AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 9 sur 10
A la lisière de la forêt interdite
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard

A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Peter McKinnon, le  Mar 25 Juil - 20:30

A quelques jours de la fin de l'année, Peter éprouvait un besoin particulier, celui de faire le tour du propriétaire. Oh, certes il n'avait jamais possédé le Château ou le domaine de Poudlard, mais il y avait vécu durant sept année et ça lui suffisait ! Sans compté qu'il avait terminé ses études par être accrédité du titre de préfet et il avait sa petite fierté. Alors, tout plein de morgue, le voilà qui déambulait dans le parc à grandes enjambées, par principe, parce qu'il fallait bien aller jusqu'à la forêt, pour un dernier au revoir bien qu'il n'en ai jamais été un grand fan.

Mais, quelque chose attira son attention alors qu'il arrivait à l'orée du célèbre bois. Ce n'était ni un très gros rocher ni un nouvel arbre qui se trouvait là, mais une personne, un élève même ! Peter se serait bien fendu d'une petite contravention pour la route, mais il n'y avait pas le coeur. Il était de bonne humeur alors une petite remarque à ce type avant qu'il ne franchisse le Rubicon suffirait. Sauf qu'alors qu'il s'approchait, il ne put continuer à ignorer qu'il s'agissait de Liskuvo et il n'avait pas l'air en forme ... Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire là à perdre son temps ?

- On cherche à faire une bêtise, Liskuvo ?

Peter venait tout juste de s'asseoir dans un élan surprise à coté du préfet. Il pouvait bien lui accorder quelques minutes de son temps. Au moins, cela lui faisait une petite distraction ...
Liskuvo Kalsi
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Liskuvo Kalsi, le  Mar 29 Aoû - 22:53

Une voix retentit depuis le monde extérieur. Encore quelqu'un qui veut se prendre un truc dans la tête. Une voix connue en plus, quelqu'un que j'aimerai possiblement ne pas voir à ce moment. J'ai beau bien aimer Peter quand il s'y met sur ce genre de sujets je sais très bien comment ça finit, et c'est vraiment pas bon. Je sens qu'il va m'énerver, et beaucoup en plus. Je le suis déjà, si il est là les choses vont empirer.

- On cherche à faire une bêtise, Liskuvo ?

Je me retiens de lâcher un juron, parce que quand même c'est débile comme question. Faudrait être abruti pour penser que je ferais une bêtise dans cet état là. À moins qu'il ne parle de la forêt, je considère pas que ce soit une bêtise en soi, mais bon, le moment est pas à ce genre de remarques. J'ai l'impression d'avoir du mal à tout faire. Respirer, le regarder, lever la tête. J'essaye pourtant, mais c'est dur, ça me bloque, les images tournent en rond.

- Casse toi.

Il s'est rapproché jusqu'à s'asseoir près de moi. On est proche maintenant, plus physiquement que moralement cependant. Je me sens pas trop ami avec lui en ce moment, il vient se moquer et c'est tout, il doit trouver ça drôle, lui là le Serpentard. Capable de tout pour réussir, surtout à se retrouver dans des situations comme ça, il évite tout pour se retrouver dans l'autre sens, mais là il doit se délecter.

Le pire...c'est qu'en fait il avait raison, il m'avait dit que ça finirait comme ça. J'aurais du l'écouter quand j'en avais encore l'occasion et m'en aller. Je sais pas si ça aurait fait moins mal par contre, sûrement pas beaucoup moins mais un peu, je serais pas là en tout cas. J'imagine que j'aurais été capable de déprimer en silence en attendant la nuit pour pleurer. Comme la plupart des gens, ça revient bien vite la nuit, tout ce qu'on a chassé, c'est bien dommage.

- Non, en fait, reste.

C'est triste à dire mais je vais m'ouvrir un peu à lui. Je lui fait pas non plus entièrement confiance, mais assez pour lui dire ce que je pense en fait. J'hésite quelques minutes, laissant ma voix en suspens, prenant des inspirations irrégulières, respirant l'air du vent, réfléchissant à mes mots.

- Tu avais raison. Elle a tout détruit, elle a menti, manipulé, tu me l'avais dit.

Mais forcément, comment on fait pour écouter ce genre de personnes quand on a une fille qu'on aime juste à côté ? C'était normal que je n'y prête pas attention, surtout quand je repense à la journée merveilleuse qui a suivi. Les larmes coulent doucement sur mes joues. Je ressens le besoin de sa présence.

