AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 2 sur 9
Dans un coin sombre
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor

Re: Dans un coin sombre

Message par : Merry K. Harper, Ven 30 Jan 2015 - 14:42


Merit avait vite pris peur en voyant une main sortir de derrière un buisson en guimauve. Et c'était bien dommage puisque la jeune femme adorait la guimauve. Elle en aurait bien mangé un bout, sauf qu'elle avait trop peur pour s'en approcher. C'est donc après avoir demandé à Ashton s'il savait ce que c'était qu'elle se mit à le suivre, trébuchant sur un pied de chaise qui dépassait de l'herbe. Un pied de chaise ? C'était vachement bizarre. Y avait même pas de chaise entière.

Enfin, la Sullivan s'en fichait pas mal et portait plus attention à la main qui sortait du buisson. Ashton s'approcha de ce dernier, et tandis la main pour prendre un peu de guimauve. Mais bien sûr, tout ne se passa pas comme prévu. Le bras sorti vite du buisson à son tour et la main tenta d'attraper Ashton qui ne se laissa pas faire. Merit se rapprocha un peu plus de lui quand elle vit le ciel disparaitre, laissant place à un toit et à une pièce sombre, sans porte ni fenêtre. Le cœur battant à tout rompre, Merit se colla littéralement à Ashton morte de trouille.

- Je comprends pas, pourquoi on est plus chez les licornes ?

- J'en sais rien du tout... mais j'aime pas ça, c'est moche, je veux retourner voir les licornes !

Au moment où elle prononçait ses derniers mots, Merit pu voir le buisson se transformer en boite. Une boite pas jolie du tout. Et en plus, ce qu'il y avait à l'intérieur devait pas être beau non plus. Et Ash devait vouloir voir puisqu'il s'en approchait. Mais ce qu'il y avait à l'intérieur aurait du rester à l'intérieur d'après la Sullivan qui hurla et sursauta en voyant ce qu'il venait de sortir de la boite. Un clown, au grand sourire, petits yeux et maquillage qui rendait son visage difforme. Reculant subitement et les larmes aux yeux, la jeune femme se cogna contre un mur et s'évanouit, tombant par terre.

***

Merit se réveilla, à moitié avachit, sur son tapis de salon, juste à côté du canapé. En regardant l'heure, elle pu voir que plusieurs heures étaient passées déjà. Une nuit entière à vrai dire. Et il faisait déjà jour dehors. Complètement déboussolée et prises de vertiges, la jeune femme se rendit dans la cuisine pour prendre un verre d'eau et un cachet, histoire de faire passer le tout. Elle ne se souvenait pas de grand chose, mis à part qu'elle avait mangé du kiwicot et qu'elle avait vu un clown... Quelle horreur ces choses là. Et Ashton avait eut l'air d'avoir bien peur aussi.

Elle le retrouva d'ailleurs, allongé derrière le canapé. La Sullivan le réveilla en douceur et ce dernier mis un moment à reprendre ses esprits. Une fois complètement remit, après avoir bu une boisson chaude, l'ancien Gryffondor repartit et Merit en profita pour ranger les kiwicot dans un lieu sur. Elle mettrait un moment avant d'en reprendre. Et elle avait bien compris qu'il ne fallait pas en abuser non plus, au risque de faire de mauvaises rencontres.

FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un coin sombre

Message par : Invité, Dim 12 Avr 2015 - 16:35


HRPG : personne n'aillant rp depuis janvier je me permet de poster ici.

PV avec Alex Pearce, (autorisation d'utiliser son libre arbitre)

Aujourd'hui était un jour particulier pour la poufsouffle. Elle devait revoir celui qu'elle considérait comme son protecteur, son frère de cœur. Ce dernier était partie depuis longtemps et lui avait terriblement manqué, au grand damne de sa jumelle. Afin de paraître le plus présentable possible, la demoiselle avait changé, pour ainsi dire, 36 fois de tenues et de coiffures. Elle avait finalement opté pour un top noir cintré, un jean et une paire d'escarpins noirs. Elle s'était légèrement maquillée puis avait laissé sa tignasse brune en liberté.

* Mouais basique, mais tant pis.. C'est fou que je sois si nerveuse! Mais si je le déçois, je ne sais pas ce que je ferais.. Pff pitoyable d'avoir autant besoin de quelqu'un... *

En allant au rendez vous fixez par Alex pour son retour en Angleterre, la jeune Lyria était très, très mal à l'aise et inquiète à l'idée que quelque chose, non, que tout ai changé... Les deux amis s'étaient rencontrés bien des années au par avant, il y avait sept ans pour être précise. Et depuis la dernière année du jeune homme, il ne s'était pas revue, bien qu'ils entretenaient une correspondance assez régulière, se revoir était bien différent. Quand la septième année arriva dans ce coin sombre ou ils s'étaient vue pour la première fois, elle remarqua que ce lieu était désert. Poussant un soupir de soulagement, elle alla s'adosser contre le mur un peu en retrait de la foule qui déambulait dans l'artère commerçante. En l'attendant elle se remémora sa rencontre avec l'ex pouffy.

Flash-back :

Lyria était âgée de 11 ans, une fois de plus, elle et sa sœur avait convaincu leurs parents d'aller se promener sur le chemin de traverse. La rentrée à Poudlard était bientôt, cependant ils n'allaient pas encore faire les achats de leurs fournitures, c'était une balade familiale pour que les fillettes connaissent le mieux possible cet endroit et sachent ou aller prochainement. La brune c'était arrêter sans prévenir sa famille pour regarder une vitrine de magasin. Mais quand elle se retourna elle vit avec panique que ses parents et sa jumelle étaient plus là. La foule l'encerclant, la petite fille avait contenue les larmes qui montait en elle et était partie à leur recherche. A peine quelques minutes après elle avait été bousculé et s'était retrouvée dans une ruelle sombre. La peur la terrassa, elle se laissa tomber le long du mur et laissa couler les larmes qu'elle avait retenue. Quand des bruits de pas s'étaient fait entendre, elle s'était relevée, essuyant ses larmes afin de ne pas paraître trop perdue et faible. Elle avait alors levé les yeux vers la personne qui s'était arrêté à sa hauteur. La fillette tremblait de peur, mais contracta son visage et regarda comment faire pour échapper à cet adolescent. Quand il lui parla d'une voix avenante, elle haussa un sourcil septique, tout en lui répondant d'une petite voix, encore légèrement tremblante.

Bonjour petite, tu fais quoi ici ?

Euh bonjour... Je.. J'ai été séparé de ma famille car je me suis arrêtée pour regarder un magasin. Je suis idiote je sais. Mais je ne pensais pas qu'ils n'auraient pas vue. Après j'ai été bousculé par des passants et me suis retrouvée ici.

Au départ elle ne savait pas si elle avait raison de lui dire ça, mais le visage du garçon lui inspirait confiance. Elle espérait ne pas se tromper. Elle se présenta après cette explication et il fit de même. La brunette se sentait idiote et même pitoyable mais fut contente de ne pas l'entendre faire de réflexions. Il lui proposa de l'aider à retrouver ses parents, elle le suivit mais en étant un peu éloigné de cet inconnu, aussi sympathique était il. Quand ils retrouvèrent ses parents vers la banque des sorciers, ils furent terriblement soulagés, ils ne lui firent même pas de remontrances mais se confondaient en remerciement auprès d'Alex. Ils lui donnèrent aussi des pièces pour réduire la dette qu'ils avaient envers lui d'après son père.

Fin Flash-back.

Depuis cette histoire le jeune homme avait toujours veillé sur elle, ce qui la rassurait toujours. Elle savait qu'elle pouvait compter sur lui, même si après son départ, elle lui en avait voulu de la laisser « seule ». Leur amitié avait perduré. Inconsciemment, Lyria s'était adossée au même mur et s'était laissée glisser pour finir accroupie. Elle s'en rendit compte en voyant une ombre s'allonger face à elle. L'adolescente se releva précipitamment et le regarda un sourire des plus sincères se dessinant sur son visage.

Alex !!!!!

Elle se jeta dans ses bras, tellement le bonheur de le revoir était intense. Une fois de plus des larmes coulaient de son doux regards, mais cette fois là c'était des larmes de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Alex Pearce, Dim 12 Avr 2015 - 17:24


    Cela faisait maintenant quelques jours que le jeune sorcier était de retour au pays. Quelques heures après son retour, il s'était empressé d'écrire une lettre à destination de Lyria, sa cousine, mais qu'il considérait avant tout comme une petite sœur. Jamais Alex n'aurait pu oublier sa rencontre avec elle, il y a maintenant sept ans de cela, sur le Chemin de Traverse. A partir de cet instant, ils étaient devenu très proches, ce n'est qu'au cours de l'année qu'il appris, par sa petite protégée, leur lien de parenté.

