AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 3
[Habitation] 52 Eden's Road
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Charli Proulx
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Charli Proulx, Lun 3 Nov 2014 - 19:23


______________________________


Voici l'habitation (Maison) de Jake G. Kenway.

Il peut poster dès à présent.

______________________________
Revenir en haut Aller en bas
Jake G. Kenway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Jake G. Kenway, Mar 4 Nov 2014 - 2:50



52 Eden's road

London Borough of Bexley

[table cellspacing="10px"]




C'était un beau dimanche alors qu'il était sur son trône chez ses parents que Jake eut pris la décision d'avoir son chez-lui. Oui, il avait vingt quatre ans et des poussières, du fric en masse dans son coffre à Gringotts gardé par de bons petits gobelins aux regards condescendants, une belle dégaine, de l'énergie, et des filles à ramener :  lorsqu'à vingt quatre balais tu dragues une demoiselle, aussi bien moldue que sorcière et que t'as pas d'autre moyens que de te payer une chambre d’hôtel pour pas la ramener chez tes parents, ton ego prend quand même un coup, bien que ce coup soit plus faible que celui que prend ton porte monnaie.  C'est ainsi qu'un jour, en train de faire son business il s'est dit :


« Bon, il est temps que je bouge de là moi. Je veux mon propre territoire. »

Aussitôt dit, monsieur prit le temps de finir sa commission, de faire sa toilette,  de s'habiller et partit à Gringotts. Il avait fait quelques achats juste avant du genre se payer une nouvelle baguette se payer un animal de compagnie messager, et mater le derrière d'une belle blonde, et ça ça valait le coup car c'était gratuit Dieu merci. Bon ceci fait il se paya une glace dans ce qui était il y a longtemps de ça la boutique de Florian Fortarôme, et remonta l'allée, regardant à droite et à gauche dans les vitrines, les différents matériels de Quidditch, les nouvelles tendances niveau bouquins, les demoiselles exposées devant les vitrines aussi... Finalement il arriva à la banque et se dirigea vers la partie réservée à l'immobilier. Un grand bouquin était posé dans un coin de l'allée où de part et d'autre étaient exposés des bureaux derrière lesquels se trouvaient des petits gobelins à la tête bien ronde  et aux oreilles pointues, chacun plongés dans leurs occupations. Jake avait lu le règlement qui y figurait et le listing des prix. Les différents prix dépendaient évidemment des habitations mais aussi des lieux où elles se trouvaient. Le jeune homme au début était bien tenté par un appartement, situé au dessus d'un pub moldu et tout ça comme rêverait un adolescent dépourvu de pouvoir magique, mais finalement il avait porté son choix sur une maison, située le Borough londonien de Bexley  dans un quartier retiré de la capitale. Lorsqu'il fit son choix sur le type d'habitation et l'endroit où il voudrait loger, le jeune homme alla trouver un employé humain. Après un certains temps où l'homme lui passa des photos animées des différentes maisons proposées, Jake eut un accord avec lui. Bien, la transaction était faite et Jake avait donc les clefs de l'habitation. Le vendeur voulait s'attarder à l'apprendre comment utiliser le bipper moldu qui était accroché au trousseau de clef, mais il ne comprenait pas que son client avait l'habitude avec ce genre d'objet. D'ailleurs il n'était même pas sur que le vendeur savait réellement l'utiliser.  Il retraversa le mur du Chaudron Baveur pour rejoindre le côté moldu de la ville et, dans sa décapotable vintage, il s'en alla aussitôt vers la maison qui selon le gobelin était déjà meublée, pour au moins voir à quoi elle ressemblait.

*****


La maison était assez grande, de bâtisse contemporaine et moderne. Le gazon était vert, évidemment Jake n'allait pas s'en occuper, un sortilège ferait l'affaire. Quelques plantes se trouvaient ici et là, et un grand chêne se trouvant derrière le bâtiment dépassait celui-ci. Les murs étaient faites de briques et certains piliers de bétons étaient quant à eux encadrés de bois, le toit était plat et noir. Ce qui plaisait à Jake dans cette maison c'était surtout les deux grandes vitres qui donnaient vue sur le jardin. Pourquoi ?  Fantasme personnelle dirait-on. Et puis au moins il gardait un contact permanent avec l'extérieur. Il n'y avait aucun portail qui séparait la propriété de la rue. Une plaque de granit était posée sur l'herbe à côté de l'allée faite de pavé de béton qui menait jusqu'au garage, dessus était écrite en dorée l'adresse suivante :  52 Eden's road, London Borough of Bexley. Jake roula sur celle-ci avec sa décapotable. Le Kenway prit le bipper accroché au trousseau de clef donné par le petit gros qui s'était occupé de lui et ouvrit le garage qui lui appartenait maintenant. Il était assez grand pour contenir sa décapotable, la vieille moto de son père et un autre véhicule s'il le souhaitait. En passant par la porte de derrière il entra alors dans la maison.




Le parquet fait de chêne était vernis de sorte à ce qu'il soit vitrifié. Ses pas résonnaient dans la maison qui était alors à ce moment là particulièrement calme. Le sorcier entra dans son salon : un canapé d'angle en cuir  était disposé contre un meuble où il verrait bien poser les différentes photos de famille où de Poudlard. Devant ce canapé d'angle se trouvait une table basse de couleur blanche et face à ce même canapé ce trouvait un grand mur de brique dans lequel était ancrés deux trous. Le plus petit était pour la cheminée tandis que dans le plus grand se trouvait un tableau. Grah. Il était un fan d'art mais il avait aussi besoin de sa Purée de télé donc forcément ce tableau allait viré. Faisant contraste au mur de brique tout le reste de la maison avait des murs de béton peins en blanc. Au plafond  étaient encastrés plusieurs spots lumineux. À sa gauche se trouvaient des escaliers qui montaient. Le mec s'avança vers la porte de droite, jetant un coup d'oeil par le même moment à la route dehors, à travers de l'une des grandes vitres qu'il avait vu de l'extérieur.





Jake ouvrit la porte et traversa, il tourna la tête vers la gauche et vit qu'il s'agissait d'un bureau qui faisait à la fois bibliothèque. La bibliothèque était vide pour le moment, mais ça n'était pas du tout un problème, il avait facilement de quoi remplir avec les affaires qui étaient chez ses parents. La chaise était tournée en direction de l'une des fenêtres qui était plus petite que celle de la pièce précédente éclairer toute la pièce. Il ne s'attarda pas dans cette pièce et revint dans la précédente.




Le jeune homme passa vers la porte située à gauche de la cheminée. Il découvrit alors sa cuisine, la cuisine était de couleur taupe argent et noir. Des meubles étaient plaqués contre les murs, il n'avait pas de gazinière mais une plaque chauffante et un four incrusté. La maison était pourvue d'un évier et d'un lave vaisselle. A côté du plan de préparation situé près de l'évier, se trouvait une longue plaque noire. En dessous de celui-ci, du côté où se trouve le cuisto, il y avait de petites étagères où Jake prendra plaisir à ranger ses diverses bouteilles. Derrière ce qui pourrait servir de table, se trouvait de chaises hautes, et de leur côté aussi se trouvaient deux étagères. L'ex-Serdaigle fit le tour. Il quitta à nouveau la pièce, monta les escaliers et se dirigea vers la première chambre.




La chambre était-elle aussi en noir et blanc. Le lit était posé contre la seconde grande vitre qui donnait vue sur l'extérieur. Face au lit se trouvait un écran plat posé contre le mur. En dessous de celui-ci, un meuble blanc, avec ce qui semblait être une chaîne hi fi de même couleur. Une porte menait à la salle de bain, Jake l'ouvrit et entra.




