AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 7 sur 8
Cours particuliers
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard

Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Vanille Fleury, le  Lun 20 Nov - 16:57

Enfant dans un tout nouveau terrain de jeu, je découvre, j'expérimente grâce aux connaissances, bribes de paroles retenues depuis une salle de classe, la douce voix de ma sœur penchée vers ses patients, celle qui donne l'envie de sauver les vies
mais à ce niveau c'était l'expérience et l'amusant sérieux de l'école, je m'amuse le nez dans les livres, loin puis près des corps à observer et se demander comment ? ou peut-être même pourquoi ? Des yeux rieurs et heureux c'est l'impression d'être devenue une super héroïne capable de tout sauver, autre chose sans doute que le sentiment d'urgence et de stresse lorsque le liquide au sol coule doucement et que la victime se retrouve à un pas de franchir la limite entre la vie et la mort, l'adrénaline viendra t-elle à manquer le moment venu ? Me pensées me font atterrir un peu plus près du sol tant dis que mes sourcils se froncent légèrement.

Être un peu plus adulte, l'espace d'un instant sérieuse avant de retrouver le sourire enfantin
un regard observateur quand il tente le sortilège, léger hochement de la tête parfait
à mon tour sortant le bout de bois qui vient virevolter entre mes mains joueuses
Episkey ! un ordre qui claque pour la petite plaie bientôt refermée, sourire immédiat
la réussite du sortilège pourtant si simple, j'écoute attentivement ce qu'il propose mélangeant ses connaissances à la magie
mmh... mine réfléchie réfléchissant son reflet de grande sœur pour être comme mon modèle

je pense que sterilis c'est que pour les objets, ils désinfectent avec quoi les moldus ? après un episkey je pense pas qu'on doive utiliser de pansement à mon avis c'est trop petit et pas très dangereux mais pour les autres comme celle là un doigt se pointe vers une plaie plus grande que les autres Vulnera Sanentur ! la voix impériale qui claque une seconde fois Ferula ! un bandage vient serrer la jambe du mannequin comme ça ? je découpe soigneusement le tissu pour ré exposer la plaie, une idée pour désinfecter du coup ?
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Galway Lynch, le  Jeu 7 Déc - 18:10

L’exercice du sortilège du bisou magique semblait plaire à Ellana qui exécuta le sortilège avec une joie de vivre que Galway avait rarement vu chez elle. Puis elle choisit une plaie un peu plus grande et utilisa un autre sortilège, adapté aux blessures plus graves, pour arrêter le saignement, avant de la couvrir avec un bandage grâce au sortilège Ferula.

Galway essaya également le sortilège de l’Hémorrastop sur une blessure à l’épaule qui saignait abondamment, mais malgré plusieurs essais il ne parvint pas à stopper le saignement, ou même à le ralentir. Il était écrit dans le grimoire que son exécution était plus complexe et demandait de bonnes compétences en sortilège que Galway n’avait pas encore malgré ses cinq années d’étude des sorts. Le sortilège d’attelle magique en revanche ne lui posa aucun problème, et il s’adaptait parfaitement aux petites plaies contrairement à ce qu’il avait pressenti. Il répondit à interrogation d'Ellana.

-Je n’ai rien trouvé dans ces livres concernant la désinfection. Je ne pense pas que Tergeo ou Recurvite soient adaptés pour ce genre de situation. Les moldus utilisent des antiseptiques, des préparations qui ressemblent un peu à nos potions, c’est peut-être dans ce domaine qu’il faut creuser. Je ne sais pas s’il est nécessaire d’en avoir sur nous en permanence ou si on peut en préparer très facilement, je vais me renseigner après.

Il continuait à feuilleter les pages du livre qu’il avait entre les mains, en quête d’une solution qu’il ne trouva finalement pas. Mais un autre sortilège attira son attention, il avait l’air plutôt simple et pouvait servir pour un autre mannequin, qui semblait souffrir. Il s’approcha du mannequin vert et tenta :

-Curo As Velnus !

Les traits du visage du mannequin devinrent un peu moins crispés. Mais il semblait toujours pâle. Galway observa les différentes parties de son corps, sans apercevoir de plaies. Finalement il se tourna vers sa partenaire d’apprentissage.

-Ce sortilège permet d’alléger la douleur, mais ça ne guérit pas. Tu crois que c’est quelque chose qu’il a ingurgité qui le rend comme ça ?
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Vanille Fleury, le  Ven 8 Déc - 12:31

