AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Volière
Page 8 sur 8
Prendre des nouvelles
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Peter McKinnon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Prendre des nouvelles

Message par : Peter McKinnon, Jeu 15 Fév 2018 - 16:53


Post unique !
Est libre de venir poster les réactions de son personnage à la lecture du journal qui veut !


Une fois sa livraison à la bibliothèque terminée, Peter prit le chemin de la volière. C'était un autre endroit extrêmement prisé des habitants du Château, pour la simple et bonne raison qu'il s'agissait de l'un des seuls liens qu'ils avaient avec le monde extérieur en période scolaire, hormis les sorties à Pré-au-Lard. Endroit stratégique d'entre-tous, donc. Ce que Peter n'avait pas calculé, néanmoins, c'était le nombre de marches qu'il allait lui falloir gravir pour atteindre son but. Il s'en voulu même de ne pas y avoir pensé plutôt alors qu'une perle de sueur faisait son apparition sur son front, conséquence de l'effort physique exceptionnel qu'il pratiquait.

Poussant une vieille porte ancestrale en bois, il pénétra dans le grand espace rempli d'oiseaux. Personne ne se trouvait là. C'était tant mieux, ces piafs allaient donc être les seuls témoins de son action subversive à bien des égards. Il sélectionna encore un bon paquet de journaux à la couverture impeccable et les posa dans une niche pour hiboux inoccupée. Il lança alors sur le paquet un Waddiwasi Condicionalis ! La condition étant l'entrée dans la pièce par un personne, quelle qu'elle soit.

Ainsi, lorsque les prochains passant auraient le bon goût de venir poster un petit courrier, un exemplaire du journal fuserait vers eux à grande vitesse, de là où il était niché. Pas mécontent de son effet, Peter rangea sa baguette et reprit sa quête des lieux fréquentés du Château.




L'Étincelle




Entre la vie et la mort


« Quand on se rend compte de ce qu’il se passe, c’est déjà trop tard. Il y a des dizaines de corps enchevêtrés partout sur le sol, des morts, des blessés, des cris, des flammes… C’est un décor d’apocalypse qui prend vie tandis qu’on se rend peu à peu compte de ce qui se joue sous nos yeux. Il y avait des Inferis partout… »


En ce soir d’Halloween, c’est un nouveau spectacle macabre orchestré par les Mangemorts qui se révèle aux yeux des passants. Des sorciers, malheureusement déjà trop habitués à l’horreur de ces vengeurs masqués, mais surtout des moldus, tués en masse pour permettre de créer des morts-vivants.

On ne peut pas ignorer les hurlements.

Sur les lieux, des sorciers se défendent comme ils peuvent pour sauver ce qu’il reste à sauver et limiter les dégâts. Et dans ce combat entre le bien et le mal l’âge ne compte pas, étudiants comme adultes se battent côte à côte.
"je me rendais simplement au travail quand je suis tombée sur des Inferi et des Mangemorts dans les couloirs du métro londonien." Témoigne une jeune sorcière. "Je ne saurais pas dire exactement pourquoi j'ai agi, [...] mais je suppose que j'ai voulu contribuer, faire ma part pour combattre la menace mangemort."

Agir. Il en va de la responsabilité de tout un chacun, de protéger et d'aider ceux qui en ont besoin. Il n'y a que de cette manière que nos rues pourront être un jour plus sûres. Car le seul courage des Aurors et des Phénix ne suffira pas, nous avons besoin de vous, comme vous avez besoin de nous.
"J'ai réussi à détruire quelques Inferi (j'ai un certain penchant pour les bombes, aussi surprenant que cela puisse paraître), mais j'ai très vite perdu la main. Il y a eu un moment, quelques minutes, ou peut-être plus, où j'ai aussi cru que j'allais perdre la vie, mais, heureusement pour moi, les Aurors et leurs soutiens sont intervenus, faisant fuir les Mangemorts, éliminant les derniers Inferi et sécurisant le périmètre."

L’Ordre sait.
Vous ne nous avez pas vu, mais nous étions là. Pour vous. Avec vous dans ce combat contre les forces du mal.

Et lorsqu’enfin tout s’est arrêté, il ne resta qu’un lourd silence, seulement entrecoupé de quelques gémissements de douleurs et des flammes mangeuses de corps et d’objets.  Et des morts. Joyeux Halloween, signé : les Mangemorts.


