AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque
Page 1 sur 9
A côté des fenêtres
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Jayden Moonstone
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A côté des fenêtres

Message par : Jayden Moonstone, Lun 5 Jan 2015 - 20:32


sujet ouvert avec l'accord de Luke Belt


avec Eryeen

L'hiver s'annonçait assez doux cette année. Les fêtes de fin d'année étaient déjà passées, et il n'y avait toujours aucune trace de neige dehors. Pourtant, la majorité des élèves étaient regroupés à l'intérieur du château, comme s'il faisait un froid glacial à l'extérieur. La bibliothèque étaient blindée de monde. Peut-être que les dernières années commençaient déjà leurs révisions pour les Aspics... En tout cas, Jayden Moonstone avait trouvé une place près des fenêtres, à une table de quatre personnes où ils étaient à présent trois. Il ne connaissait pas les deux autres élèves, mais ça ne le gênait pas d'être entouré d'inconnus. De toutes façons, il n''avait pas eu le choix, toutes les autres tables étaient prises.

Le garçon était plongé dans ses livres. L'un parlait de Quidditch, l'autre de sports moldus. C'était une des rares choses dont il se souciait en ce moment. Le sport, le sport, le sport. Et une fois que quelque chose l'intéressait, il y consacrait corps et âme, jusqu'à ce que quelque chose d'autre le distrait.
Assis au fond de la pièce, il n'entendait même pas le boucan que faisaient les autres élèves et la bibliothécaire qui ne cessait de répéter des "Chut !" et des "Silence !". Il ne remarqua même pas qu'une quatrième personne s'était joint à leur table. Il perçut à peine les quelques gloussements discrets soudain survenus sur son passage. Au bout d'un moment, le Gryffondor daigna enfin lever le regard. Quelques adolescents chuchotaient en regardant dans sa direction. Dans sa direction ? Hmm... En y regardant de plus près, ils regardaient plutôt en direction de la jeune femme qui s'était assise face à lui. Jayden posa à son tour son regard sur elle. Aryan, ou quelque chose du genre, un prénom très peu commun...

Mais oui ! Il s'agissait de la Serpentard qu'il avait aperçu quelques jours plus tôt en pleine nuit dans les couloirs ! Le métisse était parti fumer à l'extérieur du château. En voulant retourner à sa salle commune, il avait soudain distingué une silhouette au loin dans un couloir... Une silhouette nue ! Pendant quelques fractions de secondes, il s'était demandé si la drogue ne lui jouait pas des tours. Il avait voulu s'approcher, avant de se rendre compte qu'elle se tenait en compagnie d'une préfète. Il avait donc attendu que les deux filles s'éloignent de lui pour enfin remonter jusqu'à la salle commune des Gryffondors.

Jayden fit semblant de se replonger dans ses livres, mais il était à présent trop distrait. Le visage masqué par son ouvrage, il murmura d'un ton taquin en se retenant de rire : « Salut la nudiste ! »
Revenir en haut Aller en bas
Eryeen Estheim
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Eryeen Estheim, Lun 5 Jan 2015 - 21:46





Cela faisait plusieurs jours que les professeurs surchargeaient les élèves de septième année sous une tonne de devoirs à faire, oubliant de ce fait que c’était les vacances. Qu’à cela se tienne, ils avaient quand même pas mal de temps pour les finir sans pour autant ne pas profiter de leur temps libre. Comme on dit si bien, autant remettre à demain ce que l’on pouvait accomplir le jour même. Quoique, pensé ainsi cela sonnait quelque peu étrangement aux oreilles mais bon… Eryeen n’avait jamais été réellement capable de retenir des proverbes, certains ne lui étaient pas inconnus pour  autant. Juste qu’elle n’avait pas envie de rechercher la vraie phrase, surtout qu’au final elle s’en foutait un peu, cela n’allait franchement pas lui changer la vie. Toujours est-il que dans sa tête, vacances rimaient avec glandouille et il était hors-de-question qu’elle les passe à potasser ses bouquins tous les jours pour faire ce qu’on lui avait demandé.

Il lui fallait donc s’occuper un peu, cependant les activités à Poudlard n’étaient pas vraiment attirantes. En effet, la Serpentard avait envie de faire des bêtises, malheureusement les idées venaient à manquer pour ce qui était de faire les 400 coups. Tant pis, une fois n’était pas coutume, autant aller se faire chier dans un endroit fait pour cela. Tient, comme la bibliothèque par exemple. C’était l’endroit excellent pour s’ennuyer ! La demoiselle prit donc le chemin de sa prochaine destination où elle pourrait s’en donner à cœur joie afin de faire passer le temps. Lorsque la Verte arriva, elle entendit un petit brouhaha et surtout la voix autoritaire de la gérante de la Bibliothèque qui demandait en vain un peu de silence. Discrète, Eryeen s’éclipsa du côté des rayons traitant des sports en général, qu’ils soient d’origine magique ou non. A quelques pas de l’endroit où elle était en train de regarder les tranches de livres se trouvait une table de lecture.

