AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 3 sur 9
Dans un coin sombre
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Harradas Spinner
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans un coin sombre

Message par : Harradas Spinner, Jeu 3 Sep 2015 - 4:36


RP Unique

Il réapparut avec le colis dans une main et la lettre dans l'autre. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire avec ça ? Le brûler ? Il ne savait même pas ce qu'il y avait à l'intérieur. Et puis si ça se trouve c'était juste une plaisanterie de mauvais goût de son chauffeur ! Mais oui ! Cela ne pouvait être que ça. Pourquoi est-ce qu'il aurait eut une réaction aussi détachée si c'était quelqu'un d'étranger qui lui avait donné le colis ? Cela ne pouvait être qu'une blague. Et puis son chauffeur ne l'aurait jamais déposé dans une ruelle sombre et abandonnée s'il pensait qu'il pouvait y avoir un danger si ? Mais pourquoi était-il reparti juste après l'avoir déposé ? Est-ce qu'il est allé chercher le colis à ce moment là ? Et pourquoi là et pas avant ? Il allait rentrer dans le bâtiment qui renfermait son appartement puis se résigna. Si jamais ce colis était une bombe à retardement il ne pouvait pas se permettre de mettre Catherine en danger. Il s'assit au sol et déchira doucement une à une les couches de papier recyclé qui couvraient le paquet dans un bruit qui déchirait le silence du Chemin de Traverse. Bon allez, plus qu'une couche. Il la tira le plus délicatement possible pour laisser apparaître une boîte dorée. Il l'ouvrit le plus lentement possible et vit au fond un miroir brisé. A ce miroir brisé manquait un morceau d'une forme particulière. Pas particulièrement mathématiques non, mais plutôt particulièrement reconnaissable par Harradas car il s'agissait de la forme de son propre miroir parlant. Il le prit par le bout des doigts et vit au dessous un papier collé.

-----
Tu ignorais que les miroirs parlants pouvaient être à double sens n'est-ce pas ?
C'est un peu ce que j'en ai déduis lorsque je me suis aperçut que tu transportais l'autre morceau partout avec toi.
A constamment lui parler, lui confier tes souvenirs et même tes secrets.
-----

Harradas s'arrêta net. L'histoire commençait à mal tourner à partir de là. Il savait pertinemment que s'il lisait la suite du mot il allait s'enfoncer encore plus, devait-il prendre le risque ?

-----
Cela aurait été dommage de ne pas pouvoir en tirer profit.
Un petit garçon ça fait plein de choses au cours de sa vie. Des bêtises notamment.
Et pas des moindres dis-moi tu m'as également beaucoup surpris.
Ce serait dommage que l'on apprenne ce que tu as fait à Victoire n'est-ce pas ?
Rends-toi devant la boutique de magie noire, et trouves moi.
Je suis toujours mouillé, mais je ne suis jamais dans l'eau.
J'habite dans un palais qui n'est pas le mien.
Qui suis je ?
-----

Harradas soupira un bon coup. Il y en avait vraiment assez des devinettes. Si c'était encore un Mangemort... *Plop*
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Hayleah Moonrose, Jeu 10 Sep 2015 - 17:10


PV avec Joshua Price


Hayleah se baladait sur le chemin de Traverse du pas guilleret qui était le sien. C'était une belle journée, le soleil brillait et une fine brise soufflait dans ses cheveux noirs de geai. Ses parents étaient en visite chez sa grand-mère, en Ecosse, et elle avait décidée de sortir flâner un peu en solitaire. Elle n'était pas du genre à rester enfermer à la maison toute la journée.
Après avoir fait un tour chez le glacier et la boutique de balais, la jeune sorcière se dirigea vers la librairie. C'était l'un de ses endroits préférés sur le chemin de Traverse. Tant de livres à lire et si peu de temps … La lecture et l'écriture était une affaire de famille chez les Moonrose. Sa mère était une romancière assez connue dans le monde moldu, et son père, un sorcier, était traducteur. Elle-même s'adonnait de temps à autre au plaisir de l'écriture, mais elle n'avait pas pour vocation d'en faire son métier. Hayleah ne savait pas encore ce qu'elle voulait devenir, mais elle avait une idée très précise de ce qu'elle ne voulait pas, et c'était précisément rester assise derrière un bureau pendant des heures. Elle parcouru les étagères des yeux, sans avoir en tête un ouvrage particulier. Finalement, et comme bien souvent, elle ressortit de la boutique avec une liste de livres à lire mais qu'elle se ferait livrer plus tard au château. C'était bientôt la rentrée et sa valise serait déjà bien assez lourde sans en plus y rajouter des kilos de papier.

En cette fin d'après-midi, le chemin de Traverse s'assombrissait peu à peu mais il ne désemplissait pas. Nombre de familles venaient faire des emplettes de dernières minutes pour la rentrée et beaucoup d'élèves profitaient de cette occasion pour se retrouver et profiter des derniers jours de l'été. Hayleah, elle, était venue seule sur un coup de tête et toute cette foule commençait à lui donner le tournis. Lorsqu'une petite fille la percuta en pleine course pour échapper à son frère qui la poursuivait, la sorcière décida de sortir de la voie principale et bifurqua dans une petite ruelle, à l'abri de la foule et des rayons du soleil. Avec la chaleur qu'il faisait, c'était d'une pierre deux coups. Elle ne s'était jamais aventurée de ce côté-ci, et commença à remonter la ruelle pour voir jusqu'où elle allait la menée – en espérant tout de même que ce ne soit pas l'allée des embrumes. Très vite, Hayleah ressentit une présence derrière elle. Plutôt que d'accélérer le pas, elle se saisit de sa baguette et se retourna vivement. Si c'était un agresseur, mieux valait le prendre par surprise et riposter tout de suite plutôt que de courir et se faire rattraper en cinq secondes. C'était dans ces moments là qu'elle regrettait de ne pas savoir encore transplaner.

