AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 3 sur 9
Dans un café
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Trisa Wintler
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans un café

Message par : Trisa Wintler, Mar 21 Juil - 15:05


Trisa ouvrit la porte en bois imposante ou figure le dessin d'une femme qui indiqué dans le monde moldus "toilette pour dames". La jeune femme entra dans cette pièce et pris une grande inspiration pour reprendre le dessus sur la situation désespérante qu'elle venait de vivre. Comment oublier cette journée dramatique accompagnée d'une homme arrogant qui lui rappel tout ce qu'elle souhaitait oublier, tel que la police, les enquêtes, les meurtres... Si Rurik continu comme ça c'est Tris qui aurait une envie de meurtre.

Devant le miroir, la jolie femme se regardait et compris qu'elle ne puisse plaire a personne au vue des cernes sur ses petites pommettes mais après tout, elle n'était pas là pour ça!
Trisa ouvrit le robinet et se rinça le visage en faisant attention a ne pas faire couler son maquillage. Enfin pour le peu qu'il en reste.

** Tris reprend toi, allez, tu es plus forte** lui dit son inconscient

La femme du haut de son 1m70 sortie des toilettes et retourna au bar et par miracle, le jeune homme est encore là, elle qui pensait qu'il reprendrait la fuite une nouvelle fois. Il n'était peu-être pas si fou que ça après tout!
Trisa s'assoit et appela le serveur afin que celui-ci lui apporte un verre de martini blanc... Rien de mieux que cette boisson pour redonner un peu de peps et de sourire.

Rurik était là assis face a son verre et silencieux,

- Tu comptes m'adresser la parole ce soir ou partir? Dit t'elle sans la moindre gêne

Tris était désagréable mais pensait l'avoir cerné, c'est un homme qui selon elle, ne supporte pas la gentillesse et qui aime plutôt la violence! En tout cas c'est ce qu'il montre en apparence car à l'intérieur, Rurik n'est surement pas le même homme.
Elle détourna le regard et fini son verre d'un trait.

** Qu'elle bien fou, je crois que je vais continuer à boire ** pensa t'elle

La femme fait un signe au serveur et celui-ci lui répond par un sourire.

- Le même Mademoiselle? dit le serveur


** rrrrr encore ce Mademoiselle**

- Oui jeune homme! répond t'elle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un café

Message par : Invité, Mar 21 Juil - 23:14


Le répit fut de courte durée : alors qu'habituellement, les femmes prenaient leur temps, se plaisaient à se faire attendre, cette Trisa revint plutôt rapidement, sans avoir vraiment changé. Qu'avait-elle fait ? Les rituels des porteuses d'ovaires devaient sans doute le dépasser... Mieux valait ne pas s'en soucier.

- Tu comptes m'adresser la parole ce soir ou partir ?

Au moins, ça avait le mérite d'être clair et de mettre la question sur la table...Ou du moins sur le comptoir. Rurik ne répondit pas tout de suite, réfléchissant tranquillement. Pourquoi partir ? Il était ici avant elle, comme la dernière fois, il n'avait pas à s'en aller...

« Ça dépend... Je pourrais aussi rester là à t'ignorer en priant pour que tu arrêtes de me parler. Cependant, cela risquerait de te redonner l'idée de te coller à moi, alors je préférerais que l'on parle, plutôt. »

Il haussa légèrement les épaules : tant qu'elle ne l'embêtait pas trop, il pouvait supporter sa présence. C'était à elle de faire des efforts, cette fois-ci.

« Pour commencer, j'ai eu de la chance pendant six moi ou bien tu es partie quelque part ? »

Au moins, cela pouvait déboucher sur le récit de voyages, aventures, soucis ou n'importe quoi dans le genre. Il aimait bien écouter les gens lorsque cela était un minimum intéressant. Ayant servi la jeune femme, le serveur fixa un petit instant le visage du russe, observa la bouteille de vodka qu'il utilisait pour remplir ses verres... Et la déposa devant l'imposant médicomage.

« Merci... » grogna-t-il avec une pointe de reconnaissance dans la voix.

Ce serveur l'avait parfaitement compris : si la bouteille entière devait y passer, autant laisser au client le contrôle du débit de sa boisson. De plus, il y avait aussi le fait que contrarier un mastodonte dans le genre n'était pas toujours très engageant, surtout au vu de sa veste de police et ses airs de brute laissant sans doute présager de comportements pas forcément très attendus de la part d'un agent de l'ordre.

Revenir en haut Aller en bas
Trisa Wintler
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Trisa Wintler, Mer 22 Juil - 10:38




« Ça dépend... Je pourrais aussi rester là à t'ignorer en priant pour que tu arrêtes de me parler. Cependant, cela risquerait de te redonner l'idée de te coller à moi, alors je préférerais que l'on parle, plutôt. »

Trisa le regardait surprise de voir à quel point il pouvait ce sentir au dessus des autres. Surprise n'est même pas le bon terme mais plutôt déçu. La jeune femme pensait tellement qu'au fond de cette arrogance, un homme meilleur serait présent.

** Comment puis-je me tromper à ce point? Comment ne peux t'il pas voir que je suis malheureuse et que je n'ai pas besoin de tout ça aujourd'hui?**

Tant de question sans réponse, peux etre qu'être flic ne lui apporte pas la résonance nécessaire en terme de femme et de tout le reste.

- Tu te moque de moi? Moi Trisa? Coller un mec!!!! levant la voix

Bon ok, il n'avait pas tout t'a fait tord, la dernière fois, la jeune femme avait vraiment besoin d'affection, un peu comme maintenant mais je penses que celle-ci avait compris qu'avec Rurik c'était une cause perdu d'avance tellement il se protège de ses propres sentiments envers les autres et tellement il se préoccupe de sa seule personne.

