du mal à croire qu'il puisse agir de quelconque façon désintéressée...

- Je ne sais pas trop, tu mérites ta place amplement, je n'ai aucun doute là dessus je te rassure... C'est juste que j'ai du mal à croire que Kholov, du moins si il a connaissance de tes agissements, t'invite à faire parti de l'élite sans arrières pensées..  Mais après tout, si cela t'apporte quelques privilèges, autant en profiter non ? A ton âge c'est cool de pouvoir contourner le règlement sans risquer de sanctions... '' A ton âge '', tu m'entends ? On dirait un petit vieux qui radote... Mon dieu, c'est tellement nul de vieillir... Ça me manque les conneries.

A peine avait-il fini sa phrase que le jeune lion reprit tout en extirpant quelque chose de son sac:

- Au fait ! J'ai une p'tite surprise pour toi. Marquée à ton nom.

Intrigué, le Keats regarda le paquet en souriant, décidément, il l'appréciait de plus en plus ce petit lion. Il attrapa le paquet, mais ne l'ouvrit pas tout de suite, attrapant lui aussi le sac qu'il se baladait depuis le matin, ensorcelé pour ne rien pesé. Il le donna à son acolyte:

- Tiens, j'ai quelque chose pour toi moi aussi.

Deballant son paquet, il eut la joie d'y découvrir une batte de Quiddicth marquée à son nom. C'était un cadeau plus qu'appreciable, touché par l'attention de son jeune ami, il murmura un ''merci'' tout en admirant l'objet... Son rôle  dans l'équipe restait le même, il pourrait toujours frapper partout, mais il le ferait désormais avec classe. Il délaissa pourtant la batte un instant, voulant voir la tête de son ami en découvrant ce que contenait le sac que le Keats venait de lui remettre. Il ne savait pas si le pyjama licorne plairait au lionceau, mais nuls doutes que l'intégrale des livres de ce grand Gilderoy lui plairait. Quel homme admirable ce Lockhart !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade entre amis

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 3 Avr - 14:28


Lïnwe s'était douté dès le début des intentions réelles du Directeur de Poudlard. Il ne pouvait que compter sur le manque de communication entre le sein préfectoral et Sergeï Kholov lui-même. Au fond, ce n'était pas si impossible. Personne n'aimait vraiment ce sombre sorcier originaire de Russie. Un loup parmi ses brebis. Il n'hésitait pas à supprimer toutes les personnes qui se trouvaient sur son passage. Nombreux étaient les enseignants qui avaient été expulsés du château. On ne comptait même plus les heures de colle données chaque semaine. Seulement, il avait offert quelques privilèges au garçon et celui-ci n'avait pas marchandé plus longtemps. Leo Keats, lui, semblait être du même avis que le garçon : « Je ne sais pas trop, tu mérites ta place amplement, je n'ai aucun doute là dessus je te rassure... C'est juste que j'ai du mal à croire que Kholov, du moins si il a connaissance de tes agissements, t'invite à faire parti de l'élite sans arrières pensées..  Mais après tout, si cela t'apporte quelques privilèges, autant en profiter non ? » fit-il. La dernière phrase qu'il avait prononcée fit sourire le lionceau. Il avait retrouvé son Keats à lui. Plus les minutes passaient et plus il avait l'impression que son ami devenait mature, adulte, triste aussi. « A ton âge c'est cool de pouvoir contourner le règlement sans risquer de sanctions... '' A ton âge '', tu m'entends ? On dirait un petit vieux qui radote... Mon dieu, c'est tellement nul de vieillir... Ça me manque les conneries. »

« Au fait ! J'ai une p'tite surprise pour toi. Marquée à ton nom » répliqua le deuxième année, espérant faire changer de sujet. La nostalgie de son parrain le rendait aussi triste que lui. Tout content, il tendit son cadeau à Leo. Une batte minutieusement sculptée. Une vraie oeuvre d'art. Et apparemment, le jeune homme avait eu la même idée. Des frangins ces deux-là !

« Tiens, j'ai quelque chose pour toi moi aussi » déclara-t-il en donnant deux paquets. Le premier était plus petit que l'autre et mou aussi. Le second était plus large, avec une surface dure. Le garçon ne les ouvrit pas tout de suite. Il regarda un instant la réaction de l'aîné. Celui-ci semblait fasciné par l'outil de Quidditch. Lïnwe put entendre un « Merci » lâché dans un souffle, un murmure. Satisfait du choix qu'il avait fait il y a quelque temps, il se concentra sur ce qu'il tenait dans les mains. Il s'attendait à une tenue de Quidditch. Une petite radio à transmission magique. Quelques posters de son équipe préférée de Quidditch ou encore des artifices. Mais pas à ça. Déballant le premier cadeau, il trouva un pyjamas de licorne rosé magnifique. « AWWWW ! Trop bien... T'es un Dieu » Il en avait presque toujours rêvé. Il n'y avait que le sang-mêlé pour lui offrir un tel apparat. Et il n'y avait que le Felagünd pour le placer dans le TOP 3 de ses cadeaux préférés. « P'tain mais c'est trop bien... J'vais pouvoir le mettre et sortir avec dans les couloirs ! » se réjouit-il.

