AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque
Page 8 sur 9
A côté des fenêtres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Chadwick Kimmons
Serdaigle
Serdaigle

Re: A côté des fenêtres

Message par : Chadwick Kimmons, Dim 9 Oct 2016 - 20:36


« L'évolution d'un phénomène diffère selon sa provenance ». Soudain, cette phrase me reviens. Je la visualise, sur la page de gauche, juste en dessous de mon pouce qui retient les pages. C'est vers la fin du livre. Le reste du passage, j'en suis sûr, m'éclairerait sur mon échec. La progression du feu avait divergé par rapport à la version magique, chose que je n'avais pas pu prévoir avant le test... Une question que je ne m'étais pas posé, une faille dans le projet, qui pourrait bientôt être comblée. Je sens la flamme du savoir qui m'embrume les poumons, et je fixe le livre, toujours entre les mains de cette fille. Elle m'a donné son nom, mais je l'ai oublié.

En fait, elle est en train de me poser une question. Confus, je relève mes yeux vers les siens : elle me parle de son opinion à propos de la complémentarité eau/feu. Je hoche rapidement la tête, fronce les sourcils tandis que je réfléchis à la question. Pour y répondre correctement, il me faudrait plusieurs parchemins et de l'encre. À raison de 3 parchemins recto-verso, ce qui nous ferait environ 10 500 caractères, en trempant la plume tout les 30 caractères, prenant à chaque fois un demi millilitre d'encre... j'aurais besoin de 17.5 centilitres d'encre. 19 si celle-ci n'est pas de bonne qualité. Mais je n'ai pas d'encre sur moi. En a-t-elle ? En fait, je doute qu'elle attende de moi une réponse écrite... J'opte pour un piètre résumé de ma pensée, dont j'aurais honte devant n'importe quel physicien. Je baisse même le ton, histoire que cette phrase scientifiquement négligée ne soit pas entendue de ma bouche : « La matière en elle-même est pour moi une histoire de complémentarité, l'équilibre entre les éléments est la base de tout, l'un pouvant annuler l'autre ou opérer d'autres interactions... J'aurais besoin de développer beaucoup plus pour éviter l'inexactitude de cette hypothèse, en fait ». Je rajoute, terriblement insatisfait de moi-même : « Oublie ça, s'il te plaît. Ce n'était vraiment pas... correct ».

Je passe ma main dans mes cheveux, remet mes lunettes en place sur l'arête de mon nez. Je ne me rend même pas compte que je me suis mis à fixer la table, bougeant doucement la tête de droite à gauche. Je réfléchis. Le souvenir d'un paragraphe du livre me reviens : il résume beaucoup mieux que moi cette hypothèse. Je relève la tête d'un coup, et lui demande directement, pointant l'ouvrage du menton : « Je peux ? ». Mon Dieu, elle doit me prendre pour un fou. Non pas que ça me dérange, j'ai l'habitude, mais si je veux récupérer ce livre, il faut que je réussisse à me la mettre dans la poche. Vous entendez ça ? Franchement, Chadwick Paulie Kimmons, se mettre une fille dans la poche ? Personne ne s'attend à voir ça arriver... Je suis cuit. Cuit comme mon cobaye dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Amy Jackson, Jeu 13 Oct 2016 - 18:48


Pendant qu'elle parlait Amy eut l'impression que le garçon s'était replongé dans ses pensées, elle n'était même pas sûre qu'il ait entendu ce qu'elle venait de lui demander. Elle allait d'ailleurs lui reposer la question quand il leva les yeux vers elle puis acquiesça rapidement avant de se replonger dans ses pensées sûrement à la recherche d'un réponse qui lui conviendrait.

-La matière en elle-même est pour moi une histoire de complémentarité, l'équilibre entre les éléments est la base de tout, l'un pouvant annuler l'autre ou opérer d'autres interactions... J'aurais besoin de développer beaucoup plus pour éviter l'inexactitude de cette hypothèse, en fait. répond -t- il quelques minutes plus tard avant d'ajouter, Oublie ça, s'il te plaît. Ce n'était vraiment pas... correct

Toute son assurance était retombée et il fixait la table, mal à l'aise presque honteux comme s'il avait peur que la Poufsouffle le juge pour sa réponse. D'un geste nerveux il passa sa main dans ses cheveux et replaça ses lunettes sans rien dire d'autre. Amy qui avait trouvé sa réponse plus que convenable ne comprenait pas pourquoi elle le mettait dans un tel état. Elle réprima un petit rire de peur de le vexer, ce garçon n'était décidément pas banal !! pensa-t-elle. Il avait l'air de vivre pour les sciences et quand elle le voyait ainsi en train de balancer sa tête de droite à gauche tout en réfléchissant il lui faisait penser à enfant à qui on aurait posé une question et qui aurait du mal à répondre avec ses mots. Elle trouvait même plutôt attachante, la manière dont il voulait absolument donner une réponse scientifiquement exacte, et dont il s'immergait dans son monde.
Tout à coup, porté par un élan soudain, il releva la tête et pointa le livre du menton:

-Je peux ? demanda-t-il incertain.

-Bien sûr, répondit Amy tout sourire, en lui donnant délicatement l'ouvrage.

Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Albus Lupin, Lun 31 Oct 2016 - 16:28


Nouveau RP: Une rencontre inattendue


RP avec: Séréna Dubois
(Avec l'accord de Amy Jakson)

Albus se dépêcha de finir son assiette pour filer à la bibliothèque. Il n'avait pas beaucoup de temps, il décida donc de courir pour avoir un maximum de temps pour lire. En ce moment il était fasciné par un livre mais ne l'avait toujours pas emprunter pour une raison qu'il ignorait. Il courut et arriva finalement à la bibliothèque. Il dit bonjour à la bibliothécaire et alla prendre son livre dans l'étagère habituel. Il alla se poser près des fenêtres et se plongea dans son bouquin. Ce livre était dédié au Quidditch, il en était un grand fan, il voulait être un joueur à Poudlard. Bien que ce livre le facinait, "Le Quidditch à travers les âges", il ne pouvait s'empêcher d'en prendre d'autres: un sur les écoles étrangères, un sur le monde sorcier et un dernier sur celui des moldus. Mais il devait faire vite: il ne lui restait plus que 25 minutes avant de retourner en cours!

