AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 4 sur 4
[Habitation] La kiwicorne
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Charli Proulx
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard

Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Charli Proulx, Ven 27 Nov - 22:27


Cela faisait déjà un moment que Charli n'en pouvait plus. Il s'était senti trahi par ceux qu'il considérait comme sa propre famille et maintenant il n'avait plus rien. Les graines qu'il prenait en était surement pour beaucoup. Il était ailleurs, loin de tout horizon, il n'avait plus les esprits clairs mais il se sentait bien comme ça. Si au début il avait réussi à se contrôler et à n'en prendre qu'une fois de temps en temps, ce n'avait très vite plus été le cas. C'était le risque à prendre lorsqu'on avait son propre jardin remplit de kiwicot. Il en avait abusé, à un point qu'il en prenait un dès que les effets commençaient à s'estomper.

Avant que cet abus ne commence, il avait pris la place du Seigneur des Ténébres et il était fier de sa nouvelle place. Malheureusement, les choses n'avaient pas tourné en sa faveur puisque la fille de son prédécesseur avait la relève qui lui revenait de droit. Personne n'avait voulu suivre Charli et il avait sombré. Sombré à un point de non retour. Il s'était renfermé dans son coin, ne mettant presque plus un pied à Poudlard puisqu'il préférait rester chez lui à imaginer des plans de vengeances les plus fous les uns que les autres. Lorsqu'il aurait mis son plan en marche, il détruirait chacun des mangemorts, jusqu'au dernier pour se venger.

Mais les choses en avait décidé autrement. Il avait accélérer sa consommation. Ses idées n'étaient plus clair du tout si bien qu'il n'avait même plus la force de se lever. Son elfe n'en avait plus rien à carrer, il avait l'impression d'être en vacances puisque son maître ne lui demandait plus rien. Il avait juste pour ordre de l'alimenter en petites graines. La maison ne ressemblait plus à rien et c'était toujours moins pire que ce qu'il se passait dans sa tête. Il était à l'agonie, la sueur tombait de son front comme jamais, il ne ressentait plus rien. Il se voyait presque mourir sur son canapé, déçu de ne pas avoir accompli sa vengeance. Il n'entendit même pas la porte d'entrée s'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Axelle Higgs, Dim 27 Déc - 23:57


- Charli ?

La voix d'Axelle retentit au rez-de-chaussé. Les pièces étaient plongées dans la noirceur et la jeune femme informula un #lumos, afin d'avoir près d'elle une source de lumière. C'était un peu plus rassurant, surtout compte tenu de l'état des lieux qui était plus que ragoûtant. Il valait mieux ne pas trop s'y attarder. À vrai dire, Axelle avait l'impression de se trouver dans une habitation abandonné depuis plusieurs semaines que la demeure de son ami. Il aurait été surprenant de retrouver Charli dans tout ce fouillis, mais avec lui tout était possible.

Toujours dans la cuisine, la jeune femme dirigea sa baguette vers la droite, là où se trouvait un petit escalier menant à l'étage. Sans doute que la chambre de Charli s'y trouvait. Axelle n'avait été que peu de fois à la Kiwicorne et jamais Charli ne lui avait fait visiter l'endroit. Normal, compte tenu de la relation délicate qu'ils entretenaient (ou pas). Avant de monter à l'étage, la sorcière préféra jeter un rapide coup d'oeil au reste du rez-de-chaussé, histoire de s'éviter une mauvaise surprise.

C'est donc à pas de loup qu'elle se dirigea vers la salle de séjour. Pièce un peu plus grande que la cuisine, mais tout autant en désordre. Non, définitivement quelque chose clochait et la sorcière avait, en quelque sorte, bien fait de se rendre jusqu'ici. Retenant un soupir, la Higgs balayait la pièce de sa baguette et, après une légère hésitation revint vers la gauche, vers un canapé défraîchi sur lequel se trouvait une loque humaine.

Qui fut rapidement identifié comme Charli.


- Charli ? l'appela-t-elle doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Charli Proulx, Jeu 28 Jan - 22:30


Il eut l'impression d'entendre une voix, une petite voix qu'il ne reconnut pas. Il ne savait même pas si il était en train de rêver ou si c'était réel. Il était perdu, au fond du gouffre. Il n'avait plus la force de rien. Même ouvrir les yeux était une étape trop dur pour Charli. Il sentait la mort approcher et il se demandait même si ce n'était pas justement ça la solution, se laisser mourir pour en finir avec les problèmes. Il n'avait plus la force de se battre, pas maintenant en tout cas. Remuer le moindre petit orteil était déjà souffrance.

- Charli ?

La voix était de plus en plus proche et distincte. Il était même presque sûr qu'il la connaissait. Oui, c'était une voix familière. Il n'aurait su dire à qui elle appartenait mais il la connaissait. Dérangé dans ce silence qui berçait son agonie, il se décida à ouvrir les yeux afin de régler le compte de celle qui venait de déranger ses plans. Il en aurait bien été incapable vu son état mais il ne pouvait s'empêcher de réagir de la sorte.