Il rangea son nouveau pyjamas dans son sac et ouvrit l'autre paquet. Il y découvrit... des livres. Ouai. La joie. Tous signés par un seul auteur, une seule plume, un seul héros : Gilderoy Lockhart. Un gentleman. Aussi beau que Narcisse, ou presque. Cheveux blonds, ondulés à l'ancienne. Yeux bleus. Cape mauve. L'homme idéal fait pour vous, les filles. « C'est qui celui-là ? » demanda-t-il en montrant du doigt la photo du sorcier.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Balade entre amis

Message par : Leo Keats Gold, Ven 15 Avr - 12:44


Vu la mine réjouie du jeune homme, le Keats sut qu'il avait visé juste. Le pyjama licorne, valeur sûre. Pas sûr qu'ce soit l'genre de cadeau qui convienne à tout le monde, mais pour un jeune lion aussi peu charismatique que Lïnwe, c'était un des meilleurs présents.

« AWWWW ! Trop bien... T'es un Dieu »

C'est trop, c'est trop, Jésus ça lui suffit, c'est plus virile les poils, ça recouvre le visage, puis la barbe jusqu'au genoux, c'est d'une classe indémodable. Tel un hipster du temps jadis, un barbu chimérique, voilà qu'le Felagünd reconnaissait enfin l'attrait divin du jeune adulte. Il était temps. L'charisme. Tu l'as ou tu l'as pas. Histoire d'prestance et d'maintien. Mais comme on est bossu comme un lionceau, c'est tout d'suite moins charmant. Pas d'blanche neige pour toi. Juste une mémé, qui fait son tricot.

T'façon t'es moche, cet hideux pyjama n'peut que t'embellir l'affreux. Désolé d'te blesser, mais c'est la tête du Keats ici, t'as pas à savoir c'qui s'y dit. Tout c'que tu sais, c'est dit dans les parties dialogues, et c'est très bien comme ça.

J'en étais où du coup ? Parce qu'à force de digresser on tergiverse, on perd le fil, le file de la vie comme s'plaisent à dire certains. Ah oui, ça m'revient... Keats, Keats Keats. Son cadeau t'a plu, c'est cool, par contre, il a pas écouté la suite, il est un peu con aussi. Mais vu ta voix, ça a l'air cool, vraiment. Il adopte le truc pratique du sourire mi-joyeux tristement drôle, juste histoire d'te faire crois qu'il partage ton avis, bien qu'il s'en foute totalement. Et ça marche. Comme toujours. T'es naïf aussi p'tit bonhomme. Mais c'est propre au p'tits bonhommes ça, c'est c'qui fait leur manque de charme.

M'enfin bref. Keats aurait pu s'arrêter là et t'penser seulement moche, si tu n'avais pas poser par la suite la question la plus abominable qui soit. Impensable. Honte à toi. TOute l'estime du futur dirlo envolée.

« C'est qui celui-là ? »

Divin parfum d'aventure à chaque page, un physique digne d'une succube, un sourire à rendre aveugle, un éclat, une prestance. Inculte. Lockhart. Homme de mes rêves. Perdant son sang froid, voilà qu'le Keats tape du pied. S'agace. Bombe le torse. Et tel  un fan de politique te fait un speech, aux idées douteuse. Mais l'art d'la politique n'est-il pas le fait de mettre toute sa hargne dans ses discours pour soutenir des escrocs ? Ou des rétrogrades aux idées douteuses ? (la narratrice ne vise, évidement, personne. Les noms des politiciens qui suivent sont donc purement fictifs). Tel un abruti soutenant Donald Treump, ou un accro aux Le Pan, voilà qu'le Leo s'agace et le montre bien:

- Ose me dire que tu n'as pas entendu parler de ce grand homme ! Totalement dévoué à sa cause, au point qu'il devint fous la seule fois où il échoua. Il a accomplit de grandes choses. Il a dansé avec les goules. Trouver l'entrée de la Chambre des Secrets ! Et non, ce n'est pas cet imbécile de Potter. Ce dernier n'étant qu'un escroc s'attribuant le mérite d'autrui. ET JE DIS NON NON NON. On ne crachera pas sur la mémoire du grand Lockhart ! Ce n'est que parce qu'il n'est pas là que notre monde est en crise ! Nous avons besoin de sa luxuriante splendeur blonde ! De ses bouclettes dorées ! Alors Non monsieur, je ne vous laisserez pas bafouer sa mémoire ! Votez Lockhart !!!


Houla, s'est emballé l'bonhomme.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade entre amis

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 10 Mai - 19:52


« C'est qui celui-là ? » avait-il osé dire au Keats. J'veux dire, ça craint. C'est le genre de phrase comme « Ce n'est pas ce que tu crois », l'truc à pas faire, parce que c'est exactement ce que l'on croit. « Ne fais pas ça s'il te plaît », c'est pourquoi on le fait. « Ne me réponds
pas »
, pourquoi ? Bref. Là, c'était l'hécatombe. Au bûcher l'hérétique, par pitié !