Désolée pour le retard Ange

Le petit préfet était réellement un allié de choix pour cet exercice, bien plus connaisseur déjà que la plupart des sorciers en ce qui concerne les méthodes qu'utilisent les moldus pour se guérir entre eux, parfois les sortilèges ne suffisait pas et il fallait se résoudre à agrandir son ouverture d'esprit pour être capable de voir au delà de la limite que s'imposent eux même les sorciers un peu trop fiers de leurs origine - expression amusée - et dire qu'il n'y a pas si longtemps cette idée m'aurait fait frisonner d'horreur...
les temps changent, les gens aussi au final réflexion ce n'est pas si grave si nous arrivons déjà à diminuer de quelque peu la plaie et à la protéger d'un pansement la victime sera déjà hors du danger de plusieurs problèmes et nous pourrons attendre un adulte sans risques... rassurée de penser que les adultes étaient plus grands, plus fort et que eux sauraient quoi faire, c'était bien plus simple de fermer les yeux et de se dire qu'il y avait quelqu'un pou tenir mes doigts quand ceux-ci tremblaient un comble pour une enfant quasi-orpheline

direction vers le mannequin suivant, je laisse le serpent mener la danse de la guérison, il tente un sortilège de soulagement de la douleur qui ne donne pas l'impression faire grand effet au petit homme vert si se n'est qu'il semble avoir soudain un peu moins mal
une question à mon intention, je m'approche un peu plus près du lit pour observer le patient inanimé hé bien froncement des sourcils ouvrir un livre entre mes mains et plonger mon regard dans se dernier
oui un mal de ventre ou... nouvelle page tournée ou un problème respiratoire peut-être, il serait en train d'étouffer ? - la tête penchée sur le côté - pour vider l'estomac ce serait Abulo Ventris revenir en arrière et libérer les voies respiratoire : Anapneo espérant ne pas se tromper ~
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Galway Lynch, le  Mar 9 Jan - 12:39

Ellana le rassura sur le fait que si un cas comme celui-là se présentait, les sortilèges qu’il venait d’apprendre leur serait déjà d’une grande aide, elle avait raison, on ne pouvait pas tout régler avec la magie, un adulte saurait quoi faire. Elle s’approcha également du mannequin suivant et émit l’hypothèse d’un étouffement, ou d’un mal de ventre.

-L’étouffement je sais pas trop… pour moi c’est plutôt le mannequin bleu qui a l’air de s’étouffer, avec son visage rouge et ses spasmes. Je pencherai plus pour un mal de ventre effectivement, on va essayer Abulo Ventris.

Il prit le livre des mains d’Ellana et lut à plusieurs reprises les informations sur la formule. Ça avait l’air compliqué, d’un autre niveau que Curo As Velnus ou Episkey. Il prit sa baguette et s’écria :

-#Abulo Ventris !

Rien ne se produisit. Galway relut à nouveau les instructions attentivement, il ne voyait pas ce qu’il avait fait de mal mais recommença :

-#Abulo Ventris !

Un léger tressautement cette fois-ci, mais le visage du mannequin restait le même, en proie à une souffrance modérée.

-Pffff j’y arrive pas, trop compliqué pour moi. Dans le livre il est écrit que ce sort est généralement lancé par un médicomage ou quelque chose d’équivalent, en cas d’ingurgitation de produits vraiment toxiques, genre des poisons… il me semble que les moldus aussi font des lavages d’estomac. Ah mais j’avais pas lu ça, il est écrit en dessous que pour une intoxication alimentaire un peu moins grave, on pouvait utiliser le maléfice de Videntrailles, on pourrai essayer ça, j’espère qu’il est un peu plus simple…

Il tourna les pages du livre jusqu’au sortilège voulu, et effectivement celui-ci avait l’air un peu plus simple. Il lut les instructions à plusieurs reprises puis pointa à nouveau sa baguette sur le mannequin vert.

-#Gastronauseus !

Cette fois la réaction ne se fit pas attendre. Le mannequin s’anima brusquement et se pencha sur le coté, ouvrant la bouche. Galway recula brusquement pour éviter de se faire vomir dessus mais… rien ne sortit de la bouche de celui-ci, il ne faisait que simuler des vagues de vomissement, au grand soulagement de Galway. Après quelques dizaines de seconde, le mannequin se remit à nouveau sur le dos et semblait aller beaucoup mieux.
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Vanille Fleury, le  Jeu 11 Jan - 18:59

Flamme d'envie, en moi qui brule doucement loin des ardentes dévastatrices celles ci caresse, délicate, à l’intérieur. Je suis vivante, tu vois ? Il fallait, s'en rendre compte, il fallait le souligner pour quand il ferait noir, quand on croirait le feu éteint. Et se souvenir qu'avant on avait brillé pour encore s'aimer dans l'obscurité. Il y a des démons qu'on ne peut combattre que part la force de sa tête. Une volonté dont seul le cœur possède le clef. L’étouffement je sais pas trop… Cligner deux fois des yeux. Revenir sur terre. Le mannequin n'a pas bougé, seule la tête fuit la réalité. Je me reconcentre. Je pencherai plus pour un mal de ventre effectivement, on va essayer Abulo Ventris. Acquiescer doucement la tête pour marquer un accord et un feu vert. Je perds mon livre quand il rejoint les mains du vert. Pas besoin de regard par dessus son épaule, j'ai mémorisé la page. Merci père, merci mère.