Visage acidulé




Script de l'interview audio ci-dessus:
 



Passé sous silence


« Ce n'est pas la souffrance de l'enfant qui est révoltante en elle-même, mais le fait que cette souffrance ne soit pas justifiée. La souffrance use l'espoir et la foi. »



Certains pensent que la guerre est à nos portes, d’autres qu’elle est encore loin, pourtant les Mangemorts nous donnent chaque jour des preuves supplémentaires : la guerre est là. Ni proche ni lointaine, juste déjà présente dans nos vies, nos rues, nos écoles. La mort rode et vous n’avez pas besoin de lire ces lignes pour le savoir. Et j’ose espérer que personne n’ait put ignorer les différentes attaques qui ont eu lieu. Celle de Poudlard et de ses élèves sous impero aura fait particulièrement de bruit.  La « sécurité » n’est plus qu’un mot qui a perdu tout son sens et celui qui prétendra le contraire est un fou. Il vous ment ou se ment à lui-même.

Pourtant, malgré la médiatisation qui entoure chacune des attaques des Mangemorts, il y a quelque chose que vous ignorez sur eux. Sur l’une de leur action. Car avant aujourd’hui, personne n’avait daigné parler de leur prise d’otage sur des élèves. Néanmoins l’Ordre du Phénix sait et nous avons à cœur de dénoncer ces actes abominables. Il est temps d’y mettre un terme. Il est temps de retrouver le chemin de la lumière !

Car oui, peu avant l’attaque de Poudlard, les Mangemorts ont prit plusieurs élèves en otages. Profitant d’une soirée organisée par Sergeï Kohlov pour son club dédié à l’élite, les Mages noirs ont investi les lieux par la force. Ils ont récupéré les baguettes de ceux qui étaient trop effrayés pour riposter, briser celles de ceux qui ne voulaient pas se soumettre. Entre menaces et promesses, les Mangemorts ont alors tenté de faire croire que leur cause était noble, que leur but était juste.

Il n’y aura eu que deux blessés ce soir-là. Une étudiante de dernière année gravement brûlée au bras et un professeur, par la suite kidnappé par les mêmes Mages qui, en prônant la justice et la non-violence, avait fait taire Malena Kane à coup de sortilèges sanglants. Et où est-il à présent ? Pourtant, malgré leur incapacité à ne pas faire couler le sang, leur but n’était pas de faire mal ce soir-là, mais de recruter des fidèles. De jeunes personnes, naïves et vulnérables, qui pourrait par la suite être utilisé comme bon leur semblerait. Et tous ont accepté, car ce soir-là les Mangemorts avaient un avantage que les élèves n’avaient pas : des masques. Masques qui protégeaient leur vie, leurs proches, pas celles des élèves qui, en refusant, signaient à coup sûr leur mort et celle de leurs familles.

Avez-vous besoin de plus de preuves ? Avez-vous besoins de plus de morts pour vous rendre compte que la situation est grave ? Car vous pouvez agir, vous tous, pour que le monde des sorciers soit à nouveau un endroit sûr pour nos enfants. Il vient un moment ou la peur n’est plus une excuse suffisante, car même en fermant les yeux, la guerre vous brisera. Alors battez-vous ! Révoltez-vous ! Car les Phénix ne sont pas les seules à pouvoir se battre pour ce qui est juste. Vous n’êtes pas obligés de brûler sous leurs sorts, vous pouvez avoir des ailes, vous pouvez avoir des flammes et un cœur. Alors pour vous et pour ceux qui viendrons après, ne renoncez pas. Jamais.






Rejoignez-nous


Qui sommes-nous?

Avez-vous peur ? Peur du monde et du danger qui rode ? Laissez-vous vos enfants se promener librement alors que le Soleil se couche ? Certains prônent la violence pendant que d'autres peinent à montrer le bout de leur nez. La sécurité n'est plus un maître mot sur lequel compter.
Savez-vous ce qu'est l'espoir ? L'espoir, c'est ce petit oiseau qui chante sur la branche d'un arbre calciné dans une marre de cendres. C'est ce petit enfant qui joue avec ses voitures et qui se verrait bien conduire l'une d'entre elle. L'espoir, c'est ce sentiment qu'au fond de vous, vous savez que tout ira mieux bientôt. Nous sommes l'Espoir, nous sommes la lueur dans les ténèbres. Nous sommes un rocher protecteur qui lutte contre l'ouragan à venir. Nos flammes repoussent les ténèbres et nos larmes soignent vos plaies. Nous sommes l'Ordre du Phénix.
Accompagnés de nos alliés nous marchons sur les pas des plus grands de l'Histoire. Nous agissons dans l'ombre pour ramener un tant soit peu d'espoir dans vos yeux. Ne baissez pas les bras. Cachés, nous sommes là. Redoutez le noir, méfiez vous de la dite Justice. N'oubliez pas que nos larmes guérissent.

Comment nous rejoindre?

Agir dans l'ombre et observer sont intimement liés. Nous remarquons les plus téméraires d'entre vous. Si vous avez une âme susceptible d'être notre sœur d'armes, alors nous vous trouverons. Nous sommes la lumière au delà des ténèbres. Nous sommes là quelque part, parmi la foule, nos yeux se posent sur vous. Nous viendrons vous chercher. Soyez prêt.




