AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 4 sur 6
Entre poussière et grincements
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Theophania Fitzgerald
Serpentard
Serpentard

Re: Entre poussière et grincements

Message par : Theophania Fitzgerald, Mar 15 Déc 2015 - 12:07


Cette fois ça avait été la bonne. La manœuvre de la petite serpent avait réussie et le légume avait atteint le but. Linwe ne semblait pas mauvais joueur il l’avait applaudie quand elle avait marqué son premier but. Tant mieux ce serait plus drôle. Pas marrant de jouer avec des gens qui viennent vous contester chaque action. Elle était contente d’avoir pu égaliser. Dix partout. Le match ne faisait que commencer mais pour le moment aucun joueur ne se démarquait sur l’autre. Ce serait peut-être serré. Mais aucun des deux camps ne semblait prêt à se démonter. C’est Linwe qui fit le nouvel engagement. Il lança la balle du mieux qu’il pu, c'est-à-dire le plus haut possible. Le match reprit de plus belle. Les deux petits montèrent tout de suite en tentant d’accélérer pour l’atteindre. Cette fois Theophania n’essaya même la technique du ‘’j’te pousse et je prends le citrouille’’, comme elle l’avait déjà faite elle se doutait que le Gryffon était sur ses gardes. D’ailleurs avant même qu’elle ait pu élaborer une stratégie pour rattraper son retard de vitesse et attraper le souafle de fortune, le blond attrapa la balle.
Pas question de le poursuivre cette fois. De toute manière son balai était un peu plus rapide que celui de la brune. Elle entama donc un large virage pour se diriger vers les buts qu’elle devait protéger. La balle n’était pas dans son camp mais elle se devait de tout faire pour qu’elle ne tombe pas dans ses cheminées. Sa manœuvre avait permit de distancer Linwe et de se retrouver face à lui. Elle partit donc en faisant des zigzags en arrière pour l’empêcher de faire une percée victorieuse. Pas sur qu’elle arrive à le retenir longtemps, il était agile et vif.

Un peu plus tard quand l’action fut terminée et le but marqué, Theophania se tourna vers son compagnon de jeu un sourire aux lèvres. Le jeu était drôle mais il pouvait l’être encore plus.

- Dis comme tu as amené trois citrouilles et qu’on n’a pas l’air de trop abimer la première, ça te dirait qu’on ensorcelle au moins une des deux autres pour en faire un cognard ? Ca pourrait être drôle. Bien sur on est pas obligé de le rendre très méchant… Juste un peu piquant.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 15 Déc 2015 - 16:22


Dix-dix. Le match reprenait de plus bel. Les deux enfants s'étaient réunis au centre du terrain improvisé, c'est à dire, au-dessus des maisons de Pré-au-Lard; Lïnwe lança la balle haut dans les airs pour symboliser la remise en jeu. Les deux joueurs montèrent en chandelle tels deux étoiles filantes mais le garçon fut le plus rapide. D'une patte de fauve, il attrapa le souafle avant son adversaire qui n'eut le temps de réagir convenablement. L'irlandais effectua un looping en perdant volontairement de l'altitude pour revenir à hauteur des cheminées.

Le vent lui fouettait littéralement les joues mais c'était une sensation plutôt agréable, qui ne le dérangeait pas. Au moins, il ne pleuvait pas et ne faisait pas si froid que cela. Sa comparse venait d'embarquer vers le droite. Il n'y aurait pas de course poursuite pour cette fois. Pas plus mal, il ne se ferait pas contre-attaquer par la Serpentard. Il remarqua qu'elle revenait droit vers sa zone défensive en effectuant des zigzags. Drôle de tactique qui se révéla être très ingénieuse. Il n'y avait jamais fais attention mais de toute évidence, la gardienne empêchait le poursuiveur de marquer. Sa vue était forcément obstruée ou gênée et il ne pouvait que se fier à des statistiques de chance pour remporter le point.

Le lion opta pour prendre de la vitesse et passa devant son amie. Il vira à gauche au dernier moment, toujours gêné par les mouvements déconcertants de la brune. Bon. Il fallait trouver une stratégie qui puisse dominer sa défense. Après trois essais non concluants, le rouge remarqua que Theophania était prête à bondir et à plonger du bon côté lorsque Lïnwe était sur le point de tirer. Une feinte ? Facile à réaliser c'était certain, difficile à contrer peut être. Il fonça une nouvelle fois vers les buts de fortune de son amie et feinta à droite, elle eut le réflexe escompté et le Felagünd en profita pour tirer du côté gauche. La Fitzgerald fonça finalement du côté gauche mais n'eut pas le temps nécessaire pour bloquer le tir. Vingt-dix.

Elle alla récupérer la citrouille et s'avança vers lui, un sourire malicieux sur son visage.

- Dis comme tu as amené trois citrouilles et qu’on n’a pas l’air de trop abimer la première, ça te dirait qu’on ensorcelle au moins une des deux autres pour en faire un cognard ? Ca pourrait être drôle. Bien sur on est pas obligé de le rendre très méchant… Juste un peu piquant.

Le visage de Lïnwe s'illumina:
- Mais ouais ! Carrément, ouaiiis !!... Attends je vais lancer le même sort que pour le souafle, on aura qu'à se les lancer avec un sortilège de lévitation, indiqua le sang-mêlé. Ceci étant fait, le match reprit de plus bel. Theophania lança la citrouille dans les airs, tandis qu'une deuxième se tenait là, sur un toit, attendant son heure d'être lancée à la manière d'un cognard et de déstabiliser un joueur.