Il essaie la formule sans résultat. Je me mords la lèvre inférieure. Fichtre ! Rien ne se produit. Deuxième essai : même résultat. Ce sort doit être d'un niveau un peu trop compliqué pour nous et je doute également le réussir malgré mes quelques années en plus que le petit préfet. Pas grave alors, essayons le sortilège plus simple. L'effet ne se fait pas désirer, aussitôt que Galway a prononcé sa formule, le mannequin se penche sur le côté et commence à stimuler un vomissement sans - heureusement - qu'aucun liquide ne sorte de son corps pour mon plus grand bonheur. je n'aurais pas été très tentée de continuer mes petites expériences dans une odeur de vomis. Bien qu'au final nous aurions tout de même très facilement pu nous débarrasser de celle-ci. Nous étions sorcier oui ou non ?

Parfait ! J'étais un peu trop contente du résultat. Bon on peut essayer de sauver le mannequin qui s'étouffe maintenant qu'on a la formule du coup ! Les pieds d'eux même se dirigent vers un autres lit, dans une certaine précipitation de découvrir de nouvelle chose. L'arme se pointe en plus il est tout facile ! #Anapneo Petit à petit les spasmes cessent et le mannequin redevient uni. Hé bah ! À retenir ce sort ! Alors que comme un refrain je le repasse en boucle dans ma tête.
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Galway Lynch, le  Mar 16 Jan - 12:51

Galway était satisfait du résultat et sa partenaire le semblait également. Elle se pressa pour aller soigner le mannequin qui s'étouffait et essayer la formule qu'elle avait trouvé auparavant. Elle semblait plutôt confiante et effectivement, dès le premier essai l'effet fut immédiat. Les spasmes s'arrêtèrent et le mannequin se mit à respirer à grandes goulées.

-Bravo ! On est de plus en plus efficaces. Bien, il nous reste un dernier patient à soigner docteur Lyan !

Il avait dit ça sur le ton de la taquinerie, tout en s'approchant du mannequin noir qui gisait par terre.

-Je pense que s'il n'est pas sur le lit ce n'est pas un hasard. C'est pour qu'on apprenne à transporter les blessés. Il y a le sortilège de lévitation mais je ne suis pas sûr que ce soit le plus adapté, il faut que le blessé reste stable pour éviter que les blessures ne s'aggravent. Je vais voir si on peut trouver mieux.

Il ouvrit le grimoire et retourna à la table des matières. Un sortilège attira son attention, Mobilicorpus. Rendre un corps mobile? C'était sans doute de ça qu'ils avaient besoin. Il alla à la page indiquée et effectivement, la description collait avec ce qu'il avait déduit du nom du sortilège. Le sortilège avait l'air plutôt simple, mais il ne fallait pas se tromper.

-Mobilicorpus !

Aussitôt le mannequin s'éleva quelques dizaines de centimètres au dessus du sol. Mais sa baguette sembla s'alourdir considérablement et sa main se mit à trembler, tout comme le corps. Il fallait qu'il reprenne le dessus, il se concentra et leva sa baguette alourdie pour que le corps se lève également. Une fois à la hauteur du lit. Il essaya de le déplacer dessus et y parvint avec beaucoup de difficultés. L’atterrissage fut un peu brutal pour le mannequin, mais l'objectif semblait accomplit. Galway souffla quelques instants et dit.

-Il va falloir que je m’entraîne un peu plus, je n'ai pas l'habitude de manipuler des volumes aussi gros ! Maintenant il faut le soigner, il ne semble pas avoir de blessures apparentes, ne semble pas souffrir non plus. Il parait juste inconscient. Stupefixié peut-être? Il faudrait un sortilège pour le réanimer.
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Vanille Fleury, le  Mer 17 Jan - 18:39

Oui, oui je sais, je sais, retard pardon :(

J'avais l'impression de commencer à prendre un peu la main. regarder dans le livre, trouver la bonne formule, tenter, se tromper, recommencer, y arriver. Au fond la plupart des sorts étaient d'un niveau basique ce qui nous permettait de les réaliser aisément ou par la suite avec un peu d'entrainement, rien de mieux pour nous qui n'étions pas pressé par un examen ou une quelconque date, tout cet entrainement n'était au final qu'un approfondissement dans les matière enseignée avec une curiosité que les professeurs aime trouver chez leurs élèves même si elle n'était pas uniquement motivée par une soif d'apprendre. Nous savions sans doute tout les deux que nous risquerions d'avoir recourt à ses sorts bien plus vite que prévu.

Si un pareil évènement venait à ce produire, Galway aurait sans doute une légère longueur d'avance, connaissant véritablement la situation et les sentiments auxquels ont se retrouve confrontés dans ce moment là. Toujours est-il que ce n'était pas avec de telles pensées que j'allais arriver à quelque chose. mieux valait se concentrer sur les exercices que la salle sur demandes avait eu la gentillesse de nous fournir afin d'être le plus efficace possible aujourd'hui comme peut-être plus tard en situation réelle.