« Ose me dire que tu n'as pas entendu parler de ce grand homme ! Totalement dévoué à sa cause, au point qu'il devint fous la seule fois où il échoua. Il a accomplit de grandes choses. Il a dansé avec les goules. Trouver l'entrée de la Chambre des Secrets ! Et non, ce n'est pas cet imbécile de Potter. Ce dernier n'étant qu'un escroc s'attribuant le mérite d'autrui. ET JE DIS NON NON NON. On ne crachera pas sur la mémoire du grand Lockhart ! Ce n'est que parce qu'il n'est pas là que notre monde est en crise ! Nous avons besoin de sa luxuriante splendeur blonde ! De ses bouclettes dorées ! Alors Non monsieur, je ne vous laisserez pas bafouer sa mémoire ! Votez Lockhart !!! » Finalement, l'hérétique, le cinglé, le détraqué. Ce n'était pas Lïnwe, mais ce gars-là. Mais tant qu'on ne le connaît pas, on ne crache pas, comme il dit. Il acquiesce.
« Hmm, oké. On peut dire que ça rattrape plutôt bien le colis mortuaire de l'autre fois ! » balança le garçon.

Un serial-killer zoophobe ce mec. Cela ne lui avait pas suffit de noyer une tortue dans une souplette. Non, fallait remplir l'étagère d'un trophée supplémentaire. Un boursouflet ferait l'affaire. Mais l'pire, c'est que, comme d'hab, il n'avait pas fait exprès. Il était aussi benêt qu'une Poufsouffle. Surnommé Sploutch, il n'avait pas tenu bien longtemps dans la petite cage en carton. Dénuée de trous, dénuée d'oxygène. Plus d'oxygène, plus de boursouf. Plus de boursouf, plus de cadeau.

« Tu te rappelles du boursouflet tout mignon ? Assassin ! » Vive les retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Balade entre amis

Message par : Leo Keats Gold, Jeu 26 Mai - 12:00


Euh, lis que le dialogue sinon.
Parce que vu la panne d'inspiration
Le reste c'est que du remplissage,
On dirait un post de Quidditch même.


BOn ok, s'était p'têtre un peu trop emballé l'corniaud, mais on insultait pas son dieu devant lui impunément. Non mais, puis si Keats c'est Jésus, ça fait lui l'fils de Lockhart, c'est pas la classe ça ? Danser avec des goules ou des babouins, c'est du pareil au même, faut juste penser à s'habiller, mais pas avec des fringues pour enfant, sinon ça n'marche pas. J'en étais où ? Ah oui. Dieu. Personne ne l'insulte devant le futur dirlo, ou c'est aux coups de plumes que vous allez goûter, et Pascal que le Keats va appeler. Et comme dirait la pomme, des chants de guerres après il compose, et dans ses airs il te tue en prose. Alors rattrape toi p'tit lion. Espèce d'ingrat. Parce que sinon, tu risques d'y perdre tes doigts.

« Hmm, oké. On peut dire que ça rattrape plutôt bien le colis mortuaire de l'autre fois ! »

Wut ? Colis mortuaire ? Comment ça ? Qu'avait-il fait du Boursoufflet le saligaud ? Il était pourtant mignon Jean-Kév'. COmment ça mortuaire ? Le Christ veut comprendre là. Que lui as-tu fait triple buse ? Avant que l'idiot ne t'étrange, Repends toi. Et accède au salut Lockhartien. Ami Martien.  Il y tenait en plus au Boursouf le Keats, fier de son cadeau. MAis plus d'Boursouf, pus d'cadeau. Plus d'cadeau.... Plus d'cadeau. Ah, mon beau fils. Qu'as-tu fait ?

« Tu te rappelles du boursouflet tout mignon ? Assassin ! »

QUOI ? Keats ? Assassin ? La meilleure, un ange ce gars j'vous dis. Qu'avait-il bien pu arriver au boursouf pour que ce soit si tendu ? Avait-il fait spoutch sploutch ? Écrasé par le poids de la culpabilité le petit lion. Voilà qu'il accusait le Keats ?

- Crétin des Alpes ! Bachi-bouzouk ! Pachiderme, que lui as-tu fais ? Il était en bonne santé, traître, assassin.

Leo Bardot voyez-vous. Vive les retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade entre amis

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 26 Mai - 23:15



[Je comprends, je suis dans le même cas que toi,
Faut stopper le RP xD]

Et l'autre bambin, peut-être plus gamin encore que lui, en était sur le cul. Fallait-il pour autant prévoir la chute ? Celle-ci pouvait faire mal. Le Keats rechignait l'accusation. Le lâche. Il n'établissait nulle défense, et ne s'en voulait pour rien au monde. Puisqu'il ne comprenait pas, ne savait rien. Il aurait pu se défendre, trouver une excuse ou implorer le pardon. Mais il optait pour la faute. Faute grave. Professionnelle. De l'enfant. Vous allez m'dire, la meilleure défense c'est l'attaque, et je veux bien l'croire. Mais là n'est pas le problème. Notre irlandais tenait bon. Faisait face, comme il le pouvait, devant la Cour. Les pavés faisaient office de jurés, les briques de témoins. Quelques lézardes sur le mur d'en face, poignardaient l'innocent accusé à tort. Les fenêtres, sales, filmaient en direct le procès de fortune. Et il y avait bien trois ou quatre rats, morts pour certains, qui indiquaient la sentence convenue à l'avance.
On est pas trop loin de la Justice, vous en pensez quoi ?

