AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots
Page 6 sur 10
Perdu dans le dédale des couloirs
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard

Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Rose Layroy, Sam 6 Aoû 2016 - 22:11


Rose tourne à gauche, puis à droite. Elle continue tout droit, traverse le couloir puis tourne de nouveau. Elle se devait de faire un effort mental incroyable. Elle avait appris à faire cela suite à ses nombreuses pertes dans l'enceinte du château. L'année dernière elle s'était tellement perdue qu'elle avait craint devoir dormir dans les couloirs un nombre un peu trop conséquent à son goût. Depuis elle avait adopté sa fameuse technique. Une fois qu'elle se rendait compte qu'elle était perdue elle marchait totalement à l'aveuglette. Ce qu'elle devait faire était de marquer dans son esprit le chemin qu'elle parcourait. Elle devait pouvoir se remémorer tout ce qu'elle voyait et ainsi une carte se formait dans sa tête. Elle se servait de cette nouvelle carte pour essayer de se remémorer les cartes qu'elle avait déjà formées sur les lieux qu'elle avait déjà parcouru. Un embranchement qui lui semblait similaire, un tableau qu'elle avait déjà vu, une marque étrange sur le sol... tous ses indices lui permettaient de retrouver son chemin. Sa grande carte mentale du château était de plus en plus grande et détaillée mais elle avait encore beaucoup à faire pour qu'elle soit parfaite et qu'elle sache à tout moment où elle se trouvait... malheureusement. Quand elle était perdue seule ce n'était pas trop grave car maintenant elle en avait l'habitude mais là elle avait le sort de la petite Gryffonne entre les mains. *Après, tu dis petite mais elle n'a qu'un an de moins que toi je te signal ! C'est bon cerveau, ce n'est qu'une façon de parler. Ouais, mais souviens-toi de la réaction que tu as lorsque l'on t'appelle petite. Tu... tu... et oui, tu détestes ça ! Rhô !!! C'est bon hein ! Ne me déconcentre pas.* Elle se devait de ramener à bon port la rouge et or et ceci serait encore mieux si elle ne prenait pas une demi-heure pour le faire. Peu importe, pour l'instant elle l'avait occupé avec sa question. Son cerveau se scinda encore une nouvelle fois pour pouvoir entendre et comprendre ce que disait Elise :

_Moi aussi je viens de France.

Ah bah tiens, ceci expliquait alors de manière plus rationnelle (oui elle s'était imaginée toute une théorie du complot à dormir debout...) pourquoi elle se doutait d'ores et déjà de ses origines françaises. Cela la rassurait grandement.

_Ma mère est Française, mon père Anglais.

*Tiens, une demi-française. Comme toi... Euh, non... Je suis née en France et j'y ai vécu mais aucun de mes parents ne sont français... ouais, 'fin... c'est comme si tu étais à moitié française... Tu en as quand même la nationalité ! Rhô !!! Mais tu veux vraiment m'embêter aujourd'hui !*

_Mais je n'y suis pas restée longtemps, c'est pourquoi je n'ai pas d'accent. En revanche, je suis habituée à l'entendre.

Donc c'était à cause de son accent... Elle ne pensait pas en avoir vraiment un, elle devrait faire plus attention. Cela pourrait un jour lui jouer des tours. Elle avait encore tout le temps pour rectifier le tir.

_Je reconnais un Français quand j'en vois un ou une.

Un petit silence prit place entre les deux filles ce qui permit à Rose de parfaitement se concentrer. Elles avaient déjà prit ce couloir. Il faudra donc qu'elles tournent à droite plutôt qu'à gauche. Très bien... Pourtant un détail lui échappa, sa camarade allait commencer à paniquer.

_Rose, tu es sûre qu'on est sur le bon chemin ?... Je... on est déjà passées par là non ?...

Donc elle n'était pas totalement idiote et avait un minimum le sens de l'observation. La Serpentarde préféra être totalement honnête avec la fillette.

_Exact Elise, donc au lieu de tourner à gauche comme tout à l'heure on va tourner à droite., répondit-elle confiante un joli sourire aux lèvres, pas du tout inquiète.


