AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-57%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse à air chaud (sans huile)
64,99 € 150,00 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 2 sur 11
Derrière un bosquet
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
Dorian Haymer
Serpentard
Serpentard

Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Dorian Haymer, le  Mar 3 Mar 2015 - 23:03

‘’ C-C’est juste que t’avais pas l’air commode avec moi il y a quelques minutes et- Et enfin voilà quoi je… Hu… ‘’

A le voir paniquer de la sorte, Dorian se dit qu'il y était peut-être allé un peu fort cette fois-ci. Et il devait bien reconnaitre que oui, il avait sûrement parut un tantinet intimidant. Mais juste un tantinet hein. Mais en tout cas, sur cette dernière question, il n'avait pas voulu paraitre furieux ou autre. Au contraire, il s'en voulait presque d'avoir fait empiré l'état émotionnel du jeune homme au point de l'entendre bégayer et de discerner un léger tremblement.

"... Ecoute. Je vais te laisser tranquille pour le moment. Je pense t'avoir assez trauma' comme ça. Et je suis pas non plus un tyran...

Le laisser tranquille jusqu'à la prochaine fois, dans ce parc, dans les escaliers, au détour d'un couloir,...
Nilo Cremash
Nilo Cremash
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Nilo Cremash, le  Mer 4 Mar 2015 - 9:00

Depuis l’accident des lunettes, vous sentiez que le garçon s’adoucissait un peu dans ses paroles. Il ne devait pas avoir un si mauvais fond que cela, au final…
Du genre pas complètement un petit con(stantin), mais qu’il ne le sache pas vraiment lui-même.

En attendant, vous vous sentiez toujours stupide de vous sentir aussi faible, démuni. Vous appréciez évidemment que votre interlocuteur soit plus doux et ne vous brusque pas, mais vous saviez que c’était plus que probablement dût à de la pitié suite à votre réaction digne d’un enfant de trois ans perdu sans sa mère.

‘’ N-non, c’est bon… Je suis pas traumatisé, m-me prend pas pour un gamin. J’ai 16 ans, je ne suis plus un enfant qui a peur de tout. ‘’

Dites vous en gonflant un peu une joue de bougonnerie. Crédibilité zéro.
Vous rangez précieusement vos lunettes dans leur étui que vous avez sorti de la poche de votre robe de sorcier. Il était bleu lui aussi, comme la majeur partie de vos accessoires. C’était plus facile pour vous de repérez vos affaires, même si vous n’aviez de toute façon pas l’habitude de les éparpillez partout.
Dorian Haymer
Dorian Haymer
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Dorian Haymer, le  Mer 4 Mar 2015 - 22:58

Dorian observait un peu le blond. Une petite tête d'ange qui paraissait presque trop pur pour ce monde. C'est limite si le brun ne s'en voulait pas de lui avoir fait subir son petit manège tout à l'heure. Et puis, pour un gamin de 12-13 ans-

‘’ N-non, c’est bon… Je suis pas traumatisé, m-me prend pas pour un gamin. J’ai 16 ans, je ne suis plus un enfant qui a peur de tout. ‘’

Oui, donc nous disions un gamin de 16- Attendez quoi? Ce gamin a 16 ans?!

"... Nooon tu me fais marcher là. Tu peux pas avoir une bouille aussi mignonne et me dire que tu as 16 ans!"

... Aaaattendez. "Mignonne". Sérieux. Dorian se rendit compte de ce qu'il venait de dire et s'empourpra très légèrement.

"N-Non enfin je- Oublis ce que je viens de dire. Ce pas ce que je voulais dire-"

Ça, ça s'appelle s'enfoncer en beauté. Dorian sentit que la chose tournait en sa défaveur et il n'appréciant des masses.
Nilo Cremash
Nilo Cremash
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Nilo Cremash, le  Mer 4 Mar 2015 - 23:49

Mignonne.

A t-il réellement prononcé ce mot ? ‘’ Mignonne ‘’ ?
Que sa ‘’ bouille ‘’ était ‘’mignonne’’.

C’était l’offense de trop. Pire qu’être comparé avec un gamin.
Mais le garçon l’avait dit avec tellement de naturel, il devait le penser réellement. Un compliment ? Techniquement oui, mais cela avait du mal à sonner pareil à vos yeux.

‘’ J-Je… Je ne suis pas mignon ! C’est aux filles qu’on dit qu’elles sont mignonnes, j’ai l’air d’une fille c’est ça ? ‘’

Les images de votre jeunesse aux cheveux longs vous revinrent en tête, avec les chuchotis des gens, leurs messes basses qui déplaisaient tant à votre mère. Vous portez une main sur votre tignasse blonde par instinct. Oui, ils étaient bien courts maintenant.

