AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque
Page 1 sur 10
Dans les archives
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans les archives

Message par : Maître de jeu, Dim 25 Jan 2015 - 14:34


Encore une fois, vous vous rendez compte que le professeur d'Histoire de la Magie vous a donné un devoir incompréhensible et qui demande beaucoup de travail. Mais qui peut bien être cet étrange monsieur avec cette barbe hirsute et ce chapeau pointu ? La seule façon de répondre à cette question est d'éviter le Troll et surement de jeter un oeil aux archives de la bibliothèque. Il y a de fortes chances que parmi tous ces livres poussiéreux se trouve la réponse à votre question. Du moins, c'est ce que vous prétendez en demandant l'autorisation à la bibliothécaire... Mais êtes vous vraiment là pour devenir le meilleur élève de votre maison dans cette matière ou cherchez vous des informations beaucoup plus secrètes que vous ne pouvez dévoiler à personne ?
Revenir en haut Aller en bas
Jayden Moonstone
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Jayden Moonstone, Ven 30 Jan 2015 - 23:21




    ft. Ombre


Hmm celui-là a l'air intéressant... celui-là aussi... Du bout de l'index, le jeune métisse faisait glisser un à un les ouvrages pour les attirer vers lui. Il n'avait même pas eu besoin de montrer son mot à la bibliothécaire. Il en avait écrit un lui-même, signé West. Il risquait gros si le professeur de potions apprenait qu'il avait signé à sa place, mais tant pis. De toutes façons, le morceau de parchemin n'avait pas servi et se trouvait encore au fond de la poche de son jean.

Après s'être emparé de deux ou trois livres, Jayden chercha une place à l'écart dans la bibliothèque. Il était venu là faire quelques recherches sur les mages noirs et il avait besoin de se retrouver seul. Il n'avait pas vraiment envie qu'on fouine dans ses affaires, la raison qui le menait à faire ces recherches était très personnelle. Il ne s'était confié à ce sujet qu'à un seul élève, et encore, il ne s’était pas dévoilé entièrement non plus.
En tout cas, c'était le moment de se prendre en main. Refouler ses histoires de famille ne servait à rien. Et puis, la rancœur et la haine le rongeait de plus en plus. Il avait besoin d'en savoir plus, besoin de se renseigner sur celui qui était autrefois son père, maintenant son ennemi. Le Gryffondor n'était pas certain de trouver quoique ce soit dans ces livres, mais c'était toujours cela de fait. Au moins ça lui permettrait de nourrir toutes ces émotions qui commençaient sérieusement à lui faire tourner la tête.

Il s'assit donc à la table la plus éloignée des autres et plongea dans ses ouvrages, les discussions des gens autour de lui ne devenant plus qu'un vague et lointain brouhaha. Il ne se doutait pas encore à cet instant que quelqu'un allait l'interrompre dans sa lecture...
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Deflamme
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Ombre Deflamme, Ven 30 Jan 2015 - 23:49


Ombre avait décidé de faire un tour à la bibliothèque. Elle devait faire quelque recherche pour ses ASPICS et s'arrêta donc dans différent rayon pour finir avec une pile de livre assez impressionnante. La blonde cherchait une table pour feuilleter ces ouvrages tranquillement quand elle aperçut Jayden. Cela faisait quelque temps que le jeune Griffondor ne venait plus la voir. Elle s'approcha discrètement de lui et aperçu le livre qu'il consultait. C'était un ouvrage sur la magie noire et la Serdaigle se demandait bien ce que son jeune ami pouvait chercher la dedans, de plus son visage semblait fermé alors qu'Ombre était habituée à un garçon plutôt joyeux. La jeune fille se rendit donc à la table du métisse et posa sa pile de livre à côté de lui. Sans attendre sa réaction la septième année lui adressa la parole.

- Salut Jayden ! Qu'est-ce que tu fais là ? Ça fait un moment qu'on ne c'est pas vu !

Elle s'assit près de lui et continua :

- Depuis quand tu t'intéresses à la magie noire, toi ? Tu sais bien que si tu as des problèmes je suis là. Je n'ai jamais trahi l'un de tes secrets si je me rappelle bien. Affirmât la Bleue et Bronze avec un grand sourire. Je n'aime pas te voir avec cet air préoccupé.

