AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 1 sur 1
[Habitation] Deus ex machina
Antoni Londubat
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



[Habitation] Deus ex machina

Message par : Antoni Londubat, Sam 30 Aoû 2014 - 18:44


______________________________


Voici l'habitation (Appartement) de Bram V. Salten.

Il peut poster dès à présent.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Bram V. Salten
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Chat (Sphynx)


Re: [Habitation] Deus ex machina

Message par : Bram V. Salten, Sam 30 Aoû 2014 - 20:07




Deux ex machina



Situé au quatrième étage d'un bâtiment délabré, il s'agit d'un endroit particulier que l'on pourrait considérer comme sinistre, malsain – à l'image du  personnage, en fait. L'air y est lourd et chargé de diverses odeurs ; le parfum de l'encens se mêlant ainsi à celui de la poussière et du papier. Quelques bougies enfument constamment les lieux et apportent une lumière tamisée, intime, qui projette sur les murs de papier peint déchiré et sur le parquet en chêne des ombres mouvantes. Contre le mur du salon se tient par ailleurs une imposante bibliothèque, mobilier massif et ancien sur lequel reposent des livres ou des bocaux contenant d'étranges créatures que le formol conserve depuis au moins plusieurs décennies ; le tout démontrant les intérêts du Vautour, un homme de lettres et de sciences. Fou, aussi. Dans un coin de la pièce se trouvent également un réfrigérateur et un bureau, de taille moyenne et couvert d'objets en tout genre tels que des tasses vides, des plumes ou encore des crayons. Et puis, par terre, un immense tapis pourpre que quelques coussins accompagnent  – au cas où, sait-on jamais. L'endroit est généralement silencieux, sauf quand une musique d'un siècle passé résonne en fond sonore. Un murmure fantomatique.
La chambre, dissimulée au bout d'un couloir étroit, renferme une ambiance similaire. Des fioles, des animaux empaillés, des ossements, des peaux de bête, des plumes, des morceaux de tissu et une valise jonchent sur le sol et le lit. Lit qui, par ailleurs, témoigne d'une étonnante propret en dépit des quelques taches brunâtres qui parsèment les draps. À côté ; une clef, celle de la voiture jaune de Fitzgerald, repose sur une petite table de nuit bancale et couverte de cendres. Enfin, un visiteur à l’œil aiguisé pourrait aussi distinguer, derrière le petit meuble, trois images accrochées au mur. La photo d'une mariée blonde, celle d'une femme noire à l'apparence curieusement mystique, et l'échographie d'une future mère. Doralysa, Shermoon et Daniel.
Enfin, la visite de l'appartement se finirait avec la petite salle de bains, qui ne montre aucune particularité visible. Il y a une baignoire, un lavabo et des toilettes. Et un placard, fermé et verrouillé, cachant probablement des secrets qu'il ne vaut mieux pas connaître...



Dernière édition par Edward F. Fitzgerald le Ven 20 Mai 2016 - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Deus ex machina

Message par : Axelle Higgs, Lun 1 Sep 2014 - 3:18


Dans l'allée des embrumes, Higgs accéléra le pas. Ce soir, elle avait rendez-vous avec Fitzgerald. Alors qu'elle était encore à Poudlard, Fitzgerald était professeur de divination, mais il avait mystérieusement disparu alors que Axelle était en septième année. L'ancienne préfète n'avait jamais su ce qui s'était passé. Bien entendu, les rumeurs avaient circulé rapidement allant de la dépression à l'emprisonnement à Azkaban ou encore pire à l'immigration de l'étrange individu en Amérique du Sud. Oui, les élèves ont une imagination débordante, mais Précisons par contre que Edward et sa folie portaient à ce genre de ragots.

Prendre contact avec lui avait été sans doute la partie la plus difficile. Les premiers lettre ne reçurent jamais de réponses, mais Higgs ne se découragea pas pour autant. Il y avait un indice qui la poussait è persévérer et c'était le fait que le hibou revenait sans réponse, mais également sans le parchemin d'origine. Cela signifiait donc que, quelque part, quelqu'un recevait ses lettres. Higgs la brune continua donc d'envoyer Holly en mission régulièrement, une fois par mois plus précisément.

Quand, enfin, elle reçue une réponse favorable, ses lèvres s'étirent en un sourire victorieux. Dans sa missive, Fitzgerald indiquait l'adresse de sa demeure et lui donnait rendez-vous le lendemain. Higgs était contente qu'Edward accepte sa requête plutôt particulière. La journée passa rapidement entre le travail et le ménage de son coquet appartement situé à Londres.

