AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque
Page 12 sur 13
Un coin tranquille
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle

Re: Un coin tranquille

Message par : Alice Grant, Mar 26 Déc 2017, 23:59


Du peu que tu en sais sur la serpentard, tu crois que vous devriez bien vous entendre. Bien sûr, c'est essentiel pour un travail d'équipe. Il n'y a qu'une seule chose plus amusante qu'une mission d'espionnage: une mission d'espionnage à deux. Vous ne vous connaissez pas beaucoup, mais c'est peut-être tant mieux... tandis que tu pars dans tes pensées, tu ne remarques pas l'expression de Rachel qui se renfrogne. Du moins, pas jusqu'à ce qu'elle réponde:

- Tu ne crois pas qu'on est trop caché justement ?

Tu gardes le silence. Non, tu ne trouves pas. Enfin, toi, tu n'as toujours fait que ça, te cacher. Et ça a porté ses fruits, tu as rencontré l'Ordre du Phénix, avec qui tu te bats pour des valeurs communes aux tiennes. Si vous n'étalez pas votre lumière au grand jour, c'est qu'il y a des raisons. Au moins une: quand on s'oppose à un groupe qui n'a pas l'air trop effrayé à tuer ses ennemis, on reste discret. Sans parler du cadre de la loi qui est dépassée, du ministère qui recherche les pious autant que les mangemorts, etc... ça ne vous empêche pas d'agir, de communiquer, de lutter. Bref, d'entretenir cette étincelle d'espoir.

- Imagine un peu, si même nous qui faisons partir de l'Ordre on s'est crue seule... imagine ce que les autres peuvent ressentir ? Et pendant ce temps-là ceux qui soutiennent les mages noirs s'expriment librement et sans peur.

Tu ne crois pas que les adeptes de la magie noire osent s'exprimer plus que ceux qui soutiennent les phénixs... pour avoir déjà rencontré un bavard aux Trois Balais, et Izsa... et puis c'est sûr qu'il est moins simple de crier haut et fort que l'on n'adhère pas aux mangemorts responsables de quelques tragédies plutôt qu'aux enflammés qui... euh, n'ont jamais tué personne? Tu aimerais y croire. Seulement, ça fait quelques années que tu as été tirée du monde des licornes. Mais ils te semblent que eux n'ont jamais semé gratuitement la pagaille chez les moldus...

- Je ne sais pas. Prudente, tu n'as pas très envie de t'embrouiller avec une alliée. Et c'est pas demain que j'irai arborer des ailes de phénix dans la Grande Salle... Tu souris, tentant de détendre l'atmosphère. On a le droit d'assumer ses opinions avec ses amis, mais pas de dévoiler son appartenance. On est en guerre. Pour gagner, il ne suffit pas d'hurler ses valeurs haut et fort.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Rachel Ester Pasca, Jeu 28 Déc 2017, 20:57


Rachel cessa se jouer avec les livres. Un instant elle cru voir des chaines autour de ses poignées, le genre énormes et très lourdes. Elle sentie les même à ses pieds. Prisonière d'une vie, d'une société et qu'une guerre qui n'aurait jamais dû être la sienne. Ester se voyait doucement avancer vers le bureau, où la corde l'attendait tandis qu'un visage masqué là priait de tous ses droits, de tous ses rêves. Jusqu'à ce qu'elle accepte d'elle-même de sauter dans le vite. Clac ! Adieu la vie.

L'enfant au fond d'elle pleurait pourtant, sans relâche, sans jamais fatiguer. Ce ne pouvait pas être ça son destin, ça ne pouvait pas être ça le destin du monde. La verte reporta alors son regard sur Alicie, les yeux brillants d'une certaine fougue.

- Vivement la prochaine mission alors !

Car il était temps d'hisser les couleurs de la liberté, de l'amour et de la fraternité. Oui elle copiait et alors ? La révolution Française faisait partie de son histoire. C'était les mêmes drames qui se rejouaient sans cesse. Il y avait toujours quelqu'un pour enfermer la paix, empêcher le fleuve de rejoindre la mer. Alors haut les cœurs, il était temps d'hisser les couleurs de la lumière. Les Phénix, jamais ne mourrait !

