AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots
Page 5 sur 10
Perdu dans le dédale des couloirs
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Nel Queen
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Nel Queen, Lun 11 Avr 2016, 20:32


- Non mais, c'est la meilleure ! Je disais juste simplement que j'avais eu des conflits électriques avec des Serdaigles et oui peut-être que je l'ai complimenté, mais c'était pour désamorcer la situation vu qu'elle s'est senti gênée de me bousculer en plein couloir et que là, elle cherche juste son grand frère que je connais très bien...

Je savais même pas pourquoi, j'essayais tout bonnement de me justifier. J'devrais même pas le faire. J'espère que cette petite explication va suffire à la contenir, elle qui est de nature impulsive, chose que j'aime bien, du moins quand ça ne porte pas préjudice à ma petite personne. Petite engueulade sommaire entre un petit couple, pas de quoi sortir les baguettes. Alors je prends un risque fou en me rapprochant de Merry, laissant la jeune Serdaigle en tant qu'observatrice. Je lui touche d'abord l'épaule gauche à ma petite amie et la regarde d'un air hyper sérieux mais à la fois enjoué, histoire de pas faire que je me fous de sa gueule ou qu'elle ne le croit. Mais son regard Ambre irrésistible ne me permet pas de rester sur mes gardes et je perds l'équilibre morale dans un sourire enjoliveur. Tellement perturbé par son châssis que j'en perds le vrai sens de ma pensée, dé''janté'' avec un sourire enjôleur.

Je ne dis pas un mot.
Je la laisse se calmer, doucement...

Ressentiments de colères s'évaporeront et je dégage mon aura qui pourrait la faire cracker, me pinçant alors les lèvres sans vraiment y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Merry K. Harper, Mar 12 Avr 2016, 01:23


- Non mais, c'est la meilleure ! Je disais juste simplement que j'avais eu des conflits électriques avec des Serdaigle et oui peut-être que je l'ai complimenté, mais c'était pour désamorcer la situation vu qu'elle s'est senti gênée de me bousculer en plein couloir et que là, elle cherche juste son grand frère que je connais très bien...

Merry aurait pu être bouche bée si elle ne s'était pas contenue. Elle avait été bien bête... Les larmes aux yeux, la rouquine regarda à tour de rôle la jeune Serdaigle et Nel. Elle avait eu une journée fatigante et n'avait même pas cherché à comprendre pourquoi le jaune et noir avait dit cela. Evidemment, ça arrivait à tout le monde de craquer, notamment lorsque l'on pensait que notre moitié nous avait trompé en draguant simplement une jeune fille.

Mais cette fois-ci, la jolie rousse avait sans doute un peu trop dépassé les bornes. Tout ceci avait eu pour conséquence l'énervement de Nel ainsi que l'affichage complet de la rouge et or devant la première année. Aucune crédibilité après cela... Enfin, elle l'avait déjà vu s'énerver en cours, elle devait sans doute comprendre. Et Nel aussi avait l'air de comprendre. Du moins, il connaissait Merry et son impulsivité et cherchait simplement à la calmer.

C'est ce qu'il comptait d'ailleurs faire apparemment en se rapprochant de Merry, puis n'attendant pas longtemps pour poser sa main sur son épaule. Soupirant longuement, la jeune fille se détendit un instant devant le joli sourire de Nel auquel elle était habituée. Puis elle se laissa finalement tomber dans ses bras, posant lourdement sa tête sur l'épaule du jaune et noir, cherchant un réconfort familier mais aussi un moyen de se justifier et de s'excuser. Ce qu'elle ne tarda pas à faire, chuchotant presque.

- Désolée... j'ai eu une journée horrible.
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Nel Queen, Mar 12 Avr 2016, 01:59


Tout finis par s'arranger en cette presque fin d'après-midi où la rencontre sulfureuse avec la jeune Harper a failli mettre en péril notre relation basée sur la confiance. Sa tête posée sur mon épaule, je lui caresse les cheveux avec douceur et pose mes lèvres sur son front.

- Tu me raconteras ce soir ?  

Car le jeune Poufsouffle que je suis compte bien tenir sa parole envers la Serdaigle afin de l'amener vers l'antre des Poufsouffle pour qu'elle puisse retrouver son frère. Je ne souhaite pas entraîner Merry dans cette houleuse aventure, comme je la sens tatillonne, je ne veux pas non plus être responsable d'un autre conflit dans les couloirs de Poudlard. Alors mon choix est dur à prendre, rester avec Jaesa et l'accompagner voir James ou bien se rendre à la bibliothèque avec Merry et ses yeux de biche.  Alors j'adresse quelques mots à Jaesa.

- Tu veux toujours que je t'accompagne ? Si non, je peux te faire un plan...

Après tout, faut bien laisser les jeunes se débrouiller mais James m'en voudra d'avoir laisser en ''plan'' sa soeur, mais en même temps, il aura le mérite de vanter son pote d'être sorti avec la Gryffondor. Une Merry calmée toujours à mes bras, j'essuie ses larmes à la main et frissonnante, je la réchauffe d'un blouson qui se trouve dans mon sac. Au moment où je lui mets l'habit par dessus ses épaules, tout en relevant ses cheveux soyeux, je remarque un banc d'oiseaux par delà le vitrail et je ne m'empêche pas de sourire et de penser... ''Je ne peux pas résister au charme naturel de Merry, comme un oiseau qui prend son envol pour la première fois''
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Jaesa Willsaam, Ven 15 Avr 2016, 17:28


J'essaie de lui parler le plus calmement possible. J'ai onze ans, il faut que je garde cela en tête, me dis-je. Nel n'a pas le temps de répondre que j'aperçois une silhouette s'approcher. C'est une fille, rousse et visiblement furax. Je me ratatine sur moi même, très mal à l'aise, lorsqu'elle s'approche un peu plus dans le dos du garçon qui ne l'a pas vu. Je baisse les yeux:

- Je connais autre chose qui va être électrique Nel.