Le joueur commença une manip avant de s'arrêter brutalement sur place. Il espérait que son amie continuerait de monter en chandelle pour se saisir du souafle. Le garçon voulait à tout prix tester le cognard-légume. Il lança un waddiwasi en direction de son adversaire. Étant encore très jeune, il n'avait pas la morphologie nécessaire pour devenir batteur. Mais au moins, il avait la précision et puisqu'un sort suffisait et non un lancé de batte, il pouvait qu'espérer toucher Thia.
Revenir en haut Aller en bas
Theophania Fitzgerald
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Theophania Fitzgerald, Mar 15 Déc 2015 - 21:06


Une petite avancée avait suffit au blond pour marquer un nouveau but. Theophania poussa un juron intérieur. Ce n’était pourtant pas passé loin. Vingt à dix rien n’était perdu, tout était encore à faire. Theophania fut ravie que le Gryffondor accepte sa proposition avec autant d’engouement. Le prochain jeu serait donc tout autre.

- Mais ouais ! Carrément, ouaiiis !!... Attends je vais lancer le même sort que pour le souafle, on aura qu'à se les lancer avec un sortilège de lévitation.

La jeune fille eut un grand sourire. Il faudrait donc allier rapidité et précision pour lancer les sorts. Parfait, un petit entrainement en plus ça ne pouvait pas faire de mal. Une fois la seconde citrouille ensorcelée, le match reprit et c’est Thia qui remit citrouille n°1 en jeu. Elle se précipita en montant en chandelle, cette fois elle voulait avoir l’avantage dès le début. Elle ne vit pas que derrière elle le Gryffon s’était stoppé net. Elle s’empara donc avec joie du légume avant de tourner la tête vers le bas pour voir où se trouvait son adversaire. Elle se maudit intérieurement en se disant que ça avait été trop facile. En effet le garçon avait pris du recul pour mieux lui envoyer le cognard en pleine face. Un petit Waddiwasi dans sa direction failli faire tomber Theophania de son balai. La citrouille était arrivée à toute vitesse sur elle, et dans sa précipitation à la faire tomber elle fit une embardée si brusque qu’elle provoqua un déséquilibre. Pas fatal au point de la faire chuter, mais elle sentit le souafle de fortune lui glisser des mains. Elle lança un Skata! Mais sans se départir de sa détermination, lorsqu’elle eut retrouvé un semblant d’équilibre elle fonça en piqué vers la citrouille que Linwe avait récupéré entre temps. Mais il était rapide et elle ne voyait aucun moyen de le rattraper. Elle lui aurait bien envoyé un cognard-citrouille mais celui-ci n’était pas encore revenu vers eux depuis que Linwe le lui avait lancé. Tout à coup la jeune fille eut une illumination. Linwe était encore trop loin pour marquer alors il lui restait du temps. Elle tourna la tête vers le cognard et lança un #Accio. Elle se retrouva donc avec citrouille n°2 sous le bras, fonçant encore vers le petit blond qui se démenait comme un beau diable. Une fois à bonne distance, ce qui lui permettrait d’augmenter ses chances de ne pas rater son coup, la petite fille lança le cognard et jeta un #Waddiwasi à son tour, priant pour que l’objet atteigne sa cible avant que le rouge et or ne puisse marquer. Ne restant pas sans rien faire le temps que son projectile atteigne sa cible, Theophania se dirigea à l’encontre de Linwe, prête à lui piquer le souafle. Les choses commençaient à devenir intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 17 Déc 2015 - 22:50


Les choses commençaient à devenir intéressantes. Le fauve irlandais envoya un cognard-citrouille en direction de Theophania qui n'avait pas vu qu'il s'était arrêté en plein coup d'envoi. Effectivement, il avait tout de suite pensé à utiliser et tester le cognard de fortune. Il dégaina sa baguette magique et lança un waddiwasi sur la citrouille en visant la Serpentard qui s'évanouissait à perte de vue dans le ciel. Le projectile frôla sa victime et Lïnwe eut un geste qui accompagnait sa pensée: il manqua de peu son amie. Mais au moins, il en eut l'effet escompté puisqu'elle fut déstabilisée et lâcha le souafle.

La balle revenait dans son camp, ce qui n'était peu dire. Effectivement, il n'eut qu'à avancer un peu devant lui pour attraper le légume qui venait à lui tout seul. Sans plus attendre, il fonça vers les buts de Thia. Il avait encore un bon pâté de maison à parcourir avant d'arriver dans la zone de tir, mais rien n'était perdu. Je dirai même que tout était à gagner car son amie arriverait trop tard, elle le suivait de prêt mais ce n'était plus suffisant sauf si le Gryffondor s'arrêtait ce qui n'allait pas être le cas bien évidemment.

Continuant donc dans sa trajectoire, il entendit un sifflement percer le vent derrière lui. La Fitzgerald aurait-elle déjà envoyée le cognard ? Avec une rapidité déconcertante, il s'aperçut que le cognard de fortune le pourchassait. Il s'approchait, il s'approchait des cages. C'était bon pour lui. Il esquiverait le cognard après avoir mis le but. Dans sa dernière ligne droite, il ne fit pas attention que le cognard le rattrapait et il fut heurté par la citrouille. FRROOOU. Le cognard arracha quelques brindilles de son balai et il fut brutalement désorienté, il ne pouvait plus contrôler son Étoile Filante à haute performance. Elle dévia vers le bas et le Felagünd effectua une figure bizarroïde. Il perdait dangereusement de l'altitude et le manche de frêne se raccrocha sur une tuile. Et là, c'était le drame.

Il fut victime d'une chute assez effrayante. Gardant la balle dans sa main coûte que coûte, le garçon ne put tenir son balai plus longtemps et il valsa en l'air avant de glisser sur les toits pendant quelques mètres. Étalé sur les tuiles, il eut peine à ramper deux trois mètres avant d'atteindre la limite du but, près des deux cheminées choisies par Thia. Il fit une grimace en se relevant, s'appuyant fortement sur la cheminée la plus proche. Il ne remarqua pas tout de suite que ces deux bras étaient en sang et que ses genoux étaient éraflés. La douleur était néanmoins aiguë et il avait du mal à garder les yeux ouverts.