    Ce jour était donc très particulier pour le blondinet. Lorsqu'il lui donna rendez-vous, il choisit exprès leur premier lieu de rencontre, devenu symbolique aussi bien pour l'un que pour l'autre. On ne va rien se cacher, Alex était assez stressé et angoissé par ses retrouvailles. Les deux cousins ne s'étaient pas revu depuis un certain nombres d'années, et la jeune sorcière avait tellement dû changer .... Lui aussi avait changé, énormément. Logeant dans un hôtel moldu, debout devant le miroir, il hésita quant à la tenue à enfiler. L'anglais voulait être le plus présentable possible. Il opta finalement pour un jean, un t-shirt bleu et un gilet bleu foncé. Ses cheveux blonds étaient légèrement en bataille, comme à leur habitude, et il rasa sa petite barbe.

    La journée lui semblait extrêmement longue, et plus les heures passaient, plus le jeune homme stressait. Il n'arrivait d'ailleurs pas à comprendre pourquoi il se mettait dans un tel état. En vérité, le Poufsouffle avait peur que leur relation ne soit plus aussi fluide et aussi complice qu'avant dans la mesure où ils avaient tout deux mûrit avec les années. Pourtant, dans la correspondances qu'ils avaient entretenue pendant son absence, elle semblait être restée la même. Bon, bien sûr il la voyait toujours comme la petite pré-adolescente de onze ans qu'il avait trouvé sur le Chemin de Traverse. Malgré toute sa volonté, il ne parvenait pas à s'imaginer la Lyria d'aujourd'hui, celle de 17 ans, sa cousine adulte. Néanmoins, cela devait sans doute être valable de son coté aussi car depuis sa dernière à Poudlard, le jeune homme avait énormément changé, tant physiquement que mentalement, mais il gardait le même état d'esprit et porta toujours le même amour envers sa petite protégée.

    Le soleil se coucha et le soir approchait, ainsi que le moment tant attendu qu'attendait Alex. Il avait bien fait d'enfiler une petite veste car malgré tout, la température n'était pas à son degrés le plus haut. Le rendez-vous était fixé pour 21h précise. A 20h45, le sorcier blond était déjà sur le Chemin de Traverse et, tout en marchant, il retournait des années en arrières, il se souvenu de chaque pré-rentrée lorsqu'il venait ici faire ses achats. Mais les deux seuls moments qui l'avait véritablement marqué était l'achat de sa baguette, et la rencontre avec Miss Snow. La lune était pleine, et éclairait toute la ruelle. Cela ne fut donc pas difficile pour lui de trouver son chemin, et il lui sera d'autant plus simple de retrouver sa cousine qu'il aimait tant. Plus le lieu du rendez-vous approchait, plus il repensait à elle. Ses pas devinrent de plus en plus hésitant, et il songea sincèrement à faire demi-tour. N'importe qui en le voyant n'aurait pu le penser trouillard, d'ailleurs lui-même ne le savait pas, c'est bel et bien la première fois qu'il ressentait cela pour quelqu'un. Bien que se voilant la face, il savait pourquoi. La vérité c'est qu'il s'en voulait d'avoir fait l'égoïste et d'être parti en "l'abandonnant". Lui, mieux que personne, savait que c'est durant l'adolescence qu'on a le plus besoin d'être entouré de ses proches. Et pendant qu'elle traversait cette période, lui était à l'autre bout du monde occupé à rechercher des gens qui n'ont pas voulu de lui à sa naissance et qui ne voudront s'en doute jamais de lui, ainsi il considérait cela comme une perte de temps.

    Le coin sombre, ce lieu mythique, n'était qu'à quelques mètres, et il put voir à cette distance une silhouette féminine adossée au même mur que lorsqu'il la vit pour la première fois. Ce spectacle lui fichu des frissons, et la revoir, même de loin, lui colla les larmes aux yeux. Jamais il n'avait été aussi heureux en sept ans de vadrouille. Elle comptait énormément pour lui, et rien que de voir sa simple silhouette fit disparaître totalement son hésitation et sa peur. Au contraire, il fut même encouragé à la rejoindre. C'est donc d'un pas décidé, qu'il avança droit vers elle, jusqu'à qu'il se retrouve juste devant. Il ne put s'empêcher de lui lâcher cette réplique, en hommage à la première phrase qu'il lui est dite :

    -"Qu'est-ce que tu fais là petite ?"

    Dit-il, avec un grand sourire avant que la sorcière ne se relève en lui rendant son sourire et en hurlant (presque) son prénom. Elle se jeta littéralement dans ses bras, avant même qu'il n'est le temps de le faire. Il l’accueillit chaleureusement dans les siens et passa sa main dans les doux cheveux de sa sœur de cœur. Qu'est-ce qu'elle avait grandit ! Il n'en revenait pas de voir à quel point elle avait changée, c'était une adulte maintenant !
    L'anglais mit fin à leur accolade quelques secondes après. Ils étaient désormais fac à face, et eu du mal à décrocher le premier mot.

    Tout d'abord, il l'observa attentivement avec le plus grand soin et essaya de la comparer avec les souvenirs qu'il avait d'elle. Il fut notable de voir que ses traits n'avaient pas beaucoup changés, mais sa voix, ses cheveux, sa taille ... TOUT avait absolument changé, il n'en revenait toujours pas. Pendant quelques secondes encore il la regardait avec son plus beau sourire, ne parvenant pas à l'effacer de son visage. Enfin, il se décida à engager la conversation :

    -"Tu as tellement changée princesse ... Tu es si belle et si ... grande ! J'ai l'impression de voir un fantôme." Sous le ton de la rigolade, avant d'ajouter "Je suis plus qu'heureux de te revoir enfin !!! Sept ans déjà, mon dieu... Cette fois j'ai pas l'intention de partir, je reste pour de bon !" D'une voix affirmée. Cela lui sembla très important de lui notifier cette information.

    Avant qu'elle ne puisse prendre la paroles, il se jeta à son tour dans ses bras. La revoir lui procurait tellement de bonheur qu'il aurait pu faire ça toute la nuit. Et sans s'en rendre compte, quelques larmes coulèrent sur ses joues, des larmes de joies bien entendu. Plus qu'une amie, Lyria était sa famille et la famille c'est ce qu'il y a de plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un coin sombre

Message par : Invité, Lun 13 Avr 2015 - 17:52


Le fait que son cousin la serre dans ses bras fit un bien fous à la jeune femme. Elle eut l'impression de retourner bien des années en arrière quand il la réconfortait lors des premiers jours au château. Quand il l'écarta de lui pour la regarder, elle se sentit rougir, le sourire qu'il avait à son égard était toujours le même, bien qu'il avait changer. En effet, on voyait bien maintenant que ce n'était plus un ado' un peu en colère et perdue, il semblait avoir mûrit. Les paroles qu'il lui débita, prirent la jaune et noire au dépourvu. Bien qu'elle ne le montra, elle fut ravie d'entendre qu'il ne partirait plus.

* Quoi que.. On ne sait jamais, ca lui prendra sur un nouveau coup de tête.. Et depuis quand il me surnomme princesse ?.. *

Elle allait lui répondre, quand il la serra une nouvelle fois contre lui. Surprise par ce geste, elle entoura doucement ses bras autour de lui. Quand elle sentit les larmes d'Alex dans son coup, elle le repoussa gentiment. Et commença à parler comme si elle était vexée, alors qu'au contraire sa réflexion lui avait donné envie de rire.

*Son humour n'a pas changé en tout cas... Mais quel bien de l'entendre*

Dis donc toi, merci pour le fantôme...  Tu n'as pas trop changer, du moins physiquement, je t'aurais reconnu, même au milieu d'une foule. Elle passa sa main sur le visage de son « frère » pour essuyer les larmes. Depuis quand est ce toi qui verse les larmes entre nous deux ? Et non je n'ai pas tant changé que ça, crois moi.!! Une pointe de frustration passa dans sa voix et assombrit son regard bleu quelques instant avant de finir de répondre aux paroles qu'il avait dit juste avant. Se forçant à lui sourire, elle lui mit une petite claque sur le bras. J'espère bien que tu vas rester !! Attend et puis quoi encore. Tu nous as laissé en plan une fois c'est déjà suffisant, tu ne crois pas ?

Même si elle ne disait pas cela d'un ton méchant, une part de peur persistait en elle, ainsi que de la colère. La brune n'avait pas pardonné à l'ancien pouffy d'être partie comme cela. Certes ils avaient communiqué par courrier, mais son départ précipité peu de temps après la découverte de leur lien de parenté avait profondément déçu et blessé Lyria à l'époque. Bien qu'au fil des années elle ai compris sa réaction, elle ne lui avait pas pour autant entièrement pardonné. La seule qui avait été ravie de cette colère était Arya, sa jumelle ayant du mal avec lui.