Il se plongea dans ces livres quand une fille, aux cheveux bruns ondulés s'approcha de lui. Elle semblait être un peu plus grande qu'Albus. Elle avait des tâches de rousseur, des yeux profonds avec des cils noirs qui les amplifiait. Elle était ravissante et semblait être un peu plus jeune que lui. Elle lui souriait.

Il était bouche bée quand elle s'arrêta devant lui. Il finit par se présenter:
"B-bon-bonjour... Je m'appelle Albus. Tu veux quelque chose?" lança-t-il timidement.

Il n'aurait jamais pensé qu'une fille viendrait le voir à la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: A côté des fenêtres

Message par : Invité, Mar 1 Nov 2016 - 18:15


Une rencontre inattendue. RP avec Albus Lupin

Vingt minutes ! Cela faisait plus de vingt minutes que Serena s'acharnait à trouver ce livre. La Lionne commençait à perdre patience, elle avait fait exprès de le glisser entre deux gros livres pour que personne n'ait l'audace d'emprunter "Le Quidditch à travers les âges" à part elle. Ce livre était SON livre. C'était elle qui l'avait le plus feuilleter, qui embêtait la bibliothécaire à l'emprunter une fois par semaine comme pour être sûre que de nouvelles informations n'y avaient pas été ajoutées. Son frère était un grand joueur de Quidditch, elle le voyait peu, pourtant quand elle prenait ce livre, elle se sentait avec lui. Thomas avait emprunté des milliards de fois ce livre, à son époque, tout comme elle aujourd'hui.
La Gryffondor grogna, ce n'était pas son genre de perdre patience mais ce livre lui tenait beaucoup à cœur. Finalement, après un dernier tour de la bibliothèque, il vit un jeune homme assis à une table, avec le dit livre entre ses mains. Sur le coup, la jeune fille se rua vers lui, plus déterminée que jamais à aller lui arracher le livre des mains mais quand il releva les yeux vers elle, sa colère disparut.
- B-bon-bonjour... Je m'appelle Albus. Tu veux quelque chose ?
Il était bien plus petit qu'elle, d'une bonne dizaine de centimètres, mais paraissait plus vieux. Son manque d'assurance l'étonna mais les couleurs de sa cravate démontrait son appartenance aux Poufsouffle. De ce qu'elle savait, ils étaient plus timides que les Rouge et Or.
Serena lui accorda un sourire et s'assit en face de lui. Il avait des cheveux d'un noir de suie, relevés sur le devant et en bataille. Ses traits fins lui donnaient un certain charme ajoutés à ses profonds yeux marron.
- Désolée... je... tu aimes le Quidditch ?
Serena se frappa mentalement. Cette question était presque rhétorique, s'il avait ce livre entre les mains, qu'espérait-elle entendre ? "Non je déteste, ça m'amuse juste de lire un livre qui ne parle que de ça."
Revenir en haut Aller en bas
Albus Lupin
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Albus Lupin, Mar 1 Nov 2016 - 19:15


Son visage avait l'impression d'être détendu à l'instant, effectivement certains traits étaient restés tendus pendant plusieurs secondes. Puis elle s'assit en face de lui, l'air calme à présent. Elle le regardait dans un sens puis dans l'autre. Elle scrutait chaque détails, sa taille, ses cheveux, ses yeux, son visage et enfin sa cravate. Elle aperçut les couleurs jaune et noire. Elle devait l'avoir pris pour quelqu'un de timide avec ce bégaiement. Il voulait se ressaisir et dépasser cette image. Mais avant qu'il pu rouvrir la bouche elle parla:
"Désolée... je... tu aimes le Quidditch ?"

Elle avait l'air déconcertée, comme si ce qu'elle venait de dire résonnait dans sa tête. *Oh mais elle aussi elle a bégayé! Je suis pas passer pour un idiot alors. Du rouge et or... Une Gryffondor selon sa cravate... Je pensais qu'elle serait plus courageuse, enfin c'est ce qu'on m'avait dit sur eux.* pensa-t-il.

Il voulait paraître plus confiant, il se redressa et dit:
"Oui j'adore ce sport, je suis un grand fan des Pies de Montrose, une grande équipe! J'aimerai être joueur de Quidditch à l'école ou plus tard, sinon ça sera Auror."

Il la regarda dans les yeux. Ses yeux étaient profonds, il ne pensait plus à rien quand il la regardait. Il détourna le regard. Soudain il pensa *Et si c'est ce livre qu'elle voulait? Elle ne doit pas vraiment s'intéressé à moi... C'est vrai que des fois je ne trouvais pas ce livre dans les rayons et là, il était plutôt caché, surement par elle.*

Malgré cette réflexion faite à lui-même, il parut décidé et plus assuré:
"Tu le voulais peut être? De toute façon j'ai cours dans dix minutes alors..."

C'est dommage, cette fille le plaisait beaucoup. Il eut une idée, discrètement il déchira un morceau de parchemin dans son sac et l'ensorcela. Il le mit s'en se faire remarquer dans le livre à la première page. Il se releva d'un air sûr de lui, lui tendit le livre et partit en lui chucotant:
"A bientôt au bord du lac alors."

Il était fier de lui, son stratagème avait marché, il avait écrit sur le parchemin "Samedi 14 heure, au pied du chêne au bord du lac. Albus".
Il lui restait plus que cinq minutes pour rejoindre sa classe, il se dépêcha.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: A côté des fenêtres

Message par : Invité, Mer 2 Nov 2016 - 14:14


Le jeune homme sembla reprendre contenance quand Serena se décida à parler.
- Oui j'adore ce sport, je suis un grand fan des Pies de Montrose, une grande équipe ! J'aimerai être joueur de Quidditch à l'école ou plus tard, sinon ça sera Auror.