Le petit préfet semble content de l'évolution que nous sommes entrain de faire et propose de passer au dernier patient. Appellation étrange, je me fige une faction de seconde. Lyan. Une boule acide me monte à la gorge. Toute la haine que m'inspire ce nom... Prenant sur moi je me calme rapidement et force un sourire. Il ne peut pas savoir, c'est à prendre à la légère. Je respire alors qu'il expose une théorie sur la présence du mannequin au sol que je ne peux qu’approuver. Il tente alors de le remettre sur le lit d'une formule trouvée dans un grimoire et je le regarde faire, prête à intervenir à tout moment pour l'aider. Il semble avoir vraiment beaucoup de mal à porter le mannequin mais fini par y arriver. Je souris.

Un deuxième problème se pose, celui de réanimé à présent le patient. Mon collège part de l'idée qu'il ai été stupéfixé et je hoche doucement la tête. S'il s'agit de cela je connais le contre-sort, c'est enervatum. Je n'étais pas très douée en médicomagie mais pour ce qui était des sorts d'attaque je possédais un peu plus de connaissances surtout avec un sort aussi connu. Pointant ma baguette sur le corps inanimé, je prononce la formule (#).
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Galway Lynch, le  Lun 5 Fév - 11:01

Ellana semblait d’accord avec l’hypothèse de la stupéfixion. Et elle connaissait le contre-sortilège qu’elle avait l’air d’avoir déjà utilisé. Elle l’utilisa sur le mannequin qui, aussitôt, se redressa. Galway était admiratif, il ignorait que l’on puisse réveiller quelqu’un qui avait été stupéfixié aussi simplement.

-Bravo à toi ! On avait fait la bonne hypothèse cette fois, il avait bien été stupéfixié. Je lis ici qu’il existe un autre sortilège, Revigor, qui permet de redonner de l’énergie ou de sortir quelqu’un d’un état inconscient, mais il ne doit pas marcher sur les personnes stupéfixiées. J’aurai bien voulu l’essayer mais je ne connais pas de formules pour rendre les mannequins inconscients.

Il émit un petit rire face à l’absurdité de la chose.

-On verra ça une prochaine fois, on a déjà bien avancé pour aujourd’hui. Résumons, on sait soigner des blessures légères et même des plus graves pour toi, les nettoyer et poser des bandages. Soulager la douleur, faire face aux étouffements et aux intoxications alimentaires légères si on intervient vite, déplacer les blessés et les réanimer. Il nous reste encore du travail, je dois maîtriser ce sortilège pour stopper le saignement des blessures plus graves, celui du lavage d’estomac et je dois avoir la main plus assurée pour le mobilicorpus, il ne s’agit pas de provoquer de nouvelles hémorragies au blessé en le transportant. Et puis il reste le problème de la désinfection. Tu penses qu’on pourrait se retrouver ici à quelle fréquence pour travailler la médicomagie ?
Vanille Fleury
Vanille Fleury
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Vanille Fleury, le  Ven 16 Fév - 18:13

L'entrainement qui touche le fond, la fin et un petit sourire pour celui qui a tant aider de ses mots après sa présence. Ça donnait envie, oui, de vivre, ivre de se savoir important, penser exister pour la bonne cause et trouver sa place dans la décadence du monde qui avance. Fixe, mais un peu en retrait - juste décalée. Ça faisait un bien fou. Merci. Il n'y avait pas vraiment d'autre mot pour exprimer. Bal du résumé, les actes danse à mes tympans et je suis tentée d'applaudir. Dire que nous avions penser un instant n'êtes vraiment pas doué. Faux, faux, faux. j'en tirerais bien la langue aux pensées néfastes qui me bloque l'esprit. On peut tous se relever - même dans l'obscurité.

Brève réflexion. Une fois par le cerveau analyse, calcul en fonction de l’emploi du temps, puis s'illumine. mois ! Moins pendant les examens, plus pendant les vacances. Régulariser tout cela. Maintenant qu'il ne faisait plus peur. Un dernier regard pour les mannequins. Délicate oppression. Je crois qu'il faut fuir.

La main s'agit brièvement pour lui dire au-revoir. Je suis restée longtemps, étrange situation. Merci et à vite. Formule d'usage qui semble toujours un peu froissée entre mes lèvres. C'est du papier plié. Fais de beaux rêves. Et la petite marionnette quitte la pièce sur la pointe des pieds. Baisser du rideau.