Après de multiples efforts, ses paupières se soulevèrent enfin mais sa vision était loin d'être satisfaisante. Il distinguait vaguement une forme, une silhouette plus exactement. Il forçait mais il n'arrivait pas à se concentrer et pire que ça, ça lui donnait envie de vomir. Il arrêta donc de forcer mais lutta tout de même pour que ses yeux restent ouverts. Il voulait être capable de surveiller les agissements du perturbateur. Plus le temps passait, plus sa vision devenait nette. Enfin, c'était un bien grand mot mais il arrivait à distinguer à qui il avait à faire. Axelle. Oui, c'était bien elle mais qu'est-ce qu'elle venait faire là ?

- Axelle... Sa voix était basse, on l'entendait à peine. Il voulait parler mais lui-même n'y parvenait pas tellement sa bouche était sèche. Il tenta tout de même de déblatérer quelques paroles qui devaient être totalement incompréhensible. Qu'ce tf là ?
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Axelle Higgs, Sam 6 Fév - 3:50


Le temps de réaction fut long, à un tel point que la sorcière paniqua légèrement et allait prendre les signes vitaux de son ami lorsqu'il souleva les paupières, non sans difficulté. Le prénom de la sorcière fut prononcé faiblement et ce fut la seule chose qu'elle comprit à son charabia. Il avait le regard hagard, flou, et semblait chercher cette voix qui l'avait tiré de ce sommeil tout sauf réparateur. Assurément, le jeune homme avait largement consommé et Axelle secoua doucement la tête devant l'abus de son ami. Elle fléchit les genoux, afin d'être à sa hauteur sans pour autant toucher le sol qu'elle considérait comme déguelasse (euh.. C'était du vomis juste là ?), et entreprit de lui répondre d'un ton dénué de reproche :

- Je te cherchais.

Il y eut une hésitation, pendant laquelle elle détaillait le visage blême de Proulx. Lui qui d'habitude paraissait si confiant et assuré n'était à présent que l'ombre de lui-même. Le voir dans cet état peinait Higgs la verte. Elle aussi consommait, mais -pour l'instant du moins- réussissait à se contrôler et ne pas trop faire dans l'excès.

- Je m'inquiétais.. ajouta-t-elle, difficilement.

Parce que c'était rare que la jeune femme marchait ainsi sur son orgueil, surtout face à Charli, compte tenu de leur relation chaotique. Elle avait envie de lui crier par la tête qu'ils auraient pu être heureux s'il n'avait pas joué aux c*ns lorsqu'ils étaient jeunes. Peut-être même il y aurait-il eu des Proulx junior dans le décor ? Axelle avait trouvé le bonheur avec William, bien sûr, puisqu'elle l'aimait réellement. Par contre, le pacte conclut par les deux Serpentards les reliaient inévitablement l'un à l'autre. Un peu comme un vieux couple moldu qui divorçait des années plus tard. Sauf que la magie, surtout la magie noire, c'était bien plus fort que le mariage de sang de bourbe.

Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Jean Parker, Jeu 30 Mar - 18:13


Autorisation de Charli
LA Accordés pour le RP.

Ça tourne, encore et encore, ça tourne trop. Les organes se compriment, c'est pas un transplanage normal, y'a le stress, la peur d'être désarticulé à l'arrivée, on sent le début chaotique de l'après midi. Après l'étape vomi, c'était l'étape roulette russe, il ne restait qu'à parier sur quel membre du corps serait oublié là bas. Après être défaitiste de la sorte, ne sait-on jamais, sur un coup de chance, cela pourrait passer.

Les deux hommes arrivèrent au milieu d'une maison, inconnue au bataillon pour Jean. La déco était simple, le style rustique plutôt agréable à la vue. Cela changeait pas mal du cadre de vie auquel Jean s'était habitué, mais après tout ils étaient seulement venus là pour manger des kiwis. Après des pommes, de poires ou des fraises seraient autant appréciées, mais il faut dire que les kiwis semblaient avoir réveillé un truc chez son ami de fortune, donc autant aller jusqu'au bout de la piste de souvenirs.

Déjà point positif, à première vue, Charli semblait avoir tenu le choc du transplanage, et les deux sorciers semblaient avoir encore toutes les parties de leurs corps, c'était déjà un bon point.

La maisonnette semblait étrange, décalée du reste du monde vivant, Jean avait l'impression de voir devant ses yeux sa propre vie de débauche, avant de voler de quoi finir ses jours en paix. Après tout le monde n'avait pas la même chance dans sa vie. Le sorcier avait longuement pensé à tout quitter, aller s'acheter une belle maison sur une ile paradisiaque, de quitter les problèmes de ce monde minable, de vivre chaque jour comme si c'était le dernier, à fumer, boire et courir les jupons comme jamais. Cependant on dirait bien que la nature de l'homme ne change jamais vraiment, ses c*nneries avaient juste changés d'échelle, les risques étaient devenus démesurés, toujours prêt à se battre pour trois piécettes comme avant. Heureusement qu'il y avait le heurtoir pour blanchir encore et encore comme si de rien était.

Se permettant de s'allumer une cigarette, le sorcier se tourna vers Charli.

C'est ici que tu vis gros ? Ça a son charme d'un côté.