Directement à sa droite se trouvait les toilettes. La salle de bain était magnifique. Des carreaux avec différentes nuances de gris et de noirs décoraient les lieux. Trois grandes vitres teintées donnaient une vue sur l'arrière de la maison.  Jake remarqua une piscine et vit qu'en fait l'arbre vue plus tôt était un beau pommier. Un mur où était fixé un miroir cachait une douche à l'italienne qui elle même était située près d'une assez grande baignoire.

Jake vit qu'une petite pièce était vide. Il décida alors que cette pièce servirait à mettre quelques matériels nécessaires à son sport. Le sorcier descendit à nouveau les escaliers et alla derrière la maison.





Une piscine se trouvait là, avec un transat et des arbres autour. C'était sans jeu de mot un bain de nature. Le jeune homme savait djéà qu'il passerait beaucoup de temps ici. Il avait fait le tour, Jake s'approcha, s'accroupit et trempa sa main dans l'eau, depuis petit il adorait faire ça. En se relevant Jake constata que la piscine avait une drôle de forme avec ses deux bosses vers le bas, sa longueur et le rond au bout. Il rigola tout seul, et se dit que tant pis, ça fera son originalité. Avant de quitter la propriété, le jeune homme décida de jeter quelques sortilèges de bases afin de protéger sa nouvelle acquisition.


Informations complémentaires


  • Anti-Transplanage
  • Repousse-Maléfice permanent(Salveo Maleficia)
  • Anti-Infraction (Anti-Alohomora)
  • Deflectere
  • Réseau de Cheminette Privée


©Crédits:  Codage  Eden  | Modifications & Retouches JGK



Dernière édition par Jake G. Kenway le Dim 26 Juil 2015 - 18:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Valentina Boccini, Dim 9 Nov 2014 - 19:40



-Nice to meet you-



L'après-midi touchait à sa fin quand je transplanais pour Londres. L'air était humide et lourd, mais la chaleur était abominable. C'est bien pour ça que je n'avais pas détourné l'invitation de Jake Kenway. Je n'étais plus qu'à deux rues de l'adresse qu'il m'avait donnée. Je prenais tout mon temps, mes talons claquant en un fond apaisant sur le sol suintant. Nous étions un samedi, et la lourdeur ambiante me faisait dire que j'allais grandement apprécier cette petite baignade. Surtout que la compagnie allait être... pour le moins charmante. Je passais devant une petite boutique moldue. Ma baguette bien cachée au fond de ma poche, je pénétrais dans le magasin ; et bien sûr, je me dirigeais au rayon alcool. Mon choix se porta sur une bonne vieille bouteille de champagne, car quoi de plus agréable pour passer une douce soirée que ce doux nectar ? Rien, assurément. Je payais. J'avais pris l'habitude d'avoir toujours sur moi un peu d'argent moldu et de me vêtir selon leur mode qui, il fallait le reconnaître, était bien plus esthétique que les robes sorcières et les capes amples. J'avais simplement enfilé avant de venir une petite robe blanche, légère, et une paire de compensées assortie. Après tout, j'allais rapidement me retrouver en maillot de bain. Ou alors nue.

Jake était pour moi une simple connaissance, à peine plus qu'un inconnu. Avant de le revoir sur le Chemin de Traverse, un peu plus tôt dans l'après-midi, je ne gardais de lui que l'image de son torse dégoulinant d'alcool et de ses lèvres sur les miennes. Quelques flashs montrant une barre de pole dance et une cabine de toilettes, rien de plus. Mon esprit s'était auto-censuré. La soirée du Chaudron Baveur avait tournée à l'orgie, comme d'habitude. Jake faisait partis de mes victimes d'un soir... L'alcool avait effacé les plus beaux souvenirs de ma mémoire, alors j'allais en concevoir d'autres. Avec un sourire malicieux, je tournais à l'angle de la rue. Plus que deux cents mètres environ. La bouteille à la main, je repensais aux quelques jours qui venaient de s'écouler. Mis à part une consommation excessive de whisky, de vodka et de rhum, mes journées n'avaient été portées que sur mes cours, sur mon boulot, sur mes élèves. J'en avais un peu marre de cette routine démoralisante. L'invitation de Jake était donc une bénédiction. Plus que cent mètres...

La maison du beau gosse se découpait dans le crépuscule. Une bâtisse différente de ma villa, mais tout aussi moderne. Plus masculine. Je vis donc la piscine, aussi grande que la mienne. Et là, je cherchais quoi dire. Quelle attitude adopter ? Je ne savais finalement rien de ce mec. Si ce n'est qu'il avait un physique divin. Miam miam. C'est donc avec un grand sourire que je débarquais chez lui.  Le champagne, c'est la vie. Ça fait des bubulles. Je sonnais donc et attendais l'arrivée du beau-gosse.

-Faut que j'me tienne bien ; pas trop d'alcool, pas de stup', rien.
Tiens, ma conscience s'éveillait . De belles résolutions que je n'allais pas tenir...
Revenir en haut Aller en bas
Jake G. Kenway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Jake G. Kenway, Lun 10 Nov 2014 - 20:05




Pour ne pas changer, Jake avait été sur le chemin de traverse un beau matin histoire de trainer un peu, d'être au courant des derniers potins qui se racontaient dans la capitale et de rechercher les prochaines proies qu'il pourrait dévorer dans son nid d'aigle. C'est ainsi que parfaitement par hasard – s'il existe réellement, que le bel homme tomba sur une blonde qui l'avait l'air bien familier. Bien rapidement il se rendit compte que c'était la bimbo canon à qui il avait fait l'amour vanille dans une chambre du Chaudron Baveur (nan c'est faux ils ont juste fait une partie de jambes en l'air particulièrement torride dans les chiottes du pub). Le canon l'avait donc abordé et tout en la suivant sur les rues pavées de la place, avait fini par taper la discuss avec elle. Après avoir parlé de la météo et de la chaleur de ce jour là – bon à la base c'était surtout pour sortir la blague du « C'est parce que t'es trop chauuude », mais il avait préféré ne rien dire à la dernière minute – le sorcier avait fini par inviter la blonde platine à passer à son domicile acheté très récemment, afin de piquer une tête dans sa piscine. Evidemment, la demoiselle avait accepté bien poliment. Pour Jake, le plus étrange dans la situation était le fait que lorsqu'ils étaient sous alcool, ils étaient beaucoup moins formels si l'on puis dire. Bref, avec un parfait jeu de séduction de la part de l'ex Serdaigle, il avait alors été convenu que tous deux se retrouveraient en fin d'après midi, ce qui lui laissait largement le temps de se préparer.

Après sa petite discussion avec la Boccini, il était immédiatement rentré chez lui dans le but de mettre un peu d'ordre. Bon il enchanta balais et serpillières pour faire briller davantage le parquet et jeta les bouteilles vides qui traînaient sur des meubles ici et là. Le reste de son temps le sorcier l'utilisa pour faire une seconde série work-out, avec au programme : développé couché, papillon, gainage, abdos, pompes et tous les trucs du genre. Comme d'habitude il observa son travail face au mirroir. Difficile à croire mais oui, Jake se regardait surtout pour voir s'il avait bien bossé ou pas, car même s'il ne doutait pas de sa beauté, il n'était pas un Purée de narcissique pour autant. Il prit alors une douche bien froide histoire de se rafraîchir de toute cette chaleur, en espérant tout de même que plus tard cette même chaleur reviendrait autrement. Il se changea et enfila directement un short de bain blanc avec des fleurs de couleurs vert marron. Torse nu, il sortit de sa chambre, descendit les escaliers et alla préparer quelques trucs à bouffer. Il installa le tout sur un plateau au bord de la piscine avec deux verres et une bouteille de whisky pur feu. C'est là que l'on sonna à la porte. Le jeune homme jeta un dernier coup d'oeil à la maison avant de se dire : « Oh et puis Mer** c'était bien là ». Il passa une main sans ses cheveux et ouvrit la porte. Elle était là, debout, une bouteille de champagne à la main. Elle dégageait ce genre d'assurance que l'on retrouve que rarement chez les demoiselles de nos jours et ça malgré la nonchalance avec laquelle elle se tenait sur le porche. Ça devait être toute sa sexyness qui donnait cette image d'elle. Gosh elle était vraiment canon dans sa robe blanche. Avec un sourire charmeur, Jake l'invita à entrer. Tout en gardant son sourire charmeur, il récupéra la bouteille de champagne en lui disant :


    « C'est une bonne idée que t'as eu là. Ca peut être pas mal ça au bord de la piscine. D'ailleurs je te propose d'y aller directement, histoire de profiter encore un peu du soleil. Si tu veux te changer ou quoi que ce soit, les chambres sont à l'étage... si jamais t'en as réellement besoin. » dit-il en plaisantant. « Moi je vais récupérer un sceau et des glaçons pour ça, on se retrouve derrière ? » finit-il avec un clin d'oeil.