L'Ordre du Phénix

Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Prendre des nouvelles

Message par : Osvald Osborne, Ven 16 Fév 2018 - 10:57


🙠 Boules de plumes et de poils 🙢
Rp avec Allyriane Littler

Les vacances de Noël sont terminées. Triste constat ! Si ça ne tenait qu'à moi elles auraient été prolongées d'au moins une semaine. Ou deux. Ou trois...
Je regrette de ne pas avoir eu le temps de faire tout ce que je voulais. Ma pile de livres à lire n'a pas diminué d'un seul volume, mes devoirs n'ont pas avancé d'une seule ligne et pour être tout à fait honnête je n'avais pas prié ou médité depuis un moment. La raison à tout ça tient en trois mots : Marché de Noël.

C'était tellement bien !
La beauté de la neige, les couleurs des stands, les gens et leur sourire aux lèvres, cette période de l'année est vraiment géniale. J'aurais voulu passer plus de temps sur place mais le concours de pâtisseries et ma rencontre avec Lizzie m'avait pris tout mon temps. Il paraît qu'à la Boutique d'Animaux Magiques ils avaient une animation où on devait trouver des Demiguises ! Quelle sensation est-ce que ça fait de serrer une de ces mignonnes petites créatures dans ses bras ? Est-ce que leur pelage est doux comme celui d'un chat ou plus rêche ? Il faut absolument que je trouve quelqu'un qui a fait cette animation et que je lui pose la question. Oh et j'ai appris plus tard que chez Ollivander's ils avaient mis en vente des baguettes très spéciales. Du style que quand tu les vois tu trouves directement ton âme sœur en bois. Mais si l'univers n'a pas fait en sorte que je puisse y aller c'est qu'aucune n'était vraiment faite pour moi, pas vrai ? Enfin c'est ce que je me dis pour ne pas m'en vouloir d'avoir raté une occasion pareille.

Enfin toujours est-il qu'avec toute cette agitation, je n'avais pas envoyé le moindre courrier à mes parents. Et que ce n'est pas très sympa de ma part de les laisser sans nouvelles alors que c'est la première fois qu'ils me laissent enfin l'opportunité de leur prouver que je sais m'occuper de moi-même. Alors pour compenser, et me faire pardonner, j'ai écrit un gigantesque compte rendu de mes aventures en plus des vœux de circonstance et des mots doux habituels.

Comme je n'ai pas d'oiseau à moi, je aller embêter un de ceux de l'école. La volière est un endroit qui, en fonction de l'heure à laquelle on s'y rend, peut être soit reposant soit incroyablement bruyant. En début d'avant-midi j'ai peu de chances de me retrouver dans les embouteillages (le pire était le samedi midi où là tout le monde venait envoyer des nouvelles ou en recevoir), je peux donc monter les escaliers à mon aise. Enfin, à mon aise au niveau du rythme. Pour le reste, je subis encore les effets désastreux de l'hiver sur mes capacités respiratoires et je dois me m'arrêter toutes les deux minutes pour me moucher et pouvoir respirer à nouveau correctement.
C'est de pire en pire et je commence à me dire que cette année encore je ne vais pas pouvoir échapper au traitement à la pimentine...

Arrivé à destination je me mouche une énième fois avant de commencer mon petit rituel : donner des petites graines aux oiseaux et caresser leur plumage soyeux. Sauf qu'au moment où je commence à peine à jouer de la trompette malgré moi je me reçois un coup sur la tempe. « Aïeuuuh » je dis tout en me massant le crâne. Tant de violence gratuite de bon matin ! Et de la part d'un magazine en plus ! Les livres sont censés être mes amis, je suis à Serdaigle ! Mais non, le respect se perd ma bonne dame, que voulez-vous. Enfin il paraît.

Je me baisse et ramasse ce journal qui désire tant être lu qu'il en vient à sauter au visage des passants.
Du feu. Du feu partout.
Mes yeux sautent directement à la fin « L'Ordre du Phénix »
Encore eux ? La statue de glace de la dernière fois, à leur effigie, n'était pas encore suffisante ? Qu'est-ce qu'elle était devenue d'ailleurs, cette statue, il faudra que je demande aux autres...
Revenir en haut Aller en bas
Allyriane Littler
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Prendre des nouvelles

Message par : Allyriane Littler, Sam 24 Fév 2018 - 22:31


Aaaaahhhh ! Quelle bonne journée qui débute. Je suis tranquille dans mon lit, à écrire une lettre pour mes parents. J’ai un petit retard sur la date d’envoi. D’habitude, je leur envoie toujours une lettre dans la première ou deuxième semaine de chaque mois mais là, j’en suis à la troisième semaine. Ce n’est pas tout à fait normal. Enfin, mes parents savent que si j’ai du retard, c’est que j’ai beaucoup d’activités et que je ne peux pas faire mieux.