— Qu'est-ce que tu veux ?!
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Price
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Joshua Price, Jeu 10 Sep 2015 - 20:46


Joshua s'était accordé une grasse matinée, il était rentré aux aurores après avoir fait le tour des boites branchées de Londres.
Il avait passé un bon moment avec trois américains, une fille et deux garçons originaires de New York  qu'il avait rencontré dans le dernier club dans lequel il s'était rendu. Les deux gars, Mike et Derek, étaient partis  de leur coté vers 2h30, Melinda, la jolie petite New-Yorkaise et lui avaient alors fini leur nuit ensemble. Elle lui avait donné son numéro de téléphone, il l'avait pris mais, comme à son habitude, il ne la contacterait pas, il n'avait vraiment pas envie de trouver l'âme sœur, surtout pas  dans le cadre d'une relation à distance, ce n'était vraiment pas sa tasse de thé.
Lui, il était plus un chasseur qu'un amoureux transi, la notion de petite amie régulière lui était totalement inconnue.

Après quelques heures de sommeil, il s'était levé vers 14 heures, avait fait une série de pompes au saut du lit comme à son habitude puis était allé prendre une douche. Le jeune sorcier avait ensuite choisi sa tenue avec soin, une chemise en lin écrue, un jean et  des baskets noirs, il s'était regardé avec attention dans le miroir et avait ouvert de grands yeux puis froncé les sourcils en découvrant une marque à la base de son cou, sûrement laissé par Melinda.

Génial, un suçon, manquait plus que ça! OK ... toi tu peux toujours courir pour que je te rappelle ma belle avait il pensé en remontant son col pour tenter de cacher l'oeuvre de son aventure de la nuit.
Après un tour dans la cuisine de son petit studio pour avaler un rapide encas, il était sorti et s'était dirigé vers le Chemin de Traverse.

Josh aimait s'y rendre dès qu'il le pouvait. Cet endroit était chargé de souvenirs avec ses parents, ses amis, il s'y sentait tellement chez lui.
Il avait traîné dans presque toutes les échoppes avec ses copains, bu son premier verre d'alcool au Chaudron Baveur, pariant sur lequel d'entre eux pourrait tenir le plus longtemps sans rouler sous la table, il en avait perdu des mornilles à ce jeu là.
A cette pensée, il avait eu envie de s'y rendre et avait emprunté une petite ruelle assez sombre qu'il connaissait bien et qui était un raccourci pour rejoindre le pub.
Il venait de s'y engager  quand il remarqua qu'une jeune fille le précédait, elle était de dos mais à sa silhouette gracile et ses longs cheveux noirs, il se dit qu'elle était surement mignonne. Il pressa le pas pour la rejoindre et engager la conversation.

Il fut surpris quand elle se retourna soudainement, elle avait dégainé sa baguette à la vitesse de l'éclair et le tenait en respect, en position d'attaque.

— Qu'est-ce que tu veux ?!

Il avait été surpris et avait  levé les deux mains pour montrer qu'il n'avait pas de mauvaises intentions.

- Hey du calme Miss...Dis donc t'es bien farouche toi ! Range ta baguette, tu pourrais blesser quelqu'un.

Il avait alors baissé les mains et les avait mise dans les poches de son jean tout en la jaugeant du regard.

Cette fille l'intriguait, il ne l'avait jamais vue dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Hayleah Moonrose, Jeu 10 Sep 2015 - 22:31


Hayleah tenait l'homme en joue. N'ayant pas encore 17 ans, elle n'avait pas le droit d'utiliser la magie en dehors de Poudlard, mais ça, il ne pouvait pas le savoir et elle comptait bien en profiter. Elle avait toujours eu le don pour se mettre dans des situations pas possibles, mais elle avait également toujours trouvé un moyen de s'en sortir, comme la fois où elle s'était perdue dans les dédales sombres et glacials des cachots.
La ruelle aussi était sombre et glaciale, mais la jeune sorcière pouvait tout de même apercevoir le visage de l'inconnu. Il avait l'air bien plus âgé qu'elle et ce n'était certainement pas un élève. Lui n'aurait aucune hésitation avant de lui jeter un sort pour la saucissonner sur place. Hayleah envisagea une seconde d'appeler au secours, mais ce serait probablement une tentative suicidaire puisqu'il pourrait la faire taire en moins de deux. Elle pourrait peut-être faire usage de ses quelques connaissances en art martiaux, histoire de faire dans le cliché de l'asiatique ceinture noire...
Sur une note positive, si elle voyait son visage cela signifiait que ce n'était pas un mangemort, et mieux valait se retrouver face à un gros pervers qu'à l'un de ces êtres infâmes capables d'abattre de sang-froid un enfant de 9 ans juste parce qu'il se trouvait sur leur chemin.
Contre toute attente, l'homme leva les mains en l'air. Voulait-il lui aussi jouer sur l'effet de surprise ? La sorcière ne se laissa pas berner et avança d'un pas, la baguette toujours levée.

— Hey du calme Miss...Dis donc t'es bien farouche toi ! Range ta baguette, tu pourrais blesser quelqu'un.

A ces mots, il baissa les bras et glissa ses mains dans les poches de son jean. Hayleah se raidit, sûre qu'il allait dégainer sa baguette à son tour, mais il n'en fit rien. A la place, il se mit à la dévisager avec nonchalance. Alors ça, c'était la meilleure !
Il avait vraiment l'air d'être l'un de ses jeunes gens qui aiment faire la fête, boire à outrance, et coucher avec une fille différente chaque jour de l'année. Plutôt le type de personne dont elle préférait rester à distance mais qui pour une raison qui la dépassait avait la cote avec les filles. C'est vrai qu'il était plutôt beau gosse, mais pour elle, la personnalité primait sur les sourires charmeurs et le beau parler. Enfin, il fallait reconnaitre qu'il n'avait pas l'air si menaçant que ça. Hayleah hésita un instant puis abaissa sa baguette, prête à la dégainer de nouveau. Prudente, elle avança jusqu'à se retrouver à trois pas de l'inconnu, la distance parfaite pour avoir une conversation intelligible et pour pointer sa baguette sur ses abdos si ça dégénérait. Elle pourrait toujours invoquer la légitime défense, pas vrai ?
Avec une voix calme mais d'autant plus menaçante, elle déclara :

— Primo, la dernière personne qui m'a appelé Miss s'est pris ma baguette dans l'œil et il y est resté accroché. Deuxio….Je peux savoir pourquoi tu me suis, espèce de gros pervers ?

