AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 4 sur 9
Dans un café
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Dans un café

Message par : Malicia Evans, Jeu 3 Déc - 21:45


Retrouvailles avec une vieille connaissance
RP PV avec Ashley Halinski

Attendre, encore et encore. Malicia n'aimait pas ce genre de situation, malgré l'image qu'elle renvoyait, il suffisait d'un lapin ou d'une parole plus haute que l'autre pour lui faire perdre son assurance. Et elle en était quasiment sûre Ash' l'avait oublié. Pour tenter de calmer sa parano, elle se remémora l'époque où elle était à Poudlard. Elle avait passé de bons moments avec Halinski, et il restait une des personnes avec qui elle avait sympathisé très rapidement. Secrètement, elle espérait que le rendez-vous se passe bien, qu'ils retrouvent la complicité de leur adolescence. Ils avaient grandi et probablement changés. Ses souvenirs furent interrompu par l'arrivée du jeune homme.

Ah.. il était là, il ne l'avait pas oublié. Foutu parano qui l'avait fait sérieusement douter. Ashley s'installa à la table, commanda un chocolat chaud et Malicia en profita pour recommander un café.

"— Salut ! Je ne t’ai pas trop fait attendre ! Tu n’as pas changé, toujours aussi ravissante ! " A la fin de sa phrase, l'ex Verte-et-Argent lui adressa un sourire en coin. "Je te retourne le compliment ... Et non, je n'ai pas trop attendu ; bien qu'à un moment, je me suis demandé si tu allais venir. Si mes souvenirs sont bons, tu n'es pas du genre à être en retard !"

La conversation fut interrompu par le serveur apportant le chocolat et le café. "-Merci" Elle sourit et reporta son attention sur son ancien camarade en face d'elle.

— "Alors, qu’est-ce que tu deviens ?"

"-Ouf, beh là, cela fait deux mois que je viens de rentrer d'Europe. Après Poudlard, je suis partie un peu partout dans le monde, surtout l'Asie et l'Europe en fait, changer d'air, ça fait du bien. Puis, j'ai recommencé les recherches pour retrouver ma famille biologiques, sans succès." Malicia haussa les épaules et reprit "Il y a un mois, j'ai été embauchée à Poudlard en tant que prof des potions. Moi ?! "Elle rigola" Je ne suis pas du genre à donner le bon exemple, pas super pour une prof, hein ? Bon, assez parlé de moi.. Et toi ?"

La jeune femme prit sa tasse de café dans ses mains pour se réchauffer et plongea son regard dans celui d'Ashley.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Halinski
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Ashley Halinski, Mar 8 Déc - 7:30


Oh, elle avait vraiment eu peur qu'il ne vienne pas ? Ashley haussa un sourcil, visiblement surpris. Et aussi un peu gêné. Il n'avait pas voulu mettre Malicia mal à l'aise, il avait juste mal jugé du temps que ça lui prendrait de se préparer et de venir au lieu de rendez-vous. Sincèrement embarrassé, il s'assit en face d'elle et la gratifia d'un sourire.

— Je suis vraiment désolé que tu aies pensé que j'allais te poser un lapin ! Tes souvenirs sont bons mais... Les choses changent.

Il détourna le regard en disant cela, observant pendant quelques instants les gens dans la rue. Beaucoup de choses avaient changé depuis qu'Ashley avait quitté Poudlard. Il remercia le serveur quand ce dernier vint leur apporter leurs boissons chaudes, et reporta ensuite toute son attention sur Malicia. Il était venu pour elle, pour avoir de ses nouvelles, alors il ne perdit pas de temps et lui demanda directement.

Elle lui parla de ses voyages, faisant naître une pointe de jalousie dans le cœur d'Ashley. Lui n'avait même pas quitté l'Angleterre pendant tout ce temps, voguant de petit boulot en petit boulot. Rien de bien intéressant. Il fut moins jaloux quand elle évoqua sa famille biologique, qu'elle n'avait toujours pas retrouvée. Une ombre passa sur le visage d'Ashley, témoignant de sa profonde compassion pour son ancienne camarade serpentard. Puis, vint la révélation. Elle était professeur de potions ? C'était cool !

— Ah, justement ! J'ai postulé pour devenir professeur de vol & de Quidditch à Poudlard ! Ce serait vraiment sympa si on devenait collègues, non ? Je suis toujours aussi passionné par le Quidditch, mais je n'ai jamais réussi à intégrer une équipe professionnelle...

C'était un de ses plus grands regrets, et maintenant que le sujet était sur la table, il se rendait compte qu'il aurait préféré ne pas en parler.

— Prof de potions..., reprit-il en souriant. Alors, les élèves sont comment ?

Il était sincèrement curieux, surtout s'il réussissait à décrocher le job. Lui aussi aurait alors affaire aux hordes d'enfants et d'adolescents de l'école de magie. Autant être préparé mentalement, non ? Même un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Dans un café

Message par : Malicia Evans, Mar 8 Déc - 11:43


Retrouvailles avec une vieille connaissance
RP PV avec Ashley Halinski


Malicia buvait tranquillement son café, il fallait qu'elle arrête la caféine, elle en consommait beaucoup trop. Puis, par la même occasion, il fallait qu'elle arrête de sortir tout les week-end, elle ne pourra jamais suivre. Maintenant, elle se devait d'être responsable pour ses élèves.. quoique... Elle tentait de changer son comportement, et ce n'est pas une chose aisée.