[Fin du RP, merciii ♥]
Invité
Anonymous
Invité

Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Invité, le  Sam 3 Mar - 12:52

RP privé avec Madilyn

Cette fois j'avais rendez-vous au septième étage. Le cobaye d'aujourd'hui m'avait demandé d'essayer de lire son avenir avec des miroirs. Là j'étais totalement paumé. J'avais fait beaucoup de recherche à la bibliothèque mais pour ne trouver que très peu. Aussi, allais-je devoir improviser. On a du talent ou on en a pas ! Le pire dans tout ça, c'est que j'ai même pas de miroir en dehors de ceux de l'école, et comme on pouvait pas aller dans la salle commune de Serpentard, bah j'avais rendez-vous ici. Je savais absolument pas pourquoi. Y'a-t-il une salle de cours avec plein de miroir ? Ou alors c'était une dernière année qui voulait me jouer un tour. J'espère pas. De toute façon, vu mon talent magique, je leur ferai des explosions au visage avant de m'enfuir. Ou alors je crierai à l'aide. Il a des fantômes dans Poudlard, non ? Ils peuvent bien venir m'aider en cas de besoin. Et ces armures là qu'on voit de partout ! Elles sont pas là pour faire respecter l'ordre ? Non parce que bon, ça serait une faute de goût évident dans le cas contraire. En attendant, moi j'étais là, et je réfléchissais à comment j'allais m'en sortir avec celle-là. Tout ce que je me souviens, c'est qu'il ne faut sous aucun prétexte briser un miroir. Au pire, si vraiment je trouvais rien, je lui dirai de pousser un miroir jusqu'à le casser et comme ça je pourrai lui annoncer tous les malheurs du monde. Ouais, ça sera mon plan B. Reste plus qu'à trouver le plan A maintenant.
Madilyn Nebulo
Madilyn Nebulo
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Madilyn Nebulo, le  Sam 17 Mar - 23:16

une quête sordide
flouter les lignes du temps
à travers les objets de Narcisse

Tu avais rencontré cette fillette. Et tu avais voulu user de ses talents. A travers des miroirs. Pourquoi ? ... Bonne question. Depuis que de colombe tu étais devenue noir corbeau croassant, tu ne supportais plus le regard fuyant dans le miroir. La vision de toi. Tu te haïssais. Tu te hais. C'est sûrement pour ça. Une sensation dérangeante, une attirance. Quelque chose de mystique. Ça te parle.
Et puis, tu es perdue. Perdue dans un dédale, tu ne sais même plus qui tu es, un jour cauchemar traumatisant, d'autres jours fille de poésie, tu n'aimes pas ce que tu es devenue. Comment construire le reste ?
De la curiosité, aussi. Tu doutes quand même. Arnaque ? Farce ? Réalité...? Elle n'a pas demandé d'argent, elle se teste, cherche ses limites et ses pouvoirs apparemment. N'empêche...t'espères.

à travers les miroirs
jeux de reflets
tu te déclines en mille échos
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Lizzie Cojocaru, le  Dim 14 Oct - 18:23

pv Elly


J'ai appris une nouvelle plutôt heureuse, de celles qui vous remplissent le coeur de saccharose. En fait, Elly est arrivée à Poudlard. J'vous dis même pas l'effet que ça m'a fait, j'aurais pu remuer la queue si j'en avais une, mais à la place j'ai juste eu le coeur qui tressautait dans la poitrine. Elly devient Professeure de Sortilèges et Enchantements…

J'espère qu'ils vont supprimer le cours de Défense contre les forces du mal vu que c'est la même chose mais en mode manichéen "oulala magie noire pas bien", et que du coup on n'aura qu'une seule experte de ce domaine magique. En plus ce serait trop cool que ce soit elle vu qu'elle est grave expérimentée, entre le Heurtoir, son expérience au bureau des aurors et tout le tralala.

Bref, comme j'étais heureuse, presque autant qu'Azaël quand il se transforme en chien, j'ai décidé de la contacter et de lui demander un coup de main. Bon, de base, j'étais pas cent pour cent sûre d'avoir besoin d'aide ; il me semblait beaucoup plus utile de faire des recherches de potions. Mais j'avais envie de la voir, de sortir le nez des bouquins, et de jouer avec l'esprit. J'savais pas exactement quoi lui demander, au fond ; fallait-il que je m'entraine à l'Occlumencie, à la Legilimencie…

Bon, il me semble quand même que la meilleure défense, c'est l'attaque, et que je suis relativement bien motivée quand il s'agit de soutirer des informations aux gens. Autant continuer dans la prolongation de mes affinités naturelles plutôt que de forcer le trait ailleurs ; pour la fermer, y avait toujours les sortilèges plus ou moins légaux qui aidaient le corps à se bloquer même lors d'un interrogatoire musclé… enfin je crois. J'en ai touché deux mots à Elly, à la pause déjeuner, en détaillant un peu ce qui m'amenait. Assez pour la convaincre, pas trop pour éviter que la discussion ne traine en longueur et puisse attirer l'oeil de quelques élèves…

Un équilibre difficile à trouver, mais qui permettait aussi que j'insiste pas sur l'inspiration soudaine que m'avait donné le Ministère avec sa règle stupide d'enregistrement des spécialités magiques. Ça aurait un peu fait gamine avec l'esprit de contradiction, alors que y avait une vraie conviction politique derrière. J'aime bien Luke, mais là il décønne à mort. Je sais pas dans quelle planète il nage pour ne pas utiliser son poste à des fins plus utiles — genre la fin du secret magique, à tout hasard — que le fichage des sorciers. C'est pas ça, la liberté.