Le beau gosse alla alors directement à la cuisine et récupéra deux flûtes de champagne, un sceau qu'il remplit de glaçons. Le jeune homme rejoint alors la cour derrière la maison, laissant ouverte derrière lui, la baie vitrée du salon. Il s'assit alors sur le rebord de la piscine, dos à la maison, attendant Valentina.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Valentina Boccini, Mar 11 Nov 2014 - 11:40




-Nice to meet you-


J´attendais donc avec nonchalance sous le porche de la maison du beau gosse. Une main sur la hanche, à simplement détailler la bâtisse moderne qui se dressait devant moi. Jake et moi semblions avoir plus de points communs que prévu. In heureux coup du hasard ! Je ne le connaissais pas encore suffisamment pour lui donner ma confiance, aussi, ma baguette en bois d'ébène était soigneusement cachée dans mon soutien-gorge. Parce qu'on a tous nos cachettes favorites. Je passais une main habituée dans mes cheveux, replaçant mes cheveux pour une fois naturellement lisses vers l'arrière. C'était dingue ce que je pouvais ressembler aux barbies moldues, comme ça. Je regardais la porte, m'attendant à tout moment à voir surgir Kenway. 


Je n'eu pas pas à attendre longtemps. La première chose que je vis ? Un superbe torse musclé. Graaaaaaaawr. J'allais me faire plaisir ce soir. Ses intentions étaient claires de toute manière. Piscine, alcool... Il ne manquait plus que le sexe !
Entre gens favorisés physiquement, on se comprends ! Je ne m'attardais cependant pas sur ses abdos, préférant détailler son visage... Pour le moins charmant. J'avais plutôt bien choisie mon coup. Son regard détailla ma tenue, s'attardant sur ma.. robe. Et puis je croisais ses prunelles. Le combat. Gris métal, intenses, contre bleu translucides, transcendants. La lutte était rude, mais finalement le jeune homme mit fin à se petit jeu en récupérant la bouteille de champagne. Je lui adressais un petit clin d'oeil. J'allais bien m'amuser, à lui faire tourner la tête. Les joies du charme féminin...


« C'est une bonne idée que t'as eu là. Ca peut être pas mal ça au bord de la piscine. D'ailleurs je te propose d'y aller directement, histoire de profiter encore un peu du soleil. Si tu veux te changer ou quoi que ce soit, les chambres sont à l'étage... si jamais t'en as réellement besoin. Moi je vais récupérer un sceau et des glaçons pour ça, on se retrouve derrière ?  »

J'eu à mon tour le droit à un clin d'oeil. Je lui répondais d'un sourire moqueur. Comme si j'allais aller me changer dans les chambres. Et ça, il le savait très bien. Il avait déjà vu tout ce qu'il y avait à voir dans les toilettes du Chaudron Baveur, alors au pire... Je le vis s'effacer dans la maison. Je décidais de lui emboiter le pas. Son intérieur était plutôt sympa. Un peu dans le même style que chez moi, au final. Moderne, classe. Bon. Chez moi mon elfe s'occupait du ménage. Il avait un elfe, lui ? Owwwi, faites qu'il est un elfe ! Comme ça je pourrais le découper en morceaux, et en brûler chaque partie et... On a dit calme, Tina ! Je m'arrêtais de marcher un instant. Cette voix qui revenait sans cesse... La colère montait, l'envie de faire du mal, se tuer. Je me mordis doucement la lèvre, tentant tant bien que mal de réprimer mon envie de faire brûler la demeure du beau gosse. Tu as peur de la fumée... . Faux ! Je n'ai pas peur de la fumée ! J'ai peur des incendies... Je décide de mettre fin à ce dialogue intérieur, et je traverse la house du sexy boy, pour passer par la porte vitrée et arriver.. Devant une piscine. Point positif ? J'ai trouvé la piscine ! Point négatif ? La tentatrice bouteille de whisky posée non loin de là. Je serre les dents et pose mes yeux sur Jake. Il me tourne le dos, vêtu d'un short de bain. Mes instincts féminins se réveille et prenne la place de mes envies de criminelle. Je fais glisser la fermeture de ma robe et celle-ci glisse au sol en silence. J'enlève au passage mes compensées, et je me retrouve plus petite de quinze centimètres. Ahhh, les joies de faire une petite taille. Lentement, je m'approche du beau gosse, et mes mains viennent glisser sur ses épaules. Je me penche et dépose un baiser tentateur sur sa joue avant de m'asseoir à ses côtés, moqueuse.

 «J'aime beaucoup ta... » petit coup d'oeil vers son torse... «... Maison.  »

En fait, je parlais de sa musculature. Mais la décence voulait que je m'abstienne... Pour le moment. Je finissais par me laisser glisser dans l'eau, avant d'attraper les mains du beau gosse et de l'entrainer avec moi...

Revenir en haut Aller en bas
Jake G. Kenway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Jake G. Kenway, Mar 11 Nov 2014 - 18:04




La Terre avait donné à Jake deux beaux cadeaux ce jour-là. Et celui-ci était persuadé qu'ils n'étaient que les premiers de la journée. En effet il y avait tout d'abord la météo, le temps était particulièrement lourd et avec la chaleur oppressante la journée avait tout pour être insupportable mais c'est là qu'entre en scène le deuxième cadeau que la planète lui avait fait. En effet le sorcier avait malgré ce temps pourri, décidé d'aller se balader sur les rues pavées du chemin de traverse, et suite à cela il avait croisé le chemin de la Purée de canon de Valentina Boccini qu'il avait rencontré au Halloween Freak Show du Chaudron Baveur, où ensemble ils avaient passé un moment assez particulier ensemble. Après avoir discuté ensemble de choses plus ou moins futiles le beau gosse l'avait invité à passer chez lui afin de piquer une tête, car s'il ne se trompait pas elle était professeure de défense contre les forces du mal à Poudlard, et à moins qu'elle aime rendre visite à la créature du lac de l'école, elle devait probablement crever de chaud et devait surtout se faire chier à avoir tous les jours la même routine. Après avoir flirté un moment ensemble ils avaient convenu que tous deux se rejoindraient au domicile en fin d'après midi ce qui a permis à Jake de faire toute sorte chose comme de la musculation et du ménage.

Après avoir installé de quoi prendre l'apéro, sur le bord de la piscine, la sonnette prévint à l'hôte que son invitée était arrivée. Jake était alors parti l'ouvrir et il l'avait trouvé sur son porche, une main sur sa hanche, dans une Purée de robe sexy qui lui allait particulièrement bien, elle portait des compensées de couleur blanche et avec ses cheveux blonds platines on pourrait presque croire que c'était un vrai ange, sauf que tous deux savaient pertinemment qu'elle était loin d'en être une. Ils se regardèrent tous les deux un moment droit dans les yeux, cherchant probablement qui était le plus faible pour le moment mais le Serdaigle laissa la demoiselle gagner par galanterie. Avec un beau sourire charmeur il avait récupéré la bouteille de champagne tandis qu'elle lui avait donné un petit clin d'oeil, apparemment elle était du genre joueuse. C'était tant mieux car le sorcier était lui aussi un bon joueur... si ça n'était pas bien ça.