‘’ On me coupe les cheveux tous les étés, alors ne me dit pas que je ressemble à une fille ! ‘’

C’était assez étrange, car de base vous vous en fichiez de ce à quoi vous ressemblez. Mais il faut dire aussi que personne ne vous avait dit en face que vous étiez mignon.
Enfin là en l’occurrence, que vous aviez une bouille mignonne.
Sérieusement…

Vous l’observiez faire ses premiers pas dans le terrain glissant et dangereux de la gêne. Même si la raison n’était pas très flatteuse pour vous, cela vous rassurait de le voir un peu démuni, comme un étudiant de votre âge quoi.
Vous voilà presque sur un pied d’égalité.
Dorian Haymer
Dorian Haymer
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Dorian Haymer, le  Jeu 5 Mar 2015 - 7:13

Tirant et triturant machinalement les manches des son hoodie en un vieux tic de gène, Dorian essayait vainement de faire marcher son cerveau pour se dépêtrer de la situation dans laquelle il s'était fourré. Il ne savait absolument pas pourquoi il s'était mit à penser tout haut. Même si justement, il le pensait, quelle crédibilité avait-il à sortir ça après son comportement depuis le début de leur rencontre. Le chahuter un peu et d'un coup "Coucou t'es mignon allez salut!".
Non.
Définitivement non.

‘’ J-Je… Je ne suis pas mignon ! C’est aux filles qu’on dit qu’elles sont mignonnes, j’ai l’air d’une fille c’est ça ? ‘’

" Crois moi c'est pas aux filles que je sors le plus le mot "mignon". "

... Dorian ça suffit. Dorian tu es dissident.
Le brun se donna un claque mentale. Il avait recommencé à penser tout haut et venait de s'enfoncer un peu plus. S'il continuait comme ça, il allait finir en Chine.

‘’ On me coupe les cheveux tous les étés, alors ne me dit pas que je ressemble à une fille ! ‘

" Mais je n'ai jamais dis ça! Et estime toi heureux d'avoir quelqu'un qui s'occupe de toi-"

Ooookay stop on arrête tout, ça va trop loin dans les pensées personnelles. Le Slytherin avait littéralement l'impression que toutes ses pensées de l'instant lui dégoulinaient inlassablement de la bouche. C'était absolument pas dans son habitude de déballer certains trucs au premier venu. Aussi mignon soit-il. Il fit un pas en arrière. Comme si cela allait le "protéger".
Nilo Cremash
Nilo Cremash
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Nilo Cremash, le  Jeu 5 Mar 2015 - 13:11

Plus des mots franchissaient ses lèvres, plus la gêne s'emparait de vous. Et comme le garçon triturait ses manches de cette façon, c'était également un signe de gêne. On vous avez dit que les gens '' rougissaient '' quand ils étaient embarrassés, mais ne pouvant distinguer du rouge ou une autre nuance sur les peaux que vous voyez grises, vous vous contentiez de déchiffrer les émotions des gens vis à vis de leurs manies avec les mains, le regard...

Et là, vous en arriviez à la conclusions que vous étiez juste deux idiots qui commençaient dangereusement à sortir des trucs personnels alors que votre interlocuteur vous est parfaitement inconnu. C'était pas bon cette histoire.

Attendez-
Comment ça, il ne dit pas que les filles sont mignonnes? ça veut dire quoi ça encore? Aaaah, mais sur quel genre de garçon vous êtes tombé maintenant?!

Quelqu'un pour s'occuper de soit...

Vous voyez le garçon reculer d'un pas, à la limite de trouer les manches de son hoodie bleu tellement il le malmenait. Et vous, vous sentiez la culpabilité vous monter à la tête.
Pas besoin de plus d'explications pour se douter qu'il devait être orphelin, ou quelque chose du genre. Que s'il fut brusque au début c'était surement une habitude prise avec le temps, mais qu'au fond, il n'était bien sur pas aussi méchant?

Sauf que là vous vous retrouviez dans une position d'avantage que vous n'aviez jamais eut avant.

Et cela vous fit paniquer comme un malade.

'' Je- ... Je suis désolé... ''

Vous passez à côté du garçon au hoodie bleu pour vite sortir du bosquet. Vous n'avez pas trouvé de meilleure solution que la fuite.
Vous vous étiez assez ridiculiser comme cela, à pleurer comme un gamin pour une paire de lunettes, quand d'autres avaient des besoins plus graves.
Bon dieu que vous vous sentiez con.

Mais encore plus où, une fois loin, vers l'entrée des bâtiments de Poudlard, vous fîtes une réflexion à haute voix:

'' ... Ah... Je ne lui ai même pas demandé son prénom... ''


// FIN DU RP //
Helena Collins
Helena Collins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Helena Collins, le  Ven 1 Mai 2015 - 1:38