Prenant un ouvrage au hasard, la sorcière constata qu’il parlait de ce que les moldus nommaient football, un genre de loisir que la jouvencelle ne connaissait pas tellement. Cool, au moins elle pourrait apprendre quelque chose tout en perdant son temps ici. Que demande donc le peuple ? Rien de plus à vrai dire, c’était juste parfait.  Le livre en main, elle alla donc s’assoir à la table tout près d’elle, prenant place devant un autre élève qui y était déjà.  Alors qu’elle était en pleine lecture, la demoiselle entendit quelques gloussements un peu irritants. Cela avait commencé depuis qu’elle était entrée dans la pièce mais croyant qu’elle n’en était pas la cause, la Serpentard ne s’en était pas occupée outre-mesure et s’était donc contentée de faire ce qu’elle avait à faire. Cependant, même si les ricanements ne l’embêtaient pas plus que cela, ce ne fut pas vraiment le cas de l’audible « SALUT LA NUDISTE ! » qu’on lui avait lancé. Levant le nez de son ouvrage, son regard acier se posa sur le garçon en face d’elle qui avait prit la parole. Même si ce dernier avait son livre devant lui, il n’était pas difficile de se rendre compte que c’était lui qui venait de lui murmurer ce mot puisque ce dernier était à moitié mort de rire.


« - Je te demande pardon ? répondit simplement la donzelle en le regardant d’un air interrogateur. C’est à moi que tu parles, le morveux ?  »

Non, mais juste pour être sûre que cela soit le cas. D’où est-ce qu’il la traitait de nudiste, lui, le petit garçon qu’elle ne connaissait pas ? Ces jeunes… Ils se croyaient vraiment tout permis, c’était grave quand même !  Ne sachant pas trop si ce dernier l'insultait ou se moquait d'elle, Eryeen décida d'adopter un ton assez agressif envers son interlocuteur. Par contre, elle se demandait de quoi il se donnait le droit de dire que c'était une nudiste, surtout qu'ils ne s'étaient jamais rencontrés avant cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden Moonstone
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Jayden Moonstone, Lun 5 Jan 2015 - 22:16


Le petit qui était assis à ses côtés avait tendu l'oreille, attisé par la curiosité. En temps normal, Jayden lui aurait jeté un regard noir pour le dissuader d'écouter leur conversation. Il n'aimait pas qu'on se mêle de ses affaires. Mais il ne s'agissait actuellement pas de lui, et il se fichait bien qu'on entende ce qu'il avait à dire. Après tout, ce n'était pas lui qui risquait d'avoir honte...

Le Gryffondor s'attendait à ce que l'adolescente réagisse assez violemment. Il aurait fait de même si on lui avait balancé une remarque de ce genre. Et puis elle n'avait certainement pas envie qu'on lui rappelle ce qu'il s'était passé quelques jours plus tôt. Surtout qu'elle devait penser que personne ne l'avait vue...
Jayden répondit d'un air faussement étonné : « Oh ça va, sois pas si susceptible c'était pour rire ! Pis ça fait du bien de prendre l'air de temps en temps. Personnellement j'ai pas l'habitude de sortir comme ça dans Poudlard mais bon, chacun ses habitudes. » Il avait gardé son visage derrière son livre, et la Serpentard ne pouvait donc pas voir le sourire moqueur qui berçait ses lèvres charnues. Mais elle devait bien entendre au son de sa voix que Jayden était amusé par la situation. Il risquait bien de se faire une ennemie de plus. Décidément, en ce moment il se mettait pas mal de gens à dos. Mais il n'y accordait guère d'importance. Il n'avait plus l'âme à se faire des amis de toutes façons ces derniers temps.

D'un naturel taquin, le brun enfonça encore plus le clou en chuchotant : « En tout cas, je t'ai aperçue de loin, mais t'as l'air plutôt gâtée par la nature. » En même temps que ses paroles, il avait enfin décidé de poser son livre sur la table, et avait penché le cou vers la jeune femme pour qu'elle seule l'entende. Ça ne le dérangeait pas qu'on entende ses petites moqueries, mais de là à ce que tout le monde l'entende faire des compliments ça non !
Jayden la regardait à présent avec un large sourire au coin des lèvres, attendant impatiemment de voir sa réaction lorsqu'elle comprendrait que oui, quelqu'un l'avait vue cette nuit là dans le château.


Dernière édition par Jayden Moonstone le Lun 5 Jan 2015 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eryeen Estheim
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Eryeen Estheim, Lun 5 Jan 2015 - 22:58


Les sourcils de la jeune fille se froncèrent lorsque l’autre lui dit de ne pas être aussi susceptible alors qu’il était en train de simplement la taquiner. D’accord… Il avait une drôle de façon de se faire rire en tout cas, que cela soit les autres ou lui-même. En effet, Eryeen n’avait pas trop compris le délire du Gryffondor à trouver drôle d’insulter les gens qu’ils croisait de nudiste et encore moins une fille inconnue et plus âgée que lui… Enfin, il faut des fous dans un monde, cependant la façon dont l’autre s’adressa à elle était tout sauf involontaire et la Verte se demanda si il ne faisait pas exprès d’insister là-dessus puisqu’il disait que si cela avait été lui, il ne se serait jamais baladé de la sorte dans Poudlard ajoutant pour clôturer sa tirade que tout le monde avait ses goûts.

