AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
22.95 € 149.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 3 sur 8
Cours particuliers
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard

Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Peter McKinnon, le  Lun 22 Aoû - 22:02

- Ho non. Je ne compte pas la faire tout de suite parce que je ne me sens pas encore suffisamment forte pour y aller. Puis faire des paris dans les tribunes c'est rigolo !

C'était fou comme Alexandra prenait la vie avec légèreté. Depuis qu'ils étaient là, elle était resté sagement sur sa chaise et avait vécu l'affrontement qui avait lessivé le jeune serpentard comme si c'était un spectacle.

Mais Riri reprit la parole et interrogea son élève d'un soir sur le secret magique, les nés-moldus, et d'autres choses. Apparemment il n'était pas né en Grande-Bretagne. Peter aurait bien voulu l'aider. Mais il avait passé son enfance à ignorer qu'il appartenait à un autre monde que celui des moldus. De plus, il vivait dans une famille qui faisait tout son possible pour ne pas aborder l'existence de la magie pour ne pas vexer sa cracmolle de soeur. Autant dire qu'il n'était pas le mieux placé pour répondre au serdaigle. Mais comme celui-ci lui avait demandé son avis, il réfléchit quand même à une réponse convenable avant de lui en faire part :

- Oh moi tu sais je n'ai appris que tardivement l'existence de ce monde. Et ma famille, n'est pas très bavarde sur ce genre de sujet. Mais si tu veux mon avis, c'est bien que les moldus ne sachent pas qu'on existe ! Ca nous causerait trop de soucis, et ils veulent toujours essayer de comprendre l'inexpliqué, on serait des bêtes de foire ... Mais les sorciers né-moldu sont des sorciers comme les autres pour moi ! Pourquoi tu as un avis si différend que cela ?

Il avait éludé la remarque du dueliste sur le fait qu'il était possible d'arrêter l'entrainement s'il le demandait. C'était purement par orgueil. Les derniers sorts qu'il avait utilisé l'avaient lessivé. Il n'osait pas admettre qu'il commençait à être temps pour lui d'aller se coucher. Et d'un autre coté, Riri avait un coté fascinant qu'il n'avait encore jamais décelé chez un autre élève masculin. C'était un peu comme si le fait que celui-ci avait toujours essayé de se détacher des choses l'avait écarté du péché originel masculin que Peter réprouvait tant.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Peter McKinnon, le  Jeu 25 Aoû - 9:32

Ainsi donc, les deux Vacuitas n'étaient pas anglais. Ils étaient même français ! Peter se demanda soudainement si, comme ils étaient arrivé plus tard à Poudlard, l'un d'eux avait fréquenté, même brièvement, la célèbre Ecole Beauxbâtons. Ils les trouvait assez attachants quelque part. Il semblait que Riri fasse tout ce qu'il pouvait pour avoir l'air détaché, tandis que sa soeur, elle, semblait s'émerveiller de tout. Le contraste entre les deux était intéressant.

Peter, lui, commençait à être vraiment lessivé. Il ressentait à présent plus nettement les effets que l'utilisation de tous ces sortilèges pouvaient avoir sur lui. Il n'avait plus qu'une envie, c'était d'aller se blottir sous ses draps. Mais d'un autre coté, il ne voulait pas faire faux-bond aux deux serdaigles qu'il avait fait déplacer jusqu'ici un soir après les cours. Surtout que son professeur avait essayé de trouver chez lui des réponses à ses interrogations sur la magie en Grande-Bretagne et il avait été incapable d'y répondre. Cela le gênait d'ailleurs. Lui qui souhaitait vivre à jamais éloigné du monde des moldus était incapable de répondre à une interrogation sur le secret magique ... Peut être que c'était pour cela qu'il voulait à ce point retrouver la solitude de son baldaquin soudainement, il avait honte. Honte d'être si fatigué après un entrainement pas si long finalement, honte de ne pas être capable de renseigner qui que ce soit sur le monde dans lequel il voulait vivre. Ce devait être pour cela qu'il voulait se soustraire au regard insondable du serdaigle.

Après avoir lancé un sourire timide à Alexandra, Peter reporta son regard sur le duelliste et s'éclaircit la gorge :

- Bon, et bien. Moi je vais vous laisser. Cette séance m'a un peu achevé, pour ne rien vous cacher.

Il marqua une courte pause et reprit :

- Riri, merci beaucoup d'avoir pris un peu de temps pour moi, avec tout le travail que tu dois avoir. Je suis désolé de ne pas avoir réussi à répondre à tes interrogations. Enfin, si un jour je peux t'être utile à quoi que ce soit, fais moi signe. Pour ce qui est des cours, je crois que dans un premier temps je vais refaire des entrainement solo et puis si je sens que je dois me confronter à quelqu'un je reviendrai probablement vers toi, si tu n'y vois pas d'inconvénient !