Serena s'apprêta à répondre qu'elle préférait les Frelons de Wimbourne et que le poste d'Auror était un choix audacieux mais Albus la devança.
- Tu le voulais peut être ? De toute façon j'ai cours dans dix minutes alors...
Encore une fois Serena aurait voulu placer quelque chose mais ce Poufsouffle semblait très bavard. D'habitude, c'était elle qui monopolisait la conversation. De plus, elle se rendait compte qu'elle ne s'était même pas présenté à lui.
Soudain, le jeune homme arracha un morceau de parchemin et y donna un coup de baguette. Il le glissa ensuite dans le livre qu'il tendit à Serena. Albus se leva ensuite et approcha ses lèvres de son oreilles pour lui chuchoter.
- A bientôt au bord du lac alors.
Un frisson parcourut l'échine de la jeune Rouge et Or. Le souffle du jeune homme sur sa peau la décontenança sur le moment mais sa curiosité de Gryffondor l'emporta et elle ouvrit la bouche pour le questionner sur ce mystère.
Elle se retourna mais c'était trop tard, elle n'aperçut que le bout de la cape d'Albus alors qu'il refermait la porte de la bibliothèque derrière lui.
Serena ouvrit alors le manuel de Quidditch et prit le morceau de parchemin entre ses doigts.
"Samedi 14 heures, au pied du chêne au bord du lac. Albus".
Le cœur de Serena fit un bond dans sa poitrine. C'était la première fois qu'un garçon lui proposait un Rendez-Vous. Et le faire par le biais de son manuel préféré ne fit que renforcer son amour pour ce livre.
Un sourire se dessina au coin de ses lèvres. Elle glissa le manuel et le morceau de parchemin dans son sac et se leva pour rejoindre son prochain cours.
Elle avait hâte d'être à Samedi...

[RP TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: A côté des fenêtres

Message par : Kyara Blanchet, Dim 20 Nov 2016 - 16:24


Pv Aileen O'Leary

S'il y avait un endroit où Kyara aimait se rendre, c'était bien la bibliothèque. Avec le temps, il n'avait pas été difficile de sympathiser avec Madame Gattino, la bibliothécaire, Francesca pour les intimes. L'ancienne Serpentard se consacrait plus à sa lecture personnelle qu'aux élèves présents dans la bibliothèque. La professeure de Soins Aux Créatures Magiques enviait son poste. Lire toute la journée en vérifiant de temps en temps que ce n'était pas la troisième guerre sorcière. Au fond d'elle-même, Kyara savait qu'elle ne pourrait jamais avoir un tel poste. À force on devait s'ennuyer, rester sur une chaise toute la journée ne lui convenait pas. Il fallait que ça bouge, qu'il y ait de l'action. Chose qu'elle trouvait grâce à son métier.

Depuis que la chose inutile faisant office de garde chasse avait mis les voiles, la Française avait pris la décision de prendre soin des créatures dans la forêt interdite. Elle le faisait déjà auparavant, encore plus maintenant et elle ne comptait pas s'arrêter même si Heather avait depuis quelques semaines une remplaçante. Bouger, il n'y avait que ça de vrai !

Si Kyara était présente à la bibliothèque, c'était pour deux raisons. La première était qu'elle devait emprunter un bouquin sur les dragons qui se trouvait dans la réserve. Privilège de professeur, la brune n'avait besoin l'autorisation de personne pour emprunter ce qu'elle désirait. Ensuite, elle avait entendu dire qu'une Serpentard semait la zizanie parmi les plus jeunes. Elle avait surtout coincé un Poufsouffle de deuxième année pleurant dans les couloirs et lui expliquant entre deux sanglots qu'on lui faisait du chantage. Pour avoir eu un passé un tantinet houleux, Kyara se moquait généralement de telles histoires, mais apparemment, la personne concernée essayait aussi de prendre des informations sur les professeurs. Faire du chantage à des élèves était une chose, essayer de faire chanter un professeur une autre.

Le passé de la professeure de Soins Aux Créatures Magiques était trop bien caché pour qu'une élève découvre quoi que ce soit sur elle à Poudlard. Il faudrait qu'elle quitte le château et qu'elle déterre des tombeaux. Bon courage à elle. Sur le principe, Kyara n'aimait pas voir la jeunesse manquer de respect aux aînés. Elle avait donc à son tour fait une petite enquête, Aileen de son prénom, était en dernière année et au premier abord, c'était une élève calme et ne faisant pas de vagues. Ce n'était pourtant pas la première Serpentard qui faisait bonne figure sur le parchemin pour se montrer digne de sa maison dans l'ombre. D'après ce qu'elle avait cru comprendre, Aileen passait le plus clair de son temps à la bibliothèque ou dans le parc. Kyara avait donc décidé de commencer ses recherches dans le château.

Avant toute chose, elle salua Francesca et alla dans la réserve afin de prendre le livre qui l’intéressait. Son précieux en main, la brune quitta l'obscurité et l'atmosphère renfermée de la réserve pour trouver la petite délinquante qui essayait de faire chanter le château. L'air de rien, Kyara passa d'un rayon à un autre avant de trouver sa victime attablée dans un coin non loin des fenêtres. Ding, ding, ding, cible identifiée. La rejoignant en quelques pas, la brune prit la parole lorsqu'elle arriva à sa hauteur.

- Bonjour miss O'Leary. Comment vous portez-vous aujourd'hui ? J'ai remarqué qu'il n'y avait personne à votre table, aussi je me suis dit qu'un peu de compagnie n'allait pas vous faire de mal.

Sans attendre la réponse de la demoiselle, Kyara s'installa en face d'elle puis posa l'épais volume sur la table.


Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Aileen O'Leary, Dim 20 Nov 2016 - 18:52


Aileen était fatiguée de sa journée. Entre les cours, ses heures de tutorats, la présence surexcitée de Nya qui lui avait annoncée qu'elle s'en allait jouer pour l'équipe de Quidditch de Gryffondor, elle n'avait pas vraiment eu le temps de souffler.

Comme à son habitude, la rousse parti donc s'installer dans un recoin de la bibliothèque pour échapper au stress de la journée. Elle savait déjà ce qu'elle voulait lire, Antivenins Asiatiques de Libatius Borage. Depuis la morsure infortunée de Nya, l'irlandaise s'était rendue compte que ses connaissances en matière d'antidote laissaient à désirer. Heureusement pour elle, la situation était assez simple à corriger, il lui suffisait simplement de lire quelques tomes à ce sujet pour ensuite tester ses nouvelles connaissances dans la salle sur demande.