La demoiselle espérait sincèrement que son ami n'avait pas de problème grave et surtout que si c'était le cas il accepterait son aide. Ombre ne supportait pas de voir les gens malheureux.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden Moonstone
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Jayden Moonstone, Dim 1 Fév 2015 - 21:06


Les premières pages portaient sur les intérêts des mages noirs, ainsi que des exemples des plus célèbres. Leurs motivations faisaient froid dans le dos, mais ce n'était rien comparé aux maléfices et aux potions dont ils avaient usage. Des illustrations montraient des hommes démembrés, des visages déformes par la peur, des corps brûlés vifs. Le visage de Jayden restait impassible, mais la vision de ces choses terribles lui donnait des nausées.

Il releva brusquement la tête en entendant une voix féminine. Il n'avait même pas vu que la personne en question s'était assise à côté de lui. « Salut Jayden ! Qu'est-ce que tu fais là ? Ça fait un moment qu'on ne c'est pas vu ! » Sous l'effet de surprise, il eut le souffle coupé. Il y eut un moment de silence durant lequel il garda les yeux fixés sur son interlocutrice. Il s'agissait d'Ombre Deflamme, une Serdaigle qu'il comptait parmi ses amis mais qu'il n'avait pas vu depuis quelques temps. « Depuis quand tu t'intéresses à la magie noire, toi ? » Il referma son livre d'un coup sec, ne détachant pas ses yeux de ceux d'Ombre. « Tu sais bien que si tu as des problèmes je suis là. Je n'ai jamais trahi l'un de tes secrets si je me rappelle bien. Je n'aime pas te voir avec cet air préoccupé. » Le garçon fit une petite moue d'un air coupable. C'est vrai qu'il avait toujours pu compter sur elle. Mais cette fois-ci, c'était différent. Il avait peur de craquer s'il en parlait, lui qui n'aimait pas passer pour quelqu'un de sensible.

Jayden poussa ses propres livres d'un revers de la main pour les mettre de côté. Il ne s'attendait pas à ce qu'on le surprenne en pleine lecture. Puis, après l'effet de surprise, il se ressaisit et rendit enfin son sourire à l'adolescente. Il répondit en essayant de paraître le plus normal possible : « Salut Ombre ! Comment tu vas ? Fais pas attention à tout ça, ajouta-t-il en jetant un regard vers les ouvrages, c'est pour les cours. » Son mensonge n'était vraiment pas crédible, surtout si elle avait pu apercevoir les titres, mais tant pis. Ce qui comptait était d'alimenter une conversation différente. Par contre, elle avait certainement du s'apercevoir que le ton de sa voix était moins amical qu'autrefois. En effet, Jayden avait pris ses distances avec la majorité de ses amis, se méfiant de tout le monde depuis quelques mois. Il ne voulait plus faire confiance, et ne voulait plus éprouver de fort attachement pour qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Deflamme
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Ombre Deflamme, Mar 3 Fév 2015 - 13:50


Jayden avait brusquement refermé son livre lorsqu'il avait entendu la jeune femme arriver.

- Salut Ombre ! Comment tu vas ? Fais pas attention à tout ça, ajouta-t-il en jetant un regard vers les ouvrages, c'est pour les cours.

Son ton était assez étrange, que pouvait-il bien lui arriver. Et puis il était tout de même en train de lire des livres de magie noire. Ombre trouva tout cela bizarre. *Comment est-ce que je pourrais le pousser à m'expliquer sans le brusquer ?* se demanda la blondinette.

- Je vais bien. Dans quel cours peux-tu bien étudier des livres pareil ? Lui demanda la demoiselle. Moi-même qui suis en septième année, je n'ai étudié aucun livre de ce genre.

La Serdaigle avait de plus en plus de doute sur la signification de cette situation. Elle voulait à tout prix aider son ami. La Bleue et Bronze attrapa donc le livre que le Griffondor lisait à son arriver et ce qu'elle y vit lui glaça le sang.

- Jayden ! Explique-moi ! Je ne peux pas croire que tu lises ça pour les cours. Je t'en supplie ne reste pas enfermé dans ta bulle si tu as des problèmes. Je suis ton amie, tu peux tout me dire.