— Je suis vraiment désolé que tu aies pensé que j'allais te poser un lapin ! Tes souvenirs sont bons mais... Les choses changent.

— Les choses changent ? Comment ça ? La jeune femme fronça les sourcils, le ton qu'avait employé son ancien camarade ne semblait pas mélioratif.. bien au contraire. Elle ne s'inquiétait pas, mais sa phrase attisa sa curiosité.

— Ah, justement ! J'ai postulé pour devenir professeur de vol & de Quidditch à Poudlard ! Ce serait vraiment sympa si on devenait collègues, non ? Je suis toujours aussi passionné par le Quidditch, mais je n'ai jamais réussi à intégrer une équipe professionnelle...

Malicia ne releva pas le fait qu'Ashley ne parla pas de ce qu'il avait fait après Poudlard. Après tout, il n'était pas aussi expansif que la professeur de potions. Elle reporta son attention sur ce qu'il disait.. il avait postulé à l'académie ? Pour être prof de vol ? Elle n'avait jamais prêté attention à cette matière, préférant de loin potion ou défense contre les forces du mal.

— Oh, j'espère que tu vas être pris ! Ce serait cool en effet. Parce que pour l'instant, mes collègues.. j'en ai aperçu quelques uns mais ils ne.. s'intéresse qu'a leur petites personnes. C'est l'impression qu'ils me donnent. Bref ! Oh.. je suis désolée pour toi. Tu auras sûrement d'autres occasions.. pour intégrer une équipe.. même si elle n'est pas pro...

Ok, malaise. Il n'avait peut être pas atteints ses objectifs, mais il était encore jeune, il pouvait encore tenter de trouver un boulot dans ce qui le branchait. Il demanda comment étaient les élèves.. comment dire..

— Certains sont assidus, d'autre sont énormément fayot, ce qui n'est pas désagréable en soi. Je suis étonnée de voir qu'ils ont énormément de connaissances, à croire qu'ils passent tout leurs temps à la bibliothèque. Mais pour l'instant, c'est cool..

Elle termina son café et lui adressa un sourire. S'il arrivait à avoir le boulot, elle lui souhaitait bon courage. Donner des cours de potions, où il faut faire attention de ne pas faire exploser la salle, ce qui poussait les élèves à faire attention, est différent de donner des cours de vol, où les élèves sont sûrement plus agités.

Revenir en haut Aller en bas
Ashley Halinski
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Ashley Halinski, Mer 16 Déc - 7:14


Elle lui demandait vraiment en quoi les choses avaient changé ? Ashley arqua un sourcil en souriant, laissant son visage prendre la marque de sa profonde désillusion.

— Tout finit par changer, Malicia. Je ne suis plus à Poudlard, toi non plus, et... De me retrouver presque livré à moi-même sans trop savoir quoi faire de ma vie... Je pense que j'ai changé. Le ponctualité, ce n'est pas si important, si ? À quoi bon arriver à l'heure ?

Il rit doucement, pour lui-même, avant de planter de nouveau ses yeux sombres dans ceux de Malicia.

— Mais ce n'est pas une excuse, je sais. Je pense qu'il nous faut juste un temps d'adaptation.

Ashley parla ensuite de sa candidature pour devenir professeur à Poudlard, sans vraiment trop y croire cela dit. Il n'était pas sûr de s'en sortir s'il devait avoir affaire à des élèves un peu trop nombreux ou dispersés et il se demandait même comment Malicia faisait avec les siens. Les potions, c'était bien, mais ça demandait de la patience et de la concentration, chose dont certain.e.s manquaient cruellement. Il lui avait bien posé la question mais il s'était entre temps perdu dans ses rêves de carrière professionnelle dans le Quidditch. La remarque de Malicia était pleine de bons sentiments, mais Ashley n'arrivait pas à y croire non plus. Il sourit poliment, et détourna le regard.

Il préférait de loin écouter son amie parler de ses élèves, ou même des autres professeurs. Apparemment, tout allait bien pour elle. Tant mieux. Ashley soupira, et sirota son chocolat chaud.

— C'est bien, alors, si tu as trouvé ta place.

Lui se demandait encore où était la sienne, ou s'il la trouverait un jour. Il resta un long moment pensif, regardant sans vraiment les voir les cheveux magnifiques de Malicia. Il avait toujours eu un faible pour les cheveux longs, peu importe qui les portait. Perdu dans ses pensées, il resta silencieux pendant quelques minutes, avant de soupirer à nouveau.

— Tu dois trouver ma compagnie terriblement déprimante. À des lieues de ce que j'étais à Poudlard, non ?


De l'art de s'autoflageller.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Dans un café

Message par : Malicia Evans, Mer 23 Déc - 13:37


Retrouvailles avec une vieille connaissance
RP PV avec Ashley Halinski

Oui c'est vrai, tout fini par changer. On quitte sa famille pour aller à l'école puis on quitte l'école pour évoluer encore plus. Ainsi va la vie. Penser de cette façon rendrait presque Malicia d'humeur maussade. Pas bon, tout ça. Ensuite vint tout le blabla à propos des cours, du job de prof, de carrière.. ennuyant tout ça. Il ne l'a regardait même plus, préférant détourner le regard, soupirant de temps à autre en buvant sa boisson.