    « C'est une bonne idée que t'as eu là. Ca peut être pas mal ça au bord de la piscine. D'ailleurs je te propose d'y aller directement, histoire de profiter encore un peu du soleil. Si tu veux te changer ou quoi que ce soit, les chambres sont à l'étage... si jamais t'en as réellement besoin. » dit-il en plaisantant. « Moi je vais récupérer un seau et des glaçons pour ça, on se retrouve derrière ? »


Et il avait répondu à son clin d'oeil. C'était pour la bienséance que Jake lui avait proposé de monter dans les chambres pour se changer car de ce qu'il avait déjà compris d'elle elle n'avait pas du tout genre froid aux yeux et en même temps, quels mecs n'aiment pas ça ? Le jeune homme se gardant tout de même la surprise pour plus tard, était parti dans la cuisine. Elle avait apporté du champagne tandis que lui avait déjà posé le whisky dehors... en fait il avait fait un mauvais choix parce que le whisky c'était beaucoup moins doux et chic que le champagne pour de telles situations. Ainsi donc il ouvrit l'un des buffets de la cuisine et sortit un sceau à glaçon, ainsi que deux flûtes de verre. Il posa la bouteille dans le seau et le remplit de glaçon de son congélo. Le beau mec passa alors par le salon pour rejoindre l'arrière de la cour. Il posa alors le seau près du plateau où étaient installés toutes sortes de trucs à bouffer. Le jeune homme s'était alors assis sur le bord de la piscine.

Des mains vinrent glisser sur les épaules du jeune homme qui ne s'y attendait pas. Il fit comme si de rien était tandis qu'elle lui posait un baiser sur la joue, il lui donna encore ce même sourire que plus tôt. Elle vint s'asseoir près de lui et s'est mis à complimenter... sa maison. Le jeune homme rigola une seconde, conscient de ce qu'elle aurait voulu dire réellement. Il n'allait pas passer par cinquante chemins, il savait qu'elle en avait envie. Il l'embrassa alors, ce genre de baiser provoquant qui disait « On sait pourquoi on est là. » Le beau gosse arrêta, releva une mèche derrière son oreille – il adorait faire ça car il savait que ça faisait toujours de l'effet – et saisit la bouteille de champagne. Il ouvrit alors la bouteille, et dans un POP fit voler le bouchon de liège dans un petit rire. D'une main il donna une flûte à la Boccini, tout en figeant son regard gris argenté droit dans ses yeux, il remplit le verre. Il imposait une sorte de tension, pour voir comment elle réagirait. Le sorcier remplit sa flûte à lui et choqua son verre avec celui de Valentina:


    « Et bien... trinquons à la chaleur torride qu'il fait aujourd'hui. » dit-il en pensant particulièrement à l'effet qu'elle lui faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Valentina Boccini, Lun 24 Nov 2014 - 18:55




-Nice to meet you-

Qu'était donc Jake Kenway à mes yeux ? Un corps. Un corps musclé, un corps sublime, un corps dont j'avais envie. Un corps, qui sait, peut-être doublé d'une très belle personne ; mais je n'avais pas envie de la rencontrer, cette personne là. J'aimais cette ambiguïté, ce désir sans contraintes, sans limites à ne pas franchir, sans attachements. C'est donc sans craintes que je m'étais glissée jusque lui, vêtue d'un ensemble de soleil d'un blanc qui brûlait divinement bien les yeux. L'avantage des maillots de bains deux pièces, c'était le côté sexy. Le principal problème ? Le manque de liberté dans les mouvements, et le peu de protection qu'assurait cette tenue. Je n'étais absolument pas paranoïaque, mais j'aimais pouvoir me défendre à n'importe quel moment. Je posais donc ma baguette sur le bord de la piscine. J'avais assez de puissance magique sans elle pour me débarrasser du sorcier. Non pas qu'il n'avait pas nombres d'avantages, seulement, voilà. J'étais une meurtrière, et je ne reniais jamais ma nature. Mes doigts glacés se posèrent sur sa peau, nous laissant engourdis ; il serait bien dommage de gâcher un si beau potentiel. Mes lèvres, boutons de roses accouplés, se posèrent sur sa joue mal rasée. Visiblement, monsieur voulait plus. Parce que plus, c'était mieux. Il me vola un baiser, un baiser qui donnait faim. Je posais une main sur sa nuque tandis que la chaleur montait, un brasier me dévorant. Je finis par me détacher avant de ne me laisser trop aller à l'ardeur du jeune homme. Le dieu des femmes me gâtait, vraiment.

Je ne sais comment, tandis que mes pensées vagabondaient simplement, je me retrouvais avec une flûte de champagne dans la main. Mon regard glissa vers ce millier de bulles qui éclatait, renaissait, montait, puis éclatait en un cercle infini. C'était de l'alcool. Mon pire vis. Mon opium. Mais le sexy boy trempa ses lèvres dans sa propre coupe. Je devais faire pareil, mais pire, je devais lutter contre le désir alcoolique de prendre la bouteille et de l'engloutir. Alors je contemplais ce verre, ma tentation, ma torture, le fruit de tous mes ennuis. Je portais le liquide à mes lèvres... Que c'était bon, que c'était dur. Je souriais, mais c'était de la souffrance. Il ne devait rien en savoir. Je posais la coupe près de ma baguette...

« Et bien... trinquons à la chaleur torride qu'il fait aujourd'hui. »

Oui. Chaleur. C'est donc sous ce splendide coucher de soleil que j'adressais un clin d'oeil au sens non caché au beau gosse à mes côtés. Je finissais sur ses genoux, ma poitrine plaquée contre son torse, un mince sourire aux lèvres. A califourchon, je laissais mes mains se balader sur son corps, corps qui serait mien cette nuit. Ma bouche trouva à nouveau la sienne, une étreinte sucrée par l'alcool. Une légère morsure, une caresse, et je disparaissais dans les profondeurs de l'eau. Ce n'était pas mon élément, moi, la pyromane, la femme dévorée par les flammes, l'incendie vivant. Mais j'étais bien, ici, j'étais calme. Je venais de laisser un Jake désappointé par un baiser court et pourtant plein de promesses. J'émergeais de l'autre côté de la piscine, joueuse, tentatrice, et m'asseyais sur le bord. Mon maillot de bain, échancré jusque ce qu'il fallait, ne lui laisserait pas l'occasion de se poser la question s'il me voulait ou non. Si j'étais là, ce n'était pas simplement pour la pisicine et nous en étions tous les deux conscients...

« Alors, beau gosse ? C'est tout ce que tu voulais.. ?