La septième année espérait sincèrement que son camarade allait accepter de lui parler. Et Ombre se demandait si elle pourrait lui être d'une quelconque utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden Moonstone
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Jayden Moonstone, Mar 3 Fév 2015 - 16:46


Jayden put déceler dans le regard de la grande blonde une certaine curiosité, ou plutôt un air intrigué. Il comprit tout de suite qu'elle ne le croyait pas vraiment et qu'elle voudrait en savoir plus sur la raison de son mensonge. Son impression fut bientôt confirmée par ses paroles : « Je vais bien. Dans quel cours peux-tu bien étudier des livres pareil ? Moi-même qui suis en septième année, je n'ai étudié aucun livre de ce genre. » Jayden prit une grande inspiration avant de secouer la tête lentement comme s'il réfléchissait à ce qu'il pourrait bien inventer. Après s'être mordillé légèrement la lèvre inférieur, il répondit : « Oh, la Défense Contre les Forces du Mal. Il faut bien connaître ses ennemis avant de savoir s'en défendre. Tu étais peut-être malade le jour où vous étiez à ce chapitre là en cours. » Mais à peine sa phrase finie qu'il savait déjà que sa tentative était vouée à l'échec une fois de plus. Ombre n'était certainement pas le genre d'élèves à rater un chapitre complet en cours, ce n'était pas crédible.

Le métisse n'eut pas le temps de réagir, Ombre s'était déjà emparée d'un de ses livres et la page sur laquelle elle tomba était des plus significatives. Ce qu'il lisait ne pouvait décidément pas être de l'ordre des cours auxquels on assistait à Poudlard. Jayden soupira profondément, s'avouant vaincu. « Jayden ! Explique-moi ! Je ne peux pas croire que tu lises ça pour les cours. Je t'en supplie ne reste pas enfermé dans ta bulle si tu as des problèmes. Je suis ton amie, tu peux tout me dire. » Sa gorge se serra. Il se mit à parcourir l'arête de son nez du bout de l'index en fronçant les sourcils comme s'il retenait ses émotions. Puis il décida enfin de répondre, en un murmure : « Écoute, c'est pas facile pour moi. Je sais que tu es mon amie, mais comment faire confiance à ses amis quand son propre père te la fout à l'envers ?! Je sais que t'es une personne bien Ombre, t'as toujours été là pour les gens que t'aimes, mais là c'est vraiment une situation compliquée. Personne ne peut m'aider. En fait, au fond, je ne sais même pas si ces foutus livres m'apporteront quelque chose. » L'émotion pouvait se ressentir à la fin de sa phrase. C'était vrai, il se voilait la face. Il se réfugiait dans les livres, à la rechercher d'informations, mais au fond, rien ne ferait revenir son père. Son vrai père, celui qui l'avait élevé, celui en qui il avait cru même s'il avait été beaucoup absent durant son enfance.
Il détourna le regard, ne voulant surtout pas que la Serdaigle puisse voir la faiblesse dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Deflamme
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Ombre Deflamme, Jeu 5 Fév 2015 - 0:56


Face à ses interrogations, le garçon avait répondu " Oh, la Défense Contre les Forces du Mal. Il faut bien connaître ses ennemis avant de savoir s'en défendre. Tu étais peut-être malade le jour où vous étiez à ce chapitre là en cours." La prenait-il pour une idiote ? Le métisse savait parfaitement qu'Ombre ne tombait quasiment jamais malade et qu'en plus elle allait toujours en cours même avec quarante de fièvre.

C'est la réaction de Jayden face aux inquiétudes de la jeune fille qui l'angoissa le plus. Il ne semblait pas trop savoir quoi lui répondre. Mais il finit par se décider.

- Écoute, c'est pas facile pour moi. Je sais que tu es mon amie, mais comment faire confiance à ses amis quand son propre père te la fout à l'envers ?! Je sais que t'es une personne bien Ombre, t'as toujours été là pour les gens que t'aimes, mais là c'est vraiment une situation compliquée. Personne ne peut m'aider. En fait, au fond, je ne sais même pas si ces foutus livres m'apporteront quelque chose.

Ombre le regarda avec incompréhension. Son père ? Mais que c'était-il passé et quel était le rapport avec ses livres. La Serdaigle voulait comprendre. Le jeune homme avait détourné le regard et la blondinette avait aperçu dans les yeux de son ami une émotion. *On dirait de la tristesse avec un semblant de peur et d'angoisse. Que lui arrive-t-il de si grave ?*

La Bleue et Bronze attrapa les mains du Griffondor. Elle voulait à tout prix l'aider à se sortir du gouffre dans lequel il semblait plonger.

- Apparemment il s'est passé quelque chose avec ton père en lien avec la magie noire. Mais tu ne dois surtout pas te renfermer sur toi-même ! Les livres c'est bien pour apprendre la théorie. Ce dont tu as besoin maintenant c'est de parler à quelqu'un. Seulement une partie, sans aller trop dans les détails. Mais je pense vraiment que ça pourrait t'aider. Je suis là pour t'écouter, mais tu peux aussi aller voir une autre personne. Pourquoi pas un professeur ? Tout ce que je peux te dire c'est que tes paroles resteront secrète.