- Comment tu le savais ? Dis-moi comment...

Suppliant, j'aimerai bien qu'il me raconte une histoire je crois, quelque chose qui calme et apaise, pas de magie, un truc cool, loin d'ici.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Peter McKinnon, le  Dim 17 Sep - 9:05

- Casse toi.

Ah ! Le camarade Poufsouffle n'avait pas l'air heureux de voir le préfet débarquer ainsi à ses cotés. Maintenant que Peter était plus prêt, il pouvait d'ailleurs constater par lui même qu'en effet, le vendeur des Halles n'avait pas l'air dans son assiette. C'était dommage, parce que Peter, lui, était d'humeur ! Il faisait ses adieux au Château, profitant de sa relation avec chaque brique dépourvue de ses habitants, ce qui le mettait en joie. Il resta donc interloqué quelques instants, contemplant le jaune et noir en plissant des yeux comme pour essayer de le décrypter.

- Non, en fait, reste.

*Bon ... Voilà qui est mieux !*

- Tu avais raison. Elle a tout détruit, elle a menti, manipulé, tu me l'avais dit.

Et voilà que le grand gaillard se mettait à verser quelques larmes, Peter n'en croyait pas ses yeux. Mais qu'est-ce qui pouvait bien se passer pour qu'il soit dans cet état là ? En fait, la réponse, le jeune garçon l'avait laissé échapper en même temps que ses sanglots. C'était l'ex-petite amie de Peter le soucis, qui était d'ailleurs probablement devenue l'ex-petite amie de Liskuvo. Le préfet vert et argent poussa alors un soupir. C'était vrai que la jeune fille avait un véritable talent pour tout détruire, à commencer par elle-même ...

- Comment tu le savais ? Dis-moi comment...

A cet instant, Peter décida de sortir une petite flasque de sa robe de sorcier. Elle était remplie d'un peu de whisky pur feu de contrebande qu'il avait fait rentrer dans le Château pour fêter seul son départ. Il tendit alors la petite gourde à son camarade.

- Tiens, bois un coup. Je me la réservais pour me saouler seul dans une serre, j'ai jamais trop aimé la botanique alors ...

Il prit alors une profonde inspiration et répondit enfin à la question de son collègue.

- Je le sais parce qu'elle l'a fait aussi avec moi.
Liskuvo Kalsi
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Liskuvo Kalsi, le  Jeu 21 Sep - 20:45

Petite boisson alcoolisée qui sort de derrière les fagots, j'ai aucune idée d'où il tient ça, il serait mal venu de lui demander d'ailleurs, c'est absolument pas le moment, la peine prend le pas sur ce genre de choses débiles qui viennent quand même une petite seconde dans ma tête. Il fait bien de me tendre ça, j'ai soif, j'ai besoin d'un remontant je pense, même ce genre de poudre aux yeux fera l'affaire, tout ferait l'affaire en fait, absolument tout pour aller un petit peu mieux.

- Tiens, bois un coup. Je me la réservais pour me saouler seul dans une serre, j'ai jamais trop aimé la botanique alors ...

Je me laisse le temps de boire une bonne grosse gorgée avant d'écouter le reste des paroles, je me laisse souffler un grand coup puis souris un peu à l'image de Peter seul au milieu des petites plantes en train de se saouler jusqu'à plus souffle et tentant de communier avec les mandragores, il est assez risible et ridicule dans cet état.

- J'suis pas sûr que tenter de converser avec les mandragores en étant ivre t'apporte des bons points de cours...

Il répond finalement à la question que je lui ai posé, me rendant pâle d'un coup. Comment ça elle l'a détruit. Y'a pas quelques jours c'était l'inverse, j'ai entendu de sa bouche que c'était lui qui avait décidé de privilégier son pitoyable honneur plutôt que son amourette, je jette un œil à Peter, l'air perdu, ça doit se voir comme le nez au milieu de la figure de troll que je comprends pas, que y'a un truc qui m'échappe, un changement dans mon esprit. Je finis par balbutier.

- Co..comment ça ? Elle m'avait dit...je sais plus. Éclaire moi.