Tiens, ces pierres lui disaient quelques choses. Si à quelques mètres il y avait un autre embranchement avec des chaînes de menottes du Moyen-Age accrochées à côté d'une torche elle saurait où aller. Sinon, elle continuerait sa fameuse méthode.
Revenir en haut Aller en bas
Keyleen Aoiro
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Perdue dans le dédale des couloirs

Message par : Keyleen Aoiro, Lun 8 Aoû 2016 - 16:30


RP avec Matthew Reddson
Je marchais, sans même savoir où j'allais, avec un petit bandage à la main. J'étais fatiguée, je ne savais pas quoi faire. Pour une fois, je n'avais pas envie de dessiner où de rester à penser et rêver. Je voulais parler, mais sachant que moi et les relations amicales c'est... compliqué, j'essayais de me convaincre que ça allait mal tourner. Je continuais à marcher regardant les tableaux, en saluant les personnages qui logeaient dedans. Je finis par m'asseoir devant une fenêtre, regardant le couloir légèrement sombre.
Je levais légèrement la manche de ma robe de sorcier, et vis le tatouage que je me suis fait avant la rentrée. Le phénix noir, qui semblait sentir la douleur des brûlures.
Je le contemplais en remarquant qu'il y avait un léger défaut sur son aile gauche, je fronçai les sourcils puis remarquai que c'était une tâche rouge légèrement orangé. Je continuai à me poser des questions, était-ce le tatoueur qui avait fait une erreur ? Où était-ce volontaire ?
Je sortis de mes pensées en entendant des bruits de pas, je me dépêchai de remettre ma manche correctement et je posai un regard sur la fenêtre. J'hésitais à mettre mon masque de fille froide mais je laissais tomber, je gardai le visage qui laisse apparaître ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Reddson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Matthew Reddson, Lun 8 Aoû 2016 - 17:14


Comme à mon habitude, je me promenais dans les couloirs. Je n'avais rien à faire, et il n'y avait pas cours, rien de mieux qu'une promenade ! N'est-ce pas ? En bref. Je m'étais donc dirigé vers une partie plutôt.. sombre des couloirs. Je décidais donc y aller, car malgré que j'aimais être avec des personnes, une autre partie de moi appréciais les coins sombres. Au fur et à mesure que je m'y rapprochais je voyais une silhouette humaine. Une fois que j'étais à une distance raisonnable d'elle. Comme elle était seule, je pensais que je pourrais peut être lui faire de la compagnie. Il fallait donc commencer à lui parler, chose dont je ne suis pas très doué..

- Euh, excuse moi, tu es souvent ici.. ?

Une question totalement débile, enfin bon.. En même temps, que pouvais-je dire d'autre ? Rien. Puis c'est mieux que de lui sauter dessus et de commencer les présentations. J'aimais ne pas trop être direct..
Revenir en haut Aller en bas
Keyleen Aoiro
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Keyleen Aoiro, Lun 8 Aoû 2016 - 17:30


RP avec Matthew Reddson

Je voyais un Poufsouffle s'approcher de moi, assez confiant. Il s'arrêta devant moi et me demanda d'une voix claire et apaisante :

- Euh, excuse moi, tu es souvent ici.. ?

Je clignais plusieurs des yeux, avec incompréhension. Quelqu'un qui me parle sans la moindre haine dans le visage dans la voix, c'est rare, trop rare. Je repensais un moment à Eléa, une Serdaigle qui était devenue mon amie depuis plusieurs jours. Puis voyant le regard interrogateur du jeune homme, je m'empressai de répondre :

- Hum, je viens environ deux fois par semaine, le calme des Cachots m'apaise...

Ma voix était calme, je le sentais. Enfin un début de conversation calme avec un autre garçon, d'habitude, ça finit en insultes ou pire... Je soupirai de soulagement, espérant que la personne devant moi ne m'entende pas. Puis une mèche de cheveux tomba devant mes yeux, ah c'est bien le moment. Je me dépêchai de la remettre en place, je détestais avoir les cheveux devant les yeux.

C'est ce qu'on appelle le rp court par excellence ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Reddson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Matthew Reddson, Lun 8 Aoû 2016 - 18:36


J’espérais ne pas déranger cette personne. Après tout, les personnes qui s'isolent apprécient être seul par moment. Même une personne comme moi qui aime la compagnie en a besoin, cela nous permet de faire un point avec sois même, de réfléchir.. et de profiter du calme.
Il observais comment agissais la Gryffone , elle clignait plusieurs fois des yeux. Je ne comprenais pas pourquoi elle le faisait, elle était peut être dans ses pensées..

- Hum, je viens environ deux fois par semaine, le calme des Cachots m'apaise...

Elle n'avait pas tout à fait tort sur ce point, il est vrai que le calme des cachots est apaisant, moi qui y suit déjà allé je comprenais. Enfin bon, je devais continuer à lui parler. Mais je préférais en savoir plus sur elle.

- Et tu es souvent seule ?