« Crétin des Alpes ! Bachi-bouzouk ! Pachiderme, que lui as-tu fais ? Il était en bonne santé, traître, assassin. » Ouhla. Calm down. Il ne trouve point d'argumentation d'entre tous ces artefacts. Indignité. Il aboie plutôt que d'analyser. Gémit au lieu de contester. Impureté. Ouste. A bat la saleté, moustiques et araignées ! Ces dernières tissent leur toile comme ce jeune homme est en train de créer la sienne.
« Pachiquoi ?... Le fait est que je n'ai rien fait, M'sieur l'Inculpé. Ou l'Empoté ? » regard de malice qui suit. Envoyer quelques braises pour cramer la gueule de son grand frère spirituel. « Je n'ai rien pu faire puisqu'il était déjà mort quand j'ai ouvert le paquet. Rassure-toi, ce n'est pas l'oiseau qui l'a bouffé. T'avais oublié de trouer le colis... Un gruyère, pas compliqué, comme ton cerveau ! Du coup, bah il a crevé pendant le trajet, c'est horrible. » Eviter de lui dire qu'il s'est fini aux chiottes. Mieux vaut omettre certains détails. De vraies retrouvailles, comme dans le Nozze di Figaro.


[Je te laisse conclure le RP, tu as mon LA pour le faire partir.
Et MP si besoin pour dialogues ! ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Leo Keats Gold
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Balade entre amis

Message par : Leo Keats Gold, Ven 3 Juin - 18:11


Comme je suis stupide et que j'aime les paris stupides
J'ai voulu prouver que je pouvais gagner.
Et faire plus de 10 000 caractères dans ce RP galère.
Et franchement.
Ne lisez pas ça hein.
Ça n'a juste aucun sens
Et aucun intérêt.



Boum. Boum. Baloum. Il a son cœur qui s’excite le petit corniaud. Parce qu'il n'aime pas, faire du mal aux animaux. C'est pas trop son kiff tout ça, c'est plus des accidents à chaque fois. Pour l'instant du moins. Attends d'voir petite licorne. Il va te faire la peau. Parce qu'il aime les manteau. Et il te court après. Toutes jambes à l'air. MAis qu'est-ce que je raconte moi. Sérieux, y a des gens qui lisent ça ? Et mon avertissement ? J'pisse dans un violon c'est ça ? Bon ok. Mais j'aime bien les violon, c'est dommage. Ca va être compliqué d'écrire un roman ici, j'sens déjà l'inspiration me quitter. Mais j'ai pas trop le choix. Et puis j'aime ça. Les paris con. C'est Lin' qui va être content, avec une réponse pareil, il va penser que je l'aime bien et tout. Mais il a le charisme d'une huître pas fraîche, ou d'une moule des forêts. Je le tolère c'est tout.


Ah oui, j'en étais où  du coup. Leo qui a son petit cœur tout pur qui s'emballe, car il apprend qu'il est arrivé quelque chose au Boursouflet. La petite boule de poils. Si mignonne. A croquer. C'est une pomme ce truc, ça pète les dents. Mais ça a un goût délicieux. Il a jamais mordu un boursoufflet. Mais vu la tronche que ça a, ça ne doit pas être si mauvais.

Il ne les aime pas trop, les tribunaux. Alors pourquoi le joli pachyderme lui fait-il un procès? L'assemblée de la poussière, des souvenirs et des vipères. Tous le fusille du regard, parce qu'il est coupable. Apparemment. Mais il n'est pas du genre à faire du mal aux mouches. Alors pourquoi un petit Boursouf tout mignon ? C'est con. Ce procès est juste débile. Alors qu'est-ce que tu veux le gueux ? Parce que Keats plaide non coupable.

« Pachiquoi ?... Le fait est que je n'ai rien fait, M'sieur l'Inculpé. Ou l'Empoté ? »

Pachyderme. Comme ta tronche. Ton nez c'est une trompe. Put*** c'est dur à remplir 10 000 caractères. Sans blague, arrêtez de lire. Je vous ai prévenu. Stop. La suite va encore tourner en nawak complet. ALors Procès. Le juge, partial. Qui fusille du regard, pour un meurtre. Les assises, les cailloux. Cœur de pierre, sans âme humaine.

Il a compris le Keats. Que rien ne pourra le sauver de tous ces regards accusateur. Il a commis l’irréparable. Pauvre chou. Tout ça pour un petit trou. Un petit trou. Un dernier petit trou. Et il finira dans un grand trou et n'entendra plus parler de trou. Gainsbourg ça vous parle les p'tits jeunes ? Parce que moi ça m’ensorcelle. Ça m'entraîne. C'est fou le pouvoir des mots. C'est comme un post de Malena. Ou de Kathleen. Ou d'une certaine prafaite. Ça t'emmène, ailleurs, loin, dans un monde de sensations. Parce que comme l'as dit un certain génie. Il pleut sur la mer.