Vingt et une heure arriva et Axelle troqua ses vêtements pour quelque chose de plus discret : un jean gris ainsi qu'un sweater à capuche bleu marin, presque noir. Une fois à l'extérieur, elle transplana sur le Chemin de Traverse, près de la ruelle menant à l'Allée des Embrumes. Il ne semblait pas y avoir âme qui vive, mais il s'agissait seulement d'une impression. Rabattant son capuchon sur ses cheveux de jais, la sorcière se faufila dans l'allée, longeant les murs de briques crasseux.

Se sentant suivi et épié, l'ancienne Serpentard accéléra le pas, sa baguette serrée dans sa main droite. Elle bifurqua vers la droite et se faufila dans un portique miteux. Elle y resta camouflée quelques instants, ses yeux turquoises fixant le chemin. Une ombre passa et la jeune sorcière plaqua son dos contre le mur, histoire qu'on ne la remarque pas. Puis, elle poursuivit sa route, l'appartement de l'ancien professeur de divination devait être tout près, normalement.

Quand sa main se posa sur la porte d'entrée du bâtiment dans lequel vivait Edward, Axelle réprima un frisson. Il y avait quelque chose ici qui était... Sinistre. Oui, c'était le terme approprié. Elle grimpa lentement les quatre étages puis, devant la porte défraîchit par le temps et les mauvais traitements, Higgs toqua.
Revenir en haut Aller en bas
Bram V. Salten
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Chat (Sphynx)


Re: [Habitation] Deus ex machina

Message par : Bram V. Salten, Lun 1 Sep 2014 - 6:55



Réveiller les Morts
feat Axl Higgs

L'odeur de chair en putréfaction me réveilla. Redressant lentement mon corps, rendu lourd par le sommeil, mes sens engourdis me permirent de considérer avec un semblant de rationalité, ma situation physique. Sous mon regard reposait un rongeur mort, ses entrailles froides patientant dans un petit récipient en métal ; et entre mes doigts raides, je pouvais sentir le singulier contact de mon scalpel. Mhm  – je pouvais déjà sentir l'Autre commencer à s'agiter dans mon crâne. La mort l'excitait, et voir la dépouille de l'animal nous faisait ressentir un plaisir que je savais malsain, interdit. Cependant, je ne crois pas être doué de moral, aussi décidai-je de simplement laisser mon ami dans l'attente ;  « juste un instant, je te le promets. »

Me détournant de mon bureau et extirpant ma silhouette bancale du fauteuil, je me laissai glisser vers la fenêtre. Dehors, le ciel était sombre et la rue, presque vide. Presque, car la noirceur nocturne dissimulait des individus à peine vivants, des spectres errant dans l'Allée des Embrumes. Au-dessus du bas monde, quelques étoiles perçaient la nuit alors que les nuages, une masse quasi-opaque et étouffante, créaient un étrange plafond céleste. Cette soirée, en fait, semblait porter une ambiance mystique et propice aux appels vers l'Au-delà. Un sourire étira mes lèvres à cette pensée.

La jeune sorcière n'allait pas tarder à frapper à la porte de mon appartement. Higgs avait été une de mes élèves, lorsque je fus Professeur de Divination. Du moins, c'était ce qu'elle avait écrit dans l'une de ses lettres ; je n'avais pour ainsi dire, aucun souvenir concret de cette période. Tu sais, je suis un peu dérangé – les souvenirs se bousculent et se mélangent aux chimères. Je ne sais pas, ou plus, différencier le réel de l'imaginaire. Pour tout te dire, cela ne me dérange pas. Et Lui non plus ; je me complais donc dans cette constante incertitude, ce flou qui m'intrigue et me lasse.

(Elle arrive, je peux le sentir.)

D'un geste souple, je pris un drap de velours que je jetai sur la dissection que j'avais débuté, le matin même. Une clope allumée et machinalement portée vers ma bouche, l'encens se déployant dans l'air épais et les dés posés sur le tapis ; j'étais tout à fait prêt à recevoir la gamine. Silence, uniquement coupé par mon souffle et des froissements d'ailes. Un frisson courut sur mon échine tandis qu'un léger vertige fit vaciller ma vision pendant quelques secondes ; j'éprouvais une ivresse de satisfaction.