Hayleah était plantée sur ses pieds, prête à en découdre. Elle se perdit dans les yeux de l'inconnu un instant puis se repris et resserra ses doigts sur sa baguette. Non, elle ne se ferait pas avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Price
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Joshua Price, Ven 11 Sep 2015 - 23:18


Joshua regardait la jeune asiatique en se demandant quelles pouvaient être ses origines. Japonaise? Chinoise? Peut importait en fait, il haussa imperceptiblement les épaules et continua son observation.

Mignonne, ouais, et avec du caractère...intéressant.

La fille le tenait toujours en joue et ça, par contre, ça commençait à l'agacer.
Il soupira et fit un pas puis un autre vers elle, un petit sourire malicieux sur les lèvres. elle aussi s'était rapprochée et le regardait dans les yeux, il aimait ce qu'il décelait à cet instant chez elle, elle semblait courageuse et déterminée, cela le changeait des  filles qu'il avait l'habitude de croiser dans ses pérégrinations.

Il se pencha un peu vers elle, la sondant toujours du regard, l'air joueur. Celui-ci s'obscurcit quand elle repris la parole.

— Primo, la dernière personne qui m'a appelé Miss s'est pris ma baguette dans l'œil et il y est resté accroché. Deuxio….Je peux savoir pourquoi tu me suis, espèce de gros pervers ?

Il se redressa brusquement, sil la minute d'avant il a l'avait trouvée intéressante, là, ça changeait totalement la donne.
Avait il bien entendu? Elle l'avait traité de quoi? De gros pervers?

Il contracta les mâchoires, geste inconscient de sa part qui ne laissait chez lui présager rien de bonne augure.

- Alors "Miss"[i] dit il en appuyant bien sur le mot Miss D0]]je vais te calmer tes ardeurs et tu vas baisser d'un ton avec moi. Vu qu'on en est au énumération, je vais te répondre de la même façon.

Il eu alors un petit sourire narquois , il ne pouvait se retenir d'afficher une certaine suffisance. Il était comme ça, il devait toujours avoir le dessus, c'était presque obsessionnel chez lui, il faudrait peut être qu'il consulte un jour un thérapeute à Sainte Mangouste tiens...

- Alors primo, je ne te suivais pas, tu t'es juste trouvée sur mon chemin par accident. Secundo, tu te prends pour qui pour me traiter de gros pervers? Tu crois quoi là? Que je t'ai repérée dans la rue et que je t'ai suivie pour te coincer dans un coin? Mais faut pas prendre tes désirs pour des réalités ma grande hein !

Là il était franchement amusé par ce qu'il venait de lui lancer. Cette fille semblait avoir un tempérament aussi sanguin que le siens et elle ne tarderait surement pas à rétorquer.

Il fit un pas de côté pour la contourner et reprendre sa route vers le Chaudron Baveur mais la ruelle où ils se trouvaient était très étroite et elle lui barrait le chemin.

- Bon tu permets? J'aimerai passer et tu en plein milieu.

Il soupira et contracta à nouveau ses mâchoires.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Hayleah Moonrose, Sam 12 Sep 2015 - 17:30


Le jeune inconnu serra les mâchoires. Tout son visage se crispa et Hayleah cru un instant qu'il allait exploser. Elle avait touché une corde sensible et elle se félicita d'avoir réussi à le déstabiliser.

— Alors "Miss" je vais te calmer tes ardeurs et tu vas baisser d'un ton avec moi. Vu qu'on en est aux énumérations, je vais te répondre de la même façon.

Il avait bien appuyé sur le mot 'Miss', rien que pour la provoquer encore plus. C'était flagrant qu'il ne la prenait pas du tout aux sérieux, et cela blessa son orgueil. Elle était peut-être jeune et pas très grande, mais elle méritait tout de même le respect ! Elle s'apprêtait à répliquer avant qu'il aille plus loin mais le jeune homme poursuivit sa tirade :

— Alors primo, je ne te suivais pas, tu t'es juste trouvée sur mon chemin par accident.

Mais oui bien sûr, personne n'empruntait jamais cette ruelle et ce serait un hasard qu'il se trouve là, pile au moment où elle décide de l'emprunter pour la première fois ? Si vraiment il ne la suivait pas, alors pourquoi n'avait-il pas simplement tracé son chemin au lieu de rester derrière elle de façon si sournoise ? Sûrement pour mater son derrière, tiens !

— Secundo, tu te prends pour qui pour me traiter de gros pervers? Tu crois quoi là? Que je t'ai repérée dans la rue et que je t'ai suivie pour te coincer dans un coin? Mais faut pas prendre tes désirs pour des réalités ma grande hein !

Là c'en était trop. "Ma grande" ? Il l'a prenait pour une gamine de dix ans ? Et comment ça elle prenait "ses désirs pour des réalités" ? Elle reconnaissait bien là le stéréotype du beau gosse invétéré persuadé que toutes les femmes tombaient sous leur charme et n'attendaient que de finir dans leur lit pour pouvoir se sentir exister.
Le pervers fit un pas de côté et fit mine de vouloir passer mais Hayleah lui barrait la route et elle resta campée sur ses pieds.

— Bon tu permets? J'aimerai passer et tu es en plein milieu.


Il soupira et la jeune fille sourit à pleine dent, réprimant un rire sadique. Cette fois, c'était elle qui avait l'avantage et elle n'allait pas le laisser filer. Elle rangea sa baguette dans la poche de son jean et croisa les bras.