J’écris tout ce qui a pu se passer depuis la dernière lettre que je leur a envoyé. Il n’y a pas grand-chose à raconter, malheureusement pour moi. Ça me peine un peu mais je n’aime pas raconter de mensonges. Je n’ai pas participé à beaucoup d’évènements. Je compense le peu de texte par des « Je vous aime. Vous me manquez beaucoup. Dites aux animaux que je les aime tout fort. » Je garde plus de papier à lettre pour la prochaine fois. Sait-on jamais ce qui peut se passer.

Je m’habille rapidement, prends la lettre et je vais faire un tour à la volière sans même passer par la case petit-déjeuner. Je suis bien trop pressée d’envoyer la lettre, pour ainsi me décharger de cette tâche. Et c’est une première me concernant. C’est très rare que ça m’arrive. Je préfère faire les choses dès que j’y pense, pour ne pas oublier par la suite.

Arrivée de bon matin, il n’y a personne ou presque. Tant mieux, il y a moins de bousculades et plus de hiboux à emprunter. Je m’approche du premier hibou que je vois, qui se situe en face de l’entrée. Chouette ! Je le trouve gentil, lui. Je lui attache la lettre et lui indique toutes les instructions nécessaires.

L’oiseau parti, je me retourne et constate qu’un garçon est penché sur une feuille de papier. Elle a quelques intentions, visiblement. Je m’approche et passe légèrement ma tête dans le champ de vision du garçon, curieuse.

- C’est quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Prendre des nouvelles

Message par : Osvald Osborne, Ven 2 Mar 2018 - 15:14


Parfois je me demande si je vis bien dans le même monde que tous ces gens. Mangemort, Ordre du Phénix, Auror,... et tous leurs sympathisants. Ils parlent de guerre qui serait déjà là alors que moi je ne vois rien de tout ça. Quand mes parents m'ont parlé de Poudlard pour la première fois j'étais tout petit et je ne m'en rappelle plus très bien, mais je me souviens d'une chose c'est qu'ils avaient insisté sur le fait que c'était l'endroit le plus sûr du monde. Je ne serais jamais autant à l'abri qu'entre ces murs, entouré de tous ces sorciers. Et sans doute qu'ils avaient raison. Qu'ils ont toujours raison d'ailleurs. Le journal parle d'attaques, de prises d'otages, de blessés, de morts ! Tant d'horreurs qu'il m'a pourtant été si facile d'ignorer, enfermé dans ma tour d'ivoire que ce soit ici même, à l'école, ou chez mes parents. À l'extérieur de ma bulle l'univers tout entier semble se déchirer, s'auto-détruire, et les gens préfèrent choisir des camps pour continuer à attiser les flammes jusqu'à ce que le monde soit totalement recouvert du brasier qu'ils auront jugé comme le meilleur. Au lieu de simplement éteindre l'incendie.

Mais... et moi ?
Qu'est-ce que je faisais, moi, pour éteindre l'incendie ?
Est-ce que je faisais ma part ?
Est-ce que je suis un petit colibri ?
Ou simplement un spectateur, à moitié les yeux cachés par ses propres mains, prétendant être aveugle et sourd ?
Prétendant ne pas sentir la chaleur du brasier me chauffer les doigts ?

- C’est quoi ?
Une petite tête aux cheveux bouclés apparaît dans mon champ de vision, me faisant légèrement sursauter sur le coup. J'étais tellement plongé dans mes réflexions que je ne l'avais ni vue ni entendue approcher ! Rigolant un peu de ma propre réaction, un chouïa démesurée, je réponds à la petite fille : « C'est un journal de propagande pour l'Ordre du Phénix. » Pas besoin de faire des détours ou des simagrées, même si elle avait l'air d'être en première ou en deuxième année, elle allait sûrement être confrontée à l'un de ces journaux tôt ou tard. Et c'est sans doute mieux si cette première confrontation s'accompagne d'un minimum d'explications, non ? Sauf que je suis presque sûr que je suis la personne la moins bien placée pour donner la moindre explication sur quoi que ce soit dans cette histoire de guerre des pouvoirs ! « Mais ils sont interdits normalement à l'école donc... » je dis en fourrant le journal dans la poche droite de ma robe de sorcier tout en jetant un coup d'œil à la sienne, de robe.
Une aiglonne !