FIN du RP
Merci bella !
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kanakis
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin tranquille

Message par : Haiko Kanakis, Dim 21 Jan 2018, 13:50


Trouver les jolies dorées
Pv Saturnine Berkeley

Mes doigts tournent les pages du livres que je viens de trouver. Assis à une table dans un coin tranquille je laisse mes pieds venir doucement cogner contre le sol dans un balancier apaisant qui contribue à rendre ma lecture agréable. La bibliothèque c'est le lieu de refuge numéro un sans hésitation. Cette bulle de tranquillité loin de tous. Élève chez les bleus peut-être mais salle commune bruyante tout de même. Comme quoi tous les clichés ne sont pas réellement fondés. Ici c'est le calme absolument, un havre de paix sans paroles ni bruit. Juste ce son régulier des pages qui tourne ou des pieds qui cognent lentement dans un cycle éphémère absolument parfait. Inconsciemment je souris un peu.

Trouver son bonheur dans l'absence et le silence. Même les aigles auraient pu me rendre ce surnom que les moldus de mon école affectionnaient. Autiste, au moins c'était clair. Pensées dévoilées, ils se retrouvaient comme les derniers des idiots. J'avais à l'époque lu beaucoup de chose sur le sujet par peur qu'ils aient raison. La seule conclusion à laquelle j'étais arrivé était qu'ils se trouvaient être de parfaits imbéciles ce qui dans le font n'avait pas été pour me déplaire.

Qu'importe au final que leurs propos se trouvent être vrai ou non, dans le fond ils n'allaient pas être gêné de m'appeler ainsi par leur manque de culture médicale. Le monde est un peu moins beau que ce qu'on laisse penser. Je plonge ma plume dans mon encrier et entreprend de recopier sagement un passage du livre en mentionnant en dessous son auteur et l'ouvrage. Les étoiles m'ont toujours fascinés et je découvre avec encore plus d’extase toutes les histoires qui y sont lit, les galaxies imbibées de mythologie qui font briller doucement mon regard.

Délicatement je referme mon ouvrage pour ouvrir un second surmonter d'une fine couche de poussière qui me fait éternuer avant que je ne le frotte un peu pour le débarrasser de celle-ci. J'ouvre le livre et me plonge dans ma lecteur, le sourire toujours accrochés aux lèvres. Plus tard c'est sûr, je sauterais d'étoiles et étoiles tout là-haut dans le silence et la beauté des jolies dorées.
Revenir en haut Aller en bas
Saturnine Berkeley
avatar
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin tranquille

Message par : Saturnine Berkeley, Sam 27 Jan 2018, 19:59


Il y avait, pour une première année et une descendante de moldus, bien des raisons de trouver en les livres un refuge. Si l'on était persécuté, la bibliothèque était la solution : là-bas, le silence et le calme y étaient exigés, et dame Gattino de son air sévère réprimait d'une simple œillade bien des comportements.  Si l'on se sentait érudit, ou encore que l'on était débordé de travail et que l'on ne pouvait se concentrer ailleurs, la bibliothèque était aussi la solution. Enfin, lorsqu'on était une petite curieuse, perdue, et que l'on avait soif de firmament et de planètes, alors encore une fois, la bibliothèque était la solution. Dès la première semaine, l'on voyait une tête blonde dépasser d'une pile de livres bien trop lourde pour son petit gabarit. Saturnine avait la folie des grandeurs, et l'appétit d'une novice déraisonnable qui ne se rendait compte qu'elle ne pouvait lire tout cela, et encore moins retenir toutes les informations inscrites sur ces pages.

Naturellement, la petite sautillait dans les couloirs, cheveux valsant d'un côté et de l'autre de son corps frêle. Cela faisait peu de temps qu'elle était entrée à Poudlard, mais à la regarder, on pouvait en déduire qu'elle avait déjà oublié sa vie passée, et que finalement, le château n'était pas si mal. Il était vieux, un peu rouillé par endroits, et il y avait des fantômes - c'était terrifiant ! Mais malgré cela, il était immense en comparaison au château d'héritage des Berkeley, qui semblait, en comparaison, n'être qu'une petite masure. Hector lui manquait, tout de même. Ici, elle n'avait d'amis. Elle ne se sentait à sa place que parmi les dessins des anneaux de Saturne sur les nobles ouvrages.