— C'est bien, alors, si tu as trouvé ta place.

La jeune femme resta silencieuse, observant son ami. Il avait l'air mal dans sa peau, dommage. Peut être qu'il ne savait où était vraiment sa place. Boh, et puis, de toute façon même si elle lui demandait, il ne dirait rien. Comme d'habitude.

— Tu dois trouver ma compagnie terriblement déprimante. À des lieues de ce que j'étais à Poudlard, non ?

Attends, il nous fait quoi là ? Une petite session dépression ? Il avait certes changé depuis l'époque où les deux étaient à Poudlard, mais quand même.

- On a tous notre période de moins bien. C'est sûr que tu es différent de Poudlard, mais c'est mieux. On ne pouvait décemment pas rester adolescents avec le comportement qui va avec toute notre vie.

Malicia lui offrit un sourire et prit sa main.

- Tu es sûr que ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Azmaria Slown
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Azmaria Slown, Sam 6 Fév - 23:53


Pas de réponse depuis plus d'un mois, je me permets de poster ^^
RP avec  Trevor Le Dragon

Azmaria avait passée sa matinée dans un café de Londre afin d'évacuer la pression qu'elle n'avait cessé de s'imposer à elle-même depuis plusieurs mois. Sa mère était venue spécialement de France afin de lui donner un coup de main avec les deux petits monstres et la jeune femme en avait profité pour s'éclipser. Ses yeux vairons fixé sur sa tasse de chocolat, froid depuis une petite heure maintenant, elle se demanda depuis quand elle avait commencer a appeler celle qui l'avait abandonnée "Maman". Durant de nombreuse années, seule sa mère adoptive avait eu le privilège d'être nommée ainsi... Avait-elle déjà commencer a chercher comment combler l'absence de celle-ci ?

La tête lui tournait et elle resentait comme de leger picotements dans son dos qui semblait lui rappeler qu'elle avait plus important a penser. Comment échapper à l'homme qui la térrifiait par exemple ! Elle poussa un soupir avant de se rendre dans les toilettes pour femmes du café... Elle avait besoin de se rafraichir les idée et quoi de mieux pour cela que l'eau glacée qu'il y avait généralement dans ce genre d'établissement !
Et c'était le cas, l'eau était gelée. La jaune et noire s'aspergea le visage avant de se taper sur ses joues qui priprent une légère couleur rose sur son teint d'ordinaire porcelaine. elle darda son regard sur celui de son reflet toujours en proie a ces léger picotements qui commençait à sérieusement l'agacer... Elle finit par se tourner de trois quart et par soulever son t-shirt afin de l'observer.

Une ligne en travers du dos, comme une énorme brulure qui aurait mal cicatriser. La peau était plus épaisse à certains endroit, preuves des veines tentatives qu'avait faite son corps pour se réparer... Cette chose ne semblait pas faire partie d'elle. Elle qui était si jolie, délicate avec ses long cheveux d'or, son teint pâle et sa petite taille ressemblait plus a une poupée et jamais on ne pourrait imaginer qu'elle puisse porter un tel monstre sur elle. Parce que c'est la vision qu'elle en avait. Un monstre greffé a son corps qui ne cessait de la poursuivre depuis des années sans relache, un monstre avec lequel elle avait dû apprendre à vivre, qui avait repousser certains de ses amants même... Elle portait la trace de son géniteur !

Elle fut tirée de ses pensées par le bruit de la porte qui se fermait. Un jeune homme se tenait devant elle, qui n'avait toujours pas baisser son t-shirt, dans les toilettes des femmes. Génée par le spectacle qu'elle offrait, elle se dépecha de relacher les bords de son t-shirt qui retomba grossièrement sur ses hanches. Elle garda simplement le silence, les joes rouge de honte. Elle ne pouvait pas sortir, il se trouvait devant la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Trevor Le Dragon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Trevor Le Dragon, Dim 7 Fév - 16:39


avec Azmaria Slown


Trevor ne savait vraisemblablement pas quoi faire. Il allait et venait dans les cafés sorciers des rues de Londres, goûtant les pâtisseries, cafés et crèmes brûlées que ceux-ci offraient. Les saveurs se mélangeaient sur sa langue, hantant son haleine d’une odeur sucrée et mentholée. En cette matinée au ciel couvert par de gros nuages blancs, Trevor se baladait, un manteau sur les épaules et son écharpe bleue autour du cou. Il transportait, dans le sac qui rebondissait sur sa hanche, divers objets : une bourse contenant son argent sorcier, une autre contenant de l’argent moldu, une trousse à crayon, des cahiers abîmés, des feuilles barbouillées de dessins et, bien sur, sa baguette magique. L’objet indispensable à n’importe quel sorcier.

Lorsqu’il eut pénétré dans un énième café, le jeune homme gambada gaiement vers le comptoir, manquant de renverser une vieille dame sur son passage. La pauvre femme le regarda de travers, alors qu’il l’aidait à reprendre son équilibre. Trevor lui adressa un petit sourire, tentant tant bien que mal de réparer son erreur.