Enfin, je suis quand même passée à la bibliothèque de Londres sous polynectar pour récupérer des livres sur cette pratique de pénétration de l'esprit y a quelques jours à présent. J'ai travaillé la partie théorique de mon côté, mais clairement je vais avoir besoin d'aide pour aller dans la partie plus pratique, on peut pas s'entrainer en s'auto-ciblant, enfin si c'est le cas c'est pas bien expliqué dans ce livre, remboursez-moi le coût d'inscription à la bibliothèque !

Je bouquinais donc dans la salle sur demande quand je l'entendis, en fin de journée, entrer…
Invité
Anonymous
Invité

Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Invité, le  Mer 17 Oct - 13:04

Revenir à Poudlard. Effectuer un retour en arrière. Revenir là où tout à commencer. C’est une pointe au cœur. Mais elle la chasse, elle ne doit pas penser à ça, à lui. Elle contient déjà beaucoup de stress dans son corps, c’est impressionnant, d’ailleurs, de voir à quel point l’organisme peut se mettre mal pour tenter d’annihiler les pensées les plus tumultueuses ou celles qui réveillent le plus de souvenirs. Ici, elle est encore plus stressée que lors de sa première rentrée dans l’école de sorcellerie. Comme c’est risible. Elle le sait. Désormais c’est elle la professeure alors elle n’a aucune raison de ressentir la moindre émotion négative. Elle devait se ressaisir.

Heureusement, à Poudlard, elle avait retrouvé des silhouettes qui ne lui étaient pas étrangères. Lui, bien sûr. Qu’elle tentait de ne pas croiser dans les couloirs de l’école. Mais d’autres aussi. Comme Lizzie. Et bon sang que la présence de la jeune femme lui faisait du bien. Cela la raccrochait à quelque chose, à quelqu’un. Autre que le Heurtoir, autre que son frère. Quelque chose comme une bouffée d’oxygène, là, une bulle d’eau dont on se saisit pour s’abreuver.

Alors quand la jolie borgne était venue la trouver à la pause déjeuné, l’ancienne auror n’avait pas attendu longtemps pour se laisser convaincre d’aider la professeure de vol. Après tout, qui n’aiderait pas une amie qui en fait la demande ? C’est somme toute légitime que la réponse s’était extirpée des lèvres de la brune, suivi d’un hochement de tête. Acceptation presque tacite d’une aide à apporter.

C’est donc après une journée de cours pas forcément intéressante que la jeune femme c’était dirigée à l’endroit convenu pour la rencontre : la salle sur demande. Salle qu’Elly appréciait beaucoup par ailleurs puisqu’elle permettait à ses utilisateurs de trouver une salle qui correspondait à leurs besoins du moment. En entrant, elle se demandait d’ailleurs sous quelle forme elle trouverait la salle sur demande. Comment Lizzie avait imaginé les choses.

Quand la porte s’ouvrit, la jeune femme découvrit ni plus ni moins qu’une espèce de bibliothèque (je l’imagine comme ça mais si c’pas ça tu sais où me trouver !), dotée de quelques fauteuils où, sur l’un d’entre eux, la professeure de vol bouquinait en toute quiétude. Le sourire dont se para la brune était sincère, loin de ceux, mécaniques et automatiques, qu’elle pouvait offrir dans ses cours. « Rebonjour Lizzie ». Quelques pas qui avancent avant que le corps ne se dépose dans un fauteuil à proximité. « Je suis assez étonnée de ta demande, tu sais ? ». Bah oui, elle la pensait déjà doté de ce genre de compétence. Après tout, elle était manumage – ça Elly le tenait du Heurtoir – alors elle avait pensé qu’elle avait d’autres cordes à son arc. « En fait, je croyais que tu avais déjà ce genre de don juste que tu ne voulais pas les montrer ? Tu vois ? ». Sourcils arqués sur cette réflexion. Après tout, nul ne pouvait être obligé à mentionner toute l’étendue de ses capacités magiques.


Dernière édition par Elly Wildsmith le Lun 21 Jan - 19:56, édité 1 fois
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Lizzie Cojocaru, le  Jeu 18 Oct - 23:03

La porte s'ouvrit et bientôt, je reconnus le pas d'Elly sur le seuil. Le temps et la perte de repères visuels m'incitaient à prêter une attention toujours renouvelée aux petits détails, mais bon, concrètement, je l'aurais sans doute pas reconnue si j'avais pas su qu'on avait rendez-vous là, maintenant et ici.

Enfin, cela ne fait de mal à personne, de se masser l'égo, je crois. Aux narcissiques les plus pervers, oui, sans doute, mais je ne crois pas entrer dans la catégorie. Et puis, je crois qu'à partir du moment où on se remet assez en question pour avoir envisagé cette éventualité, il est assez peu probable qu'on le soit, qu'importe les crimes préalables qu'on a commis.

C'est difficile de savoir dans quelle case ranger son esprit, parfois… Je suppose qu'il peut être, pour d'autres, rassurant d'avoir un mot à dire sur les spécificités de leur identité ou de leur ressentis. Alors que personnellement, avec cette foutùe tendance à courir partout et éviter de m'arrêter pour appuyer là où ça fait mal, bah j'avançais pas beaucoup.