Puis bon. On s'en fout, les œuvres ne sont pas le sujet du jour. On parle d'une condamnation à mort même. Pour une boule de peluche rosée. MAis ils sont cons aussi, de vendre des trucs aussi fragiles. C'est facile de les buter. Tu t'assoies dessus, tu le fais tomber. Tu le laisses à porter de ton chien. Et crac. Plus de bestioles. C'est con. Parce qu'après tu pleures tes dix mornilles. Keats n'est pas radin, mais il est plutôt du genre à chercher des noises. Hahaha. Vous me suivez ? Bah non, y a plus personne. Je peux raconter n'importe quoi, vous ne le verriez même pas. Hier soir. J'ai mangé des limaces. Non toujours pas ?Bon tant mieux. Ou en étais-je du coup ? On digresse, on tergiverse, et on reperd le fil. Pour changer.

« Je n'ai rien pu faire puisqu'il était déjà mort quand j'ai ouvert le paquet. Rassure-toi, ce n'est pas l'oiseau qui l'a bouffé. T'avais oublié de trouer le colis... Un gruyère, pas compliqué, comme ton cerveau ! Du coup, bah il a crevé pendant le trajet, c'est horrible. »

D'où  tu insultes son cerveau surdéveloppé ? T'as cru que le tien l'était ? C'est beau de rêver. T'es plus du genre de ces crétins qui voit la cité des lumières. Mais tu n'auras jamais le courage de tenir cette foutue porte. Ils ne doivent pas aller dehors. Alors tu hold the door de tes neurones, alors que ton spirit pleure leur perte. Et Leo rit, à gorge déployée tant la situation est absurde. Tu lui reproche son manque d'intelligence. Alors que toi même, tu es le dernier des crétins. Et tu as le charisme d'une baignoire suisse-allemande. Le Keats lui. Il est beau. Intelligent. Puis séduisant aussi. Demande donc à Harper petit scarabée. Puis prends exemple sur ton messi aussi. La barbe ça en impose. Mais les couronnes d'épines ça t'explose.

Et voilà que le futur dirlo s'emballe. Se défend. Dans un discours majestueusement laid:

- Je plaide non coupable. Présomption d'innocence mon cher. Il s'avère que je peux vous désigner les coupables. Et  que ce n'est pas ce qu'il manque.
J'accuse la Boutique d'animaux Magique, de vendre pour la modique somme de quelques mornilles des animaux aussi mignon. Ils attirent forcément le regard.
J'accuse Mathéo Angur, vendeur de son état, d'avoir céder à moi, taré dénué de toute intelligence que je suis, deux boursouflet tout aussi choupinounet. En sachant pertinamment que je n'allais pas manquer de le tuer.
J'accuse les boursoufflet de ne pas avoir suffisamment d'apnée pour survivre à un Londres- Poudlard.
J'accuse Colissimo de ne pas avoir anticiper ma connerie, et de ne pas avoir percé au préalable son carton.
J'accuse l'usine d'avoir trop bien fait son travail, et de ne pas avoir laisser de défaut à la matière première.

Moi condamné, je resterai pure, et effectuerait ma rédemption.
Moi condamné, je te haïrais à vie.  



Alors tu attends, patiemment. Que les rats délibère, qu'enfin il te libère. Le regard inquisiteur du jeune lionceau qui ne te quitte pas.Il faut oublier. Tout peut s'oublier. Tu lui offrirais, des larmes de luies, venues de pays, ou il ne pleut pas. Mais pas l'ombre d'un canidé, t'as plus de fierté que ça. Ton stresse monte. Pourquoi j'ai repris le tu moi ? Son stress monte, il a peur du verdict qui va tomber. Peur de se voir condamné. A errer, à jamais haï de tous. Mais surtout seul. Pour un banal boursoufflet. T'es pas Oedipe non plus. T'as pas fait des câlins à ta maman. Papa ria. Pas paria. Puis t'as pas d'antigone. Pour t'aider à danser. A survivre. A manger tes olives. Serieux, vous lisez toujours ? Tic. Tac Ti. Tac.Tic. Tac Tic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. TacTic. Tac Ti. Tac.Tic. Tac. Achevez moi. 10 000 caractères quoi. C'est triste. très triste. Linou, file moi des gallions si j'y arrive, je suis sûre de rien.