Assise dans un coin isolé, juste à côté de la fenêtre, Aileen se sentait chez elle. Personne pour l'embêter, peu voir pas de bruit ambiant. Ne restait qu'elle et son livre.

Harmonie.

Osmose.

Rêve brisé rapidement.

Sa tranquillité fût brisée par une des rares personnes qu'Aileen ne pouvait pas envoyer promener, une professeure de Poudlard.

Et pas n'importe laquelle d'ailleurs! Il devait bien évidemment s'agir de la professeure qui enseignait une des matières qu'Aileen détestait le plus, Soin aux Créatures magiques. Kyara Blanchet.

- Bonjour miss O'Leary. Comment vous portez-vous aujourd'hui ? J'ai remarqué qu'il n'y avait personne à votre table, aussi je me suis dit qu'un peu de compagnie n'allait pas vous faire de mal.

La rousse mourrait d'envie de lui faire remarquer qu'on allait à la bibliothèque pour fuir la compagnie et non pas pour la trouver. Mais elle se retint. Elle n'avait pas envie de faire de vagues inutiles, il s'agissait de sa dernière année à Poudlard, elle ne s'était pas fait remarquer auparavant, cela n'allait pas commencer aujourd'hui.

L'irlandaise se contenta donc de répondre poliment à son enseignante qui, déjà, s'installait en face d'elle, épais volume posé sur la table.

-Bonjour madame Blanchet, vous êtes la bienvenue à me rejoindre, même si je dois admettre que je ne serais pas la meilleure compagnie qui soit en ce moment. Je suis tombée sur un livre de potions particulièrement intéressant. Puis-je faire quelque chose pour vous?

Sourire poli, ton courtois, désintéressé. Elle garda son livre ouvert, avec un peu de chance sa professeure désirait simplement un peu de compagnie et elle n'aurait pas à le fermer.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: A côté des fenêtres

Message par : Kyara Blanchet, Lun 21 Nov 2016 - 22:36


Apparemment, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques venait de déranger la demoiselle. En même temps, on ne s'attendait pas forcément à devoir faire la discussion quand on se mettait à une place isolée avec de quoi lire. La brune était certaine que si la bibliothécaire était plus consciencieuse dans son travail, elle n'aurait pas acceptée cela. La chance était du côté de Kyara et quand bien même elle aurait eu une réflexion, elle avait plus de crédibilité que la bibliothécaire. La Française était assez intelligente pour ne pas lui montrer même si toutes les deux savait cela. Après quelques secondes de silence, Aileen répondit à Kyara.

- Bonjour madame Blanchet, vous êtes la bienvenue à me rejoindre, même si je dois admettre que je ne serais pas la meilleure compagnie qui soit en ce moment. Je suis tombée sur un livre de potions particulièrement intéressant. Puis-je faire quelque chose pour vous ?

Un sourire se posa sur les lèvres de Kyara. Qu'elle était mignonne, l'autoriser à la rejoindre alors qu'elle était déjà installée. Ce n'était pas comme si la Serpentard avait le choix. Elle devait subir la présence de son aînée. Elle pouvait toujours prétendre avoir un cours, un rendez-vous ou quelque chose dans le genre, la brune savait qu'elle n'aurait pas de mal à lui remettre la main dessus. Si elle était intelligente et Aileen l'était un minimum sinon elle n'aurait pas tenu aussi longtemps, elle ne fuirait pas la Française. Ou tout du moins pas avant que la conversation soit terminée.

Son regard se posa alors sur le livre se trouvant en face d'elle. Il portait sur les antivenins et disait quelque chose à Kyara. Elle avait déjà dû le lire. En arrivant à Poudlard, elle avait d'abord postulé en tant que professeure de potions. Nul doute que sa matière aurait eu plus de succès si elle avait été prise. À l'époque Renata, la défunte directrice, n'avait pas semblé friande des potions explosives à lancer durant un cours. Retombant ses sur pattes, la brune avait décidé de prendre les Soins Aux Créatures Magiques. Elle ne regrettait plus de ne pas avoir eu son premier choix. La matière lui avait permis de développer sa passion pour les animaux. Surtout les dragons. Sortant de ses pensées, Kyara leva ses yeux du livre pour les poser sur Aileen.

- Vous êtes une élève discrète miss O'Leary, contrairement à de nombreux camarades de votre maison, vous ne faites pas de remous. Enfin, en apparence, vous n'êtes pas une Serpentard pour rien après tout. Voyez-vous, les murs ont des oreilles, vous devriez être au courant au vu de ce que vous faites. Un mur m'a d'ailleurs chuchoté que vous feriez du chantage à des élèves et que vous vous renseignez sur des professeurs. Je serais curieuse de savoir qui vous intéresse autant dans le rang professoral ?


Le sourire n'avait pas quitté les lèvres de Kyara. Elle en savait plus, par exemple quel professeur semblait intéresser la demoiselle, mais la brune voulait voir comment elle allait s'en sortir face à une telle situation. Elle devait surement savoir que tôt ou tard, quelqu'un découvrirait ce qu'elle faisait dans le château.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Aileen O'Leary, Mar 22 Nov 2016 - 13:25


Apparemment, on pouvait tout se permettre quand on était professeur, même de déranger des élèves qui étudiaient. Kyara Blanchet prenait ses aises, lui souriant à pleines dents. Aileen ferma doucement son livre, l'enseignante ne semblait pas être venue simplement pour faire la conversation, ou même avoir un peu de compagnie dans sa solitude. Non, sinon pourquoi allait vers elle? La rousse n'excellait pas particulièrement dans sa matière, n'avait jamais tenté d'obtenir une quelconque attention de Kyara. Elle se demandait si elle avait déjà adressé la parole à sa professeure en dehors de son cours.

Non.

Non elle ne lui avait jamais réellement porté attention.

- Vous êtes une élève discrète miss O'Leary, contrairement à de nombreux camarades de votre maison, vous ne faites pas de remous. Enfin, en apparence, vous n'êtes pas une Serpentard pour rien après tout. Voyez-vous, les murs ont des oreilles, vous devriez être au courant au vu de ce que vous faites. Un mur m'a d'ailleurs chuchoté que vous feriez du chantage à des élèves et que vous vous renseignez sur des professeurs. Je serais curieuse de savoir qui vous intéresse autant dans le rang professoral ?

