AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-38%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + sucette, goupillon et ...
30.99 € 49.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -57%
Batterie externe à induction Samsung avec ...
Voir le deal
14.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle
Page 1 sur 6
Table du personnel de Poudlard
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Table du personnel de Poudlard Empty
Table du personnel de Poudlard
Hugh Dey, le  Dim 12 Oct - 23:20

[Sujet autorisé par Luke Belt. PV avec Valentina Boccini]

J’aimais pas trop la foule. Ni les gens. En général j’allais pas dans la Grande Salle pendant que c’était le repas. J’y allais pas parce que d’abord y avait trop d’élèves qui parlaient et que ça me faisait mal à la tête. Pis surtout parce que j’avais autre chose à foutre que de manger avec les directeurs de maisons et les profs. Même si y en avait certains que j’appréciais bien. Genre Noah, et Kya chez les profs. Pis le gardien aussi mais lui je savais pas trop si je devais bien l’aimer ou pas vu ce qui s’était passé… J’étais même pas sûr qu’il s’en souvienne.

Bref cela dit j’avais quand même trop envie de manger. Et le problème de manger dans sa chambre c’est que les elfes manquaient un peu d’imagination. Parce qu’ils voulaient pas me filer les restes – sans doute qu’ils les gardaient pour eux les chiens – et que du coup j’avais tendance à avoir que des sandwichs. Il était loin le temps où c’était des sandwichs à l’omelette, mais quand même. Manger du pain tout le temps au bout d’un moment j’en pouvais plus moi.

Alors voilà, du coup j’allais faire le mec un peu sociable, celui qui voulait pas se cacher, et je me collais à la table des profs. Fin du personnel de Poudlard comme j’aimais à l’appeler. Parce qu’après tout j’avais le droit d’y manger comme les profs, comme la dirlo, comme le gardien et comme le garde-chasse. Et comme tous les invités d’ailleurs.

Bon du coup j’étais quand même tranquille. En fait à la table des profs on n’entend pas trop le bruit des élèves. Pis comme j’avais pas trop envie de parler je me concentrais surtout sur mon assiette. J’avais pris de la dinde parce que y en avait un gros morceau devant moi, et aussi de la purée. La dinde et la purée c’était la vie. Cela dit comme j’étais en société fallait que je mange proprement. Donc bon d’abord j’étais surtout sur mon assiette mais au bout d’un moment je me rendais quand même compte qu’on me faisait du coude.

Bah ouais j’avais pas de place moi d’habitude du coup les gens ils se serraient un peu plus et visiblement ceux à côté étaient pas capables de manger convenablement sans me gêner. Ou alors c’était moi qui gênait tout le monde ? Non c’était pas moi, c’était pas possible… Bon du coup je me tournais vers la responsable. Une fille blonde qui me disait vaguement quelque chose. Bon bref on s’en fichait. Je retournait à mon assiette. Même si fallait que je me souvienne d’où que je l’avais vu parce que ça me paraissait bien important tout de même.

J’avais pas la lumière à tous les étages des fois mais là d’un seul coup c’était l’illumination. Genre hop hallelujah dans ma tête. Sérieusement je revoyais la scène comme si c’était hier alors que c’était y avait plusieurs mois déjà. Dans le Chaudron Baveur, je l’avais servie – comme quoi les profs sont de gros alcooliques – et lui il m’avait parlé de ma main. Aussitôt je reposais mes couverts bruyamment sur l’assiette pour le tourner vers elle. La bouche encore pleine de purée je lui en crachais sans doute plein dans la tronche alors que je lui demandais le plus bas possible :

« Qu’est-ce que vous me voulez ? »
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Megan K. Hayajân, le  Lun 13 Oct - 19:19



-Attaque à la purée-

Je regarde les nuages. Dis comme ça, cela peut paraitre stupide. Mais j'ai les yeux tournés vers le ciel, allongée dans l'herbe du parc, une pile de copies éparpillées sur le ventre. De l'encre et une plume à ma gauche, des biscuits à droite, ma cape en oreiller posée sous ma tête. J'ai délaissé mes corrections pour fouiller le bleu céleste pour y discerner les premières étoiles. Rien à l'horizon pour le moment. Je fronçai un peu le nez. Comme tous les abrutis d'humains, je cherchai des formes, dans les nuages. Mais je manquais cruellement d'imagination. Je ne voyais que de petites touffes de coton. Je contemplais pensivement le ciel. Parfois, quand je m'y aventurais, je comprenais vraiment ce qu'était la liberté. Le vent dans les plumes, la vitesse, l'adrénaline, les piquées vers le sol, les chasses aux mulots... Une vie bien plus intense que la notre. Quoi que les civils soient un peu les mulots des Mangemorts. Les Phénix, quand à eux... Tss. Rien que ce mot me donnait la nausée. Je fermai donc les yeux.

J'entendais les voix des élèves qui brisaient le silence. J'entendais les rires, les disputes, les pleurs, les discours passionnés de ces étudians naïfs. J'avais envie de les exposer à une situation périlleuse, qu'ils me perdent cette candeur affreuse ! Pourtant, la plupart d'entre eux avaient assisté à deux attentats majeurs de la part des Masqués, et à deux échecs cuisant de la part de leurs "protecteurs" Aurors. J'avais appris récemment sue mon ex petit-ami était en formation pour devenir l'un d'eux. Je me demandai comment il avait pu tomber si bas. Car la vérité était là. Je n'aimais ni les Phénix, ni les Mangemorts. Je ne partageais pas les convictions des uns, et si les idées des autres étaient la vérité pure, leurs manières me débectais. Alors je restais là, simple professeure sans ambition aucune, à protéger les élèves. J'étais peut être profondément mauvaise, ils n'en étaient pas moins ma priorité.

Je vis enfin une petit boule lumineuse s'enflammer dans le ciel et je jugeais qu'il était temps que je rentre manger un peu. J'avais sauté le repas précédent; autant me rattraper en compagnie de Kyara ou de Charli. Deux de mes collègues les plus récents. Des plus... Sympatiques. Il y avait aussi Will, mais c'était une toute autre histoire. Je me relevais, m'épousserais, enfilais ma cape. D'un geste de la main, je fis disparaitre le pasuet de biscuits vide. Cette nouvelle capacité à user de petits sorts faciles sans baguette était bien agréable, bien que beaucoup plus contraignante. Mais pour les après midi calmes où j'oubliais ma baguette... C'était utile. Et me voilà donc, gagnant la Grande Salle pour manger, armée de mes copies et de l'encre glissées dans un grand sac de femme.