RP avec Isabella Lestrange


Il ne faisait pas bien chaud l'après-midi où la pâle enfant qu'était Helena décida de prendre l'air au parc. Elle n'était pas seule non, elle était bien entendu accompagnée. Enfin accompagnée était un bien grand mot, car celui qui se trouvait à ses côtés n'avait pas le don de la parole et elle le connaissait à peine. Il s'agissait en effet du serpent que la demoiselle avait acheté il y avait quelques jours de cela à la Boutique d'Animaux Magiques. Cette dernière en avait acheté un identique, moins vif au niveau des couleurs pour son frère, Benjamin, afin que même dans les animaux domestiques, ils soient identiques. Le reptile avait trouvé sa place en tant qu'écharpe, tentant tout de même de glisser vers le bras droit de la jeune fille.
Cet après-midi donc, il ne faisait pas un temps des plus agréables pour un week-end. Le ciel était gris clair, il tirait vers le blanc. On devinait qu'il avait plu, car l'herbe du parc était mouillée. Cela ne découragea pas pour autant la vipère. Au contraire, "quand il fait moche, il n'y a pas d'élèves" se répétait-elle dès que la pluie pointait son nez. Enfin, il restait quand même quelques sorciers courageux armés d'écharpes qui s'entraînaient au Quidditch, ou qui lisaient. La brune attira le regard de certains: Son teint blanc comme une hewidge et l'association de son visage, de ses cheveux, du serpent et des couleurs de son écharpe et sa cravate donnait lieu à des critiques positives comme négatives.
Elle n'était pas trop couverte pour affronter ces ridicules 13 degrés et un vent froid. Munie de son uniforme par dessus lequel se trouvait son college coat et son écharpe, elle alla trouver sa place au bas d'un bosquet verdoyant et s'y assit.
De son cou elle retira le reptile. Il était d'un noir intense et possédait de légers reflets verts foncés mais assez vifs pour qu'on les remarque au bout de quelques secondes. Il devait mesurer peut-être entre quarante et cinquante (cinq) centimètres. Assez fin, il devait être aussi épais que le poignet blanchâtre de la Collins. Et très vite elle commença à jouer avec ce dernier les jambes étendues dans l'herbe. Il était plaisant. Très vite Helena comprit qu'il n'y aurait aucun souci de communication entre eux. Le serpent se laissait faire, il ne semblait pas mécontent par ailleurs. L'animal tentait de se rapprocher du visage de sa propriétaire, mais cette dernière ne se laissait pas faire. Il fallait songer à lui trouver un nom. Quelle race pouvait-il être?
Il y avait des airs de mamba noirs et de vipère... "Qu'importe" se disait Helena. "La race ne fait pas le caractère"
Elle pensa, en premier, à Maleficent comme nom. Car c'est vrai, il avait des airs sournois et mauvais. Puis elle le regarda de nouveau, de bas en haut.



" Non."


Puis il y eut le nom Athos . Cela lui vint alors qu'une légère pensée en rapport avec la mort lui traversa l'esprit. Thanatos, Thatos, Athos, voilà qui rendait bien. Elle offrit alors un sourire au vide, comme si une personne se trouvait devant elle.


"Oui je pense que ça irait. Ça a une bonne racine. Non?"


Mais très vite un autre sujet de conversation lui revint à l'esprit. Helena se rappela qu'elle avait l'intention d'offrir un reptile, quasi identique à sa moitié. Et comme à chaque fois, Benjamin revint dans sa tête. C'était vrai que ces derniers temps ils ne se voyaient plus. Avait-il trouvé une copine? Il n'aurait pas osé tout de même. Une chose était certaine, elle commença à s'imaginer toutes sortes de scénarios d'abandon horribles. De nouveau perdue dans ses pensées, elle prit fermement (mais sans violence) le reptile entre son index et son pouce et le fixa droit dans les yeux, persuadée que son frère ne voulait plus la voir. Aussi la question qu'elle se posait était toute simple. Devait-elle aller stalker son jumeau? Recommencer à regrouper des tas d'informations à son sujet, le suivre dans la plus grande discretion et se renseigner sur tout? Elle s'était posé ces questions à voix basse dans une sorte de murmure indéchiffrable et psychothique, obssessionel et effrayant avant de fixer le serpent dans les yeux avec un regard de défi.


"T'en penses quoi toi?"
Isabella Lestrange
Isabella Lestrange
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Isabella Lestrange, le  Ven 1 Mai 2015 - 14:00

Isabella, assise dans un fauteuil de la salle commune qui baignait dans une lueur verdâtre hypnotique, ne parvenait pas à se concentrer sur son devoir d'histoire de la magie. "Les premiers pas de la démocratie dans le monde magique : racontez, commentez et illustrez d'exemples précis et d'anecdotes. Vous aurez soin d'établir un parallèle construit avec les systèmes politiques modus. Au moins deux rouleaux de parchemin sont attendus." Elle avait relu la phrase une bonne dizaine de fois mais le sens en était toujours aussi nébuleux, et son regard se perdait sur les reflets aquatiques qui dansaient sur les pages du livre où elle aurait peut-être pu trouver quelques indices pour son introduction. Etudier la démocratie moldue alors que le monde était aux portes de la dictature des ténèbres lui paraissait être une offense, aussi bien aux mangemorts qu'aux aurors qui les combattaient. Un de ces jour, faudra vraiment que tu choisisses ton camp ! se dit-elle dans un soupir.

Un groupe de quatrième années agités entrèrent dans la salle commune avec forces de cris et d'éclats de rires. Si ses idées lui filaient entre les doigts dans le plus grand silence, elle voyait mal comment elle pourrait se concentrer dans le bruit. Elle se redressa vivement, referma son livre d'un geste sec et froissa le parchemin pourtant vierge qu'elle avait déroulé, songeant qu'elle pourrait toujours recopier le devoir de quelqu'un d'autre. Elle monta dans son dortoir, revêtit l'uniforme peu seyant de l'école, auquel elle avait pris soin de faire faire quelques retouches chez Mme Guipure avant le début de l'année. #Impervius marmonna-telle en pointant sa baguette, successivement sur ses chaussures et sa cape, ne sachant trop quel temps il ferait dehors.