Oula je n'aime pas ça! Serait-ce sa copine? Ou sa prétendante? J'espère que c'est sa soeur! Non mais je suis grave moi! Déjà ils ne se ressemblent pas le moins du monde, donc elle ne peut pas être sa soeur, et puis j'ai onze et comme je me le suis déjà dit, il ne faut pas que je l'oublie... Jamais il ne s'intéressera à moi! Je vois le visage de Nel se tordre, visiblement pas très à l'aise non plus, mais apparemment, garder son sérieux ne fait pas vraiment partie de ses prérogatives.

- Ouh ! J'veux bien que ce soit électrique entre nous, Merry, depuis le temps que j'attends ça !

Volà une phrase qui ne me plait absolument pas... déjà, une chose est sûre ce n'est pas sa soeur, ou alors ils ont des jeux vraiment bizarres! Je me sens de plus en plus mal à l'aise, ne sachant où me mettre. Dans l'instant, j'envie terriblement ma petite chouette, si petite, qu'elle est cachée dans mon énorme chignon de Dreadlocks.

- T'en fais pas, Jaesa.

Euh, ouais nan je ne m'en fais pas vraiment, c'est déjà fini pour moi, je me suis encore emballée au sujet de quelque chose de ridiculement inaccessible pour moi, j'ai l'habitude! Il essaie de me calmer? Donne moi ce qu'il faut pour ne pas vomir de honte, ce sera plus efficace!

- Plus sérieusement, Merry ! Tu crois qu'il y'a quoi là ? J'ai l'impression que t'es jalouse d'une gamine ? J'ai rien fait que je sache ! Tu vas épier tous mes faits et gestes ? Je pensais que t'avais confiance en moi...

D'UNE GAMINE? J'ai bien entendu? Okay, je savais que c'était mort pour moi, mais là ça devient blessant! Et puis flûte! Je suis là, un minimum de respect et de gentillesse pour moi! M*rde! Mes sourcils se froncent sans que je ne m'en rende vraiment compte. La déception et le malaise font clairement place à de la colère. Je garde cependant mon sang froid et ne laisse rien paraitre. J'attends dans le silence qu'ils aient fini de converser...

- Justement je ne sais pas ce qu'il y a ! Et oui je te faisais confiance jusqu'à ce que je t'entende dire ces quelques mots improbables. Et franchement au début je n'y ai pas cru. Je ne suis pas du genre à épier les gens, surtout pas mon petit ami qui est libre de faire ce qu'il veut. Mais excuse moi de m'interposer dans ta petite discussion bien sympathique avec cette gamine lorsque je t'entend dire qu'elle a des yeux électriques! Magnifique compliment dis donc. D'un côté je te reconnais bien là. Mais jamais je ne me serai vu jalouse d'une enfant. Ecoute apparemment ça peut arriver ! Les personnes dans les couples ont tellement d'écart maintenant. Ca ne m'étonnerait même pas.

Oh punaise, elle est hyper énervée cette fille! Ce ne doit pas être simple tous les jours avec elle... L'entendant parler comme ça, je pense à Trent et un de ses ex qu'il ne supportait pas. Il discutait avec ses amies filles et les charmait comme à son habitude, sans arrière pensée, et elle partait en cacahuète à tel point, qu'il en avait fait un jeu, jusqu'à ce qu'il ne la supporte plus du tout. Pourtant il l'avait aimé...

- Non mais, c'est la meilleure ! Je disais juste simplement que j'avais eu des conflits électriques avec des Serdaigles et oui peut-être que je l'ai complimenté, mais c'était pour désamorcer la situation vu qu'elle s'est senti gênée de me bousculer en plein couloir et que là, elle cherche juste son grand frère que je connais très bien...

Et voilà, typique, c'est lui qui s'excuse... Elle est jolie, mais il faut qu'elle reste cool si elle veut le garder... Mais qu'est-ce que je raconte moi? J'en ai rien à faire qu'elle le garde ou non! Mon cerveau est en ébullition. Je me sens un peu coupable tout de même. A cause de ma maladresse, une dispute a éclatée... même si je n'ai pas demandé le compliment... Je ne me sens de nouveau pas très à l'aise..

A ce moment là, la fille s'excuse d'avoir eu une mauvaise journée. Ce n'est certes pas une raison d'utiliser son copain comme puching ball, mais c'est compréhensif, il y a des jours comme ça où il est plus difficile de gérer ses émotions. Moi-même j'en fais régulièrement les frais... Nel lui exprime sa compassion et se tourne vers moi.

- Tu veux toujours que je t'accompagne ? Si non, je peux te faire un plan...

Je l'observe quelques secondes, donnant un blouson à la jeune fille qui a toujours les larmes aux yeux et avant de m'adresser à Nel, je m'adresse à elle:

- Je suis désolée... Merry c'est ça? Tu étais dans le cours du professeur McKinley je crois... Je suis désolée que tu ais cru... Je cherche mon frère mais je ne connais pas l'entrée de la maison Poufsouffle alors...

J'hésite un istant, ne sachant quoi ajouter, puis je me tourne finalement vers Nel ayant réfléchi à sa question:

- J'aurais aimée que tu m'accompagnes plutôt, parce que je risque de me perdre, même avec un plan... mais je ne suis pas sûre que Merry apprécie le geste, n'est-ce pas? C'est comme tu préfères, si il le faut je me débrouillerai seule...
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Merry K. Harper, Ven 15 Avr 2016, 19:12


La situation entre Merry et Nel est vite partie en vrille. Leur conversation notamment. La rouquine l'avait à peine surprit, faisant un compliment à une enfant, et elle était partie au quart de tour. D'un côté, la jalousie était normale lorsque l'on aimait. Mais la Harper avait le sang chaud. Et étant donné la journée merdique qu'elle avait eut, elle était à fleur de peau et un rien l'énervait. Alors là... ce n'était plus de l'énervement mais une sorte de haine. La discussion était relativement violente, surtout venant de la part de la rouquine.

Néanmoins, elle avait fini par se calmer suite aux explications de Nel, sentant l'épuisement s'emparer d'elle soudainement. Fatiguée et choquée par son comportement, elle s'était alors simplement excusée, posant sa tête sur l'épaule du jaune et noir pour se détendre. Les larmes aux yeux, elle se laissa aller contre lui. Puis Nel lui caressa doucement les cheveux en l'embrassant sur le front. Aux mots du poufsouffle, Merry hoche simplement la tête. Oui elle lui raconterait ce soir quand ils se retrouveraient une nouvelle fois hors des dortoirs.