Quelle provocation j'avais faite là... Je savais ce qu'il voulait, ce que je voulais, ce que nous voulions. Une nuit torride, chaleur, sexe, passion. Le temps nous le permettait, la vie nous l'ordonnait, le destin nous le soufflait. J'étais pour une fois de bonne humeur, j'avais envie de me poser calmement et non pas de brûler le monde. Mes pulsions me gâchaient la vie, parce que vouloir tuer ses plus proches amis était mal, je le savais, mais comment y remédier.. ? J'étais devenue folle de douleur, folle de haine et de passion. J'avais finis par sombrer, c'était quelque par la pire et la meilleur chose qui me soit arrivée. Ma vie n'était plus que douleur mais j'avais désormais un mental d'acier qui faisait de moi l'être dénué de conscience que j'étais devenue. Le whisky, les kiwicots et les longues heures de solitudes transformaient une âme pure en un monstre, et un monstre en une âme pure. J'avais au fond de moi opéré une de ces deux transformation, une de ces deux métamorphose, mais je ne savais pas encore laquelle... Je me mordillais la lèvre, afin de refermer mon piège sur le corps que j'attendais.
Revenir en haut Aller en bas
Jake G. Kenway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Jake G. Kenway, Sam 29 Nov 2014 - 22:22




L'ardeur se faisait de plus en plus sentir et la météo n'était pas la seule raison à ce phénomène. Oui, elle était assise là, à côté de Jake au bord de sa piscine, les pieds dans l'eau, rafraîchissant les individus de la chaleur qu'émanaient chacun d'entre eux. Ils ne s'étaient vus qu'une seule fois avant ce jour là et pourtant ils savaient tous les deux là où ils voulaient aller, ça n'allait qu'être un moment impétueux entre deux adultes ayant assez de formes pour pouvoir s'amuser un peu. Deux adultes au physique avantageux, et cela se voyait surtout chez la belle que le serdaigle avait invitée : elle avait ce maillot de bain deux pièces qui la mettait parfaitement en valeur, elle, ses formes, sa longue chevelure platine qui brillait d'une teinte d'or dû au soleil couchant, ses yeux bleus clairs, ses traits parfaitement dessinés et sa bouche pulpeuse, cette bouche qui occupait les pensées de Jake depuis un moment déjà. Seul son attitude d'allumeuse contrastait avec les airs d'anges de Valentina Boccini. Tout dans sa manière d'être semblait être calculé pour être séduisant: la façon dont elle se tenait sur le porche lorsque Jake avait ouvert la porte, la manière dont elle est arrivé dans son dos pour faire glisser ses mains sur ses épaules, cette manière qu'elle avait de le regarder comme si elle le prenait pour un bout de viande ou alors qu'elle tentait de lire en lui comme dans un livre ou peut être même les deux.

Le sorcier avait finalement débouché la bouteille de champagne en faisant péter le bouchon et en renversant un peu du contenu sur le côté (pas dans la piscine sacrebleu) « C'est pour les ancêtres » aurait dit sa mère, et avait servi son hôte dans une flûte en verre en plongeant un regard aux multiples interprétations dans les yeux de la Boccini. Jake bu une gorgée de son verre et la belle blonde fit de même en lui gratifiant d'un beau sourire. Le jeune homme trinqua alors en faisant une stupide allusion à la tension qu'il y avait entre eux-deux. C'est là que tout avait réellement changé : en effet elle vint se mettre à califourchon sur les genoux du beau mec qui un tout petit peu surpris lui adressait tout de même un sourire particulièrement confiant. L'italienne plaqua alors son corps contre celui du beau mec. Elle se mit alors à lui caresser le torse, après avoir accompagné cette action d'un petit sourire, elle posa ses lèvres sur celle de l'ancien Serdaigle qui était satisfait de la tournure que prenait la fin d'après-midi. Jake ramena ses mains à la taille de la belle, tandis qu'il partageait avec elle un baiser sucré, un genre de baiser affriolant qui se terminait en morsure. Oui, il se termina rapidement car, après avoir donner à l'homme une caresse, la généreuse italienne se laissa tomber dans l'eau, disparaissant dans le fond de la piscine. Jake se mordit lui même la lèvre, insatisfait parce qui venait de se passer. Ah ouais elle voulait jouer hein ? L'ange enjôleuse sortit des profondeurs de l'eau avec un air d'amusement. Cela se voyait sur son visage, elle ne pouvait qu'être fier d'avoir tenter ce pauvre et pas si faible homme qu'était le propriétaire des lieux. Ses traits d'anges devenaient de plus en plus provocants, sa tenue se taillait parfaitement sur elle, encore plus que lorsqu'elle était sèche. Elle osa lui lancer :


    « Alors, beau gosse ? C'est tout ce que tu voulais.. ?



Aussitôt avait-elle dit ça que Jake piqua une tête dans la piscine qui prenait des teintes orangées, quelqu'un qui s'y connaissait en natation pouvait témoigner de la perfection de son geste. L'eau était froide et pourtant, elle était parfaite dans ce cas-ci, c'était le parfait abri pour se réfugier de l'oppression du soleil. Le sorcier ne resta pas réellement longtemps immergé, bien qu'il aimait particulièrement cette sensation. Il sortit la tête de l'eau, juste devant là où Tina était assise. De sa main, il ramena ses cheveux en arrière. L'ex Serdaigle savait à quel point il était sexy lorsqu'il faisait ça et il prenait plaisir à l'utiliser pour celle qui s'amusait à le provoquer depuis le début. Il s'approcha encore de celle qui se tenait face à lui. Il se hissa un peu à la hauteur de Tina, et tandis qu'il était suffisamment près d'elle, Jake lui chuchota :



    - Nous savons pertinemment tous les deux que ça n'était pas ce que toi, tu voulais.


Il l'amena alors avec lui de nouveau dans l'eau, ils glissèrent alors tout simplement. L'espace d'un instant il avait craint d'avoir emmené sa baguette avec lui dans sa poche, et il craignait que son bois perde en qualité à cause de l'eau, mais il vit qu'en fait elle était posée là où ils s'étaient embrassés juste avant, juste à côté de la sienne. Le sorcier eut un petit rire avant de reprendre leur baiser fougueux : pour ce genre de faits, on n'avait pas forcément besoin de baguettes pour faire de la magie. Tous deux avaient pieds là où ils se trouvaient, et Jake se permit alors de l'embrasser à nouveau, doucement tout d'abord, puis langoureusement afin de tourner cela à la passion, mordant de temps à autre la lèvre. Le jeune homme avait rapproché la Boccini de lui en lui prenant par la taille. Ses lèvres qui étaient d'abord comme aimantées aux siennes se baladèrent alors sur le haut de son corps : son cou, ses épaules. Il n'eut pas de mal à tirer sur ce qui attachait le haut de celle qu'il embrassait. La proximité de leurs corps avait fait naître en Jake le feu d'un désir tumultueux qui ne saurait être éteint par l'eau paisible d'une piscine. Boccini était l'ange tentatrice qui allait probablement exaucés ses prières pas très orthodoxes.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Valentina Boccini, Jeu 4 Déc 2014 - 12:55




-Nice to meet you-

La tentation était trop forte pour un corps. Comme aimanté, il s'immergea, et un silence lourd pesa sur la maison. La chaleur faisait trembler les murs alors que moi, pauvre petite chose assise sur le bord de la piscine, j'étais parcourue de frissons. Froid ou excitation ? Impossible de le déterminer. Mais le beau gosse sortit de l'eau comme Neptune de la mer et passa une main ravageuse dans ses cheveux trempés. Dans toute sa sexytude, il s'approcha de moi, provoquant, pour tenter de m'amadouer. Cela fit plus ou moins l'affaire puisque je me laissais glisser jusqu'à lui, contre lui, dans cet océan turquoise. Il n'était pas un inconnu et pourtant je ne savais rien de lui. C'était bien comme ça. Pas besoin d'informations pour le sexe. Juste du désir, de la chaleur, de la passion. Devais-je encore le faire tourner en rond comme les petits poissons rouges dans les aquariums ou pouvais-je céder à ses avances ? Nous n'avions pas fini nos verres... Et pourtant je caressais son torse d'une main, l'autre remontant tout le long de son bras tendit qu'il cherchait l'attache du haut de mon maillot de bain. Monsieur bouillait d'impatience, et, collée contre lui, je le sentais très bien. C'était dur de faire plus clair. Outre l'absence nouvelle de mon haut, il y avait ce baiser. Un brasier. Tantôt j'étais la glace et lui le feu, tantôt il avait froid et je le réchauffais. C'était un jeu particulier, un jeu dangereux et sans règles, mais je me plaisais beaucoup à y jouer. Je mordillais sa lèvre, et puis il se mit à parcourir ma peau de sa bouche.

-Tu n'as pas la moindre idée de ce que je veux vraiment, Jake..

