AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 3 sur 3
Quelque part en Océanie
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005

Re: Quelque part en Océanie

Message par : Kyara Blanchet, Ven 11 Nov 2016 - 13:32


Kyara masqua un sourire quand elle vit William s'approcher main sur la bouche, masquant aussi son nez. Elle avait l'habitude de sentir des mauvaises odeurs avec son métier. Il était compréhensible que l'ancien professeur de Potions avait les narines moins accrochées pour ce genre d'odeur. Il déclara alors qu'ils étaient trop proches. Prise de pitié, la brune s'éloigna de quelques pas, suivant ainsi son ami. Le laissant se remettre de ses émotions, Kyara posa un genou à terre et plissa les yeux en observant le sol dans l'espoir de trouver un indice sur la direction du dragon.

- Je heu... Je reviens rapidement, faut que je... fasse une pause.

Ne prenant pas la peine de répondre concentrée dans sa tache, la Française se contenta de lever la main pour lui faire signe qu'elle avait bien entendu ses mots. Elle jeta néanmoins un coup d'oeil pour voir vers où allait son ami avant de se redresser et de s'approcher une nouvelle fois de la bouse énorme. Elle pouvait largement faire un plongeon et quelques brasses dedans. Apparemment, ce n'était pas mauvais pour la peau. Étrangement, elle n'était pas encore prête pour une telle expérience. Faisant le tour de la bouse, elle chercha une nouvelle fois des indices avant d'en arriver à la conclusion que le dragon avait dû se soulager dans les airs. Kyara espéra alors que personne, sorcier ou créature, n'avait eu l'idée de passer dans le coin au même moment. C'était la mort sous le coup et pas anodine ! Mourir écrasé par une bouse de dragon. Ça faisait classe sur une tombe.

Revenant sur ses pas, Kyara s'arrêta en voyant Will gesticuler en silence. Plissant les yeux, elle plaça une nouvelle fois ses mains au-dessus car le soleil la gênait. Un frisson parcouru alors son échine lorsqu'elle arriva à déchiffrer les mots silencieux du sorcier. Dragon. Il avait trouvé le dragon ! Levant les bras en l'air, la brune tira sa baguette de sa poche et se rapprocha lentement de William. Elle n'avait qu'une envie, courir vers lui pour admirer le dragon. Ce serait une très mauvaise idée ou une très bonne si elle voulait se débarrasser de l'ancien Serpentard. Soit il dormait, soit il était mort. Auquel cas, le sorcier serait déjà en train de faire un merveilleux cosplay d'une brochette carbonisée Encore mieux carbonisé que chez la paille.

Arrivant à sa hauteur, Kyara se pencha alors et son souffle s'arrêta. Il était la. A quelques mètres d'eux, en train de dormir. A cette distance, ils pouvaient même sentir son souffle dégageant une odeur de souffre. Will n'avait pas dû être assez attentif, ce n'était pas une odeur qui courait les rues pourtant. A présent, elle pouvait affirmer que l'Opalœil était bien le plus beau dragon au monde. Hypnotisée, elle attrapa la main de Will sans s'en rendre compte avant de s'approcher en tendant le bras.

Un pas, puis deux, encore un. Finalement sa main se posa sur son flanc. Plusieurs choses se passèrent alors à la fois, le dragon se mit à bouger en même temps que Will tira sur la main de Kyara qui retrouva ses esprits. Oh slurk. Il était en train de se réveiller. Se retournant d'un coup, elle plongea ses yeux dans ceux de son ami avant de dire.

- Oups.

Il était temps de courir.
Revenir en haut Aller en bas
William West
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Quelque part en Océanie

Message par : William West, Sam 3 Déc 2016 - 22:29


Kyara finit par remarquer les gesticulations silencieuses de son ami et, alors qu'elle regardait dans sa direction, il sembla à William que le visage de la jeune femme s'éclaira soudain lorsqu'elle comprit le message. Elle se dirigea vers lui avec un empressement difficilement masqué, seule la raison l'empêchant de courir à toute vitesse et surtout à grand bruit. Elle le dépassa et tout deux contournèrent alors le rocher pour admirer la bête plus en détail. Ses écailles de nacre étaient véritablement magnifique et durant un instant, le serpent n'eut qu'une envie : que le dragon ouvre les yeux afin que les deux amis puissent découvrir le trésor qui donnait son nom à la créature.