La Grande Salle n'était pas bondée contrairement à d'habitude. Un soir de fin de semaine, la plupart des élèves les plus âgés étaient sortis. Je traversais la pièce et allais m'installer là où il y avait de la place, soit entre le mûr et... et un type aux cheveux bruns, gras, avec un air un peu idiot. Pas méchant. Mais idiot. Je ne l'avais jamais vu dans le château, mais son identité m'étais évidente : il s'agissait du nouveau concierge... Un certain Hugh Dey. Il avait été serveur au Chaudeon Baveur, me semblait il. Dans tous les cas, ça ferait l'affaire. Je pris place sur la chaise et jetais un coup d'oeil aux Serpentard, devant lesquels j'étais assise. Je fis un clin d'oeil aux préfètes et me servis des haricots. J'évitais la viande. Je commençais tranquillement à manger... Mais je fûs vite coupée dans mon élan. Les haricots étaient bons et craquants, là n'était pas le problème. Mais mon voisin de table battait des ailes comme un pigeon, et je me demandais si finalement, ce n'était pas lui, l'oiseau de nous deux. Je lui jetais un regard que je voulais noir et je croisais le sien. Il s'arrêta.

Il eut un blanc, un moment vide où rien ne se produisit. J'avais l'impression que sur son visage, toutes les émotions du monde défilaient. Incrédulité, haine, peur, intérêt. Mais surtout la peur. Je vis -trop tard- la purée gicler de sa bouche. Je grognais sèchement.

-... Pasticcio ! Quel ver à crasse ! #Récurvite

Je passais ma main sur mon visage et le sort fit effet. Mes traits furent débarrassés de la purée gluante qui venait de jaillir de la bouche de Dey. Je me retenais tout juste de l'égorger. Mais Poudlard avait du mal à trouver du personnel, je ne devais pas en plus le tuer quand il était là. Je soufflais un coup, pris mon verre et me détournais du stupide concierge. Il me tira bien vite de ma rêverie.

« Qu’est-ce que vous me voulez ? »

Je le regardais un moment. Mais de quoi parlait-il ? Je haussais un sourcil et m'écartais, dégoûtée, de mon assiette. Je ne savais pas trop quoi répondre à cette phrase. Que voulais-je ? Que pourrais-je vouloir de lui ? À vrai dire, je ne saisissais pas tout. Et je ne savais même pas pourquoi je ne m'en allait pas. C'est ça. J'allais prendre mon sac, ma cape, et allez dormir. Je me sentis soudain toute triste et mélancolique. J'avais envie de pleurer. Mais je le faisais pas. Je soupirais et répondis simplement.

J'aimerai que vous ne me crachiez plus dessus, monsieur Dey... je lui lançais un coup d'oeil suspicieux. Et que vous arrêtiez de me regarder comme cela. J'ai l'impression que vous me prenez pour un Mangemort. Je ne vais ni vous tuer, ni vous séquestrer, ni vous couper quoi que ce soit... second temps d'arrêt. Quoi que...

Sur ce, et dans un geste simple, j'enlevais ma cape. Je portais un chemisier blanc et une jupe, soit rien d'extravagant. Je changeais d'assiette et prenait du pudding. Mon chemisier était blanc, j'allais devoir faire attention aux tâches...


Dernière édition par Valentina Boccini le Dim 26 Oct - 17:11, édité 1 fois
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Hugh Dey, le  Lun 13 Oct - 21:26

J'aimerai que vous ne me crachiez plus dessus, monsieur Dey...

Ah oui ce menu détail ? Evidemment, je m’essuyais la bouche juste après sa remarque… Cela dit elle n’avait pas été très polie et je n’avais aucune raison de ne pas vouloir lui cracher à la figure. Surtout avec ce qu’elle me disait ensuite.

Et que vous arrêtiez de me regarder comme cela. J'ai l'impression que vous me prenez pour un Mangemort. Je ne vais ni vous tuer, ni vous séquestrer, ni vous couper quoi que ce soit… Quoi que...

J’écarquillais les yeux en entendant la moindre de ses paroles. Ca me pouvait pas être un hasard. Elle ne pouvait pas dire ça sans savoir. Machinalement, je caressais du bout des doigts la limite de sensations que j’avais au niveau de ma main droite. Cette ligne invisible au niveau du poignet mais qui représentait tout pour moi. Car d’un côté je vivais, de l’autre j’étais mort. Complètement mort, insensible à tout ce que les vivants peuvent ressentir. Le contact, le vent, l’air, l’eau. Pas de chaleur. Pas de mal. Et les grands risques qui y sont assimilés, la possibilité de perdre un doigt sans même s’en rendre compte. J’attrapais ma cuisse de dinde, reculais ma chaise un peu bruyamment ce qui risquait de m’attirer les regards de quelques élèves et professeurs, et la brandissait en direction du chemisier immaculé de la demoiselle tout en parlant à voix basse, du ton le plus menaçant dont je puisse faire preuve.

« Vous ne m’aurez plus. Votre copain vous a trahi la dernière fois. Je sais que vous êtes dans le coup, vos paroles le prouvent. Jamais vous n’aurez un seul de mes doigts jamais vous comprenez !? J’ai appris à me défendre. Je suis plus fort maintenant que je ne sens plus rien, je peux faire de la magie ! »

Je devais avoir les yeux un peu fous, comme à chaque fois que le sujet revenait sur le tapis. Et juste après avoir fini ma phrase je croquais violemment dans ma cuisse de dinde, tel un sauvage n’ayant pas mangé depuis au moins cinq jours. Qu’elle sache un peu à quoi elle s’en tenait.