« Pour commencer, j'ai eu de la chance pendant six moi ou bien tu es partie quelque part ? »

La question était plutôt gentil, non agressive...

- Six mois, c'était court mes longs à la fois, j'ai traversé plusieurs pays afin de faire de nouvelles rencontres et voir de nouveaux horizons

** Je ne vais quand même pas lui dire que je me suis reconvertie enquêtrice pour retrouver mon frère.**


- J'aime vraiment beaucoup les nouvelles cultures, j'ai abandonné le monde magique pour le monde moldus le temps de me recentrer sur moi même. Je suis une femme qui aime se remettre en question chaque jours pour toujours progresser sur mes défauts. Tu comprends?

** J’espère qu'il ne va pas me trouver lourde avec mes histoires de femmes**

Trisa le regardait avec ses yeux verts percent et fini son verre.

- Et toi dis moi? Qu'est ce que tu es devenu durant ses six mois? J'ai déjà compris que tu étais retourné en Russie

En effet, pas besoin d'être une grande observatrice pour le deviner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un café

Message par : Invité, Jeu 23 Juil - 20:04



Il lui donnait une chance, en quelque sorte, une chance de l'intéresser un minimum pour qu'il reste à côté d'elle, qu'il ne l'ignore pas. C'était peut être un peu égocentrique de sa part ou même arrogant... Mais eh, elle s'était bien amusée à le coller la dernière fois, à faire semblant de chuter pour se retrouver sur lui et le toucher. Maintenant qu'il s'en souvenait, il se demandait bien pourquoi il ne lui avait pas attrapé le crâne et explosé contre le rocher. Il devait être de bonne humeur, ce jour-ci.

Elle s'indigna de ses paroles, mais tous deux savaient pertinemment que cela était vrai, il n'eut pas besoin d'en rajouter pour qu'elle songe à changer de sujet.

Trisa s'était donc lancée dans un voyage, pour faire des rencontres et se resituer dans la vie, fuir le monde magique pour découvrir de nouvelles facettes. Une sorte de quête pour se retrouver, hein ? Pourquoi sentait-il comme un gros mensonge, ou du moins qu'une partie de la vérité était dissimulée ? Ses sens de légilimens ne le trompaient généralement pas, mais est-ce que cela valait le coup d'appuyer là où ça faisait mal ? Si elle n'en parlait pas, c'était peut-être pour une bonne raison...

- ... Tu comprends?
« Ouais, plus ou moins... » répondit-il calmement.

Ce speech était tout de même bizarre, elle essayait de se vendre ou quoi ? "Je suis devenue meilleure parce que je suis une femme forte, indépendante et je travaille sur mes défauts afin d'être une meilleure personne". Franchement... Ça cachait forcément quelque chose, on ne sortait pas des inepties dans le genre en dehors des interviews pour décrocher un job.

- Et toi dis moi? Qu'est ce que tu es devenu durant ses six mois? J'ai déjà compris que tu étais retourné en Russie

N'ayant pas vraiment remarqué qu'il avait attrapé la bouteille de vodka et buvait désormais au goulot, comme un gros barbare alcoolique (même s'il se sentait toujours bien...), il acquiesça lentement avant de reposer la bouteille et répondre un peu plus convenablement :

« Je retourne souvent en Russie, je suis commandant de police là bas... D'où ceci... »

Il désigna les emblèmes de police sur sa veste.

« J'ai vécu quinze ans chez les moldus, je peux pas trop abandonner tout ça. »

Le serveur passa pour aller servir quelqu'un à l'autre bout du comptoir, haussant un sourcil au mot "moldu". Ah oui, il fallait faire attention à ce que l'on racontait, ici...

« Enfin, ici à Londres je travaille à Sainte-Mangouste, j'ai été affecté à Poudlard pour donner des cours de médicomagie, donc j'ai aussi des responsabilités, alors j'essaie d'alterner un peu entre les deux pays. »

Croisant les bras en s'appuyant sur le comptoir, il étira un léger sourire. Finalement, pourquoi se retenir ? Il allait lui poser quelques questions...

« Mais y'a quelque chose que tu ne me dis pas, hein ? Ça se sent que tu caches quelque chose... »

Son ton était parfaitement dosé, ses habitudes d'occlumens lui permettaient d'être vachement convaincant, surtout qu'avec son expérience du monde de la mafia et de la police, il avait eu l'occasion de tirer les vers du nez d'un bon paquet de personnes. C'était quelque chose qu'il savait très bien faire, sa carrure, son attitude, son caractère, tout lui donnait un certain avantage sur ce domaine là...

« ...Tu as fait quoi lors de ces voyages à l'étranger, hein ? »

Son regard clair se posa sur la jeune femme, la sondant du regard. Ses yeux dénués de toute chaleur, à la couleur aussi froide que les contrées du nord de la Russie, se fixèrent sur ceux de la brunette. L'alcool lui donnait un petit air détaché qui ne faisait qu'accentuer sa présence et l'insistance indirect pour qu'elle lui révèle ce qu'elle cachait, si jamais elle avait quoi que ce soit à raconter et que ses intuitions ne le trompaient pas.

Revenir en haut Aller en bas
Trisa Wintler
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Trisa Wintler, Ven 24 Juil - 10:44


... Tu comprends?
« Ouais, plus ou moins... »répondit-il calmement.