Un garçon, petit gabarit, se tenait assis à l'habituelle place de la petite - si l'on pouvait appeler une semaine un délai raisonnable pour annoncer l'habitude et non la peur d'une assise inconnue. Déboussolée, elle voulu passer son chemin, mais d'un geste enfantin, son regard se glissa sur le profil du voleur de place, et sur ce qu'il y faisait. Ce qu'elle vit lui fit oublier ses stupides rancunes. Il consultait un ouvrage qu'elle-même avait "lu" la veille. Comme tout enfant, elle songeait qu'une passion commune liait automatiquement deux âmes entre elles, que cela était presque aussi fort que les liens du sang ; elle songeait qu'elle devait discuter avec ce jeune, qui a vue d’œil devait être un première, ou peut-être seconde année. « C'est injuste, qu'on ne puisse étudier l'astronomie comme les moldus, tu ne trouves pas ? », engageait-elle, candide. « Je m'appelle Saturnine. » main tendue à l'interlocuteur, espérance d'une poignée de main qui signifiait qu'elle ne gênait pas, clin d’œil au ciel involontaire et puis « et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kanakis
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin tranquille

Message par : Haiko Kanakis, Dim 28 Jan 2018, 19:50


À peine plongé dans le nouvel ouvrage, qu'une voix m'oblige à en sortir à toute vitesse. La magie des pages se brise et je tourne le regard avec une petite moue vers l'être qui vient de me déranger dans ma lecture. Celui-ci se trouve être une charmante petite fille aux jolies cheveux blonds qui semble quelque peu surexcitée. La conversation directement engagée sur l'astronomie m'arrache un joli sourire alors que mon air boudeur se transforme en expression amicale. Sur absolument tout autre sujet, la petite n'aurait eu absolument aucune chance d'attirer mon attention et je l'aurais sans le moindre doute ignorée bien comme il faut mais pour l'heure je ne pouvais nier cette jeune fille avec une passion pour l'astronomie que je partageais sans me cacher.

Je hoche la tête pour marquer mon accord avec ses dires, craignant un peu la suite. Si elle décidait d'engager véritablement la conversation nous allions avoir bien du mal à nous comprendre étant donné que je doutais très franchement qu'elle puisse connaitre le langage des signes mais qu'importe, si elle était une véritable passionnée elle devait elle aussi comprendre le silence des étoiles et pouvait comprendre ou juste penser que je n'en était qu'une de plus, enfin du moins que je fonctionnais de la même manière.

Elle m'offre son prénom. Saturnine. Je le répète mentalement pour le fixer dans ma tête. C'est plutôt peu commun mais à bien y réfléchir ça ne lui va que beaucoup trop bien. Et me tend une main qui je m'empresse de serrer pour lui signifier que tout compte fait elle ne me dérange pas et que je l’apprécie malgré le fait qu'elle semble légèrement trop bavarde. Elle me demande alors mon prénom. Ce n'est que justice mais déjà la première épreuve de cette rencontre. Je me mord la lèvre inférieur et lui épèle les lettre de mon prénom avec mes mains. H-a-i-k-o Supposant qu'elle n'a rien comprit et va me regarder comme si j'étais un extraterrestre dans les 10 prochaines secondes je prend ma plume et la trempant rapidement dans l'encre, calligraphie mon prénom sur la feuille qui me servait à prendre des notes avant de la lui tendre plutôt fier de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Saturnine Berkeley
avatar
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin tranquille

Message par : Saturnine Berkeley, Dim 04 Fév 2018, 17:44


Le petit garçon avait l'air bien calme, à l'opposée d'Hector. Le petit frère de Saturnine était sa seule référence, et à vraie dire, tous les autres enfants paraissaient sages à côté de ce petit garnement, mais chez celui-ci, il y avait quelque chose d'extrême, comme la mer calme dans la nuit, avec le son son des vagues, ou un feu de camp solitaire, en pleine forêt, ou encore le vent qui balaie les dunes sablées du Sahara - il y avait tant d'exemples de scènes silencieuses, mais selon le grand-père de la blonde, l'espace n'en faisait pas partie. L'espace était plus bruyant que l'on ne le croyait, si seulement on savait tendre l'oreille pour écouter.