La Serdy souhaitait du fond du coeur que son ami allait accepter de lui parler. Se replier sur soi-même était la pire chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden Moonstone
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Jayden Moonstone, Jeu 5 Fév 2015 - 1:17


Un boule s'était formée au sein de sa gorge au fil de son discours. Il prit une grande inspiration pour se ressaisir et redressa les épaules. Ce n'était pas le moment de craquer, pas devant une fille et entouré de plusieurs élèves de différentes maisons. Je ne suis pas faible, se dit-il. Il s'éclaircit la gorge et écouta ce qu'avait à dire Ombre :

- Apparemment il s'est passé quelque chose avec ton père en lien avec la magie noire. Mais tu ne dois surtout pas te renfermer sur toi-même ! Les livres c'est bien pour apprendre la théorie. Ce dont tu as besoin maintenant c'est de parler à quelqu'un. Seulement une partie, sans aller trop dans les détails. Mais je pense vraiment que ça pourrait t'aider. Je suis là pour t'écouter, mais tu peux aussi aller voir une autre personne. Pourquoi pas un professeur ? Tout ce que je peux te dire c'est que tes paroles resteront secrète.

Elle avait bien compris la chose. Ce qu'il s'était passé était en effet en rapport avec son père et la magie noire. Il allait encore répliquer en cherchant des excuses et refusant de se dévoiler, mais la Serdaigle lui prit la main à ce moment. Le contact de sa peau douce et fragile le toucha. Plus que les paroles, les gestes montraient qu'elle était vraiment prête à l'écouter et à lui porter soutien. Le coeur du jeune homme se serra et il regarda un instants leurs mains, en pleine réflexion. Après tout, elle ne voulait "qu'une partie, sans aller trop dans les détails"... Ça ne lui ferait pas de mal, et puis ce n'était pas comme si cette confidence allait le mettre dans un quelconque danger. Elle n'allait pas détenir de secret important.
Le Gryffondor soupira profondément et tourna enfin la tête pour la regarder dans les yeux.

- Tu sais, mon père a disparu. Elle avait peut-être entendu parler de cela par le biais de sorciers, en tout cas les Moonstone avait tout fait pour étouffer l'affaire. Ma famille le croit mort, on a retrouvé un corps semblable au sien. Mais il est encore vivant. Il nous a tous mené en bateau, il mène une double vie depuis le début. Mon père n'est pas et n'a jamais été celui que je croyais.

Il décida de ne pas en dire plus. Une précision en plus et il risquait de se mettre à pleurer. Jayden n'était pas vraiment un garçon sensible, mais les cicatrices étaient encore trop fraiches, trop récentes. Il ne parla pas tout de suite de toutes les conséquences que cela engendrait : la méfiance, la rancoeur, l'envie de vengeance, le refus de s'attacher à qui que ce soit. Il ne précisa pas non plus que son père était en réalité un mage noir, Ombre était sans aucun doute assez intelligente pour faire le rapprochement et le deviner.
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Deflamme
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Ombre Deflamme, Lun 16 Fév 2015 - 16:26


Hrpg:
 

Jayden ne semblait vraiment pas bien, Ombre le sentait sur le point de craquer, mais il se ressaisit et après un soupir le jeune homme lui répondit :

- Tu sais, mon père a disparu. Ma famille le croit mort, on a retrouvé un corps semblable au sien. Mais il est encore vivant. Il nous a tous mené en bateau, il mène une double vie depuis le début. Mon père n'est pas et n'a jamais été celui que je croyais.

Le Gryffondor s'interrompit, il avait légèrement des larmes dans les yeux et la grande blonde ne savait pas trop quoi faire. Ombre avait fait le lien entre le livre que lisait son ami et l'histoire de son père. Elle en déduisit donc que son père devait être mêlé d'assez près à la magie noire. La Bleue et Bronze regarda autour d'elle et se rendit compte qu'il y avait beaucoup de monde dans cette bibliothèque et qu'il y avait peu de chance que le jeune homme ce risque à se confier plus dans ces conditions. Mais bon pour le moment autant continuer doucement ici et nous verrons plus tard si le Rouge et Or souhaite aller dans un lieu plus discret.