« - De quoi ? »

Demanda Eryeen en secouant la tête sans comprendre. Faut dire qu’elle n’avait pas l’habitude que des ploucs de Gryffondor s’occupent d’elle et encore moins qu’un de ces derniers ose se moquer ouvertement d’elle. En fait, c’était surtout le fait qu’on lui parle de choses aussi déroutantes que prendre l’air de temps en temps c’était bien. Disons que d’aussi loin qu’elle s’en souvenait, la Serpentard ne se rendait que rarement dehors, surtout lorsqu’elle avait cours à l’extérieur. Le reste du temps, la jouvencelle préférant rester plutôt dans le château. Si elle ne savait pas à quoi pouvait bien faire allusion ce garçon, Eryeen ne tarda pas à se rendre compte du contexte lorsque son interlocuteur mit sa main devant la bouche pour lui murmurer aussi innocemment qu’ai début qu’il l’avait aperçue de loin, ajoutant qu’elle avait l’air gâtée par la nature. Le gamin assit à côté d’eux avait lui aussi tendu l’oreille, essayant d’écouter la conversation de ses aînés, allant même jusqu’à se pencher entre eux.

« - Dégages de là, toi ! On ne t’a pas appris à ne pas écouter des conversations qui ne te regardent pas ?"

S’écria Eryeen en repoussant violemment le môme en arrière. Puis, reportant son attention sur l’autre, elle reprit la parole à son adresse d’une voix où vibrait la colère. La Serpentard fusilla le lion d’un regard assassin. Elle venait de comprendre de quoi en retournait la conversation et surtout le fait que l’autre se moquait effectivement d’elle en parlant d’elle et de son corps. Le seul moment où ce mec l’aurait vue à poil comme il dit, c’était lorsqu’elle s’était fait pincé par une fille de sa Maison qui avait été Préfète à cette époque-là.

« - Tu m’as vue cette nuit-là, alors ? demanda Eryeen en essayant de se calmer un peu, histoire de ne pas se jeter sur l’autre pour l’étrangler. En quoi tu peux te permettre de te moquer de moi, hein ? Mince, je ne savais pas que des gamins pervers pullulaient dans le château la nuit tombée ! »

Non c’est vrai… Surtout que ces petits crétins qui se promenaient la nuit dans le château et qui tombaient sur elle justement cette soirée-là, ce n’était pas de chance pour la sorcière… Surtout qu’il avait dû bien se rincer l’œil en l’aperçevant, puisque ce dernier avait avoué qu’il l’avait trouvée bien physiquement.

« - Être une courge lubrique à ton âge… fit Eryeen dans un petite moqueur, cette fois. Tu n’as pas honte, j’espère ? En tout cas tu as pu te rincer l’œil mais ne t’inquiète pas que ce sera la première et dernière fois que tu m’apercevras ainsi, morveux. »

C’était encore un gosse… A son âge, même si il y avait à tout cassé trois ans d’écarts entre eux, la demoiselle ne s’occupait pas de la sexualité et de croiser des mecs avec des pecs et de belles gueules… Quoique, les temps changent, comme on dit. Si les gamins dans son style se mettaient à regarder du porno, c'était quant même le début de la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden Moonstone
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Jayden Moonstone, Lun 5 Jan 2015 - 23:34


Son interlocutrice ne sembla d'abord pas comprendre où il voulait en venir. Aurait-elle oublié ? S'était-il trompé de personne ? Ou faisait-elle simplement semblant parce qu'elle n'assumait pas ce qu'il s'était passé ? Jayden optait plutôt pour la troisième option. En y pensant, il aurait peut-être réagi de cette manière lui aussi. Il ne savait pas exactement comme elle s'était retrouvée dans cette situation, mais ce n'était certainement pas quelque chose dont on pouvait se vanter.

Jayden ne put s'empêcher d'être amusé par le comportement du gamin à côté de lui. Il est bien curieux celui-là ! pensa-t-il. En tout cas, Eryeen le remit bien vite à sa place, et le petit ne broncha pas. Il replongea dans ses occupations aussitôt. A son âge, ça devait être impressionnant de se faire bousculer par une sixième ou septième année. Jayden en avait fait les frais lui-même lorsqu'il était plus jeune. Mais les Gryffondors étaient réputés pour être courageux, et il n'avait jamais eu peur des plus grands que lui, même si ceux-ci l'avaient toujours pris pour un morveux. Encore maintenant il se faisait insulter de la même manière, preuve il y a quelques minutes à peine. Pourtant il avait grandit, il était en quatrième année et faisait déjà presque un mètre soixante dix. Il dépassait beaucoup de garçons de son âge. Mais rien à faire, un quatrième année restait un quatrième année, et certains "grands" continuaient de le prendre pour un bleu. Peut-être que le manque de maturité y était pour quelque chose.