Trisa voyait très clairement qu'il ne comprenait rien a ce qu'elle racontait et que le jeune homme l'écoutait surement sans l'entendre. Était-elle honnête avec elle même. Trisa avait tout simplement besoin qu'on l'a remarque, elle a besoin qu'on l'écoute mais surtout qu'on prenne soin d'elle. Malheureusement la femme a tendance à ce tourner vers des hommes du type de Rurik, froid, sans cœur, sans amour a donner et surtout hypocrite.

La jeune femme détourna le regard un instant du jeune homme pour demander au serveur de bien vouloir lui remettre un Martini Rouge, cette fois. Elle en était au troisième et celui-ci commençait à lui faire tourner la tête. Ou peut être l'EFFET Ruirk!

** Non mais tu t'entends Tris, stop aux bêtises maintenant, il pourrait profiter de te faiblesse dans l'alcool** cette pensée rendait la jeune femme fébrile un instant en s’imaginant ce qui pourrait ce passer.

Le beau ténébreux avait l'air d'avoir la même idée au vue de la bouteille de Vodka, enfin de ce qu'il en restait vu que celui-ci c'était mis a boire au goulot. Apparemment, ca ne lui posait aucuns problèmes l'image du Policé Alcoolique.

« Je retourne souvent en Russie, je suis commandant de police là bas... D'où ceci... »

Rurik désigna les emblèmes de police sur sa veste. Comme ci Trisa ne l'avait pas vue... Mais on peux pas le louper, il est vraiment magnifique... Elle ne se rappelait plus de celui-ci lors de son séjour en Russie. Peux être pas la même compagnie, pas la même caserne ou pas le même grade.

« J'ai vécu quinze ans chez les moldus, je peux pas trop abandonner tout ça. »

Quand il prononça moldus et qu'elle vit le serveur passer, la jeune femme eu comme reflex de donner un petit coup de pied sur le tabouret de son confident. Trisa pouvez bien le comprendre, en ayant vécu a Londres avec toute sa petite famille ou du moins toute sauf son frère. Il était parfois dur de quitter ses racines pour un monde qu'on pensait être meilleur mais finalement les moldus ont tellement moins de problème, ils vivent quoi!

- Excuse moi pour le coup, c'est que tu comprends, nous devrions faire attention aux moindres mots ici! Dit tris gentillement

« Enfin, ici à Londres je travaille à Sainte-Mangouste, j'ai été affecté à Poudlard pour donner des cours de médicomagie, donc j'ai aussi des responsabilités, alors j'essaie d'alterner un peu entre les deux pays. »

Waou Trisa eu l'impression pendant que Rurik s'ouvrait enfin à elle, surement l'effet de la Vodka mais pourquoi ne pas en profiter. La jeune femme était très surprise d'apprendre que cet homme avait autant de responsabilités de part et d'autre de la planète et ça en deviendrait presque gênant car il doit avoir une vie très mouvementé et que sa compagne ne devait jamais s'ennuyer.

** Une compagne? Comment puis-je m'imaginer ça une seconde?**

Quand elle vit le sourire du jeune ténébreux, Trisa lui rendit! Elle ne l'avait encore jamais vu.

- Tu as un sourire magnifique, c'est dommage que tu ne le montre que très peu. Et oui en effet, il y a des choses qui ne sont probablement pas bonnes a dire et d'autres que je ne peux pas te dire car je ne te connait pas suffisamment pour te faire confiance. Répliqua Triss

La jeune femme s'approcha de son oreille et chuchota.

- Je serais obligé de te tuer!

Elle retourna sur son tabouret et finit son verre d'une traite. La tête de la jeune femme commençait à tourner légèrement. Trisa ne se sentait plus très bien en équilibre sur celui-ci et avait besoin de prendre un peu l'air.

« ...Tu as fait quoi lors de ces voyages à l'étranger, hein ? »

- Eh, je penses déjà vous avoir répondu inspecteur! Dit t'elle en riant.

** Qu'elle dominant! Waou!**
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un café

Message par : Invité, Sam 25 Juil - 15:12



La boisson semblait monter à la tête de la jeune femme, ça se voyait un petit peu, mais elle n'était pas encore au point de s'écrouler par terre ou se mettre à danser sur le comptoir. Le russe, lui, avait presque terminé la bouteille de vodka mais se sentait toujours bien, sachant  bien à partir de quand sa limite de résistance serait atteinte... Et il n'en était pas encore à ce stade là.

Lorsque le moldu entendit le mot que les sorciers utilisaient pour les définir, Trisa lui fit inutilement remarquer qu'il devait faire attention. Il s'en était rendu compte tout seul, mais elle avait le mérite d'être prudente. Il répondit à ses excuses d'un hochement de tête laissant entendre qu'elle n'avait pas à s'excuser.

- Tu as un sourire magnifique, c'est dommage que tu ne le montre que très peu. Et oui en effet, il y a des choses qui ne sont probablement pas bonnes a dire et d'autres que je ne peux pas te dire car je ne te connait pas suffisamment pour te faire confiance.

Le russe plissa légèrement les yeux : est-ce qu'elle essayait encore de le draguer ou quoi ? Lui ? Un sourire magnifique ? Habituellement, quand il souriait, c'était dans des contextes un peu différents... Lorsqu'il allait achever ou torturer quelqu'un, rendant cet acte plutôt terrifiant pour la victime. Ça ne devait pas être pareil lorsqu'il était détendu et hors combat. Bah, il n'allait pas se mettre à sourire pour un rien, non plus ! Qu'elle trouve ça dommage... eh bien tant pis pour elle.

Pour souligner ses paroles sur son refus de tout lui dire, elle se rapprocha de lui et lui glissa à l'oreille :

- Je serais obligé de te tuer !