- Tu devrais respirer un peu pour te calmer, dit la jeune femme, ce genre de révélations ne sont pas facile et je ne pense pas que tu apprécierais craquer dans un lieu aussi bondé. Dis-moi si je me trompe, ton père s'est fait passer pour mort alors qu'en réalité il avait rejoint les mages noirs. C'est bien ça ? Tu ne penses pas qu'il a fait exprès de vous le cacher pour vous protéger toi et ta famille ? Sachant que la magie noire est interdite, il a surement voulu disparaître pour ne pas vous apporter de problème avec la loi. Après c'est une supposition, je ne le connais pas pour pouvoir affirmer les choses.

La Serdaigles souhaitait ne pas avoir été trop loin dans ses supputations et avoir braqué le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Jayden Moonstone
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Jayden Moonstone, Lun 23 Fév 2015 - 0:56


Les deux élèves parlaient doucement, et pendant leur conversation Jayden lançait des regards en biais autour de lui pour voir si certains indiscrets ne tendaient pas l'oreille. Heureusement, personne ici ne semblait s'intéresser à ce qu'ils se disaient.

- Tu devrais respirer un peu pour te calmer, ce genre de révélations ne sont pas facile et je ne pense pas que tu apprécierais craquer dans un lieu aussi bondé.

Le garçon réalisa que les battements de son cœur s'étaient accélérés et écouta les conseils de son amie. Elle avait raison, il fallait qu'il garde son sang-froid. Il respira calmement pour reprendre son calme et poursuivre la discussion. Ombre le connaissait bien, elle savait qu'il ne supporterait pas de craquer devant d'autres personnes. C'était déjà assez difficile pour lui de craquer devant ses amis les plus proches.

- Dis-moi si je me trompe, ton père s'est fait passer pour mort alors qu'en réalité il avait rejoint les mages noirs. C'est bien ça ?


Il acquiesça d'un signe de tête.

- Tu ne penses pas qu'il a fait exprès de vous le cacher pour vous protéger toi et ta famille ? Sachant que la magie noire est interdite, il a surement voulu disparaître pour ne pas vous apporter de problème avec la loi. Après c'est une supposition, je ne le connais pas pour pouvoir affirmer les choses.

Suite à ses paroles, le regard du jeune homme plongea dans le vide. Il n'avait pas réellement songé à cette éventualité. Depuis le début, il n'avait pensé qu'à une chose : son père leur avait menti et les avait fait souffrir. Pendant de longues secondes de silence, il se mit à réfléchir sérieusement à ce qu'elle venait de dire. Mais quelques souvenirs lui revinrent en tête, et un élan de colère monta de nouveau en lui. Colère qu'il fit de son mieux pour garder enfouie à l'intérieur de lui-même.

- Quoi qu'il arrive et quelle que ce soit la raison pour laquelle il a préféré disparaître, il nous a menti depuis le début, c'est un beau manipulateur. Jamais quelqu'un de bien n'abandonnerait sa famille comme ça pour pouvoir pratiquer tranquillement ses petites affaires de magie noire... Tu sais maintenant avec le recul je comprend beaucoup de choses. Ses absences répétitives quand j'étais gosse, la distance qu'il prenait parfois avec nous comme s'il cachait quelque chose... Des fois je me dis que pour lui on a été qu'un passage dans sa vie, il s'est peut-être simplement servi de nous pour avoir une seconde identité et pouvoir faire ses petites affaires bizarres tranquillement, ou peut-être pour fuir quelque chose. Peut-être même qu'il a une autre vie à côté, avec une autre femme et des enfants, qui sait.

Au fil de son discours, Jayden avait serré fort la main d'Ombre qui se trouvait toujours dans la sienne. Il s'en rendit alors compte et détacha son étreinte.
L'évocation de ses pensées douloureuses n'était pas facile. Il repensait à son père, mage noir, mais aussi aux mangemorts dont il entendait beaucoup parler dernièrement et par qui il s'était fait attaqué l'année précédente. Que de mauvais souvenirs. Serrant les dents, il murmura :

- J'ai de plus en plus de rancœur en moi, j'ai vraiment envie que tous ces mages noirs et ces Mangemorts qui nous détruisent payent pour leurs actes. J'y pense tout le temps, jour et nuit.

Jayden ne savait pas si son père avait un quelconque rapport avec les Mangemorts, mais il savait qu'ils avaient un point en commun : ils pouvaient s'avérer dangereux et avaient blessé le garçon au plus profond de son être.
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Deflamme
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Ombre Deflamme, Ven 27 Fév 2015 - 12:51


Suite au discourt d'Ombre le jeune homme semblait perdu dans ses pensées. Puis une vague de colère traversa ses yeux, mais qu'il contrôla. La Bleue et Bronze était vraiment inquiète pour son ami. Dès qu'elle essayait de le calmer il semblait repartir dans une rage intérieure.