Je souris à ma cadette bleu et bronze et lui demande si elle a besoin d'aide pour envoyer une lettre. Après tout on ne naît pas tous dans une famille de sorciers et parfois le courrier par hibou c'est une pratique qui est difficile à intégrer pour ceux qui n'ont pas l'habitude.
« Moi c'est Osvald, au fait ! »
Depuis Guéthenoc je préfère me présenter tout de suite, histoire d'éviter les surnoms bizarres... même si le petit chevalier est sûrement un cas bien à part, on n'est jamais trop prudent.
Je m'avance vers une jolie chouette effraie et lui présente ma paume ouverte pour qu'elle puisse y picorer des petits morceaux de biscuits pour oiseaux.
Revenir en haut Aller en bas
Allyriane Littler
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Prendre des nouvelles

Message par : Allyriane Littler, Ven 16 Mar 2018 - 16:27


Je suis intriguée par le papier qui bouge tout seul sans qu’on lui demande. Il est coloré d’orange dû aux divers feux que l’on retrouve un peu partout sur le journal de propagande. Je trouve ça hypnotisant même si je n’y comprends pas la moitié du texte écrit… ou même les trois quarts… Ou c’est même plus simple de dire que je n’y comprends rien du tout. Mes ascendances moldues n’arrangent en rien les choses.

- Alors pourquoi il y en a qui sont quand même introduits ? Et c’est quoi l’Ordre du Phénix ? Quoique je ne suis pas tout à fait sûre de savoir ce qu’est un journal de propagande non plus.

Oui, je suis curieuse mais je cherche à comprendre dès lors que quelque chose ne rentre pas dans les clous du règlement. C’est la seule chose que je me permets de faire sans demander l’avis de quelqu’un. Sinon je reste dans mon coin, timide comme je suis. Je ne remarque pas tout de suite qu’il s’agit d’un camarade de la même maison que moi, de ma maison.

- Et moi, je suis Allyriane.

Alors que je prends un hibou de l’école, je me débrouille pour qu’il accepte de prendre ma lettre. Je reconnais que je ne suis pas très douée avec les hiboux mais je vais toujours chercher le plus caractériel et le moins peureux. Et c’est toujours le même que je prends à chaque fois, un hibou brun tacheté de blanc. Et à chaque fois, il ne se laisse pas faire et me pique dès qu’il en a l’occasion. Je peste, comme toujours. Je reconnais que le presser pour qu’il vienne sur mon bras n’est pas la meilleure méthode. Après quelques minutes à se débattre, il accepte enfin de prendre la lettre. Et comme toujours, il me regarde bizarrement.

- Pffff ! Celui-là alors !
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Prendre des nouvelles

Message par : Osvald Osborne, Mer 28 Mar 2018 - 22:33


Évidemment la petite se pose des questions. Et des bonnes en plus ! C'est vrai ça, pourquoi les gens s'obstinent à disperser ces journaux dans tous les coins ? Et je parle même pas des statues qui vont avec ! Ça apporte quoi au final ? Est-ce qu'on peut vraiment amener quelqu'un dans un camp ou dans un autre à la simple lecture d'un journal de propagande ? Surement, sinon ils ne se donneraient pas tant de peine... pas vrai ? C'est à la fois fascinant et inquiétant.
J'en sais pas plus sur l'Ordre du Phénix. Je sais qu'il chasse les Mangemorts mais hors des règlementations du Ministère, c'est tout. Ça ne fait pas beaucoup d'informations sur le sujet et du coup pas vraiment de matière à répondre à la petite aiglonne.
En vrai je suis tout aussi démuni qu'elle face à ce phénomène qui brûle symboliquement entre mes mains.

Heureusement elle n'a pas l'air de réellement attendre que je lui explique concrètement ce que sont les journaux de propagande et pourquoi ils se retrouvent dans notre bonne vieille volière. Allyriane se tourne vers un hibou pour tenter de lui faire prendre sa lettre. Je ne peux pas m'empêcher de sourire en la regardant à se démener avec le volatile. Le grand hibou a l'air d'avoir de l'expérience en tant que facteur pour adolescents et il ne semble pas apprécier que la petite brûle les étapes.

Elle s'en sort pourtant victorieuse ! Serait-ce une pointe de fierté qui me chatouille la poitrine ? C'est bizarre mais je pense que oui.
- Pffff ! Celui-là alors !
De l'amusement et de la tendresse dans le regard je m'avance vers les deux compères. « Bien joué ! Il a l'air de bien t'aimer » Si ce n'était pas le cas ses doigts seraient dans un bien plus piteux état qu'actuellement, ça c'est certain. Après avoir plongé la main dans ma poche je tends un biscuit à ma petite camarade de maison : « Tiens, c'est une façon de le remercier et de l'encourager à la fois. Il sera très content si tu lui en donnes ! » C'est que les oiseaux sont des animaux très fiers, ça doit être de cette partie-là de leur être que les hippogriffes tiennent leur côté altier. Enfin je crois. Toujours est-il que leur montrer de la reconnaissance leur fait énormément plaisir. Et puis c'est un peu la moindre des choses quand on pense, après tout ils parcourent des centaines de kilomètres rien que pour nous, tous les jours !