Par la suite, Nel pose une question à la jeune Serdaigle. Merry n'allait, de toute manière, pas rester là bien longtemps. Elle allait laisser Nel accompagner la jeune fille. Elle était paumée, ça ne faisait aucun sens. Néanmoins, avant toute chose, le Nel attentionné que la rouquine connaissait essuya les larmes de sa bien aimée du dos de sa main avant de récupérer une veste à lui qui se trouve dans son sac pour la déposer sur les épaules de la jolie rousse. Relevant son visage vers le jaune et noir, Merry lui sourit gentiment, prête à partir tandis que Jaesa finit par prendre la parole.

- Je suis désolée... Merry c'est ça? Tu étais dans le cours du professeur McKinley je crois... Je suis désolée que tu ais cru... Je cherche mon frère mais je ne connais pas l'entrée de la maison Poufsouffle alors... J'aurais aimée que tu m'accompagnes plutôt, parce que je risque de me perdre, même avec un plan... mais je ne suis pas sûre que Merry apprécie le geste, n'est-ce pas? C'est comme tu préfères, si il le faut je me débrouillerai seule...

Merry jette un œil à Nel puis à la Serdaigle. Elle se sent désormais mieux après sa petite crise de nerf enfin passée. Détendue, la jeune fille fixe un instant Jaesa. Effectivement elle l'a déjà croisé au cours de McKinley. Ce tyran. Soupirant suite à ce souvenir, la jeune fille repense au moment où elle s'est mise entre l'élève visée et le reste de la classe. Nombreux étaient venus la rejoindre, dont Jaesa si ses souvenirs étaient bons et ne lui jouaient pas des tours. Calme, elle finit par répondre sur un ton posé à l'aigle qui lui avait adressé la parole.

- Non, c'est bon, je vais m'en aller. Excusez moi d'avoir interrompu votre conversation.

La belle Harper préféra ne pas en dire plus. C'était amplement suffisant et elle ne souhaitait pas repartir sur une autre conversation houleuse. La veste à l'odeur de Nel, comme elle l'aimait, posée sur ses épaules, la rouge et or bel et bien détendue, s'éloigna ensuite, effleurant du bout de ses doigts la main de son petit-ami. Elle allait simplement retourner dans son dortoir se reposer, ça serait mieux comme ça. D'une voix calme et douce, elle ajouta aussi quelques mots avant de parcourir la fin du couloir, tournant à la première intersection.

- A ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Jaesa Willsaam, Ven 15 Avr 2016, 21:22


Merry semble soudain plus détendue, visiblement elle l'aime au point que sa présence la calme, c'est bien... Bon ça ne m'enchante, mais qu'espéré-je, moi, gamine de onze ans? Elle m'assure que cela n'est finalement pas un problème et s'excuse. Je suis très étonnée au point que je ne réponds pas. Elle part assez vite, effleurant les doigts de son amoureux et lui lançant un "A ce soir" entendu dont je ne veux clairement pas connaitre la signification, avant de tourner à l'intersection la plus proche.

Je me tourne vers Nel, un peu confuse. Je suis confuse pour plusieurs raisons. Déjà, pour mes fausses idées et mes réactions débiles, mais aussi pour leur dispute dont je suis quand même la cause et pour finir parce qu'elle s'en va, le laissant avec moi. Peut-être aurait-il préféré la suivre tout de même? Je reprends contenance et d'un grand sourire à la fois charmeur et mutin, très moi quoi, je lui lance jovialement:

- Alors on y va à cette entrée de salle commune? Contente d'avoir rencontré ta copine... et désolée si j'ai un peu semé la zizanie à te demander ton aide ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Nel Queen, Ven 15 Avr 2016, 22:24


- T'inquiète pas va. Dis-je en rassurant la jeune Serdaigle avec un élan de générosité dans ma voix. Puis je prends la décision de sortir d'un couloir pour en suivre un autre. On va bientôt atteindre des escaliers et d'après ma mémoire, à la fin de celui-ci, vers un autre petit couloir et d'autres escaliers, on arrivera à la salle commune de Poufsouffle. Je viens de me souvenir des derniers détails.

- C'est par là ! J'en suis sûr !

J'en reviens aux mots de Merry et je suis en train de penser à un petit jeu que je pourrais lui faire, un jeu de cartes. Un Strip Poker ? Non, trop jeune pour ça ! Le perdant aura un gage ! Ouais, ça sonne bien. J'adore jouer, je sais pas pourquoi... Enfin, je me perds dans mes pensées.

Je devrais ramener un peu de chocolat, j'en profiterai d'aller à ma salle commune pour chercher tout ça et repartir chez les Gryffondor. Enfin, le frère de Jaesa nous a rejoins au détour d'une allée.

- Tiens, c'est pas ton frère, là ? Excuse ma petite amie, d'habitude, elle est super gentille. Juste qu'elle a sûrement ses raisons, enfin bref, ton frère est là, je te laisse Smile Peut-être qu'on se reverra !
Revenir en haut Aller en bas
Jaesa Willsaam
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Jaesa Willsaam, Sam 16 Avr 2016, 01:36


- C'est par là ! J'en suis sûr !

Je ne peux m'empêcher de rire à ces mots et avant qu'il ne s'étonne, je lui dis avec amusement:

- Tu cherches ta salle commune comme un première année...

Nous nous approchons, encore un tournant puis deux et voilà les tonneaux. Mon frère se tient là, pieds nus, adossé contre l'un des tonneaux, les bras croisés. Il a encore attaché ses cheveux n'importe comment, mais cela lui va bien. Il est classe mon frère, enfin classe dans son style quoi. Là, Nel le reconnait et se tourne vers moi:

- Tiens, c'est pas ton frère, là ? Excuse ma petite amie, d'habitude, elle est super gentille. Juste qu'elle a sûrement ses raisons, enfin bref, ton frère est là, je te laisse Smile Peut-être qu'on se reverra !

- Oh non ce n'est pas grave vraiment... J'aurais dû... enfin... nan rien, laisse tomber je dis n'importe quoi... Mais oui... ça me ferait plaisir de se revoir... enfin par là... et moins violemment... euhh.... Salut James!