- Th...thia ? dit-il d'une voix incertaine. Cela fait trente, dix, ajouta-t-il en affichant un sourire qui se transforma aussitôt en une grimace avant d'être interrompu par une voix inconnue en dessous de lui.

- Mais quel diablotin se trouve ici ?!!! Hein, qu'est-ce que vous faites là tous les deux !!!!
s'énerva un petit homme — pour ne pas dire un papy innocent — aux pieds de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Theophania Fitzgerald
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Theophania Fitzgerald, Jeu 24 Déc 2015 - 17:36


Ce que Theophania n’avait pas prévu c’est que Linwe serait autant déstabilisé par le cognard. A peine l’eut-il frôlé que le garçon commença à perdre le contrôle. Paniquée la petite brune vit son compagnon se débattre comme un beau diable, ne perdant pas son objectif de marquer. Elle se fit la remarque que ça c’était un vrai joueur de Quidditch qui n’abandonnait pas pour un  petit coup. Mais malheureusement le garçon chuta, et d’assez haut. Theophania qui était bien plus en altitude commença à redescendre, de peur d’avoir blessé pour de bon son ami. Mais chose étonnante, elle le vite se trainer sur le sol pour marque coute que coute. Lorsqu’elle arriva enfin à sa hauteur, le petit garçon n’en menait pas large. Il était tout pâle et bredouillait, pourtant fier d’avoir marqué.

- Th...thia ? Cela fait trente, dix

Elle n’eut pas le temps de lui répondre car un homme commença à leur crier dessus d’en bas. Cela eut pour effet de mettre légèrement en colère la brune. Il manquait plus que ça. Déjà que le pauvre Linwe était tombé, voilà que maintenant on les grondait.

- Mais quel diablotin se trouve ici ?!!! Hein, qu'est-ce que vous faites là tous les deux !!!!


Seulement la serpentarde n’était pas du tout du genre à s’énerver, à commencer à crier pour un rien. Son tempérament discret mais susceptible la poussa donc à lever sa baguette en lançant un regard noir à cet homme qui osait les déranger alors qu’ils s’amusaient sur les toits du village. Elle lança donc un #Silencio en direction du vieil homme qui ne put dire un mot de plus. Le sort était facile mais efficace. Le détracteur porta ses mains à sa bouche, visiblement furieux de s'être fait couper le sifflet de cette manière. Theophania afficha un sourire satisfait et se retourna vers Linwe. Le pauvre n’était pas au meilleur de son état. Du sang coulait un peu partout.

- Oh lala tu ne t’es pas raté sur ce coup-là. Tu as de la chance tout ça m’a l’air d’être très superficiel, juste des coupures et des éraflures. Bon si tu me fais confiance je te lance un petit sort de rien du tout et tout ça ne sera qu’un souvenir. T’en fais pas ma mère m’a déjà montré je devrais y arriver.


Sans se presser Theophania ferma les yeux pour bien se concentrer. Elle ne voulait pas amocher un peu plus le Gryffon qui n’en demandait pas tant. Elle leva à nouveau sa baguette et prononça distinctement la formule, #Episkey. A son plus grand soulagement le charme du bisou magique fut efficace puisque le sang s’arrêta de couler aussi sec. Les éraflures s’atténuèrent pour laisser uniquement des traces rouges. Theophania afficha une moue satisfaite et entreprit d’inspecter les blessures. Voyant que son compagnon avait l’air de mieux se porter, en apparences du moins, et surtout pas déterminée à perdre son match, elle lui fit une proposition.

- Dis Linwe ? J’espère que le sort a marché et que tu vas mieux. Si c’est le cas ça te dirais de continuer notre match ? Ou si t’es trop fatigué on peut toujours aller boire un verre à la tête de sanglier, c’est ma tournée. Comme tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Lïnwe Felagünd, Jeu 31 Déc 2015 - 13:14


Lïnwe venait de faire une bonne chute sur plusieurs mètres au-dessus d'une maison. Les tuiles : ça faisait mal. Je suis persuadé qu'en temps de match, les spectateurs aurait été choqué et fasciné par la chute du Gryffondor. Bien que le Quidditch soit le sport magique le plus beau et le plus réputé par ses stratégies, joueurs, balles, terrains, tactiques, figures, chutes ou encore courses poursuites, il était toujours aussi dangereux et ce, depuis son origine. Heureusement qu'au cours des siècles, on avait instauré des règles — peut-être même trop.
Mais même bien amoché, le sang s'échappant de ses bras et ses genoux, le garçon continuait de ramper en direction des deux cheminées servant de buts. Le souafle en main, il parvint à inscrire le quatrième but de la rencontre, trente dix pour lui. Il essaya de se relever avec peine tandis que Theophania s'approchait de lui, l'air un peu contrarié.

Un petit homme, assez âgé, venait de sortir de sa baraque. Il était presque chauve et avait une bonne moustache de morse. Il s'était mis à maudire les deux enfants mais la Serpentard fut plus rapide, plus perspicace et plus apte à répliquer avec un sortilège de mutisme. Lïnwe remercia son amie intérieurement car les cris du sorcier commençaient à lui tourner la tête. Le petit homme rentra furieux chez lui et le Felagünd se demanda si il allait chercher sa baguette magique lui aussi ou si il allait appeler la Brigade Magique.

