AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 7
[Habitation] The Red Viper
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Zoey Higgs
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] The Red Viper

Message par : Zoey Higgs, Mer 30 Juil - 1:10


______________________________


Voici l'habitation (Très Grand Manoir) de William West.

Il peut poster dès à présent.


______________________________


Dernière édition par Zoey Higgs le Ven 8 Aoû - 1:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : William West, Sam 2 Aoû - 20:59



The Red Viper



Description


Situé au nord de Londres, en plein cœur d'un petit parc, le Manoir West est orienté vers l'ouest, offrant une superbe vue sur le soleil couchant qui viens tinter la demeure de couleurs chaudes et vive même en plein hiver. La façade extérieur est de brique dans un style rappelant sans conteste le XVIIIème siècle.


Vu d'ensemble

L'entrée est spacieuse et donne immédiatement sur un grand escalier menant vers les étages, sur votre droite, tandis que directement à droite de la porte se trouve l'accès au salon ainsi qu'à tout le rez-de-chaussée.


Hall d'entrée

Une grande cheminée domine la pièce à vivre, juste en face se trouve un canapé drapé de velours noir. Plusieurs fauteuils forment un arc de cercle autours du canapé, formant un cocon où l'on peut discuter à la chaleur des flammes.


Salon

Depuis cette pièce il est possible d'accéder à la salle à manger, passage obligatoire pour se rendre à la cuisine. Une longue table de chêne rouge, pouvant accueillir au minimum une vingtaine de personnes, trône au centre de la pièce, un vaisselier reposant contre le mur.


Salle à manger

Dans le salon se trouve également une porte dérobée, se confondant avec la tapisserie, menant à la cave. Cette cave a été conçu dans le but d'entreposer des centaines de bouteilles mais une fois encore elle a été modifié par William qui a décidé d'y ajouter un mini-bar, des verres et des sièges afin de pouvoir déguster sur place les nombreuses bouteilles qu'il y a entreposé.


Cave

L'étage possède une demi-douzaine de chambres et tout autant de salles de bains, permettant sans la moindre difficulté de recevoir de nombreux invités. Toutes sont différentes et on été modernisés, l'héritage laissé par Victoria ayant entièrement servit à financer les travaux.


Chambre de William

L'on y trouve également une immense bibliothèque, des centaines de livres sont entreposés sur les étagères et plusieurs fauteuils permettent de s'y poser durant de longues heures. La dernière pièce est un grand bureau où Will s'isole parfois pour travailler au calme, chose qu'il fait toutefois relativement rarement.


Bibliothèque

La bibliothèque et le bureau était autrefois des chambres mais William a fait abattre les cloisons et totalement changer la dispositions des lieux ainsi que la décoration, ne jugeant pas nécessaire de disposer d'autant de chambres.


Une autre chambre

Vous serez accueillit dès votre entrée par une tête réduite, nommée Phil, qui se fera un plaisir de vous faire la conversation en attendant l'arrivée du maître des lieux ou votre départ. Généralement le départ se fait dans les secondes qui suivent les premiers mots prononcés par Phil. Vous pouvez aussi tomber sur l'elfe de William, qui se montrera aussi accueillant que possible en attendant son maître.

Informations


Protections :
• Maléfice Antitransplanage
• Charme du Cridurut
• Sortilège Repousse-Moldu
• Sortilège de Repousse-Maléfice
• Sort d’Impassibilité
• Incartable

Animaux :
• Ivory (Corbeau albinos)
• Gollum (Elfe de maison)
Occupants :
• William West (propriétaire)

Codage par Luke Belt ©


Dernière édition par William West le Mer 22 Juil - 16:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
William West
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : William West, Dim 3 Aoû - 23:46


[POST UNIQUE]

Le café lui brûlait la gorge, il était amer, âpre, immonde. Pourtant William continuait de le siroter tout en gardant le sourire, un jovial masque de marbre couvrant son réel visage. La vieille dame assise de l'autre côté de la table tremblait légèrement en se servant une nouvelle tasse qu'elle accompagna une fois de plus d'un fond de cognac. Le serpent eut un nouveau sourire, sa manière de masquer la grimace qu'il retenait. Cette femme le débectait, l'après-midi débutait à peine et elle avait déjà ingurgité une quantité déraisonnable d'alcool. S'il avait put, Will lui aurait jeter son café au visage avant de l'étrangler de ses mains. Regarder la vie quitter ses yeux injectés de sang aurait été un délice, pourtant le jeune professeur ne pouvait pas. Il avait besoin d'elle.

La trouver n'avait pas été difficile, prendre contact avec elle non plus. Le plus dur avait été de parvenir à organiser une rencontre, la convaincre avait été une tâche des plus complexe mais après des semaines d'échanges épistolaire, le jeune homme y était parvenu. Il avait été convenue d'un déjeuner, chez elle, un dimanche après-midi afin que le professeur soit disponible. L'emploi du temps de la vieille n'était pas des plus chargé, la date n'avait pas été difficile à fixer. Finalement il s'était retrouvé devant le manoir. Jamais encore il n'avait put l'observer d'aussi prêt, généralement un imposant grillage lui coupant la vue, mais cette fois il était entré et observait la demeure. La double porte d'entrée étaient en bois massif et des colonnes de marbres soutenait un plafond bas servant à protéger de la pluie. Et sur la devanture, un simple nom en lettre majuscule : WEST.

Cela faisait désormais près de trois longues heures que tous deux discutaient. La conversation n'était pas difficile, après ces quelques semaines passées à s'écrire, le jeune homme avait l'impression de connaître la vieille femme par cœur, n'ayant aucun mal à savoir quoi dire pour lui plaire, car il devait lui plaire. Victoria West était la sœur de Scott West, le grand-père de William, et unique héritière de la famille West. La vieille femme était donc la propriétaire légitime du manoir ainsi que de toutes les richesses allant avec, son propre fère n'ayant pas eut le droit à la moindre miette. Mais elle était surtout stérile et vieille fille. Elle avait été mariée autrefois mais son mari, uniquement attiré par sa fortune, l'avait éconduit dès lors qu'il eut compris que jamais elle ne pourrait lui donner d'enfants.

William aimait son grand-père, apprendre quelques années plus tôt qu'il avait été déshérité l'avait révolté. Durant tout le repas il avait dut écouter sa grande-tante débiter inepties sur inepties et faire semblant d'être plus que d'accord avec elle, allant toujours dans son sens et en rajoutant encore pour la contenter.

Malgré sa rancoeur, le serpent avait choisit la méthode douce, distillant son venin dans l'esprit de la vieille femme afin de s'imposer à ses yeux comme l'héritier qu'elle avait toujours rêver d'avoir, le fils prodigue en quelque sortes. Cette méthode était la moins satisfaisante à ses yeux mais la plus sûre, celle qui porterait ses fruits sans aucun doute possible. William récupérerait ce qui lui revenait de droit.


« Je me suis renseignée à ton sujet mon garçon, tu sais ?

- Ah oui ? »

Bien que cela ne le surprit pas, William ignorait ce détail. Pour que Victoria décide de lui en parler c'était qu'elle avait découvert quelque chose d'intéressant, à ses yeux en tout cas.

« Bien sûr, que croyais-tu ? Le petit-fils de mon imbécile de frère qui vient de retrouver des années après la mort de son grand-père. Depuis qu'il a quitté la demeure familiale, ni lui ni aucun de ses enfants n'a eut le moindre contact avec moi ou nos parents, Scott n'est même pas venue à leur funérailles.

- C'est honteux...

- Bien que je sois d'accord, je te prierais de cesser ton manège. Je sais parfaitement dans quel but tu es venue me voir. Je suis vielle, je n'ai pas d'enfants et il est clair que je n'ai plus que quelques années à vivre. Tu veux l'héritage, rien de plus. N'essaie pas de dire le contraire, pour une fois seule la vérité pourra peut-être t'aider à obtenir ce que tu veux.

- Où voulez vous en venir ?

- Je veux en venir que je sais tout sur toi, dès ta première lettre je savais déjà ce que tu voulais en m'écrivant et j'ai trouvé les informations qui m'intéressaient. Cela n'a finalement guère été difficile, l'argent délie bien des langues et les autres informations étaient à la portée de tous. »

William ne dit rien, écoutant la vieille femme parler, une sueure froide coulant le long de son dos, que pouvait-elle bien avoir découvert pour qu'elle accepte de le rencontrer en connaissant parfaitement ses intentions ?

« En fait, il était difficile de trouver quoi que se soit sur toi qui vaille la peine qu'on s'y intéresse jusque ta majorité. Elève modèle durant tes six premières années et le début de la septième d'après certains de tes professeurs ou camarades. Ensuite, les rumeurs font de toi un simple gigolo passant chaque nuit avec une demoiselle différentes tandis que ton attitude en cours se fait plus rebelle. Dans tous les cas, une honte pour ce qu'un West devrait être. Le seul bon point est au niveau de tes résultats, oui j'ai également reçu le relevé de tes ASPICs. Optimal en Métamorphose, Défense Contre les Forces du Mal, Enchantements, Potions et Histoire de la Magie. Impressionnant, nettement moins bon dans les autres matières par contre...

- Vous m'avez fait venir pour me parler de mes notes ?

- Silence. Non, je ne t'ai pas accordé ce rendez-vous pour cela mais pour voir combien de temps tu conserverais ton masque face à moi. J'avoue être impressionnée. Si je ne savais pas que tu me déteste certainement au plus haut point, je t'aurais crut sincère. L'on dit que les meilleurs mensonges sont toujours tintés d'une pointe de vérité, où donc se situe la limite chez toi ?

- Je vous souhaite de ne jamais le savoir...

- Bien, c'est ça qui me plait chez toi. J'ai également entendu parler du petit incident c'était déroulé lors de la venue du Ministre à Poudlard, tu t'en doutais je suppose ?

- Bien entendu.