Et c'est là, donc, qu'Elly intervenait. Elle allait m'aider à mettre de l'ordre dans mon cerveau, ou du moins à en faire un outil assez aiguisé pour que je puisse fouiller chez les autres si l'on s'amusait à farfouiller chez moi.

— Re, fis-je d'un sourire affable. Elle s'installa dans un fauteuil qu'un doux plaid recouvrait. C'était carrément cosy comme environnement. J'aime pas les bibliothèques, de base, alors faut que ça ressemble plutôt à un lit avec plein d'étagères autour. Qu'on s'y sente vraiment chez soi et à l'aise. Et j'crois qu'entre le lieu et elle, c'est le cas. Vraiment.

Elle enchaine avec une question, un peu surprise visiblement que je ne maitrise pas encore cet art. Je me mords la langue, mal à l'aise. Je n'aime pas parler de mes faiblesses, surtout pas face à quelqu'un qui pourrait me retourner le cerveau en un clin d'oeil.

— Malheureusement, je crois que tu me surestimes. J'ai tendance à avoir un rapport très… physique ? avec le monde je crois. Les potions, les balais, la manumagie… mon rayon, c'est tout ce qui nécessite de prendre le réel à mains nues et d'essayer de le tordre pour en faire… autre chose. Mais du côté de l'esprit, j'ai encore de grandes fragilités. Je suis pas une meuf très cérébrale tu sais, j'ai besoin de toucher les choses pour les sentir. Alors que là-haut, c'est un sacré désordre.

J'en ai dit beaucoup plus que ce qu'elle attendait, sans doute. Pis ça radote beaucoup, car j'ai pas les mots exacts pour dire ce que je pense. J'devrais m'arrêter ici. Respirer. Me mettre dans les dispositions adéquates.

— J'suis prête à en découdre avec moi-même. A me regarder dans la glace, tout remettre en question, à travailler sur moi pour mieux comprendre comment fonctionne l'esprit — chez moi comme chez autrui. Je pense que j'ai beaucoup à apprendre de toi dans ce domaine, et si tu le permets, j'suis vraiment prête à t'écouter et à boire tes mots comme si c'était la dernière chose qui me tenait en vie.

Extrême ? Peut-être. Mais on a rien sans rien. J'sais que j'ai besoin de corps à corps avec ce don, de me battre avec quoiqu'il m'en coûte, et j'ai plus de confiance en son orteil qu'en la moitié de mes connaissances assemblées. J'sais pas trop pourquoi, mais je le sais. C'est comme ça. Je le sens.
Invité
Anonymous
Invité

Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Invité, le  Dim 21 Oct - 18:31

Il y a de la gêne dans son regard, un espèce de sentiment de malaise alors que la brune a évoqué le don recherché. Sa langue se délie, elle offre une réponse que la brune n’avait pas vu venir. Elle parle de surestime, comme si l’ancienne auror ne voyait pas réellement les capacités de la jolie borgne. Ou peut-être était-ce simplement l’inverse ? La brune ne fait pas de commentaire, se contentant d’écouter ce que Lizzie voulait bien lui dire. Elle sourit simplement, hochant la tête à certains propos de la sorcière, comme pour lui indiquer qu’elle comprenait bien ce qu’elle disait.

Une pause se fait dans le discours de l’interlocutrice et elle continue finalement en indiquant qu’elle a beaucoup à apprendre de la brune. Cette dernière arque un sourcil, pas vraiment certaine de ce qu’avance Lizzie. Faut dire que la confiance en soi n’a jamais été le fort de l’ancienne auror. Pourtant elle aurait pu, faire confiance en ses capacités, en sa magie. Mais y’avait une sorte de retenue chez elle aussi. Une pudeur dont elle n’arrivait pas à se défaire. Elle sourit pourtant sur les derniers mots de la professeure de vol, parce qu’il ne s’agit que d’un apprentissage, pas d’une vie prise entre ses frêles doigts.

« Tu sais, je crois que tu devrais te faire davantage confiance ». La brune se renfonce dans son fauteuil. C’était rigolo que ce soit elle qui dise ça. Faites ce que j’dis mais pas ce que je fais ! C’était tout à fait elle pour le coup. « Je veux bien t’aider, mais va falloir que tu découvres les mécanismes de la légilimancie, et pour ça je ne vois rien d’autre que … ». La baguette s’extirpe de la manche, se pose sur les genoux, position d’attente avant une acceptation qu’elle sait qu’elle possède. C’est étrange d’ailleurs. De connaitre une réponse avant de l’avoir entendu.