Grognant légèrement, il souffla des narines d'un air amusé. Puis une seconde fois... Puis il laissa carrément échapper un rire tonitruant. Sa voix grave et son ton rocailleux avaient le même modèle que cet éclat de rire. Les autres clients présents se tournèrent vers les deux sorciers en entendant le policier. Cette Trisa était vraiment... drôle ?

S'arrêtant de rire après quelques secondes, il la fixa d'un air amusé tandis que les gens retournaient à leurs affaires. Vérifiant que le serveur n'était pas proche, il répondit à voix basse :

« C'est avec ce genre de paroles qu'on s'attire des ennuis, ma belle... »

Rapprochant son tabouret pour être beaucoup plus proche d'elle, il continua :

« Si c'est aussi important que ça, pourquoi ne pas faire confiance à un policier et médicomage ? J'ai vu et affronté des tas de trucs, je ne pense pas que tu sois capable de me faire quoi que ce soit. Mais je vois pas l'intérêt de t'en prendre à moi, si ça se trouve je peux peut-être t'aider, non ? »

Attrapant sa bouteille, il termina les quelques gorges restantes et la reposa sur le comptoir, s'étirant lentement la nuque : il avait atteint la quantité d'alcool parfaite, il se sentait bien, il demeurait lucide. Sans s'en rendre compte, il pouvait même être un peu plus sympathique et à l'écoute. Cette Trisa pouvait l'énerver, l'ennuyer, mais avec cette histoire mystérieuse, il y avait peut-être moyen de trouver un certain intérêt à supporter sa présence.

Revenir en haut Aller en bas
Trisa Wintler
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Trisa Wintler, Sam 25 Juil - 15:45


Rurik rit quand Tris lui chuchotait à l'oreille qu'elle devrait le tuer si celui-ci connaissait la raison de la souffrance de la jeune femme. Cette situation était en effet plutôt drôle et du coup la femme ce mis a pouffer de rire a son tour tout en le regardant... Malgré se tristesse, cette situation lui faisait beaucoup de bien. Est-ce l'alcool ou le bel homme, Trisa ne le sait pas c'est probablement les deux! Trisa ce sentit tout à coup observer par les personnes autour d"eux mais après tout vaux mieux rire que pleurer et pour la première fois, elle se sentit proche de lui.

« C'est avec ce genre de paroles qu'on s'attire des ennuis, ma belle... »

Il à probablement raison mais ce faire des ennemies aujourd'hui était le moindre de ses soucis. Avoir des ennuis avec Rurik ne dérangait pas du tout Trisa, si il pouvait lui faire du mal peux être cela stoperai les souffrances et au moins elle verrait un beau visage avant de... C'était la première fois qui lui disait "ma belle", surement l'effet de l'alcool.
Pendant que la jeune femme eu ses pensées obscur, l'homme rapprocha son tabouret d'elle et elle sortit de son coma avec un sourire pour ne pas montrer sa peine.

« Si c'est aussi important que ça, pourquoi ne pas faire confiance à un policier et médicomage ? J'ai vu et affronté des tas de trucs, je ne pense pas que tu sois capable de me faire quoi que ce soit. Mais je vois pas l'intérêt de t'en prendre à moi, si ça se trouve je peux peut-être t'aider, non ? »

- Ce n'est pas que je ne veux pas te faire confiance mais nous nous repoussons sans cesse, nous sommes agressif l'un envers l'autres alors comment veux-tu me comprendre moi et mes soucis. Malgré tout, je me sens proche de ... Je n'ai très peux d'amis à qui parler car je suis quelqu'un de mystérieuse qui ne se délivre pas comme ça et puis nous sommes là assis tout les deux dans un bar a siroter de l'alcool alors que nous pourrions faire tant de chose bien plus amusante, plus excitante...

** Oula mais là je vais trop loin, arrête Tris** dit son inconsciant

Trisa détourna le regard et redemande un verre de scotch cette fois au serveur. La jeune femme commence à ce sentir limite et a avoir la tête qui tourne. Aie !

- Tu sais, je n'ai jamais eu l'intention de m'en prendre à toi mais parfois ton arrogance me donne envie de meurtre. Chuchota t'elle

- Je sais que tu me vois comme la petite femme timide qui n'a aucuns caractères mais je suis comme toi que tu le veule ou non je sais que tu as une façade. Si tu veux m'aider très bien mais je ne veux pas te parler de ça ici dans cette état.

Dommage que Trisa n'avais pas d'appartement sinon elle se serait sentie en position de force par rapport a lui et aurait pu métriser la situation quelque peu bizarre. La quantité d'alcool de la jeune femme était trop élevé pour se redresser mais il fallait se lever, prendre l'air avant de ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un café

Message par : Invité, Sam 25 Juil - 16:43


Il lui demandait de lui faire confiance... Chose absolument insensée ! Pourquoi faire confiance à un mastodonte russe tout en muscles et au caractère qui ne laissait présager que des crânes brisés et des morts violentes ? Sous le coup de l'alcool, Rurik fut quelque peu frustré : les gens ne voulaient généralement pas lui faire confiance, il dégageait une aura imposante, peut-être terrifiante ou malsaine. Ce n'était pas de sa faute s'il était devenu un monstre durant ses trois années en prison et les quinze autres au sein de la mafia... En fait si, il l'avait choisi... Mais quand même ! Les gens ne savaient pas aller au delà des apparences...

Ils se "repoussaient sans cesse", hein ? C'était normal, elle l'avait collé au bord du lac, et lui s'était laissé faire comme un idiot. Il devait avoir eu la tête ailleurs ce jour là pour ne pas lui exploser la mâchoire d'un coup de poing bien placé. Oui, il était du genre à frapper aussi les femmes... Son excuse ? L'égalité des sexes.