Derrière moi des froissements d'ailes se font entendre. Les oiseaux piaillent joyeusement et moi je me dis que ça ne me déplairait pas d'être un oiseau de temps en temps. La liberté, le monde!, à portée d'ailes. Ne rien peser, virevolter où bon me semble et me faire offrir des graines et de l'eau en toquant aux vitres des maisons sur mon chemin. Ce serait merveilleux de voyager ainsi !


[Ally est pas très présente en ce moment mais c'est la période de l'année qui veut ça, merci de nous laisser encore un petit peu de temps  :kiss: ]


EDIT : RP abandonné, sujet libre


Dernière édition par Osvald Osborne le Dim 13 Mai 2018 - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Athena Potter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Rp: Avec Alex Parker - LA mutuel accordé

Message par : Athena Potter, Dim 13 Mai 2018 - 23:49


je me suis levé très tôt pour pouvoir, poster une lettre pour ma tante et oui encore une c'était une habitude chez moi de lui écrire tous les jours, j'ouvris la porte de la volière, mon parfum senteur de rose se fit sentir dans toute la volière. j'entra dans la volière pour poster enfin du moins envoyez la quatrième lettre à ma tante et comme prévus ma chouette noire nommée ténèbre m'attendait déjà, trois claquement de doigts et la voila qu'elle  vient se poser sur mon doigt, décidément, je l'avait bien élever. Elle passa derrière le garçon, qui était occuper lui aussi avec  son hiboux.

La jeune fille attacha la lettre a la patte de sa chouette, suivi d'un petit paquet qu'elle avait soigneusement ficeler, ce n'était qu'une petite babiole qu'Athéna avait acheter a sa tante.

La jeune fille regarda le garçon et lui fit un jolie sourire avant d'ajouter:

-Salut tu va bien on dirait que tu a chaud tu est tous rouge.

Elle se mit a rire et le regarda, avant de prêter  attention au hiboux du garçon, elle tendis la main pour le caresser le hiboux se mis a hululer, de bonheur au gratouille que je venait de lui faire. Puis elle regarda le garçon et lui dit :

-je m'appelle Athéna Potter et toi tu t'appel comment ?


Athéna le connaissait pas elle ne l'avait qu'aperçu qu'en cour de potion mais je me rappel qu'il m'avait regarder sans me lâcher des yeux.
et au même moment il se décala un peux pour que je puisse poser ma chouette pour pouvoir attacher convenablement, ma lettre et le paquet pour être sur que ma pauvre chouette ne puisse rien perdre.

la jeune fille, se mit a coter de lui ,pour pouvoir tous faire puis elle le regarda et lui dit :

-Tu as un très beau hiboux comment s'appelle t'il ?

un blanc se fit sentir entre les deux "que pourrai-je lui dire j'en ai aucune idée" pensa t-elle. ses pas facile de trouver un centre de discutions entourer d'oiseaux, puis elle lui demanda :

-Tu es très matinal comme moi à qui écrit tu moi j'écrit à ma tante pour lui donnez de mes nouvelle et lui envoyez un petit cadeau.

Elle ne savait pas quoi dire de plus, car les argument lui manquait, même , si elle le trouvait mignon ce qui était le cas elle n'allait pas lui dire "eh tu sais que tu es mignon" pensa t'elle sa serait pas convenable déjà que le pauvre avait rougis en la voyant.
Après avoir soigneusement, attacher le tous a la pate de sa chouette elle lui murmura *tu sais ou tu doit allez* et avant que la chouette ne s'envole la jeune fille lui déposa un léger baiser sur le bec, puis la  chouette s'envola après, cela faisait de la peine a chaque fois a la jeune fille de voir sa chouette s'envoler, loin d'elle mais elle  savait que tôt ou tard elle reviendrait avec la réponse de sa tante, ainsi a chaque retour Athéna attendais patiemment le retours de sa chouette avec des friandise.
Car sa chouette en raffolait et surtout elle lui faisait plein de bisous avant de déballer la réponse que sa tante lui enverra.
Mais pour l'heure elle voulait connaitre le jeune homme qui l'avait observer si souvent en cour de potion car, elle ne le connaissait que de vu et elle n'avait jamais pu lui parler car elle était souvent presser, du coup personne ne pouvait lui parler comme des gens civiliser, car elle était rapide, du coup personne ne pouvait lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Athena Potter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


pendre des nouvelle

Message par : Athena Potter, Mer 16 Mai 2018 - 21:43


Athéna souriait,se qui perturba un peu le jeune homme,il avait rougis comme une tomate bien mûre, mas cela resta mignon tout de même,il savait pas trop quoi dire,il me regarda de haut en bas surement pour savoir a qui il avait a faire.
puis il lui annonça son prénom « Heu .. Salut, moi c’est … Alex ! Alex Parker »,Athéna le regarda *ses surement un Serdaigle, *pensa t -elle .
puis il enchaîna avec le prénom de son hiboux,» Et lui, c’est … c’est mon hibou, Yannick. » un joli prénom pour un jolie hiboux même le maître était pas mal,elle avait enfin mis un nom sur le jeune homme qui l'avait regardez en cours de potions sans la lâcher des yeux . Elle le regarde et dit:

- ses très joli Yannick pour un hibou même si certain penserait, que ses un nom humain moi sa me choque pas.