Le sorcier se demandait se qu'avait bien pu faire son ami de fortune dans la vie pour se retrouver à vivre dans des conditions pareilles. Mais après tout ce n'était pas vraiment ses oignons. Entendant son ventre gargouiller, le médicomage n'avait qu'une hâte, c'était que Charli sorte les kiwis pour une bonne séance de dégustation.
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Charli Proulx, Dim 2 Avr - 17:07


Ce truc, ce n'était définitivement pas fait pour Charli. Il s'agissait pour lui du pire voyage du monde. Ca tournait, tournait, rapetissait, grandissait, se compressait et dans tout ça, l'estomac du garçon ne suivait absolument pas. Heureusement qu'il avait déjà vidé ses tripes un peu plus tôt et qu'il n'avait donc plus rien à sortir sinon l'histoire aurait recommencé. Par chance, les deux compères étaient arrivés à bonne destination dans la petite bicoque de Proulx. La maison n'était pas d'une propreté incroyable - bien au contraire - mais cela ne dérangeait absolument pas l’amnésique. Dans son bordel, il y trouvait un certain réconfort. C'était son petit chez lui et si les gens n'aimaient pas ça, il s'en foutait royalement. Au moins, personne ne viendrait le déranger.

Il fallu quelques temps à Charli pour se remettre de ce voyage. Pendant ce temps là, Jean regardait avec un certain étonnement le lieu ou vivait son ami de fortune. Son regard en disait long sur ses pensées, Charli le remarqua mais décida de ne rien dire. Il pouvait penser ce qu'il voulait, c'était pareil.

C'est ici que tu vis gros ? Ça a son charme d'un côté.

Charli se contenta d'hausser les épaules et se rappela finalement de la raison de leur venu. Des kiwis. Sans un traitre mot, Proulx commença à déambuler chez lui, tel un voleur cherchant le bien le plus précieux en se demandant ou il avait bien pu les mettre. Il finit par se rendre dans la cuisine et trouva ce qu'il cherchait, les meilleurs fruits du monde. Il en attrapa quelques uns.

- Ca t'dis on s'pose dans l'jardin ? C'posé.

Sans même attendre l'avis de son invité, Charli s'engagea jusqu'à la porte de derrière et arriva dans son jardin qui n'était absolument pas entretenu. Sans fichant totalement, il se jetta dans un coin d'herbe non loin de l'unique petit coin bien entretenu. Allongé sur le sol, il commença à manger son kiwi, appréciant le goût parfaitement délicieux.

- P'tain mec, t'as vraiment eu une idée d'génie.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Jean Parker, Dim 2 Avr - 22:12



Charli se mit à farfouiller dans sa maison pour retrouver l'objet de la quête d'une journée d'hommes perdus. Dans ce genre de foutoir, comment voulait il retrouver un truc ? Après vu l'état de sa propre maison, le médicomage ne pouvait pas réellement juger l'organisation de son ami. La seule chose qui faisait que la ou Jean vivait était à peut près décent, c'était car il y avait un elfe de maison qui trimait toute la journée pour rendre ça habitable. Brave bestiole, gentille et obéissante.

Au bout de quelques instants à retourner l'habitation, Charli sembla tomber sur l'objet tant convoité. Quelques kiwis qui avaient l'air mangeable à première vue, de toute façon si ils ne l'étaient pas on improviserait au moment donné.

Ca t'dis on s'pose dans l'jardin ? C'posé.

Ben écoute ouais pourquoi pas ?

Le sorcier emboita le pas à son ami qui alla dans son jardin. Il était à peut près dans le même état que la maison, mais ce nétait pas bien grave, vu les conditions de vie passées ancrées dans les souvenirs de Jean, un endroit en b*rdel ne lui faisait pas grand chose. Charli s'était allongé dans un coin d'herbe pour déguster sa trouvaille, Jean décida de faire exactement pareil, et alla s'allonger non loin de lui dans l'herbe.

Prenant l'un des kiwis, le sorcier prit le temps d'enlever la peau vite fait avant de déguster celui-ci. Ils semblaient étonnamment frais, et avait le super bon goût qu'a un kiwi classique. Cela faisait un bien fou de manger un truc, sans doute le premier fruit depuis des mois et des mois. Peut être une vie de bohème marquée par le fait de toujours grailler des produits gras et industriels qui touche à sa fin ?

P'tain mec, t'as vraiment eu une idée d'génie.

C'était rare que quelqu'un lui dise qu'il avait eu une idée de génie. Bon c'était rare que Jean ait une idée de génie aussi. Le plus souvent ce sont des illuminations qui traversent son esprit, qui sont les pire idées possibles dans l'instant en question, et cela finit à chaque fois mal. C'est peut être la définition d'un simple d'esprit, mais il n'osait pas trop y penser.

Je reconnais que je suis fier de moi là, on est posés un truc de fou et ils sont trop bons tes kiwis.

Tout en dégustant le trophée d'une idée brillante, le sorcier se tourna vers son acolyte en lui demandant

Hé sinon quand tu t'es rappelé de trucs de ta vie passée, c'est apparu comment, genre un flash soudain comme ça ? Je t'avoue que je suis assez curieux sur ce que ça peut faire.