Bon qu'as tu à me raconter ? Car la plupart du temps tu était bref et concis dans tes lettres.. D'ailleurs pour cela que j'ai espacé les miennes..

La dernière phrase avait été murmuré, comme si, la jeune femme ne voulait pas qu'il entende tout en ne pouvant pas s'empêcher de lui notifier. Lyria culpabilisa de n'avoir pu retenir ces derniers mots, car elle savait pertinemment que dans ce silence, sa voix claire était très audible même si elle murmurait. Elle ne voulait pas le faire se sentir mal, et gâcher leur retrouvaille, de colère envers elle, elle se mit a enfoncer ses long ongles dans la peau de son poignet droit.

* Mais c'est pas vrai!! Je ferais bien de me taire !! Si jamais il le prend mal, ou s'en veux je risque de le voir partir... *

Attendant qu'il lui réponde, elle fixa le coin de la ruelle, continuant de se marquer le poignet inconsciemment.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Alex Pearce, Mar 14 Avr 2015 - 7:49



    Depuis les retrouvailles des deux "amis" il y a seulement quelques minutes, le blondinet était sur un petit nuage. Lorsqu'il prit sa cousine dans ses bras, il sentit les bras de la sorcière se fermer sur lui. Et comme toutes les bonnes choses, se doux câlin prit fin. Alex la regardait, et elle lui rendit son regard. Il pi observer dans ses yeux une pointe de colère, malgré le bonheur qu'ils refermaient. Le jeune adulte de 24 ans n'avait pas besoin de réfléchir bien longtemps quant à cette petite colère puisqu'il il devina de manière presque immédiate de quoi il s'agissait. Mais avant d'en dire plus, il lui laissa la paroles et profita de cet instant en sa compagnie, depuis autant d'années, Alex considéra ce moment-là comme un cadeau.

    Il écouta avec toute son intention ce qu'avait à lui dire la jeune Lyria. Son discours passa par toutes les émotions, de l'humour, une pointe de peur, de la sincérité, du regret et de la colère. Le sorcier n'avait passé qu'une seule année avec elle, il ne doutait pourtant absolument pas de ses dires quand la jeune adolescente affirma qu'elle n'avait pas autant changée qu'il ne le prétendait. Cependant, en plus du regard, il parvenait à sentir la colère dans sa voix et, sa dernière phrase terminée, il comprit qu'elle s'en voulait d'avoir laissé échapper ces quelques mots. Alex ne pouvait pas lui en vouloir, il était le seul et unique fautif.

    Quand elle parla, lui aussi passa par tous les sentiments. L'humour de la demoiselle le rendait nostalgique du bon vieux temps, à l'époque c'était son rôle que de la faire rire afin de la rassurer. Lorsque vint la sincérité, il ressentait quelques frissons parcourir son corps, parce que ces simples mots lui confirmèrent qu'elle disait réellement la vérité; et enfin quand arriva la colère mélangée à une once de regret, il fut culpabilisé par son départ. Malgré tout, sa voix ne semblait pas s'être énormément transformée. Comme elle lui avait dit quelques secondes auparavant, lui aussi aurait pu reconnaître sa voix au milieu d'une foule.

    Déstabilisée par ces derniers mots, elle paraissait distante et tenta d'éviter son regard. Alex n'était pas en colère contre elle, mais contre lui. Ainsi, pour la rassurer, comme il le faisait autrefois, il s'approcha doucement vers la brunette, tendit son bras, posa sa main sur son menton et à l'aide de ses doigts, tourna doucement son visage vers celui du jeune homme pour que leurs regards soient de nouveau confrontés. Une fois ce geste affectueux accompli, il lui lança un léger sourire et dit alors, d'une voix calme.

    -"On dirait que les rôles s'inverse, fallait bien que ça arrive". Commença t-il, tout en plaisantant avant de continuer sur un ton on peu plus sérieux. " Tu sais, je ne partirai plus, c'est finis. Et je me rends compte que je ne t'ai pas livré d'explication et que je t'en doit."

    Il se tut quelques instants et réfléchit à la dernière question, *Qu'est ce que je raconte de beau ?*, il leva les yeux au ciel et reprit la paroles.

    -"Je suis désolé. Désolé d'être parti et désolé d'avoir été bref dans mes lettres. Tu n'as pas à avoir peur, tu as eu raison d'être distante car j'ai tout fait pour .... pas intentionnellement bien sûr. Tu sais, quand j'ai quitté Poudlard je n'avais pas l'intention de partir, mais j'ai appris que ma mère était souffrante et j'ai dû aller les rejoindre. La peur de la perdre, et avoir appris notre lien de parenté peu de temps avant m'ont fait prendre conscience que je devais essayer de nouer un contact avec ma vraie famille. Je ne t'ai pas parlé de toute cela, car je ne voulais pas t'inquiéter, et j'avais surtout peur, et aussi la fierté sans doute. C'est mon côté solitaire. Tu vois, moi non plus je n'ai pas changé, je suis toujours aussi têtu". Dit-il en riant légèrement. "J'ai pas d'excuses mais voilà mon explication."

    Sérieusement, il n'imaginais pas leur retrouvaille de cette façon là. Mais de toute manière, ce moment de vérité aurait finit par arriver, autant que cela arrive maintenant afin qu'ils puissent repartir sur de nouvelles bases en tirant un trait sur le passé.. Alex lui sourit à nouveau car le poids de la confidence qu'il avait gardé s'était envolé au fur et à mesure que les mots lui échappaient. Le sorcier alla s'installer à coté d'elle et s’accroupit au sol, la tête levée vers elle.

    -"Tu m'a manquée, et je n'ai pas cesser de penser à toi, et ta soeur, même si je ne pense pas lui avoir trop manqué. Ce que je raconte de beau, c'est qu'en te voyant, je me rend compte que j'ai perdu toutes ses années, au lieu d'être à tes cotés. Je ne les ai pas retrouvés, mes parents je veux dire." Il laissa un temps, avant de finir. " Aujourd'hui je suis là, et je t'ai toi, c'est le plus important." Et en changeant de ton, mettant cette histoire définitivement de coté, il lui demanda. "Et toi, que raconte tu ma p'tite Lyria ?".
    Sa voix changea totalement, montrant qu'il voulait passer à autre chose et démarrer sur de nouvelles bases.

    Le Poufsouffle avait su rester calme en canalisant ses émotions, après tout, il était un homme et possédait une certaine fierté. Lorsqu'il s'arrêta de parler, il fit signe à la jeune fille de s'asseoir, à son tour, près de lui, adossé au mur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un coin sombre

Message par : Invité, Mar 14 Avr 2015 - 17:31


La poufsouffle avait eut une soudaine envie de se soustraire à son contact quand Alex lui toucha le menton. Elle n'en fit rien et le laissa lui relever la tête pour qu'il voit ses yeux.

*Il ne sera pas déçu !! *

Lyria l'écouta se forçant au maximum de garder un visage impassible. Malgré tout elle serra les dents, son regard se durcissant malgré les larmes, de colère cette fois, menaçait de la submergé. Sa pointe d'humour sur les rôles qui s'inversaient tomba un peu à plat, et sa promesse bien qu'elle lui fasse chaud au cœur lui semblait un peu creuse. La brune garda ses réflexions pour elle, se mordant l'intérieur de la joue en plus de se marquer le poignet. Il continua ses explications pour tenter d'expliquer son comportement passé. Et même si elle pouvait comprendre la difficulté de la situation qu'il avait eu a vivre et son inquiétude pour sa mère adoptive, elle trouvait cela un peu faible. Quand il se mit à rire, elle dut se forcer à ne pas lui mettre une claque sur le bras, et le laisser poursuivre.