Heureusement que mon frère est là, cela évitera les questions désastreuses et difficiles. James se redresse alors et fais un signe de tête à Nel pour le remercier et s'adresse à lui:

- Salut mec... Merci de l'avoir accompagnée, sans ça elle se serait perdu, c'est certain... N'est-ce pas J !?

- Oh ça va, je ne me perds pas tout le temps... ça m'arrive de ne pas me perdre... quelques fois!

- Bon j'ai pas beaucoup de temps, mais voilà la liste des plantes dont je t'ai parlé, travaille là dessus et sur les vertues pour les potions... on en reparle sous peu okay? Hey Nel, attends-moi, je re-rentres... A plus J, et potasse bien!

La liste est assez longue, mais je ne me préoccupe plus du joli garçon, c'est une bonne chose. Je leur souris et fais demi-tour, en espérant retrouver mon chemin dans ce dédale de couloirs...

Fin RP pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Elise Green, Mer 03 Aoû 2016, 22:21


PV Rose Layroy


Ce livre est passionnant. J'adorerai voir un match de Quidditch pour de vrai, seulement, je n'en ai vu que dans les livres pour le moment... et sur les journaux. Ces balais filent à une telle allure ! Je me demande ce que ça fait d'être aussi haut sur un balais et de filer aussi vite, surtout. Je me promets d'aller voir un match de l'équipe de Gryffondor, un de ces jours. Il faut que je me renseigne sur les dates des matchs. Je souris, mais ne lève pas mes yeux de mon livre "Le Quidditch à travers les âges". Par exemple, cet ouvrage m'apprend que les sorciers chassaient un petit animal du nom de "Vivet Doré" pour en faire des Vifs d'Or... C'est cruel, mais pour le bien du jeu, des Hommes étaient prêts à le faire. Je fais la moue devant tant de cruauté, tourne la page et continue ma lecture. Je me mets à chantonner dans les couloirs de l'école. Je devrai bientôt atteindre la sortie maintenant, moi qui voulait sortir dans le Parc pour prendre un peu l'air. Je me mets maintenant à siffloter, ma baguette dans la main droite et mon livre dans la main gauche. Je marche d'un pas décidé ! Tiens ? Il y a des marches ici. Oh je ne suis pas étonnée en fait. Vu le nombre d'escalier que j'ai dû descendre et monter depuis mon arrivée... Mais ceux là descendent... C'est étrange. Pour aller dans le Parc, ne faut-il pas plutôt aller vers le haut ? Bah, je me suis certainement trompée en montant des marches par inadvertance.
Je hausse les épaules et m'élance dans les escaliers, mon livre à la main. Je continue de lire malgré le potentiel danger qui peut arriver : je suis tellement maladroite, glisser et tomber m'arrive si souvent que j'ai maintenant des bosses et des bleus sur les jambes... Je crois avoir développé une capacité spéciale à la lecture en milieu hostile. En même temps, je lis tellement ! Ce qui est étonnant pour une enfant de mon âge. "Encore une qualité exceptionnelle pour une enfant exceptionnelle !" dirait Mère. M'ouais. Développer un sens de la lecture et une insouciance du danger est à la portée de tout inconscient qui n'a pas peur de marcher, de lire et de se faire accessoirement percuter par un Saule Cogneur. Mais je n'ai pas encore eus ce genre d'accident, heureusement pour moi. Seulement de petits accidents : me perdre, percuter quelqu'un d'autre, ou renverser voire casser quelque chose sur mon chemin de lectrice intrépide et avide de savoir.
Oh, une bise glisse sur ma joue. Je ne dois pas être loin de la sortie. Ah non, une porte s'ouvre à la volée et je découvre un garçon dont la tête est couverte de bulles bleues. Il semble me dévisager, puis me contourne en grommelant (enfin, je ne sais pas bien s'il grommelait à cause des bulles qui sortaient de tous les orifices de son visage !). Je fronce les sourcils : je ne suis jamais venue ici ! Oh mais... Où suis-je ? Il fait vraiment plus frais qu'autre part dans le château ici. Je ferme mon livre, puis tente de me réorienter. Je suis venue de.. là-bas, oui, se doit être ça. Je marche donc dans la direction que je pense être la bonne. Mais je ne retrouve pas les escaliers que j'avais empruntés il y a peu ! Ah, zut, par la barbe de Merlin ! Ils ne doivent pas être loin, pas de panique. Je me mets à chercher au pas de course. Je ne croise personne sur mon chemin. Ça m'apprendra à lire en marchant ! Je suis sûre d'avoir déjà vu cette torche. Oh, non, celle là aussi ! Chaque semblant d'impasse donne lieu à d'autres couloirs, me menant à d'autres endroits qui se ressemblent tous ! L'heure tourne, je ne sais même pas si cela est réel ou si c'est un cauchemar. En plus, je voulais prendre l'air juste avant le repas du soir ! Quelle idiote ! Je me hâte de plus en plus, soupirant à chaque fois que je me trouve devant une nouvelle impasse. Ce n'est pas possible, un château ne peut pas être aussi grand en sous-sol ! Nouveau soupir de ma part.

- Et bien, on dirait que je suis perdue, dis-je doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Rose Layroy, Jeu 04 Aoû 2016, 11:18


PV avec Elise Green


_Rhâââââ !!!!! Saperlipopette !!! Euh... xcusi mi guys...