Il regarda alors la benjamine :

- Alexandra, j'étais content de faire ta connaissance ! Bonne nuit à vous deux.

Comme il ne savait toujours pas trop comment se comporter avec Riri, il ne lui tendit pas la main. Il inclina légèrement la tête dans leur direction, en un au revoir respectueux. Et il tourna les talons et se dirigea vers la sortie. Traversant les couloirs, vers les cachots, Peter retournait à son foyer serpentard avec la conclusion que c'était un vrai cours : il avait plus d'interrogations en tête à la fin de la séance qu'à son début ...
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Azaël Peverell, le  Sam 24 Sep - 14:33

RP privé avec Ian Benbow
Suite de ce RP
LA mutuels accordés


Azaël parcourait les couloirs aux côtés du professeur, sans un mot. Il se contentait de ressasser encore et encore la colère sourde qui le rongeait. Si habituellement, il avait du mal à se changer les esprits lorsqu'il s'ennuyait, là, il fallait bien avouer que Benbow avait bien réussi à le faire penser à autres choses que les fichues questions existentielles qui le tiraillaient jour et nuit. Rien d'autre que la colère à l'instant présent.

Une colère qui lui faisait penser à toutes sortes de sortilèges qu'il allait pouvoir lancer au prof pendant leur duel. Mais qui l'empêchait de réfléchir vraiment clairement. C'était un bordel sans nom dans sa tête. A peine pensait-il à un sort qu'un autre prenait sa place sans même qu'il n'ait le temps de se rappeler d'une formule ou d'un mouvement de baguette. Tout ce qu'il voulait, c'était parvenir à blesser l'autre. A le faire souffrir.

Ils finirent par arriver devant la Salle sur Demande. Devant le mur de pierre qui la cachait plutôt. Alors ils passèrent devant trois fois, histoire qu'une porte se dévoile. Ils entrèrent sans plus attendre dans la salle va et vient. L'adolescent ne s'attarda même pas sur le décor du lieu qui était pourtant on ne peut plus adapté aux duels. Un espace dégagé au centre, des recoins sombres un peu partout pour pouvoir échapper aux sortilèges adverses, des meubles cassés, renversés, comme s'ils avaient déjà subit de précédents affrontements violents. Et au plafond, des lustres en fer forgé qui diffusaient une lumière faible, mais suffisante.

Il y avait sûrement bien d'autres choses, bien d'autres détails. Mais Azaël n'était focalisé que sur Benbow. Il avait gagné l'espace dégagé, et faisait face au type, le regard toujours aussi sombre. Il sortit alors sa baguette de sa poche, pour la tenir fermement de sa main droite sans quitter le prof du regard. Puis, sans prévenir, il brandit sa baguette vers le type en grondant :

- #Bombarda !


Dernière édition par Azaël Liderick le Lun 26 Sep - 3:03, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Invité, le  Sam 24 Sep - 16:04

- Je t'emm*rde con**rd.

Gamin de Mer**. J'ai prévu de te mettre la misère, hé bien tu viens de me faire monter l'échelon d'un cran. Tu vas te prendre une rouste comme jamais auparavant. Néanmoins, je me félicite d'avoir réussi à le faire sortir de ses gonds. En ce moment, si je dois pointer un gros défaut chez le morveux, c'est qu'il prend trop vite la mouche. Je le sens, il bouillonne de rage. Et pour se battre, être en colère ça aide pas. Ça te pousse à agir sans réfléchir, et te fait prendre de mauvaises décisions. Comme insulter ton Professeur.

Pour autant, je ne m'en prends pas à lui. Je compte le lui faire payer dans le duel et non ici même. Si ce gamin me révèle autant de ressource que je pense qu'il possède, il peut aller loin. Mais il faudra arrêter les insultes. Pour celle-ci, il allait s'excuser. Il ne le sait pas encore, mais il s'excusera. Je le forcerai, s'il faut.

Il nous faut quelques minutes pour entrer dans la salle sur demande. La pièce est un gros fourre-tout, on y trouve des livres, des jouets pour enfants, des armoires, des tables, du matériel moldu. Vraiment de tout. J'observe l'environnement tout en me dirigeant vers l'espace centrale de la pièce, qui sera très clairement l'endroit que nous occuperons pendant le duel. Je repère deux ou trois choses qui pourront m'être utile durant le combat. Je suis à peine en position que le morveux m'attaque déjà. Et la courtoisie dans les duels, il connaît ? Son bombarda me file droit dessus.

- #Deflectere

D'un geste de la baguette, j'indique le chemin à suivre pour le sortilège. Je le détourne de manière à le renvoyer vers le lanceur. La puissance du sortilège est trop faible. Contre un adversaire de mon niveau, je n'aurai pu détourner le sortilège que vers la droite ou la gauche, mais contre un élève, je peux me permettre ce genre de fantaisie.