La menace passée cependant je pouvais me remettre à table un peu comme si de rien n’était. Enfin bon je faisais quand même semblant de ne plus lui toucher le coude parce que je savais ce qu’elle m’avait fait dans cette cave. Et l’état dans lequel j’en étais ressorti. Cependant j’arrivais pas à comprendre comment elle pouvait être là, assise à la table, sous le nez de Harshing, sans que celle-ci voit la nature sauvageonne de cette fille. Alors, en me servant un peu de riz au lait, parce que je refusais de toucher à son pudding même si j’en avais bien envie, je lui glissais à voix basse :

« Et ça fait combien de temps que vous êtes à Poudlard au juste ? Juste que je sache si vous êtes aussi impliquée dans la dernière attaque qu’il y a eu… »
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Megan K. Hayajân, le  Mar 14 Oct - 22:20



-Attaque à la purée-

Ne me tâche pas, s'il te plait, Dey. Ne me tâche pas, écarte ta cuisse de dinde de mon beau chemisier... Éloigne ce gras... Hugh me jetais un regard fou. Ses yeux brillaient étrangement, et je compris que si, il me prenait pour un Mangemort. Alors que, so je respectais et soutenais ouvertement les idées des Masqués, leurs manières brutales et violentes ne m'inspiraient pas. Je comprenais pourtant pourquoi... Ils voulaient oser, marquer les esprits... Le Concierge avait reculé sa chaise et les regards devaient se poser sur nous.. Il finit par prendre la parole. Si il savait à quel point j'avais envie de la lui mettre dans sa bouche, sa cuisse de dinde...

« Vous ne m’aurez plus. Votre copain vous a trahi la dernière fois. Je sais que vous êtes dans le coup, vos paroles le prouvent. Jamais vous n’aurez un seul de mes doigts jamais vous comprenez !? J’ai appris à me défendre. Je suis plus fort maintenant que je ne sens plus rien, je peux faire de la magie ! »

Alors là, je restais béate... Avant d'éclater d'un rire léger et cristallin. Sauves les apparences, Tina. Voilà. Comme ça, tous ceux qui nous avaient vu prendrait cela comme une tentative d'humour de la part de Dey. Je me tournais vers lui, un sourire aux lèvres. Mais ce que je retenais surtout, c'est qu'il avait une peur bleue des Mages Noirs, et ma curiosité naturelle se réveillait. Un fin sourire en coin me para le visage, et je dévisageais mon voisin de droite. Je passais une main dans mes cheveux. Cette peur qu'éprouvait Hugh m'étonnais. Comment pouvait on craindre les Mangemorts ? Ils ne s'en prenaient qu'aux traîtres... Et aux enfants. Je grimaçais légèrement. Je ne savais une fois de plus pas quoi répondre à cet homme... J'avais une impression étrange, comme si son passé avait un rapport avec cette hantise. Pourquoi moi, d'ailleurs ? Étais-ce mon affiliation Serpentard ? Les traits parfaits de mon visage ? Clío qui faisait encore des siennes ? Peu m'importait au final. Le fait est que je ne faisais pas parti des leurs.

Mon copain ? Will ? Je ne vois pas en quoi Will et moi sommes liés aux Mangemorts ! Regarde moi ! Ai-je l'air d'une méchante ? Je suis innocente...

Je faillis ricaner. Moi ? Mais je suis un ange voyons ! Il ne me manquait d'ailleurs plus que les ailes... Et l'auréole. Je souriais, charmeuse, à Hugh. Je voulais au final lui faire oublier ces idées affreuses. Il prit la parole une fois de plus avant que je n'argumente.

« Et ça fait combien de temps que vous êtes à Poudlard au juste ? Juste que je sache si vous êtes aussi impliquée dans la dernière attaque qu’il y a eu… »

L'attaque. C'était un sujet sensible pour tout le monde. Tous avaient souffert, et le meurtre des deux petites Lavoie avait choqué les jeunes qui se rendaient bien compte d'avoir frôlé la mort. Cet attentat m'avait conforté dans mon idée. Élèves et professeurs étaient étroitement liés aux Mangemorts, puisque c'est la manière possible pour qu'ils aient pu entrer au château. Soit ils y étaient déjà, soient ils étaient rentrés avec l'aide de jeunes. Quant à moi... J'étais restée passive. Avec l'aide de Liam et Kyara, j'avais soigné autant de blessés que possible. Et j'avais veillé sur Dwayne. J'avais eu très peur pour mon ami qui s'était donné à fond pour protéger ces étudiants. J'avais finis par pleurer des heures durant en rentrant dans mon appartement. William était introuvable, j'avais eu peur pour lui, j'étais exténuée et je ne me sentais plus en sécurité. Je m'étais finalement endormie quand Speranza s'était enroulé sur mes genoux. Alors que Hugh Dey m'accuse d'être responsable de tout cela, ça me blessais.

Je vous signale, monsieur Dey, que pendant que vous trembliez de peur, je sauvais la vie des élèves. Pourquoi craignez vous les... Masqués ?


Dernière édition par Valentina Boccini le Dim 26 Oct - 17:13, édité 1 fois
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Hugh Dey, le  Mer 15 Oct - 21:00

Mon copain ? Will ? Je ne vois pas en quoi Will et moi sommes liés aux Mangemorts ! Regarde moi ! Ai-je l'air d'une méchante ? Je suis innocente...

Roh mais j’en savais rien moi s’il s’appelait Will son copain ! Il pouvait tout aussi bien s’appeler Denis ou Robert que j’en avais rien à foutre ! Je me souvenais juste qu’il m’avait parlé de ma main et que j’avais eu peur, parce qu’il semblait bien trop intéressé. J’étais persuadé qu’il était là pour me rappeler que je devais pas trop bouger, qu’on me surveillait quoi que je faisais. Et elle là, elle aussi était encore là rien que pour ça. Mais maintenant j’avais fait un peu de progrès hein ! Je pouvais lancer des sorts ! Même s’il fallait que je m’entraîne encore ! J’avais désespérément besoin d’être seul… Seulement ce qu’elle disait par la suite me troublait un peu.

Je vous signale, monsieur Dey, que pendant que vous trembliez de peur, je sauvais la vie des élèves. Pourquoi craignez vous les... Masqués ?

Pourquoi cette hésitation avant de parler d’eux ? Pourquoi ne pas dire ce que tout le monde pensait : les Mangemorts ? Pourquoi avoir la crainte de ce nom au juste ? Je plissais un peu les yeux tout en reportant mon attention sur mon assiette de riz au lait. Je savais pas trop quoi en penser. Alors en attendant je mangeais. Une cuillérée. Et une deuxième. Puis j’avalais et j’avais perdu un peu de ma fougue quand je revenais à elle.