Oh, que ces mots sonnaient en provocations, sorties d'une bouche aussi féminine et douce que la mienne. J'étais une figure angélique dans un monde de démon, je brillais de pureté quand mon âme était d'un noir de jais. L'image du corps éventré du Kenway qui se dessinait dans ma tête ne me dégoûtait pas bien au contraire. Je restais muette devant ma cruauté, lâchant un petit soupir impatient à l'adresse du joli garçon. Je redressais son visage pour un baiser bien plus tentateur, bien plus profond que le précédant. Je me frottais contre lui, l'attrapant par l'élastique de son short de bain, je le menait jusqu'au bord de la piscine. La température montait encore d'un cran. Je lâchais ses lèvres le temps de susurrer : 

-Mais tu peux tenter de relever le défi...

En rien de temps je me retrouvait hissée contre lui, les jambes autour de sa taille, mordillant doucement son oreille tandis que quelque chose se brisait chez moi. Peu importe, me direz vous, que j'aime ou non l'attitude et les manières de ce garçon tant que j'obtenais ce que je voulais. C'était exactement ça. Mon seul soucis était le reflet dans l'eau d'un autre homme, absent de ma vie pour toujours, à la silhouette tout aussi carrée, aux cheveux en batailles et aux yeux verts émeraudes. Qu'importais. Mes lèvres glissèrent sur le visage du maître de maison, passant de son oreille à son cou, à sa gorge, à son menton pour finir par cueillir une fois de plus sa bouche. Étonnamment, ou bien justement évidement, tout était naturel, et c'est donc avec naturel que je lui retirais ce short de bain. 


Revenir en haut Aller en bas
Jake G. Kenway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Jake G. Kenway, Mer 10 Déc 2014 - 17:22




La teinte orangée du ciel commençait à virer au violet tandis que corps contre corps, les deux êtres qui ne se connaissaient absolument pas s'embrassaient, augmentant mutuellement la chaleur qui pesait sur le borough de Bexley. Tandis que ses lèvres montaient et descendaient sur le corps de la belle blonde platine qui frémissait à son toucher, il n'avait pas tardé avant de faire suivre à ses mains un chemin qui menait jusque le haut du maillot de bain de l'italienne, caressant du bout de ses doigts, le creux du dos de la demoiselle. Il détacha le tissu qui cachait la partie supérieure de son invité et s'arrêta un instant, il plongea son regard dans les yeux bleus translucides qu'avait sa conquête d'un après-midi/soir. Elle avait ce genre d'yeux qui donnaient l'impression qu'elle fouillait dans l'âme de quiconque osait soutenir son regard. C'est justement pour cela qu'il la défiait de ses beaux yeux d'argents qui auraient voulu lui envoyer toutes sortes de mots que l'on aurait jugé malsains ou pervers. Il lui offrit alors un sourire, ce genre de sourire charmeur qui dévoilait sa dentition parfaite. C'est en mordant sa propre lèvre inférieure qu'il jeta au loin le vêtement qu'il venait d'enlever. Il ramena sa main au derrière de celle qu'il prenait pour sa victime, avant de se remettre à l'embrasser avec fougue. Le sorcier ne se concentrait que sur les messages et sensations qu'il voulait faire passer à la canon, il entretenait une certaine forme de désir en voulant laisser les choses en suspend, c'est pour cela qu'il s'attardait longtemps sur ces baisers : il préparait le terrain en lui promettant sans le moindre mots, toutes sortes de choses. Il alimentait le brasier qu'ils venaient tout deux de former. Le sorcier caressait la peau laiteuse de la Boccini lorsqu'elle lui dit avec une voix particulièrement sensuelle et provocante :


    - Tu n'as pas la moindre idée de ce que je veux vraiment, Jake...



À ces mots, le beau gosse referma fermement la main qui était placée plus bas tandis que son autre main il le portait à un des charmes généreux qu'offrait sa gorge. Et pourtant, tandis qu'il continuait de l'embrasser avec ardeur, elle osa lui balancer un soupir impatient. Jake qui avait alors son visage enfoui dans le creux du cou de l'ange diabolique, lui mordit juste assez pour qu'elle puisse sentir la douleur, il ne relacha sa peau qu'après l'avoir aspiré et caressé avec sa langue afin de la marquer d'un beau suçon. C'est là qu'elle releva la tête de l'ancien Serdaigle pour reprendre un baiser beaucoup plus tentateur. Bingo. Effet souhaité. Dans leur drôle de jeu, le dominant et le dominé ne pouvaient être identifiés, car tous deux voulaient montrer à l'autre qui était maître ou maîtresse de la situation. Tina guida l'homme jusqu'au bord de la piscine tandis qu'il la serrait contre lui. Vivement entre deux baisers elle susurra :



    - Mais tu peux tenter de relever le défi...



Bien sûr qu'il le relevait. Le jeune homme plaça ses deux mains au niveau des cuisses de l'italienne et en utilisant ses imposants muscles la souleva sans mal, l'attirant encore au plus près de lui. Elle profita du moment pour entourer la taille du mec de ses parfaites jambes. Lui aussi profita de cette position, car il atteignait beaucoup plus facilement certaines parties du corps de la belle qui était un peu plus petite que lui, il exploita avec ses lèvres et délicatement avec sa langue les zones sources de plaisirs qui s'offraient à lui. Il voulait qu'elle se souvienne ce qu'elle était en train de vivre, les plaisirs qu'il lui procurait. Valentina mordilla l'oreille de l'ancien Serdaigle. Il ajusta le corps du démon aux traits d'ange au sien. Elle débarrassa le mec de son short de bain et il se demanda qu'elle allait être la réaction de la belle lorsqu'elle constatera qu'il ne portait rien en dessous. C'était une surprise qui n'allait que faire avancer les choses. Tournant sur lui-même embrassant toujours Tina. Il posa celle-ci sur le rebord. Avant d'enlever lui aussi ce qui lui restait de vêtement. Il posa un dernier baiser sur ces lèvres.

Tina était quelqu'un qui n'avait pas besoin de l'amour de Dieu mais plutôt cette magie que Satan faisait avec sa langue. Et c'était avec les jambes de la belle au dessus de ses épaules qu'il s'inspirait de cette devise, et plus il s'attardait sur les portes qu'elle lui présentait et plus le jeune homme était tenté de succomber. Elle lui ouvrait les portes du péché. Et Adam sait qu'il n'y a d'autre péché plus entraînant que celui qu'elle lui présentait. Elle était là tentatrice et c'était sans broncher que Jake avait succomber à cette tentation personnifiée. Elle lui promettait les flammes de l'enfer mais l'homme cherchait à transformer chacune de ces r en un divin plaisir, un plaisir qui peut être pourrait le sauver d'une certaine damnation, un plaisir capable de sauver l'âme de ce pauvre coupable qui osait commettre un tel péché sans remord, un plaisir capable de sauver l'âme de cet ange diabolique aussi. Mais il prenait tellement de plaisir à s'amuser avec elle, à jouer de lui même, de ses charmes, de son expérience, de ses dons.. C'est en la couvrant de baiser que Jake voyait la sensibilité de la Tina. Il voulait la faire cambrer de plaisir, elle devait voir qu'il n'était pas n'importe qui. Il voulait susciter en elle une certaine forme de dépendance.

Le soleil avait disparu et le bleu de la nuit commençait à prendre de plus en plus de place dans le ciel orangé.


Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Valentina Boccini, Lun 22 Déc 2014 - 11:00




-Nice to meet you-

La nuit tombait sur cette villa éclatante, éclatée. Je m'en moquais éperdument, enfaîte. Rien ne comptait plus que Jake, son corps, ses lèvres, ses désirs qui devenaient mes priorités. Visiblement, Kenway aimait le jeu auquel nous jouions depuis que j'étais arrivée chez lui. Il était dans notre nature de séduire, de tenter, d'appâter, de prendre et de disparaitre. Je glissais une main sur la nuque tandis que tout mon corps se cambrait. En un rien de temps, je déviais de ma route première. Il était impossible de m'arrêter, moi, l'ange, je comptais bien emmener mon jouet au septième ciel...