Elle remonta les couloirs encombrés d'élèves et sortit dans le parc. Un vent frais jouait avec ses cheveux et elle frissonna. Pas étonnant que peu de gens sortent prendre l'air par un temps pareil. Elle laissa ses pas la guider d'une allée à un autre, ne se souciant pas trop des regards moqueurs de autres élèves qui, en petites bandes, se hâtaient vers le château. Se balader seul était, à leurs yeux, une honte incalculable. Isabella ne s'en préoccupait guère, elle affectionnait les longues marches solitaires autant que ses quelques amis. "T'as pas d'amis, Lestrange ?" lui lança un gryffon avant d'éclater d'un rire gras et idiot. La jeune fille, qui n'aurait jamais toléré qu'on se moquât d'elle, n'hésita qu'une seconde - il lui fallait quelque chose de discret, qui ne lui attire pas trop d'ennuis - avant de murmurer :

#Glacio ! en pointant une flaque d'eau aux pieds du garçon.

Celui-ci, qui riait toujours, posa le pied sur la plaque de glace et tomba lourdement au sol.

La jeune fille l'entendit pousser un juron et crier son nom, mais elle s'était déjà réfugiée derrière un bosquet d'arbres. Un sourire satisfait aux lèvres, elle eut tout juste le temps de se réprimander gentiment pour sa puérilité, avant de réaliser qu'elle se trouvait à moins d'un mètre d'une élève. Une élève qu'elle aurait reconnue entre mille. Une élève qui se baladait avec un serpent sur les épaules. Une élève qui avait juré sa mort et qu'elle même aurait pas hésité à envoyer en enfer si elle en avait eu l'occasion. A quelques centimètres d'elle, Helena Collins la fixait de ses yeux sombres.
Helena Collins
Helena Collins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Helena Collins, le  Sam 2 Mai 2015 - 0:29

On ne pouvait pas dire de Helena qu'elle était une enfant facile. À dire vrai, elle n'avait jamais aimé parler aux autres. Petite lors des réunions de famille, elle ne supportait pas la compagnie des autres enfants et très vite elle s'éclipsait dans les escaliers dérobés du salon de son manoir pour éviter de croiser ne serait-ce que leur regard. La solitude avait fini par devenir son amie, et elle s'était rentré dans le crâne que tous les autres la haïssaient et ne voulaient pas d'elle. Seulement était-ce vrai ou faux? Était-elle atteinte de paranoïa aiguë ou bien avait-elle raison de se méfier? De toutes manières, Helena ne faisait confiance à personne. Ça n'était pas pour rien qu'elle s'était réfugiée derrière son bosquet. Elle avait espéré pouvoir y trouver la paix. Elle resta, de longues minutes de silence, seule avec pour seul bruit les écailles du serpent rampant sur la peau de sa main. Malheureusement, sa tranquilité et sa solitude ne furent que de courte durée (une vingtaine de minutes seulement). En effet la cinquième année se rendit compte qu'elle avait espéré trop vite: Une blonde s'était installée à sa gauche.
Ne pouvait-on donc plus profiter de la solitude? Devait-on s'enterrer comme un mort pour ne plus avoir à supporter les autres?



"On ne veut pas de ça par ici."


Sur le coup, Helena s'étonna elle-même mais n'en laissa rien paraître. À qui avait-elle parlé au juste? Voilà qui était fort... Elle était incapable de savoir pourquoi elle avait ouvert la bouche. Était-ce bien elle qui avait parlé? "Voilà que ça recommence" s'était-elle dit pour elle-même. Si désormais elle n'était plus capable de se taire et se mettait à parler sans s'en rendre compte, elle ne s'en sortirait pas. Et il n'y avait pas de quoi rire: La jeune fille s'effrayait elle-même. Elle était, ce jour ci, dans une de ses fameuses périodes où elle se demandait qui elle était. Et dans sa tête, ça donnait des choses comme "Je suis bien coiffée mais colérique. Suis-je ma mère?" et elle se prenait ainsi la tête toute la journée.
Elle s'embête pour pas grand chose me direz vous, mais, pour elle, chaque journée était éprouvante mentalement. Parfois elle ne comprenait plus rien, et donc "plus rien" n'avait de sens. Et dans ces "parfois" là, elle ne cherchait plus à comprendre. Généralement elle s'asseyait et ne disait mot jusqu'à ce qu'on l'extirpe de là, qu'on l'appelle ou qu'on lui demande quelque chose.
Mais revenons à notre après-midi de mai. Ce jour là Helena n'était pas comme ça. Elle ne faisait que chercher un nom pour son reptile, éloignée du monde par un bosquet pensant pouvoir profiter de la tranquilité... Mais ce fût en vain car une jeune fille s'était assise à côté d'elle. Pour l'instant la situation ne se résumait qu'à çan'est-ce pas?



"N'est-ce pas?