Il semblerait que son vœu serait exaucé plus rapidement que prévu. Kyara semblait hypnotisée face au bestiau et attrapa la main de son ami, l'amenant avec lui tandis qu'elle s'approchait encore un peu. Ils ne pouvaient pas être plus prêt de la créature à moins de lui grimper dessus, il aurait suffit de tendre un peu le bras pour le caresser mais nul doute que cela le réveillerait instantanément, unique raison pour laquelle Will parvint à se retenir. Le sorcier ne souhaitait pas affronter un dragon en colère, Kyara ayant bien fait comprendre qu'ils n'étaient présent que pour observer et non pas combattre.

William se réveilla alors en comprenant ce que Kyara était en train de faire. Il ne fut d'ailleurs pas le seul à se réveiller. La jeune femme avait posé sa main sur le flanc du dragon, flattant son encolure comme s'il s'était agit d'un chaton inoffensif. Il la tira à lui et elle sembla retrouver ses esprits, se contentant d'un "oups" tandis que l'Opaloeil grogna légèrement, agité d'un soubresaut. Ils reculèrent lentement tandis que la créature sembla se déplier, étendant rapidement ses ailes tout en déployant son cou, son oeil maintenant grand ouvert se trouvant à quelques centimètres de leurs visages.


" Wow... "

*Bordel il porte bien son nom !*

Le dragon poussa un rugissement avant de claquer des mâchoires dans le vide, William et Kyara s'étant jeté au sol juste à temps. Préférant vraisemblablement sa viande bien cuite, le lézard cracha une gerbe de flamme qui carbonisa l'herbe, les deux sorciers ayant transplané au loin sans attendre la suite des festivités.

William avait instinctivement songé à sa chambre d’hôtel en transplanant, seul endroit du pays qu'il avait conservé en mémoire. Le jeune homme se posa sur son lit, soudainement épuisé tout en restant relativement excité par ce soupçon d'adrénaline qui parcourait ses veines. Se fendant d'un large sourire, il s'adressa à la jeune femme.


" Tu as vu ses yeux ? Ses écailles étaient belles et brillantes et tout mais ses yeux ! Wow ! ... Tu penses que je pourrais chopper un œuf pour le ramener ou c'est une mauvaise idée ? "
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Quelque part en Océanie

Message par : Kyara Blanchet, Dim 4 Déc 2016 - 17:34


Finalement, la première réaction n'avait pas été de courir, mais de reculer lentement. Lentement, mais surement pendant que le dragon dépliait ses ailes, faisant ainsi contempler sa beauté. Pourquoi n'était-il pas possible d'avoir un bébé dragon ? Il suffisait de trouver un sortilège l'empêchant de grandir et le tour était joué ! Il serait aussi inoffensif qu'un chaton. Un soupir de tristesse échappa à Kyara, elle savait qu'elle se fourvoyait. Même un bébé dragon avait la faculté de vous bouffer et de tout faire cramer en partant. Vilaine petite chose mignonne. L'oeil de la créature se posa alors sur les deux bipèdes. Il devait surement être en train de se dire que le repas avait été livré à domicile aujourd'hui, car deux secondes plus tard, il passa à l'attaque en poussant un rugissement.

Heureusement qu'il avait fait cela, c'était un peu stupide dans un sens de pousser un cri pour prévenir ses ennemis. C'était comme hurler "ATTENTION JE VAIS VOUS MANGER" ou encore "ATTAQUE SURPRISE HAHAHA". Pas très malin, mais ce n'était pas aujourd'hui que la professeure de Soins Aux Créatures Magiques allait faire des reproches au magnifique dragon. Le rugissement fut suffisant pour que les deux sorciers esquivent l'attaque en faisant un bond sur le côté. Aie. Même si elle essayait de garder la forme, Kyara était quand même rouillée du temps où elle essayait de chasser les Mages Noir. Elle risquait d'avoir des bleus demain, mais ce n'était pas sa principale préoccupation. Peu désireux de laisser partir son repas, l'Opaloeil cracha des flammes, mais fort heureusement, William n'avait pas attendu pour réagir. Agrippant la main de Kyara, ils disparurent dans un craquement sonore. La forte chaleur qu'elle avait ressenti pendant une demi-seconde laissa alors place à la froideur du parquet.

Poussant un grognement, la Française se leva avant de constater qu'ils étaient de retour à la civilisation. Les anciens collègues se trouvaient dans une chambre, qui devait forcément être à William. Contrariée de ce départ précipité, Kyara clopina jusqu'au miroir et observa tant bien que mal son dos. Elle voulait être sure qu'elle n'était pas en train de brûler ou encore qu'elle n'avait pas un gros trou à la place du dos. Négatif. Soulagée, elle se tourna alors vers son ami qui avait un sourire béat sur les lèvres et qui ne lui laissa pas le temps d'en placer une.