Je regarde le plafond et y voit le lustre. Avec Liderick juste en-dessous.

- #Terra Soluenta dis-je en visant le sol au pied du Serpentard. J'enchaîne. Direction le lustre. #Diffindo. Le point d'ancrage du lustre au plafond n'est plus, provoquant la chute de l'imposant objet.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Azaël Peverell, le  Sam 24 Sep - 17:40

Son sortilège n'avait servi à rien. Sauf à se retourner contre lui, bien évidemment. Il n'eut que le temps de se jeter sur le côté pour éviter un retour douloureux et l'explosion alla directement contre une étagère derrière lui. Il avait eu chaud. Une seconde plus tard et il se la prenait directement. Et le prof ne s'arrêta pas là. Il enchaîna aussitôt avec un sortilège mouvant à ses pieds.

Fort heureusement, il eut le temps de reculer pour l'éviter, mais un des immenses lustres lui tombait dessus. Il leva alors sa baguette et se concentra pour lancer un #Repulso sur l'objet. Mais il était si lourd qu'il ne parvint qu'à le dégager de quelques centimètres, lui faisant finir sa course dans les sables mouvants créés par Benbow un peu plus tôt, juste devant lui. Le type ne lui laissait pas une seconde de répit, et Azaël avait toujours autant de difficulté à se concentrer étant donné la haine qu'il éprouvait envers le type.

Il lui lança un regard noir et se remit aussitôt en position d'attaque en se décalant légèrement pour avoir une vue dégagée sur Benbow. Il n'allait pas se laisser faire aussi facilement. L'autre l'avait mis au défi de lui faire au moins une égratignure, il ne le pensait pas capable de le toucher. Il allait lui montrer qu'il avait tort. Qu'il n'était pas qu'un « morveux ». Ce n'était vraiment pas passé. Il lança alors un sortilège du séisme en visant le sol devant le professeur.

- #Seismus !

Il n'attendit cependant pas de voir si le sort fonctionnait et si Benbow avait été pris dedans pour enchaîner aussitôt avec un #Fitilla. Il voulait le faire souffrir. Parce qu'il le méritait. Il n'avait aucun droit de lui parler comme il l'avait fait. L'adolescent était tout simplement aveuglé par sa colère, incapable de songer à autre chose.
Invité
Anonymous
Invité

Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Invité, le  Dim 25 Sep - 14:36

Le morveux réagit plutôt rapidement. J'ai l'impression que dés l'instant où il m'a entendu prononcer la formule du sortilège mouvant, il avait déjà prévu son coup de sauter en arrière pour éviter de se retrouver piégé. Il a bien réagit, et rapidement. Il a peut-être retenu mon conseil du premiers cours, faire confiance à son instinct. Par conte, il me semble que son instinct n'a pas prévu la chute du lustre. Ce dernier se dirige droit sur lui et Liderick n'a pas encore bougé le petit doigt à ce sujet.

Heureusement pour lui, parce qu'il aurait pu être gravement blessé, Liderick avait réussi à se défaire du lustre. Un sortilège de répulsion plutôt bien exécuté a envoyé valser l'objet. Il se contente de se défendre, pour le moment, mais il le fait assez bien. Je dois dire que je ne m'attendais pas à autant de réussite de la part du morveux. Intéressant. Ma baguette toujours en position, j'attends le retour du bâton. Je lui laisse une chance de m'attaquer, à lui de faire de son mieux pour atteindre son objectif :  me toucher.

Le sol tremble, effet de son sortilège. Il veut me déstabiliser. Par réflexe, je rapproche mon corps du sol. Ça m'évitera une chute. Le serpent enchaîne avec un nouveau sortilège, qui se dirige droit vers moi. Je vacille de gauche à droite, mais assez faiblement. Et ce grâce à ma position raz du sol. Je pointe ma baguette sur une étagère à quelques mètres de moi. #Commutatio loco. J'échange de place avec l'objet visé. L'étagère se fait percuter par le sort et explose en plusieurs parties. Bon, c'était plutôt simple jusqu'à maintenant. Il semble que ce soit tout, je contre-attaque.

- #Terrorim

Le sortilège fuse droit vers le morveux. Je pense déjà à autre chose, mon action suivante. Je vise sa jambe droite. #Diffindo.