Cette fois-ci c'était bien à elle qu'elle avait parlé. Elle tentait juste de se mettre les idées au clair. Il ne s'était rien pass, sauf l'arrivée de la blonde et puis, si cela dérangeait, la demoiselle avait le droit d'avoir une passionnante conversation avec elle-même - n'en déplaise à Joe l'incruste. Et puis qui ne s'était jamais parlé à soi-même? Même si par cette question elle essayait de se rassurer, Helena était aussi "Saine d'esprit" qu'une personne évadée d'Azkaban et malheureusement cela se voyait. Ne serait-ce que physiquement: Elle avait bien sûr hérité de la beauté de sa mère ou plus particulièrement de la légendaire beauté liée à la famille Lestrange. Mais quand on la regardait dans les yeux on se rendait compte que quelque chose ne tournait pas rond. Et quand son sourire s'y ajoutait on ne pouvait que comprendre qu'elle avait des intentions bien malsaines qu'elle tentait de cacher.
Et pourtant, cette scène ne s'écoulait qu'en quelques secondes. Malgré tout ce qui se passait dans sa tête, Helena n'eut que le temps de lever la tête et la pencher légèrement sur le côté en ouvrant ses yeux cernés et noirs: La personne qui s'était installée était une demoiselle qu'elle détestait au plus haut point. Une personne qu'elle aurait volontairement tué si elle en avait un jour eut l'occasion. Sa main droite toucha la tête du serpent quand elle se remémora son nom. Isabella Lestrange
Isabella Lestrange
Isabella Lestrange
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Isabella Lestrange, le  Sam 2 Mai 2015 - 14:16

Helena la regardait, psalmodiant des murmures inaudibles, et Isabella, fascinée par la lueur de cruauté mêlée d'égarement qui envahissait le regard de son ennemie, resta elle aussi immobile quelques secondes. D'elles deux, la Collins était probablement la plus haineuse, et ce depuis leur première rencontre. Isabella n'avait tout d'abord vu en elle qu'une personnalité fade et superficielle, qui se donnait de grands airs d'arrogance et de supériorité pour dissimuler un manque de conviction. Avec les années -des années passées à l'éviter- elle avait découvert d'autres facettes de la brune serpentueuse. Intelligente. Rancunière. Solitaire. Elle ne voulait pas se vanter de la connaître, mais elle la connaissait mieux que beaucoup, tout en n'ayant jamais eu la moindre conversation sensée avec elle. Détester quelqu'un offre une vision parfois beaucoup plus juste de la personne en question. La plupart des gens avaient fini par se décourager et évitaient simplement de la provoquer. Quelques rares personnes avaient acquis son estime, semblait-il. Allan Parker, par exemple, qui pourtant n'était pas du tout conforme à l'idée que l'on se faisait des amis d'Helena. Son frère jumeau, un serdaigle amical et radicalement différent d'elle, avait été l'objet de la naissance de l'animosité des deux cousines. Car oui, Lestrange et Collins étaient liés par le sang. A cette époque, alors que tous trois étaient en première année, la brune semblait aimer son frère, et c'était probablement encore le cas, mais Isabella ne s'était pas occupée de savoir ce que le lien qui les unissait était devenu.

Telle était la vision qu'Isabella avait d'Helena, qu'elle fut juste ou non, et l'ensemble faisait naître en elle un mélange de dégoût et de fascination.

Les deux filles, manifestement à la recherche de la solitude, se retrouvaient donc en bien mauvaise compagnie, et Isabella aurait volontiers lancé quelque échantillon de sa haine à la Collins, si elle ne s'était pas trouvée dans la position de celle qui avait troublé la paix de l'autre. Surveillant d'un oeil le serpent -magnifique, ne put-elle s'empêcher de noter- elle commença a reculer lentement, songeant que si Helena restait suffisamment plongée dans ses pensée macabres, l'incident pourrait se clore sans autre conséquence. Soudain, la brune sembla revenir sur terre et l'expression hagarde de ses yeux se changea en un tourbillon de haine. La Lestrange porta instinctivement la main à sa baguette. Elle répugnait à attaquer sa cousine -que ce soit verbalement ou magiquement-, puisque la situation dans laquelle elle se trouvait était née entièrement par sa faute, mais la tension entre elles deux était si lourde qu'elle n'avait pu retenir son geste. La main dans la poche, elle tenait sa baguette prête à servir.
Helena Collins
Helena Collins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Helena Collins, le  Sam 2 Mai 2015 - 21:54