- Avant d'arriver à cette information, je commençais à croire que tu ne valais pas la peine que je me renseigne sur toi, tu avais beau être un Serpentard, tu ne valais guère mieux que mon imbécile de frère.

- Bref...

- Ah, le masque se fissure enfin, oui ton grand-père n'était qu'un imbécile arriéré ! Pense ce que tu veux de lui mais c'est le cas. Nos parents ne lui ont rien laissé car il n'a pas eut l'intelligence d'aller dans leur sens. Qu'il ait été envoyé à Poufsouffle n'était pas le cœur du problème, certes cela l'empêchait de faire honneur à notre famille mais ce n'était pas important il pourrait se rattraper d'autres manières. Mais cracher ainsi sur nos valeur familliale et quitter le manoir sans plus jamais donner signe de vie ? Comment espérais-tu que nos parents réagissent ? Ce crétin s'est déshérité lui-même ! Le nom des West a perdu sa gloire par sa faute ! »

William commençait à penser que Victoria ne l'avait fait venir que pour déverser sur lui la haine qu'elle accumulait depuis des décennies contre son frère, rancoeur que jamais elle n'avait put lui cracher au visage. Toutefois le serpent n'appréciait guère qu'on se permette de lui parler ainsi.

« Taisez-vous où je vous ferais taire. Les griefs que vous aviez à l'égards de mon grand-père ne me concerne pas, il est mort il y a plus de dix ans maintenant alors si vous aviez quelque chose à lui dire, vous auriez dut vous rendre sur sa tombe. Maintenant si vous avez quelque chose à me dire... »

Victoria se tut un moment, l'observant en silence, l'air surprise par le soudain changement d'attitude du jeune homme. Le regard du serpent était de glace et ne permettait aucune réplique.

« Je vois que tu n'es pas aussi calme que tu veux le faire croire... Les West ont toujours été fougueux et impulsif, c'est un trait de famille... Le fait que tu parvienne à te contrôler doit te venir de ta mère... Mercier c'est bien ça ? Une vieille famille française, je dois avouer que mes connaissances à leur sujet sont plutôt réduite.

- Et c'est aussi bien ainsi, vous parliez du Ministre il me semble ?

- En effet, mais je n'apprécie pas me faire dicter ma conduite par un gamin insolent.

- Habituez-vous. »

William était las de tous les faux semblants qui avaient accompagnés les dernières semaines, si Victoria souhaitait qu'il parle à visage découvert, alors elle ne devrait s'attendre à aucune sympathie de sa part.

« Soit, j'ai été surpris de découvrir qu'un élève sans histoire ose s'opposer ainsi au Ministre de la Magie en personne, bien que je n'ai jamais sut quelles paroles avaient été exactement prononcé, il est clair que tu as ouvertement provoqué le Ministre en le traitant d'incapable.

- L'on pourrait résumer ça ainsi en effet.

- Et tu n'a pas eut d'amende pour outrage envers un représentant du Ministère ? Tu étais pourtant majeur à cette époque.

- Une simple retenue, ce cher Ministre semblant trouver mes propos justifiés.

- Ainsi donc tu étais déjà un fieffé menteur ? Et pourtant bien moins doué qu'aujourd'hui je suppose... Quoi qu'il en soit, c'est cet événement qui m'a fait vouloir te rencontrer. Je voulais savoir qui tu étais réellement et j'avoue ne pas être déçu. Certes tu es des plus insolents, tu ne montre aucun respect envers tes ainés et semble prêt à tout pour obtenir ce que tu désir, mais c'est à peu de choses près ce que j'espérais découvrir.

- Vous voulez me faire croire que je suis le petit-fils que vous réviez d'avoir ?

- Oh que non, mon petit-fils rêvé m'aurait déjà soumis à l'Imperium pour me forcer à modifier mon testament et tout lui léguer. Il semblerait que tu préfère ne pas employer ce genre de méthodes.

- Quand je peux l'éviter en tout cas. Je préfère des moyens plus subtils. En parlant de testament d'ailleurs... Qu'en est-il ?

- Il se trouve à Gringotts, dans ma chambre forte. Les gobelins ont reçu la version modifié la semaine dernière, juste après que je t'envoie cette invitation. Dois-je déduire à ton sourire que tu as déjà compris ?

- Vous avez fais de moi votre héritier avant même de me rencontrer.

- Je n'ai pas de descendance. Faute d'héritier, toutes mes possessions reviendront au Ministère, excepté l'or se trouvant à Gringotts qui sera récupérer par les gobelins alors même que mon corps sera encore chaud. Hors de question. Malgré tout, tu es de mon sang et tes manigances m'ont montré que tu en était digne, tu es un vrai West, pas une pâle copie. Toutefois tout ceci ne t'appartiendra pas avant plusieurs années. Je peux toutefois accepter de t'aider un peu financièrement, je crois savoir que les salaires de professeurs ne sont pas très élevés.

- Venant de quelqu'un n'ayant jamais travailler de sa vie c'est assez déplacé, le salaire n'est pas si mal que ça. Toutefois, je pense que je ne vais pas attendre, vous avez vécu bien assez longtemps comme ça et je veux ce manoir.

- Je te demande pardon ? »

William eut un sourire et se leva de sa chaise, faisant demi-tour pour se diriger vers la sortie. Victoria voulu se lever de sa chaise mais s'écroula presque instantannément, ses jambes refusant de supporter son poids. Le serpent se retourna lentement, haussant un sourcil surprit.

« En général la paralysie commence plutôt par les extrémités, doigts, orteils... Ce genre de choses. Tu es resté si longuement assise que tu n'a pas sentit tes muscles se contracter peu à peu ? C'est triste de vieillir... A croire que finalement vous ne saviez pas tout de moi...

- Qu'est-ce que tu m'as fais espèce de...

- Silencio ! Voilà qui est mieux, je n'ai que trop entendu ta voix. J'ai simplement agrémenté ton café d'un petit supplément. Tétrodotoxine... Tu ignore de quoi il s'agit je suppose ? C'est une neurotoxine, un poison si tu préfère, contenue dans la chair de certains poissons, les fugus notamments. Bon, là je dois te parler chinois alors je vais faire simple, cette toxine provoque une paralysie complète et totale du corps, à haute dose, la mort survient par arrêt respiratoire. Je dirais qu'il te reste moins d'une heure à vivre, c'est malheureusement assez lent avant que la paralysie ne soit totale. Tu comprendra que je préfère ne pas rester pour assister à ça, j'ai des devoirs à corriger. Je repasserais d'ici une semaine ou deux, lorsque tu aura subitement arrêté de répondre à mes lettres... Et que le poison aura disparut de ton sang. »

Toujours aussi souriant, le jeune homme agita sa baguette pour annuler son sort, rendant la parole à la vieille femme qui semblait incapable d'articulier le moindre mot.



~~ Un mois plus tard ~~


Après la découverte du corps, Victoria West fut enterré dans un cimetière de Londres sans que personne d'autres que William ne vienne assister à la cérémonie. La vieille femme n'avait ni famille ni ami, personne pour la regretter. Valentina avait insistée pour l'accompagner, souhaitant tout d'abord le soutenir dans cette épreuve avant de rapidement comprendre que son petit-ami ne regrettait absolument pas la mort de Victoria. Après tout, il ne l'avait jamais connu et encore moins apprécié.
La surprise fut totale lorsqu'un testament fut révélée, un membre du département de la Justice Magique vint à la rencontre du professeur après la cérémonie et l'informa qu'il était cité dans le testament de Victoria.


« Sérieusement ? Qu'est-ce qu'elle dit sur moi cette rapia ? Que je dois rembourser l'encre des lettres qu'elle m'a envoyé car je n'en valait pas la peine ? Où alors elle précise que ni moi ni mes descendant ne devont nous approcher à moins de cent mètre de son manoir ? Comme si ça m'intéressait de toute façon.

- En réalité elle vous lègue tout ce qu'elle possédait.

- Très drôle, on pourrait presque y croire ! … Quoi vous êtes sérieux ?

- Tout ce qu'il a de plus sérieux Mr. West.

- Tout ? Mais pourquoi ? Elle a jamais put m'encadrer à cause de mon grand-père.

- Elle déclare que l'héritage doit revenir à un West, et que vous êtes le seul à en être digne. Tenez, prenez ce document et rendez vous à Gringotts avec, les gobelins vous confirmeront que l'or a été transféré sur votre propre compte. Voici également les titres de propriété du manoir. Tout ce qui se trouve à l'intérieur vous appartient. »

Le soir même, William poussa de nouveau les portes du manoir, se l'appropriant enfin pleinement. Nul doute que celui-ci aurait besoin d'un peu de ménage mais le serpent ne s'en faisait pas pour ce détail, il possédait enfin ce qui lui revenait de droit.


Dernière édition par William West le Lun 4 Aoû - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : Megan K. Hayajân, Lun 4 Aoû - 0:43


libre arbitre de William accordé
PV
William West et Gabriel West

Les premiers rayons du soleil vinrent chatoyer sur le corps nu de Valentina. Presque aussitôt, la belle papillonna des yeux, éblouie par la lumière. Ses mains vinrent donc d'elles-mêmes abriter ses iris translucides de cette soudaine luminosité, tandis que son corps s'étirait. Le drap blanc ne la recouvrait plus vraiment. Lentement, elle se tourna vers la gauche du lit. Elle eut un petit pincement au cœur; William était déjà levé. "Qu'est-ce qui a bien pu le tirer si vite du lit ? pensa-t-elle, déçue. Elle chercha des idées dans leur soirée d'hier, mais à part un déferlement de plaisir et des lambeaux de vêtements, elle ne se rappelait de rien. Laissant échapper un soupir à fendre l'âme, elle se redressa en position assise. Le soleil lui tirait encore les yeux, et c'est en grommelant qu'elle se pencha pour ramasser de quoi se vêtir. Un sourire vague naquit sur son visage devant les restes d'une chemise d'homme et de sa robe moulante en piteux état. Elle trouva quand même ses sous vêtements, qu'elle passa avant de prendre le chemin de la cuisine, à la recherche de son désormais petit ami.