Implorant presque, j'suis perdu par ce que j'ai vu dans la bibliothèque, maintenant un nouvel édifice de mes pensées s'effondre, si ça se trouve Peter sait beaucoup plus de choses que je n'ai jamais su. J'ai pas vraiment le choix de le croire en plus, faut croire que faire confiance à Ellana c'était pas vraiment ça. Je réprime un sanglot bruyant d'un souffle. Les larmes sont toujours sous mes yeux, certaines trouvent parfois le chemin de mes joues.

Je me redresse un peu, lui prêtant l'oreille, voulant tout enregistrer pour reconstruire un semblant de pensée, pour arrêter de revoir les images sans cesse, y'a forcément moyen de la discréditer, que j'arrête de me dire que je l'aime et qu'elle a dit n'importe quoi pour une raison que je ne connais pas, y'a forcément quelque chose, un truc, une histoire qu'elle a que Peter pourrait me raconter, qui ferait que je ne l'aime plus.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Peter McKinnon, le  Mer 1 Nov - 10:49

Si on lui avait dit, au préfet, qu'au lieu de se saouler en solitaire sur les dernières bribes de sa scolarité, il allait se mettre à réconforter le tout-venant, il n'y aurait surement pas cru. Mais, loin de se dire qu'il aurait du prendre la poudre d'escampette lorsque son camarade lui avait si farouchement intimé de s'en aller, il se délectait à présent de pouvoir rester là et ternir un rien de plus la réputation d'une ex-petite amie aux penchants sanguinolents. C'est ainsi que sa flasque prêtait déjà son concours à cette discussion si particulière qui n'avait pour objectif que de calmer l'un et assouvir les passions vengeresses de l'autre. Peter, qui pouvait à présent raisonnablement commencer à décompter en heures le temps qui lui restait à passer au Château se fichait éperdument des conséquences que quelques ajouts à une histoire, déjà terrifiante en elle-même, pouvaient bien avoir. En définitive, c'était ça la liberté : être sur le départ. Le préfet des verts pouvait tout à loisir allumer des incendies que d'autres s'époumoneraient à éteindre pour lui pendant qu'il serait retenu à des kilomètres de l'Ecosse, bien loin des répercutions que cela pourrait avoir.

- Co..comment ça ? Elle m'avait dit...je sais plus. Éclaire moi.

L'éclairer ? Peter prenait soudain conscience que le pauvre garçon n'avait en réalité aucune idée de l'endroit où il avait mis les pieds. C'était particulier l'amour. Déjà on ne le reconnaissait pas toujours. Et puis, il avait une telle capacité aveuglante que c'en était presque magique. C'était donc cela l'histoire. Le poufsouffle n'avait pas vu les défauts d'Ellana, tout comme cette dernière n'avait pas vu les défauts de Peter. Le dit Peter qui, bien qu'ayant ressentit quelques frémissements à l'égard de la jeune fille, n'avait pas été aveuglé pour voir à quels penchants belliqueux elle pouvait parfois se livrer. Et, toute sa carrière de préfet avait fini émaillée d'incidents impliquants la jolie blonde, comme s'il avait fallu mettre sous le nez du dernière année des preuves de l'intelligence de sa rupture.

- On ne va pas se mentir, tu sais comme moi que c'est une belle personne. Mais, elle a une attirance pour la destruction. C'est plus fort qu'elle. Moi je n'ai pas réussi à lui faire dépasser ça, je pensais que tu y arriverais.

Certes, il y avait du vrai dans les allégations du vert, mais il y avait surtout un non-dit. Le fait qu'il avait lâchement capitulé avant même d'essayer de la changer. La peur l'avait envahi à l'instant où il avait entrevu de quoi était capable la demoiselle. Et, Peter le savait, il n'en dirait rien, bien qu'il en soit parfaitement conscient, il n'était pas question de craqueler le verni de sa respectabilité. Il avait prouvé, par ses relations, par ses activité, qu'il était l'équilibre et que, par conséquent, elle était le fracas. Et il misait sur le fait que Liskuvo, lui aussi, venait de se faire retourner par la tempête verte.
Liskuvo Kalsi
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Liskuvo Kalsi, le  Sam 18 Nov - 22:14

Silencieux je le laisse parler, écoutant ses mots, tentant d'en saisir le sens profond pour continuer à avancer et aller mieux. Si sens profond il y a, d'ailleurs, je ne sais pas ce qu'il raconte. Je ne connais que très peu Peter, mais finalement, à l'écouter, je ne connais que très peu Ellana aussi, il sait mieux que moi sûrement. J'ai du mal là. Belle personne, jusque là ça va, on ne peut effectivement pas dire le contraire. Sinon elle n'aurait pas été avec l'autre greluche dans la bibliothèque, ça vient de là oui. Pas besoin qu'il me le rappelle ça.