Pourquoi se sentir en danger, Helena n'avait aucune intention de faire du mal à sa cousine. Du moins, pour l'instant. Isabella s'attendait-elle à se recevoir un "Avada Kedavra" vif comme celui que reçu Sirius Black autrefois? Décidemment les conflits entre cousins n'avaient aucune limite chez les Lestrange. Soit ils se détestaient (on avait ici pour exemple Helena et Isabella ou bien Bellatrix et Sirius) soit ils s'adoraient. En tant qu'exemple on pouvait prendre Helena et Éléane seulement, "l'amour" porté à l'une n'était pas réciproque pour l'autre. Il était vrai qu'Helena adorait sa grande cousine, mais cette dernière ne faisait que l'apprécier. Le problème avec la Collins, c'était que dès que quelqu'un lui plaisait cela tournait à l'obssession. Éléane en était un très bon exemple car ce qu'elle ne savait pas, c'était que sa petite cousine l'avait déjà suivie et observée. Enfin ça n'était rien comparé à l'amour plus que passionel dont faisait preuve la Collins envers son propre frère. C'en était malsain. Malheureusement pour elle ça ne semblait pas réciproque, car jamais elle n'avait surpris Benjamin fouiller dans ses affaires ou dormir dans son lit lorsqu'elle s'absentait. Ce qu'elle aurait bien aimé, par ailleurs.
Pour ce qui était d'Isabella, Helena ne s'était jamais souciée d'elle. À dire vrai elle aurait été plus heureuse de savoir qu'elle s'était faite enlever par des Mangemorts que d'apprendre qu'elle retournait au sein de la famille. Ce qui était certain, c'est que plus tard les jeunes filles se livreraient sûrement des combats à mort. La blondinette semblait déjà s'y être préparée car malgré sa discrétion digne d'un troll elle laissait trop paraître ses émotions, dont sa méfiance. Seulement Helena n'avait, pour sa part, aucune expression sur le visage. À dire vrai ses deux grands yeux noirs avaient changé de direction, ils étaient maintenant posés sur le serpent qui lui glissait entre les doigts. Et par ailleurs si elle attaquait, la verte et argent ne le ferait pas face à son adversaire mais par derrière, en traître, sans qu'on puisse la voir arriver ou bien soupçonner sa présence. Comme cela lui semblait évident elle ne put s'empêcher de pouffer quand elle comprit qu'Isabella avait sa main dans sa poche pour contrer une éventuelle attaque de la brune. Elle faisait donc peur à ce point?



"Je ne savais pas que je l'effrayais tant. "


Bien sûr, Helena n'avait pas parlé à sa cousine. La parole était destinée à l'animal, ou bien plutôt à une personne à qui elle seule pouvait parler. Beaucoup pensaient que les serpents étaient sourds mais pourtant il avait été prouvé scientifiquement qu'ils ne l'étaient pas. En tout cas si une chose était sûre c'est qu'à moins qu'on ne lui parle directement, elle usait de petites remarques négatives pour donner son avis à quelqu'un que généralement, les autres ne voyaient pas. La jeune fille pencha sa tête sur le côté laissant tomber ses cheveux noirs passant par dessus son épaule. Décidemment, ils étaient trop longs. Oui c'était actuellement la seule préocupation d'Helena Collins. Ses cheveux. Une mèche bouclée lui pendait devant un œil et elle avait beau souffler dessus, elle revenait à sa place. Et puis, la place lui revenait de droit. Comme on disait, premier arrivé, premier servit.

Horatio MacQuarrie
Horatio MacQuarrie
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Horatio MacQuarrie, le  Jeu 9 Juil 2015 - 18:59

Rp avec Izsa Hilswood

Horatio soupira légèrement, un peu ennuyé par son manque de d'occupation en ces premiers jours d'été. Aucune activité ne semblait assez digne de lui et malgré ses diverses tentatives pour pallier à son manque d'action. Parcourant les couloirs de Poudlard, il finit par jeter un regard vers la cours extérieur avant de l'aventurer jusqu'au parc un peu plus loin. Il resta quelques secondes à scruter au delà de la fenêtre, avant de faire demi-tour et de se diriger vers la porte principal de de l'académie. Ses mains vinrent se loger dans les poches de son pantalon, alors que ses pas parcouraient d'un rythme soutenu les pavés le menant bientôt jusqu'au parc. L'abondance de personne en cette douce journée blasa relativement vite Horatio qui ne put retenir un soupire de mécontentement. A la recherche d'un endroit calme, il finit par porter son dévolu sur le petit bosquet qui semblait vide de toute trace de vie humaine. Il arqua un léger sourire satisfait à cette observation, il s'installa donc derrière l'un des arbres qui composait celui-ci. Le dos contre l'un d'eux, il sortit de sa sacoche un livre qu'il avait emprunter précédemment à la bibliothèque.

Enfin au calme, il avait réussit à s'occuper durant quelques instant, bien vite perturber par l'oiseau qui par son chant lui coupait l'envie de lire. Il leva les yeux vers les branches avant de voir celui-ci, ou du moins son arrière train avant que quelques chose de blanchâtre ne lui tombe sur le nez. Il se leva soudainement papillonnant des yeux en louchant pur apercevoir les sels de l'animal. Il serra la mâchoire, essuyant comme il le pouvait le liquide.

Levant le poing en l'air, il jura -silencieusement bien sûr- qu'il se vengerait au près de cette animal des ténèbres. Il se mit en quête de grimper aux branches sinueuses de l'arbre malgré son manque d'habilité à cette tâche. Caché entre les feuilles les bras enrouler au gros pans de bois qui servait à le maintenir, il tendit le bras avec une lenteur calculé pour tenter d'attraper le volatile.
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Eileen I. Hilswood, le  Sam 11 Juil 2015 - 19:43

L'été s'installait petit à petit dans le château, et c'était avec une pointe de nostalgie que la futur diplômée observait le parc de Poudlard. Les ASPIC étaient passés, si bien que ses derniers jours au château lui étaient comptés.
Il était rare de le noter, aujourd'hui Izsa était seule. Elle passait pas mal de temps à réfléchir et à se documenter ses derniers temps, au vue des ses excursions prochaines, et elle préférait ne pas en parler avec ses amis. Personne, pas même Lilith, n'était au courant de se qui se tramait sous les cheveux noirs de la sorcière.