*Je me souviens pas avoir eu déjà eu envie de frapper quelqu'un.. En même temps pour le moment personne ne m'a fait de peine comme lui.. *

Quand il raconta qu'elle lui avait manqué, qu'il avait pensé à Arya et elle, la jaune et noir leva un sourcil et lâcha un rire bref montrant son scepticisme. Elle eut un pincement par rapport à ses parents biologique mais ne dit rien. Sa voix changea quand il lui demanda ce qu'elle avait à raconter. Il s'installa par terre, lui faisant signe de s'asseoir à côté de lui. Elle le fixa et eu un sourire un peu mauvais sur le visage. Refusant de s'asseoir, elle savait pertinemment qu'elle n'arriverait pas à lui dire tout ce qu'elle avait sur le cœur si elle le regardait dans les yeux, elle se mit à parler un peu durement. Elle ne comprenait pas trop d'ou lui venait cette colère soudaine

Tu sais.. J'aimerais croire à ta promesse de ne plus partir, mais pour le moment je ne peux pas ! Je verrais bien plus tard si tu es encore là.. Pour ce qui est de ta mère c'est normal que tu es du aller à son chevet, jamais je ne pourrais te reprocher ça, la famille est plus importante qu'une amitié fraîchement née ! Quand à ton côté solitaire et ta fierté mal placée, tu peux te les carrer ou je penses !! A l'époque j'étais une fillette qui comptait sur toi, j'étais persuadée d'avoir un lien particulier avec toi, je t'ai vite considéré comme un frère. Mais tu es partie sans te retourner, tes lettres me blessaient plus que tout, même si je ne le laissais pas paraître dans mes réponses. Donc une partie de tes explications ne m'iront jamais !!!

La brune criait presque, elle se tut pour se calmer et parler moins fort et moins durement pour continuer. Elle s'en voulu de réagir ainsi mais il fallait que sa peine et sa frustration retenue contre lui durant les dernières années soient exprimés, surtout si elle voulait que ça redevienne comme avant. Elle avait pu remarquer, autour d'elle a quel points les non dits pouvaient détruire des relations, même amicale et elle ne le souhaitait pas. Elle savait pertinemment qu'il n'aurait pas imaginer de tel retrouvaille, elle non plus d'ailleurs mais c'était trop tard de toute façon.

*Je ne me pensais pas si remonter faut que je me calme la... *

Je suis désolé que tu n'es pas retrouvé ta mère et ton père biologique, j'ai plusieurs fois tenter de chercher mais j'ai pas eu de réponse de la part des grands parents.. Sa voix était plus douce et emprunte de sollicitude maintenant, elle s'autorisa aussi un petit sourire pour parler de sa jumelle. Arya, elle ne sait même pas que tu es rentré, enfin tu dois t'en douter. Sinon elle m'aurait accompagné. Mais même si elle était pas d'accord sur notre amitié, de temps en temps elle a eu la délicatesse de demandé de tes nouvelles. Pour ce qui est de moi.. Il n'y a rien a dire..

Elle s'autorisa enfin à le regarder. Elle n'arrivait pas à déterminer ce qu'il pensait, ni ses émotions suite à son accès de colère. Elle par contre se sentait plus libre, son visage se détendait, et elle s'asseya enfin à ses côtés. Cependant, Lyria ne le regarda pas, fixant un point face à elle. La jeune femme sentit quelque chose couler sur sa main gauche baissant les yeux elle remarqua qu'elle saignait. Surprise elle lâcha son poignet droit et frotta ses ongles de son autre mains sur son jean.

* Je comprend mieux pourquoi les gens qui sont en colère ne ressentent pas la douleur physique.. Tout leur être est concentré sur ce sentiment.*
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Alex Pearce, Mer 15 Avr 2015 - 7:52


    Avant qu'il ne finisse son discours, le beau blond s'avait pertinemment à quoi s'attendre comme réaction de la part de la jeune femme. En effet, il comprit et saisit tout de suite son scepticisme. Et malgré le fait qu'elle tentait de garder un visage neutre, telle une carapace qui cachait ce qu'elle ressentait véritablement, le jeune sorcier aux yeux bleus pu lire entre les lignes (comme on dit) grâce notamment aux larmes qui coulèrent sur ses joues. Cela le perturba quelque peu mais il ne laissa rien transparaître, et entre nous, Alex y parvenait mieux que sa cousine. Malgré tout, l'ancien Poufsouffle. essayait à tout pris de rester calme, et de toute façon il n'avait aucunes raisons de s'énerver ou de s'en prendre à elle. Lyria était jeune, et à sa place il aurait sans doute réagit comme elle s'apprêtait à le faire.

    Il lui fit signe de le rejoindre près de lui, mais elle n'en fit rien. Elle restait debout, plantée, et n'osa pas plonger son regard dans celui du jeune sorcier, non, elle regarda droit devant elle. De là où il était, il pu observer une chose qu'il n'avait pu voir étant débout : la sorcière saignait. Oui, vous avez bien lu, elle saignait de la main. Elle s'était enfoncé les ongles dans la main, sans aucun doute à cause de la colère qui la submergeait. Il voulu se relever, sortir sa baguette et murmurer une incantation magique afin de remédier à cela mais avant qu'il ne puisse faire quoi que ça soit, la jeune sorcière prit la paroles, et de manière assez dure.

    Malgré ce que l'on aurait pu croire, car lui aussi n'essayait de laisser transparaître aucunes émotions sur son visage, il fut blessé par chacun des mots qu'elle prononçait. *A qui la faute ?!* pensa t-il, tout en se forçant d'écouter la suite. Je sais bien ce que vous allez vous dire, qu'Alex était en colère contre elle et qu'il se retenait de ne pas hurler lui dessus à son tour ? Et bien vous avez tout faux ! Il fut vexé et blessé par chacun des mots qu'elle prononçait, mais ce n'est par pas ce qu'elle disait qu'il fut blessé, mais par la réalité de ces mots. Finalement, il fut blessé par lui-même. Prenant conscience de l'impact de chacun de ses mots, il n'arrivait plus à rester impassible. Lui aussi se mit à laisser couler des larmes, dont il se forçait de retenir depuis qu'elle avait pris la paroles, car tout était fichu. Oui, c'était fichu, par sa faute il venait de gâcher leur amitié. Il eu envie de se relever et de s'en aller, sans dire un mot. Il se souvint de lorsqu'il arrivait au lieu de rendez-vous il y a quelques minutes et qu'il eu envie de fuir, et bien s'il avait su il l'aurait fait. Mais le blondinet n'était pas un lâche, il devait faire face à ses erreurs et tout faire pour réparer.

    En fait, Lyria avait bien changée. Il ne connaissait pas cette facette de sa personnalité, et malgré sa tristesse, il fut content de voir qu'elle n'hésitait pas à vider son sac, il préférait cela plutôt que de jouer un rôle d’hypocrite. Il cessa de la regarder et ses yeux se tournèrent vers le mur d'en face. Néanmoins, après ce dur moment à affronter il parvint à redevenir impassible, car il ne souhaitait pas que la demoiselle puisse déterminer ce qu'il ressentait, c'était bien trop facile. Les mots de son amie défilait dans sa tête, elle était en colère mais tellement sincère, et il ne pouvait pas lui reprocher cela. Elle laissa un temps, et lui confia qu'elle était désolé qu'il n'est pas pu retrouver ses parents biologiques malgré les recherches effectuées par sa cousine. Et d'un coup arriva le silence, les cris s'estompèrent et le calme s'installa, cela lui faisait bizarre tout d'un coup d'entendre le silence.

    Après quoi, elle trouva le courage d'affronter son regard, il le su grâce à l'ombre de la brune qui changea de direction. Ainsi, lui qui observait le mur, tourna également ses yeux vers elle, avec un visage d'ange, et les yeux humides. Elle décida enfin à s'installer près de lui mais interrompu ce duel de regard en fixant sans doute ce que lui avait observé lorsqu'elle avait parlé. Cependant, lui continuer à la regarder. Il n'attendit pas longtemps avant de lui répondre, mais avant cela, il sortit un paquet de mouchoir de sa poche droite et le lui tendit, pour qu'elle s’essuie sa main pleine de sang, sans dire un mot. Seulement après quoi, il prit la paroles, d'une voix sincère et calme.

    -"Tu as raison, pour tout. J'ai pas d'excuses. J'ai merdé, j'ai merdé à fond. C'est pas ce que tu as dit qui m'a blessé, mais la réalité de ce que renferme ton discours. Je me rendais pas compte que je t'avais blessé, et même avec mes excuses, je sais que ça ne changera rien. J'ai merdé, je le reconnais. Et je m'en voudrais à mort si je devais merdé encore aujourd'hui. Maintenant, je t'ai pas dis la vérité dans mes lettres, j'ai menti oui mais à propos de nous je n'ai jamais menti. Car ce n'est pas qu'une impression, tu avais un lien particulier avec moi, et moi avec toi." Il venait d'employait un temps du passé car il n'était pas certain que ce lien existait toujours aujourd'hui. "J'ai pu faire croire que j'étais parti sans hésitations, mais j'ai été déchiré en deux entre retrouver ma mère souffrante et rester avec toi, j'ai du faire un choix qui n'a pas été facile. C'était ma mère, mais toi tu étais ma vraie famille, et je ne veux pas que tu crois que je suis parti sans hésiter parce que c'est faux. Je comprends que tu ne veuille pas me pardonner, ou accepter mes explications mais je t'en devais."