L'expression typique de la surprise, les gros yeux, se dessina sur le visage enfantin. Le garçon se mettait à mimer d'étranges signes des mains auquel elle ne comprit grand chose, mais rapidement, son attention se détournait pour se fixer sur la feuille qu'il grattait de sa plume. Elle ouvrit premièrement la bouche en petit o, s'apprêtant à lui apprendre qu'il était impoli de se remettre au travail alors qu'elle lui faisait la conversation, mais ce dernier la devançait. Haiko. Lui non plus n'avait pas un prénom commun ; une telle nouvelle réjouissait la blonde, illuminait ses yeux. « Je pense que nous avons beaucoup de points communs ! » et aussi d'évidentes différences ; n'importe qui observant la scène mettrait le doigt dessus. « Tu savais que Saturne était neuf fois plus grande que la Terre ? C'est un peu ironique, moi je suis toute petite » un mètre vingt ou trente, dans ces environs, bien des enfants de son âge et d'autres plus jeunes la dépassaient déjà. « Mais je dois t'ennuyer avec Saturne, tu as plutôt l'air d'aimer les étoiles... As-tu déjà observé les constellations ? Grand-père me les montrait presque tous les soirs, dès que le ciel se dégageait. »
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kanakis
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin tranquille

Message par : Haiko Kanakis, Jeu 01 Mar 2018, 07:04


J'aimais bien la fille. Elle avait pour commencer un joli prénom qui sonnait un peu original et qui de sa voix tintait encore plus joli. Je l'imaginais prononcé de la mienne sans vraiment arrivé à en saisir toute les nuages. Cela faisait beaucoup trop longtemps que je n'avais pas ouvert la bouche, j'en venais à oublier l'idée même des sons. Heureusement, la petite jaune était là pour me les rappeler. On m'avait dit que les poufsouffles étaient gentil et que l'on se moquait souvent d'eux. la petite fille n’échappait pas à la première règle mais je n'avais pas la moindre envie de me moquer d'elle. Elle dégageait une sorte d'aura douce qui la rendait intéressante quelque soit le sujet qu'elle abordait, ou peut-être était-ce simplement qu'elle parlait de ce que moi j'aimais grandement ? Je n'avais pas réellement envie de me poser la question.

Ce qui était sûr c'est que je voulais bien avoir des points commun avec elle. Je l'écoutais parlé de saturne avec admiration. Elle était vraiment captivante. Dommage qu'elle décide de se taire tout aussi vite. Je ne la trouvais pas i petite que ça, ou bien était-ce moi qui n'était pas bien grand non plus. De toute façon nous finirions tous les deux par prendre quelques centimètres au moins avec l'âge alors la taille ce n'était pas très important. Quelqu'un à dit un jour que tout ce qui est petit est joli. Ça doit valoir pour nous deux aussi, j'en suis certain.

Elle commence à me parler des étoiles et je sens brusquement que si elle continue sur ce terrain nous allons bien nous entendre. Moi et les étoiles c'est une grande histoire d'amour. Je hoche doucement la tête avant de d'ajouter quelque mot sur ma feuille. T'es pas si petite, t'inquiètes pas. ainsi que Je les regardais depuis le toi avec ma petite sœur, c'est tellement beau ! il allait falloir s'habituer à communiquer de cette façon à présent. Ce n'était pas si mal au final même si ça ne valait pas une véritable discussion en langage des signes mais bon... On faisait avec ce que l'on avait.
Revenir en haut Aller en bas
Saturnine Berkeley
avatar
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin tranquille

Message par : Saturnine Berkeley, Mer 28 Mar 2018, 13:29


La petite au blason jaune et noir attendait, sans une once d'impatience et de septicité, sa réponse. Discuter avec le petit Haiko prenait plus de temps que de parler avec les autres, constatait-elle. Il fallait attendre qu'il griffonne sur son papier. Jamais, avant, Saturnine n'avait rencontré de muet. Sa mère lui avait dit que certains l'étaient, que d'autres étaient sourds, et que les plus malchanceux d'entre eux contractaient les deux à la fois. Elle s'était toujours demandée comment c'était, le silence absolu. Ce que cela ferait, de se retrouver dans une pièce vide pour l'éternité. Le Serdaigle étant doté d'oreilles fonctionnelles, ce ne fut pas le mieux placé pour répondre à ces interrogations. Elle refoulait ceci dans un coin de son esprit.