« Gamins pervers... » L'insulte résonna en lui comme un écho sans fin. Jayden était impulsif, il avait souvent tendance à réagir au quart de tour. Mais le soudain silence qui s'était installé dans la pièce le fit y réfléchir à deux fois. Pour une fois, il n'allait peut-être pas passer pour la caricature type du Gryffondor qui ne sait pas contrôler ses émotions. Et puis, la conversation était plutôt amusante. Il suffisait simplement de garder son sang-froid et de répondre avec dérision.
La Serpentard n'avait pas tout à fait tort. En effet, Jayden arrivait à un âge de l'adolescence où ses hormones commençaient doucement à faire leurs effets. La puberté n'était pas un des moments les plus faciles, surtout pour les garçons. Quoique, les filles devaient bien en baver aussi. En tout cas, ce n'était pas pour ça qu'il se considérait comme un pervers. Il décida de rediriger le sujet vers la jeune femme en lui répondant : « La dernière fois, oh j'en doute pas ! Je suis certain que très peu d'hommes ont pu voir ce que j'ai vu. Ce n'était sûrement pas pour rien que tu te trouvais avec une fille ce soir là... » Il insista sur le mot "fille". Il ne savait toujours pas pourquoi elle s'était promenée nue, mais une chose était sûre : elle s'était trouvée en présence d'une préfète. Jayden avait donc bien le droit de penser qu'elle pouvait avoir un penchant pour ces dernières...
Revenir en haut Aller en bas
Eryeen Estheim
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Eryeen Estheim, Mar 6 Jan 2015 - 17:18


Heureusement que la demoiselle avait repoussé le gnome, sinon il allait devenir comme le rigolo qui se trouvait en face d’elle. Il était donc normal que la demoiselle l’écarte de la conversation qui était non seulement quelque chose qui était loin d’être ses oignons mais également pas de son âge puisque le contexte dans lequel Eryeen avait été vue nue dans les couloirs une nuit n’avait pas étés mentionnés. Une situation fort inconfortable pour la vert et argent surtout que les interprétations étaient nombreuses et synonyme de naissance de rumeurs erronées. C’était marrant en tout cas de dire que les rumeurs qui couraient à son sujet étaient fausses, puisque d’ordinaire, c’est le cas. Ce n’était que des ragots lancé et répétés en chaîne afin de nuire à une personne dont la cible ici était l’anglaise. Une chose était certaine, c’était que plus le temps passait, plus la conversation prenait un dangereux tournant ! C’est ce à quoi pensa la sorcière depuis un petit moment déjà en écoutant l’autre. Fallait dire que parler de sa petite mésaventure d’il y a quelques temps avait de quoi la mettre en rogne, surtout que l’autre s’amusait à enfoncer le clou le plus possible avec ses sous-entendus de Mer**.

Encore une preuve à l’appui fut la remarque plutôt mesquine et assassine du jeune homme de Gryffondor, ce dernier disant qu’un petit nombre de garçons auraient pu être à sa place et voir cette maudite scène, terminant par le fait que ce n’était certainement pas pour une raison accompagné d’une autre fille. Tout en disant cela, il avait bien évidemment appuyé le mot ‘’fille’’ histoire probablement de bien insister sur le fait qu’être à poil dans les couloirs durant la nuit accompagné d’une autre, comme si il avait l’idée que l’orientation sexuelle de son interlocutrice était pas comme celles des gens normaux. C’était évidemment complètement faux, Eryeen n’avait pas de penchant pour les autres filles, néanmoins même si c’était effectivement le cas ou non, ce n’était pas les affaires de ce tordu. Se retenant une seconde fois de se jeter sur l’autre pour l’étrangler, la Serpentard se demandait où est-ce qu’il allait bien pouvoir s’arrêter ? On dirait qu’il aimait bien se faire des ennemis en tout cas, chose qui était maintenant acquise ou qui le sera bientôt car les limites de la jouvencelle n’allaient pas tarder à céder…


« - N’importe quoi ! Est-ce donc là tout ce que tu as trouvé pour m’emmerder ? Répondit froidement Eryeen en jetant un regard noir à l’autre. Sinon je te conseille de parler avec les intéressées avant de te faire une théorie fumeuse. Cela tombe bien, tu en as une devant toi qui pourrait te raconter la raison pour laquelle elle s’est retrouvée à poil dans les couloirs. La vraie raison, évidemment. Pas celle d’un crétin qui n’a rien de mieux à faire que raconter des ragots. »

Eryeen avait la voix tremblante, signe qu’elle essayait de contenir sa rage. De quel droit ce mec se permettait-il donc de sous-entendre qu’elle avait des mœurs pas comme les autres ? Tout ce que la Serpentard comprenait à présent, c’était qu’elle était en compagnie d’un personnage qui s’amusait à faire chier ses condisciples. Ce n’était même plus de la taquinerie mais bien de la mesquinerie qui sortait de sa bouche. Finalement, la Serpentard se leva et prit son sac qu’elle posa sur la table de lecture. Reportant son attention sur son interlocuteur, elle reprit la parole.