J'espérais que ma question n'était pas trop indiscrète, et qu'elle allait répondre. Après tout on ne se dévoile pas aussi facilement, même si ce n'est rien.
Revenir en haut Aller en bas
Keyleen Aoiro
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Keyleen Aoiro, Lun 8 Aoû 2016 - 19:27


Il me regardait d'un air insistant et continua à me poser une question.

- Et tu es souvent seule ?

Je m'empressai de répondre, mais ma voix se fit légèrement rauque en répondant aussi vite :

- Assez oui, plusieurs personnes n'aiment pas ma compagnie...

Attendez, je viens de dire quoi là ? Non mais ça ne me ressemble pas de tout balancer à quelqu'un comme ça... Enfin, je soupirais intérieurement. Essayant de ne plus penser à ma réponse, je regardais le garçon devant moi qui avait levé un sourcil pour montrer son étonnement. Je commençais à me gratter l'arrière de la tête, montrant ma gêne. Je me mordis l'intérieur de la joue, en attendant la réponse du Poufsouffle qui semblait réfléchir, en voyant de son regard fixer le vide.

J'ai eu beaucoup de mal sur cette partie, on me déconcentrait x)
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Reddson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Matthew Reddson, Lun 8 Aoû 2016 - 21:21


- Assez oui, plusieurs personnes n'aiment pas ma compagnie..

J'étais assez étonné d'entendre cela. Mais après un petit moment je me mis à lui adresser un sourire amical. J'étais content d'entendre cela, je savais donc ce qui n'allait pas pour elle. Même si je ne comprenais pas pourquoi on n'appréciais pas sa compagnie, elle avait pourtant l'air gentille. Je me dirigeais ensuite vers elle de quelques pas lents.

- Tu sais, je pense que ces personnes là ne savent pas apprécier la bonne compagnie.

Je m'arrêtais ensuite devant elle, laissant un mètre de distance. J'avais envie de rester avec, histoire de ne pas la laisser seule. Je pourrais peut être par la suite lui montrer qu'il n'y a pas tout le monde qui n'apprécie pas sa présence. Même si la parole ne suffisait pas. il fallait le lui montrer mais je n'étais pas douer.
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Elise Green, Lun 8 Aoû 2016 - 23:29


HRP : Heu, excusez moi, vous n'avez pas l'impression que notre RP n'est pas terminé, n'est pas ancien de plus d'un mois et que nous étions entrain d'écrire ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Keyleen Aoiro
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Keyleen Aoiro, Lun 8 Aoû 2016 - 23:31


Ah vraiment désolée... J'avais oublié cela je ferais plus attention la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Elise Green, Lun 8 Aoû 2016 - 23:39


« - Exact Elise, donc au lieu de tourner à gauche comme tout à l'heure on va tourner à droite. 
- Ah, bon, très bien dans ce cas je te fais confiance ! »

Et effectivement nous tournons à droite. Mmh, bon, je ne suis pas sûre que Rose sache exactement où nous nous trouvons… Ne m'aurait-elle pas menti dès le début ? Et puis d'abord, pourquoi se trouvait-elle là lorsque je me trouvais perdue au milieu de ce couloir à trois branches ? Rose était peut-être aussi perdue que moi, mais pour faire la fière elle faisait semblant de ne pas l'être… Peut-être s'amuse t-elle à me perdre encore plus pour raconter à tous ses amis Serpentards comment les Gryffondors sont stupides ? Ou plutôt comment JE suis stupide. Non. Elise, il n'y a que toi pour penser dans ce sens ! me jeta une petite voix. C'est vrai. Il n'y a que moi pour penser comme ça. J'ai peut-être ma place avec les Serpentards au final. Je soupire. Je pense trop ! Je serre les dents, et essaye de penser à autre chose… Mmh… C'est difficile de penser dans un endroit si fermé, où tout se ressemble. C'est à vous faire perdre la tête et la notion du temps.
Je passe une main dans mes cheveux, une manie que j'ai lorsque je réfléchis, quand je suis agacée, frustrée, gênée. J'observe ensuite les environs. Oh tiens, ces menottes sont très étranges. En fer, noir, elles font un peu peur ! Elles semblent anciennes, et sont très usées. Que font-elles là ? L'Ecole s'en servait-elle sur les élèves pour les punir ? L'intérieur est orné de clous en fer noir qui doivent être douloureux lorsqu'ils sont bien placés. Je m'imagine bien certains élèves les porter en colle, les clous s'enfonçant dans leur peau si fragile, si douce. Je secoue la tête, soudain, une envie de rire me tord le ventre. Mais je me retiens avec force, me faisant violence pour ne pas éclater de rire devant Rose. J'aurai l'air du véritable folle.
En tous cas, ces menottes veulent dire une chose : nous sommes peut-être dans la bonne direction, car j'aurai remarqué leur présence sur mon chemin. Je ne les ai jamais vu, nous ne sommes donc jamais passés devant. Alors, soit nous sommes proches de la sortie soit… nous sommes encore plus perdues. Mh. J'espère que Rose connaît vraiment cet endroit. Je n'ai pas envie de tomber dans les oubliettes du château ou dans un quelconque endroit où personne ne pourrait nous retrouver… Je me met à chantonner machinalement, chose que je fais souvent pour me rassurer. Puis, d'un coup je m'exclame :