Un sursaut vint cependant m'interrompre lorsque le son d'une main s'abattant contre le bois retentit entre les murs du salon. Secouant la tête, je fis quelques pas afin d'atteindre la porte d'entrée, devant laquelle ma visiteuse  se trouvait. Cette dernière apparut comme une évidence, une inconnue en symbiose avec l'atmosphère rare qui nous entourait. Elle était jolie, oui. Mais c'était son âme que mes yeux traquèrent ; une substance obscure et profonde. Penchant la tête sur le côté, je lui fis signe d'entrer avant de fermer la porte à clef. Mes pas me menèrent ensuite devant la brune, sur le tapis, où je m'assis en tailleur.

- Prête à réveiller les morts ? demandai-je d'une voix rauque, la fumée de ma cigarette accompagnant mes mots.


Dernière édition par Edward F. Fitzgerald le Jeu 4 Sep 2014 - 2:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Deus ex machina

Message par : Axelle Higgs, Mer 3 Sep 2014 - 6:04


Il fallût quelques minutes avant que l'ancien professeur de divination ouvre lentement la porte. Le dos légèrement voûté, il avait l'air d'un corbeau. C'est ce que songea Axelle en l'observant. Une forte odeur d'ences, d'humidité et de cigarettes remplirent ses narines. C'était lourd comme atmosphère et le sol sembla vaciller légèrement. La main d'Edward l'invita à entrer dans l'appartement et, une fois qu'elle eut franchi le pas de la porte, il ferma et verrouilla derrière lui. Peut-être qu'une autre jeune fille aurait eu peur que l'homme s'en prenne à elle, mais Higgs avait confiance en l'homme. Il fermait à clef simplement car, contacter les morts, ce n'était pas vraiment admissible et vallait mieux ne pas se faire déranger pendant ces moments-là.

Fitzgerald s'était assis en tailleur sur un épais tapis qui semblait tout de même confortable. La couleur de ce dernier contrastait avec les teintes terres et sombres de l'endroit. Higgs imita son hôte et s'installa sur le sol, alors qu'une odeur indescriptible effleura ses narines. Elle ne s'y attarda pas, reportant plutôt son attention sur le prophète (?) :

- Prête à réveiller les mots ?

Axelle hocha la tête avec malgré tout certitude, laissant échapper un «hmm-hmm» de ses lèvres roses. Elle aussi avait envie de fumer. Non pas qu'elle était anxieuse à l'idée de communiquer avec l'au-delà. C'est surtout car prendre contact avec Chris Higgs cela venait à admettre sa mort. C'était un grand pas pour la jeune femme de vingt ans qui avait toujours nier la mort de son frère. Elle n'était pas la seule, l'ensemble de la famille -dont Kyara- semblait s'accorder sur le fait qu'il avait simplement lever les voiles. À chaque fois que les membres du clan Higgs se concertait sur cette idée, Axelle pouvait sentir le regard réprobateur de Ludovik posé sur eux.


- Je peux ? demanda la Serpentard en sortant son propre paquet de clope. Je ne vous l'ai pas dis dans la lettre, mais je veux contacter mon frère. Il est disparu depuis de nombreuses années et je crois en fait qu'il est mort.  

Le regard turquoise de celle qui fût jadis préfète de l'illustre maison de Serpentard se posa sur les dés. Comment allaient-ils faire ? Elle n'avait pas le souvenir d'avoir appris à contacter les défunts, ce qui était toutefois plus normal. Cela aurait été un peu irresponsable de la part de Poudlard de permettre ce genre de programme, en fait. La sorcière attendit la suite des évènements, car après tout, c'était Fizt' qui contrôlait cette session de spiritualisme.
Revenir en haut Aller en bas
Bram V. Salten
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Chat (Sphynx)


Re: [Habitation] Deus ex machina

Message par : Bram V. Salten, Ven 12 Sep 2014 - 2:37



Réveiller les Morts
feat Axl Higgs

Prenant au creux de ma paume les treize dés aux facettes lettrées, j'écoutai avec intérêt les paroles de la sorcière. Son incertitude quant au statut de son frère taquinait ma curiosité ; s'il faisait encore partie des vivants, notre appel pourrait résulter sur quelque chose de surprenant. Nous ne serions alors que de simples médiateurs entre la Mort et la Vie, les témoins d'une liaison intime et éternelle. L'ivoire contre ma peau me donnait la certitude que les heures à venir formeraient une brève ouverture vers l'Au-delà, et je ne pouvais que m'en réjouir. C'était vraiment excitant.

- D'accord darlin', nous allons nous y mettre tout de suite. Mes doigts s'étirèrent afin de laisser Higgs les percevoir un instant ; Le principe est simple, on pose une question et notre invité répond en formant des mots avec les dés. C'est simple, oui.