« Si ta vocation est d’être une commère, tu es sur la bonne voie en tout cas. Fis Eryeen en regardant le Griffon d’un air moqueur. Moi en tout cas, je n’ai rien à faire avec des gamins dans ton genre. Au plaisir ! »

Eryeen lui fit un signe de main avant de mettre son sac en bandoulière sur ses épaules. Peut-être qu’ils auraient pu être amis dans un autre vie, néanmoins actuellement c’était loin d’être le cas. Qui sait, après quelques années il pourrait gagner en maturité… Parce que là… Ce n’était pas vraiment ça ! Quoi qu’il en soit, elle en avait fini avec lui. Il était donc inutile qu’elle reste dans la bibliothèque sinon elle aurait très certainement été envoyée chez le directeur pour avoir malmené un autre élève. Un maléfice, c’est si vite formulé !
Revenir en haut Aller en bas
Jayden Moonstone
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Jayden Moonstone, Mar 6 Jan 2015 - 19:22


Jayden remarqua que plus ils avançaient dans la conversation, plus les yeux d'Eryeen se remplissaient de colère. Il fallait qu'il arrête ses sous-entendus moqueurs, ou la situation allait mal tourner et ils devraient continuer leur querelle en dehors de la bibliothèque, voire en retenue si cela allait trop loin... Ce ne serait pas la première fois qu'il aurait une altercation avec une Serpentard de son âge. Décidément, le garçon ne semblait pas bien s'entendre avec les vipères. Avec les garçons de cette maison ça se passait bien en général, mais pas avec les filles, allez savoir pourquoi...

La demoiselle ne manqua pas de lui conseiller de discuter avec les intéressés en question. Peut-être aurait-il pu demander, c'est vrai. Il ne savait même pas pourquoi il n'y avait pas pensé. Peut-être parce qu'il préférait imaginer sa propre version. C'était bien plus amusant et intéressant. D'ailleurs, sa soudaine colère lui faisait penser qu'il n'avait peut-être pas tort... Il réalisait bien à présent que la discussion avait dépassé le stade de la taquinerie.
Il s’apprêtait à lui demander finalement quelle était la vraie version de toute cette histoire, mais la Serpentard se leva brusquement pour prendre son sac. Elle semblait sur le point d'exploser. Sous l'effet de surprise, Jayden la regarda avec des yeux ronds en se mordillant la lèvre. Il n'avait pas égayé sa journée, c'était certain. Il s'était attendu à ce qu'elle lui envoie un livre au visage, ou même peut-être une gifle pour lui remettre les idées en place, mais elle ne faisait que ses affaires. Elle n'avait pas l'air désireuse de passer une seconde de plus en sa compagnie.

La bibliothécaire, interpellée par le bruit sourd qu'avait provoqué le sac posé sur la table, s'était approchée d'eux, les sourcils froncés. Néanmoins, elle se tenait encore à plusieurs mètres d'eux, attendant de comprendre ce qu'il se passait, sûrement pour décider si elle devait intervenir ou non.
Jayden écouta les dernières répliques de son interlocutrice, intéressé par la tournure que prenaient les évènements. Hmm j'y suis peut-être allé un peu fort, pensa-t-il. Lorsqu'elle s'éloigna enfin en lui faisant un signe de la main comme s'ils étaient de bons amis, Jayden ne put s'empêcher d'afficher un sourire amusé. Elle avait tout de même un sacré caractère. Une fois à l'autre bout de la pièce, il se décida à lui répondre d'un ton faussement amical, d'une voix forte pour qu'elle puisse l'entendre : « Allez à plus ! Tu me raconteras la vraie version une autre fois, bonne soirée ! » Puis il replongea dans ses livres, toujours avec le même sourire amusé au visage. Il avait faillit ajouter "la nudiste" à la fin de sa phrase, mais au bout du compte il avait jugé que c'était peut-être un peu trop.

FIN DU RP tongue

Revenir en haut Aller en bas
Anya Lovegood
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Anya Lovegood, Dim 18 Jan 2015 - 19:13



Recherches à la bibliothèque
Solo



[RP solo]

Aujourd'hui, Anya s'était levée de bonne heure car elle avait décidé de se rendre à la bibliothèque pour en apprendre plus sur le monde magique. Elle souhaitait connaître le plus de sujets possible avant sa rentrée, étant arrivée depuis peu. La bibliothèque était une grande salle pleine de livres, rangés sur de grandes étagères. Seulement, ces livres étaient magiques et changeaient de place tout seuls. La jeune fille était très impressionnée et se baladait dans les différents rayons.

Certains thèmes l’intéressaient plus que d'autres comme les enchantements, les sortilèges de protection, la conjuration ou métamorphose de l'air, la médicomagie, la Défense contre les Forces du Mal, les potions et les plantes, et voire, certains maléfices et malédictions. La jeune fille déposa alors les livres qu'elle avait trouvé sur une table à côté des fenêtres, pour profiter de la lumière naturelle. Il y avait une vingtaine de livre sur ce bureau, empilée proprement. Elle sortit ensuite une pile de petites feuilles et s'assit sur la chaise en face de la table. Anya commença par feuilleter le livre d'enchantements et sélectionna ceux qui étaient pour elle, les plus importants pour une première année. Elle nota, avec sa plus belle écriture, le nom du sort, sa formule, le geste de la baguette et les différentes conditions pour l'utiliser. Un sortilège, une feuille !