« Rose, on est jamais passées par là ! On est encore plus perdues ? Heu, non je veux dire, tu connais l'endroit bien sûr… Alors… Ça veut dire que nous ne sommes plus perdues ? »

Quand Rose nous aura sorties d'ici, je ne sais pas comment je la remercierai. Est-ce-que ça veut dire que j'aurai une dette envers elle… à vie ? Devrai-je la sortir à mon tour d'une mauvaise passe ? J'espère que cette aventure nous unifieras, et que nous deviendrons les meilleures amies du monde. Ou au moins amies, ça ne serait pas trop mal.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Rose Layroy, Mer 10 Aoû 2016 - 13:54


Rose sentit la tension et la crainte monter chez la lionne. Elle se méfie, après tout c'est tout à fait normal. Elle pourrait si facilement la perdre. Cela pourrait d'ailleurs s'avérer très drôle. La conduire dans les méandres des cachots, la mener jusqu'aux endroits les plus sombres et terrifiant puis disparaître en la laissant comme une pauvre âme en peine. On la retrouverait alors quelques jours plus tard, terrifié, en larme, blanche comme une pierre tombale, extrêmement affaiblie. Elle en connaîtrait plus d'un de sa maison qui l'aurait fait sans hésiter. Mais elle n'était pas comme ceux de sa maison. Elle était compatissante et gentille. ''Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse à toi-même.'' Voilà ce que lui disait régulièrement sa grand-mère. Elle avait appris que cela pouvait même s'avérer utile. Aider les gens permettait qu'ils vous fassent confiance et une chose insensée les obligeait même à vous rendre l'appareil quand vous le souhaitez. Génial n'est-il pas ? Tirer profit de tout ce qui était à sa portée, voilà ce que faisait sans cesse la jeune fille. Et c'est là où elle s'étonnait elle-même. Elle aidait cette fillette mais pour une fois elle n'avait aucune arrière-pensée. Elle se souvenait juste qu'elle aurait bien aimé, elle aussi, trouver une gentille âme qui l'aide à se retrouver dans cet horrible labyrinthe. Elle aidait juste un être tout naïf et innocent.

Les voilà enfin... Les menottes. Elles n'étaient plus perdues et le chemin serait très facile à retrouver.

_Rose, on est jamais passées par là !s'exclama la rouge et or. On est encore plus perdues ? Heu, non je veux dire, tu connais l'endroit bien sûr… Alors… Ça veut dire que nous ne sommes plus perdues ?

Rose rit gentiment. La fillette avait tenu jusqu'à lors pour ne pas paraître totalement paniqué mais la vert et argent sentait à plein nez la tension et la criante de la jeune fille. Tant d'innocence en une personne c'était incroyable. Elles n'avaient qu'un an d'écart et pourtant il y avait une telle différence entre les deux fillettes. Rose se surprit à penser qu'elle aimerait bien être un peu comme elle.

_Ne t'en fait pas. Nous ne sommes pas perdues, la rassura-t-elle. Nous serons à la surface dans quelques minutes.

Il fallait qu'elle détende cette fille. Et maintenant qu'elle savait où aller ses pieds la guideraient et elle n'avait plus besoin de trop y penser.

_Comment tu trouves Poudlard ? Les cours, les professeurs, l'ambiance ?

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Elise Green, Mer 10 Aoû 2016 - 22:18


Alors que je venais de partager ma découverte avec Rose, celle-ci se mit à rire, un rire léger qui annonçait quelque chose de bon : nous ne devons plus être loin de la sortie ! Oui, pour que Rose soit aussi détendue, elle doit avoir reconnu les menottes un peu glauque et vient certainement de se souvenir du bon chemin à prendre : celui sur lequel nous nous trouvons. Surface, nous voilà !