« Ce serait bien que j’essaye de prendre possession de ton esprit. D’y voir un souvenir. Celui auquel tu veux que j’accède. Un truc simple. Genre ta demande de ce midi par exemple. Ce sera un souvenir offert donc quelque chose de plutôt simple, pas besoin de creuser. Mais j’aimerais que tu ressentes le passage dans ton esprit. Que tu le visualises. Puis après, si tu veux, on tentera l’inverse ». Sourire crispé, la brune se demande, l’espace d’un instant, quel souvenir elle aurait à offrir à Lizzie pour son premier essai.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Lizzie Cojocaru, le  Mar 23 Oct - 9:40

Elly ne s’offusque pas, ne me juge pas pour mes faiblesses. Elle a dans le coeur cette rondeur, cette douceur qui l’aide à sinon comprendre, du moins écouter. Elle remet en question mon jugement, m’imagine trop sévère avec moi-même.
— Tu as peut-être raison.
Elle a tort. Je ne veux la décevoir et c’est pourquoi je préfère la prévenir, l’avertir de ce qu’elle va trouver.

Je brûle d’imagination, d’instinct ; j’aime l’urgence de l’immédiat. Je pense moins que je me rappelle, et lorsque je me souviens, les émotions prennent le dessus. D’où l’arrivée de Sunil, à Azkaban : il fallait me protéger de la réalité rugueuse en alimentant l’oubli. Le déni aussi, sans doute - le temps d’épaissir ma carapace, d’apprendre à faire avec.

Cela a changé, pourtant. J’ai moins peur d’aimer depuis la naissance des jumeaux. Je crois que j’ai été mère avant d’être soeur, cousine, amante, amie. Que c’est leur amour qui m’a progressivement ramollie. Sunil est moins présent, aujourd’hui ; je m’autorise à revisiter mon passé, à errer dans la souvenance et la nostalgie.

Comme une vieille. Ça aussi, ça me défend du réel ; emmitouflée dans des souvenirs choisis, dans l’affection de mes enfants et la lumière de nos moments ensemble, je sens moins le froid de la vie. Faut savoir que je suis frileuse face à tous les ressentis. J’ai une sensibilité exacerbée, je ressens le monde avec une rare intensité, et c’est aussi pourquoi mon humeur et mes idées peuvent être si changeantes.

Je ne suis pas une femme de tête, de raison, de devoir. Je suis une femme de plaisir et d’impulsions. J’obéis aux pulsions propres à mon caractère. J’enfile les jeux, tantôt candides, tantôt macabres, que me souffle le présent. C’est ça. Je ne me projette pas dans le futur ; je suis l’esclave de maintenant, de tout de suite, de ce que mon coeur me dicte.

Tout ceci, si elle ne le sait encore, Elly s’apprête à le découvrir. Cela me terrifie, et pourtant, pourtant cela m’excite aussi. Elle propose de passer à l’exercice pratique pour que je puisse sentir l’effet de cette pénétration de l’esprit. Je sais que c’est le plus cohérent, le plus utile pour comprendre et reproduire l’art qu’elle maitrise. Je sais que, comme les enfants, j’apprends mieux en imitant. Qu’on invente rarement, au fond ; on ne fait que se puiser dans les muses de l’instant.

Elle s’apprête à être ma source d’inspiration et mon ventre se tord, comme sous l’effet d’une rare constipation. Je ramasse mes pensées et lui prépare un souvenir. Un moment frais et doux que j’aime à lui partager. Une journée à la plage avec Braeden et Squirtle.

On imagine volontiers que la première fois est la plus marquante ; je n’en crois rien. Je ne sais plus trop de quelle façon ils ont réellement rencontré la mer, enfin, je me rappelle d’eux lors de cette journée mais pas des nuances du soleil ou de la température de l’eau. Je veux lui offrir un souvenir si précis qu’elle n’aurait pu en découvrir plus en voyageant dans une pensine. Je veux toutes les nuances, pour que ce soit comme si elle l’avait vécu avec nous. Je veux les moindres inflexions de la cadence, pour que cela fournisse un mur opaque et absolve le reste.

Je lui accorde le top départ et sitôt dit, sitôt fait. Fermant l’oeil, je laisse le souvenir m’engloutir, comme on reste parfois, sur le dos, au fond de la baignoire, les paupières ouvertes, à contempler un monde qui se distord en louvoiements d’eau, avec pour seul va et vient le clapotis que nos doigts lui soufflent, tout doucement, par petits ronds. Je me souviens.

Un ciel gris, une plage de galets. Squirtle qui se plaignait de leur effet sur ses pieds menus. Braeden qui, sans effort, s’en allait courir vers la digue. L’air iodé nous remplit les poumons. La mer est triste, ce matin ; ses remous sont lents mais bruyants.

Simple. Rester simple. La scène ne va pas plus loin. Je me contente de visualiser, en boucle, les promesses d’une mer.e matinale, les touchants apitoiements de Squirtle et l’excitation de sa soeur. L'innocence, la splendeur de la jouvence et des lendemains qu'à deux, ils rendaient possibles.
Contenu sponsorisé

Cours particuliers  - Page 7 Empty
Re: Cours particuliers
Contenu sponsorisé, le  

Page 7 sur 8

 Cours particuliers

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.