On va faire une ellipse. ou je vais vous racontez des choses inintéressantes de ma vie. ca fera passer le temps. Quand j'avais 4 ans, je mangeais des fourmis, et j'en mangeais beaucoup en plus. Genre vraiment. Et une fois y en a une toute rouge quie st rentrée dans mon nez. Et qui m'a piquée. Fort Fort. Ca faisait super mal. Et après j'avais la narine tellement enflée que je pouvais plus respirer. Voilà voilà. Si ça se trouve je mettrais des trucs plus compromettant plus bas. PArce que je sais bien que vous ne serez plus là. Et c'est très bien comme ça. Que'est ce que je pourrais vous raconter d'autre ? Hier j'ai sgqhlsqghsflinoutufaischierheozqighozqhgp. PArdon, c'est mon chat qui a marché sur mon clavier. A ce sujet ? Vous auriez pas un nom à me proposer ? Parce que Pustule ça va cinq minutes, mais quand on l'emmène chez le véto, on est pas fier du tout. J'vens ma bagnole aussi si ça vous interesse. Une jolie vieille ford fiesta qui roule à peine. Contacter le 0815181920. Attendez. J'vais m'faire des pâtes.

RE ! Ca va mieux. Alors j'en étais où ? Ah oui, l'regard inquisiteur du petit sur Leo qui a supprimer une pauvre serpillère sans le vouloir. J'vous ai dit qu'cet abruti allait être père ? Non.Tant mieux. Il ne le sait pas, et c'est très bien comme ça. Je ne sais même pas si ça viendra. Mais il est à l'origine de trois bambins. Et il n'est pas près de le savoir. J'ai plein d'autre projets de RP avant. Genre vraiment plein.

Bon ça y est ? Vous ne suivez plus ? Je sais comment gruger des caractères sans que le gueux s'en aperçoive. quitis Romani autem esse filium criminis loco poni ab accusatoribus neque his iudicantibus oportuit neque defendentibus nobis. Nam quod de pietate dixistis, est quidem ista nostra existimatio, sed iudicium certe parentis; quid nos opinemur, audietis ex iuratis; quid parentes sentiant, lacrimae matris incredibilisque maeror, squalor patris et haec praesens maestitia, quam cernitis, luctusque declarat.

Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa. Amor enim, ex quo amicitia nominata est, princeps est ad benevolentiam coniungendam. Nam utilitates quidem etiam ab iis percipiuntur saepe qui simulatione amicitiae coluntur et observantur temporis causa, in amicitia autem nihil fictum est, nihil simulatum et, quidquid est, id est verum et voluntarium.

Non ergo erunt homines deliciis diffluentes audiendi, si quando de amicitia, quam nec usu nec ratione habent cognitam, disputabunt. Nam quis est, pro deorum fidem atque hominum! qui velit, ut neque diligat quemquam nec ipse ab ullo diligatur, circumfluere omnibus copiis atque in omnium rerum abundantia vivere? Haec enim est tyrannorum vita nimirum, in qua nulla fides, nulla caritas, nulla stabilis benevolentiae potest esse fiducia, omnia semper suspecta atque sollicita, nullus locus amicitiae.

Post quorum necem nihilo lenius ferociens Gallus ut leo cadaveribus pastus multa huius modi scrutabatur. quae singula narrare non refert, me professione modum, quod evitandum est, excedamus.

Intellectum est enim mihi quidem in multis, et maxime in me ipso, sed paulo ante in omnibus, cum M. Marcellum senatui reique publicae concessisti, commemoratis praesertim offensionibus, te auctoritatem huius ordinis dignitatemque rei publicae tuis vel doloribus vel suspicionibus anteferre. Ille quidem fructum omnis ante actae vitae hodierno die maximum cepit, cum summo consensu senatus, tum iudicio tuo gravissimo et maximo. Ex quo profecto intellegis quanta in dato beneficio sit laus, cum in accepto sit tanta gloria.

Puis je dirais même plus. Aquarium. Voilà. Forte en latin voyez vous. quitis Romani autem esse filium criminis loco poni ab accusatoribus neque his iudicantibus oportuit neque defendentibus nobis. Nam quod de pietate dixistis, est quidem ista nostra existimatio, sed iudicium certe parentis; quid nos opinemur, audietis ex iuratis; quid parentes sentiant, lacrimae matris incredibilisque maeror, squalor patris et haec praesens maestitia, quam cernitis, luctusque declarat.

quitis Romani autem esse filium criminis loco poni ab accusatoribus neque his iudicantibus oportuit neque defendentibus nobis. Nam quod de pietate dixistis, est quidem ista nostra existimatio, sed iudicium certe parentis; quid nos opinemur, audietis ex iuratis; quid parentes sentiant, lacrimae matris incredibilisque maeror, squalor patris et haec praesens maestitia, quam cernitis, luctusque declarat.

Saepissime igitur mihi de amicitia cogitanti maxime illud considerandum videri solet, utrum propter imbecillitatem atque inopiam desiderata sit amicitia, ut dandis recipiendisque meritis quod quisque minus per se ipse posset, id acciperet ab alio vicissimque redderet, an esset hoc quidem proprium amicitiae, sed antiquior et pulchrior et magis a natura ipsa profecta alia causa. Amor enim, ex quo amicitia nominata est, princeps est ad benevolentiam coniungendam. Nam utilitates quidem etiam ab iis percipiuntur saepe qui simulatione amicitiae coluntur et observantur temporis causa, in amicitia autem nihil fictum est, nihil simulatum et, quidquid est, id est verum et voluntarium.