- Oh lala tu ne t’es pas raté sur ce coup-là. Tu as de la chance tout ça m’a l’air d’être très superficiel, juste des coupures et des éraflures. Bon si tu me fais confiance je te lance un petit sort de rien du tout et tout ça ne sera qu’un souvenir. T’en fais pas ma mère m’a déjà montré je devrais y arriver, lui dit Theophania. Lïnwe se surprit à acquiescer de la tête en acceptant la proposition de la Fitzgerald. C'est pas qu'il n'avait pas confiance envers son amie, mais il restait plutôt sceptique quant au résultat d'un sortilège jamais utilisé auparavant. Mais au point où il en était, il ne risquait plus grand chose. Il vit la Serpentard fermer les yeux et respirer calmement, profondément, avant de lancer le sortilège. Aussitôt, il eut une sorte de spasmes suivi d'un léger picotement dans les bras et les jambes, là où il était le plus touché. Mais apparemment, son amie avait bien effectué le sort puisqu'il n'y avait plus de sang qui coulait. Il était à peu près guéri !

- Cool, m...merci. Physiquement, il se sentait mieux. Les blessures s'étaient refermées. Mais il avait la tête qui tournait affreusement et il avait un peu le mal de cœur. Intérieurement, il ne se sentait pas bien, comme si il venait de transplaner dans des wagons de Gringotts. Il se demandait si la Fitzgerald ne connaissait pas aussi des sorts de soulagement mental avant de se rappeler que son balai avait lui aussi peut-être morfler. Vision d'horreur dans sa tête, il écarquilla les yeux avant de le chercher à quelques mètres de là. Quelques brindilles en moins mais il tenait encore dessus. Soulagé il se rapprocha de la sang-pur pour voir de ce qu'il en retournait.

- Dis Linwe ? J’espère que le sort a marché et que tu vas mieux. Si c’est le cas ça te dirais de continuer notre match ? Ou si t’es trop fatigué on peut toujours aller boire un verre à la tête de sanglier, c’est ma tournée. Comme tu veux. Lïnwe réfléchit un instant, la raison l'emportant sur la folie.

- C'est pas que j'ai pas envie de continuer, tu me connais, mais disons que je n'ai pas très envie de vomir un troll des cavernes. J'préfère qu'on aille boire un truc à la Tête, aux Trois Balais ou même qu'on retourne au château si ça te dérange pas. J'me sens pas super bien. Mais on garde notre match comme tel !

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Theophania Fitzgerald
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Theophania Fitzgerald, Sam 9 Jan 2016 - 15:45


Le pauvre Gryffon avait l’air encore un peu sonné par sa chute. En même temps le contraire aurait été étonnant. Il déclina donc la proposition de Theophania de continuer, avec ce qui sembla à la petite fille être du soulagement.

- C'est pas que j'ai pas envie de continuer, tu me connais, mais disons que je n'ai pas très envie de vomir un troll des cavernes. J'préfère qu'on aille boire un truc à la Tête, aux Trois Balais ou même qu'on retourne au château si ça te dérange pas. J'me sens pas super bien. Mais on garde notre match comme tel !

La jeune fille eut un sourire. Elle venait d’avoir une idée. Pas sur que le petit blond accepte mais elle allait tout de même proposer.

- Je comprends c’est normal, vaut mieux que tu prennes l’air. Mais j'oublie pas le score, je te revaudrai ça ! Hm on pourrait rentrer au château c’est vrai… Mais on pourrait aussi se faire un p’tit tour dans Pré-au-lard histoire de voir les endroits qui valent le coup. J’ai entendu parler d’une maison à moitié hantée je crois que c'est la cabane hurlante si tu connais. Elle lança un regard de défi à son camarade. Si bien sur ton estomac de Gryffon est toujours accroché.

Elle avait lu un ouvrage à propos de cette maison. Mais jamais son père n’avait voulu l’y emmener quand elle était petite. Il disait sans cesse qu’elle était trop jeune et qu’elle pourrait y aller lorsqu’elle serait à Poudlard. Depuis Theophania avait attendu avec impatience le moment où elle pourrait visiter cette demeure dont elle avait tant entendu parler. Elle espérait que le résultat serait à la hauteur de ses attentes. Et un jour d’automne n’était-il pas le meilleur moment pour y faire un tour ? Mais bon, elle n’était pas non plus très téméraire, aussi elle aurait préféré que Linwe accepte de l’y accompagner. L’esprit d’entrepris et la bravoure ont leur limites. Et puis si jamais elle repassait devant ce petit bonhomme qui leur avait crié dessus, elle lui aurait bien jeté un nouveau sort pour lui apprendre à ne pas dire ce qu’elle devait faire à la petite brune.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 12 Jan 2016 - 15:10


L'irlandais venait de faire une sacré chute en dégringolant sur le toit des maisons de Pré-au-Lard. Digne d'un vrai joueur de Quidditch. Mais bon, le résultat était bien là aussi, il avait des écorchures sur les bras et un liquide rouge et sombre coulait le long de ses bras. Heureusement pour lui, son amie Theophania en connaissait quelque chose sur les soins magiques et elle rafistola tout ça en un rien de temps. Il imprima le nom de la formule dans sa tête, ça pouvait servir à l'avenir.

Le temps qu'il se remette de sa chute, un vieux papy du coin venait de sortir dehors. Le Felagünd avait dû toucher son toit. Le sorcier était furax mais la Serpentard l'avait remballé sans état d'âme avant de demander au garçon si il voulait bien continuer le match ou non.
Aujourd'hui, c'était le côté Serdaigle qui l'emportait. Lïnwe lui avait répliqué qu'il préférait arrêter pour l'instant, sans oublier pour autant le score du match et reprendre une prochaine fois. Surtout qu'il avait plutôt envie de vomir.