— Alors gros pervers, on veut fuir ? Le seul désir que j'aie envie de voir devenir réalité, c'est mon poing dans tronche ! C'est pourtant pas si compliqué de reconnaître ses torts et de s'excuser !


Elle avait dit ça sur un ton suffisant, l'adrénaline du pouvoir s'insinuant en elle à vitesse grand V. Puis, se sentant soudainement d'humeur joueuse, la sorcière ajouta :

—Si vraiment tu veux que je me pousse alors excuses-toi d'être un gros pervers et promets de ne plus recommencer ! Ou alors…

Hayleah leva les mains et pris une pose de kung-fu, une main et une jambe en arrière, l'autre main vers son agresseur, prête à frapper.

—…il faudra me passer sur le corps !

Elle se rendit compte trop tard du double-sens que sa phrase pouvait avoir et pour se donner une contenance, elle fit un pas en avant en criant  'AAAAH !' puis serra les dents, espérant afficher un visage menaçant. Son professeur d'arts martiaux l'aurais sûrement trouvé ridicule, mais elle espérait être convaincante face à ce pervers refoulé.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Price
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Joshua Price, Lun 14 Sep 2015 - 22:22


Il y avait des jours comme ça où parfois, il valait mieux ne pas se lever. C'était ce que Joshua était en train de se dire à cet instant.
Il essayait de comprendre à partir de quand il avait bien pu passer dans une dimension parallèle. Il était dans une intense réflexion depuis que l'inconnue venait de lui barrer le chemin et l'invectivait de plus belle.

- Alors gros pervers, on veut fuir ? Le seul désir que j'ai envie de voir devenir réalité, c'est mon poing dans ta tronche ! C'est pourtant pas si compliqué de reconnaître ses torts et de s'excuser !
Si vraiment tu veux que je me pousse alors excuses-toi d'être un gros pervers et promets de ne plus recommencer ! Ou alors…il faudra me passer sur le corps AAAAH !!



Bon mec, soit cette fille est complètement dingue soit... Il fut interrompu dans le cours de ses pensées par un cri . Il ouvrit de grand yeux en la voyant effectuer une tentative de mise en garde à la façon Bruce Lee, cet acteur moldu dont il avait vu des films quand il était gamin lors de ses escapades au cinéma avec sa mère.

Ouais ok elle est dingue...essaye de la jouer profil bas, elle est capable de tout.

Il fit un petit sourire, un autre pas de coté, puis se ravisa. Il cherchait quoi là? A fuir? Non mais là c'était lui qui devenait dingue ! Depuis quand il avait peur d'une femme et tentait de fuir? Et en plus ça donnerait raison à cette hystérique qui le traitait de fuyard et de...de quoi déjà? Ah oui ...de gros pervers!

Son regard s'assombrit et il tourna celui-ci vers la Jacky Chan en jupons.

- Mais t'as un sérieux problème toi c'est pas possible! Comment dois je te dire que je ne te suivais pas? Arrête ta crise de paranoïa quoi ! Tu m'as regardé? J'ai l'air d'avoir besoin de ça pour me faire une nana ou quoi? Je ne suis PAS un pervers. Je vais au Chaudron Baveur et c'est un raccourci bordel !

Il fouilla dans sa poche et en sorti un paquet de cigarettes, en sorti une et l'alluma, il s'adossa au mur qui était à sa droite et inhala la fumée en fermant les yeux. Il fallait qu'il se calme car là il commençait à arriver à la limite de ce qu'il pouvait supporter.
Il ouvrit à nouveau les yeux et tourna son regard vers la fille qui était toujours dans la même posture.
Il soupira et tira à nouveau sur sa cigarette avant de reprendre la parole.

- Bon écoute, on va en rester là car je ne sais pas quelle mouche t'a piqué et je n'ai pas envie de me disputer comme un chiffonier avec une nana sortie de je ne sais où et qui m'accuse d'être un maniaque sexuel sans même chercher à savoir qui je suis.

Il avança vers elle, calmement, puis se pencha à son oreille au moment où il arrivait à son niveau.

- Dommage que tu ai cette attitude avec les mecs Miss, t'es mignonne mais ça gâche tout.

Il posa ses deux mains sur les épaules de la jeune asiatique, la poussa un peu et la dépassa pour reprendre sa route vers le Chaudron Baveur, il avait bien mérité un verre.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Hayleah Moonrose, Mar 15 Sep 2015 - 17:01


Le jeune homme tenta une nouvelle fois de la contourner, mais Hayleah garda sa position. Elle ne le laisserait pas s'en tirer si facilement, même si elle devait y laisser un doigt.

- Mais t'as un sérieux problème toi c'est pas possible! Comment dois je te dire que je ne te suivais pas? Arrête ta crise de paranoïa quoi ! Tu m'as regardé? J'ai l'air d'avoir besoin de ça pour me faire une nana ou quoi? Je ne suis PAS un pervers. Je vais au Chaudron Baveur et c'est un raccourci bordel !

Cela coûtait à Hayleah de l'admettre, mais il n'avait pas forcément tort. C'est vrai que s'il avait l'air de s'être amusé avec toutes les filles de la ville, il n'avait pourtant pas l'air de devoir beaucoup les supplier pour ça. Pourtant pas tout à fait convaincue, elle ne baissa pas sa garde et se contenta de faire la moue.
Soudain, l'inconnu sorti un paquet de cigarettes de sa poche et s'en alluma une en s'adossant au mur de l'allée. La jeune sorcière détestait l'odeur de la fumée de cigarette et celle-ci sentait particulièrement mauvais. En fait, elle n'était même pas sûre que ce soit vraiment du tabac et pas quelque chose d'un peu plus funky. Après deux ou trois taf, il déclara enfin :

- Bon écoute, on va en rester là car je ne sais pas quelle mouche t'a piqué et je n'ai pas envie de me disputer comme un chiffonnier avec une nana sortie de je ne sais où et qui m'accuse d'être un maniaque sexuel sans même chercher à savoir qui je suis.