Elle fit la même chose pour la majorité des matières, sauf les potions. Elle écrivit sur feuille le nom de la potion et sa recette. Les potions étaient une vraie découverte pour la jeune fille. Anya était stupéfaite au sujet des effets de certaines potions. Elle classa toutes ses feuilles en fonction des matières et par ordre alphabétique, en les scellant entre elles.

Anya resta toute la journée dans la bibliothèque jusqu'au coucher du soleil. Elle prit le temps de ranger correctement les livres et sortit de la salle, ses recherches dans ses bras, assez fatiguée.

[This is the end~]

Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Aurea Eston, Lun 2 Fév 2015 - 20:33


HRPG:
 

RP avec Teddy Grindewald

Un rayon de soleil vint traverser une fenêtre du château de Poudlard. Derrière celle-ci, une jeune blonde était attablée à une table de la bibliothèque, en train de noter diverses informations sur un parchemin. En cette fin d’après-midi, la bibliothèque était assez calme, ce qui permettait à Aurea de se concentrer sur son travail ; contrairement à la Grande Salle ou à la Salle commune des Poufsouffles qui étaient deux endroits assez bruyants et ne permettant pas d’acquérir la concentration nécessaire pour travailler convenablement. La jaune et noir s’était attelée à la lecture d’un livre sur les plantes exotiques, ce qui lui permettrait de compléter son devoir de botanique.

Ayant terminé de résumer un chapitre, la jeune blonde releva la tête et porta son regard à travers la fenêtre. Elle aimait beaucoup cette place et essayait toujours de s’y installer. En effet, la table était installée à côté d’une fenêtre qui donnait sur le parc de Poudlard et, plus précisément, sur le lac. Aurea contempla quelques instants ce magnifique paysage et se dit, encore une fois, qu’elle avait beaucoup de chances de pouvoir étudier dans un tel environnement. Cette pensée lui fit immédiatement penser aux BUSEs qu’elle devrait passer en fin d’année et pour lesquelles elle essayait de se préparer au maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Teddy Grindenwald
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: à côté des fenêtres

Message par : Teddy Grindenwald, Mar 3 Fév 2015 - 14:00


Rp avec Aurea Eston

Quand Teddy arriva à la bibliothèque, elle lui parut bien vide. Tous les élèves devaient être dans le parc ou, en tous cas, dehors. En effet, cette journée était magnifiquement ensoleillée accompagnée d'un température très douce : idéal pour se promener entre amis ou avec ses animaux.

Pourquoi n'est-il pas avec eux, dehors entrain de s'amuser ? me diriez vous; et je vous répond que Teddy adorait s'avancer dans ses devoirs, alors il venait pour commencer sa dissertation de divination. Teddy est un élève très impliqué dans son travail, il ne peut se permettre de le bâcler. Il doit travailler dur si il veux avoir ses ASPIC et ses BUSE avec une mention plus que convenable, pour avoir une place confortable dans le monde professionnel.

Quand Teddy chercha une place pour s'asseoir, il eut le choix : toutes les places étaient libres, toutes sauf une. Teddy remarqua la jeune blonde assise près de la fenêtre, et sans savoir pourquoi, il se dirigea vers elle.


- Hey, ça va ? C'est la première fois que je te vois, pourtant tu ne passe pas inaperçue. dit Teddy en rougissant.

Oh non, ce n'était pas un coup de foudre, c'est juste que le jeune homme s'étonna de n'avoir jamais croisé cette belle blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Aurea Eston
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Aurea Eston, Mar 3 Fév 2015 - 21:49


Perdue dans ses pensées, Aurea ne remarqua pas qu’un jeune homme venait d’entrer dans la bibliothèque. Elle fut cependant ramenée à la réalité lorsque celui-ci s’approcha d’elle et la salua.

- Hey, ça va ? C'est la première fois que je te vois, pourtant tu ne passe pas inaperçue.

La jeune Poufsouffle haussa un sourcil. Elle n’aimait beaucoup qu’on l’aborde de cette manière. N’étant pas très à l’aise en ce qui concerne les relations humaines, surtout avec des garçons, elle pensait toujours qu’on se moquait d’elle. Dans ce cas-ci, sa première pensée fut de se dire que ce garçon voulait la draguer ; ce qui l’a mis tout de suite sur ses gardes. Ensuite, se disant qu’elle se faisait peut-être des idées, elle décida de voir où cette conversation pourrait la mener.

En prenant alors un ton qui se voulait le plus neutre possible (et pas trop cassant si possible), elle lui répondit.

« Salut. Merci pour le compliment mais tu sais, vu le nombre de filles qu’il y a dans cette école, c’est un peu normal que tu ne m’aies pas encore vue. Et puis, nous ne sommes pas dans la même maison. » Il est vrai que, bien qu’ayant des cours en commun, il était difficile de se faire des connaissances avec d’autres maisons. Même si ce genre de situation pouvait le permettre.