- Je comprends c’est normal, vaut mieux que tu prennes l’air. Mais j'oublie pas le score, je te revaudrai ça ! Hm on pourrait rentrer au château c’est vrai… Mais on pourrait aussi se faire un p’tit tour dans Pré-au-lard histoire de voir les endroits qui valent le coup. J’ai entendu parler d’une maison à moitié hantée je crois que c'est la cabane hurlante si tu connais. Elle lança un regard de défi à son camarade. Si bien sur ton estomac de Gryffon est toujours accroché. Le Gryffondor arqua un sourcil. Amusant de se faire conseiller de prendre l'air alors qu'il se trouvait sur un toit. Theophania avait l'air de vouloir se balader. Le garçon ne s'opposa pas à cette idée d'autant plus qu'elle lui proposait de visiter la Cabane Hurlante, maison la plus hantée de Grande-Bretagne d'après les récits et les dires.

- Mais ouais, on peut se faire une petite ballade jusqu'à la Cabane, tu as raison ! Oui, bien sûr que je la connais, on raconte beaucoup de choses dessus... fit-il d'un air malicieux et mystérieux avant de suivre son amie qui descendait sur la terre ferme. Mais, dis moi, tu viens de me provoquer avec mon estomac au fait, ajouta-t-il un instant plus tard en tirant la langue sur le côté. Balai sur l'épaule, ils se dirigèrent ensemble vers la Grand-rue avant de se faire de nouveau rouspéter par le grand-père insupportable. Vu à la vitesse où il marchait, il avait dû enfin atteindre l'endroit où était posée sa baguette magique mais il n'aurait pas le temps de retourner sur les lieux. Lïnwe esquissa un sourire à cette pensée du vieil homme tout gâteux. Mais maintenant qu'ils avaient arrêté de jouer, que trouveront-ils dans la Cabane ?

Des moremplis ? Des rats puants et gluants ? Des cadavres ? Rien de tel. Effectivement, à peine arrivés sur le pas de la porte, des voix inconnues se font entendre à l'intérieur de la baraque. Lïnwe lança un regard en biais avant d'hausser les épaules. Après concertation, les deux jeunes ne s'y risquent pas. « Une autre fois, peut-être ? En tout cas, j'ai passé un bon après-midi en ta compagnie Thia. Même si ça m'a valu quelques blessures ! » Dernières foulées avant de rentrer au château. Les deux amis bifurquent pour rejoindre leur salle commune respective. L'une Serpentard, l'autre Gryffondor.

[Fin du RP]


Dernière édition par Lïnwe Felagünd le Mer 24 Fév 2016 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Amy Shields, Mar 23 Fév 2016 - 20:52


Sans réponse depuis un mois,  je prend !
Pv with Mathéo 
Suite de ce Rp


Oh punaise. Oh punaise. Elle était énervée. Amy avait sa main refermée fermement sur le poignet de Mathéo qui la suivait comme un pantin sans vie et son autre était serrée en poing. Il fallait qu'elle se calme sinon elle n'allait pas réussir à transplaner correctement. Et mieux valait ne pas se retrouver avec un jeune homme désartibuler en pleine rue. Les deux jeunes gens sortaient tout juste du cours d'enchantement. Des événements qu'Amy ne comprenait pas du tout s'étaient produits entre Mathéo et un élève de Serpentard qu'elle connaissait. Ils s'étaient littéralement fachés l'un sur l'autre pour une place à côté d'elle, et le jeune Poufsouffle avait eut une réaction pas du tout normale. La brunette avait besoin d'éclaircir ce point.


Les deux étudiants marchèrent une bonne dixaine de minute pour sortir de la zone anti-transplanage qui se trouvait autour de Poudlard. Une fois qu'elle fut sure qu'ils en étaient sortis, elle arrêta Mathéo qui ne réagissait toujours pas et glissa doucement ses deux mains dans les siennes en le regardant dans les yeux. Elle dit alors d'une voix qui se voulait douce mais on pouvait sentir qu'elle était tendue.


- On va Transplaner. Concentre toi et essaye de ne pas vomir.


La Phénix lui fit un petit sourire crispé mais gentil avant de fermer les yeux et se s'imaginer leur lieu de réception. Un endroit calme. A Pré-Au-Lard. Elle visualisa une petite ruelle toujours déserte devant laquelle tout le monde passait mais personne ne s'aventurait. Ca serait parfait. La jeune femme inspira et expira.


CRAC


Les deux Poufsouffles atterrirent dans la même ruelle qu'elle s'était imaginer quelques secondes avant. La jaune et noire ouvrit les yeux et regarda Math'. Il avait l'air en bon état. Elle lui lâcha cependant les mains pour si jamais l'envie de dégobiller lui venait. Elle lui demanda alors d'une voix douce, son regard bleu inquiet posé sur le jeune homme.


- Ca va ? Pas trop secoué ?
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Entre poussière et grincements

Message par : Mathéo Angur, Mer 24 Fév 2016 - 14:46


Accroché à sa table, perdu dans ses pensées bousculés, larmes qui s'apprêtait toujours à sortir mais qui restait sagement à leurs places. Déboussolé, n'ayant pas l'habitude de tout ce qu'il se passe jusqu'à présent. Pourquoi ? Pourquoi toute cette malchance en si peu de temps. Pourquoi toujours un Serpentard qui vient lui casser les pieds. Quand il disait qu'avec eux ça finissait toujours mal. La preuve, voilà encore qu'un serpent vient lui barrer la route et le voilà triste, perdu, vide et avec un final terriblement nul, le pire de ce qu'il pouvait lui arrivé. Il était heureux, il était prêt à répondre sagement aux questions, à s'amuser sur ce dernier cours. Sauf qu'un orage est passé et il s'est pris la foudre dans son corps. Le changement d'esprit brutal, passant de la joie à la tempête.