    Il s'arrêta quelques instants, se demandant si elle allait de nouveau le regarder, essuya ses joues, puis repris.

    -"Je suis désolé de t'avoir blessé, et désolé de m'être blessé aussi, ça n'a pas été facile, et j'espère que tu me crois." Puis s'arrêta avant de reprendre d'une voix plus douce lui aussi. "Je suis content que ta sœur aille bien, et il m'est aussi arrivé de te demander de ses nouvelles, mais nos lettres étaient brèves alors on en apprenait pas beaucoup sur l'un ou l'autre." Finit-il par avouer, et reconnaître que leur correspondance n'avait pas été la plus fameuse.

    Maintenant, le sorcier avait peur. Peur que tout ce qu'il avait partagé soit finis, que ce lien qui les unissait soit rompu et que leur amitié et prit fin. De nouveau, un silence s'installa, et la maladresse du jeune homme fit en sorte qu'il ne trouvait pas les mots pour exprimer sa peur, il voulu demander si tout cela allait changer leur amitié, mais cette question était sans doute la malvenue dans un moment pareil. D'autant plus qu'il avait senti l'envie de sa cousine de le frapper, dû à la colère, pendant son précédent discours alors il ne préférait pas s'y risquer. Alex avait sa fierté d'homme, mais il savait reconnaître ses erreurs, et il était en tord. En revanche, Lyria ne pouvait pas non plus lui reprocher d'avoir été totalement absent dans la mesure où les lettres qu'il lui avait envoyées partait d'un bon sentiment puisqu'il s'agissait de garder un contact avec celle qui était comme une sœur. Néanmoins, il espérait qu'elle finirait par comprendre ce qui l'avait poussé à partir. Il cessa de la regarder.

    -"Il est temps que je me pose maintenant." Dit-il d'une petite voix, presque comme un murmure afin d'appuyer ses propos lorsqu'il avait juré à Lyria qu'il ne partirait plus.

    Et après cette phrase timide prononcé par le jeune adulte, sans même voir si sa cousine avait finalement tournée son regard vers lui, prit le risque de poser sa tête contre son épaule, comme pour dire "Malgré tout ce que tu as pu me dire, je ne t'en veux pas, je comprends ta colère, et ça ne changera rien." Mais bien sûr, ses mots il les pensait de toute son âme, mais préféra les garder pour lui, car si toutes ses paroles avaient été claires, voilà le message qu'elles renfermaient. Il sentit sa peau contre l'épaule de sa cousine, et eu quelques cheveux situés devant son visage. Il ne bougea pas, et observa pour une énième fois le mur d'en face, le mur de cette ruelle, là où tout avait commencé, et là où tout allait peut-être se terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un coin sombre

Message par : Invité, Mer 15 Avr 2015 - 17:26


Quand il lui donna un mouchoir pour essuyer le sang qui avait coulé sur ses mains, la jaune et noire ressentit un sentiment de culpabilité s'insinuer en elle. La jeune femme regrettait ses paroles, bien que tous ce qu'elle lui ai dit est vrai. En repensant à ce qu'elle lui avait dit et son ton, elle fut fâché après elle même.

* Mer** je n'aurais pas du être si dur.. J'ai fais ma sale gosse immature, capricieuse et stupide pour le coup.. *

Le fait qu'il reste plus ou moins stoïque pour lui répondre, montra à quel point il avait été touché par ses mots, car elle savait que ce n'était pas dans la nature de son cousin de ne pas montrer ses émotions. Du moins avec elle, il ne les avait jamais caché. Assise à ses côtés, elle sentait peser sur elle le regard du jeune homme, cependant elle se refusa à le regarder de suite, de peur de voir de la tristesse dans ses yeux.

* S'il a des larmes aux yeux à cause de moi je partirais, je n'avais pas le droit de lui dire tout ça.. J'ai un problème mental sérieux. ... *

La boule au ventre elle l'écouta lui répondre. Les mots qui sortirent de la bouche d'Alex était apaisant et elle sentait la sincérité dans son discours. Au fond elle l'avait toujours su mais n'avait pu empêcher sa colère de monter au fil du temps. La pouffy avait les mains serré sur ses jambes qu'elle avait plié quand Alex murmura la phrase sur le fait de se poser, elle ouvrit la bouche de stupeur, un sentiment de légèreté tinta sa culpabilité. Puis un sourire apparut sur son visage, ses fossettes devaient sûrement être visible aussi, ce qui la faisait paraître plus jeune et innocente à ce qu'on lui avait dit par le passé. Lorsqu'il posa sa tête sur son épaule, elle ne put s'empêcher de le regarder du coin de l’œil, instinctivement elle porta sa main à ses cheveux pour le plaisir de les toucher.

* A nous voir comme ça, on pourrait ce poser des questions. ! *

Sa pensée l'amena à rigoler, afin de ne pas paraître pour plus déranger qu'elle devait lui avoir fait croire, elle expliqua ce qui l'avait fait rire.

Désolé, je me suis imaginé en train de nous voir de « l'extérieur » et si tu veux mon avis, si des gens nous voyais, ils se poseraient des questions . A.. Et. Si tu veux te poser, cela voudrait t-il dire que l'insaisissable Mr Pearce aurait rencontré quelqu'un ? D'ailleurs raconte joli coeur, à combien de filles as tu fait tourné la tête pendant ton voyage ?

Lyria voulait se rattraper de son coup de colère et rien de mieux que de la taquinerie pour rendre cette atmosphère tendue plus joyeuse. La jeune femme ébouriffa ensuite la tignasse blonde de son « frère » et le regarda, tournant sa tête à la limite de se faire un torticolis.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Alex Pearce, Jeu 16 Avr 2015 - 11:53


    Durant quelques instants, le calme gagnait l'atmosphère sombre de cette belle nuit éclairée. La tête posée sur celle de sa cousine, le jeune Pearce sentit soudain une main dans ses cheveux, celle de Lyria. Ce simple geste lui fit comprendre qu'il restait un espoir quant à leur amitié. A l'époque, ses cheveux étaient plus ébouriffés qu'ils ne l'étaient aujourd'hui, et lorsqu'ils étaient ensemble au Parc ou dans la Salle Commune, elle adorait lui toucher les cheveux et s'amuser avec ses quelques bouclettes. Aujourd'hui ses bouclettes avaient presque totalement disparues car il prenait soin de sa coupe, l'époque de l'insouciance fut révolue. Il n'osa rien dire, profitant de cet instant de nostalgie, tel le calme après la tempête, car ce terme définissait parfaitement la situation des deux amis. Discrètement, il tint à la regarder, et vit qu'elle faisait de même, tout deux se regardait du coin de l'oeil. Entre nous soit dit, cela ne fut pas très agréable pour la nuque. Cela ne dura à peine une seconde puisque aussitôt, son regard se porta cette fois sur la lune.

    Tout d'un coup, un rire surplomba le silence qui régnait depuis quelques minutes maintenant. Vous vous en doutez, ce rire provenait bien sûr de la petite, enfin, de la jeune Lyria Snow. Sa main caressait toujours les cheveux d'Alex qui lui-même fronça du sourcil, se demandant donc ce qui avait bien pu faire rire sa cousine. Mais celle-ci, semblant lire dans ses pensées s'expliqua avant même qu'il ne puisse dire quoi que ça soit. Une chose était sûre, leur complicité d’antan n'avait pas disparue. Lorsqu'elle expliqua pourquoi avait t-elle rit, le sorcier n'eût d'autres alternatives que de rire aussi, car lui aussi maintenant s'imaginait la scène. Sa "sœur" avait raison, quelqu'un les aurait vu là, il aurait tout de suite imaginer autre chose. Et c'est ça qui était assez gonflant avec autrui, c'est qu'il jugera toujours quelque chose selon comment il le perçoit, puis même si Lyria n'était pas aussi jeune, Alex s'imaginait mal être avec elle. Elle n'était pas déplaisante bien au contraire, mais ... En fait c'est simplement parce qu'il sait qu'il la connait et qu'il n'arrive pas à la voir autrement qu'il pense cela, mais peut-être dans d'autres circonstances et s'il n'y avait pas eu cette différence d'âge, oui à la rigueur peut-être que le Poufsouffle n'aurait pas été contre. Mais dans tous les cas, cette question n'avait pas lieu d'être.