- Quoi qu'il arrive et quelle que ce soit la raison pour laquelle il a préféré disparaître, il nous a menti depuis le début, c'est un beau manipulateur. Jamais quelqu'un de bien n'abandonnerait sa famille comme ça pour pouvoir pratiquer tranquillement ses petites affaires de magie noire...

Jayden était vraiment remonter contre son père. La septième année le comprenait parfaitement, mais elle ne pouvait pas le laisser ainsi. Elle-même avait eu une rage incommensurable lors de ses questions sur sa mère. Questions auxquelles elle n'avait toujours pas de réponse d'ailleurs.

- Tu sais maintenant avec le recul je comprend beaucoup de choses. Ses absences répétitives quand j'étais gosse, la distance qu'il prenait parfois avec nous comme s'il cachait quelque chose... Des fois je me dis que pour lui on a été qu'un passage dans sa vie, il s'est peut-être simplement servi de nous pour avoir une seconde identité et pouvoir faire ses petites affaires bizarres tranquillement, ou peut-être pour fuir quelque chose. Peut-être même qu'il a une autre vie à côté, avec une autre femme et des enfants, qui sait.

En l'écoutant la Serdaigle avait senti que le Griffondor lui serrait de plus en plus la main, mais elle n'avait pas voulu la retirer pour ne pas perdre le contact. Seulement, le garçon semblât s'en rendre compte et détacha ses mains. Les paroles qu'il venait de dire semblait lui faire mal. Il continua en un murmure.

- J'ai de plus en plus de rancoeur en moi, j'ai vraiment envie que tous ces mages noirs et ces Mangemorts qui nous détruisent payent pour leurs actes. J'y pense tout le temps, jour et nuit.

La grande blonde le regardait avec tristesse. Comment un parent pouvait-il faire autant de mal à son enfant. C'est vrai que cachait ses penchants de mage noir à sa famille semblait logique pour Ombre, mais de là à blesser toute sa famille ainsi. Elle ne pouvait l'accepter. Par réflexe la jeune femme prit son camarade dans les bras un court instant pour lui insuffler sa vitalité. Lorsqu'elle se détacha de lui elle lui affirma d'une voix douce.

- Tu sais la plupart d'entre nous on envie que tous les mages noirs disparaisse. Ils nous font à tous énormément peur et chacun d'entre nous à une raison pour leur en vouloir. Malheureusement, à notre niveau nous ne pouvons rien faire. Il ne faut pas que tu te prennes la tête avec eux.

La demoiselle ne voulait pas relancer le sujet sur le père de Jayden. Cela serait trop dur autant pour lui que pour elle. Ombre se contenta donc d'éloigner la pile de livre sur la magie noire toujours présente sur la table en la glissant sous sa propre pile de livre.

- Tu ne devrais pas avoir besoin de ses maudits bouquins. Ils ne t'apporteront que souffrance lorsque tu y chercheras des réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Jude Werther
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Jude Werther, Mar 12 Mai 2015 - 16:27



[Pv Nilo]
qui est-on ?

je ne sais plus, à quoi bon ? ces bouquins, cette paperasse, ces plumes qui s'impatientent dans l'encrier, des petits mots dessinés, tripoter notre mémoire à l'en tirailler pour enregistrer des mots et des définitions, et des phrases, et des dates, et des choses, je ne sais plus, vraiment...

mam', elle m'apprenait les dates, et c'était si drôle. on apprenait les multiplications, j'avais aucune idée de quoi cela pourrait servir, mais y'avait du jeu, y'avait des rires, y'avait des blagues. j'allais déposer avec impatience mes nouvelles victuailles dans la salle faite de marbre et de torches brûlantes, j'inscrivais sur le haut mur 4 x 4 = 16, et puis j'irai m'y réfugier près des dates de l'indépendance des Etats-Unis, tout près du Kazhakstan, parce que j'arrivais jamais à me rappeler comment écrire ce mot, et à quoi cela s'en référait. tout plein de neige et de personnes tellement différentes, j'avais fondé une arche où l'on pourrait déposer une offrande à un entité imaginaire.