« J’ai pas peur d’eux. Mais ils me suivent. Je le sais, je le sens. Je sais qu’il y en a ici. Et si c’est pas vous, c’est qui ? »

Sans réfléchir je prenais mon assiette dans ma main et je la regardais tout en mangeant. Qu’elle ait rigolé à ce que j’ai dit je m’en foutais. J’essayais de détailler tout son visage, de passer derrière son expression pour comprendre ce qu’elle pensait. Ce qu’elle était. Mais ceux qui me suivaient savaient sans doute bien se dissimuler. Et il y avait tellement de monde à Poudlard. J’en avalais mon riz de travers et me mettais à tousser bruyamment dans mon assiette. Je crachais sans doute quelques grains de riz dedans mais je m’en foutais. J’étais à deux doigts de mettre tout par terre tellement c’était surprenant. Rapidement je reposais mon assiette pour aller boire de l’eau et essayer de faire passer la chose. C’est seulement après deux bonnes minutes que j’étais capable de parler sans m’étouffer de nouveau.

« Scusez-moi… Désolé… J’me souviens d’vous au Chaudron Baveur. Et vot’ copain m’avait parlé de ma main et… et… Fin ma main c’est… Mais ça vous vous en foutez ! Je… Comment je peux savoir ce que vous êtes hein ? »
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Megan K. Hayajân, le  Mer 15 Oct - 22:17



-Attaque à la purée-

Enfin, il avait reposé sa cuisse de dinde, éloignant la menace de mon petit haut. Je soufflais doucement, intensément soulagée. Malgré cela, j'étais assez nerveuse. Dey avait le don de me faire douter. Que lui était-il arrivé ?Que c'était il passé de si horrible pour qu'il en vienne à accuser des inconnus ? Car il ne me connaissait pas, il ne savait rien de moi. J'ignorais même si il savait mon nom. Dans tous les cas, de mauvais souvenirs m'étaient revenus en mémoire. Les jets de lumière, les cris, les pleurs, le sang. Deux morts seulement, deux morts de trop.

« J’ai pas peur d’eux. Mais ils me suivent. Je le sais, je le sens. Je sais qu’il y en a ici. Et si c’est pas vous, c’est qui ? »

Je ne savais pas si il était vraiment raisonnable. Je n'avais pas peur d'eux, oh, non. Je les admirais, les haïssais. Je ne savais pas vraiment que croire et qui soutenir. Les Phénix se trompaient sur toute la ligne ! Ils croyaient en une possible égalité... Impossible, tout simplement. Depuis des siècles, ce conflit durait. Le mal contre le bien. Lequel était quoi je l'ignorais tout à fait, mais les deux s'affrontaient de toute leur forces. Je les respectaient pour ça. Ils se battaient tous pour leurs idéaux et moi j'en étais incapable. Je ne pouvais pas, n'en avait pas les moyens. Alors je les regardais de là où j'étais, les yeux mi-clos, à protéger les enfants. C'était ma priorité, mon but propre. J'avais soigné, défendu les étudiants de Poudlard sans me confier au conflit même entre Mangemort et leurs opposants.

Mon voisin de table mangea d'une manière peu ragoûtante. Il tenait son assiette d'une main et se goinfrait de l'autre. Je repoussais mon pudding, il m'avait coupé l'appétit. Je pris un petit morceau de brownie que j'avalais d'un coup. Lui, il se mit à boire goulument. D'un oeil, je vis qu'il manipulait moins bien sa main droite. Cela avait il un rapport avec les Mangemorts ? Je me tournais à demi vers lui, le sourcil levé, une moue intriguée sur le visage.

« Scusez-moi… Désolé… J’me souviens d’vous au Chaudron Baveur. Et vot’ copain m’avait parlé de ma main et… et… Fin ma main c’est… Mais ça vous vous en foutez ! Je… Comment je peux savoir ce que vous êtes hein ? »

Je me mis aussitôt à chercher une preuve, une parole, qui puisse prouver à Hugh que je n'étais pas mage noire. Enfin... Pas comme il l'entendait. Je croisais les bras et lui souriais doucement, comme on sourit à enfant que l'on félicite. Je le dévisageais, détaillais les creux dans son visage, les imperfections de sa peau, les nuances dans ses yeux bleus sombres, les boucles de ses cheveux. Ce gars là ne ferait pas de mal à une mouche. Il était pas méchant, juste un peu paumé. Je ne savais plus trop si il avait tord ou raison. Foncièrement, j'étais mauvaise. La noirceur coulait dans mes veines. Mais quelque part, je n'étais peut être pas la pire de tous. C'est la remarque qui me choqua le plus me fit également mal. "Si c'est pas vous, c'est qui ? " Qui étais-ce ? Clío ? Sûrement pas. Kyara ? Non ! Liam ? Trop pouffy... Aleor ? Peut être. Peut être pas. Will ?... Un silence lourd se fit dans ma tête et une vague de soupçons m'envahirent.

Que pourrais-je vous dire pour que vous me croyez, monsieur Dey ?

J'écartais un peu les bras, comme pour prouver mon innocence. Je me rappelais soudain les quelques mots qu'il avait bafouillé sur sa main. Il avait donc bien un problème, quel qu'il soit. Je restais muette un instant. Je voulais aborder la question, mais je ne savais pas vraiment comment faire ça sans l'effrayer d'avantage. Je pris alors mon courage à deux mains et pris refermais mes doigts sur le bras droit de Hugh. Je fermais les yeux. Le contact des autres ne m'étais pas des plus agréables. Je laissais ma peau effleurer la sienne jusqu'à rencontrer sa main. Elle me semblait tour ce qu'il y a de plus normal, mais étrangement inactive.

Qu'est-il arrivé à votre main ? Puis-je y faire quelque chose ?




Dernière édition par Valentina Boccini le Dim 26 Oct - 17:15, édité 2 fois
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Hugh Dey, le  Dim 26 Oct - 16:38


Que pourrais-je vous dire pour que vous me croyez, monsieur Dey ?

Elle écartait les bras. Je devais avouer que c’était un peu ce que j’avais envie de faire. Bon ça risquait de faire tomber mon riz au lait, alors du coup je faisais rien, mais c’était le mouvement qui décrivait le mieux la situation. J’en savais rien. Et d’un autre côté est-ce que j’avais besoin de savoir qu’elle était innocente ? Est-ce que je la croyais pas déjà coupable ?

Rah mais c’était le bordel dans ma tête du coup ! Avec ce qu’elle disait je savais pas ce que je devais croire ! Est-ce que j’avais eu raison de penser qu’elle était de mèche avec le mec qu’avait demandé dans quel état était ma main ? Parce qu’après tout je me souviens pas trop qu’elle ait posé des questions elle… Peut-être que c’était que lui qui en faisait partie ! Ouais, ouais si ça se trouve c’était ça…

Qu'est-il arrivé à votre main ? Puis-je y faire quelque chose ?