Rose commençait à être vraiment agacée par ses devoirs. Sa seconde année d'études à Poudlard commençait et elle était déjà débordée par la masse de travail... Non, je plaisante. Malgré le manque conséquent d'organisation qu'elle avait elle n'avait jamais été surchargé... bon peut-être que des fois il lui était arrivé de perdre de précieux documents et qu'il lui avait fallu refaire un devoir d'une vingtaine de pages en une soirée, au plus grand désespoir de ses camarades de chambre, mais sinon, à part ça, elle s'en sortait plutôt bien. Non, là ce qui l'énervait et qui l'avait fait presque hurler de désespoir dans la salle commune des Serpents était une chose totalement différente. Elle n'arrivait pas à finir ce foutu rubik's cube. Pourtant, n'importe quel moldu plus ou moins agile de ses petits doigts y arrivait... Pourquoi elle, elle n'y arrivait pas ? Elle avait même la magie pour l'y aider ! Aaaaahhh... Ceci pouvait peut-être expliquer une partie de son énervement alors. Il lui manquait encore de la précision dans le coup de baguette et bien des fois il lui fallait lancer trois fois le même sort pour faire réussir à faire pivoter correctement la face qui l'intéressait. Mais après son but, quand elle s'était assise sur un des fauteuils en cuir de la salle, avait quand même été de s'entraîner un minimum. Mais, là, maintenant, tout de suite, elle n'avait envie que d'une seule chose, balancer ce stupide rubik's cube à travers la fenêtre... qui était inexistante ? C'était ça aussi d'être une Serpy', vivre dans les cachots. Pfff... Qu'est-ce qu'elle n'aurait pas donné pour pouvoir observer le clair de lune la nuit... *Bon, tu vas arrêter de te lamenter sur ton sort ou quoi ? Il faut vraiment que tu prennes l'air ma vieille parce que là tu débloques ! Je crois que tu as raison petite voix... Pour une fois... Comment ça pour une fois ? J'ai toujours raison ! Alors, maintenant tu vas bouger ton petit postérieur et sortir d'ici.*

La jeune fille se leva alors, rangea l'objet de torture dans sa poche et sortit, baguette toujours en main. Un an... Un an c'était passé et maintenant elle connaissait enfin tous les couloirs de ce château... enfin presque... bon, ok, si elle ne se concentrait pas elle arrivait à se retrouver les pieds dans le lac alors qu'elle voulait simplement se rendre dans la Tour d'Astronomie. Mais ce ne sont que des détails. Là, elle était concentrée ! C'est donc en regardant ses petits pieds et en ruminant qu'elle avança à travers le dédale de couloirs sombres. Pourquoi elle n'arrivait pas à donner la bonne dose de magie pour que le tout soit souple et harmonieux sincèrement ? Pourquoi elle était obligée de vivre sous terre ? Pourquoi elle était obligée de monter tous les temps des escaliers pour manger alors que pour les autres ils leur suffisaient de descendre ? C'est plus facile de descendre ! L'égalité des maisons hein ? Et bah au moins les serpents ils faisaient leur sport quotidien euh ! Et pourquoi... euh... pourquoi je ne reconnais pas ce couloir... ? La jeune fille releva la tête et se rendit compte qu'elle n'était pas, mais pas du tout sur le bon chemin... Pfff... encore... Elle fit alors demi-tour pour essayer de se retrouver. C'est alors qu'au détour d'un couloir elle tomba sur une jeune Gryffy qui s'était apparemment bien perdue. Allait-elle jouer la bonne samaritaine pour l'aider ou passer son chemin ? Pfff... Allez, elle comprenait ce que cela faisait d'être paumé dans un lieu inconnu. C'est partie :

_Hey ! Tu as besoin d'aide?demanda-t-elle un large sourire amical aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Elise Green, Jeu 04 Aoû 2016, 14:04


PV Rose Layroy


Oh lalalala... Je ne reconnais rien du tout... Cette torche était à droite ou à gauche de moi tout à l'heure ? Ce couloir semble plus éclairé qu'un autre, non ? La luminosité est différente ici... Ah, non, en fait le plafond est plus bas, se doit être pour ça... Je suis déjà venue par ici, ou peut-être est-ce parce que tout se ressemble ici ? Soupir. Je n'arrive plus à réfléchir correctement, c'est la première fois que ça m'arrive ! Je suis complètement perdue, désorienté et j'ai certainement raté le dîner en plus de ça. Mince et si je n'arrivai plus à sortir de cet endroit ? Si j'étais condamnée à manger de petites parties de mon corps pour survivre en attendant les secours ? Non, non non non Elise, cette partie a été construite pour être emprunté, si les torches sont allumées, c'est que quelqu'un les allume. Ah, tu oublies peut-être que tu es dans une école de magie et qu'ici, rien ne tourne rond ? Ça y est, je deviens folle, des voix se battent dans ma tête. Je pousse un rugissement tel un dragon énervé : ma panique laisse place à ma colère. Je refuse de me laisser démonter par des couloirs ! Soudain, avant même que je ne m'en rendes compte, j'arrive à une autre intersection. Celle là, je suis quasiment sûre de ne l'avoir jamais vue. Le couloir se divise en trois parties, le milieu formant un triangle pouvant laisser passer deux personnes. Chaque côté de couloir est éclairé par une torche et chacune est placée sur le mur de droite. Oh, bah oui, pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? Si je m'étais aidée de la position des torches, j'aurai pu savoir dans quel sens j'allais ! Torche à droite, vers le fond ou la sortie et torche à gauche inversement. Mais maintenant, cette indication ne sert plus à rien. Je me prends la tête entre les mains en signe de désespoir, ma baguette toujours dans la main droite et mon livre dans la main gauche. Soudain, j'entends une petite voix :

- Hey ! Tu as besoin d'aide ? demanda la voix féminine.

Ah bien oui, j'entends des voix maintenant. C'est le désespoir qui parle ? Je soupire doucement. Et si c'était en fait un esprit frappeur ? Soudain en proie à une terrible angoisse, je me tourne, la baguette légèrement tendue vers mon interlocutrice. Et elle semble bien réelle. C'est une jeune fille qui semble avoir mon âge, à un ou deux ans près environ. Ses cheveux noirs tombent en cascade sur ses épaules, leur couleur contrastant avec celle du feu des torches, faisant ressortir des mèches ébènes. Elle se tient face à moi maintenant. Je peux voir ses yeux bleus nuit ravissants, semblant encore plus sombre de mon point de vue à cause de la faible luminosité de l'endroit. Elle est plutôt grande et fine. Je baisse ma baguette et l'observe. Elle doit être de chez Serpentard, j'ai entendu dire que leur Salle Commune se trouve dans les sous-sol du château. Je soupire doucement, puis lance, d'une voix amicale et soulagée.