« Ne t'en fait pas. Nous ne sommes pas perdues. Nous serons à la surface dans quelques minutes. »

Ah, me voilà soulagée. J'attends ce moment depuis des lustres. Enfin, ce que le temps m'a parut long ! La compagnie de Rose n'est pas déplaisante, j'avoue. Je suis même ravie de l'avoir rencontré. J'irai même plus loin : je serai ravie d'être perdue si je pouvais rencontrer d'autres personnes comme elle plus souvent ! Mais... je me perdrai ailleurs hein. Les cachots, c'est vraiment pas un endroit très joyeux. C'est froid. Et j'ai encore du mal à respirer. Le stresse y fait beaucoup, mais l’atmosphère de cet endroit est très particulière. C'est comme si tout le château pesait sur mes épaules. Comme si nous étions écrasées par le poids de tout Poudlard, par le poids des élèves et de tout être vivant évoluant dans l'Ecole. Je suis peut-être un peu claustrophobe, c'est vrai. Mais si Rose ne m'avait pas trouvé, je crois que je serai morte d'une crise d'angoisse, étouffée dans mon propre corps. C'est comme un serpent qui s'enroule autours de mes poumons lorsque j'ai peur. Il se serre à mesure que je panique. Il plonge ses crocs dans ma gorge, faisant en sorte que je me noie dans mon propre sang. Dans ma propre panique. Et je crois que c'est ce dont j'ai le plus peur. Une pièce se refermant sur moi, brisant chacun de mes os, étouffant mes larmes et mes cris.

Je bat des cils. J'espère qu'on sera bientôt en haut, en fait. Je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir tenir sans me mettre à courir dans cet endroit. Je range ma baguette dans la poche de ma robe puis met une main sur le mur du couloir à ma droite, et laisse courir mes doigts sur la pierre froide. Je regarde fixement le dos de Rose. Il ne faut pas qu'elle disparaisse. Sinon, je serais à nouveau seule, dans la pénombre. Seule, avec mes démons.

« Comment tu trouves Poudlard ? Les cours, les professeurs, l'ambiance ? »

Cette question m'a sortie tirée de mes pensées. Je bat à nouveau des cils, un peu confuse, puis tente de penser réellement à la question de la jeune fille. J'arbore un sourire crispé, voulant paraître la plus détendue possible. Je suis presque sûre que c'est raté.

« Et bien... L'école est vraiment très grande, mais la plupart des élèves sont très gentils. Les professeurs sont.. hum, des professeurs. Je ne croule pas encore sous le travail, je me débrouille pour le moment. Dis Rose... De quoi as tu peur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Rose Layroy, Jeu 11 Aoû 2016 - 14:08


Malgré les tentatives d'apaisement de la seconde année, Elise demeurait perturbée. Rose savait reconnaître la peur chez les autres et sa camarade avait plus que peur. Frôler un mur du bout des doigts pour se rassurer, hésiter à parler, cligner des yeux, pâlir petit à petit... La fillette n'appréciait absolument pas d'être enfermée en ce lieu. Plus vite elles seraient à la surface, plus facilement la lionne serait détendue. Courageux vous dîtes hein ? Il faudra qu'elle apprenne à vaincre cette peur si elle voulait survivre aux cours de potions. La vert et argent plaignait cette pauvre petite créature. Si elle paniquait ainsi en étant dans les sous-sols alors elle ne serait absolument pas concentrée pour les leçons et lorsque l'on prépare une potion il vaut mieux être au top de sa concentration. La jeune fille écouta cependant ce que balbutiait la première année.

_ Et bien... L'école est vraiment très grande, mais la plupart des élèves sont très gentils.

Ah... innocence, douce innocence... Comment peux-tu être si présente en une seule petite personne ? Il était vrai que de bonnes âmes habitaient ce château mais Rose était sceptique quant au fait que la ''plupart'' des élèves étaient gentils. Les trois quarts avaient l'intention de devenir de grands sorciers et peu importe sur quels pieds ils marcheraient pour y parvenir. La Serpentarde était un peu de ce genre. Peut-être plus maline que la plupart de ceux qui se prenaient pour de puissants sorciers ici mais, même si au fond d'elle elle n'était pas méchante, elle était capable de tout pour atteindre ses objectifs. C'était sûrement ça sa différence avec les autres élèves, elle considérait ses objectifs comme étant nobles. Le problème à douze ans est qu'on ne vous prend absolument pas au sérieux, il fallait donc redoubler d'agressivité et de ruse pour obtenir ce que l'on désirait. C'était malheureux mais c'était comme ça. Les élèves ne sont pas gentils. Il y a ceux qui mangent et ceux qui se font manger car trop candides et innocents. Cette fille l'apprendra bien rapidement à ses dépens. En attendant, la serpent n'allait pas briser ses rêves d'amitié avec la grande partie des élèves de l'établissement.