Je fronçais les sourcils. Elle faisait quand même grave bien l’innocente. Je finissais mon riz au lait, les sourcils froncés parce que je réfléchissais à mort, puis je reposais l’assiette sur la table avec ma cuillère. Et j’allais prendre ma main dans l’autre, pour caresser doucement son dos même si j’arrivais pas à le sentir. Comme si cette main n’était plus vraiment à moi.

« Déjà me posez pas cette question, et je pourrais un peu plus vous considérer comme innocente. J’aime pas trop qu’on s’y intéresse. »

J’avais parlé tout en regardant que ma main. D’une voix que j’espérais plate, mais peut-être un peu froide. J’avais pas envie qu’on me considère comme un handicapé comme Merit avait tendance à faire quand j’étais encore au Chaudron Baveur. Parce que oui je sentais pas ce que je touchais, et oui du coup j’avais tendance à casser plein de choses. Mais maintenant en étant concierge c’était un peu plus facile. Et du coup il était hors de question qu’on pense que j’étais pas capable de faire mon boulot.

Après tout, un balai ça se tenait à deux mains. Et la main que je sentais pas pouvait quand même bouger hein. Suffisait de bien la placer sur le balai et après c’était mes bras qui travaillaient. Je soupirai. Je voulais me lever mais je pensais qu’il était pas encore temps de partir. Pourtant ceux qui avaient levé la tête sur mes éclats de voix précédents terminaient de manger et ne devaient plus trop me prêter attention. Du coup je pouvais partir comme je voulais.

« Ce sont vos actes qui déterminent ce que vous êtes. Si vous êtes innocente je le saurai. Si vous êtes coupable je le devinerai. »

Je poussais un deuxième soupir, presque théâtral, dramatique même. Puis je levais les yeux vers elle en faisant une petite moue.

« Du coup si vous avez pas peur que je sache qui vous êtes, vous voudrez bien m’aider nan ? Je veux mener ma propre enquête pour savoir qui sont les traîtres ici. Vous savez qu’y en a. »
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Megan K. Hayajân, le  Mar 28 Oct - 23:55



-Attaque à la purée-
-Chanson d'écriture-:
 

Le regard de Hugh était un peu fou, un peu perdu. Je savais bien que dans sa tête se livrait un combat assez improbable. Il se demandait si j'étais bel et bien une méchante, une pas belle, une Mangemort. Ou si, peut être, j'étais une personne innocente. La vérité était qu'aucun des deux n'était vrai, mais ça personne n'aurait jamais besoin de le savoir. Intérieurement, je rayonnais. Les meurtres, les cris, les larmes, je connaissais, je les provoquaient. J'avais un don pour le mensonge, pour la manipulation. Un physique angélique qui m'avantageais très certainement. Je m'en servais comme d'un bouclier, une coquille que nul ne pouvait pénétrer. J'étais armée. Parfois, je me disais que le fait d'être legilimens m'aurait aidée. L'animagie me comblait, mon alter égo ailé faisait parti de tout mon être et y renoncer serait me tuer. Dans les tréfonds de mon âme, un corbeau approuva.

Je plongeais ma petite cuillère dans le pudding. C'était infâme. Les anglais n'avaient vraiment aucun sens du goût.. Nous en Italie, nous savions mêler les saveurs. Ça semblait impossible, dans ce pays de thé et de pluie. Je grimaçais légèrement. Florence me manquais cruellement. Ce week end, je m'y rendrais. Speranza, que je laissais désormais dans la villa -laisser un python au château avec ces fouineurs d'auror aurait été trop périlleux- me manquait affreusement. Ses écailles, ses yeux, sa manière d'onduler. Mon serpent était mon plus proche ami... Nous communiquions, en symbiose. Je n'étais pas fourchelang, malheureusement. C'était vraiment bête...

« Déjà me posez pas cette question, et je pourrais un peu plus vous considérer comme innocente. J’aime pas trop qu’on s’y intéresse. »

Je le regardais. Ses yeux étaient rivés sur la dite main. Il semblait pensif et chagriné. Quelque chose c'était produit, quelque chose dont il ne voulait pas parler. Je plissais légèrement les yeux. J'étais incapable de lire dans les esprits mais j'aimais à prétendre que je savais déterminer l'humeur d'un homme par la flamme qui brillait dans leurs yeux. Je ne voyais rien, rien sinon qu'il était pensif, et pas seulement à mon sujet. Quelque chose le touchait. Je gardais le silence un moment, mais n'y tenant plus, je lui opposait mon avis.

-Alors cessez de couver votre main des yeux, monsieur Dey. Votre regard appelle le mien.

Je laissais couler un nouveau silence, le temps de faire capter à Hugh mes paroles. Ce vouvoiement m'exaspérais au plus au point, mais c'était la distance polie nécessaire pour parfaire mon masque d'innocence.

« Ce sont vos actes qui déterminent ce que vous êtes. Si vous êtes innocente je le saurai. Si vous êtes coupable je le devinerai. »

Dans ce cas là, j'étais un monstre couvert de sang.

« Du coup si vous avez pas peur que je sache qui vous êtes, vous voudrez bien m’aider nan ? Je veux mener ma propre enquête pour savoir qui sont les traîtres ici. Vous savez qu’y en a. »

Je posais mon regard sur le sien, opposant l'eau calme de mes yeux à la rivière tumultueuse des siens. Nous passions par toutes les nuances de bleu. Le bleu dur, le bleu sombre, le bleu pale, le bleu blanc... Les opposés qui s'affrontent, qui se confrontent. Dans ses paroles précédentes, une certaine philosophie me laissais penser qu'il n'était pas aussi stupide qu'il n'en avait l'air. Ou alors il avait entendu ça quelque part et il se contentait de répéter ces paroles. Mais ce que je retenais surtout c'était la notion de 'traitres'. De qui parlait-il ? Avait il des informations que je ne possédais pas ?

L'idée d'entrer dans son jeunet de récolter des informations m'intéressais. Avant d'être professeur, j'étais surtout une Boccini, et le métier de la famille était celui ci, on vendait des infos. J'avais l'habitude d'en récolter un maximum, et tout savoir sur Poudlard pourrait me servir par la suite. J'habillais mon visage angélique d'un sourire bienveillant et d'un regard pétillant, pour m'adresser à Hugh.

-Je suis d'accord avec vous. Certaines personnes ici ne sont peut être pas celles qu'elles paraissent être... Je veux bien vous aider. Qu'en pensez vous ?


Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Hugh Dey, le  Dim 9 Nov - 20:16

Je restais dans mes pensées un moment. Le simple fait de regarder ma main semblait déplaire à la demoiselle avec laquelle je parlais. La conversation était subitement devenue sérieuse. Alors que j’étais persuadé de sa culpabilité, de l’implication dans l’histoire de ma main avant même que nous ne mettions à parler, elle était parvenue à me faire douter. Et c’était peut-être bien la première fois que ça le faisait.

Je me souviens encore de la vieille époque, ma première fois en tant que concierge à Poudlard, où j’étais persuadé qu’il se passait un truc avec une des profs ; Nathalie Matthews si je me souviens bien Ou encore avec Solange quand je pensais qu’elle était folle de moi. Même en disant non à maintes reprises elle avait pas réussi à me faire changer d’idées. Alors est-ce qu’elle avait réellement quelque chose de spécial ? Ou était-ce simplement l’hôpital, cette reconversion à Poudlard, le simple fait que je puisse douter de chaque personne, qui me faisait revoir mes positions ?

Je ne savais pas… Et ce qu’elle disait ne m’aidait pas plus.

-Je suis d'accord avec vous. Certaines personnes ici ne sont peut être pas celles qu'elles paraissent être... Je veux bien vous aider. Qu'en pensez vous ?

Je plissais les yeux pour réfléchir, en même temps que mes lèvres se resserraient. Je ne mangeais plus rien. Le simple reste de goût présent sur ma langue me laissait le doux souvenir de mon riz au lait. J’avais encore beaucoup de mal à la cerner… Comment pouvais-je lui faire confiance, mais pas entièrement ? J’avais peut-être la solution…

« Je pense que vous êtes une femme intelligente. Et que vous savez vous ranger du bon côté lorsqu’il le faut. Je pense que je ne vous fait pas confiance mais que je serais sot de vous claquer la porte au nez. Peut-être devrions-nous continuer à correspondre par lettres… Ou si vous souhaitez une approche plus directe, vous savez où est ma chambre. »

Je m’autorisai à lui offrir un sourire assez mystérieux avant de me lever. Je ne voulais pas en dire plus et je ne souhaitais pas m’abandonner à son jugement. Il s’agissait d’un moyen comme un autre de la garder à l’œil…

[Fin du RP pour ma part Wink Mais rien ne nous empêche de poursuivre autrement, comme cela te tente.]
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Megan K. Hayajân, le  Jeu 27 Nov - 11:10



-Attaque à la purée

Si Hugh Dey avait fait preuve jusque là d'un soupçon de bienséance, réfléchir, c'était trop pour lui. Ses traits se crispèrent violemment, c'était presque effrayant. Je me contentais de finir le fond de mon verre et de joindre mes mains, coudes sur la table, en tournant mon visage vers les tables. Cette pièce, c'était l'âme de Poudlard. Je me souviens de cette nuit d'automne, il y a quatorze ans, quand j'ai posé pour la première fois mes pieds d'enfants sur le sol de la Grande Salle. Je me souviens du vieux Choixpeau rapiécé que Renata Harshing m'avait posé sur la tête. Ça n'avait pas été long, à peine quelques secondes. Un rire sourd et "Serpentard". Je n'avais même pas entendu la maison que je savais déjà que j'allais être des leurs pour toujours. C'était pour moi une évidence parfaite. La Salle Commune des Serpents s'étaient révélée être le véritable endroit du château que je considérais comme ma seconde maison. Tous les autres étaient mes frères. 

Les six années les plus paisibles de ma vie, je les avaient passé là. Je me demandais si Hugh avait eut une adolescence facile. Était-ce ça qui l'avait transformé ? Tout le monde le prenait pour le dernier des imbéciles. Sauf Noah. Noah ne m'avait dit que du bien de lui. Moi, j'en concluais qu'il était un peu étrange. Mais pas tout à fait idiot. Il avait ses propres ressources et j'avais proprement envie de "l'aider" à trouver les méchants de Poudlard. J'en profiterais pour écarter les pistes qui mèneraient à moi. Une meurtrière au château, ce ne serait peut être pas bien vu par la directrice. Même les Gryffondor seraient plus conciliant. 

«
Je pense que vous êtes une femme intelligente. Et que vous savez vous ranger du bon côté lorsqu’il le faut. Je pense que je ne vous fait pas confiance mais que je serais sot de vous claquer la porte au nez. Peut-être devrions-nous continuer à correspondre par lettres… Ou si vous souhaitez une approche plus directe, vous savez où est ma chambre. »

C'était en quelque sorte un pacte silencieux. Il ne m'accordait pas sa confiance mais un sursis. J'allais devoir me tenir à carreaux les prochains temps, juste pour qu'il se mette dans la tête que j'étais innocente. Et ensuite... Ensuite je pourrais tenter de découvrir quels étaient les plus noirs secrets de mes collègues. J'étais sure ou presque de trouver quelque chose du côté d'Aleor, le professeur de Botanique. Cela ne devait pas non plus être tout rose pour Proulx ! Mais bon... Un sourire de Charli et on lui pardonnait tout. 

-Très bien, Monsieur Dey. Vous me verrez venir vous voir incessamment sous peu dans votre chambre, à la Conciergerie.

Sur ce il se leva, m'adressa un sourire assez effrayant, et quitta la Grande Salle sous les regards moqueurs des élèves. Je plongeais mon regard dans celui d'un premier année, le faisant instantanément taire. Je n'étais tout simplement pas d'accord pour que l'on se moque d'un de mes collègues. Alors qu'il était déjà trop loin, je soufflais un : "Bonsoir, Hugh Dey. "pour le moins prometteurs. J'allais devoir cacher mes cartes bien plus que d'habitude, désormais. Je décidais de quitter à mon tour la Table des Professeurs, en emmenant avec moi une tranche de rôti encore saignante pour Speranza. Direction mes appartements, dans le but de faire le point sur cette soirée pour le moins... intéressante. 
 


[Fin du RP]
Liam Riu
Liam Riu
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Liam Riu, le  Lun 29 Déc - 0:52


Liam avait une idée précise par où il allait commencer. Il lançait quelques regards derrière lui pour s'assurer que tout le monde suive. La plupart n'avait pas l'air très enchanté par les groupes qu'il avait formés. Il s'en frottait les mains. Il était sûr d'être sur le point d'assister à un merveilleux spectacle avec tous ces gosses, eux-mêmes prêts à mener la vie dure à ce château et à ses habitants. Mais il faudrait faire vite.