Une nana ? C'était de mieux en mieux ! Elle n'avait pas relevé tout à l'heure car il semblait parler de ses conquêtes, mais là, ça lui était destiné et cela l'a rendait vraiment mal à l'aise. Se faire traiter de 'nana' à seulement seize ans par un pervers d'au moins 10 ans de plus qu'elle avait quelque chose de fort perturbant. Pour ne rien arranger, ce dernier s'approcha d'elle et lui chuchota à l'oreille :

- Dommage que tu aies cette attitude avec les mecs Miss, t'es mignonne mais ça gâche tout.

Avant qu'elle puisse réagir, il posa ses mains sur ses épaules et la poussa sur le côté comme si elle n'était qu'une vulgaire poupée de chiffon. Hayleah observa l'inconnu poursuivre sa route, abasourdie. Outre le fait qu'elle détestait qu'on lui parle à l'oreille, elle était choquée de ce qu'il venait de lui dire. Ce mec prenait vraiment les femmes pour du gibier !

Sans réfléchir, elle se lança à sa poursuite et lui asséna un coup de pied bien placé dans le derrière, assez fort pour le faire vaciller mais pas assez pour l'envoyer à Sainte Mangouste. Il ne fallait pas tenter le diable non plus.

- Dommage que tu aies cette attitude avec les femmes, Pervers, t'es beau gosse, mais ça gâche tout.

Sur ces mots, elle lui passa devant et continua sa route en direction du Chaudron Baveur, satisfaite. Le pervers s'était au moins montré utile en lui indiquant l'endroit où menait cette ruelle.

Revenir en haut Aller en bas
Joshua Price
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Joshua Price, Mar 15 Sep 2015 - 19:06


Joshua avait repris sa route vers le Chaudron Baveur et tentait d'oublier cette gamine horripilante et complètement folle.
Au bout de quelques pas, il senti une douleur au niveau de ses fesses. Il se stoppa net.

- Dommage que tu aies cette attitude avec les femmes, Pervers, t'es beau gosse, mais ça gâche tout.


Il resta interdit quelques secondes, elle avait un toupet qu'il n'avait jamais vu chez personne.
Il sorti de sa torpeur et se lança à sa poursuite, l'attrapa par le bras et la poussa contre un des murs.
Le jeune homme était hors de lui, ses yeux gris avaient viré au noir profond, le sang bouillait dans ses veines, ses mâchoires étaient contractées au possible.

- Tu as fait quoi là? Tu as osé me frapper? Espèce de sale gosse ! Tu veux qu'on te respecte hein? Qu'on te traite comme une Lady et une adulte? Mais tu as vu comment tu agis? Tu as de la chance que je ne frappe pas les filles car tu mériterai une bonne paire de gifles petite conne!

Il avait son visage tout près du siens, il était fou de rage, jamais quiconque n'avait osé agir ainsi envers lui.
Il plissa les yeux et planta son regard dans celui de la fille.

- Tu sais quoi ma jolie? Tu me traite de pervers mais c'est toi qui doit être une véritable nymphomane à la limite de l'obsession car je te signale que c'est TOI qui te conduis comme une harceleuse. Vas te faire soigner et ARRÊTE DE ME FAIRE CHIER !!!


Sur ces mots il donna un violent coup de poing sur le mur de pierre juste à coté de la tête de la fille.

Il fit deux pas en arrière, regardant son poing ensanglanté, il s'était salement amoché, puis il parti après un dernier regard rempli de colère vers le Chaudron Baveur, il trouverait surement de quoi panser sa plaie là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Hayleah Moonrose, Mar 15 Sep 2015 - 23:33


Lorsque le jeune homme la rattrapa par le bras pour la coller au mur, Hayleah se rendit compte qu'elle était allée trop loin. Le sentiment de toute-puissance qui grondait en elle quelques instants auparavant disparu instantanément, remplacé par un sentiment de peur intense qui la raidit des pieds à la tête.

- Tu as fait quoi là? Tu as osé me frapper? Espèce de sale gosse ! Tu veux qu'on te respecte hein? Qu'on te traite comme une Lady et une adulte? Mais tu as vu comment tu agis? Tu as de la chance que je ne frappe pas les filles car tu mériterais une bonne paire de gifles petite conne! Tu sais quoi ma jolie? Tu me traite de pervers mais c'est toi qui dois être une véritable nymphomane à la limite de l'obsession car je te signale que c'est TOI qui te conduis comme une harceleuse. Vas te faire soigner et ARRÊTE DE ME FAIRE CHIER !!!

Après cette longue tirade, il donna un violent coup de poing dans le mur, le recouvrant de chair ensanglanté. En voyant ses yeux injectés de sang, Hayleah se sentit coupable de l'avoir fait sortir de ses gonds. Elle avait bien finit par comprendre qu'il n'était pas vraiment un pervers, mais elle était têtue et admettre qu'elle l'avait accusé injustement l'aurait mis en position de faiblesse. Ne jamais reconnaitre ses torts était l'un de ses plus gros défauts, et elle en était bien consciente. La plupart du temps, ses interlocuteurs préféraient s'en sortir par une boutade et elle ne s'attendait pas vraiment à une telle réaction, à laquelle on pouvait pourtant s'attendre.
Toujours sous le choc, la colère dans laquelle le jeune homme s'était mis lui avait néanmoins bien fait passer le message : parfois, il faut mieux mettre sa fierté de côté et s'excuser plutôt que de s'obstiner dans son erreur par facilité.

La sorcière avait maintenant le choix : rebrousser chemin et faire comme si rien ne s'était passé ou rejoindre l'inconnu et s'excuser. Bien que cette dernière idée l'effraie, Hayleah détestait laisser une mauvaise impression aux personnes qu'elle venait juste de rencontrer. Elle ne voulait pas que le jeune homme se souvienne d'elle comme d'une adolescente en pleine crise, et à bien y réfléchir, il ne voulait probablement pas non plus être considéré comme le pervers des rues qu'il n'était pas. Le sentiment de culpabilité qu'elle ressentait déjà s'accentua et elle prit sa décision. L'inconnu s'était blessé par sa faute, et elle devait au moins réparer cela. Penaude, elle s'approcha lentement du sorcier.