Le pire c'est que c'était vrai en plus, avoir la mémoire effacée, accès à presque un nouveau monde devant soi, bien que même si les souvenirs s'effacent, la nature de l'homme elle reste, et cela l'étonnerais qu'on change la nature d'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Charli Proulx, Jeu 20 Avr - 23:18


La dégustation des kiwis était exquise. Il ressentait une flopée de saveur qui se mélangeaient sur ses papilles, le goût sucré, la légère amertume. Un tout parfait. Installé paisiblement sur l'herbe de son jardin bien fournit, Charli en avait presque oublié la présence de son nouvel ami. Cet homme qu'il avait rencontré une petite heure auparavant, celui qu'il avait baptisé des entrailles de son corps. Comme quoi, la vie était un parfait mystère. Qui aurait cru que les compères finissent ensemble à traîner dans la vieille chaumière délabré du Proulx après une histoire de vomi ? Personne. Mais il en était ainsi. Jean finit toutefois par le sortir de ses pensées en lui faisant un petit commentaire sur les kiwis. Ne voyant pas quoi répondre à cela, Charli se contenta de sourire, un vrai sourire de bonheur.

Hé sinon quand tu t'es rappelé de trucs de ta vie passée, c'est apparu comment, genre un flash soudain comme ça ? Je t'avoue que je suis assez curieux sur ce que ça peut faire.

C'est vrai qu'il avait eu se flash. Celui sans qui ils ne seraient pas là aujourd'hui à manger avec passion des kiwis. Malheureusement, il ne s'était pas vraiment souvenu de sa vie passée. Il avait seulement senti qu'il aimait les kiwis, du plus profond de son être. De la même sorte, il avait ressenti qu'il en avait chez lui. Ce n'était pas réellement un flash, juste une illusion, à peine une sensation. Mais une sensation profonde.

- C'était pas vraiment un flash. Plus une.. sensation étrange. Comme si j'étais sûr. Je le savais au plus profond d'mes tripes. J'sais pas si tu vois c'que j'veux dire ? Mais pas comme si j'savais ou j'habite tu vois ? Autre chose, une sensation vraiment bizarre. Peut-être qu'on peut appeler ça un flash quand même.

Tout en finissant son deuxième kiwi, Charli repensait à ce que Kyara lui avait dit à son propos. Il cultivait et vendait. Si il cultivait, c'était forcément chez lui, il n'aurait jamais eu la brillante idée de faire ça dans un autre endroit, surtout que personne n'osait jamais venir aussi près de chez lui, pensant que la chaumière était totalement hanté vu son état déplorable. Mais, il avait vu qu'un petit bon de son lopin de terre était entretenu. Sûrement le truc horrible qui lui parlait de temps à autre et qui était à son service qui s'en occupait. Ca devait forcément être là.

- Attend mec, faut qu'j'vérifie quelque chose.

Charli se leva alors et se dirigea vers l'endroit mystérieux. Il y avait des herbes, classique pour un jardin, mais également des tiges un peu plus épaisse sur lesquelles étaient suspendus des sortes de graines d'un certain diamètre. Ca devait certainement être ça. Il n'y avait qu'une réelle façon de le savoir, il fallait tester. Proulx en arracha deux et retourna voir Jean.

- Tient mec, essaye ça. Nouvelle variété de kiwi.

Et aussitôt, Charli mangea la sienne pour montrer l'exemple. Au pire, si il se trompait, ils cracheraient leurs tripes ensemble. Après tout, c'était grâce à ça qu'ils avaient commencé à discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Jean Parker, Ven 21 Avr - 11:06


Interroger un amnésique sur son ressenti à propos de ce qu'il retrouve peu à peu comme souvenirs, c'était pour le moins intéressant. Pour une journée basée sur un réveil au milieu de nulle part suivi d'un épisode vomi avec un inconnu, puis finir chez l'inconnu pour manger des kiwis... On peut dire que c'était hors du commun comme journée. Elle donne presque envie de croire, d'espérer en les hommes, si ils pouvaient tous être pareil. Et le pompon sur le gâteaux, le mec était amnésique, il avait des flashs qui surgissaient de temps en temps il faut croire... Sinon ils ne seraient pas là après tout !

C'était pas vraiment un flash. Plus une.. sensation étrange. Comme si j'étais sûr. Je le savais au plus profond d'mes tripes. J'sais pas si tu vois c'que j'veux dire ? Mais pas comme si j'savais ou j'habite tu vois ? Autre chose, une sensation vraiment bizarre. Peut-être qu'on peut appeler ça un flash quand même.


C'était assez étrange quand même, si ça se trouve ce n'était même pas agréable. Il devait être constamment frustré, frustré de ne plus savoir qui il était, ce qu'il a pu faire et accomplir.

Je vois.. En tout cas je te souhaite bien du courage mec, j'espère que t'arrivera à te souvenir de la plupart des choses importantes de ton passé.

Finissant de déguster son kiwi, le sorcier se laissa aller dans ses pensées, histoire de rêver sereinement dans cet endroit décalé de la réalité. Charli brisa le silence quelques instants après.