« Pardon, excusez-moi. »

On ne pouvait guère dire que l’ancien Serpentard était très adroit. Il ne l’était même pas du tout, mais ce n’était pas faute d’essayer. Plusieurs fois, il tombait, il cassait, il déchirait. Il faisait tomber, faisait se casser, faisait se déchirer. Il avait échoué un nombre incalculable de fois et avait fâché des tonnes de personnes. C’était pourtant un artiste, occupation demandant un maximum de concentration, une obsession des détails. Le moindre faux-pas pouvait gâcher la plus réussie des œuvres. Et il ne les gâchait jamais, ses œuvres. Ce qu’il détruisait, c’était sa relation avec les êtres humains.
Ce n’était pas faute d’essayer.

Une fois un petit café et un éclair au chocolat achetés, il alla prendre place à une table. Ses yeux louchèrent vers la pâtisserie qu’il tenait dans sa main. Il avait faim, et venait pourtant de manger un croissant croustillant, une tartelette au citron, une gaufre recouverte de caramel, une crêpe au sucre et un millefeuille. Tout ce festin accompagné de diverses sortes de café et de thés. Pourquoi avait-il si faim, ce matin ? Le jeune homme haussa les épaules. Que cela pouvait-il bien faire ? Il mangeait, il était heureux, qu’il continue !

Trevor posa son sixième petit déjeuner sur la table et ses autres affaires sur sa chaise. Un mouvement brusque plus tard, il se leva et prit la direction des toilettes. Une grosse tâche de café ornait sa chemise cintrée.

« Mer**, Mer**, Mer** ! »

C’est qu’il était brûlant ce café ! Ses abdos se contractaient sous l’effet de la soudaine haute température qui était entrée en contact avec eux. Sans vraiment y faire attention, l’ancien Serpentard poussa la porte de ce qu’il pensait être les toilettes des hommes.
Erreur.
Petite gaffe.
Le gros boulet.

Il fit bientôt face à une jeune femme aux cheveux blonds. Elle était dos au miroir et observait son corps et la cicatrice qui le décorait. Lorsqu’elle l’aperçu, elle fit tomber les pans de son haut sur ses hanches et ses joues se colorèrent d’une belle couleur rose. Trevor était resté immobile, les bras ballants, les yeux grands ouverts. Il se racla la gorge et se gratta la nuque, quittant du regard l’inconnue. Ses yeux turquoise se promenaient à une allure immesurable dans l’endroit, ne se posant plus jamais sur la blonde. Une excuse quitta finalement ses lèvres, qui s’étirèrent en un pauvre sourire.

« Pardon mademoiselle. Je- euh… Je pensais que c’était les toilettes des- des hommes. Euh... En fait j’ai fait tomber mon café sur moi et euh… Bah voilà, quoi… »

Il se frotta les yeux à l’aide de sa main et grimaça. Pourquoi fallait-il qu’il soit si maladroit ?


Dernière édition par Trevor Le Dragon le Sam 24 Sep - 15:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azmaria Slown
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Azmaria Slown, Lun 8 Fév - 22:46


La jeune femme ne pouvait pas réellement voir "sa marque" suffisamment pour savoir si celle-ci avait quelque chose d'étrange ou non... Elle s'était souvent posé la question si ce n'était pas cette cicatrice qui permettait à son géniteur de savoir ou elle se trouvait et même si ça devait être dans un autre pays. Et elle savait qu'il connaissait le moindre de ses déplacement ! C'est a cette pensée que la jaune et noire se dit qu'il fallait qu'elle cesse immédiatement de psychoté, si il savait, il serait déjà venu. Et c'est également a ce moment qu'elle fut tirée de ses pensées par le bruit de la porte qui venait de se refermer derrière... Un homme, assez jeune probablement la vingtaine, cheveux brun et du peu qu'elle pu en voir, assez bien fait, se tenait devant elle dans les toilettes pour femme.

Elle lâcha les pans de son t-shirt une fois la surprise passé, ce qui ne dura que quelques secondes a peine, puis gênée, elle cessa de fixer le brun laissant ses yeux se promener le plus loin possible de celui de l'homme en face d'elle. Ses joues étaient roses de honte d'avoir été ainsi surprise ! Apparemment, celui-ci semblait aussi gêné que la jeune femme puisqu'il cessa de l'observer dans un raclement de gorge et que son regard commença a se promener dans la pièce en prenant bien soin d'éviter la jaune et noire. Ce fût le brun qui brisa le silence entre les jeunes gens...

« Pardon mademoiselle. Je- euh… Je pensais que c’était les toilettes des- des hommes. Euh... En fait j’ai fait tomber mon café sur moi et euh… Bah voilà, quoi… »

Le regard de la jaune et noire se posa sur le visage du jeune homme qui devait être bien maladroit pour en plus de se renverser du café dessus, avait trouvé le moyen de se tromper de WC. Il semblait vraiment s'en vouloir ce qui arracha un sourire à la blonde qui savait ce que c'était, après tout elle ne devait pas être mieux que lui. Elle lui sourit avant de plonger l'une de ses main dans son sac a main qui attendait sur le bord du lavabo d'être récupérer. L'avantage de vivre avec deux enfants en bas age était qu'elle avait appris a toujours avoir sur elle de quoi régler se genre d'accident, ou dans le cas présent, empêcher que les dégâts ne soit trop important. Elle sortit une lingette de son sac et la tendit au jeune homme avec un petit sourire rieur avant de lui dire...

- Pour la tache, elle ne disparaitra pas mais ça devrais empêcher que les dégâts soit irréparable.