Pire ? Non, rien ne pouvait être pire. Mathéo n'osait même plus bouger ses pieds, assis, sans broncher, de peur de se faire à nouveau engueuler pour rien. Faut pas abuser comme qu'il dirait. Et puis, la prof l'avait dans le collimateur. Une connerie et c'était la fin de la fin, sauf que. C'était déjà la fin de tout façon et personne ni même lui ne remarquait qu'il restait planter là. Personne ? Si, il y en avait bien une qui l'avait remarquer. Et sûrement depuis longtemps. Amy. Et elle avait pas l'air heureuse. D'ailleurs, quand elle lui avait pris son bras, Mathéo émit une petite plainte parce qu'il ne penserait pas avoir mal. Non et puis, il n'y pensait pas, il se laissait emporter comme une vilaine chose qui méritait une bonne punition, mais dans un endroit calme et loin du bruit. Donc loin du château. M'enfin, pas trop loin, parce qu'avec le peu de concentration de Mathéo combiné à l'énervement de la jeune fille, c'était vraiment risqué s'ils allaient loin. Alors, autant aller dans un endroit calme pas trop loin du château, mais pas trop proche non plus. Pré-au-Lard était parfait pour cela et ça, Amy l'avait deviner.

- On va Transplaner. Concentre toi et essaye de ne pas vomir.

Elle le regardait, les deux mains dans les siennes, Mathéo la regardait, doucement et ce concentra un minimum pour éviter les problèmes. Bien qu'il était à moitié dans les choux et il n'était pas non plus triste jusqu'à la déraison. Il pouvait réagir, mais, il se laissait faire parce qu'il ne voyait pas pourquoi il partirait en direction opposé ou même opposerait une résistance envers Amy. Il n'avait pas envie. Il voulait pas la mettre encore plus en colère qu'elle ne l'était déjà et plop. Un crac sonore fendit l'espace, ils avaient transplané. Sains et saufs. Pré-au-Lard comme il l'avait deviner, endroit calme pour un après-midi. Mais c'est surtout aussi le meilleur endroit pour parler seul à seul. D'ailleurs, pour l'anectode, Mathéo ne reverra plus le château avant de passer ses aspics. Drôle d'effet dont il n'aura pas le temps d'y penser.

- Ca va ? Pas trop secoué ?

Question, aucune réaction. Euh, elle lui avait bien demandé quelque chose ? On se réveille mister Angur, sinon, tu vas avoir de gros problème. Et vaut mieux pas la mettre en rogne.

- Non pas trop secoué. Mais pour ce qui est d'aller bien...

Mathéo détourna son regard d'Amy, comme troublé, il avait peur. Mais peur de quoi ? C'était qu'un cours, un moment de jalousie, rien d'autre. Tu en fais des tonnes pour pas grand chose Mathéo ! Alors pourquoi en arrivé là ?


Dernière édition par Mathéo Angur le Dim 28 Fév 2016 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Amy Shields, Mer 24 Fév 2016 - 20:57


Non pas trop secoué. Mais pour ce qui est d'aller bien... 


Sur ces mots, Mathéo détourna le regard. De la honte ? Pourquoi n'osait-il pas la regarder en face quand elle lui parlait ? Il était toujours mal à l'aise ? ça pouvait se comprendre mais de là à détourner le regard alors qu'elle lui demandait si il allait bien, c'était tout sauf ce qui fallait faire en cet instant. Et puis, c'était elle ou il avait mis du temps à répondre ? Qu'est ce que ça voulait dire ? Il ne voulait pas lui parler ? Mais pourquoi s'était-il laissé entrainé ici alors ? Bon, il est vrai qu'elle ne lui avait pas vraiment laissé le choix mais il aurait très bien pu lui dire d'aller voir ailleurs si il y était. Pourtant il ne l'avait pas fait. Décidément, Amy n'arrivait vraiment pas à comprendre les réactions et les sentiments de Mathéo. Mais qu'est ce qu'il se passait dans sa tête en cet instant ? A quoi pensait-il alors qu'ils étaient tout deux dans cette ruelle, seuls. La Phénix se calma et respira un bon coup, elle dit alors d'une voix très calme.


- Mathéo, regarde moi quand tu me parles. Qu'est ce qu'il s'est passé au cours pour que tu sois comme ça ? J'ai.. j'ai fais quelque chose de mal ?


Sa première phrase avait été dite sans aucune agressivité, c'était même plutôt doux comme voix. La jeune femme eut envie de prendre son menton pour l'obliger à la regarder mais il le prendrait sûrement mal. Mieux valait le laisser faire ce qu'il voulait. En attendant, elle garda son regard bleu sur le jeune homme. Le fait qu'elle n'arrive pas à lire en lui, ça la rendait dingue. D'habitude, elle avait facile à comprendre ce que les autres ressentaient. Mais là, c'était le trou noir. Et puis cet air triste.. Raaaah ! Mais quel imbécile ! Il la rendait dingue ! La brunette eut envie de prendre sa propre tête dans ses mains et de se mettre en boule pour essayer de réfléchir correctement, mais il était hors de question qu'elle montre ce qu'elle pensait. Ah non, aucune chance.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Entre poussière et grincements

Message par : Mathéo Angur, Jeu 25 Fév 2016 - 15:18


Un regard faible, loin de tout, le noir complet dans ses yeux, figé par une peur improbable. Mathéo n'était pas vraiment là, devant elle, alors que c'est ce qu'il voulait, justement. Alors, pourquoi ne pas la regarder ? Pourquoi être si troublé pour tout ça ? Non, il y avait une autre raison à tout ceci, une autre raison qui poussait Mathéo à se cacher. Mais quel est justement cette raison ? Comment le dire, comment arrêter tout ça ? Mathéo ne voulait plus vivre comme ça, à chaque fois troublé par cette fille. Elle lui faisait tourné la tête sans s'en rendre compte et il montre ce qu'il ne va pas, ce qui est tout le contraire d'elle. Elle ne montre justement rien, comme si elle était indétectable, impossible de savoir ce qu'elle à en elle, ses sentiments, impossible de les percevoir...