Depuis que William et Tina avait officialisé leur relation, la belle italienne vivait dans une bulle de bonheur. Rien ne parvenait à la faire descendre de son petit nuage, pas même l'incapacité de certains élèves ou la gravité des événements actuels. Elle descendit l'escalier rapidement, tout en prenant garde de ne pas se rompre le cou; ça aurait été trop bête. La blondinette traversa ensuite la superbe salle à manger, effleurant du bout du doigt la table de chêne. Les West avaient décidément de bons goûts. Elle en était elle même la preuve. Suite à cette pensée égocentrique, Valentina gagna enfin la cuisine, où elle s'adossa, désespérée, au plan de travail. Aucune trace du professeur de potions. En grommelant inintelligiblement, elle rejoignit sans plus attendre la chambre qu'ils occupaient lorsqu'ils étaient au manoir, et récupéra un short en jean minimaliste et un débardeur bleu clair... avant de poser le tout pour récupérer une robe.

Elle savait pourquoi Will s'était levé si tôt... ! Son cousin débarquait en fin de matinée ! Un moment, Tina resta debout, inactive. C'était quoi son nom, déjà ? Ah ouais. Gabriel. Gaby. Un Gryffondor. Pourtant, vu l'affection que son copain lui portait, il devait avoir aussi d'autres qualités qu'être une grande gueule pour qui la force physique passe avant tout... a moi que le Choixpeau ne se soit trompé, pour lui. Cela c'était déjà vu. Haussant les épaules, Tina récupéra des sous vêtements gris clair et se dirigea vers la salle de bain. Elle ne prit pas la peine de verrouiller la porte. Ce n'était pas William qui allait la déranger se matin.. L'eau chaude la délaça en douceur. Elle prit ensuite le soin d'hydrater sa peau, la parfumant d'une douce odeur sucrée. Laissant sa robe sur le lavabo, Valentina était bien motivée à trouver William et a profiter un peu de lui. Elle chemina donc à la recherche de son homme, découvrant aussi le manoir au passage.

Ce n'est que dans le salon qu'elle trouva l'ex-Serpentard, penché sur des copies. Une fois de plus, Tina eut le souffle coupé par ce physique de rêve, coquille renfermant une personnalité complexe. Ses cheveux bruns légèrement en bataille, ses yeux vert émeraude concentré sur sa tâche, son corps parfait assis sur le canapé, face à la cheminée. Doucement, la belle posa ses mains sur les épaules du jeune homme. Se penchant lentement en avant pour mordiller tendrement son oreille, elle chuchota:

Bonjour Mr. West... Je ne vous dérange pas, j'espère ?

Will se tourna vers elle, son regard se posant sur son corps à demi-nu. Il glissa une main derrière la nuque de la jeune femme pour l'embrasser, l'attirant contre lui.

-Chéri, ton cousin n'arrive que dans au moins deux heures... On a un peu de temps pour s'amuser, avant...

Elle l'embrassa à nouveau.

-C'est vrai, quoi, on a inauguré la cuisine, la salle à manger, le couloir, la salle de bain, deux fois d'ailleurs, la chambre, le rebord d'une fenêtre, le tapis du bureau... mais toujours pas le salon.. C'est l'occasion parfaite. minauda-t-elle.

Il n'en fallut pas plus pour que les sens de William s'en trouve réveillés, tandis qu'il dégraffait hâtivement son soutien-gorge.

***

Drrrrrrrrriiiiiiiiinnnnnnnnnnggggg.

Surprise, Tina bascule sur le côté, aussi essoufflée que son partenaire. Les deux amoureux échange un regard surpris et franchement déçu. Leur petit jeu commençait tout juste à devenir intéressant... Ne se sentant absolument pas pressée, la belle italienne prends le temps d'effleurer les lèvres de l'anglais d'un baiser tendre avant de se relever, prenant le soin de se déhancher, consciente du regard de son spectateur. Jetant un coup d'oeil par la fenêtre, elle tente d'identifier le visiteur, patientant devant la porte.

-Ahem. Je crois que ton cousin est en avance.

Souriant devant le regard appréciateur que lui tourne William, qui visiblement ne réagit pas à cet information, son cerveau centré sur un tout autre domaine, Valentina se lève et entraîne son petit ami dans les couloirs. Étonnant comme la nudité de la belle le rend docile. Arrivés dans la chambre, elle décide de prendre les choses en main, et ouvrant l'armoire, jette un boxer à l'ex-Serpentard. Elle se rapproche de lui, fait suivre à ses doigt le contour de sa mâchoire avant de déclarer :

-Dépêche toi.. Je dois encore me maquiller.. Oh, et... William ?

Elle récupère une trousse visiblement pleine et une paire d'escarpin, avant de rejoindre la porte. Au moment de disparaître dans le couloir, elle se retourne vers le jeune homme, déjà en train de se vêtir.

-Je t'aime.

Après ses mots tendres et sincères, l'italienne rejoint la salle de bain où elle enfile sans plus tarder une robe légèrement moulante, rouge. Les manches longues, le col bateau, elle est moins sexy que celles qu'elle porte d'habitude mais assez décolletée pour paraître à son avantage. Elle se donne dix minutes. Après, elle rencontrera pour la première fois le cousin, et sans doute l'un des meilleurs amis, de l'homme qui partage désormais sa vie.

Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : William West, Mar 5 Aoû - 15:13


La nuit avait été courte, les heures de sommeils pouvaient sans soucis se compter sur les doigts d'une seule main lorsque William se leva. Le serpent avait prit soin de ne pas faire le moindre bruit afin de ne pas réveiller Valentina qui dormait encore profondément. Le soleil se levait tout juste mais le professeur avait du travail à rattraper, les copies à corriger l'attendaient et malheureusement il ne pouvait se soustraire à se devoir. Encore groggy et les yeux à demi-fermé, le jeune homme manqua de se prendre un meuble en se rendant dans la salle de bain, le vert et argent n'était décidément pas encore habitué à sa nouvelle demeure et n'y vivre que le week-end rendrait les choses plus longue encore. L'eau chaude lui fit du bien, dissipant peu à peu les dernières traces de sommeils de son visage. Will sortit de la salle de bain simplement vêtu d'un jean, il aurait bien le temps de se changer d'ici à l'arrivé de son cousin.

Lorsqu'il se rendit dans la cuisine, une odeur de pain grillé et de sucre lui vint aux narines, faisant naître un léger sourire sur son visage. Schiavo était finalement très efficace. Le serpent eut à peine le temps de s'asseoir sur l'une des chaises que l'elfe apparaissait, une assiette à la main, déposant le petit déjeuner devant lui.


"Du pain perdu pour le Jeune Maître, Schiavo sait que le Jeune Maître aime ça.

- Merci Schiavo, retourne donc te coucher, si j'ai besoin de quoi que se soit je m'en chargerait moi-même."

Une fois l'elfe partit, le petit-déjeuner se fit dans un silence total, permettant à William de repenser à la manière dont il avait acquis ce manoir. Victoria était morte, il l'avait tué. Bien qu'il ne l'avait jamais rencontré avant ce jour, elle faisait partit de sa famille. Pourtant le serpent ne ressentait pas le moindre remords, au contraire une légère satisfaction était présente chaque fois qu'il y repensait. Personne d'autre que Valentina et lui ne s'était rendu à son enterrement, et encore Tina n'était présente que pour l'accompagner. Personne ne la regrettait, elle n'était personne. Hors de question qu'il finisse comme elle.

Quelques heures plus tard, le jeune homme était installé sur le canapé, dans le salon, deux paquets de copies empilés sur la table basse face à lui. Le paquets corrigé dépassait désormais celui de copies encore en attente, le professeur commençait à en voir le bout. La copie qu'il avait entre les mains était désespérante, jamais il n'aurait crut voir un élève aussi... peu doué. Il fallait espérer pour lui qu'il se débrouille dans les autres matière car sinon, jamais il ne pourrait prétendre à avoir ses ASPICs en rendant de tels devoirs, à condition que l'on puisse encore appeler ça un devoir. Posant la copie sur la table, un sourire sadique aux lèvre, William s'empara de sa plume et savoura le moment, ce serait la première fois qu'il donnerait cette note. Trempant la plume dans l'encrier, le jeune homme prit ensuite tout son temps pour tracer un magnifique T sur le morceau de parchemin. Une partie de lui espérait tout de même ne pas avoir à mettre cette note trop souvent, cela sous-entendrait qu'il faisait mal son travail en étant incapable d'apprendre quoi que se soit à ses élèves, que cela soit en théorie ou en pratique.

Tandis que Will allait s'emparer de la copie suivante, deux mains se posèrent avec douceur sur ses épaules. Un sourire naquit sur ses lèvres tandis que la voix de Valentina s'élevait dans les airs. Comment diable pourrait-elle bien le déranger ? Surtout dans une telle tenue ? Lorsque les yeux du serpent se posèrent sur le corps de sa compagne, celui-ci en oublia totalement sa tâche et l'attira à lui pour l'embrasser. Quelques paroles sans grande importance plus tard et déjà son soutien gorge disparaissait, remplacé par les mains du jeune homme qui s'empara du corps de sa dulcinée avec ardeur...

~~Plus tard... Mais pas assez~~

Une sonnerie stridente les interrompit brutalement, Will réprima un grognement lorsque Valentina s'éloigna de lui et poussa un soupir plus que déçu lorsqu'elle lui annonça que son cousin était en avance. Son regard se balada sur le corps de la jeune femme, l'envie de faire attendre le lion lui traversa nettement l'esprit mais visiblement celle-ci préférait se montrer un hôte ponctuel. Dommage. Après un rapide retour dans la chambre, William saisit au vol le boxer que lui envoya la professeure, amusé en se souvenant qu'il avait laissé le boxer précédent dans le salon, probablement au pied du canapé à l'heure actuelle. Il enfila rapidement le sous-vêtement avant de s'emparer d'un jean propre et d'une chemise.