Elle sourit en lisant les mots inscrits sur le parchemin. « Quel est ton signe astrologique ? Peut-être qu'on peut voir nos constellations dans le ciel depuis la fenêtre au bout du couloir. » En vérité, Saturnine n'avait osé observer les constellations à nouveau depuis que son grand-père avait quitté ce monde. Jamais elle ne l'avait fait seule : c'était toujours en sa compagnie. Les regarder seule, c'était un peu une trahison, un grand vide qui se creusait. Elle avait toujours senti que si elle le faisait, elle se mettrait à pleurer. Mais accompagnée, c'était différent, n'est-ce pas ? Il devait arriver un moment où la jeune Berkeley grandirait, et serait prête à enfin tourner cette page du livre, lever le menton vers le ciel, et de son doigt tracer les liens qui tissaient les étoiles dorées. « Il fait déjà nuit à cause de l'hiver. Viens, on pourra continuer de lire après ! », sondait-elle, faisant claquer ses petits souliers contre le sol de pierre au pas de course, s'attirant un vilain regard de la part de Mlle Gattino.
Revenir en haut Aller en bas
Haiko Kanakis
avatar
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Année à Poudlard : Première année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin tranquille

Message par : Haiko Kanakis, Dim 15 Avr 2018, 17:47


Apprendre petit à petit
à apprécier le contact de l'autre
aussi futile soit-il
qu'une envolée de paroles

comprendre aussi
que tous ne sont pas
que danger

le monde à peut-être changé
un peu juste arrondit les angles
mais ont a beau grandir
les méchants guettent encore
dans les coins d'ombres

comment trouver
une nouvelle façon de résister
devant un si simple geste
d'humanité

je sais pourtant
avec quelle facilité
les gens se détournent
sous mon silence
des regards embarrassés
qui n'en peuvent plus
de m'éviter.

Nouvelle question
les mots coulent de ma plume
mais elle est toujours
plus rapide

cancer et toi ?
rendre la pareille
toujours

le regard se relève
brusquement
comme pour la noyer
dans deux étendues bleues

voir les étoiles ?
l'enfant avait touché là
un point sensible
un morceau du coeur

pouvais-je donc
partager un moment
comme celui là
avec cette presque inconnue
pour remplacer Sayuki ?

j'avais peur
et trop plein d'envie
il devait y avoir
un million de paillettes
dans mon regard
qui à ma place
répondaient :

Oui ! Avec plaisir !
inscrit ensuite sur le papier

mes jambes s'anniment
suivant la petite
en laissant tout comme en plan
derrière moi
sur cette table
encore silencieuse
un instant plus tôt

regard noir
de la bibliothécaire
qu'importe donc
il aurait été drôle
qu'elle se plaigne
d'un trop plein de bruit
de ma part.

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Cobredy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Un coin tranquille

Message par : Andrew Cobredy, Jeu 31 Mai 2018, 00:09


Transition
RP Unique
Repris avec l'autorisation de Saturnine.


13.


Un peu comme cet éternel débat pour savoir si ça porte malheur ou si ça porte bonheur. Et si finalement le malheur était nécessaire, là pour vous faire réagir, pour vous faire avancer. Et si finalement le malheur était nécessaire, pour se rendre compte de la condition du monde, pour l’expérimenter, et pour soi-même adapter ses standards. Et si finalement du malheur il ne restait plus que ce que l’on en fait. Cette année là, elle resterait gravée. Annus horribilis, comme aurait dit la dame aux chapeaux, maintenant âgée de 200 et quelques années, et qui portait aujourd’hui une robe couleur pêche. L’année où l’on avait perdu de sa superbe, où l’on s’était fait avoir par plus fort que soi, où l’on commençait à réaliser que l’ascenseur social ne vous élevait pas forcément vers quelque chose de plus reluisant et que le mépris des plus faibles avait aussi un prix. L’année aussi qui avait semé le trouble à tous les étages. Pour autant, on n’était pas forcément prêt à tout abandonner. Ca avait du bon de savoir analyser, de savoir quels chemins prendre, quels moyens utiliser pour arriver à ses fins. La fin justifie les moyens, qu’il disait. Devine quoi ? Il le dit toujours. Et pour tout le reste, c’était écrit et ce n’était plus à écrire.

14.


Désillusion familiale. Le masque de porcelaine s’est brisé, et le jour s’est fait. Ils n’étaient pas si recommandables que ça finalement, ces sorciers de bonne famille. Leur passé n’était pas si doré qu’on pouvait le penser. Leur présent non plus d’ailleurs. Mais fallait-il vraiment faire un choix, faire une croix ? Comme Serpentard, sa famille pourrait l’aider sur le chemin de la grandeur. Il suffisait seulement à son tour d’enfiler un masque, d’arroser l’arroseur. Mais ce n’était pas forcément chose facile, quand on a 14 ans, heureusement qu’on l’avait bien éduqué. Il lui suffirait de laisser à Poudlard ce qui se passerait à Poudlard, et de continuer à passer pour le petit élève modèle.