- Ouf, tu m'as surprise, je ne m'attendais pas à voir débarquer quelqu'un ici, dans ces couloirs sombres... Je m'appelles Elise Green, dis-je en lui tendant la main droite après avoir rangé ma baguette dans ma robe de sorcière. Et toi ? Comment tu t'appelles ? C'est gentil de proposer ton aide. Je lisais, et j'ai... pas... vu où je marchais, dis-je, un peu honteuse.

J'espère qu'elle au moins elle n'est pas perdue. Sinon, on sera encore plus perdues que je ne l'étais seule.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Rose Layroy, Jeu 04 Aoû 2016, 21:37


La Gryffonne semble totalement pétrifiée de peur et hésite à se retourner. *Je ne savais pas que ma voix était si flippante que ça… s'étonna intérieurement la Serpy'.* Elle attendit pourtant patiemment. *Il n'allait pas falloir non plus qu'elle en abuse, de ta patience.* Ce qui se produisit ensuite étonna la jeune fille. La lionne, s'attendant vraiment à avoir une ennemie derrière elle, se retourna baguette en l'air. Les yeux de Rose s'ouvrir en grand, étonnée. *Wow, baisse ta baguette tu ne sais pas ce que tu fais.* Elle lui laissa alors le temps de se rendre compte qu'elle n'était pas méchante, ni hostile. Et au cas où un sort s'échapperait elle avait sur le bout des lèvres le contre sort et sa baguette prête à agir. Cette étrange fille blonde lui donnait l'impression qu'elle était une bête de foire. Il fallait qu'elle se dépêche qu'elle se rende compte qu'elle était une simple élève sinon elle allait vite s'agacer.

_Ouf, tu m'as surprise, je ne m'attendais pas à voir débarquer quelqu'un ici, dans ces couloirs sombres...

*Ah bah c'est pas trop tôt, je commençais à m'impatienter moi !*

_ Je m'appelle Elise Green.

Elle lui tendit alors sa petite main tout en rangeant sa baguette. Rose lui sourit alors gentiment et lui serra la main. C'est fou, ça lui faisait extrêmement bizarre de serrer la main aux personnes qu'elle rencontrait. Chez elle, peu importe la personne, elle faisait la bise. Cela dit ça évitait de rattraper les maladies des autres mais en même temps dans un monde où la magie existe. *Wow, wow, wow… Tu dérives là. Concentre-toi sur ce que la blonde te dit.*

_Et toi ? Comment tu t'appelles ?
_Rose, Rose Layroy.
_ C'est gentil de proposer ton aide. Je lisais, et j'ai... pas... vu où je marchais.

*Noon ? Ça ne te rappelle pas quelque chose Rose ?* Un petit sourire compatissant illumina alors son visage. Cela lui était arrivé tellement souvent et encore aujourd'hui d'ailleurs.

_Je comprend, ça m'est arrivé plus d'une fois de me perdre dans ses couloirs. Tu t'y feras un jour. Allez suis-moi, je nous remonte là-haut.

La jeune fille regarda rapidement aux alentours et prit le chemin qui se trouva en face d'elle. Soit elle la suivait, soit elle restait paumée.
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Elise Green, Jeu 04 Aoû 2016, 22:49


PV Rose Layroy

Elle accepte de me rendre mon salut, je suis soulagée. Nous nous serons la main et elle aborde un sourire, comme si le fait que je me perds en lisant l'amusait. Je remarque qu'en dessous de son œil gauche, trois grain de beauté s'alignent, formant une jolie courbe semblable à un croissant de lune. Maintenant que nous sommes proches, je remarque aussi que sa peau est légèrement mate. Je suis vraiment heureuse d'avoir trouvé quelqu'un dans ces couloirs ! Je me croyais perdue à tout jamais. Quelle petite sotte ! En observant sa robe, je remarque qu'elle est marquée de l'insigne de la maison Serpentard. Ah, sa salle commune ne doit pas être bien loin, c'est peut-être pour ça qu'elle se trouve ici. Toujours est-il qu'après que je me sois présenté, elle entame d'une jolie voix empreinte d'un accent que je connais :

- Rose, Rose Layroy.

Je lui explique alors la raison de ma perte d'orientation, ce qui la fait de nouveau sourire :

- Je comprend, ça m'est arrivé plus d'une fois de me perdre dans ses couloirs. Tu t'y feras un jour. Allez suis-moi, je nous remonte là-haut.

Puis Rose emprunte aussi sec un chemin, comme si elle le faisait au hasard. Je reste là une fraction de seconde. Elle à l'air très gentille ! C'est une Serpentard... Mais elle à l'air gentille. Père me racontait que les Serpentards et les Gryffondors étaient ennemis de toujours. Peut-être qu'en liant une amitié avec Rose, je parviendrai à prouver le contraire ? Toujours est-il que j'ai déjà entendu la nuance qu'elle porte dans ses mots quelque part... Ce côté distingué, comme un accent Français... C'est ça ! Un accent Français ! Vient-elle de France ? Oh, moi aussi ! Un point commun ! Enfin, c'est le deuxième, car Rose m'a affirmé qu'elle aussi, s'est déjà perdue dans les couloirs. J'espère qu'on se trouvera encore d'autres points communs. Il faut que j'essaie d'engager la conversation. Rose est un peu plus grande que moi. Elle doit avoir une ou deux années de plus, il faut que je lui demande. En plus, elle pourrait peut-être m'aider puisqu'elle est sûrement déjà passée par là où je passe en ce moment : la première année. Je devrai lui demander tout ça. Je marche juste derrière elle, ma baguette au bois clair dans la poche. Ma main droite reste fermée dessus, je ne peut pas m'en empêcher. Trop peur de la perdre. Ça serait là honte ! Mon livre est calé sous mon bras gauche. J'accélère un peu le pas. Pf, pf, c'est qu'elle marche vite ! Il faut que je discute avec elle pour qu'elle ralentisse, sinon je sens que je vais faire un arrêt cardiaque, ou une crise d’asthme !..