Le reste est plus intéressant, une attirance pour la destruction. Elle m'en a déjà parlé, on a déjà eu cette discussion, elle le sait elle aussi, pourtant elle continue, doit il y avoir quelque chose derrière tout ça. Une force immuable qui fait que quoi qu'il arrive elle n'aime pas assez l'autre pour rester avec lui, c'est peut-être ça qu'il veut dire. Dans ce cas j'ai été d'une débilité innommable, c'est dur à admettre ça. Je sais pas si je peux l'admettre d'ailleurs, qu'elle ne m'aimait pas assez, mais bizarrement c'est l'explication la plus logique, sinon elle ne l'aurait pas fait, elle aurait su se contrôler. Les larmes continuent de couler tandis qu'une nouvelle douleur, encore plus profonde, prend le dessus.

Le reste, je refuse de l'écouter, j'en ai assez entendu. Croire Peter, c'est refuser de dire que ce qu'il se passait était vrai. Ça, c'est impossible. D'accord je suis peut-être amoureux, d'accord ça peut me faire penser n'importe quoi. Mais c'était réel, je le sais, c'est tout, faut pas se voiler la face. Enfin si, dans le cas actuel, je me voile peut-être la face. De toute manière, faut prendre un parti, comme ça si tout redevient normal, je pourrai dire que je le savais.

- Tu mens. Tu mens. Tu mens...

Ma voix se brise, à la recherche de mots à prononcer pour lui expliquer qu'il ment, je n'ai moi-même pas d'arguments à lui proposer. Il faut que je réfléchisse. De toute manière je suis prêt à croire n'importe quoi venant de mon esprit qui ait un brin de cohérence. Ah voilà, je crois que j'ai trouvé, j'hausse la voix sans conviction.

- Elle s'est faite avoir, elle m'aime, j'en suis sûr.

Voilà, les derniers mots ont été entonnés avec un peu plus de conviction, je suis sûr que ça va aller, on se reverra. Je vais la chercher, parler. Voilà c'est bien parler. Il dit n'importe quoi, ça c'est sûr. Y'a pas moyen qu'il ait raison, c'est pas elle la destruction, c'est elle qui est détruite. Il a tort, je ne peux le prouver mais je le sais.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Peter McKinnon, le  Dim 19 Nov - 11:15

Ah l'amour ... Peter commençait à prier le ciel que ça ne lui tombe pas dessus. Le jugement du pauvre Poufsouffle était totalement embué par ses sentiments à l'égard de la verte. Ils n'étaient pas au bout de leurs peines. Qu'était-il en train de dire à demi-mots ? Que Peter mentait, la belle affaire ! Certes, il en rajoutait un petit peu, mais les plus belles histoires ont toujours un fond de vrai. D'un air incrédule, le préfet vert et argent reprit son flacon des mains de son collègue et s'envoya une bonne rasade du breuvage.

- Elle s'est faite avoir, elle m'aime, j'en suis sûr.

Peter leva les yeux au ciel. Comment était-ce possible d'être autant un ... Poufsouffle ?! C'était vrai, ce gars là dégoulinait de bonnes intentions. Il devait voir la vie en rose ou en jaune et noir, ce n'était pas croyable. Le Serpentard poussa un soupir. A ce niveau là, on atteignait le niveau des causes perdues. Ce genre de réflexion n'allait pas aider le camarade à se sentir mieux. D'un air blasé, Peter lui répondit :

- Bah, si c'est le cas, pourquoi tu passes ton temps à discuter avec moi plutôt qu'avec elle ?

Nouvel angle d'attaque, insinuer que peut-être l'ami Liskuvo devait chercher la raison de leur rupture dans son comportement à lui. Etait-il vraiment sur qu'il l'aimait autant qu'il le prétendait ? Avait-il vraiment envie de la voir ? N'aurait-il pas pu l'empêcher de tomber de le piège qui avait entrainé leur rupture ? Peter lui rendit la flasque d'un air volontaire.