Désillusion sociale. Le monde non plus n’était pas tout rose. Apparemment, c’était assez commun de s’en prendre aux plus faibles sans raison, ou sous des prétextes fallacieux. Andrew aussi avait un peu joué à ce jeu là. Mais on lui avait donné à voir les conséquences que ça pouvait avoir. Et la société, dans les journaux, lui en montrait chaque jour un peu plus. Andrew s’en voulait un peu , à présent, d’avoir dévalorisé les Poufsouffles pendant trois ans. On ne l’y reprendrait -presque- plus. Autant s’attaquer directement aux Gryffondors d’ailleurs. Et les elfes de maison ? Qui était là pour en parler des elfes de maison ?

Désillusion personnelle. Et pour parfaire le cercle, il fallait aussi une désillusion sur le plan personnel. Cette désillusion, elle avait un nom, qu’il est inutile de préciser. Un nom, qui avait brisé les certitudes et fissuré les plans. Et c’est sur ça qu’il avait fallu commencé à reconstruire. Et ceux qui se sont dans leur vie trop longtemps retenus auraient pu lui dire qu’on compense souvent avec l’excès. Qu’importe, Andrew en ferait lui-même l’expérience, entre deux passages à la bibliothèque -ou pendant ses passages à la bibliothèque, d’ailleurs-.

Mais une illusion en remplaçait une autre. L’importance du paraître était présente plus que jamais. Paraître au-dessus des autres, paraître intouchable, pour se protéger et parce qu’on avait toujours fait comme ça. Paraître ne donner de l’importance qu’aux causes qui en valaient politiquement la peine, et ne pas être affecté par les futilités. Jouer, d’ailleurs, avec les futilités, comme on jouait avec les apparences.

15.


Beware, b*tch.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Ethan Turner, Mer 13 Juin 2018, 03:35


PV Athena

La manipulation de l'espace-temps, un concept qui devait être un simple rêve futuriste pour leurs cousins moldus qui ne savaient rien des capacités de la magie. Même pour un sorcier, le sujet était un peu tabou, les études sur les retours au passé étant strictement contrôlées par le ministère, seule une poignée de chercheurs avait encore l'autorisation de conduire certaines expériences sur le sujet. La raison était simple, le passé devait rester inchangé, puisque personne n'avait la capacité de prédire avec exactitude les conséquences sur le présent de changements, même insignifiants, fait quelques années dans le passé.

Il y avait pourtant une exception à cette règle, cette interdiction d'étude, et il s'agissait d'un sortilège assez complexe pour un étudiant, un sortilège d'une telle puissance qu'il permettait à son lanceur de ralentir le passage du temps dans un zone donnée. Le brun avait lu une parenthèse sur le sujet, dans un livre traitant des sortilèges aux visés les plus extraordinaires, et avait décidé de faire des recherches sur le sujet. Il ne s'agissait certes pas d'un sortilège permettant un retour au passé, ni même un voyage dans le futur, mais les implications de ce sortilège étaient énormes, particulièrement en situation de grave danger. De plus, il s'agissait forcément d'une modification de l'espace-temps, une magie dont la seule complexité était suffisante pour enflammer le désir de la connaissance d'Ethan.

C'est donc à la bibliothèque qu'Ethan s'était rendue une fois de plus, cherchant les ouvrages qui seraient susceptibles de renfermer quelques précieuses connaissances du sujet, l'aresto momentum. Un livre sur les enchantements de zone, un autre sur les limites de la métamorphose, puis un dernier sur l'histoire des voyages dans le temps, et les leçons à en tirer. Trois ouvrages que le brun voulut déposer sur une table libre, chose qu'il ne trouva pas. La fin de l'année scolaire approchait à grands pas, et les étudiants envahissaient les lieux d'étude comme à leur habitude, passant les quelques heures libres de leur journée à étudier pour les examens à venir. Il ne lui restait plus qu'à partager la table d'étude de quelqu'un, chose toujours déplaisante pour l'adolescent très peu social qu'il était, mais auquel il arrivait de plus en plus à s'acclimater.