- Dis Rose... Tu as quel âge ? Moi je suis en première année. J'ai 11 ans. Et... Pf, pf... C'est que c'est épuisant cet endroit ! On ne fait que monter ou descendre des marches dans ce château ! Et hum... Je... Je ne veux pas paraître indiscrète mais... Tu ne viendrai pas de France par hasard, dis-je en me ramenant à sa hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Rose Layroy, Ven 05 Aoû 2016, 10:58


La vert et argent traversa le couloir qu'elle venait d'emprunter puis tourna à la première intersection sans s'arrêter. Tout ce qu'elle avait à faire était de tourner au hasard et elle retomberait bien sur un lieu qui lui serait familier. La Gryffonne n'avait pas besoin de savoir qu'elle ne savait pas trop où elle mettait les pieds, tant qu'elles se retrouvaient bien en surface. C'était la technique qu'elle avait adopté quand elle se perdait. Il est vrai qu'au début de sa scolarité celle-ci ne servait pas à grand-chose mais maintenant elle commençait réellement à se familiariser avec ses couloirs et même si elle préférait l'extérieur les cachots étaient comme sa seconde maison. Elle trouverait bien rapidement une torche familière ou quelque chose du genre. Derrière elle trottinait la petite Elise qui essayait de meubler une conversation :

_Dis Rose... Tu as quel âge ? Moi je suis en première année. J'ai 11 ans. Et... Pf, pf... C'est que c'est épuisant cet endroit ! On ne fait que monter ou descendre des marches dans ce château ! Et hum... Je... Je ne veux pas paraître indiscrète mais... Tu ne viendrai pas de France par hasard.

La jeune fille s'arrête alors pour laisser la première année la rattraper. *Je ne marche pas si vite que ça si ?s'étonna-t-elle en prenant conscience de l'épuisement conséquent qui arrivait sur la Gryffy'.* Elle sourit cependant, elle était bavarde cette fille. Ça lui rappelait d'ailleurs beaucoup Jaesa, la Pouffy dans un corps de Serdy. Bon, peu importe, la deuxième année regarda attentivement celle qu'elle aidait. Deux yeux verts, un teint assez pâle et des cheveux extrêmement blonds. Elle était mignonne cette petite mais si elle voulait pouvoir avoir la chance de survivre aux cours de défense contre les forces du mal il faudrait qu'elle apprenne d'abord à y parvenir sans faire un AVC. Allez, cela viendrait bien assez rapidement.

_Tu es vraiment bavarde toi. Tu es sûre que tu n'es pas une Pouffy?plaisanta-t-elle en riant gentiment.

Elle reprit son chemin, plus doucement cependant pour être sûre de ne pas la perdre en cours de route. Elle prit alors soin de lui répondre gentiment tout en regardant en face d'elle pour trouver ses repères.

_Alors, chère première année j'ai 12 ans. Je viens effectivement de France et il faudra vraiment que tu t'endurcisses les mollets si tu veux pouvoir survivre à la montée en Tour d'Astronomie.

*Attend, attend, attend… Ça se voit tant que ça que je suis française ? Non pas que ce soit un renseignement classé top secret défense de l'État qui vous tue mais quand même… Qui est cette blondinette ?* La Serpentarde était un brin méfiante. Mais après tout cela pouvait être une coïncidence. Elle vérifierait plus tard.

_Et toi ?

Question banale, mais tellement large. Si, comme elle le supposait, elle était bavarde elle en apprendrait bien assez rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Elise Green, Ven 05 Aoû 2016, 11:36


PV Rose Layroy

Rose s'arrête alors net, attendant que je la rattrape pour me porter à sa hauteur. Pf, pf... Elle est plus grande que moi, et je ne suis pas très endurante ! Pourtant, je devrai déjà avoir l'habitude de monter et descendre les marches, alors rester sur du plat... Peut-être que l'appréhension de tout à l'heure m'a t-elle fait perdre beaucoup d’énergie ? Bref, toujours est-il que lorsque je suis arrivée à sa hauteur en prenant soin de cacher le plus possible mon essoufflement. Ah, heureusement que le Choixpeau ne m'a pas envoyé à la maison Serpentard. J'aurai été perdue dès le premier jour ! Rose me sourit. Je l'amuse ou quoi ? Je pousse un petit soupir et Rose lance alors, rieuse :

« Tu es vraiment bavarde toi. Tu es sûre que tu n'es pas une Pouffy ? »

Une Pouffy' ? Non ! Je suis Elise Green, de la maison Gryffondor ! Pourquoi, les élèves de la maison Poufsouffle sont des personnes bavardes ? Ah, je ne sais pas. Je n'ai jamais discuté avec un Poufsouffle. Mais si c'est encore un cliché banal...  Je croyais bien que les Serpentards étaient tous méchants... Et en fait non, il y a Rose ! Enfin, ça ne fait pas très longtemps qu'on s'est rencontrées, mais j'ai la conviction que c'est quelqu'un de très gentil. Je fronce les sourcils en signe de désaccord, mais alors que j'allai répondre, nous repartons, moins vite cette fois, et Rose marche plus doucement. Nous tournons rapidement, et souvent, ce qui me donne mal à la tête. Cet endroit est si... enfin... tout semble pareil quoi. Comment fait-elle pour s'y retrouver ? Je ne retiendrai jamais quel couloir nous avons emprunté. Et je ne me souviens déjà plus à quels endroits nous avons tournées. Ce que je sais, en revanche, c'est que ma tête me tourne, et que si on ne retrouve pas bientôt la lumière, je vais faire une crise d’angoisse. Pf, pf. Respire Elise. Tu es en compagnie de la gentille Rose Layroy, elle va t'aider. Ce n'est pas comme si les couloirs te faisaient peur quand même ? Bah, si un peu. J'aime pas trop les endroits confinés. Je dois être hum.. Claustrophobe ? La peur d'être enfermée quoi. Ah, encore les voix qui se battent dans ma tête. A nouveau j'essaie de meubler la conversation, mais Rose enchaîne rapidement :

« Alors, chère première année j'ai 12 ans. Je viens effectivement de France et il faudra vraiment que tu t'endurcisses les mollets si tu veux pouvoir survivre à la montée en Tour d'Astronomie. Et toi ? »