Quand il eu prit ce que la Slown lui tendait celle-ci réajusta son haut avant d'attraper son sac et de le faire passer sur son épaule. Elle ne pensait pas que le brun ait eu le temps de voir quoi que ce soit mais au cas ou, elle envisageait également de s'excuser pour sa tenue lorsqu'il était entré...

- Je m'excuse pour ma tenue, c'était déplacée je n'ai pas vraiment d'explication... Elle eut un rire gêné. Mmm... Les toilettes des hommes sont juste... En face.

Heureusement que le café était assez peu remplit, il y avait moins de chance que quelqu'un pénètre dans la pièce et puisse se méprendre sur la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Trevor Le Dragon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Trevor Le Dragon, Sam 13 Fév - 18:57


Trevor, à en croire ses souvenirs, n’avait jamais eu de cicatrices. Jamais il ne s’était blessé assez gravement pour que les conséquences restent pour toujours gravées sur sa peau pâle. Aucune marque ne venait troubler le silence plat et calme qu’émettaient ses écailles de dragon. Ces écailles étincelantes, tout de même imaginaires, qui recouvraient son petit corps pour le protéger des dangers de la vie. Elles changeaient de couleur selon les jours, les humeurs, les envies. Il était tantôt recouvert d’un noir brillant, tantôt d’un vert comme l’émeraude. Qu’importait : les couleurs n’étaient que couleurs : tâches de peinture recouvrant la vie, brillant dans le regard des gens. Les cicatrices, le fait même qu’un être puisse rester marqué à vie, était étrangement fascinant. Derrière chacune d’entre elles se dessinait une histoire : celle d’une femme battue, d’un homme chevalier, d’un enfant maladroit.

Le sourire que la jeune femme lui lança eu le don de sortir Trevor de ses pensées. Elle farfouilla dans son sac à main quelques instants, puis en sorti de quoi régler le problème de l’ancien Serpentard. Elle lui tendit gentiment une petite lingette parfumée que le brun accepta volontiers, un grand sourire venant s’emparer de ses lèvres.

« Merci beaucoup, c’est bien aimable ! »

Il frotta un moment sur la tâche de café qui s’estompa quelque peu, puis jeta dans la poubelle la petite lingette. Le jeune homme regarda tristement sa chemise. Encore une qu’il allait devoir jeter ! L’artiste se demandait bien comment il faisait pour ne pas détruire ses toiles, alors qu’il détruisait absolument tout le reste sur son passage. Lorsque la femme qu’il avait surprise s’excusa, il paru très surpris. Elle n’avait pas à s’excuser ! C’était bien lui le fautif, dans l’histoire, et personne d’autre.

« Oh ! Non, non c’est de ma faute. Vous n’avez pas à vous excuser. »

Il laissa un sourire venir décorer son visage calme, puis ses pensées s’envolèrent vers la cicatrice qu’il avait eu le temps d’apercevoir en entrant dans les lieux. C’était une assez grosse cicatrice à l’aspect sale et méchant, qui recouvrait le dos clair de la jeune femme. Une marque de ce type contrastait fortement avec le physique doux et féérique de l’inconnue. Comment avait-elle pu se blesser de la sorte ? De graves et peu agréables souvenirs avaient semblé flotter sur les traits de la blonde avant qu’elle ne se rende compte de l’arrivée de Trevor. Se pouvait-il qu’elle déteste cette cicatrice ? Peut-être cherchait-elle un moyen de la dissimuler, de la rendre moins visible et plus esthétique ? Si c’était le cas, l’artiste se promit de l’aider.

Il reprit la parole, hésitant, terrifié d’utiliser des mots blessants.

« Hum. J’ai euh… Remarqué une marque sur votre dos en entrant, et euh… Je me demandais si- si… Vous vouliez en parler… euh, ou- je sais pas. Ça avait l’air de vous causer problème... Je me trompe ? »


Dernière édition par Trevor Le Dragon le Sam 24 Sep - 15:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azmaria Slown
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Azmaria Slown, Mar 1 Mar - 22:44


Le jeune homme semblait rêvasser ou du moins, celui-ci était plongé dans une profonde réflexion. C'est quand elle lui sourit tout en lui tendant une petite lingette parfumée qui servait généralement à son jeune frère et sa jeune sœur que celui-ci sembla revenir sur terre. L'inconnu accepta bien volontiers son aide tandis qu'un immense sourire venait étirer ses lèvres. Il avait un beau sourire, un beau visage également et de ce qu'elle pouvait en constater son physique n'était pas mal non plus ! Il la remercia ce a quoi l'ex-prèféte lui répondit par un doux sourire. La lingette ne lui serais pas très utile et il devrait jeter sa chemise en rentrant, mais au moins, la tache serait moins visible d'ici là...  

Quand Azmaria s'excusa, son interlocuteur paru très surpris. Il la rassura en lui indiquant qu'elle ne devait pas s'excuser puisqu'elle n'avait rien fait de mal, il était le seul en faute dans ce petit incident. Il lui souriait avec douceur puis il sembla à la jeune femme à la chevelure de miel que l'homme qui se tenait en face d'elle se perdait à nouveau dans ses pensées. Un léger froncement de sourcil lui indiqua également qu'il se posait quelques questions. Alors qu'elle hésitait à lui proposer de sortir de là avant qu'une femme ne finisse par entrer et les découvrir, bien qu'ils n'aient rien à se reprocher, celui-ci revint à nouveau sur terre et demanda hésitant...