- Allez reprends un coup. Tu vas trouver tes mots avec ça.
Liskuvo Kalsi
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Liskuvo Kalsi, le  Sam 13 Jan - 10:17

Désolé pour le retard Peter, je t'abandonne. :'(

Son ton me rebute un peu, je sens une nouvelle bouffée me prendre, j'en ai un peu marre de rester là à écouter ce type dire des bêtises les unes après les autres et à sortir des arguments tranchants qui ressemblent à rien, il a qu'à repartir si il est pas content ou blasé. Je comprends d'ailleurs pas vraiment ce qu'il fait là. C'est possible que je lui ai dit de rester tout à l'heure, j'ai été bien bête de faire ça, voilà maintenant que je suis coincé dans une spirale où un gars n'est pas là pour m'aider à aller mieux, pas toute autre chose non plus, je sais pas trop ce qu'il cherche à faire, si ça se trouve il veut me mettre exactement dans cet état là.

- Je ne sais pas, d'accord ?

Je récupère encore sa flasque, mais ne boit pas, je me contente d'observer son contenu flotter légèrement à l'intérieur, me demandant si les choses légères finissent toujours pas couler quelque part. Les larmes sur les joues, l'alcool dans le gosier, la vie sur nos corps. Je serre le poing, puis me reprend, c'est pas à moi cette chose, si je la lance je vais pas me faire un très bon ami, à ce rythme là on va pas s'en sortir.

- Je veux pas...

Faut pas que je reste ici, faut sûrement que je retourne la chercher. D'abord je retourne là-haut voir Flori, elle est de meilleure compagnie que Peter, au moins elle dit rien de très fâcheux quand je suis avec elle, une fois ma rose récupérée j'aurais plus qu'à aller chercher Ellana, c'est un bon plan.

- T'as raison, j'ai rien à faire avec toi ici.

Ton sec, il s'en fiche sûrement, je veux juste lui faire comprendre qu'il est pas très malin aujourd'hui. Pourtant parfois il se montre d'une intelligence intéressante, mais très souvent il finit par m'énerver, par manque de réelle discussion. On est différent ça c'est sûr. Vaudrait mieux que je le laisse tranquille et que j'arrête d'implorer quelque chose de sa part. Je tirerais ses précédentes paroles au clair, je me sens trop énervé pour le faire maintenant.

D'un bond je me lève et part vers Peter d'un pas décidé, en direction du château. En arrivant près de lui je ne fais pas mine de m'arrêter et le dépasse tranquillement.

- Faut que j'y aille, merci pour ça !

Je lève la flasque d'alcool qu'il m'a passé et que je ne lui ai pas rendu, j'aurais au moins gagné ça de ma journée. Et c'est vraiment la seule chose que je peux me vanter d'avoir gagné, c'est pas ma journée, mais ça finira par aller mieux, en attendant je veux plus écouter Peter.


Fin du RP, départ de Lisk.
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Peter McKinnon, le  Dim 14 Jan - 16:12

Il était parti. La belle affaire. Peter, lui avait profité de rester un moment seul sur l'herbe. Il faisait particulièrement doux pour la saison, pas trop chaud. Enfin, ce devait être parce que c'était le soir qui tombait. Le préfet se passa une main dans les cheveux, sans doute pour les déranger, sans doute pour retirer toute trace d'ordre sur lui ou auprès de lui. Peut-être que ses cheveux, comme les brins d'herbe disparates, devaient être libres. Libres comme lui dans quelques jours. Il allait faire ses adieux au Château et à ses occupants. C'était eux qui allaient le moins lui manquer. Cela avait été gratifiant d'être préfet. Mais, courir partout arranger les problèmes et donner des punitions, c'était une forme de servitude.

Il finit par reprendre le chemin du Château, machinalement, sans l'avoir vraiment souhaité, sans l'avoir vraiment ressenti. Les mains dans les poches, il se laissait aller à rêver de dehors, de la paix et de la tranquillité. Qu'allait-il faire ? Où allait-il aller ? De bonnes questions, sans l'ombre d'un doute. Mais c'étaient surtout de bonnes questions parce qu'il n'en avait pas la réponse. Tout ce qu'il savait c'était que le temps des ordres et des uniformes était fini. Le soleil se couchait doucement sur son Poudlard. Mais Peter en avait surtout fini avec des gens comme Liskuvo, qui ne voulaient pas voir la réalité en face, qui n'avaient pas le courage d'affronter leurs convictions profondes, ni la subtilité de le faire au bon moment.