l'atmosphère de la bibliothèque, toute ridicule, toute immense à l'odeur de souffre et de poussière ; l'odeur des livres, l'odeur de la cave, aussi, cette odeur qui me chatouillait délicieusement les narines. je ne pouvais m'empêcher de ne plus regarder mon bouquin de potions, et de me plonger dans des pensées plus douces et plus agréables au toucher, comme sentir des magnolias, ou sentir le goût d'une crêpe au citron et au sucre dans la bouche qui se fond tout seul à l'intérieur. je parcourais des champs tous frais contre les jambes, tous chauds contre le coeur, je ne pense plus aux ingrédients plus qu'ennuyants de Mr. West, à m'en laisser complètement absorber par un nouvel entrain, une énergie incroyable, quelque chose de fou, titanesque, des basses bourdonnantes plein les pieds, et des chatouillis pleins les doigts.

chaque fois, quand j'ouvre les yeux après une balade loin du Vrai, c'est le même truc bizarre au creux du ventre ; une insatisfaction, l'envie de se creuser contre soi, et de se cacher sous la table, l'envie de se gifler, ou d'envoyer valser les parchemins lourds... oui, à quoi bon ?

mes pieds m'emmènent vers la réalité lourde, l'attraction qui m'étrique, le silence harmonieux qui m'invite dans sa ritournelle effacée. dans un soupir d'épuisement et de déception, mon corps s'élance comme dans un saut, pour finalement se laisser aller contre les rayons froids et des étagères débordantes. finalement, redirigeons-nous vers mieux, pourquoi pas les animaux ? dans une toute nouvelle optique de travail, dans un élan, un espoir de parvenir à travailler et se concentrer plus de dix minutes sur un même sujet sans changer sans cesse de matière ou de travail. se laisser porter vers du concret, peut-être. peu surprenant, par ma maladresse et mes incertitudes, mes pensées incessantes, de me retrouver, en cherchant un livre, à faire tomber la moitié de l'étagère par terre dans un fracas bourdonnant, terrifiant, oppressant. Mer**, j'en ai marre, marre marre marre ! parfois j'oubliais qui j'étais. hébétée et le rouge aux joues, la flamme qui monte du bas du ventre au creux du cou, et qui m'écartèle douloureusement ; je fuis les regards, sans toutefois le pouvoir...

sentir une présence, juste derrière moi, presque contre moi, je ferme mes yeux, en attendant qu'elle parte, qu'elle m'observe comme les autres, comme toujours, pour ensuite vaquer à de meilleures occupations. j'attends, la peur dans la gorge.


Revenir en haut Aller en bas
Nilo Cremash
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Nilo Cremash, Mar 12 Mai 2015 - 18:40


Ils ne pouvaient s'en empêcher, n'est-ce pas?
Les Serdaigle avaient beau être les élèves les plus studieux des quatre maisons de Poudlard, certains pouvaient également être les plus bavard. Si encore ils parlaient des devoirs! Mais non, les chuchotis de plus en plus fort conversent de sujets des plus simples, des plus inutiles, inappropriés aux lieux.
Mais c'est quand deux filles bavassaient des garçons de l'école qui leur faisaient de l'oeil que votre corps se leva tout seul pour fuir dans un endroit plus tranquille.

Etait-ce réellement le fait qu'elles parlaient qui vous dérangeait, ou leur discussion elle-même?

Errant dans les couloirs, vos pas vous portèrent dans les archives, et un sourire se dessina sur vos lèvres. Oui, ici le silence était maître.
Ici, vous saviez que vous pourriez terminer de réviser vos cours de potion, la seule tâche qui vous peine réellement dans votre scolarité.
Vous poussez les lourdes portes, et un tour de regard rapide à l'intérieur. Vous plissiez les yeux, la lumière ne filtrait que trop peu pour votre vision atrophiée, mais distinguiez que deux, trois personnes.

Des gens studieux qui ne faisaient pas de bruit. Excellent.

Vos livres posés sur une table en retrait et vos lunettes sur le nez, votre cerveau fonctionnait à plein régime devant les dessins de fioles de potion aux noms tous autant complexe les uns que les autres. Un bon moyen de les retenir aurait été la couleur des fioles, mais cela n'était pas envisageable pour v-

Un fracas se fit entendre un peu plus loin dans les rayonnages, et vous releviez la tête. Les autres ne bougeaient pas de leurs sièges, ce qui vous fit froncer les sourcils. Qui que ce soit ayant fait tomber des livres, il aurait pu se blesser.
C'est sur cette pensée que vous fuyez les cours de potion et accourez à la source du grabuge.

Une demoiselle s'empressait de ramasser tous les manuscrits au sol, l'air agacé. Tout chez elle était gris, comme une grande partie du monde pour vous, et dans la position où elle se trouvait, impossible de deviner son écusson, donc sa maison.
Mais ce n'était pas ce genre de choses qui vous arrêtait.