    Son rire s'estompa, et laissa place à la suite. En général, Lyria ne se trompait jamais à son sujet, elle parvenait toujours à lire entre les lignes, à voir la vérité qu'il tentait de dissimuler. Pourtant, elle échoua à deux reprises. D'abord concernant son départ, il ne lui avait pas dit les vraies raisons qu'il l'avait poussé à s'en aller, jusqu'à ce soir lorsqu'il lui dévoila tout. Et ensuite, elle venait d'échouer à l'instant. *Désolé princesse, mais pour une fois tu as faux* Pensa t-il, ce qui lui fit plaisir dans un sens parce qu'il fut un temps où elle aimait trop avoir raison. Certes, il souhaitait se poser, mais il n'avait personne dans sa vie. Bien sûr, ce ne sont pas les flirts et les petites histoires qui avaient manqués pendant ces sept ans, mais ça n'avait jamais été rien de bien sérieux. Alex espérait rencontrer quelqu'un et connaître une véritable relation, mais il était, pour le moment, célibataire. Ainsi, sa cousine avait tout faux sur ce coup-là. D'ailleurs, sa dernière question fut prévisible, il s'attendait à ce qu'elle lui pose, malgré les années et la distance, il la connaissait toujours aussi bien. Quand elle le lui posa, il lâcha un autre petit rire, car bien évidemment, il n'avait pas compté le nombre de conquête qu'il avait pu connaître.

    A ces mots, la jeune femme ébouriffa sa petite tignasse blonde et tourna cette fois, non pas seulement son regard, mais sa tête vers lui, limite proche du torticolis. Dès lors, pour ne pas qu'elle se fasse plus mal, car cette position ne devait pas être des plus agréables et avantageuses, Alex se redressa et tourna également sa tête vers la brunette, dont la main était toujours posée dans ses cheveux. Cette fois, il souriait. La tempête était loin maintenant, et c'était comme si le moment de vérité était passée, ils parvinrent à ignorer la mini-engueulade d'avant en changeant totalement de sujet. Cette fois il en était sûr, rien n'avait changé. C'est donc d'une voix assez joyeuse et enthousiaste qu'il répondait à ces doux mots.

    -"Moi aussi ça m'a bien fait rire, et je suis bien d'accord, ils se poseraient des questions." En lâchant de nouveau un petit rire. *Bon super, intervention très intéressante Alex, tais-toi si c'est juste pour dire ça* Se dit-il à lui-même, car il est vrai que cette réponse formulée ainsi, n'était pas tellement pertinente. Bref, il continua : "Désolé ma vieille mais tu as tord, je n'ai personne, hélas !" Dit-il en jouant la tristesse dans sa voix avant de reprendre d'un ton pris au dépourvu. "Oh oh, c'est une bonne question ça jeune fille ! Je n'ai pas compté, je suis désolé, en souriant, mais à pas mal de filles on va dire, mais pour être sincère c'était jamais rien de sérieux, des petites aventures comme ça, des passades, et que des moldus en plus ! Il ne disait pas cela mechamment, il n'a absolument rien contre eux, bien au contraire, il fut élevé par une famille moldue. "En revanche, aujourd'hui je souhaite vraiment me poser avec quelqu'un, d'où ma phrase d'avant d'ailleurs, je souhaite me poser quelque part, donc ne plus repartir, et me poser avec quelqu'un." Cette dernière phrase fut dictée tel un professeur qui explique un cours à ses élèves. Il lui fit un clin d’œil, tout en ne parvenant pas à masquer son sourire. Alex ne cessait jamais de sourire, cette fois c'est parce qu'il était heureux, et avec une personne qui lui est chère.

    Il ne laissa à peine quelques secondes de répits à la brune qu'il reprit : "Bon, et toi alors Miss Snow, tu as connu combien de p'tit copain ?"

    Et, bien amicalement, ce fut lui cette fois-ci qui ébouriffa les cheveux de sa cousine. Cela n'allait s'en doute pas lui plaire, car les filles aimaient être coiffées, et après cela et bien les cheveux de lyria furent surtout en bataille. Il rigola d'avance pour sa bêtise, son esprit d'enfant était de retour et il en était fier. Il venait de passer trop d'années à se comporter en adulte, retourner en enfance ne pouvait lui faire que du bien, il fallait bien rattraper le temps perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Dans un coin sombre

Message par : Invité, Dim 19 Avr 2015 - 11:12


Lyria fit un sourire à son cousin quand celui ce mit à rire de sa bêtise. Cependant quand il se marra suite à ses questions, elle arqua un sourcil puis se mit à rougir en se disant qu'elle avait peut être été trop loin dans ses questions. Après Alex était adulte et n'avait sûrement pas envie d'en parler avec une « petite ». Par contre elle lui fut reconnaissante qu'il lève la tête pour la regarder, instinctivement la brune se massa la nuque de la main qui était sur la tête d'Alex. Quand il se mit à feindre la tristesse, elle s'empêcha de rire, mais sentit qu'au fond il était vraiment touché d'être toujours célibataire. Cependant il continua d'un ton badin sur ses conquêtes passagères, lorsqu'il précisa qu'il n'était « sorti » qu'avec des moldus, une fois de plus Lyria eut envie de rire, d'ailleurs elle ne put retenir un ricanement qu'elle tenta de faire passer pour une toux.

*Je ne suis pas crédible mais pas grave, en même temps qu'elles soient moldus ou pas je m'en fiche de ça.. Ralalala il est pas net ce gars.. Peut être même pire que moi, en faite !! *

L'ex poufsouffle ne fut pas perturbé par la réaction de la septième année et continua ses réponses. La jaune et noire le savait sincère quand il lui ennonça son envie de se poser avec quelqu'un. Une pointe de jalousie s'insinua en elle, au moment même ou elle perçut le ton professoral du jeune homme.

*Je suis sure qu'il trouvera d'ici peu.. A peine il revient qu'il me laissera à nouveau pour une fille. Car faut pas être idiote, qu'elle petite amie acceptera notre complicité et mon besoin de confier à lui... Et il n'en rate pas une à me parler comme à une gamine il va voir... *

Ses pensées ne parurent pas, ni dans son regard ni sur son visage. Elle le devina au sourire qu'il lui adressa avant de lui poser à son tour une question. Avant qu'elle n'ai eut le temps de lui répondre quelque chose et de dévier la conversation, il lui ébouriffa les cheveux. D'instinct elle lui donna, doucement, un coup de coude dans les côtes.

Tiens ça t'apprendra à mettre tes mains dans mes cheveux !! Et pourquoi ce besoin de me préciser que tu n'as eu que des moldus comme copines, enfin je ne sais pas si le mot copine est adapté vue que ce n'était rien de sérieux! Mais avais tu besoin de le notifier ? Comme si cela avait une quelconque importance...

La jeune femme fit exprès de ne pas répondre à sa question sur elle. D'une car elle n'aimait pas parler trop d'elle et de deux elle n'avait pas vécu grand chose dans sa vie. Les rares garçons qu'elle avait pu rencontrer c'étaient juste lors des grandes vacances lorsqu'elle retournait chez elle. De plus si Arya venait à savoir qu'elle en parle avec lui alors qu'elle même devait batailler pour savoir quelques détails, Lyria aurait sûrement le droit à une scène. Cependant à repenser aux rencontres des étés passés, elle se mit à gigoter mal à l'aise, son visage rosisant un peu plus au fur et à mesure.

* Tiens d'ailleurs, elle ne me pardonnera pas d'être venue ici pour voir Alex sans qu'elle le sache. Va falloir que je lui dises vite et qu'ils se voient tout les deux aussi.. *
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Alex Pearce, Dim 19 Avr 2015 - 12:21


    [Avec l'autorisation de Lyria pour utiliser son libre arbitre]

    Le jeune sorcier espérait ne pas s'être gouré en lui parlant de ses conquêtes passées et de son envie de se poser, car il ne voulait surtout pas qu'elle se sente abandonnée une fois de plus. Le jeune sorcier l'avait délaissée pendant sept ans et elle devait sans doute penser qu'il ferait de même une fois en couple. Cependant, contrairement à ce qu'il avait jusqu'à maintenant, il préféra garder cet élément pour lui, car souvent des kilomètres séparaient les mots des actes, ainsi il pensa qu'il suffirait simplement de lui prouver plutôt que de le lui promettre avant d'agir. Il n'y a que les actes qui montraient la sincérité des gens.

    A peine lui ébouriffa t-il les cheveux qu'elle riposta d'un léger coup de coude avant de lui demander pourquoi avait-il préciser que ses conquêtes étaient des moldus. Il est vrai que cela pouvait paraître idiot de mentionner ce genre de détail, mais à ces yeux cela avait pourtant été clair, mais pas pour sa cousine apparemment. En fait, il tint à montrer qu'en sortant avec des moldues, étant un sorcier ce n'était pas forcément chose aisée de pouvoir se poser avec. De part le lourd fardeau qu'il devait porter et qu'il devrait un jour tôt ou tard lui dévoiler. Pour lui, c'était nettement plus simple d'avoir une relation avec une sorcière. La confiance dans un couple est primordiale, or si nous cachons une partie de nous à notre partenaire, la relation ne peut durer. Et c'est pour l'une de ses raisons que ses histoires n'avaient jamais durée bien longtemps, outre le fait qu'il était sans cesse en déplacement.