Règle numéro, ne jamais tenter de mettre un jean tout en marchant, surtout dans des escaliers. Le serpent se rattrapa de justesse à la rambarde, terminant de mettre son pantalon avant de se remettre en route. Il enfila la chemise mais n'eut pas le temps d'attacher les boutons que déjà il était devant la porte. Le lion avait probablement déjà attendu cinq bonnes minutes, il était peut-être temps de l'accueillir. Déverrouillant la porte, William l'ouvrit aussitôt et prit son cousin dans ses bras.


"Gaby ! Ca me fait plaisir de te voir, aller entre ! Par contre je t'attendais pas aussi tôt."

Certes il ne lui avait pas donné d'heure précise mais tout de même, Will n'était pas réputé pour être un lève-tôt, même si ce jour faisait exception. Guidant son cousin vers le salon, le serpent saisit la baguette qui traînait sur la table et l'agita vers les vêtements qui traînait, vêtement comprenant non seulement son boxer mais également des dessous féminin, chose que son cousin ne manquerait pas de remarquer.

"Dispersio chambre !"

Une fois cela fait, le professeur invita son cousin à s'installer avant de lui même s'asseoir sur l'un des fauteuils.

"Alors, qu'est-ce que tu pense de ma petite maison ? Tu veux boire un coup ? De toute façon oui faut fêter ça, Schiavo !"

Un plop sonore se fit entendre et l'elfe apparut, celui-ci semblait déjà savoir ce que William voulait puisqu'il tenait une bouteille de champagne et trois verres à la main.

"Pour le Jeune Maître, Schiavo peut-il faire autre chose ?

- Merci Schiavo ça sera tout, tu peux poser ça sur la table, je vais m'en occuper."

Sans attendre, Will ouvrit la bouteille en souriant puis commença à servir tandis que l'elfe disparaissait de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
avatar
Invité

Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : Invité, Dim 17 Aoû - 14:30


~ Un Repas pleins de surprises ~
Pv avec William West & Valentina Boccini.

Le Lion se trouvait chez lui, un petit appartement à Londres, à rien faire. Pour le moment celui-ci n'avait pas encore de travail. Voilà maintenant six ans que Gabriel avait quitté Poudlard. Ah le château lui manquait un peu, surtout les banquets. C'est un soir en rentrant chez lui qu'il eut une agréable surprise, il reconnut de suite Ivory, le beau Corbeau Albinos de son cousin William. Les deux cousins ne se voyaient pas souvent, car l'autre West avait trouvé un poste de professeur de Potion a Poudlard. Du coup Gaby était content de recevoir une petite lettre de temps en temps, c'était le meilleur moyen pour les deux cousins de communiquer et d'apporter des nouvelles, car oui, le Lion n'a plus vraiment le droit d'aller voir Will' au château. Il prit donc le Corbeau sur son bras et lui retira le petit morceau de papier avant de reposer celui-ci sur le perchoir à côté de Elianna et lui à donner à manger. Par la suite, le West partis se poser sur son fauteuil et déroula le morceau de parchemin et se mit à le lire.

Voilà qui était intéressant, William l'invitait a dîne dans sa petite maison un Dimanche midi, en voilà une bonne idée. Et comme le disait si bien son cousin, il allait avoir pas mal de choses à ce raconter. En plus de cela, cela allait être la première fois que Gaby' allait aller chez son cousin et d'après ses dire celui-ci aurait une petite maison ? Le salaire de prof paye aussi bien que ça ? Enfin bref, le Lion avait plus qu'à attendre ce fameux Dimanche midi. Il pris soin de bien ranger le morceau de parchemin, car au dos se trouvait l'adresse et il serait regrettable de perdre ce papier.


~ Quelques jours plus tard ~

Le Dimanche était arrivé, ce jour la Gaby' c'était levé un peu tôt et préférais arrivé un peu avance, par crainte de ne pas réussir a trouvé du premier coup l'endroit, il préférait donc avoir un peu d'avance. Après avoir pris un petit déjeuner, pris une douche, ce genre de choses tout à fait normal il s'habilla en enfilant un jean noir et une petite chemise bleue clair. Après quoi il attrapa au passage sa veste puis se dirigea vers un arrêt de transport Moldu.. ou quoi que.. il détourna finalement sa destination vers le Magicobus, cela serait sans doute plus rapide et plus directe. Il attendit donc celui-ci et une fois monté à bord il indiqua l'adresse de la maison de son cousin.

Quelque instant plus tard, le bus le déposa devant un Manoir.. Un Manoir ? Non cela n'était pas possible, le chauffeur a dù se tromper d'adresse, d'autant plus que William avait bien précisé petite maison, hors la c'est limite un château. Après avoir vérifié l'adresse au minimum cinq fois, Gabriel compris qu'il était bien à la bonne adresse et que son cousin c'était légèrement moqué de lui. En tout cas l'effet de surprise était bien réussi. Bon maintenant Gabriel avait plein de questions en tête, a qui était le Manoir ? Comment William a fait pour l'avoir ? Il n'allait pas tardé à avoir ses réponses surtout lorsque celui-ci s'avança et passa la grille d'entrer, avec marquer sur un plaque "West".


Non..c'est impossible.. ça ne peut pas être le Manoir de Grand-Père.. Sacré William.

Gabriel resta devant l'immense demeure, si c'était bel et bien se Manoir là, comment William a pu l'obtenir ? En tout cas c'était la première fois qu'il le voyait, il était vraiment magnifique. Gaby' en avait juste entendu parlé , mais sans jamais savoir où il se trouvait ni comment il était. Le seul truc que le Lion savait, c'est qu'il appartenait à la soeur de son Grand-Père, après que celui-ci ai été déshérité. Après quelque seconde à être resté ébahis devant le Manoir et à se poser tout un tas de questions, Gabriel finit donc par avancer dans l'immense allée menant à une grande porte. Une fois devant celle-ci il sonna.

~ 5min plus tard ~

Il se demandait ce que faisait William, bon en même temps il était arrivé plus tôt que prévue et ça ne le surprendrait pas qu'il ne soit pas encore levé, ou alors encore occupé avec une demoiselle, cela aussi ne le surprendrait pas. Enfin la porte finie par s'ouvrir et un William a moitié habillé apparut, comme d'habitude, rien ne changeait.

"Gaby ! Ça me fait plaisir de te voir, aller entre ! Par contre, je t'attendais pas aussitôt."

Ah William, ça me fait aussi plaisir de te voir. Je suis désolé, mais j'ai préféré partir plus tôt au cas où je me perdrais en chemin.

Suite à l'invitation de William, West-le-Rouge entra dans l'immense Manoir, impressionné, ébahis, il perdit ses mots. Il resta planté quelque seconde dans le Hall. Gaby' était comme sur un petit nuage, il n'aurait jamais pensé à voir ce genre de Demeure et encore moins voir son Cousin propriétaire. Après quoi il suit donc Will' jusqu'au salon, et la taille de celui-ci devait être deux fois plus grand que la taille total de son appartement. Après avoir fait un rapide tour du salon, observer les tableaux, décorations et autres choses et objets se trouvant dans la pièce il se retourna vers William et observa celui-ci jeté un sort sur des sous-vêtement féminin et masculin. Bingo, il aurait parié, il aurait gagné.

Et bien William, tu ne changes vraiment pas, je m'en doutait que tu étais occupé avec une demoiselle. Encore une fille rencontrée dans un bar ? Tu sais faudrait vraiment que tu essaie d'avoir une vraie relation jour, tu verras c'est pas mal, je te promets. En tout cas c'est mieux que les relations d'un soir, m'enfin je pense que le jour où tu seras ce qu'est l'amour, n'est pas arrivé.

Gabriel savait très bien que son discourt tombait dans l'oreille d'un sourd, mais bon il tentait, on ne sait jamais, peut être qu'un jour William présentera une petite amie a Gaby', ah l'espoir fait vivre. Après tout si son cousin est heureux comme ça à changer de fille chaque soir c'était son soucis mais bon, il n'était pas forcement venu parler de ça. Une fois le "ménage" fait, William invita Gabriel à s'installé et celui-ci se posa sur un fauteuil en face de lui alors qu'au même moment un petit plop sonore se fit entendre.

"Alors, qu'est-ce que tu penses de ma petite maison ? Tu veux boire un coup ? De toute façon oui faut fêter ça, Schiavo !"

Ta petite maison, je pense que tu aurais pu faire encore plus petit. Volontiers, je ne dis jamais non à une coupe. Ah parce qu'en plus tu t'es payé le loisir d'avoir un Elfe de maison ? Et bah tu m'en caches des choses toi dit donc.

William cachait vraiment bien son jeu, Gaby' était choqué, mais bon trêve de plaisanterie, il regarda William puis il vient lui poser les fameuses questions qui lui brûlent les lèvres, il veut savoir si c'est bien le Manoir auquel il pense et comment il a fait.

Will', dit moi est-ce que c'est bien le Manoir auquel je pense.. celui de Grand-Père ? Et comment tu as fait pour l'obtenir ? Car je suppose que tu en n'est le Propriétaire.

Dans l'attente d'une réponse de la part de son cousin, des bruits de pas se firent entendre dans le dos de Gaby', certainement la jeune demoiselle qui venait se joindre aux deux cousins. Le Lion avait arrêté de compter toutes les conquêtes de son cousin, il y en n'a tellement eu. Mais bon il avait quand même envie de voir qu'il s'agissait ce coup-ci.