Attend mec, faut qu'j'vérifie quelque chose.

Le sorcier ouvrit les yeux et se tourna vers son ami de fortune, qui semblait farfouiller à travers un peu de verdure pour retrouver quelque chose. Encore un flash ? Peut être. Lui seul le sait en tout cas. Quelques instant plus tard, il revint auprès de Jean avec deux espèces de grosses graines.

Tient mec, essaye ça. Nouvelle variété de kiwi.

Une nouvelle variété de kiwi ? Regardant cette graine dans ses doigts, le sorcier avait l'air perplexe. Cela ne ressemblait pas vraiment à un kiwi, mais bon Charli avait l'air de savoir ce qu'il faisait donc bon le sorcier joua le jeu et mangea la graine. Bon ce n'avait pas vraiment de goûts aux premiers abords, mais après quelques instants...

Allongé dans l'herbe, le sorcier eut l'impression de tourner sur lui même à une vitesse vertigineuse, c'était inédit. Cela avait les mêmes conséquences qu'un après midi passé à fumer encore et encore, avant de taper le bad trip dans la soirée. La il était aux portes du bad. Les sensations corporelles semblaient complètement décalées, des fourmis se mettaient à parcourir l'intégralité de son organisme. Essayant de se relever un peu et d'ouvrir les yeux, le sorcier découvrit un monde... Hors normes.

Il avait l'impression d'être devenu un insecte dans un monde vert d'une taille démesurée, les buissons se transformaient en immenses forêts, la maison elle s'était métamorphosée en une tour vertigineuse, le tout dans des nuances de vert indescriptibles. C'était la première fois que le sorcier avait un tel effet en mangeant quelque chose. Absolument incapable de penser, paralysé par une peur de l'inconnu, une peur de découvrir ce monde, le sorcier se laissa retomber dans l'herbe, pour observer le ciel... qui semblait être nuancé de vert, en attendant que les effets se calment.

Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Charli Proulx, Sam 22 Avr - 21:22


Bien que les deux hommes ne se connaissaient pas, Jean fit totalement confiance à Charli pour manger la petite graine qu'il lui avait donné. Peut-être que le voir la manger également l'avait rassurer mais Proulx fut content que son nouvel ami ne le soupçonne pas d'une quelconque mauvaise attention.

Les deux jeunes étaient allongés dans l'herbe, perdu dans un autre monde. Les effets du kiwicot avaient commencé et maintenant, pour eux, rien n'était plus pareil. Le monde avait changé de couleur, ils voyaient la vie en vert. Un vert beau. Un vert qui reflétait un monde empli d'amour. Un vert qui donnait envie de vivre. Les formes changeaient également. Tout était déformé, les environs étaient par moment plus petits mais par d'autres beaucoup plus grand, démesuré. Les hautes herbes qui les entouraient étaient devenus des lianes épaisses et semblaient moelleuse. Pour Charli, elles dessinait un chemin long et tortueux qui devait certainement mené vers un univers magique.

Il semblait déterminé à le suivre mais son attention se porta une petite seconde sur Jean qui phasait allongé dans l'herbe. Il avait l'impression de ne plus le reconnaître, il semblait être une nouvelle personne, un géant. Mais un géant pas du tout effrayant. L'espace d'un instant, il eut presque envie de lui faire un câlin mais il abandonna vite cette idée légèrement confuse. Dans l'herbe, Charli phasait jusqu'à ce qu'un sentiment étrange vienne l'envahir à nouveau.

Ces graines, ils les connaissaient bien. C'était du kiwicot. Il se souvenait maintenant en avoir déjà consommé, parfois même en grande quantité. Il se souvenait comment il l'avait créée, un mélange subtile entre kiwi, haricot et tequilla. Puis il se souvenait du petit commerce qu'il avait commencé à monter mais qui, malheureusement n'avait su vraiment perdurer à cause de son coma. Sur ce coup, il se sentait totalement savant. Il fallait s'y remettre, donner l'occasion au monde entier de pouvoir jouir de ses effets exceptionnels.

- Mec, ça c'est du kiwicot. C'faisait.. pouaaa j'sais même plus mais trop longtemps qu'j'avais pas ressenti ça. T'en penses quoi ?

Charli hésita d'exprimer son désir de reprendre la vente à son nouvel ami. Après tout, il ne le connaissait que depuis peu. Ce n'était pas quelque chose qu'on sortait au premier inconnu, c'était assez risqué.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Jean Parker, Sam 22 Avr - 22:07


Ce nouvel environnement était inédit, c'était genre la chose la plus exceptionnelle que le sorcier n'avait jamais goutée. Les nuances de vert étaient de plus en plus belles, et la peur semblait laisser place au calme, et petit à petit le sorcier semblait s'adapter à ce nouvel environnement. Le royaume enchanté semblait ouvert à plein de choses, belles, très belles, trop belles comparé au monde réel. Il avait la même sérénité que lorsqu'il s'était à fumer pas mal en peu de temps, à la seule différence qu'en s'évadant de la sorte, personne ne viendrait le déranger dans ce monde la. Est-ce que cette graine allait entrainser sa perte ? Peut être. Sans doute même. C'est comme si un alcoolique à boire chaque gorgée du meilleur vin du monde à chaque fois qu'il avait soif.