L'excitation du combat me donne envie d'aller plus loin, d'être plus agressif, plus dangereux. Mais je dois me retenir, l'élève ne doit pas être trop blessé. Je dois l'humilier sans pour autant l'envoyer à l'infirmerie. Ce qui n'est pas chose aisée.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Azaël Peverell, le  Dim 25 Sep - 15:32

Le sol tremblait quand même pas mal aux pieds de Benbow, mais il avait trouvé un moyen pour ne pas être trop déstabilisé en se rapprochant du sol. Simple, efficace. Et qui avait le don de coller Azaël encore plus en rogne si c'était possible. Le prof esquiva son sortilège suivant en changeant de place avec une étagère. Mâchoire crispée, Azaël commençait à s'agacer de plus en plus de ce duel.

Quoi qu'il fasse, l'autre le contrait facilement, et le mettait en difficulté directement derrière. Et il commençait à fatiguer sérieusement. Manque de sommeil, utilisation de magie et colère sourde… Tout ça, ça puise dans ses réserves d'énergie. Et il avait énormément de mal à se concentrer. Si Benbow ne l'avait pas mis hors de lui avant ce duel, il aurait simplement été excité, il aurait ressenti une montée d'adrénaline pure et salvatrice. Il aurait pu faire bien mieux. Mais au lieu de cela, il s'énervait de plus en plus et son esprit tournait en boucle sur les façons qui étaient à sa disposition pour lui faire le plus de mal possible.

Tant et si bien qu'il se prit le sortilège du professeur de plein fouet, sans même avoir le temps de songer à se protéger. Il recula alors de quelques pas sous le choc. Et sans savoir pourquoi, la rage qu'il ressentait commença à laisser place à autre chose. Un sentiment qui s'immisçait tout autant, et que l'adolescent détestait ressentir. La peur. Une peur froide, pénétrante, qui prenait de plus en plus de place dans son esprit. Qui l'empêchait de réfléchir. Qui l'emmenait ailleurs. Le duel n'avait plus cours à ses yeux. Il se sentait vidé, impuissant, terrifié.

Le Diffindo de Benbow le toucha à la cuisse droite, lui déchirant sa robe de sorcier ainsi que le pantalon qu'il portait en dessous pour trancher sa chaire. Le sang coulait le long de sa jambe, et il se laissa tomber à terre. Pas à cause de la douleur, mais à cause de la peur. Elle le rongeait. L'adolescent était devenu livide, tremblant. Il avait mal à la jambe, il était effrayé. Et il ne savait pas pourquoi. Il ne savait pas comment l'arrêter. Habituellement, c'était en face de son père qu'il se trouvait dans cet état. Mais il connaissait la cause, il savait ce qui lui faisait peur. Alors il pouvait masquer, même sans contrôler. Là, il en était incapable. Gamin terrifié, perdu. Il ne se battait plus. Il ne pouvait plus.
Invité
Anonymous
Invité

Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Invité, le  Mar 27 Sep - 15:22

Le premier sortilège le touche de plein fouet. Je le vois dans son regard, il a complètement changé. Fini la rage aveuglante, maintenant j'ai affaire à une bête blessée. Il ne bouge presque plus, et ce qui doit arriver arriva. Le second sort finit sa course là où je l'avais prévu : la jambe droite. Il ne crie pas, comme s'il n'a pas ressenti le choc. Juste, il se laisse tomber au sol. Il ne combat même pas sa peur, il se laisse abattre. Je suis à cinq mètres de lui, immobile. Mes yeux rivés sur lui. Il ne remue même pas le petit doigt.

Je baisse ma garde. Je l'ai gardé en me disant qu'il jouait peut-être la comédie, mais là ça ne se peut plus. Je me demande ce qui peut, autant, détruire ce gamin. Il a l'air si dur, il essaie de renvoyer une image de force, une image d'homme alors qu'il n'est qu'un enfant. Et c'est maintenant que ça se voit.Pour se sortir de sa peur, il devait reprendre le contrôle. Se calmer et réfléchir. Se dire que ce n'était que le résultat de son imagination. Que tout ça n'est que dans sa tête.

Apparemment, il n'y arrive pas. Cinq minutes sont passées déjà, et rien ne se passe. Toujours dans la même position, le gamin fixe le sol. J'ai l'impression de l'entendre geindre de temps en temps, mais sans certitude. Je me dis que, peut-être, je dois lui venir en aide. Je décide d'attendre cinq autres minutes. Il y arrivera peut-être.

Bien entendu, ce ne fut pas le cas. C'est à mon tour d'entrer en jeu, donc. Je me redresse et m'approche. Je remets ma baguette en poche, je ne dois pas avoir l'air menaçant. Je suis à ses côtés, je dépose ma main sur son épaule et me penche vers lui. J'essaie de parler d'une voix calme et protectrice. Chose inhabituelle pour moi.

- Liderick, reveille-toi. Ce que tu vois, ce n'est pas réelle. Je le secoue doucement puis le relève, non sans forcer un peu. Il reste amorphe. Tu es à Poudlard, dans la salle sur demande, à l'abris. Rien ne peut t'atteindre, ici. Reviens !