Dernière édition par Gabriel West le Ven 22 Aoû - 13:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : Megan K. Hayajân, Dim 17 Aoû - 19:15


Enfilant une paire d'escarpins d'un noir mat, Valentina s'estime satisfaite. La robe qu'elle a choisie est plutôt flatteuse, moulant légèrement son corps de barbie. Ses cheveux tombent en cascades platine dans son dos, et elle ne s'est maquillée que légèrement. Après tout, elle est déjà belle au naturel. Un petit sourire ironique fleurit sur ses lèvres. Après un dernier regard au grand miroir de la salle de bain, l'italienne quitte la pièce, ne repassant dans la chambre que pour récupérer sa baguette en bois d'ébène et la glisser dans son soutien gorge. Cachette pratique et surprenante. Une vieille habitude des femmes Boccini, sans doute. S'engageant dans le couloir tapissé, la blonde peut d'hors et déjà entendre Gabriel West pénétrer dans la superbe demeure de son cousin.

Valentina reste pensive, accoudée à la rampe de l'escalier, se contentant pour le moment d'écouter en parfaite espionne la conversation des deux hommes. Pourquoi l'un a t-il fini chez les verts et argent et l'autre chez les lions. Ont-ils réellement un caractère fortement différent ? Tous deux serpents, Will et Tina se sont trouvés nombres de points communs au fur et à mesure qu'ils s'étaient côtoyés. La belle avait toujours mis ça sur le compte de leur appartenance à la plus glorieuse maison de Poudlard. Que s'était il passé le jour de la répartition de Gaby pour qu'il rejoigne les ennemis naturels des Sinoples ? Était il l'opposé de son cousin ? Après tous, les opposés s'attiraient. Pourtant, dans son couple, Tina devait reconnaître que la devise était plutôt "Qui se ressemble s'assemble". "Sous entendu douteux, Tina. Très douteux. " Toujours souriante, la sorcière s'apprêtait à descendre les premières marchés quand la voix encore étrangère de l'ex Gryffondor la fit interrompre.

Et bien William, tu ne changes vraiment pas, je m'en doutait que tu étais occupé avec une demoiselle. Encore une fille rencontrée dans un bar ? Tu sais faudrait vraiment que tu essaie d'avoir une vraie relation jour, tu verras c'est pas mal, je te promets. En tout cas c'est mieux que les relations d'un soir, m'enfin je pense que le jour où tu seras ce qu'est l'amour, n'est pas arrivé.

La blonde fronça les sourcils. Nan mais oh ! Will était sa propriété désormais, et contrairement à ce que pensait son cousin, il était désormais en couple. Un relation stable basée sur la confiance et... Le sexe. Ce qui n'empêchait pas le fait que les deux Serpents s'aimaient. Leur histoire avait commencée dans un lit, elle s'était concrétisée dans un lit et finirait dans un lit. Hors de question de s'arrêter en si bon chemin. Vu le discours que Gabriel tenait à William, il aurait beaucoup de mal à croire en eux. Pourtant.. Aussi improbable que cela puisse paraître, Tina, la squatteuse des bars, séductrice à ses heures perdues, avait réussit à s'approprier le cœur du dragueur le plus réputé de son temps, qui avait enchaîné coup d'un soir sur coup d'un soir, sans vraiment se poser de question pendant longtemps. Bon, il avait quand même fallu qu'elle manque de mourir pour qu'ils se rendent compte qu'ils s'aimaient. Qu'elle manque de mourir dans ses bras. Qu'il la retrouve empoisonnée dans une ruelle... Et ils se l'étaient dit. "Je t'aime". Ils avaient officialisé leur relation deux mois plus tard...

Secouant doucement la tête, la belle descendit précautionneusement l'escalier, ses talons claquant doucement sur le bois. Soudain, Tina poussa un léger cri qu'elle étouffa du plat de la main. Son elfe de maison se tenait debout sur le plan de travail, une tapette à mouches dans la main, piétinant casseroles et vaisselle, brisant tout sur son passage. Quand un petit pot contenant du sel vont s'écraser sur le sol, la violente italienne perdit patience. Elle n'avait jamais aimé cet elfe stupide et maladroit. Elle l'avait appelé Schiavo, esclave en italien, pour qu'il n'oublie pas sa place. A croire qu'il en était incapable. Tirant sa baguette de sa cachette spéciale, Valentina pointa son arme sur la créature vêtue de loques. Sans qu'une seule personne ne franchisse sa bouche pulpeuse, elle envoya valser le serviteur contre le mur, l'etourdissant une première fois.

Schiavo, questa volta vai a morire! cria t'elle, hors d'elle.

Elle avait parlé italien, chose qu'elle ne faisait que lors de ces accès de colère. De sorts en sorts, elle traine la pauvre bête jusqu'au salon, avant de l'envoyer une fois de plus s'écraser contre une armoire. Jetant un bref coup d'œil aux deux hommes installés dans le salon, la belle se tourna simplement vers William avant de déclarer sombrement :

Chéri, je crois que le weekend prochain, je vais ramener Speranza pour qu'il en finisse avec ce bon à rien d'elfe.

Le serviteur la contemplait, les yeux embués de larmes, ses oreilles papillonnant doucement de chaque côté de sa tête difforme. Ses mains tremblaient et il se moucha bruyamment dans sa toge déjà répugnante. Fronçant le nez, la plantureuse jeune femme se contenta de le congédier d'un geste de la main. Elle était énervée. Une seule chose pouvait l'apaiser, et elle ne pouvait décemment pas sauter sur Will devant leur invité. Elle se contenta donc simplement de s'approcher doucement de lui, de se pencher, lui offrant une vue imprenable sur son décolleté généreux, et de l'embrasser doucement. À regrets, elle s'écarta de l'homme qui partageait sa vie avant de s'asseoir dans un fauteuil, se décidant enfin à examiner plus attentivement Gabriel. Comme à son habitude, elle avait fait une entrée théâtrale. Maudit elfe !

L'ex-Gryffondor n'était pas laid, bien au contraire, bien qu'il n'arrive pas à la cheville de son cousin. Brun, un peu plus grand que William mais moins musclé, ses yeux étaient d'un bleu plus sombres que ceux de l'italienne. Ses cheveux semblaient plutôt bien coiffés, bien que ce détail horripila la blonde, elle qui avait l'habitude des coiffures coiffées/décoiffées de son compagnon. Stoppant là son examen, Valentina plongea son regard dans celui du West rouge qui venait de demander à son cousin vert comment il avait obtenu le manoir. Avec un simple sourire, elle déclara :

William trouve toujours un moyen de parvenir à ses fins, tu sais. Valentina. Enchantée..

Se doutant bien que son homme n'avait pas prévenu leur invité de leur relation, la belle croisa les jambes et, sourire narquois aux lèvres, attendit impatiemment la réponses des deux mâles autour d'elle.  
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : William West, Ven 22 Aoû - 16:54


Gabriel observait les décorations du manoir sous l'oeil inquisiteur de son cousin, amusé par la réaction du lion. Pour le moment le tout était assez impersonnel, William n'ayant pas encore eut le temps de réellement personnalisé la demeure selon ses envies. Toutefois, certaines choses ne changeraient certainement pas, à commencer par le lustre en cristal présent dans l'entrée, hors de question de le retirer. Le rouge et or finit par remarquer la présence des sous-vêtement de Valentina pile au moment où William les faisait disparaître.

Et bien William, tu ne changes vraiment pas, je m'en doutait que tu étais occupé avec une demoiselle. Encore une fille rencontrée dans un bar ? Tu sais faudrait vraiment que tu essaie d'avoir une vraie relation jour, tu verras c'est pas mal, je te promets. En tout cas c'est mieux que les relations d'un soir, m'enfin je pense que le jour où tu seras ce qu'est l'amour, n'est pas arrivé.

Le serpent ne put retenir un sourire amusé, ayant hâte de découvrir la réaction de son cousin lorsqu'il découvrirait que Tina état bien plus qu'un simple coup d'un soir. Gabriel serait surpris, aucun doute là dessus, peut-être même légèrement choqué en découvrant que son dragueur de cousin s'est finalement casé. William West dans une relation stable, qui l'aurait crut après tout ?
Le lion sembla également sidéré par la présence de Schiavo, pensant à tort qu'il s'agissait de l'elfe de son cousin, chose qu'il ne pouvait lui reprocher, l'erreur étant logique.


"Oh rassure toi, il ne s'agit pas de mon elfe. Enfin, il obéit quand même à mes ordres alors c'est tout comme. Après faut lui demander des choses simple sinon ça devient vite une catastrophe..."

Comme pour confirmer ses dires, des bruits de verre cassé commencèrent à provenir de la cuisine, Will se prit la tête dans les mains, décidant de ne pas en tenir compte pour le moment. La question de Gabriel était bien plus intéressante.

Will', dit moi est-ce que c'est bien le Manoir auquel je pense.. celui de Grand-Père ? Et comment tu as fait pour l'obtenir ? Car je suppose que tu en est le Propriétaire ?

Que devait-il répondre à cela ? La vérité serait probablement un peu dur à entendre pour son cousin et William n'était pas certain qu'il soit prudent de le mettre dans la confidence. Peut-être valait-il mieux pour son propre bien qu'il en sache le moins possible. Les deux cousins avaient beau avoir pour devise de tout se dire, cela faisait bien longtemps que c'était devenu obsolète, Gabriel ignorant de trop nombreuses choses sur le serpent.

*A commencer par Valentina elle-même, ça fait pourtant un bout de temps que je suis amoureux d'elle... Et pourtant je ne lui en ait jamais parlé.*

Le tirant de sa réflexion et lui évitant de répondre pour le moment, Schiavo effectua un vol plané à travers le salon, s'écrasant contre une armoire avec force. Valentina le suivait de prêt, visiblement furieuse contre son elfe.


Chéri, je crois que le weekend prochain, je vais ramener Speranza pour qu'il en finisse avec ce bon à rien d'elfe.