« Hum. J’ai euh… Remarqué une marque sur votre dos en entrant, et euh… Je me demandais si- si… Vous vouliez en parler… euh, ou- je sais pas. Ça avait l’air de vous causer problème... Je me trompe ? »

Ainsi donc, il l'avait vu. La jeune femme avait été rapide et avait immédiatement caché son dos dès qu'elle avait perçue la présence du brun... Mais celui-ci semblait avoir un œil habitué a remarquer les détails, sinon, il serait passer à coté malgré l'aspect de cette marque. Elle lui sourit un peu tristement. Cette cicatrice n'avait fait que lui poser problème, si elle était loin d'être laide et attirait sans mal la gente masculine, son dos, cette marque "d'appartenance" en avait fait fuir plus d'un. Et comment raconté l'incident a un moldu ? Elle soupira doucement...

- Je vous propose de sortir nous installer à une table. Mais non, vous ne vous trompez pas...


Elle attrapa son sac à main rapidement et passa la porte. Une fois qu'ils furent assis, la jeune femme décida qu'il n'avait pas l'air d'être quelqu'un dont elle devrait se méfier et entreprit de répondre à ces quelques interrogation... De toute manière, il l'avait vue, il ne servait à rien de cacher ce qui c'était passer et avec un peu de chance, il pourrait même lui indiqué quelqu'un qui pourrait l'aider à la faire disparaitre, sinon au moins la rendre plus "jolie" à regarder...

- Je m'appelle Azmaria Slown, vous pouvez me tutoyer je ne pense pas encore avoir l'age qu'on me vouvoie. dit-elle avec un sourire avant de prendre un air un peu plus sombre. Cette... Marque est une cicatrice que mon géniteur m'as faite il y a onze ans maintenant. au début j'ai penser que le sort avait pour but de me tuer, et je pense qu'il l'aurait fait si je ne m'étais pas mise à courir, mais maintenant je me demande si il ne cherchait pas a marquer sa propriété, moi. Elle s’arrêta quelques secondes, le temps de chasser les images qui avaient commencer à défiler dans son esprit. Vous l'avez vue, elle n'est pas belle à regarder. Elle a fait fuir plus d'une personne et j'ai l'impression qu'elle ne fait pas partit de moi, comme un monstre qui se cacherait en attendant le moment propice pour bondir sur sa proie... C'est puéril je sais...

Elle baissa le regard vers ses doigts qui tapotais nerveusement sur la table. Rare étaient ceux au courant de l'histoire derrière ce qui lui semblait être le plus gros traumatisme de son enfance et jamais encore elle ne l'avait raconté à un inconnu, même aussi brièvement....
Revenir en haut Aller en bas
Trevor Le Dragon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Trevor Le Dragon, Dim 13 Mar - 18:05




C’était une histoire horrible que la femme lui racontait, qu’Azmaria lui racontait. Oui, parce qu’elle avait un nom, désormais. Elle n’était plus une simple étrangère au dos lacéré de griffes indélébiles, plus une inconnue qu’il avait surprise et gênée dans les toilettes. Elle était Azmaria, assise en face de Trevor, à une table bancale d’un café moldu sur laquelle ils s’étaient installés. Un café moldu… était-elle donc une moldue ? Oui, sans doute… mais
« le sort »
: pas une moldue. Les sourcils de Trevor se haussèrent, grimpèrent sur le haut de son front pendant une fraction de seconde. S’il n’était pas né dans le monde magique,
il aurait sans doute pensé à une métaphore. Sort : elle aurait très bien pu faire de la poésie. Qui l’en empêchait ? Un sort, un maléfice, la méchanceté des êtres. De son père, dans son cas. La colère qui faisait rage dans sa tête.

Sauf que Trevor était un sorcier. Pas le meilleur, pas le plus courageux, peut-être bien le plus ridicule, mais il était un sorcier quand même. La magie bouillonnait en lui en bulles brûlantes, remontant en fumée jusque dans le fin fond de ses yeux, tourbillonnant derrière son regard rêveur. Il regarda Azmaria, un sourire réconfortant collé au visage. Il croisa ses bras sur la table, s’abaissa légèrement, puis déclara dans un souffle que seule sa vis-à-vis pu entendre :

« Avec la magie, ça peut peut-être s’arranger. »

D’un rapide mouvement de bras, Trevor sortit de sa poche des crayons de couleurs et un morceau de parchemin. Ses gestes étaient aussi fluides que ceux d’un magicien maniant parfaitement ses tours, aussi étonnants que ceux d’un prestidigitateur. Illusionniste des yeux, ensorceleur des gestes, séducteur des regards.
Séducteur du regard.
Non, pas séducteur.
Artiste.
Les crayons dansaient sur le papier froissé, valsaient au rythme de la musique d’ambiance qui résonnait dans le café. Un coup à droite, un coup à gauche. Une courbe, un détail. Puis, cinq minutes plus tard, brandissement fier du dessin.

C’était un portrait de la demoiselle. De ses cheveux blonds et de ses traits doux. Grand sourire sur la tête à Trevor. Il avait l’air passionné par ce qu’il faisait.