Allais morveux, montre moi de quoi tu es capable. Ne me force pas à utiliser un finite incantatem pour te réveiller. Ça serait décevant.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Azaël Peverell, le  Mar 27 Sep - 23:54

Les secondes paraissent des heures, les minutes des jours. Plus rien n'existe à part la peur, animal vicieux qui dévore de l'intérieur, sans le moindre remords. Cette peur qui l'a souvent rongé, mais qu'il s'est débrouillé pour mettre de côté. Parce que c'est pour les faibles. Et quand on a un père comme le sien, on n'a pas le droit d'être faible. Alors la peur qu'il ressentait, il l'a toujours repoussée. Rangée dans un coin, empilée avec toutes sortes d'autres émotions qu'il n'a pas le droit de montrer.

Mais aujourd'hui, le masque a volé en éclat. Il est impuissant et ça se voit. Fallait bien que ça ressorte un jour. Habituellement, c'est le soir. La nuit. Quand personne ne le voit. Toutes les émotions cachées reviennent le hanter. Pour bien montrer qu'il peut tromper tout le monde sauf lui même. Alors pourquoi maintenant ? Son coeur bat de plus en plus vite, sa respiration se saccade. Terreur nocturne en plein jour. Enfant paumé, qui n'a plus rien à quoi se raccrocher.

Une main se pose sur son épaule. Mais il ne la sent pas vraiment. Comme s'il l'avait simplement imaginée. C'était souvent arrivé. Pour continuer à espérer un bref instant avant d'être à nouveau enfoncé. Parce que la main n'était jamais arrivée. Parce qu'il n'est que déception et inutilité. Il ne vaut pas la peine d'être aidé, ni même d'être considéré. Son père lui a assez souvent rabâcher pour que ça finisse par entrer. A l'intérieur, profondément. Pour qu'un masque de confiance puisse tout cacher. Rien de ce qu'il montrait n'était vrai.

- Liderick, reveille-toi. Ce que tu vois, ce n'est pas réel. Tu es à Poudlard, dans la salle sur demande, à l'abri. Rien ne peut t'atteindre, ici. Reviens !

Voix lointaine. Tellement lointaine qu'il doit faire des efforts pour saisir le sens de ses mots. Une main, une voix. On le redresse. Finalement, il n'est pas si seul que ça. Quelqu'un est là. Quelqu'un le voit dans cet état. Faiblesse, impuissance, honte, humiliation. Sauf que ces sentiments là font peur aussi. Il finit par relever les yeux vers le type qui le soutient, au prix d'un effort qui lui paraît surhumain. Il le fixe plusieurs secondes avant de le remettre. Benbow.

Soudain, il comprend. Le duel. L'autre lui avait jeté un sort. La peur venait de là. Voilà pourquoi il ne comprenait pas. Il sent les tremblements se calmer légèrement. Il repousse alors le professeur et recule de quelques pas mal assurés. Il fuit le contact, physique et visuel. Quelques connexions prennent place, lentement. La peur est toujours là, mais plus faible. Contrôlable. Peu à peu remplacée par la colère. Encore. Mais cette fois-ci, elle n'était dirigée que vers lui-même. Pour avoir oser se montrer si faible face à un inconnu.

Il sent alors une douleur dans sa jambe. Plutôt vive. Il pose la main dessus et sent le sang chaud, poisseux. Il serre légèrement les mâchoires. Il avait perdu. Largement. L'autre n'avait pas la moindre égratignure. Echec cuisant, humiliant. Les yeux rivés au sol, incapable de regarder Benbow, il lâcha d'une voix blanche :

- Apprenez-moi ce qu'il faut pour ne plus jamais ressentir ça. S'il vous plaît.

Ajouter le dernier mot lui avait coûté. Venant de lui, ça pouvait presque sonner comme une supplication. Mais il ferait ce qu'il fallait pour que ça n'arrive plus jamais. Même s'il fallait supporter Benbow pour ça.
Invité
Anonymous
Invité

Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Invité, le  Mer 28 Sep - 14:36

La peur nous touche tous. Liderick, Kholov ou moi. C'est une émotion universelle que tout un chacun connaît et ne cessera d'affronter tout au long de sa vie. L'objectif c'est d'apprendre à l'affronter. La maîtriser. Le courage n'a rien à faire là-dedans, il faut de la détermination. Il fait avoir envie de se battre, de se relever. Il faut accepter le fait que l'on ait peur. Ne pas se bercer d'illusions en se croyant trop brave pour la ressentir. Avec l'humanité viennent beaucoup de choses, l'amour, l'envie, la peur.. Souvent, les hommes les plus affectés par leur peur sont ceux qui pensent ne pas en avoir.