Solution pour le moins radicale, le serpent haussa un sourcil, s'interrogeant sur les dernières exactions de l'elfe.

"Qu'est-ce qu'il a encore fait ? Attends... Le bruit de verre cassé... Ne me dis pas qu'il a ruiné la vaisselle ? Ces trucs valent une fortune !"

Certes, tout cela venait de l'héritage mais il n'avait aucune envie de devoir les repayer, bien au contraire !

"Bon peu importe... Viens t'asseoir mon ange."

Appeler Tina "mon ange" juste après sa séance de correction d'elfe et après qu'elle ait menacé de le donner en pâture à un python était assez paradoxal, même William devait le reconnaître. La jeune femme s'approcha puis se penchant vers lui pour l'embrasser, lui offrant au passage une magnifique vue, avant de finalement venir s'asseoir sur le fauteuil à côté du sien.

William trouve toujours un moyen de parvenir à ses fins, tu sais. Valentina. Enchantée..

Ainsi donc, la professeure avait entendu la dernière question de Gabriel. La réponse convenait à peu prêt toutefois William savait qu'il devrait en fournir une plus satisfaisante s'il souhaitait nourrir la curiosité de son cousin.

"Bon, les présentations, Tina tu as deviné, c'est Gabriel, mon cousin. Gaby... Je te présente Valentina, ma... petite-amie."

C'était étrange de dire ce mot. Cela faisait maintenant un mois qu'ils étaient ensemble, pourtant Will ne s'habituait pas à ce mot. Il observa son cousin en souriant, s'amusant de l'air incrédule qu'il affichait.

"Oui, tu as bien entendu. Tina et moi sommes en couple. Ça va faire environ un mois que c'est officiel."

William marqua une pause, laissant le temps au lion de digérer la nouvelle, avant de poursuivre.

"Et pour le manoir... Oui, j'en suis le propriétaire et oui, il s'agit bien DU manoir qui aurait dut revenir à notre grand-père. Notre grande-tante, Victoria, est décédée il y a quelques semaines et pour une raison inconnue, son testament affirmait qu'elle faisait de moi son seul et unique héritier. Donc... Tout ce qui est ici est à moi. J'ai pas encore eut le temps de réellement refaire la déco, j'ai prit possession des lieux la semaine dernière seulement, juste avant de t'inviter. Je voulais profiter de ça pour te présenter Tina."
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
avatar
Invité

Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : Invité, Sam 23 Aoû - 13:22


~ Un Repas pleins de surprises ~
Pv avec William West & Valentina Boccini.

Gabriel était assis tranquillement dans le fauteuil, qui était vraiment confortable. Il en revenait toujours pas que son cousin est un Manoir et que par la même occasion, il y a de grandes chances pour que ce soit sa nouvelle demeure. Vraiment incroyable.. Il en perdait ses mots. Le Lion ne disait plus rien il observait juste, c'est alors que William vient briser ce petit silence en lui répondant à propos du fameux elfe de maison mystérieux.

"Oh rassure toi, il ne s'agit pas de mon elfe. Enfin, il obéit quand même à mes ordres alors c'est tout comme. Après il faut lui demander des choses simples sinon ça devient vite une catastrophe..."

**Mais alors à qui était-il cet elfe...? Je pense que je ne vais pas tardé à le savoir..**

L'ancien Rouge et Or commençait à être perdu et s'il se mettait en trop pensé qu'il ne s'en sortirait jamais. C'est alors qu'un bruit de vaisselle cassé se fit entendre dans la cuisine. Et bien, son cousin venait à peine d'en parler et à la vue de sa réaction, cela devait surement être l'elfe, qui a dû casser la vaisselle. Quelque instant plus tard, un elfe volant traversa le salon, suivi de près part une jeune demoiselle, vraiment en colère. Celle-ci venait littéralement d'éclater l'elfe contre une armoire, pauvre mobilier.. Et soudain pleins de questions viennes en tête à Gabriel après l'apparition de la jeune femme et de son elfe qui venait d'apprendre a volé. Mais il se fit interrompre dans ses pensées par les paroles de l'inconnu.

Chéri, je crois que le weekend prochain, je vais ramener Speranza pour qu'il en finisse avec ce bon à rien d'elfe.

**Heu... ...Chérie... ?...Ah bas voilà, il est donc à elle l'elfe, mais c'est qui elle au faite ? Houla...**

Ce n'est pas la fin de la phrase, nan il avait à peine écouté les dernières paroles, mais c'est le Chérie du début qui la laisser sur place. Comment ? Mais..Heu pfou mais c'est qui ? Il y a un truc qui cloche, depuis quand les coups d'un soir appelle Will' chérie le lendemain.. Notre cher Gabriel commençais à être réellement perdu et la réponse de son cher cousin n'allait pas arranger les choses.

"Qu'est-ce qu'il a encore fait ? Attends... Le bruit de verre cassé... Ne me dis pas qu'il a ruiné la vaisselle ? Ces trucs valent une fortune !" "Bon peu importe... Viens t'asseoir mon ange."

**Et lui qui l'appelle mon Ange...**

Là, tout de suite, Gabriel voulait savoir ce qui se passait, il était assis au milieu des deux à faire comme une tour de gais. Un coup à droite, un coup à gauche. Il faisait, tour à tour il observait les deux. D'un côté une mystérieuse jeune femme et de l'autre son cousin, qui visiblement prenait plaisir a regardé le Lion être complètement à l'Ouest Puis soudainement, le jeune femme se présenta et lui répondit avec un petit temps de réaction, signe qu'il était vraiment paumé.

William trouve toujours un moyen de parvenir à ses fins, tu sais. Valentina. Enchantée..

Heu...Gabriel, ou Gaby', cousin de Will', Enchanté Mademoiselle.

Valentina donc, mais il se tourna vers William, attendant que celui-ci ouvre la bouche et dise ce qu'il lui cache depuis tout à l'heure, car il le connait et c'est sûr qu'il lui cache quelque chose. En attendant, pour se remettre d'un peu tout ceci, Gabriel décida de prendre la coupe de Champagne, qui était servi depuis un petit moment et d'en boire une gorgée, mais grosse, erreur il aurait dû attendre un peu avant de boire...

"Bon, les présentations, Tina tu as deviné, c'est Gabriel, mon cousin. Gaby... Je te présente Valentina, ma... petite-amie.""Oui, tu as bien entendu. Tina et moi sommes en couple. Ça va faire environ un mois que c'est officiel."

Gabriel recracha le champagne qu'il avait dans la bouche, p*tain le c*n... Il s'essuya la bouche avant d'essuyé ce qu'il avait recraché, il se redressa, puis avec ses yeux ouverts aussi rond que des billes ils les observèrent un instant, perdant ses mots, puis il se mit a réalisé.

Wait...wait...WHAT ? Attend j'ai bien William West en face de moi ? Ah je vois..suis-je bête, tu as voulu me faire une farce, bien joué c'est réussi. Toujours autant blagueur à ce que je vois.

Gabriel rigola suite a ça, nan il ne pouvait pas y croire, c'était..impossible. Oui, c'était ça, William blaguait, ça ne pouvait être autres choses, ce n'était pas possible, William West, lui, avoir une petite amie et être amoureux ? Noooooooon, I.M.P.O.S.S.I.B.L.E. Bon, il reprit sa coupe et repris une gorgée de champagne, qu'il s'empressa d'avaler ce coup-ci, au cas où il aurait une autre bêtise de ce genre à lui sortir. Enfin après ce bon moment de rigolade, une discution plus sérieuse s'engage, William répondit à Gabriel sur le fameux Manoir et celui-ci l'écouta avec attention.

"Et pour le manoir... Oui, j'en suis le propriétaire et oui, il s'agit bien DU manoir qui aurait dû revenir à notre grand-père. Notre grand-tante, Victoria, est décédée il y a quelques semaines et pour une raison inconnue, son testament affirmait qu'elle faisait de moi son seul et unique héritier. Donc... Tout ce qui est ici est à moi. Je n'ai pas encore eut le temps de réellement refaire la déco, j'ai pris possession des lieux la semaine dernière seulement, juste avant de t'inviter. Je voulais profiter de ça pour te présenter Tina."

Gabriel resta scotché à son fauteuil, c'était donc ça, le Manoir qui aurait dû revenir a Grand-père, leur appartient désormais, Incroyable. Mais tout un tas de questions venait du coup à l'esprit de Gabriel et il n'allait pas tarder à lui poser ses quelques petites questions, il était curieux et voulait vraiment savoir comment c'était possible. Victoria était seule, quasiment personne de la famille la voyait ou savait qu'elle existait, elle n'avait personne et comme par hasard, le seul nom qui figurait sur son testament, était celui de William. L'ancien Rouge et Or termina le fond de sa coupe de Champagne, puis il regarda William.

Incroyable Will', c'est juste trop beau pour y croire, mais vu que nous sommes dedans, c'est la réalité..Mais dit moi, Grande-Tante avait personne, moi-même je ne savais pas qu'elle était morte et c'est triste à dire, mais ça me fait ni chaud ni froid, car je ne la connaissais même pas, mais comment ça se fait que ton nom apparaisse sur son testament? Fin je ne sais pas, désolé si je te pause trop de questions, mais c'est tellement incroyable, que je veux savoir et puis tu me connais, moi et ma curiosité. En tout cas, une chose est sur j'ai le meilleur des cousins.