— Excuse-moi ! s'excusa-t-elle en fixant ses chaussures mais en parlant de façon intelligible. J'ai compris que tu n'es pas vraiment un pervers, je ne voulais juste pas admettre que je m'étais trompée parce que...enfin je veux dire... Je suis désolée, voilà.

Sans attendre une réponse, la jeune sorcière fouilla dans son sac et en ressorti une bouteille d'eau et une mini-trousse de secours contenant un antiseptique et des compresses qu'elle avait toujours sur elle. Elle releva la tête et les lui tendit, redoutant sa réaction. Elle devait vraiment avoir l'air d'être bipolaire mais elle tenait vraiment à se rattraper. Au pire, l'inconnu la repousserait encore, mais au moins, elle se serait excusée et elle aurait fait de son mieux pour réparer ses bêtises immatures.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Price
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Joshua Price, Mer 23 Sep 2015 - 21:31


Pourquoi était il passé par là? C'était la question que Joshua se posait en marchant vers le Chaudron Baveur, se mordant la lèvre inférieure, sa blessure le faisant souffrir.
Il avait fait une vingtaine de mètres quand il senti une présence derrière lui, il se retourna et se retrouva face à la fille.
Il soupira, qu'est ce qu'elle lui voulait encore?

- QUOI ?

Il lui avait aboyé dessus, prêt à en découdre avec elle encore une fois, ce n'était pas son habitude, il était d'un naturel non violent mais, si cette fille voulait la guerre, elle l'aurait.

Il haussa un sourcil, elle qui tout à l'heure était une peste sûr d'elle, était à présent presque timide, il était étonné de ce revirement de situation.

Elle pris la parole en regardant ses pieds.

Excuse-moi ! J'ai compris que tu n'es pas vraiment un pervers, je ne voulais juste pas admettre que je m'étais trompée parce que...enfin je veux dire... Je suis désolée, voilà.

Il soupira à nouveau... "pas vraiment un pervers"...drôle de manière de s'excuser. Il la regardait en silence, se demandant ce qu'il faisait encore là à l'écouter, il n'aimait pas les gens impulsifs et querelleurs, d'habitude il passait son chemin.

Il fronça les sourcils en la regardant, elle fouillait dans son sac. Qu'est ce qu'elle allait encore faire? Sortir à nouveau sa baguette et l'attaquer? Il fut surpris de voir qu'elle, elle tenait une trousse de premiers secours entre ses mains.

- Pas vraiment un pervers hein? Et toi? T'es quoi au juste? Une pseudo infirmière déjantée?

Il s'assit sur une caisse qui tronait contre un mur et lui tendit sa main, il en avait besoin après tout.



Revenir en haut Aller en bas
Hayleah Moonrose
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Hayleah Moonrose, Dim 4 Oct 2015 - 23:17


Le jeune homme lui lança un regard suspect mais après tout, Hayleah ne pouvait pas lui en vouloir.

"- Pas vraiment un pervers hein? Et toi? T'es quoi au juste? Une pseudo infirmière déjantée?"


Sur ces mots, il s’assit sur une caisse et lui tendit la main. Elle avait plutôt prévu de lui donner la trousse et de le laisser se débrouiller seul, mais puisqu'il voulait apparemment se faire dorloter un peu, elle ne pouvait pas le lui refuser. Il avait toujours l'air un peu en colère, mais au moins il acceptait son aide, c'était déjà ça.
La jeune fille hésita un instant avant de répliquer à sa pique, mais après avoir ouvert la bouche plusieurs fois pour la refermer aussitôt tel un poisson rouge dans son bocal, elle la ferma pour de bon. Vraiment, elle n'avait rien à répondre et de toute manière, elle n'avait plus d'énergie pour jouer à ce petit jeu.
En silence, elle nettoya les jointures du garçon avec une petite lingette qu'elle jeta dans la poubelle situé à deux pas de l'endroit où ils se trouvaient, puis vaporisa de l'antiseptique sur une compresse stérile.

" – Attention ça va piquer. "

Elle apposa la compresse sur sa blessure et la maintint ainsi quelques secondes afin de bien la désinfecter. On ne rigolait pas avec les microbes.
Lorsqu'elle releva la tête, Hayleah ne put s'empêcher de remarquer les yeux perçants du blessé. Elle tenta d'y déceler un sentiment quelconque, du mépris, de l'impatience, ou même de l'ennui. Mais tout ce qu'elle y vit fut un pâle reflet du réverbère qui s'était allumé quelques minutes plutôt sans qu'elle le remarque.

" – Voilà, ça devrait être bon. En tout cas, c'est désinfecté et ça m'étonnerait que ça nécessite d'aller à Sainte Mangouste. "

Hayleah referma sa mini-trousse de secours et la rangea dans son sac, qui commençait à se faire lourd. Il faisait déjà pratiquement nuit et elle ne devrait pas tarder à rentrer. Si le jeune homme qu'elle avait en face d'elle ne représentait pas une menace, elle ne pouvait pas en dire autant de tous ceux qui se baladaient sur le chemin de traverse tard le soir et qui, pour la plupart, venait de l'allée des embrumes. Elle avait entendu bien des histoires sur ce qui avait pu se passer ici à la nuit tombée et si certaines d'entre elles tenaient plus de la légende urbaine, d'autres en revanche se révélaient bien réelles. C'était une sombre époque, et même si la Gryffondor aimait l'aventure, elle n'était pas non plus assez folle pour se balader seule la nuit. De toute façon, cette rencontre l'avait quelque peu coupé dans sa soif de l'inconnu et elle n'aspirait plus qu'à une seule chose : rentrer chez elle et se caler en pyjama au coin du feu devant un bon film, un bon chocolat bien chaud et bien sucré entre les mains.