    Il n'eût pas le temps de lui répondre qu'Alex la sentait mal à l'aise de part ses gigotements assez étrange. Il fronça du sourcil et posa sa main sur la sienne. Ce geste d'affection lui montrait qu'il était là pour elle si quelqu'un chose n'allait pas, mais bien sûr, son but premier était de la rassurer. L'anglais pu noter également qu'elle rougissait, ou quelque chose dans le genre. Et presque de de manière immédiate, il compris pourquoi. En effet, c'était sans doute sa question qui l'avait mis mal à l'aise, c'est d'ailleurs pour ça que Lyria l'avait esquivée. Pour lui, dévoiler sa vie intime n'était pas gênant, mais il est vrai que chez les filles ce n'était pas nécessairement réciproque. D'autant plus pour elle, qui n'avait que 17 ans pour le moment, et lui qui était plus vieux.

    Il tenta, d'une voix rassurante, en engouffrant sa main à l'intérieur de la sienne, de répondre à sa question : "Je n'ai rien contre les moldus, et c'est vrai que cette remarque était maladroite. Mais j'essayais de t'expliquer que pour moi, sortir avec une moldue c'est difficile au niveau de la confiance et que moi je ne pourrais pas. J'essaie de me confier à toi, comme avant, rattraper le temps perdu ..." Ces derniers mots avaient été prononcé d'une voix basse. L'ancien Poufsouffle se rendait compte que malgré leur retrouvaille, ils devaient tous deux prendre le temps de faire connaissance à nouveau, car tout avait changé et même si leur complicité n'avait cesser d'exister, le lien qui les unissait était moins puissant qu'à l'époque.

    Alex regarda sa montre et il était tard. En y pensant, il se dit qu'ils avaient eu de la chance à pouvoir être seul, car cette rue n'était pas réputée pour son calme et beaucoup de gens malfamés traînaient dans le coin généralement. De plus, le blondinet commençait à fatiguer. Il suggéra à sa cousine de rentrer, avant qu'ils ne tombent sur quelqu'un qui veuillent les dépouiller et qu'ils ne leur arrivent de mauvaise aventure. En s'appuyant au mur, il se releva doucement et tendit sa main à Lyria afin qu'elle puisse faire de même.

    -"On devrait rentrer, faudrait pas qu'il nous arrivent quelque chose, tu es chez tes grands parents pendant les vacances c'est ça ?" Demanda t-il, le sourire béant, à sa cousine qui acquiesça d'un signe de tête. "Ok, je te raccompagne alors !"

    A ces mots, ils se mirent tous deux en route. Ils quittèrent cette allée pour rejoindre le Chemin de Traverse avant de regagner le coté moldu de la ville. Le bruits de leurs pas passa au dessus du silence des deux cousins qui ne disaient rien. Alex, déçu de rentrer et souhaitant rester avec sa cousine, lui fit part de sa tristesse.

    -"Tu va me manquer, j'espère qu'on va vite se revoir", finit-il sa phrase que sa cousine lui avoua que c'était également valable pour elle.

    Le silence s'installa de nouveau. Ils ne leur avaient fallut que cinq minutes de marches avant d'arriver. Les deux cousins arrivèrent devant la porte, et Alex ne put s'empêcher de la prendre dans ses bras une fois de plus, ne voulant plus se détacher d'elle. Malheureusement, toutes les bonnes choses avait une fin. Il essuya ses yeux humide, et avant de la quitter une nouvelle fois, il lui avoua :

    -"Ne sois pas jalouse Lyria, même si je suis en couple, maintenant que je suis là j'ai l'intention de rester là pour toi." Comme pour lui montrer que malgré les années qui les avait séparés, son bien être restait l'une de ses priorités, et il souhaitait prouver une fois de plus que rien ne changerait entre eux. Déjà, cette soirée, ces retrouvailles, malgré le petit coup de gueule de l'étudiante, lui avait montré que rien n'avait vraiment changé, mais ce fut nécessaire pour lui qu'elle le sache vraiment. Enfin, vint l'heure des au revoir "Je t'envoie une lettre bientôt, il faut vite qu'on se revoit. Embrasse ta sœur pour moi !"

    Et enfin, ils se firent la bise, la brunette ouvrit la porte, entra puis la referma. Cette belle soirée prit fin, triste que le temps soit passé aussi vite, Alex fit demi-tour et retourna jusqu'à son hôtel, d'un pas nonchalant, tout en étant heureux, en partie, de ces retrouvailles.

    [FIN DU RP]
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 90
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Mangemort 90, Ven 22 Mai 2015 - 19:00


[Mangemort 26, Clíodhna Quinn & Crystal M. Ertz]


Suite de ce RP

J'avais vu juste. La rencontre était un piège. Un piège d'un groupuscule contre qui nous nous battions mais contre qui nous n'avions encore jamais eu l'occasion de nous battre officiellement : l'Ordre du Phénix. Je le savais car jamais de simples civils n'oserai tendre une telle embuscade aux mages noirs. Et les aurors étaient connus de tous.. Ce ne pouvaient donc pas être eux. Et je ne voyais vraiment personne d'autre se mettre en travers de notre chemin.

61 et moi nous battions donc tant bien que mal pour survivre sans trop de dégâts le temps que les renforts que j'avais appelé arrivent. Il avait blessé un des leurs grièvement et la victime avait dû être évacuée par une comparse. Deux de moins. C'était un peu plus équilibré...
Et tandis que les sorts fusaient de nos deux baguettes, des renforts arrivèrent. Ils étaient cependant moins nombreux que ce que j'espérais. Il devait y avoir un problème ailleurs..
Agrippant fermement ma baguette, je cherchais des yeux la jeune imprudente qui avait osé me convier à cette réunion suicide. La jeune fille croisa mon regard noir et compris instantanément qu'elle était faites. Je ne la lâcherai pas tant que je ne serai pas satisfaite. A la clé : sa mort ou sa torture. Je ne sais pas ce qui était le mieux.
Quoi qu'il en soit, je me rapprochais d'elle afin d’assouvir mes plus sombres désirs. Et elle compris vite et pris peur puisqu'elle avait décidé de transplané. Par chance, j'étais alors arrivé près d'elle et j’eus juste le temps agripper un bout de ses vêtements pour la suivre.

Elle avait choisit le Chemin de Traverse comme destination. Cela aurait été futé si elle avait choisit la grande avenue commerçante. Mais non, elle avait préféré à celà une petite ruelle sombre perpendiculaire à celle-ci. Armant ma baguette, je la regardais droit dans les yeux avant de m'adresser à elle :


" Tu t'es frottée à la mauvaise personne sorcière. Tu es foutue ! "

Et sans attendre la moindre réaction de sa part, j'enchaînais trois sorts :


" Anthemius Vocania ! Abyssum Appa ! Ango Nube ! "

Voyons voir si elle faisait toujours la maligne après ça...
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Crystal M. Ertz, Ven 29 Mai 2015 - 17:05




Des flash de couleurs, des cris. C'était tout ce que Crystal comprenait à la situation. Elle avait lancé ses sortilèges mais était tellement perturbée qu'elle ne savait même pas ce qu'il s'était passé ensuite. Son courage et l'adrénaline l'avait peut être aidée pour jeter deux ou trois sorts, mais ce n'était pas ça qui allait aider. Tout était embrouillé, que ce soit le paysage auquel elle faisait face ou les idées dans sa tête. Elle sentit quelque chose d'humide sur son visage, et mis plusieurs secondes à réaliser qu'il s'agissait de ses larmes. La sorcière se sentait ridicule et impuissante. Que venait elle faire au milieu de tout ça? Maintenant que le plan avait été déclenché comme prévu, son rôle était terminé. Personne ne lui avait dit ce qu'elle devait faire ensuite. S'essuyant le visage avec les manches, son regard fit de rapides aller retour entre tous les sorciers présents, en train de se battre avec force et une certaine passion que Crystal ne ressentirai sans doute jamais.

Puis elle surprit une des silhouettes se retourner vers elle. La situation allait très vite empirer, et Crystal imagina avec horreur les pensées qui devaient naître dans l'esprit de la personne qui s'avançait vers elle. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, n'importe quoi. Non, il fallait qu'elle parte d'ici, qu'elle s'échappe de là. Sans plus réfléchir, elle rassembla les forces qui lui restaient et transplana. Elle cria lorsqu'elle remarqua la main qui venait d'agripper ses vêtements et atterrit dans le Chemin de Traverse encore plus paniquée qu'elle ne l'était avant de partir. Des larmes embrouillaient à nouveau sa vision, l'empêchant de voir correctement.