Gabriel était comme sur un nuage, certes il était curieux, car il trouvait ça bizarre que comme par hasard cela soit William l'héritier, mais bon c'était énorme pour lui. Il se posa au fond de son fauteuil et continuais d'observer la Manoir de l'intérieur, les yeux brillants comme celui d'un enfant qui découvrait le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : Megan K. Hayajân, Lun 25 Aoû - 23:28


Valentina n'avait jamais aimé cet elfe. Depuis qu'il avait tenté de tuer William, aux prémices de leur histoire d'amour, lorsqu'ils n'étaient liés que par le sexe, elle se méfie de lui. Schiavo était stupide, c'était un fait indiscutable. C'est surtout le fair qu'il soit maladroit et désobéissant qui mettait la sulfureuse italienne hors d'elle. Si l'esclave ne discutait jamais ses ordres à elle, il avait encore tendance à résister à William, et elle ne laissait passer aucune incartade. La belle était parfaitement consciente des lois de protection des créatures magiques, mais elle s'en moquait. Il était SA propriété, elle en faisant donc ce qu'ELLE voulait. Les abrutis du ministère se mêlaient déjà de son travail, ils n'allaient pas non plus lui dire comment traiter son elfe de maison.

"Qu'est-ce qu'il a encore fait ? Attends... Le bruit de verre cassé... Ne me dis pas qu'il a ruiné la vaisselle ? Ces trucs valent une fortune ! Bon peu importe... Viens t'asseoir mon ange."

Après un baiser passionné, l'italienne obéit à son compagnon, prenant place sur le siège près de lui, résistant à la tentation de s'installer sur ses genoux. Il était tellement beau, assit là, puissant et séducteur sans le vouloir, les cheveux en bataille d'un brun sombre, ses yeux luisants d'un agacement passager, et quand ils se posaient sur elle, d'une tendresse surprenante. Elle aimait qu'il la regarde comme ça. Elle avait l'impression de renaître. Ses sentiments pour lui ne cessaient de croitre, et son coeur s'affolait dès qu'elle le voyait. Les iris bleus translucides de la blonde revinrent sur Gabriel. Elle écouta sagement son homme faire les présentations et adressa un sourire au West rouge. Ce dernier les regarda un grand moment, l'oeil hagard, tentant vainement de comprendre le lien qui les unissaient. Comme l'avait dit Will, ils étaient en couple officiellement depuis un mois. Et bien plus dans leur coeur.

Wait...wait...WHAT ? Attend j'ai bien William West en face de moi ? Ah je vois..suis-je bête, tu as voulu me faire une farce, bien joué c'est réussi. Toujours autant blagueur à ce que je vois.

Haussant un sourcil mécontent, Tina croisa les bras et bouda. Cette réaction était puérile, elle le savait bien, mais elle était faites ainsi. Quand quelque chose ne lui plaisait pas, elle se détournait et ne parlait plus, vexée et généralement blessée. Elle en profita pour couver des yeux William. Elle même avait parfois du mal à réaliser. Il avait été un séducteur infernal et avait conduit les trois quart de Poudlard dans son lit. Et désormais, il lui était fidèle. Ils s'aimaient réellement. Comme prise de folie, Valentina se leva à nouveau et s'assis doucement sur les genoux de l'ex Serpentard. Elle se moquait éperdument du regard de Gabriel, terriblement amoureuse. Elle trouva à nouveau les lèvres de l'homme de sa vie, l'embrassant avec tendresse. Le baiser dura de longs instants avant qu'elle n'accepte de se décoller de lui, un sourire rêveur sur le visage. Les bras enlaçant la nuque du jeune homme, elle se tourna vers son cousin et le regarda, un peu coupable. Ils étaient un jeune couple, et il était réellement difficile pour la blonde de se contenir. Elle posa sa tête sur l'épaule de Will.

Et non. Ce n'est pas une blague... Nous sommes vraiment ensemble.

La discussion partie alors sur leur famille et sur le manoir. Valentina trouvait cette histoire plutôt étrange, mais elle ne voulait pas se mêler de ce qui ne la regardait tout simplement pas. Pourtant, la mort de Victoria ne peinait personne ... ! Et elle devait reconnaitre que le manoir était agréable. Seulement, le fait qu'elle ai légué ceci à William était étonnant ; il n'avait pas été ému par son décès. Elke l'avait accompagné aux funérailles de la vieille femme, où ils s'étaient retrouvés seuls ou presque. Tina devait reconnraitre que sa curiosité était piquée, mais elle garda le silence.

Gabriel débuta un long monologue sur le caractère incroyable de ce lègue, et la belle, lovée sur Will, approuvait ses dires. Elle ne bougea pas, mais en effet, elle était particulièrement intéressée par la réponse qu'allait devoir donner son compagnon.  Elle lui mordilla le cou avant de se décider à ouvrir la bouche.

Mais chéri, tu ne m'avais pas dit que personne n'accordait d'importance à Victoria ?

Cette question posée avec innocence n'était pas anodine. Si en effet personne ne se préoccupait de la vieille table, il était plutôt logique que malgré ses différents avec le grand père du serpent, elle lui lègue son bien. Il restait le descendant direct des West. De par son éducation, Valentina connaissait plutôt bien la généalogie de la famille de son copain. Il y avait eu un différent sur la génération dernière qui se jouait encore aujourd'hui. Elle avait beau savoir que ça ne la concernait pas, elle ne pouvait que s'intéresser à cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : William West, Jeu 28 Aoû - 0:44


La réaction de Gabriel était des plus amusante. Le jeune lion semblait visiblement ne pas en croire ses yeux et ses oreilles. Le fait que son cousin puisse ne serait-ce que potentiellement être en couple semblait être pour lui une aberration sans nom. Visiblement, William aurait dut faire attention à ce que le rouge et or ne soit pas en train de boire lorsqu'il lui annonça la nouvelle. Du champagne recraché sur une table en acajou, quel gâchis. Au moins son cousin eut-il le bon sens d'essayer de lui-même.

Wait...wait...WHAT ? Attend j'ai bien William West en face de moi ? Ah je vois..suis-je bête, tu as voulu me faire une farce, bien joué c'est réussi. Toujours autant blagueur à ce que je vois.

Le serpent ne put retenir une légère grimace, un tic d'énervement que son cousin connaissait parfaitement. Était-ce donc si difficile à croire qu'il puisse s'être mis en couple ? Valentina semblait être de son avis puisque dans la foulée, la jeune femme vint s'asseoir sur ses genoux, passant ses bras autours de sa nuque pour l'embrasser avec tendresse. Quelques instants plus tard leurs lèvres se décollaient et la jolie blonde tournait son regard vers Gabriel, souhaitant visiblement mettre les choses au clair.

Et non. Ce n'est pas une blague... Nous sommes vraiment ensemble.

William approuva d'un hochement de tête, joignant la parole au geste.

"Je suis très sérieux Gaby."

Le sujet dériva alors à nouveau vers le manoir, le lion réagissant finalement au fait que son cousin en soit le nouveau propriétaire. Gabriel se posait des questions ce qui était normal. La vérité était que lui même ignorait pourquoi Victoria avait fait de lui son héritier. Après tout elle avait vu clair dans son jeu, elle savait parfaitement qu'il n'avait prit contact avec elle que pour se faire apprécier, elle savait qu'il la méprisait au plus haut point. Et pourtant elle l'avait nommé son héritier de son plein gré, sans qu'il n'ait besoin de la forcer. Même si bien entendu la vieille femme ne s'était probablement pas douté qu'elle lui léguerait ses bien aussi rapidement.

William n'aimait pas mentir à son cousin, c'était pourtant nécessaire. Il ne pouvait pas lui révéler qu'il avait tué Victoria. Certes sa mort ne l'affectait pas, tout comme elle ne semblait affecter personne d'ailleurs, mais que son propre cousin soit un meurtrier l'éprouverait certainement bien plus.


Mais chéri, tu ne m'avais pas dit que personne n'accordait d'importance à Victoria ?

Le serpent ne s'était pas attendu à ce que Valentina vienne en rajouter une couche, même si contrairement à Gabriel, celle-ci s'avérait d'une aide précieuse. Il était de nouveau temps d'utiliser ses talents de menteur, le fait d'utiliser la vérité pour mentir rendant les choses encore plus crédible.

"C'est le cas, la preuve on était les deux seuls personnes présente à son enterrement. Gaby n'était même pas au courant et je pense que nos père ne l'était pas non plus. Ou en tout cas si jamais il l'était ça n'a pas dut leur faire plus d'effet qu'à nous. Et pour te répondre Gaby... J'ai aucune idée de pourquoi elle a fait de moi son héritier."

Will s'arrêta un instant, fronçant les sourcils pour faire mine de réfléchir, attrapant son menton en posant le coude sur le cuisse de Valentina.

"Je sais pas... On avait bien échangé quelques lettres mais bon, c'était tout juste cordial. Je voulais voir si elle était aussi horrible que papy nous l'avait décrit et franchement, oui. C'est simple, si j'en avais eut l'occasion, je l'aurais achevé moi-même... Elle gardait une vieille rancune contre papy et ce qu'elle disait de lui était... Rien que d'en parler ça m'énerve encore c'est dingue."

En fin de compte, sa déclaration comportait un grand nombre de vérité, plus que de mensonge. Même si le seul mensonge venait pratiquement compenser tout le reste de part son importance, cela donnait tout de même un ratio relativement correct. Ne restait désormais plus qu'à attendre de voir les réaction de Gabriel et Valentina mais surtout, plus important : changer de sujet. William ne maîtrisait pas encore suffisamment son occlumancie pour être certain d'être un menteur parfait.

"Bref, assez parler des morts, je préfère de loin les vivants. Qu'est-ce que tu nous raconte de beau Gaby ? Pas de petite-amie cachée ou de trucs dans ce style ?"
* * *

La conversation dura encore longtemps et Will parvint sans difficulté à ce que le sujet ne dérive pas une fois de plus sur la manière dont il avait obtenue l'appartement. Visiblement Gabriel semblait lui faire confiance, c'était une bonne chose. Bien que William n'aimait pas spécialement mentir ainsi à son cousin, il y avait de bien nombreuses choses qu'il était préférable que celui-ci ne sache pas et ce, pour son propre bien.