Non ergo erunt homines deliciis diffluentes audiendi, si quando de amicitia, quam nec usu nec ratione habent cognitam, disputabunt. Nam quis est, pro deorum fidem atque hominum! qui velit, ut neque diligat quemquam nec ipse ab ullo diligatur, circumfluere omnibus copiis atque in omnium rerum abundantia vivere? Haec enim est tyrannorum vita nimirum, in qua nulla fides, nulla caritas, nulla stabilis benevolentiae potest esse fiducia, omnia semper suspecta atque sollicita, nullus locus amicitiae.


Ah oui c'est vrai.
Faut qu'je le fasse se barrer .
Il tourne les talons.
Et se barre
Te laisse coit.
Ciao le gueux


Fin du rp

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lena Vertbois
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade entre amis

Message par : Lena Vertbois, Sam 6 Aoû - 2:19


Pfff... jamais une virée à Pré-au-Lard n'avait été aussi  frustrante. Pas qu'elle fut triste ou quoi que ce soit, non. Juste lassante. Foncièrement ennuyeuse. Lena   avait accepté une invitation qui ne l'avait même pas attirée. Une de ces amies l'avait entraînée avec une bande de *hum poufiasses hum* jeunes filles gloussantes et s'extasiant devant quelquonce objet dépassant de centaines de gallions leur budget de chez Gringotts.

Enfin bref, ce n'était pas tellement son genre. À un moment elle s'était même surprise à compter les briques qui tenaient le mur d'un bâtiment.

Elle ne leur aurait certainement pas faussé compagnie si elles avaient démontré ne serait-ce qu'une once d'intelligence durant leurs... discussions. Elle profita donc d'un attroupement général dans une quelconque boutique pour prendre la direction et s'éloigner le plus possible de ces êtres incontrôlables. Non... mais enfin! Non, elle n'avait jamais au grand jamais pensé à utiliser un sortilège impardonnable! Mais comment avez-vous pu y avoir pensé? Infâme personnage que vous êtes!

Si vous voulez bien vous concentrer et reprendre un petit peu le cours des choses, notre jeune Serdaigle était partie en vadrouille seule dans les rues du village. Elle ne voulait pas croiser grand monde, c'est pourquoi elle préférait les petites ruelles sombres et sinueuses au coeur du bourg.

D'ailleurs, elle commençait à bien se rapprocher du coin des bars... ça sentait l'alcool cette histoire. De toute façon elle ne faisait que passer, sans un bon ami ces endroits perdent alors tous leurs charmes. Tiens la rue des 3 balais! Ça faisait longtemps... Et la bonne nouvelle? Pas d'ivrogne en vue!
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Balade entre amis

Message par : Peter McKinnon, Sam 24 Sep - 13:22


RP Privé avec Aurore Morgane
Regardez un peu sur qui on tombe ...

Bien que l'on était en pleine journée, un samedi de permission, Peter avait revêtu sa cape d'invisibilité. Le jeune serpentard avait toutes les autorisations pour sortir mais c'est qu'il était sorti pour s'occuper de son petit business ! Il avait très habilement réussi à ne pas se faire prendre en cueillant divers éléments dans le potager de Poudlard, il n'était pas question qu'il se fasse prendre alors qu'il se rendait au village pour les vendre à ses "partenaires".

C'était la première fois qu'il mettait sa cape. Il était particulièrement difficile de se mouvoir sous ce tissu invisible et si léger. Le plus compliqué était de traverser Pré-au-Lard en essayant de ne pas rentrer dans un habitant ou dans une foule d'élèves en permission. Peter n'avait aucune notion de sa masse ou de sa taille. Heureusement pour lui, il était plutôt élancé et svelte, il avait donc réussi à rejoindre sans encombre la lisière de la cabane hurlante où il devait rencontrer ses financiers.

L'affaire étant entendue, il avait remis sa cape pour rentrer discrètement au Château. Un élève tout seul, qui plus est que l'on avait pas vu sortir de Poudlard, pouvait attirer les soupçons. D'autant plus que son nouveau job de préfet exigeait de lui un comportement exemplaire. Néanmoins, il voulait exercer ses fonctions avec classe et il était hors de question qu'il continue à porter de vieille robes rapiécées, son petit commerce était donc plus que jamais d'actualité. Il pénétrait dans la rue principale du célèbre village écossais sans se douter de celle sur qui il allait tomber ...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aurore Morgane
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade entre amis

Message par : Aurore Morgane, Dim 25 Sep - 0:08


Un vent frais caressait les cheveux légèrement ondulés d'Aurore. Ces derniers jours avaient été plus frisquets. Cela annonçait sans doute l'hiver qui approchait tranquillement, mais sûrement. Celle-ci appréciait sortir de l'enceinte du château, "changer d'air" comme ils le disaient. Elle se sentait chanceuse d'avoir eu l'autorisation d'aller à Pré-au-Lard, car certains pauvres élèves devaient rester coincés à Poudlard... Pourquoi était-elle là? Seulement pour marcher, observer se changer les idées. Mais bon, il était vrai qu'elle aimait les petits magasins et le fameux bar "Les Trois Balais"...