_Les professeurs sont.. hum, des professeurs. Je ne croule pas encore sous le travail, je me débrouille pour le moment. Dis Rose... De quoi as tu peur ?

Wow... Comme connecteur logique la Serpy avait connu bien mieux, mais ceci confirmait ce qu'elle avait pensé précédemment. Elle l'a trouvait mignonne cette fille et réfléchit quelques instants pour lui répondre avec le plus de sincérité que possible. De quoi avait-elle peur ? Deux réponses lui vinrent immédiatement. Une beaucoup plus macabre que l'autre d'ailleurs. Elle n'allait pas remuer le passé au risque d'effrayer encore plus sa partenaire. Elle choisit sa peur qui l'handicapait régulièrement. Elle regarda la blondinette et répondit :

_J'ai le vertige. Le vide me fait une peur bleue. Je panique souvent ou reste paralysé et c'est pas très beau à voir. Une fois quand j'avais 7 ans je n'ai pas pu descendre d'un trottoir parce que la marche était trop haute.

Rose rit quelques instants. C'était tellement ridicule mais elle se souvenait à quel point elle avait eu peur. Depuis, elle n'était plus jamais repassée sur ce trottoir. Comme quoi, elle n'avait pas trop de leçons à donner. Pourtant, elle essayait de se battre régulièrement avec ce problème. Si elle voulait faire partie de l'équipe de Quidditch de sa maison, comme son père avant elle, elle devrait pallier à ce problème. C'était pour cela qu'elle ne manquait pas une occasion pour monter sur un balai et faire face à ce qui la terrorisait.

_Tu as peur d'être enfermée n'est-ce pas ? Tu veux que je te dise ce que je fais lorsque je suis en proie à une crise de panique ?
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Elise Green, Dim 14 Aoû 2016 - 21:41


Rose se met à réfléchir. Je le voie sur son visage. Ma question était peut-être un peu trop hum… directe. Bon, tant pis, ce qui est fait est fait. Je l'observe, attendant sa réponse, puis détourne un instant le regard, un peu honteuse de poser ce genre de question plutôt personnelle. Qu'allait répondre Rose ? J'ai peur qu'elle ne m'envoie balader. Le temps semble encore s'allonger, s'étirer à l'infini. Je reporte à nouveau mon regard sur mon interlocutrice et celle-ci pose alors son regard sur moi. Je soutiens son regard sans agressivité aucune. Rose me répond simplement :

« J'ai le vertige. Le vide me fait une peur bleue. Je panique souvent ou reste paralysé et c'est pas très beau à voir. Une fois quand j'avais 7 ans je n'ai pas pu descendre d'un trottoir parce que la marche était trop haute. »

Oh, oui en effet ça devait être cocasse comme situation. J'esquisse un sourire, ma sauveuse se met à rire d'un rire léger, qui résonne sur les mur du couloirs. Nous avançons toujours, mais j'ai l'impression que mon cerveau ne dicte plus à mes jambes. Elles avances toutes seules. Je me sens bien aux côtés de la jeune fille, elle me rassure un peu. Elle éloigne mes démons. Je bat des cils et détache quelque peu ma main du mur. Je ne frôle que légèrement, à présent, du bout des doigts, comme on touche un rêve. Je regarde devant nous, projetant mes sens en amont de notre position. Un léger courant d'air vient se glisser sur ma joue. Nous arrivons peut-être enfin, qui sait ? Mon cœur bat la chamade, j'ai hâte de sortir de cet enfer. Je peux rester dans un labyrinthe quelques instants, mais pas une éternité. Malheureusement, ce genre ''d'attraction'' mène souvent les êtres qui s'y aventurent à leur perte. J'ai lus dans les livres que certains labyrinthes magiques perdaient leurs hôtes pour dévorer leurs âmes. Bon, c'est vrai, c'était pas un livre très… hum… enfin, il était un peu douteux, disons. Et j'ai ainsi découvert la peur d'être enfermée, la peur d'être perdue. La peur des couloirs et des endroits confinés. Dans cet endroit, tous mes démons se réunissaient et festoyaient à la table de mes émotions, se nourrissants de ma panique et de mes angoisses. Doucement, Rose se remet à parler :