Le choix de l'aigle s'arrêta sur un coin un peu plus reculé de la bibliothèque, plus précisément à la table d'une autre blondinette qui semblait également avoir son âge. S'installant de l'autre côté de la table, Ethan avait déposé ses affaires sur celle-ci, un peu gênée de devoir imposer sa présence à la demoiselle, lui adressant un sourire timide, avant de faiblement lui demander :

-Ça te dérange si je m'installe ici? Il n'y a plus beaucoup de places libres ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Athena Potter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un coin tranquille

Message par : Athena Potter, Mer 13 Juin 2018, 11:33


Athena s'était rendue à la bibliothèque, elle devait y êtres depuis près d'une heure voire plus. Elle se renseignait sur les effet secondaire de certains sortilège, elle était tellement absorber par ces livres, qu'elle ne vie pas tous de suite que quelqu'un venait de s'installer a sa table.
La jeune fille pris un autres livres bien plus sombres que les autres, le livres avait pour titre les effet secondaire, au sortilège de magie noire. Elle entendit une personne lui demander si sa la dérangeait si elle pouvait, s'installer à sa table car il n'y avait plus beacoup de place sur les autres en même temps, la personne avait pas tord il y avait un monde fou .

Elle leva la tête un instant pour voir qui venait de lui parler, elle vit un garçon qui avait son âge, elle le fixa tu regard et lui dit :

" non pas du tous tu peut t'installer il y a tellement de monde que personne ne trouve de place libre, au-faite je m'appelle Athena désoler de pas t'avoir répondu avant . Et toi comment t'appel tu?

Elle ne savait pas vraiment, quoi dire de plus elle ne le connaissait pas mais elle voulait le connaitre, elle lui fit un sourire, et lui demanda :

"Que lit tu de si passionnant, moi je lit les effet secondaire des sortilèges.

Elle attendit que son interlocuteur lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Ethan Turner, Jeu 14 Juin 2018, 09:06


Bien heureux de la réponse positive à sa demande, Ethan avait déplacé ses ouvrages sur la table de lecture de la jeune femme, faisant de la place pour son sac en bandoulière qui ne le quittait jamais. Lui adressant un sourire avant de trouver place sur une chaise, le jeune homme avait finalement répondu à la question de celle qui semblait bien à l'aise, assez pour se présenter à la première venue, chose qu'Ethan trouvait assez étrange, et dont il avait plutôt des difficultés à faire de lui-même.

-Ah, et bien enchanté Athena... moi c'est Ethan, et il n'y a pas de soucis vraiment, c'est moi qui te dérange dans tes études.

Sortant grimoire, plume et encrier de son sac, il avait ensuite enchaîné :

-Je fais des recherches sur l'aresto momentum en fait.

Le grimoire du jeune homme, dont l'intérieur était couvert à pleine capacité de notes, avait été ouvert sur une page où il restait un peu d'espace. Le brun ne se sentait pas l'âme à discuter, il était là pour apprendre, mais si son interlocutrice faisait l'effort d'essayer, la moindre des politesses restait de lui renvoyer sa question.

-Tu fais des recherches sur les effets secondaires de quels sortilèges plus précisément?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Athena Potter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


UN coin tranquille

Message par : Athena Potter, Ven 15 Juin 2018, 19:39


Athena, fit la curieuse a essayer de voir ce qu'Ethan regardait elle était curieuse, mais se ravisa très vite quand se Ethan lui demanda, quel genre d'effet secondaire la jeune fille cherchait les effets du stupefixion.
Elle regarda Ethan et lui dit :

"Le seul effet qui m'intéresse, c'est l'effet secondaire du sortilège de stupefixion si on le lance plusieurs fois sur la même parti du corps."

ça pouvait paraître débile mais la jeune fille se demandait souvent ce que ça provoquerait si on lançait le sortilège de stupefixion plusieurs fois sur la même parti du corps, c'était comme si elle cherchait a faire le mal.
Mais ce n'était que pour se venger, même si sa tante lui répétait que la vengeance n'était jamais bonne, la jeune fille voulait en savoir plus.

" Et toi pourquoi tu fais des recherche sur l'aresto momentum "?