Aileen haussa un sourcil, elle était donc là pour ça. Un bébé pouffy avait probablement craqué et l'avait mentionnée....ce qu'ils étaient faibles ces bêtes là. Elle ne voyait vraiment pas les plus jeunes serpentards s'ouvrir et déverser leurs conditions...Ne restait plus que la dernière personne qu'elle faisait chanter, un jeune blaireau. Néanmoins les preuves contre elle ne devaient pas être suffisamment élevées pour demander une intervention immédiate, sinon Kyara ne se serait pas déplacée à sa table pour la déranger dans sa lecture. Elle ou un autre professeur l'aurait épinglée dans sa salle commune ou à la fin d'un cours. Autant le bluff ne semblait plus vraiment possible, autant admettre que ce que son enseignante disait revenait purement et simplement à une déclaration de culpabilité. Elle prit un air faussement désolé avant de continuer.

-Pour une professeure sensée être neutre, vous semblez avoir beaucoup de préjugés envers notre maison. Tout nos membres ne sont pas des monstres manipulateurs vous savez? Le Choixpeau m'y a d'ailleurs placée en raison de mon sang et de mon ambition à devenir médicomage à un jeune âge.

Une légère pause, le temps de rassembler ses idées.

-Pour ce qui est du chantage, je pense que je suis en tort un peu...Si vous parlez bien de Rick, 1e ou 2e année chez Poufsouffle, je ne me souviens plus, j'admet avoir menacé ce dernier alors qu'il me dérangeait dans mes révisions. Je ne suis pas la meilleure pour m'occuper des plus jeunes, j'en ai peur, et j'ai dû aller trop loin dans ce que je disais. Mais croyez moi quand je vous dit que je ne l'ai jamais touché!

Elle avait parlé de la partie chantage...mais ce n'était visiblement pas ce qui intéressait réellement Kyara. La rousse enchaîna donc.

-Pour ce qui est de mes professeurs....J'admet avoir eu un bel intérêt pour professeur Lefebvre. Entre ses riches méthodes d'enseignement, et sa personnalité flamboyante, il est des plus intéressant. Et son parcours! Préfet de Serdaigle puis enseignant...Ce n'est pas rien.

Simuler un rougissement, comme si elle ressentait un quelconque embarras à admettre le tout. La professeure n'était probablement pas stupide, mais d'un coup que cela fonctionnait? Et puis, rien de ce qu'elle avait dit n'était techniquement faux, elle avait juste omis les détails importants.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: A côté des fenêtres

Message par : Kyara Blanchet, Mar 22 Nov 2016 - 17:55


Aileen haussa un sourcil en entendant les paroles de sa professeure. Intérieurement, la Française riait car elle avait les moyens de faire vivre un enfer à la demoiselle si elle se montrait impertinente. S'il y avait bien quelque chose que Kyara ne pouvait pas supporter, c'était ça. Son sourire léger sur les lèvres, la Française écouta Aileen se justifier. Justifier étant un grand mot, elle n'avait pas de détecteur de mensonge sur elle, mais Kyara enseignait assez pour savoir qu'il y avait gnou sous brin de paille. La serpentard avait du talent en tout cas, car elle alla jusqu'au rougissement. Ouahou, s'il y avait des cours de théâtre dispensé, elle serait surement la première !

Il était quand même amusant de l'entendre dire qu'en tant que professeure, Kyara devrait être neutre. Elle était dans la mauvaise école si elle voulait de la neutralité. D'autant que de son côté, la Serpentard ne semblait pas se prendre pour de la bouse d'hippogriffe. Etre choisie pour son sang. Quelle stupidité. S'il y avait bien une chose que le choixpeau ne faisait pas, c'était répartir selon le sang d'un membre. Comme beaucoup, Aileen se pensait surement meilleure que les autres.

- Je n'ai pas de préjugés pour mon ancienne maison, par contre je vous pensez plus intelligente ou tout du moins pas autant suffisante. Vous n'êtes pas à Serpentard grâce à votre sang, ce dernier est aussi commun que n'importe quel autre élève. Pour une future médicomage, il faudrait apprendre à être plus sur terre.


Elle risquait d'ailleurs d'en baver si elle s'amusait à dire qu'elle était Serpentard pour cette raison. C'était son problème après tout, cependant la professeure de Soins Aux Créatures Magiques ne supportait pas les gens se vantant de cela. D'autant plus depuis qu'une feuille de chou avait fait un pseudo registre des Sangs-Pur. On perdait totalement en crédibilité dès le moment où il fallait faire par soi-même la demande pour apparaître sur un bout de parchemin. Les vantards avaient d'ailleurs tendance à oublier que la liste était tout sauf officielle. En tout cas, Kyara doutait que Petrus aurait approuvé une telle liste.

- Effectivement, il n'a rien dit sur une quelconque violence physique, mais apparemment ce serait vous qui seriez venu à lui pour le brutaliser et pas le contraire parce qu'il faisait trop de bruit. Trop de bruit en étant dans la bibliothèque pourquoi pas, bien que ça ne soit pas votre rôle de reprendre les élèves, mais dehors ? C'est excessif miss O'Leary. C'est amusant comme les histoires peuvent changer d'une explication à une autre.

Elle avait fait une erreur en mentant à la Française, mais elle comprenait la Sepentard. Aileen avait en face d'elle une représentante de l'autorité dans le château, elle ne pouvait tout simplement pas lui dire toute la vérité d'un bloc. Ça ne serait pas digne d'une Serpentard.

- Vous vous intéressez donc au professeur Lefebvre. C'est amusant, j'ai entendu que c'était plutôt le professeur Benbow qui semblait être dans votre collimateur. Peut-être les deux mais pour une autre raison j'imagine. Donc, qu'est-ce que vous voulez au cher professeur Benbow ?



Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Aileen O'Leary, Sam 26 Nov 2016 - 2:52


Il fallait qu'Aileen garde son calme, ne laisse rien transparaître ou Kyara aurait sa peau. Elle se mit donc à se concentrer sur sa respiration, fermant les yeux deux secondes, changeant son rythme pour rester le plus neutre possible. Une rythme rapide pouvait être un signe de panique, qui pourrait être juger comme étant une preuve de sa culpabilité.

- Je n'ai pas de préjugés pour mon ancienne maison, par contre je vous pensez plus intelligente ou tout du moins pas autant suffisante. Vous n'êtes pas à Serpentard grâce à votre sang, ce dernier est aussi commun que n'importe quel autre élève. Pour une future médicomage, il faudrait apprendre à être plus sur terre.

Ohhh ainsi le commentaire sur son sang avait fait tiquer l'enseignante. Aileen ne pût s'empêcher de sourire, elle n'avait tellement rien à faire de son statut de sang pur...Pour le moment il lui avait apporté beaucoup plus de trouble qu'autre chose, mais la rousse avait remarqué qu'on associait assez souvent les serpents à leur sang. Elle avait pris l'habitude de faire de même.

-Je suis désolée si je me suis mal exprimée, je parlais davantage des attentes que ma famille a envers moi. Il y a une belle pression pour finir à Serpentard dans certaines familles après tout. Mon sang ne détermine aucunement mes capacités, ne vous en faites pas professeure et merci pour vos conseils.

Bon, elle en rajoutait un peu, mais manquer de respect à un membre du personnel était passible d'une sanction de type 3. Aileen préférait donc s'écraser plutôt que d'ouvrir la boite de Pandore.

- Effectivement, il n'a rien dit sur une quelconque violence physique, mais apparemment ce serait vous qui seriez venu à lui pour le brutaliser et pas le contraire parce qu'il faisait trop de bruit. Trop de bruit en étant dans la bibliothèque pourquoi pas, bien que ça ne soit pas votre rôle de reprendre les élèves, mais dehors ? C'est excessif miss O'Leary. C'est amusant comme les histoires peuvent changer d'une explication à une autre.

Elle restait sur la défense du Pouffy. C'était à prévoir, après tout c'était beaucoup plus facile de croire qu'une grande et méchante serpent s'en prenait au petit blaireau sans défense. Aileen allait devoir en faire plus pour convaincre la professeure de son innocence...si c'était encore possible.

- Vous vous intéressez donc au professeur Lefebvre. C'est amusant, j'ai entendu que c'était plutôt le professeur Benbow qui semblait être dans votre collimateur. Peut-être les deux mais pour une autre raison j'imagine. Donc, qu'est-ce que vous voulez au cher professeur Benbow ?

Kyara se tût. Il était enfin temps pour elle de mener l'étroite danse qui l'avait sortie plus d'une fois du pétrin. Les mots accepteraient-ils de jouer avec elle une fois de plus?

-J'ai probablement dû faire beaucoup plus peur au jeune Poufsouffle qu'autre chose. Il y a toujours un petit quelque chose d'intimidant lorsqu'un élève des années supérieures fait une remarque. Surtout lorsque cet élève provient d'une maison avec une réputation comme la mienne. Mais je ne lui aurais jamais fait de mal, j'ai beau être en situation de stress avec mes examens, jamais je ne m'en prendrais à quelqu'un de plus jeune.

Un semi-mensonge encore une fois, elle n'allait pas martyriser les plus jeunes, c'était la job de Nya, par contre elle n'était pas contre le fait de se servir d'eux.

-Pour ce qui est de M.Benbow, je pense qu'il s'agit d'un grand malentendu. Nous avons présentement un cours d'espionnage avec lui et j'essayais différentes techniques pour lui transmettre un rapport, rien de plus.

Aileen doutait que ces excuses étaient suffisantes pour apaiser Kyara, mais au moins elle ne se mettait pas plus dans le trouble.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: A côté des fenêtres

Message par : Kyara Blanchet, Dim 27 Nov 2016 - 18:44


- Je suis désolée si je me suis mal exprimée, je parlais davantage des attentes que ma famille a envers moi. Il y a une belle pression pour finir à Serpentard dans certaines familles après tout. Mon sang ne détermine aucunement mes capacités, ne vous en faites pas professeure et merci pour vos conseils.

Kyara dû se retenir pour ne pas lever les yeux au ciel. Après tant d'années, elle ne comprenait pas cette pratique venant des "vieilles familles". D'autant plus qu'elle était sure qu'en y regardant de plus près, tout le monde ne devait pas être de sang-pur. Heureusement pour eux, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques n'avait pas pour ambition de refaire l'arbre généalogique de toutes les familles. Bien que des fois l'idée était alléchante. Surtout quand les gens se vantaient de cela.

- J'ai probablement dû faire beaucoup plus peur au jeune Poufsouffle qu'autre chose. Il y a toujours un petit quelque chose d'intimidant lorsqu'un élève des années supérieures fait une remarque. Surtout lorsque cet élève provient d'une maison avec une réputation comme la mienne. Mais je ne lui aurais jamais fait de mal, j'ai beau être en situation de stress avec mes examens, jamais je ne m'en prendrais à quelqu'un de plus jeune.

Ah ? Finalement, elle revenait pas sur le fait que c'était effectivement elle qui avait cherché des noises au Poufsouffle ? De toute manière, elle n'aurait pas été crédible, d'autant plus que la brune avait confirmé qu'il n'avait rien dit sur une quelconque violence physique. Le jeune élève n'avait pas l'air de pouvoir tenir à tête à grand monde, mais Kyara savait reconnaître la peur dans le regard. En tout cas, la question n'était pas de savoir si elle était capable de lui faire du mal ou pas. Les blessures laissaient des traces visibles. Les élèves évitaient de se cogner dessus car il était facile d'avoir des preuves pour dénoncer les fautifs après.

- Pour ce qui est de M.Benbow, je pense qu'il s'agit d'un grand malentendu. Nous avons présentement un cours d'espionnage avec lui et j'essayais différentes techniques pour lui transmettre un rapport, rien de plus.