Espérant ne pas avoir blessé le Serdaigle avec ses paroles (ce n’était pas son attention), elle poursuivit alors.

« Si tu veux t’installer, je t’en prie, la place est libre. » dit-elle en lui désignant la chaise située de l’autre côté de la table.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: A côté des fenêtres

Message par : Invité, Jeu 19 Mar 2015 - 22:37


"Je me permet de rp le sujet n'étant pas utilisé depuis le 3 février"

Rp avec Eléna Gilbert

Lyria, qui  avait sa dernière heure de cours de la matinée libre, s'était rendue à la bibliothèque afin de s'octroyer un moment de tranquillité. La jeune femme déposa donc une partie de ses affaires de cours dans son dortoir puis monta les étages. Dans les couloirs, elle du slalomer entre les élèves, certains courant pour ne pas être en retard en cours, d'autres flânant un peu plus.  La brune évita de justesse une première année, semblait-il, mais passa au travers d'un fantôme , elle ne put réprimée un frisson. Cette sensation n'était vraiment pas des plus agréables mais en étudiant à Poudlard ce n'était en rien étonnant, cependant la poufsouffle n'arrivait pas à s'y habituer. Elle s'excusa auprès du revenant avant de continuer son chemin dans le dédale de couloir. Une fois arrivée à destination, elle salua la bibliothécaire et passa dans les divers rayons de ce lieu afin d'y trouver un livre qui l'inspirerait. Quand elle dénicha son bonheur, la septième année se mit en quête d'une place non occupée, ce qui s'avéra plutôt compliqué.

* Pourquoi sont ils aussi nombreux la.. Pourquoi sont ils pas dehors, à profiter du beau temps ?..  Ils bossent, réfléchis ma pauvre fille !! *

Quand elle se répondait à elle même de cette manière, Lyria avait le sentiment d'avoir une double personnalité, au minimum. Ce n'était pas forcément bien, mais comme personne n'était au courant, elle ne s'en souciait guère. Reprenant sa recherche, elle eut le plaisir de voir que le coin près des fenêtres n'était pas occupé. Elle se mit à sourire et pressa le pas afin de pouvoir s'installer sur la chaise la plus près des fenêtres. La demoiselle posa son livre sur la table, se perdant dans la contemplation du paysage. Lorsque quelqu'un s'approcha elle sursauta, blasée de sa réaction, la pouffy fit un sourire d'excuse à la gryffondor, d'après la robe, venue vers elle.

Bonjour... Euh excuse moi pour mon sursaut.

Elle fixa sa camarade, attendant de voir ce que celle-ci voulait. Le temps que la rouge et or lui réponde, Lyria la détailla un peu mais en essayant d'être discrète, ne voulant pas la mettre mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A côté des fenêtres

Message par : Aiko Wilkerson, Sam 21 Mar 2015 - 11:26


Ce jour-là, l'envie d'aller étudier tranquillement à la bibliothèque prit Eléna de plein fouet. Elle aimait beaucoup cet endroit et ce pour la diversité des livres proposés ainsi que pour le calme qui y régnait. C'était rare qu'elle s'y déplace, généralement elle n'y allait que pour emprunter des livres et elle faisait ses devoirs dans la salle commune, généralement, la salle n'était pas si bondé que cela après dix heures. Mais bon, parfois la lionne aimait tout aussi bien étudier à la bibliothèque, même si c'était plus rare.

Elle avait à rendre pour vendredi deux rouleaux de parchemin au professeur de défense contre les forces du mal sur les inféris, les duels ainsi que les sortilèges de défenses. C'était un gros devoir qui n'était pas à prendre à la légère et la lionne avait déjà pu voir un bon nombre de livres idéals pour répondre aux différentes questions posés par Boccini. Elle sortit alors de la salle commune, parchemin, plume et livres dans les bras, puis se rendit au premier étage. Arrivé, la brune prit un couloir dans l'air est et entra dans la bibliothèque. Il y avait déjà plusieurs personnes, essentiellement des Serdaigles et Poufsouffles, il y avait peu de Gryffondor et encore moins de Serpentard. Au fond de la bibliothèque, près des rayons consacrés à la défense contre les forces du mal, Eléna aperçut une place libre, en face d'une jeune fille juste à côté d'une fenêtre.

La jeune fille ne semblait pas agressive, au contraire, elle avait l'air bien sympathique. La lionne traversa alors la bibliothèque. Avant de s'installer près de la jeune fille qui semblait, à son uniforme, être une Poufousffles, Eléna fit un détour par le rayon de défense et y prochain plusieurs livres intéressants qui n'auraient pu que l'aider. Une fois son choix fait, elle s'approcha discrètement de la fille qui semblait rêvasser. Un livre était posé sur la table, mais sa lectrice regardait par la fenêtre. La lionne posa ses livres ainsi que ses parchemins et sa plume avant de faire un sourire à la Poufosuffle qui venait de sursauter. Gentiment, la jeune fille en face d'elle lui adressa un bonjour puis s'excusa pour son sursaut. La lionnes s'installa puis se présenta.