« Tu as peur d'être enfermée n'est-ce pas ? Tu veux que je te dise ce que je fais lorsque je suis en proie à une crise de panique ? »

Je… Oui, elle m'a percée à jour. En même temps, ça ne doit pas être très difficile. Je sens mes doigts fins trembler légèrement, mon corps frissonner. Je bat des cils, et la fixe sans répondre durant un instant. Quelle peur de faible… Comment vais-je faire pour me déplacer dans le château si je ne peux me confronter à mes angoisses, si je ne peux les surmonter ? Mais Rose et sa peur des hauteurs peuvent peut-être m'aider, me conseiller. J’entame, après avoir dégagé mes voix aériennes d'un toussotement :

« Je… Oui. J'aime pas trop être enfermée en effet. C'est… les couloirs enfin… Est-ce que tu peux me dire ce que tu fais pour te rassurer quand quelques chose te fait très peur ? »

J'ai une boule dans la gorge. Je n'ai parlé de mes peurs qu'à une personne : mon Père. Mais il n'a pas vraiment trouvé de solution, il s'était contenté de me tapoter l'épaule pour me demander d'être courageuse.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Rose Layroy, Ven 19 Aoû 2016 - 11:50


Un sourire ! Rose venait de gagner un sourire grâce à son anecdote des plus farfelues. Enfin ! Ce n'était pas trop tôt ! Mais bon, il ne faut pas crier victoire trop tôt car le petit corps de Gryffonne se met à trembler.

_Je… Oui. J'aime pas trop être enfermée en effet.

*Bingo ! Attends un peu là ! Tu es en train de te réjouir d'avoir découvert la peur d'une de tes camarades là. Tu en as conscience que c'est pas normal ?!*

_C'est… les couloirs enfin… Est-ce que tu peux me dire ce que tu fais pour te rassurer quand quelques chose te fait très peur ?

Rose eut envie de répondre que si elle lui avait proposé son aide ce n'était pas pour lui dire juste après que bah non, tu te débrouilles tu es bien assez grande pour ça ! Ah ah ! C'était une feinte, allez bye fillette ! La sinople regarda alors la petite un gentil sourire aux lèvres et répondit :

_Quand je suis sur mon balai et qu'une crise de panique me prend, je m'arrête dans les airs et je me force à prendre une énorme respiration.

Mêlant le geste à la parole la jeune fille mit une main sur son ventre et inspira bruyamment pour ensuite expirer tout l'air contenu dans ses poumons. En faisant cela elle avait fermé ses yeux nuit, laissant ses pas la guider.

_Je le fais le plus possible. Au début c'est un peu brouillon parce que l'air ne veut pas sortir correctement et parfois je manque de m'étouffer mais au fur et à mesure ça me calme et je peux retrouver une respiration normale. Aïe !

La fillette fut arrêtée brusquement par un mur qu'elle se prit alors qu'elle avait encore les yeux fermés. Elle se retrouva sur le sol avec une douleur au poignet et aux fesses. Sonnée, elle secoua la tête et se releva. Si elle avait eu quelques minutes plus tôt un tant soit peu de crédibilité, là il venait de s'enfuir en courant. Pourquoi était-ce dans les moments les plus critiques qu'elle devenait maladroite ?

_Bon, comme je te l'ai dit c'est mieux de le faire immobile.

La fillette regarda autour d'elle pour retrouver son chemin. Le couloir s'arrêtait en face d'elles et tournait soit à droite soit à gauche. Elles étaient bientôt arrivées, cela ferait plaisir à Elise. Rose tourna à gauche et continua comme si rien ne s'était passé :

_Pendant ta respiration, il y a deux solutions qui s'offrent à toi. Soit tu vides ton esprit et tu essayes de mettre de côté ta peur. Ou alors il faut que tu aies parfaitement en tête ton objectif. Par exemple, si un ami t'a donné rendez-vous dans les sous-sol il faut que tu te dises que tu dois absolument aller le rejoindre parce que sinon tu le laisserais en plan et c'est pas cool. Enfin, des trucs du genre. Et après quand tu es calmée, tu reprends ta route et tu arrives plus facilement avec beaucoup moins de peur.