Un délicieux moment plus tard...


Je me laissais aller sur le corps de Jake Kenway, épuisée mais relativement comblée, et nichais mon visage dans son cou. Je restais un long moment comme ça, tandis que ma respiration s'apaisait et que mon rythme cardiaque ralentissait. Nous étions maintenant sur le canapé de son salon. Plusieurs lieux avaient étés exploités pour cette première partie de jambes en l'air ! Je n'étais pas déçue, bien au contraire ! Le brun était un bon amant... Dommage qu'il soit un peu jeune. Vingt quatre ans tout de même. Mince sourire. Un an seulement de différence, une année plus que négligeable. J'étais bien là où j'étais, et je ne comptais pas bouger pour le moment. 

Je me sentais à la fois coupable et satisfaite. Pauvre garçon... Je n'étais pas la personne la plus fréquentable... Mais après tout, c'était ainsi. Il y avait une tension palpable entre nous. De l'électricité. De quoi allumer la flamme de la passion à la vitesse grand V. C'était d'ailleurs ce qu'il s'était passé il y a... Une demi heure ? Une heure ? Deux ? Je n'en savais rien, si ce n'est qu'il faisait bien nuit et que j'aimais ça. Je me redressais pour poser un baiser presque tendre sur les lèvres de Jake avant de me relever. Complètement nue et sans la moindre gène, je retournais dehors. Je prenais tout de même soin d'onduler des hanches, pour soigner ma sortie de la pièce. Une fois au bord de la piscine, j'allais me saisir de la bouteille de Whisky. Il me fallait des verres. Je sais ! Récupérant nos coupes de champagne, j'appliquais un rapide #Recurvit pour les vider et les nettoyer. J'appliquais ensuite à chacune d'entre elles un #Plasticinum. Les modelant rapidement, j'obtenais deux verres à whisky semblables. La métamorphose n'avait jamais été une matière dans laquelle j'excellais... Mais j'aimais m'entraîner de temps en temps. C'est donc armée de mes deux verres et de la bouteille que je débarquais à nouveau dans le salon. J'allais m'asseoir sur les genoux du garçon, face à lui, pour dire avec un sourire :


-Une petite soif, monsieur Kenway ?

Je vins lui mordiller la lèvre avant de m'éloigner rapidement, me plaçant à l'autre bout du canapé, lui adressant un clin d'oeil.
______
Excuses mon retard ! Et utilisation du libre arbitre accordée.

Revenir en haut Aller en bas
Jake G. Kenway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Jake G. Kenway, Lun 5 Jan 2015 - 20:06






Jake avait passé l'un des moments les plus chauds de sa vie, et pourtant il en avait vécu. Entre les formes de la belle italienne et les talents dont elle seule détenait les secrets, l'ex Serdaigle ne savait plus exactement où donner de la tête. S'il avait prit du plaisir, il ne doutait pas non plus du fait qu'elle en ai prit tout autant, Jake sait toujours ce qu'il fait et comment il doit le faire. C'est pourquoi nous pouvons dire que celui-ci avait fait la visite la plus digne de lui pour la maison.


Ils avaient fini leur course aventureuse sur le canapé du salon. Elle était collée à lui, le visage dans le cou du beau brun. Celui-ci caressait le dos dénudé de la belle Boccini du bout de ses doigts tandis qu'ils reprenaient leur souffle. Même si leur partie de jambe en l'air n'avait presque rien de romantique, il fut l'espace d'un instant porté par un élan de tendresse, il plaça alors un baiser sur son front. Aussitôt fait, il laissa échapper un petit rire nerveux, la situation entre eux-deux, cette tension évidente, lui suffisait.

Cependant, Jake constata que la belle était particulièrement silencieuse. Et il semblait évident pour lui qu'une femme avec un tel caractère ne pouvait rester comme cela sans rien dire, d'autant plus après ce qu'il venait de se passer. C'était assez pour lui faire douter de lui un bref moment. Qu'est-ce que cela pouvait-il bien dire? Les questions qui commençaient à fuser dans sa tête s'estompèrent lorsqu'elle posa un baiser sur ses lèvres et qu'elle se releva. Le sorcier s'étira par le même moment et plaça ses mains derrière sa tête, il s'apprêtait limite à piquer un somme mais la démarche de la femme dénudée attira le regard de l'homme. Le sourire aux lèvres, il la regarda passer par la baie vitrée qui séparait le salon de la piscine. Elle revint avec deux verres de whisky, Jake pensa à sa baguette qui était toujours posée dans un coin. Valentina s'assit sur lui avant de demander:

    - Une petite soif, monsieur Kenway ?


Il n'eut pas le temps de répondre car elle vint lui mordiller la lèvre. Elle lui faisait de ces effets. L'italienne se plaça à l'autre bout du canapé, et d'un clin d'oeil elle lui versa du whisky dans un des verres. Avec un sourire en coin il récupéra celui-ci. Il leva son verre:

    - Trinquons à cette amitié améliorée!


Sans rajouter quoi que ce soit, Jake vida cul sec son whisky pur feu. Il se leva et prit la main de la Boccini pour l'emmener dans la cuisine. L'amant attentionné imaginait bien que la belle ait faim, parce qu'il était connu que le sport qu'ils venaient de pratiquer creusait l'estomac. Il enfila donc son tablier, juste pour donner le charme du cuisinier à moitié nu, et ouvrit le réfrigérateur. Il y trouva des steaks de norvégien à crête, et dans un de ses buffets, il trouva un sachet de lentille et un autre de riz. Il sortit deux marmites de on ne sait trop où et un cuiseur à riz comme on en trouve chez les familles moldues. En temps normal il aurait sorti sa baguette et aurait fait en sorte que tout se fasse tout seul mais celle-ci était dehors et il mourrait d'envie d'en mettre plein la vue à son amie. Donc il fit comme si de rien était et qu'il maîtrisait parfaitement la situation même s'il se débrouillait comme une Mer** dans le domaine. Pour jouer un peu avec elle différemment, il lui dit sur un ton digne de Di Caprio:

    - Au menu de ce soir mademoiselle Boccini, deux tranches de boeuf à griller sur du riz cuit le tout accompagné de lentille. Cela plaît-il à madame?
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Valentina Boccini, Sam 17 Jan 2015 - 21:41



-Nice to meet you-





La chaleur était des plus intenses dans la villa de Jake Kenway. Je ne me croyais plus à Londres mais bien au jardin d'Eden, dont la rue portait le nom. J'étais bien, tout simplement, nue tout comme mon ami, un verre de Whisky à la main. Je lui adressais un clin d'oeil, toujours joueuse. Il était certain que le Serdaigle était un bon amant. Je vidais mon verre d'une traite, tout comme lui, avant qu'il ne me prenne la main. J'étais un peu nerveuse. Ce n'était pas que je n'avais confiance en lui mais... Mais si, je n'avais aucune confiance en lui. Je n'avais confiance en personne. Je me laissais cependant guider, parce que lui briser le bras aurait été fort mal vu. Heureusement pour lui, il n'avait imaginé aucun plan machiavélique. Simplement, il m'avait conduis dans sa cuisine.

Que faisait-on dans une cuisine ? On préparait à manger. Et c'est donc ce que fit le beau gosse, nouant un tablier autour de sa taille. J'haussais un sourcil, adossée au plan de travail, provocante. Monsieur se mit à cuisiner. Il me cachait son oeuvre, mais je sentis facilement l'odeur particulièrement écoeurante du sang. Aïe. Nous allions rapidement avoir un problème. Pourtant, je gardais pour le moment le silence. J'ai bien dis pour le moment. Jake continua de cuisiner avant de se tourner vers moi, un sourire charmeur aux lèvres. 