- Mathéo, regarde moi quand tu me parles. Qu'est ce qu'il s'est passé au cours pour que tu sois comme ça ? J'ai.. j'ai fais quelque chose de mal ?

Mathéo regarda de nouveau Amy, comme si la question l'avait directement ramené en lui, plus ce visage triste, non, plus vraiment, juste un visage neutre, mêlé à un sentiment de honte. Un réveil, juste un petit réveil qui sonnait en lui. Lui dire, maintenant ? Dire pourquoi a-t-il réagi comme ça ? Dire pourquoi il était si triste au final ? Dire pourquoi ils en sont arrivés là ? Bien sûr que oui, mais pas tout d'un coup, tranquillement, sans se pressé.

- Rien. Pas toi... Enfin.. C'est pas que tu as fais quelque chose de mal. Non. C'est moi. Je voulais tant finir mon année à tes côtés, pour bien terminer, mais...

Moment de pause, Mathéo réfléchissait à vive allure, ne détournant plus le regard, les yeux juste baissés.. Mais, rien ne sortit de plus de sa bouche pendant que les secondes défilaient...
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Amy Shields, Ven 26 Fév 2016 - 23:38


Rien. Pas toi... Enfin.. C'est pas que tu as fais quelque chose de mal. Non. C'est moi. Je voulais tant finir mon année à tes côtés, pour bien terminer, mais...


Quoi ? Rolala.. Décidément, Amy ne comprenait rien à ce que Mathéo racontait. C'était pas elle mais lui mais pour finir non, c'était autre chose mais qu'est ce que ça voulait dire tout ça ? La brunette n'avait en aucun cas une réponse à sa question. Bon, il allait falloir qu'elle soit un tantinet plus précise. Cependant, elle avait très peur de blesser le jeune homme en lui posant sa question. Mais d'un autre côté, elle n'allait pas pouvoir rester sans réponse. D'autant plus que sa mine était tellement triste.. Les yeux d'Amy s'attendrirent tandis qu'elle continuait de fixer Math', attendant une réponse de sa part. Vu sa bouche légèrement ouverte, il voulait dire quelque chose mais il n'y arrivait pas. Et puis zut, comment devait-elle procéder pour que ce garçon si étrange ne prenne pas mal ses paroles. La jeune femme s'approcha d'un pas de lui et redis de sa voix douce.


- Mathéo. Ne te creuse pas la tête pour me répondre dis moi simplement les chose. Pourquoi t'es tu mis dans un état pareil et.. Cette larme..


Amy stoppa net. Mince. Lui reparler de cette larme versée n'était peut-être pas une bonne idée. Un garçon qui pleurait c'était plutôt rare. Même si ici le mot pleurer était peut-être un peu fort, la larme que Mathéo avait versée avait secoué la Phénix qui avait encore plus perdu ses moyens. Mais pourquoi ? Que signifiait cette larme ? Pas de la tristesse quand même ? La jeune femme s'en voudrait trop de faire pleurer son ami. Rooh mais qu'est ce qu'elle pouvait faire dans cette situation.. ? Pour l'instant rien.0 Tant que le Poufsouffle ne lui répondait pas, elle ne pouvait rien faire. Ni le consoler, ni l'aider, ni quoi que ce soit. Pour tout ça, elle devait comprendre. Et pour comprendre, seul le jeune homme se tenant à moins d'un mètre d'elle pouvait l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Entre poussière et grincements

Message par : Mathéo Angur, Sam 27 Fév 2016 - 19:16


L'expression, un facteur permettant de savoir ce que dit la personne ou non. Parce qu'à parler comme ça, qui comprendrait ? C'est vrai que c'est assez hâché, assez compliqué, mais il est dans un moment de flou, limite en panique, il était tellement honteux de tout ce qui s'était passer dans l'heure d'avant. Comment pouvait-il en arriver là ? Sérieusement. Il allait pouvoir faire ça vie, tranquille, il allait pouvoir habiter un coin à lui, plus tard, quand il aura économiser assez d'argent grâce au travail de la boutique. Mais en attendant, il est encore pas là, il est dans un stade où la terre s'émiette et risque de s'effondrer à chaque minutes. Alors comment peut-il faire pour éviter le drame justement ? Peut-être en commençant par être plus clair dans ses mots et dans ses expressions. Sinon, c'est pas gagné...

- Mathéo. Ne te creuse pas la tête pour me répondre dis moi simplement les chose. Pourquoi t'es tu mis dans un état pareil et.. Cette larme..

Mathéo regarda Amy d'une manière un peu plus déterminé, comme si elle l'avait électrocuté et qu'il voulait se venger derrière. Enfin presque, il allait pas en arriver là. Jamais. Mais, certes, il laisse exprimer ses sentiments par rapport à certain qui les cachent. Mathéo les laisse sortir, fait voir qu'il va pas bien, fait voir qu'il y a malaise ou fait voir une difficulté à comprendre ce qu'il a en lui. La larme.. celle ci était différente, il avait pas envie de la faire sortir, pas envie de faire voir sa honte, sa tristesse, c'est ainsi qu'il s'est replié et partit vers une autre table oubliant le savoir vivre, oubliant quoi que ce soit de tout manière vu qu'il n'était plus présent dans ce cours.

- J'étais jaloux, sauf que... J'ai eu honte d'intervenir comme ça devant toi. Et ça m'a fait de la peine. J'avais tellement envie de te parler, de terminer avec le sourire. Au final... Désolé Amy, je voulais pas que ça en arrive là.

Mathéo voulait s’asseoir, calmement pour ce libéré l'esprit, être plus clair dans sa tête, parce qu'à ce rythme, ils sont pas sortis de l'auberge...
Revenir en haut Aller en bas
Amy Shields
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


Re: Entre poussière et grincements

Message par : Amy Shields, Dim 28 Fév 2016 - 12:04


J'étais jaloux, sauf que... J'ai eu honte d'intervenir comme ça devant toi. Et ça m'a fait de la peine. J'avais tellement envie de te parler, de terminer avec le sourire. Au final... Désolé Amy, je voulais pas que ça en arrive là. 