Très peu d'amis ? Est-ce que pour lui, ses "amis" au sein de la mafia comptaient ? Dans un domaine ou n'importe qui peut venir vous poignarder dans le dos du jour au lendemain, l'amitié n'était pas vraiment un terme à utiliser. Leonid, peut-être... Il lui avait confié le soin de gérer ses hommes lorsqu'il n'était pas en Russie et lui faisait pleinement confiance. Cet homme avait été son ami et tuteur en prison, l'aidant à devenir le monstre qu'il était aujourd'hui. Il l'avait bien remercié en le libérant et lui offrant cette "protection" au sein de son groupe.

Se retenant de rire à nouveau, l'imposant sorcier lâcha un grognement amusé, assez similaire à celui d'un loup.

« Dire que tu es mystérieuse est justement une preuve que ce n'est pas le cas... T'as des ennuis ou je-ne-sais-quoi, des secrets, ça arrive à tout le monde. Et si tu veux faire des choses plus... euh... excitantes... Va me falloir une ou deux bouteilles de plus. »

Beurk, elle lui sortait ça directement... Les femmes n'étaient pas censées êtres subtiles et difficiles à comprendre ? Les charmer pour coucher avec elles n'était pas censé être une dure et laborieuse entreprise ? Il eut comme un frisson de dégoût...

« ...Non en fait faut même pas l'envisager. » fit-il doucement.

Il l'écouta à nouveau... Elle essayait de le convaincre sur le fait qu'ils étaient pareil. Absolument pas, ils n'avaient rien à voir. Mais si ça l'amusait de le croire...

« Si tu veux m'en parler, on peut aller ailleurs... Enfin si tu peux marcher droit, parce que là t'as l'air assez imbibée, faut pas boire comme ça quand on tient pas, hein. »

Revenir en haut Aller en bas
Trisa Wintler
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Trisa Wintler, Sam 25 Juil - 17:40


« Dire que tu es mystérieuse est justement une preuve que ce n'est pas le cas... T'as des ennuis ou je-ne-sais-quoi, des secrets, ça arrive à tout le monde. Et si tu veux faire des choses plus... euh... excitantes... Va me falloir une ou deux bouteilles de plus. »

Comment peut t'il dire une chose pareil, alors pour le lui le mystère c'est quoi de ne rien dire, bah souate... Au moins, pour le coup l'envie de discuter avec lui avait bizarement dispararut. La probabilité que cet homme soit celui qu’espérait Trisa était mince...

- Oui j'ai des ennuis comme tout le monde, alors pourquoi voudrais-tu m'aider moi, Trisa? Apparament je te dégoûte vue que tu as besoin de plusieurs bouteilles pour faire des trucs exitant avec moi! Tu me dégoûte car en plus de ça tu as un espris pervers. Dit la jeune femme sur les nerfs


A ce moment précis, elle avait envie de l'étrangler et de lui casser la tête contre ce bar minable! Trisa n'avais besoin de charmer personnes pour obtenir ce qu'elle veut et la tout suite c'est de s'enfuir en courant et de ne jamais au grand jamais le revoir lui et ses manières. Elle n'aurait jamais du lui adresser la parole après ce qu'il c'est passé entre eux il y a six mois.

« ...Non en fait faut même pas l'envisager. »fit-il doucement.

- Quand tu ouvriras les yeux et que tu arrêteras de te voiler la façe sur ta personne, peux être pourrais-je te faire confiance et m'ouvrir à toi... Je fais tout pour que ça ce passe au mieux et toi tu es là... Enfin bref!

« Si tu veux m'en parler, on peut aller ailleurs... Enfin si tu peux marcher droit, parce que là t'as l'air assez imbibée, faut pas boire comme ça quand on tient pas, hein. »

Trisa était vraiment mal, bourré, a bout de nerf et déboussolé. Elle aurait aimé que ça ce passe différemment et qu'ils puissent tout les deux partir ensemble dans un endroit plus tranquille.
Après avoir fini son verre la magnifique brune au yeux verts se leva comme elle put et pris son souffle. Elle fit signe au serveur de venir afin de régler sa note. Très énervé, Trisa avait horreur de s'afficher devant tout le monde et encore plus devant un bar, il était l'heure de partir.

- Tout va bien Mademoiselle? dis le serveur d'un air inquiet en regardant Rurik

- Cela ne vous regarde pas! répondit t'elle sèchement tout en prenant la direction de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un café

Message par : Invité, Dim 26 Juil - 17:27


Pourquoi l'aider elle alors qu'elle l'énervait très facilement ? Ce devait être son côté bienveillant, l'esprit du policier... Nooon, il n'avait pas plusieurs personnalités comme tous ces personnages de films et romans débiles. Aider son prochain n'était pas une activité très courante dans son emploi du temps, mais ça lui arrivait... Il n'était pas malfaisant et cruel, ça c'était réservé aux moments pendant lesquels il se laissait aller aux meurtres et actes d'une violence inouïe.

- Quand tu ouvriras les yeux et que tu arrêteras de te voiler la façe sur ta personne, peux être pourrais-je te faire confiance et m'ouvrir à toi... Je fais tout pour que ça ce passe au mieux et toi tu es là... Enfin bref!

À nouveau, le sorcier eut envie de rire, se retenant néanmoins d'attirer l'attention cette fois-ci... Puis de toute manière, c'était fait, il avait utilisé son crédit de rire pour les vingt prochaines années. Qu'il ouvre les yeux sur quoi ? Il savait pertinemment ce qu'il était, ce qu'il aimait et ce qu'il n'aimait pas. Était-elle en train d'insinuer que parce que madame faisait des efforts, alors il devait obligatoirement s'intéresser à elle et vouloir coucher avec elle ?