-
Au menu de ce soir mademoiselle Boccini, deux tranches de boeuf à griller sur du riz cuit le tout accompagné de lentille. Cela plaît-il à madame?

C'était donc bien ce qu'il me semblait. Du boeuf. Yeurk. Je me mordillais la lèvre avant d'avancer sensuellement jusqu'à lui, entourant son cou d'une main, l'autre parcourant son torse. J'avais presque envie de le dévorer, lui. Pourtant je me contentais pour le moment de mordiller son épaule et de laisser quelques traces de baisers dans son cou. J'embrassais sa joue puis ses lèvres, avec de plus en plus de passion, caressant sa peau du bout des doigts. Je me décollais de lui, un sourire coupable aux lèvres.

-Jake... ? Je mordillais son lobe d'oreille avant de chuchoter... Madame est végétarienne.

Je devais me retenir d'éclater de rire tant la situation était absurde. C'était tellement gentil, tellement mignon de sa part de vouloir me cuisiner un petit quelque chose... Mais on ne se connaissait pas encore assez, visiblement, puisqu'il ignorait ce détail particulièrement important de ma vie. Contrairement à la plupart des végétariens, je ne faisais pas ça pour protéger les animaux mais par dégoût du sang et de la chair. C'était étrange, mais l'idée de consommer quelque chose qui avait été vivant me dégoûtait. Ce n'était pas pareil pour le poisson, étonnamment, mais peu importait. 

-Mais le riz et les lentilles me suffiront amplement, je t'assure ! Merci Jake. Je l'embrassais à nouveau avec douceur. Tu es un amour...


Revenir en haut Aller en bas
Jake G. Kenway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Jake G. Kenway, Dim 18 Jan 2015 - 21:15





Au fourneau, Jake essayait d'être le plus concentré possible, mais c'était loin d'être facile avec une femme nue et aussi belle auprès de lui. Si je vous disais qu'il gardait les yeux fixés sur ce qu'il faisait ce serait vous dire un gros mensonge, car il était évident qu'il zieutait sur le corps de son invitée, et n'importe qui le comprendrait vue la posture de la demoiselle. C'était fou, il avait fait le tour du propriétaire d'une manière des plus chaudes possibles et pourtant il éprouvait encore cette curiosité physique envers elle. Sauf qu'il y avait quelque chose de plus fort encore que cet envie pour le moment: la faim. Il ne pensait pas que ça le creuserait autant que cela. Bref ses papilles étaient déjà éveillées juste à la vue de la viande qu'il préparait. De temps à autre, le cuisinier lançait des petits signes à l'italienne, pour lui montrer qu'il n'oubliait pas qu'elle était là, des petits trucs simples mais lourds de mots: des sourires en coin, des clins d'oeil ou des conneries du genre. Bref lorsqu'il eut terminé de préparer le diner, il dit à la belle:

    « Au menu de ce soir mademoiselle Boccini, deux tranches de boeuf à griller sur du riz cuit le tout accompagné de lentille. Cela plaît-il à madame? »


Elle s'approcha de lui d'une manière particulièrement sensuelle, Jake lui donnait alors un grand sourire. Tina passa une main derrière sa nuque et parcourut son torse de son autre main. Sans prendre la peine de répondre au Serdaigle elle vint mordiller son épaule et couvrir son cou de baisers. La Boccini posa ses lèvres sur sa joue, puis sur la bouche du beau gosse, la passion revenait et ça commençait à faire un peu plus d'effet à l'hôte. Il savait cependant que la cuisine n'était pas un bon endroit pour une telle action. Elle s'arrêta de l'embrasser en lui donnant un adorable regard. L'italienne lui dit:

    « Jake... ? » Elle vint lui mordre le lobe d'oreille et lui chuchota: « Madame est végétarienne. Mais le riz et les lentilles me suffiront amplement, je t'assure ! Merci Jake. » Elle l'embrassa de nouveau. « Tu es un amour... »


Le Kenway n'a pas pu se retenir de rire pour la connerie qu'il venait de faire. Il l'embrassa à nouveau, se demandant un instant ce qui avait bien pu faire en sorte qu'elle fasse ce choix de vie – qui soit dit en passant était beaucoup plus sain. Il se passa quelque chose d'étrange, généralement il voyait toujours une Valentina sexy, mais là elle était sacrément mignonne. Après son baiser il lui dit avec son sourire embarrassé:

    « Mer**! Bon au pire j'ai de la laitue, avec une vinaigrette ça devrait le faire. »


Il la laissa un petit instant, ouvrit son frigo, son bac à légume et sortie une laitue. Bref il prépara le tout dans un saladier, et dans un petit bol à part il prépara une vinaigrette perso. Lorsque tout était prêt il s'éclipsa le plus discrètement possible vers la piscine, et récupéra sa baguette. Leurs vêtements flottaient encore sur l'eau. Lorsque Jake revint dans la cuisine, il invita la belle à passer à table. Il fit un moulinet avec sa baguette, les portes de buffets s'ouvrirent et deux assiettes blanches lévitèrent, le repas fut servit par enchantement. Elles prirent seules la direction de la table située dans un coin du salon, suivit de l'enchanteur. Il attendit que Tina prenne place pour lui tirez sa chaise tel un gentleman, et il prit place en face d'elle. Mer** il avait oublié quelque chose. Usant de nouveau de sa baguette un fit venir un broc d'eau et des verres.

    « J'espère que t'aimeras … »


Jake attendait le verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Valentina Boccini
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Corbeau
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Valentina Boccini, Lun 9 Fév 2015 - 18:17



-Nice to meet you !-


[RP avec Jake G. Kenway - Privé ]

____________________


La réaction de mon hôte était tout simplement craquante. Son sourire désolé déclencha mes rires qui forent échos aux siens. Une certaine complicité naissait entre nous, peut-être, outre cette attraction physique, les prémices d'une amitié ? Pourquoi pas ! En attendant, Jake se décida à faire en plus de la laitue. Oui, mon choix de ne pas manger de la viande était particulier mais j'avais mes raisons. J'avais assez semé la mort et la destruction, le sang avait déjà assez coulé par ma faute et ce n'était sans doute pas finis. Pour, les protéines de ce genre font grossir. Hors de question de prendre un gramme. Question de principe ! Mais, fini les questions préparations, nous allions passer à table. Il me guida jusqu'à une chaise qu'il me tira. J'avais l'impression d'être à un rendez-vous romantique. Brrr. Mais c'était mignon. 

« J'espère que t'aimeras … »

Il avait apporté de l'eau et des verres, qui, magiquement, se mirent en place. Quand mon verre fût plein, une idée brillante me vint à l'esprit. J'avais lu dans un vieux bouquin de métamorphose une vieille formule. Je ne savais absolument pas si ça allait marcher... Je pianotais innocemment du bout des doigts sur le verre, mais en réalité, je faisais traverser mon flux magique dans l'eau, comme j'avais appris à le faire auparavant. Dans ma tête, je récitais cette ancienne formule : "Oeil de lapin, et ballon gomme, change ce verre d'eau, en verre de rhum.." La couleur du liquide n'avait pas changé et rien ne laissait présager que j'avais réussit ma transformation. J'aurais l'occasion de voir ça après ! J'attrapais une fourchette et présentais un peu de lentilles à mes lèvres avant d'avaler. Je n'avais absolument pas fin, et c'était loin de la gastronomie italienne, mais j'adressais un grand sourire au Kenway.

-C'est super bon !

Je portais mon verre à la bouche et bu une première gorgée... Bingo ! Héhé, j'avais trouvé le moyen de picoler sans passer pour une alcoolique ! Jouissance absolue !

-Parles moi de toi, beau gosse.

Je continuais à manger tandis que l'alcool suivait son chemin dans mes veines. Fabuleux..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] 52 Eden's Road

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3

 [Habitation] 52 Eden's Road

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.