Cela faisait un bout de temps que la jeune sorcière arpentait les rues du petit village. Elle se trouvait maintenant sur la principale. Fait surprenant, l'allée n'était pas trop achalandée. J'dois être chanceuse... pensa-t-elle. La Serpentarde leva les yeux au ciel, regardant les nuages grisonnant, mais quelqu'un la bouscula, ce qui lui fit presque trébucher. Non mais! cracha-t-elle avec véhémence à l'individu s'étant déjà perdu dans la petite foule de gens. Wow, qu'elle politesse! ironisa-t-elle en continuant sa marche.

Aurore retrouvait lentement sa bonne humeur lorsque quelqu'un d'autre faillit la faire tomber. Encore un autre?! s'exclama-t-elle. Mais en se retournant, elle remarqua qu'il n'y avait plus beaucoup de personnes dans le coin et les rares ne pouvaient tout simplement être celles qui l'avait accrochées. C'était qui alors? La brune se pencha alors pour prendre une poignée de petites roches inoffensives et les lança dans une direction choisie au hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Balade entre amis

Message par : Peter McKinnon, Dim 25 Sep - 10:25


Lorsque l'on cherche impérativement à éviter de faire quelque chose, celle-ci va bien évidemment se réaliser ! Et ce samedi là, Peter ne fit pas exception à la règle. Alors qu'il avait toute la latitude pour se déplacer dans la rue principale, il fallait évidemment qu'il continue son chemin au plein milieu de celle-ci. L'inévitable était arrivé, il avait bousculé une élève qui se promenait là.

Après avoir poussé une exclamation, celle-ci ne s'était pas laissée démonter. Elle semblait avoir compris le caractère invisible de la chose qui l'avait ainsi percutée. Elle ramassa de petits cailloux et les envoya en tous sens. Peter, qui avait continué son chemin, en reçu un dans la nuque. Sous l'effet de la douleur, Peter réagit instinctivement (et probablement de façon idiote). Il arracha sa cape et se retourna sur la lanceuse en lui criant :

- Non mais, t'es pas un peu malade ?!

Ce fut alors qu'il la reconnu. C'était Aurore, une de ses condisciples serpentards, qu'il avait rencontré officiellement dans la réserve de la bibliothèque, un soir d'insomnie. Alors qu'il s'apprêtait à engueuler celle qui devait être et rester une inconnue, tout son programme se vaporisa :

- Oh ... C'est toi. Ca t'arrive souvent de lancer des trucs sur les gens ?

Bien qu'Aurore et lui n'étaient pas spécialement partis du bon pied, Peter se devait de rester calme et courtois, après tout, il pouvait la croiser potentiellement tous les jours. Aussi, allait-il probablement devoir adopter un autre ton dans les minutes à venir ...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aurore Morgane
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade entre amis

Message par : Aurore Morgane, Mar 27 Sep - 1:28


Bon peut-être qu'Aurore était un peu paranoïaque. Peut-être s'était-elle seulement emmêlé les pieds... Mais elle voulait quand même vérifier, et si il y avait vraiment une personne qui l'avait bousculé en étant invisible, elle voulait absolument savoir qui cela pouvait bien être. Un visage qu'elle connaissait ou un qu'elle allait retenir? Les gens qui m'entourent doivent sûrement me trouver un peu bizarre... pensa-t-elle. Et si il y a vraiment quelqu'un, j'espère que je ne vais pas trop lui faire mal. Même si cela ne risquait pas d'arriver. Des petites roches, ça ne faisait pas si mal.

Ce qu'Aurore espérait arriva, l'individu invisible ôta sa cape pour laisser apparaître un visage frustré, mais familier. Non, ça ne pouvait être lui! Quelle drôle de surprise! La brune esquissa un sourire mesquin avant de murmurer: Tiens-tiens. C'était bel et bien lui, le gars qu'elle avait croisé dans la section interdite de la bibliothèque. Quel était son nom déjà? réfléchit-elle. P.. Paul...Nan. Ah oui, Peter! Leur première rencontre ne s'était pas très bien déroulée, mais il était temps de se reprendre. Après tout, Aurore n'en voulait pas à ce Peter. Même qu'elle voulait en savoir un peu plus sur ce serpentard.

- Non mais, t'es pas un peu malade ?! s'écria-t-il.

Ah, il ne l'avait pas encore reconnu. La jeune sorcière fit la moue. Elle aurait aimé qu'il se souvienne d'elle, son oubli l'avait un peu vexée. Mais bon, elle le lui rappellera assez vite... Cependant, contre toute attente, Peter ajouta:

- Oh ... C'est toi. Ca t'arrive souvent de lancer des trucs sur les gens ?

Aurore reprit alors son sourire un peu moqueur.

- Ahhh, alors tu te souviens de moi! répondit-elle d'un ton jovial. Moi aussi ça fait plaisir de te revoir! Et non, je ne lance pas des trucs au gens, sauf si une personne en particulier manque de me faire tomber tout en étant invisible. ajouta-t-elle, légèrement ironique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Balade entre amis

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 7

 Balade entre amis

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.