Mais, mine de rien, peut-être bien que le Peter donneur de leçons n'était pas encore tout à fait mort ...


Fin du RP
Liz Vossor
Liz Vossor
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Quatrième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Liz Vossor, le  Sam 24 Fév - 11:20

Une envie d'aventure
RP avec Max Valdrak

C'était une belle après midi. Il ne faisait pas trop chaud, une légère brise lui caressait le visage, les jeunes sorciers autour d'elle étaient calmes. C'était agréable. Cependant, l'apprentie sorcière ne faisait pas partie de ceux qui étaient sous les arbres, qui se reposaient, ou qui discutaient calmement. Non, Liz avait une idée en tête et elle ne voulait pas en démordre.

Elle se tenait droite, les bras croisés, à la lisière de la forêt interdite. Ce matin-là, elle s'était réveillée avec une furieuse envie d'aller à l'intérieur, et elle tenait à le faire dans les nuits qui allaient suivre. Elle réfléchissait à un moyen de sortir de son dortoir sans éveiller les soupçons, de traverser le parc en pleine nuit sans se faire repérer et enfin de sortir de cette forêt indemne. Pour la jeune Serdaigle, les trois étapes étaient aussi dures à réaliser les unes que les autres. Après tout, certains y sont entrés, ils en sont ressortis, et ce n'était pas forcément des adultes responsables et matures, alors pourquoi pas elle?

Oui, elle allait entrer dans cette forêt et en ressortir. Ensuite, elle pourrait témoigner, et ainsi, elle verrait par elle-même si cette forêt était si dangereuse qu'on le dit. Non pas qu'elle mettait en doute la parole d'un professeur, mais tout de même... Des élèves qui entrent et qui en sortent comme ça, parfois sans une égratignure, alors qu'elle était soi-disant remplie de bêtes sauvages, et parfois tueuses?

Plus elle y réfléchissait, plus Liz était déterminée à y aller. Si elle continuait ainsi, elle aurait pu se déraciner du sol et avancer droit devant elle sur l'instant, sans se soucier d'un regard extérieur.
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Max Valdrak, le  Ven 9 Mar - 23:30

avec Liz Vossor

En cette douce après midi, je m'étais endormie sur une branche. A la lisière de la forêt, j'avais cédé. Une sieste bien méritée pour ce petit être roux qui ne tenait plus debout. Je ne me souvenais plus quand j'avais vraiment dormi. D'un sommeil hors des cauchemars. Cette période. Je la détestais. Je n'avais qu'une envie: prendre une potion et rester éveillée à me fuir moi même.

Un voile doux. Une mélodie. Des souvenirs. Une silhouette. Qui se rapproche. Qui flotte. S'avance. Un masque. Un être. Sombre lumière émanant de la forme. Drap noir. Camouflage blanc. Contraste marqué. Des chaîne à mes pieds. Des accroches à mes mains. Le mirage s’efface. D'illusion douce à menace. Je ne sais plus où est ma place. Entravée. Je ne peux plus bouger. Plus respirer. Je suffoque. Je sens comme un choc.

Choc écho des rêves. Retour à la réalité. Je venais de tomber. D'une hauteur d'homme dans les buissons. Écureuil amortit dans sa chute par la verdure. Nature protectrice. Reprenant mon souffle difficilement. De quadrupède en bipède me changeant. J'avais besoin de respirer un peu. Attraper un peu d'air dans cette antre familière. Un regard vers le parc, les élèves. Je me relevais comme si de rien était. Cachée personne ne m'avait vu me transformer. Mais non loin une élève de la forêt semblait passionnée.

Je soupirais intérieurement. Voulant juste courir pour me changer les idées après ce songe des plus abstraits. Mais je ne pouvais pas de mon travail échapper. Je m'avançais alors curieuse. Veste en cuir sur un T shirt d'un groupe de rock moldu du siècle dernier. Un jean quelque peu abimé. Je m'habillais un peu avec ce qui venait. Des habits que j'appréciais. Je faisais néanmoins un effort pour les déjeuners et diners. Robe de sorcier pour parfaire la tenue remplaçant les vêtements un peu trop moldus.