Et je sens que Liderick est ce genre de personne. Devant les autres, ils jouent un rôle. Il n'est jamais vraiment lui-même. Pourquoi ? Seuls lui a la réponse. Je pense que c'est pour se protéger. Il ne veut pas se faire voir comme un homme pourvu de faiblesse, ce que nous sommes pourtant tous, encore une fois. Il essaie de nous faire croire qu'il est invincible, et finit par y croire lui-même. Une grosse erreur. Il est jeune, il apprendra. Je lui apprendrai, s'il le faut. Ce gamin, bien qu'énervant, est attachant. Je veux lui apporter mon aide. Premierement, parce qu'il en a besoin. Ça se voit. Il suffit de prendre trois secondes et de le regarder attentivement. Sait-il seulement qui il est ? Ce qu'il veut ? Vit-il comme il l'entend ou plutôt comme quelqu'un le voudrait ? J'ai l'impression que la deuxième hypothèse est la bonne, reste à savoir si je suis dans le bon.

Il me repousse, je me laisse faire. Quelques petits mètres nous séparent maintenant. Je l'observe, légèrement inquiet par son état. Il en est finalement sorti. J'ai croisé son regard, et je l'ai vu. Il est revenu. Il se retourne et je ne peux plus le voir. Il a honte. Normal, je serai gêné aussi à sa place. Il m'avait laissé le voir faible. Il a laissé tomber le masque. Il croit que je sais qui il est. Presque. Je crois avoir réussi à le déchiffrer, mais pas encore assez. Je veux en savoir plus, je dois en savoir plus.

- Apprenez-moi ce qu'il faut pour ne plus jamais ressentir ça. S'il vous plaît

J'imagine combien ça a dû être difficile pour lui de prononcer ces mots. Ça sonne presque comme une supplication. Il avoue avoir besoin de moi. Il n'est plus désinvolte, il n'a plus besoin de moi pour "lui apprendre des trucs qui font mal", mais pour une vraie raison. Je lui souris. Je ne suis pas moqueur cette fois, juste sincère. J'ai bien envie de l'aider ce gamin. Je crois qu'il a besoin d'une personne pour le guider. Je ne le guiderai certainement pas dans le droit chemin, ma route se trouve être plus.. Noire. Mais je crois qu'il le sait déjà.

- Tu n'as pas respecté ta part du contrat. Je ne vois aucune égratignure.

Je reste sévère. Nous avions passer un marché, il doit me blesser, même légèrement, pour gagner mon aide. Je ne changerai pas d'avis. J'ai envie de l'aider, certes. Mais ce n'est pas suffisant. Il doit mériter son aide. Autrement peut-être.

- Nous y reviendrons plus tard. Avant, je veux que tu me parles de ce que tu viens de vivre. Que s'est-il passé ? Qu'est-ce qui te fait si peur, Azaël ?

J'ai pris ma voix douce, mais ferme. J'ai dit qu'il répondrait à mes questions tôt ou tard, et c'est pour maintenant. Avant de m'asseoir au sol, je sors une plaquette de chocolat de ma poche arrière. Je la tends à Liderick. Paraît que ça marche bien dans ce genre de situation.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Azaël Peverell, le  Jeu 29 Sep - 12:44

Azaël finit par se tourner pour faire face à Benbow. Toujours sans le regarder, mais au moins il se montrait. Il voulait que le professeur accepte de le former. Il voulait devenir plus puissant, ne plus ressentir de faiblesse aussi intense. Il voulait être celui qui prend le dessus sur les autres. Celui qui gagne, qui n'est plus jamais blessé. Mais apparemment le type n'est pas de son avis.

- Tu n'as pas respecté ta part du contrat. Je ne vois aucune égratignure.

Légère crispation de la mâchoire. Comme si il avait besoin de lui rappeler qu'il avait perdu. Qu'il n'avait pas été foutu de le toucher avec le moindre sort. Il s'en était rendu compte tout seul. Une fois de plus, il avait été trop faible. Mais il n'abandonnerait pas si facilement. Il se baissa pour ramasser sa baguette restée au sol, prêt à reprendre le duel malgré son état assez déplorable. Il était toujours très pâle, il paraissait épuisé. Sans compter la blessure à sa jambe qui le faisait souffrir. Mais c'était secondaire pour lui. Une blessure physique entâche bien moins l'amour propre. Mais Benbow semblait avoir autre chose en tête.

- Nous y reviendrons plus tard. Avant, je veux que tu me parles de ce que tu viens de vivre. Que s'est-il passé ? Qu'est-ce qui te fait si peur, Azaël ?