Oh Math'.. Ce que venait de dire le Poufsouffle allait droit au coeur de la jeune femme. Mais.. Pourquoi elle ? Il avait bien d'autres amies/amis avec lesquels il aurait put terminer son année avec le sourire. Mais il l'avait choisi elle. Simple coïncidence sûrement. Ils s'étaient retrouvés dans le même cours et comme ils s'entendaient bien, il a voulu passer ses dernière heures d'étude avec elle ? C'était sûrement ça. Simple coïncidence. C'était même sur. Amy répondit d'une voix très douce avec un petit sourire attendri.


- Tu sais, même si tu pars de Poudlard, on ne perdra pas contact. On pourra se voir en dehors, organiser des trucs ensemble. Certe on se verra moins souvent mais ça sera déjà ça. Il ne fallait pas te mettre dans tout te états si c'était ça qui te faisais peur. Maintenant, je ne comprend toujours pas pourquoi tu as été.. agressif envers Jean.. Oui il a prit une place que tu convoitais mais tu aurais pu me demander pour qu'on se voit après le cours. Regarde ou on est maintenant. 


La Phénix espérait que Mathéo n'allait pas prendre mal sa dernière phrase. Ce n'était pas le but. Elle essayait de comprendre tant bien que mal tout ce qui s'était passé. Amy continuait de regarder le jeune homme d'un regard gentil. Ses jambes allaient flancher si elle restait debout. Il faut dire que vu ce qu'elle était en train de vivre, elle avait besoin de se poser. La jeune femme recula pour venir s'asseoir sur une marche d'un magasin fermé à cette heure.


- Excuse moi.


La brunette laissa de la place à côté d'elle au cas ou son compatriote voudrait s'asseoir. Bah oui, ils étaient tout les deux en train de vivre quelque chose d'assez éprouvant pour les nerfs et donc fatiguant. Non ils n'étaient pas paresseux.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Entre poussière et grincements

Message par : Mathéo Angur, Dim 28 Fév 2016 - 15:08


La fatigue, les nerfs à vifs, la honte, la tristesse tout ça mélangé dans le même paquet, ça épuise énormément, mais il ne montrait pas ça fatigué ni ses nerfs, juste sa honte et sa tristesse et c'était amplement suffisant, il n'avait pas envie de montrer ses plus gros défaut, pas devant elle. Il avait le sentiment que ça ne serait pas une très bonne idée, ou plutôt, ça serait l'idée la plus stupide au monde de montrer une colère inutile et déraisonné. Il avait déjà du mal à s'exprimer, n'en rajoutons rien de plus.

Le contact, oui, Mathéo savait très bien qu'il reverrait Amy plus tard, ailleurs qu'à Poudlard, mais, quelque chose n'allait pas, il avait presque l'impression de perdre quelque chose d'important, de très important. Cependant, rien ne changera au fait qu'ils se reverront, ça c'est certains. Puis, il savait très bien qu'elle travaillait au Chaudron dans la même rue où il travaillait lui même à la BAM. Chaque chose en son temps. Comme dit précédemment, ils étaient encore à Pré-au-Lard et les événements se produisent après le "drame" dans son dernier cours de son existence à Poudlard. Il y avait encore des choses à régler, des mots à dévoiler. Car Amy veut comprendre, Amy ne savait pas ce qu'il l'a poussé à réagir comme ça devant Jean. D'où ces mots étaient dur, méchantes, pas sympathique. Et c'est de ça qu'il a vraiment honte. De s'emporter pour une place.

- Excuse moi.

Elle s'était assis, chose que Mathéo voulait faire mais qu'il n'osait pas faire. Parce qu'il avait peur de le faire, de se rendre une nouvelle fois ridicule. Mais allons, ce n'est qu'Amy, comment peut-il être ridicule en allant s'asseoir ? Du coup, sans se poser de questions, Mathéo s'assit à côté d'elle. La regardant avec le premier sourire depuis le cours.

- Ce qui s'est passé avec Jean n'aurait jamais du arriver. J'ai agit instinctivement, comme si je voulais vraiment cette place, mais j'ai honte d'avoir dis des choses aussi méchante, devant toi, de t'avoir imposer ça. Je me rends compte que je m'attriste tout seul, comme un con. J'ai mal agis Amy.. Et cette jalousie.. Oui, j'aurais du te demander de venir parler avec toi après le cours, oui, j'avais pas à agir comme ça. Mais, tu es mon amie. Et la seule personne dans ce cours que je voulais passer avec toi. Seulement, maintenant, je me sens honteux et ridicule d'avoir fait ça. Je suis encore désolé... J'ai même manqué de savoir vivre, oser dire à la prof qu'elle a mal agi, j'étais pas bien. Vraiment pas bien.

Mathéo cette fois, dévoilait ce qu'il pensait réellement, allant jusqu'à dire ce qu'il s'est passé avec la prof juste après le cours. Cette phrase, qui ne pouvait qu'être méchante envers Alicia. Le pire, c'est qu'il ne voulait pas faire ça, juste lui dire ce qu'il pensait vraiment de ce qu'elle venait de faire, de lui dire à quel point d'arrêter de s'acharner sur lui. Parce quand t'as le serpy qui te met dans cet état juste parce qu'il s'est installé et que t'as la prof derrière qui en rajoute une couche.. Mathéo ne pouvait que se sentir amoindrie. Et c'est exactement ce qu'il s'est passé. Et du coup, il le fait ressortir devant son amie. Devant la personne avec qui il a mal agi..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Entre poussière et grincements

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 6

 Entre poussière et grincements

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.