Vous tendez votre main vers un manuscrit échoué au sol et, entamant de l'aider à tout ramasser, vous demandez d'une voix calme:

'' Tout va bien? Tu n'es pas blessée? ''
Revenir en haut Aller en bas
Jude Werther
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Jude Werther, Mar 12 Mai 2015 - 23:45



des bourdons, des mouches, qui suintent de toutes parts, prennent par surprise, posent leurs pattes curieuses sur la peau, repartent, provoquent des picotements à tords et à travers, un peu peur, mais finalement, juste un tout va bien ? tu n'es pas blessée ? peut-on se cacher sous terres, s'ensevelir sans penser aux conséquences, se murer, ou s'enfuir, transplaner, peut-être ? on ne peut pas toujours s'enfuir, on doit faire face, on doit accepter, laisser de côté certaines hésitations. un peu perdue, laissant un moment de silence planer, je me laisse observer ses cheveux couleur paille, des yeux grands ouverts au vide, la délicatesse de ses traits, une harmonie indissociable, une douceur dans le tout, de l'attention à l'intérieur. gênée, je m'attelle à empiler et à replacer en même temps les anciens livres à leur place, sans pouvoir m'empêcher de dévisager la jeune femme me faisant face. oui... ça va, je crois. merci, pour les livres. parfois on ne peut pas toujours maîtriser ce tremblement incertain, révélant toute la surface factice, un bout étroit de l'insécurité. j'oublie souvent qu'il est utile de demander le nom des personnes que l'on croise, de retourner les questions, d'être aimable quand on l'est avec soi, et d'être froid lorsqu'on est profiteur. beaucoup trop souvent.

un labyrinthe sans fin, ces situations sociales à n'en plus finir, un simple sourire difficile à produire, la boule de l'intérieur est trop forte, j'ai beau l'expédier au plus loin de mes bras, elle revient en force. plus forte. je vois la douceur déposer le dernier ouvrage à sa place, je sens son fil s'éloigner, se tordre légèrement du mien. je la dévisage, je ne sais trop comment, ni quoi dire, à en grimacer, une exaspération certainement perceptible, mais impossible de prendre les cartes en mains, impossible de tout pouvoir contrôler, chaque carte tombe l'une après l'autre, j'aimerai pouvoir toutes les saisir. si seulement.
je... je cherchais un bouquin, sur les Kelpy, pour le cours de Blanchet. en vérité, pas tellement. finalement, pas besoin des ondes salvatrices, pas besoin d'unicité, les petits mensonges sortent parfois tellement bien d'un pétrin incroyable.


Revenir en haut Aller en bas
Nilo Cremash
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans les archives

Message par : Nilo Cremash, Mer 27 Mai 2015 - 11:15


Ce genre d'accident, plus que blesser une personne ou endommager un ouvrage, couvre généralement d'une certaine gène la malheureuse qui en est victime. Les gens se contentent de regarder d'un air de pitié ou moqueur, sans accorder la moindre aide, le moindre acte de solidarité.
C'est bien pour ne pas faire comme le commun des mortels que vous êtes venu à sa rescousse.

Il fallait s'y attendre à ce qu'elle rebute un peu à votre venue. La peur de l'inconnu, surtout dans cette situation. Vous la regarder se relever et apercevez l'écusson de sa maison.
Gryffondor, donc. Toujours bon à savoir. Les couleurs - enfin les écussons dans votre cas - des maisons permettent de se faire une image de l'élève que l'on a devant soi.
Bien évidement, il fallait éviter de tomber dans les clichés de base, de récentes expériences avec un Serpentard vous on bien prouvés que sous les écailles les plus tranchantes, le coeur est toujours présent.

Finalement apte à une petite discussion, vous lui offrez un sourire et ajuster vos lunettes à la recherche d'un ouvrage sur les Kelpy. Votre vision traitre vous forçait à plisser légèrement les yeux et votre regard mit cinq vraies minutes avant de trouver un titre de livre satisfaisant parmi toute la grisaille des manuscrits.
Grand de taille pour votre âge, vous n'aviez qu'à tendre le bras pour le saisir et le tendre à la demoiselle.

'' Celui-ci est très bon, j'ai déjà eut l'occasion de le consulter. Mais certains termes sont compliqués, alors au besoin je pourrais te retrouver mes fiches. ''
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans les archives

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 10

 Dans les archives

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.