« On se demande bien qui est l'esprit pervers, là... » grogna-t-il en haussant les épaules.

Laissant la jeune femme se lever et payer sa consommation, le russe réalisa également qu'il devait payer pour la bouteille qu'il avait sifflé avec une facilité déconcertante. Entre son apparence caractéristique, sa veste particulière, son accent à couper à la tronçonneuse et sa descente de vodka sans fautes, il ne lui manquait plus qu'une marteau et une faucille tatoué sur les deux poings... Bon, bien sûr, la Russie n'en était plus à ce stade là depuis des siècles, mais les gens n'arrivaient pas à se sortir cette image de la tête.

Sortant une petite liasse de billets d'une poche, il paya sa consommation sans trop savoir comment compter tout ça : fallait-il découper en verres ? Parce qu'il ne savait pas vraiment ça en faisait, au final... Ou bien est-ce que ça comptait comme deux ou trois tournées offertes à lui-même ? Après réflexion, il déposa une certaine somme, sans doute un peu trop considérable, mais tant pis, l'argent moldu n'était absolument pas un problème pour le mafieux qu'il était.

« Tout va bien Mademoiselle ?
- Cela ne vous regarde pas ! »

Haussant un sourcil, Rurik coula un regard entendu au serveur : s'inquiétait-il pour elle en la voyant partir avec lui ? Comme c'était touchant... Et surtout, comme c'était inutile, ce jeune homme maigrichon ne pouvait rien contre lui. En passant à côté de lui, le russe le gratifia d'une tape sur l'épaule.

« La dame a raison, on se mêle pas de ce qui ne nous regarde pas, gamin... »

C'est ainsi qu'ils sortirent du café, l'air frais de la nuit vint aussitôt les assaillir. Le médicomage entreprit de défaire la fermeture éclair de sa veste, laissant cette brise s'engouffrer brièvement sous ses vêtements, lui donnant sur le coup un aspect encore plus massif que ce qu'il n'était déjà... Lui, par contre, ne se perdait pas en considérations sur son apparence, il se demandait comment était-il resté en vie toute la soirée avec cette veste sur le dos, en intérieur, et en ayant autant bu. Un peu de fraîcheur était tellement agréable...

« Bon, tu viens ? »

Les mains dans les poches de son jean's, il fit volte-face et s'enfonça dans les rues de Londres, qu'il avait appris à connaître au fil du temps. Trisa le suivait pour une raison qui lui était encore inconnue : s'il la dégoûtait autant, elle pouvait très bien lui dire d'aller se faire cuire un œuf et partir toute seule...

[ Fin du RP , suite ici ]
Revenir en haut Aller en bas
Tia Callaghan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Tia Callaghan, Jeu 27 Aoû - 21:28


Pv Shaun Hyde, suite du Rp d'Oxford Street


Effectivement, le bar n’était pas si loin de la rue d’Oxford Street.
Ils s’étaient retrouvés dans une rue tranquille et pas trop louche de la capitale. Tia n’avait pas vraiment parlé pendant le trajet. Elle n’était pas de ceux qui se faisaient remarquer, ou qui possédaient une remarquable assurance lorsqu’ils se retrouvaient seuls avec une connaissance. La brune préférait ne rien dire et attendre le bon moment que de déblatérer des phrases qui finiraient par n’avoir aucun sens et certainement agacer l’autre personne. En général, on la percevait d’abord comme une jeune femme douce et réservée, avec tout de même un calme et une combativité qui compensaient son attitude des débuts. Le Shaun n’avait pas dit grand-chose non plus. Peut-être était-il assez intimidé, d’une certaine façon.

L’air d’été s’était fait frais. Tia avait la chair de poule, et ses pieds devaient probablement être glacés ainsi que ses mains. Heureusement, ils se retrouvèrent devant une enseigne nommée « The Social » , qui lui rappelait celles du Chemin de Traverse. Un peu XIXème siècle, mais avec des touches modernes qui rendaient l’ensemble chaleureux. Shaun l’a laissa galamment entrer en première…
Tia admira avec une curiosité émoustillée le lieu qui lui faisait face.
Ils étaient parvenus, après un petit hall, dans un sous-sol aux lumières tamisées. Les murs étaient en vieille brique et le carrelage décoré de motifs noirs et blancs. Le plafond ressemblait à la coque d’un bateau, avec un parquet en bois légèrement incurvé.

A sa droite, la Gryffon put découvrir le bar, qui n’en finissait pas vu l’importante longueur de la pièce. Le comptoir avait été construit dans un bois très sombre, et aménagé de tous les ustensiles modernes attendus à la bonne confection des cocktails et des différentes bières. De nombreuses chaises hautes noires étaient alignées le long du comptoir et quelques exemplaires de journaux anglais aimablement mis à disposition de la clientèle.
A sa gauche, Tia apprécia la rangée des mini-canapés en vernis rouge foncé à l’ancienne. Entre chaque duo de canapés se situait une table en bois, avec un duo de verres et d’assiettes qui incitait à prendre un plat du soir. Enfin, sur chaque mur -où perçaient des fenêtres qui laissaient encore passer la lumière de fin d’après-midi-, des tableaux composés de différentes photos en noir et blanc étaient mis en valeur par de petites lampes qui ajoutaient à l’ambiance « cosy » du bar.