Il fallait que tout le monde puisse venir s'enfermer dans ce monde, pour fuir le réel, le temps, les sentiments, le bonheure la peine, tout. Il fallait le vendre ce truc. Le vendre cher, à tous, en d'autres thermes, pourquoi ne pas se goinfrer d'argent ?
Bonne question. Se tournant avec Charli qui était d'un ver éclatant et qui semblait en bien meilleur état que tout l'heure.

Mec, ça c'est du kiwicot. C'faisait.. pouaaa j'sais même plus mais trop longtemps qu'j'avais pas ressenti ça. T'en penses quoi ?

Incapable de se concentrer pour fournir une réponse construite, le sorcier se contenta d'essayer de balbutier quelque chose d'audible.

Meeeeeeeeeec... C'est genre... le meilleur truc que j'ai bouffé depuis ma naissance.

Essayant de se mettre en position semi-assise pour contempler tel un enfant ce nouveau monde à visiter, le sorcier eut une idée. Ce genre d'idée qui parait complètement allumée, mais qui pourrait étrangement marcher, voire être la meilleure qu'il ait pu avoir de sa vie. Les idées fusaient à la vitesse du son, celui de l'intensité des battements de son cœur. C'est comme si il rentrait peu à peu en transe. Cela faisait peut être cinq ou six ans que le sorcier n'avait pas été heureux de la sorte. C'en est même à se demander si il avait déjà été heureux à ce point une fois dans sa vie.

Mec je viens d'avoir une idée de ouf ! Mais genre ton truc la c'est une tuerie. J'ai fait pas mal de conneries depuis que j'ai quitté l'école de magie, donc je sais comment faire pour vendre ça vite et bien, ça partira comme des petits pains. Ah ouais une fois je suis passé à gringotts et presque sans faire exprès j'ai dévalidé un compte je crois... En vrai je sais pas pourquoi je te dit tout ça, mais toi t'es pas pareil. T'es pas comme eux la qui... vivent leurs viens en essayent d'être heureux, toi t''es comme moi, un mec décalé qui vit ailleurs que dans ce monde pourri. C'était le destin qu'on se rencontre gros, et si on oublie le vomi c'est le coup du siècle notre rencontre.

Pourquoi racontait il tout ça ? Sa langue était déliée pour la première fois de sa vie, hé puis raconter des choses à un amnésique c'est pas pareil, ce mec la il a l'air bien spécial, génial et le sorcier sentait bien qu'ils pourraient faire de grandes choses ensemble si Charli était d'accord de vendre ses merveilles à toutes les âmes en peine voulant s'évader dans un monde meilleur.

Après ce flot de pensées dite à haute voix, le sorcier se laissa retomber encore une fois dans l'herbe, rien que pour contempler ce monde avant la réponse de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Charli Proulx, Dim 23 Avr - 1:46


Meeeeeeeeeec... C'est genre... le meilleur truc que j'ai bouffé depuis ma naissance.

Charli était super fier de son coup. Il ne se souvenait pas de ces petites merveilles quelques heures auparavant et maintenant, il avait l'impression d'avoir retrouvé goût à la vie, surtout que son nouvel ami appréciait. Ce trip était totalement merveilleux, les couleurs dansaient, les formes virevoltaient. C'était totalement posé.

Mec je viens d'avoir une idée de ouf ! Mais genre ton truc la c'est une tuerie. J'ai fait pas mal de conneries depuis que j'ai quitté l'école de magie, donc je sais comment faire pour vendre ça vite et bien, ça partira comme des petits pains.

Mais c'est qu'il tenait une idée le petit. Si ils pouvaient vendre le kiwicot, ils se feraient une petite fortune. Surtout que Charli était persuadé que ça partirait comme des petits pains. Les sensations que la petite graine procuraient, personne ne pouvait y resister. C'était certain, en vendant ça, ils seraient riches.

- Gros ! C'est une idée de génie que t'as eu là ! On peut monter un réseau de taré, genre on embauche des gens et tout comme ça ils vont nous le vendre et nous on se fout juste les mains dans les poches !

Puis Jean continua dans son trip prit dans un élan de bavardage absolu, il se mit à dévoiler sa vie. C'était particulièrement inattendu mais après tout, il était totalement def et il était peut être même possible que demain il ne se souvienne de rien.

Ah ouais une fois je suis passé à gringotts et presque sans faire exprès j'ai dévalidé un compte je crois... En vrai je sais pas pourquoi je te dit tout ça, mais toi t'es pas pareil. T'es pas comme eux la qui... vivent leurs viens en essayent d'être heureux, toi t''es comme moi, un mec décalé qui vit ailleurs que dans ce monde pourri. C'était le destin qu'on se rencontre gros, et si on oublie le vomi c'est le coup du siècle notre rencontre.