Puis il lui annonça qu'il écrivait a ses parents,elle eux un petit sourire aux mots parents avant de baissez les yeux, puis elle se ravisa et caressa de nouveau Yannick le hiboux.
Elle reporta ses yeux sur Alex et luis dit:

Tes parents doivent être fière de toi, de savoir que tu soit a Serdaigle .

Elle ne savait pas trop quoi lui dire,du coup il passère du temps a parler de tous et de rien et a ce moment là il lui posa une question.
« comment s’appelle ta chouette ? »
Athéna le regarda et lui répondit

-Elle s’appelle ténèbras enfin Héra ténèbra. Je sais que ses bizarre comme prénom pour une chouette.

Elle le regarda,*que pourrais-je lui dire de plus* pensa t - elle, cela était compliquer pour elle ne pas savoir quoi dire c'était horrible pour elle parler parents était compliquez puisqu'elle n'en avait plus, elle n'avait que sa tante, elle était pensive.
Elle le regarde un immense blanc se fit sentir mais elle essaya de trouver un centre de conversation.
Elle sorti un biscuit pour animaux de sa poche et le donna a Yannick le hiboux fut ravis et lui grimpas sur le doigt ce qui fit rire la jeune fille car seule sa chouette se posait sur son doigt, mais pas les hiboux des autres ce qui fit sourire la jeune fille jamais cela ne lui était arrivée.

-Ton hibou est magnifique Alex et très gentil et toi même si je te connait encore très peu tu me semble adorable voir même sympathique.

La jeune fille venait de fair un compliment ce qui était rare chez elle, car très, peu de personne lui parlait, ou la regardait bizarrement, mais les ami(e)s sait très rare mais quand on en trouve ceci devient précieux, et même très cool.
Elle était loyale envers ces ami(e)s, et elle savait que si ses ami(e)s avait besoin d'aide elle les aiderait sans problème car c'éetait dans sa nature.
Aidez son prochain était important pour elle, et elle serait prêtes a tous pour ces ami(e)s. Mais dans un premier tant,il fallait se faire confiance sans quoi l'amitié ne pourrait pas tenir,car dans une relation amicale la confiance était de mise et il fallait pas la gâcher, ar les ami(e)s sont précieux et se compte sur les doigts de la mains,car sans ami(e)s on devient maussade et renfermé et ce n'était pas le but.
car la solitude n'était pas recommander car on doit toujours compter sur ses ami(es),et les chose son nettement plus drôle entre ami ,on peut tous faire,ses ainsi que les chose doivent tournez l'amitié l'entraide entre nous etc... etc... mais pour commencer se connaitre ses bien mieux car il se peut que des point commun se noue et les rigolade a n'en plus finir.
Mais la vie continuerait tous de même, car les ami(e)s les amours était important .
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
avatar
Invité

Re: Prendre des nouvelles

Message par : Invité, Jeu 21 Juin 2018 - 13:05


Autorisation d'Alex pour poster
[RP unique]



Dans l’escalier, ça claque et ça clingue et ça chute dans tous les coins. Peut-être quelques mots en latins ou en germains qui s’échappent. Que fait-il ici, d’ailleurs, cet Enfant du Tilleul ? Il devrait poser tout ce barda dans ses nouveaux quartiers, avant de se présenter, frais et dispo comme un lieutenant devant le bureau de Philaester.
Mais
Non.

Ça ne ferait que rendre la situation plus concrète et, comment dire qu’il a la trouille ? Les pétoches ? Les chocottes ?
Comment peut-il décemment faire cours à une salle de classe, remplit de gamins tous plus moches les uns que les autres, alors qu’il n’a jamais donné cours de sa vie ?
Sa vie universitaire se résume principalement à de l’administratif, des notes à 4h du matin sur les vertus du suc d’ortie et de pleurs auprès des pontes.

Il n’est pas prêt !

Et, surtout, il vient de se rappeler qu’il n’avait pas prévenu sa femme, de son départ pour Poudlard. Encore un oubli, qui sait ce qu’il avait encore bien pu perdre en chemin ?

Quoi ? Sa dignité ?
Aha.

La boule à la gorge, le voici qui choisit une chouette pas trop moche et en état de marche. Après un petit coup de brosse, elle semble fonctionnelle. Pis, bon. Pour faire le trajet jusqu’à Pré-au-Lard, ça devrait aller. Quoique pour lui, sur ses deux grandes échasses qui lui servent de jambe, ça commençait à faire long. Retarder le moment fatidique, ce n’était pas bénéfique, mais l’on ne se refait pas.