Cela semblait être plus vrai que sa première réponse. Non pas que c'était un mensonge, mais elle avait répondu à côté de la plaque en se focalisant sur de la violence physique inexistante. Ainsi Ian faisait des cours sur l'espionnage. Pas sur que Sergeï approuverait l'idée, en tout cas si c'était pour que les élèves s'en servent contre lui. Enfin, tant que c'était que ça. Kyara n'aurait pas de mal à confirmer le cours auprès de son collègue, voire même de le prévenir qu'une petite fouine déguisée en serpent essayé de glaner des informations sur lui. Après avoir donné un tel cours, la Française espérait que le professeur avait été assez intelligent pour mettre ses affaires pas très catholiques ailleurs s'il en avait.

- La question n'était pas de savoir si vous comptiez le blesser physiquement, mais ce que vous lui vouliez vraiment. Il n'est pas utile de vous servir de l'excuse du stress avec vos examens étant donné que vous êtes venue l'importuner à l'extérieur du château. D'autant qu'au vu du reste de votre scolarité, cela ne semble pas être une habitude pour vous de provoquer d'autres élèves. Vous êtes donc totalement en tort et Poudlard se retrouve avec un élève terrorisé par un autre.

Chose dont Kyara se fichait un peu. C'était amusant de faire peur aux autres, mais quand la cause de la terreur était un élève, il était mieux d'intervenir avant que cela ne dégénère, surtout que comme elle l'avait dit, cela ne semblait pas être dans la nature d'Aileen. Il devait y avoir une raison, il y en avait toujours une.

- Nous pouvons faire autrement si vous ne souhaitez pas donner la véritable raison. Comme convoquer le Poufsouffle en question et nous rendre ensemble dans le bureau du directeur. Je suis sure qu'il trouvera cette histoire particulièrement intéressante.


Kholov serait surement excédé selon la raison que sortirait Aileen. On ne le voyait pas beaucoup aujourd'hui, il devait donc être fort occupé à faire on ne savait quoi avec on ne savait qui.

- Pour ce qui est du professeur Benbow, il ne faudra pas vous plaindre s'il vous puni parce que vous vous montrez trop intrusive dans sa vie.

La professeure de Soins Aux Créatures Magiques ne savait pas si son collègue était indulgent ou pas, mais elle risquait gros selon ce qu'elle allait découvrir. Il était amusant de reprimander une élève curieuse quand de son côté Kyara n'arrivait pas à en faire de même. Comme dans souvent des cas, conseils, avertissements, c'était Sainte Mangouste qui se fichait de la charité.
Revenir en haut Aller en bas
Aileen O'Leary
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : Aileen O'Leary, Mer 30 Nov 2016 - 3:40


Aileen était de plus en plus mal à l'aise dans la conversation, elle perdait le contrôle de la situation à un rythme assez alarmant. Ses réponses et évasions habituelles n'avaient pas l'air de fonctionner sur la professeure...S'en était assez déroutant. Allait-elle, pour la première fois en cinq ans, se faire prendre?

- La question n'était pas de savoir si vous comptiez le blesser physiquement, mais ce que vous lui vouliez vraiment. Il n'est pas utile de vous servir de l'excuse du stress avec vos examens étant donné que vous êtes venue l'importuner à l'extérieur du château. D'autant qu'au vu du reste de votre scolarité, cela ne semble pas être une habitude pour vous de provoquer d'autres élèves. Vous êtes donc totalement en tort et Poudlard se retrouve avec un élève terrorisé par un autre.

Kyara ne semblait peu voir pas du tout dupe du jeu que jouait l'irlandaise. Analysant chaque phrase qui sortait de la bouche de l'enseignante, la rousse tentait d'élaborer un plan pour s'échapper, pour éviter une potentielle punition. Ou pire. Une lettre à sa famille.

- Nous pouvons faire autrement si vous ne souhaitez pas donner la véritable raison. Comme convoquer le Poufsouffle en question et nous rendre ensemble dans le bureau du directeur. Je suis sure qu'il trouvera cette histoire particulièrement intéressante.

Et voilà qu'elle voulait mêler le directeur à tout cela, ce n'était pas bon, pas bon du tout même. Mais si elle désirait réellement le faire, pourquoi ne pas l'avoir convoquée au préalable? Pourquoi venir lui faire la conversation, comme si de rien n'était? D'un côté, Aileen n'était pas réellement certaine que la professeure pouvait la traîner devant le directeur pour une petite faute comme celle-ci. La rousse était assez familière aux politiques concernant l'intimidation après avoir passé autant de temps avec Nya.

Le pouffy lui avait-il donc tout dévoilé? Son chantage sur sa situation familiale pour quelques informations sur ses professeurs? L'irlandaise avançait sur de la glace menaçant à tous moment de se fissurer.

Stress.

Adrénaline.

Pression.

- Pour ce qui est du professeur Benbow, il ne faudra pas vous plaindre s'il vous puni parce que vous vous montrez trop intrusive dans sa vie.

Que voulait Kyara? La punir? La comprendre? Connaître la vérité? Trois choses qu'Aileen ne désirait. Elle ne pouvait se permettre de mentir, mais elle ne pouvait néanmoins pas se permettre de tout dévoiler. Elle risquait beaucoup trop à ce jeu. Elle soupira donc et pris un air de condamné.

-Nul besoin d'aller déranger le directeur. Soit je l'admet, j'avais quelques difficultés en Défense contre les Forces du Mal. Le sujet étant l'espionnage, je me suis dit qu'en glanant de l'information sur mon professeur et en les remettant dans mon travail pratique ma note pourrait augmenter. Le jeune Poufsouffle se trouvait juste au mauvais endroit au mauvais moment. J'avais entendu des histoires sur sa famille, j'en ai donc profiter pour essayer de lui tirer des informations qu'il aurait pu avoir sur M.Benbow. Je ne m'attendais pas à ce que cela le touche autant....