L'âme frémissante et les pensées errantes, je me délectais de cet instant – comme suspendu dans le temps. Entre les murs du salon, les nuances musicales de Space Oddity chancelaient langoureusement alors que mes lèvres caressaient le papier de la clope. Je ne voyais que de la fumée, grise et parfumée, dans laquelle perçaient deux orbes étincelants. De la fumée, et des ombres ; silhouettes fugitives que la lueur des bougies faisait s'agiter, elles courraient sur le sol et le papier peint sans que mon regard ne puisse les capturer. Elles partaient à la recherche d'une liberté inatteignable et éphémère que brisait la moindre étincelle. Je crois que l'Autre voulait les poursuivre dans la noirceur, emporter mon esprit vers un domaine où l'ordre du réel et des mondes n'existe plus. Pourtant, je le savais intrigué par la jeune Higgs, dont l’œil décelait de nombreuses questions. Et tout autant de réponses. Il y avait en elle, une singularité qui ne m'était pas étrangère ; la certitude qu'elle était...

(Qu'importe.)

- Un sentiment de calme doit te remplir l'esprit. Le silence inondera alors ton être afin que ne reste en toi, que celle que tu es vraiment. Il y eut sous mon souffle un léger rire. Le présent se détachera de toi, lentement... Et tu te retrouvas seule, avec nous. La vie s'étendra en dehors de ton corps et la mort se rependra dans tes veines. Pause.  Nous pourrons dès lors procéder.

Et sur ces paroles, je mis le mégot fumant dans le cendrier avant de le tendre à la gamine.  L'odeur du tabac alourdissait l'atmosphère et lui donnait une texture à peine perceptible, mais agréable à contempler. On n'entendait que nos respirations, à la fois saccadées et mesurées, se fracassant l'une contre l'autre. Renversant la tête en arrière, je fermai les yeux et me laissai peu à peu posséder par le vide. Chaque son s'évanouissait ainsi dans cette nuit mystique, le poids de mon corps se détachant de mon essence tandis que je me sentais affranchi du concret. Le froid me mordait la nuque et une obscurité quasi-totale enveloppait l'apparition, soudain lointaine, de mon invitée. L'Ailleurs était proche – si intimement proche que des murmures  spectraux pouvaient presque retentirent dans mon oreille.

(Êtes-vous là ?)

Ma main jeta les dés sur le tapis et un mot apparu clairement. Six lettres ; « ALWAYS ».  
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Deus ex machina

Message par : Axelle Higgs, Lun 22 Sep 2014 - 4:58


Sans plus tard, l'ancien professeur de divination prit les devant de la séance de spiritualisme. Il prit dans ses main les nombreux dés, qu'il montra brièvement à l'ancienne Serpentard, et expliqua le principe à son invité. Il jetterait les dés et ceux-ci formeraient une réponse. La sorcière plissa les yeux, l'air était lourd et la fumée -diffusée par les cigarettes, les bougies et l'encens- irritait ses beaux iris turquoises.

- Un sentiment de calme doit te remplir l'esprit. Le silence inondera alors ton être afin que ne reste en toi, que celle que tu es vraiment. Le présent se détachera de toi, lentement... Et tu te retrouvas seule, avec nous. La vie s'étendra en dehors de ton corps et la mort se rependra dans tes veines.

Axelle hocha la tête. Elle buvait les paroles de l'homme, bien qu'une petite voix lui soufflait de ne pas être naïve. De rester alerte.

- Nous pourrons dès lors procéder.

Il ponctua sa phrase, d'un geste brusque de la main, écrasant sa clope qui s'éteignit sous le choc contre la céramique. Axelle l'imita lorsque le cendrier nauséabond fut placée sous son nez. Fitz' décida qu'il était temps d'amorcer l'étrange séance et la sorcière mit en pratique les conseils donnés quelques instants plus tôt : être calme. Cela commençait pas une respiration régulière et profonde. Il fallait ensuite vider son esprit de toute préoccupation, saine ou non. C'était la partie difficile de l'exercice et la Higgs ferma les yeux, se laissant transporter dans un état d'esprit inconnu.  

Un murmure se fit entendre, mais Axelle garda sa concentration et son calme, elle sentie les dés rouler sur le sol et un appel déchirant se faire. Les yeux mi-clos, elle réussit à lire sur le sol un mot troublant : ALWAYS. Ne pas s'affoler et rester dans ce drôle d'endroit. Le regard vide, la sorcière releva les yeux vers le rapace et s'adressa à lui, dans l'espoir que l'esprit réponde par les dés :


- Qui es-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Deus ex machina

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 [Habitation] Deus ex machina


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.