Oh, j'en étais sûre ! Elle vient de France ! On sent son petit accent. Un peu le même que celui de ma mère. En moins prononcé cependant. Il faut que je lui dise que moi aussi je viens de France ! Mes mollets sont très endurcit ! Je ne suis pas la plus rapide en course, je ne suis pas la plus endurante mais... Ah, elle a raison, mes mollets ne sont pas endurcit. Je mâchouille ma lèvre inférieure en signe de frustration. Je réfléchis un instant à ce que je vais répondre. Lui expliquer d'où je viens. Je tourne le regard vers elle, et l'observe un court instant, puis entrouvre la bouche, et sur un ton très neutre, j'entame :

« Moi aussi je viens de France. Ma mère est Française, mon père est Anglais. Mais je n'y suis pas restée longtemps, c'est pourquoi je n'ai pas d'accent. En revanche, je suis habituée à l'entendre. Je reconnais un Français quand j'en vois un ou une. »

Je n'aime pas trop évoquer mes parents. Quand j'étais petite, lorsque je parlais de mes parents, j'étalais la fierté de leur sang et les autres se moquaient de moi, m'appelant "La Bourge". Je n'ai pas honte de mes parents, bien au contraire. Mais... même si je suis aussi fière qu'eux de mon sang, de mon héritage, de ma famille... En parler met souvent à mal les relations que j'ai avec les autres. Et avec le peu d'amis que je me suis fait sur le long chemin de l'enfance, je ne peut plus me permettre de trop m'étaler à présent. Surtout dans cette Ecole, où je ne rentrerai chez moi que très rarement. Il serait dommage de me faire des ennemis dans un endroit où tous le monde côtoie tous le monde, et où tous le monde sait tout sur tout le monde ! J'adresse un petit sourire pâle à Rose et reporte mon regard droit devant nous. C'est... étrange. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis quasiment sûre qu'on est déjà passées par là. Oui, tout se ressemble, et j'ai déjà eu cette sensation mais... ici, c'est lus fort.

« Rose, tu es sûre qu'on est sur le bon chemin ?... Je... on est déjà passées par là non ?... »
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Rose Layroy, Sam 06 Aoû 2016, 22:11


Rose tourne à gauche, puis à droite. Elle continue tout droit, traverse le couloir puis tourne de nouveau. Elle se devait de faire un effort mental incroyable. Elle avait appris à faire cela suite à ses nombreuses pertes dans l'enceinte du château. L'année dernière elle s'était tellement perdue qu'elle avait craint devoir dormir dans les couloirs un nombre un peu trop conséquent à son goût. Depuis elle avait adopté sa fameuse technique. Une fois qu'elle se rendait compte qu'elle était perdue elle marchait totalement à l'aveuglette. Ce qu'elle devait faire était de marquer dans son esprit le chemin qu'elle parcourait. Elle devait pouvoir se remémorer tout ce qu'elle voyait et ainsi une carte se formait dans sa tête. Elle se servait de cette nouvelle carte pour essayer de se remémorer les cartes qu'elle avait déjà formées sur les lieux qu'elle avait déjà parcouru. Un embranchement qui lui semblait similaire, un tableau qu'elle avait déjà vu, une marque étrange sur le sol... tous ses indices lui permettaient de retrouver son chemin. Sa grande carte mentale du château était de plus en plus grande et détaillée mais elle avait encore beaucoup à faire pour qu'elle soit parfaite et qu'elle sache à tout moment où elle se trouvait... malheureusement. Quand elle était perdue seule ce n'était pas trop grave car maintenant elle en avait l'habitude mais là elle avait le sort de la petite Gryffonne entre les mains. *Après, tu dis petite mais elle n'a qu'un an de moins que toi je te signal ! C'est bon cerveau, ce n'est qu'une façon de parler. Ouais, mais souviens-toi de la réaction que tu as lorsque l'on t'appelle petite. Tu... tu... et oui, tu détestes ça ! Rhô !!! C'est bon hein ! Ne me déconcentre pas.* Elle se devait de ramener à bon port la rouge et or et ceci serait encore mieux si elle ne prenait pas une demi-heure pour le faire. Peu importe, pour l'instant elle l'avait occupé avec sa question. Son cerveau se scinda encore une nouvelle fois pour pouvoir entendre et comprendre ce que disait Elise :

_Moi aussi je viens de France.

Ah bah tiens, ceci expliquait alors de manière plus rationnelle (oui elle s'était imaginée toute une théorie du complot à dormir debout...) pourquoi elle se doutait d'ores et déjà de ses origines françaises. Cela la rassurait grandement.

_Ma mère est Française, mon père Anglais.

*Tiens, une demi-française. Comme toi... Euh, non... Je suis née en France et j'y ai vécu mais aucun de mes parents ne sont français... ouais, 'fin... c'est comme si tu étais à moitié française... Tu en as quand même la nationalité ! Rhô !!! Mais tu veux vraiment m'embêter aujourd'hui !*

_Mais je n'y suis pas restée longtemps, c'est pourquoi je n'ai pas d'accent. En revanche, je suis habituée à l'entendre.

Donc c'était à cause de son accent... Elle ne pensait pas en avoir vraiment un, elle devrait faire plus attention. Cela pourrait un jour lui jouer des tours. Elle avait encore tout le temps pour rectifier le tir.

_Je reconnais un Français quand j'en vois un ou une.

Un petit silence prit place entre les deux filles ce qui permit à Rose de parfaitement se concentrer. Elles avaient déjà prit ce couloir. Il faudra donc qu'elles tournent à droite plutôt qu'à gauche. Très bien... Pourtant un détail lui échappa, sa camarade allait commencer à paniquer.

_Rose, tu es sûre qu'on est sur le bon chemin ?... Je... on est déjà passées par là non ?...

Donc elle n'était pas totalement idiote et avait un minimum le sens de l'observation. La Serpentarde préféra être totalement honnête avec la fillette.

_Exact Elise, donc au lieu de tourner à gauche comme tout à l'heure on va tourner à droite., répondit-elle confiante un joli sourire aux lèvres, pas du tout inquiète.


Tiens, ces pierres lui disaient quelques choses. Si à quelques mètres il y avait un autre embranchement avec des chaînes de menottes du Moyen-Age accrochées à côté d'une torche elle saurait où aller. Sinon, elle continuerait sa fameuse méthode.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 10

 Perdu dans le dédale des couloirs

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.