« Je peux dessiner quelque chose sur ta cicatrice ! J’ai appris ça il y a pas longtemps, c’est une technique qui ressemble au tatouage, chez les moldus. T’as juste à me dire ce que tu veux et j’te le fais ! »

Un sourcil en haut, un sourcil en bas. Peut-être que son idée allait l’intéresser. Peut-être pas. Comment pouvait-il le savoir ? Il ne le savait pas. C’était une ombre dans cette histoire. Une ombre qui suivait le fil du récit, sans se manifester. Une ombre qui poussait parfois le personnage principal dans la bonne direction. Une ombre, reine des ombres. Trevor, couronné roi des ombres.


Dernière édition par Trevor Le Dragon le Sam 24 Sep - 15:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azmaria Slown
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Azmaria Slown, Mer 23 Mar - 15:09


A chaque fois qu'elle venait a se remémorer son géniteur, la jeune femme sentait monté en elle une vague de colère et de haine qu'elle dont elle se serait bien volontiers passée. La colère lui avait fait lâcher le mot "sort" s'en qu'elle ne s'en sois réellement consciente mais l'inconnu ne sembla pas s'en formaliser. De plus, il aurait pu s'agir d'une simple métaphore...

L'homme l'observait avec un petit sourire réconfortant ce qui eu pour effet d'aider la blonde a se détendre. Quand il croisa les bras et se pencha légèrement vers elle, l'ancienne préfète des jaunes et noire l'entendit clairement lui annoncer que la magie pourrait sans doute régler son problème. Mais avant même qu'elle ait pu dire quoi que ce soit, l'homme avait sortit de quoi dessiner et celui-ci lui fit son portrait avec des gestes très fluide. Elle pouvait voir qu'il était un passionné et pendant quelques instant elle crut ce voir il y a encore quelques années lorsqu'elle jouait encore du violon. Elle n'avait plus toucher a son instrument fétiche depuis qu'elle avait quitté Poudlard... Celui-ci prenait la poussière dans la cave de leur nouvelle adresse. La jaune et noire eu soudain l'impression de n'avoir eu de cesse de faire de mauvais choix pour elle. Repousser son frère et sa sœur ne l'aiderait pas a aller mieux, abandonner la seule chose qui lui restait de ses parents ne l'aiderait pas non plus.

Le portrait était magnifique, elle se reconnaissait assez facilement, les même cheveux, yeux et les traits de son visage semblaient avoir été calqué. Il lui fit une proposition, il lui proposait de dessiner sur ca cicatrice, une technique semblable au tatouage... Le voulait-elle ? est-ce que cette décision pourrait l'aider a s'accepter ? L'ex-préfète voulait au moins essayer.

- J'accepte, un cerisier japonnais c'est possible ? Et... Elle jeta un coup d’œil autour d'elle. Tu as un atelier ou quelque chose comme ça ?

Ça ne lui coutait rien d'essayer et de lui faire confiance... Si ça marchait, elle s'efforcerait de changer.
Revenir en haut Aller en bas
Trevor Le Dragon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Trevor Le Dragon, Jeu 14 Avr - 22:56


LA accordé


La jeune femme semblait emballée par l’idée de Trevor, fascinée par ses gestes, perdue dans ses souvenirs. Elle pensait, elle relisait sa mémoire, les yeux dans le vide, naviguant entre crayon, papier, et artiste. Le jeune homme voyait son regard virevolter, le bleu de ses yeux pétiller. Pétiller comme de l’eau à bulles, comme du champagne doré. Elle ne commenta pas son portrait. L’artiste entendit pourtant quelques mots sortirent de sa bouche rose. Un cerisier aux douces petites fleurs prit racine sur sa langue et grandissait à mesure qu’elle parlait.

La tête callée entre ses mains, Trevor l’écouta. Son regard descendit plus bas, sur son cou, sur ses cheveux blonds, sur la table, sur son dessin. Il pensa, réfléchit, puis ouvrit la bouche, les sourcils haussés. D’un geste de la main, il lissa des mèches bouclées vers l’arrière, ferma ses yeux turquoise. Il n’avait pas d’atelier à lui, pas d’endroit dans lequel il pouvait étaler son stock, mais il y avait toujours un endroit où aller, se poser. Il finirait bien par trouver.

Pour l’instant, le café moldu se faisait étouffant. Les gens qui parlaient faisaient bourdonner les oreilles de Trevor, les odeurs de thé et de gaufres sucrées l’écoeuraient. Il fourra le portrait entre les pages de son cahier et le rangea lui et ses crayons dans son sac. Il attendit quelques instants, écoutant les conversations alentours, observa les gens. Simple gens noyés dans d’autres gens. Êtres dépourvus de magie, personne. Personnes. Il fallait s’en aller d’ici.

« Trevor Le Dragon, pour vous servir, » annonça-t-il en se levant, un sourire sincère accroché au lèvres. « J’ai peut-être une idée de l’endroit où aller. Si vous voulez bien me suivre… »

Le sorcier tendit son bras, auquel la jeune femme se tint. En réalité, il n’avait pas idée d’où aller. Rien n’était plus ennuyant que de tout savoir à l’avance. Qu’allait-il se passer ? Trevor ne savait pas : il allait gambader dans la rue, chercher un possible atelier, peut-être un truc abandonné, ou quelque chose à emprunter. De toute façon, tant qu’ils se baladaient dans ce coin moldu, la magie pourrait tout arranger.