- Tu t'es frottée à la mauvaise personne sorcière. Tu es foutue !

Il y a deux jours, si on lui avait demandé ce qu'elle ferait si elle se retrouvait en situation délicate, l'alchimiste aurait sans doute raconté qu'elle se sera défendue, qu'avec l'adrénaline tout était possible et qu'après tout, elle n'était pas mauvaise en Sortilèges à Poudlard. Mais elle se rendait maintenant compte que la réalité était bien différente, et pas en bien. La sorcière en face d'elle semblait en colère, et elle devait bien sentir que Crystal n'était pas de taille. Ok, bien. Se concentrant à nouveau, elle tenta de transplaner, mais n'y parvint pas. Elle était coincée ici. Et avant qu'elle ne puisse anticiper quoi que ce soit, elle sentit le sol se fissurer sous ses pieds.

La jeune femme s'étala de tout son long sur le sol froid et dur, s'écorchant les genoux et le menton dans sa chute. Puis, une fumée se dirigea droit sur elle. Se relevant tant bien que mal, et tenta deux trois pas avant d'être rattrapée par le nuage et se rendit vite compte de sa nature étouffante. Elle porta sa main gauche à sa gorge, par réflexe, sa main droite tremblante tenant toujours sa baguette. Jamais elle ne parviendrait à répliquer le moindre sort ici, surtout qu'elle était nulle en sortilèges informulés. Il ne lui restait plus qu'une seule possibilité: fuir. Elle ne pouvait certes plus transplaner, mais elle avait toujours ses jambes. Malgré sa douleur au genoux, elle se mit ainsi à courir, fermant les yeux et priant pour réussir à sortir de ce cauchemars. Elle avait tourné le dos à son adversaire, mais que pouvait elle faire d'autre?

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 26
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Dans un coin sombre

Message par : Mangemort 26, Mer 1 Juil 2015 - 19:27


Malgré ma colère, je ne put empêcher Crystal de s'enfuir, celle-ci profitant d'un court moment d'inattention pour fuir. Par contre 90 parvint à s'agripper à la jeune femme et transplaner avec elle. Un coup d'oeil vers les autres suffit pour m'apprendre qu'ils géraient parfaitement la situation. 61 se retrouvait face à deux adversaires mais je lui faisais confiance pour s'occuper de ça. J'avais plutôt envie de m'amuser un peu à mon tour. Un sortilège du Piste-Marque plus tard et je pouvais suivre les deux femmes qui venaient de quitter le lieu de l'affrontement.

Le transplanage m'amena dans un coin sombre du Chemin de Traverse, peu de passage et surtout une Crystal bien mal en point. Celle-ci tenta de fuir et je levais aussitôt ma baguette dans son dos pour l'intercepter. Soudain, une brûlure fulgurante me traversa le bras, ma marque me faisait plus mal que jamais sans que je ne parvienne à calmer la douleur. 90 devait probablement ressentir la même chose à cette histoire puisqu'elle tourna la tête dans ma direction. Je hochais la tête et d'un commun accord l'on décida de laisser filer notre proie, l'on aurait bien le temps de la retrouver plus tard. Je lui attrapa le bras et l'on transplana aussitôt en direction de notre QG, c'est là que l'on aurait le plus d'informations sur ce qu'il se passait.

[Départ de 26 et 90, libre arbitre de 90 autorisé.]
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Crystal M. Ertz, Mar 28 Juil 2015 - 16:34




Crystal était en train de découvrir ce qu'était une décharge d'adrénaline. Elle savait qu'il lui restait peu de force et de courage et pourtant, ses jambes continuaient d'avancer rapidement, comme sous l'effet d'un sort qu'elle n'avait pas lancé. Pour l'instant, aucun sortilège ne l'avait frappée dans le dos ou en tout cas, elle n'en ressentait pas encore les effets. Tandis qu'elle continuait sa course dans les ruelles sombres et silencieuses, la jeune femme commença attendait qu'il se passe quelque chose, mais rien n'arrivait, du tout. Se planquant derrière une ruelle qui s'était dessinée à sa droite, la sorcière reprit son souffle et en profita pour tendre l'oreille. Mais à part son souffle et les battements de son cœur, elle n'entendait strictement rien d'autre. Était-ce un piège, ou autre chose?

Elle risqua un rapide coup d'oeil dans la ruelle d'où elle venait, mais encore une fois, c'est un vide étrange et angoissant qui lui répondait. Mais où était-elle passée ? Se pouvait-il qu'elle soit simplement partie? Si oui, pourquoi l'avoir suivi lorsqu'elle avait transplané? Crystal n'arrivait pas à comprendre. Essayant de calmer l'angoisse qui montait en elle, elle s'accroupit et prit ses genoux entre ses bras et laissa tomber sa tête.  Serait-ce enfin fini? Elle songeait à ses alliés, toujours occupés à se battre sur les collines... Comment allaient-ils? Avait-elle fait les bons choix? Avait-elle été utile? Après plusieurs minutes, restées là en boule dans le noir, elle décida de se lever. S'ils avaient tenté quelque chose, ils l'auraient fait plus tôt non? Elle ferma les yeux, et espéra qu'elle avait visé juste. Quelques secondes plus tard, elle se retrouva à quelques mètres de sa maison. Son transplanage avait réussit, Elle était donc partie sans poursuivre Crystal. Pourquoi, elle n'en savait strictement rien, et elle n'en avait rien à faire pour le moment. Tout ce qu'elle voulait, c'était rentrer chez elle et ne plus  en sortir.

[RP TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Harradas Spinner, Mer 2 Sep 2015 - 23:36


RP Unique

Il réapparut avec le colis dans une main et la lettre dans l'autre. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire avec ça ? Le brûler ? Il ne savait même pas ce qu'il y avait à l'intérieur. Et puis si ça se trouve c'était juste une plaisanterie de mauvais goût de son chauffeur ! Mais oui ! Cela ne pouvait être que ça. Pourquoi est-ce qu'il aurait eut une réaction aussi détachée si c'était quelqu'un d'étranger qui lui avait donné le colis ? Cela ne pouvait être qu'une blague. Et puis son chauffeur ne l'aurait jamais déposé dans une ruelle sombre et abandonnée s'il pensait qu'il pouvait y avoir un danger si ? Mais pourquoi était-il reparti juste après l'avoir déposé ? Est-ce qu'il est allé chercher le colis à ce moment là ? Et pourquoi là et pas avant ? Il allait rentrer dans le bâtiment qui renfermait son appartement puis se résigna. Si jamais ce colis était une bombe à retardement il ne pouvait pas se permettre de mettre Catherine en danger. Il s'assit au sol et déchira doucement une à une les couches de papier recyclé qui couvraient le paquet dans un bruit qui déchirait le silence du Chemin de Traverse. Bon allez, plus qu'une couche. Il la tira le plus délicatement possible pour laisser apparaître une boîte dorée. Il l'ouvrit le plus lentement possible et vit au fond un miroir brisé. A ce miroir brisé manquait un morceau d'une forme particulière. Pas particulièrement mathématiques non, mais plutôt particulièrement reconnaissable par Harradas car il s'agissait de la forme de son propre miroir parlant. Il le prit par le bout des doigts et vit au dessous un papier collé.

-----
Tu ignorais que les miroirs parlants pouvaient être à double sens n'est-ce pas ?
C'est un peu ce que j'en ai déduis lorsque je me suis aperçut que tu transportais l'autre morceau partout avec toi.
A constamment lui parler, lui confier tes souvenirs et même tes secrets.
-----

Harradas s'arrêta net. L'histoire commençait à mal tourner à partir de là. Il savait pertinemment que s'il lisait la suite du mot il allait s'enfoncer encore plus, devait-il prendre le risque ?

-----
Cela aurait été dommage de ne pas pouvoir en tirer profit.
Un petit garçon ça fait plein de choses au cours de sa vie. Des bêtises notamment.
Et pas des moindres dis-moi tu m'as également beaucoup surpris.
Ce serait dommage que l'on apprenne ce que tu as fait à Victoire n'est-ce pas ?
Rends-toi devant la boutique de magie noire, et trouves moi.
Je suis toujours mouillé, mais je ne suis jamais dans l'eau.
J'habite dans un palais qui n'est pas le mien.
Qui suis je ?
-----

Harradas soupira un bon coup. Il y en avait vraiment assez des devinettes. Si c'était encore un Mangemort... *Plop*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans un coin sombre

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 9

 Dans un coin sombre

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.