- Tu as vu ses yeux ? Ses écailles étaient belles et brillantes et tout mais ses yeux ! Wow ! ... Tu penses que je pourrais chopper un œuf pour le ramener ou c'est une mauvaise idée ?
- Bien sur que je l'ai vu ! Je l'ai même touché ! Je me serais bien passée que tu nous ramènes ici par contre. Il y avait peut-être des choses à récupérer sur place. Pas des œufs. Poussant un soupir, elle alla s'asseoir à côté de Will et posa sa tête contre son épaule. T'as pas de maison assez grande pour élever un dragon et elle n'est pas résistante au feu. Je doute que tu tiennes une semaine avec un bébé dragon. Ah et, je pense que je t'étripe si j'apprends que tu as piqué un œuf de dragon pour ta pomme. Levant la tête, elle murmura à l'oreille du sorcier la suite de sa phrase. Oui, je t'étriperais lentement.

Un sourire carnassier aux lèvres, Kyara donna une grande tape sur l'épaule de son ami avant de se lever.

- Bon. Vu qu'on est de retour à la case départ, je vais rejoindre mon propre hôtel et prendre une douche. Je t'invite à en faire de même et si tu veux on rentre au pays ensemble après ! On s'arrêtera sur le chemin, j'ai entendu parler d'un hamburger au bacon à se taper les fesses par terre !

Adressant un signe de la main à Will, Kyara se dirigea alors jusqu'à la porte pensant déjà à sa bonne douche brûlante. Chaleuuuur.


Fin du rp
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Quelque part en Océanie

Message par : Aya Lennox, Mer 8 Fév 2017 - 16:45


Flashback _ un début d'août
PV Alhena - L.A. accordés



Lay on your love on me


Non,
ce ne sont pas des visages,
tout autour de moi.

Tout au-dessus, la voûte céleste ne reflète que les grains de poussière et de lumière, et toujours plus loin l'océan vacille, tumulte du profond, du coléreux.

La foule est volumineuse et compacte. Silhouettes se tortillant pour mieux voir, se tordant au passage des Autres, sans visages, sans noms, rien que des masques, que des masques, l'Inconnu porte pourtant un visage.

Mais là, l'Inconnu ne ressemble qu'aux peintures célèbres et pourtant sibyllines des ethnies perdues. Il n'y a plus d'identité précise, il n'y a que le grondement lascif de l'impatience mêlé aux chuchotements lointains de ceux qui n'osent pas dire, encore moins agir.

Sous les pieds nus d'Aya, le sable est chaud et caressant. Autour de sa tête profane, un lourd tissu d'or filé encadre sa crinière blonde pour cacher qu'elle ne devrait pas être ici. Mais rien, Personne, le terme lourd de Personne, loin de l'Indivdu, le Tout Personne s'en fiche. Elle n'est qu'un Rien au milieu de Tout.

Soudain, un bruit sourd d'instruments inconnus se fait entendre, la foule s'écarte, se rabiboche pour s'approcher du sacro-saint feu de joie qui fait frémir, un frisson la parcourt. Pupilles larges, dilatées sous l'emprise des sens qui s'émerveillent.

Elle ne se rappelle plus du Comment, encore moins du Pourquoi. Une silhouette féminine lui a donné quelque chose à boire, impossible de refuser, les lèvres de la blonde sous couverture trop séduites par le liquide de feu.
Les bijoux tout autour de ses bras, de son cou, tatouages d'une nuit qui remontent des doigts pour s'enrouler autour du fin poignet. La transe est instinctive et se balade de corps en corps, rituel sous les astres qui observent, intolérants, sévères.

Elle ne croise pas un regard mais des ténèbres vides, peintures de visages, bois barbare interdisant la singularité.

Ça sent le santal ou les fibres qui respirent , tout autour de moi,
tout est sauvage, je sens entre mes doigts
au creux de mes reins, sous mon nombril
le chaos des disparus et des renaissances.


Derrière elle, le beuglement de la foule et des cris alarmés. Le feu s'élève en flammes indomptables, les voix fusent, prières des Idolâtres interdits.

Un Sacrifice.
Il y aura offrande des chairs et des supplications.

Ils s'enfuient de la théorie par le maniement fou de la chair.

Loin de la peur, cœur martelant pourtant sa poitrine, les yeux révulsés et fascinés d'Aya cherchent,
trouvent, là, le Masque qui s'avance vers elle, c'est vers moi. Vers moi que la silhouette étrangère s'amène, dansante et semblant agile au milieu de tous ces corps que je ne veux pas mais qui me plaisent terriblement.
Proie facile repérée dans l'Entre Tous, rabat le foulard sur sa bouche, discrète, féroce de ne rien savoir.

Garderai-je trace du passage de vos superstitions ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Quelque part en Océanie

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 Quelque part en Océanie

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.