Dans son bavardage, Charli ne fit attention qu'au début. Il avait cambriolé la banque. Ca c'était un truc de ouf. Enfin, tout dépendait si il avait cambriolé un compte bien chargé ou trois gallions qui se battaient en duel. Mais il se doutait très bien de la réponse. Forcément, il était riche maintenant. Charli senti comme une sensation de déjà vu, le cambriolage lui disait quelque chose mais il ne savait pas vraiment quoi. Tant pis, ça lui reviendrait peut-être plus tard.

- Mec, t'sais c'qu'on peut faire ? On va chercher d'la thune à gringott pour monter notre buisness parce que bon, ce s'rait con de dépenser notre thune nan ?

Il savait qu'il tenait un truc de pur génie, il ne restait plus qu'à savoir si Jean partageait la même idée que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Jean Parker, Dim 23 Avr - 2:17


LA de Charli

Gros ! C'est une idée de génie que t'as eu là ! On peut monter un réseau de taré, genre on embauche des gens et tout comme ça ils vont nous le vendre et nous on se fout juste les mains dans les poches !

Déjà ça partait bien de ouf, son nouvel ami trouvait que l'idée était bien et ça, on dirait pas mais c'était un truc vachement positif. Pour des gens qui s'étaient rencontrés quelques temps auparavant, entre un amnésique et un perdu, ils formaient alors un duode choc.

Mais ouais gros on embauche genre des gens pour bosser pour nous, on fait en sorte que y'a des gens à nos pieds pour faire le sale boulot et on s'enrichit sur leur dos tu vois le genre ? Et la... C'est ce genre de vie tranquille toujours désirée qui nous tend les bras. On a rien d'autre à faire que de vivre et d'apprécier ce monde tout vert.

Sans doute un peu trop utopiste comme mode de vie mais au fond si ils créeaient vraiment ce réseau inventé il y a une trentaine de secondes, cela pourrait ressembler à ça. Bon cela pourrait déjà ressembler à ça vu la fortune accumulée mais bon il réfléchiraient à ça plus tard.

Mec, t'sais c'qu'on peut faire ? On va chercher d'la thune à gringott pour monter notre buisness parce que bon, ce s'rait con de dépenser notre thune nan ?

Retourner à Gringotts ? Reprendre les risques de finir à l'ombre pour quelques pièces ? Ouais mais vu l'état les pièces semblaient vertes. Comme tout ce monde, comme tout cet univers, cette dimension parallèle dans laquelle ils venaient d'entrer dépassait toutes leurs espérances, c'était le symbole d'une nouvelle ère, celle du Kiwicot.

En vrai quand j'y suis allé je me souviens... A part le fait que j'ai eu peur un truc de fou, ça s'est assez bien passé. on a utilisé du plynectar, mais pour se faire passer genre pour le mec qu'on venait voler, mais la je vois pas comm...

Quoi que attends, je sais ce qu'on va faire. J'ai ce genre de flashs la


A présent debout, essayant de prouver sa domination sur ce nouveau monde, le sorcier se mit à mimer des gestes en plus de sa parole pour convaincre son ami. Courant chercher quelque part dans la baraque couverte de verdure illusoire un pour de parchemin qui traine et de quoi écrire, le sorcier revint auprès de Charli quelques instant plus tard, en lui montrant un message écrit sur une lettre.

Regarde mec, je commande deux fioles de polynectar dans un boutique que je connais, je vais chercher ma chouette, je reviens. le temps de finir sa phrase, le sorcier alla devant chez Charli afin de noter l'adresse, avant de transplanner devant chez lui. Jean rentra tant bien que mal après avoir passé les sécurités et donna la lettre ainsi que l'adresse de livraison du colis avec dedans les gallions nécessaires. Transplanant à nouveau chez Charli, le sorcier revint vers son ami en s'écriant

C'est bon mec, tout est commandé, j'ai mit ton adresse pour la livraison, normalement je pense que dans pas très longtemps on aura les deux fioles et genre un couteau que je voulais mais c'est pas en rapport.

Les pensées étaient totalement embrouillées dans son esprit, il avait l'impression de faire absolument n’importe quoi dans ce néant vert, mais cela ne semblait pas lui poser problème pour autant. Se rallongeant dans l'herbe, le sorcier attendit que le colis arrive. Environ une heure plus tard, par chance la chouette intelligente était venue ici, et en récupérant les deux fioles, le sorcier alla chercher Charli et lorsque celui-ci fut près, prit son épaule et transplana en direction de Gringotts.


[Fin du RP.]
Revenir en haut Aller en bas
Aido Yokoyama
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Aido Yokoyama, Mar 27 Juin - 23:38


RP de courtoisie avec le Cashoulet

Les gouttes s'écrasaient sur les épines, sur les branches, et continuaient finalement leur course jusqu'à la terre. Elles dévalaient le sillon de la feuille, coulant le long des ramifications de la tige principale, ou alors, sous le poids de l'eau, l'organe végétatif de la haie cédait et l'eau accumulée atterrissait directement sur la boue formée. Maintenant mettez un petit étudiant de Serpentard aux yeux bridés entre les gouttes et le sol. Et vous avez une poule mouillée. Enfin non, pas une poule. Aido mouillé. Enfin bref, il n'était pas très loin de toute façon, comme l'indiquait sa posture. Les jambes fléchies, les fesses orientées vers le sol, le dos courbé, la tête bien relevée et légèrement avancée vers l'ouverture qui se formait devant ses yeux. Il n'était pas loin de se mettre à couver.