Elle marchait tranquillement afin de rejoindre un coin reculé où elle ne serait pas dérangée, quand un bruit lui fit tourner la tête. C'était un bruissement peu subtil dans l'arbre, dans lequel elle ne pouvait avancer ce qu'il se tramait une branche semblait subir un point inhabituel. Un élève vit-il d'un seul coup des envies d'enfant sauvage ? Piquée dans sa curiosité, elle laissa de côté ses projets de retraite au fond du parc, et s'approcha de la source de son intérêt.

Malheureusement, la curiosité était un vilain défaut. Cela se vérifia bien évidemment à ses dépends, quand elle aperçut enfin ce qu'il se passait. Et alors qu'elle vit un type - inconnu au bataillon tant qu'elle ne discernerait pas les traits de son visage - accroché à une branche dans une posture pour le moins étrange, un cri strident la fit sursauter.
C'est à ce moment qu'une masse sombre l'assaillit violemment, lui faisant perdre l'équilibre si bien qu'elle se ramassa en arrière. Prise de panique, elle se mit à agiter ses bras et sa tête frénétiquement, tel un pantin complètement désarticuler. Si seulement elle c'était calmer un instant, elle aurait prit conscience qu'il ne s'agissait que d'un oiseau, plus énervé que réellement dangereux ; cependant notre jeune Serpy était bien trop occupée à lutter pour sa vie pour se rendre compte du ridicule de la situation.
Jamais elle n'aurait réussi dans un remake du film de Hitchcock. Et pour ne rien arranger à son cs, elle s'exclama :

- A l'aide, bordel de Mer** !

Ouais, il fallait dire que les petits coup de bec et de griffe de l'oiseau l'empêchait de réfléchir correctement. Elle était belle, la combattante contre les mages noirs, à perdre ainsi ses moyens face à un piaf. Il lui airait pourtant suffit de sortir sa baguette pour se tirer d'affaire...

Derrière un bosquet - Page 2 Minidu12F


Dernière édition par Izsa Hilswood le Mer 23 Sep 2015 - 23:11, édité 1 fois
Horatio MacQuarrie
Horatio MacQuarrie
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Horatio MacQuarrie, le  Dim 12 Juil 2015 - 4:40

Horatio la main tendu, ses orbes oculaires sortant presque de ses orbites, n'était plus qu'à quelques millimètres du bout. Légèrement essoufflé par tout cet afflux de concentration, il finit par saisir l'oiseau de sa poigne de fer. Malheureusement pour lui, l'être de plume semblait parfaitement lubrifier et glissa d'entre ses doigts pourtant si serré autour de ce petit corps. Le jeune homme n'eut même pas le temps de lâcher un grognement de frustration que déjà le bec parfaitement aiguisé de l'animal s'attaquait à la chair si délicate de ses phalanges. Écartant d'un mouvement sec son poing et se cachant à travers les feuilles qui lui semblait être, pour le moment, un bouclier tout à fait convenable, le serpent eut presque peur de la petite bête. Mais munit de courage, il écarta l'animal d'un revers de main, le voyant s'écraser plus loin. Le dévolu de l'animal tomba sur une jeune fille qui semblait l'observer d'un drôle d'air.

Le jeune homme se perdit dans le contemplation de cette altercation. Le combat se déroulant entre l'humain et l'animal sembla soudainement ravir l’ego du serpentard laissant même apparaître sur sa peau d'albâtre de légères fossettes sur ses joues : un sourire étirant ses lèvres. Apparemment, il n'était pas le seul à ne pas apprécier les attaques certes faible mais vile de l'oiseau. Malgré l'aspect très comique de la scène se déroulant en contre-bas, Horatio décida enfin de venir à la rescousse de l'individu. Son réveil se faisant au son de l'appel au secours.

Il sauta vaillamment de la branche sur lequel il était percher, se postant face aux deux individus. Il sortit d'un geste ample sa baguette, la maintenant entre ses deux paumes comme on pouvait tenir une batte de base-ball. Prenant son élan, et visant au mieux, il finit par frapper de plein fouet le thorax de la bête l'envoyant contre un muret à quelques mètre loin de là. Ainsi, il ne resta plus de son adversaire que des plumes et des entrailles étalés sur le muret à l'aspect, auparavant, blanc cassé. C'est avec une certaine fierté qu'Horatio fixa ce magnifique tableau, se remémorant avec quel courage et quel témérité il avait réussit à terrasser l'ennemi. Prenant un grand bol d'air, il arqua un sourire fier, avant de doucement descendre de son piédestal.

Son regard se posa finalement sur la jeune fille encore à terre. Il se pencha vers elle, et éprouva presque de la bienveillance, chose assez rare chez lui. Accroupit, il lui tendit la main, lui proposant de l'aide pour se relever, lui faisant même la grâce de lui demander si ça allait.
Eileen I. Hilswood
Eileen I. Hilswood
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Eileen I. Hilswood, le  Lun 27 Juil 2015 - 22:36

Désolée pour le retard, j'étais en vacances

Face à cet oiseau satanique, le combat était perdu d'avance. Alors que chaque coup de bec précis touchait juste, les mouvements désordonnés d'Izsa ne parvenait même pas à le gêner. Ce piaf était pire qu'un Focifère enragé, elle en savait quelque chose !