"- Tu peux jeter la compresse dans la poubelle là-bas. Ou tu peux la garder. C'est toi qui voit, mais ça serait quand même plus hygiénique de la jeter. "  

Elle toussota. Puis, comme elle ne voyait rien d'autre à ajouter, elle se contenta d'ajouter avec un sourire maladroit :

" – Bon, bah c'est pas tout, mais faut que j'y aille moi. Encore désolée pour tout à l'heure."

Sur ces-mots, elle tourna les talons et repartit en direction de l'allée principale du chemin de traverse.
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un coin sombre

Message par : Luia Luminos, Ven 4 Déc 2015 - 22:07


Post unique-Tour de garde Aurors

Luia était désormais Auror depuis un bon bout de temps. Bon, OK, c'était pas toujours facile mais elle s'en fichait bien car elle adorait son métier. Certes, cela demandait des sacrifices mais elle faisait avec. Aussi, en ce mois de décembre, elle ne verrait que peu sa famille, sauf peut-être à Noel.

En attendant, elle continuait de faire son travail. Et, ce jour-là, elle devait aller faire son tour de garde sur le chemin de Traverse, un des lieux les plus emblématiques, du monde sorcier. Elle quitta le Ministère et fila sur son balai (faudrait vraiment qu'elle pense à repasser le permis de transplanage) à travers Londres vers ce fameux Chemin. Une fois devant le Chaudron Baveur, elle entra et laissa son balai dans un coin en l'indiquant au propriétaire.

Puis elle fila sur le chemin. En ce mois de décembre, seuls les sorciers faisant leurs achats pour les fêtes étaient là et, parmi eux, peu d'écoliers de Poudlard ou de Mangemorts. Mais on est jamais trop prudents... Luia sortit sa baguette et commença à regarder partout.

Elle finit par un coin sombre, peu avant l'Allée des Embrumes, qu'elle inspecta de fond en comble avant de remarquer que rien ni personne n'était dangereux ici. Elle retourna donc vers le bar, reprit son balai et fila vers le Ministère faire son rapport au QG des Aurors.


Revenir en haut Aller en bas
June Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : June Evans, Jeu 28 Jan 2016 - 2:01


RP avec Marx

Les pensées de June fusaient dans sa tête; rien ne semblait tourner rond. Elle ignorait si c'était un stade de l'adolescence à passer, mais la sorcière ne savait plus exactement qui elle était. La confiance qu'elle avait en elle s'envolait petit à petit, sans qu'elle n'en connaisse la raison. Après s'être ressourcée prés de sa famille, la jeune fille était retournée à Poudlard et tout ses problèmes avaient refait surface. Quels problèmes ? Elle n'en savait rien, mais cette boule au ventre l'accompagnait en permanence. Elle saturait. Elle en avait marre des cours, marre des devoirs, marre de l'hypocrisie dont faisaient preuve les élèves de cette Purée d'école... A l'approche de ses 16 ans, June avait peur, mais elle en ignorait totalement la raison.

Aujourd'hui, elle avait décidé de se rendre sur le Chemin de Traverse. Pas pour faire des achats, uniquement pour se promener et se changer les idées, elle n'avait rien de particulier à acheter. L'endroit n'était pas aussi bondé qu'à l'ordinaire. June avait l'habitude de venir au mois d'Août, lorsque tout le monde faisait leurs achats. Voir l'endroit comme ça était étrange. Le ciel était blanc, on pouvait sentir la neige pointait le bout de son nez, il faisait frais, très frais, un froid presque insupportable, un froid digne de l'hiver.
Elle s'approcha instinctivement d'une ruelle sombre et déserte. Elle s'y rendit avec hâte, espérant que les hauts bâtiments lui serviraient de coupe-vent, on ne sait jamais... Au loin, la Poufsouffle aperçue un vieil homme endormi, impossible de lui donner un âge tant l'alcool semblait l'avoir vieilli. Il en paraissait 60... Peut-être en avait-il à peine 40. Il tenait dans sa main une bouteille d'alcool, June ne s'y connaissait pas assez pour connaître la boisson qu'elle contenait.
La brune se demandait ce que les effets de l'alcool pouvait procurer aux gens, elle n'y avait jamais goûté.  Pourquoi disait-on "Boire pour oublier"? Etait-ce juste une phrase pour se donner une excuse ? Ou était-ce vraiment réel ? Etait-il possible d'oublier avec une simple boisson qui faisait tourner la tête ? Tout dépend de la quantité absorbait, bien évidemment...
Le meilleur moyen de savoir, c'était d'y goûter. Après avoir réfléchi et regardait si la voie était libre, June prit la bouteille de la main du "vieillard" qui dormait profondément et en bu une bonne gorgé.

Elle ne pu s'empêcher de faire la grimace.
Revenir en haut Aller en bas
Marx Rosenzwag
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : Marx Rosenzwag, Jeu 28 Jan 2016 - 18:34


Le Chemin de Traverse. Marx ignorait parfaitement comment il avait pu atterrir ici, surtout par un froid pareil. Il avait horreur du froid. Le froid, c'est la mal. Mais c'était surement ce sentiment d'oppression et d'enfermement croissant à l'approche des examens de fin de cycle qui le poussait à fuir le château, ou le comportement studieux et sensible de ses camarades de Gryffondor qui les rendaient infréquentables et insupportablement ennuyeux. Peut-être est-ce encore son oncle, qu'il avait eu la chance de rencontrer il y a quelques semaines à peine, mais qui lui prenait le chou avec ses A.S.P.I.C. et ces maudits Moldus qu'étaient ses parents. A côté de tous ces bouseux qui lui tapaient sans arrêt sur le système, au point de le faire exploser de colère simplement en lui adressant la parole, le froid était d'une bien agréable compagnie. La solitude aussi. Sans parler des Ténèbres. Le Lion avait pensé que, son oncle étant sorcier, il n'aurait plus à se soucier du monde pitoyable et inintéressant des Moldus. Mais le vieux Leon ne semblait pas cet avis, ce qui renforçait la haine de Marx pour ces sous-mer*e sans le moindre pouvoir magique.
Quoi qu'il en soit, le jeune sorcier courroucé tentait vainement de se rafraichir les idées lin de toute compagnie, loin de tout être susceptible de lui causer. Après avoir arpenté un long moment dans les ruelles sombres et humides de l'Allée des Embrumes, Marx entreprit de se perdre d'avantage dans ces lieux.