Bientôt la porte imposante de la Grande salle apparut dans le champ de vision des jeunes sorciers. Le Suédois, à la tête du groupe, laissa un petit sourire s'étaler sur ses lèvres alors qu'ils pénétraient ensemble les lieux. A l'intérieur, une salle presque vide. Seuls quelques élèves levés tôt pour prendre leurs petit-déjeuners étaient présents et s'étaient tous retournés à l'arrivée du prof d'Enchantements et de ses élèves. Le temps qu'il rejoigne la table du personnel de Poudlard, tout le monde était à l'intérieur de la plus grande des salles du rez-de-chaussé du collège. Il monta, comme à son habitude, sur la table où mangeaient les profs notamment et s'adressa à son assemblée.

- Bien, voici la première étape de notre cours. Je préviens les élèves déjà présents qu'ils feraient mieux de partir pour revenir un peu plus tard, pour votre bien. Je réquisitionne pendant quelques minutes la Grande Salle. A ces mots, les élèves externes au cours quittèrent tous la salle, malgré une curiosité bien affichée. Une fois dehors, il continua : Nous allons donc assister à notre première pratique, et c'est le groupe 1 qui aura l'honneur de commencer. Je vais demander à ce qui n'en font pas partie de se mettre derrière moi pendant que les membres du premier groupe s'exerceront.

Il laissa le temps à tout le monde de suivre ses directives Le temps que l'information arrive au cerveau des ados, il se tourna vers les protagonistes qui allaient se retrouver seuls au milieu de la salle.

- A vous de nous montrer vos talents, faites que cette salle devienne mémorable pour toutes les personnes qui y viendront.

Que le spectacle commence !
Jasmine Vagneur
Jasmine Vagneur
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Hirondelle


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Jasmine Vagneur, le  Ven 2 Jan - 17:02

Aucun membre de leur quatuor ne parla pendant que tous suivaient Monsieur Riu dans les couloirs. De son côté, Jasmine tentait de ne pas penser à Autumn, avec qui elle allait devoir coopérer. Elle réfléchissait aux différentes idées données, et à ce que son groupe pourrait faire pour mettre le bazar. Mais, pour cela, il aurait fallu qu'elle sache où ils allaient.

Elle obtint la réponses quelques minutes plus tard, alors que les portes de la grandes salles se dressaient devant eux. Ils entrèrent tous, et le professeur monta sur une table, sous le regard surpris des quelques élèves venus prendre leur petit-déjeuner. Il leur conseilla de sortir, et ils s'exécutèrent à contre-cœur. La blondinette croisa les bras, de plus en plus désireuse de voir comment se déroulerait la suite du cours.

- Nous allons donc assister à notre première pratique, et c'est le groupe 1 qui aura l'honneur de commencer. Je vais demander à ce qui n'en font pas partie de se mettre derrière moi pendant que les membres du premier groupe s'exerceront.


OK. Elle allait devoir commencer. Tandis que les autres élèves s'entassaient derrière Monsieur Riu, Jasmine se réunit avec son groupe. Ils n'avaient pas beaucoup de temps et devaient donc prendre leurs décisions rapidement.
Après deux petites minutes de propositions, les quatre élèves réussirent à se mettre d'accord. Apoline et Leister s'occuperaient tout deux d'un Glacio et d'un Aguamenti pour créer une patinoire, tandis que la Poufsouffle trafiquerait les plats avec un Sapidum. De son côté, Jasmine avait la mission de changer les conditions météorologiques du plafond enchanté. Ç’a allait être compliqué ça.

La préfète s'éloigna du groupe pour se placer un peu à l'écart. Elle sortit sa baguette et la pointa vers le haut. Après avoir fermé les yeux et inspiré un bon coup, elle commença à canaliser sa magie. Elle s'imagina en train de modeler de l'argile. La boule d'argile se formait dans son ventre, et elle contenait toute sa puissance, ce qui lui servirait à réussir son sort. Elle pensait à de la pluie, beaucoup de pluie, un torrent de pluie ! Elle allait utiliser un Conditionalis, un sort métamagique. Le souvenir d'un cours de Défenses Contre les Forces du Mal lui revint en mémoire. Elle avait dû s'y reprendre à deux fois pour utiliser un Protego Retardum, l'une des formule métamagique les plus simples. Le Contionalis était bien plus compliqué... Sans cesser d'imaginer la boule d'argile, Jasmine formula ses conditions par la pensée. Seulement lorsque des élèves autres que ceux du cours d'Enchantements se trouvent dans la salle...

"#Meteorribilis recanto Contionalis"

Elle avait formulé ces mots clairement. Mais, avant même d'ouvrir les yeux, elle savait qu'elle avait échoué. Et ses doutes se confirmèrent quand elle releva les paupières, constatant que rien ne s'était échappé de sa baguette. Loin d'abandonner, la sorcière referma les yeux, tendit sa baguette et se prépara de nouveau. Son deuxième essai ne fut pas plus fructueux que le premier...

Mais, Miss Vagneur était connue pour sa détermination. Et on recommence ! Cette fois-ci, elle décida de changer sa méthode. A la place de l'argile, elle imagina une cascade. L'eau qui tombait lourdement symbolisait la magie, qui venait précipitamment s'écraser un peu plus bas. C'était plutôt étrange comme métaphore, mais pourquoi pas ? Elle répéta le manège des conditions, et cette fois, elle ouvrit les yeux en prononçant la formule, laissant la puissance de la magie l'envahir complétement.

"#Meteorribilis recanto Contionalis !"

Un rayon de lumière s'échappa de l'extrémité de sa baguette quelques secondes après. Le flux lumineux vint toucher le plafond, provoquant un grésillement. Aucun doute, elle avait réussi. D'ici peu, les autres habitants du château débarqueraient dans la grande salle. A ce moment, de grosses gouttes tomberont sur leur visage ébahis. Satisfaite, Jasmine rangea sa baguette, tentant d'ignorer cette impression d'être complétement vidée de toutes ses forces.
Elle rejoignit son groupe en marchant lentement, son sourire se faisant de plus en plus faible. Elle avait réussi son sort, métamagique en plus, et cela la réjouissait. Mais, elle ne pouvait en profiter pleinement tellement elle se sentait exténuée désormais.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Anonymous
Invité

Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Invité, le  Lun 5 Jan - 21:53

HRP :
 

Après qu'ils soient descendu dans la Grande Salle, lieu où apparemment la pratique allait se faire, Autumn avait suivie d'assez loin son groupe qui avait tout le long discuté de comment s'y prendre, et qui ferait quoi. Pour le rôle des personnes, elle s'était tout de même rapprocher tout en restant au loin de Jasmine tout de même. Alors que tout le monde avait fait une proposition de sorts, elle fut la première à dire ce qu'elle allait prendre. Le sort Sapidum. Un sort qu'elle avait essayée un jour pour voir la réaction de sa mère, qui avait par la suite d'ailleurs était prise d'une crise de nerf. Mis à part ça, elle voulait réessayer ce sort, voir la réaction face aux élèves en train de déjeuner.