La fillette dit ces derniers mots en montant des escaliers et elles se retrouvèrent dans le hall d'entrée de l'école. Tadadin ! Avait-elle envie de dire. C'était pas trop tôt. Vive la lumière !
Revenir en haut Aller en bas
Elise Green
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Elise Green, Sam 20 Aoû 2016 - 14:57


« Quand je suis sur mon balai et qu'une crise de panique me prend, je m'arrête dans les airs et je me force à prendre une énorme respiration. »

Rose me sourit doucement, pour me rassurer. J'essaie de l'imaginer dans les airs, immobile. Puis j'essaie de m'imaginer prise au piège dans une pièce fermée, sans porte et sans fenêtre. Je serre les poings, afin de me rappeler que tout se passe dans ma tête. Je regarde Rose me montrer le geste. Elle met une main sur son ventre, inspire profondément, les yeux fermés. Je hoche la tête et l'imite, sans pour autant fermer les yeux. Ne brûlons pas les étapes. J'ai trop peur de rester enfermée dans la pièce de mes cauchemars. Je me cale sur la respiration de Rose, celle-ci marche à l'aveuglette, mais je la suis sans parler, concentrée sur ma respiration.

« Je le fais le plus possible. Au début c'est un peu brouillon parce que l'air ne veut pas sortir correctement et parfois je manque de m'étouffer mais au fur et à mesure ça me calme et je peux retrouver une respiration normale. Aïe ! »

Oups ! J'ai pas eu le temps de la prévenir, elle vient de se prendre un mur. Mince, j'étais tellement concentrée que j'en ai oublié de l'avertir... J'écarquille les yeux, la voilà à terre. J'espère qu'elle ne s'est pas fait trop mal ! Je me retiens de rire : elle m'aide, si je me moque, elle ne m'aidera plus. Et puis, c'est pas très gentil de se moquer de ses amis. Car oui, je considère Rose comme mon amie. J'espère qu'elle fait de même avec moi, même si nous ne nous connaissons pas depuis longtemps. Je lui tend ma main pour l'aider à se redresser et nous reprenons notre chemin vers la sortie, vers la lumière.

« Bon, comme je te l'ai dit c'est mieux de le faire immobile. »

En effet. J'éviterai de me prendre des murs si je le peux. Je prend note des conseils de Rose, lui souriant gentiment. Un petit "Merci" parvient à passer outre mes lèvres. Je suis sûre que ça peut marcher, d'ailleurs pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? Nous tournons à gauche, la brise s'intensifie. Ouf, on doit être bientôt arrivées. J'esquisse un petit sourire victorieux, mais d'autres paroles de Rose attirent mon attention :

« Pendant ta respiration, il y a deux solutions qui s'offrent à toi. Soit tu vides ton esprit et tu essayes de mettre de côté ta peur. Ou alors il faut que tu aies parfaitement en tête ton objectif. Par exemple, si un ami t'a donné rendez-vous dans les sous-sol il faut que tu te dises que tu dois absolument aller le rejoindre parce que sinon tu le laisserais en plan et c'est pas cool. Enfin, des trucs du genre. Et après quand tu es calmée, tu reprends ta route et tu arrives plus facilement avec beaucoup moins de peur. »

Je hoche la tête et avant que j'ai le temps de dire ouf nous atteignons la lumière. J'ai un petitn hoquet de joie, un sourire gracieux. Ce périple qui avait l'air si terrible était plutôt utile en fait. Je me suis fait une amie et j'ai trouvé comment vaincre ma peur ! Je serre ma baguette dans ma main et respire un grand coup à la vue de la lumière. Grimpant quelques marches, je me place dans un rayon de lumière avec satisfaction. Je me tourne ensuite vers Rose, un grand sourire aux lèvres :

« Merci de m'avoir aidé. Et merci pour tes conseils ! Ils vont m'être très utiles. J'espère qu'on se recroisera. J'y tiens vraiment. »

Sans la prévenir et sans lui demander son avis, je l'attrape par la taille et la serre dans mes bras. Elle va peut-être me trouver très bizarre, mais je m'en fiche. Je me retire de l'étreinte, lui sourit. Je m'en vais en sautillant d'une jambe sur l'autre, mais m'arrête soudain. Je me retourne vers Rose et lui lance :

« Et n'oublie pas que si tu as besoin de moi, je serai là, j'ai une dette envers toi. Et c'est ce que font les amis non ? »

J'adresse un clin d’œil à la jeune fille, lui fait un signe de la main et m'en vais à travers les couloirs de l'école. Rose est vraiment quelqu'un que j'apprécie maintenant. Voilà qui casse l'idée que je me faisais des Serpentards ! Je penserai à elle la prochaine fois que je traverserai un endroit confiné. Rose Layroy... Ma compagne d'aventure.

Fin du RP pour moi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Perdu dans le dédale des couloirs

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 10

 Perdu dans le dédale des couloirs

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Cachots-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.