- Bonjour, jeune aigle, la forêt vous intrigue n'est-il pas?
Liz Vossor
Liz Vossor
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Quatrième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Liz Vossor, le  Mar 13 Mar - 18:35

Liz sursauta vivement suite à cette réplique. Elle se croyait seule, mais visiblement elle était observée depuis un bon moment. C'est du moins l'impression qu'elle en avait. Elle eut une montée de crainte quand elle reconnut l'ex-directrice de Serdaigle, et se demanda un instant si elle avait compris que la jeune sorcière voulait pénétrer dans la forêt interdite. Peut-être qu'elle l'avait deviné et qu'elle voulait la prendre la main dans le sac lorsque la Bleue et Bronze organiserait son expédition ?

Pour ce dernier point, elle en doutait fortement, mais vieux valait être prudente.

- Euh... Oui, un peu, quand même...

Liz se remit à regarder la forêt avec curiosité et demanda brusquement :

- Est-il vrai qu'il y a des créatures dangereuses, et illégales à posséder, dans cette forêt?

C'était plus fort qu'elle. Elle voulait tout savoir. Et inconsciemment, elle voulait discuter avec toute personne qui voulait bien le faire avec elle. Et en l'occurence, comme ce cas était l'une des rares fois où c'était quelqu'un d'autre qui engageait la conversation, Liz ne voulait pas se priver d'une personne qui venait volontairement écouter ses longues répliques qui parfois, ne servaient pas plus qu'à rallonger la conversation.
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Max Valdrak, le  Mar 10 Avr - 21:46

avec Liz Vossor


Je souris. Sincèrement. Étonnée dans un premier temps. Mais agréablement surprise dans un second. Je ne m'attendais pas vraiment à une telle réponse. En fait je ne m'attendais même pas à une réponse. Je parlais souvent dans le vide. L'habitude de parler à des animaux qui répondaient d'un simple regard. D'un simple geste qui en disait plus que certaines longues tirades. Et si quelques fois nous communiquions comme eux. Je me laissais de temps en temps guider par ces instincts. A trop souvent vivre qu'avec eux j'avais pris leurs habitudes. Dormant quand le sommeil se faisait sentir. Courant quand j'avais envie de courir. Utilisant les gestes pour remplacer les mots. Partageant plus avec mes amis les bêtes qu'avec les humains.

J'hésitais d'ailleurs à retourner à la boutique des animaux magiques. Mais je savais que si j'y allais ma petite cabane ne serait plus assez grande. Mais l'envie était grande. Les petits avaient grandit eux aussi devenant autonomes et ma rencontre avec certains loups me confortait de plus en plus dans l'idée d'en adopter un orphelin. Lui proposer une famille. S'il voulait bien de moi, de nous. A voir. Mais la prochaine fois que je passerais devant la boutique, je ne pourrais résister à l'appel. Espérons simplement que mon porte monnaie m'apprécie toujours une fois ce jour passé.

Revenons à nos aiglons. Je souriais à la jeune fille. Une voix douce dans les airs. Des pensées et des mots peu contrôlés. La chute m'avait sûrement plus impactée que je l'aurais imaginé.

-Il y a toutes sortes d'animaux magiques ou non dans ce lieux aux milles et une merveilles, vous avez raison. Mais toutes les espèces n'y sont pas présentes. Si vous voulez il y a un livre à la bibliothèque si je me souviens bien qui parle des habitants de la forêt. Après si vous voulez en parler nous pourrions en discuter en marchant à la lisière qu'en pensez vous?
Liz Vossor
Liz Vossor
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Quatrième année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Liz Vossor, le  Dim 15 Avr - 12:14

Liz rendit son sourire à la jeune femme. Sourire qu'elle aimait bien, d'ailleurs.

Elle répondit :

- J'aimerais beaucoup lire ce livre ! Je n'ai pas encore entamé la partie de la bibliothèque sur les créatures magiques, même si j'en connais un peu grâce à des références dans d'autres ouvrages. Je pense m'y attaquer bientôt, peut-être en parallèle avec les fictions que je suis en train de lire.

En ce qui concernait la question sur la balade à la lisière, Liz se méfiait un peu, ne sachant toujours pas si elle avait deviné ses plans ou non. Mais le sourire de la Garde-Chasse effaça en elle toute trace de doute (pour le moment), puisqu'il lui avait l'air franc et sans ambiguïté.

La jeune Bleu et Bronze s'avança donc vers la jeune femme. Elle avait des fourmis dans les pieds à force de rester immobile, et l'idée de marcher un peu lui plaisait bien, tout compte fait.