Il lui avait suffi d'un petit tour des registres des anciens membres du personnel de Poudlard dans la bibliothèque pour trouver son bonheur. Liam Riu, bingo mango. Se retenant de gribouiller et d'arracher en milles morceaux la page comportant ce nom, il s'était contenter de recopier rapidement l'adresse en face du patronyme, à une telle vitesse qu'il avait eu du mal à se relire - puis l'encre qui bave, ça vous transforme des f en z - ou encore des Yellow Snake en Kiwicorne. Il avait failli être pris avec ce manuel, qui était très certainement interdit aux élèves. L'excitation à l'idée d'avancer dans ses recherches le faisait déborder d'énergie et de motivation, remuer sa haine l'avait juste miné pour le rendre amorphe, décrépi. Maintenant qu'il avait des pistes, il progressait, lentement, sûrement - et humidement. Il avait un bout d'espoir.

Yokoyama regrettait d'avoir choisi ce jour précis. Il avait vu les nuages, mais s'était dit qu'un peu de pluie rafraîchirait l'ambiance. Il n'avait pas pensé se retrouver à nager le crawl dans son pantalon et à barboter dans sa chemise. Il avait profité d'une sorte de sortie scolaire pour filer, discret et sournois comme il est (et puis personne ne remarquait sa présence généralement). Il s'était arrêté entre les arbres et arbustes qui bordaient la demeure. Il avait peut être une femme ce né-moldu, des enfants, un chien, un boursouf, un verracrasse. Bref, il avait bien quelque chose et toute information sur lui l'intéressait, toute possession qu'il pourrait briser.

Mais rien ne se passait. Il ne parvenait pas à savoir si la maison était occupée ou pas, il ne voyait aucun mouvement à l'intérieur depuis sa position. Et la pluie n'arrangeait pas les choses. En plus, voilà les courbatures qui débarquaient ! Il ne pouvait pas rester ici toute sa vie. Il tenta alors un déplacement. Il commença à se relever, doucement. Première grosse flaque dans le dos. Se redressant petit à petit, il reçut trois ou quatre réserves d'eau dans la tronche et parvint enfin à étirer ses jambes. Il était beaucoup plus visible d'un coup. Mais il n'y avait pas la moindre trace de mouvement jusqu'à présent, et si la pluie cachait sa cible, elle pouvait cacher l'espion également. Il sortit des sous-bois bordant la maison, et traversa en longeant les arbres.

Première acrobatie : un pied qui dérape, la boue qui éclate. La substance marron gluante recouvrit sa chemise qui s'était déjà rendue transparente par la pluie qui tombait drue. Comment reviendrait-il à Poudlard ? Problème à part, il se devait de continuer. Il voulait juste passer un coup d’œil vers la fenêtre, glaner une quelconque information sur son ex-habitant. Attrapant un peu de boue pour se faire des marques de camouflage sur les joues avec deux doigts, il reprit, définitivement dans la peau de son personnage.

Sa démarche était ridicule. Il progressait en enchaînant les pas de côtés, le dos baissé, le visage relevé, la bouche tremblante de froid, les bras placés derrière lui. Il imitait les ninjas qu'il avait pu voir à la télé mais sauf que ça avait tout de suite moins de classe qu'à la télé. Il observa la pauvre baraque de loin. Comment quelqu'un pouvait habiter ici ? Elle devait être remplie d'eau en ce moment.

Il n'y avait peut-être personne en fait, il perdait son temps. Mais il lui fallait en avoir le cœur net. Jetant deux trois regards à droite puis à gauche, il décida de rejoindre la chaumière délabrée. En chemin, deuxième cabriole : il rencontra un râteau. Posé là, sur le passage. Un râteau. Dont le manche vint se plaquer de ton son long contre le minois du garçon, lui arrachant un "AÏE" sonore, qu'il étouffa tant bien que mal, et qui l'envoya, fesses contre les pavés. Il se tenait le nez qui menaçait de se mettre à gicler le sang. Aido se releva, avança et se plaqua contre le pan d'un mur jouxtant une fenêtre désuète. Il priait pour que personne ne passe à ce moment précis. Le cerveau brouillé par la douleur, il se disait qu'il ferait mieux d'en finir une bonne fois pour toute. Il entrerait par effraction, voilà, pas de réflexion juste de l'action. Mais avant, un petit coup d’œil pour être sûr de ne déranger personne. Vraiment au cas où.

Tout doucement, il s'approcha de la vitre, le cœur battant à tout rompre, sa sueur se mêlant à la boue et la pluie, le visage couleur tomate, l'estomac noué. Juste un petit regard. Et ses yeux se retrouvèrent devant la vitre, qui était plus un miroir qu'une porte vers l'extérieur. Et il n'apprécia pas ce qu'il y trouva.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] La kiwicorne

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4

 [Habitation] La kiwicorne

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.