Aucun mensonge dans ce coup-ci, Kyara n'aurait probablement aucun mal à voir ses résultats acceptables dans la matière, et ce cours tombait à pic. Bon, Aileen avait peut-être enjolivé quelques parties, oublié de préciser que les informations qu'elle désirait recueillir touchait le corps professoral dans son entièreté et que le pouffy n'était que le dernier d'une longue lignée. Elle risquait probablement une retenue, peut-être quelques corvées, mais elle était une élève exemplaire, elle ne risquait rien de plus. Non?
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: A côté des fenêtres

Message par : Kyara Blanchet, Ven 2 Déc 2016 - 16:46


Même si elle avait quitté le groupe depuis longtemps et qu'il n'était plus ce qu'il était, Kyara n'avait pas oublié ses réflexes d'ancienne chef de l'Ordre du Phenix. Les vieilles habitudes restaient et ce n'était pas plus mal. Finalement, il n'y avait pas de grande différence entre un élève et un mangemort, en tout cas pour ce qui était d'un interrogatoire. Le contexte était différent, bien évidemment, pas de cachot, ni de hurlements si on voulait tirer les vers du nez à un élève, mais la décortication des réponses restait la même. Il fallait tout observer, pas juste écouter le ton de la voix, mais aussi regarder le comportement corporel. Souvent quand on mentait, un tic corporel trahissait la parole. Pas flagrant pour un novice, mais avec un peu d'entrainement, cela se remarquait. Fallait-il encore que la personne en face ne soit pas dotée du don d'occlumancie, ils arrivaient mieux à contrôler les réactions du corps.

- Nul besoin d'aller déranger le directeur. Soit je l'admet, j'avais quelques difficultés en Défense contre les Forces du Mal. Le sujet étant l'espionnage, je me suis dit qu'en glanant de l'information sur mon professeur et en les remettant dans mon travail pratique ma note pourrait augmenter. Le jeune Poufsouffle se trouvait juste au mauvais endroit au mauvais moment. J'avais entendu des histoires sur sa famille, j'en ai donc profiter pour essayer de lui tirer des informations qu'il aurait pu avoir sur M.Benbow. Je ne m'attendais pas à ce que cela le touche autant....

Les cours de Ian étaient assez dangereux. Elle allait surement en toucher deux mots à son collègue. La professeure de Soins Aux Créatures Magiques n'avait pas envie de se retrouver avec des élèves fouinant sur d'autres ou sur les professeurs. Cela serait vite la zizanie dans Poudlard et Kyara préférait se passer de cela. En tout cas, quel rapport entre le poufsouffle et Ian ? Bonne question.

En tout cas, la brune ne se priva pas de rire légèrement en entendant la fin de phrase d'Aileen. Ne pas s'attendre que ça touche un élève quand on le maltraite psychologiquement ? Elle était particulière. Elle s'attendait à quoi ? Qu'elle le menace et que derrière il se mette à sautiller tout en lançant des pétales de fleurs de ça et là ?

- C'est un être humain. Vous vous attendiez à quoi ? Qu'il réagisse bien quand on vient l'embêter ? C'est grave de s’immiscer dans la vie des autres. Vu que vous vouliez tant en savoir sur Monsieur Benbow, vous allez avoir une retenue avec lui, vous pourrez apprendre à mieux le connaitre comme ça. Je vous conseille d'arrêter votre petite activité, car si j'apprends que vous continuez d'enquêter sur des élèves ou pire, des professeurs, vous aurez de gros problèmes miss O'Leary. Il serait dommage que votre curiosité vous empêche de terminer vos études.

Kyara était sérieuse, même si elle n'avait pas le pouvoir de virer une élève de l'école sur le champ, elle n'hésiterait pas à en parler avec Sergeï et à tout faire pour que sa scolarité s'arrête prématurément si elle entendait de nouveau parler de la serpentard. Encore une histoire qui allait faire monter sa cote de popularité ! Récupérant son livre, Kyara se leva avant de reprendre la parole.

- Je vous laisse reprendre votre lecture. Bonne journée à vous miss O'Leary.

S'éloignant, Kyara salua la bibliothécaire qui, plongée dans sa lecture ne la vit pas, et quitta la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
John McGrath
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: A côté des fenêtres

Message par : John McGrath, Mer 25 Jan 2017 - 13:37


PV Elizabeth Goodlynch, Asteria Rosier et Asuko Myakuzo et avec leur LA bien entendu !


La Bibliothèque, un lieu sensé être calme et prospère aux études. Aux savoirs divers et connaissances profondes pour tous les élèves de Poudlard. Que vous soyez en première ou dernière année, vous savez pertinemment que si vous voulez réussir dans vos études magiques, vous aurez à passer des journées entières dans cet endroit austère. Bien entendu, le passage y est assez important et on voit ci et là des élèves passer et repasser les bras chargés de divers ouvrages et manuels anciens.

Cependant, si tous les élèves de Poudlard étaient munis de ce sérieux à tout épreuve, cette soif d'étudier et de passer ses heures libres dans un livre... Ca ne serait vraiment pas drôle, n'est-ce pas ? C'est alors que près des fenêtres, semi-affalé dans un fauteuil, les jambes croisées et un bouquin couché sur la tête que John... Se prélassait. Il adorait l'hiver et le mois de janvier à Poudlard rendait les choses que meilleures. De la neige partout, des batailles de boule-de-neige, des fins de festivités. La magie de noël ne l'avait pas encore quittée. D'un mouvement souple, il avait collé son front à la fenêtre pour regarder dehors. La journée était glaciale et en dehors de quelques grands mordus de Quidditch, il ne vît pas grand monde au-dehors. Bah ! Tant pis ! Il serait bien allé jouer aussi, mais comme chaque année, il oubliait les dates où de nouveaux joueurs étaient sélectionnés dans l'équipe de Gryffondor.  Peut-être un brin tête en l'air, effectivement.

Le coin près des fenêtres. On pourrait croire que c'était le coin où certains cancres venaient faire semblant de bosser, dans tous les cas, les fauteuils et tables proches étaient libres et seul John changeait et rechangeait de position dans son fauteuil.

Soudain, une idée le frappa. Mais oui ! Il avait encore beaucoup de temps libre avant son cours et il savait parfaitement comment tuer le temps. Un sourire de renard éclaira alors son visage, alors que ses yeux bleus se plissèrent. Remontant lentement le livre devant son visage et ne laissant que son regard empli de malice dépasser, il regardait les alentours. La fin de matinée ne serait pas calme ici, il le jurait solennellement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: A côté des fenêtres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 9

 A côté des fenêtres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.