Quand ce fût à eux, pour ouvrir le bal, Jasmine s'était dirigée en avant et avait fait un magnifique sort, qu'elle avait réussi au bout de la seconde fois. Autumn n'avait pas rigolé, car elle savait que c'était un sort compliqué et que tout seul, ça l'était encore plus. Alors, elle l'avait regardée avec un brin d'attention et un peu d'admiration en même temps, chose à laquelle elle ne s'était pas rendu compte directement. Quand la serdaigle était revenue près du groupe, elle avait reprit tout de même un air sérieux, tout en essayant au maximum d'ignorer cette dernière. Leister, quant à lui, avait dû réaliser un sort d'Aguamenti, et tout comme l'ennemie, il avait eu besoin de lancer le sort deux fois.

Normalement, c'était au tour d'Apoline, mais Autumn, comme tout bon Poufsouffle lui fit alors : "T'inquiète pas, j'y vais avant toi" Et c'est ainsi que la 6ème année se dirigea -tout en prenant une grande bouffé d'air- vers la table des Gryffon'. Pourquoi vers eux et non pas d'autres ? Tout simplement parce que l'ancien petit-ami de sa meilleure amie -décédé- l'avait limite abandonné, alors qu'elle était au bord du gouffre. Elle allait mal, mais elle ne le lui avait jamais montrée et ça, lui, il n'avait rien remarqué, sauf Autumn, encore une fois.

Elle pensa très fort au goût qu'elle voulait que les aliments aient et elle se souvenue de plusieurs goûts qu'elle avait pu rencontrer au cours de sa scolarité jusqu'ici avec les dragées de Bertie Crochu. Le goût de foie de morue lui était directement venu dans la bouche et elle prit sa baguette assez vite pour que le goût ne parte pas. Un #Sapidum dit à voix basse et la voilà en train de le lancer sur un plat de pancake, et voilà un deuxième #Sapidum envoyé cette fois-ci avec un goût de vomi sur les autres plats présents.

Fière d'elle en espérant que cela avait fonctionné, elle retourna près du groupe et fit : "Il ne manque plus que la patinoire géante Apoline. Eclates-toi", elle fit un clin d'oeil en faisant une tape amicale sur l'épaule de la jeune Serdaigle.
Apoline Berlotty
Apoline Berlotty
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Apoline Berlotty, le  Dim 11 Jan - 1:38

HRP:
 

Le groupe avait suivit leur professeur jusqu'au lieu de la pratique dans un silence des plus angoissant. Eh bien, pour une activité qui promettait d'être amusante ça commençait plutôt mal. L’excitation qui était montée pendant le cours retombait peu à peu. Peut être était-ce parce qu'aucun d'eux n'était un grand spécialiste en "bordel", ou bien parce qu'ils ne se connaissaient pas très bien – voir pire à en juger les regards assassins que s'échangeaient Jasmine et Autum.
Ils finirent par se rendre dans la Grande Salle, où quelques élèves finissaient de prendre leur petit-déjeuner. Le professeur les mit dehors avant d'indiquer au groupe qu'ils avaient le champ libre. Ils se réunirent pour mettre au point leur plan machiavélique sous le regard de tout les autres élèves de la classe, ce qui il faut le dire était un peu stressant. Par chance, la grande salle était le lieu que la plupart d'entre eux avaient envisagés dans leur proposition lors de la partie théorique.
Ils décidèrent de reprendre les idées déjà évoquées, c'est à dire le Sapium proposé par les filles et le sort météorologiques de Leister et elle, compléter par une petite patinoire pour une ambiance hiver très d'actualité. Autum se porta volontaire pour le Sapium qu'elle avait déjà expérimenté et Jasmine, la plus âgée et la plus expérimentée des quatre, fut chargé du sort le plus compliqué, le sort météorologiques. Restait donc Leister et elle pour la patinoire. Apoline était un peu dépitée d'avoir la charge du plus jeune mais ce choix n'était rien que très logique. Et puis pour rater un Aguamenti il fallait vraiment être une buse, et le garçon était tout de même à Serdaigle, donc aucune raison de s'inquiéter...
Ou pas. Sans doute angoissé par le fait de se produire en public, le gamin réussit à faire tomber sa baguette lors de son premier essai et à viser les murs la seconde fois. Désespérant. Apoline restait pour l'instant en retrait en attendant qu'il se reprenne, mais s'il ça continuait comme ça elle allait devoir tout faire elle-même. Il tenta de nouveau. Jamais deux sans trois? Et non, finalement il réussit sans mal à inonder le sol de la Grande-Salle. Autum, solidaire lui adressa quelques paroles d'encouragement avant de partir en direction des tables lancer ses Sapium. Apoline lui adressa un petit sourire forcée et jeta un œil au passage à Jasmine qui après s'y être reprise à deux fois avait finalement réussit à lancer le sort le plus complexe de leur plan. Tout se passait bien, il ne restait plus qu'elle finisse la patinoire et le travail serait terminé. Apoline passa donc derrière Leister en gelant consciencieusement chaque gouttelettes à l'aide d'un Glacio. Elle reproduisit le chemin qu'il avait emprunté et se retrouva à coté de lui sur l'estrade quand tout fut finit, les chaussures mouillées certes mais au moins avec le sentiment du devoir accompli. Voyant que son jeune camarade était toujours anxieux et sous pression comme un chaudron au bord de l'explosion, elle prit exemple sur sa collègue de Poufsouffle et lui chuchota quelques mots réconfortant en lui donnant un léger coup de poing dans l'épaule. Sa BA de la journée en quelque sorte.

« Bravo champion, t'as vu c'était pas si compliqué au final. »
Contenu sponsorisé

Table du personnel de Poudlard Empty
Re: Table du personnel de Poudlard
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 6

 Table du personnel de Poudlard

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Grande Salle-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.