Une fois sa lettre envoyée pour Kohane, il se permet de souffler, un instant où il est seul, à se triturer la peau des gants, de la gorge et les méninges. Quand faut y aller, faut y aller…

Si tous les gamins du dernier tract qu’il abandonne à côté des graines pour volatiles pouvaient avoir l’air aussi complaisant…

Entre deux graines:
 

Et dans un dernier soupire, s’en aller.
La cloche sonne, c’est l’appel du destin.
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Prendre des nouvelles

Message par : Galway Lynch, Jeu 21 Juin 2018 - 16:45


RP Unique avec autorisation, tout pareil que mon VDD

Galway ne recevait pas beaucoup de courrier généralement. Sa dernière lettre remontait à plusieurs semaines, de la main de sa mère. Si ses relations avec sa famille s’étaient nettement améliorées depuis quelques temps, ils n’avaient jamais été fans des longues correspondances, d’un côté comme de l’autre. Il avait donc été surpris de voir venir vers lui le matin même un hibou qu’il ne connaissait pas. Autre surprise, quand il eut finit la lecture la lettre s’était enflammée.

En temps normal il aurait trouvé ça plutôt cool, ça lui aurait donné l'impression d’être un agent secret à qui on confiait des informations confidentielles. Mais il n’y avait pas vraiment d’informations confidentielles dans cette lettre, en dehors de l’identité de son auteur, et il aurait bien aimé pouvoir la relire, pour mieux réfléchir à la réponse qu’il devrait apporter. Car s’il avait retenu le principal, il n’avait pas eu le temps de lire entre les lignes, analyser le ton de la lettre, trouver des indices sur les intentions de l’auteur.

Ils disaient qu’ils n’étaient pas responsables de la dégradation de son dortoir, que ce devait sans doute être quelqu’un qui ne l’aimait pas. Pas de nom, pas de preuve, il était obligé de les croire sur parole. C’était un peu facile non ? Et en même temps. Les dégradations étaient signées de l’Ordre du Phénix, ce que Galway avait pris pour une revendication, un étalage de leur idéologie anti nés-moldus, tout comme les mangemorts signaient leurs actes de la marque des ténèbres. Même chez les moldus, quand il y a une revendication politique derrière, les actes malveillants sont souvent signés. Mais là ils disaient que ce n’était pas eux. Quel était l’intérêt alors ?

Et puis, ils souhaitaient le rencontrer. Il n’était pas sûr d’en avoir envie. Cette organisation était classée comme illégale par le ministère de la magie, beaucoup de flou entouraient leurs actions, et puis ils étaient adeptes de la propagande, y compris à Poudlard, il y avait eu cette statue de glace récemment, et ces affiches pour leur cause. Galway était contre cette propagande, il fallait laisser les apprentis sorciers dont certains avaient 11 ans en dehors de ces préoccupations. Mais le fait qu’ils voulaient le rencontrer posait question là aussi.

Pourquoi lui ? Il n’était qu’un simple préfet de l’école, qui ne s’était jamais vraiment mêlé de cette guerre qui secouait le monde magique. Il n’avait pas non plus fait preuve de capacités magiques extraordinaires, le genre de capacités qui pousseraient un groupe à l’avoir dans son camp. Ils avaient des informations mais ne lui en avaient pas dit plus. Pourquoi les lui communiquer à lui ?

Tout cela l’intriguait. Il avait envie d’en savoir plus mais se méfiait. Il hésitait, accepter le rendez-vous ? Le refuser ? Ne pas répondre à leur lettre ? Leur répondre pour leur demander plus de détails ? Il fallait qu’il se renseigne avant, auprès de personnes qui étaient impliquées dans cette guerre, qui connaissaient bien l’Ordre du Phénix. Mais qui ? Un professeur de Poudlard ? Peut-être un peu trop risqué, il avait confiance en eux mais il avait l’impression que ça ne les concernait pas, qu’ils le jugeraient s’ils apprenaient qu’il avait été contacté par eux, que cela se retournerait contre lui. Il avait assez peu de liens en dehors de Poudlard. Keira peut-être ? Ou Peter ? Ou…

Un coup de bec vint interrompre sa réflexion quant au destinataire de sa lettre. Au départ il crut que c’était un oiseau de la volière dont il avait troublé l’habitat, avant de se rendre compte qu’il avait une lettre pour lui. Deux lettres dans la même journée ? L’ordre encore ? Ou quelqu’un qui avait intercepté son courrier du matin ? Il ouvrit la lettre avec fébrilité, ne prêtant pas vraiment attention aux protestations du volatile. Cette écriture, il l’avait déjà vu. Mais pas depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Prendre des nouvelles

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 8

 Prendre des nouvelles

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: La Volière-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.