- Je veux bien. Marcher un peu à la lisière, je veux dire.

Liz lui sourit de nouveau en entamant la marche, et commença à poser ses premières questions :

- Est-il vrai qu'il y a des Actromentules, dans la forêt ? Il y a beaucoup de chances d'en croiser ? Vous en avez déjà croisé une ? C'est vrai qu'elles nous parlent ? J'ai cru comprendre qu'elles étaient terrifiantes, et qu'elles pouvaient nous manger. C'est vrai ?

Ça faisait beaucoup de questions pour des premières, mais tant pis, elle les avait formulées, et il était trop tard pour faire marche arrière. Elle pensa cependant qu'il faudrait qu'elle réfléchisse plus à la formulation, avant de parler, la prochaine fois...
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Max Valdrak, le  Mar 15 Mai - 23:00

avec Liz Vossor
Désolée pour le retard

Un pas après l'autre doucement. Ne pas retomber dans les pensées. Tenter de suivre le fil de la conversation. Faire attention aux mots. Mais fatigué l'esprit aimait bien jouer. Et se perdre. S'aventurer dans le dédale des idées. Qui vont qui viennent. Qui s’enfuyaient. Sans revenir. Elles fuyaient. Me fuyaient. Qu'avais-je fait? Après tout je l'avais sûrement mérité. Ne pas y penser.

Questions. Beaucoup de questions. Trop de questions à mon oreille. Je ne savais pas où commencer. J'en avais déjà oublié une partie. Juste un mot attrapé au vol. En espérant que la réponse ne s'éloigne pas trop de la question. Ou plutôt des questions. Questions que je n'avais entendues qu'à moitié. Cette ballade était-elle vraiment une bonne idée pour mon esprit volatil?

-Oui c'est vrai des accromentules se baladent dans la forêt. Je n'en ai pas encore rencontré mais j'ai croisé plusieurs quadrupèdes dont un hippogriffes une fois. Quelques loups et quelques écureuils se promènent aussi par ci par là. Mais il faut faire attention. Cette forêt est dangereuse et je trouve porte particulièrement bien son nom.

A la vue des souvenirs que je gardais de certaines promenades, je ne pouvais pas dire le contraire. Se faire attaquer n'était pas toujours très agréable. Et la forêt était remplie de pièges à éviter. Mais difficile de la faire quand on s’oublie soi même
Elyssa Larsson
Elyssa Larsson
Serdaigle (DC)
Serdaigle (DC)
Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Elyssa Larsson, le  Jeu 21 Juin - 20:43

Pas de réponse depuis un mois
RP unique

Je suis plus que rayonnante aujourd’hui. Il y a un petit vent frais qui caresse ma nuque au fur et à mesure que je me déplace. Je venais de quitter la volière pour me rendre vers le parc. J’adore m’y reposer et y étudier avant ou après les cours, surtout quand la météo comme aujourd’hui le permettait. Le soleil était haut dans le ciel, la brise légère venait soulever la pointe de mes cheveux sans pour autant me décoiffer. L’ambiance parfaite pour se balader en somme.


Malheureusement, je n’ai pas le temps de m’attarder aujourd’hui, j’ai une mission importante à accomplir. Je ne sais pas trop s’il y a énormément de passage où je vais placarder ma prochaine affiche, mais il m’arrive de voir souvent les mêmes têtes quand je viens me ressourcer ici. Certaines d’entre-elles ont clairement leur place à LEGIT et j’espère qu’ils franchiront le pas en voyant que nous sommes partout. Car nous sommes tous unis, nous formons un tout. En me déplaçant ici, c’est pas simplement la petite Maxine Walsh de Serdaigle, bien au contraire. C’était LEGIT qui vient fouler l’herbe de ses pieds.


Mon arbre fétiche est ma cible. On est plusieurs à l’aimer, pour ses grandes branches feuillues qui nous maintenant à l’ombre des heures durant. J’ai un peu de peine de lui faire subir ça, mais disons que c’est pour la bonne cause.

Lorelaï, toi, ma camarade, tu trône maintenant fièrement au milieu du parc.


A la lisière de la forêt interdite - Page 9 1_Lorelai
Contenu sponsorisé

A la lisière de la forêt interdite - Page 9 Empty
Re: A la lisière de la forêt interdite
Contenu sponsorisé, le  

Page 9 sur 10

 A la lisière de la forêt interdite

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.