La jeune femme se sentait bien dans cette ambiance propice à une discussion détendue.
Elle ne savait pas comment allait évoluer la suite des évènements, aussi prit-elle l’initiative de s’asseoir sur une des chaises hautes du massif comptoir. Comme la salle était presque vide –à part un couple de trentenaire qui s’était fait plus discret à leur arrivée – le barman n’avait pas remarqué les nouveaux arrivants.
Les deux jeunes gens avaient encore le temps de se poser un peu. Tia posa son sac en cuir à même le support en bois, ne voulant pas prendre le risque de se le faire voler parce qu’elle l’avait laissé bêtement sans surveillance sur le sol. Par automatisme, elle passa la main dans ses cheveux afin de se donner un peu d’air dans la nuque. Puis elle se tourna doucement vers Shaun.

-C’est vraiment chouette ici. Commença-t-elle avec enthousiasme. Puis elle réfléchit à comment ré-aborder le sujet de la magie, afin qu’il n’y ait plus aucune ambiguïté durant la conversation. Hmm,et si jamais tu as toujours un doute… -Elle jeta un coup d’œil pour voir si personne ne l’observait- Je pense que cet objet doit te dire quelque chose, je me trompe ? Fit-elle en montrant discrètement le bout de sa baguette en prunellier. Si c’est le cas, tu devrais me croire quand je te dis que je connais l’hôpital que tu as mentionné. Termina-t-elle avec un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Shaun Hyde
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Shaun Hyde, Dim 18 Oct - 13:30


Shaun entra en compagnie de Tia dans le pub « The Social » qu'il connaissait bien car il y allait assez souvent.

Comme d'habitude, le pub n'était pas très fréquenté, mais ce n'était pas gênant, Shaun aimait le calme.

Ils partirent s'asseoir au comptoir qui était vide, le barman ne les avait pas entendus arriver.

Shaun regardait Tia avec une légère méfiance.

*Est-ce qu'elle m'a menti ?  Comment puis-je en être sur ? Pourquoi je devrais la croire après les coups que je me suis pris ?* se demandait-il.

-C'est vraiment chouette ici.

La voix de la jeune femme le sortit de ses pensées

-Oui c'est vrai, j'aime beaucoup ce bar. Dit il en ayant l'air pensif

-Hmm, et si jamais tu as toujours un doute… Je pense que cet objet doit te dire quelque chose, je me trompe ?

Shaun regarda attentivement la jeune femme et vit le bout de la baguette de la jeune femme

*Si ça se trouve c'est juste une branche ! Je sais, on va voir ça...*

-Oui oui je connais. J'aime les aigles et toi ?

*Ahah je vais voir si elle comprend le sens de la phrase et si je peux vraiment lui faire confiance *

-Hey Fred ramenne toi et avec deux Guinness s'il te plait !

Criât il à travers le bar avant de fixer la jeune femme en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Tia Callaghan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Tia Callaghan, Sam 31 Oct - 14:13


Pourtant le Shaun ne semblait pas la croire, ce qui agaça profondément Tia. L’ombre qui passa dans les yeux devenus verts du brun l’avait interpellé. Ce mec était vraiment douillet! Râla-t-elle en son for intérieur. Se baser sur la force physique qu’elle avait montrée lors de sa prise de combat était ridicule. Pourtant, le mot qui lui trottait dans la tête depuis qu’ils n’étaient plus dans une situation de dispute avait fait son chemin : Mr. Hyde était en train de tester ses nerfs.

-Oui oui je connais. J'aime les aigles et toi ?

Trop simple à deviner. Elle n’aurait peut-être pas été amusée si ça avait été une autre personne, mais Tia le fut avec Shaun. Elle venait d’accepter que ce gars aimait emm**der le monde juste pour voir comment ce monde réagirait à ses remarques. Bien. Il fallait donc se plier au jeu et voir où cela les mèneraient…
Peu après qu’il ait commandé à un certain Fred deux Guinness depuis le comptoir, la Gryffon se tourna vivement vers cet étrange jeune homme. Il semblait à la jeune femme distinguer un sourire masqué par son début de barbe qui se dessinait peu à peu sur ses joues pâles.

-Je préfère les lions. Lui répondit-elle. Mais dis-moi, qu’est-ce que tu faisais dans le coin d’Oxford Street ? Une personne de ta catégorie n’aime pas tellement traîner chez les moldus, d’habitude. Fit-elle en accentuant le mot révélateur.
Maintenant, qu’allait-il encore dire ? Peut-être venait-elle de le vexer, s’il était un Né Moldu, comme elle... Elle n’arrivait vraiment pas à calculer comment le brun réagirait. Et c’était bien cela qui l’intriguait le plus. D’habitude, elle réussissait plutôt bien à lire sur les visages des gens, mais cette personne était douée pour cacher ses émotions les plus profondes. Au fond, ils se ressemblaient un peu, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Dans un café

Message par : Malicia Evans, Mar 1 Déc - 2:51


Retrouvailles avec une vieille connaissance
RP PV avec Ashley Halinski
Pas de post depuis 1 mois tout pile, je me permets d'écrire ce RP - Si y a un problème, MP !

Depuis que la jeune femme est revenue au Royaume-Uni, elle reprenait contact avec ses anciens camarades. Il y a peu de temps, elle avait recroisé un ancien élève de Poudlard, un mec de sa promo avec qui elle s'entendait plutôt bien. Un certain, Ashley Halinski. Malheureusement, ils n'avaient pas eu le temps de discuter. Les deux jeunes adultes avaient trop de choses prévues.  Alors, Malicia proposa à l'ancien Serpent s'il voulait aller boire un café un autre jour et fut particulièrement enjouée quand il répondit positivement.

Ils devaient se retrouver dans un café Londonien en début d'après-midi. La jeune femme prit alors le temps de se préparer, chose plutôt rare. Elle avait les cheveux lâchés, disciplinés et un maquillage plutôt prononcé, particulièrement au niveau des yeux. Sa tenue était légère, comme d'habitude, accompagnée de son fidèle.... perfecto ! S'estimant prête, elle saisit ses affaires et prit la direction du café.