-Bonjour, j'espère que je ne te dérange pas. Je suis Eléna. Comment est-ce que tu t'appelles ? C'était mieux avant d'engager une conversation de connaître le nom de la personne avec qui l'on allait discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: A côté des fenêtres

Message par : Invité, Dim 22 Mar 2015 - 11:53


Lyria eut un sourire sympathique, faisant une fois de plus apparaître ses deux fossettes de chaque côté de son visage, envers Elena quand celle-ci se présenta. La jeune femme s'installa ensuite  face à elle avant qu'elle n'est pu lui répondre, de ce fait la jaune et noire avait arrêté de la détailler.  A la place elle se mit à jouer avec son livre et se força à regarder la gryffondor dans les yeux. C'était pour elle assez difficile de se sentir fixer de la sorte et de ne pas baisser le regard, elle se mit à rougir lorsqu'elle répondit enfin à sa camarade.

Enchantée Eléna, je suis Lyria Snow en septième année à poufsouffle. Enfin tu as du le comprendre en voyant ma tenue...

*Mais qu'elle idiote ! Tu ne pouvais pas trouver plus nul comme présentation. Qu'est ce qu'elle s'en fout que tu sois poufsouffle et en dernière année !!! *

Un nouveau débat intérieur faisant encore rage de part sa façon d'être, la septième année fut un moment silencieuse. Afin de ne pas paraître idiote ou trop bizarre, l'appréciation des gens étant souvent définis par la première rencontre et/ou échange, elle raconta ce qui lui passait par la tête.

Euh... Tu dois peut être connaître ma sœur jumelle, Ayra ? Elle en 7eme année mais à Gryffondor. D'ailleurs je ne sais pas si elle y est car elle s'attire des ennuies ou si elle est vraiment courageuse... Remarquant que sa phrase pouvait être un peu déplacée, elle rougit de plus belle et bafouilla une phrase d'excuse. Pardon.. Je.. Je ne voulais pas dire que... Que tout ceux qui sont à gryffondor ne font que des idioties...

Soupirant discrètement, Lyria finit par se taire afin de ne pas s'enfoncer plus dans des paroles stupides et pouvant la discréditer plus qu'elle ne l'était déjà. La jeune femme se mit du coup à s'intéresser au livre avec le quel elle jouait depuis plusieurs minutes.

* Il ne faut pas que la bibliothécaire me voit martyriser ce pauvre livre.. Je pourrais passer un mauvais moment*
Revenir en haut Aller en bas
Aiko Wilkerson
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: A côté des fenêtres

Message par : Aiko Wilkerson, Dim 22 Mar 2015 - 22:20


Eléna s'installa à la table puis déposa délicatement ses livres. Revenu à ses esprits, la Poufousffle se présenta sous le nom de Lyria. Un nom très original. Elle précisa ensuite qu'elle était en septième année et qu'elle fessait partie de la maison Poufsouffle avant de dire : Enfin tu as dû le comprendre en voyant ma tenue. La lionne eut un sourire rassurant envers la jeune fille qui semblait devenir nerveuse et bafouiller. Elle aurait aimé lui parler, mais Lyria enchaîna sur un autre sujet : sa soeur jumelle. Elle affirma que cette dernière logeait à Gryffondor. C'était très rare pour les frères et soeurs de se retrouver dans de différentes maisons, mais quelquefois, sans que l'on s'y attende, cela arrivait.

Eléna avait effectivement déjà entendu parlé d'Arya, la soeur de Lyria (décidément leurs parents adoraient les noms originaux en A) puis elle avait sans doute dû la voir à plusieurs reprises dans la salle commune. À vrai dire Elena ne se souvenait pas toujours des gens qu'elle croisait. Mais ce n'était pas tout, la Poufsouffle continua sa lancé en révélant à Eléna qu'elle ne savait pas si elle était à Gryffondor pour le talent de s'attirer des ennuis ou pour son courage. À ces mots, Lyria rougis et bafouilla de plus belle, Eléna aurait bien aimé dire quelque chose, mais rien, absolument rien ne lui venait à l'esprit. Elle se rectifia en assurant que ce qu'elle venait de dire n'avait pas pour but de décrire les Gryffondors comme pouvant faire des idioties. Eléna se contenta un sourire et observa le livre que la jeune femme en face d'elle était en train déjouer puis elle s'exclama.

- Il n'y a pas de problème, je crois avoir déjà vu ta soeur en plus. Et ne t'inquiète pas, ce que tu dis n'est pas totalement faux, rassura la lionne. L'autre fois je me suis retrouvé dans la forêt avec un autre Gryffondor, dit-elle pour ne pas devoir révéler l'identité du garçon, nous sommes tombés comme deux idiots sur des accromentules géantes. Il fallait voir le bon côté des choses, ils avaient passé un excellent moment. L'attention de la lionne se tourna vers le livre de la Pouffy. Qu'est-ce que tu lis ? demanda-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A côté des fenêtres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 9

 A côté des fenêtres

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.