Et voilà que la curiosité reprenait le dessus, mais elle voulait le savoir ça coûte rien d'apprendre certaines choses.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Un coin tranquille

Message par : Ethan Turner, Mar 19 Juin 2018, 04:21


Pv Athena

L'effet d'une seconde stupéfixion, hein? Il s'agissait là d'un sujet d'étude intéressant. Il était vrai que certains sortilèges réagissaient différemment lorsqu'ils étaient lancés à répétition et que la plupart d'entre eux voyaient leur puissance décuplée lorsqu'ils étaient lancés en harmonie par plusieurs sorciers. D'un autre côté, le stupéfix était un sortilège déjà bien assez incapacitant pour en espérer quoi que ce soit d'autre. Essayer de plonger quelqu'un dans le coma alors qu'il l'était déjà? C'était un peu comme lancer un Alohomora sur une porte déverrouillé, non? Enfin, si dans le cas de la porte, des expériences pouvaient facilement être conclues, pour ce qui était du stupéfix, le bleu doutait que quelqu'un soit volontaire pour risquer sa propre vie aussi facilement.

-Eh bien, si tu réussis ton sortilège en premier lieu, c'est bon, ton opposant est hors d'état de nuire, alors aucun besoin de le lancer une seconde fois hein.

Quelques lignes de lectures remontèrent alors à l'esprit du bleu et bronze. Il avait déjà lu, quelque part dans un livre traitant de la seconde guerre magique, le témoignage d'une infirmière parlant des victimes de ce sortilège, qui étaient frappés par plusieurs instances de ce dernier. Les noms des attaquants et de leur victime, ou même du livre en question, étaient flous dans l'esprit d'Ethan, mais il savait que quelque part dans cette bibliothèque, un livre existait sur le sujet.

-Je crois que tu auras plus de chances avec des livres d'histoire sur la seconde guerre magique. C'est le genre de choses qui sont arrivés en période de grands affrontements, et c'est trop spécifique comme information pour que tu trouves ça dans de vieux grimoires de sortilèges.  

Et la voilà qui lui posait une question à son tour, sur le sujet de ses recherches à lui. Jamais il n'aurait le temps de trouver quoi que ce soit, à ce rythme, à moins que la jeune femme ne possède déjà la réponse à tous ses questionnements? Mais le brun en doutait.

-Parce que le sortilège de décalage temporel est une des dernières formes de magie manipulant le flot du temps, qui ne soit pas jugé illégale par le ministère. Dans une petite zone, tout se déroule deux fois plus lentement. Les implications sont extraordinaires, si quelqu'un attend d'être secouru et qu'il est si près de l'article de la mort que quelques secondes feraient toute la différence pour sa survie, ce sort pourrait bien le sauver. Pour ralentir des agresseurs également, c'est quand même bien, et comme c'est un sortilège de zone, atteindre sa cible n'est pas vraiment important, ce qui en fait un rares sortilèges facilement utilisables en situation de panique. Et puis, je cherche à savoir à quel point la métamagie peut affecter cette zone de temporalité altérée, pour en améliorer les applications pratiques.

Sentant qu'il se laissait emporter par son sujet d'études, Ethan marqua une pause. Il commençait à parler d'aspects théoriques assez poussés de la magie moderne, et se demandait si son interlocutrice était vraiment intéressée par ce qu'il racontait, mais surtout si elle arrivait à comprendre ce dont il parlait.

-Tu...sais ce que c'est, n'est-ce pas, la métamagie?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Athena Potter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Un coin tranquille

Message par : Athena Potter, Mar 03 Juil 2018, 00:23


Athéna écoutait attentivement ce que lui disait Ethan, elle n'avait pas toutes les réponses, mais elle était certaine qu'elle apprendrait beaucoup, grâce au jeune homme.

- la métamagie ? Ça me dit vaguement quelque chose, mais j'ai jamais vraiment compris, ce que cela signifiait.

La jeune fille prit les livres qu'Ethan lui conseilla, elle lisait à une vitesse impressionnante, mais cela ne l'aida pas plus, car ce qu'elle gardait au fond, elle était, bien trop sombre elle devait trouver des personne de confiance qui pourrait l'aider à comprendre ce qui s'est réellement passer la nuit ou ses parents sont mort, mais jusqu'a présent elle avait fait chou blanc.

Elle ne savait plus quoi faire, elle réfléchissait sans cesse sans trouver la moindre réponse.

Elle se résigna à laisser tomber ses recherches pour le moment, car elle était plus a même à réfléchir tranquillement elle sortie, de son sac un livre bien plus sombre que ceux de la bibliothèque, ce bouquin était l'essence même du mal.
Elle le rangea aussi sec, car elle craignait que sont voisin de table ne lui pose, des question, sur le comment elle avait eux un bouquin de ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Un coin tranquille

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 12 sur 13

 Un coin tranquille

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Bibliothèque-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.