Au détour d'une ruelle protégée du vent par de hautes maisons qui sentait la moisissure, le garçon vit des silhouettes découpées dans l'ombre. L'une d'elle, allongée et inerte sur le sol comme un pauvre tas de chiffon abandonné aux ordures, l'autre de petite taille, une bouteille en main. Pourquoi fallait-il qu'il y ait toujours quelqu'un dans des lieux pareils ? N'y avait-il pas moyen d'avoir la paix plus de cinq minutes, de quitter toute forme de civilisation pour un court instant ? Vivement l'obtention du permis de transplanage, c'est qui vous le dit ! Et pourquoi était-ce au bout du bras de June que pendouillait cette bouteille ? June... Qu'est-ce qu'elle foutait ici celle-là ? Du calme ! On ne parle pas d'une amie comme ça ! Quelles circonstances avaient bien pousser la Poufsouffle à sortir si loin des sentiers battus ? En y repensant, le Lion n'avait pas revu son amie depuis... Depuis qu'il l'avait gentillement insultée et presque frappée dans la Grande Salle... Rien de très glorieux il faut dire. La voir ici, étrangement, n'agitait que très peu cette flamme sur laquelle il avait soufflé tout seul. Sa présence qui d'habitude lui réchauffait le corps et vivifiait l'esprit semblait avoir perdu tout son pouvoir maintenant. Par sa faute.

Pourtant il ne pu réprimer un sourire. Sa curiosité venait d'être piqué au vif. Et pour en avoir le cœur net, pas trente-six milles solutions ! Le brun s'approcha à grands pas dans l'air glacial qui lui donnait un teint rosé marqué, et sans crier garde, subtilisa la bouteille de... D'on ne sait quoi des mains de la jeune sorcière, dont la grimace indiquait clairement que l'alcool n'était pas son fort.

- Eh bien mademoiselle, commença-t-il tout sourire, sentant une vague de chaleur dans ses joues, est-ce bien le lieu et la compagnie adéquat pour se mettre joyeux ?, ajouta-t-il en désignant le vieux bonhomme endormi ou peut-être ivre mort, Que diraient vos parents s'ils savaient cela ?

Rare étaient les fois où Marx affichait un petit sourire timide. Mais June n'avait pas l'air au top de la forme, et au vue de la situation, ne l'était pas du tout. Il but à son tour une généreuse gorgée avait de rendre la bouteille à l'adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
June Evans
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un coin sombre

Message par : June Evans, Jeu 28 Jan 2016 - 20:24


La jeune fille ne s'y connaissait pas du tout en alcool et l'obscurité de la rue l'empêchait de voir ce qu'il y avait d'écrit sur la bouteille. A vrai dire, elle s'en fichait un peu, elle voulait juste comprendre ce que ressentait les gens alcoolisés. Elle avait tellement vu de jeune moldus ivre, sa voisine par exemple, à peine plus âgée qu'elle. Elle était revenue chez elle en titubant et en ne cessant de crier, et tout ça en pleine nuit, bien évidemment. A l'époque June n'accordait aucune importance à ce genre de soirée qu'elle trouvait totalement immature et inutile. Elle était tellement concentrée sur ses études qu'elle en oubliait de grandir et elle en avait marre d'être toujours la fille parfaite, la bonne copine.
Si l'alcool rendait si joyeux, pourquoi n'aurait-elle pas le droit d'essayer ?
Alors qu'elle s'apprêtait à boire une seconde fois, une voix retentit et la surpris quelque peu.

- Eh bien mademoiselle, est-ce bien le lieu et la compagnie adéquat pour se mettre joyeux ? Que diraient vos parents s'ils savaient cela ?

C'était Marx. Elle le regarda, d'abord perplexe, la dernière fois qu'elle l'avait vu, il s'était barré comme un voleur. Et à part son corbeau, elle n'avait rien eu d'autre venant de lui.
Marx prit la bouteille, en bu une gorgée puis la rendit à la jeune fille. June comprit qu'il ne la dénoncerait pas. Tant mieux. Elle fit mine de regarder autour d'elle puis regarda Marx de nouveau.

- Aucun parent à l'horizon, j'ai bientôt 16 ans, j'en ai marre de toujours respecter les règles. dit-elle la mine ignorante, puis plus dure.

Elle bu de nouveau, une fois, deux fois, puis s'adressa une nouvelle fois à son ami, un ami devenu invisible ces derniers temps. Elle avait impression qu'ils ne s'étaient pas vus depuis des lustres, depuis qu'il lui avait annoncé la mort de Wilum. Elle en avait presque oublié à quoi il ressemblait.

- Qu'est-ce que tu fais là ? Je ne t'ai pas vu depuis longtemps.

Elle sourit. Un sourire faux, archi-faux même. Elle ne savait même plus qu'elle genre d'ami était Marx, elle qui voulait à tout pris qu'ils restent proches, elle avait l'impression qu'en l'espace d'un instant, ils étaient revenus à la case départ, comme s'ils ne se connaissaient pas. Malheureusement, pour elle, une chose n'avait pas changé. Son coeur battait à 200 à l'heure actuellement.
Elle continua de boire, elle ignorait pourquoi, puis elle se laissa glisser contre le mur, telle une ivrogne qui vit dans la rue. Elle invita la Gryffondor à faire pareil, espérant que cette fois-ci, il ne s'enfuit pas comme lors de leur dernière rencontre à la Grande Salle de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans un coin sombre

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 9

 Dans un coin sombre

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.