Les deux personnages sortirent dans la rue, leurs affaires en main, les caresses froides du vent les accueillant. Le regard de Trevor divaguait dans les airs, flattant les nuages, chatouillant le ciel. Il vira à droite, emportant la jeune femme avec lui, puis ils disparurent au coin de la rue, leurs vêtements flottant au grès du vent.



fin du RP


Dernière édition par Trevor Le Dragon le Sam 24 Sep - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Luia Luminos, Dim 17 Avr - 22:36


PV Rose Thelxiope-Suite de notre RP dans les docks

Luia avait accompagnée sa toute nouvelle soeur de coeur depuis les docks jusque dans des rues assez éloignées de Londres, des rues où les gens qui pouvaient passés pour excentriques, comme elles, ne passeraient finalement pas pour excentriques. Elles marchaient depuis pas mal de temps quand un bon café Anglais apparut devant elle, un café où leur argent Moldu serait accepté sans soucis.

Luia entra la première, suivie de Rose. Elles allèrent s'installer à une table. En attendant que les serveurs viennent demander quelles boissons elles prenaient, l'ancienne Aigle observa la jeune femme solitaire et se dit qu'elle avait bien fait de lui proposer de faire partie de sa famille de coeur. En effet, Luia pourrait l'aider à s'affirmer, etc., comme elle l'avait déjà fait autrefois. Puis elle se décida à lui demander, histoire de savoir quoi dire au serveur:


-Que veux-tu boire, en fait? C'est pour être prête à demander au serveur quand il arrivera.

Elle sourit et attendit une réponse, prête à demander au serveur lors de son arrivée, puis à continuer sa discussion avec Rose.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Rose Thelxiope, Mer 20 Avr - 10:39


Les cafés de Londres paraissaient tous grandioses. Il y avait une sensation de liberté un peu partout ici. Les gens ne se retournaient pas en dévisageant ceux qui semblaient excentriques pour certain, personne ne toisait du regard les jeunes qui sortaient du petit moule bien rangé que la société nous conseille. Rose se sentait étonnement bien ici, et elle n'avait pas peur des autres, déjà parce qu'elle se sentait à l'aise, et aussi parce qu'elle n'était plus seule.

Elle était très heureuse d'avoir laisser une chance à Luia. Elles avaient convenues toutes les deux sur les Docks de s'aimer comme deux sœurs, et cela réchauffait le petit cœur de glace de la jeune Serpentarde.

Elles avaient marché pendant un temps, avant de s’arrêter devant un café moldu. Elle prit le temps de cacher sa baguette dans son sac, pour ne pas égayer les autres personnes qui les entouraient sur la terrasse, puis suivit son amie à l'intérieur du café.

Rose n'avait pas l'habitude d'aller boire un verre, et encore moins avec quelqu'un qu'elle avait rencontrer le jour même. Elle réfléchit à ce qu'elle pourrait prendre pour se rafraîchir un peu, puis l'Auror lui demanda :

-Que veux-tu boire, en fait? C'est pour être prête à demander au serveur quand il arrivera.

Hum. Aucune idée. Bon, déjà ce qu'il y avait de bon dans sa phrase, c'est que c'est elle qui commanderait, et non Rose. En effet, elle ne se sentait pas assez "forte", enfin trop timide pour le moment, pour parler comme ça. Elle reprit sa réflexion pour choisir une boisson avant de lui rétorquer :

-J'en ai aucune idée, y a plein de choix, trop sûrement. Je ne bois pas de café déjà. Tu prend quoi toi ? Si ce n'est pas un café, je prendrais bien pareil que toi!

*Pourvu qu'elle ne prenne pas de café..*
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un café

Message par : Luia Luminos, Jeu 21 Avr - 21:51


Les deux jeunes femmes étaient entrées dans un café Moldu. Ici, au moins, dans les rues éloignées de Londres, avec leurs baguettes bien rangées, elle ne passeraient pas pour excentriques, malgré leurs tenues bien excentriques pourtant. Luia s'était installé, suivie de Rose, puis elle avait demandé à la jeune sorcière ce qu'elle voulait boire, histoire d'être prête à demander quand le serveur arriverait. La jeune fille réfléchit un peu avant de dire:

-J'en ai aucune idée, y a plein de choix, trop sûrement. Je ne bois pas de café déjà. Tu prend quoi toi ? Si ce n'est pas un café, je prendrais bien pareil que toi!

Plein de choses, ici, à Londres? Oui, sûrement. Luia ne venait désormais que rarement dans les pubs et cafés anglais Moldus, elle préférait ceux de Pré-au-Lard ou encore Le Chaudron Baveur à Londres. Mais elle se souvenait quand, dans son enfance, elle venait parfois dans ce type de café avec sa famille et qu'il y avait du choix. D'ailleurs, elle était déjà venue dans ce café, elle le sentait...

Cette fois, elle savait quoi prendre en tout cas. Un bon thé bien anglais, juste histoire de se réchauffer et de passer pour une Anglaise typique. Elle regarda sa jeune "sœur de cœur" et dit:


-Eh bien je vais prendre un thé à la menthe, je sais qu'ils en ont ici. Si ça te va de prendre aussi ça, je vais en demander deux au serveur.

Luia attendit sa réponse puis l'arrivée du serveur pour ensuite continuer à apprendre à connaître cette jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans un café

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 9

 Dans un café

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.