Étonnamment, le repas concocté par Schiavo n'était pas totalement immangeable, à croire que les menaces qu'ils recevait plusieurs fois par jours de la part de sa maîtresse finissait par porter leur fruit, en tout cas sur certains points. L'après-midi se passa plutôt bien même si les caresses de Valentina témoignait son impatience à l'idée de voir leur hôte repartir. La belle italienne était décidément insatiable. Le lion finit par rentrer chez lui en début de soirée, promettant à son cousin qu'ils se reverraient sous peu. A peine la porte fut-elle fermé que le serpent se tournait vers sa belle qu'il découvrit déjà à moitié nue, grimpant lentement les escaliers, semant ses vêtements sur le chemin. Un sourire éclaira le visage du professeur, la soirée commençait plutôt bien...

[FIN DU RP]


Dernière édition par William West le Sam 15 Nov - 22:38, édité 1 fois (Raison : Ajout de la suite et fin du RP, libre arbitre de Gabriel et Valentina accordé.)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : Kyara Blanchet, Ven 9 Jan - 22:07


- Samedi soir -

Kyara marchait d'un bon pas dans les rues de Londres. Elle avait en main une carte afin de trouver la maison de William West, le professeur de potions. La brune ne voulait pas le tuer pour prendre sa place, malheureusement, mais il y avait une petite fête et Kyara était dans la liste des invités. Elle ne savait pas si c'était à cause de leur discussion dans la salle des professeurs ... Ils n'avaient pas tant parlé que ça, mais bon Kyara n'allait pas se plaindre ! Liam était aussi invité mais la Française ne savait pas s'il allait venir. Elle espérait que ce serait le cas ...

Regardant rapidement le plan l'ancienne serpentard s'arrêta devant un parc avant d'y entrer. Will avait dit qu'il habitait dans un endroit assez ... particulier. Une cabane dans les bois ? Un banc dans le parc ? Mmmh, au vu de sa tenue comprenant une robe rouge foncée et des talons Kyara n'était pas vraiment au top pour rester dehors. Au pire, elle allait piquer des capes, la sienne était cool, mais pas pour toute une soirée ! Sauf si la brune se mettait une mine ... mais s'il y avait Liam .... Rhaaa !

Suivant un chemin de terre, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques s'arrêta en découvrant la demeure de Will. C'était ... un .... manoir. Juste ça. Il avait gagné au loto ? Depuis quand être prof remportait autant ?! Profitant de la vue pendant quelques secondes, Kyara alla jusqu'à la porte et toqua trois fois tout en se demandant si William allait l'entendre. S'il était à l'autre bout du manoir surement pas et la brune ne voulait pas geler sur place ... Bah au pire ... la porte allait avoir droit à un relooking extrême !
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : Heather Wells, Ven 9 Jan - 22:42


Ce soir-là, une bonne dizaine de tenue étaient alignés sur le lit de la Garde Chasse. Celle-ci hésitait depuis dix bonnes minutes quand à laquelle choisir et la flamme incertaine de la bougie ne l'aidait pas dans son dilemme. Elle prenait une tenue, se postait devant son miroir avant de la jeter à sa place initiale. Toutes lui allaient bien certes, mais elle ne parvenait toujours pas à se décider. Elle enviait tellement les autres filles qui ne possédaient qu'une ou deux tenues de soirée, le choix devait se faire rapidement. Heather regarda chacun des vêtements un par un et elle finit par se décider, prenant la robe bustier bleu pastel. Heureusement, elle s'était déjà maquillée et coiffée, il ne lui restait que les retouches à faire. Cinq minutes plus tard, elle enfilait ses escarpins noirs et son épaisse cape de voyage.

Se dirigeant vers Pré-Au-Lard, elle marcha malencontreusement dans une terre beaucoup trop meuble et de la boue se répandit alors sur ses talons. Elle jura alors, et une fois à l'abris sur le goudron, elle nettoya le tout d'un coup de récurvite. Elle transplana ensuite au Nord de Londres, quelque part non loin de l'endroit où William lui avait déclaré posséder un logement. La nausée du voyage prit du temps à disparaître, au moins la moitié du chemin. Elle finit par arriver devant la grille d'un imposant manoir. Croyant s'être trompée, elle découvrit Blanchet devant le portail en train d'attendre. Elle devait donc être au bon endroit.

- Salut, fit-elle d'un ton cordial.
Revenir en haut Aller en bas
Zoey Higgs
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : Zoey Higgs, Ven 9 Jan - 22:45


Une fête encore ? Trop cool ! Je ne pouvais pas refuser ! Surtout si c'était chez Will... Ca promettait de finir en beuverie, coucherie, kiwicoterie, tripoterie, cochonnerie, walkyrie... Oups je m'égare ! Désolée.. Bref, ça allait être géant ! Comme à ma soirée, c'est un moment que l'on n'oublierait pas... ou plutôt si. Mais pas volontairement !

Je n'étais jamais venue dans son manoir et pourtant je savais exactement où il se trouvait. Il me l'avait indiqué lors après la soirée au Chaudron Baveur en me disant que je pouvais venir lui rendre visite quand bon me semblait. Je n'en avais pas eu l'occasion mais cette fois promettais d'être différente. Et je comptais bien le faire boire assez pour qu'on finisse dans une chambre rien que lui et moi !

Après le boulot, j'avais donc filé dans mon appart pour me changer rapidement et me refaire une beauté puis était redescendue au bar piqué trois ou quatre bouteilles pour la soirée. J'avais ensuite marché jusqu'au manoir. Je n'étais ni pressée, ni en retard. Traversant le parc du manoir j'arrivais devant la porte et vit que deux invitées étaient déjà là : Kya et Heath'. Il y aurait donc les mêmes invités que d'habitude, le gratin du gratin quoi ! Sérieusement, pourquoi n'étais-je pas Serpentard déjà ?


" Salut les filles ! Ca va ? Pourquoi vous rentrez pas ? "

Joignant le geste à la parole, j'essayais d'ouvrir la porte qui était fermée à clé. Loin de moi l'idée d'utiliser un sort aussi naze que l'Alohomora, je fis exploser la porte à l'aide d'un #Bombarda léger. Il était assez doué pour lancé un Reparo là-dessus hein ! Et si ce n'était pas le cas, il me décevait beaucoup ! Nous pouvions enfin pénétrer dans la demeure du grand West !

" YO WILL ! ON EST LAAAAAAAA ! "
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : William West, Ven 9 Jan - 22:57


La soirée promettait d'être intéressante ! Cela faisait des mois que William n'arrêtait pas de se répéter qu'il devait absolument inviter les quelques amis qu'il avait à passer une soirée chez lui afin de réaliser une véritable pendaison de crémaillère. Des mois que l'idée traînait sans jamais prendre forme et surtout sans jamais quitter son esprit. Après tout, ces derniers mois le professeur n'avait passé que très peu de temps chez lui, restant généralement à Poudlard ou n'ayant tout simplement pas l'occasion de rentrer à Londres, bien trop occupé par son travail, entre autre.
Mais la soirée était finalement arrivée ! Peu après la fin des vacances le Maître des Potions avait invité quelques uns de ses collègues ainsi que quelques amis proches à passer la soirée, nuit puis le temps de retrouver un état normal, chez lui à s'amuser. Autant dire qu'ils étaient tous fortement incités à ramener à boire sinon le budget du professeur partirait en fumée.

Le jeune homme se trouvait donc à l'étage, encore en train de se préparer après avoir passé une partie de l'après-midi à chasser la poussière s'installant par-ci par-là. Il faudrait qu'il songe à s'acheter un elfe de maison pour entretenir le manoir, lui-même n'en ayant clairement pas le temps. Will hésitait entre deux chemises, une noire et une émeraude, lorsqu'il entendit frapper à la porte d'entrée, plutôt bruyamment. Aussi fort, ça ne pouvait pas être grand monde, soit ce bourrin de Charli soit... Kyara. Proulx aurait préféré entrer directement, quitte à faire sonner toutes les alarmes du monde, c'était donc forcément Blanchet.

Le serpent conserva les deux chemises dans une main, glissa sa baguette à sa ceinture et, toujours torse nu, sortit tranquillement de sa chambre, se dirigeant sans se presser vers l'entrée au rez-de-chaussée. Heureusement, le bois massif résisterait aux petits poings de sa collègue.

C'était sans compter l'impatience de ses convives. Un bruit sourd et le bois volait à travers le hall d'entrée. Le sort fit voler en éclat l'une des colonnes en marbres proche de la porte et le serpent s'arrêta aussitôt, encore dans les escaliers, stupéfait. L'alarme rententit aussitôt, assourdissante. Laissant tomber les chemises au sol et tentant de se couvrir les oreilles, William attrapa sa baguette et l'agita pour faire cesser l'alarme, hurlant alors à son tour :


"P*TAIN DE BORDEL DE M*ERDE ! MAIS C'EST QUOI TON PROBLÈME !"

Un regard vers la porte lui indiqua aussitôt l'instigatrice de ce crime honteux.

"ZOEY ! TU FAIS CHIER ! Tu sais à quel points c'est chiant de réparer du chêne massif et du marbre ?"

*Respire William, tu perd ton sang froid et y'a personne à égorger pour te calmer les nerfs là...*

Le jeune homme récupéra les chemises au sol et descendit les marches quatre à quatre pendant que les jeunes femmes entraient. Leur faisant signe d'entrer, le serpent agita sa baguette en direction des divers débris puis vers ce qu'il restait de la porte.


"Reparo Maxima !"

Se tournant vers les trois jeunes femmes, remarquant la présence d'Heather ainsi que celle de Kyara, il avait au moins vu juste sur ce point. Se constituant un sourire de façade, il rangea sa baguette et leva les deux chemises devant lui.

"Laquelle des deux ? Et toi ma belle, t'as intérêt à te faire pardonner !"
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] The Red Viper

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 7

 [Habitation] The Red Viper

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.