Et alors qu'elle se demandait comment la lutte allait terminée - allait-elle mourir sous les assauts répétés ? L'animal n'allait-il pas finir par se fatiguer ? - celui-ci fut projeter loin d'elle par une force inconnue.
Quand elle redressa la tête pour comprendre ce qu'il s'était passé, elle vu son sauveur, un air fier au visage.
Izsa ne le remercia pas, plutôt honteuse d'avoir été vu dans une telle situation. Elle se contenta regarder d'un œil inquisiteur le bonhomme et la main qu'il lui tendait. Elle décida finalement de ne pas la prendre, et se releva par ses propres moyens.

Le plus dignement possible, elle se remit debout, et tapota sur ses habits pour enlever les morceaux de pelouse et de terre qui s'y étaient accrochés. Ce n'était pas tout à fait ça, mais elle avait un peu reprit contenance.
En plus, elle venait de reconnaitre son interlocuteur. Enfin, "reconnaitre"... C'était un Serpentard d'un an son cadet, voilà la seule chose qu'elle aurait pu dire. Son nom et son prénom étaient un mystère pour la mémoire limité de la jeune fille.
La question vraie était : est-ce que lui la connaissait ? Elle savait la mauvaise réputation qu'elle se trainait dans sa propre maison, aussi n'espérait-elle pas grand chose d'une conversation avec un autre vert et argent. Non pas qu'elle dénigrait sa propre maison, mais parler avec des futurs Seigneurs des Ténèbres auto-proclamés était assez lassant.

Finalement, elle décida d'être à peu près amicale avec l'inconnu. Ce n'était pas comme si elle était asociale non plus ! D'un air à peu près sérieux, elle annonça :

- Après avoir réfléchit à quelque chose de spirituel à dire, je n'ai rien trouvé. Tu es... ?

Ouais, dis comme ça c'était pas hyper amical. Elle aurait peut-être mieux fait de tourner les talons avant d'empirer son cas...
Invité
Anonymous
Invité

Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Invité, le  Jeu 3 Sep 2015 - 23:52

HRPG:
 


Lyria s'ennuyait dans sa salle commune, rien ne la motivait en cette fraîche journée de fin d'été. Sur un coup de tête, elle revêtit sa cape et sortit de cette pièce bruyante, sans un regard pour quiconque. Bien que cela n'aurait sûrement rien changé, ce qui la dérangeait de moins en moins. Sans but réel, la demoiselle parcouru les divers couloirs, d'une démarche rapide mais le regard absent. Une fois dans le hall, elle n'hésita pas un instant avant de pousser les grandes portes, afin d'aller dans le parc. Sa marche aléatoire, sous la brise annonçant l'automne, la fit arriver au niveau d'un bosquet loin de la foule qui se pressait prendre son repas. La jeune femme s'installa à l'abri des regards, fermant ses yeux, elle se laissa bercer un moment par les bruits qui l'entouraient. Jouant avec sa baguette la demoiselle se mit à lancer une série de #lumos et de #nox de manière informulé. Les paupières de la septième année frémirent sous l'effet d'un lumos un peu brillant, ce qui la fit regarder autour d'elle.

* Bon personne ne vient.. Déjà ça*

Même si elle se débrouillait plus ou moins bien avec les informulés, la brune se décida à s'entraîner à lancer quelques petits sortilèges. Cela permettrait de tuer le temps entre le repas et le couvre feu de ce cher directeur. L'agacement qu'elle ressentait ne lui permettrait sûrement pas d'être suffisamment concentrée mais pouvait aussi bien être un moteur de réussite. Montrer que tout le monde pouvait y arriver à force de volonté et non selon les critères que tout ces hauts placés avaient en tête. La pouffy commença tout d'abord avec un simple #aguamenti, l'eau se mit à couler de sa baguette, jusqu'à former une petite flaque restant en surface. Un sourire aux lèvres, elle enchaina sur un #glacio, puis lança un #accio pour amener une petite pierre dans sa main. Ces premiers sorts étaient basique et ne demandaient pas trop de concentration pour être réussit, la Snow se décida donc d'en essayer des légèrement plus dur. Après un premier essaie réussi mais pas très jolie, Lyria relança un #orchideus, un deuxième bouquet embaumait à présent l'air. Les racines apparentes donnèrent envie à la jeune femme le sortilège #Racidis Perfidum. Malheureusement cela ne marcha pas, du moins.. Quelques unes s'avancèrent pour s'enrouler autour de quelqu'un ou quelque chose, seulement elles manquaient de vigueurs et de vitesse, son échec lui déplut grandement, ce qui la fit lancer rapidement un #finite incantatem, sans plus prendre la peine de le faire sans un son. Dans sa frustration de l'échec, elle lança #incendio sur les fleurs et laissa ses yeux bleus se perdent dans la douce danse des flammes. Avant que le feu ne se propage, la pouffy l'éteignit d'un #aguamenti. L'incendie étant éteint, mais ses traces toujours visible, Lyria se leva et repartie dans le château avant de ce faire attraper.
Contenu sponsorisé

Derrière un bosquet - Page 2 Empty
Re: Derrière un bosquet
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 11

 Derrière un bosquet

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.