Le type n'en démordait pas. Il voulait absolument le connaître. Mais qu'est ce que ça pouvait bien lui faire ? Qu'est ce que ça changerait pour lui de savoir ça ? Il venait déjà de le mettre face à ses peurs, il avait vu sa réaction alors que ça n'aurait jamais dû arrivé. Pourquoi vouloir l'humilier davantage ? Il n'en avait jamais parlé à personne. Il n'avait jamais pu. Il n'avait jamais su. C'était difficile. Mettre des mots justes, déjà. Et se dévoiler. S'exposer. C'est prendre des risques. Il avait peur que ça se retourne contre lui plus tard. Parce qu'avoir confiance en quelqu'un, c'est dangereux. C'est l'autoriser à rentrer alors qu'on ne connaîtra jamais ses véritables intentions.

Est-ce que Benbow est digne de confiance ? Il n'en sait rien. Il n'avait jamais fait confiance à personne. Il ne sait pas comment ça marche. Il prit la tablette de chocolat qu'il lui tendait sans un mot et s'assit en face de lui après avoir ranger sa propre baguette. Il tourna et retourna le chocolat entre ses mains, sans chercher à l'ouvrir, les yeux rivés sur le sol devant lui. Il ne savait pas quoi dire. Et pourtant, il se doutait qu'il allait être obligé de passer par là pour obtenir l'aide du professeur.

- Je... C'est...


Il poussa un soupir. Il n'y arrivait pas. Il était incapable de lui expliquer. Alors autant aller au plus simple. Il ne réussirait pas à développer, mais un mot pouvait résumer le tout. A peu près quoi. Il lâcha alors, toujours sans regarder Benbow :

- Mon père.


Au moins c'était dit, il l'avait lâché. Maintenant, il n'avait plus qu'à assumer. Benbow allait se foutre de lui ouvertement, c'était sûr. Ou il l'utiliserait contre lui plus tard. Parce que faire confiance, c'est pour les gens stupides.
Invité
Anonymous
Invité

Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Invité, le  Sam 1 Oct - 14:31

Il me prend le chocolat mais n'y touche pas. Méfiant ? Je ne crois pas. En tout cas, pas maintenant. Il doit encore être dans une phase de reprise de contrôle. Être confronté à sa peur la plus terrible, aussi longtemps, allait encore le marquer quelques minutes. J'aurai peut-être dû lui venir en aide plus tôt. Je l'ai trop laissé seul face à sa peur. Pour ma défense, je voulais le pousser à bout, voir à quel point il allait se laisser submerger par sa peur, sa souffrance. Ça avait été plus loin que je ne l'avais imaginé.

Si je lui ai lancé un Terrorim, ce n'est pas par hasard. Je l'ai vu s'énerver comme jamais face à ma pique de toute à l'heure. Je l'ai observé, durant le voyage jusqu'à la salle sur demande, et j'ai vu que plus il marchait plus il s'énervait. Qu'il était impossible pour lui de reprendre son calme. Hors, en duel, le sang-froid est une des choses les plus importantes. Réfléchir calmement, posément. Être capable d'analyser la situation, l'environnement, de deviner le prochain mouvement de l'adversaire. Ce genre de chose est impossible à réaliser quand on subit sa colère. Ce sentiment est une bonne chose, mais il faut pouvoir la canaliser et en tirer le meilleur. Lui ne l'est pas. Et au vue de notre petite séance du genre, n'est pas prêt d'y arriver. Je vais devoir réfléchir à quelques exercices de maîtrise de soi. Déjà, je ne vais pas arrêter mes provocations et humiliations. En cours, en privé, partout. Il va en voir de toutes les couleurs, le Liderick.

Il essaie de m'expliquer quelque chose, mais je n'entends rien. Le volume de sa voix est trop faible, ses phrases, s'il en a fait une, trop courte. Il se tait à nouveau et sans me regarder me sort un nouveau mot. Son père. Quoi, son père ? C'est lui la cause de sa peur ? La chose qui effraie le plus Liderick n'est que son père ? Ça me donne envie de rire. Comment était-ce possible ? Je sais que ça peut arriver, mais quand on a 12 ans. Pas à 16 ans, ou peu importe l'âge de Liderick. Il est bien trop vieux pour ça. Ce sujet est à creuser, j'ai envie d'en savoir plus.

- Ton père, hein ?! Je vois. Qu'est-ce qu'il t'a fais ? Très cash comme question. Reponds à ma question et je répondrai à l'une des tiennes. J'essaie de le mettre en confiance, de le forcer à se confier.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
Auror
Auror
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Azaël Peverell, le  Dim 2 Oct - 0:49

Il attendait la réaction de Benbow. Parce que lui-même n'avait pas la moindre idée de comment il était sensé se comporter après avoir dit ça. Après s'être exposé encore un peu plus. Dévoiler ses faiblesses alors même qu'il ne connaissait rien du type qui lui faisait face était totalement idiot. Il devait arrêter de se laisser tirer les vers du nez aussi facilement. Garder tout ce qu'il ressentait en lui, encore plus profondément. Pour que ça ne puisse plus ressortir comme ça, dans des instants où il perdait le contrôle.