Sur le chemin, elle s'arrêta devant plusieurs boutiques. Elle regarda le temps qui lui restait avant son rendez-vous, une bonne heure de livre devant elle, largement assez pour flâner un peu. Elle entra dans le magasin et regarda minutieusement tous les articles. Trop de choix et .. pas assez d'argent, que du bonheur ! Au final, elle craqua sur une paire de Dr Martens couleur lie-de-vin, un cadeau qu'elle s'offrait suite à son nouvel emploi en tant que professeur. Toutes les excuses sont bonnes pour une paire de chaussures elle n'est pas une fille pour rien, hein ?

Bref. Il ne restait plus qu'une dizaine de minutes pour aller jusqu'à son point de rendez-vous. Malicia marchait de plus en plus vite , ce qui lui valu de s'essouffler rapidement. Lorsqu'elle eut la vue sur la terrasse du café en question, elle remarqua qu'Ashley n'était pas encore arrivé. Ouf ! La jeune femme aurait le temps de se poser et de reprendre sa respiration tranquillement. Elle posa ses affaires à ses pieds et interpella le serveur. Lorsqu'il vint prendre la commande, elle lui adressa un sourire en coin et demanda un cappuccino. Ne restait plus qu'à attendre son ancien camarade Serpy.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ashley Halinski
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Ashley Halinski, Jeu 3 Déc - 18:29


Retrouver Malicia avait vraiment fait plaisir à Ashley, lui qui était plutôt du genre à ne pas trop vivre dans le passé. Seulement cette fille était vraiment cool et ils avaient pas mal de bons souvenirs en commun. Il se demandait ce qu’elle avait fait de sa vie, où elle en était. Plus loin que lui, sûrement. Enfin, ça, ce n’était pas bien difficile.

Ils se donnèrent rendez-vous quelques jours plus tard dans un café de Londres. Comme à son habitude, Ashley s’habilla très simplement, jean et t-shirt avec une chemise, n’ayant par dessus qu’une veste de cuir noir. Il avait laissé ses cheveux détachés, lui coulant sur la nuque comme il aimait tant. Par le passé, cette crinière lui avait valu quelques conquêtes mémorables : il n’y avait pas de raison que cela change !

Cela dit, il se demandait à quoi s’attendre. Est-ce que Malicia avait beaucoup changé ou pas ? Et lui, peut-être qu’il était très différent sans vraiment s’en être rendu compte… Peut-être qu’ils n’allaient pas s’entendre et ce serait un peu triste mais bon. C’est la vie !

Il entra dans le café, un peu en retard, et repéra la jeune femme blonde assise à une table. Il se dépêcha de la rejoindre, commandant un chocolat chaud pour lui-même.

— Salut ! Je ne t’ai pas trop fait attendre ! Tu n’as pas changé, toujours aussi ravissante !

Avec un sourire, il s’assit en face d’elle et lança un regard par la fenêtre.

— Alors, qu’est-ce que tu deviens ?
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Dans un café

Message par : Malicia Evans, Jeu 3 Déc - 21:45


Retrouvailles avec une vieille connaissance
RP PV avec Ashley Halinski

Attendre, encore et encore. Malicia n'aimait pas ce genre de situation, malgré l'image qu'elle renvoyait, il suffisait d'un lapin ou d'une parole plus haute que l'autre pour lui faire perdre son assurance. Et elle en était quasiment sûre Ash' l'avait oublié. Pour tenter de calmer sa parano, elle se remémora l'époque où elle était à Poudlard. Elle avait passé de bons moments avec Halinski, et il restait une des personnes avec qui elle avait sympathisé très rapidement. Secrètement, elle espérait que le rendez-vous se passe bien, qu'ils retrouvent la complicité de leur adolescence. Ils avaient grandi et probablement changés. Ses souvenirs furent interrompu par l'arrivée du jeune homme.

Ah.. il était là, il ne l'avait pas oublié. Foutu parano qui l'avait fait sérieusement douter. Ashley s'installa à la table, commanda un chocolat chaud et Malicia en profita pour recommander un café.

"— Salut ! Je ne t’ai pas trop fait attendre ! Tu n’as pas changé, toujours aussi ravissante ! " A la fin de sa phrase, l'ex Verte-et-Argent lui adressa un sourire en coin. "Je te retourne le compliment ... Et non, je n'ai pas trop attendu ; bien qu'à un moment, je me suis demandé si tu allais venir. Si mes souvenirs sont bons, tu n'es pas du genre à être en retard !"

La conversation fut interrompu par le serveur apportant le chocolat et le café. "-Merci" Elle sourit et reporta son attention sur son ancien camarade en face d'elle.

— "Alors, qu’est-ce que tu deviens ?"

"-Ouf, beh là, cela fait deux mois que je viens de rentrer d'Europe. Après Poudlard, je suis partie un peu partout dans le monde, surtout l'Asie et l'Europe en fait, changer d'air, ça fait du bien. Puis, j'ai recommencé les recherches pour retrouver ma famille biologiques, sans succès." Malicia haussa les épaules et reprit "Il y a un mois, j'ai été embauchée à Poudlard en tant que prof des potions. Moi ?! "Elle rigola" Je ne suis pas du genre à donner le bon exemple, pas super pour une prof, hein ? Bon, assez parlé de moi.. Et toi ?"

La jeune femme prit sa tasse de café dans ses mains pour se réchauffer et plongea son regard dans celui d'Ashley.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Dans un café

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 9

 Dans un café

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.