- Ton père, hein ?! Je vois. Qu'est-ce qu'il t'a fais ? Répond à ma question et je répondrai à l'une des tiennes.


L'adolescent se referma un peu plus. Les confidences, c'était fini pour aujourd'hui. Il ne comptait pas déballer sa vie comme ça devant son prof de DCFM. Son père l'avait tout simplement détruit, petit à petit. Méthodiquement, méticuleusement. Pour ensuite l'abandonner. Le laisser seul alors qu'il n'était pas capable de s'intégrer dans la société. Ou qu'il en avait perdu toute volonté. D'ailleurs il en est arrivé à ne rêver qu'à une hypothétique liberté qui lui paraissait de plus en plus impossible à atteindre.

C'était trop difficile. Ca demandait trop d'efforts qu'il n'était pas prêt à soutenir. Il ne pouvait pas le faire. Il ne pouvait rien faire. Pensées négatives, encore et toujours. La peur est toujours là, même cachée. La peur d'être seul, la peur de l'échec, la peur de l'avenir. C'était lourd à porter. Bien plus que ce qu'il ne laissait paraître. Il n'était pas prêt pour tout ça. Il avait besoin d'aide. Mais c'était difficile de le dire. De demander. De devoir quelque chose à quelqu'un. D'un côté, il avait envie de prendre la main que Benbow lui tendait, mais de l'autre, la peur de se dévoiler le paralysait.

- J'préfère qu'on reprenne le duel. J'vous toucherai.

Toujours la même fierté mal placée. Comme si il était en état de faire quelque chose de correct. Tout ce qu'il gagnerait, c'est une nouvelle défaite, peut être même plus cuisante que la première si c'était possible. Mais il n'arrivait pas à parler. Il n'osait pas. Il ne l'avait jamais fait, et n'avait pas la moindre idée de comment il fallait faire. Parce que parler, c'est douloureux. Et dangereux.

Alors il ressortit sa baguette de sa poche et se releva, un peu difficilement à cause de sa blessure à la jambe, mais aussi à la fatigue intense qui lui était tombée dessus après avoir reçu le Terrorim. Il attendit que Benbow se lève également en essayant de ne pas paraître trop essoufflé. Le chocolat était resté au sol sans qu'il n'y touche.
Invité
Anonymous
Invité

Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Invité, le  Ven 7 Oct - 11:05

C'est quand même incroyable ce que je dois faire pour essayer d'avoir des réponses de la part de ce gamin. Impossible de le faire répondre à mes questions donc je lui fait une proposition qui, de mon point de vue, me semble impossible à refuser. Je l'autorise à me poser une question sur ma vie. Citez-moi un étudiant au monde qui ne rêve pas de poser une question embarrassante à son Professeur. Et pour ça, il a juste à me donner une petite info sur sa propre vie. Rien de dramatique. Et pourtant.

- J'préfère qu'on reprenne le duel. J'vous toucherai.

Rhaaa. Il me frustre le morveux. Pourquoi il se renferme autant ? C'est pas bien difficile de se confier sur ses problèmes. Spécialement quand la personne face à toi ne veut que t'aider. Ça m'énerve. Il m'énerve. Son comportement de gamin. Ouvre toi, bon sang. Je te demande pas la lune, juste de t'ouvrir un peu. De me faire confiance. Pour une fois que j'essaie d'aider quelqu'un sans que ça ne me rapporte quelque chose, il faut que ça tombe sur ce p'tit c*n.

Et en plus de ça, il veut reprendre le combat. À quoi bon ? J'ai bien vu que t'as pas le niveau. Et tu l'as vu aussi. Il se relève et se met en position de combat. J'pourrai avoir de la peine pour lui, parce que sa situation est compliquée, mais non. Je suis juste énervé d'avoir été repoussé comme ça par ce morveux. Alors je vais lui faire payer. Tu veux jouer comme un grand, hein ? Je vais te montrer comment ça se passe dans notre monde.

- #Doloris

Je fais exprès de viser un peu trop sur la gauche, comme ça le sortilège lui passe à côté. Si je l'ai lancé, c'est pour profiter de l'effet de surprise. Je suppose que, là, il va se concentrer sur une seule chose : le sortilège qu'il vient d'éviter de justesse.. Hors c'est exactement ce qu'il ne faut pas faire. Car je compte sur ces quelques secondes de distraction pour en terminer avec lui.

- #Impedimenta. Le but étant de l'immobiliser. #Electrocorpus.


Contenu sponsorisé

Cours particuliers  - Page 3 Empty
Re: Cours particuliers
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 8

 Cours particuliers

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.